Quelles stratégies logistiques innovantes et durables pour le transport de marchandises en ville?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelles stratégies logistiques innovantes et durables pour le transport de marchandises en ville?"

Transcription

1 Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne Master 2 Sciences du Management Spécialité Logistique Nicolas POIRET Quelles stratégies logistiques innovantes et durables pour le transport de marchandises en ville? Mémoire de fin dʼétudes Maître de mémoire : M. Patrice VOL PhD - Professeur associé Paris 1 Panthéon - Sorbonne Année universitaire 2009 / 2010

2 Remerciements Je tiens tout particulièrement à remercier mon tuteur de mémoire, M. Patrice Vol, d avoir accepté de suivre ce travail, de lui avoir donné la bonne direction, et de m avoir soutenu avec patience et amabilité tout au long de la rédaction de ce mémoire. Je souhaite également remercier l ensemble des étudiants de la 12ème Promotion du Master 2 Logistique de l Université Paris 1 pour cette année passée à leurs côtés et plus particulièrement Guillaume Boisson et Romain Gheeraert pour leurs conseils et leurs remarques constructives. Mes remerciements vont aussi à Pauline Labib pour son soutien moral et pour m avoir permis de prendre du recul sur ma problématique à travers l expression d une opinion personnelle non-conformiste sur l objet de mes recherches. Enfin, je remercie ma famille de m avoir permis d effectuer mes études au sein de l Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne ainsi que ainsi que mon entourage et amis, pour leur présence et pour leur rôle direct ou indirect dans la réalisation de ce mémoire. Nicolas Poiret 2

3 Table des matières Liste des abréviations 5 Introduction 7 Partie 1 - Etat de l art 10 L impact des nouveaux modes de consommation 11 Le marché 13 Les difficultés 16 Le ecommerce et ses conséquences sur la logistique 17 L apparition de nouvelles exigences client 19 Un nouveau rôle pour la logistique 21 L'émergence d un modèle logistique dédié au ecommerce 23 Conclusions 30 Transport urbain de marchandises et développement durable 32 Le développement d une stratégie durable dans le transport urbain de marchandises 34 La place de l Etat et de ses institutions 38 Conclusions 40 Partie 2 - Analyse 42 Méthodologie pour le test des hypothèses 42 3

4 Hypothèse 1 46 Les TIC à travers le processus de la elogistique 46 Les technologies 54 Conclusions 60 Hypothèse 2 62 Le nécessaire retour de la logistique en ville 63 Le transport ferroviaire urbain de marchandises 66 Les livraisons discrètes 69 Les solutions alternatives du «last-mile» 73 Partie 3 - Synthèse 75 Bibliographie récapitulative 79 Bibliographie 82 Annexes 84 Tableaux 84 Tableau A 84 Tableau B 85 Schéma A 85 Fiches de lecture 86 4

5 Liste des abréviations 3G Third Generation LEZ Low Emission Zone 3PL Third Party Logistics LOTI Loi dʼorientation des Transports Intérieurs Ademe Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie mcommerce Mobile Commerce BtoB Business to Business MMS Multimedia messaging service BtoC Business to Consumer PAP Prêt-à-Porter Co2 Dioxyde de carbone PDU Plans de déplacements urbains CtoC Consumer to Consumer PDUIF Plans de déplacements urbains Ile de France DVD Digital Versatile Disc PNUE Programme des Nations Unies pour lʼenvironnement Eco-Logistique Logistique Ecologique RH Ressources Humaines 5

6 ecommerce Commerce Electronique RFID Radio Frequency IDentification EPC Electronic Product Code SMS Short Message Service ERP Enterprise Resource Planning TIC Technologies de lʼinformation et de la Communication GPS Global Positionning System UC Unité Consommateur GTIN Global Trade Item Number UL Unité Logistique High-Tech High Technology Web Réseau Internet JAT Juste-à-Temps Wi-Fi Wireless Fidelity LED Light-Emitting Diode WMS Warehouse Management System 6

7 Introduction A travers ce travail de recherche, nous nous attacherons à étudier les conséquences que le «ecommerce» pourra avoir sur la logistique de distribution et la manière dont les entreprises du secteur pourront agir pour mieux satisfaire les exigences du consommateur à travers l évolution de leurs processus logistiques. Ce travail de recherche associe donc le marketing à la logistique dans un contexte de logistique aval en zone urbaine. Il pose la problématique suivante : Au regard des nouveaux modes de consommation, comment les entreprises vont pouvoir faire évoluer la distribution des marchandises à une population urbaine exigeante tout en étant en accord avec les objectifs contemporains liés au développement durable? Dans ce mémoire nous nous attacherons à analyser les exigences des clients d aujourd hui et de demain avec l apparition du «ecommerce» notamment. Mais cette analyse part principalement du constat que le centre-ville a perdu une majeure partie de ses entrepôts, ateliers et plus généralement, de ses espaces logistiques. On remarque que ces centres de fabrication et d'entreposage ont été remplacés peu à peu par des lieux destinés à la vente directe de produits finis, des surfaces commerciales. La raison principale de ce changement semble résider dans un phénomène d'embourgeoisement du centre-ville qui se concrétise par un coût élevé du foncier. Si on s'intéresse de plus près au transport de marchandises tout en gardant à l esprit ce phénomène, les points de vente ont ainsi tout intérêt à mettre en place des pratiques de «Juste-à-Temps» afin de minimiser les surfaces qu elles occupent en centre-ville. Ainsi, pour un acteur comme «Inditex» (conception et distribution de vêtement et chaussures), «la 7

8 marchandise est livrée au moins deux fois par semaine dans les magasins, à partir des plate-formes logistiques du groupe situées en Espagne» 1. On va donc assister à un accroissement de l activité de transport de marchandises entre la périphérie des villes où s est re-localisée la logistique et le centre-ville où sont localisées les surfaces commerciales et les particuliers, les clients du «ecommerce». Nous nous attacherons a démontrer l essor du «ecommerce» et des problématiques que ce phénomène représente pour les logisticiens alors que «les vêtements figurent à la deuxième place des biens achetés en ligne» avec «une kyrielle d acteurs, des sites spécialisés aux grands généralistes type Rue du commerce ou Pixmania, en passant par les sites CtoC ou de ventes privées, ces deux dernières catégories bénéficiant d un engouement croissant» 2. Nous analyserons également une des problématiques de la grande ville à travers ses transports de marchandises et ses objectifs de développement durable. Les enjeux actuels liés à notre problématique relèvent à la fois de l urbanisme, des ressources, des transports et de la politique. Dans ce travail nous nous pencherons également sur «l Eco-Logistique» à travers l étude des solutions durables, à travers par exemple le ferroviaire, les livraisons nocturnes ou les Technologies de l Information et de la Communication. Nous étudierons également les politiques mises en place par les municipalités. Nous analyserons également des stratégies innovantes pour une logistique plus respectueuse de l environnement. Car on assiste aujourd hui à un regain de l innovation dans la logistique urbaine sous la forme d un «retour en arrière». En effet dans les solutions qui sont développées aujourd hui pour faire face à l engorgement des centres- 1 Etude Xerfi Distribution de PAP féminin - Juin 2009 / VDE / DDA p. 89 /154 2 Etude Xerfi Distribution de PAP féminin - Juin 2009 / VDE / DDA p. 11/154 8

9 ville, certaines sociétés développent des solutions telles que le tri-porteur pour la logistique dite du «dernier kilomètre». Nous étudierons les contraintes et caractéristiques liées au milieu urbain dense avec la volonté des municipalités de restreindre l accès au «polluant» et à «l emcombrant». Il n est donc pas surprenant que l on voit apparaître des systèmes de péage dans des villes comme Londres. L autre contrainte dont nous tiendrons compte dans notre analyse est la priorité qui a été donnée au transport en commun de personnes dans les centres villes au détriment des véhicules personnes et de marchandises. 9

10 Partie 1 - Etat de l art «Pourquoi la logistique devrait-elle évoluer?» Il semblerait qu en tant que consommateurs nous continuerons à acheter et augmenterons même la part de nos achats en ligne, au fur et à mesure que les outils évolueront et les mentalités par la même occasion. D un autre côté, les technologies liées à la sécurité, elles aussi participent à rassurer les consommateurs. D autre part, plus cette proportion d acheteurs et de transactions électroniques grandie, plus la logistique qui lui est sous-jacente prend de l importance. Ainsi, les professionnels du secteur ne peuvent ignorer ce mouvement. Ils devront saisir les opportunités de développement et de croissance que cette tendance implique pour leur activité. C est principalement quant à la distribution des produits au domicile même des clients que le levier de croissance se trouve pour les logisticiens. Relever ces défis implique d accepter une pression constante sur son activité logistique. C est dès lors une activité qui doit se transformer au regard d un nouveau type d exigence de la part du client. Ces nouveaux enjeux pour la logistique vont se situer sur la préparation de commande, le conditionnement des produits ou la livraison de colis. Ainsi, les prestataires logistiques doivent dorénavant adapter leur fonctionnement à des unités consommateurs (UC) et non plus à des unités logistiques (UL) comme cela était le cas dans le cadre de livraisons au détaillant. L enjeu se situe également au niveau des pressions gouvernementales qui imposent de réduire les émissions de gaz à effet de serre, avec l ombre de la taxe carbone par exemple qui plane sur les activités logistique particulièrement. De ce fait, les entreprises du secteur doivent à la fois adapter leurs processus afin de gagner des parts de marché sur le secteur du ecommerce mais également satisfaire d autre objectifs sous la contrainte réglementaire. 10

11 Le ecommerce est définit comme suit par le Mercator : «Achat, vente et échange de biens et de services sur des réseaux électroniques, particulièrement Internet. Le commerce électronique couvre les trois aspects d information sur les produits (rôle d influence des prospects), de prise de commande et de fidélisation (préparation de ventes futures)» L impact des nouveaux modes de consommation «Lʼimpact dʼune nouvelle manière de consommer entre ecommerce et elogistique» Ces dernières années, l appropriation d Internet par les ménages a eu pour conséquence de consolider le ecommerce BtoC pour lequel le grand public s est renforcé dans des proportions plus importantes que le BtoB. Le marketing BtoC, en français marketing grand public, est «le marketing des entreprises qui s adressent aux consommateurs (individus et familles), par opposition au marketing B to B» 4. Le marketing BtoB en français marketing industriel ou inter-entreprises, est «le marketing des entreprises qui vendent à des professionnels (entreprises, artisans, professions libérales...), par opposition au marketing B to C» 5. Le renforcement du marketing en ligne et la présence de réseaux de distribution mondiaux ont permis d attirer les consommateurs vers un nouveau mode de consommation par le biais d Internet. 3 Lendrevie J., Levy J. (2009) «Mercator : Théories et Pratique du Marketing (9e édition)», Editions Dunod, Parution Septembre 2009 p Mercator 9 e édition (2009), op.cit., p Mercator 9 e édition (2009) op.cit., p

12 Les bénéfices du ecommerce pour ce même consommateur résident dans l intégration de la chaîne logistique, dans son intégralité. En effet, l Internet en particulier et les réseaux d entreprises en général (ERP 6 ), offrent de nouvelles manières de gérer les inventaires et procurent une visibilité des stocks au client à travers l interface Web. Il lui fourni une information plus claire et complète sur les différents éléments de la chaîne logistique que ce soit au niveau du stock comme au niveau des délais d acheminement du produit jusqu au lieu de destination final (le plus souvent le domicile). Les technologies de l information et de la communication venant optimiser la gestion de la chaîne logistique, des applications Internet, au service du client, peuvent ainsi bénéficier de ces outils internes à la gestion de l entreprise, pour se différencier de la concurrence en apportant des services plus performants aux consommateurs. Ces consommateurs ont donc acquis un pouvoir croissant grâce à l Internet qui leur permet quasi-instantanément d avoir accès à des informations sur le produit, tels que ses délais de livraison, sa disponibilité ou les conditions de retour du produit. Cela donne lieu à certains défis pour les entreprises qui ont choisi de s orienter sur le marché du ecommerce et qui ont, par conséquent, choisi d être à la portée de tout client et cela sans interruption. Car, leurs plate-formes Internet autrement appelées «sites marchands» sont accessibles depuis la toile sur une période continue, 24h/24 et 7j/7. Lorsque les entreprises décident de faire ce «pari» du ecommerce BtoC et d accepter de vendre leurs produits en ligne, elles ont alors choisi de se soumettre à une demande 6 Enterprise Ressource Planning ou Progiciel de Gestion Intégrée : application informatique permettant l intégration de l ensemble des flux d'information relatifs à la gestion des différentes fonctions de l entreprise (module comptable, module de gestion de production, module commercial, module logistique). Source : Définition tirée du glossaire de M. Patrice VOL PhD - Professeur associé PARIS 1 SORBONNE 12

13 constante, mais ont également fait la promesse d assurer la livraison du produit à leurs clients. Nous voyons donc apparaître un nouveau challenge pour ces acteurs économiques, qui consiste à faire circuler leurs produits jusqu en aval de la chaîne, au client final, alors qu auparavant le client venait chercher son produit directement en magasin chez le détaillant. En effet, auparavant, cette logistique aval ne concernait que la gestion de produits de sites de production à des sites de stockage ou de sites de stockage à d autre espaces de stockage en magasin, chez le détaillant. 1.Le marché 1.1.Les applications L arrivée d Internet dans les foyers a également modifié considérablement l interaction même entre les marchands et leurs clients. Ces derniers échangent dorénavant à travers un mode de communication que l on pourrait qualifier d étendu. En effet, l Internet permet à de nombreux marchands de toucher rapidement et à moindre coût de nombreux clients et cela à travers le monde. Inversement, les consommateurs sont aptes à accéder à une kyrielle d offres, facilement et depuis leur domicile ou leur lieu de travail. De plus cet accès sera bientôt rendu possible depuis des plate-formes mobiles à travers le commerce mobile, appelé aussi «mcommerce», que l on voit émerger à travers les applications suivantes : «informations complémentaires sur l origine d un produit, la traçabilité, les allergènes, les données nutritionnelles ou éthiques, accès en un clic à un service en ligne ou à un jeu concours, accès à d autres langues, authentification des produits, marketing direct» 7. 7 Informations en provenance de Cédric Houlette - Chef de projet Marketing Mobile chez GS1 France 13

14 Il y a une forte tendance au commerce mobile avec l arrivée de nouvelles technologies mobiles comme le Wi-fi (Wireless Fidelity) ou la 3G (Third Generation). Ces derniers développements venant renforcer les habitudes des consommateurs à effectuer leurs transactions de manière électronique, grâce à un taux d équipement grandissant. 1.2.La concurrence Ce marché est donc extrêmement compétitif et les acteurs doivent avoir une bonne santé financière, être pro-actif et bénéficier de la confiance des consommateurs pour avoir une activité pérenne. La fiabilité sera un facteur clé de succès puisque les clients n ont pas à l instar d un schéma traditionnel, de relation directe avec le commerçant. Les marchands en ligne devront s efforcer de rassurer leur clientèle afin de garantir leur place sur un marché où les nouveaux entrants pénètrent de façon très régulière. Selon les études effectuées par l établissement Datamonitor, environ 858 millions d individus étaient connectés dans le monde à l Internet en 2005 contre seulement 253 millions en Le montant global de leurs dépenses en ligne étaient de 660 milliards de dollars en 2005 contre seulement 24 milliards en Ainsi sur le marché du ecommerce BtoC, les sites marchands comme Amazon ou ebay ont été très rapidement les leaders. Ces entreprises sont appelées des «pure-players» : «entreprise ou marque créée sur Internet et n existant que sur Internet. Par extension, se dit également d une entreprise ou marque ayant commencé sur Internet et qui peut avoir développé ensuite une activité dans le monde réel» Les types dʼacteurs Mais peut de temps après ils ont été suivi par des entreprises dites «bricks and mortar» («entreprises du monde tangible, par opposition aux «pure-players» qui 8 Mercator 9 e édition, p

15 n existent que sur Internet et aux «Click & Mortar» présentes simultanément dans l espace réel et virtuel» 9 ). Ces entreprises telles que la FNAC n ont pas tardé à se doter des outils capable de toucher cette clientèle présente sur le Web, par le développement de sites marchands (fnac.com), véritables vitrines de leurs espaces de vente physiques devenant alors des détaillants dits «clicks and mortar». Van Heems (2009) définit le comportement «click and mortar» comme suit : «consommateur qui va se renseigner sur internet avant d aller en magasin (connaissance marché, connaissance produit et le consommateur est expert)» Les opportunités Une part importante du potentiel de développement d un commerce à l origine basé sur un modèle traditionnel réside dans l activité des supermarchés. En effet, la plupart d entre eux ont récemment investi dans le ecommerce et dans le développement de sites marchands, véritables reflets sur la toile de leurs portefeuilles de produits. Ces commerces ont déjà, au moyen de leur modèle «bricks and mortar», fidélisé leur clientèle, avec une riche base de données relative à leurs clients. Ils peuvent ainsi jouer sur le levier du ecommerce avec beaucoup plus de sérénité. Par conséquent, Lisa Riley, Directrice Marketing de Somerfield explique «qu un consommateur passe en moyenne 296 heures par an dans un supermarché à faire ses courses» et qu il serait bien plus avantageux pour lui de dédier ce temps à une autre activité. C est là une opportunité de développement importante pour les supermarchés qui doivent relever le challenge du ecommerce pour rester compétitifs. 9 Mercator 9 e édition, p Cours de Gestion des flux logistiques aval et distribution par Régine VAN HEEMS - Docteur en Sciences de Gestion - Maître de Conférences, Université de Paris I - Sorbonne - Membre du laboratoire de recherche PRISM 15

16 En effet, le marché de l épicerie ou des provisions (courses) en ligne est un des plus importants et a le potentiel pour devenir le plus large du secteur du ecommerce. La raison principale réside dans le fait que les dépenses des ménages en termes de nourriture, de boisson et de produits pour la maison sont les plus importantes des foyers. De plus, ces produits simples dit «low touch», ne nécessitant pas d être vus, touchés ou comparés tels que des livres ou des bouteilles d eau, sont des biens faciles à vendre en ligne. 2.Les difficultés La révolution de l Internet a permis de nombreuses avancées en terme de commerce mais certaines avancées restent encore à consolider. Démontrées par la réticence de certains consommateurs à acheter en ligne, les difficultés rencontrées par le secteur des marchands en ligne sont bien réelles. Certes, il apparaît simple de faire ses achats en ligne mais au delà de la simple transaction, la livraison du produit au lieu de destination final reste malheureusement un véritable «challenge» dans certains cas. 2.1.Des débuts difficiles Les déboires constatés lors des débuts du ecommerce au début des années 2000 sont maintenant loin dans l esprit des consommateurs mais les consommateurs sont encore loin également d avoir une confiance pleine en ce médium. Cela pour la simple et bonne raison que la toile est accessible par tous, alors qu il suffit d une connexion Internet et d un poste informatique pour élaborer un site marchand. D autre part le manque de formation et d information en terme de comportement sur la toile de la part des consommateurs donne lieu à des dérives alors qu il est possible d acquérir presque tout type de bien en un simple mouvement de souris : «le marché est à portée de main». Aux débuts du ecommerce, alors que les processus n étaient pas encore bien définis, il était courant que des produits soient livrés sans bon de commande à l adresse indiquée, rendant ainsi possible la substitution du bien par un autre individu que le destinataire visé. 16

17 Ainsi, dans les années 2000, une étude du cabinet Accenture (anciennement Andersen Consulting) décrivait que «25% des achats effectués en période de Noël étaient un échec tant au niveau des transactions électroniques que livraisons» 11. Etant donnée l instabilité apparente du ecommerce qui n en était qu à ses débuts, la confiance des consommateurs s est avérée être très limitée. Aujourd hui seulement, des sites Web marchands comme ebay, présents depuis de nombreuses années sur le marché, peuvent jouir de la confiance des consommateurs. Alors qu au début des années 2000, les sites marchands émergeaient sans réelle limite. Ce marché florissant était le signe d un réel potentiel mais également la possibilité que ces sites marchands fassent faillite «du jour au lendemain» sans que le consommateur ait eu accès à la moindre information sur la santé financière de la société qui s y trouve liée. Ainsi d un côté de la chaîne se trouve le consommateur qui en un clic pourra acquérir un baladeur fabriqué en Chine et de l autre côté, l industriel, offreur d un produit sur sa plate-forme marchande. C est à lui de trouver des solutions pour livrer son client, à travers des prestations logistiques diverses. Il est alors intéressant de se pencher sur la comparaison que l on peut faire entre la simplicité que cela va représenter pour le client d effectuer sa commande et la complexité de la chaîne logistique qui va devoir être mise en place afin de «tenir la promesse» faite au client. 3.Le ecommerce et ses conséquences sur la logistique Les systèmes de commercialisation des produits à travers les solutions de ecommerce ont considérablement fait évoluer les caractéristiques des échanges commerciaux. Ainsi, alors qu il était courant de s approvisionner chez un marchant au sein 11 L étude menée par Accenture en Novembre 2000, a porté sur 1967 citoyens américains âgés de 18 ans et plus, ayant effectué un achat produit ou service sur Internet. L étude a été conduite uniquement en ligne. 17

18 même de la zone géographique où le consommateur évolue, aujourd hui les achats en ligne représentent une alternative. 3.1.De nouveaux défis pour la logistique La sensibilité au prix du consommateur est de plus en plus importante du fait que le consommateur ait acquis, par l arrivée des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) 12, la possibilité de comparer instantanément les prix du marché. La démocratisation de l accès Internet dans les pays industrialisés et bientôt dans les pays en développement renforce encore cette tendance. Les application Internet ont donc participé au développement d une nouvelle forme de commerce, celui des «transactions électroniques». Celles-ci impliquent un nombre plus important de partenaires dans la chaîne logistique puisque le produit devra être livré directement chez le consommateur final, en bout de chaîne. Ce dernier s approvisionne alors directement sur un marché devenu global : celui de l offre Internet. Ces nouveaux intermédiaires sont les détenteurs de fret, les prestataires de services, des prestataires de messagerie express ou les services postaux. 3.2.De nouveaux processus pour la logistique Mais les opportunités offertes par le développement du ecommerce pour les consommateurs impliquent de relever de nouveaux défis. En effet, le ecommerce induit un certain niveau de visibilité sans lequel les sites marchands ne seraient plus que des vitrines de boutiques ayant «pignon sur rue». 12 En anglais, Information and communication technologies, ICT), les TIC regroupent les techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de l'informatique, de l'internet et des télécommunications. On parle aussi de NTIC, "Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication" : courriel, messagerie instantanée, SMS, MMS... 18

19 Le ecommerce induit également la mise en relation directe entre les deux parties dans le cadre d un échange BtoC. Cela implique un certains nombres d exigences dans la gestion des processus de l entreprise ecommerce en terme de logistique : La vitesse de livraison et les réseaux géographiques deviennent des facteurs clés de succès pour les acteurs du marché L implication d intermédiaires dans la chaîne logistique est un nouvel enjeu Les opérateurs logistiques bénéficient d un meilleur contrôle des activités logistiques La libéralisation des marchés permet d externaliser les prestations logistiques («décision d'entreprise consistant à confier à un tiers la réalisation d'activités précédemment assurées en interne» 13 ) Les plates-formes d offre en ligne de prestation logistique se développent Le ecommerce attire les curiosités et ses applications suscitent beaucoup d intérêt 4.Lʼapparition de nouvelles exigences client Ce nouveau mode de consommation en ligne a fait apparaître de nouveaux enjeux pour les industriels et les distributeurs face à des consommateurs qui souhaitent être livrés de plus en plus rapidement et attachent une valeur croissante à la rapidité de cette livraison. 4.1.Une révolution de la consommation Le ecommerce représente une véritable «révolution» dans la manière de consommer. C est également un vecteur de concurrence accrue pour le commerce traditionnel. Mais pour venir contrebalancer ce succès, les consommateurs ont exprimé des 13 Définition tirée du glossaire de M. Patrice VOL PhD - Professeur associé PARIS 1 SORBONNE 19

20 exigences fortes envers les web marchands «dont l'activité est le commerce en ligne (ecommerce)» 14. Les consommateurs requièrent d avantage de garanties que dans le cadre d une transaction avec un commerce dit «traditionnel» où la relation de confiance s établit par une relation directe entre le marchand et le client. Dans le cade du ecommerce, la relation s'établit uniquement par le bais d un site Internet, d une interface dite «utilisateur». N ayant crée aucun lien direct avec le marchand, le consommateur insatisfait par la transaction sera d autant plus déçu. Ainsi, dans le cadre d une transaction ayant échoué, les chances que le consommateur renouvelle l expérience chez le web marchand sont moindres. 4.2.Le poids de la satisfaction client pour la logistique Une étude menée par le Boston Consulting Group 15 démontre l importance de satisfaire le consommateur le plus tôt possible afin de le fidéliser. Cette étude réalisée auprès de consommateurs fait apparaître que 28% des transactions électroniques résultent en un échec et que 44% des acheteurs ont connu au moins un échec dans leurs tentatives d achat en ligne sur les 12 derniers mois. L étude démontre également que l échec d une transaction est le facteur le plus démotivant pour le consommateur et qu environ 25% des individus qui connaissent un tel échec cesseront toute acte d achat sur le site marchand en question. Ils cesseront parfois même tout achat par le canal traditionnel au sein du magasin de l enseigne si elle est du type «click and mortar». Par conséquent, l échec d une commande sur le site «Fnac.com» pourrait avoir des conséquences sur l activité commerciale en magasin. 14 Dictionnaire de l informatique et de l Internet - definition.html 15 Etude menée par le cabinet de conseil Boston Consulting Group, conduite fin 1999, basée sur une enquête auprès de consommateurs aux Etats-Unis et au Canada : «Purchasing problems are hindering e-commerce growth: study» 20

21 Le Boston Consulting Group révèle que 94% des acheteurs en ligne ne se plaignent pas d une transaction dont ils ne seraient pas satisfaits mais que cette insatisfaction se traduit par un renoncement à faire appel au même fournisseur dans le cadre d actes d achat futurs. De plus, un acheteur insatisfait ferait part, en moyenne, à 9 personnes, de son expérience négative. On relève donc l impact que peut avoir une logistique défaillante sur les enseignes qui ont adopté une stratégie en partie basée sur le commerce électronique et à quel point il est crucial d avoir un fonctionnement de la chaîne logistique adapté à ce type de stratégie. Par surcroît, les clients exigent des prestataires logistique en règle générale et des transporteurs en particulier, d avoir une couverture plus large du territoire afin de satisfaire la réception de leur marchandise au plus près du lieu de destination final. 5.Un nouveau rôle pour la logistique Les enjeux logistiques que cela implique, au regard de la rapidité de livraison et de la nature des bien transportés (diversité des biens, du high tech au produits périssables), ont pour conséquence une véritable transformation de la logistique aval en zone urbaine. En effet, on passe d un modèle traditionnel au sein duquel les industriels livraient des entrepôts afin de livrer des grossistes qui approvisionneront des détaillants. Ce modèle BtoB, se transforme dans le cadre d une activité de ecommerce en un modèle BtoC au sein de laquelle le nombre d intermédiaires, jusqu au client final, est modifié. 5.1.Lʼétablissement dʼune relation privilégiée avec le client Ainsi, il sera possible pour certains industriels d entrer en relation directe avec le consommateur et de lui faire des propositions commerciales par le biais d une plate-forme de vente en ligne. 21

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

La logistique urbaine

La logistique urbaine Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer La logistique urbaine Mars 2010 Définition La logistique urbaine est la façon d acheminer dans les meilleures conditions les flux de

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST DOCAPOST MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST LA POSTE GLOBAL MAIL DOCAPOST DPS (Document Process Solutions), répond aux problématiques d édition et de gestion de document (éditique on demand et industrielle,

Plus en détail

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 07 octobre 2008 Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 2.0 Place de marché clients ecommerce Internet intranet esourcing extranet MARCHÉ nouveaux métiers PROSPECTS mobilité nouvelle économie

Plus en détail

MARKETPLACE LANCEMENT D UN SERVICE NOVATEUR, LA DISPONIBILITE IMMEDIATE DOSSIER DE PRESSE

MARKETPLACE LANCEMENT D UN SERVICE NOVATEUR, LA DISPONIBILITE IMMEDIATE DOSSIER DE PRESSE MARKETPLACE LANCEMENT D UN SERVICE NOVATEUR, LA DISPONIBILITE IMMEDIATE DOSSIER DE PRESSE Contact Presse : Cdiscount Direction de la Communication : 06 80 39 50 71 directiondelacommunication@cdiscount.com

Plus en détail

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE 2015 Résumé Le niveau et la dynamique de développement du transport aérien suisse sont analysés et évalués dans le cadre d un vaste monitoring

Plus en détail

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution DU Paris II Modèle de l économie numérique Commerce électronique et conflits de canaux de distribution Introduction La notion de canaux de distribution : => réseaux de distribution propre : automobiles,

Plus en détail

Distribution. Baromètre du Commerce/ Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008

Distribution. Baromètre du Commerce/ Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008 Baromètre du Commerce/ Distribution Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008 Copyright 2007 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved.

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur Yves DALLERY Professeur de Supply Chain à l Ecole Centrale Paris Associé

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ZENGO LA SOLUTION CHRONOPOST 3 EN 1 POUR LA GESTION DES FLUX SAV ALLER-RETOUR DE PRODUITS HIGH TECH

DOSSIER DE PRESSE ZENGO LA SOLUTION CHRONOPOST 3 EN 1 POUR LA GESTION DES FLUX SAV ALLER-RETOUR DE PRODUITS HIGH TECH DOSSIER DE PRESSE ZENGO LA SOLUTION CHRONOPOST 3 EN 1 POUR LA GESTION DES FLUX SAV ALLER-RETOUR DE PRODUITS HIGH TECH ZENGO, QU EST-CE QUE C EST? LA «REVERSE LOGISTIQUE» (ou «logistique des retours») définit

Plus en détail

1 L adéquation des systèmes d information actuels

1 L adéquation des systèmes d information actuels 1 L adéquation des systèmes d information actuels 1.1 Le contexte de la question 1.1.1 La tendance à l omniprésence informatique LG : Les «objets communicants» vont générer énormément d informations de

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014 e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014 Textile - Mode - Habillement un marché propice au E-COMMERCE! LE GROUPE MENINVEST

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 POUR LE GROUPE MONOPRIX Ce bilan d émission gaz à effet de serre a été réalisé en réponse à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid Al Maghrib: Quelques chiffres Clés: Chiffre d affaires: 1,4 MM DH Collaborateurs: 8000 Nombre d agences 1800 Flotte: ~ 600 véhicules GROUPE

Plus en détail

Des économies dans les transports avec l écologie

Des économies dans les transports avec l écologie Première Partie Des économies dans les transports avec l écologie Le secteur des transports (passagers et marchandises) consomme déjà plus d un tiers de l énergie en France. La propension à consommer de

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

L enquête Nationale Drive 2.0,

L enquête Nationale Drive 2.0, Dossier de presse L enquête Nationale Drive 2.0, des résultats surprenants Sommaire I- A propos de Parabellum II- Contexte : Le Drive en France III- Enquête Nationale Drive 2.0 - Méthodologie de l enquête

Plus en détail

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises N. Naffah, Directeur Général Prologue De plus en plus, nous constatons l étendue de l usage du numérique dans la vie quotidienne du

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C)

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition et catégories 3 : Critère de définition 1 : la nature des produits 4 : Critère de définition

Plus en détail

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007 Philippe-Pierre Dornier Michel Fender LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples Deuxième édition 2007, 2007 ISBN : 978-2-7081-3384-6 Sommaire Remerciements... V Préface...

Plus en détail

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution 20% d économie sur les coûts logistiques et 25% de réduction des émissions de CO 2, voilà ce que promet

Plus en détail

Country factsheet - Juin 2014 Singapour

Country factsheet - Juin 2014 Singapour Country factsheet - Juin 2014 Singapour Sa superficie s étend sur quelques 700 km² et sa population ne dépasse que de peu les 5 millions d habitants, mais du point de vue de la compétitivité et de la modernité,

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada

L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada Mars 2002 icongo, Inc 740, rue St Maurice, bureau 602 Montréal, (Québec) Canada H3C 1L5 Tél. : 514-866-2664 Télécopieur : 514-866-8404

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 6 I. CHAMP D ACTIVITÉ I.1. DÉFINITION Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) Le titulaire du baccalauréat

Plus en détail

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Président de l Association Marocaine pour la logistique ( AMLOG) I- Le coût de la logistique au

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises

Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises Sonia Besnard, Pascale Chevalier, Patrice Victor, Insee Pays de la Loire Danièle Guillemot, Yusuf Kocoglu, Centre d études de l emploi En France,

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

LOGTIMUM. 5 e ÉDITION. XMS express Management System. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

LOGTIMUM. 5 e ÉDITION. XMS express Management System. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Juillet-Août 2011 TMS 5 e ÉDITION LOGTIMUM XMS express Management System SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur LOGTIMUM 2. Appartenance

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

La Poste votre partenaire en matière d e-commerce

La Poste votre partenaire en matière d e-commerce La Poste votre partenaire en matière d e-commerce De plus en plus de personnes commandent leurs achats en ligne. C est pourquoi la Poste vous soutient tout au long de la chaîne de valeur du commerce électronique.

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Gestion de l activité commerciale

Gestion de l activité commerciale 12 13 Gestion de l activité commerciale Gérez efficacement votre activité de négoce, services ou industrie L activité commerciale, c est le nerf de la guerre : prospection, réalisation de devis, facturation,

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Klako Group Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Beijing Hong Kong Shanghai Shenzhen Visitez notre site web à http://www.klakogroup.com Notre société

Plus en détail

Dépenses d affranchissement

Dépenses d affranchissement Dépenses d affranchissement Bien les connaître, mieux les maîtriser Livre Blanc Machine à affranchir Livre blanc machine à affranchir : pourquoi et pour qui? Ce livre blanc a pour premier but d analyser,

Plus en détail

Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser

Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser Un service client évolué, facteur clé du succès de l entreprise Comme

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

Manifestation sur les innovations de la supply chain

Manifestation sur les innovations de la supply chain Manifestation sur les innovations de la supply chain INITIATIVES DE MUTUALISATION ET MULTI-MODALITE E.COMMERCE ET LOGISTIQUE TRACABILITE ET PACKAGING Avec la participation de TRANSLOG OUVERTURE PAR MME

Plus en détail

Module n 2. Les applications des SI : e-business. Objectifs du Module n 2

Module n 2. Les applications des SI : e-business. Objectifs du Module n 2 Module n 2 Les applications des SI : e-business Objectifs du Module n 2 Connaître et distinguer les différentes applications du système d informations. Plan 1- Les applications Back office (ERP) 2- Les

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

La responsabilité sociétale de l entreprise numérique

La responsabilité sociétale de l entreprise numérique La responsabilité sociétale de l entreprise numérique Comme toute organisation, l entreprise numérique génère des attentes fortes en matière de responsabilité sociale, environnementale et de respect des

Plus en détail

QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC?

QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC? QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC? Evolution des principaux indicateurs par secteur d activité 1 ère édition V1.0 - Septembre 2008 Cabestan 4-6 rue Gambetta 93583 Saint-Ouen

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 7 : Customer Relationship Management (CRM) Supply Chain Management (SCM) Sommaire

Plus en détail

Pole Formation Catalogue 2013-2014

Pole Formation Catalogue 2013-2014 Pole Formation Catalogue 2013-2014 Mise à jour Octobre 2013 Page 1 de 13 Nos valeurs Respect : de nos partenaires clients et fournisseurs, de nos engagements Performance : par l exigence que s imposent

Plus en détail

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Depuis 230 ans, Descours & Cabaud fait de la distribution professionnelle son métier. Notre Groupe, en proposant l offre la plus large du

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3.

1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3. 1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3. Vente et marketing... 7 3.3.1. Gestion de la relation Client

Plus en détail

Cdiscount. Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES. Page 1 sur 9. destinataires

Cdiscount. Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES. Page 1 sur 9. destinataires Cdiscount Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES destinataires Préfecture de la région Aquitaine 2 Esplanade Charles de Gaulle CS 41397 33077 Bordeaux Cedex La DREAL Aquitaine Direction

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Le langage commun de la Performance. Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris

Le langage commun de la Performance. Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris Le langage commun de la Performance Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris Christian MILLET, SFIG/SDS Thierry JOUENNE, CNAM Paris Merci aux sponsors du colloque! 2 Plan Un rendez-vous

Plus en détail

Les télécoms vont-ils prendre l eau?

Les télécoms vont-ils prendre l eau? LETTRE CONVERGENCE Les télécoms vont-ils prendre l eau? Deux mondes qui convergent vers les mêmes relais de croissance N 26 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet

Plus en détail

Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier

Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier E-logistique Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier Ecole Supérieure de Commerce de Montpellier Sébastien TRICHARD 09/2011 Et il a tout prévu? Génial

Plus en détail

Quels progrès dans le développement des composants icargo?

Quels progrès dans le développement des composants icargo? News letter n 5 Juin 2013 Editorial Erick Cornelisse icargo est un projet de l'union européenne du septième programme-cadre qui vise à faire progresser et à étendre l'utilisation des TIC pour soutenir

Plus en détail

La Solution Pour Le Secteur Des Boissons

La Solution Pour Le Secteur Des Boissons La Solution Pour Le Secteur Des Boissons Avec Tectura, Bénéficiez D une Solution Spécialement Adaptée A Votre Métier Les contraintes liées au secteur de la fabrication de boissons sont toujours plus complexes

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

Secteur manufacturier: enjeux et perspectives

Secteur manufacturier: enjeux et perspectives Secteur manufacturier: enjeux et perspectives Mika Kuhmonen, Rafael O. de Jesús, Donald B. Rosenfield, Willam Hanson Il y a une cinquantaine d années, les 100 000 ouvriers de l usine automobile Ford de

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Bordeaux, jeudi 3 février 2011

Bordeaux, jeudi 3 février 2011 Pionnier du commerce en ligne, Cdiscount, filiale du groupe Casino, est le leader de la distribution par Internet en France. Cdiscount propose une offre de produits de plus de 100 000 références répartie

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing.

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Internet est la plus grande vitrine imaginable pour présenter et vendre des produits et des services. En permanence

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

Perspectives des systèmes avancés pour les entreprises de transports et de logistique

Perspectives des systèmes avancés pour les entreprises de transports et de logistique D.BOLLO janvier 2003 INRETS Perspectives des systèmes avancés pour les entreprises de transports et de logistique Les systèmes d'informations et de communications ont progressé rapidement ses dix dernières

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail