RAPPORT D ACTIVITE 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE 2010"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITE 2010 Ce rapport d activité se compose de deux parties Une première partie rend compte de l activité à la maison relais provisoire à Raspail et au logement T3 situé rue Elisée Reclus, de Janvier à Octobre 2010, partie rédigée par Mr Arnaud Hoibian Une deuxième partie rend compte du déménagement de Raspail à la Maison relais Malescourt sur la fin d année 2010, partie rédigée par Marylise Granger et Aurélie Begon 1

2 Sommaire Raspail Présentation 4 Mission 4 Public / capacité 4 Habitations 4 Lieu commun 4 Redevance 4 Public 5 Comment s organise la vie à Raspail? 6 Les temps collectifs 6 Les repas 6 Les activités 8 Les moments partagés 9 Le conseil des résidents 9 La maison relais intégrée dans un quartier Les différentes instances 11 Conseil de quartier 11 Contrat Urbain de Cohésion Sociale Les acteurs du territoire 12 Les structures socioculturelles 12 Maison de quartier de Babet 12 Amicale Laïque de Beaubrun 12 Amicale Laïque de Tardy 12 La police de proximité 12 Commerçants de proximité 12 Les médecins de proximité 13 Atelier bois «les copeaux d abord» 13 Les Assistantes Sociales de secteur 13 La Maison de l emploi Le lien vers l extérieur 14 Les copropriétaires 14 La bibliothèque Municipale 14 Animations culturelles 15 Aide à domicile, services ambulatoires et tutelles 16 2

3 Malescourt Après quelques mois de chantier à Malescourt 16 L inauguration de la maison relais Malescourt 17 Fonctionnement de la maison relais Malescourt 20 Implantation 20 Habitation 20 Equipement 20 Lieu commun 21 Redevance 21 Salariés 21 Matériel et mobilier 21 Repas 21 Activités 22 Procédure d admission 22 Les premiers locataires : premiers emménagements lundi 13 décembre Annexe : population accueillie 24 3

4 Présentation Mission Les maisons relais s adressent à des personnes isolées, vulnérables, en grande difficulté sociale, qui ne peuvent trouver, du moins à court terme et du fait de leur situation sociale et personnelle, un équilibre de vie dans un logement individuel. Les maisons relais s inscrivent dans une logique d habitat durable, sans limitation de durée, et dans un cadre semi-collectif valorisant la convivialité et l intégration dans un environnement social. La maison relais est située provisoirement au 1, place Raspail Saint-Etienne au Rez-de-chaussée d un immeuble de copropriétaire. La maison est implantée dans le quartier de Beaubrun/ Tarentaize. Elle a ouvert ses portes en Décembre Un logement rue Elisée Reclus est rattaché à la maison. Une seconde maison relais située au 2 rue Malescourt, gérée par l ASL ouvrira prochainement ses portes dans le quartier Beaubrun. Cette maison se veut un lieu d accueil de logement intergénérationnel susceptible de prendre en compte différentes problématiques et handicaps. Cette nouvelle maison relais aura une capacité de 29 places pour 24 logements de type studio T1, T1bis et T2, et souhaite répondre à l accueil d une population en situation d isolement et de rupture sociale. Public / capacité Habitations : 6 studios et 1 T3 (situé rue Elisée Reclus), dont 4 sont susceptibles de recevoir Internet. Lieu commun : une salle commune est à leur disposition. Elle a une fonction de cuisine, buanderie et coin café qui permet des échanges et des régulations propres à une vie semi collective. Nous l avons ouverte au service ambulatoire qui vient rencontrer les résidents, en notre présence ou en dehors. Redevance : A partir de janvier 2010, les 6 logements sont conventionnés en résidence sociale (auparavant ALT) avec un montant de redevance qui ouvre droit aux aides au logement. La redevance prend en compte les charges liées à un logement (l eau, électricité, chauffage, assurance de l appartement ainsi que de l utilisation du lave-linge et du sèche-linge collectif). Ce qui a modifié pour les résidents, de façon significative, le coût du logement. Une rénovation de chaque logement est programmée pour l automne 2010 ce qui donnera à chacun plus de confort, de sécurité par la mise en conformité aux normes. Dès l ouverture de la maison relais Malescourt ces six logements seront classifiés en résidence sociale. La partie commune ne sera alors plus active ni utilisée. 4

5 Public : 4 hommes et 2 femmes isolé(e)s 1 famille (Rue Elisée Reclus) Le public accueilli a de faibles ressources (2 personnes perçoivent les minima sociaux, 2 les ASSEDICS et AHH, 1 est à la retraite, 1 est active en insertion et formation). Sur la maison relais, 3 résidents sont âgés de 20 à 25 ans et 3 autour de 60 ans. Sur le logement en ALT une famille a intégré un logement autonome en bail glissant en septembre Une femme seule avec 3 enfants occupent actuellement le logement. Au cours de l année 2010, un résident a pu entamer un soin d aide psychiatrique et a construit un espace de parole qu il s est approprié progressivement. Un résident nous a permis de rencontrer les services en lien avec son parcours d insertion professionnelle ce qui nous a permis de valider et de rencontrer l ensemble des partenaires en lien avec les services d insertion (savs, tuteur, psychologue et l employeur). Traversant une période de doute et de renoncement, le lien construit avec les résidents et les services accompagnements nous ont permis de remotiver ce résident et d éviter une rupture fortement préjudiciable à son avenir et à la vie dans la maison relais. En avril 2010 nous avons accueilli une personne ayant eu un parcours psychiatrique important, cette admission nous a permis de réactualiser notre lien avec les services spécialisés et de construire à cette occasion un projet de convention. Cet accueil validé par le SAO pour la partie sociale et par le service psychiatrie adulte pour la partie médicale, a pu se réaliser dans des conditions très intéressantes et nous a permis de construire des réponses adaptées à l accueil de personnes ayant eu des parcours psychiatriques. Notamment par exemple de proposer, en accord avec notre direction, l espace commun pour un résident qui ne souhaitait pas avoir des entretiens ambulatoires dans sa chambre, qui est son espace de vie. Enfin un résident a préféré quitter la maison relais pour des raisons matérielles et a souhaité retourner dans sa famille prête à l accueillir de nouveau. Ces mouvements de résidents nous amènent à considérer la maison relais comme un sas vers autre chose et celle-ci a parfaitement joué son rôle de lieu ressource dans laquelle le résident a pu remobiliser et concrétiser un projet personnel. 5

6 Les temps collectifs : Comment s organise la vie à Raspail? Les repas : Ils sont au nombre de trois par semaine un le mardi soir et deux petits déjeuners, le lundi et jeudi matin. Ils ont pour objectif la cohésion des résidents. Le repas est alors générateur de lien et permet l évocation du quotidien mais aussi d avoir des discutions plus diversifiées (loisirs, actualités, débats souvent vifs). Ils sont élaborés avec les personnes. Les résidents s inscrivent à l avance au repas et accompagnent le responsable de maison faire les courses. Ils s investissent aussi dans la préparation de ce dernier. Chaque résident trouve sa place et a une responsabilité en fonction de ses moyens et envie. Les menus du soir sont élaborés en fonction des suggestions ou des envies des résidents : ils essayent dans la mesure du possible d être équilibrés, variés et surtout d intégrer de la viande et des légumes. Pour certains, c est l occasion de manger équilibré au moins une fois par semaine, à satiété et à moindre coût. On essaye aussi d élaborer des plats simples afin que tous les résidents puissent cuisiner (chacun leur tour) et même apprendre pour le refaire éventuellement chez eux. Cela permet de travailler avec les bénévoles sur l alimentation, l hygiène et la diversité culinaire. Ainsi tous les résidents se souviennent d un couscous mémorable organisé par une amie des bénévoles H.H et de la soirée magnifique qui a suivie. Une des résidentes a un BEP en cuisine collective, et nous essayons de valoriser ses connaissances et savoir-faire lors de l élaboration et de la préparation des repas. Après le repas, les résidents font la vaisselle et le ménage. C est un autre temps au cours duquel les discussions émergent. Lors de nos repas, nous invitons de temps en temps, les travailleurs sociaux ou intervenants (aide à domicile, tutelle) qui sont auprès des résidents. Les résidents invitent, de temps en temps, des amis ou parents. La maison relais doit être un lieu convivial, ouvert sur l extérieur. Il est important que les résidents puissent faire rentrer, inviter des personnes dans «leur maison». Parfois après le repas, nous regardons un film proposé par un des résidents ou jouons aux cartes, jeux de société. 6

7 Les bénévoles de HH apportent aux résidents des accompagnements adaptés à leurs demandes et offrent un espace de parole important tant sur les expériences de la vie professionnelle, l alimentation, les loisirs, bref l ensemble des éléments qui intéressent les résidents. La cohésion de la maison relais pourrait ainsi se mesurer à la participation de l ensemble des résidents. L absence répétée d un de ceux-ci est souvent un signe de distanciation du lien, sur lequel il est parfois difficile de mettre un mot. Les petits déjeuners sont l occasion de réinscrire dans la vie des résidents, du moins pour ceux qui sont inactifs, des points de repères dans les horaires. A contrario nous avons proposé des moments de petits déjeuners plus tôt pour ceux qui travaillent afin de valoriser leur implication professionnelle. Ces moments formels ou informels sont l occasion d échanges sur les tensions, les projets, les aspirations des résidents et de faire le point sur leur quotidien. Comme il n y a pas de permanence le week-end, le vendredi après midi et la journée du lundi sont des moments riches en échanges, tant pour préparer le week-end que pour évoquer ce que les résidents ont fait ou auraient aimés faire ou feront la prochaine fois. Nous fêtons les anniversaires des résidents, ce qui permet d organiser un moment vraiment pour eux. Il s agit d un plat qu ils souhaitent nous faire partager, d une soirée qui leur est plus consacrée avec la remise d un cadeau personnalisé. Souvent ce sont les autres résidents qui nous conseillent l achat et en général cela correspond très bien. De la joie, parfois des larmes émergent lors de ces moments festifs et les bénévoles de HH présents sont d un précieux réconfort. C est important pour ceux qui reçoivent car ils ont peu ou pas de personnes proches qui pensent à cet événement. Généralement c est un moment fort, émouvant, pour chacun d entre eux, moments ou les émotions jaillissent notamment quand le cadeau reçu correspond bien à la personne du résident (fan de Johnny qui reçoit une anthologie sur son idole ; passionné d histoire qui reçoit une vidéo sur un événement historique.) Nous avons essayé au deuxième trimestre 2010 de mettre en place des repas partagés pour le midi. Le repas du soir soit du fait de la fatigabilité des résidents a parfois été annulé faute de participant. 7

8 Le temps partagé de midi permet de favoriser des moments d échanges dans une journée qui paraît parfois longue aux résidents en manque de lien social. Ce dispositif plus simple à organiser a été apprécié par les résidents et ceux-ci ont facilement participé. Nous avons donc gardé le principe du repas de midi deux fois par semaine, le repas du mardi soir et le petit déjeuner du jeudi matin qui permet de rencontrer le résident qui part travailler. Même s il faut régulièrement remotiver les personnes pour leur participation et malgré le petit nombre de résidents (6), il y a en moyenne 4 résidents au repas (un peu moins pour les petits déjeuners). Ces temps collectifs se sont diversifiés et multipliés. Ils sont souvent attendus car pour certains ce sont les seuls moments de la semaine où ils ne sont pas seuls, ou ils peuvent échanger et sortir de leur logement. Les activités : Nous partons du principe que ce sont les résidents qui font vivre «la maison». Ce sont donc eux qui sont, majoritairement, à l initiative des projets de loisirs et sorties. Les sorties sont proposées et choisies pendant les conseils des résidents. Elles sont financées par le budget animation de la maison relais mais aussi par les résidents qui donnent toujours une petite participation. Pour chaque projet se mesure la difficulté de la mise œuvre et de l organisation. Planifier des activités et des sorties, fait que parfois, les demandes restent à l état de projet. La ligne de conduite en œuvre à la maison reste celle de ne pas faire à leur place mais d appuyer les bonnes volontés pour réaliser. Cette année, les résidents ont souhaité faire : - Randonnée à St Genest Malifaux, le 25 mai. - Au centre nautique de la St Victor Sur Loire, le 27 août. - Pique-nique à la journée à la foire aux chevaux de Bellevue la Montagne, le 20 Octobre. - Au planétarium. - Au cinéma avec un bénévole d HH. - Il y a eu de la velléité de participer à l activité paint-ball, accro-branche...activités que les résidents peuvent mener par eux-mêmes. Par exemple, ils se sont organisés entre eux pour aller à Walibi. - La mairie, service animation a gracieusement offert des places aux résidents pour des matches de foot ASSE. - Le club de basket a offert des places pour la finale entre le Puy et St Etienne. - Une sortie randonnée équestre. - Différents projets en lien avec les bénévoles de Habitat et Humanisme. Les opportunités sont nombreuses mais parfois l adhésion des résidents fait défaut. 8

9 les moments partagés : Outre ces repas institutionnalisés ou les sorties organisées, des moments de convivialité ont lieu autour d un café ou lors d un échange devant l ordinateur avec la mise en place d Internet. Le responsable de maison profite de ces moments pour informer les résidents sur les expositions, manifestations ou pièces de théâtre gratuites qui ont lieu dans le quartier. Les résidents participent très volontiers aux courses dans le quartier pour la préparation des repas, occasion de rencontrer les commerçants et habitants du quartier. Ils sont reconnus par ces derniers et souvent bénéficient de petites attentions, comme par exemple des prix moins chers ou des produits en plus. Le responsable de la maison leur donne l information, les accompagne dans l objectif d aller vers l extérieur. le conseil des résidents : Cette réunion convie l ensemble des résidents, le responsable de maison, le responsable de la structure et le représentant des bénévoles d Habitat et Humanisme. Elle est organisée une fois par mois et préparée par la présidente qui a été élue en septembre parmi les résidents (2 ème élection depuis l ouverture de la maison). Cette réunion permet de clarifier des modes de fonctionnement, de faire évoluer le règlement intérieur, les plannings d utilisation des espaces communs, des machines à laver et autre. Ces réunions essentielles pour tous permettent de réaffirmer la place de chacun, la responsabilité collective, de mettre les usagers face à leurs responsabilités et de clarifier l intervention et l accompagnement social. Actuellement la présidente est une jeune personne qui a mis du temps à s intégrer dans le collectif. Aujourd hui, elle a pris des responsabilités, fait des efforts pour parler à chacun. Elle prend son rôle à cœur pour préparer ses conseils. Même si parfois des moments de doute la traverse, elle est devenue progressivement consciente de ses capacités à gérer cette fonction et pose des questions très pertinentes. Ce conseil des résidents est un lieu ouvert à la discussion et permet d entendre la parole de chacun sur la vie dans la maison, même pour ceux qui sont plus en retrait ou en difficulté. Cela permet souvent de lever des incompréhensions et de faire émerger des projets. 9

10 La maison relais intégrée dans un quartier La Maison Relais Raspail est implantée au cœur de trois quartiers populaires «Beaubrun Tarentaize - Séverine» de Saint-Etienne. Ces quartiers, très commerçants, subissent une réfection des bâtiments et des accès routiers. La Maison évolue au sein d un réseau regroupant une population particulièrement hétérogène issue de l immigration d Afrique du Nord, de l essor industriel minier du siècle dernier. L implication de la maison relais envers les dispositifs du quartier Tarentaize/Beaubrun nous a permis de favoriser l inscription des résidents dans le dispositif existant. Ainsi un de nos résidents s est orienté vers l amicale Tardy pour des jeux de société. Un autre a participé à l atelier vélo à l amicale Beaubrun. Une résidente très autonome a préféré s inscrire dans un club de sport en centre ville. Le rôle du responsable de maison est d aider les résidents à organiser et chercher les informations. Nous avons souhaité ouvrir la maison aux voisins du quartier : certains sont venus boire un café, d autres demander des informations sur la structure, certains faire une animation chants - musique et d autres ont été invités par les résidents. La maison relais est ouverte sur des quartiers regroupant de multiples acteurs. Ces intervenants entretiendront avec la structure (Malescourt) des relations informelles telles que les commerçants, la police de proximité et des relations formelles instituées par des échanges établis. Au deuxième trimestre 2010, nous avons eu le souci de travailler à l intégration des résidents et de la future maison dans le quartier. Cela a consisté à : 1. la présence aux différentes instances, 2. la communication et présentation de la structure, du projet aux acteurs sociaux, 3. faire de la maison un lieu ouvert et amener les résidents à créer du lien social. Nous souhaitions aussi rencontrer de façon plus formelle les partenaires du secteur médico-social en lien avec les résidents. Dans ce même mouvement d immersion dans le quartier, nous avons pu rencontrer les responsables du groupe alphabétisation, et réfléchir avec eux à l opportunité de proposer des ateliers dans la salle commune de la maison relais en présence des résidents. Ceux-ci se sont montrés réticents à recevoir et à se confronter à des personnes extérieures. Le projet reste en gestation pour arriver à convaincre les résidents et amener plus de vie dans la maison relais. 10

11 1. les différentes instances : Conseil de quartier : mis en place et animé par la municipalité dans chaque quartier de la ville Le conseil se réunit tous les 2 ou 3 mois. Il regroupe les habitants du quartier «Beaubrun, Tarentaize, Séverine» et les élus. Ce comité permet aux habitants d être acteurs de leur quartier et de rencontrer les élus. L installation soudaine des Roms dans les bâtiments inhabités du quartier a soulevé de nombreuses questions et débats chez les résidents. Néanmoins peu sont susceptibles de se déplacer dans cet espace public. Nous essayons de les mobiliser en leur faisant comprendre l intérêt de telles rencontres dans leur vie quotidienne. Les résidents ont été invités aussi à une rencontre organisée par l amicale du quartier concernant la dépendance et l addictologie. Seul un résident a fait l effort de s y déplacer et a pu intervenir de façon pertinente. Nous faisons un compte-rendu aux résidents. Contrat Urbain de Cohésion Sociale : La ville de Saint-Etienne, dans le cadre des CUCS, anime des commissions où les intervenants socioculturels qui interviennent dans le quartier peuvent exposer leurs projets et échanger avec les partenaires. Les instances se sont bien intensifiées et solidifiées au fur-à-mesure des rencontres. La maison relais Malescourt se veut inscrite dans le quartier et actrice dans le réseau socioéducatif. Dans le cadre du projet jardin de la Maison relais, des réflexions sont menées tant sur l aménagement et l ouverture mais aussi sur son partage éventuel à d autres structures «école, amicale, jardins pédagogiques...» en lien avec les Projets Ville. L atelier santé ville a été sollicité pour une réflexion qui sera à conduire sur l alimentation des résidents, l intégration du potager et des productions dans l alimentation de ces derniers. Cette dimension partenariale souhaitée sera menée dans l idée d intégrer les résidents aux différentes instances et de les rendre partie prenante notamment dans l appropriation du projet jardin. 11

12 2 les acteurs du territoire: Les structures socioculturelles : -Maison de quartier de Babet Des contacts avec la maison de Quartier du Babet ont permis d échanger sur les attentes et besoins des résidents ainsi que sur les activités proposées (mutualisation des transports pour des sorties communes, balade dans le Pilat) -Amicale Laïque de Beaubrun Les activités proposées à l Amicale Laïque de Beaubrun s adressent à un public jeune (6 à 20 ans). Un contact a été pris, mais rien à ce jour n a été mis en place. -Amicale Laïque de Tardy L Amicale de Tardy (situé à 200 m de la maison) accueille plutôt des adultes. Elle organise régulièrement des après-midis jeux de société, des repas à thème, des soirées Une aide à domicile qui intervient chez l un des résidents, nous a fait connaître ce lieu. Les résidents s y rendent souvent accompagnés d un bénévole. C est un lieu où les résidents peuvent échanger avec des gens différents et où ils ne sont pas repérés comme résidents d une structure d accueil. Un de nos résidents y joue régulièrement aux cartes. C est moment qu il attend, de part son isolement renforcé par une grande timidité. La police de proximité : Le responsable de Maison a rencontré les agents de police de proximité afin de présenter la structure. Leur présence rassure les résidents qui savent qu ils peuvent se diriger vers la police pour d éventuels problèmes internes ou externes à la maison relais. Il n y a pas de présence de professionnel les soirs et week-ends. Il est donc important que les résidents sachent faire appel aux services de police, comme dans le droit commun. Commerçants de proximité : Les courses (pour les repas du mardi soir) réalisées auprès des commerçants du quartier ont permis de faire connaître aux résidents les différents magasins de proximité et aux commerçants de connaître la maison relais et les usagers. Connus et repérés, les résidents se sentent en sécurité. Certains commerçants demandent même des nouvelles des résidents qu ils n ont pas vus depuis longtemps. Le responsable de maison a rencontré les salariés de la pharmacie pour la présentation de la maison relais. Cette démarche est essentielle au vu des problèmes de santé des résidents liés à une grande précarité autant affective que matérielle. Pour un résident avec des difficultés de mobilité, le pharmacien a mis à disposition un échantillon de paires de lunettes afin de les faire essayer. 12

13 Les médecins de proximité : Les résidents de la Maison relais ont souvent une santé fragile et des soins sont nécessaires. Les Conseillères ESF ont rencontré un médecin, qui a son cabinet dans la même rue que la structure actuelle, afin de présenter la maison et les besoins éventuels en matière de santé. Cette rencontre a permis de faire le lien entre les professionnels de santé et les résidents qui se sentent en confiance et savent qu ils peuvent solliciter les médecins, identifiés par la structure. La proximité est importante car elle permet d une part pour ceux qui ont des difficultés à se déplacer de se rendre plus facilement à leur consultation et d autre part les médecins hésitent moins à venir à domicile quand c est nécessaire. Le médecin passe même voir un résident, le soir, en sortant de son cabinet pour lui faire passer une ordonnance, prendre des nouvelles ou pour une urgence. Atelier bois «les copeaux d abord» : Nous avons pu les rencontrer d abord pour les connaître et visiter le local atelier, qui est fortement équipé. Dans l avenir une convention pourrait être signée pour des utilisations ponctuelles avec la participation des résidents, en lien avec le projet d organisation du jardin (cabane à outils, mangeoire pour les oiseaux, barrières, tables de jardins...). Les Assistantes Sociales de secteur : L accompagnement social, lié au logement, à la santé et à l emploi, est renvoyé sur le droit commun et assuré par les professionnels référents sur le secteur de «Tarentaize, Beaubrun, Séverine» du Conseil Général, à qui nous avons déjà présenté le projet. Ce sont généralement les mêmes assistantes sociales qui suivent plusieurs des résidents. Cela permet une meilleure connaissance des rôles de chacun, des structures et du public. Le responsable de maison a pu créer des liens avec ces partenaires importants pour les résidents. La Maison de l emploi : Elle regroupe l ensemble des services : Mission locale Pôle Emploi - Agences diverses ayant trait à l emploi. Trois résidents de la Maison relais ont moins de 26 ans et deux sont demandeurs d emploi. La mission Locale est leur interlocuteur privilégié en matière de recherche d emploi. La proximité de la Mission Locale permet aux jeunes résidents de s y rendre régulièrement et de rester ainsi mobilisés sur leur projet professionnel. Un partenariat est à l étude pour la prise en charge des résidents de moins de 26 ans. Une convention est en cour d élaboration. Le déménagement de la mission locale sur une autre implantation n a pas permis de finaliser à ce jour la convention 13

14 3 le lien vers l extérieur : Les copropriétaires : La maison relais provisoire se situe dans un immeuble regroupant cinq copropriétaires. Les résidents sont désormais bien identifiés et les relations plus harmonieuses. Ainsi s il y a des incidents ou des nuisances (sonores ou autres, comme par exemple le passage d un câble dans les murs), les éléments sont repris et une modification des attitudes ou des conduites est demandée et généralement acceptée. Régulièrement, nous échangeons avec le responsable des copropriétaires afin de réguler les problèmes lorsqu il y en a. Cette année la fête des voisins ne s est pas faite comme l an passé et c est regrettable car cela a eu un impact très positif sur les liens avec les autres habitants de l immeuble. Les résidents restent sensibles à leur image et ont du mal à accepter les intrusions dans la pièce commune lorsque par exemple des membres d associations du quartier ont été invités pour mieux connaître la structure. Ils ont en effet peur d être stigmatisés, jugés. Lors d un conseil de résidents, nous avons proposé d ouvrir la salle commune pour une activité proposée aux gens du quartier : les résidents se sont prononcés négativement. Les résidents appréhendent en fait de voir le lieu commun envahi (ne serait ce que quelques heures par des personnes extérieures.) Une dame du quartier, qui fait de l animation musicale, est néanmoins devenue une invitée régulière à la demande d un résident particulièrement isolé et propose de temps en temps aux résidents des goûters musicaux. Le lieu commun a été bien investi par les résidents qui le respecte et y sont très attachés. Ils font souvent des réflexions sur le ménage de la partie commune, les portes qui restent ouvertes... qui traduisent bien la notion de «maison relais» comme un «chez soi», même pour la partie commune. La Maison Relais va subir un changement de statut et des travaux vont être entrepris. Dans ce cadre là, le Directeur de l ASL rencontre les copropriétaires et les résidents pour leur faire part de l état d avancement du projet. C est ainsi l occasion de pouvoir se faire rencontrer les résidents et les propriétaires sur un projet qui les concernent tous. La bibliothèque Municipale : La médiathèque municipale est implantée dans le quartier de Tarentaize. Son accès facile permet au responsable de Maison d accompagner une première fois les résidents afin de les aider à y retourner seul, pour l emprunt d ouvrages ou pour participer aux projections de courts métrages. 14

15 De plus, la bibliothèque organise des soirées thématiques au cours desquelles des lectures publiques sont réalisées ; les résidents sont informés par le responsable de maison des dates et les accompagne dans leurs demandes. Une médiatrice sociale a récemment été engagée par la médiathèque, un travail en partenariat avec elle va se faire courant de l année 2010 afin de définir comment amener les usagers à venir à la bibliothèque, quelles sont leurs demandes Animations culturelles : Le responsable de maison relais propose aux résidents l information la plus complète possible sur les animations qui ont lieu dans le quartier et dans la ville. Le coût, même si parfois c est un argument avancé, est modéré par le fait que les résidents bénéficient de tarif préférentiel, voire même de places gratuites, mais ceux y sont peu sensibles. Il y a souvent chez les résidents une difficulté d être dans ce qu ils imaginent sans doute incessible pour eux. L accès à la culture (notamment le théâtre) peut être difficile car les personnes en difficultés sociales et/ou isolées se disent que ces loisirs ne sont pas pour eux, qu ils ne sont pas assez cultivés. Le rôle du responsable est d avoir des échanges afin de motiver les résidents L accompagnement et le dialogue pour ce type de sorties sont donc d autant plus importantes. Dans le cadre de la journée international des femmes, nous avons assisté collectivement à un après-midi théâtre et contes. Le partenariat avec la Ville de Saint-Etienne et le service des sports a donné lieu à la remise de plusieurs entrées gratuites pour participer à des manifestations sportives telles que les matchs de football au stade Geoffroy Guichard ou de basket. Ces sorties sont accompagnées par le responsable de Maison et des bénévoles. Elles sont très appréciées des résidents car elles permettent aux personnes de «sortir de chez eux» et «de faire des choses mais pas tout seul». De plus l accompagnement social passe aussi par la culture. Toutes les informations sont affichés et/ou disponibles, régulièrement dans la pièce commune et/ou le panneau d affichage. La demande des résidents, s ils sont au moins deux, est prise en compte. Nous restons à leur disposition pour construire avec eux un projet, pour répondre à leur demande et finaliser ce projet. Une contribution financière est demandée afin de rester proche d une vie ordinaire. Il existe dans le quartier des troupes amateurs qui sont disposées à accueillir, avec des tarifs préférentiels, les résidents. 15

16 Aide à domicile, services ambulatoires et tutelles : Deux aides à domicile interviennent très régulièrement (pour un résident, tous les jours). Des liens se sont créés entre-elles et tous les résidents. Il leur arrive de venir partager avec nous un repas, d emmener un résident visiter un musée ou de créer des relations entre habitants et résidents. Comme la maison relais se veut être un lieu ouvert, les tutelles sont invitées à rester boire un café ou pour organiser une rencontre. Les services ambulatoires peuvent utiliser l espace commun si le résident ne souhaite pas les recevoir dans leur appartement. Cela permet aussi aux intervenants sociaux de voir dans quel cadre les usagers vivent. Tout ce travail a été réalisé en vue de l ouverture de la maison relais située rue Malescourt, dans le même quartier qu aujourd hui. L ouverture est donc attendue et connue des habitants et des institutions. 16

17 Après quelques mois de chantiers à Malescourt 17

18 L inauguration de la maison relais Malescourt, les 5 et 6 novembre 2010 Vendredi 5 novembre 2010 : De 14h à 15h : Visite de la maison, des logements autonomes. De 15h à 17h : Trois conférences débats : Mme Carole POMEON, référente Maison relais d Habitat & Humanisme France Mr Thierry TORCHE, récit d un parcours de vie dans la rue Mr Gilles PORTE, Historique du projet Malescourt 18

19 De 17h à 19h : Inauguration officielle Mr Maurice Vincent, Maire de Saint-Etienne Mr Pierre SOUBELET, Préfet de la Loire Mr Marc BONNEVILLE, Président Habitat et Humanisme Loire Mr Paul PONCEAU, Président de l ASL Mr Bernard DEVERT, Président Fondateur d Habitat et Humanisme 19h à 20h : Apéritif dînatoire 19

20 MAISON RELAIS MALESCOURT Fonctionnement de la maison relais Malescourt Implantation La maison relais Malescourt est implantée dans le quartier de Beaubrun Tarentaize, et précisément au 2 rue Malescourt à Saint-Etienne, dans un immeuble financé par l Etat, la Région, le Conseil Général, Habitat et Humanisme. La Foncière d Habitat et Humanisme est propriétaire de l immeuble et c est donc l Association Service logement, agence immobilière à vocation sociale, qui assure la gestion locative mais aussi sociale avec le concours des bénévoles d Habitat et Humanisme Loire. Habitations La maison relais Malescourt peut héberger 29 locataires, dont des familles ou personnes seules avec enfants, au sein de 24 logements individuels, répartis sur 4 étages : - 1 T2-4 T1bis - 19 T1 Equipements Les logements comprennent une kitchenette, une salle de bain avec WC et du mobilier (table, chaises, lit, table de chevet, étagère de la salle de bain). Les résidents peuvent emmener leur propre mobilier et enlever celui de la maison. Des oreillers, traversin et couette peuvent être prêtés par la maison relais. Les parties communes et le bureau des responsables de maison sont situés au premier étage. Le bureau est en face de l ascenseur, ce qui permet aux responsables de voir les allées et venues. L immeuble est sécurisé par un interphone, avec des badges afin de protéger les résidents les plus vulnérables. Les bureaux de l ASL et Habitat et Humanisme Loire sont dans le même immeuble, avec des entrées différentes. Lieu commun Une salle commune est à la disposition des résidents, qui tient lieu de salle-à-manger et pourra bientôt accueillir une télévision, une bibliothèque et des jeux de société. D autres salles sont communes mais fermées à clés lors de l absence des responsables de maison : cuisine, coin salon, buanderie, local technique. 20

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Résidence le Venasque

Résidence le Venasque Résidence le Venasque Quand le logement n est pas qu un toit Foyer de jeunes travailleurs de ST- Gaudens A.N.R.A.S Association Loi 1901. Partenaires financeurs : Conseil Général, CAF 31, DDASS 31, Ville

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

COMMUNICATION. Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires. Portraits de résidents sur la toile

COMMUNICATION. Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires. Portraits de résidents sur la toile Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires Portraits de résidents sur la toile I Portraits-video de gens ordinaires : des témoignages pour faire taire les préjugés

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD RÉSIDENCE L épine Laval à vos côtés au fil de la vie 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS LA RéSIDENCE L EPINE L environnement 4 Les locaux

Plus en détail

Projet pédagogique Accueils de loisirs MJC Aix-les-Bains

Projet pédagogique Accueils de loisirs MJC Aix-les-Bains Projet pédagogique Accueils de loisirs MJC Aix-les-Bains Constat de départ Depuis plusieurs années, la MJC organisait des «rencarts vacances» ; stages et initiations aux activités de la MJC pendant les

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE»

REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE» Centre Communal d Action Sociale Ville de Chassieu REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE» 6 RUE LOUIS PERGAUD 69680 CHASSIEU Tél. : 04.78.90.20.76 Approuvé par délibération 2012-09

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Le Projet pédagogique Secteur Adultes

Le Projet pédagogique Secteur Adultes Le Projet pédagogique Secteur Adultes I. Introduction... 2 II. Les Objectifs Généraux Statutaires Spécifiques au Secteur... 2 Le 2ème : Renforcer le lien social... 2 Le 3ème : Identifier et formaliser

Plus en détail

Livret d accueil des résidents

Livret d accueil des résidents Livret d accueil des résidents ACT LA BERLUGANE 71-73, avenue d'italie 75013 PARIS Téléphone : 01 45 86 75 90 Télécopie : 01 45 86 75 90 Messagerie : fanny.rault@cognacq-jay.fr Règles de fonctionnement

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE missiontice.ac-besancon.fr/college_mont_miroir 6, Rue de l Europe, 25120 Maîche Téléphone : 03 81 64 09 23 L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE SOMMAIRE Le collège L internat

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry

DOSSIER DE PRESSE. Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry DOSSIER DE PRESSE Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «ALLONVILLE» À AMIENS Vendredi 6 décembre 2013 à 15h30 Adoma - Résidence sociale «Allonville» 21 rue d Allonville,

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

La résidence Anne de Bretagne

La résidence Anne de Bretagne v o u s a c c u e i l l e ASSOCIATION RÉSIDENCES ET FOYERS Résidence Anne de Bretagne 1, allée de Bretagne 78130 Les Mureaux Téléphone : 01 30 22 80 00 Fax : 01 30 22 80 10 annedebretagne@arefo.com www.arefo-arpad.com

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 N de dossier :. Date de la demande :.. /.. /.. PERSONNE(S) ET STRUCTURE AYANT EFFECTUE L ENTRETIEN Travailleur social qui oriente :.. Structure :.. Référent

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence immobilière à vocation sociale Merci de Retourner ce Dossier à : HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale 81

Plus en détail

SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES. Livret d Accueil - 1 -

SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES. Livret d Accueil - 1 - SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES Livret d Accueil - 1 - Sommaire Contrat de soins p 3 Contrat de séjour d occupation de l appartement Règlement intérieur d occupation de l appartement p 6 Fiche sociale

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale De Sainte-Maxime LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME

Centre Communal d Action Sociale De Sainte-Maxime LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME Tél : 04.94.96.33.32 Fax : 04.94.56.77.67 Contact : lestilleuls@ste-maxime.fr - 1 - Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE E.H.P.A.D DU CENTRE HOSPITALIER DE HAGUENAU

MAISON DE RETRAITE E.H.P.A.D DU CENTRE HOSPITALIER DE HAGUENAU MAISON DE RETRAITE E.H.P.A.D DU CENTRE HOSPITALIER DE HAGUENAU 2009 PRESENTATION ET AGENCEMENT La Maison de Retraite du Centre Hospitalier de HAGUENAU (E.H.P.A.D. : Etablissement d Hébergement pour Personnes

Plus en détail

RESIDENCE LES MARRONNIERS

RESIDENCE LES MARRONNIERS RESIDENCE LES MARRONNIERS Bienvenue Les résidents et le personnel du foyer logement vous souhaitent la bienvenue. Ce livret d accueil vous est offert afin de vous permettre de mieux connaître l établissement

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES HIBISCUS

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES HIBISCUS Résidence Seniors LES HIBISCUS RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Hibiscus Quartier Massy Opéra 3 allée de Biarritz 91300 Massy 01 80 38 00 55 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE Adoma - Résidence sociale «Carabacel» 3 rue de la Gendarmerie 06 000 Nice Adoma propose des solutions de logement et d hébergement

Plus en détail

Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées?

Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées? Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées? Conférence-débat n 2 Bernadette MOREAU, Directrice de la Compensation à la CNSA ; Professeur Alain DOMONT, Professeur à l Hôpital Corentin

Plus en détail

Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004)

Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004) Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004) Entre Madame ou Mademoiselle Et la représentante du C.H.R.S. Le Grand Saint Jean de l association Le Grand Saint Jean

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Association Laïque des Accueils de Loisirs Educatifs Quartier de la plaine 40800 Aire sur l Adour PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Eugénie Les bains Année 2014/15 Projet pédagogique TAP

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Les services garantis. Les services personnalisés. Nos engagements de service. Jour après jour, nous vous simplifions la vie

Les services garantis. Les services personnalisés. Nos engagements de service. Jour après jour, nous vous simplifions la vie Les services garantis Les services personnalisés Nos engagements de service Jour après jour, nous vous simplifions la vie Pour France Loire, être au plus près de ses locataires, c est une vocation. Rechercher

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO

PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO 2009.2010 SOMMAIRE I) Présentation des accueils. II) Le fonctionnement. III) 1-L alimentation 2-Les relations 3-Le rythme de vie 4-Santé et hygiène 5-Les activités

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS 1.1 LES ATELIERS DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS Les usagers du SESVAD de par leurs pathologies, leurs handicaps, leur parcours social, familial, peuvent être en rupture avec leur environnement, leurs

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Contrat de séjour. Conditions d admission

Contrat de séjour. Conditions d admission Décret n 2004-1274 du 26 novembre 2004, Journal Officiel du 27 novembre 2004. Le présent contrat de séjour est conclu entre d une part, l établissement : Foyer Clairefontaine 11 impasse des Jardins 69009

Plus en détail

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES»

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES» Dossier de Presse Pension de Famille «LES PLEIADES» 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Juin 2014 - Construction de la Pension de Famille «LES PLEIADES», Aix-en-Provence (route

Plus en détail

INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012

INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012 INAUGURATION de la RESIDENCE DES ARTS MAISON INTERNATIONALE 11 Rue GAMBETTA St Etienne Le 5 octobre 2012 HISTORIQUE Situé sur l axe principal du Tramway de Saint-Etienne, à mi chemin entre la Mairie et

Plus en détail

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale Résidence Pierre Brossolette Centre Communal d Action Sociale Situation de la résidence Pierre Brossolette La RÉSIDENCE Pierre BROSSOLETTE, située dans le quartier des Gondoles Nord de Choisy-le-Roi, jouxte

Plus en détail

CONSEILS POUR BIEN CHOISIR SA MAISON DE RETRAITE

CONSEILS POUR BIEN CHOISIR SA MAISON DE RETRAITE 2015 CONSEILS POUR BIEN CHOISIR SA MAISON DE RETRAITE Nantes Entour Age CLIC de Nantes Tél : 02.40.99.29.80 Fax : 02.40.99.29.84 Accueil : 10, rue Léopold Cassegrain Adresse postale : Nantes Entour Age

Plus en détail

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE 1, RUE PAUL PONC - 84000 T. 04 90 88 06 65 - FAX 04 90 89 11 86 espacepluriel@ccasavignon.org ACTIVITÉS SERVICES 2012-2013 Centre Communal d Action Sociale 1, RUE PAUL PONC 84000 T. 04 90 88 06 65 FAX

Plus en détail

Programme. ateliers, débats, permanences JUILLET / AOÛT 2015. Tout pour orienter les 12-25 ans

Programme. ateliers, débats, permanences JUILLET / AOÛT 2015. Tout pour orienter les 12-25 ans Tout pour orienter les 12-25 ans Programme JUILLET / AOÛT 2015 ateliers, débats, permanences Ateliers multimédia tous les mercredis après-midi sur inscription (création de sites internet, retouche d image

Plus en détail

FOYER-LOGEMENT Fondation de Rothschild 9-15 rue Lamblardie 75012 PARIS Téléphone : 01.43.47.52.00 Fax : 01.43.46.78.44.

FOYER-LOGEMENT Fondation de Rothschild 9-15 rue Lamblardie 75012 PARIS Téléphone : 01.43.47.52.00 Fax : 01.43.46.78.44. FOYER-LOGEMENT Fondation de Rothschild 9-15 rue Lamblardie 75012 PARIS Téléphone : 01.43.47.52.00 Fax : 01.43.46.78.44 Présentation Le Foyer Logement Conçu et agencé pour conjuguer indépendance, liberté

Plus en détail

Conseil Habitat Jeunes Nord Isère. Rapport d activité 2011

Conseil Habitat Jeunes Nord Isère. Rapport d activité 2011 22 impasse des 4 vents 38090 Villefontaine Tel : 06 09 83 22 65 - fax 04 74 27 87 62 - e mail : chj@umij.org www.umij.org Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes du Nord Isère Conseil Habitat

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012 Belfort, le 30 janvier 2012 Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer La Ville de Belfort inaugure le Domicile Protégé, un lieu de vie spécifiquement adapté aux personnes atteintes

Plus en détail

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres»

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» Plan d accès RER B station du vert galant Autoroute A1 et A3 sortie Tremblay en France, Villepinte Livret d accueil Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» 12 avenue Pasteur 93290 Tremblay en France

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple DOSSIER DE PRESSE PREMIERE PIERRE Mardi 27 mai à 17h00 Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple Communiqué de presse 27 mai 2014 CONSTRUCTA Promotion et Les Villages d Or posent la première pierre

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Maison d Enfants. Les Pléiades. Livret d accueil

Maison d Enfants. Les Pléiades. Livret d accueil Maison d Enfants Les Pléiades Livret d accueil Bienvenue aux Pléiades Bonjour, Vous allez séjourner dans l un des établissements de l Association des Dames de la Providence. Ce livret a été conçu à votre

Plus en détail

Participez à la fondation de L rche à Strasbourg

Participez à la fondation de L rche à Strasbourg Participez à la fondation de L rche à Strasbourg Pour réinventer la vie ensemble Vivre ensemble, Avec et sans handicap mental... Le projet de L rche à Strasbourg Au plus près de la vie ordinaire Dans le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Visite de l espace rencontre parents/enfants «Le Lien»

DOSSIER DE PRESSE. Visite de l espace rencontre parents/enfants «Le Lien» Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 26 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Visite de l espace rencontre parents/enfants «Le Lien» Samedi 29 novembre 2014 à 11 heures

Plus en détail

Tableau des prestations

Tableau des prestations Tableau des prestations Prestations= services Modalités= outils/mise en œuvre du service /comment fait on? Références qualités : quelle qualité attend t-on du service rendu? Avoir un toit /Avoir un logement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

Prévention d impayés de loyer - Rapport d activité 2008

Prévention d impayés de loyer - Rapport d activité 2008 Logis de l agglomération Grenobloise : 04 76 49 84 29 logisdesiles2@wanadoo.fr D A N S C E N U M É R O : Nos missions et réponses 2 Commission 2 Caractéristiques des publics Intérêt du dispositif 3 4 Bilan

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Association Résidence - Foyer

Association Résidence - Foyer Association Résidence - Foyer www.leshirondelles.asso.fr Bienvenue A la Résidence Foyer Les Membres du Conseil d Administration, la Directrice, le Directeur adjoint et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

Chantegrillet. Foyer Résidence. pour Personnes Agées

Chantegrillet. Foyer Résidence. pour Personnes Agées Foyer Résidence pour Personnes Agées Chantegrillet Résidence Chantegrillet 7 chemin de Chantegrillet 69340 Francheville 04 78 59 14 26 chantegrillet@mairie-francheville69.fr www.mairie-francheville69.fr

Plus en détail

Ses missions, ses actions

Ses missions, ses actions CCAS centre communal d'action sociale Guide du CCAS de la Ville de Meylan Ses missions, ses actions www.meylan.fr le centre communal d sociale de meylan Au plus près des habitants Le CCAS (Centre communal

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR!

CE QU IL FAUT SAVOIR! VOICI VOUS ÊTES DEMANDEUR DE LOGEMENT? TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! SERVICE LOGEMENT Hôtel de Ville 5 avenue du Président Wilson 78520 LIMAY Tél. : 01 34 97 27 01 Ouvert du lundi au vendredi : 8h30-12h /

Plus en détail

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX Tél. : 05 34 01 91 00 Fax : 05 34 01 57 40 ehpaddessources@orange.fr L ANIMATION AU CŒUR DU PROJET L animation Page 1

Plus en détail

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION Historique Le Foyer Logement de Châteauboeuf a été créé par la Municipalité de Fort-de- France désireuse d apporter une solution au problème de logement des personnes

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS Introduction Laurie MARINO LA PRATIQUE DU PSYCHOLOGUE A DOMICILE : une pratique récente Il y a peu de traces de celle-ci avant les années 70

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans.

Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans. Téléchargez le guide sur www.cc-sudestuaire.fr Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans. Guide pratique Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

BILAN 2010 ACTIONS LOGEMENT TEMPORAIRE :

BILAN 2010 ACTIONS LOGEMENT TEMPORAIRE : BILAN 2010 ACTIONS LOGEMENT TEMPORAIRE : ACCUEIL, INFORMATION, ORIENTATION LOGEMENT INTERGENERATIONNEL Le service logement temporaire de la Communauté de Communes du Diois est en place depuis février 2007.

Plus en détail

AU SOMMAIRE : - p.2 et 3 : le dossier pédagogique : les bonnes relations - p.4 et 5 : l IRCEM et vous - p.6 : la vie du RAM

AU SOMMAIRE : - p.2 et 3 : le dossier pédagogique : les bonnes relations - p.4 et 5 : l IRCEM et vous - p.6 : la vie du RAM L écho du RelaisOCTOBRE 2015 Le magazine du RAM d Ormes AU SOMMAIRE : - p.2 et 3 : le dossier pédagogique : les bonnes relations - p.4 et 5 : l IRCEM et vous - p.6 : la vie du RAM Rédigé en collaboration

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 ACCUEILS PERISCOLAIRES : L accueil périscolaire est ouvert le lundi,

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Fiche action 3 Accompagnement des personnes en situation de précarité

Plus en détail