VERSION au Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive»"

Transcription

1 VERSION au Prjet du CNOSF pur le sprt français Une ambitin : «Passer d une natin de sprtifs à une natin sprtive» Une clé : «Rénver le mdèle sprtif français» Faire du sprt un élément central d un prjet de sciété, dnt les effets sernt ressentis à lng terme, à l hrizn 2030, suppse de créer à tus les niveaux de décisin et dans tus les dmaines un «réflexe sprt». C est parce que c est la missin du muvement sprtif français d être au service de la ppulatin, de la France et de l lympisme que le CNOSF suhaite aujurd hui traduire sn expérience en prspectives et l exprimer à travers un prjet. C est parce que nus avns aussi l envie d inspirer une génératin, et même tutes les génératins, que nus nus devns d affirmer ntre ambitin lympique. 1

2 I. LES CONSTATS 3 I-1. Le sprt une cmpsante essentielle d un prjet de sciété 3 I- 2. Le muvement sprtif : unité et slidarité 3 I-3. Une rganisatin du sprt en France datant des années 60 4 II. LES MISSIONS DU MOUVEMENT SPORTIF FRANÇAIS 4 III. QUELLE VISION POUR LE SPORT DE DEMAIN? 5 III. 1. Faire du sprt un élément central d un prjet de sciété 5 III. 2. Repenser la gestin du sprt en France 5 IV. QUELS OBJECTIFS? 6 IV.1. Pur le sprt français 6 a. Favriser l accès aux activités physiques et sprtives de tus et à tus les âges de la vie 6 b. Miser sur le sprt pur la jeunesse 6 c. Renfrcer la capacité de perfrmance du sprt de haut niveau 7 d. Accrître le raynnement internatinal de la France 8 e. Dévelpper la prfessinnalisatin 8 IV.2. Pur le muvement sprtif français 9 a. Dévelpper le nmbre de licenciés et l autnmie financière du muvement sprtif en s appuyant sur des ressurces nuvelles 9 b. Valriser et dévelpper l apprt écnmique et sciétal du muvement sprtif pur le pays 9 V. ORGANISATION GLOBALE : COMMENT FAIRE EVOLUER LE MODELE SPORTIF FRANÇAIS? 10 V.1. La relatin avec l Etat 10 V.2 La relatin avec l ensemble des acteurs 11 VI. ORGANISATION GLOBALE : LE ROLE DU CNOSF. 12 VI.1. La représentatin du muvement sprtif auprès des puvirs publics et de la sciété civile 12 VI.2. Les actins au bénéfice et pur le cmpte des fédératins 13 VI.3. L écnmie 13 VI.4. La représentatin en France du CIO 14 VI.5. L ambitin lympique 14 2

3 I. Les cnstats I-1. Le sprt une cmpsante essentielle d un prjet de sciété La pratique sprtive cnstitue une activité d intérêt général. En effet, le sprt est pratiqué régulièrement par 60 % des Français, près de un sur quatre est licencié dans un club sprtif affilié à l une des 97 fédératins membres du CNOSF. Le muvement sprtif français, premier des muvements assciatifs et le plus apprécié des Français seln différentes enquêtes d pinin, regrupe assciatins animées par près de 3,5 millins de bénévles, et générant emplis privés et publics directement liés au sprt. La dépense sprtive représente 1,9 % du PIB, il réalise les meilleures audiences télévisuelles. Le sprt est transversal et les enjeux de dévelppement qui lui snt liés, cncernent de nmbreux secteurs: Educatin Santé Ecnmie et finances Travail, empli Aménagement du territire Intérieur Justice Slidarité, chésin sciale Affaires étrangères Cllectivités lcales Dévelppement durable Turisme Transprts Agriculture Cmmerce extérieur Outre-mer A l image de ce qu nt fait d autres pays, la France dit dnc davantage mettre le sprt au cœur de ses préccupatins éducatives, de santé, d aménagement du territire, d intégratin, de ntriété, de raynnement internatinal. I- 2. Le muvement sprtif : unité et slidarité Le sprt est pluridimensinnel : sprt lisir, sprt amateur, sprt de haut niveau, sprt prfessinnel... Tutes ces pratiques snt indissciables et interdépendantes pur plusieurs raisns : Leurs finalités snt liées puisqu il s agit de dévelpper la pratique pur le plus grand nmbre tut en permettant l accessin au plus haut niveau de ceux qui en nt le talent et l envie. Des mécanismes de slidarité financière, à l intérieur d une même discipline, u entre plusieurs disciplines, nt été institués et fnctinnent en tute autnmie. Unité, slidarité et diversité des pratiques snt indissciables de la prtectin de l éthique du sprt et de la garantie de l équité des cmpétitins. 3

4 I-3. Une rganisatin du sprt en France datant des années 60 Le muvement sprtif français s est affirmé dès la fin du XIX siècle avec l apparitin des premières unins de clubs qui nt préfiguré les fédératins sprtives. Ce muvement a pris sn essr avec la li de 1901 sur la liberté d assciatin. Le mdèle sprtif français date des années 60 et a été cnstruit autur de l Etat et du muvement sprtif, l interventin étatique cncernant initialement le haut niveau puis le dévelppement de la pratique en général par la suite. Il n a que peu évlué depuis et n a tenu cmpte ni de l implicatin des cllectivités territriales, qui snt aujurd hui le premier financeur public du sprt en France, ni du changement des dnnées écnmiques. Celui-ci est lié ntamment à la diversificatin des pratiques et à la mbilisatin crissante du mnde de l entreprise. Ce mdèle n a pas pris en cnsidératin nn plus la vlnté, maintes fis affirmée du muvement sprtif, d assumer davantage de respnsabilités. Le cntexte français est abslument unique en Eurpe de l Ouest, cmme l indiquait déjà en 2003 l enquête Vcasprt cmmanditée par l unin eurpéenne sur la participatin respective des ministères, rganismes réginaux u représentatin du muvement sprtif à la guvernance du sprt. Par ailleurs, et depuis les années 90, l Unin Eurpéenne s est intéressée au sprt sus l angle des grands principes du drit eurpéen. Depuis, l UE tend de plus en plus à recnnaître et à prendre en cmpte la spécificité du sprt. II. Les missins du muvement sprtif français Pierres angulaires du dispsitif, les clubs ne snt pas exclusivement destinés à la cmpétitin mais prpsent des activités, par un encadrement qualifié, avec d autres finalités (lisirs, bien-être, ). Il s agit également de lieux de scialisatin des pratiquants avec un certain nmbre d apprentissages : celui de la règle, du respect de si, du respect des autres, de la transmissin de valeurs humanistes Tut cela crrespnd à une ntin plus large d utilité sciale. Les clubs et assciatins snt regrupés au sein des fédératins qui nt pur bjet de prmuvir les activités dnt elles nt la gestin, qu elles sient cmpétitives u nn. Les fédératins nt une relatin avec les pratiquants de leurs disciplines par le biais de la licence. Au-delà d être un titre juridique uvrant drit à participer aux activités de la fédératin, la licence traduit également une appartenance, l adhésin de sn titulaire à l bjet scial de la fédératin et à ses missins. De plus, les fédératins snt représentées dans les territires par des instances décncentrées : cmités réginaux, u ligues, cmités départementaux. Elles peuvent également créer des ligues prfessinnelles pur gérer le secteur prfessinnel. Les fédératins snt membres du Cmité Natinal Olympique et Sprtif Français. Elles snt regrupées en quatre cllèges : fédératins lympiques (31), fédératins sprtives (nn lympiques 47), fédératins affinitaires et multisprts (14), fédératins sclaires et universitaires (5). Il existe aussi des rganisatins qui snt membres assciés (10). Par rapprt à certains pays, le CNOSF présente la particularité d être un «fédérateur» des fédératins, mais également d être l unique représentant en France du Cmité Internatinal Olympique. Les missins priritaires du CNOSF snt dnc les suivantes : - Représenter le Cmité Internatinal Olympique en France et défendre ses valeurs. - Représenter le muvement sprtif français auprès des puvirs publics et défendre ses intérêts, cnfrmément aux dispsitins légales du cde du sprt. - Regruper en sn sein les fédératins sprtives et agir au nm et pur le cmpte de celles-ci. Afin de dispser d un maillage territrial, le CNOSF est représenté dans les territires par des Cmités Réginaux, Départementaux, Territriaux Olympiques et Sprtifs, les CROS, CDOS et CTOS. Ceux-ci cnstituent, avec les instances décncentrées des fédératins, le muvement sprtif territrial. 4

5 III. Quelle visin pur le sprt de demain? III. 1. Faire du sprt un élément central d un prjet de sciété Faire du sprt un élément central d un prjet de sciété, dnt les effets sernt ressentis à lng terme, à l hrizn 2030, suppse de créer à tus les niveaux de décisin et dans tus les dmaines un «réflexe sprt» pur «Passer d une natin de sprtifs à une natin sprtive» Le sprt peut d autant plus juer un rôle fédérateur dans un prjet de sciété qu il représente un triple enjeu pur la France : Par sa cntributin sciétale : Educatin à la cityenneté, éducatin pur les jeunes Bien être et santé pur le plus grand nmbre Lien scial, cityenneté, bénévlat Dévelppement durable Prmtin de l égalité des chances Vecteur d ptimisme Par sn rôle écnmique : Emplis Equipements et matériels Aménagement du territire, turisme Médiatisatin Créatin de valeur ajutée Par sn apprt à la natin : Haut niveau Grandes manifestatins Innvatins technlgiques Francphnie Raynnement de la France Vecteur de dynamisme Le sprt dit dnc être cnsidéré cmme un investissement et nn cmme une charge. Il est un levier de crissance écnmique, de prgrès scial. Sa transversalité fait que «le sprt, c est bien plus que du sprt». Par ailleurs, à l image du message des JO de Lndres «Inspirer une génératin», une candidature française à l rganisatin des Jeux Olympiques et Paralympiques purrait avir un rôle d accélérateur d un prjet sciétal mettant le sprt au cœur de ses préccupatins. III. 2. Repenser la gestin du sprt en France A l aune des défis auxquels le sprt dit faire face, il cnvient de mettre en place une nuvelle rganisatin, plus efficiente, au service des pratiquants, pensée seln les rientatins suivantes : Simplifier : cela suppse : Une clarificatin du rôle de chaque acteur et une meilleure articulatin des différentes actins menées. Un allègement des cntraintes administratives et une simplificatin des démarches administratives. Cela est d autant plus imprtant que le muvement sprtif repse sur la mbilisatin de nmbreux bénévles qui le snt avant tut pur mener à bien des prjets. Optimiser, il s agit de mutualiser pur éviter les dublns u les superpsitins d initiatives et d actins. Cette mutualisatin, ntamment des ressurces, purrait être engagée chez l ensemble des acteurs du sprt : administratin, fédératins, clubs, Elle est d ailleurs cmplémentaire de la ntin de subsidiarité, laquelle est surce d écnmies et d efficacité. Respnsabiliser, c est déléguer aux autres acteurs du sprt, et en particulier aux fédératins, les dmaines d interventins ù ils snt le plus efficaces, l administratin puvant assurer le cntrôle de la bnne exécutin des actins bénéficiant d un financement public. 5

6 IV. Quels bjectifs? IV.1. Pur le sprt français a. Favriser l accès aux activités physiques et sprtives de tus et à tus les âges de la vie Le sprt pris en cmpte dans un prjet de sciété suppse en particulier d accrître le nmbre de pratiquants. L bjectif est dnc que : La mbilisatin de tus les acteurs (Etat, cllectivités, entreprises) sit cnvergente pur mettre en place des actins et des mesures incitatives destinées à augmenter le nmbre de pratiquants. Les fédératins prpsent des ffres de pratiques adaptées, ntamment dans le dmaine nn cmpétitif, aux nn pratiquants et aux pratiquants hrs clubs afin que ceux-ci deviennent à terme des licenciés. Il est à suligner que les disciplines nn cmpétitives snt également un vecteur de dévelppement. Prpsitins : Affirmer la recnnaissance de l utilité sciale des assciatins sprtives, de l engagement bénévle et la vlnté de faciliter le fnctinnement des clubs par l allègement des prcédures tut en leur prpsant un accmpagnement efficace. Renfrcer les mesures permettant la recnnaissance du bénévlat : validatin des acquis de l expérience, btentin d autrisatins d absence pur bligatins sprtives, cuverture assurantielle spécifique, autres Dévelpper avec les myens assrtis dans les quartiers dits sensibles, des prjets sprtifs, basés sur la respnsabilisatin des jeunes et avec le cncurs des éducateurs, bénévles et prfessinnels. Cncevir et réaliser des équipements sprtifs adaptés aux différentes frmes de pratiques physiques et sprtives et pur tus les publics. Encurager tut dispsitif de recnnaissance et de valrisatin de la licence sprtive fédérale, parce que le sprt c est bien mieux dans un club. Accrître la sensibilisatin et favriser l accès à la pratique du plus grand nmbre. Faire de la pratique sprtive, de ses bienfaits sur la santé et le bien-être des ppulatins, à tus les âges de la vie, une pririté de santé publique dans laquelle le CNOSF et les fédératins juent un rôle essentiel. Faciliter la relatin avec le Ministère de la santé et les ARS et inscrire les actins dans le cadre de la plitique eurpéenne du sprt. b. Miser sur le sprt pur la jeunesse Le sprt cnstitue un vrai défi en directin de la jeunesse. Or, seulement un jeune sur tris pratique en 2013 une activité physique et sprtive dans un club. C est la raisn pur laquelle il s agit de : Elargir la culture sprtive des jeunes et favriser la diversité des pratiques en instituant des passerelles entre le système éducatif et le muvement assciatif sprtif (décuverte de pratiques, prductin d utils pédaggiques pur les enseignants, ), ntamment dans l applicatin des nuveaux rythmes sclaires. Valriser la perfrmance sprtive dans le parcurs sclaire (exemple du baccalauréat) et universitaire. 6

7 Mettre en place dès l écle primaire le parcurs sprtif de l enfant et en faire un util de sensibilisatin à l intérêt de la pratique sprtive, tut en veillant à l accmpagnement de chacun dans ce parcurs. Faire de l EPS le pint de départ de ce parcurs sprtif et engager les enseignants dans sa mise en œuvre et sn suivi. Prpsitins : Faciliter l adhésin des jeunes au club sprtif, élément frt de cityenneté, écle d acquisitin de repères et de valeurs. Cnslider les relatins avec l éducatin natinale, dévelpper les passerelles entre système éducatif et muvement assciatif sprtif ntamment au travers de la réfrme des rythmes sclaires. Mettre en œuvre le parcurs sprtif de l enfant. Valriser la pratique sprtive dans le cursus des étudiants. c. Renfrcer la capacité de perfrmance du sprt de haut niveau Parmi les indicateurs de raynnement internatinal d un pays, figure sa représentativité en matière sprtive. Pur la renfrcer, il s agit de : Mettre en place un statut de l athlète de haut niveau et des autres acteurs qui cncurent à la perfrmance (entraîneurs, médecins, ) Favriser le suivi-sci-prfessinnel des athlètes de haut niveau, à la fis durant leur carrière (duble prjet : un prjet sprtif mené de pair avec un prjet prfessinnel), et pur leur après-carrière (recnversin). Optimiser la stratégie et l'rganisatin relatives au sprt de haut niveau, ntamment en assciant l Etat, le muvement sprtif, les cllectivités et le mnde de l entreprise. Cela dit ainsi permettre d amélirer la détectin, la frmatin sprtive et le perfectinnement des athlètes en vue d accrître les résultats des équipes de France, ntamment les titres, au niveau mndial u eurpéen. Prpsitins : Instaurer une structure unique de crdinatin regrupant tus les acteurs du sprt de haut niveau. En cnfier le piltage au CNOSF qui sera également chargé de dévelpper un système d échanges et de cpératin entre fédératins. Permettre aux sprtifs de haut niveau de bénéficier des cnditins ptimales requises, ntamment administratives, financières et matérielles, pur qu ils puissent atteindre leur meilleur niveau sprtif. Garantir un véritable statut de sprtif de haut niveau qui définisse des drits, tant pur le présent que pur l avenir, au regard ntamment de la brièveté de leur carrière. Organiser, à travers le maillage territrial, des pôles d expertise et de haut niveau assurant une duble chérence, hrizntale au sein du territire et verticale avec les fédératins. 7

8 d. Accrître le raynnement internatinal de la France Le sprt peut cntribuer au psitinnement de la France sur la scène internatinale. A cette fin, il est prpsé : Favriser la cpératin avec le muvement sprtif des autres pays et ntamment ceux francphnes. Laisser aux rganes décncentrés des fédératins des territires d utre-mer la pssibilité d être «membre asscié» des instances sprtives internatinales. Obtenir l'rganisatin en France de grands évènements sprtifs u institutinnels (exemple de cngrès des instances sprtives internatinales). Favriser l'accessin de dirigeants français à des fnctins au sein d instances sprtives internatinales. Prmuvir le savir-faire français des différents acteurs, et ntamment des entreprises, à l ccasin d évènements sprtifs rganisés en France u à l étranger. Assurer une meilleure crdinatin de tus les acteurs (muvement sprtif, Etat, entreprises) intervenant à l internatinal. Elabrer des études afin de valriser l impact écnmique de l rganisatin des grands événements en France, ntamment pur la/les cllectivité(s) lcale(s) d accueil. Prpsitins : Affirmer, en matière de relatins internatinales, le rôle pilte et respnsable du muvement sprtif représenté par le CNOSF, tut en y assciant l ensemble des parties prenantes cncernées. Accmpagner cette ambitin d un financement adapté à une stratégie de cnquête, tant sur le plan de la capacité des dirigeants à ccuper des pstes à respnsabilité que de celle d btenir et rganiser de grands événements sprtifs u institutinnels. e. Dévelpper la prfessinnalisatin Le dévelppement de la pratique ne peut être réalisé que si le muvement sprtif se structure, en matière d emplis, qu ils sient administratifs u d encadrement sprtif. Cela nécessite : Le financement, via le CNDS et en vertu du principe de mutualisatin, des emplis au sein des instances décncentrées des fédératins afin qu elles accmpagnent les clubs dans leur structuratin et leur prfessinnalisatin. Une identificatin des besins en matière d empli afin d adapter les frmatins et les qualificatins. Cela suppse de créer un bservatire de l empli au niveau natinal qui capitaliserait les diagnstics territriaux sur l empli (nmbre d emplis, fnctin, typlgie ). Une adaptatin des frmatins aux besins en matière d empli. Cela suppse de s appuyer sur les fédératins en leur permettant de frmer et de délivrer des qualificatins cncernant l encadrement sprtif, ntamment pur des besins ccasinnels. Elles dispsent pur ce faire, de la cnnaissance technique de leur(s) discipline(s), ntamment en matière de sécurité, d un savir-faire et d une expérience. Une adaptatin au secteur sprtif des dispsitifs aidés en matière d emplis, avec la prise en cnsidératin de la spécificité du sprt. Prpsitins : Faire évluer les dispsitifs législatifs et règlementaires en lien avec la frmatin, à l effet d affirmer l expertise technique des fédératins dans les prcessus de qualificatin et de frmatin de l ensemble des certificatins prfessinnelles Avir une attentin particulière sur le dévelppement de l apprentissage et utiliser les brevets fédéraux cmme base de qualificatin des apprentis. 8

9 IV.2. Pur le muvement sprtif français a. Dévelpper le nmbre de licenciés et l autnmie financière du muvement sprtif en s appuyant sur des ressurces nuvelles Dans un cntexte cncurrentiel en termes d ffres de pratiques et cmpte tenu du caractère cntraint des finances publiques, le muvement sprtif dit diversifier ses activités et ses ressurces. A cet effet, les pistes de slutins suivantes divent être apprfndies : La diversificatin des activités des fédératins par la frmalisatin et la prpsitin d ffres de pratiques nn cmpétitives permettant ainsi d accrître le nmbre de licenciés. Cela nécessitera un accmpagnement des clubs en matière de structuratin (frmalisatin du prjet, cnditins d accueil, empli, équipements..). Le renfrcement de la prise de licence pur les pratiquants au sein des clubs affiliés à une fédératin. Des réflexins sur le cût de la ctisatin, cmpte tenu de la diversificatin prônée ci-dessus, permettant de valriser le service rendu par un encadrement prfessinnel. Le versement d une cntrepartie financière aux fédératins par les rganisateurs de manifestatins privées, autrisées par les dites fédératins. La mise en place de partenariats intégrant des dimensins autres que l image et la cmmunicatin et assciant les partenaires à la déclinaisn des prjets fédéraux. La créatin d utils pur prmuvir et faciliter la mise en place de dispsitifs de mécénat, et ntamment le mécénat de cmpétences, en particulier pur les prjets à vcatin sciétale menés par les fédératins. Prpsitins : Prendre en cmpte le nmbre de licences cmme paramètre bjectif incnturnable des critères de dévelppement Créer des pstes de cadres fédéraux financés par le CNDS, placés sus cntrat de drit privé, piltés par la fédératin et destinés à la prise en charge du dévelppement des pratiques Aider à la créatin (et au renfrcement) de clubs dans les territires carencés Dubler le plafnd du mécénat pur permettre aux entreprises qui l atteignent actuellement de puvir investir davantage en mécénat dans le sprt b. Valriser et dévelpper l apprt écnmique et sciétal du muvement sprtif pur le pays L bjectif est de faire recnnaître le muvement sprtif cmme un acteur majeur d un prjet de sciété qui inclut pleinement le sprt. A cette fin le muvement sprtif français dit faire : Cnnaître ses activités et ses apprts, ntamment la plus-value écnmique et sciale de ses actins et missins, Recnnaître par vie de cnséquence l élargissement de ses missins d intérêt général, vire de service public (scial, aménagement du territire ). Cette duble intentin implique : A curt terme, la réalisatin d une étude sur le pids écnmique du sprt et la valrisatin écnmique des actins sciétales du muvement sprtif, avec une mise en perspective par rapprt à d autres pays eurpéens. Cela repsera ntamment sur une étude de marché et une valrisatin de ce qui est fait par les fédératins, 9

10 A lng terme, la mise en place d un cmpte satellite du sprt pur recueillir les dnnées écnmiques et sciales du sprt en France, avec l intégratin des paramètres nécessaires (bénévlat, réductin des dépenses de santé liées à la pratique d une activité physique et sprtive, grands évènements sprtifs, sprt prfessinnel, ) Des actins de cmmunicatin du muvement sprtif en vue de valriser et de renfrcer sn psitinnement par rapprt à l ensemble des acteurs du pays. Prpsitins : Mesurer l impact écnmique et scial du muvement sprtif à travers un cmpte satellite du sprt Réaliser chaque année un tableau de brd permettant de mettre en exergue l apprt écnmique du muvement sprtif amateur et prfessinnel au budget de l Etat V. Organisatin glbale : cmment faire évluer le mdèle sprtif français? V.1. La relatin avec l Etat Il cnvient de «repenser» la relatin pur que s instaure un véritable partenariat en substitutin à la ntin de tutelle étatique. Cela suppse ntamment de mener cnjintement, Etat/muvement sprtif, une réflexin cmmune sur les sujets suivants : Le périmètre du service public du sprt et par vie de cnséquence sn cntenu et sa prtée pur les fédératins. L encadrement technique d Etat, à savir les Cnseillers techniques Sprtifs (CTS). Plusieurs questins divent être débattues cncernant les cadres d Etat : Le statut des CTS, actuellement «places auprès» des fédératins u des rganes décncentrés de ces dernières et leur management, avec ntamment : La nminatin du DTN sur prpsitin du Président de la fédératin. Le mde de gestin entre la fédératin, u ses rganes décncentrés et les CTS durant leur péride d'affectatin. La gestin des carrières dans le temps des cadres d Etat. La mise en place, parallèlement au crps des CTS, de cadres techniques fédéraux, de drit privé avec un financement garanti. Dans le cadre d un partenariat mdernisé, basé sur une cncertatin, se pse également la questin de l établissement des cnventins d bjectifs des fédératins, ntamment en ce qui cncerne la fixatin desdits bjectifs, le suivi, le cnseil et l évaluatin. Les cnventins d bjectifs divent prendre en cmpte les prjets fédéraux et les financements divent être centrés sur le cœur de métier des fédératins, à savir l'rganisatin d'activités physiques et sprtives cnfrmément aux dispsitins du cde du sprt et autres. Le CNDS est suvent cnsidéré cmme un «budget bis» du ministère des sprts. Or s il agit d un établissement public administratif qui se singularise par une particularité, à savir une gestin partagée par différents acteurs, dnt le muvement sprtif. Le muvement sprtif suhaite être davantage asscié à la guvernance du CNDS ntamment en participant : 10

11 A la définitin de ses rientatins, de sa stratégie qu aucun acteur ne dit puvir décider à lui tut seul. A l affectatin des différentes masses financières (part natinale, parts territriales, équipements, ) Prpsitins : Créer les cnditins d un partenariat perfrmant, au travers du CNOSF, entre l Etat et le muvement sprtif sur la base d un cntrat de prgrès pluriannuel. Orienter l actin de l Etat dans sa fnctin de facilitateur d actins au prfit du muvement sprtif. Clarifier le mde de gestin des cnseillers techniques sprtifs afin que la fédératin sit renfrcée dans sn rôle de pilte du dispsitif. Faire évluer les différents textes pur que le DTN d une fédératin sit nmmé par le Ministère sur prpsitin du Président de la fédératin. Assurer une représentatin équilibrée pur tutes les instances de décisin, telle que le CNDS, u de cncertatin, à l exemple du CNS, tant au niveau natinal que territrial. C est la cnditin indispensable à la recherche d un accrd pérenne entre les différentes parties prenantes, seul gage de garantie de c-cnstructin et d intérêt général. Abnder le financement du CNDS par une augmentatin du prélèvement sur l ensemble des prduits de la Française des Jeux et des paris sprtifs en ligne à hauteur de 2% déplafnné. V.2 La relatin avec l ensemble des acteurs Un prjet de sciété intégrant le sprt ne purra vir le jur que si tus les acteurs cncernés snt mbilisés, assciés à la cncertatin et se sentent investis dans la déterminatin des rientatins des plitiques sprtives. Il apparaît dnc nécessaire de dévelpper une nuvelle guvernance du sprt, qui repsera sur une cnsultatin des acteurs cncernés (muvement sprtif, Etat, cllectivités, mnde de l entreprise) afin d assurer, dans le respect des prérgatives et des respnsabilités de chacun, la chérence des différentes actins. Un certain nmbre de sujets transversaux purrnt ainsi être débattus afin de rechercher de nuvelles frmes de cpératin, plus perfrmantes. Il en est ainsi : - de la mise en place de cnférences réginales du sprt, ntamment en vue de la réalisatin de diagnstics et de schémas territriaux du sprt. Ces cnférences permettrnt la crdinatin de l'ffre sprtive dans les territires, ntamment en recensant les besins en équipements et en persnnels. - de la guvernance partagée au niveau des territires. Le muvement sprtif territrial dit être partie prenante dans la c-cnstructin des plitiques sprtives. - de la filière d accès au haut niveau. - du financement du sprt. - de la relatin empli frmatin 11

12 Prpsitins : Créer les cnditins pur que sit respnsabilisé le muvement sprtif territrial et que sient déclinées sur les territires les plitiques fédérales cmpsantes substantielles des plitiques sprtives territriales. Pursuivre la mise en place de cnférence réginale du sprt et préciser les dmaines d interventin des différents acteurs. Initier à titre expérimental des cnférences territriales du sprt à l échelle des métrples. Faciliter la mise en place d un schéma directeur des équipements destiné à la cnstitutin de pôles d excellence en matière de haut niveau. Garder une part natinale significative du CNDS équipements pur garantir la prise en cnsidératin des prirités fédérales. Mettre en œuvre des schémas réginaux empli / frmatin aux métiers du sprt Simplifier les dssiers de demande de subventin pur éviter les dublns et diminuer la cmplexité du système administratif à des échelns multiples Psitinner la cmpsante sprtive cmme partie intégrante de l animatin territriale en faisant cnverger à l échelle lcale les plitiques sprtives et les plitiques écnmiques, sciales et envirnnementales. VI. Organisatin glbale : le rôle du CNOSF. En préambule, il cnvient de préciser que le CNOSF s appuiera sur ses instances décncentrées (Cmités Réginaux, Départementaux, Territriaux Olympiques et Sprtifs) rassemblées au sein de la cmmissin des territires et rganisées en interrégins pur décliner sur l ensemble du territire un certain nmbre d actins relevant des chapitres présentés ci-dessus. Il est ici précisé que la révisin des statuts du CNOSF sera engagée cette année. VI.1. La représentatin du muvement sprtif auprès des puvirs publics et de la sciété civile Le Cde du Sprt cnfère au CNOSF un rôle de représentatin et de défense des intérêts généraux du muvement sprtif. La li prévit en effet que «les assciatins sprtives et les sciétés sprtives qu elles nt cnstitué, les fédératins sprtives, et leurs licenciés snt représentés par le CNOSF». Ce rôle de représentatin, qui fait du CNOSF la tête de réseau du sprt français, a vcatin à ce que ce dernier, cmme l ensemble du muvement sprtif français, sit davantage respnsabilisé. Il est dnc une missin essentielle du CNOSF et purrait être d autant mieux rempli que le CNOSF purrait s adresser directement aux différents ministères en charge des secteurs d activités avec lesquels la relatin est régulière. Pur ce qui est des cllectivités territriales, le CNOSF a signé des cnventins de partenariat avec leurs assciatins représentatives (ARF, ADF, AMF, AMGVF). Il s appuie sur ses structures décncentrées, CROS, CDOS et CTOS pur la mise en œuvre des bjectifs cmmuns au niveau territrial, ce qui mntre sn attachement au dévelppement d un esprit de c-cnstructin avec ces assciatins. 12

13 Cncernant la sciété civile, le CNOSF a une cnventin de partenariat avec le Medef et dévelppe également des relatins avec les partenaires sciaux, ntamment pur l élabratin des CQP. L enjeu représenté par le sprt en matière de RSE pur les entreprises a cnduit le CNOSF à dévelpper une ffre à destinatin de celles-ci, dans le cadre du prjet «Sentez-vus sprt». Le muvement sprtif territrial aura un rôle majeur pur le dévelppement et l adhésin au cncept. VI.2. Les actins au bénéfice et pur le cmpte des fédératins Le CNOSF regrupe des fédératins qui snt diverses dans leurs activités, leur fnctinnement et leur structuratin. Cependant, elles pursuivent tutes un bjectif cmmun : se dévelpper en accrissant le nmbre de pratiquants licenciés. Un des rôles du CNOSF est d'accmpagner les fédératins dans les stratégies et les actins qu elles mettent en place pur atteindre leurs bjectifs. Pur ce faire, le CNOSF est un «centre ressurces» au bénéfice de ses membres. Ce «centre ressurces» dit se dévelpper autur : D une «veille partagée» entre les différentes fédératins dnt la centralisatin sera assurée par le CNOSF. Du partage d'infrmatins et d'expériences entre les fédératins, et l accmpagnement des fédératins par le CNOSF, sur différentes thématiques ciblées telle que, et sans que cette liste ne sit exhaustive : La frmalisatin des prjets fédéraux, et ntamment la diversificatin des ffres de pratiques prpsées par les fédératins, ntamment les pratiques lisirs, bien-être, santé u en directin des plus jeunes. La guvernance du muvement sprtif (CNOSF, fédératins, instances décncentrées, ) et la gestin curante des fédératins. Le sprt de haut niveau (perfrmance sprtive et suivi sci-prfessinnel). Les apprts sciétaux des fédératins (insertin, santé, dévelppement de la pratique féminine, ). Les schémas d équipements des fédératins, ntamment afin que les rientatins fédérales en la matière sient en chérence avec les besins des territires. La mise en place de nuveaux mdèles écnmiques. L empli (structuratin, financement, recurs aux dispsitifs aidés en matière d empli ) La cmmunicatin (médias, réseaux sciaux, ), Le dmaine juridique L arbitrage La gestin du sprt prfessinnel L éthique (paris sprtifs, ) Du dévelppement d utils mutualisés cmme par exemple l étude sur le pids écnmique et sciétal du sprt. VI.3. L écnmie Pur mener à bien ses missins, le CNOSF s appuiera entre autres : Sur un financement public pur ses missins d intérêt général, et ntamment celles de service public. Sur des fnds structurels dédiés pur sa cntributin à la réalisatin de prgrammes eurpéens. Sur une diversificatin de ses surces de financement d rigine privée, ntamment sur des prjets à vcatin sciétale tel que Sentez-vus sprt. Sur des prjets partagés avec ses membres pur augmenter les ressurces prpres. Mais aussi sur un juste retur sur investissement relatif aux actins menées au curs du temps. 13

14 Prpsitin : Mettre en place, au prfit du muvement sprtif, avec une gestin assurée par le CNOSF, une cntributin additinnelle, dnt l assiette est à définir, visant le secteur des articles de sprt, afin d assurer un juste retur aux acteurs qui participent à l essr de ce marché. Prmuvir le rôle sciétal du sprt à travers la philsphie générale exprimée par le label «Sentez-Vus Sprt», afin d accrître les surces de financement. VI.4. La représentatin en France du CIO Le CNOSF est le représentant institutinnel du Cmité Internatinal Olympique (CIO) en France. Il lui appartient dnc d'agir seln les rientatins définies par le CIO. Dans ce cadre, le CNOSF : Sélectinne, engage et cnduit les délégatins françaises qui participent aux Jeux Olympiques placés sus l égide du CIO (Jeux Olympiques, Jeux Olympiques de la Jeunesse) u patrnnés par lui (Festivals Olympiques de la Jeunesse et d hiver et d été, Jeux mndiaux, Jeux Eurpéens, Jeux Méditerranéens,..) avec pur bjectif la perfrmance des équipes de France engagées. Participe aux travaux menés par les instances mndiales u eurpéennes du muvement Olympique et est frce de prpsitin sur différents sujets. Assure la prmtin de l Olympisme et de ses valeurs, ntamment en menant des actins en faveur de la prmtin du sprt pur tus les publics (en particulier l pératin «Sentez-vus sprt»), et plus particulièrement en directin de la jeunesse (à la fis en terme d éducatin par l lympisme et à l Olympisme et de prmtin des pratiques), VI.5. L ambitin lympique Une candidature française à l rganisatin des Jeux Olympiques et Paralympiques aurait un rôle de catalyseur, vire d accélérateur, d un prjet sciétal intégrant le sprt. Elle serait le meilleur myen de fédérer tutes les énergies du pays et de les mettre au service de ce prjet. 14

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LA SECURISATION DES PERSONNES ET LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES 8 Juillet 2013 Les participants à la grande cnférence sciale

Plus en détail

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Réunin de cncertatin du Fnds scial eurpéen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Atelier 3 «Prmuvir l inclusin sciale et lutter cntre la pauvreté» 1. Cntexte général a. Les rientatins cmmunautaires La crise

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

Cadre de référence des Contrats de quartier

Cadre de référence des Contrats de quartier Cadre de référence des Cntrats de quartier Validé par le Cnseil administratif lrs de sa séance du 12 février 2014 Dcument élabré par la directin du Département de la chésin sciale et de la slidarité, sus

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Jeudi 10 avril 2014 Perspectives d évlutin du réseau cnsulaire Nrd de France : un établissement public unique avec des délégatins territriales frtes et respnsables. Plan de cpératin 2014-2020

Plus en détail

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL REFERENCES JURIDIQUES : - Règlement (CE) N 1998/2006 de la cmmissin eurpéenne en date du 15 décembre 2006 cncernant les aides de minimis - Règlement (CE) n 1535/2007

Plus en détail

CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE

CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE 139 140 PRÉAMBULE Suhaitant dnner plus de frce aux principes éthiques qui guident l ensemble de ses décisins, tut en s inscrivant

Plus en détail

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015 Brdeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Empli repère CCN : Intitulé de pste : CONSEILLER NIVEAU II Référent Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est une des mesures nuvelles issues

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement»

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement» Réfrme de la plitique de la ville «quartiers, engagens le changement» Prpsitins pur une plitique glbale et ambitieuse de slidarité territriale - Janvier 2013 - Page 1 Analyse cntextuelle C est dans les

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE CQP Animateur Périsclaire Versin au 11/07/2013 Rappel : Extrait annexe IV: Cnventin cllective Mdalités de créatin d'un CQP, cntenu du cahier des charges : le titre

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Intitulé du projet : Portail découverte des métiers et bourse de l alternance

Intitulé du projet : Portail découverte des métiers et bourse de l alternance Directin de la jeunesse, de l éducatin ppulaire et de la vie assciative Missin d animatin du Fnds d expérimentatins pur la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR «FACULTE

Plus en détail

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous?

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous? Cahier des charges GPEC Territriale Script Empli Natinal : Métier de la relatin client Nvembre 2015 Eléments de cntexte Qui smmes-nus? Le Fnds d Assurance Frmatin du Travail Tempraire (FAF-TT), OPCA (Organisme

Plus en détail

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges Prjet de Cpératin : Renfrcer les démarches participatives au service du dévelppement durable» Diagnstic des stratégies et utils de cmmunicatin des territires du Val d Adur et d Armagnac Cahier des charges

Plus en détail

Création d un accueil de loisirs périscolaire dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT)

Création d un accueil de loisirs périscolaire dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT) Créatin d un accueil de lisirs périsclaire dans le cadre du prjet éducatif territrial (PEDT) Préambule La créatin d un accueil de lisirs périsclaire dans chaque écle élémentaire et/u maternelle est une

Plus en détail

PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011

PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011 PRESENTATION DU DISPOSITIF DE SOUTIEN REGIONAL AUX MUSIQUES ACTUELLES ET AMPLIFIEES N 45-11 ADOPTE EN SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU 8 AVRIL 2011 Définitin du champ des musiques actuelles et amplifiées

Plus en détail

PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION

PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibératin n 08.01.106 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION Le Cnseil réginal en sa réunin

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

DESIGNER EN RESIDENCE

DESIGNER EN RESIDENCE Mise en cncurrence APPEL A CANDIDATURE DESIGNER EN RESIDENCE Objet de la mis en cncurrence : Recrutement d un designer en résidence dans le cluster Numélink Date limite de candidature Mercredi 3 septembre

Plus en détail

LA LOI SUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DU 31 JUILLET 2014

LA LOI SUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DU 31 JUILLET 2014 LA LOI SUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DU 31 JUILLET 2014 Service juridique 30 ctbre 2014 LA LOI SUR L ESS DU 31 JUILLET 2014 SOMMAIRE I. ELEMENTS DE CONTEXTE II. LES DISPOSITIONS DE LA LOI COMMUNES

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATION. Personne à contacter Nom :.. Téléphone :.. Courriel :..

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATION. Personne à contacter Nom :.. Téléphone :.. Courriel :.. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATION ACTIONS A CARACTERE INTERCOMMUNAL ET COMMUNAUTAIRE RIB A cller Persnne à cntacter Nm :.. Téléphne :.. Curriel :.. ARC MOSELLAN Dssier de demande de subventin

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innvatin Agence réginale de l innvatin 31685 Tuluse Cedex Objet de la cnsultatin : Accmpagnement dans l élabratin

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 Suivant les bjectifs du Réseau des femmes parlementaires des Amériques, les prirités d actin de la présidente du Réseau et les

Plus en détail

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB 11 / 2012 La Charte et les Missins du LCGB UNE PUBLICATION DU LCGB I 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG I TEL: 49 94 24-1 I INFO@LCGB.LU I WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU CHARTE DU LCGB Le LCGB est

Plus en détail

1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE

1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE 1. EXPOSE DE LA SITUATION STRATEGIQUE FIDUCIAIRE SUISSE VA DE L AVANT - Organisatin clarifiée - Bases mdernes: frmatin et perfectinnement prfessinnel - Centres de cmpétences: instituts, OAR, Cmité central

Plus en détail

COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT

COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT Intrductin Seln Philippe Laurent, Président- chef d entreprise d Auvergne Nuveau Mnde, l bjet premier de l assciatin est d amélirer la perceptin

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

Cercle pour la Culture du Leadership dans le Sanguié

Cercle pour la Culture du Leadership dans le Sanguié Burkina Fas Unité-Prgrès-Justice REGION DU CENTRE OUEST PROVINCE DU SANGUIE Cercle pur la Culture du Leadership dans le Sanguié DEUXIEME FORUM DES LEADERS DU SANGUIE Les 04 et 05 aût 2012 à Ténad et Kyn

Plus en détail

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION

ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE DE REINSERTION ) ) Éducititn l'ahanait Eeselremeni suphieler gecherctie W NORD MEUSIEN ))) LA FORMATION CONTINUE. PROJET DE FORMATION ACTION DE SOUTIEN SCOLAIRE ET D'AIDE A L'ELABORATION D'UN PROJET DE REINSERTION CER

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE

CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE Directin Départementale du Travail, de l Empli et de la Frmatin Prfessinnelle de l ARIEGE CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE La présente

Plus en détail

Contrat de Destination Voyage dans les Alpes Volet 2 / Comité Technique 17 Avril 2015

Contrat de Destination Voyage dans les Alpes Volet 2 / Comité Technique 17 Avril 2015 Cmpte-rendu Cntrat de Destinatin Vyage dans les Alpes Vlet 2 / Cmité Technique 17 Avril 2015 Participants : - Grande Traversée des Alpes : Muriel FAURE, Directrice Carline RIVA, Respnsable du Pôle Hébergements

Plus en détail

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE Une frmatin au métier de Lgisticien de Santé 2014/2015 PRESENTATION DE L INSTITUT ET DE LA FORMATION L ALTERNANCE COTE RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

Extrait Projet Associatif AEHM 2005 Site internet. PROJET ASSOCIATIF. Extrait à destination du site internet.

Extrait Projet Associatif AEHM 2005 Site internet. PROJET ASSOCIATIF. Extrait à destination du site internet. Extrait Prjet Assciatif AEHM 2005 Site internet. PROJET ASSOCIATIF Extrait à destinatin du site internet. 2005 1 Extrait Prjet Assciatif AEHM 2005 Site internet. Identité de l Assciatin L Assciatin Eurpéenne

Plus en détail

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE

Direction de la ville et de la cohésion urbaine Mise en place et suivi d un PRE Directin de la ville et de la chésin urbaine Mise en place et suivi d un PRE Le présent dcument a pur bjectif de dnner des repères aux acteurs mettant en œuvre un prjet lcal de réussite éducative (PRE)

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Développement Sans Frontières

Développement Sans Frontières Dévelppement Sans Frntières Favriser les Initiatives de Slidarité internatinale Assciatin li 1901 recnnue d intérêt général Cncept qui prévit la cntributin tripartite entre : le salarié de l'entreprise

Plus en détail

Actions d insertion 2012/2013

Actions d insertion 2012/2013 Cmmissin Eurpéenne Fnds Scial Eurpéen Actins d insertin 2012/2013 Le Département de Seine-Maritime suhaite sutenir les actins d insertin sciale et prfessinnelle en faveur des bénéficiaires du RSA dmiciliés

Plus en détail

Appel A Projets du C2TR Note de présentation

Appel A Projets du C2TR Note de présentation Appel A Prjets du C2TR Nte de présentatin PREAMBULE Le prjet C2TR est né de la vlnté de la Régin Picardie et de l Etat de créer, à partir des besins exprimés par un industriel, AEROLIA, une plate-frme

Plus en détail

Déclaration d intention commune «Grand Paris et PME»

Déclaration d intention commune «Grand Paris et PME» Déclaratin d intentin cmmune «Grand Paris et PME» État et CCI Paris Île de France Le Grand Paris vise à faire de Paris et de la régin capitale une métrple mndiale, dynamique, mderne et slidaire, qui juera

Plus en détail

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL Agence belge de dévelppement, la CTB mbilise ses ressurces et sn expertise pur éliminer la pauvreté dans le mnde. Cntribuant aux effrts de la Cmmunauté internatinale, la CTB agit pur une sciété qui dnne

Plus en détail

ANNEXE I DÉCLARATION DE PARIS

ANNEXE I DÉCLARATION DE PARIS UNEP(DEPI)/MED IG.20/CRP.. xxxx Page 1 ANNEXE I DÉCLARATION DE PARIS Nus, Chefs de délégatin des 22 Parties cntractantes à la Cnventin de Barcelne sur la prtectin du milieu marin et du littral de la Méditerranée

Plus en détail

Charte des missions artistiques et territoriales des scènes publiques (hors label)

Charte des missions artistiques et territoriales des scènes publiques (hors label) Charte des missins artistiques et territriales des scènes publiques (hrs label) Fédératin Natinale des Cllectivités Territriales pur la Culture Syndicat Natinal des Scènes Publiques France Festivals Avignn

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB. SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France

NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB. SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France 1 NOTE DE CADRAGE APPEL A PROJET AUX ASSOCIATIONS : MISE EN PLACE DU DISPOSITIF CITESLAB SUR LES 14 QUARTIERS PRIORITAIRES DE FORT-DE-France Date limite de dépôts des dssiers : 24 juillet 2013 à 12h00

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Fiche pédagogique N 1

Fiche pédagogique N 1 CAPITALISATION DU PROGRAMME PROCOPIL Prgramme cmmun des réseaux : - Slidarité Laïque (France) - Fédératin Rumaine des ONG pur l Enfant (FONPC) - Réseau Natinal bulgare pur l Enfance (RNE) - Alliance mldave

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL

LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL FICHE OUTILS LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL Rédigé par Maïlis Massn (ASSOCIATION ARCHIMENE) 1. Le CDD 2. Le CDI 3. Le CDI Intermittent 4. Le Cntrat d Apprentissage 5. Le Cntrat de Prfessinnalisatin

Plus en détail

2014-2018. Le projet d établissement. Les objectifs du contrat tripartite

2014-2018. Le projet d établissement. Les objectifs du contrat tripartite 2014-2018 Le prjet d établissement Les bjectifs du cntrat tripartite Une démarche partagée engageant l ensemble des acteurs pur la réussite de tus les élèves Adptés au cnseil d administratin des 28 mars

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Présentation de la Circulaire du Premier Ministre portant sur les relations associations pouvoirs publics. Publiée le 29 Septembre 2015

Présentation de la Circulaire du Premier Ministre portant sur les relations associations pouvoirs publics. Publiée le 29 Septembre 2015 Présentatin de la Circulaire du Premier Ministre prtant sur les relatins assciatins puvirs publics Publiée le 29 Septembre 2015 Un cntexte de transfrmatin de l actin publique 30 années de décentralisatins

Plus en détail

AGEFOS PME Réunion 2009 APPEL A CONSULTATION

AGEFOS PME Réunion 2009 APPEL A CONSULTATION AGEFOS PME Réunin 2009 APPEL A CONSULTATION Cahier des charges à l attentin des Organismes de Frmatin Actins de frmatins cllectives au bénéfice des Entreprises de la Régin Réunin et de leurs salariés Frmatins

Plus en détail

CONVENTION de HAUT-NIVEAU du joueur intégrant le Pôle Espoir Baseball de.

CONVENTION de HAUT-NIVEAU du joueur intégrant le Pôle Espoir Baseball de. CONVENTION de HAUT-NIVEAU du jueur intégrant le Pôle Espir Baseball de. Rédigée dans le respect des dispsitins du cde du sprt, ntamment ses articles L 231-3, L 231-6, D.221-17, R.221-26 et A. 231-3 à 231-8

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER Le règlement financier de la Fédératin Française de Canë-Kayak (FFCK) s inscrit dans l ensemble des dispsitins législatives et réglementaires s appliquant aux assciatins en

Plus en détail

Liège, le 9 février 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/024

Liège, le 9 février 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/024 Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 9 février 2015 APPEL

Plus en détail

CURRICULUM VITAE 2. 1. Informations personnelles. Prénom : Kouassi. Nom de famille : KOUASSI

CURRICULUM VITAE 2. 1. Informations personnelles. Prénom : Kouassi. Nom de famille : KOUASSI CURRICULUM VITAE 2 1. Infrmatins persnnelles Prénm : Kuassi Nm de famille : KOUASSI Date de naissance : en 1953 Natinalité : Ivirienne Situatin matrimniale : Marié, père de 3 enfants e-mail : lkkuassi@yah.fr

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

FORMATIONS FAFIEC 2008

FORMATIONS FAFIEC 2008 ACTIONS COLLECTIVES NATIONALES 1 Nuvelle actin : Prfessinnaliser sa démarche cmmerciale (Appel d ffres de sélectin d rganismes de frmatins en curs) Savir vendre une prestatin de cnseil, c'est avant tut

Plus en détail

Gestion de projet de production dans le spectacle vivant

Gestion de projet de production dans le spectacle vivant Gestin de prjet de prductin dans le spectacle vivant Planifier, administrer, budgétiser : dnnez vie à vtre prjet! (réf. 401P) Intervenants Francis Richert Respnsable des musiques actuelles amplifiées au

Plus en détail

Canada stratégie d investissement 1

Canada stratégie d investissement 1 Canada stratégie d investissement 1 A. Stratégie d investissement glbale Aperçu général Le guvernement du Canada placera un accent renuvelé sur l écnmie, surtut en ce qui cncerne l investissement dans

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS MÉTIERS DES ÉTUDES ET DU CONSEIL

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS MÉTIERS DES ÉTUDES ET DU CONSEIL MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS MÉTIERS DES ÉTUDES ET DU CONSEIL RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Dmaine ministériel : Drit, Ecnmie, Gestin Mentin : Science plitique Spécialité

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT L EGAL ACCES DES FEMMES ET DES HOMMES AUX RESPONSABILITES FAMILIALES ET PROFESSIONNELLES (IGAS, Brigitte Grésy)

SYNTHESE DU RAPPORT L EGAL ACCES DES FEMMES ET DES HOMMES AUX RESPONSABILITES FAMILIALES ET PROFESSIONNELLES (IGAS, Brigitte Grésy) SYNTHESE DU RAPPORT L EGAL ACCES DES FEMMES ET DES HOMMES AUX RESPONSABILITES FAMILIALES ET PROFESSIONNELLES (IGAS, Brigitte Grésy) L inégal partage du temps parental et des tâches dmestiques cnstitue

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

Coopération interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Conseils Généraux examinent le projet du 3 e rapport commun

Coopération interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Conseils Généraux examinent le projet du 3 e rapport commun Dssier de Presse Cpératin interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Cnseils Généraux examinent le prjet du 3 e rapprt cmmun Lundi 17 septembre 2007 de 14 h 30 à 16 h salle de l Assemblée

Plus en détail

Appel aux projets - 2015-16

Appel aux projets - 2015-16 Appel aux prjets - 2015-16 LA MISSION DE L ESC RENNES «Préparer, par l enseignement et la recherche, des managers respnsables et innvants à agir efficacement dans un envirnnement glbalisé» La missin vise

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T.

MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. MISSION TICE AISNE ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL E.N.T. Mdifié en juillet 2014, ce dcument prpse des pssibilités de travail avec Icnit. Fichier surce : http://dsden02.ac-amiens.fr/tnp/tnp_internet/dssiers_tnp/activites_classe_mbile/ent/missin_tuic_02_ent_2012.pdf

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Compte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00

Compte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00 Grupe de Réflexin et d Actin sur l Adaptatin au Changement Climatique (GRAACC) Cmpte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00 A l hôtel Campanile 4 rue Mrtier, Lyn 3 ème Dans le

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES Cnférence internatinale DAAD/CAMES/UNESCO, Dakar (Sénégal) 13-15 nvembre 2014 Smmaire I. A prps du CAMES II. Elabratin

Plus en détail

Orientations générales de la Formation Professionnelle

Orientations générales de la Formation Professionnelle Orientatins générales de la Frmatin Prfessinnelle Année 2015 Branche Banque Ppulaire 1 Cmmissin Paritaire Natinale à l Empli 10 juillet 2014 Préambule Les rientatins générales de la frmatin prfessinnelle

Plus en détail

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL DOSSIER DE PRESSE FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL 18 ET 19 MAI 2010 PARC ÉLAN, ALENÇON Une première en France 6 mdules de frmatin sur deux jurs 130 agents de la cllectivité frmés Pur une cnduite

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Réunion des entreprises d énergies renouvelables

Réunion des entreprises d énergies renouvelables Discurs de Mme Séglène Ryal Ministre de l Éclgie, du Dévelppement durable et de l Énergie Paris, le vendredi 16 janvier 2015 Réunin des entreprises d énergies renuvelables Mesdames et Messieurs, les chefs

Plus en détail

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Michelle KLEIN Cnsultants SYNTHESE Réf : SYNT_LANDES DE GASCOGNE GTEC Versin : V1.1 Date : 05 nvembre 2010 PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Etude sur les ressurces humaines sur le territire du Pays des Landes

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES 1. SYNTHESE : Au terme de la 3 ème cnférence frmatin tenue à Alger les 12 et 13 décembre 2006, les pratiques

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

METHODOLOGIE. Le contexte. Le calendrier 2014. Une démarche résolument partenariale

METHODOLOGIE. Le contexte. Le calendrier 2014. Une démarche résolument partenariale 1 METHODOLOGIE Le cntexte Le Schéma Départemental de Dévelppement du Turisme et des Lisirs 2009/2013 a été prrgé d'une année et est arrivé à échéance fin 2014. Lrs de sa séance plénière du 20 décembre

Plus en détail

Pourquoi Investir au Maroc

Pourquoi Investir au Maroc Purqui Investir au Marc. Le Marc a pté une écnmie libérale, diversifiée et uverte sur l extérieur, il ffre aux investisseurs les cnditins de succès, grâce à ses ptentialités écnmiques et ses ressurces

Plus en détail

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle.

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle. Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude prtant sur l analyse de la négciatin d entreprise sur l égalité prfessinnelle. Directin Réginale des entreprises, de la cncurrence, de la

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL D ALSACE AU CONTRAT DE PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL D ALSACE AU CONTRAT DE PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL D ALSACE AU CONTRAT DE PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES MAI 211 SOMMAIRE I. LES CENTRES DE FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Elaboration d une stratégie relations médias pour développer la notoriété du département de l Aube

Elaboration d une stratégie relations médias pour développer la notoriété du département de l Aube MISE EN CONCURRENCE Elabratin d une stratégie relatins médias pur dévelpper la ntriété du département de l Aube AUBE EN CHAMPAGNE TOURISME & CONGRES Aube en Champagne Turisme & Cngrès 34 quai Dampierre

Plus en détail