47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica"

Transcription

1 47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica A. Règlement d'apprentissage et d'examen de fin d'apprentissage B. Programme d'enseignement professionnel Médiamaticien/Médiamaticienne A Règlement d'apprentissage et d'examen de fin d'apprentissage du 16 avril 2003 Le Département fédéral de l'économie, vu les art. 12, al. 1, 39, al. 1, et 43, al. 1, de la loi fédérale du 19 avril sur la formation professionnelle (appelée ci-après "la loi"), vu les art. 1, al. 1, 9, al. 3 à 6, 13 et 32 de l'ordonnance y relative du 7 novembre , arrête: 1 Apprentissage 11 Modalités Art. 1 Dénomination de la profession, début et durée de l'apprentissage 1 La dénomination officielle de la profession est médiamaticien / médiamaticienne. 2 Les médiamaticiens sont des généralistes actifs dans des entreprises relevant de nombreuses branches des services, ainsi que de l industrie et des arts et métiers. En tant que professionnels en matière d économie, d administration et de technologie de l information et de la communication, ils analysent les besoins du marché et des clients, et élaborent de la documentation pour des produits, ainsi que des offres de prestations. Ils assurent le support immédiat d applications informatiques et participent à la promotion des ventes et aux relations publiques. 3 La formation en entreprise est composée d une formation de base et d une formation approfondie (phase d application et d approfondissement). La formation de base en entreprise et à l école professionnelle établit les assises d'une activité professionnelle diversifiée. La formation approfondie est dispensée sur une durée minimale de six mois par activité des domaines A et B. Le choix du domaine d activités est fonction des possibilités de l entreprise, des aspirations et des goûts de l apprenti. La formation approfondie se termine par un travail individuel réalisé dans le cadre de la production de l entreprise. 1 2 RS RS

2 4 L'apprentissage dure quatre ans. Son début coïncide avec celui de l'année scolaire de l'école professionnelle fréquentée. L autorité cantonale peut, en faveur de prestataires offrant des formations en école à plein temps, réduire d une année tout au plus la durée de l apprentissage. Art. 2 Exigences concernant l'entreprise 1 Les apprentis peuvent être formés par des entreprises de branches diverses à même de dispenser une formation complète selon le programme fixé à l'art. 5 et qui disposent des équipements requis à cet effet. 2 Les entreprises qui ne sont pas en mesure de dispenser une formation complète dans toutes les disciplines définies à l'art. 5 ne sont autorisées à former des apprentis que si elles s'engagent à leur faire acquérir dans une autre entreprise les connaissances professionnelles et les techniques qu'elles ne peuvent enseigner. Le nom de la seconde entreprise, le contenu et la durée de la formation complémentaire doivent figurer dans le contrat d'apprentissage. 3 L'entreprise assure aux apprentis une formation systématique; celle -ci leur est dispensée d'après un guide méthodique type 3 établi conformément à l'art. 5 du présent règlement. 4 L'autorité cantonale compétente juge de l'aptitude des entreprises à former des apprentis. Les dispositions générales de la loi sont réservées. Art. 3 Autorisation de former des apprentis et nombre maximal d apprentis 1 Sont habilités à former des apprentis: a. les médiamaticiens qualifiés bénéficiant d au moins deux années d expérience professionnelle; b. les personnes qualifiées de professions apparentées qui disposent d au moins quatre années d expérience professionnelle au sens de l art. 1, al. 2; c. les personnes titulaires d un titre correspondant du niveau de la formation professionnelle supérieure (degré tertiaire). 2 Une entreprise est autorisée à former: un apprenti, deux apprentis, un apprenti en sus si elle occupe en permanence au moins une personne habilitée à former des apprentis; un second apprenti peut commencer son apprentissage lorsque le premier entre dans sa dernière année de formation; si elle occupe en permanence au moins deux personnes du métier; pour chaque groupe supplémentaire de deux personnes du métier occupées en permanence dans l'entreprise. 3 Sont réputées personnes du métier celles mentionnées à l al. 1 et les personnes qualifiées de professions apparentées. 4 L'entreprise veille à engager les apprentis à intervalles réguliers afin de les répartir de manière équilibrée sur les années d'apprentissage. 12 Programme de formation dans l'entreprise Art. 4 Dispositions générales 1 La formation des apprentis doit être assurée conformément aux règles de la profession, de manière méthodique et avec la compréhension nécessaire. Elle permet aux apprentis d assimiler le savoir-faire 3 L Association suisse pour la communication visuelle (Viscom) et l Association professionnelle suisse pour la médiamatique et le multimédia (SIGMEDIA) fournissent sur demande le guide méthodique type. 2

3 et les connaissances professionnels et favorise l acquisition d aptitudes qui dépassent le cadre de la profession, la compréhension de processus administratifs, techniques et de communication ainsi que le développement de la personnalité. Les apprentis acquièrent ainsi les compétences requises pour l exercice futur de leur profession, le perfectionnement professionnel et la formation continue. 2 L'entreprise assigne aux apprentis un poste de travail approprié et met à leur disposition les équipements nécessaires à leur formation. 3 Les mesures de sécurité ainsi que celles qui ont pour but de protéger la santé et l environnement doivent être observées et respectées dès l entrée en apprentissage. Les apprentis reçoivent sans délai les prescriptions et les recommandations correspondantes, qui leur sont expliquées. 4 Afin de développer leur habileté professionnelle, les apprentis répètent à certains intervalles les mêmes travaux pratiques. On les forme de sorte qu'ils soient capables, au terme de l'apprentissage, de s'acquitter seuls et en un temps raisonnable de tous les travaux pratiques énumérés dans le programme de formation. 5 Les apprentis tiennent un journal de travail. Ils documentent l avancement et le contenu de leur propre formation et contrôlent leur niveau de connaissance. Ils s entretiennent avec leurs formateurs des résultats obtenus et décident avec eux des mesures à prendre. 6 Le maître d'apprentissage établit périodiquement, en règle générale chaque semestre, un rapport 4 sur le niveau de formation atteint par l'apprenti et s'en entretient avec lui. Ce rapport est porté à la connaissance du représentant légal de l'apprenti. Art. 5 Objectifs de la formation en entreprise 1 Les formateurs veillent à coordonner la réalisation des objectifs de la formation en entreprise avec les cours d introduction et avec l enseignement professionnel. 2 Le programme de formation est subdivisé en objectifs. Les objectifs généraux définissent dans leurs grandes lignes les connaissances et le savoir-faire exigés des apprentis au terme de chacune des étapes de leur formation ou d un domaine d enseignement; les objectifs particuliers précisent les objectifs généraux. 3 Objectifs généraux Les objectifs généraux de la formation de base ont un caractère contraignant. Ceux de la formation approfondie doivent être considérés comme des propositions de caractère général et doivent être atteints en fonction des domaines d activités de l entreprise. Formation de base (première et deuxième années) Les apprentis font connaissance avec l entreprise formatrice et leur environnement immédiat. Ils travaillent de façon ciblée dans plusieurs domaines d activité de leur entreprise formatrice. Ils acquièrent le savoir-faire et les connaissances de base en relation avec les processus de gestion d entreprise, les technologies de l information et de la communication ainsi que la communication visuelle. Formation approfondie (troisième et quatrième années) Les apprentis élargissent et approfondissent leur savoir-faire et leurs connaissances fondamentales ainsi que leurs compétences interdisciplinaires. Ils assument progressivement la responsabilité dans le déroulement d un projet et effectuent des tâches dans différentes phases de la réalisation d un mandat. A savoir: - traiter et analyser des indications de la clientèle et des commandes - élaborer, documenter et présenter des solutions 4 L office cantonal de la formation professionnelle et le secrétariat de la CRFP fournissent sur demande les formules servant à consigner le rapport sur la formation. 3

4 - mettre en pratique des procédés commerciaux et administratifs. La formation est dispensée dans au moins une activité de chaque domaine A et B au sens de l al pour la formation de base A. Domaine de l économie d entreprise - Expliquer les flux d information à l intérieur et à l extérieur de l entreprise - Utiliser les outils de bureautique - Traiter la correspondance - Établir des rapports et réaliser des documentations - Réceptionner et réaliser des mandats, expliquer le traitement des mandats - Connaître le rôle et l importance du marketing et participer à des activités de marketing - Connaître et mettre en oeuvre les mesures de protection et de sauvegarde des données - Mettre en valeur et exploiter des données financières et de l économie. B. Domaine des technologies de l information et de la communication - Installer et utiliser des systèmes audio et/ou video - Utiliser l internet et administrer des systèmes en rapport - Expliquer les périphériques et les services qui incorporent et utilisent les technologies de transfert de l information - Connaître et mettre en oeuvre les types d ordinateurs et les systèmes d exploitation rencontrés dans l entreprise; configurer le matériel et les logiciels - Administrer les postes de travail informatiques et les périphériques connectés au réseau interne d une entreprise. 5 pour la formation approfondie A. Domaine de l économie d entreprise - Lancer des appels d offres, analyser les propositions et gérer les attributions - Établir des devis pour des produits et des services, établir des offres, suivre les ventes sur le plan administratif et en soutenir les mesures de promotion - Planifier et évaluer correctement des mandats, en surveiller les délais - Informer et conseiller les clients et contribuer aux processus de communication - Travailler dans les domaines de la comptabilité et du trafic des paiements, être à même de déterminer et d'utiliser les principaux ratio de gestion financière et de calculation des coûts - Collaborer à la gestion des ressources humaines - Préparer des présentations, effectuer des études de marché et utiliser les instruments de marketing. B. Domaine des technologies de l information et de la communication - Utiliser les technologies de transmission de données, administrer des réseaux - Créer et utiliser des bases de données - Utiliser les technologies Web - Créer et utiliser des présentations multimédia - Connaître et mettre en oeuvre les règles de base et les outils de création graphique. 6 Objectifs de référence en vue de l'assimilation de compétences professionnelles globales L'assimilation de compétences professionnelles globales est encouragée dans le cadre de la formation de base et de la formation approfondie. Ces compétences ne peuvent être acquises ni examinées séparément. Identification à l entreprise 4

5 Les apprentis sont disposés et aptes à représenter l entreprise dont ils connaissent les objectifs. Ils raisonnent et agissent de manière loyale et contribuent à donner une bonne image de l'entreprise. Ils connaissent l organisation et les procédés de travail dans leur domaine d activités. Faculté d'apprendre Les apprentis sont disposés et aptes à acquérir eux-mêmes ou en équipe de nouvelles techniques et connaissances. Ils se créent de bonnes conditions d apprentissage et se préparent de façon ciblée à la formation permanente. Méthodologie de travail Les apprentis sont disposés et aptes à traiter des projets et des commandes de manière systématique. Pour cela, ils recherchent les informations nécessaires, planifient les activités, examinent les variantes de solution, justifient leur choix et prennent leurs décisions au moment opportun. Ils exécutent les travaux de façon autonome et les contrôlent eux-mêmes, établissent la documentation et évaluent des projets et des commandes. Sécurité au travail Les apprentis sont disposés et aptes à créer des procédés de travail sûrs et à respecter les règles de sécurité. Ils repèrent les lacunes et s engagent activement à les pallier. Ils portent les premiers secours en cas d'urgence. Protection de l'environnement Les apprentis sont disposés et aptes à appliquer les mesures de protection de l environnement en vigueur dans l entreprise. Ils reconnaissent dans leur domaine d activités les dangers qui menacent l environnement et s engagent activement à les éliminer. Autonomie Les apprentis sont disposés et aptes à préparer, à effectuer et à contrôler leurs activités eux-mêmes de sorte à réduire au minimum le contrôle par des tiers. Qualité, efficacité Les apprentis sont disposés et aptes à effectuer les travaux qui leur ont été confiés de façon économique et performante, en respectant l objectif et les consignes de la clientèle. Ils connaissent les principes de qualité de l entreprise et les appliquent. Aptitude au travail en équipe Les apprentis sont disposés et aptes à travailler en groupe, à communiquer avec d'autres professionnels et à rechercher des solutions en commun. Ils émettent des critiques constructives, acceptent les situations conflictuelles et sont disposés à les régler. Ils sont aussi capables d'accepter les décisions prises. Créativité Les apprentis sont disposés et aptes à considérer les problèmes sous différents points de vue et à élaborer de nouvelles solutions basées sur leurs connaissances professionnelles. Flexibilité Les apprentis sont disposés et aptes à effectuer différentes tâches et à réagir rapidement et de façon simple aux changements des conditions de travail. Aptitude aux changements Les apprentis sont disposés et aptes à accepter, à promouvoir et à réaliser des modifications et des innovations tout en s'organisant eux-mêmes dans un environnement en constante mutation. 13 Formation à l école professionnelle Art. 6 5

6 L'école professionnelle dispense l'enseignement obligatoire conformément au programme d'enseignement établi par l'office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie 5. 2 Examen de fin d'apprentissage 21 Organisation Art. 7 Généralités 1 L'examen de fin d'apprentissage doit établir si les apprentis ont atteint les objectifs fixés dans le règlement d'apprentissage et dans le programme d'enseignement. 2 Les cantons organisent l'examen. Art. 8 Déroulement En principe pendant le dernier semestre, l apprenti exécute un travail individuel dans le cadre de la production à son poste dans l entreprise, conformément aux directives édictées par l OFFT 6. L'entreprise présente l inscription du candidat et le sujet du travail selon les directives de l'autorité chargée de l'exécution de l examen. Cette dernière fixe les lieux d'examen pour les autres épreuves. L'apprenti dispose dans ce cas d'un poste de travail et des installations nécessaires. En le convoquant à l'examen, on lui indiquera le matériel qu'il doit apporter. Art. 9 Rôle des experts 1 L'autorité cantonale nomme les experts. La préférence est donnée aux personnes qui ont suivi un cours d'experts. 2 Afin de pouvoir porter un jugement objectif sur les prestations des candidats, les experts veillent à ce que ceux-ci répartissent judicieusement leur temps entre les différentes épreuves se rapportant aux connaissances professionnelles appliquées et aux connaissances en culture générale Ils les informent que la note 1 sera attribuée à tout travail non exécuté. 3 Un expert au moins suit le déroulement des travaux d'examen. Il consigne par écrit ses observations. 4 Deux experts au moins procèdent aux examens oraux et évaluent les prestations des candidats. 5 Les experts examinent les candidats calmement et avec bienveillance. Leurs remarques doivent être objectives. 6 Deux experts au moins évaluent les travaux d'examen. L appréciation du travail individuel effectué dans le cadre de la production se fonde sur l avis du supérieur hiérarchique de l apprenti. 7 Si un candidat affirme ne pas avoir acquis certaines connaissances professionnelles fondamentales ni avoir été initié à des techniques de travail élémentaires, les experts ne tiennent pas compte de ses déclarations. Les experts consignent toutefois dans leur rapport ces déclarations ainsi que les lacunes constatées dans la formation professionnelle et scolaire du candidat. 8 Le rapport et la feuille d examen sont signés par les experts et remis sans délai à l autorité cantonale compétente. 5 6 Annexe au présent règlement. Les directives de l OFFT pour les travaux pratiques individuels à l examen de fin d apprentissage peuvent être obtenues auprès des offices cantonaux de la formation professionnelle, du secrétariat de la CRFP et de l OFFT (www.bbt.admin.ch/f/index.htm). 6

7 22 Branches et matières d'examen Art. 10 Branches d'examen Branches d examen et durée des épreuves: a. Travail individuel de production 40 à 80 h; b. Connaissances professionnelles appliquées environ 5 h; c. Connaissances en culture générale 1 ½ à 2 ½ h (sans le travail individuel). Art. 11 Matières d'examen 1 Les exigences posées aux candidats lors de l'examen doivent rester dans les limites des objectifs généraux énumérés à l'art. 5 et dans le programme d'enseignement professionnel. Les objectifs particuliers servent à fixer les sujets d'examen. Travail individuel de production 2 Ce travail se rapporte au contenu du domaine d'activités de l apprenti au moment de l examen. La procédure d examen se fonde sur les directives édictées par l OFFT. Connaissances professionnelles appliquées 3 L'examen porte sur les disciplines suivantes : 1.Connaissances en matière d économie d entreprise, notamment : - Économie et droit - Finance et comptabilité - Marketing. 2.Connaissances en matière d information et de communication, notamment : - Informatique et télématique - Technique multimédia et design. Les connaissances dans les domaines des mathématiques, des bases des sciences naturelles, ainsi qu en méthodologie de travail et d apprentissage ne sont pas examinées explicitement dans le cadre des connaissances professionnelles appliquées. L examen se déroule oralement et/ou par écrit. Connaissances en culture générale 4 L examen porte sur les disciplines suivantes : 1. Travail individuel Les apprentis effectuent un devoir qui porte sur les objectifs particuliers des branches «Langue maternelle», «Économie et droit» et/ou «Histoire et instruction civique».. 2. Deuxième langue nationale (se déroule au moins par oral). 3. Anglais (se déroule au moins par oral). Les examens écrits dans les disciplines 2 et 3 durent au moins 60 minutes ; un examen oral dure au moins 15 minutes. Le travail individuel est exécuté durant la dernière année de l apprentissage. L école professionnelle établit les lignes directrices sur la forme, la durée et la structure du travail individuel. 7

8 Art. 12 Appréciation des travaux 1 Les travaux d'examen sont appréciés dans les branches et sur les points suivants: Branche: Travail individuel de production L'appréciation porte en particulier sur les compétences professionnelles et sur les aptitudes qui dépassent le cadre de la profession. La procédure d appréciation se fonde sur les directives édictées par l OFFT. Branche: Connaissances professionnelles appliquées 1 Connaissances en matière d économie d entreprise 2 Connaissances en matière d information et de communication 3 Enseignement professionnel (note d école). La note d école de la branche «Connaissances professionnelles appliquées» correspond à la moyenne des notes des bulletins des quatre derniers semestres obtenues dans les domaines d examen correspondants (économie et droit, finance et comptabilité, marketing, informatique et télématique, technique multimédia et design). Branche: Connaissances en culture générale 1 Travail individuel (compte triple) 2 Deuxième langue nationale 3 Anglais 4 Enseignement professionnel (note d école). La note d école de la branche «Connaissances en culture générale» correspond à la moyenne des notes des bulletins des quatre derniers semestres obtenues dans les domaines d examen correspondants (langue maternelle, deuxième langue nationale, anglais, histoire et instruction civique). 2 Pour chaque point d'appréciation, la note est attribuée conformément à l'art. 13. Si, pour déterminer la note se rapportant à un point d'appréciation, on fait préalablement usage de notes auxiliaires, celles-ci seront établies compte tenu de l'importance des travaux auxquels elles se réfèrent dans l'ensemble du point d'appréciation 7. 3 Les notes de branche correspondent à la moyenne des notes attribuées à chacun des points d'appréciation; elles sont arrondies à la première décimale. Art. 13 Détermination des notes 1 La valeur des travaux exécutés s'exprime par des notes échelonnées de 1 à 6. Les notes égales ou supérieures à 4 traduisent des résultats suffisants; celles qui sont inférieures à 4 des résultats insuffisants. Excepté les demi-notes, les notes intermédiaires ne sont pas admises. 2 Echelle des notes Note Travail fourni 6 Très bon, qualitativement et quantitativement 5 Bon, répondant bien aux objectifs 4 Satisfaisant aux exigences minimales 3 Faible, incomplet 2 Très faible 7 Viscom et SIGMEDIA fournissent sur demande les formules d inscription des notes. 8

9 1 Inutilisable ou non exécuté Art. 14 Résultat de l'examen 1 Une note globale exprime le résultat de l'examen de fin d'apprentissage; elle se calcule d'après les notes de branche suivantes: - Travail individuel de production (compte double), - Connaissances professionnelles appliquées, - Enseignement des connaissances professionnelles (note d école) - Connaissances en culture générale. 2 La note globale correspond à la somme des notes de branche, divisée par 5; elle est arrondie à la première décimale. 3 L'examen est réussi si la note des branches «Travail individuel de production», «Connaissances professionnelles appliquées» et «Connaissances en culture générale», ainsi que la note globale, sont supérieures ou égales à 4,0. 4 La note de la branche «Enseignement des connaissances professionnelles» correspond à la moyenne des notes semestrielles obtenues dans les branches d enseignement suivantes: Bureautique Bases de l informatique Bases des sciences naturelles Mathématiques. 5 Les anciennes notes d école restent acquises pour les candidats qui repassent l examen et qui ne fréquentent plus l école professionnelle. Pour ceux qui retournent à l école professionnelle, on tient compte de la nouvelle note d école. 6 Pour les candidats qui sont admis à l examen en vertu de l art. 41, al. 1, LFPr et qui disposent de notes semestrielles pour moins de la moitié de la durée de l apprentissage, aucune note d école de l enseignement professionnel n est prise en considération dans le calcul des notes de branche. Pour la réussite de l examen, seules les trois notes de branche «Travail individuel de production», «Connaissances professionnelles appliquées» et «Connaissances en culture générale» comptent. 7 Les apprentis fréquentant l enseignement préparatoire à la maturité professionnelle qui ne sont pas promus au dernier semestre de la formation passent l examen de fin d apprentissage dans la branche «Connaissances en culture générale» sans avoir à effectuer le travail individuel prévu dans cette branche (art. 12, al. 1, point. 1). 8 Les candidats qui ont réussi l examen de maturité professionnelle sont dispensés de l examen dans la branche «Connaissances en culture générale». Ceux qui ont échoué à l examen de maturité professionnelle peuvent être dispensés de l examen dans cette branche par l entremise de l autorité cantonale. Dans ces deux cas de figure, le résultat de l examen de fin d apprentissage (al. 1) et la note globale (al. 2) ne prennent pas en considération la note de la branche «Connaissances en culture générale». Si l autorité cantonale n accorde pas de dispense et si l examen dans la branche «Connaissances en culture générale» doit être passé, le travail individuel n est pas à faire et ainsi, la note de branche est calculée sans celui-ci (point. 1). Art. 15 Certificat de capacité Les candidats qui ont réussi l'examen de fin d'apprentissage reçoivent le certificat fédéral de capacité et sont autorisés à porter l'appellation légalement protégée de "médiamaticien qualifié / médiamaticienne qualifiée". 9

10 Art. 16 Voies de droit Les recours concernant l'examen de fin d'apprentissage sont régis par le droit cantonal. Les décisions en rapport avec l'examen partiel peuvent également faire l objet d un recours. 3 Dispositions finales Art. 17 Abrogation du droit en vigueur Le règlement provisoire du 24 mars concernant l apprentissage et l examen de fin d apprentissage de médiamaticien est abrogé. Art. 18 Dispositions transitoires 1 Les apprentis ayant commencé leur apprentissage avant le 1 er janvier 2003 l achèvent conformément à l ancien règlement provisoire. Les candidats qui répètent l examen peuvent sur demande le subir jusqu au 31 décembre 2010 selon l ancien règlement provisoire. 2 L autorité cantonale compétente fixe les dispositions transitoires pour les apprentis qui suivent leur formation dans le cadre d un projet pilote officiel. Art. 19 Entrée en vigueur Les prescriptions relatives à l'apprentissage entrent en vigueur le 1 er juin 2003, celles qui concernent l examen de fin d apprentissage au plus tôt le 1 er janvier avril 2003 Département fédéral de l'économie Joseph Deiss 8 FF 1998 II

11 Médiamaticien/Médiamaticienne B Programme d'enseignement professionnel du 16 avril 2003 L'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), vu l'art. 28 de la loi fédérale du 19 avril sur la formation professionnelle, vu l'art. 16, al. 1, de l'ordonnance du 14 juin sur l'enseignement de la gymnastique et des sports dans les écoles professionnelles, arrête: 1 Généralités 11 Objectifs généraux de formation L'école professionnelle dispense aux apprentis les connaissances professionnelles théoriques qui leur sont nécessaires pour exercer leur profession, des notions de culture générale ainsi que la gymnastique et le sport. Elle stimule les capacités qui dépassent le cadre de la profession et encourage le développement de la personnalité. Les écoles professionnelles, les entreprises et les responsables des cours d introduction veillent à assurer une étroite collaboration aussi bien en ce qui concerne le contenu de la formation que du point de vue de l organisation. 12 Organisation L école professionnelle organise l enseignement conformément au présent programme d enseignement, en tenant compte des objectifs fixés à l'art. 5 du règlement d'apprentissage et de leur répartition par année. Les programmes de travail internes établis sur cette base par l'école sont remis, sur demande, aux entreprises formant des apprentis. Les classes sont constituées par année d'apprentissage. Toute dérogation à cette règle requiert l'approbation de l'autorité cantonale et de l'offt. L'enseignement obligatoire est dispensé si possible par jours entiers d'école par semaine. Un jour d'école ne doit pas comprendre plus de neuf leçons, un demi-jour plus de cinq, gymnastique et sport inclus 11. L enseignement sous forme de cours-blocs ou comprenant un ou plusieurs jours d école en alternance est possible, pour autant que l option choisie soit adéquate. La répartition, par année, des leçons des branches spécifiques à la profession doit être établie de façon à permettre la fréquentation de l enseignement préparant à la maturité professionnelle. 2 Répartition des leçons Les nombres de leçons indiqués ci-après sont obligatoires. Leur répartition sur les années d'apprentissage tient compte des particularités régionales et doit être décidée en collaboration avec les autorités compétentes et les entreprises RS RS Si l'enseignement professionnel est dispensé sous forme de cours intercantonaux, l'organisation en est régie par le règlement de ces cours. 11

12 Branches 1 Bases - Bureautique - Bases de l informatique - Méthodologie de travail et d apprentissage - Bases des sciences naturelles 2 Économie d entreprise - Économie et droit - Finance et comptabilité - Marketing 3 Information et communication - Informatique et télématique - Technique multimédia et design - 4 Connaissances en culture générale - Français - Deuxième langue nationale - Anglais - Histoire et instruction civique - Mathématiques Total des leçons Enseignement individuel 80 6 Gymnastique et sport Total Matières d'enseignement Le programme d enseignement professionnel est subdivisé en objectifs. Les objectifs généraux énoncés ci-après définissent dans leurs grandes lignes les connaissances et les aptitudes exigées des apprentis au terme de leur formation. Les objectifs particuliers précisent les objectifs généraux. 31 Bases (440 leçons) 311 Bureautique (environ 160 leçons) La bureautique et le travail à l ordinateur marquent l activité professionnelle quotidienne. C est pourquoi les compétences dans l utilisation des moyens de communication et des programmes informatiques modernes appartiennent aux exigences fondamentales permettant d œuvrer dans l environnement économique. Les apprentis apprennent les règles de base qui mènent la communication écrite, visuelle, verbale et non-verbale au succès, ainsi que la manière de les appliquer dans différentes situations. Remarque: Les contenus inhérents à l information et aux moyens de communication de la branche «Bureautique» et de la branche 312 «Bases de l informatique» seront coordonnés par les enseignants respectifs.?? appliquer les technologies actuelles de la communication et de l information, pour la planification et l exécution de mandats, avec aisance et d une façon adaptée à la situation (par exemple, les logiciels standards pour le traitement de texte, la calculation, la présentation, le traitement de l image, la réalisation de diagrammes, les s, la gestion des informations et de l agenda) 12

13 ?? appliquer les formes, les moyens et les techniques de communication, dans le cadre des directives internes de l entreprise, d une façon adaptée à la situation?? rédiger des documents convaincants et corrects sur le plan matériel, dans un langage économique moderne et respectant les règles d usage en matière d orthographe et de présentation?? connaître et appliquer les principes fondamentaux de classement des fichiers et des documents?? connaître les principes de l ergonomie en matière de bureautique ainsi que les aspects écologiques et être prêt à les mettre en œuvre dans la pratique?? connaître et appliquer les normes de comportement dans les relations avec les clients?? connaître et appliquer des méthodes de présentation adaptées à la situation. 312 Bases de l informatique (environ 120 leçons) Les apprentis acquièrent une vue d ensemble connexe de l engagement des moyens informatiques dans le domaine professionnel du médiamaticien. Ils sont capables d installer et d entretenir une place de travail individuelle. Ils connaissent les caractéristiques essentielles des principaux systèmes d exploitation. Ils sont capables de lire et d interpréter correctement des manuels techniques et des documents d exploitation. Les apprentis utilisent Internet comme source d information et connaissent les bases légales de la protection des données et du droit d auteur. Remarque: Les contenus inhérents à l information et aux moyens de communication de la branche «Bases de l informatique» et de la branche 311 «Bureautique» seront coordonnés par les enseignants respectifs.?? connaître les modes opératoires et les constituants majeurs des ordinateurs et de leurs périphériques?? connaître les types de données et leurs hiérarchies, établir une gestion électronique des données et l utiliser à bon escient ; planifier, configurer et entretenir des banques de données simples?? nommer la structure et les spécificités des systèmes d exploitation les plus utilisés?? connaître et utiliser les types de transferts de données, connaître les exigences de la protection et de la sécurité des données et les appliquer de manière conséquente?? connaître les services internet et utiliser leurs offres dans le domaine technique. 313 Méthodologie de travail et d apprentissage (environ 80 leçons) Les apprentis connaissent les principales règles de méthodologie de travail et d apprentissage et les appliquent de manière conséquente. Ils sont aptes à se procurer, à évaluer et à traiter de manière indépendante les informations et le matériel de base. Les apprentis réalisent des projets orientés clients. Ils sont capables de mener dans le s règles de l art des négociations avec les clients et de documenter les résultats atteints.?? nommer les éléments de la méthodologie de travail et d apprentissage et organiser, grâce à cette aide, son propre apprentissage et son propre travail de manière plus efficace?? analyser son propre comportement de manière critique et en tirer les conséquences?? énumérer les éléments fondamentaux de la gestion de la qualité?? se procurer, analyser et traiter les informations de manière ciblée?? connaître les éléments de la planification, de la structuration et de la réalisation de projets et les utiliser selon les besoins et les attentes de la clientèle. 314 Bases des sciences naturelles (environ 80 leçons) 13

14 Les apprentis acquièrent des connaissances de base en électrotechnique et en physique électrique. Remarque: Les connaissances de base d électronique et de logique peuvent être dispensées dans le cadre de la branche «Bases de l informatique», pour autant que cela soit utile à la compréhension de la structure et du fonctionnement d un ordinateur.?? connaître les bases des techniques de courants continu et alternatif et les mettre en évidence par des exemples pratiques?? interpréter les données techniques d appareils électriques et en expliquer les conséquences?? connaître les dangers du courant électrique, de la charge électrostatique et de la propagation d ondes électromagnétiques et nommer les mesures de protections appropriées. 32 Économie d entreprise (520 leçons) 321 Économie et droit (environ 200 leçons) Les apprentis comprennent les interactions qui caractérisent le monde de l économie. Ils sont capables de comprendre les décisions prises au sein de l entreprise. Ils discernent les principales normes économiques et juridiques qui ont cours dans le monde de l économie.?? connaître la situation de l entreprise dans l environnement global, les interactions existant entre l entreprise et l environnement ainsi que les conflits d objectifs pouvant en résulter ; citer les possibilités de réaction et d adaptation qui s offrent à la direction de l entreprise?? consulter les processus internes de l entreprise, comprendre et expliquer les opérations dans les différents domaines de fonctions (administration / acquisition / production / vente) en relation avec l entreprise?? connaître la fonction du droit comme formant le cadre d une société et d un système économique ; comparer sa propre interprétation juridique avec celle des autres; trancher en matière de conflits liés à des valeurs?? analyser les processus juridiques dans le monde du travail et apprécier leurs conséquences pour les intéressés ; porter un jugement sur d éventuels problèmes?? analyser les faits juridiques courants; décrire les dispositions légales et les possibilités d aménagement internes qui s y rattachent. 322 Finance et comptabilité (environ 200 leçons) Les apprentis saisissent que la comptabilité représente un instrument de conduite important pour la marche des affaires. Ils sont capables de tenir correctement une comptabilité financière dans des situations simples et d évaluer la situation économique d une entreprise sur la base des données du bilan et du compte des pertes et profits. Ils connaissent la problématique de la comptabilité d entreprise et sont en mesure, dans des situations données, d effectuer des calculs de frais et de prix de vente.?? discerner et expliquer la signification de la comptabilité dans le cadre des activités globales de l entreprise?? tenir et boucler une comptabilité financière, d après le système de la comptabilité double?? établir correctement un bilan et un compte des pertes et profits selon les prescriptions du droit commercial, en déterminer le résultat et préparer les données nécessaires à l analyse et à l évaluation de la situation économique 14

15 ?? établir et interpréter des calculs simples de frais et de prix à l aide de la comptabilité financière et du compte d exploitation?? résoudre des problèmes de comptabilité à l aide de logiciels standards. 323 Marketing (environ 120 leçons) Les apprentis considèrent le marketing comme participant d un état d esprit par lequel toutes les décisions et les processus de l entreprise sont orientés sur la vente.?? discerner et expliquer les points de convergence entre le marketing et un modèle d entreprise?? déterminer les objectifs de marché et en matière de produit en fonction des besoins des clients et des segments du marché?? connaître les différents domaines du marketing mix et les appliquer dans des exemples simples, en particulier dans le marketing des prestations de services?? développer des mesures de relations publiques simples pour la politique de communication d une entreprise. 33 Information et communication (360 leçons) 331 Informatique et télématique (environ 160 leçons) Les apprentis sont capables d installer et d entretenir de manière indépendante des petits réseaux locaux homogènes (LAN). Ils connaissent les principaux composants et médias de transmission et sont à même de les utiliser judicieusement en fonction des besoins. Les apprentis sont capables d installer des systèmes d exploitation adaptés aux besoins des utilisateurs, de les administrer selon des conditions imposées et d établir les concepts de sécurité appropriés (y compris la protection contre les virus), tant pour un poste de travail individuel que pour le réseau d exploitation global.?? connaître la structure des réseaux; différencier et évaluer différentes topologies de réseaux?? installer et entretenir des petits réseaux locaux homogènes, évaluer et apprécier leur composants et leurs médias en fonction des besoins et établir des concepts pour la protection et la sécurité des données?? évaluer les raccordements à des réseaux?? installer des systèmes d exploitation adaptés aux besoins des utilisateurs et les administrer selon les conditions imposées. 332 Technique multimédia et design (environ 200 leçons) Les apprentis acquièrent les connaissances de base de l installation d interconnexions multimédia, ainsi que des techniques de présentation et des systèmes de communication interactifs. Ils connaissent et utilisent le réseau global et sont à même de créer et d évaluer des pages Web. Ils réalisent des produits de communication visuelle de manière efficace et sont à jour des nouveautés en matière de technique multimédia. 15

16 ?? connaître les principes fondamentaux de la théorie des couleurs, de la conception graphique et de la polygraphie, afin de les utiliser de manière ciblée dans la conception de présentations et dans le design Web?? connaître et utiliser les outils et les périphériques pour le traitement des médias (texte, graphique, image, son)?? établir et mettre en œuvre des concepts de présentations multimédia selon les conditions imposées?? connaître les outils et les moyens auxiliaires pour l élaboration de présentations multimédia et les engager de manière ciblée?? connaître les principes de la communication en vue de l élaboration de produits audio-visuels et les appliquer de manière ciblée?? créer des sites Web et établir la liaison avec des banques de données?? documenter des présentations multimédia en fonction des besoins du client?? utiliser les moyens et les méthodes de manière à tirer le meilleur parti des progrès technologiques. 34 Connaissance en culture générale (760 leçons) 341 Français (environ 240 leçons) Les apprentis savent relever des défis, linguistiquement parlant, dans l environnement professionnel et extra professionnel. Une perception de la langue comme véhicule de la pensée et de la communication favorise la capacité d explorer l environnement par des moyens linguistiques, de développer et de systématiser la pensée discursive. Les apprentis sont capables de raisonner de manière autonome, critique et différenciée, de s exprimer correctement et convenablement et de comprendre les autres. Ils développent leur intérêt, leur curiosité et leur ouverture face aux phénomènes linguistiques et sont en mesure de s approprier des connaissances de manière indépendante et de présenter leur propre personnalité.?? comprendre et interpréter des textes entendus ou lus et utiliser des méthodes d analyse?? approfondir les règles et les normes de la langue écrite et parlée?? s exprimer correctement et de manière appropriée par oral et par écrit?? exploiter de manière efficace la langue et les moyens auxiliaires médiatiques dans les présentations?? maîtriser les différentes formes de communication. 342 Deuxième langue nationale (environ 120 leçons) Les apprentis sont capables de participer à de petits dialogues simples traitant de thèmes familiers de l environnement professionnel immédiat et de la sphère privée et ils sont disposés à le faire. Ils sont en mesure de recueillir et de formuler par écrit des informations simples. L enseignement de la langue peut leur faciliter l obtention de diplômes de langue internationaux.?? être capable de comprendre et de formuler des éléments simples de discours du domaine de la vie courante et du champ professionnel?? étudier de manière appropriée différents textes, les comprendre dans leur globalité et discerner les informations essentielles?? s exprimer par écrit, simplement et de manière compréhensible?? reconnaître, dans les grandes lignes, les particularités linguistiques, les formes grammaticales et leurs fonctions et utiliser les moyens auxiliaires adéquats. 343 Anglais (environ 160 leçons) 16

17 Les apprentis sont capables de participer à de petits dialogues traitant de thèmes familiers de l environnement professionnel immédiat et de la sphère privée et ils sont disposés à le faire. Ils sont en mesure d échanger des informations orales et écrites. Ils sont capables de comprendre le contenu essentiel d informations spécialisées en anglais. L enseignement de la langue peut leur faciliter l obtention de diplômes de langue internationaux.?? être capable de comprendre et de formuler des éléments de discours du domaine de la vie courante et du champ professionnel?? étudier de manière appropriée différents textes, les comprendre dans leur globalité et en présenter un compte-rendu sommaire?? s exprimer par écrit de manière compréhensible?? saisir, dans les grandes lignes, les particularités linguistiques, les formes grammaticales et leurs fonctions et utiliser les moyens auxiliaires adéquats. 344 Histoire et instruction civique (environ 120 leçons) Les apprentis connaissent les événements et les développements essentiels du 19 ème et du 20 ème siècle. Ils s intéressent aux problèmes d actualité et en recherchent l origine historique. Les apprentis connaissent les principales institutions de l État fédéral suisse, ainsi que leurs droits et leurs devoirs en tant que citoyens. Les apprentis sont à même de s informer objectivement, de se retrouver dans la multitude des informations et de se forger leur propre opinion.?? énumérer les moments forts de l histoire depuis le 19e siècle?? examiner des problèmes de l actualité et montrer leur origines historiques?? percevoir les interconnections économiques et sociales et examiner leur influence sur la société?? expliquer l organisation politique de la Suisse, les droits populaires au niveau fédéral et le mode de fonctionnement des autorités fédérales?? comprendre le processus de législation au niveau fédéral et apprécier les possibilités de prise d influence des citoyens sur ce processus?? analyser de manière critique les sources et les représentations historiques et les mettre en relation avec des événements historiques ou des problèmes d actualité. 345 Mathématiques (environ 120 leçons) Les apprentis perçoivent les mathématiques en tant que science fondamentale. Ils apprennent la langue formelle utilisée lors de la description de modèles scientifiques et la saisie de processus techniques, économiques et sociaux.?? connaître et utiliser correctement les lois, les règles, les notions et les symboles mathématiques, en particulier dans les domaines ci-après:?? théorie des ensembles et logique formelle?? nombres réels?? équations linéaires?? fonctions et applications?? calculs d intérêts?? penser, raisonner et déduire de manière connexe, logique et précise, 17

18 ?? acquérir les notions utilisées en mathématiques (terminologie et notation) ; poser des énoncés précis et techniquement corrects, les justifier et les vérifier?? engager des moyens auxiliaires à bon escient, estimer les résultats et analyser les erreurs?? développer, sélectionner et examiner des méthodes et des stratégies pour la description et la résolution de problèmes, sur la base des acquis et des compétences mathématiques. 35 Enseignement individuel (80 leçons) Les apprentis s approprient des compétences transversales dans le cadre de projets interdisciplinaires ou acquièrent des connaissances et des aptitudes supplémentaires dans des domaines choisis. Les plans d études de l école peuvent prendre en compte des besoins spécifiques. Ces derniers peuvent concerner : - Un enseignement supplémentaire dans une langue étrangère - Des connaissances en développement et en management de projets. 36 Gymnastique et sport Le programme d études cadre établi par l'offt pour l enseignement du sport dans les écoles professionnelles est applicable. 4 Dispositions finales 41 Abrogation du droit en vigueur Le programme provisoire d'enseignement professionnel du 24 mars pour les médiamaticiens est abrogé. 42 Dispositions transitoires 1 Les apprentis qui ont commencé leur apprentissage avant le 1 er janvier 2003 selon l ancien programme d enseignement provisoire suivent l'enseignement professionnel selon ledit programme. 2 L autorité cantonale compétente détermine le programme d enseignement qui fait foi pour les apprentis suivant leur formation dans le cadre d un projet pilote officiel (apprentissage sur quatre ans). 43 Entrée en vigueur Le présent programme d'enseignement entre en vigueur le 1 er juin avril 2003 Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie Le directeur: Eric Fumeaux 12 FF 1998 II

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 11 septembre 2007 80606 Nettoyeuse de textiles CFC/Nettoyeur de textiles CFC Textilpflegerin EFZ/Textilpfleger

Plus en détail

Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'ordonnance fédérale du 30 novembre 1998 sur la maturité professionnelle 1),

Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'ordonnance fédérale du 30 novembre 1998 sur la maturité professionnelle 1), Ordonnance concernant les de maturité et de maturité professionnelle dans les écoles supérieures de commerce de la République et Canton du Jura (Version en vigueur jusqu'au 31 juillet 2011) du 8 mars 2005

Plus en détail

413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie,

413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie, Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure jurassienne d'informatique de gestion (ESIG) (Version en vigueur jusqu'au 31 août 2012) du 23 février 2004 Le Département de l'economie,

Plus en détail

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration»

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Le champ d activité des employés 1 de commerce de la branche «Services et administration» va du contact avec la clientèle au back office. La

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

dépasser quatre heures par jour. l'appréciation d'un expert au moins. conformément aux directives cantonales.

dépasser quatre heures par jour. l'appréciation d'un expert au moins. conformément aux directives cantonales. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE Règlements des examens de diplôme et de maturité professionnelle commerciale La Direction du ceff Centre de formation professionnelle Berne francophone,

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce La partie informative du présent concept comprend une vue d ensemble des exigences de qualité

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing

Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing REGLEMENT D EXAMEN Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing Vu l'art. 28, al.2, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation professionnelle, l'organe responsable au

Plus en détail

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ *Cette formation continue s adresse également aux candidats masculins. Groupe cible

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Technique, architecture et sciences de la vie (MP TASV) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

Les écoles professionnelles offrent aux personnes en formation les cours remplissant les objectifs évaluateurs suivants :

Les écoles professionnelles offrent aux personnes en formation les cours remplissant les objectifs évaluateurs suivants : évaluateurs «Cours facultatifs» Gestionnaire du commerce de détail Offre relative aux branches facultatives pour la 2 e et de la 3 e année de formation Les écoles professionnelles offrent aux personnes

Plus en détail

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013)

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Ordonnance sur l examen suisse de maturité 413.12 du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 39, al. 2, de la loi fédérale du 4 octobre 1991 sur les écoles polytechniques

Plus en détail

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 du 10 février 2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art.

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

Objet et champ d application

Objet et champ d application Ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures (OCM ES 1 ) du 11 mars 2005 (Etat le 1 er janvier 2015)

Plus en détail

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005 régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement régissant l octroi du brevet fédéral de conseilleur /

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Réforme des professions MEM

Réforme des professions MEM Réforme des professions MEM Plan de formation relatif à l'ordonnance sur la formation professionnelle initiale Monteuse-automaticienne CFC / Monteur-automaticien CFC 1) Automatikmonteurin EFZ / Automatikmonteur

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

Département de l'éducation, de la culture et des sports

Département de l'éducation, de la culture et des sports Département de l'éducation, de la culture et des sports Règlement concernant la formation de Designer dipl. ES, orientation Design de produit, spécialisation Objets horlogers Le conseiller d Etat, chef

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis

Dispositions pour les apprentis Édition 2011 Dispositions pour les apprentis Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les Hôtels-écoles d hotelleriesuisse (HE) Spécialiste en hôtellerie CFC Employé-e en hôtellerie

Plus en détail

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC Dispositions d exécution afin de garantir la comparabilité des évaluations des prestations pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école Employée/ Plan de formation Employée/ du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école Tables des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 4 INTRODUCTION... 5 1. IMPORTANCE DE LA FORMATION COMMERCIALE

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

Plan de formation relatif à l ordonnance sur la formation professionnelle initiale d'assistante de bureau AFP / assistant de bureau AFP

Plan de formation relatif à l ordonnance sur la formation professionnelle initiale d'assistante de bureau AFP / assistant de bureau AFP Plan de formation relatif à l ordonnance sur la formation professionnelle initiale d'assistante de bureau AFP / assistant de bureau AFP du 11 juillet 2007 (état au 5 mai 2010) Partie A ompétences Partie

Plus en détail

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées Association pour la formation des opérateurs/opératrices de machines automatisées Vereinigung für die Ausbildung von Anlagenführern/Anlagenführerinnen FOMA Belpstrasse 41, 3007 Bern Tel. +41 31 381 64

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères Règlement des études menant au Bachelor of Arts en enseignement pour les degrés préscolaire et primaire et au Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire (RBP) du 8 juin 00, état au

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes en Relations Publiques

Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes en Relations Publiques Schweizerischer Public Relations Verband SPRV Association Suisse de Relations Publiques ASRP Associazione Svizzera di Relazioni Pubbliche ASRP Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes

Plus en détail

ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN

ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN 3 RÈGLEMENT D'EXAMEN Certificat d'aptitude professionnelle Serrurier métallier Scolaires (établissements publics et privés sous contrat) Apprentis (CFA et sections d'apprentissage

Plus en détail

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise.

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise. Dossier de formation et des prestations des employés de commerce CFC de la branche «Services et administration» dans le cadre de la formation initiale en école (écoles de commerce de droit public EC) Contexte

Plus en détail

Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014)

Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014) Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014) du 10 mai 1984 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 8, lettres d et h, 38 et 39 de la Constitution

Plus en détail

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO 15 mars 2007 Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques ministère Éducation nationale DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.)

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100 Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100.01 Titre I : Dispositions générales Art. 1 - Le Diplôme Européen de Compétences Professionnelles

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE (À

NORME PROFESSIONNELLE (À NORME PROFESSIONNELLE (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la

Plus en détail

Une école qui répond aux défis du futur. Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire. Votation cantonale du 4 septembre 2011

Une école qui répond aux défis du futur. Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire. Votation cantonale du 4 septembre 2011 département de la formation, de la jeunesse Et de la CUltUrE Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire Contre-projet du Conseil d Etat et du Grand Conseil à l initiative «Ecole 2010»

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

notre passion : votre formation

notre passion : votre formation Apprentissage CFC et Maturité professionnelle orientation technique Ecole technique Ecole professionnelle commerciale Ecole des arts et métiers Ecole des métiers de la terre et de la nature Ecole supérieure

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Édition 2015 Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les hôtels-écoles

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail

DES ELEVES DE HUITIEME ANNEE

DES ELEVES DE HUITIEME ANNEE Orientation des élèves de 8 e année primaire Page 1/5 ORIENTATION DES ELEVES DE HUITIEME ANNEE VERS LES ENSEIGNEMENTS DIFFERENCIES DE L'ECOLE SECONDAIRE INFORMATIONS AUX PARENTS DES ELEVES DE HUITIEME

Plus en détail

C) Organisation, répartition et durée des cours interentreprises

C) Organisation, répartition et durée des cours interentreprises Plan de formation relatif à l ordonnance sur la formation professionnelle initiale Opératrice de machines automatisées CFC / Opérateur de machines automatisées CFC (nº : 44726) du 12 décembre 2008 Sommaire

Plus en détail

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle (https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/droit-federal/feuille-federale.html) fait foi. Directives du Conseil

Plus en détail

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s)

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s) L'application de cette politique est sous la responsabilité et la coordination de la Direction générale en collaboration avec la Direction des études et la Direction de la formation continue (langue d

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

Gestionnaire du commerce de détail

Gestionnaire du commerce de détail Gestionnaire du commerce La nouvelle voie vers un avenir professionnel dans le commerce Assistant/e du commerce avec attestation fédérale 2 ème année d apprentissage 1 ère année d apprentissage Gestionnaire

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er octobre 2014) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES PPB-2006-8-1-CPA ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES Introduction 0. Base légale 1. Le contrôle interne 1.1. Définition et éléments constitutifs 1.2. Mesures

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES Dans les articles 1 à 24 du présent règlement général, il faut entendre «section ou département directement rattaché à la Faculté» partout où il est

Plus en détail

Contenu de l action de formation BTS BANQUE - option A Marché des particuliers

Contenu de l action de formation BTS BANQUE - option A Marché des particuliers Contenu de l action de formation BTS BANQUE - option A Marché des particuliers Le BTS Banque a été mis en place face à la demande insistante de l Association française des banques pour faire face aux très

Plus en détail

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique Université de Carthage Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication Guide de l Etudiant

Plus en détail

proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing :

proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing : proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing : Certificat MarKom Certificat de Spécialiste en marketing industriel et innovation Brevet fédéral de Spécialiste

Plus en détail

Contenu de l action de formation BTS Management des Unités Commerciales

Contenu de l action de formation BTS Management des Unités Commerciales Contenu de l action de formation BTS Management des Unités Commerciales La fonction commerciale a évolué vers une personnalisation de l offre et de la relation client ainsi qu au développement des services

Plus en détail

Formation continue obligatoire

Formation continue obligatoire Formation continue obligatoire POLITIQUE (Organismes) Version décembre 2010 S E R V I C E D U D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Table des matières Section 1 : Information générale 3 1.

Plus en détail

Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation. La ville fait école

Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation. La ville fait école Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation La ville fait école Avant-propos Barbara Eberhard Conseillère municipale, St-Gall Direction école et sport

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Le case management «formation professionnelle»

Le case management «formation professionnelle» Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Le case management «formation professionnelle» Principes et mise

Plus en détail

Fiche entreprise : E10

Fiche entreprise : E10 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

SPECIALISTE EN COMMUNICATION

SPECIALISTE EN COMMUNICATION Spécial: «Meilleures pratiques digitales» SPECIALISTE EN COMMUNICATION Formation professionnelle de Spécialiste en communication, préparant au Brevet fédéral de Planificateur/trice en communication. 1

Plus en détail

Plan de formation. informaticienne, informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) orientation développement d applications

Plan de formation. informaticienne, informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) orientation développement d applications Plan de formation relatif à l ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d informaticienne, informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) orientation développement d applications

Plus en détail

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE Document de référence ÉCOLE DE MATURITÉ Classes de 1 re, 2 e et 3 e années Version 2014-2015 Ce document est établi selon la Loi scolaire sur l enseignement secondaire supérieur

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

École de culture générale et École de commerce

École de culture générale et École de commerce Direction de l instruction publique de la culture et du sport Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction de l enseignement

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %)

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) La Municipalité de Montreux met au concours un poste de : Tâches principales : CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) Conseiller et aider la Municipalité, les services, les supérieurs hiérarchiques et les

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Intitulé LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Public Salariés des entreprises adhérentes à AGEFOS-PME Pré-requis Niveau A2 (élémentaire) 1 Objectifs 1. Développer les compétences de compréhension et expression

Plus en détail

Avenant Avenant du 28 avril 2014 à l accord du 6 juillet 2010 relatif aux certificats de qualification professionnelle

Avenant Avenant du 28 avril 2014 à l accord du 6 juillet 2010 relatif aux certificats de qualification professionnelle Le 24 juillet 2015 Avenant Avenant du 28 avril 2014 à l accord du 6 juillet 2010 relatif aux certificats de qualification professionnelle Article 1er L article 5 du chapitre II, titre Ier, relatif à la

Plus en détail

Unité de formation professionnelle du Ceras

Unité de formation professionnelle du Ceras Unité de formation professionnelle du Ceras 15 novembre 2013 : Journée romande de la commission latine d intégration professionnelle (CLIP) Cette présentation, susceptible d être d distribuée e aux personnes

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Directives relatives au travail de maturité

Directives relatives au travail de maturité Directives relatives au travail de maturité Afin de permettre une meilleure lecture, seule la forme masculine est utilisée ci-après. 1. Dispositions légales Les textes suivants constituent la base légale

Plus en détail

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Recommandations de la CSHEP et de la CRUS pour la mise en œuvre coordonnée de la déclaration de Bologne

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE. Ecole Supérieure d Agriculture de Mograne

REPUBLIQUE TUNISIENNE. Ecole Supérieure d Agriculture de Mograne REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Institution de la Recherche et de l Enseignement Supérieur Agricoles Université Carthage

Plus en détail

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats Cours de préparation à l examen professionnel supérieur Responsable Achats avec diplôme fédéral Scannez ce code avec votre smartphone pour plus d informations ou consultez notre site www.procure.ch Le

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia skin.:program_main_bloc_presentation_label

Plus en détail

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires (OExaDAl) du 9 novembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

UM iéë=j~ëíéêë=bìêçé Éåë=EjbF ÇÉ=åáîÉ~ì=HR

UM iéë=j~ëíéêë=bìêçé Éåë=EjbF ÇÉ=åáîÉ~ì=HR UM iéë=j~ëíéêë=bìêçé Éåë=EjbF ÇÉ=åáîÉ~ì=HR UMNM o ÖäÉãÉåí=ëé ÅáÑáèìÉ=ÇÉë=Éñ~ãÉåë=ÇÉë j~ëíéêë=bìêçé Éåë=EjbF UMOM ^êåüáíéåíìêé=d å ê~äé=çéë=j~ëíéêë=bìêçé Éåë UMPM o Ñ êéåíáéäë=é~ê=råáí =ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí UMNM

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE CHOISIR VOTRE MODALITE D'INSCRIPTION AU CONCOURS D'ENTREE A L'UNITE DE FORMATION AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE CHOISIR VOTRE MODALITE D'INSCRIPTION AU CONCOURS D'ENTREE A L'UNITE DE FORMATION AUXILIAIRE DE PUERICULTURE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE CHOISIR VOTRE MODALITE D'INSCRIPTION AU CONCOURS D'ENTREE A L'UNITE DE FORMATION AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DOSSIER D'INSCRIPTION POUR LES CANDIDATS POUVANT PRETENDRE A

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

«économie forestière» «forestière diplômée ES» «forestier diplômé ES» Plan d études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures

«économie forestière» «forestière diplômée ES» «forestier diplômé ES» Plan d études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures Plan d études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures «économie forestière» Titre protégé : «forestière diplômée ES» «forestier diplômé ES» Organe responsable : Ortra Fôret Suisse,

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001

Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001 Lois 25501 p.1 Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001 modifications : D. 20-12-01 (M.B. 31-01-02) D. 17-07-02 (M.B. 24-08-02) D. 27-02-03

Plus en détail