PROGRAMME FINAL. cardiorun.org AVEC LE SUPPORT DE :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROGRAMME FINAL. cardiorun.org AVEC LE SUPPORT DE :"

Transcription

1 PROGRAMME FINAL AVEC LE SUPPORT DE : COMITÉ SCIENTIFIQUE : Christophe POUILLOT (Saint Denis La Réunion) Philippe MABO (Rennes) Olivier DARREMONT (Bordeaux) DIRECTEUR SCIENTIFIQUE DU CONGRÈS : Jean Pierre BASSAND (Besançon) cardiorun.org ORGANISATION GÉNÉRALE MCO CONGRÈS Inscriptions, transports et hôtellerie : Relations avec l industrie :

2 AVEC LE SUPPORT DE : Association de Formation Cardio-Vasculaire de la Réunion COMITÉ SCIENTIFIQUE : Christophe POUILLOT (Saint Denis La Réunion) Philippe MABO (Rennes) Olivier DARREMONT (Bordeaux) ORGANISATION GÉNÉRALE MCO CONGRÈS Inscriptions, transports, et hôtellerie : Relations avec l industrie : LISTE DES SPEAKERS : F. ANSELME (Rouen) J. ARMENGAUD (Agen) G. CLERICI (Saint Pierre, La Réunion) JC. DAUBERT (Rennes) P. DEFAYE (Grenoble) P. DEHANT (Bordeaux) N. DIJOUX (Saint Pierre, La Réunion) G. FINET (Lyon) D. GRAS (Nantes) X. HARLÉ (Bayonne) R. KONING (Rouen) F. LAPOSTOLLE (Paris) P. MABO (Rennes) G. MONTALESCOT (Paris) P. MOTREFF (Clermont Ferrand) JF. OBADIA (Lyon) C. POUILLOT (Saint Denis, La Réunion) A. TIROUVANZIAM (Nantes) UN MEETING DE DEUX JOURS ET DEMI QUI RÉUNIRA : Cardiologues interventionnels Spécialistes de la rythmologie Chirurgiens cardiaques Cardiologues cliniciens Médecins Urgentistes Médecins Généralistes Infirmier(e)s Techniciens (nes) de radiologie In compliance with EBAC/ EACCME guidelines, all speakers/ chairpersons participating in this programme have disclosed potential conflicts of interest that might cause a bias in the presentations. The Organising Committee is responsible for ensuring that all potential conflicts of interest relevant to the programme are declared to the audience prior to the CME activities. LES SESSIONS SUIVANTES SERONT PRÉSENTÉES : Cardiologie clinique Outils diagnostics et interventions per cutanées dans la maladie coronaire Interventions per cutanées dans les cardiopathies valvulaires Environnement pharmacologique en cardiologie interventionnelle Rythmologie interventionnelle de l ACFA Resynchronisation et défibrillation cardiaque LE PROGRAMME INCLURA : Lectures didactiques Tables rondes, controverses et débats sur les sujets d actualité Présentation de cas cliniques Gestion des complications Symposia sponsorisés par l industrie médicale

3 09H00 PROGRAMME MERCREDI 30 SEPTEMBRE 2015 OUVERTURE DU CONGRES C. POUILLOT (Saint Denis, La Réunion) 09H05 SESSION I : SYNDROMES CORONARIENS AIGUS Modérateurs : R. KONING (Rouen), G. FINET (Lyon) 09H05 Prise en charge pré-hospitalière des STEMI : nouveautés et études en cours F. LAPOSTOLLE (Bobigny), G. MONTALESCOT (Paris) 10H05 Le STEMI en salle de cathé : du Cangrèlor à la thrombo-aspiration P. MOTREFF (Clermont Ferrand) 10H30 PAUSE CAFÉ ET VISITE DES STANDS 11H00 SESSION II : CAS CLINIQUES CORONAIRES Modérateurs : G. MONTALESCOT (Paris), G. FINET (Lyon) MA PLUS BELLE HISTOIRE DE CHASSE... MON PIRE CAUCHEMAR 11H00 J. ARMENGAUD (Agen) 11H20 P. MOTREFF (Clermont Ferrand) 11H40 R. KONING (Rouen) 12H00 13H00 SYMPOSIUM ASTRA ZENECA SCA DU PATIENT DIABÉTIQUE : DU DIAGNOSTIC A LA REVASCULARISATION Modérateurs : C. POUILLOT (Saint Denis), O. GEOFFROY (Saint Pierre) Dr X. DEBUSSCHE (Saint Denis), Dr G. DUCROCQ (Paris) DÉJEUNER 14H00 : SESSION III : CORONAROPATHIES Modérateurs : P. MABO (Rennes), C. POUILLOT (Saint Denis) 14H00 Les stents bio-résorbables : promesses tenues? limites? pour qui? maintenant ou demain? R. KONING (Rouen) 14H20 Vers la simplification du traitement des bifurcations G. FINET (Lyon) 14H35 Encore un avenir pour le ballon actif? R. KONING (Rouen) 14H55 Update 2015 sur la pathologie coronaire G. MONTALESCOT (Paris) 15H15 Discussion 15H30 17H00 SYMPOSIUM NOVARTIS QUEL AVENIR POUR NOS PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? ACTUALITÉ DANS L INSUFFISANCE CARDIAQUE. Pr. JC. DAUBERT (Rennes) LE PATIENT INSUFFISANT CARDIAQUE EN DEHORS DE L HÔPITAL: 1/ La rééducation. Dr. M. RIEDEL (Saint Pierre) 2/ La télémédecine. Pr A. PATHAK (Toulouse) LES ENJEUX INSTITUTIONNELS LIÉS À L INSUFFISANCE CARDIAQUE À LA RÉUNION. Dr. O. GEOFFROY (Saint Pierre) FIN DU PROGRAMME SCIENTIFIQUE

4 PROGRAMME JEUDI 1 ER OCTOBRE H30 SESSION IV : RYTHMOLOGIE I : RESYNCHRONISATION Modérateurs : X. HARLÉ (Bayonne), P. MABO (Rennes) 08H30 Intérêt de la resynchronisation prophylactique? JC. DAUBERT (Rennes) 09H00 Qu attendre de l imagerie pour une meilleure sélection des patients avant resynchronisation cardiaque? P. DEHANT (Bordeaux) 09H30 Une 3 ème sonde ventriculaire? Pourquoi et comment? F. ANSELME (Rouen) 10H00 11H00 TABLE RONDE : CAS CLINIQUE ET ECG JC. DAUBERT (Rennes), P. DEHANT (Bordeaux), F. ANSELME (Rouen), X. HARLÉ (Bayonne) PAUSE CAFÉ ET VISITE DES STANDS 11H30 SESSION V : TAVI Modérateurs : C. POUILLOT (Saint Denis), G. FINET (Lyon) 11H00 Résultats du registre France TAVI J. ARMENGAUD (Agen) 11H20 Vers une évolution des indications après les dernières études cliniques : PARTNER II (Edwards), US PIVOTAL (Medtronic). A.TIROUVANZIAM (Nantes) 11H40 12H00 12H20 12H30 Apport des nouvelles prothèses aortiques trans-cathéters et cas particuliers (valve in valve, bicuspidie...) J. ARMENGAUD (Agen) Comment j aborde les TAVI avec cardiopathie associée A.TIROUVANZIAM (Nantes) Discussion DÉJEUNER 13H30 : SESSION VI : RYTHMOLOGIE II Modérateurs : G. CLERICI (Saint Pierre), P. MABO (Rennes) 13H30 Quelles ESV ablater? F. ANSELME (Rouen) 14H00 Faut-il ablater toutes les pré-excitations de façon préventive? P. DEFAYE (Grenoble) 14H30 Cardiomyopathie arythmogène du ventricule droit : les critères diagnostiques sont-ils toujours d actualité? JC. DAUBERT (Rennes) 15H00 16H00 TABLE RONDE : CAS CLINIQUE ET ECG F. ANSELME (Rouen), P. DEFAYE (Grenoble), JC. DAUBERT (Rennes) FIN DU PROGRAMME SCIENTIFIQUE

5 M. SIMON, cadre de santé Service de cardiologie interventionnelle (Massy), S. LAMBERTS, cadre de santé Service de cardiologie CHU GHSR (Saint Pierre, La Réunion), J. ALPHONSINE, IDE Référente Cardiologie - Clinique Sainte Clotilde, La Réuion 09H30 ACCUEIL SESSION 1 09H45-10H15 Prise en charge d'un Syndrome Coronarien Aigu à l'usic. (PY. KNECHT - Clinique Sainte Clotilde, La Réunion) 10H15-11H00 Le rôle de l'ide dans l'ablation de FA avec le logitiel 3D. (A. DALLEAU, N. ROUSSEAU, S. HO FIAT - CHU Saint Pierre) 11H00-11H45 La prise en charge pluridisciplinaire SSR cardiaque. (Dr. M. RIEDEL, M. GRANGEON, A. HOARAU, S. COUDIERE - CHU Saint Pierre) 11H45-12H30 Intérêt de la VO2max pour le sportif de haut niveau. (Dr. B. LEMARCHAND, C. JENNEPY - CHU Saint Pierre) 12H30 13H30-14H00 14H00-14H30 14H30-15H00 15H00-15H30 15H30-16H00 16H00 PROGRAMME SESSION PARAMÉDICALE JEUDI 1 ER OCTOBRE 2015 DÉJEUNER SESSION 2 Apport de l'oct dans le diagnostic et le traitement du syndrome coronarien aigu. (C. AMIEL - Clinique Sainte Clotilde, La Réunion) Ambulatoire et cardiologie interventionnelle. (M. SIMON - Hôpital Jacques Cartier, Massy) Fermeture d auricule. (C. HENOT - Hôpital Jacques Cartier, Massy) Tavi : valve percutanée, quoi de neuf? (M. SIMON - Hôpital Jacques Cartier, Massy) Discussion FIN DE LA JOURNÉE PROGRAMME VENDREDI 2 OCTOBRE H00 SESSION VII : MITRALE Modérateurs : G. FINET (Lyon), JC. DAUBERT (Rennes) 09H00 Traitement trans-cathéter des valvulopathies mitrales : du MITRACLIP aux prothèses mitrales trans-cathéters JF. OBADIA (Lyon) 09H30 Apport de l échocardiographiste en salle de cathétérisme P. DEHANT (Bordeaux) 09H50 Echocardiographie d effort en pratique : cas cliniques N. DIJOUX (Saint Pierre) 10H10 Discussion 10H30 PAUSE CAFÉ ET VISITE DES STANDS 11H00 SESSION VIII : RYTHOMOLOGIE III : ACFA Modérateurs : X. HARLÉ (Bayonne), P. DEFAYE (Grenoble) 11H00 Faut-il anti-coaguler les patients CHA 2 DS 2 -VAS c = 1 P. MABO (Rennes) 11H20 Que faire devant une ACFA détectée par une prothèse implantée? D. GRAS (Nantes) 11H40 Cartographie 3D : place dans l ablation par radio-fréquence : exemples cliniques G. CLERICI (Saint Pierre) 12H00 TABLE RONDE : CAS CLINIQUE ET ECG P. MABO (Rennes), D. GRAS (Nantes), G. CLERICI (Saint Pierre) 13H00 CONCLUSIONS ET FERMETURE DU CONGRÈS

6 REMERCIEMENTS PARTENAIRES LE COMITÉ D ORGANISATION CARDIORUN 2015 TIENT À EXPRIMER SES PLUS VIFS REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES QUI APPORTENT LEUR SOUTIEN À L ORGANISATION DU CONGRÈS : SPONSORS ASTRA ZENECA BIOTRONIK BRISTOL-MYERS-SQUIBB BOEHRINGER INGELHEIM BOSTON SCIENTIFIC ECHO RUN HEXACATH HG MEDICAL MEDTRONIC MSD NOVARTIS PFIZER SERVIER ST JUDE MEDICAL TERUMO TAKEDA ORGANISATION GÉNÉRALE : MCO CONGRES - 27 rue du Four à Chaux - F Marseille - Tél. +33 (0) Fax : +33 (0) Contact Informations et inscriptions : Julie Faber : Contact Industries : Aurore Davy :

7 PAGE PUB

8

AVEC LE SUPPORT DE : Association de Formation Cardio-Vasculaire de la Réunion

AVEC LE SUPPORT DE : Association de Formation Cardio-Vasculaire de la Réunion cardiorun2014.org AVEC LE SUPPORT DE : Association de Formation Cardio-Vasculaire de la Réunion COMITÉ SCIENTIFIQUE : Christophe POUILLOT (Saint Denis La Réunion) Philippe MABO (Rennes) Olivier DARREMONT

Plus en détail

PROGRAMME DÉFINITIF. 8-9 et 10 juin 2011 BIARRITZ Palais des Congrès 1, avenue Edouard VII. www.appac.fr

PROGRAMME DÉFINITIF. 8-9 et 10 juin 2011 BIARRITZ Palais des Congrès 1, avenue Edouard VII. www.appac.fr PROGRAMME DÉFINITIF 8-9 et 10 juin 2011 BIARRITZ Palais des Congrès 1, avenue Edouard VII www.appac.fr ORGANISATION SCIENTIFIQUE Michel HANSSEN Centre Hospitalier - 67500 HAGUENAU Tél.: 03 88 06 31 07

Plus en détail

BORDEAUX MEETING OF CARDIO VASCULAR DISEASE. 17 th -19 th APRIL 2013 PRELIMINARY PROGRAMME. 7 th FRSA FRANCE-REUNION & SOUTH AFRICA www.frsa2013.

BORDEAUX MEETING OF CARDIO VASCULAR DISEASE. 17 th -19 th APRIL 2013 PRELIMINARY PROGRAMME. 7 th FRSA FRANCE-REUNION & SOUTH AFRICA www.frsa2013. BORDEAUX MEETING OF CARDIO VASCULAR DISEASE with the support of www.frsa2013.org PRELIMINARY PROGRAMME SCIENTIFIC COMMITTEE Christophe POUILLOT: cardiology (Europe) Tom MABIN: cardiology (South Africa)

Plus en détail

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs X. Harlé Bayonne Dr X.Harlé; Ile de la Réunion; Oct 2014 Télécardiologie Déjà une

Plus en détail

Stent for Life. Martine Gilard CHRU Brest

Stent for Life. Martine Gilard CHRU Brest Stent for Life Martine Gilard CHRU Brest Stent for Life Projet Européen Objectif: améliorer l accès des patients à l angioplastie pour réduire la morbi-mortalité des patients souffrant de syndromes coronaires

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr Session Diagnostic organisme gestionnaire du développement professionnel continu www.cardiosleep.fr UN CONSTAT 1 patient sur 3 est atteint de Troubles Respiratoires du Sommeil (TRS) en cardiologie. Les

Plus en détail

«VOUS AVEZ DIT FILIERES DE SOINS du SCA»

«VOUS AVEZ DIT FILIERES DE SOINS du SCA» Les Journées Normandes Urgences Cardiologiques 2015 «VOUS AVEZ DIT FILIERES DE SOINS du SCA» RECOMMANDATIONS GACI 2013 René Koning Rouen 2014-2015 Past- Président H. Le Breton Président R. Koning B. LaBuca

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

Parcours du patient cardiaque

Parcours du patient cardiaque Parcours du patient cardiaque Une analyse HAS à partir de la base QualHAS, des Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité & Sécurité des Soins (IPAQSS)- Infarctus du myocarde Linda Banaei-Bouchareb,

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes engendrer, des conséquences physiques engendrées par la chute et de l entourage familial (classe 1). Il est recommandé d évaluer l intérêt de mettre en place une téléalarme, surtout après une chute. 5.3

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire

Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire Recommandations en 2007 Yann le baleur DES Introduction 1 million de patients sous aspirine 300.000 patients sous anti-vitamine K (AVK)

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS

Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS Surveillance des pace makers et des défibrillateurs Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS La stimulation cardiaque La stimulation cardiaque Historique

Plus en détail

Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Té léphone : 01 44 90 70 25

Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Té léphone : 01 44 90 70 25 Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires www.coeur-recherche.fr Té léphone : 01 44 90 70 25 La Fondation Cœur et Recherche a été fondée par la Société Française

Plus en détail

PROJET DE TÉLÉMEDECINE

PROJET DE TÉLÉMEDECINE PROJET DE TÉLÉMEDECINE ISIFC 2 ème année Année universitaire 2011-2012 LA TÉLÉSURVEILLANCE Louis ACHA Rafaël MINACORI ISIFC Génie biomédical 23,rue Alain SAVARY 25000 Besançon Cedex Tél : 03 81 66 66 90

Plus en détail

Congrès. jeudi 20 et vendredi 21 novembre 2014. Hôtel Pullman Paris Montparnasse PARIS PROGRAMME PRÉLIMINAIRE. www.cnch.fr

Congrès. jeudi 20 et vendredi 21 novembre 2014. Hôtel Pullman Paris Montparnasse PARIS PROGRAMME PRÉLIMINAIRE. www.cnch.fr 20 CNCH es Congrès C O L L È G E N AT I O N A L D E S C A R D I O L O G U E S D E S H Ô P I TA U X PROGRAMME PRÉLIMINAIRE jeudi 20 et vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Pullman Paris Montparnasse PARIS FMC

Plus en détail

Pratique de la défibrillation cardiaque implantable

Pratique de la défibrillation cardiaque implantable Pratique de la défibrillation cardiaque implantable Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong Londres Milan Tokyo Pierre Bordachar Wilhelm Fischer Stéphane Garrigue Sylvain Reuter Philippe Ritter

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux TA cible < 140/90 mmhg (grade A) Prévenir la variabilité tensionnelle

Plus en détail

La Télécardiologie à la Réunion

La Télécardiologie à la Réunion La Télécardiologie à la Réunion Dr Olivier Geoffroy Service de Cardiologie Hôpital Alfred Isautier Saint Pierre de la Réunion Plusieurs domaines Déjà mis en place : Télésurveillance des pacemakers et défibrillateurs

Plus en détail

Symposium International de la Médecine du Sport Jeux Mondiaux de la Médecine et de la Santé 34ème édition 29 juin/6 juillet 2013 Zagreb, Croatie

Symposium International de la Médecine du Sport Jeux Mondiaux de la Médecine et de la Santé 34ème édition 29 juin/6 juillet 2013 Zagreb, Croatie Symposium International de la Médecine du Sport Jeux Mondiaux de la Médecine et de la Santé 34ème édition 29 juin/6 juillet 2013 Zagreb, Croatie Sous la présidence du Dr André Monroche (France) et de Mme

Plus en détail

Les maladies valvulaires

Les maladies valvulaires CENTRE CARDIO-THORACIQUE DE MONACO information du patient Les maladies valvulaires Maladies, diagnostic et traitements 1 Les maladies valvulaires ou valvulopathies Elles désignent l ensemble des maladies

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

Résultats. COMPArative Follow-up Schedule with Home Monitoring

Résultats. COMPArative Follow-up Schedule with Home Monitoring Suivi à distance des stimulateurs cardiaques par télécardiologie Première étude prospective randomisée Investigateur principal: COMPAS Pr. Philippe MABO CHU Rennes, Université Rennes I, Unité Inserm 642,

Plus en détail

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires Dr André Pisapia Sce de Rythmologie et Stimulation Cardiaque Dr Patrice Bergeron Sce de

Plus en détail

Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine

Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine Conditions générales Les spécifications techniques

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de l organisation du système de soins Dossier suivi par : Dr Dominique MARTIN Conseillère

Plus en détail

Pathologie de l Épaule

Pathologie de l Épaule Groupe Rhumatologique français de l EPaule (GREP) Section de la Société Française de Rhumatologie IX e journée nationale Pathologie de l Épaule L ÉPAULE EN 2009 Bulletin d inscription Comité d organisation

Plus en détail

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre «Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions» R. Kipling??? Geste d angioplastie en 2014 plus de limites

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

PRE PROGRAMME 2013-2014 Lieu : Hôtel Les Bains d Arguin

PRE PROGRAMME 2013-2014 Lieu : Hôtel Les Bains d Arguin M A T I N A P R E S - M I D I M A T I N A P R E S - M I D I M A T I N M A T I N PRE PROGRAMME 2013-2014 Lieu : Hôtel Les Bains d Arguin 9, Av du Parc 33120 ARCACHON 15 et 16 Novembre 2013 24 et 25 Janvier

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte Juin 2008 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service communication

Plus en détail

LES JOURNEES FRANÇAISES DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE

LES JOURNEES FRANÇAISES DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE Toulouse Centre de Congrès Pierre Baudis 12/13 septembre LES JOURNEES FRANÇAISES 2013 DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE Comité d Organisation R. ISNARD T. DAMY N. LAMBLIN M. GALINIER Comité Scientifique Marie-Claude

Plus en détail

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Maladie des valves Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Quelques repères épidémiologie éditorial Pr Bernard Iung Quelques repères Les maladies des valves

Plus en détail

Pathologie de l Épaule

Pathologie de l Épaule Groupe Rhumatologique français de l EPaule XV e journée nationale Samedi 14 mars 2015 Lyon, E.N.S. Amphithéâtre Charles Mérieux Bulletin d inscription Comité scientifique Pr P. Goupille (Tours), Dr E.

Plus en détail

Marseille 21 > 23. Novembre

Marseille 21 > 23. Novembre Marseille P a R C C H A N O T 21 > 23 Novembre 2013 PROGRAMME PROVISOIRE APPEL À COMMUNICATION INSCRIPTION Conférences plénières Le sommeil des animaux I. Tobler Syndrome d apnée : potentiel des biomarqueurs

Plus en détail

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES RENCONTRE PRESCRIRE LA NOUVELLE ALTERNATIVE AUX SALONS DU BÂTIMENT LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT 2014 40 1200 VILLES PRESCRIPTEURS A ROAD SHOW BY www.rencontreprescrire.com RENCONTRE PRESCRIRE Un

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

«Les nouvelles technologies dans les échanges Nord-Sud et l'apport de la télémédecine»

«Les nouvelles technologies dans les échanges Nord-Sud et l'apport de la télémédecine» Invitation au Colloque Chambre Française de Commerce et d Industrie du Maroc (CFCIM) 15, avenue Mers Sultan - - 20130 Casablanca - - Maroc Vendredi 29 novembre 2013 de 9h30 à 17h30 «Les nouvelles technologies

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES Le Belgian Working Group on Cardiac Pacing and Electrophysiology (BWGCPE) a publié récemment des recommandations de bonne pratique

Plus en détail

Chirurgiens Orthopédistes Pédiatres Hôpital Trousseau, Paris

Chirurgiens Orthopédistes Pédiatres Hôpital Trousseau, Paris EDITO JOURNÉES DE LA SOFOP 2015 L orthopédie pédiatrique est au cœur de la prise en charge des maladies neuro-musculaires. La Société Française d Orthopédie Pédiatrique (SOFOP) a souhaité consacrer «Les

Plus en détail

LES JOURNEES FRANÇAISES DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE

LES JOURNEES FRANÇAISES DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE La Baule Atlantia 13/14 septembre 2012 LES JOURNEES FRANÇAISES DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE Comité d Organisation Bureau du Groupe Michel GALINIER Président Damien LOGEART Past-president Nicolas LAMBLIN

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 01 juillet 2014 CONCLUSIONS ELUNA 8 SR-T, stimulateur cardiaque implantable simple s chambre

Plus en détail

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE N Evolution de l angioplastie coronaire 1977 Andreas Gruntzig réalise la première angioplastie coronaire à Zurich, en Suisse 1988 Jacques Puel implante

Plus en détail

25 èmes Journées EURO-PHARMAT, NICE, 13, 14 & 15 Octobre 2015 Mardi 13 octobre 2015

25 èmes Journées EURO-PHARMAT, NICE, 13, 14 & 15 Octobre 2015 Mardi 13 octobre 2015 Mardi 13 octobre 2015 08h30 09h00 Accueil des participants Ouverture officielle des 25 èmes Journées EURO-PHARMAT : M. GUERIN Olivier, Maire Adjoint délégué à la santé et M. THIVEAUD Dominique, Président

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille Institut GERNEZ RIEUX Le 03/10/2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie CHRU de Lille CONFLITS D INTERETS BOEHRINGER

Plus en détail

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Philippe Mabo, CHU de Rennes CARDIORUN 2014 Boucan Canot, 1 er octobre 2014 Mes relations avec l industrie Bourses de recherche: Boston, Biotronik,

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Olivier Pantet a, Pierre Monney b, Nicole Aebischer b a Service de médecine intensive adulte (SMIA), CHUV, Lausanne b Service

Plus en détail

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax.

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax. Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M,1940, 2 ans près son infarctus malaise lors d une marche, syncope et choc électrique Infarctus antérieur : FEVG 30% Coro:Recanalisation / l IVA ECG: sinusal QRS 0.10, inf.

Plus en détail

JOURNÉE DES GROUPES ET FILIALES

JOURNÉE DES GROUPES ET FILIALES Paris Hôtel Particulier Eurosites 19 juin 2015 JOURNÉE DES GROUPES ET FILIALES Hôtel Particulier Eurosites 7 rue de Liège 75009 PARIS Société Française de Cardiologie 5 rue des Colonnes du Trône 75012

Plus en détail

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Vincent Péters Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Président du GT TICS du SNITEM 5 juillet 2013 Colloque industries du numérique et Santé+ Autonomie Contexte Plus de 60 ans Cardiologues

Plus en détail

Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de

Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de Référence : DG/SOIN/MED/MAN/32 V1 Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de Cardiologie (USIC) & Centre de la Douleur Thoracique Mars 2013 Mars 2013 1 Mot d accueil de Mme PRONOST

Plus en détail

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy!

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy! FORMATIONS 2014 Conscient que les besoins dans le domaine du handicap et les réponses à ces besoins sont en pleine évolution, le centre de formations Invacademy vous propose des formations commerciales

Plus en détail

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE (Diplôme Interuniversitaire National d ) 17/02/2015 avec Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris V et XII, Toulouse et Tours Objectifs : Formation

Plus en détail

IRM et stimulateurs ou défibrillateurs

IRM et stimulateurs ou défibrillateurs IRM et stimulateurs ou défibrillateurs S S Cas clinique S Recommandations actuelles S Problèmes théoriques S Procédure dans le service S Que faut-il retenir des constructeurs? S Recommandations actuelles

Plus en détail

Objectifs des traitements CV Ce que doit savoir le médecin du travail. Dr JY Tabet

Objectifs des traitements CV Ce que doit savoir le médecin du travail. Dr JY Tabet Objectifs des traitements CV Ce que doit savoir le médecin du travail Dr JY Tabet Les maladies cardiovasculaires sont nombreuses, et il existe de multiples interactions entre les pathologies. Plusieurs

Plus en détail

Le défibrillateur implantable

Le défibrillateur implantable Jean Marc DAVY - Maxime PONS Le défibrillateur implantable La moitié de nos patients porteurs d'une cardiopathie décèdent subitement à domicile ou dans des lieux publics. Cette mort subite a certes de

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496

Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496 Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496 Introduction par François Boustani : les recommandations de l ESC

Plus en détail

OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015

OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015 OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015 Contact Eurobiomed Caroline Morel Responsable animation de réseau et partenariats caroline.morel@eurobiomed.org Tel. 04 67 64 01 75 / 07 60 68 00 34 Standard Eurobiomed

Plus en détail

CONGRèS IMPLANTOLOGIE congrès DE DEMAIN IMPLANTOLOGISTES

CONGRèS IMPLANTOLOGIE congrès DE DEMAIN IMPLANTOLOGISTES CONGRèS IMPLANTOLOGIE congrès DE DEMAIN JEUNES ImplantologIe IMPLANTOLOGISTES de demain Jeunes ImplantologIstes congrès PARIS - JEUDI 31 JANVIER 2013 Jeudi 31 janvier 2013 de 9h à 18h ImplantologIe de

Plus en détail

Rapport moral du Secrétaire général 2012 Assemblée générale du 16 janvier 2013 - JESFC 2013

Rapport moral du Secrétaire général 2012 Assemblée générale du 16 janvier 2013 - JESFC 2013 Rapport moral du Secrétaire général 2012 Assemblée générale du 16 janvier 2013 - JESFC 2013 Monsieur le Président et cher Albert, mes chers Collègues, Mesdames et Messieurs, La Société Française de Cardiologie

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Les Ateliers d Arcachon font escale aux Sables d Olonne!

Les Ateliers d Arcachon font escale aux Sables d Olonne! C est le Vendée Globe des Ateliers d Arcachon! Les Ateliers d Arcachon font escale aux Sables d Olonne! Soyez prêt pour un départ le 13 novembre 2014! PROGRAMME 2014-2015 ATELIER 1 ATELIER 2 ATELIER 3

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

Attestation de Formation Universitaire 2012-2013. «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire»

Attestation de Formation Universitaire 2012-2013. «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire» Attestation de Formation Universitaire 2012-2013 «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire» Formation Théorique (2 jours) par Visioconférences Bordeaux, Paris, Nice, Tours, Rennes,

Plus en détail

Agence Européenne de la Sécurité Aérienne

Agence Européenne de la Sécurité Aérienne Agence Européenne de la Sécurité Aérienne Moyens acceptables de conformité et matériel d orientation dans le cadre de Part-MED 1 Première publication 15 décembre 2011 1 Moyens acceptables de conformité

Plus en détail

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

Décisions. Avis ORDRE DU JOUR. Délibérations. 1. Procès-verbal de la séance du collège délibératif du 11 mars 2015

Décisions. Avis ORDRE DU JOUR. Délibérations. 1. Procès-verbal de la séance du collège délibératif du 11 mars 2015 PROCES-VERBAL SÉANCE DU COLLÈGE DÉLIBÉRATIF MERCREDI 18 MARS 2015 Etaient présents : - M. le Professeur Jean-Luc Harousseau, Président - M. le Professeur Jacques Belghiti - M. Alain Cordier - M. le Professeur

Plus en détail

STIMULATEURS CARDIAQUES

STIMULATEURS CARDIAQUES REFERENTIEL POUR CONTRAT DE BON USAGE (DMI HORS GHS) Réalisé et validé par la Commission Technique EURO PHARMAT STIMULATEURS CARDIAQUES Codes ATIH : ST001, ST002, ST003, ST004, ST005, ST006 Codes LPP 3400792

Plus en détail

On peut estimer que l étude

On peut estimer que l étude Etude AIM HIGH : faut-il augmenter un HDL bas et diminuer des triglycérides élevés? Résumé : L étude AIM HIGH (Atherothrombosis Intervention in Metabolic Syndrome with Low HDL/High Triglycerides : Impact

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

TOP 3, SSVQ 2014 CRYSTAL AF EMBRACE

TOP 3, SSVQ 2014 CRYSTAL AF EMBRACE TOP 3, SSVQ 2014 CRYSTAL AF EMBRACE Ariane Mackey Neurologue CHU de Québec- Hôpital de l Enfant-Jésus Conflits d intérêts potentiels* 2 dernières années CONFÉRENCES COMMANDITÉES Allergan Pfizer /BMS AIDE

Plus en détail

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1 MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014 Christian BRETON Nancy (France) 1 Le Docteur Christian BRETON déclare les conflits d intérêts suivants : - ASTRA ZENECA, BAYER, BIOPHARMA, BOEHRINGER, DAICHI-SANKYO, MSD,

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

Fermeture de l auricule gauche Perspectives

Fermeture de l auricule gauche Perspectives Fermeture de l auricule gauche Perspectives Pierre Aubry, Eric Brochet, Jean-Michel Juliard, Dominique Himbert, Alec Vahanian Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard Paris France Enjeux devant une fibrillation

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Orthorisq journée de formation 2013. «Défaillance de la prise en charge d un patient sous anticoagulants ou sous antiagrégant plaquettaire»

Orthorisq journée de formation 2013. «Défaillance de la prise en charge d un patient sous anticoagulants ou sous antiagrégant plaquettaire» Orthorisq journée de formation 2013 «Défaillance de la prise en charge d un patient sous ou sous antiagrégant plaquettaire» Christel Conso Chirurgien orthopédiste Institut Mutualiste Montsouris Olivier

Plus en détail

Benfluorex, valvulopathies cardiaques et diabète : intérêt des données médico-administratives

Benfluorex, valvulopathies cardiaques et diabète : intérêt des données médico-administratives Benfluorex, valvulopathies cardiaques et diabète : intérêt des données médico-administratives Alain Weill, Michel Païta, Philippe Tuppin, Jean-Paul Fagot, Anke Neumann, Philippe Ricordeau, Hubert Allemand

Plus en détail

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation automatisée externe par le public Conférence d Experts Coordonnateur : Pr P

Plus en détail

Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France. Probability of cardiovascular events. Mortalité CV

Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France. Probability of cardiovascular events. Mortalité CV Nouveautés dans le diagnostique et le traitement de la maladie coronaire du dialysé Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France Probability of cardiovascular events Mortalité

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF (Mise à jour au 4 juin 2013) Attention : Conformément aux articles R.4127-339 et R.4127-340 du code de la santé publique, seuls les titres, diplômes

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015 DU FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015 Jeudi 13 Novembre 2014 Module 1 J1 : Pédagogie/Erreur 9H30 10h30 Accueil Présentation 11H00 12h30 Intérêt de la Simulation

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

CONGRÈS. Vendredi 10 Décembre 2010 de 7h30 à 18h30

CONGRÈS. Vendredi 10 Décembre 2010 de 7h30 à 18h30 CONGRÈS Vendredi 10 Décembre 2010 de 7h30 à 18h30 Sous la présidence du Professeur Catherine WEIL-OLIVIER Et du Docteur François VIE LE SAGE LA SANTE PUBLIQUE APPARTIENT A TOUS Pavillon Dauphine Place

Plus en détail

La Conférence Achats 2011 6 ème édition. Achats et Innovation : la partition harmonieuse?!...

La Conférence Achats 2011 6 ème édition. Achats et Innovation : la partition harmonieuse?!... PARTENAIRES La Conférence Achats 2011 6 ème édition Achats et Innovation : la partition harmonieuse?!... Mardi 5 avril 2011 Lyon Centre de congrès Cité Internationale L esprit de La Conférence Achats Une

Plus en détail

Calendrier des formations 2015

Calendrier des formations 2015 Association Nationale de Médecine du Travail et d Ergonomie du Personnel des Hôpitaux Secrétariat : ANMTEPH - 83, Bd Poniatowski - 75012 Paris Tél. : 01 43 41 08 63 - Fax : 01 43 41 04 59 secretariat@anmtph.fr

Plus en détail

Faut-il encore modifier nos pratiques en 2013?

Faut-il encore modifier nos pratiques en 2013? Anti-agrégants, anticoagulants et Endoscopie digestive Faut-il encore modifier nos pratiques en 2013? Christian Boustière, Marseille ANGIOPAS Essai de phase II randomisé multicentrique évaluant l efficacité

Plus en détail