Indicateur d activité de vente cavistes Enquête Janvier 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indicateur d activité de vente cavistes Enquête Email Janvier 2012"

Transcription

1 Indicateur d activité de vente cavistes Le moral des cavistes est bon en ce début d année, suite de fêtes de fin d année apparemment réussies. Tous les indicateurs semblent particulièrement au vert début janvier 2012, l allègement structurel des stocks se poursuit et les cavistes n ont jamais été aussi positifs sur leurs ventes récentes. Méthodologie Les résultats qui suivent proviennent de l exploitation des réponses obtenues à la consultation en ligne organisée entre le 3 et 7 janvier, auprès d un échantillon de plus de 2400 cavistes. Une relance a été adressée à tous ceux n ayant pas répondu 3 jours après la 1 ère vague. Les statistiques établies ont été redressées selon des coefficients régionaux. Résultat Les stocks En janvier 2012, 51,6% des cavistes considéraient disposer de stocks toutes couleurs confondues adaptés à la situation (comparable à janvier 2011 et février 2010 avec respectivement 51,8% et 51,7%). Ils ne sont que 21,5% à trouver leurs stocks «un peu trop importants» contre 24,7% un an avant. Ils restent néanmoins 2,8% à les juger «carrément excédentaires» (autant qu en janvier 2011). 22,7% des cavistes jugent leurs stocks un peu tendus, un pourcentage qui n a cessé de croître au cours de 2011 : c est plus qu en janvier 2011 (19,1%). Cependant, 1,4% des cavistes signalent des stocks nettement insuffisants contre 1,6% l année précédente. La tendance à la contraction des stocks, observée depuis maintenant 2 années, se poursuit Les ventes C est la première fois depuis que nous interrogeons les cavistes sur l état de leurs ventes des dernières semaines qu ils sont plus nombreux à signaler des ventes en hausse plutôt qu en recul. Seulement 24,5% estiment que leurs ventes récentes étaient inférieures à d habitude, c est le chiffre le plus faible que nous ayons relevé jusqu à présent (entre 37,3% et 43,3% depuis mars 2011). Par contre, 47% considèrent que leurs ventes de fin d année ont augmenté (de 25% à 31% jusque là). Les stocks de vins rouges : 21,7% des cavistes considèrent leurs stocks un peu tendus voire nettement insuffisants (contre 22,1% en janvier 2011), alors qu ils ne sont plus que 18,1% à les juger un peu trop lourds voire carrément excédentaires (ils étaient 22,4% un an avant). La tendance sur deux ans est à l allègement En termes de vins blancs, ils sont 21,8%, en janvier 2012 à considérer leurs stocks comme insuffisants contre 22,3% l année précédente. Seulement 17,6% les jugent excessifs contre 22,4% en janvier La tendance à l alourdissement des stocks observée de mars à septembre semble résolue. En terme de rosés, les cavistes sont étonnamment nombreux, à date équivalente, à considérer leurs stocks un peu tendus voire très insuffisants (33,2% contre 21,7% un an auparavant). Ils sont également moins nombreux à considérer détenir des stocks un peu voire vraiment trop lourds (21,8% contre 22,7% en janvier 2011). L hiver n est cependant pas la période principale pour la couleur qui reste soumise à de grosses variabilités saisonnières. Page 1

2 Globalement, actuellement, considérez-vous que vos stocks de vins sont? en %age des cavistes Ttes Couleurs Confondues Rouge Blanc Rosé Champagne Autres Effervescents nettement insuffisants un peu tendus suffisants un peu trop importants très excédentaires En matière de Champagne, les avis sont partagés. En janvier 2012, beaucoup plus de cavistes qu en janvier 2011 considèrent leurs stocks insuffisants (24,3% contre 16,1%). Cependant, ils sont également plus nombreux (31,5%) à juger leurs stocks lourds (24,1% un an avant). Des avis opposés à imputer aux variations des situations rencontrées entre cavistes de régions différentes. Pour les autres effervescents, les stocks sont globalement équilibrés. Seuls 16,9% des cavistes considéraient en janvier 2012 détenir des stocks insuffisants (contre 14% l année passée) et ils sont peu, bien que quasiment autant qu en janvier 2011, à les trouver lourds (14,8% contre 14,2%). Au cours de l enquête internet réalisée tout début janvier 2012, les cavistes ont été interrogés également sur les tendances qu ils ont jugées les plus marquantes pour Les réponses étaient libres et trois tendances différentes pouvaient être évoquées. Les réponses qui ont été faites sont principalement commerciales, mais elles se rapportent aussi à l évolution des comportements de la clientèle. Page 2

3 Indicateur n 1 : La perception des ventes par les cavistes 35% 25% 15% 5% Globalement, comment se portent vos ventes actuellement? Jan 11 36,3% 28,5% 10,7% 18,9% En forte progression En hausse Stables En léger repli Janvier 2011 Mars 2011 Mai 2011 Août 2011 Septembre 2011 Novembre 2011 Janvier 2012 En nette baisse 8,6% 13,6% 19,1% 12,3% 14, 12,8% 5,6% En léger repli 25,4% 28,4% 24,2% 25,1% 26, 27,7% 18,9% Total ventes en repli 33,9% 42, 43,3% 37,3% 40, 40,4% 24,5% Stables 35, 29,1% 23,3% 32, 35,1% 34,1% 28,5% En hausse 28,3% 25,2% 27,7% 22,8% 20,3% 21,3% 36,3% En forte progression 2,8% 3,7% 5,8% 7,9% 4,7% 4,2% 10,7% Total ventes en hausse 31,1% 28,9% 33,4% 30,6% 24,9% 25,5% 47, Globalement, comment se portent vos ventes actuellement? En forte progression En hausse Stables En léger repli En nette baisse 8,6% 25,4% 35, 13,6% 28,4% 28,3% 25,2% 19,1% 24,2% 29,1% 23,3% 32, 27,7% 22,8% 12,3% 14, 12,8% 25,1% 26, 27,7% 35,1% 34,1% 20,3% 21,3% 2,8% 3,7% 5,8% 7,9% 4,7% 4,2% 5,6% 18,9% 28,5% 36,3% 10,7% Jan 11 Nov11 Page 3

4 Indicateur n 2 : La perception des stocks par les cavistes 65% 6 55% 5 45% 35% 25% 15% 5% Globalement, considérez-vous que vos stocks de vins sont? nettement insuffisants 1,7% 16,8% 52,9% un peu tendus suffisants un peu trop importants 25,3% 3,4% très excédentaires Janvier 2011 Mars 2011 Mai 2011 Août 2011 Septembre 2011 Novembre 2011 Janvier 2012 Nettement insuffisants 1,6% 0, 0,5% 0,4% 2,4% 1,7% 1,4% Un peu tendus 19,1% 10,7% 10,7% 15,2% 11,7% 16,8% 22,7% Total stocks insuffisants 20,7% 10,7% 11,2% 15,6% 14, 18,5% 24,1% Suffisants 51,8% 55,1% 53,5% 61,8% 53,6% 52,9% 51,6% Un peu trop importants 24,7% 31,7% 31,9% 19,3% 30,2% 25,3% 21,5% Très excédentaires 2,8% 2,5% 3,4% 3,3% 2,2% 3,4% 2,8% Total stocks excessifs 27,5% 34,2% 35,3% 22,6% 32,4% 28,7% 24,3% Globalement, comment considérez vous vos stocks actuellement? Nettement insuffisants Un peu tendus Suffisants Un peu trop importants Très excédentaires 10 24,7% 51,8% 19,1% 31,7% 31,9% 55,1% 53,5% 19,3% 61,8% 30,2% 25,3% 21,5% 53,6% 52,9% 10,7% 10,7% 15,2% 11,7% 16,8% 51,6% 22,7% Jan 11 Nov11 Page 4

5 Indicateur n 2 : La perception des stocks par les cavistes par couleur Etat des stocks par couleur : Nettement insuffisants Un peu tendus Suffisants Un peu trop importants Très excédentaires proportion des points de vente caviste ,5% 15,9% 16, 12,7% 17,5% 26,6% 51,6% 60,3% 60,5% 45, 44,2% 68,3% 19,6% 22,7% 17,7% 20,7% 19,1% 13,6% 12,3% Total En Rouge En Blanc En Rosé Champagne Autr efferv. Total En Rouge En Blanc En Rosé Champagne Autr efferv. Nettement insuffisants 1,4% 4, 1,1% 13,6% 5,2% 4,6% Un peu tendus 22,7% 17,7% 20,7% 19,6% 19,1% 12,3% Total stocks insuffisants 24,1% 21,7% 21,9% 33,2% 24,3% 16,9% Suffisants 51,6% 60,3% 60,5% 45, 44,2% 68,3% Un peu trop importants 21,5% 15,9% 16, 17,5% 26,6% 12,7% Très excédentaires 2,8% 2,2% 1,6% 4,3% 4,9% 2,1% Total stocks excessifs 24,3% 18,1% 17,6% 21,8% 31,5% 14,8% Page 5

6 Les principales tendances récentes évoquées par les cavistes en janvier 2012 Au cours de l enquête internet réalisée tout début janvier 2012, les cavistes ont été interrogés également sur les tendances qu ils ont jugées les plus marquantes pour Les réponses étaient libres et trois tendances différentes pouvaient être évoquées. Les réponses qui ont été faites sont principalement commerciales, mais elles se rapportent aussi à l évolution des comportements de la clientèle. Nous les avons classées en 5 thématiques (un commentaire pouvant évoquer plusieurs thèmes) : - thématique Produits (appellations ou produits plus ou moins bien vendus, ) : 56% des commentaires ; - thématique Gamme (commentaires portant sur les ventes par segments de marchés, etc ) : 11,6%. Sujet encore plus souvent évoqué dans les régions Est et Nord. - thématique Clientèle (attentes, inquiétudes, structure de clientèle, ) : 11,3%. En Sud-Est, Centre- Ouest, Est, Ile de France notamment. - thématique Usages et attitudes (comportements d achats, modes de consommation, ) : 7,7%. Plus souvent évoqués par les cavistes du Nord et du Sud-Ouest que par les autres. - thématique Panier moyen (perceptions sur les niveaux en hausse ou en baisse) : 5,6%. En baisse en général, sauf en Ile de France. - thématique Packaging (coffrets, BIB, ) : 5,2%. Sujet plus fréquent dans le Centre et en Sud-Est Dans la thématique Produits, c est le Champagne qui est le plus souvent cité, à l occasion de ce bilan des ventes de fin d année. Mais les avis sur ce point semblent partagés entre ceux qui ont bien vendus les grandes marques et ceux qui ont remarqué des transferts d achats nombreux vers les gammes de prix inférieures. De nombreux témoignages évoquent aussi la bonne santé des univers hors vins : alcools, dont notamment whisky, ou rhum, développement des aromatisés (rosés pamplemousse),... Les ventes de coffrets, et les achats-cadeaux en général, semblent avoir été également très porteurs cette année. Si une partie des avis exprimés sur les dynamiques de gammes signale la montée en gamme de certains achats, la majorité témoigne cependant du recul des segments les plus haut-de-gamme et de clients à la recherche de bons rapport qualité-prix, et ce même dans les tranches de prix supérieures. Ceci peut expliquer les bons échos des ventes de crémants ainsi que des Champagne de gamme moyenne chez les cavistes. Les festivités de fin d année ont été de vraies réussites pour beaucoup de cavistes qui ont rencontré cette année, du fait du développement des repas familiaux et entre amis, de très nombreux clients particuliers cherchant à se faire plaisir sur l achat du vin que ce soit pour recevoir ou pour offrir. Ces fêtes ont été parfois l occasion de moins gros réveillons qu à l accoutumée, mais qui se sont plus facilement organisés «à la maison» avec hébergement convivial et transgénérationnel des convives sur place, sur fond de retour à des cuisines et des vins traditionnels Ces tendances ne seraient d ailleurs pas spécifiques aux fêtes de Noel et jour de l an. Malgré tout, les cavistes parlent de clients semblent inquiets qui font attention à leurs dépenses. Nombreux sont ceux qui signalent une baisse du panier moyen, contrebalancée par des clientèles en hausse, demandeuses de conseils, composées de plus de jeunes notamment mais cela ne concerne bien sûr, et malheureusement, pas tous les cavistes et le facteur régional compte beaucoup. En corollaire, les cavistes remarquent aussi des rythmes d achat qui évoluent, notamment en cette fin d année avec des achats de plus en plus de dernières minutes. Moins de cadeaux d entreprise aussi semble t il. Page 6

7 Les consommateurs semblent également chercher «pratique» : les produits prêts à boire, au détriment des vins de garde, les vins aussi capables d être associés à plusieurs plats. Les BIB, également, confirment leur implantation dans le circuit. Pour conclure, 2011, malgré son cortège de surprises, s est achevée de façon finalement globalement positive pour les cavistes. Page 7

23ème rapport annuel. Tableau de bord

23ème rapport annuel. Tableau de bord L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 25 Janvier 2011 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 23 ième

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

---------------------------------------

--------------------------------------- NOTE DETAILLEE Le plaisir en temps de crise Sondage Harris Interactive pour la Fondation Nestlé Enquête réalisée en ligne du 04 au 11 septembre 2013 auprès d un échantillon de 956 individus représentatif

Plus en détail

Internet, le vin et vous

Internet, le vin et vous Internet, le vin et vous Premier baromètre des habitudes de consommation de vin par Winefair.com INTERNET, LE VIN ET VOUS? 1 Préambule Cette année à l occasion de la seconde édition de Winefair.com le

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2013-14

Marchés à la production vrac 2013-14 Avril Marchés à la production vrac - / Volumes cumulés depuis le début de la campagne* Rouges Rosés Blancs cépage cépages (-%) (-9%) (-%) (-8%) (-6%) (-9%) (+7%) (-9%) (+%) (+%) (+%) (+9%) France AOC /

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

GRANDE ÉTUDE NATIONALE CAFÉS, HÔTELS, RESTAURANTS 2014. Grande Enquête Nationale CHR / RAT 2014 1

GRANDE ÉTUDE NATIONALE CAFÉS, HÔTELS, RESTAURANTS 2014. Grande Enquête Nationale CHR / RAT 2014 1 GRANDE ÉTUDE NATIONALE CAFÉS, HÔTELS, RESTAURANTS 2014 Grande Enquête Nationale CHR / RAT 2014 1 Le vin en CHR Français en 2014 et plus précisément dans la Restauration avec Service à Table Excellence

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Tableau de bord. 26 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Tableau de bord. 26 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 26 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 4 février 2014 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 26 ième

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 30 juin 2015 Principaux enseignements - Bilan du début de saison : une bonne dynamique générale, particulièrement marquée

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015 N 147 - septembre 2015 Echos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Premier bilan de la saison 2015 A l inverse de la tendance nationale, la Champagne-Ardenne affiche

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants

La Mutuelle Des Etudiants 4ème Enquete sur la ^ Nationale Santé des Etudiants Etat de santé des étudiants en France Premiers résultats de l Enquete Nationale sur la Santé des Etudiants 2014 (ENSE4) La Mutuelle Des Etudiants www.lmde.com

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant»

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Avril 2013 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com SOMMAIRE 1. RAPPEL DE L OBJECTIF

Plus en détail

Quelle prévention de la consommation d alcool en entreprise? Pr F. PAILLE

Quelle prévention de la consommation d alcool en entreprise? Pr F. PAILLE 1 Quelle prévention de la consommation d alcool en entreprise? Pr F. PAILLE Malgré une diminution de consommation depuis une quarantaine d années les Français restent parmi les plus gros consommateurs

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Les Français et la chute de cheveux

Les Français et la chute de cheveux Les Français et la chute de cheveux Sondage Ifop pour Oxygen et Norgil Contacts Ifop : Romain Bendavid - Directeur de Clientèle Thomas Simon Chargé d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias. REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014 Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.fr SOMMAIRE LE MARCHE DU PNEUMATIQUE EN FRANCE EN 2013 (Sources : ventes

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

Pratiques actuelles de gestion en restauration commerciale. 08 juin 2006

Pratiques actuelles de gestion en restauration commerciale. 08 juin 2006 Pratiques actuelles de gestion en restauration commerciale 08 juin 2006 Méthodologie Deux axes méthodologiques complémentaires ont été mis en œuvre dans l étude : 1 Une investigation qualitative exploratoire

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2015. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2015. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2015 emevia - La santé des étudiants en 2013 1 emevia - La santé des étudiants en 2013 2 1. Contexte et objectifs emevia est le premier réseau de mutuelles étudiantes de proximité EmeVia

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

TENDANCES REGIONALES PICARDIE

TENDANCES REGIONALES PICARDIE TENDANCES REGIONALES PICARDIE OCTOBRE 2007 Picardie Tendances régionales OCTOBRE 2007 Page 1 sur 7 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : SEPTEMBRE 2007 INDUSTRIE Poids des effectifs

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) des CCI dresse, chaque

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain Avril 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 362 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter Enquête trimestrielle menée auprès des candidats à l acquisition d un logement dans les 12 prochains mois Communiqué de presse - Octobre 2012-8ème vague - 3ème trimestre 2012 / ANALYSE GLOBALE OCTOBRE

Plus en détail

Observatoire Statistique des marchés internationaux des vins rosés

Observatoire Statistique des marchés internationaux des vins rosés Statistique des marchés internationaux des vins rosés Atelier Un Jour en Provence Lundi 17/03/2014-14h00 Michel COUDERC, CIVP Caroline BLOT, Axelle CLOAREC, FranceAgrimer Benoit BECHET, Agrex Consulting

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

Le tourisme en 2013 Bilan provisoire du 1 er semestre et perspectives estivales

Le tourisme en 2013 Bilan provisoire du 1 er semestre et perspectives estivales o c t o u r i s m e Le tourisme en 2013 Bilan provisoire du 1 er semestre et perspectives estivales juillet 2013 Daniel Rulfi Sylvie Scherrer Ce dossier a été réalisé par la mission statistiques et études

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2015"

La santé des étudiants en 2015 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances addictives

La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances addictives Communiqué de presse du 2 juillet 2015 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés/ Santé La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SOMMAIRE JUILLET 2015 N 13 P.1 Un reclassement sur deux à l issue d une formation financée par Pôle emploi P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

Plus en détail

Climat et relations sociales dans les entreprises

Climat et relations sociales dans les entreprises Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos Climat et relations sociales dans les entreprises 13 novembre 2008 1 Méthodologie Enquête menée en septembre / octobre 2008 Echantillons : - 166 DRH d entreprises

Plus en détail

Le vin, produit complexe

Le vin, produit complexe Le vin, produit complexe Issu d'une culture, d'une agriculture, d'une histoire, d'une géographie, d'une symbolique Les vins du nouveau monde remettent en cause une partie de ce modèle tout en s'en appropriant

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Les Enquêtes de Conjoncture de la Banque de France. Novembre 2010

Les Enquêtes de Conjoncture de la Banque de France. Novembre 2010 1 Les Enquêtes de Conjoncture de la Banque de France Novembre 2010 1 INTRODUCTION 2 Les enquêtes de conjoncture visent à établir un diagnostic conjoncturel et à fournir des informations précoces au profit

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord 27 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Le tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Jeudi 29 janvier 201-1 Les faits marquants

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Le Symop, Syndicat des machines et technologies de production, propose à la presse chaque trimestre un point de conjoncture sur

Plus en détail

Le carnet de santé des Français

Le carnet de santé des Français Le carnet de santé des Français Sondage réalisé par pour Levée d embargo le 15 mai 2015 à 06h00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 7 et

Plus en détail

CLIMAT 2012 N 2013-04

CLIMAT 2012 N 2013-04 Enquête CLIMAT LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-04 FÉVRIER 2013 Enquête auprès de 3000 cadres en emploi dans le secteur privé (terrain : juillet ) En, les niveaux de satisfaction des cadres en emploi

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

l argent et le crédit Étude sur les femmes,

l argent et le crédit Étude sur les femmes, Étude sur les femmes, l argent Ally McBeal,, Alice Nevers, Carrie Bradshaw, Clara Sheller qu ont donc en commun toutes ces femmes? Ces nouvelles héroïnes sont célibataires! Les femmes célibataires représentent

Plus en détail

DEUXIÈME PARTIE : RÉALISATION DE L ENQUÊTE

DEUXIÈME PARTIE : RÉALISATION DE L ENQUÊTE DEUXIÈME PARTIE : RÉALISATION DE L ENQUÊTE DEUXIÈME PARTIE : RÉALISATION DE L ENQUÊTE La réalisation d une enuête comprend différentes phases faisant intervenir l éuipe responsable de l enuête au niveau

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE 2015 UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE Activité : reprise modérée Emploi : contraction des effectifs Contrairement à leurs prévisions de novembre dernier, les PME de la région anticipent un développement

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Intériale mutuelle. Les agents territoriaux et la prévention. Baromètre Santé 2015. Résultats de la 2ème vague

Intériale mutuelle. Les agents territoriaux et la prévention. Baromètre Santé 2015. Résultats de la 2ème vague Intériale mutuelle Les agents territoriaux et la prévention Baromètre Santé 2015 Résultats de la 2ème vague Pour accompagner ses adhérents et leurs proches tout au long de leur vie, Intériale, 1ère mutuelle

Plus en détail

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Synthèse de l'institut CSA - N 1101469 Octobre 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014

Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014 Ecostat Numéro 142 - Février 2015 Les ventes d horlogerie-bijouterie en France en 2014 5,08 milliards d euros TTC en 2014 (- 1 % par rapport à 2013) Source : Société 5 A noter que le chiffre d affaires

Plus en détail

ACHATS DE VINS TRANQUILLES PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS POUR LEUR CONSOMMATION À DOMICILE BILAN 2011

ACHATS DE VINS TRANQUILLES PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS POUR LEUR CONSOMMATION À DOMICILE BILAN 2011 > Les synthèses de FranceAgriMer octobre 2012 numéro VINS / 8 ACHATS DE VINS TRANQUILLES PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS POUR LEUR CONSOMMATION À DOMICILE BILAN 2011 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 janvier 2015 Première édition

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 janvier 2015 Première édition Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier 5 janvier 2015 Première édition Sommaire Méthodologie du baromètre En synthèse 1. Bilan fin 2014 1.1 - Perception des clients

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) 3 e vague du Baromètre Usage IFOP-HADOPI Note de présentation Dans le cadre de sa mission générale d'observation, l'hadopi conduit une à deux fois

Plus en détail

Evolution de l'indice de Confiance des Ménages

Evolution de l'indice de Confiance des Ménages Note d information du Haut-commissariat au Plan Résultats de l enquête de conjoncture auprès des ménages Troisième trimestre 2012 Au cours du troisième trimestre de 2012, l Indice de Confiance des Ménages

Plus en détail

Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion

Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion Carte d identité régionale Démographie 1 En 2009, la région compte 8816 364 habitants. Les moins de 25 ans représentent 40.8% de la population

Plus en détail

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises É Centre de Recherche pour l étude et l Observation des Conditions de vie Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Synthèse des résultats de la sixième vague d enquête réalisée

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 151-14 11 février 9 - n 44 INSEE 9 Enquêtes européennes trimestrielles de conjoncture* Janvier 9 Thème «International» DANS L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE** Au quatrième

Plus en détail

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La méthodologie Page 3 La méthodologie Etude

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Paris, le 9 septembre 2014 L

Plus en détail

Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent

Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent les directeurs financiers L Association Nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG), le cabinet de recrutement Michael Page et Option Finance viennent

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder?

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder? ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE Y-a-t-il moins de sociétés à céder? La mise en place du financement est-elle toujours stricte? Les repreneurs sont-ils plus motivés?

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION

LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION Synthèse de l enquête quantitative Novembre 2008 Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Brice Teinturier / Fabienne Simon

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

ANIMATIONS GUSTATIVES. Particuliers Cadeaux clients Séminaires, Entreprises Animations, Ateliers gustatifs. S initier, Déguster, Se Délecter

ANIMATIONS GUSTATIVES. Particuliers Cadeaux clients Séminaires, Entreprises Animations, Ateliers gustatifs. S initier, Déguster, Se Délecter ANIMATIONS GUSTATIVES S initier, Déguster, Se Délecter Particuliers Cadeaux clients Séminaires, Entreprises Animations, Ateliers gustatifs. Contact : Jonathan HOUZELLE Mobile : Salle de dégustation : Lieu-dit

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 41 ème édition Novembre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

Les jeunes et l'argent

Les jeunes et l'argent Etude publiée pour Axa Banque Rapport d étude Février 20 Sommaire Du rôle primordial des parents 7 2 Un rapport à l argent qui varie avec le genre et le temps 3 2 Auteurs TNS Sofres Emmanuel Rivière Fabienne

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les données chiffrées sont parfois arrondies, en général au plus près de leurs valeurs réelles. Le résultat arrondi d une combinaison de chiffres (qui fait intervenir leurs valeurs réelles)

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

BPIFRANCE LE LAB PRESENTE LA 59 EME ENQUETE DE CONJONCTURE DANS LES PME

BPIFRANCE LE LAB PRESENTE LA 59 EME ENQUETE DE CONJONCTURE DANS LES PME COMMUNIQUE DE PRESSE 29 JUILLET 2014 BPIFRANCE LE LAB PRESENTE LA 59 EME ENQUETE DE CONJONCTURE DANS LES PME Des perspectives de croissance positives pour 2014 pour les entreprises de l industrie et des

Plus en détail

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE Michel MOUILLART Directeur Scientifique de l Observatoire de l Endettement des Ménages

Plus en détail

Santé des étudiants dans les Pays de la Loire Eléments d état des lieux

Santé des étudiants dans les Pays de la Loire Eléments d état des lieux Santé des étudiants dans les Pays de la Loire Eléments d état des lieux Colloque «Agir ensemble pour la santé des étudiants» Angers, 23 janvier 2015 Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire

Plus en détail

BAROMÈTRE BANQUE SEPTEMBRE 2014

BAROMÈTRE BANQUE SEPTEMBRE 2014 Michael Page BAROMÈTRE BANQUE SEPTEMBRE 2014 Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr ÉDITO SOMMAIRE 4 ans déjà que nous interrogeons régulièrement les salariés du monde bancaire

Plus en détail