Exercices de codage pour le réseau Maternité. Journée de novembre 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercices de codage pour le réseau Maternité. Journée de novembre 2009"

Transcription

1 Exercices de codage pour le réseau Maternité Journée de novembre 2009 Exemple 1 (R. Girard) Madame MA., née en DR 20/07/2008 Consultations grossesse : 17/11/2008 : primipare, pas d ATCD StreptoB, pas d ATCD IU, bandelette négative, pas de grossesse multiple, Suivi obstétrical RAS 10/12/2008 : bandelette positive, Suivi obstétrical RAS, ECBU mensuel prescrit ECBU négatif reçu le 14/12 19/01/2009 bandelette et ECBU inconnus, examen clinique normal 18/03/2009 : bandelette et ECBU inconnus, examen clinique normal 27/03/2009 : bandelette positive ++, Suivi obstétrical RAS, ECBU négatif reçu le 30/03 Accouchement Entre pour accouchement le 14/04/2009, déclenchement pour toxémie gravidique, bandelette inconnue, péridurale, rupture spontanée des membranes à 16h le 14/04, sondage évacuateur à 1h35, forceps, épisiotomie, naissance à 2h10 le 15/04 d une fille de 2720 g, Délivrance artificielle, pas d hyperthermie ni d antibiothérapie notée, 4 TV après rupture sur le partogramme, pertes sanguines 50cc Suites Retour le 16/04 d un ECBU positif, à E coli. Traitement Furadantine Suites de naissance RAS mère et enfant, allaitement artificiel, sortie le 19/04 N a pas renvoyé sa fiche de suivi Pas de consultations post natale à la maternité

2 Exemple 2 (R. Girard) Madame ME., née en DR 19/07/2008 Consultations grossesse : 13/03/2009 : a déjà 3 enfants, tous nés par AVB, pas d ATCD StreptoB, ATCD herpes labial, pas d ATCD IU, bandelette négative, pas de grossesse multiple, Suivi obstétrical RAS 23/03/2009 : bandelette négative, Suivi obstétrical RAS 26/03/2009 bandelette négative, examen clinique normal 31/03/2009 ablation de condylomes au laser 16/04/2009 bandelette négative, examen clinique normal 25/04/2009 bandelette négative, examen clinique normal, enregistrement normal 28/04/2009 bandelette négative, examen clinique normal, enregistrement normal Accouchement Entre pour accouchement le 29/04/2009 à 22h14, bandelette inconnue, péridurale, fissuration des membranes à 23h le 29/04, sondages évacuateurs à 1h et 4h35, pas d épisiotomie, naissance à 4h57 le 30/04 d une fille de 4120 g, pas d hyperthermie ni d antibiothérapie notée, 4 TV après rupture sur le partogramme, pertes sanguines non précisées («physiologiques») Suites Suites de naissance : mère épisode fébrile à 38 le 3 /5/2009, bilan complet négatif, lochies nauséabondes, pas de traitement antibiotique RAS / enfant, allaitement maternel complet, sortie le 5/05 Fiche de suivi renvoyée après J30 : pas d infection Pas de consultations post natale à la maternité

3 Exemple 3 (R. Girard) Madame AM., née en DR 14/09/2008 Consultations grossesse : 09/04/2009 : 3 enfant dont 1 DCD à quelques jours, tous nés par césarienne, pas d ATCD StreptoB, pas d ATCD IU, bandelette négative, pas de grossesse multiple, Suivi obstétrical RAS 15/05/2009 : bandelette négative, Suivi obstétrical RAS, 29/05/2009 bandelette et ECBU inconnus, examen clinique normal 09/06/2009 bandelette et ECBU inconnus, examen clinique normal, consultation anesthésiste pour césarienne programmée Accouchement Césarienne le 10/06, rachi anesthésie, révision utérine et DA, naissance à 10h22 le 10/06 d une fille de 3920 g, Délivrance artificielle, pas d hyperthermie, antibioprophylaxie Dalacin, pertes sanguines 900cc Suites Suites de naissance mère : fièvre à 38, douleurs mictionnelles ECBU : E C0li le 14/06 Suites / enfant, allaitement maternel complet puis artificiel, sortie le 16/06 N a pas renvoyé sa fiche de suivi Revue le 24/07 : RAS

4 Exemple 4 (C Drogue et L Ayzac) Une patiente qui a accouché le 12 avril 2009 me renvoie sa fiche de suivi d'infection avec la mention suivante: en date du 21 avril "infection de l'épisiotomie (à un point)". Il se trouve que je connais la famille de cette jeune femme, je lui ai donc téléphoné ce matin pour avoir des précisions sur cette "infection". Elle avait depuis son accouchement - eutocique avec périnéotomie simple suturée par des fils résorbables- des pertes "odorantes" et une gêne au niveau du point de suture distal de sa cicatrice; elle est allée consulter son médecin généraliste qui a "senti" une petite boule au niveau de ce point, il n'y a jamais eu d'écoulement, il n'y a pas eu d'incision ni de prélèvement. La patiente est rentrée chez elle avec une prescription d'atb et de Septivon, et dès le lendemain la douleur avait disparu (il n'y a pas eu de contexte fébrile non plus).

5 Exemple 5 (C Drogue et L Ayzac) La patiente a eu en janvier, février 2009 une infection urinaire à EColi non K1, un PV + à EColi non K1 en mars, elle est hospitalisée le 10 avril pour coliques néphrétiques; dans son bilan d'entrée on fait une ECBU: EColi non K1 inférieure à 10 3,leuco sup à 10 3 ; elle est déclenchée le 13 avril pour sa pathologie, le 14: brulures mictionnelles sans fièvre, ECBU=10 5 EColi non K1, leuco sup à 10 3 ; elle reçoit des ATB à partir du 16 avril. Elle n'a pas été sondée pendant le travail et l'accouchement.

6 Exemple 6 (ML Valdeyron et L Ayzac) Une femme a accouché par VB le 10/02. Elle sort le 15/02. Elle a des douleurs urinaires. Elle consulte son médecin qui lui prescrit de la Furadantine, sans ECBU. Mais comme elle a très mal, le lendemain de la visite chez le généraliste, elle consulte quand même à l'hôpital, le 20/02. On n'a pas de résultat d'ecbu...

Evolution des résultats des maternités de 1999 à 2012

Evolution des résultats des maternités de 1999 à 2012 Evolution des résultats des maternités de à 212 E. Caillat-Vallet, L. Ayzac PARTICIPATION DES MATERNITES 9 8 7 6 3 2 1 6 2 Nombre de maternités ayant participé 3 9 21 22 23 2 2 66 7 maternités inscrites

Plus en détail

Résultats de la surveillance des infections nosocomiales en maternité

Résultats de la surveillance des infections nosocomiales en maternité Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Résultats de la surveillance des infections nosocomiales en maternité Année 2006 Marion OLIVIER, Nadine GARREAU, Pascal JARNO, Benoît

Plus en détail

E4 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : - Introduire les bases de données relationnelles.

E4 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : - Introduire les bases de données relationnelles. E4 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : - Introduire les bases de données relationnelles. Temps estimé nécessaire à l entraînement 1 H 30 Objectifs

Plus en détail

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011 Atelier 1 Bien coder en Obstétrique 1 3 règles non contradictoires - Utiliser toutes les ressources offertes par le PMSI pour décrire l activité médicale - Respecter scrupuleusement les règles du PMSI

Plus en détail

Les précautions sont toujours d actualité. Autour d un cas d endométrite sur AVB

Les précautions sont toujours d actualité. Autour d un cas d endométrite sur AVB Le Strepto A n a napas disparu! Les précautions sont toujours d actualité Autour d un cas d endométrite sur AVB Journée Mater du 29 septembre 2016 M.A. Confesson CH Mâcon Introduction Streptocoque A ou

Plus en détail

ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE

ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE Les accouchements par voie basse Docteur AM DUMAS Docteur C BATTIE Centre hospitalier Lyon Sud Prévalence des infections? Prescription d antibiotiques dans 17 à 41% des

Plus en détail

PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE

PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE RÉFÉRENTIEL : Prévention des infections materno-fœtales à streptocoques B antibioprophylaxie Page 1/5 RÉFÉRENTIELS D OBSTÉTRIQUE PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE

Plus en détail

Catalogue des dossiers AUDIPOG

Catalogue des dossiers AUDIPOG Association des Utilisateurs de s Informatisés en Pédiatrie, Obstétrique et Gynécologie Catalogue des dossiers AUDIPOG TARIF Janvier 2009 Prix H.T. - Port en sus Chemise cartonnée avec rabat N D ACCOUCHEMENT

Plus en détail

E3 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Travailler sur / Développer le code de contrôle.

E3 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Travailler sur / Développer le code de contrôle. E3 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Travailler sur / Développer le code de contrôle. Temps estimé nécessaire à l entraînement 1 H 30 Objectifs

Plus en détail

Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte

Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte et CAT en maternité Journée Mater du 8 octobre 2015 MA Confesson CH Mâcon ML Valdeyron HFME Bron HCL Introduction Streptocoque A (S.

Plus en détail

C.CLIN-Ouest Bretagne

C.CLIN-Ouest Bretagne C.CLIN-Ouest Bretagne Basse-Normandie Centre Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Surveillance des infections

Plus en détail

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie La 1 ère Université Maghrébine d hygiène et de sécurité des soins Sousse, 2-5 septembre 2012 L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie Nouara Baghdadi Présentation Martine Erb Revue de mortalité-morbidité

Plus en détail

Enquête nationale de prévalence des infectionsassociées aux soins et des traitements antibiotiques en EHPAD. Formation des enquêteurs Cas cliniques

Enquête nationale de prévalence des infectionsassociées aux soins et des traitements antibiotiques en EHPAD. Formation des enquêteurs Cas cliniques Enquête nationale de prévalence des infectionsassociées aux soins et des traitements antibiotiques en EHPAD Formation des enquêteurs Cas cliniques Introduction Cinq cas cliniques sont proposés aux enquêteurs

Plus en détail

RÉSULTATS ENQUÊTE PERTINENCE ECBU EN EHPAD

RÉSULTATS ENQUÊTE PERTINENCE ECBU EN EHPAD RÉSULTATS ENQUÊTE PERTINENCE ECBU EN EHPAD Groupe de travail régional Stéphanie ALLAIS, Sandrine ANNEREL, Marie-Pierre BASTARD, Véronique BELLET, Caroline CYVOCT, Laurence GUET, Sandrine HEGO, Jocelyn

Plus en détail

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA Responsables : Dr RAYNAL Dr JACQUEMOT Dr HENTGEN MATERNITE Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service 4 Mise à jour :09/06/2012 Date de création : 09/01/2006 Modification : 19/02/2011 Fonction

Plus en détail

Quand réaliser un ECBU pour une personne âgée : les résultats de l enquête. Pertinence de la réalisation des ECBU

Quand réaliser un ECBU pour une personne âgée : les résultats de l enquête. Pertinence de la réalisation des ECBU Quand réaliser un ECBU pour une personne âgée : les résultats de l enquête. Pertinence de la réalisation des ECBU Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes Un ECBU Pourquoi? Comment? Pour qui? Où? Quand?

Plus en détail

Date : 04/11/15 Semaine : 45. Table des matières

Date : 04/11/15 Semaine : 45. Table des matières Matière : Obstétrique Professeur : Marie Bourdillon Titre du Cours : TD Complément Interrogatoire Pages :6 Équipe : Marion P / Laurenn Ronéoboss : Mathilde G Date : 04/11/15 Semaine : 45 Table des matières

Plus en détail

N 9 novembre maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2003 et le 31/12/2003.

N 9 novembre maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2003 et le 31/12/2003. N 9 novembre 2004 Résumé des résultats de 2003 53 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2003 et le 31/12/2003. 32917 accouchements ont été pris

Plus en détail

Critères maternels et pédiatriques définissant une population à bas risque pour une sortie de la maternité

Critères maternels et pédiatriques définissant une population à bas risque pour une sortie de la maternité Annexe à la recommandation : Sortie de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Critères maternels et pédiatriques définissant une

Plus en détail

Infections urinaires. JEDI 22 novembre 2014 Dr S DAVAL CH Saint-Jean-de-Maurienne

Infections urinaires. JEDI 22 novembre 2014 Dr S DAVAL CH Saint-Jean-de-Maurienne Infections urinaires JEDI 22 novembre 2014 Dr S DAVAL CH Saint-Jean-de-Maurienne Melle M 24 ans, aucun antécédent ou traitement vous consulte pour des brûlures mictionnelles, pollakiurie et hématurie macroscopique

Plus en détail

Rencontre Annuelle du CEGORIF (5 Avril 2013) Communication Sage-femme libérale à domicile

Rencontre Annuelle du CEGORIF (5 Avril 2013) Communication Sage-femme libérale à domicile Rencontre Annuelle du CEGORIF (5 Avril 2013) Communication Sage-femme libérale à domicile Sommaire Rappel des compétences de la sage-femme L activité libérale à domicile Critères HAD Critères PRADO Autres

Plus en détail

Résultats des 2 tours

Résultats des 2 tours Résultats des 2 tours Dr BIRGÉ, Président du GLAM Mlle VORKAUFER Stéphanie Audit prospectif en 2 tours proposé par le GLAM 2300 Médecins généralistes lorrains Février 2010 à Septembre 2011 En partenariat

Plus en détail

Risque infectieux néonatal

Risque infectieux néonatal PCT au SANG du CORDON Risque infectieux néonatal 08/10/2014 Dr Catherine BATTIE Dr Hocine BOUAMARI HFME 1 MARQUEURS INFLAMMATOIRES APRES INJECTION D UNE TOXINE BACTERIENNE modified from Dandona & Bohuon,

Plus en détail

PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire)

PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire) PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire) 1 La ne représente qu un des actes des soins obstétricaux et doit s intégrer dans des soins obstétricaux essentiels complets. En dehors des indications

Plus en détail

54 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2001 et le 31/12/2001.

54 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2001 et le 31/12/2001. N 5 Novembre 2002 Résumé des résultats de 2001 54 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2001 et le 31/12/2001. 31460 accouchements ont été pris

Plus en détail

Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat»

Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat» Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat» Importance du thème L hémorragie du post-partum (HPP) est l une des complications obstétricales les plus redoutées.

Plus en détail

La Direction du travail

La Direction du travail La Direction du travail Pr Ayyach Dr Sadnia ACCOUCHEMENT NATUREL Se déroule en l absence de toute thérapeutique respectant ainsi sa physiologie. ACCOUCHEMENT DIRIGÉ Se déroule a l aide de thérapeutiques

Plus en détail

LE JOUR J, la place des sages femmes à vos cotés.

LE JOUR J, la place des sages femmes à vos cotés. LE JOUR J, la place des sages femmes à vos cotés. Les sages femmes se disent «les gardiennes de l eutocie», c'est-à-dire du déroulement normal de l accouchement et pour ce faire elles vont user d une thérapeutique

Plus en détail

Incidence et facteurs de risque des infections urinaires nosocomiales chez les transplantés rénaux

Incidence et facteurs de risque des infections urinaires nosocomiales chez les transplantés rénaux Incidence et facteurs de risque des infections urinaires nosocomiales chez les transplantés rénaux P.CHAIZE, D.GRAU, L.CABANIOLS, R.THURET, C.GARRIGUE, G.MOURAD, Free Powerpoint A.LOTTHE, Templates S.PARER

Plus en détail

naissances nouveau-nés dans les landes en 2012 et santé des

naissances nouveau-nés dans les landes en 2012 et santé des naissances et santé des nouveau-nés dans les landes en 2012 Cette étude sur les naissances et la santé des nouveau-nés des Landes, soutenue par le Conseil général, a été effectuée à partir des données

Plus en détail

COUT ET EFFICACITE. versus

COUT ET EFFICACITE. versus PREVENTION IMF PRECOCE A SGB COUT ET EFFICACITE p g Intrapartum p par PCR p versus Dé i A Anténatal é l par C Culture l 17th Nov. 2010 2 ACNBH 41ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse,

Plus en détail

l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015

l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015 l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015 Quelques chiffres sur l IU DC exceptionnel ENFANTS < 7ans Hospitalisation 40% Séquelles 5% Filles (8-10%) Garçons(1-2%) Récidives 10

Plus en détail

Rapport données PMSI CHU Nice

Rapport données PMSI CHU Nice Rapport données PMSI CHU Nice 2012 2013 2014 Table des matières 1. Contexte... 1 1.1 Les objectifs assignés au réseau... 1 1.2 Les différents types de maternité... 2 1.2.1 Maternité de Type I... 2 1.2.2

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

Prévention des infections urinaires en EHPAD. Montauban 26/05/2016

Prévention des infections urinaires en EHPAD. Montauban 26/05/2016 Prévention des infections urinaires en EHPAD Montauban 26/05/2016 Introduction Prévention Signes cliniques Quant faire une BU? Un ECBU? Qui traiter? Comment traiter? Infections en EHPAD Infections= 20-50%

Plus en détail

La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003

La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003 PROBLEMES SUITES DE COUCHES: ANATOMIE, CONTRACEPTION, COMPLICATIONS La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003 ANATOMIE DES SUITES DE COUCHE 1 UTERUS: 1 Taille: Involution

Plus en détail

C.CLIN-Ouest Bretagne

C.CLIN-Ouest Bretagne C.CLIN-Ouest Bretagne Basse-Normandie Centre Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Résultats de la surveillance

Plus en détail

Rapport données PMSI APHM Conception

Rapport données PMSI APHM Conception Rapport données PMSI APHM Conception 2012 2013 2014 Table des matières 1. Contexte... 1 1.1 Les objectifs assignés au réseau... 1 1.2 Les différents types de maternité... 2 1.2.1 Maternité de Type I...

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF 2015 INTRODUCTION L infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences

Plus en détail

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses oirée infectiologie Infection urinaire 10 mars 2016 Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses Cas clinique Mme P, 64 ans, diabétique consulte car elle doit être opérée pour pose d'une PTH. Elle est apyrétique

Plus en détail

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES 3 E M E S J O U R N É E S D E P É R I N ATA L I T É D E M AY O T T E 1 3es JPM A.Milllot Praticien Hygiéniste CHM LA MATERNITÉ DU CHM Un service maternité

Plus en détail

O bservatoire R égional de la S anté du IMOUSIN

O bservatoire R égional de la S anté du IMOUSIN O bservatoire R égional de la S anté du IMOUSIN Conseil Général de la Corrèze Service de Protection Maternelle Infantile Certificats de santé du 8 ème jour : outil de surveillance épidémiologique Une politique

Plus en détail

Infections urinaires actualités. Jeudi 17 novembre 2016

Infections urinaires actualités. Jeudi 17 novembre 2016 Infections urinaires actualités Jeudi 17 novembre 2016 Le Havre Introduction Diagnostic souvent difficile et porté à tord Buts de la prise en charge : Identifier, traiter l infection éviter la récidive

Plus en détail

Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations. Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique

Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations. Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique Infections urinaires en EHPAD - Fréquentes : 24% PRIAM (2005) 29% HALT (2010)

Plus en détail

Résultats enquête pertinence ECBU en EHPAD

Résultats enquête pertinence ECBU en EHPAD Résultats enquête pertinence ECBU en EHPAD G R O U P E D E T R AVA I L R É G I O N A L Stéphanie ALLAIS, Sandrine ANNEREL, Marie-Pierre BASTARD, Véronique BELLET, Caroline CYVOCT, Laurence GUET, Sandrine

Plus en détail

Secteur de Naissance, secteur à risques pour la certification V2014 : Attendus du référentiel HAS

Secteur de Naissance, secteur à risques pour la certification V2014 : Attendus du référentiel HAS Secteur de Naissance, secteur à risques pour la certification V2014 : Attendus du référentiel HAS Aucun conflit d intérêt Périmètre secteur naissance Secteur à risques est le lieu de prise en charge des

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Les infections urinaires Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Epidémiologie Très fréquentes : second site dinfections communautaires. Plus fréquent chez la femme avec deux pics : au début de l activité

Plus en détail

Stage hospitalier de : Gynécologie-obstétrique

Stage hospitalier de : Gynécologie-obstétrique Royaume du Maroc Université Mohammed Premier Faculté de Médecine et de Pharmacie Oujda CARNET DE STAGE DE L EXTERNE DE LA 5 ème ANNEE DE MEDECINE Stage hospitalier de : Gynécologie-obstétrique Période

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE. EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008.

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE. EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008. PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS URINAIRES EN VILLE EMERY malo a partir des recommandations de bonne pratique AFSSAPS 2008. Infections urinaires hautes et basses n'existent plus. On parle d'infection urinaire

Plus en détail

Rapport données PMSI CHPG MONACO

Rapport données PMSI CHPG MONACO Rapport données PMSI CHPG MONACO 2012 2013 2014 Sommaire 1. Contexte... 4 1.1 Les objectifs assignés au réseau... 4 1.2 Les différents types de maternité... 5 1.2.1 Maternité de Type I... 5 1.2.2 Maternité

Plus en détail

Rapport de mission. Hôpital du district de Houn. Participants :

Rapport de mission. Hôpital du district de Houn. Participants : Rapport de mission Hôpital du district de Houn Participants : Kathleen Fourche : Sagefemme Justine Peltier : Sagefemme Dr Vongthong : Interprète Alex Ly : Volontaire Service Civique Français Etat des lieux

Plus en détail

SUIVI DE LA GROSSESSE ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES EN FONCTION DES SITUATIONS À RISQUE IDENTIFIÉES

SUIVI DE LA GROSSESSE ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES EN FONCTION DES SITUATIONS À RISQUE IDENTIFIÉES SUIVI DE LA GROSSESSE ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES EN FONCTION DES SITUATIONS À RISQUE IDENTIFIÉES GROSSESSE PHYSIOLOGIQUE? GROSSESSE NORMALE? GROSSESSE À BAS RISQUE? GROSSESSE A PRIORI «NORMALE»

Plus en détail

Audit de pratique professionnelle:

Audit de pratique professionnelle: Audit de pratique professionnelle: le sondage évacuateur stérile Réseau de Surveillance des Infections Nosocomiales en Maternité L. Ayzac, P. Battagliotti, M. Berland, M. Besson, R. Girard, C. Haond. Contexte

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE RBP IU adulte JRI Nancy 18 octobre 2008 Choix antibiotiques : principes généraux Critères de choix des schémas

Plus en détail

Quels indicateurs issus du PMSI pour le fonctionnement d un réseau en périnatalité

Quels indicateurs issus du PMSI pour le fonctionnement d un réseau en périnatalité Quels indicateurs issus du PMSI pour le fonctionnement d un réseau en périnatalité Béatrice Trombert Paviot Service de Santé Publique et de l Information Médicale CHU Saint Etienne MERE NOUVEAU-NE Une

Plus en détail

Les bandelettes urinaires: quelle place

Les bandelettes urinaires: quelle place La bandelette urinaire est une méthode d'analyse biologique instantanée des urines. Dépistage et/ou surveillance biologique des urines : ph Leucocytes Acétones Glucose Nitrites Protéines Sang Elle a une

Plus en détail

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 CONTEXTE ACCOUCHEMENT : ensemble des phénomènes qui conduisent à l expulsion du fœtus et des annexes.

Plus en détail

INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002)

INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002) INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002) INTRODUCTION Incidence des sepsis 1 à 4 / naissances vivantes Incidence des infections probables 3 à 8 / naissances Mortalité 10% Séquelles

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOQUE A

RETOUR D EXPERIENCE INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOQUE A RETOUR D EXPERIENCE INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOQUE A Dr Sophie Jobard Pôle de santé de Guingamp 22/04/2016 INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOQUE A Appelée fièvre puerpérale au 17 ème siècle

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

Pratiques de la sortie précoce en Maternité

Pratiques de la sortie précoce en Maternité Pratiques de la sortie précoce en Maternité Expérience du CHU de Nice MARIOLI Sandrine Pédiatre Maternité du CHU de Nice Définition de l HAS Sortie entre J0 et J2 inclus (J0 = jour de naissance) pour un

Plus en détail

Gynécologie obstétrique Odontologie

Gynécologie obstétrique Odontologie EPIPAP - Etude cas-témoins sur les pathologies bucco-dentaires des femmes enceintes et accouchement prématuré Responsable(s) : Nabet Cathy, U1027 EPIDEMIOLOGIE ET ANALYSES EN SANTE PUBLIQUE : RISQUES,

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

MORTALITE MATERNELLE. Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes

MORTALITE MATERNELLE. Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes MORTALITE MATERNELLE Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes Rapport du Comité National d Experts sur la mortalité maternelle : 2007 2009

Plus en détail

HEMORRAGIE DU POST-PARTUM

HEMORRAGIE DU POST-PARTUM GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : J. NIZARD (Obst) M. DOMMERGUES (Obst) D. VAUTHIER-BROUZE (Obst) L. DUBOIS (A) Date rédaction :

Plus en détail

Bon usage des antibiotiques en EHPAD DES OUTILS A LA DISPOSITION DES EQUIPES CLINIQUES

Bon usage des antibiotiques en EHPAD DES OUTILS A LA DISPOSITION DES EQUIPES CLINIQUES Bon usage des antibiotiques en EHPAD DES OUTILS A LA DISPOSITION DES EQUIPES CLINIQUES Contexte d élaboration des outils Volonté d améliorer la prise en charge des problèmes infectieux des patients dans

Plus en détail

ATELIER CODAGE. Journée de formation «PMSI et périnatalité» 16 décembre 2016 Séance participative

ATELIER CODAGE. Journée de formation «PMSI et périnatalité» 16 décembre 2016 Séance participative ATELIER CODAGE Journée de formation «PMSI et périnatalité» 16 décembre 2016 Séance participative CAS 1 Patiente de 19 ans Hospitalisation programmée pour Interruption Volontaire de Grossesse à 11 SA Aspiration

Plus en détail

Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010

Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010 Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010 H. LE BORGNE, H-J PHILIPPE, CHU Nantes E. ROBIDAS, P. GILLARD, P. DESCAMPS, CHU Angers G. DUCARME, V. BONNENFANT, CH La Roche-sur-Yon 1 Origine des mères

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi Femme de 25 ans; accouchement il y a 5 jours ; douleurs abdominales depuis deux jours, syndrome inflammatoire biologique, fièvre. Quels sont les éléments sémiologiques à retenir images CH Metz - Scanner

Plus en détail

II- DAT pour grossesse prolongée : préalables et conditions

II- DAT pour grossesse prolongée : préalables et conditions Page 1 sur 5 Proposition de procédure médicale RESEAU PERINAT GUYANE PROTOCOLE GYN OBST N 23 Déclenchement artificiel du travail pour grossesse prolongée. Rédigée par : Dr Gabriel Carles Rédigée par :

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail

L accouchement du siège pratique clinique. F. Goffinet, D Cabrol Maternité Port-Royal, Paris

L accouchement du siège pratique clinique. F. Goffinet, D Cabrol Maternité Port-Royal, Paris L accouchement du siège pratique clinique F. Goffinet, D Cabrol Maternité Port-Royal, Paris Fréquence: 2 à 4% Diagnostic précis Repère de la présentation: le sacrum : S.I.D.A.; S.I.G.P.; S.I.G.A.; S.I.D.P.

Plus en détail

L accouchement inopiné. Mylène Descamps Sabine Spaccesi Cellule de régulation, SAMU 13

L accouchement inopiné. Mylène Descamps Sabine Spaccesi Cellule de régulation, SAMU 13 L accouchement inopiné Mylène Descamps Sabine Spaccesi Cellule de régulation, SAMU 13 Contexte L acct inopiné est toujours une surprise Déroulement Travail rapide = acct eutocique le + souvent Risques

Plus en détail

ACCOUCHEMENT INOPINE A DOMICILE. Dr Coatleven Frédéric Maternité Aliénor d Aquitaine Janvier 2015

ACCOUCHEMENT INOPINE A DOMICILE. Dr Coatleven Frédéric Maternité Aliénor d Aquitaine Janvier 2015 ACCOUCHEMENT INOPINE A DOMICILE Dr Coatleven Frédéric Maternité Aliénor d Aquitaine Janvier 2015 Introduction 0,5% des naissances Augmentation probable en raison restructuration et fermeture maternités

Plus en détail

Article 9 a) Règle interprétative 01 QUESTION

Article 9 a) Règle interprétative 01 QUESTION Article 9 a) Règle interprétative 01 Les prestations «Surveillance et soins postnatals» (422796, 423791, 422774, 423776, 422914, 422936, 422951, 422435, 428492, 428514, 422450, 428654, 428676, 422472,

Plus en détail

FPC CNGOF / OGC. IU et grossesse. Renaud de Tayrac. Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU Carémeau, Nîmes, France

FPC CNGOF / OGC. IU et grossesse. Renaud de Tayrac. Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU Carémeau, Nîmes, France FPC CNGOF / OGC IU et grossesse Renaud de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU Carémeau, Nîmes, France Mécanismes physiopathologiques 1) Etirement des moyens de fixation du col de la vessie et

Plus en détail

Organisation pédiatrique p pour une sortie précoce sans risque : expérience de la maternité de Roubaix

Organisation pédiatrique p pour une sortie précoce sans risque : expérience de la maternité de Roubaix Organisation pédiatrique p pour une sortie précoce sans risque : expérience de la maternité de Roubaix Dr S. Pollet, Pédiatre, P Maternité Paul Gellé Roubaix Dr D. THERBY C. LE MASSON Dr S. DUBREUCQ P.

Plus en détail

Gynécologie-Obstétrique

Gynécologie-Obstétrique Consultations postnatales Nouveau Répondre aux besoins précoces et tardifs du post partum dans le domaine de la parentalité, l allaitement, la sexualité, la contraception, la diététique infantile Assurer

Plus en détail

Infections urinaires (IU) liées aux soins

Infections urinaires (IU) liées aux soins Infections urinaires (IU) liées aux soins «Contrôle des urines» OMEDIT 18 juin 2015 Manuel ETIENNE Maladies infectieuses, GRAM (EA2656) CHU Rouen Aucun www.infectiologie.com Rubrique : «docs» consensus

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE. Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique

DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE. Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique MODALITES DU SUIVI Consultations alternées CID/obstétrique mensuelles pour les deux premiers

Plus en détail

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Marie Pierre Bonnet Service d Anesthésie Réanimation, Hôpital Cochin, Maternité

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

LA SUBVENTION DES ACCOUCHEMENTS ET SOINS OBSTETRICAUX D URGENCE AU CHUSS DE BOBO BILAN DE 05 ANS

LA SUBVENTION DES ACCOUCHEMENTS ET SOINS OBSTETRICAUX D URGENCE AU CHUSS DE BOBO BILAN DE 05 ANS LA SUBVENTION DES ACCOUCHEMENTS ET SOINS OBSTETRICAUX D URGENCE AU CHUSS DE BOBO BILAN DE 05 ANS Dr DembéléAdama, Gynécologue Obstétricien. Communication Scientifique, présentée publiquement le 24 janvier

Plus en détail

Etude de la pertinence des ECBU au Service d Accueil des Urgences (SAU) d un CHU

Etude de la pertinence des ECBU au Service d Accueil des Urgences (SAU) d un CHU Etude de la pertinence des ECBU au Service d Accueil des Urgences (SAU) d un CHU V. Merle, B. Amelot, A Lemercier DESP et SAU CHU-Hôpitaux de Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Contexte Nombreuses prescriptions

Plus en détail

Table des matières. Remarques : Titre du Cours : Surveillance et prise en charge du travail Pages :6 Équipe : Léna/Mélissa Ronéoboss : Mathilde G.

Table des matières. Remarques : Titre du Cours : Surveillance et prise en charge du travail Pages :6 Équipe : Léna/Mélissa Ronéoboss : Mathilde G. Matière : Obstétrique Professeur : Anne Rousseau Titre du Cours : Surveillance et prise en charge du travail Pages :6 Équipe : Léna/Mélissa Ronéoboss : Mathilde G. Date : 02/11/2015 Semaine : Table des

Plus en détail

LA PROFESSION DE SAGE-FEMME

LA PROFESSION DE SAGE-FEMME LA PROFESSION DE SAGE-FEMME Le suivi gynécologique L accouchement et le 1 er examen clinique du nouveau né La surveillance de la grossesse La prise en charge de la mère et du nouveau-né LA DEFINITION DE

Plus en détail

Signes cliniques des infections urinaires

Signes cliniques des infections urinaires Signes cliniques des infections urinaires Renaud DEFEBVRE Aucun conflit d intérêt Signes cliniques classiques Dans les livres et chez les patients jeunes. : Signes de cystite : dysurie, brulures mictionnelles,

Plus en détail

Pertinence des césariennes au sein du réseau de santé périnatale d auvergne (RSPA)

Pertinence des césariennes au sein du réseau de santé périnatale d auvergne (RSPA) Pertinence des césariennes au sein du réseau de santé périnatale d auvergne (RSPA) Foulhy C, Vendittelli F et les membres du Réseau de Santé Périnatale d Auvergne Pertinence de l APP Vendittelli F et al.

Plus en détail

URGENCES OBSTETRICALES. N. CHAN CHU Nantes

URGENCES OBSTETRICALES. N. CHAN CHU Nantes URGENCES OBSTETRICALES N. CHAN CHU Nantes Urgences obstétricales Accouchement à domicile Toxémie gravidique Métrorragies du 3ème trimestre Menace d accouchement prématuré Rupture prématuré de la poche

Plus en détail

Entretien du 4ème mois

Entretien du 4ème mois Décodage du vécu des ATCD gynéco-obstétricaux personnels et familiaux Entretien du 4ème mois CPAV Versailles 18 et 25 novembre 2006 Jean-Pierre BERNARD Ulrike METZGER Gynécologue-Obstétriciens Échographistes

Plus en détail

Rôle des trois retards dans les décès maternels: résultats sur 106 cas dans la Région de Kayes au Mali

Rôle des trois retards dans les décès maternels: résultats sur 106 cas dans la Région de Kayes au Mali Rôle des trois retards dans les décès maternels: résultats sur 106 cas dans la Région de Kayes au Mali Aliou Coulibaly 1, Caroline Tourigny 1, Mamadou Traoré 2, Alexandre Dumont 3 et Pierre Fournier 1

Plus en détail

C.CLIN-Ouest Bretagne

C.CLIN-Ouest Bretagne C.CLIN-Ouest Bretagne Basse-Normandie Centre Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Résultats de la surveillance

Plus en détail

UNE NOUVELLE DONNE POUR L ALLAITEMENT : LE PERE

UNE NOUVELLE DONNE POUR L ALLAITEMENT : LE PERE Réseau mère- enfant de la Francophonie Genève Juin 2005 UNE NOUVELLE DONNE POUR L ALLAITEMENT : LE PERE S. VANDERSTICHELE, O. MORICE, M. ROUMILHAC, Y. HAMMOU, D TURCK, X. CODACCIONI Hôpital Jeanne de Flandre

Plus en détail

1. POSTE 2. POSITION FONCTIONNELLE DU POSTE 3. POSITION HIERARCHIQUE DU POSTE 3.3. NOMBRE DE SUBORDONNES (PERSONNES OCCUPEES ET TOTAL DE POSTES) : /

1. POSTE 2. POSITION FONCTIONNELLE DU POSTE 3. POSITION HIERARCHIQUE DU POSTE 3.3. NOMBRE DE SUBORDONNES (PERSONNES OCCUPEES ET TOTAL DE POSTES) : / CAHIER DES CHARGES 1.0. DENOMINATION DE LA FONCTION : 1. POSTE SAGE-FEMME / HOMME SAGE-FEMME DIPLOME-E* 1.1. BUT DE LA FONCTION : La sage-femme* diplômée exerce ses activités principalement auprès des

Plus en détail

Infections Urinaires de l Enfant

Infections Urinaires de l Enfant Elaboration de Bonne Pratique Clinique Infections Urinaires de l Enfant Robert Cohen Coordonateur du Groupe d Expert sur les Infections urinaires de l enfant Particularités des IU de l enfant Fréquence

Plus en détail

ACCOUCHEMENT INOPINÉÀDOMICILE

ACCOUCHEMENT INOPINÉÀDOMICILE ACCOUCHEMENT INOPINÉÀDOMICILE 1 -I- Introduction La survenue d un accouchement inopinéest un événement rare mais possible. Le plus souvent l accouchement est rapide et simple (accouchement eutocique aboutit

Plus en détail

Enquête sur les maternités pouvant servir à l'élaboration d'un projet de naissance personnalisé

Enquête sur les maternités pouvant servir à l'élaboration d'un projet de naissance personnalisé Histoire de Bien Naître Association de parents œuvrant pour l accompagnement global de la maternité et le soutien à la parentalité Site : www.histoire-de-bien-naitre.fr Huber Carolle 06 14 36 09 62 histoiredebiennaitre67@gmail.com

Plus en détail