Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques"

Transcription

1 Billet d étonnement Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques Réalisé par Carine Duwat Le 01/04/2014

2 SOMMAIRE Introduction 3 Programme 3 Note d observation 4 1. L économie circulaire du point de vue de l entreprise 4 Définition 4 La mise en œuvre 4 En Rhône-Alpes 5 2. Les enjeux de l économie circulaire 5 Enjeux économiques 5 Enjeux pour les entreprises 5 Exemple : le programme «Economie circulaire» de la SNCF 5 3. De la possession à l usage de nouvelles formes de consommation 6 Exemples de démarches 6 Les freins 7 Les avantages 7 Ce qu il faut retenir 8 Carine Duwat // 01/04/2014 Economie circulaire Page 2 sur 8

3 INTRODUCTION Savoie Développement Durable a organisé une matinée-débats le mardi 1 er avril 2014 au Bourget du Lac (73) sur le thème de l économie circulaire. Les conférences ont présenté ce nouveau modèle économique comme ayant un impact fort sur les modes de production et les modes de consommation tournés vers l usage. Le réemploi et la réutilisation sont également deux composantes importantes. Lors des ateliers-débats, des entreprises ont partagé leur expérience d économie circulaire et démontré que cette démarche offre des opportunités de maîtriser les coûts et de développer des nouvelles offres. PROGRAMME Conférence : économie circulaire Vidéo introductive de François-Michel LAMBERT président fondateur de l Institut de l économie circulaire Intervention de Rémy LE MOIGNE, auteur du livre l Economie Circulaire : Comment la mettre en œuvre dans l'entreprise grâce à la reverse supply chain? Témoignage de Cyrille Blard, acheteur stratégique famille environnement et économie circulaire, Direction des achats groupe SNCF Trois ateliers-débats simultanés : De la possession à l usage de nouvelles formes de consommation L économie de fonctionnalité est un modèle de production, de distribution et de consommation de services qui repose sur le passage de la vente d un bien à la vente de son usage. La valeur d un produit réside désormais dans sa fonction. Intervenants : CIRIDD, les entreprises SCCM et AZIMUT MONITORING Seul les points-clés de cet atelier sont retranscris dans ce document. Se démarquer, Innover, Economiser testez l éco-conception! Eco-concevoir, c est minimiser l impact du produit sur l environnement en prenant en compte toutes les étapes de sa vie : matières premières, fabrication, utilisation, durée de vie, réparation, recyclage et retraitement final. Dans une logique circulaire, l usage de produits toxiques est à proscrire et le recours aux ressources renouvelables, à développer. Intervenants : Pôle Eco-conception, Eco-emballages, Envolea avec retours d expériences d entreprises Réparer d abord, réutiliser ensuite, recycler enfin Pour des raisons financières ou environnementales, la durée de vie de nos équipements peut être augmentée s'ils sont correctement entretenus et réparés. Pour cela des filières de réparation existent, souvent locales, avec des savoir faire reconnus et parfois étonnants. Intervenants : CMA et les entreprises KASSBOHRER, PLACOPLATRE Carine Duwat // 01/04/2014 Economie circulaire Page 3 sur 8

4 NOTE D OBSERVATION 1. L économie circulaire du point de vue de l entreprise Définition L économie circulaire propose d améliorer le schéma linéaire de notre économie dans laquelle les ressources sont transformées en déchets : Matières premières > Extraire les matières > Fabriquer les pièces > Assembler les composants > Assembler les produits > Distribuer > Utiliser > Déchets Rémy Le Moigne a présenté un schéma de l économie circulaire basé sur l utilisation des déchets comme des ressources, en s appuyant sur plusieurs activités adoptées par des entreprises qui ont mis en place des modèles durables : - Maintenir : Michelin, Philips, Elis - Réemployer : Xerox, Ikea, MU by Peugeot - Remettre à neuf : HP, Apple, Orange, Dow, IBM - Refabriquer : Bosch, Cat, Siemens - Recycler : Maersk, Veolia environnement, Suez environnement L économie circulaire des produits techniques n est pas la seule boucle de l économie circulaire, il faut également prendre en compte l économie circulaire des produits organiques. Les matières organiques peuvent être compostées ou méthanisées (après production et récolte), réutilisées (après la transformation, la fabrication des produits et la distribution) ou encore permettre d extraire des composés chimiques. La mise en œuvre Il n existe pas de démarche type car le domaine est relativement nouveau, mais des étapes communes commencent à émerger : Quoi? Adopter un business modèle circulaire Développer des partenariats Concevoir des produits «circulaires» Mettre en place des flux circulaires Comment? Exemples Economie de la fonctionnalité Vendre l usage du produit plutôt que le produit Symbioses industrielles Eco-conception (Cradle to Cradle) Reverses supply chain (Réparer, réutiliser ou recycler) Inverser la chaîne de production, gérer les flux de retour et les process de retraitement Carine Duwat // 01/04/2014 Economie circulaire Page 4 sur 8

5 En Rhône-Alpes L appel à projets «Ecologie industrielle et territoriale» de mars 2013, a labellisé 3 territoires : Biovallée (26), l AIRM de Meyzieu et Rhône médian. La région est engagée, au côté du Nord-Pas-de-Calais, l Ile-de-France et l Aquitaine, dans le pilotage du projet d élaboration de la stratégie nationale de l économie circulaire (amorcée dans le cadre de la conférence environnementale 2013) avec l Ademe. Le responsable du projet au titre de représentant des régions de France est le vice-président du conseil régional délégué à la santé et à l environnement, Alain Chabrolle. Selon Alain Chabrolle, Rhône-Alpes est reconnu dans le domaine de l économie circulaire. Depuis 2005, 25 opérations d économie circulaire ont été menées avec les entreprises de Rhône-Alpes dont le projet Comethe appliqué à Savoie Technolac pour des opérations de mutualisation d achats, de réemploi de déchets En Rhône-Alpes, l ingénierie d accompagnement des entreprises peut se faire dans le cadre de dispositifs tels qu Innov R, d outils proposés par l Ademe 2. Les enjeux de l économie circulaire Enjeux économiques Le taux de consommation des ressources devient insupportable pour l économie et pour l environnement. Chaque jour, 3 à 4 milliards de dollars de valeur en matériaux sont perdus (étude McKinsey), alors que les ressources sont limitées et que la consommation mondiale va continuer à augmenter. Le gain estimé pour les entreprises européennes du passage à une économie circulaire serait par an de 240 milliards de dollars (étude McArthur) soit environ 40 milliards à l échelle nationale. L enjeu est très important au titre de l emploi. La baisse de la consommation de ressources permet la création d emploi. Selon Rémy Le Moigne, plus la boucle est courte, plus elle va générer de l emploi. Enjeux pour les entreprises Les principales motivations des entreprises dans leur choix de l économie circulaire : - Amélioration de la compétitivité - Sécurisation des approvisionnements - Réponse aux nouveaux modes de consommation Exemple : le programme «Economie circulaire» de la SNCF Cyrille Blard, acheteur stratégique famille environnement et économie circulaire à la Direction nationale des achats de la SNCF, a présenté les enjeux pour la SNCF de travailler sur des partenariats industriels et sur les boucles matières dans le cadre du programme «Economie circulaire» lancé en décembre L enjeu de société repose sur la performance environnementale et l emploi (enjeu sociétal), en valorisant tous ce qui est réemploi et réutilisation du matériel ferroviaire. Carine Duwat // 01/04/2014 Economie circulaire Page 5 sur 8

6 L enjeu industriel tient à la sécurisation de l approvisionnement des matières premières et notamment des matériaux stratégiques. Pour limiter le risque matières, il faut caractériser les processus existants et garantir une qualité égale ou supérieure des matières secondaires par rapport aux matières premières. L enjeu porte également sur la décorrélation des coûts matières premières de ceux des matières secondaires. Du point de vue stratégique, la valeur des matières devra être tracée pour les réintroduire dans des boucles courtes chez les fournisseurs. L enjeu environnemental vise à réduire la pression sur les ressources matières grâce à une démarche d éco-conception. Au niveau des déchets, la SNCF privilégie la directive européenne sur la revalorisation des déchets, et s implique dans les groupes de travail pour la sortie de statut des déchets de certaines matières. La SNCF travaille également sur l efficience énergétique, elle est le premier consommateur en France, et la problématique de l eau. 3. De la possession à l usage de nouvelles formes de consommation L expression «économie de la fonctionnalité» et son équivalent anglais «service economy» consiste à vendre l usage aux clients plutôt que les biens matériels qui supportent cet usage. On vend donc : - De la mobilité au lieu d une voiture - Une ambiance lumineuse adaptée et non des ampoules - Un confort climatique plutôt que de l énergie - L économie de la fonctionnalité est une approche système. Il ne s agit plus seulement de fabriquer un produit mais de mettre en place un système produit-service (SPS). Par exemple : pour un produit tel que le vélo, un SPS pour un service en partage, prendra en compte la conception du vélo (il devra être plus robuste), les cartes d abonnement, les bornes de location, la localisation des vélos La mise en place d un SPS est une démarche progressive. Il semble plus simple d aller à l économie de fonctionnalité pour des entreprises qui vendent déjà des produits. Plusieurs types de SPS existent (Kokkers, 1999) : - Les SPS orientés produits proposent des services additionnels au cycle de vie du produit inclus dans le contrat initial - Les SPS orientés usage proposent la vente de l utilisation et non du produit - Pour les SPS orientés résultats, indépendamment du produit considéré, le prestataire garantit la satisfaction d un besoin, par un engagement sur un résultat qui fait l objet d un contrat avec le client. C est le cas pour Azimut Monitoring qui garantit sur des chantiers BTP que le chantier restera propre pendant toute la durée du projet, en plus de la fourniture des mesures. En économie de la fonctionnalité, les producteurs deviennent fournisseurs de valeur et les clients utilisateurs de valeur. Exemples de démarches Les exemples «grand public» les plus connus sont les services à la mobilité : vélov, vélib, autolib, cité lib (Alpes auto-partage : Grenoble, Saint-Étienne, Chambéry) ; et la consommation Carine Duwat // 01/04/2014 Economie circulaire Page 6 sur 8

7 collaborative : zilok, monjoujou.com (abonnement pour 2 à 5 jouets pour des enfants de 0 à 5 ans avec un renouvellement minium tous les 15, 30 ou 60 jours). Les exemples industriels les plus connus : - Michelin - Fleet solutions vend des kilomètres plutôt que des pneus. Il propose des services de regonflage pour garantir la sécurité (rechapage des pneus) et une faible consommation, des cours d éco-éconduite Par exemple, TCL n est pas propriétaire de ses pneumatiques et est sous contrat avec Michelin. Pour les compagnies aériennes, Michelin a adapté la facturation à l usage du produit et facture donc au nombre d atterrissage. - Xerox vend de la gestion documentaire plutôt que des photocopieurs. - Elis vend des services associés à l entretien du linge plutôt que du blanchissage. Les hôtels n ont ainsi plus besoin de laverie. - Safechem vend l usage de solvants chlorés en accompagnant ces clients dans l utilisation des solvants en accord avec la nouvelle réglementation, et les aide à mieux utiliser les produits (économie). Les freins Un des freins à ce modèle économique est la trésorerie. Le marché n est pas toujours adapté au modèle. Il va falloir réinventer des modes de financement avec l appui des politiques. Le modèle financier n est pas simple à tenir car l entreprise doit amorcer les projets sans vendre les produits. La démarche d économie de la fonctionnalité impacte beaucoup l organisation des entreprises. Le modèle d organisation de l économie de la fonctionnalité comme celui de l économie circulaire est complexe, et demande des techniques d organisation innovantes. Le bon dimensionnement logistique et la qualification des équipes sont des facteurs clés de succès. La structuration de l entreprise en service d usages modifie les métiers avec des besoins en compétences orientées «utilité client» et non plus seulement techniques. Les avantages L économie de la fonctionnalité permet de sortir de la logique de l obsolescence programmée qui permet le renouvellement des produits mais qui n est pas durable. L ensemble du cycle de vie du produit est maîtrisé par le producteur car il n y a plus de transfert de propriété. La valeur économique du produit ne repose donc plus sur sa valeur d échange mais sur sa valeur d usage ce qui peut poser des problèmes pour assurer le produit. En vendant l usage, les entreprises peuvent retrouver une compétitivité à condition que les produits durent plus longtemps. Il y a un avantage environnemental et économique à ce que le produit dure le plus longtemps possible, qu il soit le moins souvent remplacé. Un effort de conception du produit est essentiel pour sa durée et sa fiabilité. L enjeu technologique devient alors primordial. Pour le client la location de service est très bénéfique car elle coûte moins cher que l achat. Cependant, il est difficile d obtenir des marchés publics qui préfèrent investir dans du matériel. Des aides financières spécifiques peuvent toutefois permettre au client de financer leur contrat. Carine Duwat // 01/04/2014 Economie circulaire Page 7 sur 8

8 CE QU IL FAUT RETENIR L économie circulaire cherche à créer de la valeur en créant une boucle vertueuse entre les entreprises, les collectivités et la population. Les enjeux sociétaux, économiques et environnementaux sont très importants au titre de l emploi, de la compétitivité, des nouveaux modes de consommation et des risques matières. Malgré les difficultés d un modèle économique complexe à mettre en œuvre pour les entreprises, l économie de fonctionnalité offre des avantages économiques (pour le client comme pour le fournisseur) à condition de s appuyer sur des compétences adaptées et une logistique adéquate. La valeur économique du produit repose ainsi sur le service et sa valeur d usage, et non plus sur sa valeur d échange. Carine Duwat // 01/04/2014 Economie circulaire Page 8 sur 8

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

L'économie circulaire

L'économie circulaire L'économie circulaire Les notions de l'economie Circulaire L'économie circulaire est un système économique qui vise à optimiser l'utilisation des ressources naturelles et à réduire les impacts environnementaux

Plus en détail

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES 3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES Association multi-acteurs Créée en 1992 Réflexion commune sur les meilleures pratiques environnementales à l échelle

Plus en détail

Compte rendu. Cycle «économie circulaire» - séance n 2 11 décembre 2014 L éco-conception par l exemple : producteurs, acheteurs, pourquoi pas vous?

Compte rendu. Cycle «économie circulaire» - séance n 2 11 décembre 2014 L éco-conception par l exemple : producteurs, acheteurs, pourquoi pas vous? Cycle «économie circulaire» - séance n 2 11 décembre 2014 L éco-conception par l exemple : producteurs, acheteurs, pourquoi pas vous? Compte rendu Cette séance est la deuxième d un cycle de rencontres

Plus en détail

ECONOMIE CIRCULAIRE : NOTIONS. Octobre 2013 Version modifiée Octobre 2014

ECONOMIE CIRCULAIRE : NOTIONS. Octobre 2013 Version modifiée Octobre 2014 Octobre 2013 Version modifiée Octobre 2014 Référent : Alain GELDRON Direction Economie circulaire et déchets ADEME Angers Ce qu il faut retenir Il n existe pas actuellement de définition «normalisée» ni

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

ECONOMIE CIRCULAIRE : ENJEUX. Urgence du recyclage et de l optimisation des ressources

ECONOMIE CIRCULAIRE : ENJEUX. Urgence du recyclage et de l optimisation des ressources ECONOMIE CIRCULAIRE : ENJEUX Urgence du recyclage et de l optimisation des ressources ECONOMIE CIRCULAIRE : ENJEUX LA CHINE CONCENTRE 95% DE LA PRODUCTION DE METAUX RARES 20% de la population consomme

Plus en détail

Séminaire. «Ingénierie des Usages et des Services» Arnaud Bocquillon Responsable thématiques «Systèmes Intelligents et Robotiques» et

Séminaire. «Ingénierie des Usages et des Services» Arnaud Bocquillon Responsable thématiques «Systèmes Intelligents et Robotiques» et Séminaire «Ingénierie des Usages et des Services» 28mai 2013 St Etienne Arnaud Bocquillon Responsable thématiques «Systèmes Intelligents et Robotiques» et «Ingénierie des Usages et des Services» 9 h 00

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ECONOMIE CIRCULAIRE, L ECO-CONCEPTION ET LA GESTION DES DECHETS

CONFERENCE SUR L ECONOMIE CIRCULAIRE, L ECO-CONCEPTION ET LA GESTION DES DECHETS CONFERENCE SUR L ECONOMIE CIRCULAIRE, L ECO-CONCEPTION ET LA GESTION DES DECHETS Compte-rendu de l intervention de Olaf De Hemmer datant du 23 Septembre 2014 sur le thème : Valeur(s) et Management : des

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Engagements attendus des fournisseurs du groupe Manitou en matière de Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) 1- Solutions durables p. 5 Respect des normes et des réglementations

Plus en détail

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 2014 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 Né en 1996 de la volonté d entrepreneurs indépendants, le réseau C10 est

Plus en détail

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Le baromètre des «professionnels du développement durable au sein des» est la première enquête nationale réalisée avec eux

Plus en détail

ECO360 /ECOVISION. Déployez tous vos potentiels en éco-innovation

ECO360 /ECOVISION. Déployez tous vos potentiels en éco-innovation & ECO360 /ECOVISION Déployez tous vos potentiels en éco-innovation Présentation des workshops Ecovision stratégie et produit Integral Vision & Econcepts 29/11/14 1 LES WORKSHOPS, QU EST-CE-QUE C EST?!

Plus en détail

Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts

Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts Présentation: Audrey Bulidon Lyon, le 23 novembre 2011 Marchés publics et DD Etapes Définition des besoins Moyens et méthodes Obligation juridique de

Plus en détail

Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux

Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux Intervenants : Alain DENAT, pôle CREAHd Ferran YUSTA GARCIA, ENSAP Bordeaux Gérard LIBEROS,

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

... FONCTIONNEL. Par Stéphane Mamelle, Michelin MOINS NOUS VENDONS DE PNEUS, PLUS NOUS GAGNONS D ARGENT

... FONCTIONNEL. Par Stéphane Mamelle, Michelin MOINS NOUS VENDONS DE PNEUS, PLUS NOUS GAGNONS D ARGENT EXTRAIT FONCTIONNEL Par Stéphane Mamelle, Michelin Nous avons lancé Michelin fleet solutions (MFS) à la fin des années 1990 pour résoudre un problème marketing : bien entretenus, nos pneus étaient capables

Plus en détail

2015 Cahier des charges

2015 Cahier des charges APPEL A PROJETS ECONOMIE CIRCULAIRE EDITION 2015 Cahier des charges Contexte Concilier un développement économique et social des territoires avec une gestion efficace des ressources (eau, énergie, matières

Plus en détail

Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe.

Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe. L Economie Circulaire Une brève proposition de classification des différentes significations selon trois approches principales qui émergent en France et en Europe. Jan Jonker et Anne-Claire Savy-Angeli

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

Créer des matériaux innovants

Créer des matériaux innovants FRD et CoDEM Le BATLAB s associent à travers le lancement d une offre de services de conseils et d études dans le domaine de la valorisation des matières végétales en matériaux dans le secteur du Bâtiment

Plus en détail

Partenaires : 17 avril 2015

Partenaires : 17 avril 2015 Partenaires : 17 avril 2015 1 Contexte - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 2 Les 7 champs de l économie circulaire... pour repenser Cliquez sur les icônes pour accéder APPROVISIONNEMENT DURABLE

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

L énergie, des enjeux pour tous

L énergie, des enjeux pour tous L énergie, des enjeux pour tous Transformer le Système d'information EURIWARE conçoit, développe et met en œuvre des systèmes d information métiers en réponse aux enjeux majeurs de performance et de transformation

Plus en détail

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services Une offre complète à votre service innovation - coopération mutualisation - services Un projet collectif dynamique et innovant o L association a pour objectif de développer et promouvoir la mutualisation

Plus en détail

ENA.4 Enquête nationale sur l autopartage entre particuliers

ENA.4 Enquête nationale sur l autopartage entre particuliers ENA.4 Enquête nationale sur l autopartage entre particuliers Septembre 2015 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par : 6t-bureau de recherche N de contrat : 1466C0031 Coordination technique : CHASSIGNET

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE. Accélérer son adoption à travers les chaînes d approvisionnement mondiales

VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE. Accélérer son adoption à travers les chaînes d approvisionnement mondiales VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE Accélérer son adoption à travers les chaînes d approvisionnement mondiales 2 Vers une économie circulaire Introduction Depuis l avènement de l ère industrielle au XIXe siècle,

Plus en détail

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques Choisir son matériel de façon responsable Glisser en montagne et ne laisser aucune autre trace que les quelques S dont on vient de marquer la neige : difficile car aujourd hui le ski vert n existe pas

Plus en détail

L ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS VOTRE RÉGION? COMPRENDRE POUR DÉCIDER

L ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS VOTRE RÉGION? COMPRENDRE POUR DÉCIDER L ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS VOTRE RÉGION? COMPRENDRE POUR DÉCIDER Conscients que la crise qui caractérise la période actuelle traduit davantage une lente métamorphose plutôt qu une secousse conjoncturelle,

Plus en détail

MICHELIN FLEET SOLUTIONS. L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports

MICHELIN FLEET SOLUTIONS. L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports MICHELIN FLEET SOLUTIONS L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports MICHELIN Fleet Solutions Comment augmenter son chiffre d affaires en vendant moins de pneus? En remplaçant

Plus en détail

L APPROCHE EN CYCLE DE VIE

L APPROCHE EN CYCLE DE VIE Énergie, rejets, déchets, etc. L APPROCHE EN CYCLE DE VIE Introduction : la genèse de l approche en cycle de vie L évolution de l approche «site» à l approche «produit» Dans un premier temps, la prise

Plus en détail

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE DOSSIER DE PRESSE SNCF CONTACTS PRESSE Clément Nourrit - 01 53 25 76 56 - clement.nourrit@sncf.fr Gaëlle Rual - 01 53 25 74 83 - gaelle.rual@sncf.fr TER 2020 : VERS

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages 9 décembre 2010 - ISSEANE Accueil - Introduction Hervé PERNIN ADEME IdF Anne-Sophie de KERANGAL

Plus en détail

GDR-MACS Albi- mars 2012

GDR-MACS Albi- mars 2012 Systèmes de production orientés Produits-Services GDR-MACS Albi- mars 2012 Xavier BOUCHER, boucher@emse.fr ENSMSE /Institut FAYOL / Equipe MESPROD Responsable projet ANR ServINNOV: «Innovation Industrielle

Plus en détail

LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013

LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013 LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013 Région Rhône-Alpes / Jean-Luc Rigaux 1 Pôle emploi Rhône-Alpes Direction

Plus en détail

Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée?

Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée? Sophie BRINGUY Tête de liste Europe Ecologie Les Verts Pays de la Loire Elections régionales décembre 2015 HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente Objet : Quelles sont vos mesures

Plus en détail

Economie de la fonctionnalité : pourquoi et comment l intégrer dans ma stratégie d entreprise?

Economie de la fonctionnalité : pourquoi et comment l intégrer dans ma stratégie d entreprise? Economie de la fonctionnalité : pourquoi et comment l intégrer dans ma stratégie d entreprise? INTERVENANTS Lundi 7 septembre 16h30-18h Salle des Engrenages, Palais Brongniart Patricia Savin, Présidente,

Plus en détail

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur Yves DALLERY Professeur de Supply Chain à l Ecole Centrale Paris Associé

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

Atelier n 2 Comment passer de l idée à des réalisations pérennes : méthodes et outils pour une mise en œuvre? > Intervenant : Christophe CAMILLA, consultant ADONIS ECO CONSEIL DEMARCHE D ECOLOGIE INDUSTRIELLE

Plus en détail

La mobilité électrique en toute liberté

La mobilité électrique en toute liberté La mobilité électrique en toute liberté Des solutions d autopartage en véhicules électriques Proxiway est la filiale de Transdev spécialisée dans l étude et la mise en œuvre de services d autopartage en

Plus en détail

ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE

ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE BATIMENTS

Plus en détail

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie CO-CONSTRUIRE Le territoire de demain Consortium Equiénergie Une Implantation Industrielle Issue de La recherche 2 Produire une énergie propre A partir de la biomasse Le granulé de bois, aussi connu sous

Plus en détail

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision Ecomobilité partagée La 1 ère plateforme d'autopartage et covoiturage intégrée pour l entreprise. Origine MOPeasy a été créée en janvier 2010 par Bruno FLINOIS,, un entrepreneur expérimenté (création,

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie

Analyse du Cycle de Vie Cluster de recherche Excellence en éco-conception & recyclage Analyse du Cycle de Vie Un outil de quantification environnementale au service de votre stratégie 2015-2 e Edition Sommaire LE CLUSTER CRÉER

Plus en détail

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Projet Aquitaine Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Sommaire LE PROJET AQUITAINE Le plâtre et l industrie du plâtre La filière du recyclage et ses acteurs Le projet Les attentes

Plus en détail

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION 1 VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION Partenaires Centre technologique Construction et Aménagement Durable Centre technologique Industrie Energie Process

Plus en détail

EDITO SOMMAIRE. NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015. Mesdames, Messieurs,

EDITO SOMMAIRE. NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015. Mesdames, Messieurs, NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015 EDITO Mesdames, Messieurs, La France va accueillir et présider à Paris la 21 è conférence des parties des Nations Unies pour le changement climatique, (COP21), du 30

Plus en détail

Dossier de Presse. ABC, Autonomous Building for Citizens BOUYGUES CONSTRUCTION INVENTE L HABITAT DE DEMAIN

Dossier de Presse. ABC, Autonomous Building for Citizens BOUYGUES CONSTRUCTION INVENTE L HABITAT DE DEMAIN Dossier de Presse ABC, Autonomous Building for Citizens BOUYGUES CONSTRUCTION INVENTE L HABITAT DE DEMAIN 2 Sommaire INTRODUCTION 3 POURQUOI L AUTONOMIE? LES LIMITES DU «TOUT RESEAU» 3 LE CONCEPT ABC :

Plus en détail

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes Guillaume Uster Ifsttar- PRES Nord de France et Quentin Valcke i-trans Résumé Pour répondre aux problématiques d une mobilité plus durable,

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

Lafarge France et l économie circulaire

Lafarge France et l économie circulaire Lafarge France et l économie circulaire Zoom sur l écologie industrielle Mai 2013 Les activités de Lafarge Le Groupe La France est le berceau historique du Groupe depuis 1833 Le Groupe Lafarge est leader

Plus en détail

PME-TPE : valorisez votre engagement environnement avec la marque EnVol

PME-TPE : valorisez votre engagement environnement avec la marque EnVol PME-TPE : valorisez votre engagement environnement avec la marque EnVol Jan-Erik Starlander, CCI France Benoît Phuez, AFNOR Certification 27 novembre 2012, Pollutec 1 Qu est-ce que le management environnemental?

Plus en détail

Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées.

Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées. Domaine de recherche récent : - incompris - mal maîtrisé Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées.

Plus en détail

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN Chaque jour, Rexel accompagne Quel que soit le secteur d activité, habitat, tertiaire ou industrie, Rexel accompagne les professionnels dans toute la France. Rexel

Plus en détail

Projet INDEED. Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées. Bioproduits

Projet INDEED. Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées. Bioproduits Projet INDEED Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées Usine du Futur Économie circulaire Utilités Optimisation des énergies et valorisation énergétique de

Plus en détail

INNOVEZ sur votre BUSINESS MODELE

INNOVEZ sur votre BUSINESS MODELE EXPLOITEZ de nouvelles opportunités stratégiques INNOVEZ sur votre BUSINESS MODELE AMELIOREZ votre rentabilité Conférence sur l Economie de la Fonctionnalité Les midis du Management IGRETEC 24 septembre

Plus en détail

CHANTIER N 31 GROUPE D ETUDE «ECONOMIE DE FONCTIONNALITE»

CHANTIER N 31 GROUPE D ETUDE «ECONOMIE DE FONCTIONNALITE» CHANTIER N 31 GROUPE D ETUDE «ECONOMIE DE FONCTIONNALITE» Rapport final au Ministre d Etat, Ministre de l Energie, de l Ecologie, du Développement durable et de l Aménagement du Territoire présenté par

Plus en détail

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL RAPPORT ISR TRIMESTRIEL LBPAM Responsable Actions Environnement Octobre 2015 Pour plus d informations, se reporter au prospectus complet du fonds. Pour toute question : gestionethique@labanquepostale-am.fr

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE

VERS UNE MOBILITÉ DURABLE COP21 VERS UNE MOBILITÉ DURABLE Engagé dans la lutte contre le changement climatique, le Groupe SNCF développe autour du train des offres globales de mobilité durable, pour les voyageurs et les marchandises.

Plus en détail

La palette des solutions vélo du stationnement en gare aux vélos partagés

La palette des solutions vélo du stationnement en gare aux vélos partagés La palette des solutions vélo du stationnement en gare aux vélos partagés La Région, un acteur clé du développement du vélo! Club Villes et territoires cyclables CAEN 2011 Les solutions vélo dans l intermodalité,

Plus en détail

A C T E U R D U M O U V E M E N T

A C T E U R D U M O U V E M E N T A C T E U R D U M O U V E M E N T QUI EST ACT M? 110 consultants Une équipe Act m formée de techniciens et d ingénieurs qualité et métrologie, conception électronique, conception électrique, prototypage,

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Matériaux biosourcés dans la construction Enjeux et actions de la Région

Matériaux biosourcés dans la construction Enjeux et actions de la Région Matériaux biosourcés dans la construction Enjeux et actions de la Région Atelier de l innovation: éco-rénovation - 13 octobre 2015 Quels sont les enjeux? RESSOURCES DECHETS GIER Plan national déchets 2014-2020

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Cycleco, bureau d études indépendant spécialisé en analyse du cycle de vie et en éco-conception,

Plus en détail

«Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00

«Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00 GALENA «Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00 Immeuble CMCI 2 rue Henri Barbusse 13001 Marseille Ascenseur A, 2ème étage, salle Abidjan 2015-05-28 This project is

Plus en détail

REFERENTIEL DE PERFORMANCE LOGISTIQUE E4/2005

REFERENTIEL DE PERFORMANCE LOGISTIQUE E4/2005 1 Membre fondateur de EDITION n 4.0 2005 2 Un peu d histoire Années 1990 : Volvo (voitures) édite un référentiel logistique, Volvo se fiance avec Renault, Le référentiel tombe dans la corbeille de fiançailles,

Plus en détail

Optimize your energy park* www.en-come.com

Optimize your energy park* www.en-come.com Optimize your energy park* / CONSEIL EN ACQUISITION / SUIVI TECHNIQUE D ACTIVITE / GESTION D ACTIVITE / OPTIMISATION DU RENDEMENT / REVALORISATION DE LA CENTRALE PV FR www.en-come.com CONSEIL EN ACQUISITION

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE SALON DE L EMBALLAGE 2010 STAND 6H 075 Leader mondial dans la fourniture de Solutions complètes d Emballage pour l Industrie UNE QUALITé ET DES PERFORmANCES CERTIFIéES

Plus en détail

L Economie de la Fonctionnalité & de la Coopération. L innovation durable au niveau des business modèles

L Economie de la Fonctionnalité & de la Coopération. L innovation durable au niveau des business modèles L Economie de la Fonctionnalité & de la Coopération L innovation durable au niveau des business modèles UCM & BEP 17 juin 2014 Damien Dallemagne Introduction: qui est Innergic? Innergic en bref n Bureau

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités

Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités Démarche innovante mobilité Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités Frédéric CHASTANIER Responsable «ingénierie Ville Durable» Grand Nancy Laurent DUPONT

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

1 ER COLLOQUE RÉGIONAL EN SUD LUBERON UNE AUTRE ÉCONOMIE S INVENTE ICI Développement des territoires et nouvelles formes d économie

1 ER COLLOQUE RÉGIONAL EN SUD LUBERON UNE AUTRE ÉCONOMIE S INVENTE ICI Développement des territoires et nouvelles formes d économie Nos financeurs 1 ER COLLOQUE RÉGIONAL EN SUD LUBERON UNE AUTRE ÉCONOMIE S INVENTE ICI Développement des territoires et nouvelles formes d économie Ce colloque régional, organisé le 13 avril à Val Joanis

Plus en détail

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique La communauté au service de l intêret général Question avec des mots clés La réponse de ResEnTer Favoriser les circuits courts Evaluer impact socio-économiques Mettre en relation les acteurs Entreprises

Plus en détail

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com LE REMANUFACTURING Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015 g.moenne-loccoz@neopost.com Neopost en quelques mots 2 ème fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier Acteur majeur dans

Plus en détail

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe Avant-propos Le Grenelle de l Environnement et la loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte ont confirmé le caractère incontournable des réseaux de chaleur. Un objectif de quintuplement

Plus en détail

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Dossier de Presse La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Avril 2006 Contacts presse : HOPSCOTCH Elodie Brillaud Tél. : 01 58 65 00 68 E-mail : ebrillaud@hopscotch.fr

Plus en détail

L autopartage : tous les avantages de la voiture sans les inconvénients. L autopartage : un potentiel sous-exploité

L autopartage : tous les avantages de la voiture sans les inconvénients. L autopartage : un potentiel sous-exploité L autopartage : tous les avantages de la voiture sans les inconvénients Cette étude a été réalisée par 6T-Bureau de recherche en partenariat avec France Autopartage et avec le soutien de l Agence de l

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 La Direction Régionale de l ADEME lance en 2015 un nouvel appel à projets concernant l économie circulaire portant sur différents volets thématiques

Plus en détail

Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception

Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception Rencontre Régionale "Prévention et gestion des déchets" Poitiers - Jeudi 1er décembre 2011 Le Pôle des Eco-Industries 2 objectifs

Plus en détail