RAPPORT D ACTIVITE 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE 2010"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITE 2010 Ce rapport d activité se compose de deux parties Une première partie rend compte de l activité à la maison relais provisoire à Raspail et au logement T3 situé rue Elisée Reclus, de Janvier à Octobre 2010, partie rédigée par Mr Arnaud Hoibian Une deuxième partie rend compte du déménagement de Raspail à la Maison relais Malescourt sur la fin d année 2010, partie rédigée par Marylise Granger et Aurélie Begon 1

2 Sommaire Raspail Présentation 4 Mission 4 Public / capacité 4 Habitations 4 Lieu commun 4 Redevance 4 Public 5 Comment s organise la vie à Raspail? 6 Les temps collectifs 6 Les repas 6 Les activités 8 Les moments partagés 9 Le conseil des résidents 9 La maison relais intégrée dans un quartier Les différentes instances 11 Conseil de quartier 11 Contrat Urbain de Cohésion Sociale Les acteurs du territoire 12 Les structures socioculturelles 12 Maison de quartier de Babet 12 Amicale Laïque de Beaubrun 12 Amicale Laïque de Tardy 12 La police de proximité 12 Commerçants de proximité 12 Les médecins de proximité 13 Atelier bois «les copeaux d abord» 13 Les Assistantes Sociales de secteur 13 La Maison de l emploi Le lien vers l extérieur 14 Les copropriétaires 14 La bibliothèque Municipale 14 Animations culturelles 15 Aide à domicile, services ambulatoires et tutelles 16 2

3 Malescourt Après quelques mois de chantier à Malescourt 16 L inauguration de la maison relais Malescourt 17 Fonctionnement de la maison relais Malescourt 20 Implantation 20 Habitation 20 Equipement 20 Lieu commun 21 Redevance 21 Salariés 21 Matériel et mobilier 21 Repas 21 Activités 22 Procédure d admission 22 Les premiers locataires : premiers emménagements lundi 13 décembre Annexe : population accueillie 24 3

4 Présentation Mission Les maisons relais s adressent à des personnes isolées, vulnérables, en grande difficulté sociale, qui ne peuvent trouver, du moins à court terme et du fait de leur situation sociale et personnelle, un équilibre de vie dans un logement individuel. Les maisons relais s inscrivent dans une logique d habitat durable, sans limitation de durée, et dans un cadre semi-collectif valorisant la convivialité et l intégration dans un environnement social. La maison relais est située provisoirement au 1, place Raspail Saint-Etienne au Rez-de-chaussée d un immeuble de copropriétaire. La maison est implantée dans le quartier de Beaubrun/ Tarentaize. Elle a ouvert ses portes en Décembre Un logement rue Elisée Reclus est rattaché à la maison. Une seconde maison relais située au 2 rue Malescourt, gérée par l ASL ouvrira prochainement ses portes dans le quartier Beaubrun. Cette maison se veut un lieu d accueil de logement intergénérationnel susceptible de prendre en compte différentes problématiques et handicaps. Cette nouvelle maison relais aura une capacité de 29 places pour 24 logements de type studio T1, T1bis et T2, et souhaite répondre à l accueil d une population en situation d isolement et de rupture sociale. Public / capacité Habitations : 6 studios et 1 T3 (situé rue Elisée Reclus), dont 4 sont susceptibles de recevoir Internet. Lieu commun : une salle commune est à leur disposition. Elle a une fonction de cuisine, buanderie et coin café qui permet des échanges et des régulations propres à une vie semi collective. Nous l avons ouverte au service ambulatoire qui vient rencontrer les résidents, en notre présence ou en dehors. Redevance : A partir de janvier 2010, les 6 logements sont conventionnés en résidence sociale (auparavant ALT) avec un montant de redevance qui ouvre droit aux aides au logement. La redevance prend en compte les charges liées à un logement (l eau, électricité, chauffage, assurance de l appartement ainsi que de l utilisation du lave-linge et du sèche-linge collectif). Ce qui a modifié pour les résidents, de façon significative, le coût du logement. Une rénovation de chaque logement est programmée pour l automne 2010 ce qui donnera à chacun plus de confort, de sécurité par la mise en conformité aux normes. Dès l ouverture de la maison relais Malescourt ces six logements seront classifiés en résidence sociale. La partie commune ne sera alors plus active ni utilisée. 4

5 Public : 4 hommes et 2 femmes isolé(e)s 1 famille (Rue Elisée Reclus) Le public accueilli a de faibles ressources (2 personnes perçoivent les minima sociaux, 2 les ASSEDICS et AHH, 1 est à la retraite, 1 est active en insertion et formation). Sur la maison relais, 3 résidents sont âgés de 20 à 25 ans et 3 autour de 60 ans. Sur le logement en ALT une famille a intégré un logement autonome en bail glissant en septembre Une femme seule avec 3 enfants occupent actuellement le logement. Au cours de l année 2010, un résident a pu entamer un soin d aide psychiatrique et a construit un espace de parole qu il s est approprié progressivement. Un résident nous a permis de rencontrer les services en lien avec son parcours d insertion professionnelle ce qui nous a permis de valider et de rencontrer l ensemble des partenaires en lien avec les services d insertion (savs, tuteur, psychologue et l employeur). Traversant une période de doute et de renoncement, le lien construit avec les résidents et les services accompagnements nous ont permis de remotiver ce résident et d éviter une rupture fortement préjudiciable à son avenir et à la vie dans la maison relais. En avril 2010 nous avons accueilli une personne ayant eu un parcours psychiatrique important, cette admission nous a permis de réactualiser notre lien avec les services spécialisés et de construire à cette occasion un projet de convention. Cet accueil validé par le SAO pour la partie sociale et par le service psychiatrie adulte pour la partie médicale, a pu se réaliser dans des conditions très intéressantes et nous a permis de construire des réponses adaptées à l accueil de personnes ayant eu des parcours psychiatriques. Notamment par exemple de proposer, en accord avec notre direction, l espace commun pour un résident qui ne souhaitait pas avoir des entretiens ambulatoires dans sa chambre, qui est son espace de vie. Enfin un résident a préféré quitter la maison relais pour des raisons matérielles et a souhaité retourner dans sa famille prête à l accueillir de nouveau. Ces mouvements de résidents nous amènent à considérer la maison relais comme un sas vers autre chose et celle-ci a parfaitement joué son rôle de lieu ressource dans laquelle le résident a pu remobiliser et concrétiser un projet personnel. 5

6 Les temps collectifs : Comment s organise la vie à Raspail? Les repas : Ils sont au nombre de trois par semaine un le mardi soir et deux petits déjeuners, le lundi et jeudi matin. Ils ont pour objectif la cohésion des résidents. Le repas est alors générateur de lien et permet l évocation du quotidien mais aussi d avoir des discutions plus diversifiées (loisirs, actualités, débats souvent vifs). Ils sont élaborés avec les personnes. Les résidents s inscrivent à l avance au repas et accompagnent le responsable de maison faire les courses. Ils s investissent aussi dans la préparation de ce dernier. Chaque résident trouve sa place et a une responsabilité en fonction de ses moyens et envie. Les menus du soir sont élaborés en fonction des suggestions ou des envies des résidents : ils essayent dans la mesure du possible d être équilibrés, variés et surtout d intégrer de la viande et des légumes. Pour certains, c est l occasion de manger équilibré au moins une fois par semaine, à satiété et à moindre coût. On essaye aussi d élaborer des plats simples afin que tous les résidents puissent cuisiner (chacun leur tour) et même apprendre pour le refaire éventuellement chez eux. Cela permet de travailler avec les bénévoles sur l alimentation, l hygiène et la diversité culinaire. Ainsi tous les résidents se souviennent d un couscous mémorable organisé par une amie des bénévoles H.H et de la soirée magnifique qui a suivie. Une des résidentes a un BEP en cuisine collective, et nous essayons de valoriser ses connaissances et savoir-faire lors de l élaboration et de la préparation des repas. Après le repas, les résidents font la vaisselle et le ménage. C est un autre temps au cours duquel les discussions émergent. Lors de nos repas, nous invitons de temps en temps, les travailleurs sociaux ou intervenants (aide à domicile, tutelle) qui sont auprès des résidents. Les résidents invitent, de temps en temps, des amis ou parents. La maison relais doit être un lieu convivial, ouvert sur l extérieur. Il est important que les résidents puissent faire rentrer, inviter des personnes dans «leur maison». Parfois après le repas, nous regardons un film proposé par un des résidents ou jouons aux cartes, jeux de société. 6

7 Les bénévoles de HH apportent aux résidents des accompagnements adaptés à leurs demandes et offrent un espace de parole important tant sur les expériences de la vie professionnelle, l alimentation, les loisirs, bref l ensemble des éléments qui intéressent les résidents. La cohésion de la maison relais pourrait ainsi se mesurer à la participation de l ensemble des résidents. L absence répétée d un de ceux-ci est souvent un signe de distanciation du lien, sur lequel il est parfois difficile de mettre un mot. Les petits déjeuners sont l occasion de réinscrire dans la vie des résidents, du moins pour ceux qui sont inactifs, des points de repères dans les horaires. A contrario nous avons proposé des moments de petits déjeuners plus tôt pour ceux qui travaillent afin de valoriser leur implication professionnelle. Ces moments formels ou informels sont l occasion d échanges sur les tensions, les projets, les aspirations des résidents et de faire le point sur leur quotidien. Comme il n y a pas de permanence le week-end, le vendredi après midi et la journée du lundi sont des moments riches en échanges, tant pour préparer le week-end que pour évoquer ce que les résidents ont fait ou auraient aimés faire ou feront la prochaine fois. Nous fêtons les anniversaires des résidents, ce qui permet d organiser un moment vraiment pour eux. Il s agit d un plat qu ils souhaitent nous faire partager, d une soirée qui leur est plus consacrée avec la remise d un cadeau personnalisé. Souvent ce sont les autres résidents qui nous conseillent l achat et en général cela correspond très bien. De la joie, parfois des larmes émergent lors de ces moments festifs et les bénévoles de HH présents sont d un précieux réconfort. C est important pour ceux qui reçoivent car ils ont peu ou pas de personnes proches qui pensent à cet événement. Généralement c est un moment fort, émouvant, pour chacun d entre eux, moments ou les émotions jaillissent notamment quand le cadeau reçu correspond bien à la personne du résident (fan de Johnny qui reçoit une anthologie sur son idole ; passionné d histoire qui reçoit une vidéo sur un événement historique.) Nous avons essayé au deuxième trimestre 2010 de mettre en place des repas partagés pour le midi. Le repas du soir soit du fait de la fatigabilité des résidents a parfois été annulé faute de participant. 7

8 Le temps partagé de midi permet de favoriser des moments d échanges dans une journée qui paraît parfois longue aux résidents en manque de lien social. Ce dispositif plus simple à organiser a été apprécié par les résidents et ceux-ci ont facilement participé. Nous avons donc gardé le principe du repas de midi deux fois par semaine, le repas du mardi soir et le petit déjeuner du jeudi matin qui permet de rencontrer le résident qui part travailler. Même s il faut régulièrement remotiver les personnes pour leur participation et malgré le petit nombre de résidents (6), il y a en moyenne 4 résidents au repas (un peu moins pour les petits déjeuners). Ces temps collectifs se sont diversifiés et multipliés. Ils sont souvent attendus car pour certains ce sont les seuls moments de la semaine où ils ne sont pas seuls, ou ils peuvent échanger et sortir de leur logement. Les activités : Nous partons du principe que ce sont les résidents qui font vivre «la maison». Ce sont donc eux qui sont, majoritairement, à l initiative des projets de loisirs et sorties. Les sorties sont proposées et choisies pendant les conseils des résidents. Elles sont financées par le budget animation de la maison relais mais aussi par les résidents qui donnent toujours une petite participation. Pour chaque projet se mesure la difficulté de la mise œuvre et de l organisation. Planifier des activités et des sorties, fait que parfois, les demandes restent à l état de projet. La ligne de conduite en œuvre à la maison reste celle de ne pas faire à leur place mais d appuyer les bonnes volontés pour réaliser. Cette année, les résidents ont souhaité faire : - Randonnée à St Genest Malifaux, le 25 mai. - Au centre nautique de la St Victor Sur Loire, le 27 août. - Pique-nique à la journée à la foire aux chevaux de Bellevue la Montagne, le 20 Octobre. - Au planétarium. - Au cinéma avec un bénévole d HH. - Il y a eu de la velléité de participer à l activité paint-ball, accro-branche...activités que les résidents peuvent mener par eux-mêmes. Par exemple, ils se sont organisés entre eux pour aller à Walibi. - La mairie, service animation a gracieusement offert des places aux résidents pour des matches de foot ASSE. - Le club de basket a offert des places pour la finale entre le Puy et St Etienne. - Une sortie randonnée équestre. - Différents projets en lien avec les bénévoles de Habitat et Humanisme. Les opportunités sont nombreuses mais parfois l adhésion des résidents fait défaut. 8

9 les moments partagés : Outre ces repas institutionnalisés ou les sorties organisées, des moments de convivialité ont lieu autour d un café ou lors d un échange devant l ordinateur avec la mise en place d Internet. Le responsable de maison profite de ces moments pour informer les résidents sur les expositions, manifestations ou pièces de théâtre gratuites qui ont lieu dans le quartier. Les résidents participent très volontiers aux courses dans le quartier pour la préparation des repas, occasion de rencontrer les commerçants et habitants du quartier. Ils sont reconnus par ces derniers et souvent bénéficient de petites attentions, comme par exemple des prix moins chers ou des produits en plus. Le responsable de la maison leur donne l information, les accompagne dans l objectif d aller vers l extérieur. le conseil des résidents : Cette réunion convie l ensemble des résidents, le responsable de maison, le responsable de la structure et le représentant des bénévoles d Habitat et Humanisme. Elle est organisée une fois par mois et préparée par la présidente qui a été élue en septembre parmi les résidents (2 ème élection depuis l ouverture de la maison). Cette réunion permet de clarifier des modes de fonctionnement, de faire évoluer le règlement intérieur, les plannings d utilisation des espaces communs, des machines à laver et autre. Ces réunions essentielles pour tous permettent de réaffirmer la place de chacun, la responsabilité collective, de mettre les usagers face à leurs responsabilités et de clarifier l intervention et l accompagnement social. Actuellement la présidente est une jeune personne qui a mis du temps à s intégrer dans le collectif. Aujourd hui, elle a pris des responsabilités, fait des efforts pour parler à chacun. Elle prend son rôle à cœur pour préparer ses conseils. Même si parfois des moments de doute la traverse, elle est devenue progressivement consciente de ses capacités à gérer cette fonction et pose des questions très pertinentes. Ce conseil des résidents est un lieu ouvert à la discussion et permet d entendre la parole de chacun sur la vie dans la maison, même pour ceux qui sont plus en retrait ou en difficulté. Cela permet souvent de lever des incompréhensions et de faire émerger des projets. 9

10 La maison relais intégrée dans un quartier La Maison Relais Raspail est implantée au cœur de trois quartiers populaires «Beaubrun Tarentaize - Séverine» de Saint-Etienne. Ces quartiers, très commerçants, subissent une réfection des bâtiments et des accès routiers. La Maison évolue au sein d un réseau regroupant une population particulièrement hétérogène issue de l immigration d Afrique du Nord, de l essor industriel minier du siècle dernier. L implication de la maison relais envers les dispositifs du quartier Tarentaize/Beaubrun nous a permis de favoriser l inscription des résidents dans le dispositif existant. Ainsi un de nos résidents s est orienté vers l amicale Tardy pour des jeux de société. Un autre a participé à l atelier vélo à l amicale Beaubrun. Une résidente très autonome a préféré s inscrire dans un club de sport en centre ville. Le rôle du responsable de maison est d aider les résidents à organiser et chercher les informations. Nous avons souhaité ouvrir la maison aux voisins du quartier : certains sont venus boire un café, d autres demander des informations sur la structure, certains faire une animation chants - musique et d autres ont été invités par les résidents. La maison relais est ouverte sur des quartiers regroupant de multiples acteurs. Ces intervenants entretiendront avec la structure (Malescourt) des relations informelles telles que les commerçants, la police de proximité et des relations formelles instituées par des échanges établis. Au deuxième trimestre 2010, nous avons eu le souci de travailler à l intégration des résidents et de la future maison dans le quartier. Cela a consisté à : 1. la présence aux différentes instances, 2. la communication et présentation de la structure, du projet aux acteurs sociaux, 3. faire de la maison un lieu ouvert et amener les résidents à créer du lien social. Nous souhaitions aussi rencontrer de façon plus formelle les partenaires du secteur médico-social en lien avec les résidents. Dans ce même mouvement d immersion dans le quartier, nous avons pu rencontrer les responsables du groupe alphabétisation, et réfléchir avec eux à l opportunité de proposer des ateliers dans la salle commune de la maison relais en présence des résidents. Ceux-ci se sont montrés réticents à recevoir et à se confronter à des personnes extérieures. Le projet reste en gestation pour arriver à convaincre les résidents et amener plus de vie dans la maison relais. 10

11 1. les différentes instances : Conseil de quartier : mis en place et animé par la municipalité dans chaque quartier de la ville Le conseil se réunit tous les 2 ou 3 mois. Il regroupe les habitants du quartier «Beaubrun, Tarentaize, Séverine» et les élus. Ce comité permet aux habitants d être acteurs de leur quartier et de rencontrer les élus. L installation soudaine des Roms dans les bâtiments inhabités du quartier a soulevé de nombreuses questions et débats chez les résidents. Néanmoins peu sont susceptibles de se déplacer dans cet espace public. Nous essayons de les mobiliser en leur faisant comprendre l intérêt de telles rencontres dans leur vie quotidienne. Les résidents ont été invités aussi à une rencontre organisée par l amicale du quartier concernant la dépendance et l addictologie. Seul un résident a fait l effort de s y déplacer et a pu intervenir de façon pertinente. Nous faisons un compte-rendu aux résidents. Contrat Urbain de Cohésion Sociale : La ville de Saint-Etienne, dans le cadre des CUCS, anime des commissions où les intervenants socioculturels qui interviennent dans le quartier peuvent exposer leurs projets et échanger avec les partenaires. Les instances se sont bien intensifiées et solidifiées au fur-à-mesure des rencontres. La maison relais Malescourt se veut inscrite dans le quartier et actrice dans le réseau socioéducatif. Dans le cadre du projet jardin de la Maison relais, des réflexions sont menées tant sur l aménagement et l ouverture mais aussi sur son partage éventuel à d autres structures «école, amicale, jardins pédagogiques...» en lien avec les Projets Ville. L atelier santé ville a été sollicité pour une réflexion qui sera à conduire sur l alimentation des résidents, l intégration du potager et des productions dans l alimentation de ces derniers. Cette dimension partenariale souhaitée sera menée dans l idée d intégrer les résidents aux différentes instances et de les rendre partie prenante notamment dans l appropriation du projet jardin. 11

12 2 les acteurs du territoire: Les structures socioculturelles : -Maison de quartier de Babet Des contacts avec la maison de Quartier du Babet ont permis d échanger sur les attentes et besoins des résidents ainsi que sur les activités proposées (mutualisation des transports pour des sorties communes, balade dans le Pilat) -Amicale Laïque de Beaubrun Les activités proposées à l Amicale Laïque de Beaubrun s adressent à un public jeune (6 à 20 ans). Un contact a été pris, mais rien à ce jour n a été mis en place. -Amicale Laïque de Tardy L Amicale de Tardy (situé à 200 m de la maison) accueille plutôt des adultes. Elle organise régulièrement des après-midis jeux de société, des repas à thème, des soirées Une aide à domicile qui intervient chez l un des résidents, nous a fait connaître ce lieu. Les résidents s y rendent souvent accompagnés d un bénévole. C est un lieu où les résidents peuvent échanger avec des gens différents et où ils ne sont pas repérés comme résidents d une structure d accueil. Un de nos résidents y joue régulièrement aux cartes. C est moment qu il attend, de part son isolement renforcé par une grande timidité. La police de proximité : Le responsable de Maison a rencontré les agents de police de proximité afin de présenter la structure. Leur présence rassure les résidents qui savent qu ils peuvent se diriger vers la police pour d éventuels problèmes internes ou externes à la maison relais. Il n y a pas de présence de professionnel les soirs et week-ends. Il est donc important que les résidents sachent faire appel aux services de police, comme dans le droit commun. Commerçants de proximité : Les courses (pour les repas du mardi soir) réalisées auprès des commerçants du quartier ont permis de faire connaître aux résidents les différents magasins de proximité et aux commerçants de connaître la maison relais et les usagers. Connus et repérés, les résidents se sentent en sécurité. Certains commerçants demandent même des nouvelles des résidents qu ils n ont pas vus depuis longtemps. Le responsable de maison a rencontré les salariés de la pharmacie pour la présentation de la maison relais. Cette démarche est essentielle au vu des problèmes de santé des résidents liés à une grande précarité autant affective que matérielle. Pour un résident avec des difficultés de mobilité, le pharmacien a mis à disposition un échantillon de paires de lunettes afin de les faire essayer. 12

13 Les médecins de proximité : Les résidents de la Maison relais ont souvent une santé fragile et des soins sont nécessaires. Les Conseillères ESF ont rencontré un médecin, qui a son cabinet dans la même rue que la structure actuelle, afin de présenter la maison et les besoins éventuels en matière de santé. Cette rencontre a permis de faire le lien entre les professionnels de santé et les résidents qui se sentent en confiance et savent qu ils peuvent solliciter les médecins, identifiés par la structure. La proximité est importante car elle permet d une part pour ceux qui ont des difficultés à se déplacer de se rendre plus facilement à leur consultation et d autre part les médecins hésitent moins à venir à domicile quand c est nécessaire. Le médecin passe même voir un résident, le soir, en sortant de son cabinet pour lui faire passer une ordonnance, prendre des nouvelles ou pour une urgence. Atelier bois «les copeaux d abord» : Nous avons pu les rencontrer d abord pour les connaître et visiter le local atelier, qui est fortement équipé. Dans l avenir une convention pourrait être signée pour des utilisations ponctuelles avec la participation des résidents, en lien avec le projet d organisation du jardin (cabane à outils, mangeoire pour les oiseaux, barrières, tables de jardins...). Les Assistantes Sociales de secteur : L accompagnement social, lié au logement, à la santé et à l emploi, est renvoyé sur le droit commun et assuré par les professionnels référents sur le secteur de «Tarentaize, Beaubrun, Séverine» du Conseil Général, à qui nous avons déjà présenté le projet. Ce sont généralement les mêmes assistantes sociales qui suivent plusieurs des résidents. Cela permet une meilleure connaissance des rôles de chacun, des structures et du public. Le responsable de maison a pu créer des liens avec ces partenaires importants pour les résidents. La Maison de l emploi : Elle regroupe l ensemble des services : Mission locale Pôle Emploi - Agences diverses ayant trait à l emploi. Trois résidents de la Maison relais ont moins de 26 ans et deux sont demandeurs d emploi. La mission Locale est leur interlocuteur privilégié en matière de recherche d emploi. La proximité de la Mission Locale permet aux jeunes résidents de s y rendre régulièrement et de rester ainsi mobilisés sur leur projet professionnel. Un partenariat est à l étude pour la prise en charge des résidents de moins de 26 ans. Une convention est en cour d élaboration. Le déménagement de la mission locale sur une autre implantation n a pas permis de finaliser à ce jour la convention 13

14 3 le lien vers l extérieur : Les copropriétaires : La maison relais provisoire se situe dans un immeuble regroupant cinq copropriétaires. Les résidents sont désormais bien identifiés et les relations plus harmonieuses. Ainsi s il y a des incidents ou des nuisances (sonores ou autres, comme par exemple le passage d un câble dans les murs), les éléments sont repris et une modification des attitudes ou des conduites est demandée et généralement acceptée. Régulièrement, nous échangeons avec le responsable des copropriétaires afin de réguler les problèmes lorsqu il y en a. Cette année la fête des voisins ne s est pas faite comme l an passé et c est regrettable car cela a eu un impact très positif sur les liens avec les autres habitants de l immeuble. Les résidents restent sensibles à leur image et ont du mal à accepter les intrusions dans la pièce commune lorsque par exemple des membres d associations du quartier ont été invités pour mieux connaître la structure. Ils ont en effet peur d être stigmatisés, jugés. Lors d un conseil de résidents, nous avons proposé d ouvrir la salle commune pour une activité proposée aux gens du quartier : les résidents se sont prononcés négativement. Les résidents appréhendent en fait de voir le lieu commun envahi (ne serait ce que quelques heures par des personnes extérieures.) Une dame du quartier, qui fait de l animation musicale, est néanmoins devenue une invitée régulière à la demande d un résident particulièrement isolé et propose de temps en temps aux résidents des goûters musicaux. Le lieu commun a été bien investi par les résidents qui le respecte et y sont très attachés. Ils font souvent des réflexions sur le ménage de la partie commune, les portes qui restent ouvertes... qui traduisent bien la notion de «maison relais» comme un «chez soi», même pour la partie commune. La Maison Relais va subir un changement de statut et des travaux vont être entrepris. Dans ce cadre là, le Directeur de l ASL rencontre les copropriétaires et les résidents pour leur faire part de l état d avancement du projet. C est ainsi l occasion de pouvoir se faire rencontrer les résidents et les propriétaires sur un projet qui les concernent tous. La bibliothèque Municipale : La médiathèque municipale est implantée dans le quartier de Tarentaize. Son accès facile permet au responsable de Maison d accompagner une première fois les résidents afin de les aider à y retourner seul, pour l emprunt d ouvrages ou pour participer aux projections de courts métrages. 14

15 De plus, la bibliothèque organise des soirées thématiques au cours desquelles des lectures publiques sont réalisées ; les résidents sont informés par le responsable de maison des dates et les accompagne dans leurs demandes. Une médiatrice sociale a récemment été engagée par la médiathèque, un travail en partenariat avec elle va se faire courant de l année 2010 afin de définir comment amener les usagers à venir à la bibliothèque, quelles sont leurs demandes Animations culturelles : Le responsable de maison relais propose aux résidents l information la plus complète possible sur les animations qui ont lieu dans le quartier et dans la ville. Le coût, même si parfois c est un argument avancé, est modéré par le fait que les résidents bénéficient de tarif préférentiel, voire même de places gratuites, mais ceux y sont peu sensibles. Il y a souvent chez les résidents une difficulté d être dans ce qu ils imaginent sans doute incessible pour eux. L accès à la culture (notamment le théâtre) peut être difficile car les personnes en difficultés sociales et/ou isolées se disent que ces loisirs ne sont pas pour eux, qu ils ne sont pas assez cultivés. Le rôle du responsable est d avoir des échanges afin de motiver les résidents L accompagnement et le dialogue pour ce type de sorties sont donc d autant plus importantes. Dans le cadre de la journée international des femmes, nous avons assisté collectivement à un après-midi théâtre et contes. Le partenariat avec la Ville de Saint-Etienne et le service des sports a donné lieu à la remise de plusieurs entrées gratuites pour participer à des manifestations sportives telles que les matchs de football au stade Geoffroy Guichard ou de basket. Ces sorties sont accompagnées par le responsable de Maison et des bénévoles. Elles sont très appréciées des résidents car elles permettent aux personnes de «sortir de chez eux» et «de faire des choses mais pas tout seul». De plus l accompagnement social passe aussi par la culture. Toutes les informations sont affichés et/ou disponibles, régulièrement dans la pièce commune et/ou le panneau d affichage. La demande des résidents, s ils sont au moins deux, est prise en compte. Nous restons à leur disposition pour construire avec eux un projet, pour répondre à leur demande et finaliser ce projet. Une contribution financière est demandée afin de rester proche d une vie ordinaire. Il existe dans le quartier des troupes amateurs qui sont disposées à accueillir, avec des tarifs préférentiels, les résidents. 15

16 Aide à domicile, services ambulatoires et tutelles : Deux aides à domicile interviennent très régulièrement (pour un résident, tous les jours). Des liens se sont créés entre-elles et tous les résidents. Il leur arrive de venir partager avec nous un repas, d emmener un résident visiter un musée ou de créer des relations entre habitants et résidents. Comme la maison relais se veut être un lieu ouvert, les tutelles sont invitées à rester boire un café ou pour organiser une rencontre. Les services ambulatoires peuvent utiliser l espace commun si le résident ne souhaite pas les recevoir dans leur appartement. Cela permet aussi aux intervenants sociaux de voir dans quel cadre les usagers vivent. Tout ce travail a été réalisé en vue de l ouverture de la maison relais située rue Malescourt, dans le même quartier qu aujourd hui. L ouverture est donc attendue et connue des habitants et des institutions. 16

17 Après quelques mois de chantiers à Malescourt 17

18 L inauguration de la maison relais Malescourt, les 5 et 6 novembre 2010 Vendredi 5 novembre 2010 : De 14h à 15h : Visite de la maison, des logements autonomes. De 15h à 17h : Trois conférences débats : Mme Carole POMEON, référente Maison relais d Habitat & Humanisme France Mr Thierry TORCHE, récit d un parcours de vie dans la rue Mr Gilles PORTE, Historique du projet Malescourt 18

19 De 17h à 19h : Inauguration officielle Mr Maurice Vincent, Maire de Saint-Etienne Mr Pierre SOUBELET, Préfet de la Loire Mr Marc BONNEVILLE, Président Habitat et Humanisme Loire Mr Paul PONCEAU, Président de l ASL Mr Bernard DEVERT, Président Fondateur d Habitat et Humanisme 19h à 20h : Apéritif dînatoire 19

20 MAISON RELAIS MALESCOURT Fonctionnement de la maison relais Malescourt Implantation La maison relais Malescourt est implantée dans le quartier de Beaubrun Tarentaize, et précisément au 2 rue Malescourt à Saint-Etienne, dans un immeuble financé par l Etat, la Région, le Conseil Général, Habitat et Humanisme. La Foncière d Habitat et Humanisme est propriétaire de l immeuble et c est donc l Association Service logement, agence immobilière à vocation sociale, qui assure la gestion locative mais aussi sociale avec le concours des bénévoles d Habitat et Humanisme Loire. Habitations La maison relais Malescourt peut héberger 29 locataires, dont des familles ou personnes seules avec enfants, au sein de 24 logements individuels, répartis sur 4 étages : - 1 T2-4 T1bis - 19 T1 Equipements Les logements comprennent une kitchenette, une salle de bain avec WC et du mobilier (table, chaises, lit, table de chevet, étagère de la salle de bain). Les résidents peuvent emmener leur propre mobilier et enlever celui de la maison. Des oreillers, traversin et couette peuvent être prêtés par la maison relais. Les parties communes et le bureau des responsables de maison sont situés au premier étage. Le bureau est en face de l ascenseur, ce qui permet aux responsables de voir les allées et venues. L immeuble est sécurisé par un interphone, avec des badges afin de protéger les résidents les plus vulnérables. Les bureaux de l ASL et Habitat et Humanisme Loire sont dans le même immeuble, avec des entrées différentes. Lieu commun Une salle commune est à la disposition des résidents, qui tient lieu de salle-à-manger et pourra bientôt accueillir une télévision, une bibliothèque et des jeux de société. D autres salles sont communes mais fermées à clés lors de l absence des responsables de maison : cuisine, coin salon, buanderie, local technique. 20

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches.

FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches. FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches.fr REGLEMENT INTERIEUR Préambule Le Foyer des Jeunes Travailleurs

Plus en détail

15/12/2010 APRE Désignation de l aide Critères d éligibilité Plafonds Observations Justificatif à produire LOGEMENT

15/12/2010 APRE Désignation de l aide Critères d éligibilité Plafonds Observations Justificatif à produire LOGEMENT APRE LOGEMENT -Aides au déménagement d une durée minimum de 6 mois à temps plein, - 1500 euros pour les DE non éligibles à l aide de Pôle Emploi. - Aides à l entrée dans les lieux : abonnements aux énergies,

Plus en détail

Salles de réception Domaine de la Printanière TARIFS 2015

Salles de réception Domaine de la Printanière TARIFS 2015 Salles de réception Salle réception pour événement privé, mariage, anniversaire, baptême, communion : Capacité 50 personnes (selon disposition de la salle cocktail/diner) Mise à disposition de la salle

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR DES PROFESSIONNELS DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE proches de chez vous Roanne 31-33 rue Alexandre Raffin 42300 Roanne Autonomie 53 rue de la République 42600 Montbrison 23 rue d'arcole 42000 Montbrison

Plus en détail

Demande de logement social

Demande de logement social Ministère chargé du logement Cadre réservé au service Demande de logement social Article R. 441-2-2 du code de la construction et de l habitation Numéro de dossier : N 14069*02 Avez-vous déjà déposé une

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS?

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS? Mise à jour Septembre 2011 Un assistant maternel est agréé par le Conseil général. Il peut moyennant rémunération, accueillir habituellement et de façon non permanente des mineurs : - à son domicile (art.

Plus en détail

PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI

PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI JANVIER 2013 PRINCIPES DE BASE Le service EMPLOI est basé à la délégation : 18 rue Docteur Guindey 27000 Evreux Tél : 02 32 33 05 90 L équipe : Des bénévoles

Plus en détail

La résidence Anne de Bretagne

La résidence Anne de Bretagne v o u s a c c u e i l l e ASSOCIATION RÉSIDENCES ET FOYERS Résidence Anne de Bretagne 1, allée de Bretagne 78130 Les Mureaux Téléphone : 01 30 22 80 00 Fax : 01 30 22 80 10 annedebretagne@arefo.com www.arefo-arpad.com

Plus en détail

Résidence pour Actifs

Résidence pour Actifs 3-5, rue Raymond Kopa 85500 LES HERBIERS 09.70.80.82.21. reslemail@etablieres.fr www.etablieres.fr Résidence pour Actifs «LE MAIL» La résidence «Le Mail» accueille des actifs, à partir de 16 ans, en situation

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres»

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» Plan d accès RER B station du vert galant Autoroute A1 et A3 sortie Tremblay en France, Villepinte Livret d accueil Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» 12 avenue Pasteur 93290 Tremblay en France

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL POUR NOUS JOINDRE LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Adresse :

LIVRET D ACCUEIL POUR NOUS JOINDRE LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Adresse : POUR NOUS JOINDRE Adresse : Logement-Foyer «Les Jonchères» Promenade du Pré Pelote 49610 Mozé sur Louet Téléphone : 02 41 45 72 45 LIVRET D ACCUEIL LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Fax : 02 41

Plus en détail

Bienvenue chez vous! www.residences-valentin-hauy.com. Vivre en toute autonomie

Bienvenue chez vous! www.residences-valentin-hauy.com. Vivre en toute autonomie Vivre en toute autonomie www.avh.asso.fr L Association Valentin Haüy a été fondée en 1889 et reconnue d utilité publique en 1891. Elle a pour vocation d aider les aveugles et les malvoyants à sortir de

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Pour faire suite à votre demande, veuillez trouver ci-joint les documents nécessaires pour établir votre dossier de demande de logement.

Pour faire suite à votre demande, veuillez trouver ci-joint les documents nécessaires pour établir votre dossier de demande de logement. Tours, le Madame, Monsieur, Pour faire suite à votre demande, veuillez trouver ci-joint les documents nécessaires pour établir votre dossier de demande de logement. L Association Jeunesse et Habitat propose

Plus en détail

Bien préparer financièrement ses études supérieures

Bien préparer financièrement ses études supérieures Bien préparer financièrement ses études supérieures Mise à jour 23 septembre 2014 Vous êtes élève en classe de terminale en lycée d enseignement général, technologique ou professionnel, et vous envisagez

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Ecole nationale supérieure d architecture de Grenoble BIENVENUE

Ecole nationale supérieure d architecture de Grenoble BIENVENUE Ecole nationale supérieure d architecture de Grenoble BIENVENUE Guide pratique pour les étudiants étrangers souhaitant s'inscrire à l'école nationale supérieure d'architecture de Grenoble, dans le cadre

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Livret d informations

Livret d informations Livret d informations 37, av du R.P. Umbricht 35400 SAINT-MALO Tél : 02 99 40 29 80 Fax : 02 99 40 29 02 www.centrevarangot.com fjt@centrevarangot.com Bonjour, Ce livret d accueil vous permettra de prendre

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap LIVRET D ACCUEIL POLE MEDICO-SOCIAL Services Accueil de Vie Services Habitat et Social Animation Socio-Culturelle POLE TRAVAIL PROTEGE Edition du 30 juin 2014 Solidarité Doubs Handicap SOLIDARITE DOUBS

Plus en détail

SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES. Livret d Accueil - 1 -

SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES. Livret d Accueil - 1 - SERVICE APPARTEMENTS THÉRAPEUTIQUES Livret d Accueil - 1 - Sommaire Contrat de soins p 3 Contrat de séjour d occupation de l appartement Règlement intérieur d occupation de l appartement p 6 Fiche sociale

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Information et orientation

Information et orientation Information et orientation Des services sociaux peuvent vous informer et vous accompagner Proxim Social Service d accueil, d information et d orientation physique et téléphonique. 0805.01.2530 appel gratuit

Plus en détail

Vider la maison. Souhaiter contribuer à la conservation de la maison, avoir envie de voir l intérieur de la maison avant travaux

Vider la maison. Souhaiter contribuer à la conservation de la maison, avoir envie de voir l intérieur de la maison avant travaux Vider la maison Atelier 1 Objectif : Organiser un ou deux samedis où les habitants sont invités à venir vider la maison. L activité se conclut par un repas simple et offert. Juin 2015 à octobre 2015 Organisateur

Plus en détail

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR CCAS d HEROUVILLE SAINT CLAIR EHPAD 504 quartier de Val 14200 HEROUVILLE ST CLAIR Tél : 02.31.46.23.40 Fax : 02.31.95.58.30 CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR 1 Le présent document définit les règles

Plus en détail

Participez à la fondation de L rche à Strasbourg

Participez à la fondation de L rche à Strasbourg Participez à la fondation de L rche à Strasbourg Pour réinventer la vie ensemble Vivre ensemble, Avec et sans handicap mental... Le projet de L rche à Strasbourg Au plus près de la vie ordinaire Dans le

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ

Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ - 1 - Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ RESIDENCE LE VERGER Rue de la Mairie 56700 MERLEVENEZ Le présent contrat est

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Ce soir, nous inaugurons un nouveau lieu pour un nouveau service mis à la disposition

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale Résidence Pierre Brossolette Centre Communal d Action Sociale Situation de la résidence Pierre Brossolette La RÉSIDENCE Pierre BROSSOLETTE, située dans le quartier des Gondoles Nord de Choisy-le-Roi, jouxte

Plus en détail

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI MAI 2013 LA COOPÉRATIVE - William Daniels - Mai 2013 - Réf. 500 LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE POLE-EMPLOI.FR POLE-EMPLOI.FR PÔLE EMPLOI VOUS ACCOMPAGNE DURANT TOUTE VOTRE RECHERCHE Le chômage est une période

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Observatoires de la vie étudiante Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Enquête menée dans quatre grands établissements d enseignements supérieur de Midi-Pyrénées : Toulouse 1

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 29 juin 2015 Chaque

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Règlement d aide sociale facultative C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Le présent règlement d aide sociale facultative précise les règles selon lesquelles

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Mariage au Château en Provence

Mariage au Château en Provence Mariage au Château en Provence Château La Tour Vaucros est une demeure privée qui offre aux amoureux de la Provence, le calme et la douceur d un lieu d exception. Célébrez votre mariage, anniversaire ou

Plus en détail

Logements Entraide Générations

Logements Entraide Générations Logements Entraide Générations Présentation Logements Entraide Générations développe une idée simple : loger des jeunes entre 18 et 30 ans, à la recherche d un logement chez un sénior disposant d une chambre

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS L association «Les Petits Malins» a pour mission d organiser et de mettre en place des activités socio-éducatives pour les enfants à partir de trois ans

Plus en détail

La participation citoyenne et la politique locale

La participation citoyenne et la politique locale La participation citoyenne et la politique locale Comment sommes-nous arrivés à s intéresser à la participation citoyenne? Avant l arrivée du Plan de Cohésion Sociale à Waremme (avril 2008), nous étions

Plus en détail

FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE

FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE PRESENTATION Depuis 1902, l Association d Ecogia, institution d inspiration chrétienne, exploite, à Genève, un foyer à l enseigne «Foyer International». Celui-ci accueille

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour»

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Service d accueil de jour -SAJE- est implanté sur le 19 e arrondissement de Paris et accueille

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès Maintien

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud)

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Arnaud Arnaud a 32 ans. Il présente de l'autisme et une déficience intellectuelle modérée. Arnaud vit seul dans sa maison. En journée, il va dans un service

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

Le Centre Communal. avec et pour ses séniors

Le Centre Communal. avec et pour ses séniors Le Centre Communal d'action Sociale de la ville de Béziers avec et pour ses séniors Le service Vie Sociale et Animation : maintenir le lien social... Les clubs d'animation : des lieux de rencontre, d'échange

Plus en détail

Journée de formation - Service Civique

Journée de formation - Service Civique Journée de formation - Service Civique Accueillir et accompagner un jeune en engagement de Service Civique «Le tuteur, un rôle fondamental pour le respect de l esprit du Service Civique, et la réussite

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro LIVRET D'ACCUEIL EHPAD Valle Longa 0495532200 Sialare www.vallelonga.fr 20117 Cauro LE MOT D ACCUEIL Madame, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à la résidence Valle Longa de Cauro. Valle Longa,

Plus en détail

PRATIQUE SPORTIVE. En cas d absence le licencié doit toujours prévenir son responsable d équipe et son entraîneur principal.

PRATIQUE SPORTIVE. En cas d absence le licencié doit toujours prévenir son responsable d équipe et son entraîneur principal. PRATIQUE SPORTIVE 7. La participation à la vie sportive Tout licencié s engage à participer régulièrement au sein de son équipe : - aux entraînements, - aux matches amicaux, - aux tournois de l équipe,

Plus en détail

Vignes-Benettes Grandchamp

Vignes-Benettes Grandchamp Conseil de Quartier Vignes-Benettes Grandchamp COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU 17 FÉVRIER 2010 Présents : Pauline AMADEI, Présidente du Conseil de quartier, Pascal SIMONNET, Vice-Président du Conseil de

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement Présentation de l établissement Le collège Saint-Michel est une unité pédagogique autonome faisant partie du groupe scolaire Saint-Michel qui comprend l école, le collège, les lycées et le Centre de Formation

Plus en détail

Groupes d'entraide Mutuelle

Groupes d'entraide Mutuelle GEM Groupes d'entraide Mutuelle parrainés par Espoir-74 Sallanches Annemasse " Le Lien qui fait du Bien " " Au p'tit Vélo " 143 rue du Mont Blanc, 3 ter avenue du Léman 74700 Sallanches 74100 Annemasse

Plus en détail

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Contact presse : agence mc3 T. 05 34 319 219 mc3@mc3com.com SOMMAIRE Changer le

Plus en détail

GESTION IMMOBILIERE. Me MACHEDA Stéphane & Me PONCET-PERE Isabelle VOTRE IDENTITE

GESTION IMMOBILIERE. Me MACHEDA Stéphane & Me PONCET-PERE Isabelle VOTRE IDENTITE GESTION IMMOBILIERE Me MACHEDA Stéphane & Me PONCET-PERE Isabelle Par quel biais avez-vous connu nos annonces? Paru vendu (Internet, journal) Office de Tourisme Autres :.. Radio Flotteurs Agence Immobilière

Plus en détail

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES Article 1 Bénéficiaires Le restaurant scolaire municipal accueille les enfants scolarisés dans les écoles DU RPI OZENAY-PLOTTES.

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 L an deux mil quatorze le mardi 09 septembre à 20h30, le Centre Communal d Action Social de la commune d Esnandes, dûment convoqué,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Chalet Florimont Gryon, Vaud (altitude 1200 m)

Chalet Florimont Gryon, Vaud (altitude 1200 m) Maison de vacances et de convalescence pour aînés Gryon, Vaud (altitude 1200 m) Bienvenue à la montagne! Le est un lieu de vacances, de repos et de convalescence pour les aînés et les personnes au bénéfice

Plus en détail