Rapport de l AERES sur l unité :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de l AERES sur l unité :"

Transcription

1 Sectin des Unités de recherche Rapprt de l AERES sur l unité : Institut de Recherche Mathématique de Rennes sus tutel des établissements et rganismes : Université Rennes 1 Université Rennes 2 ENS Cachan Bretagne INSA de Rennes CNRS Nvembre 2010

2 Sectin des Unités de recherche Rapprt de l AERES sur l unité : Institut de Recherche Mathématique de Rennes sus tutel des établissements et rganismes : Université Rennes 1 Université Rennes 2 ENS Cachan Bretagne INSA de Rennes CNRS Nvembre 2010

3 Unité Nm de l'unité : Institut de Recherche Mathématique de Rennes N si renuvelment : UMR CNRS 6625 Nm du directeur : M. Félix ULMER (Prteur : M. Bachir BEKKA) Membres du cmité d'experts Président : M. Damien GABORIAU, ENS de Lyn Experts : M. Gérard BIAU, Université Paris Pierre et Marie Curie M. Michel BOILEAU, Université de Tuluse 1, au titre du CNRS M. Ansgar JUENGEL, Vienna University f Technlgy, Autriche Mme Isabel MARIAGE, CNRS M. Frank MERLE, Université de Cergy-Pntise, au titre du CNU M. Axei SKOROBOGATOV, Imperial Clge f Lndn, Ryaume-Uni M. Denis TALAY, INRIA Sphia Antiplis Représentants présents lrs de la visite Délégué scientifique représentant de l'aeres : M. Christian LE MERDY Représentant(s) des établissements et rganismes tutels de l'unité : M. Claude LABIT, Université Rennes 1 M. Alain ABELHAUSER, Université Rennes 2 M. Patrice QUINTON, ENS Cachan Bretagne M. Alain JIGOREL, INSA de Rennes M. Guy METIVIER, CNRS 3

4 Rapprt 1 Intrductin Date et dérument de la visite : La visite s est dérulée s 18 et 19 nvembre Le cmité d experts au cmpt a assisté à une présentatin du labratire et du prjet puis à tris expsés scientifiques curts et a effectué une visite des lcaux (principament la biblithèque). Ensuite, tujurs au cmpt, cmité a rencntré chacune des équipes, s persnnels ITA et IATOS, s dctrants, cnseil de labratire et enfin s tutels. Histrique et lcalisatin gégraphique de l unité et descriptin synthétique de sn dmaine et de ses activités : L unité regrupe pratiquement l ensemb des acteurs de la recherche mathématique de Rennes depuis qu el a intégré en 2006 s statisticiens de la place. El dépend de ce fait de 5 tutels et est liée par cnventin à 3 autres établissements lcaux. Equipe de Directin : Le directeur est M. Félix ULMER. Effectifs de l unité (sur la base du dssier dépsé à l AERES) : N1 : Nmbre d enseignants-chercheurs (cf. Frmulaire 2.1 du N2 : Nmbre de chercheurs des EPST u EPIC (cf. Frmulaire 2.3 du N3 : Nmbre d autres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Frmulaires 2.2 et 2.4 du N4 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs titulaires (cf. Frmulaire 2.5 du N5 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs nn titulaires (cf. Frmulaire 2.6 du dssier de N6 : Nmbre de dctrants (cf. Frmulaire 2.8 du dssier de N7 : Nmbre de persnnes habilitées à diriger des recherches u assimilées bilan prjet

5 2 Appréciatin sur l unité Avis glbal sur l unité : L'IRMAR est un labratire de premier plan, avec une prductin scientifique remarquab et un raynnement internatinal incntestab. Il regrupe s mathématiques rennaises et cuvre un large spectre. L'ambiance de travail y est très bnne. Il est très bien inséré dans tissu académique et sn ffre de frmatin dctra est de première qualité. La plitique de recrutement est rigureuse et excelnte. L'unité a su se rajeunir et attirer d'excelnts jeunes chercheurs. L'pératin de regrupement/mntage d'une équipe de statistique est réussie. Pints frts et pprtunités : Le niveau de la recherche est excelnt et labratire entretient des liens natinaux et internatinaux nmbreux et riches. L atmsphère scientifique et dynamisme de l unité snt remarquabs. L IRMAR prête une attentin tute particulière à la frmatin des jeunes chercheurs. Il en est de même pur l accueil fait aux recrutés récents, ur permettant de s intégrer rapidement et d échanger s savirs. La biblithèque est remarquab. Pints à amélirer et risques : Il cnviendrait de préciser u de frmaliser prcessus de chix stratégiques de l unité. Il faudrait veilr à dévelpper des cllabratins entre l'équipe de mécanique et d'autres équipes de l unité, en premier lieu cel d'analyse numérique. Par ailurs, nus recmmandns à l'équipe de Mécanique d'intensifier ses cntacts internatinaux pur augmenter sa visibilité. La fragmentatin de la gestin des myens prpres, tutel par tutel, ne permet pas à la directin de l'irmar de dispser d une gestin autnme et cmplète de ses crédits. Recmmandatins : Il sera nécessaire de truver s utils permettant d assurer la pérennité du fnctinnement de la biblithèque. Il faudra truver, en cncertatin avec s tutels, myen de pérenniser système d'invitatins de visiteurs étrangers. L IRMAR devrait prfiter de ses différentes tutels pur dévelpper s interactins avec s entreprises et s recherches interdisciplinaires. Le labratire devra veilr à pérenniser l'unité de l'équipe de statistique. L'IRMAR ne devra pas s'interdire de recmpser ses équipes pur rendre plus lisib sa plitique scientifique et favriser dévelppement de nuvels thématiques. L IRMAR est vivement encuragée à pursuivre sa plitique de recrutements réslument turnée vers l'extérieur. 5

6 Dnnées de prductin : (cf. A1 : Nmbre de prduisants parmi s chercheurs et enseignants chercheurs référencés en N1 et N2 dans la clnne prjet A2 : Nmbre de prduisants parmi s autres persnnels référencés en N3, N4 et N5 dans la clnne prjet A3 : Taux de prduisants de l unité [A1/ (N1+N2)] 0,93 A4 : Nmbre d HDR sutenues (Juilt 06/Juin 10) 12 A5 : Nmbre de thèses sutenues (Juilt 06/Juin 10) Appréciatins détaillées : L'IRMAR regrupe l'ensemb des acteurs de la recherche mathématique de Rennes sit envirn 225 persnnes (46 PR, 52 MCF, 6 DR, 10 CR, 4 chercheurs de la DGA, 2 EC cntractuels, 16 IATOS et ITA (10,2 en équivant temps-pin), 5 PR émérites, 13 ATER et Pst-dc, 70 dctrants). Le labratire est structuré en neuf équipes, rganisées en 3 pôs : Aléatire : Prcessus stchastiques ; Statistique ; Thérie ergdique ; Analyse : Analyse numérique ; Équatins aux dérivées partiels ; Mécanique ; Gémétrie : Gémétrie algébrique ; Gémétrie algébrique réel, Calcul frmel et Cryptgraphie ; Gémétrie analytique. Il cuvre ainsi une très large part du champ mathématique. Les tutels de l'irmar snt nmbreuses. À côté de l université Rennes I (UR1), de lin la plus imprtante en nmbre de persnnel, l INSA et l antenne de l ENS Cachan en Bretagne déjà partenaires depuis plusieurs années et du CNRS, labratire a aussi l université de Rennes 2 (UR2) cmme tutel et est lié par cnventin avec Agrcampus (ceci est venu avec regrupement des statistiques rennaises) et avec la DGA maîtrise de l'infrmatin (qui a accmpagnée la créatin d'une cmpsante cryptgraphie). Par ailurs, une cnventin est en préparatin avec l'ensai (dnt s statisticiens snt membres du lab à titre individuel) et l'irmar héberge une équipe prjet INRIA. Cette multiplicité de tutels et d'établissements partenaires cnstitue une richesse et a des cnséquences sur sn fnctinnement qutidien. L'IRMAR figure parmi s meilurs labratires de mathématique en France et en Eurpe. L ensemb des équipes est de très bn niveau. Certaines atteignent même un niveau scientifique excelnt, avec un raynnement internatinal remarquab, ntamment Prcessus stchastiques, Thérie ergdique, Analyse numérique, Équatins aux dérivées partiels, Gémétrie algébrique et Gémétrie analytique. 6

7 Appréciatin sur la qualité scientifique et la prductin : La prductin de résultats scientifiques de grande qualité, publiés dans s meilurs jurnaux internatinaux, est très imprtante dans chaque équipe. On relève plusieurs mngraphies qui snt déjà des uvrages de référence dans urs dmaines. Les thèmes de recherche cuvrent largement champ disciplinaire, bien suvent à la pinte de la recherche actuel u dans des thématiques très riches u encre à l'intersectin de plusieurs dmaines. Les recrutements récents nt été effectués, dans s différents pôs, dans des dmaines de recherche très actifs. La frmatin dctra est remarquab et dans l'ensemb bien répartie entre s différentes équipes. On cmpte 45 thèses sutenues sur la péride évaluée (pur 55 habilités dnt 8 récemment entrés dans l'unité en statistique) et nmbre de dctrants est en frte augmentatin (+19 entre janvier 2008 et juin 2010), ntamment en statistique. Pur se faire une idée du devenir des étudiants, il est nécessaire de se prjeter au-delà du dernier quadriennal. Le bilan sur l'ensemb des thèses sutenues depuis 1999 (78 sutenances) fait état de 29 MCF dans tutes s universités françaises (dnt 24 avaient déjà btenu ur pste à Dctrat+2), 14 pst-dc, 11 ATER, 7 dans l'enseignement secndaire, 6 en pste à l'étranger, 3 abandns et 2 incnnus; ce qui est un bilan plus que satisfaisant en termes de réussite et d'essaimage. Un certain nmbre de ces thèses nt été primées. Afin qu'il sit utilisé au mieux, il faut veilr à ce que ptentiel d'encadrement dctral sit bien mis en cntact avec vivier de dctrants, ntamment en statistique. Pendant la péride, 12 HDR nt été sutenues et 8 MCF nt btenu une prmtin PR, systématiquement à l'extérieur : Tuluse, Chambéry, Pitiers, Mntpellier, Brest, Lil, Knstanz, Brdeaux (ce qui va de pair avec la plitique de recrutement turné vers l'extérieur de l'unité) et, dans même temps, un MCF a été recruté CR1 et un CR nmmé DR au CNRS. Le cmité suhaiterait vir se dévelpper plus d'interactins pluridisciplinaires et suhaiterait vir l'irmar saisir l'pprtunité de ses différentes tutels pur dévelpper des cntrats et des relatins avec des entreprises. Le labratire est très investi dans s actins de vulgarisatins lcas u natinas. Appréciatin sur raynnement, l attractivité, et l intégratin de l unité de recherche dans sn envirnnement : Les chercheurs de l'irmar nt reçu un nmbre ntab de distinctins imprtantes : 4 IUF, une invitatin à l'icm, une médail de brnze du CNRS et un prix Irène Jlit-Curie. Le raynnement internatinal du labratire est excelnt, et peut s'estimer à l'aune du grand nmbre d'invitatins à l'étranger. Un autre aspect à prendre en cmpte est nmbre imprtant de prfesseurs étrangers invités pur des séjurs plus u mins lngs (de deux semaines à deux mis). Ce type d'invitatins (principament financée par l'ur1 sur supprts vacants) jue un grand rô dans dynamisme du labratire et il faudra veilr à ce que s mutatins des tutels permettent de truver un système pérenne assurant un flux régulier. On nte aussi un grand nmbre de thèses encadrées en ctutel avec des chercheurs étrangers et l'engagement de l'irmar dans plusieurs cntrats PICS-CNRS (avec s USA, la Russie u Japn). Plusieurs thèses snt en ctutel avec l'étranger (ntamment Niger et Espagne). Au niveau natinal, l'irmar est un élément cf de la structuratin de la recherche mathématique et prend part à un très grand nmbre de GDR, de prjets ANR, et furnit des experts dans de nmbreuses missins d'expertises natinas (CNU, CNRS, ANR,...). Le raynnement du labratire se mesure aussi par sa grande attractivité lrs des recrutements de MCF, de PR u de chercheurs CNRS. 7

8 Appréciatin sur la guvernance et la vie de l unité : La multiplicité des tutels et établissements partenaires entraîne une certaine cmpxité. Les institutins membres de l IRMAR perçivent et gèrent chacune ur prpre dtatin, certaines dnc hrs la respnsabilité du directeur. Ceci a des implicatins frtes sur la gestin des ressurces biblithèque, infrmatique et invitatins. L'IRMAR est un labratire très imbriqué avec l'ufr de mathématiques de l'ur1, avec des persnnels IATOS impliqués dans l'un cmme dans l'autre. L'rganisatin de la vie scientifique de l'irmar nus a paru excelnte et sereine. Les équipes nt des séminaires réguliers qui fnctinnent en bnne intelligence entre s différents sites et s différentes tutels et qui permettent la participatin des membres des autres dmaines. L'unité rganise un cllquium, dnt l'équipe d'rigine du respnsab varie, sur des thèmes cuvrant l ensemb des mathématiques et destiné aux jeunes depuis M2 cmme aux plus cnfirmés. Ntns aussi : la créatin durant la péride cnsidérée du séminaire de gémétrie qui réunit s membres du pô et au-delà, et qui répnd bien aux recmmandatins du rapprt précédent ; l'initiative de la créatin des jurnées "Luis Antine" qui, sur deux jurs, prpsent un panrama sur un thème ciblé avec des curs accessibs à l'ensemb des dctrants des divers hrizns et qui rencntrent un vif succès ; la créatin de curs de M2 avancés, principament en gémétrie, qui purraient être élargis thématiquement ; l'existence de séminaires thématiques (par pôs) de dctrants plus u mins interdits aux membres permanents (séminaires Pampers, Landau, stat,..). On purrait s encurager à créer un séminaire cmmun des dctrants malgré la difficulté qu'ils nt rencntrée de truver un créneau cnvenab à tus. L'intégratin en une grande équipe de statistique regrupant s cllègues des différents sites rennais cnstitue une évlutin imprtante et réussie de l'unité au curs de la péride éculée. La créatin d'une cmpsante cryptgraphie, par l'assciatin avec la DGA-maîtrise de l'infrmatin et recrutement d'un PR, est égament une réussite. La cnjnctin de circnstances favrabs (activité de recherche et d'animatin sutenue, cllabratins étatiques et industriels slides, existence d'un Master prfessinnel) est quasiment unique en France. Le rô structurant des pôs, cmbiné à la subdivisin en équipes sudées cntribue à la chésin d'ensemb et facilite s relatins pluri-thématiques. Le décupage en équipes a une part d'arbitraire ; l'émargement de tel u tel membre de l'unité à tel u tel équipe, et même regrupement en pô de certaines équipes peut paraître surprenant. Mais cela s'avère efficace et fructueux, en réussissant à suder s chercheurs d'une même thématique sans nuire à une bnne prsité et des cllabratins entre diverses thématiques : prductin de résultats, encadrement de thèses en cmmun. On peut suhaiter vir ce genre de cllabratins se dévelpper encre, par exemp entre s équipes de prcessus stchastiques u de mécanique et cels d'e.d.p. u analyse numérique. On peut bserver une très bnne évlutin des sujets étudiés par labratire, et saluer l'excelnce des recrutements effectués. Avec un taux de renuvelment de l'rdre de 30% sur la péride cnsidérée, s nuveaux recrutés cnstituent une frce et un suff. L'accueil qui ur est fait est excelnt, avec ntamment des aménagements d'hraires (encuragés par s tutels) pur s jeunes MCF, ainsi qu'une pssibilité d'accès assez rapide aux enseignements de ur chix. L'envirnnement de travail est bn. 8

9 Des effrts imprtants nt été réalisés, ntamment dans pô gémétrie dans fil des recmmandatins du rapprt précédent, afin d'rganiser fnctinnement et s évlutins au niveau du pô et nn pas seument au niveau des équipes. Le cmité encurage la pursuite et la généralisatin dans cette vie, ntamment la discussin des prfils de pstes au niveau de l'unité, en cntinuant à préférer, cmme l'irmar s'effrce de faire, l'uverture et l'excelnce à une recnduite systématique dans la thématique du partant. Les dctrants bénéficient de cnditins matériels très favrabs en termes de bureau et d'rdinateurs. L'irrigatin des jeunes par s crédits du labratire, pur urs déplacements et s besins de ur recherche semb très cnvenab. L'apprt des étudiants de l'ens antenne de Ker Lann est un élément imprtant qui rend attractif magistère c-habilité et c-encadré par l'ur1 et l'ens ; ce magistère draine d'autres étudiants recrutés sur cncurs avec une base gégraphique large. L'Ec dctra pluridisciplinaire MATISSE (éctrnique, infrmatique, mathématiques et traitement du signal, ù s dctrants en mathématiques représentent de l'rdre de 15 à 20% des effectifs) est désrmais dirigée par un membre de l'irmar. Les enseignants-chercheurs de l UR1 interviennent aussi cmme "prestataires de service" dans d'autres disciplines et d'autres sites. Ceci cmbiné au frt taux de renuvelment, largement turné vers l'extérieur, et à la plitique d'invitatins sur pstes vacants rend l'irmar particulièrement vulnérab (via s calculs de taux d'encadrement) aux plitiques de redépliement. Ses tutels (ntamment l'ur1) divent bien veilr à éviter que l'unité ne sit victime de ses pratiques vertueuses. Appréciatin sur la stratégie et prjet : Le prjet scientifique est excelnt dans sa déclinaisn équipe par équipe. Il est tut à fait cnsistant avec l'existant et recnduit la structuratin en 9 équipes regrupées en 3 pôs. L'Unité semb se refuser à afficher une stratégie glba et précise de recrutement à myen terme, hrmis principe salutaire d une plitique très uverte vers l extérieur. Cependant, frce est de cnstater en bservant s évlutins récentes du labratire que s chix effectués snt très bns. Il est prbab que cette ptin jue psitivement sur la très bnne atmsphère de travail qui règne dans l'unité, ù s cllègues se parnt, s'écutent, travailnt ensemb et se respectent. Observns aussi que la mise en place d'une plitique glba se cmplique du fait que labratire n'a que peu d'influence sur s chix de recrutements effectués par certaines tutels. Il faudra bien veilr à maintenir et dévelpper dialgue sur ce plan. Néanmins, s réfxins plus glbas sur s évlutins thématiques snt menées en temps réel au sein du cnseil de labratire et abutissent à un très bn renuvelment des thématiques. Ces réfxins se pursuivrnt, ntamment en lien avec s départs en retraite prévisibs de persnnalités fédératrices. La péride qui s'annnce devrait vir de nmbreuses évlutins du paysage. L'autnmie des établissements cnduira à redéfinir en prfndeur certains fnctinnements. Il faudra veilr à maintenir et dévelpper ptentiel extrardinaire existant. L'antenne de Ker Lann de l'ens Cachan devrait devenir une ENS de pin exercice. Cela amènera à renuver s mdes d'interactins entre labratire, l'ufr et la nuvel ENS. Il faudrait réussir à faire valir s prjets de l IRMAR dans la stratégie scientifique de l'ens. Les pssibilités de détachements (à l'exemp de ce qui se fait à Paris) devrnt se faire dans la cncertatin en veillant au maintien des équilibres. Le prjet d'uverture d'un département d ingénierie mathématique à l'insa devrait se faire dans une cllabratin renfrcée avec des partenaires du site (ENSAI, ENS, UR1) et s'accmpagner de nuveaux recrutements. Cela créera un nuveau vivier de dctrants. Le labratire cmpte actuelment une équipe-prjet cmmune avec l'inria (IPSO) sur thème des méthdes numériques gémétriques. Une réfxin est cnduite sur la créatin d'une autre équipe-prjet cmmune en cryptgraphie. Le cmité encurage cette réfxin et suggère d'autres rapprchements avec l'inria, ntamment en analyse numérique. Le labratire est engagé égament dans prjet d'université Eurpéenne de Bretagne (PRES UEB). Un partenariat privilégié avec labratire de Mathématiques Jean Leray à Nantes est envisagé. 9

10 ce paysage en mutatin, la stratégie de l'unité est bien engagée dans la vie du renfrcement et du dévelppement des partenariats. Le labratire suhaite cnserver ses tutels. Les cnventins existantes devraient être recnduites et une nuvel cnventin créée avec l'ensai. L'IRMAR et sa directin anticipent du mieux qu'ils peuvent l'évlutin des myens financiers et matériels, dans ce mnde très changeant qu'est aujurd'hui l'enseignement supérieur et la recherche. Les financements sur prjets snt relativement imprtants dans labratire mais, cncernant chacun un petit nmbre de membres et un dmaine précis, ils induisent des effets de saccades. Ils ne divent en aucun cas se substituer aux myens récurrents indispensabs au bn fnctinnement régulier du labratire. ANNEXES A) Biblithèque Les membres du labratire nt tus accès aux services de la biblithèque, que ce sit physiquement u en ligne pur s revues dispnibs. La biblithèque, util de travail indispensab aux mathématiciens, est de tute première qualité. La disparitin des PPF est un sujet d'inquiétude quant à sa pérennité. L'engagement des tutels à ce sujet est fndamental. La slutin qui se dégage est cel de plate-frme dcumentaire, ù l'université de Rennes 1, hébergeur principal du labratire, juera un rô crucial, par l'apprt d'un budget récurrent pur la dcumentatin hrs cnsrtium, en partenariat avec CNRS via l'insmi qui ntamment maintiendra s 3 persnnes affectées à la biblithèque. B) Administratin 1) Le persnnel d appui à la recherche L équipe administrative de l IRMAR est cnstituée de persnnels fnctinnaires de Rennes 1 (4,2 ETP) et du CNRS (6 ETP). Les persnnels administratifs des autres tutels ne snt pas cmpris dans périmètre du labratire. Ces persnnels snt regrupés sus s entités : Administratin IRMAR, Administratin UFR Mathématiques et Services (Biblithèque, Infrmatique, Lgistique). La particularité de l rganisatin administrative (visib sur l rganigramme) est la frte imbricatin des tâches administratives entre l IRMAR et l UFR. Cette pratique s explique par fait que 90% de l effectif de l UFR entre dans l effectif de l IRMAR (seul labratire de Mathématiques de Rennes 1). Ainsi, s persnnels administratifs de l UFR cnsacrent une part de ur temps de travail à l IRMAR (gestin d une partie des missins et séminaires, accueil des «nuveaux» permanents et nn permanents, reprgraphie, cntrats de maintenance, ménage et préparatin des sals de réunin). De même, l infrmaticien et s persnnels de la biblithèque snt au service de l UFR. Cette répartitin des tâches cnvient tant aux intéressés qu aux utilisateurs qui savent exactement à qui s adresser. Peu imprte l rigine des persnnels, il existe une implicatin certaine et un frt sentiment d appartenance à la cmmunauté. Les interventins de l équipe cuvrent un large spectre qui crrespnd aux besins d appui des équipes de recherche. 2) La gestin des crédits L IRMAR dispse en 2010 d un budget d envirn 1 millin d eurs dnt plus de 60% crrespnd à des ressurces cntractuels. Le budget est réparti et géré en autnmie par chacune des tutels. L IRMAR répartit chaque année la dtatin de Rennes 1 après avis du cnseil de labratire entre s équipes, la 10

11 biblithèque, l infrmatique, fnctinnement général (géré par l UFR). La dtatin du CNRS est utilisée ntamment pur s agents CNRS, des abnnements biblithèque, sutien aux cllques et cngrès. Les ressurces cntractuels nt un périmètre inter-établissements. L utilisatin du lgiciel SIFAC par Rennes 1 à partir de janvier 2008 a cnduit à un alurdissement des prcédures de gestin. Le fnctinnement en place n est pas du tut satisfaisant, ni pur s persnnels administratifs, ni pur s utilisateurs scientifiques, qui y vient des entraves à ur activités et des freins cnsidérabs au dérument de urs cntrats. La directin et s respnsabs scientifiques cnscients des difficultés rencntrées sutiennent l équipe administrative et relayent urs demandes auprès de Rennes 1. 3) Cnclusin / recmmandatins L équipe administrative suligne bénéfice d un travail en cmmun entre l IRMAR et l UFR, ses bnnes relatins avec s enseignants-chercheurs et chercheurs ainsi que s cnditins matériels satisfaisantes (lcaux, matériel infrmatique, envirnnement). El déplre cependant, s difficultés liées à l rganisatin de la gestin financière et cmptab à Rennes 1. Il est imprtant que s tutels s engagent à : - faire cnfiance aux persnnels administratifs «de terrain» ; - mettre à ur dispsitin des utils cnviviaux et des prcédures partagées ; - assurer la frmatin des persnnels administratifs lrs de ur prise de fnctin puis tut au lng de ur carrière ; - recnnaître l investissement des persnnels administratifs. Afin que l équipe travail dans des cnditins nrmas, il est nécessaire d uvrir l util de gestin SIFAC aux gestinnaires de labratire et plus générament d amélirer la qualité des supprts apprtés par s services centraux au labratire. Par ailurs, il faut signar s difficultés déjà revées lrs du précédent rapprt d évaluatin du 8 février 2007 cncernant l envirnnement multiculturel de l IRMAR : «Une réfxin apprfndie est sans dute nécessaire pur simplifier s prcédures de gestin (mandats de gestin, utils infrmatiques adaptés, )» et réaliser une meilure intégratin de la gestin des crédits de diverses rigines. A minima, il serait suhaitab de dévelpper des liens entre l équipe administrative de l IRMAR, et s persnnels administratifs des autres tutels. même rdre d idées, il faudrait dévelpper une plus grande synergie entre s ressurces infrmatiques des différents sites. 11

12 4 Analyse équipe par équipe et/u par prjet Intitulé de l équipe et nm du respnsab : Equipe «Prcessus stchastiques» ; M. Ying HU Effectifs de l équipe u affectés au prjet (sur la base du dssier dépsé à l AERES) : N1 : Nmbre d enseignants-chercheurs (cf. Frmulaire 2.1 du N2 : Nmbre de chercheurs des EPST u EPIC (cf. Frmulaire 2.3 du N3 : Nmbre d autres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Frmulaires 2.2 et 2.4 du N4 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs titulaires (cf. Frmulaire 2.5 du N5 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs nn titulaires (cf. Frmulaire 2.6 du dssier de N6 : Nmbre de dctrants (cf. Frmulaire 2.8 du dssier de N7 : Nmbre de persnnes habilitées à diriger des recherches u assimilées bilan prjet 4,5 6, L équipe de Prcessus Stchastiques, bien que de tail mdeste (tris prfesseurs dnt un à mi-temps, deux maîtres de cnférences), réussit à être très visib natinament et internatinament grâce à un rythme de publicatins remarquab (56 artics publiés au curs de la péride, la plupart dans des jurnaux de premier plan), des sujets de recherche riginaux et des résultats excelnts. Les travaux de ce grupe s rganisent autur de quatre axes de recherche privilégiés : 1. L étude des équatins différentiels stchastiques rétrgrades (EDSR) sus des hypthèses faibs ; 2. L analyse et l analyse numérique d équatins aux dérivés partiels stchastiques (EDPS) liées à des prblèmes de physique ; 3. La prpagatin du chas de systèmes stchastiques de particus en interactin et l étude prbabiliste d EDP nn linéaires de type McKean-Vlasv-Fkker-Planck, els aussi issues de la physique ; 4. Diverses questins d analyse stchastique, liées ntamment au cmprtement en temps lng de prcessus de Markv et aux inégalités de Sbv lgarithmiques. 12

13 Sur beaucup des questins étudiées, s prbabilistes rennais nt dévelppé des savir-faire uniques et intrduit des cncepts nuveaux (par exemp, s EDSR ergdiques, la vitesse de cnvergence en li pur des schémas de discrétisatin d'edps, s prcessus de naissance et mrt pénalisés par ur temps de passage en 0) et des techniques innvantes (par exemp, utilisatin des inégalités de Sbv lgarithmiques et du transprt ptimal pur des systèmes stchastiques de particus en interactin). Cette recherche en fer de lance se traduit par des cllabratins internatinas de haut niveau (Chine, Etats-Unis, Chili), tris prjets ANR, et une bnne activité éditria. Par ailurs, lin d'être repliée sur el-même, l équipe a essaimé : un maître de cnférences a été recruté en qualité de prfesseur dans une autre régin, et s deux dctrants ayant sutenu au curs de la péride nt été recrutés à l université u au CNRS. Réciprquement, el a recruté un prfesseur en 2007, puis, juste avant cette évaluatin, un prfesseur et un maître de cnférences. L encadrement de thèses est sutenu puisque l'équipe cmpte actuelment sept dctrants. Enfin, l équipe a participé activement à l'rganisatin d'un nmbre imprtant de cllques natinaux et internatinaux, et rganise un séminaire et un grupe de travail hebdmadaires. Le prgramme de recherche est bien cnstruit et cnvaincant. Il privilégie la cntinuatin de travaux en curs de lngue haine (EDPS, prcessus de Markv déterministes par mrceaux, espérances nn linéaires) et des thèmes nuveaux prpices au renfrcement de plusieurs cllabratins natinas (mdélisatin stchastique en bilgie, prcessus nn markviens). Nus encuragens la vlnté de l'équipe à éviter de curir à terme risque du manque de renuvelment de ses thématiques de recherche. Les quelques bservatins suivantes purraient cntribuer à la réalisatin de sn prjet : 1. La plupart des travaux sur s EDSR snt à ce jur décnnectés des applicatins des EDSR à certaines EDP nn linéaires ; rapprchement amrcé avec l équipe d analyse numérique dans cette directin devrait être intensifié ; 2. De même, une cllabratin plus active de la cmpsante «particus en interactin» avec des spécialistes d EDP ne purrait qu être fructueuse ; 3. Enfin, il serait intéressant de dévelpper quelques travaux aux interfaces des mathématiques en cllabratin avec des spécialistes d une autre discipline scientifique u des industriels. 13

14 Intitulé de l équipe : Equipe «Statistique» Nm du respnsab : M. Vantin PATILEA Effectifs de l équipe u affectés au prjet (sur la base du dssier dépsé à l AERES) : N1 : Nmbre d enseignants-chercheurs (cf. Frmulaire 2.1 du N2 : Nmbre de chercheurs des EPST u EPIC (cf. Frmulaire 2.3 du N3 : Nmbre d autres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Frmulaires 2.2 et 2.4 du N4 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs titulaires (cf. Frmulaire 2.5 du N5 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs nn titulaires (cf. Frmulaire 2.6 du dssier de N6 : Nmbre de dctrants (cf. Frmulaire 2.8 du dssier de N7 : Nmbre de persnnes habilitées à diriger des recherches u assimilées bilan prjet L équipe de Statistique se cmpse, au mment de la visite, de duze prfesseurs et de quinze maîtres de cnférences, auxquels s ajutent une dizaine de dctrants. Il s'agit d'une équipe jeune, créée à l'autmne 2005 avec cmme bjectif de regruper s statisticiens rennais répartis sur s Universités Rennes 1, Rennes 2, l'ec Nrma Supérieure, l'ensai, l'insa et Agrcampus. Depuis cette date, grupe a cnnu un frt renuvelment, marqué par duze arrivées (cinq prfesseurs et sept maîtres de cnférences) et tris départs suite à des prmtins. Il s'agit, à ce jur, de la plus grande équipe de l'irmar mais prbabment aussi de la plus jeune dans sa myenne d'âge (envirn 40 ans). La qualité et la recnnaissance scientifiques de la grande majrité des membres de cette frmatin snt indiscutabs et ses activités de recherche (Mdès de régressin, Analyse des dnnées multidimensinnels, Réductin de la cmpxité, Statistique et prcessus) s inscrivent dans s grands curants de la statistique cntempraine, cuvrant ainsi un très large spectre, tant thérique qu appliqué. Malgré sa dispersin gégraphique, l'équipe se retruve régulièrement autur d'un séminaire hebdmadaire et de diverses manifestatins scientifiques. Certaines réussites exemplaires en matière de visibilité méritent d'être signalées, cmme s Jurnées STAR annuels et l'rganisatin du cngrès mndial UseR! en 2009 (500 participants). Par ailurs, grupe de statistique est impliqué dans plusieurs cntrats scientifiques, certains liés à des cllabratins industriels d autres de nature plus académique (de type ANR par exemp). Ces activités traduisent un dynamisme incntestab ainsi qu une uverture qu il cnvient de saluer vers mnde de l entreprise. 14

15 Cette équipe, jeune et en pin essr, a sutien de la directin de l IRMAR et des différentes tutels, d autant plus qu el répnd à une vlnté imprtante de l institut de renfrcer ses activités en matière de valrisatin industriel de la recherche. Au ttal, n peut dnc dire que pari de l'intégratin des statisticiens rennais au sein de l'irmar a été curnné de succès. L'équipe de Statistique est aujurd'hui arrivée à un turnant de sn évlutin et sn unité reste encre fragi. Après la première phase de créatin et de dévelppement, qui a crrespndu au précédent prjet, il cnvient désrmais d'amrcer une phase de stabilisatin et de cnslidatin. ce cntexte délicat, plusieurs pints snt à surveilr : 1. Le caractère "multisite" et "multiculturel" de l'équipe cnstitue une frce qui peut rapidement se transfrmer en faibsse. Il cnviendra dnc, dans s années à venir, d'être extrêmement vigilant sur maintien et renfrcement de l'unité et la chérence du grupe, en encurageant au maximum s actins transversas entre établissements (séminaires, rganisatin de jurnées, etc.) L'équipe ne dit pas se limiter à une smme d'individus : il faut désrmais adpter un prjet et une visin cmmune. 2. Même s'il s'agit d'une évidence, il cnvient de rapper que chaque statisticien dit se cnsidérer cmme un membre à part entière de l'irmar et en accepter s règs du jeu, même si cela implique des cntraintes et une adaptatin à des mdes de fnctinnement différents (recrutements, vie de l'équipe, etc.). 3. Réciprquement, s respnsabs de l'irmar devrnt veilr à ce que s cllègues de cmpsantes plus élignées thématiquement u plus fragis ne se sentent pas islés des prcessus d'infrmatin, de décisin et de financement. A ce titre, rô du chef d'équipe, qui assure lien entre Rennes 1 et s autres partenaires, apparaît cmme primrdial. 4. Il faut cntinuer à encurager la diffusin de la statistique auprès des étudiants mathématiciens rennais. 5. Il était regrettab que s statisticiens ne sient pas davantage impliqués dans s enseignements au niveau M2 recherche. A ce titre, la créatin d'un master cmmun de statistique dans prchain quadriennal cnstitue une chance imprtante pur l'équipe. Ce regrupement devrait en particulier permettre aux statisticiens de recruter de bns éléments et de favriser l'rientatin des étudiants vers des thèses en statistique. 15

16 Intitulé de l équipe : Equipe «Thérie ergdique» Nm du respnsab : M. Dimitri PETRITIS Effectifs de l équipe u affectés au prjet (sur la base du dssier dépsé à l AERES) : N1 : Nmbre d enseignants-chercheurs (cf. Frmulaire 2.1 du N2 : Nmbre de chercheurs des EPST u EPIC (cf. Frmulaire 2.3 du N3 : Nmbre d autres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Frmulaires 2.2 et 2.4 du N4 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs titulaires (cf. Frmulaire 2.5 du N5 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs nn titulaires (cf. Frmulaire 2.6 du dssier de N6 : Nmbre de dctrants (cf. Frmulaire 2.8 du dssier de N7 : Nmbre de persnnes habilitées à diriger des recherches u assimilées bilan prjet 6,5 9, L équipe de Thérie Ergdique se cmpse au mment de la visite de 15 membres permanents, 5 PR (dnt 1 à 50% avec l équipe de gémétrie analytique), 5 MCF, 3CR et 2 PREM. El a cnnu un imprtant renuvelment au curs de la péride cnsidérée. En effet 3 MCF l nt quittée (l un en mutatin, deux nmmés PR) et un PR a pris sa retraite. l autre sens, 3 jeunes MCF et un jeune PR viennent d être recrutés, et un CR CNRS y a été affecté, qui demande une mutatin prchaine. La recherche menée par l équipe peut se décmpser seln s thématiques suivantes : Dynamique d actins de sus-grupes de grupes de Lie, Thérie ergdique et aspects prbabilistes des systèmes dynamiques, Thérie gémétrique des grupes, Flts de Teichmülr, Systèmes dynamiques cmpxes, Algèbres d pérateurs et physique mathématique, Chaînes de Markv et marches aléatires dans un envirnnement aléatire, Bilgie mathématique. Cette équipe partage des thèmes et des activités de recherche cmmuns avec l'équipe de «Gémétrie Analytique» ntamment autur de la gémétrie ergdique, la gémétrie des grupes, la thérie de Teichmülr et s systèmes dynamiques hlmrphes. La prductin scientifique de l équipe est de tut premier plan, tut d abrd par la qualité des résultats btenus, qui s inscrivent dans des prblématiques de pinte de la recherche mndia, et snt publiés dans s meilures revues. Deuxièmement par la quantité : la liste de publicatins fait état d une centaine d artics dans des revues internatinas. Ntns égament un uvrage (avec deux c-auteurs) qui est déjà une référence dans sn dmaine, un autre à paraître et une dizaine de participatins u directin d uvrages. 16

17 Sur la péride, quatre thèses nt été sutenues dans l équipe (un candidat a btenu un pste de MCF, l un enseigne dans secndaire et s autres ccupent pur mment des emplis tempraires), et cinq HDR nt été présentées. Neuf autres thèses snt en curs de préparatin (en ct. 2009). Ntns un nmbre certain de thèses qui snt c-encadrées, que ce sit par deux membres de l IRMAR u impliquant un directeur de thèse extérieur. L équipe est très bien implantée dans s structures natinas et internatinas de la recherche mathématique. Ses membres snt impliqués dans 7 prjets ANR et 1 ACI et dans 2 GDR. A l internatinal, n relève 2 cntrats eurpéens, 2 PICS avec s USA, 1 partenariat Hubert Curien avec la Plgne et l implicatin de 2 membres dans 1 GDRE. Le nmbre imprtant de participatins à des cnférences internatinas cnfirme cette uverture. L équipe s est aussi engagée dans l rganisatin de cngrès et d écs. Des membres de l équipe se snt impliqués dans deux cllques et deux écs à l extérieur en France et à l étranger. Lcament, 3 manifestatins nt été rganisées à Rennes par des membres de l équipe, auxquels il cnvient d ajuter s sessins récurrentes des «Jurnées Luis Antine», une actin du labratire, piltée par un des membres de l équipe. Enfin, l équipe se réunit autur d un séminaire hebdmadaire auquel participent des membres d autres équipes et inversement plusieurs membres de l équipe participent aux séminaires des autres équipes (ntamment de gémétrie analytique). Ntns enfin un grupe de travail régulier. L équipe est investie dans s tâches clctives lcas. El a furni directeur de l UFR, directeur du centre de mathématiques de l INSA, président de la cmmissin enseignement et des membres du CA de UR1 et de l INSA, du cnseil des études et de la vie universitaire, respnsab du cllquium, 4 membres du cnseil de labratire... El devrait furnir prchain directeur. Le prjet de l équipe est tut à fait chérent et s appuie bien sur l existant, avec des cllabratins extérieures judicieuses. Pur s recrutements futurs, nus recmmandns de pursuivre, par un affichage large permettant d attirer s meilurs candidats, s glissements thématiques à l œuvre cnsidérant la thérie ergdique dans un sens de plus en plus uvert. Cette équipe d un excelnt niveau scientifique, dnt dynamisme des membres junirs cmme senirs cnstitue un atut, a su renuver ses thématiques et est un creuset pur la frmatin des jeunes chercheurs. 17

18 Intitulé de l équipe: Equipe «Analyse Numérique» et nm du respnsab : M. Flrian MEHATS Effectifs de l équipe u affectés au prjet (sur la base du dssier dépsé à l AERES) : N1 : Nmbre d enseignants-chercheurs (cf. Frmulaire 2.1 du N2 : Nmbre de chercheurs des EPST u EPIC (cf. Frmulaire 2.3 du N3 : Nmbre d autres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Frmulaires 2.2 et 2.4 du N4 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs titulaires (cf. Frmulaire 2.5 du N5 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs nn titulaires (cf. Frmulaire 2.6 du dssier de N6 : Nmbre de dctrants (cf. Frmulaire 2.8 du dssier de N7 : Nmbre de persnnes habilitées à diriger des recherches u assimilées bilan prjet 19,5 19, L équipe «Analyse Numérique» est cnstituée de 25 enseignants-chercheurs (dnt deux prfesseurs émérites), 4 directeurs/rices de recherche et 2 chargés/ées de recherche. El est la plus imprtante de l IRMAR en nmbre de chercheurs et d enseignants-chercheurs. Les directins de recherches peuvent être regrupées en sept thèmes cmme suit : Perturbatins singulières de dmaines et d pérateurs ; Mdélisatin de prblèmes multiéchels, transprt classique et quantique ; Méthdes numériques préservant s invariants ; Méthdes numériques et calcul scientifique : équatins intégras et éléments finis ; Optimisatin de frme, cntrô et frntières libres ; EDP d évlutin hyperbliques et parabliques ; Analyse fnctinnel appliquée et apprximatin. L activité de recherche de cette équipe est très frte avec plus de 180 artics (dans des revues à cmité de cture) et 39 prépublicatins. Beaucup des revues snt de très bn niveau dnt JAMS, SIAM J. Math. Anal., SIAM J. Numer. Anal., Math. Mdels Meth. Appl. Sci., Nnlinearity, Archive Ratin. Mech. Anal etc. Au curs de la péride , 10 thèses et une HDR nt été sutenues ; ces nmbres snt très raisnnabs au regard des effectifs de l équipe. L équipe a cnnu un remarquab renuvelment, marqué par quatre départs (1 PR, 2 MCF et 1 CR CNRS) et six arrivées (1 DR CNRS, 2 DR INRIA, 1 CR CNRS, 1 PR et 1 MCF). On nte une très bnne participatin à des cnférences u wrkshps internatinaux. Un IUF junir est membre de l équipe. En plus, un membre a été lauréat de la Médail de brnze du CNRS et de la 8ème éditin du prix Irène Jlit-Curie, catégrie jeune femme scientifique. Avec ces activités, l équipe appartient certainement aux équipes s plus frtes en France en analyse numérique. La biblithèque éléments finis MÉLINA, dévelppée au sein de l équipe autur d un membre de l équipe, a besin d un ingénieur recherche u un chercheur-respnsab pur cntinuer sn évlutin. 18

19 Les membres de l équipe participent à 12 prjets ANR, dnt deux prjets snt crdnnés à Rennes, 2 GDR ainsi qu à plusieurs prjets internatinaux (avec Brésil, Espagne, Almagne et Tunisie). Le raynnement incntestab de l équipe se traduit aussi dans la c-rganisatin de nmbreuses manifestatins scientifiques. Le bilan fait état de 29 wrkshps u cnférences natinaux u internatinaux c-rganisés par s membres de l équipe, ce qui est un des pints frts de cette équipe. Enfin, une partie de l'équipe est impliquée avec succès dans IPSO (Invariant Preserving SOlvers), une équipe-prjet INRIA. Cette dernière a accueilli plusieurs membres de l équipe Analyse numérique avant de rejindre l IRMAR en apprtant ses deux DR. Une particularité de cette équipe est que ses membres snt répartis sur tris établissements : l Université Rennes 1, l INSA de Rennes et l antenne de Ker Lann de l ENS de Cachan. Les interactins et cllabratins snt cependant nmbreuses au sein de l équipe, indépendamment des établissements de rattachement. L équipe rganise un séminaire hebdmadaire et un grupe de travail «Applicatins des mathématiques» (hebdmadaire). De plus, n nte deux wrkshps internes par an structurés autur de six expsés de ses membres. Ces wrkshps internes aident à renfrcer s interactins entre s membres de l équipe et, en particulier, entre s dctrants. En cnclusin, l équipe est d un excelnt niveau scientifique avec des thèmes de recherche actuels et prteurs. Cmme s membres de l équipe nt acquis une excelnte expertise sur ces thématiques, il est naturel (et sans risque) de cntinuer urs dévelppement en tenant cmpte des applicatins. On nte particulièrement grand nmbre des cngrès et écs qui nt été c-rganisés par des membres de l équipe. L animatin et l ambitin des prjets ffrent une ambiance frmidab pur s jeunes chercheurs. Les cntacts de la partie numérique de l'équipe avec l équipe «Mécanique», cmme ceux de la partie thérique avec l'équipe d'e.d.p. sur, par exemp, s méthdes asympttiques devraient être amplifiés. Un renfrcement des cntacts industriels serait bienvenu. 19

20 Intitulé de l équipe : Equipe «Equatins aux dérivées partiels» Nm du respnsab : M. Christphe CHEVERRY Effectifs de l équipe u affectés au prjet (sur la base du dssier dépsé à l AERES) : N1 : Nmbre d enseignants-chercheurs (cf. Frmulaire 2.1 du N2 : Nmbre de chercheurs des EPST u EPIC (cf. Frmulaire 2.3 du N3 : Nmbre d autres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Frmulaires 2.2 et 2.4 du N4 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs titulaires (cf. Frmulaire 2.5 du N5 : Nmbre d ingénieurs, techniciens et de persnnels administratifs nn titulaires (cf. Frmulaire 2.6 du dssier de N6 : Nmbre de dctrants (cf. Frmulaire 2.8 du dssier de N7 : Nmbre de persnnes habilitées à diriger des recherches u assimilées bilan prjet L équipe cmprend 5 PR, 3 MCF et encadre actuelment sept dctrants. Un adhérent de l équipe est un membre de l IUF. Les grands thèmes de recherche snt : Thérie spectra, Analyse dans l espace des phases, Analyse multi échels ; Analyse des EDP nn-linéaires. Les membres envisagent de cntinuer ces thèmes de recherche. Les membres de l équipe nt des publicatins de haut niveau (82 artics dans des revues à cmité de cture et 10 pré-publicatins). On nte des publicatins dans des revues très prestigieuses, cmme Invent. Math., Amer. J. M., J. Funct. Anal., Archive Ratin. Mech. Anal., Adv. Math. et Physica D. Tris thèses et deux HDR nt été sutenues. La frmatin dctra devrait être renfrcée. Les membres de l équipe participent à 8 prjets ANR (dnt 4 prgrammes blancs et 3 prgrammes jeunes chercheurs) et 4 GDR. Plusieurs membres nt des frts cntacts avec l équipe «Analyse numérique» et «Gémétrie analytique». L équipe a une grande visibilité internatina, avec ntamment 13 rganisatins de cngrès et écs. Les cllabratins à l intérieur de l équipe snt très bnnes. Les dctrants nt des myens bien adaptés. L équipe rganise un séminaire hebdmadaire et met régulièrement en place des grupes de travail mntrant une bnne rganisatin. 20

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES Cnférence internatinale DAAD/CAMES/UNESCO, Dakar (Sénégal) 13-15 nvembre 2014 Smmaire I. A prps du CAMES II. Elabratin

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation Ville de Brdeaux Prix de l Innvatin Assciative Règlement de participatin Article 1 : Cnditins d admissin Peuvent faire acte de candidature les assciatins dmiciliées à Brdeaux u tut autre assciatin dnt

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

Utilisation de RAMSIS dans la conception automobile Lisa Denninger Apports et Limites des Mannequins Virtuels 18 Novembre 2014

Utilisation de RAMSIS dans la conception automobile Lisa Denninger Apports et Limites des Mannequins Virtuels 18 Novembre 2014 Utilisatin de RAMSIS dans la cnceptin autmbile Lisa Denninger Apprts et Limites des Mannequins Virtuels 18 Nvembre 2014 Préambule Prise en cmpte de l ergnmie dans la cnceptin autmbile Les marques Peuget,

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Action de Soutien à la Technologie et à la Recherche en Essonne PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Action de Soutien à la Technologie et à la Recherche en Essonne PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT CONSEIL GÉNÉRAL DE L ESSONNE Directin de l innvatin et du dévelppement des territires APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Actin de Sutien à la Technlgie et à la Recherche en Essnne PROJETS DE RECHERCHE ET

Plus en détail

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale La Burse Étienne-Beauclair Banque Natinale Burse d' excellence destinée aux persnnes ayant une déficience visuelle pur la réalisatin de prjets nvateurs 15 000 $ Dépsez vs candidatures entre Le 15 décembre

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Soutien aux structures d aide à la maturation de projets innovants en vue de la création d entreprises»

APPEL A PROJETS. «Soutien aux structures d aide à la maturation de projets innovants en vue de la création d entreprises» APPEL A PROJETS «Sutien aux structures d aide à la maturatin de prjets innvants en vue de la créatin d entreprises» Date d uverture : 7 mars 2014 Date limite de dépôt : 12 mai 2014 16h00 Validatin des

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS Déclaratin générale : REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS L unité de recherche dénmmée «Cmplexité, Innvatin et Activités Mtrices et Sprtives» (CIAMS) a pur vcatin de favriser le dévelppement

Plus en détail

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience Créer un util pur les nn-prfessinnels de la statistique : Récit d une expérience Stéphane HERAULT cntact@adscience.fr I. INTRODUCTION Dcteur en Bilgie-Santé, les quelques années pendant lesquelles j ai

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1 Cllque 07-05-2015 Rapprt de l'atelier 1 P.1 MON PLAN D'URGENCE COMMUNAL: À QUEL NIVEAU EN EST-IL ET COMMENT CONCRÈTEMENT LE FAIRE AVANCER? QUESTION 1: COMMENT ÉTABLIR UN ÉTAT DES LIEUX DE MON PLAN D URGENCE

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES pour rejoindre l association «Réussir Aujourd hui»

APPEL A CANDIDATURES pour rejoindre l association «Réussir Aujourd hui» APPEL A CANDIDATURES pur rejindre l assciatin «Réussir Aujurd hui» L actin de l Assciatin vise à faciliter l accès des bénéficiaires à des études supérieures dans des filières d excellence (classes préparatires

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

Le coworking - Présentation générale L exemple du Transfo. Séminaire Innovation collaborative IAE Jeudi 25 septembre 2014 14h00

Le coworking - Présentation générale L exemple du Transfo. Séminaire Innovation collaborative IAE Jeudi 25 septembre 2014 14h00 Le cwrking - Présentatin générale L exemple du Transf Séminaire Innvatin cllabrative IAE Jeudi 25 septembre 2014 14h00 Le cwrking vecteur d innvatin et de dévelppement durable Histrique les rigines l ampleur

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Prgramme Executive MBA Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien ral) et y jindre les pièces

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

"TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE

TSPM «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE & ORGANISENT DU 29 NOVEMBRE AU 3 DECEMBRE 2010 UNE FORMATION EN GESTION DE PROJET ET UNE CERTIFICATION INTERNATIONALE : "TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr.

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE)

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) 2008 DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Kekelberg en cllabratin avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) rganise un curs de préparatin aux cncurs EPSO (des Institutins Eurpéennes) Préparez-vus

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo Cmpte rendu Cmmissin Cmmunicatin du 7 juillet 2010 Brasserie Fl Persnnes présentes - Gérard Simnin - Yves Bncur - Hubert Gign - Patrick Beaujard - Frédéric Berruet - Linel Valdan - Christine Herzg - Ingrid

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest :

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest : Initiative cnjinte de la Présidence française de l UE et de la Cmmissin de la CEDEAO Réunin sur les enjeux agricles et alimentaires en Afrique de l Ouest : La plitique agricle réginale de l Afrique de

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION Une autre apprche pur un enjeu stratégique Les systèmes d infrmatin, qui innervent l entreprise et qui impactent de manière sensible sn fnctinnement, cnstituent encre suvent un dmaine «réservé aux experts»,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Cde des Marchés Publics) MAINTENANCE ET ASSISTANCE INFORMATIQUE DES SYSTEMES

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

Client 36. Hardware 40. Notions fondamentales des réseaux et télécommunications. Connaissances et implémentations de services réseaux

Client 36. Hardware 40. Notions fondamentales des réseaux et télécommunications. Connaissances et implémentations de services réseaux Cnstat Depuis plusieurs mis, la baisse des prix sur le marché de la micr-infrmatique permet aux PME de renuveler leur équipement tant matériel que lgiciel à des cûts intéressants. Cette multiplicatin d'équipements

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

PURE DIGITAL. Catalogue de formations 100% Digitales. Programme 2013. Nous contacter : fred@lamoulie.com

PURE DIGITAL. Catalogue de formations 100% Digitales. Programme 2013. Nous contacter : fred@lamoulie.com PURE DIGITAL Catalgue de frmatins 100% Digitales Prgramme 2013 Nus cntacter : fred@lamulie.cm Fred Lamulie \ ingénieur digital marketing \ DIGITAL T G Cabinet Cnseil en Digital Marketing 9, rue Biscarra,

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail