La biologie médicale en France : présent et avenir. Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La biologie médicale en France : présent et avenir. Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015"

Transcription

1 La biologie médicale en France : présent et avenir Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015

2 Les fondamentaux de la biologie médicale en France Une discipline jeune, apparue dans les années 50 Une grande palette d actes, essentiellement sur prescription médicale : Biochimie, Hématologie, Bactériologie, Immunologie, Parasitologie-Mycologie, Virologie, Pharmaco-Toxicologie, Biologie moléculaire, Génétique, Biologie de la reproduction. Différentes catégories de laboratoires (fixées par la loi de 1975) Privés Les laboratoires de proximité (en phase de restructuration avec plateaux techniques : LBM et LBMMS) Les laboratoires d analyses spécialisées (en phase de déclin) Publics Laboratoires de biologie hospitalière Concentration de laboratoires avec des plateaux techniques

3 Les chiffres clés de la profession Pyramide des âges 49,5 ans en moyenne Nombre de laboratoires (en 2011) augmentation régulière des Laboratoires de Biologie Médicale Multi-Sites Nombre de biologistes ~ Pharmaciens : Médecins : Privé Public Libéral Salarié Mixte 38 Répartition générale ¾ pharmaciens ¼ médecins Projection 2030 : ~8.000 (-24%) Nombre de places au concours de l internat en Biologie Médicale en Pharmacie : 140 en Médecine : 97 Sources : Rapport de la Cour des Comptes 2013, CNOP et CNOM 2014

4 Une évolution de plus en plus rapide et incertaine Quel avenir pour la biologie? Première loi de biologie médicale privée en France SEL (pour le regroupement des labos) SPFPL Loi MURCEF (ouverture du capital à des groupes financiers : article 5.1) NOUVELLE REFORME (accréditation et médicalisation) public & privé Rapport Ballereau Projet de Loi de santé Touraine public & privé Source : SJBM

5 Les questions qui se posent pour notre avenir Les facteurs de transformation de l environnement Une accréditation obligatoire Une cristallisation autour des coûts de santé Une harmonisation européenne Quelle(s) stratégie(s) d adaptation possible(s)? Les restructurations et l achat de matériel performant La médicalisation La financiarisation par des groupes financiers ou des groupes de biologistes indépendants Un partenariat public-privé

6 L accréditation obligatoire : un mal nécessaire L exigence de la loi Loi de réforme 2013 : l accréditation est rendue obligatoire pour tous les laboratoires avec calendrier fixé par la loi (objectif 2020) Monopole de l organisme accréditeur : le COFRAC (ISO et ISO ) La lourdeur de la démarche Un coût non négligeable : 4% du CA Achats spécifiques (essentiellement logiciels) Coût du COFRAC Formations Ressources internes dédiées Contrôle qualité / validation de méthodes Dans quels buts? Reconnaissance de la compétence d un laboratoire et de son personnel Améliorer le fonctionnement des laboratoires (en préana-, ana- et post-analytiques) Garantir l uniformité des pratiques Plus grande responsabilisation du personnel Accréditation avalisée par plusieurs pays : un moyen d obtenir une reconnaissance européenne Comment capitaliser sur cette obligation pour notre avenir au sein de l Europe?

7 L accréditation obligatoire : une démarche hétérogène dans les Centres Hospitaliers En cours 40 % Non envisagée 38 % Faite 13 % A l arrêt 4 % Fermeture 1 % Sans réponse 4 % Source : syndicat national des biologistes des hôpitaux, 2012, étude sur 251 Centres Hospitaliers

8 Une actualité brûlante pour les professions libérales Ouverture totale et sans restriction du capital Autorisation des ristournes Autorisation de la publicité Volonté affichée de récupérer 1,4 Mds sur la biologie soit 30% de baisse des coûts

9 L exception française Etudes Pratique Nombre de labos Population Rémunération France Médecin ou pharmacien, Bac +9 ou 10 Biologistes Privé majoritaire 4000 privés 67 M A l acte Allemagne Médecin, ingénieur ou chimistes (niveau minimum Bac+3) Gros plateaux techniques 1/3 de Point-Of-Care M Tiers-payant généralisé Royaume-Uni Médecin, pharmacien ou sciences, niveau Bac + 10 Essentiellement secteur public 64 M Italie & Espagne Médecin ou pharmacien, Bac +4 Public et privé M Italie 47 M Espagne A l acte mais concurrence avec les assurances privées Portugal Médecin ou pharmacien, Bac +10 Essentiellement privé M A l acte Belgique Médecin, pharmacien ou chimistes, niveau Bac + 10 Public et privé 161 hospitaliers 134 privés 11 M A l acte (avec coût dégressif des analyses) Source :

10 Un exemple d harmonisation européenne Vers une uniformisation obligatoire des diplômes? «Une commission élabore actuellement un programme commun de formation qui prévoie un niveau scientifique de base (à partir de médecine, pharmacie ou faculté des sciences) de 4/5 ans. Ensuite, les futurs biologistes européens devraient suivre deux ans de formation générale en biologie puis, au choix, opter pour deux ans supplémentaires de formation polyvalente ou deux ans de spécialisation dans une des disciplines biologiques. Le titre de Biologiste clinique européen (European Clinical Chemist) serait alors en mesure de s imposer à la CE.» Revue MédicAtlas - La Biologie Médicale Titre européen : «Specialist in Laboratory Medicine» (Bac + 10)

11 Un premier axe d adaptation : les restructurations Pour les laboratoires Privés Concentration des moyens techniques, le nombre de structures juridiques a été divisé par 2 en 4 ans Pour les laboratoires Publics 1 seul LBM par établissement (regroupement dans les CHU et les gros CH) Recomposition à l échelle d un territoire (SROS) Avantages notables Pérennisation de l outil de travail et baisse du coût des analyses Des moyens technologiques plus fiables, plus performants (PCR, spectrométrie de masse ) Mais des inconvénients non négligeables Délais de traitement et coût en augmentation (transport & logistique)

12 La financiarisation Un marché qui attire de nouveaux entrants Un marché qui continue à croître Dynamique démographique (croissance et vieillissement) Les analyses prennent une part prépondérante dans le diagnostic médical Nouveaux tests sur le marché Développement de la médecine génétique et personnalisée Un secteur historiquement artisanal Un fort potentiel d amélioration des productivités Un marché encore très fragmenté avec un fort potentiel de consolidation Structure organisationnelle (centres de collecte versus plateaux techniques) Organisation «lean» (copie sur les méthodes de l industrie) : réduire les inefficacités dans les processus Accès à des services de transports et logistiques à moindre coût (effet d échelle) Mais attention aux effets d annonce : l entrée d un financier n est jamais sans risque

13 Quid de l avenir des partenariats Public Privé? Un retour en arrière Suite à l ordonnance de 2013 : Mutualisation des établissements publics Arrêt des contrats entre laboratoires publics et privés

14 Et nos internes, comment voient-ils l avenir? En synthèse : Changement d orientation Sans avis 12% Oui H>L 4% Oui L>H 17% Non 67% La loi réformant de la biologie médicale est-elle à l origine d un changement d orientation professionnelle? Source : FNSIPBM-AvenirBM.pdf Enquête sur plus de 300 Internes en 2013 en Biologie Médicale

15 Source : FNSIPBM-AvenirBM.pdf Enquête sur plus de 300 Internes en 2013 en Biologie Médicale Et nos internes, comment voient-ils l avenir? En synthèse : Changement d orientation Financiarisation et statuts TNS (Travailleurs Non Salariés) Si vous abandonnez votre souhait de carrière dans le secteur libéral, quels en sont les facteurs déclenchants? Financiarisation non stoppée 30% Statut TNS non encadrés 24% Moins attractifs financièrement 16% Accès au capital impossible 24% Accréditation 3% Autre 3%

16 Et nos internes, comment voient-ils l avenir? En synthèse : Changement d orientation Financiarisation et statuts TNS Manque de postes dans le public et article 7 Si vous abandonnez votre souhait de carrière dans le secteur public, quels sont les facteurs déclenchants? Pas de postes offerts 29 % Article 7 29% Management insuffisant 21% Contact insuffisant avec le patient 11% Accréditation insuffisante 11% Autre 3% Source : FNSIPBM-AvenirBM.pdf Enquête sur plus de 300 Internes en Biologie Médicale en 2013

17 Conclusion et perspectives d avenir Des certitudes Les restructurations (et les investissements) font maintenant partie du paysage L uniformisation des diplômes et des pratiques est en marche La médicalisation du biologiste est reconnue Encore des questions Quelle sera la part des groupes financiers? Quid de l indépendance des biologistes et de notre déontologie? Quid de l évolution du secteur public? De ses relations avec le privé? Formation et intégration des internes

18 Bernard Massoubre Biologiste médical Adresse professionnelle Laboratoire Jean Macé - 61 avenue Berthelot LYON T : Fax :

19 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale president@fnsip.fr Tél : 06.10.28.39.18 5, rue Frederick Lemaître 75020 Paris www.fnsip.fr Twitter : @fnsip Fédération

Plus en détail

La législation de la biologie médicale

La législation de la biologie médicale La législation de la biologie médicale PARIS ANTAB 22 octobre 2010 A-M GALLOT et M BALLEREAU La législation laisse une entière liberté d organisation... elle est toutefois construite pour inciter (très)

Plus en détail

Réforme de la biologie médicale et accréditation des laboratoires de biologie médicale

Réforme de la biologie médicale et accréditation des laboratoires de biologie médicale Réforme de la biologie médicale et accréditation des laboratoires de biologie médicale Loi n 2013-442 du 30 mai 2013 Direction Médico-Administrative 09/09/2013 CME : C. Boileau, R. Couderc DMA : J. Bendaira

Plus en détail

Accréditation et Complémentarité : passé, présent et futur de l offre biologique

Accréditation et Complémentarité : passé, présent et futur de l offre biologique 10 ème journée thématique «Ressources Biologiques en Infectiologie» Accréditation et Complémentarité : passé, présent et futur de l offre biologique Dr Sylvia BENZAKEN VP CME CHU Nice, Présidente CIPE

Plus en détail

Université Saint-Joseph

Université Saint-Joseph Université Saint-Joseph Faculté de pharmacie Actuellement, le métier de pharmacien est un métier polyvalent, ouvert à plusieurs activités dans le domaine de la santé individuelle et publique. Mis à part

Plus en détail

Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189. Alain Cœur Conseil - alain.coeur@wanadoo.fr - 06.85.75.12.64

Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189. Alain Cœur Conseil - alain.coeur@wanadoo.fr - 06.85.75.12.64 Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189 SOMMAIRE Biologie et qualité : rapide historique Accréditation COFRAC Norme ISO 15189 Ecarts entre l ISO 15 189 et le GBEA Présentation d une méthodologie

Plus en détail

ETATS GENERAUX DE LA PHARMACIE

ETATS GENERAUX DE LA PHARMACIE MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------------------- Un Peuple-Un But-Une Foi ORDRE DES PHARMACIENS ------------------------- ------------------------------------ CONSEIL NATIONAL

Plus en détail

Développement Professionnel Continu

Développement Professionnel Continu Développement Professionnel Continu 1 Formation professionnelle continue Loi du 4 mars 2002 (Kouchner) Obligation de formation professionnelle continue pour les pharmaciens Conseil national de la formation

Plus en détail

Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier

Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier 27 ème Colloque CORATA IBS MARSEILLE le 16 Septembre 2010 Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier Professeur Henri PORTUGAL LABORATOIRE CENTRAL Biochimie Hématologie Hôpital Sainte Marguerite

Plus en détail

La Coopération en Biologie Médicale : une opportunité, une solution, une réponse envisageable aux nombreux défis actuels

La Coopération en Biologie Médicale : une opportunité, une solution, une réponse envisageable aux nombreux défis actuels La Coopération en Biologie Médicale : une opportunité, une solution, une réponse envisageable aux nombreux défis actuels 1 Les enjeux actuels de la biologie médicale Maintenir une biologie de proximité

Plus en détail

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Michel Brazier Université de Picardie Jules Verne Faculté de Pharmacie Amiens Au nom des membres de la CPNEP Le Contexte Evolution des études de Pharmacie:

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

Mercredi 23 Juin 2010. Contacts AIPM : Modération : Mlle S. LORIDANT, Mlle C. LASSERRE

Mercredi 23 Juin 2010. Contacts AIPM : Modération : Mlle S. LORIDANT, Mlle C. LASSERRE Mercredi 23 Juin 2010 Contacts AIPM : Modération : Mlle S. LORIDANT, Mlle C. LASSERRE Pr H. PORTUGAL Présentation de la réforme de la biologie médicale Impact sur l exercice de la profession et sur l installation

Plus en détail

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité 8 ème journée professionnelle de l ANTAB - 21 Octobre 2011 Fatima TOUBAIS Ingénieur qualité Accréditation des Laboratoires Direction

Plus en détail

www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr

www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr Pharmacie c est quoi? Une formation multidisciplinaire Des études professionnalisantes De très nombreux métiers UNE FORMATION PLURIDISCIPLINAIRE Des

Plus en détail

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1 ER JANVIER 2015

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1 ER JANVIER 2015 RÉGION ALSACE PANORAMA ÉLÉMENTS DÉMOGRAPHIQUES LES PANORAMA AU 1 ER JANVIER 2015 A B C D E G H DONNÉES GÉNÉRALES Nombre d inscrits physiques 1 954 (1 941 en 2013, +0,7%) Inscriptions nouvelles 61 (65 en

Plus en détail

CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE

CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE LES ENJEUX DE L AVENIR DES PLATEFORMES DE GENOMIQUE DR OLIVIER VIRE MÉDECIN ANATOMOPATHOLOGISTE LIBÉRAL SYNDICAT DES MÉDECINS

Plus en détail

Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques. : un laboratoire de ville

Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques. : un laboratoire de ville Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques : un laboratoire de ville Le processus PRE - ANALYTIQUE: Maîtrise des risques dans un laboratoire privé 1. Présentation du laboratoire 2. Introduction

Plus en détail

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC Présentation des modes d exercice hospitalier! Organisation du concours de praticien -------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

www.mutuelle-et-assurance.net Le Conseil Mutuelle-et-Assurance

www.mutuelle-et-assurance.net Le Conseil Mutuelle-et-Assurance Le Conseil Mutuelle-et-Assurance Des Conseillers Indépendants au Service de votre Protection Sociale => Dans un contexte où les législations sociales sont régulièrement modifiées Notre rôle consiste par

Plus en détail

La gestion statutaire est elle soluble dans la GPMC?

La gestion statutaire est elle soluble dans la GPMC? La gestion statutaire est elle soluble dans la GPMC? «Tout est dans tout, et vice versa» Pierre DAC Richard Barthes Directeur accompagnement des projets structurants et de la formation CHU Toulouse 1 La

Plus en détail

Professeur H. PORTUGAL

Professeur H. PORTUGAL A propos des référentiels r rentiels qualité en BIOLOGIE MEDICALE: G.B.E.A. Référentiel HAS V2010 - norme NF EN ISO 15189- Ordonnance du 13 janvier 2010 Professeur H. PORTUGAL LABORATOIRE CENTRAL SUD &

Plus en détail

Synthèse des évaluations. Champ " Santé " Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Synthèse des évaluations. Champ  Santé  Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Formations et diplômes Synthèse des évaluations Champ " Santé " Université Toulouse III Paul Sabatier UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé

Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé CERTIFICATION DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé Guide méthodologique Novembre 2014 Haute Autorité de Santé Service documentation Information

Plus en détail

TEXTE CONSOLIDE AU 12 DECEMBRE 2014-REDACTEUR F. FRAISSE Groupe de travail : S BOURCET, R. COUDERC, JG GOBERT, D. THEVENIN

TEXTE CONSOLIDE AU 12 DECEMBRE 2014-REDACTEUR F. FRAISSE Groupe de travail : S BOURCET, R. COUDERC, JG GOBERT, D. THEVENIN TEXTE CONSOLIDE AU 12 DECEMBRE 2014-REDACTEUR F. FRAISSE Groupe de travail : S BOURCET, R. COUDERC, JG GOBERT, D. THEVENIN ATTRACTIVITE DES CARRIERES HOSPITALIERES COORDINATION MEDICALE HOSPITALIERE L

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

PRÉSENTATION FILIÈRE ODONTOLOGIE

PRÉSENTATION FILIÈRE ODONTOLOGIE PRÉSENTATION FILIÈRE ODONTOLOGIE Plan: Comment devenir chirurgien dentiste? Programmes Vie étudiante Avantages Difficultés Débouchés Comment devient-on chirurgien dentiste? Numérus clausus 2010-2011 :

Plus en détail

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients 2 Un réseau social pour améliorer la prise en charge des patients. MeltingDoc valorise les compétences des médecins et

Plus en détail

LA BIOLOGIE DELOCALISEE

LA BIOLOGIE DELOCALISEE LA BIOLOGIE DELOCALISEE ASPECTS REGLEMENTAIRES, ORGANISATIONNELS ET FINANCIERS Dominique Lasne, Necker Cadre règlementaire Analyse de biologie médicale Art L-6211-1 à L. 6222-5 et R 6211-1 à R. 6221-10

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français?

Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français? Paris, le 4 décembre 2012 Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français?» Mardi 4 décembre 2012 Intervention

Plus en détail

INTITULE ORGANISATEUR LIEU NATURE DIPLOME FORMATION PERSONNELS RECH. Bordeaux Inter-universitaire DIU Initiale et continue. Universitaire DIU Initiale

INTITULE ORGANISATEUR LIEU NATURE DIPLOME FORMATION PERSONNELS RECH. Bordeaux Inter-universitaire DIU Initiale et continue. Universitaire DIU Initiale 1.- Groupement Interrégional «FORMAIONS A LA RECHERCHE CLINIQUE DANS L INER-REGION» MEHO DO E BIOSA DIU FARC/EC DIU Méthodes et pratiques en épidémiologie et recherche clinique Antilles Guyane (3 ème cycle)

Plus en détail

Cycle de formation PRAXIS Mener et réussir l accréditation de son laboratoire de biologie médicale

Cycle de formation PRAXIS Mener et réussir l accréditation de son laboratoire de biologie médicale 2 sessions : décembre 2011 - avril 2012 // septembre 2012 - janvier 2013 Cycle de formation PRAXIS Mener et réussir l accréditation de son laboratoire de biologie médicale Maîtriser en 15 jours les compétences

Plus en détail

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 ZOOM ETUDE Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat avec des CHU (Centres

Plus en détail

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 PANORAMA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE ÉLÉMENTS DÉMOGRAPHIQUES LES PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 SECTION A SECTION B SECTION C SECTION D SECTION E SECTION G SECTION H DONNÉES GÉNÉRALES CHIFFRES CLÉS Nombre d inscrits

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 8-3432 rév. 0

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 8-3432 rév. 0 Convention N 5460 Section Santé Humaine ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 8-3432 rév. 0 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations

Plus en détail

MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE

MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 4 L'ACTIVITÉ DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU MÉDECIN SPÉCIALISTE...

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE. Paris, le 25 juin 2013

RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE. Paris, le 25 juin 2013 RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE Paris, le 25 juin 2013 Votre intervenant Marie Christine DARCAS Santé Prévoyance Mercer (France) Phone: + 33 (0)1 55 21 36 64 Email:

Plus en détail

Présentation du concours de l internat en pharmacie

Présentation du concours de l internat en pharmacie Présentation du concours de l internat en pharmacie Forum des métiers 28 octobre 2015 Simon LANNE Interne 7 ème semestre Biologie Médicale Aurélie SAMSON Interne 3 ème semestre Biologie Médicale Généralités

Plus en détail

Situation au 01/01/2009

Situation au 01/01/2009 Master 2 professionnel Technologies de l'internet Sciences Nombre de diplômés : 30 / Nombre de répondants : 28 Taux de réponse : 93% Origine des étudiants Répartition par sexe Taux de réponse : 10 Situation

Plus en détail

Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes

Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes Symposium du Groupement Pharmaceutique de l Union européenne du 18 Juin 2012 La crise et la

Plus en détail

L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC)

L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) HISTORIQUE, ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Conseil national de la FMC des praticiens hospitaliers CN FMCH SOMMAIRE Le lien entre formation médicale initiale

Plus en détail

Remplacement et installation libérale en cardiologie

Remplacement et installation libérale en cardiologie Remplacement et installation libérale en cardiologie Séminaire de DES Dr Benoit LEQUEUX b.lequeux@chu poitiers.fr La problématique Installation = Création d une micro entreprise Aucune formation àcet exercice

Plus en détail

Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale

Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale Partie A - Votre profil Q01. Vous êtes? 001. Une femme 002. Un homme Q02. Agé(e) de : ans Q03. De quelle faculté

Plus en détail

LISTE DES SERVICES AGREES EN BIOLOGIE MEDICALE REGION LORRAINE ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012

LISTE DES SERVICES AGREES EN BIOLOGIE MEDICALE REGION LORRAINE ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 LISTE DES SERVICES AGREES EN BIOLOGIE MEDICALE REGION LORRAINE ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 070 - BIOLOGIE BACTERIOLOGIE - VIROLOGIE C.H.U. DE NANCY - HOPITAL CENTRAL NANCY MEURTHE ET MOSELLE LABORATOIRE

Plus en détail

BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER

BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER DEVENEZ ÉVALUATEUR POUR LE COFRAC Pourquoi devenir biologiste médical évaluateur? L accréditation est fondée sur une évaluation des pratiques des LBM par les pairs, c est-à-dire

Plus en détail

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015 Élections URPS Pharmaciens 2015 LE PROGRAMME DE L USPO 2016-2020 UN PROJET OUVERT, SOUMIS À LA CONCERTATION, POUR DEVENIR LE PROJET DE TOUS LES PHARMACIENS VALORISONS NOS COMPÉTENCES LE PROGRAMME DE L

Plus en détail

Les outils de la coopération - Sous-traitances, GCS, GCSMS Journée d hiver du Synprefh 18 janvier 2011

Les outils de la coopération - Sous-traitances, GCS, GCSMS Journée d hiver du Synprefh 18 janvier 2011 Les outils de la coopération - Sous-traitances, Cécilia Mateus Paule Kujas Bureau Qualité et Sécurité des Soins PF2 DGOS - SDPF GCS, GCSMS Journée d hiver du Synprefh 18 janvier 2011 Les différents cadres

Plus en détail

Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM)

Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) Année 2015/2016 Responsables universitaires : Pr. R. SALVAYRE/Pr. J. IZOPET Responsables

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER REGIONAL METZ-THIONVILLE. 28/32, rue du 20 e -Corps-Américain 57000 METZ.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER REGIONAL METZ-THIONVILLE. 28/32, rue du 20 e -Corps-Américain 57000 METZ. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER REGIONAL METZ-THIONVILLE 28/32, rue du 20 e -Corps-Américain 57000 METZ Décembre 2004 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ

Plus en détail

Votre. complémentaire SANTÉ. Livret du salarié

Votre. complémentaire SANTÉ. Livret du salarié Votre complémentaire SANTÉ Livret du salarié Juin 2015 La Complémentaire santé CREPA, une offre adaptée pour le personnel des cabinets d avocats. Le 1 er janvier 2016, l ensemble des salariés devra bénéficier

Plus en détail

L internat en Pharmacie

L internat en Pharmacie L internat en Pharmacie Le concours de l internat Les filières et les débouchés 10 février 2015 PPT Étudiants pharmacie 1 Schéma des études de pharmacie 2 Le concours de l Internat Concours national où

Plus en détail

Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie

Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie Pr Jacques Izopet Institut Fédératif de Biologie de Purpan Laboratoire de Virologie - CHU de Toulouse 8 ème Journée Association Française de Techniciens

Plus en détail

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Mars 2012 banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Trois métiers cœurs natixis

Plus en détail

Ordonnance concernant l'exercice de la profession de chef de laboratoire d'analyses médicales

Ordonnance concernant l'exercice de la profession de chef de laboratoire d'analyses médicales Ordonnance concernant l'exercice de la profession de chef de laboratoire d'analyses médicales du 12 mars 1997 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 46, alinéa 1, lettre b,

Plus en détail

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé Accord Cadre Du Relatif à L exercice médical à l hôpital Au cœur du système de santé, l hôpital en assure la continuité et la permanence. Avec son fonctionnement

Plus en détail

FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC)

FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) Le lien entre FMI et FMC 50% des connaissances seraient obsolètes en l espace de 7 ans. En même temps qu une masse critique d exercice, la FMC est donc indispensable pour

Plus en détail

Accréditation démarche volontaire

Accréditation démarche volontaire La Biologie médicale En marche vers l Accréditation Selon la norme ISO 15 189 Démarche des LABM à prouver d ici 2013..Et à valider pour 2016! Dr S Maach et X balavoine LBM BIOLYSS 1 Accréditation démarche

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET EN ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE

CONDUITE DE PROJET EN ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE CONDUITE DE PROJET EN ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE Réactualisation des procédures et évaluation des pratiques sous flux laminaire Journée SFHH-Reims-Juin 2005 Agnès Millard.Cadre de santé CONTEXTE Accréditation:

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

Les médecins étrangers à l hôpital

Les médecins étrangers à l hôpital Les médecins étrangers à l hôpital Armelle DREXLER Directrice des Affaires Médicales CHU CLERMONT-FERRAND 1 Éléments introductifs CONDITIONS D EXERCICE DE LA MÉDECINE Article L.4111-1 CSP 1. Être titulaire

Plus en détail

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit :

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Synthèse des résultats de l audit croisé et interhospitalier 2008 à propos de l isolement thérapeutique Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Type d établissement Nombre EPSM 4 CH Général

Plus en détail

Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM

Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM Isabelle Pellerin, M.Sc. Conseillère en gestion des risques et de la qualité Réunion scientifique annuelle 2015 de l ACMN Plan de la présentation

Plus en détail

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1 MCo/LJ/8033/04/UNOF Paris, le 12 janvier 2004 PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1. Exposé des motifs : La Permanence des soins est une mission d'intérêt général,

Plus en détail

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie Master UP 6 Mention Santé Publique et Management de la Santé Spécialité Pharmacologie Clinique Construire une carrière dans l industrie pharmaceutique Alain Leclerc, CTPartners 3 mars 2009 Your Executive

Plus en détail

1 re PARTIE. Recherche et Politiques publiques : nouvel enjeu de la prévention

1 re PARTIE. Recherche et Politiques publiques : nouvel enjeu de la prévention 1 re PARTIE Recherche et Politiques publiques : nouvel enjeu de la prévention Table ronde N 1 Les réponses de l état : quelles politiques publiques pour la recherche? Ont pris part aux débats : Pr Mathieu

Plus en détail

Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France

Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France Daniel VASMANT Praticien attaché à l hôpital d enfant Armand Trousseau (PARIS) Responsable de programme à l Agence Nationale pour

Plus en détail

Qu est-ce qu un middleware? Frédéric Sigorel Vittel, 03 Mai 2011

Qu est-ce qu un middleware? Frédéric Sigorel Vittel, 03 Mai 2011 Qu est-ce qu un middleware? Frédéric Sigorel Vittel, 03 Mai 2011 Qu est-ce qu un middleware? Sommaire Définition et périmètre Fonctionnalités, où est la frontière /Middleware? Interfaces - MW- Analyseurs

Plus en détail

RENOUVELLEMENT PARTIEL DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SFBC

RENOUVELLEMENT PARTIEL DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SFBC RENOUVELLEMENT PARTIEL DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SFBC Les membres de la SFBC candidats au renouvellement partiel 2015 du conseil d administration sont : AUGEREAU-VACHER Christine CAUSSE Elisabeth

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE 30 juin 2015 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux La coopération

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Fiche descriptive. Objectifs :

Fiche descriptive. Objectifs : Formation de Technicien Supérieur de Laboratoire Bachelor de Biologie Médicale Appliquée Du 28 septembre 2015 au 27 mai 2016 Au Laboratoire National de Santé Publique Haïti Fiche descriptive Objectifs

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biologie et bioingénierie crâniennes, faciales, et dentaires de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

La biologie medicale en Roumanie Médecine de laboratoire

La biologie medicale en Roumanie Médecine de laboratoire La biologie medicale en Roumanie Médecine de laboratoire Dr Camelia Grigore EUROPE L`uniformite c`est la mort. La diversite c`est la vie. M Bakounine Definition divers ce qui resulte d`un ensemble dont

Plus en détail

D I U Paris Descartes et Denis Diderot : SCIENCES de la QUALITE et ETABLIS. SANTE

D I U Paris Descartes et Denis Diderot : SCIENCES de la QUALITE et ETABLIS. SANTE D I U Paris Descartes et Denis Diderot : SCIENCES de la QUALITE et ETABLIS. SANTE Accréditation en Biologie médicale Dr J.C.GHNASSIA- Prof ass. Université ParisDescartes DU Assurance Qualité Paris- Consultant

Plus en détail

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENTATION MEDECIN HOSPITALIER 05 49 44 57 96 www.cgtlaborit.fr Email : contact@cgtlaborit.fr MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT

Plus en détail

LA PHARMACIE : UNE FORMATION, DES MÉTIERS

LA PHARMACIE : UNE FORMATION, DES MÉTIERS LA PHARMACIE : UNE, DES MÉTIERS TOUS LES MÉTIERS DE LA PHARMACIE SUR WWW.ORDRE.PHARMACIEN.FR Dr Gérard NOËT Pharmacien biologiste médical à Paris Pourquoi choisir «Pharmacie»? La Santé est un secteur d

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau R 2 SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Instruction DGOS/R 2 n o 2010-333 du 9 septembre

Plus en détail

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales Aix 11 Septembre 2006 Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales «Sciences de la Vie» Jean-François DHAINAUT Président du Pôle de Recherche et Enseignement Supérieur «Université Paris-Centre»

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Plan de communication

Plan de communication Plan de communication Politique d établissement émis le : Avril 2007 Par Direction de la communication Table des matières 1 Etat des lieux 3 1.1 Le cadre et les définitions 3 1.2 Le contexte extérieur

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, OPTION GÉNIE BIOLOGIQUE

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, OPTION GÉNIE BIOLOGIQUE DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, OPTION GÉNIE BIOLOGIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Formation universitaire professionnalisante

Plus en détail

ffi tr tj,. MANUEL AUALITE Laboratoire de Biologie Médicale _24 *;r'4, et responsabitités et confidentiatité et indicateurs et documents externes

ffi tr tj,. MANUEL AUALITE Laboratoire de Biologie Médicale _24 *;r'4, et responsabitités et confidentiatité et indicateurs et documents externes Hoprral SnrrurJosrpn oe MRRsaltE 26 Boulevard de Louvain 13285 Marseille Cedex 08 www. hopital-sa int-ioseph.f r MANUEL AUALITE Laboratoire de Biologie Médicale o 1) Présentation 02 *;r'4, 2l Potitique

Plus en détail

Réforme des retraites

Réforme des retraites Réforme des retraites DIJON 22102010 1 % Les retraites dans l UE - Le contexte 70 Source : Eurostat, July 2006 Taux de dépendance des personnes âgées ratio [65 ans et + / 15 à 64 ans] 60 Le contexte démographique

Plus en détail

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST Article 59 de la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l Hôpital et relative aux Patients, à la Santé et aux Territoires

Plus en détail

Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO

Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO Conseil et accompagnement des établissements de santé Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO 02/04/2013 ANNEXE 3 : Présentation

Plus en détail

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 PANORAMA RÉGION NORDPAS-DE-CALAIS ÉLÉMENTS DÉMOGRAPHIQUES LES PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 A B C D E G H DONNÉES GÉNÉRALES Nombre d inscrits physiques 4 470 (4 445 en 2013, +0,6%) Inscriptions nouvelles

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

Mercredi 23 Juin 2010. Contacts AIPM : Modération : Mlle S. LORIDANT, Mlle C. LASSERRE

Mercredi 23 Juin 2010. Contacts AIPM : Modération : Mlle S. LORIDANT, Mlle C. LASSERRE Mercredi 23 Juin 2010 Contacts AIPM : Modération : Mlle S. LORIDANT, Mlle C. LASSERRE Pr H. PORTUGAL Présentation de la réforme de la biologie médicale Impact sur l exercice de la profession et sur l installation

Plus en détail

Pour une faculté de pharmacie moderne et tournée vers l avenir.

Pour une faculté de pharmacie moderne et tournée vers l avenir. Pour une faculté de pharmacie moderne et tournée vers l avenir. Le 14 Mai prochain sera élu le nouveau doyen de la faculté de pharmacie. Celui-ci sera en charge pour les 5 prochaines années, du développement

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DU VIVANT PARCOURS BIOLOGIE-ENVIRONNEMENT

LICENCE SCIENCES DU VIVANT PARCOURS BIOLOGIE-ENVIRONNEMENT LICENCE SCIENCES DU VIVANT PARCOURS BIOLOGIE-ENVIRONNEMENT Plus d'infos Crédits ECTS : 180 / Durée : 3 ans / Niveau d'étude : BAC +3 Nature de la formation : Diplôme Stage : Obligatoire unimes Composante

Plus en détail

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires 20 novembre 2014 Complémentaire santé : actualité économique Point d actualité : évolutions règlementaires Frais de soins de santé : réforme des contrats responsables Prévoyance : portabilité des droits

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail