Rôle du Responsable Energie gt ou les 10 commandements du Responsable Energie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rôle du Responsable Energie gt ou les 10 commandements du Responsable Energie"

Transcription

1 Rôle du Responsable Energie gt ou les 10 commandements du Responsable Energie Salon POLLUTEC 3 décembre 2014 Contact : Julien ADAM, Chargé de mission Maitrise de l Energie Rôle du Responsable Energie 1

2 Les 10 commandements du responsable énergie 1. Tu t inscriras dans la stratégie de ton entreprise. Rôle du Responsable Energie 2

3 Mais d abord, pourquoi mon entreprise devrait-elle intégrer la maitrise de l énergie dans sa stratégie? Renchérissement des coûts énergétiques Electricité +40% entre 2006 et 2013 Gaz naturel +35% entre 2007 et 2013 Source : Eurostat, sites non résidentiels TTC Evolution réglementaires Fin des tarifs réglementés (1/01/2015 pour le gaz et 1/01/2016 pour l électricité) Directive Efficacité énergétique / Ecoconception et leurs transpositions françaises (Audit énergétique obligatoire, CEE 3 ème période ) Développement durable et éco-responsabilité Mobilisation du personnel autour d un projet fédérateur Image et responsabilité de l entreprise Reconnaissance internationale (ISO / ISO 14001) L entreprise, cernée par l énergie! Des solutions d efficacité énergétique innovantes L ouverture à la concurrence des marché de l énergie effacement, smart grids, flexibilité des consommations Big data Automatisation, supervision Des solutions innovantes pour maintenir sa compétitivité Rôle du Responsable Energie 3

4 Une stratégie et une ambition énergétique qui dépend de l activité de l entreprise La MdE, un enjeu souvent négligé Nombre de sites (échelle log10) Divers méca IAA pharma lait Consommation d énergie taille des bulles Métaux ferreux Plastique Plastique papier Métallurgie non ferreux Verre Chimie orga Sucreries La MdE, un levier de compétitivité Energie-intensifs, La MdE, une question de survie! Engrais Cimenteries / plâtre Sidérurgie Chimie minérale MdE : Maitrise de l énergie Part de la facture énergie dans les coûts de production Source : ATEE d après INSEE Rôle du Responsable Energie 4

5 A quoi rattacher la structure énergie? Résultat d une enquête Est-ce que la fonction énergie existe dans votre entreprise? Càd une fonction spécifiquement liée à la performance énergétique de l entreprise (à temps partiel ou temps plein) Enquête «Energy Manager» Energy Time Paris Premium Contact / ATEE Si OUI, à qui est rattaché le responsable énergie? Prévu dans les 12 prochains mois 10% 40% Direction technique Directeur de site 26% Non 40% Oui 50% 16% Environnement / qualité / DD Direction générale 11% Seule la moitié des entreprises possèdent un responsable énergie, essentiellement rattaché à la direction technique. 7% Achats / Direction admin ou financière Rôle du Responsable Energie 5

6 A quoi rattacher la structure énergie? Avantages / Inconvénients Direction générale Direction de la stratégie Donne une autorité naturelle au Responsable Energie Tendance à éloigner du terrain le Responsable Energie «Adaptée à une petite entreprise ayant peu de liens hiérarchique ou au contraire à une grande entreprise affichant une volonté forte et d une structure énergie à plusieurs niveaux» Direction technique / Maîtrise d œuvre Le pôle de compétences techniques est souvent le plus sollicité dans une démarche MdE Peu d autorité envers les autres services sans support hiérarchique «Le rattachement du responsable énergie à la direction technique est l organisation privilégiée dans les entreprises industrielles.» Développement durable / Environnement / Qualité Transversalité de l entité développement durable Peu opérationnel et peu habitué à travailler en mode projet. Dilution des compétences techniques dans une entité fonctionnelle. Fonction environnement = centre de coût alors que la fonction énergie doit être un centre de profit! «La finalité du pôle environnement est avant tout de répondre à des exigences réglementaires.» L efficacité énergétique du bâtiment, Richard FRANCK, Guy JOVER, Frank HOVORKA MdE : Maitrise de l énergie Rôle du Responsable Energie 6

7 A quoi rattacher la structure énergie? En pratique Tout est possible! Acheteur - Acheteur Energies - Adjoint Directeur Technique - Adjoint Responsable Travaux - Agent Technique HSE - Animateur Économie Énergie - Animateur Energie CFE - Animateur Métier Energies - Animatrice HSE - Chargé Mission Efficacité Énergétique - Chargé Mission HSE - Chargé Projet - Chargé Solutions - Chef Projet Énergie - Chef Projet Technique - Chef Projets Industriels - Chef Projets Utilités - Coordinateur Projet et Investissement - Coordinateur Économie Énergie - Coordinateur Développement Durable - Coordinateur Sécurité Environnement - Coordinateur énergies - Coordinatrice Environnement - Directeur - Directeur contrôle gestion - Directeur Maintenance et Investissements - Directeur production - Directeur Établissement - Directeur Opérations - Directeur Exploitation - Directeur Développement Industriel & Environnemental - Directeur Général - Directeur Industriel - Directeur Pôle Energie - Directeur QHSE - Directeur Qualité - Directeur Technique - Energy Manager - Energy Strategy Leader - Expert HSE - Expert Utilités - Facilities Manager - Gestionnaire Parcs - Head Process Excellence - Ingénieur Développement Durable - Ingénieur Efficacité énergétique - Ingénieur Électricité - Ingénieur Énergie - Ingénieur Environnement - Ingénieur Facilities - Ingénieur Optimisation Énergies - Ingénieur Process - Ingénieur Projet - Ingénieur QEHS - Ingénieur Sécurité Environnement & Energies - Maintenance & Engineering Manager - Maintenance Manager - Maîtrise Services Techniques - Pilote technique Environnement - Président - Référent en Économie Circulaire - Responsable Achat - Responsable Amélioration Continue - Responsable Améliorations Energétiques - Responsable Bâtiment - Responsable CVC Responsable Energie - Responsable Maintenance - Responsable Production - Responsable Sûreté - Responsable Site - Responsable Etudes - Responsable Infrastructures - Responsable moyens généraux et industriels - Responsable opérations - Responsable Services Techniques - Responsable Développement Durable - Responsable Exploitation - Responsable Pôle Energies & Utilités - Responsable service Optimisation Activités Industrielles - Responsable Service Maintenance - Responsable Energie - Responsable Environnement - Responsable HSE - Responsable Lean - Responsable Management Energies - Responsable Mécanique - Responsable méthode - Responsable Performance Industrielle - Responsable Process - Responsable Projets Industriels - Responsable QSE - Responsable immobilier - Responsable RSE - Responsable Santé et Sécurité au Travail - Responsable Services Techniques Généraux - Responsable Technique - Responsable Travaux - Responsable Utilités - Support Manager - Technicien Énergie - Technicien Maintenance - Utilities Manager - Utilities Technician Rôle du Responsable Energie 8

8 A quoi rattacher la structure énergie? En pratique Tout est possible! Acheteur - Acheteur Energies - Adjoint Directeur Technique - Adjoint Responsable Travaux - Agent Technique HSE - Animateur Économie Énergie - Animateur Energie CFE - Animateur Métier Energies - Animatrice HSE - Chargé Mission Efficacité Énergétique - Chargé Mission HSE - Chargé Projet - Chargé Solutions - Chef Projet Énergie - Chef Projet Technique - Chef Projets Industriels - Chef Projets Utilités - Coordinateur Projet et Investissement - Coordinateur Économie Énergie - Coordinateur QSE / Développement Durable - Coordinateur Sécurité Environnement - Coordinateur énergies - Coordinatrice Environnement - Directeur - Directeur contrôle gestion - Directeur Maintenance et Investissements - Directeur production - Directeur Établissement - Directeur Opérations - Directeur Exploitation - Directeur Développement Industriel & Environnemental - Directeur Général - Directeur Industriel - Directeur Pôle Energie - Directeur QHSE - Directeur Qualité - Directeur Technique - Energy À condition de créer une fonction en phase avec : Manager - Energy Strategy Leader - Expert HSE - Expert Utilités - Facilities Manager - Gestionnaire Parcs - Head Process Excellence L activité - Ingénieur de l entreprise Développement (qui Durable détermine - Ingénieur le profil Efficacité du Responsable énergétique - Ingénieur Energie) Électricité - Ingénieur Énergie - Ingénieur Environnement - Ingénieur Facilities - Ingénieur Optimisation Énergies - Ingénieur et la place de la problématique MdE dans la stratégie de l entreprise Process - Ingénieur Projet - Ingénieur QEHS - Ingénieur Sécurité Environnement & Energies - Maintenance & Engineering Manager La taille - Maintenance de la structure Manager - (niveau Maîtrise Services de centralisation Techniques - Pilote de la technique fonction, Environnement - Président - Référent en Économie Circulaire - Responsable Achat - Responsable Amélioration Continue - mobilisation de référents énergie au sein des différents sites) Responsable Améliorations Energétiques - Responsable Bâtiment - Responsable CVC Responsable Energie - Responsable Maintenance - Responsable Production - Responsable Sûreté - Responsable Site - Responsable Etudes - Responsable Infrastructures - Responsable moyens généraux et industriels - Responsable opérations - Responsable Services Techniques - Responsable Développement Durable - Responsable Exploitation - Responsable Pôle Energies & Utilités - Responsable service Optimisation Activités Industrielles - Responsable Service Maintenance - Responsable Energie - Responsable Environnement - Responsable HSE - Responsable Lean - Responsable Management Energies - Responsable Mécanique - Responsable méthode - Responsable Performance Industrielle - Responsable Process - Responsable Projets Industriels - Responsable QSE - Responsable immobilier - Responsable RSE - Responsable Santé et Sécurité au Travail - Responsable Services Techniques Généraux - Responsable Technique - Responsable Travaux - Responsable Utilités - Support Manager - Technicien Énergie - Technicien Maintenance - Utilities Manager - Utilities Technician Rôle du Responsable Energie 9

9 Les 10 commandements du responsable énergie 2. Tu développeras tes compétences techniques et de gestion de projet. Rôle du Responsable Energie 10

10 Quelles sont les compétences nécessaires d un Responsable énergie? Résultat d une enquête Source : Enquête «Energy manager» 87% Posséder un bon bagage technique et des connaissance solides de l environnement technologique Gestion de projet (gestion de budgets, tableaux de bord) 84% 74% Intégrer une vision stratégique et anticiper l évolution des marchés de l énergie Savoir conduire et diriger les équipes 73% 72% Maitriser les référentiels internationaux liés aux systèmes de management Rôle du Responsable Energie 11

11 Des formations initiales et continues pour accompagner l émergence des responsables énergie Formations initiales Mastère spécialisé en management et marketing de l énergie Mastère «International Energy Management» Mastère Spécialisé Management de l Environnement et de l'eco-efficacité Energétique Formations continues Mastère spécialisé en management des marchés de l énergie Responsable Management de l Energie ISO nd semestre 2015 : Diffusion d une formation (2j) à destination des «référents énergie» en devenir. Rôle du Responsable Energie 12

12 Les 10 commandements du responsable énergie 3. Tu réaliseras un audit énergétique. l Audit Energétique? Rôle du Responsable Energie 13

13 L audit énergétique : bientôt obligatoire pour les grandes entreprises! Directive européenne 2012/27/EU sur l efficacité énergétique (Article 8) Audit énergétique obligatoire pour les grandes entreprises avant le 5 décembre 2015 Les normes ISO et EN «Audits Énergétiques» sont citées dans la directive comme références méthodologiques Certification ISO permet de répondre à l obligation d audit énergétique PME et Collectivités Territoriales incitées à développer des audits énergétiques et sensibilisées aux systèmes de management de l'énergie Transposition en droit français Loi du 16 juillet 2013 article 40 Décret du 4 décembre 2013 Seuils pour les entreprises réalisant l audit énergétique Décret et arrêté sur les modalités d application de l audit énergétique du 24 novembre 2014 Rôle du Responsable Energie 14

14 L audit énergétique : Socle de toute démarche de MDE L Audit énergétique constitue le socle de toute démarche de maitrise de l énergie au sein d une entreprise à travers 2 étapes cruciales : Identifier les gisements d économies d énergie. Chiffrer un plan d actions d économies d énergie. Les étapes d un audit énergétique selon la norme NF EN Contact préliminaire Réunion de lancement Collecte des données Le résultat d un audit énergétique constitue la feuille de route «performance énergétique» de l entreprise. L audit énergétique constitue la première brique d un Système de Management de l énergie (SMé). Travail sur place Analyse Rapport Réunion de clôture Rôle du Responsable Energie 16

15 L audit énergétique, une démarche rentable! Economies en fonctions du plan d action 25% 20% % MOYEN D'ECONOMIE SUR LA FACTURE ENERGETIQUE 19,4% 15% 10% 6,5% 9,2% 5% 2,6% 0% PLAN D'ACTIONS TRB IMMEDIAT PLAN D'ACTIONS TRB < 1 an PLAN D'ACTIONS TRB < 2 ans PLAN D'ACTIONS TRB > 2 ans Rôle du Responsable Energie 17

16 Des outils pour accompagner le responsable énergie dans la réalisation de l audit énergétique Répertoire des BE réalisant des Audits Energétiques en entreprise. Plaquette Audit énergétique Un Outil de collecte des données en amont de l audit énergétique Afin de faciliter l amorçage de l audit, gagner du temps en interne et pour le prestataire 19

17 Les 10 commandements du responsable énergie 4. Tu mettras en place un Système de Management de l énergie (SMé). L amélioration continue en 4 temps (PDCA) : Plan (s engager dans la démarche, réaliser un état des lieux) Do (agir, mettre en œuvre un plan d action) Check (mesurer, rendre compte) Act (s améliorer) Rôle du Responsable Energie 20

18 Le contenu d un Système de Management de l énergie PLAN Intégrer la performance énergétique dans la stratégie de l entreprise Réaliser une revue énergétique Définir la consommation de référence, les indicateurs de performance énergétique, les usages énergétiques Définir des objectifs et les plans d actions Similaire à un audit énergétique ACT NF EN ISO DO Se former Communiquer Documenter la démarche Appliquer les plans d actions de management de l énergie CHECK Revue de management Mener des actions pour améliorer le SMé Suivi, mesure et analyse de la performance énergétique Actions préventives Rendre compte des résultats Un SMé correspond à la mise en place d une gestion méthodique afin d améliorer et pérenniser sa performance énergétique. Rôle du Responsable Energie 22

19 Un responsable énergie pour piloter le Système de Management de l énergie Connaitre ses usages énergétiques : Votre système de management vous permet-t-il de? Pour les Entreprises avec un Responsable Energie Source : Enquête «Energy manager» Pour les Entreprises sans Responsable Energie Définir votre situation énergétique de référence et des indicateurs de performance énergétique 33% 71% Agréger les consommations par destination, implantation et usage 31% 58% Savoir refacturer les coûts énergétiques par entité, département de l'entreprise 20% 54% Rôle du Responsable Energie 23

20 Un responsable énergie pour piloter le Système de Management de l énergie Agir sur ses consommations : Votre système de management vous permet-t-il de? Pour les Entreprises avec un Responsable Energie Source : Enquête «Energy manager» Pour les Entreprises sans Responsable Energie Etablir un plan d'actions annuel opérationnel d'économies d'énergie 31% 75% Vous assurer que vous êtes conforme aux objectifs que vous vous êtes fixé 47% 69% Connaître et agir sur ses dérives de consommations 28% 57% Rôle du Responsable Energie 24

21 Les 10 commandements du responsable énergie 5. Tu piloteras la mise en œuvre de solutions d efficacité énergétique (qui ont fait leur preuve et / ou innovantes) Rôle du Responsable Energie 25

22 Les responsables énergie face à une multiplicité de solutions d efficacité énergétiques Fournisseurs d énergie Marché de la fourniture d énergie dorénavant concurrentiel l efficacité énergétique devient un axe de différentiation entre fournisseurs Intégrations EDF-Dalkia, GDF-Suez-Cofely Sociétés de services énergétiques Contrats de performance énergétique : garantie de résultat contractuelle sur les économies d énergie / tiers investissement / contrat de maintenance Fournisseurs d équipements Des produits / équipements aux solutions intégrées d efficacité énergétique Bureaux d étude, ingénierie, pure player, TIC, intégrateurs Les BE (audits énergétiques, conseil, AMO, ingénierie) Les PME proposants des solutions technologiques innovantes (big data, supervision des consommations) Les intégrateurs de solutions d efficacité énergétique Rôle du Responsable Energie 26

23 De nombreuses solutions d efficacité énergétiques à disposition des entreprises Economie d énergie 40% 30% 20% 15% 10% Actions de type «Mesure» Comptage Analyse Affichage Reporting Actions sur les systèmes existants Gestion automatique (éclairage, ventilation, chauffage, climatisation) Air comprimé (détection fuite, variation de vitesse) Froid (régulation, variation de vitesse) GTB Gestion de la pointe, effacement, flexibilité Calorifugeage Temps de retour sur investissement (ROI) Actions sur les équipements Récupération de chaleur fatale Pompes à chaleur haute température Chaudières / groupes froids performants Remplacement des luminaires Isolation du bâti 1 ans 3 ans 5 ans 10 ans 15 ans 25 ans Classification des actions d efficacité énergétique - Gimelec Rôle du Responsable Energie 27

24 Les 10 commandements du responsable énergie 6. Tu mettras en place une comptabilité énergétique (tableau de bord énergie) Rôle du Responsable Energie 28

25 Le tableau de bord pour servir une démarche MDE Un tableau de bord énergie pour mesurer et vérifier sa performance énergétique Déclencher les actions correctives, suivre et analyser les résultats obtenus sur la base d indicateurs pertinents. Un tableau de bord à plusieurs niveaux Retour opérationnel (aides à la gestion au quotidien, actions correctives) Retour à l intention des décideurs (indicateurs agrégés, économique) Repose sur un plan de comptage (dont le nombre de point de mesure doit être optimisé) Rôle du Responsable Energie 29

26 Exemples de solutions de supervision des consommations d énergie De nombreuses solutions innovantes pour superviser ses consommations : Energiency Metron Enerleo Esight Qualisteo Schneider Electric Clemessy Smart Impulse Greengest Projet en cours ATEE 2015 : Un état des lieux des solutions de supervision des consommations d énergie. Analyse et compréhension des différentes fonctionnalités des solutions Les implications organisationnelles pour l utilisateur final (interface avec l environnement logiciel existant, capteur, GTC ) Les implications économiques (investissement, temps de retour ) Positionnement des acteurs Rôle du Responsable Energie 30

27 Les 10 commandements du responsable énergie 7. Tu impliqueras tes collaborateurs dans la démarche de maitrise de l énergie Rôle du Responsable Energie 31

28 Les fonctions concernées par la mise en place d un Système de Management de l énergie Source : AFNOR Rôle du Responsable Energie 32

29 Les 10 commandements du responsable énergie 8. Tu échangeras avec la communauté des «Energy Managers». Rôle du Responsable Energie 33

30 Les RDV 2015 des «Energy Manager» à ne pas manquer Les colloques ATEE Colloque 3 ème période CEE le 11 décembre 2015 Colloque 3 ème période CEE en région dates à venir Ateliers Fin des tarifs réglementés et ouverture des marchés de l énergie le 15 janvier à Lyon 1 er colloque national Energie Industrie ADEME à Marseille les mars 2015 Energy Class Factory 2015 Paris / Lyon / Rennes Energy Time Paris 2015 Usine Rôle du Responsable Energie 34

31 Les 10 commandements du responsable énergie 9. Tu mobiliseras les dispositifs d aide au financement disponibles. Rôle du Responsable Energie 35

32 Les dispositifs d aides à disposition des responsables énergie Certificats d économie d énergie (CEE) dont la 3 ème période débute le 1 er janvier 2015 (700TWh) Des aides locales (CCI, collectivités locales) : préaudit, audit subventionnés, informations L ADEME (nationale et régionale) : subventions aux audits énergétiques (si non concerné par la réglementation), accompagnement méthodologique, guides techniques, retours d expérience Actions collectives, appel à projets régionaux (Stratégie PME via CETIM en région RA par exemple) Rôle du Responsable Energie 38

33 Les 10 commandements du responsable énergie 10. Tu valoriseras la démarche de maitrise de l énergie auprès de ta direction. From Boiler Room to Board Room Illustration : The Evolution of the Energy Manager, White Paper, ACRE Rôle du Responsable Energie 40

34 Facile à quantifier Stratégie (difficile à quantifier) Performance énergétique : De multiples bénéfices à valoriser Economies d énergie et réduction de la facture énergétique Economies en exploitation / maintenance Amélioration des conditions de travail Gains de productivité des process Augmenter la durée de vie des équipements Améliorer l image de l entreprise Réduire l exposition aux risques (prix de l énergie, réglementation, approvisionnement énergétique, commerciaux) Améliorer la satisfaction client IEA Capturing the Multiple Benefits of Energy Efficiency Etat des lieux des méthodes permettant de valoriser des bénéfices qualitatifs. La prise en compte des bénéfices indirects liés à l efficacité énergétique dans l industrie réduit le ROI par deux! L efficacité énergétique du bâtiment, Richard FRANCK, Guy JOVER, Frank HOVORKA Rôle du Responsable Energie 41

35 Merci de votre attention! ATEE et ses partenaires à votre disposition sur «l espace audit énergétique» du salon HALL 4 ENERGIE A noter dans vos agendas : Julien Adam Chargé de mission Maitrise de l énergie ATEE Rôle du Responsable Energie 42

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Présentation de Thierry DJAHEL, Schneider Electric Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 En chiffres 35

Plus en détail

NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES

NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES SOMMAIRE BHC ENERGY, c est... Présentation de la société Des solutions adaptées à vos besoins Pourquoi structurer sa démarche d efficacité énergétique? Nos prestations

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Pollutec 2013 Atelier ATEE AUDIT ENERGETIQUE EN ENTREPRISE Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Laurent Cadiou DGEC/SCEE Bureau Économies

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

Certificat en Système de Management de la Qualité- Hygiène-Sécurité-Environnement (SM-QHSE)

Certificat en Système de Management de la Qualité- Hygiène-Sécurité-Environnement (SM-QHSE) Certificat en Système de Management de la Qualité- Hygiène-Sécurité-Environnement (SM-QHSE) Le management de la qualité, de la sécurité et de l environnement (QSE) se développe de plus au sein des organisations.

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

Le tableau de bord énergie Outil indispensable pour la mise en œuvre d une démarche de maîtrise de la demande d énergie dans l entreprise

Le tableau de bord énergie Outil indispensable pour la mise en œuvre d une démarche de maîtrise de la demande d énergie dans l entreprise Le tableau de bord énergie Outil indispensable pour la mise en œuvre d une démarche de maîtrise de la demande d énergie dans l entreprise ASSOCIATION TECHNIQUE ENERGIE ENVIRONNEMENT Pour tout responsable

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

Guide des logiciels de gestion énergétique

Guide des logiciels de gestion énergétique Guide des logiciels de gestion énergétique SEPTEMBRE 2015 Guide des logiciels de gestion énergétique avec le soutien de Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, par quelque procédé

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Mesure de l efficacité énergétique du site et externalisation de maintenance

Mesure de l efficacité énergétique du site et externalisation de maintenance Mesure de l efficacité énergétique du site et externalisation de maintenance Deux outils d Amélioration Continue en Facilities Management chez Merck Millipore à Molsheim Thèse professionnelle présentée

Plus en détail

AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence. pour construire le modèle d évaluation AFAQ 1000NR

AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence. pour construire le modèle d évaluation AFAQ 1000NR AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence 1992 L agenda 21 1992 2001 Rapport Européen 1997 La déclaration de Rio 2003 1999 Prév. 2009 Le Pacte Mondial L

Plus en détail

Énergies FORMATIONS 2014-2015. Formations métiers certifiantes. ISO 50001 et audit de systèmes de management

Énergies FORMATIONS 2014-2015. Formations métiers certifiantes. ISO 50001 et audit de systèmes de management FORMATIONS 2014-2015 Énergies Formations métiers certifiantes ISO 50001 et audit de systèmes de management Audit énergétique NF EN 16247 : bâtiment et industrie - Méthodologie d audit énergétique NF EN

Plus en détail

Mesurer, collecter et monitorer pour agir

Mesurer, collecter et monitorer pour agir Mesurer, collecter et monitorer pour agir Services de gestion de l'énergie Lausanne, 6 novembre 2014 Antoine Hayek, Energy Management Services Eric Magnin, Energy Management Specialist Michael Grelier,

Plus en détail

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Partageons le succès de nos expériences Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Pascal Lesage Directeur Commercial 06 86 68 85 92 01 41 42 33 95 14 Novembre 2014 5 domaines d intervention

Plus en détail

Journée d échanges sur les Certificats d économies d énergie

Journée d échanges sur les Certificats d économies d énergie Journée d échanges sur les Certificats d économies d énergie Jeudi 7 avril 2011 - Lille 06/04/2011 Les Certificats d'économies d'énergie, c'est reparti pour 2013! 1 Sommaire 1 2 3 Qui est CertiNergy? Exemples

Plus en détail

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE?

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? Les dépenses publiques des hôpitaux ont augmenté de 50% en 10 ans et les hôpitaux ont une consommation d environ 400 kwh/m² d énergie finale (contre 100

Plus en détail

Pascal THOMAS. ISO 50001 «Des économies d énergie aujourd hui et demain» Délégué Régional Est

Pascal THOMAS. ISO 50001 «Des économies d énergie aujourd hui et demain» Délégué Régional Est ISO 50001 «Des économies d énergie aujourd hui et demain» Pascal THOMAS Délégué Régional Est Metz, le 16 octobre 2012 Pascal THOMAS Délégué Régional Est Responsable d audit ICA QSE IATF Diversité Energie

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001

SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001 SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001 Retours d expériences d organismes certifiés par AFNOR Certification Étude Certification ISO 50001 Octobre 2014 Trois ans après la publication de la norme

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : OTIS S.A.S. Code NAF : 4329B Code SIREN : 521 07 800 Numéro de SIRET : 542107800 Nombre de salariés : 5 027 Adresse : 3 place de La Pyramide

Plus en détail

Cinq questions sur la vraie utilité de l'iso 27001. Alexandre Fernandez-Toro

Cinq questions sur la vraie utilité de l'iso 27001. Alexandre Fernandez-Toro <Alexandre.Fernandez-Toro@hsc.fr> Cinq questions sur la vraie utilité de l'iso 27001 Alexandre Fernandez-Toro Contexte On parle de SMSI depuis 2002 Est-ce un effet de mode? Est-ce une bulle entretenue

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique Yann MENAGER

Plus en détail

De nouveaux business modèles autour des offres d efficacité énergétique

De nouveaux business modèles autour des offres d efficacité énergétique De nouveaux business modèles autour des offres d efficacité énergétique L économie de la fonctionnalité, vecteur de performance énergétique Grenoble, Décembre 2013 Agenda Efficacité énergétique : enjeux,

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com

LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com SOMMAIRE DEveloppement durable L efficacite environnementale en cabinet : l Eco-attitude La norme ISO 14001 2

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide?

Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide? Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide? 3 niveaux d actions d efficacité énergétique La gestion d énergie, les systèmes de comptage et d

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Mission du facilitateur URE PROCESS

Mission du facilitateur URE PROCESS EFFICACITE ENERGETIQUE Autofinancement de projets Mission du facilitateur URE PROCESS Origine Les CCI wallonnes ont porté le projet EPW Opérateurs privés ou associatifs choisis par la RW pour leurs compétences

Plus en détail

ISO 27001 conformité, oui. Certification?

ISO 27001 conformité, oui. Certification? ISO 27001 conformité, oui. Certification? Eric Wiatrowski CSO Orange Business Services Lead Auditor ISMS Conférences normes ISO 27001 21 Novembre 2007 1 sommaire Conformité vs certification La démarche

Plus en détail

VERTELIS SUITE Suite logicielle pour optimiser votre performance énergétique

VERTELIS SUITE Suite logicielle pour optimiser votre performance énergétique VERTELIS SUITE Suite logicielle pour optimiser votre performance énergétique Accompagnez votre démarche de performance énergétique Que vous soyez gestionnaire d énergie d un site industriel ou exploitant

Plus en détail

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r)

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) 1. Description de la personne morale (PM) concernée Raison sociale : ZF Systèmes de directions Nacam SAS Code NAF : 2932Z

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE THALES SA... 3 2.1. Informations relatives à la personne morale... 3 2.2. Personne

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities Rencontre autour du manifeste Emmanuel FRANCOIS Président de l association SBA Serge LE MEN Vice Président de l association SBA Les nouveaux acteurs, les nouveaux

Plus en détail

CONFÉRENCE HOPITECH 2011

CONFÉRENCE HOPITECH 2011 CONFÉRENCE HOPITECH 2011 Bénéfices attendus de l intégration GTC & GMAO ANIMÉE PAR : ARNAUD PICHARD, RESPONSABLE MARKETING CODRA LAURENT TRUSCELLO, RESPONSABLE PRODUITS ET SERVICES CARL Software Hopitech

Plus en détail

Demand Response, une brique importante du Smart Grid

Demand Response, une brique importante du Smart Grid Emplacement Co-branding Demand Response, une brique importante du Smart Grid Colloque OSE, 29/09/2011 SAS au capital de 854 000 euros Un modèle qui a fait ses preuves Energy Pool, Agrégateur de capacités

Plus en détail

Logiciels de gestion énergétique

Logiciels de gestion énergétique Logiciels de gestion énergétique 1. GEPWEB (360 ) SSINERGIE Outil payant en ligne Gestion énergétique de patrimoines (bâtiments et éclairage publics). http://www.ssinergie.com/index.php?page=gepweb 2.

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES «Lean Energy Analysis» : une étude de 3e-performance pour traquer vos gaspillages et bâtir une stratégie d action 1 LEAN ENERGY ANALYSIS: DISTINGUER

Plus en détail

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT. Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000

ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT. Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000 ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000 COMPENSATION CARBONE PAR DU MECENAT DE "PROXIMITE"! Subvention accordée

Plus en détail

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Schneider Electric Energy France Publication Décembre 2012 Emissions de l année fiscale 2011

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012

Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012 CH SAINT-AFFRIQUE- Bilan des émissions des GES 2012 Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012 En application de la Méthode pour la réalisation

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable

Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable L expérience du Conseil général de l Isère. Blandine Collin - service juridique - DDQ CGI intervention RAEE du 11-02-2010 1 HISTORIQUE

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents Un levier important de la réduction des consommations d un bâtiment est la bonne gestion de ses équipements. En effet, la façon dont un

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité?

Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité? G21 - Swisstainability Forum Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité? 5 juin 2014 Cédric Jeanneret Qui sommes-nous? Entreprise publique multifluide 1700 collaborateurs 1GCHF ch.affaire

Plus en détail

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Division des bâtiments Office de l efficacité énergétique (OEE) Ressources naturelles Canada (RNCan) http://oee.nrcan.gc.ca/commerciaux/appuifinancier/existant/ameliorations/index.cfm?attr=20

Plus en détail

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère 1 Un partenariat de 3 ans entre la Préfecture de l Isère et Schneider-Electric Instrumenter le site Innovation Créer une situation de référence Business Partenaires

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 4a:

Plus en détail

Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus

Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus C A T A L O G U E F O R M A T I O N S 2014 Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus Méthodes prévention AMDEC (Analyse

Plus en détail

Catalogue de formations Coaching énergie

Catalogue de formations Coaching énergie Catalogue de formations Coaching énergie SOMMAIRE Journée de mise en place des indicateurs de suivi...2/7 Formation coaching énergie Type court...3/7 Programme de formation...4/7 Formation coaching énergie

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com FINANCEMENT DES TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com SOMMAIRE Présentation SMALT énergie Compréhension du contexte actuel 3 9 SOMMAIRE Réponses aux besoins Assistance

Plus en détail

AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES

AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES I t o ctio Le Novembre 0, un Décret et un Arrêté imposent la réalisation d audits énergétiques pour près de 000 nouvelles entreprises en France. Ils viennent

Plus en détail

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Benoît Pfister AGENDA 1. Optimisation énergétique des installations CVC 2. Solution de monitoring énergétique 3. Modernisation du système

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Journée IHF Palavas les Flots. Vers un Hôpital plus Efficace et mieux intégré à la Ville de demain. Segment Santé France

Journée IHF Palavas les Flots. Vers un Hôpital plus Efficace et mieux intégré à la Ville de demain. Segment Santé France Journée IHF Palavas les Flots Vers un Hôpital plus Efficace et mieux intégré à la Ville de demain Segment Santé France Schneider Electric en bref Milliards d euros de CA en 2012 du CA réalisé dans les

Plus en détail

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Jean VINTOUSKY Philippe CÔTE Sommaire I. Présentation Société ABELIC et TREND II. Pourquoi investir dans une GTEB III.La GTEB IV.Exemples concrets : GUILLIN

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

CJConsultants S.A.S PRESENTATION DE L ENTREPRISE ENTREPRISE CERTIFIEE ISO 9001. CJConsultants S.A.S. Partenaire de vos projets

CJConsultants S.A.S PRESENTATION DE L ENTREPRISE ENTREPRISE CERTIFIEE ISO 9001. CJConsultants S.A.S. Partenaire de vos projets Partenaire de vos projets CJConsultants S.A.S Z.I du VAZZIO BP 506 20189 AJACCIO CEDEX 2 Téléphone : +33 (0)4 95 10 50 10 Télécopie : +33 (0)4 95 10 50 11 Courriel : contact@cjconsultants.com Site Internet

Plus en détail

Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information.

Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information. Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information. Cependant, faire le choix des plus efficaces et des plus rentables, ainsi

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie

Analyse du Cycle de Vie Cluster de recherche Excellence en éco-conception & recyclage Analyse du Cycle de Vie Un outil de quantification environnementale au service de votre stratégie 2015-2 e Edition Sommaire LE CLUSTER CRÉER

Plus en détail

Présentation. Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6. Instrumentation...7

Présentation. Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6. Instrumentation...7 Sommaire Présentation Histoire...3 Moyens humains & matériels.4 Situation géographique..5 Références...6 Activités Instrumentation...7 Electricité.8 Génie électrique. 9 Courant faible.10 Maîtrise de l

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : DEVR1412297D et DEVR1412294A Intitulé du texte : Décret et arrêté relatifs aux modalités d application de l audit énergétique prévu par le chapitre III

Plus en détail

Présentation de la Société

Présentation de la Société Présentation de la Société 1 Présentation Générale SOCIETE INDEPENDANTE d étude, de conseil et d ingénierie basée à Aix en Provence, à 15 minutes de l aéroport de Marseille Provence et à 3 heures de Paris

Plus en détail

Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement. Colloque CEE

Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement. Colloque CEE Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement 27 Septembre 2011 Colloque CEE Colloque CEE du 27 septembre 2011 Présentation de la structure/organisation Politique et actions en matière

Plus en détail