VALORISATION DES CO-PRODUITS ISSUS DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DE BIOCOMBUSTIBLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VALORISATION DES CO-PRODUITS ISSUS DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DE BIOCOMBUSTIBLES"

Transcription

1 VALORISATION DES CO-PRODUITS ISSUS DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DE BIOCOMBUSTIBLES Laboratoire de Génie des Procédés pour l Environnement, l Energie et la Santé (GP2ES EA 21)

2 Plan de l exposé Introduction 1- Élaboration de la biomasse 2- Filière oléagineuse - Colza 3- Filière sucrière - Betterave Conclusions

3 Introduction Evolution de la chimie Agrochimie Carbochimie Pétrochimie Agrochimie

4 Introduction Biomasse et Bioproduits Combustibles : huiles de colza, tournesol, soja, palme et blé, maïs, betterave ou canne, biogaz, bois ; Matières premières pour l industrie chimique : tensio-actifs, solvants, encres, peintures, résines, liants, lubrifiants, produits antigels, ; Matériaux : bois, papier, carton, plantes textiles, béton composite, polymères biodégradables (amidon).

5 Introduction Activité photosynthétique Rendement photosynthétique faible : 1 à 2 % ; Bilan photosynthétique étonnant : t de C fixé/an ; Forêt tropicale : 1 à 2 kg C/m 2 au sol ; Forêt tempérée : 0,3 kg C/m 2 au sol ; Toundra : 0,01 à 0,02 kg C/m 2 au sol ; Betteraves : 1,3 kg de MS/m 2 au sol ; Blé : 0,9 kg de MS/m 2 au sol ; Colza : 0,3 kg de MS/m 2 au sol.

6 Élaboration de la biomasse - Photosynthèse Synthèse chlorophyllienne Les charbon, pétrole et gaz naturel sont d origine photosynthétique Lumière 6 CO H 2 O C 6 H 12 O O 2 Chorophylle

7 Élaboration de la biomasse - Photosynthèse Synthèse chlorophyllienne Phase claire : 2 étapes Captation de l énergie solaire : température, humidité, lumière (intensité, longueur d onde : 430 nm et 660 nm) ; Conversion de l énergie lumineuse en énergie chimique : réduction du CO 2 et oxydation de H 2 O Phase sombre : Biosynthèse Formation de sucres simples (glucose, ) Formation de sucres complexes (amidon, ) Formation de lipides, protides et autres molécules

8 Élaboration de la biomasse - Substances métabolisées Glucides végétaux Métabolisme des glucides : glycéraldéhyde-p dihydroxyacétone-p fructose 1,6-di P fructose 6-P oses divers ; Glucides du métabolisme intermédiaire : oses à fonction carbonyle à C3-7 ; Glucides de transport : saccharose (temporaire, durable) ; Glucides de réserve : amidon ; Glucides de parois : cellulose et hémicelluloses ; Autres : polyols, vitamine C, hétérosides.

9 Élaboration de la biomasse - Substances métabolisées Lipides végétaux Métabolisme des lipides : glucides acide pyruvique CH 3 COSCoA lipides ; Lipides de réserve : triglycérides (AG saturés, AG insaturés, AG acétyléniques et cycliques ; Lipides de constitution : phospholipides et glycolipides ; Lipides de revêtement : cutine, cires.

10 Élaboration de la biomasse - Substances métabolisées Protides végétaux Métabolisme des protides : amination réductrice de l acide α-cétoglutarique acide glutarique acides aminés et par transamination ; Amino-acides : libres (120) ou protéiniques (20) ; Protides de structure : protéines et enzymes ; Protides de réserve : protéines et polypeptides ; Hétéroprotéines : glucoprotéines, nucléoprotéines, lipoprotéines.

11 Élaboration de la biomasse - Substances métabolisées Autres composés Acides nucléiques, porphyrines et composés azotés divers ; Acides organiques : malique, citrique, pyruvique, fumarique, succinique, oxalique, etc ; Composés aromatiques : lignine, flavones, anthocyanes ; Terpènes et dérivés terpénoïdiques et stéroïdiques ; Alcaloïdes et dérivés de l acide cyanhydrique.

12 Élaboration de la biomasse - Conclusions Inconvénients de la synthèse chlorophyllienne Rendement photosynthétique faible ; Matières premières diluées sur la quasi-totalité de l écorce terrestre ; Production soumise aux aléas météorologiques ; Certaines molécules sont en infime quantité dans la plante ; Gestion des co-produits.

13 Élaboration de la biomasse - Conclusions Avantages de la synthèse chlorophyllienne Véritable usine à produits chimiques simples ou complexes ; Production inépuisable de composés organiques à partir de matières premières minérales (CO 2, H 2 0, N, S, P, ) ; Possibilité d adapter les procédés de la carbochimie pour préparer les produits de base.

14 Le Colza Molécules valorisables Composition des graines Famille des brassicacées (Brassica napus L.) ; Pellicule : 10 à 20 % (polysaccharides, cellulose, lignine, pectines) ; Tourteau : 30 à 50 % (protéines, fibres, polyphénols, glucosinolates, minéraux) ; Huile : % (triglycérides + liposolubles).

15 Le Colza Molécules valorisables Utilisation et débouchés Alimentation animale : tourteau ; Alimentation humaine : huile et margarines raffinées riches en acides oléique (55-62%), linolénique (7-10 %), linoléique (19-28 %) ; Biocarburant : huile transestérifiée et distillée ; Autres : adjuvants (phytosanitaire, plastique, peinture), agents (biolubrifiant, anti-poussière, démoulage, détergent tensioactif, encre).

16 Le Colza Molécules valorisables Constituants de l huile de colza 98 % de triglycérides (8 % d acides gras saturés, 60 % d acides gras monoinsaturés et 32 % acides gras polyinsaturés) ; Composés mineurs : 5-stérols, vitamines E, A1, K1, coenzyme Q10, caroténoïdes, polyphénols, phospholipides, etc.

17 Le Colza Procédés Traitement des graines de colza

18 Le Colza Procédés Synthèse du Diester CH 2 OC(O)R CH 2 OH RCO 2 CH 3 Catalyseur CHOC(O)R + 3 CH 3 OH CHOH + R CO 2 CH 3 CH 2 OC(O)R CH 2 OH R"CO 2 CH kg 100 kg 100 kg kg Diester : composé raffiné ; Libération de 100 kg de glycérol/t de Diester.

19 Fabrication du Diester Le Colza Procédés Huile de colza Neutralisation - Lavages

20 Le Colza Procédés Valorisation des stérols présents dans le résidu de distillation Stérols en faibles concentrations dans l huile de colza ; -Stérols concentrés dans le résidu de distillation du Diester (25 % de la masse) ; 8 % de brassicastérol, 36,7 % de campestérol, 55,3 % de β-sitostérol (anticholestérolémiants, antitumoraux, hypertrophie prostatique, etc) ; Vitamines E (antioxydant) et K1, β-carotène (colorant), co Q10 (cardio, obésité), isoflavones (cardio),.

21 Le Colza Procédés Saponification-Relargage 100 kg de résidu kg de KOH 88 % kg EtOH 48 % Filtration 76 kg de stérols bruts à 46 % (35,1 kg) kg de filtrat Recristallisation Filtration 76 kg de stérols bruts à 46 % kg EtOH 96 % 24,4 kg de stérols purs à kg de filtrat alcoolique D. CHARLEMAGNE, S. BOSTYN, D. DAGUET, Brevet PCT, WO2004,11073 du 23 décembre 2004

22 Le Colza Procédés Valorisation des autres composés mineurs (teneur en ppm) Composés Huile colza Huile neutralisée Diester Résidu distillation Vitamine K β-carotène Coenzyme Q Vitamine E Seul l α-tocophérol peut présenter un intérêt

23 Le Diester Conclusions Certaines molécules mineures de la plante peuvent se concentrer dans la chaîne de traitement ; Isolement de molécules mineures mais à haute valeur ajoutée à partir d un «déchet» en utilisant les méthodes très simples et des produits courants ; La valorisation des co-produits permet d abaisser le coût de production du produit principal ; La valorisation des co-produits est économiquement viable si le procédé est simple et la molécule en quantité suffisante.

24 La betterave Molécules valorisables Composition de la plante (en kg/t et en % de la MS) Famille des Chénopodiacées (Beta vulgaris L.) Constituants Humidité Saccharose Cellulose Autres matières carbonées Matières azotées totales Matières minérales Racines (69,0) 15 (6,5) 34 (14,7) 15 (6,5) 8 (3,4) Feuilles (9,2) 77 (59,2) 26 (20,0) 15 (11,5)

25 La betterave Molécules valorisables Utilisation et débouchés Alimentation humaine : saccharose ; Alimentation animale : pulpes déshydratées et vinasses (bovins et ovins) ; Biocarburant : bioéthanol (à partir jus ou mélasse) ; Autres : pulpes (papiers, colles, charbons actifs), éthanol (pharmacie, chimie, cosmétique), vinasses (fertilisation).

26 La betterave Molécules valorisables Composition de la betterave (pour kg de MS) kg de MS 702 kg de sucre 106,5 kg de nonsucre soluble 191,5 kg de nonsucre insoluble 43,0 kg de composés azotés 45,1 kg de composés non-azotés 18,3 kg de matières minérales

27 La betterave Molécules valorisables Constituants mineurs de la betterave sucrière Saponines : composés amphiphiles (shampooing, hémolytique, anticholestérolémiant) ; Polyphénols : acides phénoliques, flavonoïdes (cardioprotecteur, anti-oxydant, ), anthocyanes, tannins ; Bétaïne : tensio-actif (shampooing, nettoyant), osmoprotecteur et antiradicalaire (agrochimie) ; Polysaccharides : pectines (améliorent le métabolisme) ; Glycérol, stérols, enzymes.

28 Traitement des racines La betterave Procédés Betterave CaO CO 2 Sucre blanc Lavage Découpage Diffusion Jus brut Epuration des jus Jus épuré Concentration des jus d évaporation Sirop Cristallisation Essorage Séchage Conditionnement Déchets Pulpe dessucrée Ecume Mélasse Eau excédentaire Fermentation Distillation Sucrerie Distillerie Bioéthanol Vinasse

29 La betterave Procédés Composition de la vinasse (pour kg vinasse à 65 % de MS = kg de MS) 1000 kg de MS 180 kg de bétaïne 26,7 kg de composés phénoliques 94,8 kg de matière azotée totale 41,5 kg de matières minérales 118,5 kg de pectines 538,5 kg de matières diverses

30 Valorisation des vinasses La betterave Procédés Etape de précipitation Eau de dilution Vinasse dépotassifiée C12 C11 E5 Ethanol 95 % C10 C13 C9 C8 C7 E4 C2 C6 E3 C5 E1 C1 C4 C3 E2 Procédé simple Réactifs peu coûteux et recyclables 53 % de matières solides séparées 89 % de la bétaïne initiale dans le filtrat E6 C14 Eluant E7 C16 C15

31 Valorisation des vinasses La betterave Procédés Etape d adsorption Eau de dilution Vinasse dépotassifiée C12 Ethanol 95 % C9 C8 C7 E4 C2 E3 C6 E1 C1 C4 C3 E2 Procédé simple Décoloration de la solution 80 % de la bétaïne précédente séparée (71 % de la bétaïne initiale) C11 E5 C10 C5 C13 E6 C14 Eluant E7 C16 C15

32 Valorisation des vinasses La betterave Procédés Etape d échange d ions C8 Eau de dilution Vinasse dépotassifiée C12 Ethanol 95 % C9 C7 E4 C2 C6 E3 E1 C1 C4 C3 E2 Rendement quantitatif (η g = 71 %) 95 % de la bétaïne concentrée dans 20 % de l éluat Pureté moyenne à 95,5 % C11 E5 C10 C5 C13 E6 C14 Eluant E7 C16 C15

33 Le bioéthanol Conclusions Mêmes conclusions que pour le Diester : - molécules à haute valeur ajoutée concentrées dans le résidu de distillation ; - mise en place de méthodes et réactifs courants ; - abaissement du coût du production. Enjeux environnementaux : chimie verte - valorisation de composés végétaux en substitution de composés de synthèse ; - réduction de la charge en azote épandue dans sols.

34 Conclusion générale Le monde végétal constitue une source renouvelable de produits de base ou à haute valeur ajoutée La photosynthèse permet de réaliser des réactions étonnantes : - réduction du dioxyde de carbone et oxydation de l eau - synthèse de molécules optiquement actives L élimination de molécules majoritaires peut mettre en valeur les molécules minoritaires

35 Organismes et sociétés Remerciements

36 Journées thématiques du GFC : Biocombustibles - Biocarburants Remerciements Doctorants David Daguet Collègues

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les molécules organiques Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les composés organiques Objectif 3.2.1 Distinguer les composés organiques et les composés inorganiques.

Plus en détail

CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS

CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS cours 2 : les biomolécules Objectifs : approche des biomolécules à partir de la composition d'aliments connaître les monomères, dimères et polymères glucidiques

Plus en détail

Olympiades Nationales de la Chimie

Olympiades Nationales de la Chimie Olympiades Nationales de la Chimie 007 Questionnaire : Corrigé Page,5 Page 3 6,5 Page 4,0 Page 5 5,5 Page 6 5,5 Page 7 3,0 Page 8 6,5 Page 9 9,0 Page 0,0 Page,5 Page 6,5 Total 9,5 ONC 007 Corrigé questionnaire

Plus en détail

Sciences physiques - Bac Pro

Sciences physiques - Bac Pro Activité OBJECTIFS Connaître la formule chimique de quelques glucides Replacer ces glucides dans une classification Mettre en évidence quelques glucides par des tests colorés 1- Principaux glucides Exemple

Plus en détail

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions BIOTECHNOLOGIES ET PRODUCTION DU CIDRE : DEFINITIONS (DOCUMENT PROFESSEUR) I Place des biotechnologies dans le domaine des sciences : Biotechnologies : comme leur nom l indique, elles résultent d un mariage

Plus en détail

II. Les Glucides III. Les Acides Gras et les Lipides. IV. Les acides aminés et les protides. V. Nucléotides et acides nucléiques VI.

II. Les Glucides III. Les Acides Gras et les Lipides. IV. Les acides aminés et les protides. V. Nucléotides et acides nucléiques VI. LES MOLÉCULES ORGANIQUES DU VIVANT Les molécules organiques du vivant I. Le Carbone I. Le Carbone II. Les Glucides III. Les Acides Gras et les Lipides 1. Les acides gras 2. Les lipides complexes IV. Les

Plus en détail

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2 FERMENTATION le terme de fermentation est réservé à la culture de microorganismes (bactéries, levures, moisissures) mais, métaboliquement parlant, on devrait réserver ce terme aux cultures en conditions

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

CHIMIE DU VEGETAL : RETOUR AUX SOURCES Académie de Pharmacie

CHIMIE DU VEGETAL : RETOUR AUX SOURCES Académie de Pharmacie 1 CHIMIE DU VEGETAL : RETOUR AUX SOURCES Académie de Pharmacie Johnny Pallot Affaires Extérieures Chimie du Végétal Société Roquette Frères Chimie du Végétal : retour aux sources 2 Sommaire A travers les

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE. 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée présente :

OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE. 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée présente : Partie 1 (sur 15 points) OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE N d anonymat 1/4 Etude d un démaquillant pour les yeux 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée

Plus en détail

2. Biomolécules : GLUCIDES 1. PRESENTATION 11. FORMATION DES GLUCIDES 12. IMPORTANCE EN BIOLOGIE. Cours

2. Biomolécules : GLUCIDES 1. PRESENTATION 11. FORMATION DES GLUCIDES 12. IMPORTANCE EN BIOLOGIE. Cours 11. FORMATION DES GLUCIDES 1. PRESENTATION Les glucides sont des composés polyhydroxylés comportant une fonction aldéhyde ou cétone. énergie solaire Origine = photosynthèse : x CO 2 + y H 2 O C x ( H 2

Plus en détail

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes?

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes 1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes sont des produits qui ont la propriété de communiquer une saveur sucrée aux préparations dans

Plus en détail

1777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread

1777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread 777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread Une barre de flocons d avoine avec des bananes sèches. Flocons d avoine (38%), sucre inverti liquide, bananes sèches (8%), margarine (huile de palme, huile de

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

Les Sacs Biodégradables

Les Sacs Biodégradables Les Sacs Biodégradables Introduction: De nos jours, l utilisation des sacs plastiques est très fréquente, notamment dans le commerce ou encore pour l usage personnel (sacs poubelles ) mais cela n est pas

Plus en détail

Présentation Institutionnelle. Janvier 2015

Présentation Institutionnelle. Janvier 2015 Présentation Institutionnelle Janvier 2015 ARD est un centre de R&D ouvert Qui sommes-nous? ARD est un centre de R&D ouvert dans le domaine du fractionnement du végétal, des biotechnologies blanches, et

Plus en détail

entièrement assimilables macronutriments micronutriments. protéines lipides glucides. réserves énergétiques insolubles dans l eau

entièrement assimilables macronutriments micronutriments. protéines lipides glucides. réserves énergétiques insolubles dans l eau Les nutriments sont des substances alimentaires entièrement assimilables par l organisme. Il existe 2 types nutriments : Les macronutriments et les micronutriments. Les fibres sont un groupes à part, en

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie

AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie CARLO ERBA Reagents Un partenaire de choix pour le laboratoire et l industrie CARLO ERBA Reagents, fournisseur reconnu de produits

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

Qu est-ce que la biomasse

Qu est-ce que la biomasse Introduction Exploitation de la biomasse forestière Photo Colloque biomasse énergie Canada Qu est-ce que la biomasse Serge Degueil La biomasse est l ensemble des matières organiques non fossiles, issues

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I)

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) École Française de Papeterie et des Industries Graphiques Laboratoire LGP2 UMR-CNRS 5518 EFPG, Domaine Universitaire, BP 65, 38402 Saint-Martin-d Hères Cedex

Plus en détail

Les Biomolécules. L association des différents éléments chimiques, vont conduire à la formation de composés inorganiques et organiques.

Les Biomolécules. L association des différents éléments chimiques, vont conduire à la formation de composés inorganiques et organiques. Les Biomolécules Introduction Les composés minéraux, l eau et les sels minéraux, mais aussi les substances organiques (protides, lipides, glucides, acides nucléiques et vitamines) entrent dans la structure

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES 05/08/2010

PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES 05/08/2010 PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES Chaque être vivant contient des milliers de molécules différentes. On peut regrouper la plupart de ces molécules en 4 grandes familles:

Plus en détail

Mars 2012. Les biocarburants, ou agrocarburants, sont des carburants liquides produits à partir de matières premières végétales.

Mars 2012. Les biocarburants, ou agrocarburants, sont des carburants liquides produits à partir de matières premières végétales. LES BIOCARBURANTS Définition Les biocarburants, ou agrocarburants, sont des carburants liquides produits à partir de matières premières végétales. Il existe deux types de biocarburants : L'Union Européenne

Plus en détail

Biologie fondamentale

Biologie fondamentale Biologie fondamentale Les Molécules du vivant Première partie : de l atome à la molécule. Philippe Karoyan Deuxième partie : les biomolécules du compartiment sanguin A- L eau. Joëlle Masliah B- les ions

Plus en détail

Direction des affaires économiques : agriculture et énergie

Direction des affaires économiques : agriculture et énergie Direction des affaires économiques : agriculture et énergie 1. LE CONTEXTE NATIONAL. Augmentation des agréments de production des biocarburants défiscalisés pour atteindre le taux de 5,75% dans les essences

Plus en détail

6 CO H 2 O Chlorophylle C 6 H 12 O O H 2 O.

6 CO H 2 O Chlorophylle C 6 H 12 O O H 2 O. THEME 1 : La Terre dans l'univers, et l'évolution de La photo-autotrophie vis-à-vis du carbone (la photosynthèse). Ces cellules chlorophylliennes possèdent un organite spécialisé : le chloroplaste. Celui-ci

Plus en détail

LES BIOMOLECULES. Enseigner lesbiomoléculessans utiliser directement les classifications. GAP PC- Ali Ouchaaou- bac STAV

LES BIOMOLECULES. Enseigner lesbiomoléculessans utiliser directement les classifications. GAP PC- Ali Ouchaaou- bac STAV LES BIOMOLECULES Enseigner lesbiomoléculessans utiliser directement les classifications I Introduction Qu évoque pour vous le mot «biomolécule»? Molécules du vivant, molécules biologiques Molécules nécessaires

Plus en détail

Le soja. utilisations. plante. de la. à ses

Le soja. utilisations. plante. de la. à ses Le soja de la plante à ses utilisations Une culture économe en énergie venue d un autre monde A maturité, un champ de soja ne se confond avec aucune autre culture. Avec ses gousses duveteuses accrochées

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

PROCESSS DE FABRICATION DE SUCRE

PROCESSS DE FABRICATION DE SUCRE PROCESSS DE FABRICATION DE SUCRE PROCESSUS DE LA SUCRERIE AGRICULTEURS RECEPTION BETTERAVE LAVAGE BETTERAVES EVAPORATION EPURATION EXTRACTION CLIENTS CRISTALLISATION CONDITIONNEMENT RECEPTION BETTERAVE

Plus en détail

Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles?

Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles? Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles? Journée Biocarburants 22 Janvier 2008 Benoit Engelen 3 objectifs majeurs Renforcer l indépendance énergétique du pays Réduire les gaz

Plus en détail

L ES E S GLUCIDES. a) Oses Les oses sont de petites molécules de glucides comprenant entre 12 et 24 atomes. Ce sont des molécules non hydrolysables.

L ES E S GLUCIDES. a) Oses Les oses sont de petites molécules de glucides comprenant entre 12 et 24 atomes. Ce sont des molécules non hydrolysables. L ES E S GLUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter

Plus en détail

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Préparation à l Agrégation Interne Paris VI 2009-2010 Séances des 19 et 23 septembre LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Les mots clés : Lipide, glucide, protide, acide nucléique, monomère, polymère,

Plus en détail

Valorisation de l Energie par les brebis. Jean-Marc ARRANZ 15 mars 2007

Valorisation de l Energie par les brebis. Jean-Marc ARRANZ 15 mars 2007 Valorisation de l Energie par les brebis Jean-Marc ARRANZ 15 mars 2007 Plan Rappel système INRA Le rumen et son fonctionnement Les sucres Les fibres Indices de fibrosité Régulation du transit et du PH

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

LA MESTA en quelques mots

LA MESTA en quelques mots LA MESTA en quelques mots La Mesta Chimie Fine développe et fabrique des intermédiaires et des principes actifs à destination des laboratoires pharmaceutiques, ainsi que des produits destinés aux secteurs

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

03/12/2009 AGROCARBURANTS. BIOETHANOL DIESTER ETHANOL lignocellulosique GAZEIFICATION. Filière classique. 2 ieme génération (BIOMASSE)

03/12/2009 AGROCARBURANTS. BIOETHANOL DIESTER ETHANOL lignocellulosique GAZEIFICATION. Filière classique. 2 ieme génération (BIOMASSE) AGRARBURANTS Filière classique 2 ieme génération (BIMASSE) BIETANL DIESTER ETANL lignocellulosique GAZEIFIATIN 1 Le Gouvernement a engagé un plan pour développer les biocarburants : il s'agit de porter

Plus en détail

L énergie du sportif

L énergie du sportif L énergie du sportif 1 Le corps : une usine à «brûler» les aliments Pour vivre, marcher, penser, notre corps a besoin d énergie. Celle-ci est apportée par la transformation de certains nutriments, en particulier

Plus en détail

Biomasse : un monde d innovations à notre portée

Biomasse : un monde d innovations à notre portée Biomasse : un monde d innovations à notre portée Source : http://www.dico-ecolo.com/fond-2.html Innofibre oeuvre principalement dans les domaines suivants : Agricoles Recherche, Développement et Innnovations

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 Métropole - Antilles - Guyane - Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE E 8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Rappel

Plus en détail

Le bioéthanol. Le bioéthanol

Le bioéthanol. Le bioéthanol Le bioéthanol Le bioéthanol À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! www.bioethanolcarburant.com Dossier de presse FÉVRIER 2015 Le bioéthanol en quelques mots De l énergie végétale

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

GRAISSES ET HUILES ANIMALES OU VEGETALES; PRODUITS DE LEUR DISSOCIATION; GRAISSES ALIMENTAIRES ELABOREES; CIRES D'ORIGINE ANIMALE OU VEGETALE

GRAISSES ET HUILES ANIMALES OU VEGETALES; PRODUITS DE LEUR DISSOCIATION; GRAISSES ALIMENTAIRES ELABOREES; CIRES D'ORIGINE ANIMALE OU VEGETALE Section III GRAISSES ET HUILES ANIMALES OU VEGETALES; PRODUITS DE LEUR DISSOCIATION; GRAISSES ALIMENTAIRES ELABOREES; CIRES D'ORIGINE ANIMALE OU VEGETALE Chapitre 15 Graisses et huiles animales ou végétales;

Plus en détail

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites LES LIPIDES Quelles Sont les Idées Clés? Les lipides sont les huiles et les graisses de la vie courante. Ils sont insolubles dans l eau. Pour les synthétiser, une réaction : l Estérification. Pour les

Plus en détail

Bienvenue dans la maison des céréales

Bienvenue dans la maison des céréales Bienvenue dans la maison des céréales Papier, médicaments, emballages, dentifrice, gel douche, lessives, peinture, matériaux de construction, vêtements, pneu leur point commun? Ils contiennent tous des

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

Le Projet VAMACOPIA Valorisation Matière des Coproduits

Le Projet VAMACOPIA Valorisation Matière des Coproduits Le Projet VAMACOPIA Valorisation Matière des Coproduits de l Industrie Agro-Alimentaire david@cvgpn.com 1 PLAN I. Introduction II. Genèse du projet VAMACOPIA : Le RMT ECOVAL III. Présentation du projet

Plus en détail

Vinasses concentrées de distillerie Apport de potassium www.ungda.com

Vinasses concentrées de distillerie Apport de potassium www.ungda.com Vinasses concentrées de distillerie Apport de potassium www.ungda.com RITTMO 15 décembre 2011 1 Sommaire 1 Introduction 2 Vinasse concentrée origine betterave 3 Vinasse concentrée origine viticole 4 Conclusions

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium)

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) Plan de l exposé 1. Contexte : bioraffinage de 2 ème génération

Plus en détail

DENREES ALIMENTAIRES REGLES DE COMPOSITION

DENREES ALIMENTAIRES REGLES DE COMPOSITION TS30 (EC)v03fr_Formulation DENREES ALIMENTAIRES REGLES DE COMPOSITION Guide Pratique n 30 : LES REGLES DE COMPOSITION DES DENREES ALIMENTAIRES Selon Ecocert Organic Standard (EOS) Ce guide ne concerne

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

Les Boissons rafraîchissantes

Les Boissons rafraîchissantes Les Boissons rafraîchissantes Photo : P.Asset / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES BOISSONS RAFRAICHISSANTES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE

Plus en détail

Les molécules organiques

Les molécules organiques Les molécules organiques Une molécule organique se caractérise par la présence d atomes de carbone. Contrairement aux molécules inorganiques présentes dans le corps humain, les molécules organiques ont

Plus en détail

Le bioéthanol carburant suisse

Le bioéthanol carburant suisse Le bioéthanol carburant suisse Contenu Bioéthanol: potentiel et perspectives Pierre Schaller alcosuisse 2/31 Club Environnement de Fribourg - 5 novembre 2003 Contenu Plan Qui est alcosuisse? Pourquoi etha+?

Plus en détail

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il?

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il? TP : ETUDE D UNE BOISSON POUR LE SPORT : une boisson riche en glucides La nutrition du sportif : Avoir une bonne nutrition contribue non seulement à améliorer les performances mais cela permet aussi de

Plus en détail

Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS

Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS Grégory Genta Jouve Spectrométrie de masse appliquée aux Substances Naturelles Sommaire Introduction Homogénéisation Les différents types d extraction

Plus en détail

Comment fabriquer une colle à partir du lait?

Comment fabriquer une colle à partir du lait? BTS Mil agroressources septembre 2010 TP N 1 CHIMIE Comment fabriquer une colle à partir du lait? Pour faire coaguler le lait, il y a 3 principales méthodes : - par action enzymatique (ex : de la pressure

Plus en détail

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES L ASSEMBLEE GENERALE, sur proposition de la Commission III «Economie», à partir des travaux

Plus en détail

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'alimentation Sous-Direction de la réglementation, de la recherche et de la coordination des contrôles Rapport du groupe de travail PNNS

Plus en détail

La méthanisation à la ferme

La méthanisation à la ferme La méthanisation à la ferme Un exemple de diversification des activités agricoles Marie PIERREVELCIN 2008 Introduction La méthanisation : un procédé de traitement des déchets organiques et de production

Plus en détail

PHYSIOLOGIE CELLULAIRE

PHYSIOLOGIE CELLULAIRE PHYSIOLOGIE CELLULAIRE Licence STAPS 1ère année Stéphane TANGUY Département STAPS Université d Avignon et des pays de Vaucluse PHYSIOLOGIE CELLULAIRE CELLULE molécules atomes CHIMIE TISSU ORGANISME ORGANE

Plus en détail

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Fiche professeur TEME du programme : Comprendre ous-thème : Cohésion et transformations de la matière Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Type d activité : Activité expérimentale

Plus en détail

Laboratoire de la maison Ormesson. Les changements

Laboratoire de la maison Ormesson. Les changements 1 Laboratoire de la maison Ormesson Les changements Au cours de votre visite dans le petit village, vous avez découvert que rien n était fait au hasard. Tout était centré autour de la gestion de l eau

Plus en détail

CH3- (CH2)4- CH=CH-CH2-CH=CH(CH2)7-COOH

CH3- (CH2)4- CH=CH-CH2-CH=CH(CH2)7-COOH PREMIÈRE PARTIE (10POINTS) QCM (7.5 POINTS) Pour chacun des items de 1 à 15, il peut y avoir une ou deux réponse(s) exacte(s). Sur votre copie, reportez le numéro de chaque item et indiquez dans chaque

Plus en détail

Les procédés de transformation des biocarburants. Patrick MAGNOUX. Laboratoire de Catalyse en Chimie Organique (LACCO - Poitiers)

Les procédés de transformation des biocarburants. Patrick MAGNOUX. Laboratoire de Catalyse en Chimie Organique (LACCO - Poitiers) Les procédés de transformation des biocarburants Patrick MAGNOUX Laboratoire de Catalyse en Chimie Organique (LACCO - Poitiers) Filières de conversion de la biomasse vers les carburants biomasse lignocellulosique.

Plus en détail

Valorisation thermochimique de la biomasse. - Gazéification -

Valorisation thermochimique de la biomasse. - Gazéification - Valorisation thermochimique de la biomasse - Gazéification - Laurent Van de steene steene@cirad.fr Biomasse? CULTURES AGRICOLES - cultures oléagineuses (colza, tournesol ) - cultures sucrières (betteraves,

Plus en détail

Olympiades de la chimie Ligérienne Epreuves Régionales

Olympiades de la chimie Ligérienne Epreuves Régionales Lycée Clemenceau Nantes Mercredi 3 mars 200 lympiades de la chimie Ligérienne Epreuves Régionales Partie II : Questionnaire - Corrigé SURISSEAU Sébastien PREAMBULE (7 points). Que signifient les initiales

Plus en détail

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort BEFORE bio dej Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort Texture crémeuse, très digeste Ingrédients (arôme müesli-pomme) : Maltodextrine*, dextrose*, poudre de lait*,

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX.

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX. I. LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS : GÉNÉRALITÉS. Définition : plantes contenant de la chlorophylle (pigment concentré dans les chloroplastes organites cellulaires)

Plus en détail

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 Objectif d apprentissage : Préparer, organiser, conduire et effectuer le suivi (relevés, rapport d opération, analyses) d une fermentation

Plus en détail

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 Alimentation Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 I) Nutrition et aliments A) Nutrition absorption de la nourriture transformation des aliments ingérés (digestion) assimilation des nutriments utilisation

Plus en détail

BO SPE SVT : METABOLISME

BO SPE SVT : METABOLISME BO SPE SVT : METABOLISME Thème : Diversité et complémentarité des métabolismes (10 semaines) Autotrophie et hétérotrophie ont été identifiées en classe de seconde comme deux types majeurs de métabolismes

Plus en détail

COURS BIOMASSE A N N É E 2 0 1 4-2 0 1 5

COURS BIOMASSE A N N É E 2 0 1 4-2 0 1 5 COURS BIOMASSE ANNÉE 2014-2015 QU EST-CE QUE LA BIOMASSE? Biomasse brute : Arbres et végétaux Productions agricoles (canne à sucre, colza, maïs, betterave ) Matières aquatiques (algues, varech ) Biomasse

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV ACTIVITÉS 1 LES GLUCIDES 2 LES PROTIDES 3 LES LIPIDES 1 Activité 1 OBJECTIFS Connaître la structure chimique et la classification

Plus en détail

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN Afin de pallier la raréfaction donc la hausse du coût des combustibles d origine fossile, le gouvernement et le secteur automobile se sont lancés depuis

Plus en détail

Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation

Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation Classe : Terminale Enseignement : Physique-chimie tronc commun STL/STI2D THEME du programme : Les Transports Résumé

Plus en détail

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère.

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. 2. Les Aliments Lire p.71 2 définitions: Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. Nutriments (aliments simples): Substances nutritives contenues dans les

Plus en détail

Les produits d hygiène capillaire. Nathalie Saint Georges

Les produits d hygiène capillaire. Nathalie Saint Georges Les produits d hygiène capillaire LE SHAMPOOING 1 LE SHAMPOOING Définition: C est avant tout un produit de lavage, généralement liquide, qui saponifie les graisses excédentaires (sébum qui contient surtout

Plus en détail

Manger ou conduire faudra-t-il choisir?

Manger ou conduire faudra-t-il choisir? LES BICARBURANTS Après avoir pris connaissance des documents suivants, répondez en présentant une argumentation chiffrée à la question suivante : Présenter l intérêt d utiliser les biocarburants et dans

Plus en détail

Caractères généraux des lipides. Structure des lipides. Propriétés physicochimiques. 2. Les acides gras. Structure des lipides

Caractères généraux des lipides. Structure des lipides. Propriétés physicochimiques. 2. Les acides gras. Structure des lipides Structure des lipides Caractères généraux des lipides. Caractères généraux des lipides. Acides gras. Triacylglycérols 4. Lipides complexes Substances hétérogènes sur le plan chimique qui exercent des rôles

Plus en détail

Biologie Humaine RE Esteban Gonzalez

Biologie Humaine RE Esteban Gonzalez Biologie Humaine. 101-901-RE Esteban Gonzalez Mécanismes de rétro-inhibition Mécanismes de rétro-inhibition Caractéristiques ristiques du corps humain Grande longévité Capable de se réparer de lui-même

Plus en détail

LES SUCRES. Exemple : Représentation du glycéraldéhyde (2, 3 dihydroxypropanal)

LES SUCRES. Exemple : Représentation du glycéraldéhyde (2, 3 dihydroxypropanal) LES SUCRES I ) Compléments de Stéréochimie 1) Représentation de Fischer Pour les sucres et les acides aminés, on utilise une autre représentation des molécules dans l'espace : la représentation de Fischer.

Plus en détail

5. LA BIOCHIMIE : LA COMPOSITION CHIMIQUE DE LA

5. LA BIOCHIMIE : LA COMPOSITION CHIMIQUE DE LA 5. LA BIOCHIMIE : LA COMPOSITION CHIMIQUE DE LA MATIÈRE Toutes les substances chimiques qui se trouvent dans l organisme entrent dans deux grandes classes de molécules : - les composés inorganiques - les

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

Projet CHARCAN Février 2007 PROJET CHARCANE. Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe

Projet CHARCAN Février 2007 PROJET CHARCANE. Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe PROJET CHARCANE Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe Contacts Denis.pouzet@cirad.fr Alfredo.napoli@cirad.fr sarra.gaspard@univ-ag.fr rhum.agricole.bielle@wanadoo.fr

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 7/0/06 Corrigé A.. Expression littérale de la constante d équilibre: (OH) 4 (aq) = (OH) 3(s) + HO (aq ) équation () HO ( aq) K = éq ( OH ) 4( aq ) éq A.. Expression

Plus en détail

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47 SOMMAIRE REMISE A NIVEAU-NOTIONS NOTIONS DE BASE... p.7 REMISE A NIVEAU PHYSIQUE-CHIMIE-N 1 : STRUCTURE DE LA MATIERE. p.8 I. Structure atomique... p.8 II. La répartition électronique et représentation

Plus en détail

Le bioraffinage ou valorisation optimale de la biomasse

Le bioraffinage ou valorisation optimale de la biomasse Le bioraffinage ou valorisation optimale de la biomasse Plan 1 Définitions 2 Première génération 2.1 Biocarburants de première génération 2.2 Produits biobasés de première génération 3 Deuxième génération

Plus en détail