Comment sauver la zone euro? Quelle crise? Quels outils?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment sauver la zone euro? Quelle crise? Quels outils?"

Transcription

1 Comment sauver la zone euro? Quelle crise? Quels outils? Jean-Paul Betbèze Chef Economiste Crédit Agricole S.A. Petit déjeuner Economie et Conjoncture Finance d Entreprises Paris, mercredi 27 juin 2012

2 Rendements nominaux : attention, le point bas est derrière Page 2-22/07/2011 ECO/EIS Page 2

3 A De l endettement naît le surendettement Page 3-22/07/2011 ECO/EIS Page 3

4 S endetter pourquoi? Micro : effet levier, contrainte de revenu, anticipation de plus value, concurrence Macro : soutenir la croissance Dangers : bulles sur actifs, fragilité financière (RTC), croissance dopée, endettement public sous estimé Limites : bancaires, étatiques, change Formes de crise: spreads, wake up calls, sudden stop, perfect storm Page 4-22/07/2011 ECO/EIS Page 4

5 Le problème : plus on fait de crédit, plus on prend de risques avec toujours moins de marge Marges CREDIT Pertes Page 5-22/07/2011 ECO/EIS Page 5

6 Des risques différents derrière la dette Bulles actions Bulles de change Bulles immobilières La triple question est : - Quelles raisons derrière la bulle? - Comment se finance la bulle? - Que se passe-t-il quand éclatent ensemble plusieurs bulles? Le tail risk Page 6-22/07/2011 ECO/EIS Page 6

7 B Du désendettement viennent les trois risques Page 7-22/07/2011 ECO/EIS Page 7

8 1er risque, global : la spirale descendante Ralentissement mondial Baisse des bourses Creusement du déficit public Demande de nouveaux fonds propres bancaires Accentuation de la crise de la dette Inquiétude des entrepreneurs Baisse des obligations publiques Page 8-22/07/2011 ECO/EIS Freinage du crédit Détérioration des bilans bancaires Page 8

9 2 ème risque, par zones : la bataille des politiques monétaires et des changes BCE : Je baisse «un peu» les taux et j achète «un peu» de bons du trésor USA : J achète des bons du trésor L euro monte USA : Je baisse les taux courts USA : Je veux faire baisser le Dollar contre le Yuan Page 9-22/07/2011 ECO/EIS Page 9 Chine : je ne veux pas de hausse trop forte du Yuan

10 3 ème risque, en zone euro : crise grecque et risque d explosion Allemagne Pays-Bas Grèce Autriche Irlande France Portugal Page 10-22/07/2011 ECO/EIS Page 10 Italie Espagne

11 C Expliquer, doser, organiser, le fait-on assez? Page 11-22/07/2011 ECO/EIS Page 11

12 La reprise est toujours compliquée et risquée. Regardons les Etats-Unis. Page 12-22/07/2011 ECO/EIS Page 12

13 Sans politique budgétaire, ils mobilisent leur politique monétaire pour s en sortir, 0,1 %... sur 2,3,4 ans Réinvestissement pour «tenir» l immobilier Twist des Treasuries Page 13-22/07/2011 ECO/EIS Page 13

14 et pour aplatir la courbe de leurs taux Page 14-22/07/2011 ECO/EIS Page 14

15 et, qui sait, pour affaiblir aussi le US $ vis-à-vis de? Page 15-22/07/2011 ECO/EIS Page 15

16 Sauf si ne veulent pas! Page 16-22/07/2011 ECO/EIS Page 16

17 Yuan : le dessous des cartes Page 17-22/07/2011 ECO/EIS Page 17

18 Les Brics résistent, heureusement prévisions 2012 Page 18-22/07/2011 ECO/EIS Page 18

19 ce qui donne en zone euro des chocs très importants, et aux effets durables Page 19-22/07/2011 ECO/EIS Page 19

20 D Comment se désendetter en zone euro? Page 20-22/07/2011 ECO/EIS Page 20

21 Il faut d abord savoir d où vient la dette Page 21-22/07/2011 ECO/EIS Page 21

22 Une dette qui avive partout les tensions Page 22-22/07/2011 ECO/EIS Page 22

23 La BCE a commencé à baisser ses taux, puis à soutenir les banques, mais jusqu où? Page 23-22/07/2011 ECO/EIS Page 23

24 elle finance les «banques périphériques»,mais pas seulement elles Italie Espagne Irlande Grèce Portugal Belgique Page 24-22/07/2011 ECO/EIS Page 24

25 et aussi les «Etats périphériques» mais jusqu où? Page 25-22/07/2011 ECO/EIS Page 25

26 L effet des salaires nominaux : Irlande, Espagne, Grèce et Italie Page 26-22/07/2011 ECO/EIS Page 26

27 L ajustement réel est en cours : Grèce, Portugal, Italie, Espagne, Irlande Page 27-22/07/2011 ECO/EIS Page 27

28 Qui agit sur les échanges extérieurs Page 28-22/07/2011 ECO/EIS Page 28

29 L effet immobilier intervient : Irlande, Espagne, Italie, pas France, et pas du tout Allemagne Page 29-22/07/2011 ECO/EIS Page 29

30 E - Que se passe-t-il en France? Page 30-22/07/2011 ECO/EIS Page 30

31 Les coûts salariaux ont dérapé Coûts en euros par heure Industrie et services marchands, plus de dix salariés (Eurostat, Rexecode) q3 Zone euro* Allemagne Espagne France Grèce Irlande Italie Pays-Bas Portugal Page 31-22/07/2011 ECO/EIS Page 31 Hors zone euro Royaume-Uni Suède

32 et surtout dans le manufacturier Coûts en euros par heure Manufacturier, plus de dix salariés (Eurostat, Rexecode) q3 Zone euro* Allemagne Espagne France Grèce Irlande Italie Pays-Bas Portugal Page 32-22/07/2011 ECO/EIS Page 32 Hors zone euro Royaume-Uni Suède

33 Ce qui se paye à l export Page 33-22/07/2011 ECO/EIS Page 33

34 Vous avez dit : modèle français, ou allemand? la productivité par tête s'effondre... 1 surtout en Allemagne 2 mais le nombre d'heures y baisse beaucoup. Ce qui, compte tenu du fait que... 3 le salaire réel horaire est stabilisé 4 fait que, dans la crise, les profits remontent en Allemagne. Ce qui soutient, in-fine, l'emploi. Page 34-22/07/2011 ECO/EIS Page 34

35 La question des règles : le SMIC, reval. le 1 er janvier si inflation au dessus de 2% Page 35-22/07/2011 ECO/EIS Page 35

36 La question des règles : le livret A formule taux Livret A depuis 2008, valeur maximale entre : moyenne (1/2(taux Eonia + taux Euribor 3 mois) ; taux d inflation hors tabac sur 12 mois) taux d inflation hors tabac sur 12 mois + 0,25 Page 36-22/07/2011 ECO/EIS Page 36

37 La question des règles : les retraites Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein La réforme des retraites de 2003 a posé le principe d allonger la durée d assurance exigé pour le taux plein au fil des générations en fonction des gains d espérance de vie à 60 ans. L objectif affiché est de stabiliser, au fil des générations, le rapport entre la durée d assurance requise pour le taux plein et la durée moyenne de retraite à son niveau de 2003, ce qui conduit à répartir les gains d espérance de vie à 60 ans entre un allongement de la durée d assurance, pour deux tiers environ, et un accroissement de la durée moyenne de retraite, pour le tiers restant. La loi de 2003 prévoit d appliquer ce principe jusqu en 2020, par étape avec des rendez-vous tous les quatre ans. L application de la règle de partage conduirait, au vu des projections démographiques réalisées par l INSEE en 2005, à une durée d assurance exigée pour le taux plein de 41,5 annuités (166 trimestres) en Cette hypothèse a été retenue pour les projections du COR réalisées en 2007 ainsi Page 37-22/07/2011 ECO/EIS Page 37

38 La question des règles : plus d impôts? Page 38-22/07/2011 ECO/EIS Page 38

39 La question des règles : le «1/2» des fonctionnaires en question Le principe : une règle simple L aménagement : RGPP et compensations Où allons-nous? Page 39-22/07/2011 ECO/EIS Page 39

40 Attention à expliquer, pour agir, le temps presse. Page 40-22/07/2011 ECO/EIS Merci! Page 40

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A.

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. Jeudi 12 avril 2012 Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. A - S endetter est «sympa», au début et se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/07/2011 ECO/EIS

Plus en détail

EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO?

EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? PATRICK ARTUS * La proposition faite aujourd hui

Plus en détail

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992 juillet - N Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la et de la en Compte tenu des perspectives de croissance et d inflation, les politiques

Plus en détail

BURKINA FASO MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

BURKINA FASO MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES BURKINA FASO MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Quels sont les effets de la crise de la dette souveraine de l Europe sur les économies des pays à faible revenu? Perspectives pour les pays 1 Plan de

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 12 au 16 mars 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des grandes entreprises en mars 212 : normalisation des trésoreries, moindre hausse des marges sur les crédits bancaires 2. Production

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE février N France : faut-il devenir plus optimiste? Jusqu à la fin de, il était difficile d être optimiste sur les perspectives économiques pour la France : enquêtes mal orientées,

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 9 mai 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Rencontre Annuelle. «Perspectives économiques L explosion?»

Rencontre Annuelle. «Perspectives économiques L explosion?» Rencontre Annuelle «Perspectives économiques 2014... L explosion?» Charles SANNAT Directeur des Etudes Economiques AuCOFFRE.com et rédacteur, Le Contrarien Matin 1er décembre 2012 France, vers une récession

Plus en détail

La politique macroéconomique Antoine d Autume (PSE-Paris 1) Plan Annuel de Formation Paris - Créteil - Versailles 17 janvier 2013

La politique macroéconomique Antoine d Autume (PSE-Paris 1) Plan Annuel de Formation Paris - Créteil - Versailles 17 janvier 2013 La politique macroéconomique Antoine d Autume (PSE-Paris 1) Plan Annuel de Formation Paris - Créteil - Versailles 17 janvier 2013 Une place qui se réduisait La Mondialisation - Rend difficile des politiques

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. MEDEF Actu-Eco / semaine du 15 août Au sommaire de l actualité économique de cette semaine, En France :

MEDEF Actu-Eco. MEDEF Actu-Eco / semaine du 15 août Au sommaire de l actualité économique de cette semaine, En France : MEDEF Actu-Eco MEDEF Actu-Eco / semaine du 15 août 2011 Au sommaire de l actualité économique de cette semaine, En France : 1. Salaires au 2 ème trimestre 2011 : +0,6% en nominal et +0,1% en pouvoir d

Plus en détail

Crise de la dette en Europe

Crise de la dette en Europe Crise de la dette en Europe 2ème université d été du CADTM Nick Daerden, Darius Zalega Yorgos Mitralias, Pascal Franchet Samedi 2 juillet 2011 Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque plan

Plus en détail

Globalisation des marchés = l avenir ne sera plus jamais ce qu il était

Globalisation des marchés = l avenir ne sera plus jamais ce qu il était 7 risques capitaux sur les perspectives de croissance globale et de rendements d actifs Michel Henry Bouchet www.developingfinance.org Paris 3 Décembre 2015 Globalisation des marchés = l avenir ne sera

Plus en détail

Peut-il y avoir un projet européen qui ramène la confiance dans l Europe à la fois des investisseurs, des entreprises et des citoyens?

Peut-il y avoir un projet européen qui ramène la confiance dans l Europe à la fois des investisseurs, des entreprises et des citoyens? Session 3 Patrick Artus Peut-on rétablir la confiance dans l Europe? Si l Europe est encore attrayante pour les pays d Europe centrale, dans beaucoup de pays de l Union européenne les citoyens sont de

Plus en détail

Une Banque de France solide pour une monnaie solide. Rapport d activité 2016

Une Banque de France solide pour une monnaie solide. Rapport d activité 2016 Une Banque de France solide pour une monnaie solide Rapport d activité 216 13 mars 217 Résultat ordinaire de 5,6 Mds millions d'euros 9 8 7 6 Moyenne 21-215 5 658 5 5 555 4 3 2 1 21 211 212 213 214 215

Plus en détail

Comment prévoir le taux de change dollar / euro à long terme?

Comment prévoir le taux de change dollar / euro à long terme? 15 avril 1 N. 15 Comment prévoir le taux de change dollar / euro à long terme? RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS Nous pensons que le taux de change dollar / euro dépend à long terme : de la

Plus en détail

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB)

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB) Indicateurs conjoncturels france 3 octobre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

À l aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que les pays de l Union européenne connaissent des difficultés à coordonner

À l aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que les pays de l Union européenne connaissent des difficultés à coordonner À l aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que les pays de l Union européenne connaissent des difficultés à coordonner leurs politiques économiques. DOCUMENT 1 Situation économique

Plus en détail

EMPLOI & SALAIRES ACTUALITÉ N 352 OCTOBRE 2014 SALAIRES. Ralentissement. 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base

EMPLOI & SALAIRES ACTUALITÉ N 352 OCTOBRE 2014 SALAIRES. Ralentissement. 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base EMPLOI & SALAIRES SALAIRES Ralentissement 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base 21 COMPÉTITIVITÉ-COÛT : effet du CICE 22 PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTÉE : recul des marges PAGE 18 salaires

Plus en détail

Pays-Bas : retour de la croissance

Pays-Bas : retour de la croissance Frédéric Reynès 138 Pays-Bas : retour de la croissance Après avoir flirté avec la récession en 2003, les Pays-Bas ont connu un rebond de l activité en 2004 (1,7 %) qui n a pas été confirmé en 2005 (0,9

Plus en détail

CONJONCTURE ÉCONOMIQUE

CONJONCTURE ÉCONOMIQUE CONJONCTURE ÉCONOMIQUE Pierre-Antoine Harvey Erik Bouchard-Boulianne Économistes Conseil général de la Centrale des syndicats du Québec 23 octobre 2013 Plan de la présentation A. Les perspectives économiques

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La France va mieux? Regardons la croissance potentielle et l écart entre la croissance et la croissance potentielle.

FLASH ÉCONOMIE. La France va mieux? Regardons la croissance potentielle et l écart entre la croissance et la croissance potentielle. ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juillet 6 N 78 La France va mieux? Regardons la croissance potentielle et l écart entre la croissance et la croissance potentielle. La France va mieux puisque la croissance

Plus en détail

Rapport mondial sur les salaires. Les inégalités salariales au travail

Rapport mondial sur les salaires. Les inégalités salariales au travail 1 Rapport mondial sur les salaires Les inégalités salariales au travail 2 Rapport mondial sur les salaires 2016/17 Partie I EVOLUTION DES SALAIRES LES GRANDES TENDANCES Trois parties Partie II LES INEGALITES

Plus en détail

Le Nouveau Pacte Fiscal et Social pour la compétitivité de la France

Le Nouveau Pacte Fiscal et Social pour la compétitivité de la France Le Nouveau Pacte Fiscal et Social pour la compétitivité de la France novembre 2011 Le Nouveau Pacte Fiscal et Social pour la compétitivité de la France La compétitivité a plusieurs composantes : la compétitivité-prix

Plus en détail

! " # #! $ % & ' () * ) +!, ' -. / * * * * ) ), -. / * * * * & 0 1& & ' 23 $-! 4! 5 6 ' ! 5 6

!  # #! $ % & ' () * ) +!, ' -. / * * * * ) ), -. / * * * * & 0 1& & ' 23 $-! 4! 5 6 ' ! 5 6 !"#$%&'"")*$$+,*""#$*%#"$$-"#*%#"$"%#.$"/! " # #! $ % & ' ) * ) +!, ' -. / * * * * 0 + 0 ) ), -. / * * * * 0 + 0 & 0 1& & ' 23 $-! 4! 5 6 '7 7 7 5! 5 6 ! " $%"%#"$ $ $ % $ &' " $ %! ) " $" $ %$ * )$ +,

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 26 septembre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l hiver Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016

Conjoncture de l industrie française à l hiver Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016 Conjoncture de l industrie française à l hiver 2016 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016 Agenda 1 Les faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Union européenne : perspectives macroéconomiques pour

Union européenne : perspectives macroéconomiques pour Union européenne : perspectives macroéconomiques pour 2016-2017 Résumé : La croissance économique en Europe est toujours en phase de reprise, mais elle demeure trop lente du fait de la persistance d'obstacles

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Salaires et compétitivité-prix

Salaires et compétitivité-prix Salaires et compétitivité-prix Frédéric Lerais (Ires) Odile Chagny (Groupe Alpha au moment de la rédaction de la note) Haut Conseil du financement de la protection sociale Séance du15 janvier 2014 Avant-propos

Plus en détail

Liste des encadrés, tableaux et graphiques

Liste des encadrés, tableaux et graphiques Liste des encadrés, tableaux et graphiques Encadrés I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro Encadré 1 : Fragmentation financière dans la zone euro 46 A.2 Réponses des

Plus en détail

Le bâtiment : situation et perspectives. Assemblée générale du SFECE - 15 avril

Le bâtiment : situation et perspectives. Assemblée générale du SFECE - 15 avril Le bâtiment : situation et perspectives Assemblée générale du SFECE - 15 avril 2015 2 1. Éléments de contexte Assemblée générale du SFECE - 15 avril 2015 3 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008

Plus en détail

Focus sur les salaires

Focus sur les salaires Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 23 juin 2017

Indicateurs conjoncturels en bref 23 juin 2017 Indicateurs conjoncturels en bref 23 juin 2017 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Que les gouvernements aient le courage de dire la vérité aux Européens

Que les gouvernements aient le courage de dire la vérité aux Européens octobre 9 - N 7 Que les gouvernements aient le courage de dire la vérité aux Européens Au lieu d'entretenir l'espoir d'une reprise rapide de la croissance et de l'emploi, les gouvernements feraient mieux

Plus en détail

5.3 Salaire minimum - Coût du travail

5.3 Salaire minimum - Coût du travail 5.3 Salaire minimum - Coût du travail Au 1 er janvier 2016, le montant mensuel brut du salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) est de 1 466,6 euros pour 151,67 heures de travail, soit une

Plus en détail

Crise de la zone euro Quelle(s) crise(s)? Dominique Plihon Université Paris Nord Lycée Claude-Monet 24 novembre 2014

Crise de la zone euro Quelle(s) crise(s)? Dominique Plihon Université Paris Nord Lycée Claude-Monet 24 novembre 2014 Crise de la zone euro Quelle(s) crise(s)? Dominique Plihon Université Paris Nord Lycée Claude-Monet 24 novembre 2014 Constat La zone euro est la région du monde : qui a le moins bien résisté à la crise

Plus en détail

Evolution des déséquilibres économiques de la France

Evolution des déséquilibres économiques de la France Evolution des déséquilibres économiques de la France Résumé : La France présente des déséquilibres excessifs selon les critères européens et reste sous surveillance de la Commission Européenne ; Le déficit

Plus en détail

Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2015 à 9 h 30 «La revalorisation des pensions et des droits à la retraite : problématique et résultats de projection» Document N 6 Document

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 3 février 2017

Indicateurs conjoncturels en bref 3 février 2017 Indicateurs conjoncturels en bref 3 février 2017 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Les mécanismes d adaptation des systèmes de retraite à la démographie et à la croissance économique

Les mécanismes d adaptation des systèmes de retraite à la démographie et à la croissance économique Les mécanismes d adaptation des systèmes de retraite à la démographie et à la croissance économique Douzième colloque du COR Systèmes de retraite, évolutions démographiques et croissance économique Marco

Plus en détail

La Crise Financière Mondiale: Analyse, Réponses et Leçons Préliminaires. Dominique Strauss-Kahn

La Crise Financière Mondiale: Analyse, Réponses et Leçons Préliminaires. Dominique Strauss-Kahn 25 mars 29 La Crise Financière Mondiale: Analyse, Réponses et Leçons Préliminaires Dominique Strauss-Kahn Directeur Général - Fonds Monétaire International Assemblée Nationale Commission des Affaires Étrangères

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie

Banque Centrale de Mauritanie Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Etudes Note sur l évolution récente de l économie mauritanienne à fin juin 2010 (sur la base des données provisoires disponibles au 20 juillet 2010)

Plus en détail

Le désendettement des entreprises : quel avenir?

Le désendettement des entreprises : quel avenir? Le désendettement des entreprises : quel avenir? Résumé - Les entreprises de la Zone Euro sont rentrées dans un cycle de désendettement profond et un pays très endetté comme l Espagne semble être le pays

Plus en détail

Groupe de Réflexion sur le Brésil Contemporain EHESS, Paris, 2 novembre Luiz Carlos Bresser-Pereira

Groupe de Réflexion sur le Brésil Contemporain EHESS, Paris, 2 novembre Luiz Carlos Bresser-Pereira Groupe de Réflexion sur le Brésil Contemporain EHESS, Paris, 2 novembre 2011 Luiz Carlos Bresser-Pereira www.bresserpereira.org.br 1. La double nature de la crise de l euro 2. Les politiques relatives

Plus en détail

Le marché du travail en République tchèque

Le marché du travail en République tchèque Le marché du travail en République tchèque Le marché du travail tchèque affiche depuis quelques années des résultats positifs eu égard au contexte européen. Le taux de chômage s établissait à 5,1% en 2016

Plus en détail

Europe centrale Point macro septembre 2011

Europe centrale Point macro septembre 2011 www.cpr-am.fr Europe centrale Point macro septembre 211 Avertissement Les informations figurant dans cette publication ne visent pas à être distribuées, ni utilisées par des Investisseurs «non professionnels»

Plus en détail

Quelles politiques pour éviter le syndrome japonais à la zone euro?

Quelles politiques pour éviter le syndrome japonais à la zone euro? Quelles politiques pour éviter le syndrome japonais à la zone euro? Dominique Plihon Université Paris Nord Economiste atterré Attac Cité de l Economie et de la Monnaie Marseille 31 mars 2015 Introduction

Plus en détail

Épargne et Patrimoine des ménages*

Épargne et Patrimoine des ménages* Épargne et Patrimoine des ménages* 1 er et ème trimestres 017 * Ménages (particuliers et entrepreneurs individuels) et institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Mise à jour le 0/08/017

Plus en détail

CROISSANCE, DÉVELOPPEMENT ET POLITIQUES ECONOMIQUES. Croissance et prévisions de croissance de l économie française

CROISSANCE, DÉVELOPPEMENT ET POLITIQUES ECONOMIQUES. Croissance et prévisions de croissance de l économie française Croissance et prévisions de croissance de l économie française Croissance économique: accroissement sur longue période des quantités de biens et services (mesurées par le Produit Intérieur Brut) produits

Plus en détail

Vers l union de stabilité L état de la zone euro

Vers l union de stabilité L état de la zone euro Des chiffres et des faits 06.09.2013 Vers l union de stabilité L état de la zone euro L euro : une monnaie stable Grâce à notre monnaie unique, les prix sont moins sujets à des fluctuations qu à l époque

Plus en détail

Quelles politiques pour l emploi? 1 L emploi sensible à la conjoncture économique. 2 L emploi sensible aux choix stratégiques

Quelles politiques pour l emploi? 1 L emploi sensible à la conjoncture économique. 2 L emploi sensible aux choix stratégiques Quelles politiques pour l emploi? 1 L emploi sensible à la conjoncture économique 2 L emploi sensible aux choix stratégiques 3 Chômage : former ou indemniser? Le modèle nordique 1 L emploi sensible à la

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 3 juin 1 N 7 Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître Les marchés financiers ont été structurés depuis plus de 35 ans par deux évolutions (nous

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

observatoire français des conjonctures économiques centre de recherche en économie de Sciences Po

observatoire français des conjonctures économiques centre de recherche en économie de Sciences Po observatoire français des conjonctures économiques centre de recherche en économie de Sciences Po www.ofce.sciences-po.fr xavier.timbeau@ofce.sciences-po.fr 01 44 18 54 57 eric.heyer@ofce.sciences-po.fr

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Février 2016

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Février 2016 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 Février 2016 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2016 et

Plus en détail

Épargne des ménages* 3 ème et 4 ème trimestres Contact : Mise à jour le 06/02/2017

Épargne des ménages* 3 ème et 4 ème trimestres Contact : Mise à jour le 06/02/2017 Épargne des ménages* 3 ème et 4 ème trimestres 2016 * Ménages (particuliers et entrepreneurs individuels) et institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Mise à jour le 06/02/2017 Contact

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D EPARGNE ET D ENDETTEMENT DES FRANÇAIS SONT-ILS DEVENUS ANORMAUX?

LES COMPORTEMENTS D EPARGNE ET D ENDETTEMENT DES FRANÇAIS SONT-ILS DEVENUS ANORMAUX? LES COMPORTEMENTS D EPARGNE ET D ENDETTEMENT DES FRANÇAIS SONT-ILS DEVENUS ANORMAUX? 10 mai 2007 Didier Davydoff, Directeur de l OEE 0EE - Observatoire de l'épargne européenne 1 Le contexte Deux des thèmes

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 5 mai 2017

Indicateurs conjoncturels en bref 5 mai 2017 Indicateurs conjoncturels en bref 5 mai 2017 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022

Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 Albéric de Montgolfier, rapporteur général Commission des finances Mardi 31 octobre 2017 Un scénario macroéconomique crédible

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Disparition des courbes de Phillips ou autre définition des courbes de Phillips? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Disparition des courbes de Phillips ou autre définition des courbes de Phillips? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE février 1 N 19 Disparition des courbes de Phillips ou autre définition des courbes de Phillips? On observe aujourd hui dans certains pays (Etats-Unis, Japon par exemple) que,

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 13 avril 2016

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 13 avril 2016 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 3 mars 2017

Indicateurs conjoncturels en bref 3 mars 2017 Indicateurs conjoncturels en bref 3 mars 2017 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail

Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail 54 Partie I Données de cadrage Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail 1er sous-indicateur: Comparaison du coût du travail au niveau du salaire moyen entre pays européens Coût annuel du

Plus en détail

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE THÈME : RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE Sujet Ce sujet comporte trois documents. En quoi les politiques

Plus en détail

«Petit Atlas» de l économie française

«Petit Atlas» de l économie française «Petit Atlas» de l économie française Sommaire Chiffres clés p.3 Activité, secteurs p.4 Population, marché du travail p.5 Administrations publiques p.6 Comptes extérieurs p.7 Inflation, crédit, taux d'intérêt

Plus en détail

Observatoire du financement des entreprises. Rapport sur la situation économique et financière des PME. Mai 2014

Observatoire du financement des entreprises. Rapport sur la situation économique et financière des PME. Mai 2014 Observatoire du financement des entreprises Rapport sur la situation économique et financière des PME Mai 2014 Composition de l Observatoire du financement des entreprises PRESIDENT : Jeanne-Marie Prost

Plus en détail

Estimations rapides des coûts unitaires de la main-d œuvre trimestriels

Estimations rapides des coûts unitaires de la main-d œuvre trimestriels La croissance des CUM dans la zone OCDE reste stable à 0.1% au second trimestre de 2015 La croissance des coûts unitaires de la main d œuvre dans la zone OCDE reste stable à 0.1% au deuxième trimestre

Plus en détail

Perspectives financières de l Assurance chômage

Perspectives financières de l Assurance chômage RÉFÉRENCES Septembre 2016 Perspectives financières de l Assurance chômage 2016-2019 SYNTHÈSE UNE CROISSANCE PLUS ATONE QUE PRÉVUE POUR 2017 NE PERMET PAS À L ASSURANCE CHÔMAGE DE REDRESSER SES FINANCES

Plus en détail

RESF Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - 4 octobre 2016

RESF Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - 4 octobre 2016 RESF 2017 - Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - Nos valeurs : l'ouverture, la loyauté, l'engagement, l'esprit d'équipe Une balance courante proche de l équilibre

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre Les chiffres du MEDEF Octobre 216 Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF octobre 216 1 SOMMAIRE I - PARTS DE MARCHÉ 1 - Poids de la France dans les exportations mondiales

Plus en détail

L essentiel de la semaine. Etats-Unis : Les chiffres de l industrie et de l immobilier déçoivent. La Fed se plie enfin au principe de réalité

L essentiel de la semaine. Etats-Unis : Les chiffres de l industrie et de l immobilier déçoivent. La Fed se plie enfin au principe de réalité Spot MAY 15 JUL 15 SEP 15 NOV 15 JAN 16 MAR 16 MAY 16 JUL 16 SEP 16 NOV 16 JAN 17 MAR 17 MAY 17 JUL 17 SEP 17 NOV 17 20 mars 2015 Informations générales Juridique et financière Innovations et services

Plus en détail

Italie : Ajustements du marché du travail et politiques de l emploi pendant la crise

Italie : Ajustements du marché du travail et politiques de l emploi pendant la crise Italie : Ajustements du marché du travail et politiques de l emploi pendant la crise Réunion de travail du 6 mars 2012 Hugues de Balathier, Secrétaire général du COE Elisabeth Danzin, chargée de mission

Plus en détail

Situation financière de l Assurance chômage

Situation financière de l Assurance chômage Situation financière de l Assurance chômage Prévision pour les années 2017 et 2018 28 février 2017 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2017

Plus en détail

«Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu ils se font haïr.

«Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu ils se font haïr. «LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES MISE A MAL PAR 35 ANNEES DE DERIVE DES FINANCES PUBLIQUES QUELLES MESURES PRENDRE? EXEMPLES DE L ALLEMAGNE ET DU DANEMARK» 4 décembre 2015 «Dire la vérité est utile à

Plus en détail

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002 La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 22 Après une année 21 record en termes d activité, le montant des émissions brutes d obligations internationales libellées en euros a reculé,

Plus en détail

L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer?

L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer? Problématiques L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer? Quels sont les conséquences de l instabilité de l activité économique: inflation, déflation,

Plus en détail

ENDETTEMENT PUBLIC : QUE PENSENT LES MARCHES?

ENDETTEMENT PUBLIC : QUE PENSENT LES MARCHES? ENDETTEMENT PUBLIC : QUE PENSENT LES MARCHES? Charles du Granrut Jeudi 23 septembre Ce document a été achevé de rédiger le 20 septembre 2010. Il contient des éléments d'information et des données chiffrées

Plus en détail

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique 1 FIPECO le 25.04.2017 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 3) Le montant et l évolution de la dette publique L expression «dette publique» désigne la dette des

Plus en détail

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Indicateur n 8 : Niveau et évolution du coût du travail 1 er sous-indicateur : comparaison du coût du travail au niveau du salaire moyen entre pays

Plus en détail

Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive. Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS

Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive. Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Séminaire SMI Lyon 16 mars 215 Absence de coordination internationale des politiques

Plus en détail

La soutenabilité des finances publiques après la crise :

La soutenabilité des finances publiques après la crise : La soutenabilité des finances publiques après la crise : quelle contribution de la réforme des retraites? Marie Magnien Stéphane Sorbe Séminaire Fourgeaud Plan de la présentation 1. Définir et mesurer

Plus en détail

L emploi des seniors. Conseil National de l Information Statistique. Philippe SCHERRER, DARES

L emploi des seniors. Conseil National de l Information Statistique. Philippe SCHERRER, DARES L emploi des seniors Philippe SCHERRER, DARES Conseil National de l Information Statistique Commission Emploi, Qualification et Revenus du Travail 4 avril 2011 1 Plan I. Evolution récente de l emploi des

Plus en détail

L impact de la crise sur les retraites en France

L impact de la crise sur les retraites en France Les systèmes de retraite face à la crise en France et à l étranger Maison de la Chimie, 3 décembre 2009 L impact de la crise sur les retraites en France Dominique LIBAULT Directeur de la Sécurité sociale

Plus en détail

Marché du travail dans la crise : bilan et perspectives

Marché du travail dans la crise : bilan et perspectives Marché du travail dans la crise : bilan et perspectives Club RH Mardi 23 novembre 2010 Eric Heyer OFCE Plan de la présentation La crise économique est-elle terminée? La situation du marché du travail en

Plus en détail

La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France

La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France 198 199 2 28 % milliard d euros En produits agricoles* En produits agroalimentaires Total des dépenses de consommation

Plus en détail

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique 1 FIPECO le 21.10.2016 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 3) Le montant et l évolution de la dette publique L expression «dette publique» désigne la dette des

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 169 Semaine du 7 au 11 juillet 2014

MEDEF Actu-Eco - n 169 Semaine du 7 au 11 juillet 2014 MEDEF Actu-Eco - n 169 Semaine du 7 au 11 juillet 2014 SOMMAIRE FRANCE 1. Immatriculations de voitures neuves en juin 2014 : +2% sur un mois, +8,4% au 2 ème trimestre 2. Marché du logement en mai 2014

Plus en détail

Dossier de presse. Conséquences de la hausse de l euro

Dossier de presse. Conséquences de la hausse de l euro Dossier de presse Conséquences de la hausse de l euro Conférence de presse Lundi 15 octobre 2007 Contact : Jean-Michel BOUSSEMART - 01 53 89 20 97 jmboussemart@coe-rexecode.fr Centre d Observation Économique

Plus en détail

Table des matières

Table des matières Table des matières Australie 0 0 28.4 9.4 5.1 57.1 0 Autriche 0.4 0.2 27.5 29 1.7 6.9 34.3 Belgique 0 0.7 24.2 35.6 7.8 0 31.7 Canada 0 0 10.4 24.2 47.5 2.1 15.8 Chili

Plus en détail

En 2016, le pire a été évité, de justesse.

En 2016, le pire a été évité, de justesse. En 2016, le pire a été évité, de justesse. En dépit des craintes et des dangers, le pire a donc finalement été évité en 2016. Rien de mieux que quelques graphiques pour s en rendre compte. Ainsi, après

Plus en détail

Tableau de bord mensuel du GFI

Tableau de bord mensuel du GFI Tableau de bord mensuel du GFI 1- Taux de change... page 1 2- Taux d intérêt... 2 3- Crédits à l'industrie et aux sociétés non financières... 3 4- Matières premières et pétrole... 4 5- Croissance... 5

Plus en détail

En 2012, 64,1 % des habitants de l Union

En 2012, 64,1 % des habitants de l Union 4.1 Emploi et chômage En 2012, 64,1 % des habitants de l Union européenne à 28 (UE), âgés de 15 à 64 ans, ont un emploi. Le taux d emploi de l UE se stabilise globalement depuis 2010, après une baisse

Plus en détail

Bulletin du FMI. La timide reprise mondiale dépend des progrès en Europe et aux États-Unis. Risques pesant sur la reprise

Bulletin du FMI. La timide reprise mondiale dépend des progrès en Europe et aux États-Unis. Risques pesant sur la reprise Bulletin du FMI PRÉVISIONS DE CROISSANCE MONDIALE La timide reprise mondiale dépend des progrès en Europe et aux États-Unis Bulletin du FMI en ligne 16 juillet 2012 Usine à Urlati (Roumanie). Le léger

Plus en détail

Pas de lumière au bout du tunnel sans chefs d entreprise courageux

Pas de lumière au bout du tunnel sans chefs d entreprise courageux Pas de lumière au bout du tunnel sans chefs d entreprise courageux La France n est pas en crise mais en transition Pierre Sabatier 1 03/10/2014 Le constat Les évolutions auxquelles doivent faire face les

Plus en détail

La Chine, un pays déjà vieux

La Chine, un pays déjà vieux La Chine, un pays déjà vieux LE MONDE 29.04.2013 à 12h25 Jean-Pierre Petit (économiste et président des Cahiers verts de l'économie) La Cité interdite, Beijing. D.R. Ralentissement, puis rebond, puis ralentissement.

Plus en détail

JEDS-EGI Journées des Ecoles Doctorales Tunisiennes

JEDS-EGI Journées des Ecoles Doctorales Tunisiennes JEDS-EGI Journées des Ecoles Doctorales Tunisiennes Sousse 13-15 avril 216 7 La «stagnation séculaire» est-elle un risque systémique pour l économie mondiale (et pour la Tunisie)? L Hyperfinance entraîne

Plus en détail

Chapitre 2. Comment expliquer l instabilité de la croissance?

Chapitre 2. Comment expliquer l instabilité de la croissance? Chapitre 2 Comment expliquer l instabilité de la croissance? SES TES 2012-2013 Intro : L économie n est pas un long fleuve tranquille, c est que contrairement à ce que les gouvernements et les peuples

Plus en détail