Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Poitiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Poitiers"

Transcription

1 Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Édition 2015 Par l Association Fédérative des Étudiants de.

2 E n ce début de mois de septembre et comme au début de chaque année universitaire, l (AFEP), première organisation représentative étudiante de l Université de, calcule le «coût de la rentrée» pour un étudiant s inscrivant en septembre 2015 dans notre Université. La rentrée universitaire est toujours le moment le plus délicat en termes de gestion financière pour l étudiant. En effet, les frais spécifiques à la rentrée, tels que les droits d inscription à l Université ou le paiement de la sécurité sociale étudiante et de l assurance logement sont autant de frais difficiles à gérer pour l étudiant. A cela s ajoutent les frais de la vie courante tels que la nourriture ou le loyer. L étude réalisée par l AFEP, basée sur la méthodologie de la Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE), dénombre pas moins de 2062,02 à débourser pour le seul mois de septembre pour un étudiant, en comprenant les frais spécifiques à la rentrée ainsi que les frais de la vie courante. Il y a quelques jours, la FAGE, dont l AFEP est membre, démontrait dans son indicateur un coût de la rentrée étudiante au niveau national en baisse de 6,80% en 2015 par rapport à Le constat de la FAGE, basé sur une méthodologie identique depuis 2002, est cependant très préoccupant. En effet, les frais spécifiques à la rentrée que devront débourser les étudiants sont en diminution au niveau national mais les frais de la vie courante augmentent renforçant donc les inégalités. Un coût de la rentrée en hausse à, à l inverse d une tendance nationale Ce constat s applique au niveau du Poitou-Charentes, dans des proportions diverses. En effet, grâce au modèle représentatif de la FAGE, l AFEP a souhaité mettre en lumière la situation spécifique des étudiants de notre région. Cet indicateur, devenant d année en année une référence en la matière, prend en compte l ensemble des dépenses nécessaires pour qu un étudiant dispose de conditions de vie lui garantissant la réussite dans ses études. Deux types de dépenses sont donc pris en compte : les frais de la vie courante devant être assumés tous les mois et les frais spécifiques liés au mois de septembre. Les dépenses mensuelles de la vie courante comprennent le logement,

3 les repas pris au restaurant universitaire, la téléphonie/internet, les loisirs, les transports ainsi qu une catégorie alimentation, vêtements et équipements divers. Les frais spécifiques liés au mois de septembre sont quant à eux constitués de six éléments dont les droits d inscription, la cotisation à la sécurité sociale, la complémentaire santé, les frais d agence, l assurance du logement et le matériel pédagogique. Le Coût de la rentrée à : FRAIS DE LA VIE COURANTE MOIS DE SEPTEMBRE Année 2014 à Année 2015 à Variation à 2014/2015 France entière 2015 Loyer & charges % Repas Universitaire % 65 Téléphonie & Internet % Loisirs % Transports % Equipement divers % TOTAL FRAIS DE LA VIE COURANTE % Tableau 1 : Les frais de la vie courante à débourser à la rentrée pour un étudiant à 1. 1 Sources : AFEP données récoltées selon la méthodologie FAGE.

4 FRAIS SPECIFIQUES A LA RENTREE DE SEPTEMBRE Année 2014 à Année 2015 à Variation à 2014/2015 France entière 2015 Droits d inscription % Sécurité sociale % 214 Complémentaire santé % Frais d agence % Assurance logement % Matériel pédagogique % TOTAL FRAIS SPECIFIQUES A LA RENTREE % Tableau 2 : Les frais spécifiques au mois de septembre pour un étudiant à 2. COUT TOTAL DE LA RENTREE 2015 A POITIERS % Tableau 3 : L indicateur du coût de la rentrée 2015 pour un étudiant à 3. 2 Sources : AFEP données récoltées selon la méthodologie FAGE. 3 Sources : AFEP données récoltées selon la méthodologie FAGE.

5 Rapide tour d horizon du coût de la rentrée en France Le coût de la rentrée calculé par la FAGE au niveau national traduit donc une baisse globale de 6,80% par rapport à On assiste notamment à une baisse significative de 10,50% des postes de dépenses liés directement à la rentrée. Notons cependant que l on peut très largement attribuer cette diminution à la chute importante des frais d agence. En effet, la baisse de 42,25% sur ce poste est en partie due à l encadrement de ces frais spécifiques. Il ne faut cependant pas être aveuglé par ces chiffres flatteurs qui ont tendance à masquer une réalité plus difficile. Ainsi, avec une légère hausse des frais de la vie courante (1% au niveau national), il est consternant de remarquer que ces améliorations n ont pas de répercussions ni d impact sur la baisse des inégalités. En effet, 24% des étudiants exerceront une activité rémunérée pour pouvoir financer leurs études, ce qui pose de véritables questions au sujet du salariat étudiant et de son impact sur la réussite des étudiants salariés. Pire encore, le constat est terrible au vu des catégories socio-professionnelles des familles dont les enfants étudient dans le supérieur. En effet, selon la FAGE, la probabilité d exercer une activité sans lien avec ses études pour un étudiant salarié issu d une famille populaire est de 71,65%. Toujours sur cette thématique, le nombre total d étudiants suivant des formations privées, dont sont exclus les étudiants salariés, est passé de 14,6% à 18% en 10 ans. Pourtant, ces établissements ont appliqué, dans le même temps, une hausse de 20% des frais d inscriptions. On assiste donc, au niveau national, à la constitution implicite d un enseignement supérieur à deux vitesses. Il est nécessaire de combattre ces phénomènes pour enfin permettre l égalité des chances pour tous. Le cas de : une situation quasi-unique en France Au contraire du constat national de baisse du coût de la rentrée, les étudiants de l Université de devront cette année débourser 1,13% de plus que l année dernière. En effet, ils devront précisément débourser 1180,81 de frais spécifiques à la rentrée et 881,21 de frais pour la gestion de leur vie courante. On constate donc une hausse relative de ce coût de la rentrée, passant ainsi de 2039,04 à 2062,02, traduisant l inquiétante situation des étudiants poitevins. Par exemple, le poste «téléphone et internet» est un poste qui marque une forte hausse, de près de 49,12%, du fait d un secteur extrêmement volatile. Ce chiffre

6 s accompagne d une hausse de 1,25% du poste «équipement divers» qui regroupe l alimentation, les vêtements et les produits d hygiène et d entretien. Là où le bât blesse une nouvelle fois, c est lorsqu on analyse les chiffres de la restauration universitaire, délivrée par le CROUS. En effet, alors que le CROUS est censé être un «réseau des œuvres sociales», ces chiffres ne cessent d augmenter. Avec un ticket RU à 3,25, c est maintenant à une hausse de 1,56% que les étudiants vont devoir faire face. Rappelons également que le 12 mai dernier, l AFEP dénonçait l abandon par le CROUS du repas au tarif social et d une alimentation équilibrée suite à la fermeture le soir du seul restaurant universitaire ouvert sur le campus de. Les élus de l AFEP continueront donc de dénoncer les agissements du CROUS et appellent les étudiants en difficulté à les contacter pour les aider dans leurs démarches, quelles qu elles soient. Aussi, le montant des loyers Poitevins, incluant les charges, est en augmentation de 19,7% par rapport à Avec cette augmentation, le loyer représente 41,4% du budget mensuel d un étudiant à l Université de. De plus, la hausse continuelle du prix des transports en commun est une nouvelle fois à signaler. Ainsi, tous trajets confondus, l étudiant devra débourser 8,9% de plus par mois simplement pour se déplacer. Cette situation est inacceptable et c est pourquoi l AFEP appelle les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités. La jeunesse est l avenir de notre société, il est donc essentiel de maximiser ses chances de réussites. Demandons enfin de véritables tarifs compétitifs et adaptés pour les jeunes ainsi qu un réseau de transport en commun prenant en compte les exigences d une ville étudiante comme. Concernant la baisse des coûts spécifiques à la rentrée, l étudiant déboursait 1252,16 en 2014 et déboursera 1180,81 cette année, soit une baisse de 5,7%. Comme au niveau national, on peut imputer cette baisse à la chute des frais d agence : 25.76% «seulement» à contre 42.25% au niveau national et même 47.39% en Ile-de-France. Cette baisse, moins spectaculaire chez nous, s explique notamment par le fait que reste traditionnellement une ville où les loyers étudiants et les frais d agence sont les moins chers de France. On peut noter que le gel des frais d inscription à l Université fait du bien au budget des étudiants même si notre pays se doit de réfléchir à l intégration des écoles

7 privées au système universitaire pour ne pas tomber dans un enseignement supérieur à double vitesse. Concernant les bourses sur critères sociaux, elles sont en stagnation en ce début d année universitaire après une augmentation de 0,7% il y a un an. On peut considérer que la situation sera complexe pour les étudiants qui doivent gérer des budgets toujours plus importants avec les mêmes montants d aides sociales. On assiste donc logiquement à une hausse des inégalités sociales. La loi portant sur la Nouvelle Organisation de la République (NOTRe) est promulguée mais le cas des formations confiées il y a plusieurs années aux régions est préoccupant. En effet, même si la région Poitou-Charentes ne s en tire pas si mal, le constat étant rassurant avec par exemple 5539 d aides sociales pour les étudiants en formation sanitaires et sociales, l AFEP est opposée à une régionalisation des formations pour la simple et bonne raison que ces étudiants ne peuvent disposer automatiquement des services culturels, de santé ou de sports de notre Université. La solution que l AFEP propose est que la Région redonne à l Université le contrôle de toutes les formations dont elle possède la gestion de manière à harmoniser l intégralité de la carte des formations proposées dans notre région. Ainsi, tous les étudiants du Poitou-Charentes seront sur un même pied d égalité concernant leurs aides sociales mais également l accès aux différents services de notre Université. Notons enfin, concernant ces formations sanitaires est sociales qu un étudiant en Corse recevra 3554 annuel d aides sociales alors qu un étudiant en Alsace touchera lui 6600 : le gouffre est énorme et injustifié.

8 En conclusion Avec ce coût de la rentrée en légère hausse à, c est le droit à la réussite des étudiants qui est mis en danger. Pourtant, les différents acteurs de la vie étudiante restent muets. Ainsi, l AFEP est l une des seules organisations, souvent en partenariat avec le Centre de Santé Universitaire, à mettre en place des projets de prévention en continu de la santé publique des jeunes : Osons en parler (prévention de la prostitution étudiante), Jamais sans ta Capote (prévention des IST), Bouge ton Blues (prévention du mal-être étudiant) et bien d autres à venir en cette année universitaire Il est du devoir de l AFEP de réaliser ces actions de prévention. De plus, l AFEP lance une nouvelle fois sa campagne de Rentrée Étudiante Responsable, en mettant à disposition des kits de rentrée dans lesquels ils trouveront notamment des bouchons d oreilles, des préservatif, un guide de la ville de, un guide du mois d accueil, un stylo et des documents de prévention des risques. En 2015, l AFEP amplifiera ses actions culturelles afin de permettre un accès à la culture à tous. Un étudiant doit pouvoir étudier et réussir sa vie universitaire, vivre sa jeunesse et profiter des animations qui l entourent sur son campus mais un étudiant doit savoir protéger sa santé et connaitre les dangers liés à tout abus. Les recommandations de l AFEP Le constat global est donc en demi-teinte. Une hausse, l une des seules en France, n est jamais un signe encourageant. est donc une exception dans notre pays et doit s engager à redresser la pente, en suivant les orientations nationales et en espérant que ce constat n atteindra pas plus de villes universitaires françaises. Même si la baisse nationale constatée par la FAGE est flatteuse, cette étude indique clairement que notre pays ne prend pas la bonne direction. La Mairie de doit agir et utiliser sa force de conviction pour demander une véritable refonte du système de transport en commun de notre ville, tant sur le plan des lignes que sur celui des tarifs. Aussi, la stagnation des bourses sur critères sociaux du CROUS et l augmentation du ticket RU ne semblent pas démontrer la volonté du gouvernement de garantir l égalité des chances, puisque ces décisions sont en effet prises au niveau national.

9 Il faut agir pour un système d aides sociales rénové, efficace et juste via une revalorisation des bourses en septembre pour combler les déficits engendrés par la hausse de certains postes de dépenses. Il est également nécessaire d étendre à un plus grand nombre d étudiant l échelon 0 bis de bourse, cet échelon garantissant l exonération des frais d inscriptions ainsi qu une bourse annuelle de De plus, l AFEP encourage le CROUS de à poursuivre la rénovation de ses logements mais lui demande également de prendre en compte les appels à l aide des étudiants en ouvrant à nouveau un RU sur le campus de le soir. Enfin, depuis plusieurs années, l AFEP, via la FAGE, propose au gouvernement d entendre le mal-être grandissant des étudiants. C est pourquoi, pour simplifier leurs démarches et rendre la gestion des aides sociales plus faciles à gérer pour l Etat, il est essentiel de mettre en place l Aide Globale d Indépendance (AGI).

10 Méthodologie L indicateur national est obtenu par l addition des frais de vie courante et des frais spécifiques au mois de septembre. On effectue ensuite une moyenne pondérée entre les données d Ile de France et les données des autres régions en fonction des effectifs étudiants. L indicateur spécifique à est calculé selon les critères suivants, adapté de la méthodologie nationale de la FAGE : Pour le poste loyers et charges, les montants d une centaine de loyers à, Niort et Angoulême ont été étudiés. Les moyennes utilisées dans l indicateur sont obtenues grâce à une moyenne pondérée entre les logements de moins de 14 m2 (un tiers) et les logements dont la surface se situe entre 14 et 30 m2 (deux-tiers). Le prix des repas au restaurant universitaire est obtenu en considérant que les étudiants prennent en moyenne 20 repas au restaurant universitaire et en tenant compte du tarif du ticket RU qui est de 3,25. Les tarifs de «téléphonie/internet» pris en compte sont ceux pratiqués par les opérateurs Free, Orange et SFR sur leurs offres de type quadruple play incluant les services téléphonie et internet. Les loisirs considérés sont issus de «l Enquête Conditions de vie» de l OVE, à savoir : 2 séances de cinéma, 2 à 3 livres, 1 spectacle sportif à tarif étudiant, 1 pièce de théâtre et 1 sortie festive. Pour les transports nous avons pris en compte le tarif d un abonnement étudiant de transport en commun à. A cela s ajoute les allers et retours entre le lieu d habitation et le lieu d études dont la distance moyenne estimée par l INSEE est de 14 km. A raison de 20 allers et retours par mois, un étudiant parcourra donc 560 kilomètres auxquels on applique le barème fiscal qui inclut le coût du carburant et d entretien du véhicule, assurance comprise ou, le cas échéant, le tarif SNCF correspondant.

11 La partie alimentation du poste «Equipements diverts» est composée du panier alimentaire nécessaire pour un mois en dehors des 20 repas pris au restaurant universitaire, principalement les denrées non périssables et condiments achetés en prévision de l année à venir. A cette partie s ajoute un ensemble vestimentaire neuf acheté à l occasion de la rentrée, un lot de produits d hygiène et d entretien ainsi que d une mensualité de remboursement de prêt pour acheter un ordinateur. Les droits d inscription pris en compte sont ceux en vigueur pour un étudiant en licence à l université. La cotisation à la sécurité sociale est fixée chaque année par arrêté. La complémentaire santé est calculée grâce à une moyenne entre l offre «Tous soins» de la LMDE et l offre «Confort» de la SMECO. Les frais d agence immobilière sont calculés en retranchant 20 de charges au loyer. L assurance habitation est une moyenne entre l offre LMDE «Studio» et l offre SMECO «Studio». L indicateur matériel pédagogique est composé des articles de base nécessaires pour débuter une année universitaire. Les articles spécifiques à chaque filière ne sont pas pris en compte, vous les retrouverez dans les indicateurs proposés par les fédérations nationales de filières membres de la FAGE. Contacts Presse Jean-Baptiste DUBREUIL - Président, Paul BONNET - attaché de presse,

Coût de la rentrée universitaire à Poitiers

Coût de la rentrée universitaire à Poitiers Coût de la rentrée universitaire à Poitiers Édition 2013 À l heure où les étudiants préparent leur rentrée, l AFEP (Association Fédérative des étudiants de Poitiers) s est penchée sur le coût de la rentrée

Plus en détail

Fédération étudiante des Associations Angevines Fé2A - 2 boulevard Victor Beaussier - 49000 - Angers www.fe2a.fr - contact@fe2a.fr

Fédération étudiante des Associations Angevines Fé2A - 2 boulevard Victor Beaussier - 49000 - Angers www.fe2a.fr - contact@fe2a.fr Indicateur coût de la rentrée étudiante angevine 2192,95 Julie gastineau présidente de la Fé2a A l occasion de la rentrée universitaire 2014, la Fé2A publie l indicateur du coût de la rentrée étudiante

Plus en détail

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur?

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur? Is i 0 INTRODUCTION Pour cette rentrée étudiante 2013-2012 la FACE 06, Fédération des Associations et Corporations Étudiantes des Alpes- Maritimes, publie son indicateur du coût de la rentrée étudiante.

Plus en détail

INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION

INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION SOMMAIRE 2 PRÉSENTATION D INTERCAMPUS 3 EDITO DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DU COÛT DE LA RENTRÉE 5 LES CHIFFRES DU COÛT DE LA RENTRÉE 6 ANALYSE

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Avant - Propos... 3. Présentation du coup de la rentrée... 4. Les chiffres de la rentrée étudiante en Bretagne...

Sommaire. Sommaire... 2. Avant - Propos... 3. Présentation du coup de la rentrée... 4. Les chiffres de la rentrée étudiante en Bretagne... Sommaire Sommaire... 2 Avant - Propos... 3 Présentation du coup de la rentrée... 4 Les chiffres de la rentrée étudiante en Bretagne... 5 Augmentation des inégalités entre étudiants!... 8 Focus sur les

Plus en détail

10 e Indicateur FAGE LA RENTRÉE. du COÛT DE. Édition 2012. représentation. d infos sur www.fage.org. formation international prévention

10 e Indicateur FAGE LA RENTRÉE. du COÛT DE. Édition 2012. représentation. d infos sur www.fage.org. formation international prévention formation international prévention représentation solidarité citoyenneté jeunesse 10 e Indicateur FAGE du COÛT DE LA RENTRÉE d infos sur www.fage.org 2 10 e Indicateur FAGE du COÛT DE LA RENTRÉE formation

Plus en détail

Coût de la rentrée 2014

Coût de la rentrée 2014 Dossier de presse Coût de la rentrée 2014 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 3 COMMENT EST CALCULE L INDICATEUR... 4 LE COUT DE LA RENTREE 2014 : METHODOLOGIE POSTE PAR POSTE... 5 LES FRAIS SPECIFIQUES... 5 Droits

Plus en détail

10 e Indicateur FAGE. la rentrée. du coût de. Édition 2012. d infos sur www.fage.org. formation international prévention représentation

10 e Indicateur FAGE. la rentrée. du coût de. Édition 2012. d infos sur www.fage.org. formation international prévention représentation formation international prévention représentation solidarité citoyenneté jeunesse 10 e Indicateur FAGE du coût de la rentrée d infos sur www.fage.org 2 10 e Indicateur FAGE du coût de la rentrée formation

Plus en détail

Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013

Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013 Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013 Par PRESENTATION Créée en 1991, INTERCampus est la fédération des associations étudiantes, corporations et bureaux des étudiants de la Région. Elle est régie par

Plus en détail

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris Dossier de presse Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris AGEP Association Générale des Étudiants de Paris Introduction Pour un étudiant parisien, la vie coûte cher, et chaque année voit le

Plus en détail

2 Avant Propos 3 Présentation du coût de la rentrée 6 Chiffres du coût de la rentrée 8 Analyse du coût de la rentrée

2 Avant Propos 3 Présentation du coût de la rentrée 6 Chiffres du coût de la rentrée 8 Analyse du coût de la rentrée 2 Avant Propos 3 Présentation du coût de la rentrée 6 Chiffres du coût de la rentrée 8 Analyse du coût de la rentrée Focus : Le logement, facteur d indépendance et de fragilité Focus : Salariat étudiant,

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr 2 Rentrée 2014 SOMMAIRE Les principaux chiffres 5 Edito

Plus en détail

représentation international innovation sociale fédéralisme DOSSIER DE PRESSE CROUS JUSTICE SOCIALE L INDICATEUR SANTE SALARIAT FINANCE

représentation international innovation sociale fédéralisme DOSSIER DE PRESSE CROUS JUSTICE SOCIALE L INDICATEUR SANTE SALARIAT FINANCE formation jeunesse représentation international innovation sociale fédéralisme DOSSIER DE PRESSE ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BOURSES FORMATION UNIVERSITE CROUS JUSTICE SOCIALE L INDICATEUR DIPLOME JEUNES LOYER

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2013 3e édition de l'indicateur du COÛT DE LA RENTRÉE en STAPS CONTACT VERCHERE Thomas Association Nationale des Étudiants en STAPS Président 06 81 29 98 28 president@anestaps.com

Plus en détail

du coût de la rentrée étudiante L indicateur FAGE Édition 2013 représentation + d infos sur www.fage.org jeunesse fédéralisme

du coût de la rentrée étudiante L indicateur FAGE Édition 2013 représentation + d infos sur www.fage.org jeunesse fédéralisme DOSSIER DE PRESSE L indicateur FAGE du coût de la rentrée étudiante + d infos sur www.fage.org AVANT PROPOS Présentation du coût de la rentrée Les chiffres du coût de la rentrée 2013 Analyse du coût de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INDICATEUR RENTREE ETUDIANTE EN PICARDIE. www.faep.fr. La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie

DOSSIER DE PRESSE INDICATEUR RENTREE ETUDIANTE EN PICARDIE. www.faep.fr. La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie DOSSIER DE PRESSE 2015 INDICATEUR RENTREE ETUDIANTE DE LA DU COUT EN PICARDIE La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie www.faep.fr Sommaire 2 Sommaire 3 L édito du président 4 La rentrée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

Coût des études en Kinésithérapie

Coût des études en Kinésithérapie Solidarité Questions sociales Publication Formation Dossier Coût des études en Kinésithérapie Edition 2012-2013 + d infos sur: www.fnek.fr Contacts Mathieu NOIROT Président de la FNEK 06 67 28 26 40 president@fnek.fr

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE Dossier de presse 2013 Contact Presse Mathieu Landau 06.31.44.56.28 mlandau@unef.fr SOMMAIRE PAGE 3 PAGE 4 PAGE 5 PAGE 7 Introduction Les principaux chiffres + 1,6%

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE L A.G.I.

FICHE TECHNIQUE L A.G.I. formation innovation sociale représentation international fédéralisme jeunesse Un enseignement supérieur pour tous! FICHE TECHNIQUE + d infos sur www.fage.org FICHE TECHNIQUE L aide globale d indépendance

Plus en détail

Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine

Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine DOSSIER DE PRESSE Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine Dans le cadre de la rentrée universitaire 2014, la FéDEN, en lien avec la Fédélor, innove en publiant la première

Plus en détail

Fédération des Associations Étudiantes Picardes. Coût de la rentrée étudiante en picardie 2014 2405.53. www.faep.fr

Fédération des Associations Étudiantes Picardes. Coût de la rentrée étudiante en picardie 2014 2405.53. www.faep.fr Fédération des Associations Étudiantes Picardes Coût de la rentrée étudiante en picardie 2014 2405.53 www.faep.fr Sommaire 2 Sommaire 3 Édito 4 Infographie : le coût de la rentrée étudiante 5 Aides Sociales

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

Grille ACOSS Barème d exonération des petits déplacements

Grille ACOSS Barème d exonération des petits déplacements Barème d exonération des petits déplacements Trajet aller et retour compris entre Limite d exonération quotidienne Repas pris hors des locaux de l entreprise ou sur un chantier Repas pris au restaurant

Plus en détail

DOSSIER SOCIAL ETUDIANT Photo

DOSSIER SOCIAL ETUDIANT Photo DOSSIER SOCIAL ETUDIANT Photo Année Scolaire 2015/2016 Bourse d Excellence NOM... PRENOM... Age Nationalité.. Adresse...... Téléphone - Portable... e-mail... PROGRAMME : MASTER GRANDE ECOLE BACHELOR Promo

Plus en détail

Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011

Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011 Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011 1 Dossier coût des études 2011 - Préambule - Cette année, la Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie (FNEK), membre de la Fédération

Plus en détail

Bien préparer financièrement ses études supérieures

Bien préparer financièrement ses études supérieures Bien préparer financièrement ses études supérieures Mise à jour 23 septembre 2014 Vous êtes élève en classe de terminale en lycée d enseignement général, technologique ou professionnel, et vous envisagez

Plus en détail

Budget. Enseignement supérieur Recherche. vendredi 28 septembre 2012. Dossier de presse. www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Budget. Enseignement supérieur Recherche. vendredi 28 septembre 2012. Dossier de presse. www.enseignementsup-recherche.gouv.fr Budget Enseignement supérieur Recherche 2013 Dossier de presse www.enseignementsup-recherche.gouv.fr vendredi 28 septembre 2012 SOMMAIRE Edito 3 Budget 2013 : Repères 5 - Le maintien de tous les emplois

Plus en détail

P2C05 Les e le ments de la re mune ration

P2C05 Les e le ments de la re mune ration P2C05 Les e le ments de la re mune ration - + - = I. Les primes et les avantages en natures A. Les primes et gratifications Les primes sont des éléments accessoires de rémunération. Chaque entreprise peut

Plus en détail

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Observatoires de la vie étudiante Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Enquête menée dans quatre grands établissements d enseignements supérieur de Midi-Pyrénées : Toulouse 1

Plus en détail

U ports en commun pour les trajets quotidiens entre son domicile et l établissement

U ports en commun pour les trajets quotidiens entre son domicile et l établissement Observatoire national de la vie étudiante Infos N 10 Février 2005 LE TRANSPORT DES ETUDIANTS: moyens, durées et coûts Ronan VOURC H, Ingénieur d études à l OVE Ce numéro d OVE Infos, le premier à rendre

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature Avantages en nature Textes de référence : Arrêté du 10 décembre 2002 relatif l évaluation des avantages en nature en vue du calcul des cotisations de sécurité sociale. Observation préalable : Afin d accompagner

Plus en détail

études en Kinésithérapie

études en Kinésithérapie Formation Questions Sociales Représentation Etudiants études en Kinésithérapie Edition 2013-2014 Dossier Coût des + d infos sur: www.fnek.fr Contacts Kevin Margottat Florence Happillon Président Chargée

Plus en détail

BUDGET ETUDIANT. Gérer pour optimiser

BUDGET ETUDIANT. Gérer pour optimiser BUDGET ETUDIANT Gérer pour optimiser Etudier à l Université de Savoie Le budget mensuel d un étudiant atteint en moyenne 620 en résidence universitaire et 800 en logement hors CROUS Les différents postes

Plus en détail

Livre Blanc des mutuelles étudiantes de proximité

Livre Blanc des mutuelles étudiantes de proximité Livre Blanc des mutuelles étudiantes de proximité PROPOSITIONS POUR AMÉLIORER LA SANTÉ ÉTUDIANTE LA SECURITÉ SOCIALE DES ÉTUDIANTS Le réseau national des mutuelles étudiantes de proximité MEP ı MGEL ı

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants

La Mutuelle Des Etudiants 4ème Enquete sur la ^ Nationale Santé des Etudiants Etat de santé des étudiants en France Premiers résultats de l Enquete Nationale sur la Santé des Etudiants 2014 (ENSE4) La Mutuelle Des Etudiants www.lmde.com

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012

SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012 SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012 L EXERCICE 2012 EN QUELQUES POINTS CLEFS : - 2012 : troisième année d exploitation du contrat de DSP 2010-2016. Rappel

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille

Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille Avant propos...1 I ANALYSE GÉNÉRALE...1 II LOGEMENT ET LOYER...2 III FRAIS D'INSCRIPTION...3 IV BOURSIER-E-S, BOURSES ET AIDES...4 V SANTÉ

Plus en détail

CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION FORMATION INFIRMIERE ANNEE 2015

CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION FORMATION INFIRMIERE ANNEE 2015 CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION FORMATION INFIRMIERE ANNEE 2015 DATES DES EPREUVES ECRITES : MERCREDI 29 AVRIL 2015, de 13 h à 18h30. La date des épreuves est identique dans tous les I.F.S.I. du

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

DOSSIER SOCIAL ETUDIANT. Job Alterné. Année Scolaire 2015/2016 NOM... PRENOM... Age Nationalité.. Adresse... ... Téléphone - Portable... e-mail...

DOSSIER SOCIAL ETUDIANT. Job Alterné. Année Scolaire 2015/2016 NOM... PRENOM... Age Nationalité.. Adresse... ... Téléphone - Portable... e-mail... DOSSIER SOCIAL ETUDIANT Année Scolaire 2015/2016 Photo Job Alterné NOM... PRENOM... Age Nationalité.. Adresse...... Téléphone - Portable... e-mail... Promo en 2015/2016:. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT VOTRE

Plus en détail

Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013?

Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013? Synthèse Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013? OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM Pour les transporteurs, la fin de l année est la période traditionnelle de révision des offres tarifaires. Sans

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Contribution de la FAEP Régimes Spéciaux d Études & Aménagements La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie www.faep.fr Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Avant propos : L université

Plus en détail

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 Accueil de loisirs Accueil pré / post scolaire Accueil pré / post centre de loisirs Restauration scolaire Important : Tous les parents inscrivant leur(s)

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION

CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION 1. Cadre général de la Formation Le Plan Fédéral de Formation s inscrit dans la mise en œuvre de la Motion d Orientation 2013-2016 et dans la réalisation

Plus en détail

Limites d exonération des allocations forfaitaires. Nature de l indemnité 2011

Limites d exonération des allocations forfaitaires. Nature de l indemnité 2011 ÉDITION JANVIER 2011 Annexes Frais professionnels Limites d exonération des allocations forfaitaires (Arrêté du 20 décembre 2002 modifié) Nature de l indemnité 2011 Indemnité de restauration sur le lieu

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

GUIDE DE PRE-RENTREE. unef.sciencespo@gmail.com PREPARER SON ARRIVEE A SCIENCES PO ADMINISTRATIVE

GUIDE DE PRE-RENTREE. unef.sciencespo@gmail.com PREPARER SON ARRIVEE A SCIENCES PO ADMINISTRATIVE GUIDE DE PRE-RENTREE 2015 INFORMATIONS UTILES POUR PREPARER SA RENTREE A SCIENCES PO Ce guide a pour objectif de te donner les informations nécessaires pour préparer au mieux ton arrivée à Sciences Po

Plus en détail

éducation, formation, apprentissage,

éducation, formation, apprentissage, éducation, formation, apprentissage, la Région accompagne les apprenants La Région, créatrice d avenir pour ses habitants octobre 2014 2 région franche-comté éducation, formation, apprentissage, la région

Plus en détail

EMPLOYEURS. Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014

EMPLOYEURS. Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014 EMPLOYEURS Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014 A jour au 1 er janvier 2014 Evaluation des avantages en nature

Plus en détail

Modèle de contrat de travail Accueil Occasionnel

Modèle de contrat de travail Accueil Occasionnel Modèle de contrat de travail Accueil Occasionnel Il est conclu un contrat de travail régi par la convention collective nationale des assistants maternels du particulier employeur, le code du travail et

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE AU 1 ER JANVIER 2013

AVANTAGES EN NATURE AU 1 ER JANVIER 2013 AVANTAGES EN NATURE AU 1 ER JANVIER 2013 SG/SB Réf. :11-8-5 Pôle carrière / retraite Janvier 2013 05 63 60 16 59 INT/Base doc/z Indemnités-primes/Avantages en nature Sources : *Circulaire DSS/SDFSS/5B/N

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

conseil de la vie étudiante

conseil de la vie étudiante dossier de PRESSE 16 février 2012 conseil de la vie étudiante Les étudiants ont la parole! CONTACT PRESSE Agnès BARANGER 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00 agnes.baranger@grand-nancy.org Les enjeux du développement

Plus en détail

Prise en charge des frais de transport domicile-travail

Prise en charge des frais de transport domicile-travail Les fiches pratiques de législation Prise en charge des frais de transport domicile-travail MODALITES DE PRISE EN CHARGE EN CAS D UTILISATION DES TRANSPORTS EN COMMUN (OBLIGATOIRE) Principe Abonnements

Plus en détail

AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001

AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001 AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001 Le GESiM et les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT et FO se sont réunis le 30 janvier, le 9 février et le

Plus en détail

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Evaluation de la campagne 2012 1 Sommaire Introduction p.3 Méthodologie p.4 Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Pratiques d écoute - du public - fréquentation des lieux de musique

Plus en détail

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique tourisme tourisme L emploi lié au en Poitou-Charentes 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique En Poitou-Charentes, le tourisme génère un peu plus de 29 000 emplois salariés au plus

Plus en détail

LETTRE GENERALE n 2011-005

LETTRE GENERALE n 2011-005 LETTRE GENERALE n 2011-005 POLITIQUES SOCIALES DIRECTION DE LA PROTECTION SOCIALE SOUS-DIRECTION RELATIONS ET SERVICES AUX ENTREPRISES ET PARTENAIIRES Département Réglementation et Services aux Entreprises

Plus en détail

Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris

Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris Février 2008 Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris La fiscalité des frais professionnels Salon des Entrepreneurs 2008 119177.01 Stéphane Letranchant 1 1 Sommaire 1. Panorama et définition des

Plus en détail

Statut, Reconnaissance et Formation. Coût de la vie des étudiants en Médecine

Statut, Reconnaissance et Formation. Coût de la vie des étudiants en Médecine Statut, Reconnaissance et Formation Coût de la vie des étudiants en Médecine 0 Dans le contexte actuel marqué par une volonté forte des acteurs décisionnaires de modifier profondément, à la fois les études

Plus en détail

Vue d ensemble POIDS DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES. Source : Insee, comptes nationaux, base 2005.

Vue d ensemble POIDS DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES. Source : Insee, comptes nationaux, base 2005. Vue d ensemble En 2012, en France, la croissance économique est nulle. En euros constants, le produit intérieur brut (PIB), après une progression de 1,7 % en 2010 et de 2,0 % en 2011, stagne. Les recettes

Plus en détail

A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale. au 1er janvier 2013

A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale. au 1er janvier 2013 QUESTIONS SOCIALES Note d information n 13-02 du 3 janvier 2013 A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale au 1er janvier 2013 Références

Plus en détail

La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale

La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale Le traitement des services de logement aux propriétaires occupant leur logement est

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT ÉTUDIANT ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015/2016

DEMANDE DE PRÊT ÉTUDIANT ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015/2016 MERCI DE COMPLÉTER, CI-DESSOUS, LE : NOM DE L ETUDIANT : M.... Prénom :... Adresse :...... N de tél. :... Adresse mail :... DEMANDE DE PRÊT ÉTUDIANT ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015/2016 Les demandes de prêts

Plus en détail

La santé des étudiants

La santé des étudiants La santé des étudiants Organisation et problématiques Centre de Formation SOMMAIRE Introduction Les origines de la santé étudiante La santé étudiante aujourd hui Les acteurs de la santé étudiante Conclusion

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

www.leguidedupatrimoine.com

www.leguidedupatrimoine.com Pour vivre pleinement votre retraite, prenez les devants ASSOCIATION D ÉPARGNE VIAGÈRE LA TONTINE Votre assurance sur l avenir La retraite, une nouvelle vie! La retraite, c est une nouvelle étape dans

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE Licence Professionnelle «Assistant de Gestion Administrative»

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE Licence Professionnelle «Assistant de Gestion Administrative» CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE Licence Professionnelle «Assistant de Gestion Administrative» Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel,

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs

Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rappel des règles d indemnisation des petits déplacements en région parisienne

Rappel des règles d indemnisation des petits déplacements en région parisienne Affaires Sociales les infos DAS n 25 04 février 2005 Rappel des règles d indemnisation des petits déplacements en région parisienne Le régime des petits déplacements résulte, à l'origine, d'un avenant

Plus en détail

Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention

Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention Etude réalisée par la FAGE entre mars et mai 2014 auprès de 3086 étudiants 1 Eléments de contexte

Plus en détail

INAUGURATION DE LA RESIDENCE ETUDIANTE DE LA PORTE DE VANVES

INAUGURATION DE LA RESIDENCE ETUDIANTE DE LA PORTE DE VANVES INAUGURATION DE LA RESIDENCE ETUDIANTE DE LA PORTE DE VANVES -------- Vendredi 22 mai 2015 à 17h30 Contact presse - Quitterie Lemasson - presse@paris.fr - 01.42.76.49.61 Une résidence conviviale et d un

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT

Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT Comprendre le financement des placements par emprunt PRÊTS PLACEMENT 1 Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Dossier de presse. 29 octobre 2015. Etre étudiant et payer le désinvestissement de l Etat

Dossier de presse. 29 octobre 2015. Etre étudiant et payer le désinvestissement de l Etat Etre étudiant et payer le désinvestissement de l Etat Sommaire Introduction... 3 Les aides sociales... 4 Le financement de nos formations... 7 L accès aux services de vie étudiante... 9 Conclusion... 11

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre Octobre 2013 N 7 Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre L ESS, un gain d emploi pour la région Centre Les effectifs salariés de l Economie Sociale et Solidaire (ESS)*

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Qualité de vie étudiante. SRESVE, groupe 2.

Qualité de vie étudiante. SRESVE, groupe 2. Loïc Gojard ORES 28 février 2013 Qualité de vie étudiante. SRESVE, groupe 2. Chiffres clés 1 56 199 inscrits dans l ES de la région Centre (rentrée 2011) Répartition des inscrits par type de formation

Plus en détail

Actualité sociale - Juin/ juillet 2015 - Les activités sociales et culturelles et le contrôle URSSAF-

Actualité sociale - Juin/ juillet 2015 - Les activités sociales et culturelles et le contrôle URSSAF- Actualité sociale - Juin/ juillet 2015 - Les activités sociales et culturelles et le contrôle URSSAF- 1- Les principales règles URSSAF en matière d activités sociales et culturelles Il est difficile d

Plus en détail

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014 Effets de l initiative populaire «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» sur diverses catégories de ménages dont le comportement écologique varie Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

LETTRE GENERALE n 2014-010

LETTRE GENERALE n 2014-010 LETTRE GENERALE n 2014-010 DIRECTION DES ENTREPRISES ET DES PARTENARIATS ASSOCIES Département Réglementation et Services aux Entreprises Agricoles Service Cotisations et Simplifications R 11 11 2 Bagnolet,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX

Plus en détail

Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014

Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014 SOCIAL - Actualité Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014 Info n 2014-234/2-19 du 15/04/14 Pour toute question : Service

Plus en détail

Quelle masse salariale prendre en compte dans le calcul des budgets du comité d entreprise?

Quelle masse salariale prendre en compte dans le calcul des budgets du comité d entreprise? Claudine Vergnolle, Expert-comptable, Membre de la commission «secteur non marchand/comités d entreprise» à l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Philippe Gervais, Expert-comptable,

Plus en détail

Vous sollicitez l inscription de votre enfant dans un Etablissement catholique et plus précisément la SALLE-SAINT ROSAIRE

Vous sollicitez l inscription de votre enfant dans un Etablissement catholique et plus précisément la SALLE-SAINT ROSAIRE Sarcelles le 8 Octobre 2013. COLLEGE et LYCEE Chers Parents, Vous sollicitez l inscription de votre enfant dans un Etablissement catholique et plus précisément la SALLE-SAINT ROSAIRE En choisissant cet

Plus en détail

Pour une politique de vie étudiante ambitieuse, sociale et innovante

Pour une politique de vie étudiante ambitieuse, sociale et innovante Contribution au Schéma Directeur Régional de la Vie Étudiante Pour une politique de vie étudiante ambitieuse, sociale et innovante Contribution de l AFGES au schéma directeur régional de la vie étudiante

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE

SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE 29 janvier 212 EFFETS REDISTRIBUTIFS DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Résultats actualisés et simulations de l INSEE 1 SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE 1 INTRODUCTION 1) Motivations

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail