QUELQUES CHIFFRES. Les chiffres suivants tiennent compte des actions des sapeurs-pompiers militaires (BSPP - BMPP).

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUELQUES CHIFFRES. Les chiffres suivants tiennent compte des actions des sapeurs-pompiers militaires (BSPP - BMPP)."

Transcription

1

2 QUELQUES CHIFFRES STATISTIQUES POMPIERS EN FRANCE (2010) : Les chiffres suivants tiennent compte des actions des sapeurs-pompiers militaires (BSPP - BMPP). En 2010 les sapeurs-pompiers ont effectué plus de interventions (1% de moins qu'en 2009) o incendies (-2%). o accidents de la circulation (-5%). o secours à victime (+2%). o risques technologiques (-1%). o opérations diverses (-10%). o victimes prises en charge interventions par jour soit 1 intervention toutes les 7,5 secondes. Localisation des départs de feu : Local vide ordure... 29% Chambre à coucher... 23% Salle de séjour... 21% Cuisine... 20% Autre... 7%

3 L INCENDIE : L'hiver quand les chauffages fonctionnent et qu'on se calfeutre chez soi, que l'on fait du feu, qu'on allume des bougies,...deux dangers guettent : les incendies et le monoxyde de carbone. Un incendie domestique a lieu toutes les 2 minutes. 1 personne sur 2 victimes d'un incendie décède ou est hospitalisée dans un état grave. 2/3 des victimes sont tuées par les fumées. Un incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse. 1 feu sur 4 se déclare dans la cuisine. 14% des incendies sont déclenchés par des enfants, ce qui représente plus de 6000 incendies par an en France. Dans 30% des cas de décès chez les enfants de moins de 10 ans, les parents étaient absents lorsque l incendie s est déclaré. Plus de personnes sont gravement blessées, dont 3000 doivent vivre avec une invalidité lourde. 20% des décès par brûlures sont dus aux barbecues allumés ou ravivés avec du white-spirit ou de l'alcool à brûler. 70 % des incendies se déclarent la nuit sinistres enregistrés par les assureurs, soit un coût moyen de euros. Le coût des incendies domestiques s élève à environ 1,3 milliard d euros : un coût supérieur de 160 % à celui engendré par le vol et de 30 % à celui provoqué par les dégâts des eaux. Chaque année le monoxyde de carbone (CO) est responsable d environ intoxications et de 300 décès dont 150 d origine domestique. CHIFFRES CLES 1 incendie toutes les 2 minutes. 800 décès et victimes chaque année sinistres incendies d'habitations déclarés chaque année aux assurances. La 2ème cause de mortalité par accident domestique chez les enfants de moins de 5 ans. 1 Français sur 3 sera victime d'un incendie au cours de sa vie. 1 verre d'eau suffit pour éteindre un feu lors de la 1ère minute, 1 seau d'eau est nécessaire dans la 2ème minute, et seule 1 citerne d'eau pourra circonscrire l'incendie dès la 3ème minute. 1 incendie sur 3 est d'origine électrique.

4 Statistiques concernant les Incendies en France Les interventions pour incendie Les chiffres des incendies domestiques L incendie domestique représente un grave problème en France avec un bilan alarmant dont les conséquences sont souvent dramatiques : quand il ne tue pas, l'incendie entraîne chez les victimes de graves séquelles physiques, respiratoires, traumatiques et psychologiques. L'incendie d'habitation est la seconde cause de décès par accident domestique chez les jeunes enfants (après la noyade). Les statistiques relatives au nombre de décès consécutifs à un incendie varient pratiquement du simple au double selon les sources. Si la F.F.S.A (Fédération Française des Sociétés d'assurances) annonce 800 décès par an, la base des chiffres publiés par les S.D.I.S (Services Départementaux d'incendie et de Secours) semble permettre d'en ramener le nombre autour de pour l'année Quoiqu'il en soit, en dehors de cette querelle de chiffres, ce n'est pas moins de à victimes d'incendies d'habitation qu'il faut déplorer chaque année. Plus de 30 incendies par jour résultent : d'inattention, d'imprudence ou de comportements négligents Les interventions pour incendie incendies d'habitation ont nécessité l'intervention des sapeurs-pompiers en 2003

5 Localisation des départs de feu : Local vide ordure... 29% Chambre à coucher... 23% Salle de séjour... 21% Cuisine... 20% Autre... 7% Les chiffres des incendies domestiques Un incendie domestique a lieu toutes les 2 minutes 1 personne sur 2 victimes d'un incendie décède ou est hospitalisée dans un état grave 2/3 des victimes sont tuées par les fumées Un incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse 1 feu sur 4 se déclare dans la cuisine 14% des incendies sont déclenchés par des enfants, ce qui représente plus de 6000 incendies par an en France. Dans 30% des cas de décès chez les enfants de moins de 10 ans, les parents étaient absents lorsque l incendie s est déclaré. Plus de personnes sont gravement blessées, dont 3000 doivent vivre avec une invalidité lourde. 20% des décès par brûlures sont dûs aux barbecues allumés ou ravivés avec du white-spirit ou de l'alcool à brûler. 70 % des incendies se déclarent la nuit sinistres enregistrés par les assureurs, soit un coût moyen de euros. Le coût des incendies domestiques s élève à environ 1,3 milliard d euros : un coût supérieur de 160 % à celui engendré par le vol et de 30 % à celui provoqué par les dégâts des eaux. INCENDIE SUR LE LIEU DE TRAVAIL Empêcher qu un feu ne se déclare Chaque année, les incendies en milieu professionnel font des victimes. Ces sinistres sont également dramatiques sur le plan économique : bien souvent, l entreprise disparaît. La lutte contre l incendie nécessite d agir le plus en amont possible au moment de la conception et de l implantation des locaux. L employeur doit également mettre en place des mesures de prévention destinées en priorité à protéger ses salariés.

6 Un incendie n est jamais dû au hasard Les établissements industriels et commerciaux sont particulièrement exposés aux risques d incendie. Dans plus de 30 % des cas, les travaux par points chauds (soudage au chalumeau, oxycoupage ) sont à l origine des incendies. L analyse des accidents montre que des opérations mal préparées ou exécutées sans précautions suffisantes peuvent être à l origine de graves sinistres. Triangle de feu Un incendie est une combustion qui n est contrôlable ni dans le temps ni dans l espace. Si l un des 3 éléments du triangle du feu manque, la combustion ne peut se déclencher! Des conséquences souvent graves, parfois dramatiques Un incendie peut avoir des conséquences graves, sur les plans humain, matériel, économique et environnemental. Les victimes d un incendie meurent le plus souvent asphyxiées et/ou intoxiquées par les fumées. De plus, ces fumées gênent l évacuation des occupants et l intervention des secours. La chaleur et les flammes peuvent également provoquer des brûlures. Enfin, la chaleur dégagée par l incendie entame la résistance mécanique des structures des bâtiments : un effondrement peut survenir et blesser ou tuer le personnel qui n a pas encore évacué ou les équipes de secours lors de leur intervention. Les conséquences d un incendie pour l entreprise sont souvent économiquement irrémédiables : dans près de 70 % des sinistres, l entreprise disparaît. Le personnel se retrouve alors au chômage et/ou en situation de détresse psychologique. En effet, l outil de production peut être largement dégradé par les produits de combustion, l aspersion d eau ou d agents extincteurs voire complètement détruit.

7 L incendie peut également être à l origine de diverses pollutions, notamment l eau des nappes phréatiques (écoulement des eaux d extinction) ou l air environnant (fumées). Quelques données Si le nombre de victimes directes (morts, brûlés, intoxiqués par les fumées) est relativement faible, les coûts engendrés par les incendies s avèrent en revanche très élevés. On estime qu en France, 2 accidents du travail sur ont pour origine un incendie. Toutes les activités sont concernées par les incendies. Les secteurs les plus vulnérables sont : aciéries, cimenteries, verreries, commerces et entrepôts, industrie agroalimentaire, traitement des déchets, industries chimiques, industries du bois. La prévention du risque incendie L organisation d une démarche de prévention du risque incendie doit associer les instances représentatives du personnel (CHSCT, délégués du personnel ) et d autres acteurs extérieurs à l entreprise (assureur, service départemental d incendie et de secours). La mise en œuvre de la démarche nécessite l implication de tous les salariés. L employeur doit appliquer les différentes réglementations relatives au risque incendie, destinées selon les cas à protéger le personnel, le public, l environnement ou les biens. Il peut aussi suivre les règles techniques des sociétés d assurance. La prise en compte du risque incendie nécessite d agir le plus en amont possible au moment de la conception et de l implantation des locaux (installation d obstacles, de portes coupe-feu, création d issues de secours ). Ceci permet de limiter la propagation du feu et de favoriser l évacuation de l ensemble des personnes et l intervention des secours. La prévention du risque incendie consiste principalement à : évaluer les risques d incendie, supprimer les causes de déclenchement d un incendie (actions sur les sources d ignition et les produits combustibles), mettre en place des mesures techniques et organisationnelles, limiter l importance des conséquences humaines et matérielles : une détection efficace couplée avec une alarme permet d intervenir à temps pour l évacuation des personnes et l intervention des secours. Le personnel est informé et formé afin d acquérir les bons réflexes et un comportement adéquat en cas d incendie.

8 Classe de feux Dans le cas d'un incendie, on catégorise les feux suivant la nature de ce qui brûle en classes de feux : les classes A, B, C, D et F. Les classes les plus communes sont les trois premières A, B, C et les plus faciles à éteindre. La classe D caractérise généralement un risque industriel et est la moins connue, plus dangereuse et difficile à éteindre : c'est pourquoi le particulier laissera son extinction aux seuls spécialistes. Classe E Jusqu'à il y a quelques années, il existait une classe E qui désignait les «feux électriques» provenant d'équipements électriques sous tension. Celle-ci servait à attirer l'attention sur le danger et l'approche différente qu'implique l'électricité. Leur extinction est plutôt réservée aux spécialistes à cause du danger d'électrocution : l'eau pure est à proscrire! Le CO 2 est très efficace contre les feux des moteurs électriques, relais, transformateurs, postes techniques, etc. La poudre est également efficace. On peut aussi utiliser l'eau pulvérisée qui est utilisable en présence de courant d'une tension inférieure à 1000 V, car l'eau est pulvérisée en gouttelettes, et le jet n'est donc pas conducteur. Attention néanmoins à l'eau de ruissellement qui, elle, est conductrice. Si l'extincteur est défectueux, la pulvérisation peut toujours ne pas marcher et induire un risque mortel. Sur des feux de classe A (à condition que le foyer ne soit pas de type profond, c est-à-dire sans braise) et B un extincteur au dioxyde de carbone peut être utilisé selon le principe du «tout ou rien». En cas de réussite le feu est complètement éteint, en cas d'échec il reprend avec la même intensité. La classe D caractérise les feux de métaux. Les poudres D sont spécifiques à chaque type de combustible et se trouvent principalement dans des environnements industriels très particuliers. La classe F a été créée récemment (1998 aux USA, 2000 en Europe) pour les feux liés aux auxiliaires de cuisson (huiles et graisses) dans les appareils de cuisson. En effet, bien que ces feux soient à proprement parler de classe B, la présence généralement d'appareils sous tension dans le voisinage du feu et le besoin d'agents extincteurs compatibles avec la chaîne alimentaire ont nécessité la création de nouveaux extincteurs plus adaptés. Ceux-ci contiennent des agents chimiques secs (par ex. acétate d'ammonium) qui ont le même effet que la mousse : ils étouffent le feu par la création d'un film (par saponification) à la surface du liquide. De plus, cette classe fait porter l'attention sur le risque important de boil over lié à l'utilisation d'eau sur ces feux. Classification européenne Les principaux agents extincteurs utilisés sur le matériel portable sont listés dans le tableau suivant correspondant :

9 Classes classe A classe B classe C classe D classe F Pictos Nom Feux «secs» ou «braisant» Feux de matériaux solides formant des braises Feux «gras» Feux de liquides ou de solides liquéfiables Feux «gazeux» Feux de gaz Feux de métaux Feux d'huiles et graisses végétales ou animales (Auxiliaires de cuisson) Carburant bois, papier, tissu, plastiques (Polychlorure de vinyle), déchets Hydrocarbures (essence, fioul, pétrole), alcool, solvants, acétone, paraffine, plastiques (polyéthylène, polystyrène), graisses, goudrons, vernis, huiles, peinture et câble éléctriques, propane, butane, acétylène, gaz naturel ou méthane, gaz manufacturé, limaille de fer, phosphore, poudre d'aluminium, poudre de magnésium, sodium, titane, En lien avec l'utilisation d'un auxiliaire de cuisson (cocotte minute, friteuse, ) Agent Extincteur Eaupulvérisée (A) Eau pulvérisée avec additif (émulseur) ou mousse Gaz inerte Dioxyde de carbone (CO 2 ) Eau pulvérisée avec additif (émulseur) (AB) ou mousse Poudres BC (BC) Gaz inerte Poudres BC (BC) Extinction réservée aux spécialistes avec du matériel adapté (poudres D) (D) (sable, terre). Poudres BC (BC) Agents de classe F (carbonate de potassium ou acétate d'ammoniu m) Poudres polyvalentes ABC Mode D emploi et risques L'eau est indiquée, bon marché, et agit par refroidissement. Extinction au CO 2 à condition que la surface enflammée ne soit pas trop grande. Fermer la vanne d'alimentation. Attention : risque d'explosion en cas de soufflage de la flamme! Danger d'explosion : eau interdite! Refermer le récipient avec le couvercle, une couverture anti-feu ou une serpillère humide (pas trempée! l'huile réagit violemment au contact de l'eau)

10 RISQUES DOMESTIQUES INCENDIE Les enfants victimes d'incendie L'incendie d'habitation est la troisième cause de décès par accidents domestiques chez les enfants de moins de 15 ans après la noyade et l'asphyxie. Dans 30 % des cas de décès chez les enfants de moins de 10 ans, les parents étaient absents lorsque l'incendie s'est déclaré. (Source CIRPAE. Colloque de décembre 1993). Le comportement des enfants Avant 10 ans, les enfants sont incapables d'agir correctement face à un début d'incendie. Jusqu'à 6 ans, paniqués, ils se réfugient sous les lits, se cachent dans les placards pour fuir le feu : les pompiers ont souvent du mal à les retrouver à temps. Les jeunes enfants sont plus gravement et plus rapidement atteints par les fumées toxiques que les adultes : ils respirent plus vite et leur capacité respiratoire est plus réduite. L'incendie d'habitation est un accident domestique majeur : il concerne toutes les personnes présentes sur les lieux. Il implique rapidement le voisinage si aucune mesure n'est prise pour en limiter la propagation : on peut être victime d'un incendie d'habitation alors qu'il ne s'est pas déclaré chez soi. L'incendie d'habitation est un accident grave : les fumées toxiques et caustiques mettent en péril les fonctions vitales de toutes les personnes présentes dans le lieu où il se déclare, dès les premières minutes. Un incendie d'habitation c'est : Rapide : on n'a que trois minutes pour agir ou fuir lorsque le feu débute. Toxique : les fumées toxiques perturbent les fonctions mentales, motrices et sensorielles des victimes ; ces dernières sont rapidement dans l'incapacité de fuir. Chaud : l'air atteint 600 C en moins de 5 minutes. L'air trop chaud devient irrespirable et brûle les poumons des victimes. Noir : à cause des suies noires qui envahissent l'espace, il y fait noir, même en plein jour, ce qui rend difficile l'évacuation au-delà des cinq minutes. Fréquent : un incendie d'habitation se déclare toutes les 2 minutes en France. Les compagnies d'assurance enregistrent sinistres incendies chaque année en France nécessitent l'intervention des secours. L'incendie fait victimes par an (Source BSPP-1993).

11 LES SITUATIONS A RISQUES L'incendie de nuit : L'incendie de nuit est le plus meurtrier. Le feu se déclenche pendant que tout le monde dort. Le feu couve pendant plusieurs heures avant que les flammes n'apparaissent. Pendant ce temps, les fumées, très toxiques, se propagent et asphyxient les victimes endormies : il suffit d'un ou deux kilos de combustible pour que les gaz de combustion tuent une famille entière. Si les parents se réveillent, les fumées et les flammes les empêchent le plus souvent de secourir leurs enfants. Ils doivent fuir en les laissant pour ne pas périr eux-mêmes. Il suffit d'un ou deux kilos de combustible pour que les gaz de combustion tuent une famille entière La défaillance de l'installation électrique La défaillance de l'installation électrique ou d'un appareil fonctionnant à l'électricité cause 34 % des incendies d'habitation. Cela va très vite si le feu se déclare à proximité d'un voile de rideau, d'une couette, d'une tenture murale. Ce type d'incendie est particulièrement grave lorsqu'il se produit dans une chambre d'enfant : prise surchargée, ampoule halogène qui éclate parce que l'enfant envoi un objet dessus, petit chauffage électrique radiant qui enflamme la couette ou vêtement posé sur un radiateur électrique, sont des causes fréquentes d'incendie d'habitation se déclarant dans les chambres. L'enfant qui manipule une flamme vive Les jeux d'enfants avec briquet, allumettes et pétards sont responsables de nombreux incendies. Mais la solitude et la peur du noir sont aussi des causes fréquentes d'incendie. L'enfant qui a peur ne sait pas hiérarchiser le risque : il prend un risque pour en éliminer un autre : il préfère la peur du feu qui éclaire, à la peur des monstres qui sont sous son lit. Parfois l'enfant croit bien faire : il allume la petite bougie d'anniversaire, ou celle qui enlève les odeurs de tabac dans le salon et jette l'allumette enflammée dans la corbeille à papier. Trop d'incendies sont déclenchés par les enfants au moment des fêtes : fête de Noël, anniversaires, 14 juillet...

12 Le feu chez le voisin Souvent le feu ne prend pas chez soi, mais dans un appartement voisin ou à un autre étage. Ouvrir la porte d'entrée peut être fatal. Les fumées envahissent rapidement la cage d'escalier. La chaleur y est insoutenable : plus de 1000 C. L'enfant alerté par les cris, ouvre la porte d'entrée et fait un appel d'air qui attire le feu et les fumées chez lui. Les enfants qui sont seuls le mercredi, ou le soir, sont à la merci de ce type d'incendie dramatique : l'incendie de Créteil un mercredi de novembre 1993 à fait 45 victimes, dont 7 décès ; parmi eux il y avait 6 enfants et une baby-sitter. LA PREVENTION Une installation électrique saine La mise en sécurité d'une installation électrique incombe au propriétaire Vous pouvez réduire considérablement le risque d'incendie chez vous en ayant une installation électrique saine. La mise en sécurité d'une installation électrique incombe au propriétaire. Si celui-ci ne veut pas vous entendre, Promotelec et les associations de consommateurs peuvent vous aider dans vos démarches de mise en sécurité. Mais il vous appartient d'utiliser des appareils électriques en bon état et de choisir ceux qui conviennent le mieux dans une chambre d'enfant : une applique murale dont l'ampoule est inaccessible, des prises à éclipse, etc. Si vous êtes propriétaire de votre logement, de nombreux organismes peuvent vous aider à trouver les financements nécessaires à la mise en sécurité de votre installations électrique : ANAH (Agence Nationale pour l'amélioration de l'habitat) ANIL (Agence Nationale d'information sur le Logement), ADIL (Agence Départementale d'information sur le Logement). Si vous percevez des allocations familiales, votre caisse peut également vous proposer un crédit à très faible taux pour ce type de travaux.

13 Des installations de chauffage en bon état Faites ramoner les conduits d'évacuation des appareils de chauffage comme ceux des cheminées au moins une fois par an, avant l'hiver. Mettez un grillage ou un pare-feu devant vos cheminées à foyer ouvert. Lorsque vous utilisez un produit inflammable, faites-le dans une pièce qui ne comporte pas de feu : cuisine, salon etc. Ouvrez les fenêtres avant de les utiliser. Ne laissez jamais un produit en aérosol près d'une source de chaleur. Une éducation active à la sécurité incendie Tous les enfants sont fascinés par les flammes allume la mèche sur de l'herbe sèche, des aiguilles de pin etc. Tous les enfants doivent apprendre un jour à craquer une allumette, à la jeter au bon endroit, à utiliser un briquet, à éteindre une bougie : tant qu'ils ne sont pas en mesure de faire cet apprentissage, mettez hors de leur portée les allumettes, les briquets et les bougies. Interdisez l'usage des pétards dans votre logement, y compris sur le balcon, les communs, la grange et le garage. Lorsqu'ils achètent des pétards, lisez-leurs la notice et expliquez-leurs les dangers. Ils sont nombreux : risque d'explosion dans la main, inflammation des vêtements, début d'incendie dans une pièce close, mais aussi risque de feu en extérieur si l'enfant Tous les enfants ont peur du noir à un moment de leur vie, et tous les enfants adorent jouer à cachecache dans le noir : offrez à chacun de vos enfants une lampe de poche : ils joueront sans danger. Un conseil avisé Votre assureur, comme les sapeurs-pompiers peuvent vous conseiller utilement pour prévenir l'incendie d'habitation chez vous en fonction de votre logement.

14 LES ACCESSOIRES DE PROTECTION Préambule Dans de nombreux pays les habitations sont équipées de détecteurs-avertisseurs de fumées autonomes : 93 % des foyers sont équipés aux USA. Plus de 95 % en Norvège, en Suède. Ils sont obligatoires dans de nombreux pays. Leur présence divise par dix le risque d'être tué et réduit de 90 % le risque de décès chez les nourrissons et les jeunes enfants lors des incendies : les parents, alertés dès le début de l'incendie, ont le temps d'aller chercher les enfants dans les chambres et d'évacuer avec eux. La plupart des feux meurtriers ont lieu la nuit. Les victimes endormies périssent dans leur sommeil, asphyxiées par la fumée. Celle-ci est très toxique, elle est responsable de 80 % des décès : être alerté dès la naissance du feu est indispensable pour pouvoir agir contre le feu ou fuir à temps. Le détecteur-avertisseur autonome de fumée : Ce petit appareil détecte la fumée dès les premiers instants et déclenche une alarme stridente qui avertit les occupants de jour comme de nuit. Il vous donne le temps soit de maîtriser un feu naissant, soit de fuir avec toute votre famille s'il y a de la fumée. Très facile à poser, il est alimenté par une pile. Les extincteurs : Différents types d extincteurs portatifs existent que nous développerons dans la rubrique «EXTINCTEURS». QUE FAIRE EN CAS D'URGENCE? Un feu c'est toxique : c'est la fumée qui tue, pas les flammes. Un feu c'est rapide : vous avez trois minutes pour agir. Apprendre les bons gestes est le meilleur moyen d'éviter la panique! Regardez souvent ces planches de dessins. Mémorisez leur contenu. Apprenez-les aussi à vos enfants.

15 Dans de nombreux pays ces gestes sont appris dès l'école maternelle. 14 % des incendies sont déclenchés par des enfants. En apprenant les bons gestes face au feu, ils apprendront aussi à se méfier d'eux-mêmes. Souvenez-vous que si le feu prend chez vous, Vous devez choisir rapidement entre : tenter de combattre le feu ou fuir à cause des fumées IL Y A DES FLAMMES + IL N'Y A PAS DE FUMEE = J'ESSAIE D ETEINDRE LE FEU IL Y A DE LA FUMEE + ON NE VOIT PAS LES FLAMMES = J'EVACUE IMMEDIATEMENT AVEC TOUTE MA FAMILLE POUR POUVOIR ETEINDRE UN FEU NAISSANT A TEMPS, IL FAUT S'EQUIPER DU BON MATERIEL : Pour être averti dès le début du feu : Un ou plusieurs détecteurs-avertisseurs de fumées autonomes selon la surface de votre habitation. Pour éteindre un feu naissant chez soi : Un premier secours incendie, extincteur ABC ou ABF, est indispensable dans la cuisine, le salon, et le garage.

16 Les BONS GESTES Les bons gestes face à un feu de personne ATTENTION : Une victime dont le vêtement est enflammé ne doit jamais courir. Sinon le mouvement d'air propagera le feu sur elle. je ne cours pas mais je m'arrête. je protège mon visage avec mes mains. je me mets à genoux pour m'allonger par terre. je me roule par terre pour étouffer les flammes. Puis j'appelle les secours : les pompiers (18 ou 112) ou le SAMU (le 15). En attendant, et si je suis en mesure de le faire, je passe de l'eau fraiche sur la partie du corps brûlée pendant au moins 15 minutes. Cela évite à la brûlure de se propager plus profondément et cela calme la douleur. Je recouvre ensuite d'un tissu propre.

17 Les bons gestes face à un feu d'huile ATTENTION : je ne jette jamais d'eau sur de l'huile en feu. Sinon l'émulsion provoquée par l'eau au contact de l'huile déclenchera un nuage de feu qui me brûlera et propagera le feu dans toute la pièce. Je mets le couvercle sur la casserole. Je le laisse jusqu'à ce que l'huile ait refroidi. Si j'ai une couverture anti-feu ou une serpillère je la prends comme sur le dessin : les mains et les avant-bras doivent être protégés par les tissus. J'approche et je l'étale doucement. Je la laisse pendre tout autour du récipient jusqu'à ce que l'huile ait refroidi. Je coupe l'alimentation sous la casserole. Je coupe la hotte aspirante si elle est en marche. Les bons gestes face à un feu naissant ATTENTION : si le feu est d'origine électrique, je coupe d'abord le courant au compteur. Sinon je risque d'être électrocuté. Je jette de l'eau à la base des flammes, près du sol ou mieux j utilise l EXTINCTEUR. Il s'agit d'un feu de poêle à mazout, Kerdane, pétrole : je pose dessus un tissu épais ou une couverture pour étouffer les flammes ou mieux j utilise l EXTINCTEUR. Si j'ai un extincteur à poudre ABC ou un aérosol à fonction extinctrice, je projette toujours le contenu à la base des flammes pour étouffer le feu Même si le feu paraît maîtrisé, j'appelle toujours les pompiers (le 18 ou 112) et je fais exactement ce qu'ils me disent de faire

18 Les bons gestes face à un feu qui prend dans ma maison ATTENTION : j'essaie d'éteindre S IL N'Y A PAS DE FUMEE. Il y a de la fumée et je ne vois pas les flammes, j'évacue immédiatement avec toute ma famille. Je ne perds pas de temps à chercher des documents mais je prends les clefs de la porte d'entrée. Le feu a pris dans une pièce et il y a déjà de la fumée : je ne rentre pas dans la pièce ou j'en sors rapidement. Je ferme la porte de la pièce où le feu a démarré. J'évacue avec toute ma famille rapidement. Si la fumée a envahi l'habitation, je me mets à quatre pattes avec toute ma famille. Près du sol : il fait plus frais, il y a plus d'air et plus de lumière. J'évacue en restant près du sol. Une fois dehors, je ferme la porte d'entrée pour éviter que le courant d'air propage le feu. Dehors je rassemble toute ma famille au même endroit et j'appelle les pompiers (le 18 ou 112). Je ne rentre jamais chez moi sans l'autorisation des secours. PLACER DES DETECTEURS-AVERTISSEURS DE FUMEE CHEZ SOI EST IMPORTANT POUR ETRE ALERTÉ A TEMPS DÈS LA NAISSANCE DU FEU. LORSQUE LE FEU SE DÉCLARE LA NUIT, QUAND ON DORT, LUI SEUL PEUT NOUS REVEILLER ET NOUS DONNER LE TEMPS DE FUIR.

19 Les bons gestes face à un feu qui prend dans mon appartement ATTENTION : j'essaie d'éteindre S IL N'Y A PAS DE FUMEE. Il y a de la fumée et je ne vois pas les flammes, j'évacue immédiatement avec toute ma famille. Je ne perds pas de temps à chercher des documents mais je prends les clefs de la porte d'entrée. Le feu a pris dans une pièce et il y a déjà de la fumée : je ne rentre pas dans la pièce ou j'en sors rapidement. Je ferme la porte de la pièce où le feu a démarré. J'évacue avec toute ma famille rapidement. Si la fumée a envahi l'habitation, je me mets à quatre pattes avec toute ma famille. Près du sol : il fait plus frais, il y a plus d'air et plus de lumière. J'évacue en restant près du sol. Une fois dans la cage d'escalier, je ferme ma porte d'entrée pour éviter que les fumées et le feu se propagent aux autres appartements. Je descends les escaliers en alertant les voisins à chaque étage : je frappe fortement aux portes, et je parle fort. Dehors je rassemble toute ma famille au même endroit et j'appelle les pompiers (le 18 ou 112). Je ne rentre jamais chez moi sans l'autorisation des secours. PLACER DES DETECTEURS-AVERTISSEURS DE FUMEE CHEZ SOI EST IMPORTANT POUR ETRE ALERTÉ A TEMPS DÈS LA NAISSANCE DU FEU : LORSQUE LE FEU SE DÉCLARE LA NUIT, QUAND ON DORT, LUI SEUL PEUT NOUS REVEILLER ET NOUS DONNER LE TEMPS DE FUIR ET D'ALERTER RAPIDEMENT LES VOISINS ET LES SECOURS.

20 Les bons gestes face à un feu qui prend dans l'immeuble ATTENTION : J'évacue de mon appartement uniquement s'il n'y a pas de fumée dans la cage d'escalier. Sinon je risque d'être asphyxié. Je ne prends jamais l'ascenseur pour évacuer parce qu'il peut se bloquer entre les étages, à cause du feu. De la fumée passe par la porte d'entrée. La porte est chaude, je ne l'ouvre pas. Elle me protège en évitant la propagation des fumées, de la chaleur et du feu chez moi. Je place des tissus épais en bas de la porte et j'entoure l'encadrement de la porte pour empêcher les fumées de passer. Je mouille beaucoup la porte d'entrée pour lui donner plus de résistance. Je rassemble toute ma famille dans une pièce donnant sur la façade de l'immeuble, et près de la fenêtre. Je signale notre présence aux secours en ouvrant par intermittence la fenêtre. Je la referme pour éviter de faire un courant d'air ou pour éviter les fumées qui peuvent se propager par la façade. Si de la fumée rentre dans la pièce où je me trouve, je me mets avec ma famille près du sol : il y a de l'air, il est fait moins chaud et il y a plus de lumière. J'appelle les pompiers et je fais exactement ce qu'ils me disent de faire.

La prévention des incendies domestiques

La prévention des incendies domestiques La prévention des incendies domestiques Comment éviter les risques d incendie : vigilance et gestes simples pour tous > Dans la chambre, éteindre complètement les cigarettes et ne pas fumer au lit. > Une

Plus en détail

guide domestiques des incendies Assurer son logement, c est obligatoire et utile

guide domestiques des incendies Assurer son logement, c est obligatoire et utile 12 Assurer son logement, c est obligatoire et utile Assurer son logement est une obligation légale. Si un dégât se déclare chez vous et que vous n êtes pas assuré, vous devrez supporter les frais de remise

Plus en détail

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU V.2011 Incendie Classes de feu : CLASSE A CLASSE B CLASSE C CLASSE D CLASSE F Signalétique Dénomination Feux de matériaux solides Feux

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

Etat des lieux. Les chiffres incendie. En France, l'incendie c'est :

Etat des lieux. Les chiffres incendie. En France, l'incendie c'est : Etat des lieux Les chiffres incendie En France, l'incendie c'est : 1 incendie toutes les 2 minutes 10000 victimes chaque année qui causent 800 décès 250000 sinistres d'incendies d habitation déclarés aux

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés

Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés Aide-mémoire Edition juin 2005 [Table des matières] Page 1 Généralités 1 2 Les mesures constructives 1 3 Les installations techniques

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. prévention des incendies et de la panique

SECURITE INCENDIE. prévention des incendies et de la panique prévention des incendies et de la panique E n tant qu établissement recevant du public, un musée est soumis dès sa conception aux obligations réglementaires en matière de prévention des incendies et de

Plus en détail

Comment l éviter? Que faire s il survient?

Comment l éviter? Que faire s il survient? Prévention L incendie chez vous Comment l éviter? Que faire s il survient? P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine p. 10 La salle de bains

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Instructions de montage et mode d'emploi. Détecteur de fumée basic 1144 02

Instructions de montage et mode d'emploi. Détecteur de fumée basic 1144 02 Instructions de montage et mode d'emploi Détecteur de fumée basic 1144 02 Table des matières Caractéristiques de produit...3 Principe de fonctionnement...3 Consignes de sécurité...4 Comportement correct

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts Prévention incendie Risques d incendie dans les garages et parkings couverts Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2006

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2006 DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2006 Intoxication au monoxyde de carbone Incendies domestiques A la maison, un réflexe en plus, c est un risque en moins! 1 Sommaire Intoxication au monoxyde de carbone et incendies

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

SÉCURITÉ INCENDIE. Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires I L S C O N S E P R É V E N I O N. www.groupama.fr

SÉCURITÉ INCENDIE. Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires I L S C O N S E P R É V E N I O N. www.groupama.fr SÉCURITÉ INCENDIE C O N S E I L S P R É V E N T I O N Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires www.groupama.fr SÉCURITÉ INCENDIE Pourquoi équiper son logem Une mesure obligatoire et préventive Devant

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Notre enquête chez les pompiers de Dottignies

Notre enquête chez les pompiers de Dottignies Notre enquête chez les pompiers de Dottignies Questions proposées pour notre enquête chez les pompiers Equipe 1 (Emilie, Laura, Arnaud, Myriem) 1. Qu est-ce que vous avez dans les bonbonnes que vous portez

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements multi-étagés

Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements multi-étagés Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements Ce document présente une vue d'ensemble des principales questions à envisager en matière de sécurité incendie dans

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

Easy Series. Guide de l'utilisateur Centrale d'alarme intrusion

Easy Series. Guide de l'utilisateur Centrale d'alarme intrusion Easy Series FR Guide de l'utilisateur Centrale d'alarme intrusion Attestation n 1220000980 Centrale Easy Series Délivrée par: AFNOR Certification 93571 La Plaine St Denis CNPP Certification 27950 St Marcel

Plus en détail

GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE

GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE Service de protection contre les incendies de Sherbrooke GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE Réseau avertisseur incendie à 1 étape (ou bâtiment sans réseau avertisseur incendie)

Plus en détail

Manuel d'utilisation du détecteur de fumée

Manuel d'utilisation du détecteur de fumée Manuel d'utilisation du détecteur de fumée Détecteur de fumée photoélectrique alimenté par pile alcaline 9V. Introduction Merci d'avoir choisi notre produit pour vos besoin en détection de fumée. Vous

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ

l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ Règles de sécurité applicables à l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ Fait à Soultz en août 2006 Sommaire I/ Quelques notions relatives aux risques d incendie II/ Les outils destinés

Plus en détail

Mode d Emploi : RCB : 327 572 970 Page 1 de 9

Mode d Emploi : RCB : 327 572 970 Page 1 de 9 Mode d Emploi : A lire entièrement et à respecter avant toute utilisation de cet appareil. Ne jamais rajouter de produit d allumage si le foyer est en fonctionnement, attendez le refroidissement du foyer

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages

Sécurité incendie dans les garages Sécurité incendie dans les garages Assuré et rassuré. Risques d incendie dans les garages Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts importants, et dans les cas les plus graves,

Plus en détail

Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies

Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies Protégezvous! Le monoxyde de carbone est un gaz toxique présent dans votre maison il peut tuer rapidement INODORE INCOLORE SANS SAVEUR Pourquoi

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION CAFETIERE ELECTRIQUE 1.25L REF CM4229 230V - 800W - 50Hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION Appareil garanti 1 an sur présentation du ticket

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

PRÉVENTION - SÉCURITÉ

PRÉVENTION - SÉCURITÉ PRÉVENTION - SÉCURITÉ Prévention- incendie Conseils de sécurité en cas d incendie Prévention - Dégâts d eau Quoi faire en cas de dégât d eau Quoi faire en cas d absence prolongée PRÉVENTION - INCENDIE

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGFAR/SDTE/SDC/N2005-5035 Date: 27 octobre 2005

NOTE DE SERVICE DGFAR/SDTE/SDC/N2005-5035 Date: 27 octobre 2005 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE DIRECTION GENERALE DE LA FORET ET DES AFFAIRES RURALES Sous-direction travail et emploi Sous-direction du cheval Bureau : réglementation et de la sécurité au travail

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE FICHE DE DONNEES DE SECURITE ULTIMEG 2002T DATE DE RÉVISION : 03/02/2005 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE NOM DE PRODUIT ULTIMEG 2002T NO DE PRODUIT : U2002T DISTRIBUTEUR

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

réagir et se protéger

réagir et se protéger Incendie feu accident Flammes Fumee réagir et se protéger Un livret pédagogique pour savoir réagir et se protéger en cas d incendie domestique Ce livret pédagogique a été construit avec un double objectif

Plus en détail

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention CEP-CICAT 5 Février 2015 Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention EVACUER EN TOUTE SECURITE ESPACES D ATTENTE SECURISES SOLUTIONS EQUIVALENTES CAS D EXONERATION ERP CODE DU TRAVAIL IGH Introduction

Plus en détail

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION Aspirateur avec sac Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION 1 MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver ce

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ASPIRATEUR SANS SAC COMPACT REF ZW1011S23010 Puissance NOM. : 1000W / Puissance MAX. : 1200W / 220-240V 50hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION

Plus en détail

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Préambule La notice de sécurité est fournie pour permettre à la commission de sécurité de rendre un avis sur les conditions

Plus en détail

LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES

LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES 1. Base Les prescriptions de protection

Plus en détail

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e)

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) Préambule Ce document est un outil pour vous permettre de réfléchir aux dangers éventuels de votre environnement professionnel.

Plus en détail

MANUEL D'UTILISATION

MANUEL D'UTILISATION CAFETIERE MANUEL D'UTILISATION Modèle : KF12 Merci de lire attentivement ce document avant la première utilisation de l'appareil CONSIGNES DE SECURITE Lors de l'utilisation d'appareils électriques, des

Plus en détail

Photo tirée du site www.swissfire.ch

Photo tirée du site www.swissfire.ch Danger incendie Photo tirée du site www.swissfire.ch Introduction Tout bâtiment ou construction est vulnérable au feu, il importe donc que des mesures et des dispositions préventives soient mises en œuvre

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie)

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie) Mémento Sécurité incendie dans les petits hôtels (de 5 e catégorie) Les grands principes de la prévention incendie Le cadre réglementaire Les contacts utiles Les grands principes de la prévention incendie

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ SureSelect Strand-Specific RNA Library Prep Kit Box 1-ILM-96 Samples, Part Number 5500-0117 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/ l entreprise

Plus en détail

LES AVERTISSEURS DE MONOXYDE DE CARBONE

LES AVERTISSEURS DE MONOXYDE DE CARBONE Service régional de prévention incendie MRC de La Nouvelle-Beauce 700, Notre-Dame Nord, Bureau B Sainte-Marie, (Québec) G6E 2K9 Téléphone: (418) 387-3444 Télécopieur: (418) 387-7060 preventionincendie@nouvellebeauce.com

Plus en détail

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui FICHE SIGNALÉTIQUE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA COMPAGNIE NOM COMMERCIAL : PROPANE SYNONYMES : Diméthylméthane UTILISATION DU PRODUIT : Carburant NUMÉRO DE LA FS : 251-300 NOM DU FOURNISSEUR NUMÉROS

Plus en détail

Qu est ce qu un gaz comprimé?

Qu est ce qu un gaz comprimé? Qu est ce qu un gaz comprimé? Il existe plusieurs produits à base de gaz ou de mélanges de gaz sous pression conservés dans des bouteilles 1. La plupart de ces gaz sont classés dans la catégorie des «gaz

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT MEMENTO SECURITE INCENDIE La commission de sécurité vous a prescrit la réalisation d un mémento sécurité Ce document est un modèle pour tout type d établissements en dehors des U et J Il

Plus en détail

Code de Sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) BOMA Québec

Code de Sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) BOMA Québec Code de Sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) BOMA Québec 13 mars 2012 Plan Présentation I - Législation actuelle pour les bâtiments occupés II - Futur Code de sécurité III - Structure du Code de sécurité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Détecteur de fumée fumonic 3 radio net. Manuel d utilisation

Détecteur de fumée fumonic 3 radio net. Manuel d utilisation Détecteur de fumée fumonic 3 radio net Manuel d utilisation Félicitations! Un ou des détecteurs de fumée intelligents fumonic 3 radio net ont été installés dans votre logement. Votre propriétaire respecte

Plus en détail

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement. QI! C est toi l expert en énergie! a mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.ch i tu réponds correctement, tu obtiendras un code secret qui

Plus en détail

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL Table des matières Rappel - étapes à suivre Mise à jour et liste de distribution Mesures à prendre en cas d incendie À tous

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Extinction. Choisissez votre système d extinction. Qu'est-ce qu'un système d extinction? Les principes du feu

Extinction. Choisissez votre système d extinction. Qu'est-ce qu'un système d extinction? Les principes du feu Extinction Choisissez votre système d extinction Qu'est-ce qu'un système d extinction? Dans un système de protection incendie, il ne suffit pas de détecter et de mettre en sécurité. Il est souvent nécessaire

Plus en détail

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX Remarques Cette notice descriptive de sécurité, élaborée à l attention des maîtres d ouvrage et maîtres

Plus en détail

L oxygénothérapie à long terme

L oxygénothérapie à long terme L oxygénothérapie à long terme Ce que vous devez savoir sur l oxygène à domicile Les bienfaits L oxygène est un traitement médical qui doit être utilisé de façon sécuritaire et selon les recommandations

Plus en détail

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif COMPAGNIE GENERALE DES INSECTICIDES 9 rue Louis Armand ST OUEN L'AUMONE 95315 CERGY PONTOISE Cedex Tél: 01.34.64.11.73 Fax: 01.30.37.15.90. FICHE DE DO EES SECURITE Réf. : GUEP2 Risques spécifiques Création

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Grille Plate

NOTICE D UTILISATION. Grille Plate NOTICE D UTILISATION Grille Plate SPIT-ROAST SP600 GRIL Lire attentivement la notice d utilisation avant l assemblage et la première utilisation du SP600 CDB de SPIT-ROAST Garder soigneusement ce manuel

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5500 0/2003 FR (FR) Pour l'opérateur Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos

Plus en détail

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID PIEGES ANTI-FOURMIS

Plus en détail

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0 Cafetière Mode d Emploi 1Notice cafetière v1.0 SOMMAIRE 1 CONSIGNES DE SÉCURITÉ... 3 2INSTALLATION DE L APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ...4 3PRECAUTION CONCERNANT L UTILISATION DE L APPAREIL...5 4DESCRIPTION

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage :

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage : Secteur prévention Etablissement cantonal d'assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap.prevention@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Le guide pratique. habitation. habitation

Le guide pratique. habitation. habitation Le guide pratique habitation habitation automobile santé habitation Incendie, tempêtes, catastrophes naturelles, vol, dégâts des eaux, sont autant de situations auxquelles vous pourriez, un jour, être

Plus en détail

Gaz comprimés. Gaz comprimés Page 1 sur 9

Gaz comprimés. Gaz comprimés Page 1 sur 9 Gaz comprimés Gaz comprimés Page 1 sur 9 Introduction De nombreux gaz comprimés sont utilisés dans les laboratoires et instituts de l'université. Il s agit notamment des gaz à caractère médicaux (oxygène,

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent

DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent Pôle Aménagement du Territoire Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Bas-Rhin DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent Fiche

Plus en détail

«Votre sécurité, est notre priorité»! D é t e c t e r... E n r e g i s t r e r... C o n s u l t e r... V o i r... T r a n s m e t t r e...

«Votre sécurité, est notre priorité»! D é t e c t e r... E n r e g i s t r e r... C o n s u l t e r... V o i r... T r a n s m e t t r e... D é t e c t e r... E n r e g i s t r e r... C o n s u l t e r... V o i r... T r a n s m e t t r e... A l e r t e r... «Votre sécurité, est notre priorité»! Copyright photo: Dôme Sécurité exerce dans le

Plus en détail

Lycée Régional du Bâtiment et des Travaux Publics Saint Lambert N 0750697A LIVRET DE SECURITE INCENDIE

Lycée Régional du Bâtiment et des Travaux Publics Saint Lambert N 0750697A LIVRET DE SECURITE INCENDIE Lycée Régional du Bâtiment et des Travaux Publics Saint Lambert N 0750697A LIVRET DE SECURITE INCENDIE Mise à jour Mai 2010 Rappel de la réglementation L objectif des exercices d évacuation est d entraîner

Plus en détail

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION Dernière révision du document : juillet 2012 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Arrêté du Gouvernement wallon du 25 septembre 2008 déterminant les conditions sectorielles

Plus en détail

Protégez votre enfant

Protégez votre enfant ENFANTS 0-6 ANS Protégez votre enfant des accidents domestiques Mieux vaut prévenir que guérir! Apprenons à éviter les accidents domestiques de l enfant. Un accident peut rapidement arriver. Alors, pour

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité

Fiche de données de Sécurité Page: 1/5 1 - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT : Mr PROPRE Professional Nettoyant Multi-Usages (5 variantes) - REFERENCE : 120 - FOURNISSEUR : PROCTER & GAMBLE France SAS Division

Plus en détail

La Sécurité incendie En Accueils Collectifs de Mineurs

La Sécurité incendie En Accueils Collectifs de Mineurs PREFET DU LOIRET Direction Départementale Service Départemental d Incendie de la Cohésion Sociale et de Secours du Loiret Pôle Promotion des politiques de jeunesse, Groupement Prévention de sports, et

Plus en détail

LES FEUX D HABITATION À PARIS

LES FEUX D HABITATION À PARIS BRIGADE DE SAPEURS-POMPIERS DE PARIS LES FEUX D HABITATION À PARIS I GÉNÉRALITÉS En France, les feux tuent environ 800 personnes chaque année, soit 1 décédé pour 77 500 habitants. Sur le secteur de la

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Code du produit: 8469 Emploi de la substance / de la préparation

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Page 1 / 5

Fiche de données de sécurité Page 1 / 5 Fiche de données de sécurité Page 1 / 5 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom commercial: Natural Fournisseur: Andermatt Biocontrol AG Stahlermatten 6 CH-6146 Grossdietwil

Plus en détail

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Plan Canicule Fiche 3.2 : Les travailleurs En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Facteurs environnementaux Ensoleillement

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial guide de la sécurité assistant maternel assistant familial Guide de la sécurité - 2 Ce guide est fait pour vous aider. Il répertorie les points de danger les plus fréquents et les mesures à prendre pour

Plus en détail

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR wizmart Detecteur CO TECHNOLOGIE ELECTRO CHIMIQUE Garantie 5 ANS Le détecteur CO peut vous sauver la vie Le danger : la présence de monoxyde

Plus en détail

A/ CONDITIONS D ENTRETIEN, DE MAINTENANCE ET DE VERIFICATION : Contrat d entretien est effectué tous les 2ans.

A/ CONDITIONS D ENTRETIEN, DE MAINTENANCE ET DE VERIFICATION : Contrat d entretien est effectué tous les 2ans. MISE EN SECURITE DES PETITS HOTELS (arrêté du 24 juillet 2006) Prescriptions applicables dans un délai de 5 ans aux établissements existants au 4 août 2006 A/ CONDITIONS D ENTRETIEN, DE MAINTENANCE ET

Plus en détail

GUIDE D ACHAT PATRULL. Produits sécurité enfant et maison

GUIDE D ACHAT PATRULL. Produits sécurité enfant et maison GUIDE D ACHAT PATRULL Produits sécurité enfant et maison Une vie plus sûre à la maison À la maison plus que n importe où ailleurs, sécurité rime avec tranquillité. C est pourquoi nous avons développé la

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail