ARTICLE 1 - Réglementation et rôle de la Collectivité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARTICLE 1 - Réglementation et rôle de la Collectivité"

Transcription

1 CCPG Rue de Genève BP GEX Cedex Tel : / Fax : CONTRAT DE COLLECTE DES DÉCHETS ASSIMILÉS «DIB-DAC» ARTICLES L ET L DU CGCT ET PAR DÉLIBÉRATION DU 17 JUILLET 2003 ET DU 30 SEPTEMBRE 2010 DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE GEX Entre la Communauté de Communes du Pays de Gex, représentée par Monsieur Etienne BLANC, Président, ci-dessous désignée par «la Communauté de Communes», D une part, et Le producteur de déchets, ci-dessous désigné par «l Etablissement», Nom de l établissement : Adresse : Code postal / commune : N de téléphone : N de télécopie :. Représenté par Mlle. Mme. M. D autre part, Il a été convenu et arrêté ce qui suit : ARTICLE 1 - Réglementation et rôle de la Collectivité La loi du 13 juillet 1992 reconnaît chaque producteur de déchets responsable de leurs éliminations dans les conditions visant à éviter tout préjudice à l homme et à l environnement. Dans le cas des déchets ménagers, la responsabilité incombe à la Collectivité. A l inverse, pour les déchets produits dans le cadre d une activité professionnelle, la responsabilité incombe aux producteurs. Le décret du 13 juillet 1994 impose à ces mêmes producteurs de valoriser par réemploi, recyclage ou production d énergie, leurs déchets d emballages, dès lors que la quantité produite par semaine est supérieure à litres. Conformément à l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, la Collectivité peut également assurer la collecte des déchets d origine professionnelle, qui, eu égard à leurs caractéristiques et à leurs quantités, ne nécessitent aucune sujétion technique particulière de collecte et de traitement. Ces déchets sont alors appelés «DIB-DAC» (Déchets Industriels Banals ou Déchets des Artisans et Commerçants). Lorsqu elle assure ce service, la Collectivité a toute latitude pour définir les modalités de la collecte (nature et présentation des déchets, fréquences des collectes). Elle doit alors mettre en place, auprès des gros producteurs, la redevance spéciale, rendue obligatoire par la loi du 13 juillet Cette redevance couvre le coût réel du service rendu proportionnellement à la quantité de déchets collectés. ARTICLE 2 - Règles de collecte 1-Nature des déchets collectés Les déchets dits DIB-DAC (Déchets Industriels Banals ou Déchets des Artisans et Commerçants) sont les déchets des Etablissements privés et publics. Il s agit de déchets non dangereux, non inertes, issus d une activité professionnelle dont l élimination peut être réalisée dans les mêmes installations que les déchets ménagers banals. Ces déchets sont traités à l Unité de Valorisation Energétique du SIDEFAGE de Bellegarde sur Valserine, conformément à la réglementation en vigueur. La Communauté de Communes assure la collecte des déchets DIB-DAC, dès lors qu ils sont de même nature que les ordures ménagères. Sont exclus les déchets toxiques, dangereux, inflammables ou explosifs, ainsi que les déchets médicaux. Pour ces déchets spécifiques, l Etablissement doit s adresser à la Chambre de Commerce et d Industrie ou à la Chambre des Métiers qui préciseront les filières adaptées. Sont aussi exclus de cette collecte, les déchets de démolition, les déchets encombrants ou les déchets recyclables tels que les palettes, la ferraille, les déchets verts, qui sont acceptés en déchèteries, sous réserve du respect de leur règlement intérieur. Les horaires des déchèteries et leurs conditions d accès sont disponibles sur le site internet de la Communauté de Communes : 1/8

2 2-Présentation des déchets à la collecte Les déchets DIB-DAC incinérables doivent impérativement être présentés dans des bacs roulants normalisés au couvercle rouge grenat, fournis par la Communauté de Communes. Ces bacs DIB-DAC doivent être en nombre suffisant pour contenir l ensemble des déchets produits entre deux collectes. L Etablissement doit veiller à l entretien de ses bacs et doit s assurer que son nom est lisible au dos. Il doit informer la Communauté de Communes dès que l un d eux est détérioré ou volé. Les bacs DIB-DAC doivent être obligatoirement présentés en bordure de route, à moins de 10 mètres de la voirie. Il est rappelé que les déchets déposés en vrac ou en sac à même le trottoir, ou dans les anciens bacs non normalisés, ne sont pas collectés. Pour des raisons de sécurité, le collecteur se réserve le droit de ne pas collecter les bacs détériorés qui pourraient être trop dangereux à vider. De même, un bac présenté à plus de 10 mètres du bord de la route ne sera pas collecté. 3-Fréquences et horaires de collecte Les bacs DIB-DAC sont collectés en porte à porte, avec le ramassage des ordures ménagères des particuliers, selon le même calendrier. Les collectes se déroulent à partir de 5h du matin, mais les horaires peuvent varier d une tournée à l autre. Il est possible d organiser des passages hebdomadaires supplémentaires payants, du lundi au vendredi, à la demande des Etablissements. Les jours de passages supplémentaires sont à valider avec la Communauté de Communes. Toute demande est à faire par écrit, auprès de la Communauté de Communes. Le calendrier des collectes et les modalités de rattrapages des jours fériés sont disponibles sur le site internet de la Communauté de communes : Il est demandé à tous les Etablissements de sortir leurs bacs la veille au soir du jour de la collecte, et de les rentrer dès la collecte effectuée. Aucun rattrapage ne sera fait en cas de non respect des consignes. ARTICLE 3 - La collecte des cartons d emballage Les cartons d emballage font l objet d une collecte en porte à porte spécifique. Les Etablissements qui souhaitent bénéficier de ce service doivent s inscrire au préalable auprès de la Communauté de Communes. Cette collecte est gratuite, mais elle est soumise à une obligation de qualité. L Etablissement se doit de trier ses cartons bruns d emballage des autres déchets, avant de les présenter à la collecte. Il est rappelé que les cartons présentés à la collecte et mélangés avec d autres déchets tels que films plastiques d emballage, polystyrène, sacs poubelles, papier, ne sont pas collectés. Aucun carton présenté ne doit dépasser 1 mètre de longueur et le volume de cartons présenté à chaque collecte ne doit pas dépasser 2m 3. Le collecteur se réserve le droit de ne pas collecter les cartons s il les juge trop souillés ou trop volumineux. Si le volume de carton présenté est jugé trop important, seul l équivalent de 2m 3 sera ramassé. Aucun rattrapage n est accordé. La collecte de cartons est assurée une fois par semaine, à partir de 5h du matin, sur les communes de Cessy, Divonne les Bains, Ferney Voltaire, Gex, Ornex, Prévessin-Moëns, St Genis Pouilly, Segny et Thoiry. Actuellement, cette collecte est effectuée chaque mercredi. Ce jour n est pas contractuel, et peut être modifié par la Communauté de Communes, en cours de contrat. Les cartons sont à présenter la veille au soir de la collecte pliés, aplatis, et déposés : soit sur le trottoir de manière propre, pour les petits volumes, soit dans des bacs roulants * ou contenants de type roll, pour les plus gros volumes. Les bacs utilisés doivent porter la mention «CARTONS». L Etablissement doit veiller à ce que ses bacs soient maintenus propres, et doit s assurer que son nom est lisible au dos. La Communauté de Communes se réserve le droit d annuler la collecte des cartons pour tout Etablissement qui ne respecterait pas ces consignes, notamment l obligation de qualité ou qui utiliserait ce service qu occasionnellement. *Les Etablissements qui sont soumis à la redevance spéciale, peuvent bénéficier de bacs 750 litres, spécifiques aux cartons d emballage et seront facturés au titre de la location des bacs. Ces bacs marrons sont marqués «cartons des commerces». 2/8

3 Attention aux erreurs de bacs : Si l Etablissement présente ses cartons dans un bac DIB-DAC (couvercle rouge grenat) le jour de la collecte des cartons, les levées enregistrées par la benne lui seront alors facturées comme étant des DIB-DAC incinérables. Bacs DIB-DAC à couvercle rouge grenat : réservés au stockage et à la collecte des déchets assimilés aux ordures ménagères uniquement Bacs marrons «CARTONS DES COMMERCES» : réservés au stockage et à la collecte des cartons d emballage uniquement. Dépôt de cartons en déchèteries : Les Etablissements et les bâtiments publics situés sur les autres communes où la collecte du carton n a pas lieu, peuvent déposer gratuitement leurs cartons d emballage dans les déchèteries intercommunales du Pays de Gex, à hauteur de 2m 3 /semaine ou 2 tonnes/an. L Etablissement doit en avertir le gardien de déchèterie avant la pesée. Au-delà de ce volume/tonnage, les apports seront facturés au tarif en vigueur. ARTICLE 4 - Les obligations des Etablissements Respecter les règles de collecte édictées ci-dessus. En cas de non respect, la Communauté de Communes se réserve le droit de ne pas procéder à la collecte des déchets de l Etablissement. Nettoyer et désinfecter régulièrement les bacs mis à leur disposition (bacs DIB-DAC, bacs cartons) Signaler, dans les meilleurs délais, toutes dégradations de bacs pouvant nuire au bon fonctionnement de la collecte. Informer par écrit, dès que possible, la Communauté de Communes, de toute disparition de bacs DIB-DAC ou de bacs à cartons. La facturation de la redevance spéciale relative au bac DIB-DAC disparu, ne sera stoppée qu à la date de réception du courrier, notifiant sa disparition. Signaler par courrier recommandé, 1 mois avant, tout changement de situation de l Etablissement : Cessation d activité (date exacte de l arrêt de l activité) Changement de raison sociale, de locataire ou de propriétaire (coordonnées des repreneurs) Déménagement (nouvelle adresse, date effective du déménagement) Se reporter à l article 8 du présent contrat, pour les modalités. De manière générale, l Etablissement s engage à effectuer le tri et le recyclage des tous ses déchets. ARTICLE 5 - Application de la redevance spéciale 1-Principe général : une facturation au volume La redevance spéciale est rendue obligatoire par la loi du 13 juillet Elle doit couvrir le coût réel du service rendu, proportionnellement à la quantité de déchets collectés. Le coût du service est évalué proportionnellement au volume des déchets collectés. En effet, chaque bac est équipé d une puce électronique et d un code barre, qui permettent l identification du producteur de déchets et la contenance du bac. Les véhicules de collecte sont équipés d un système de lecture automatique pour identifier chaque bac au moment de son vidage (l absence ou le mauvais fonctionnement d une puce est également détecté). Ainsi, ce système comptabilise, pour chaque établissement, le nombre de bacs levés et vidés lors de chaque collecte. Un bac présenté à la collecte et levé par la benne est considéré comme rempli à 100%. 2-Principe d application Les Etablissements publics La redevance spéciale est appliquée aux bâtiments publics, exonérés de droit de Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM), dès le 1 er litre de déchets produit. Les Etablissements privés dits «gros producteurs» de déchets, soumis à la TEOM La redevance spéciale est appliquée aux Etablissements qui produisent 340 litres ou plus de DIB-DAC incinérables par semaine (tous bacs DIB-DAC confondus). La Communauté de Communes demande l exonération de la TEOM pour les Etablissements qu elle facture au titre de la redevance spéciale. Les exploitations agricoles exonérées de la Taxe Foncière La redevance spéciale est appliquée aux exploitations agricoles, exonérées de Taxe Foncière sur les propriétés baties, dès lors qu ils produisent 340 litres ou plus de DIB-DAC incinérables par semaine (tous bacs DIB-DAC confondus). 3/8

4 Les Etablissements privés dits «petits producteurs» de déchets Les Etablissements qui produisent moins de 340 litres de déchets par semaine (tous bacs DIB-DAC confondus), sont aussi dotés de bacs DIB-DAC, équipés d une puce électronique d identification. Ils ne sont pas soumis à la redevance spéciale, mais ils restent assujettis à leur TEOM (Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères), présente sur l impôt foncier, qui couvre le service rendu. Les petits producteurs de déchets ont accès à la collecte gratuite des cartons d emballage ainsi qu aux déchèteries intercommunales du Pays de Gex (les dépôts en déchèterie restent à la charge des producteurs). Les Etablissements qui passent par un prestataire privé L Etablissement peut faire le choix d utiliser les services de collecte d un prestataire privé agréé pour l enlèvement et le traitement de tous ses déchets. Il n est donc pas soumis à la redevance spéciale. Il doit faire parvenir sa demande d exonération de TEOM à la Communauté de Communes, par courrier, avant le 31 juillet de chaque année, accompagnée de documents justificatifs : attestation du prestataire confirmant que le contrat d enlèvement et de traitement des déchets est reconduit pour l année suivante ou copie du nouveau contrat de collecte. Après cette date, l exonération de TEOM ne pourra plus être demandée, et aucun remboursement ne pourra être effectué. Au mois de septembre de chaque année, le Conseil Communautaire, par délibération, valide la liste des établissements à exonérer de la TEOM pour l année suivante. Cette liste est ensuite transmise au Centre des Impôts Fonciers, qui procède aux exonérations. Le Etablissements faisant appel à un prestataire privé n ont plus accès au service public de collecte en porte à porte, ni aux déchèteries intercommunales du Pays de Gex. ARTICLE 6 - Tarification de la redevance spéciale 1-Récapitulatif des coûts Coût fixe annuel de gestion : Il correspond aux coûts fixes de fonctionnement, aux frais de gestion du service, et donne un droit d accès aux déchèteries intercommunales du Pays de Gex. Ce coût est fixe quel que soit le nombre de bac et leur contenance. Rappel : Les Etablissements se rendant en déchèteries ou à l aire de compostage, continueront à payer le droit de dépôt, proportionnellement au tonnage des déchets apportés. Coût de location annuel des bacs : Il est appliqué en fonction du nombre de bacs DIB-DAC et/ou cartons attribués à l Etablissement et de leur contenance. Il est calculé au prorata du nombre de jours de dotation des bacs. Coût de collecte et de traitement des DIB-DAC incinérables : Il est appliqué en fonction de la contenance des bacs et du nombre de levées de chacun. Coût du passage supplémentaire par semaine : Il correspond au déplacement supplémentaire de la benne de collecte, en dehors des fréquences et circuits habituels. Ce coût est unique à tout le Pays de Gex. A cela s ajoute les coûts de traitement des DIB-DAC incinérables. Les tarifs sont fixés par délibération de la Communauté de Communes. Les tarifs en cours sont joints au présent contrat. La Communauté de Communes informera l Etablissement, chaque année, par courrier, des nouveaux tarifs. Aucun avenant au contrat ne sera nécessaire. 2-Conditions de facturation La première année, seule la Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM), présente sur l impôt foncier est due. Dès l année suivante, seule la redevance spéciale est facturée. La Communauté de Communes émet en général deux factures par an. Le paiement est à effectuer directement auprès du Trésor Public. En cas de disparition de bac(s) DIB-DAC ou bac(s) cartons, l Etablissement en informe, dès le constat et par écrit, la Communauté de Communes, en précisant le numéro code barre du bac disparu. La Communauté de Communes procédera, à partir de la date de réception du courrier, au blocage de la facturation du bac disparu. En cas de déménagement ou cessation d activité de l Etablissement, ce dernier en informe la Communauté de Communes par courrier recommandé avec accusé de réception, au moins un mois avant la date effective du déménagement ou de la cessation d activité. Si cette information n est pas effectuée par l Etablissement, ou est effectuée postérieurement au déménagement ou à la cessation d activité, la Communauté de Communes pourra retenir une somme correspondante aux coûts de location des bacs et aux coûts fixes du service qu elle aura du engager du fait de la non-information, en temps utile, du départ ou de la cessation d activité de l Etablissement. En cas de déménagement, l Etablissement doit conserver ses bacs DIB-DAC et bacs cartons initialement attribués, et doit indiquer sa nouvelle adresse à la Communauté de Communes, afin de mettre à jour son dossier. En cas de cessation d activité, l Etablissement s engage à restituer les bacs DIB-DAC et bacs cartons à la Communauté de Communes dans les plus brefs délais. Si l Etablissement ne restitue pas ses bacs DIB-DAC et ses bacs cartons dans le mois suivant sa cessation, les frais annuels de gestion et les coûts de location de ses bacs resteront dus, jusqu à restitution effective des bacs. 4/8

5 ARTICLE 7 - Reconduction du contrat Le présent contrat est établi jusqu au 31 décembre de l année en cours. Il est reconduit tacitement le 1 er janvier de chaque année, sauf refus exprès de l Etablissement, exprimé par courrier recommandé avec accusé de réception adressé à la Communauté de Communes au plus tard le 30 novembre de l année précédente. A défaut de refus de reconduction, exprimé dans les conditions susvisées, le contrat sera considéré comme tacitement reconduit dans les mêmes termes, à compter du 1 er janvier de l année suivante. ARTICLE 8 - Résiliation du contrat - dénonciation 1 - A l initiative de l Etablissement Dans le cas de cessation, cession ou toute autre modification de l Etablissement de nature à mettre un terme à la production de déchets : - L Etablissement doit en avertir, 1 mois avant, la Communauté de Communes, par lettre recommandée avec accusé de réception. - Il s engage à restituer à la Communauté de Communes ses bacs DIB-DAC et bacs cartons Dans le cas où l Etablissement décide d utiliser les services de collecte d un prestataire privé agréé, pour l enlèvement et le traitement de tous ses déchets : - L Etablissement doit en avertir, 1 mois avant, la Communauté de Communes, par lettre recommandée avec accusé de réception. - Il doit fournir à la Communauté de Communes les justificatifs nécessaires du prestataire privé agréé - Il s engage à restituer à la Communauté de Communes ses bacs DIB-DAC et ses bacs cartons 2 - A l initiative de la Communauté de Communes En cas de non-observation par l'établissement des clauses du présent contrat, après mise en demeure effectuée par la Communauté de Communes, par lettre recommandée avec accusé de réception restée sans effet dans un délai d un mois En cas de non-paiement par l'établissement des sommes dues par lui, après mise en demeure effectuée par la Communauté de Communes, par lettre recommandée avec accusé de réception, restée sans effet dans un délai d un mois. 3 - Le contrat est résilié de plein droit sans indemnité en cas de modification de la législation ou de la réglementation invalidant le déroulement du service. ARTICLE 9 Litiges pouvant survenir dans le cadre de l exécution du présent contrat Les litiges qui peuvent naître à l occasion de l interprétation ou de l exécution du présent contrat, font l objet d une tentative de conciliation proposée à l initiative de l une ou l autre des parties. En cas d échec de la conciliation, tout litige sera porté devant les tribunaux compétents. ARTICLE 10 - Exécution Le présent contrat doit être signé et tamponné par le représentant de l Etablissement et renvoyé à l adresse suivant : Communauté de Communes du Pays de Gex - Service Gestion et Valorisation des Déchets 135 Rue de Genève BP GEX CEDEX Cet exemplaire sera contresigné par Monsieur Michel CHANEL, Vice Président de la Communauté de Communes, délégué à la Gestion et à la Valorisation des Déchets. L exemplaire original sera conservé par la Communauté de Communes, et une copie sera envoyée à l Etablissement. Fait à Le Cachet de l Etablissement et signature du représentant : Pour la Communauté de Communes du Pays de Gex Fait à Gex, le Monsieur Michel CHANEL, Vice Président délégué à la Gestion et à la Valorisation des Déchets Par délégation 5/8

6 REDEVANCE SPECIALE FICHE DE RENSEIGNEMENTS L ETABLISSEMENT I-Producteur de déchets / lieu d enlèvement des déchets Nom : Adresse précise : CP / Commune : Indiquez l adresse la plus complète possible pour que l exonération de la TEOM porte sur tous vos bâtiments. Nom du responsable à contacter : Mlle. Mme. M. N de téléphone : / / / / N de télécopie : / / / / Activité principale de cet Etablissement : Informations à demander au Centre des Impôts Fonciers : Joindre impérativement la copie de la dernière taxe foncière Référence(s) cadastrale(s) des locaux concernés par la redevance spéciale : Votre établissement est déclaré comme : local d habitation local professionnel Votre Etablissement est-il soumis à la TEOM? OUI NON Locaux concernés par l exonération de TEOM : Préciser les adresses précises et les références cadastrales. Nom et adresse du propriétaire et/ou de la régie : Si les informations fournies ci-dessus sont incomplètes ou erronées, l exonération de TEOM ne pourra être faite, et aucun remboursement ne sera effectué. II-Adresse de facturation (Si différente de celle du producteur de déchets) Nom : Adresse précise : CP / Commune : Nom du responsable à contacter : Mlle. Mme. M. N de téléphone : / / / / N de télécopie : / / / / LA COMMUNAUTE DE COMMUNES Représentant : Monsieur Michel CHANEL Vice Président de la Communauté de Communes délégué à la Gestion et à la Valorisation des Déchets Adresse : Communauté de Communes du Pays de Gex - Service Gestion et Valorisation des Déchets 135, Rue de Genève BP GEX Cedex N de téléphone : / N de télécopie : Courriel : 6/8

7 REDEVANCE SPECIALE BON DE COMMANDE Nom et adresse de l Etablissement producteur de déchets : I-LES BACS DIB-DAC Le délai de livraison est de 2 à 3 semaines, dès réception du présent contrat dument rempli. Nombre de bacs DIB-DAC à livrer x 140 litres (2 roues) x 240 litres (2 roues) x 340 litres (2 roues) x 750 litres (4 roues) Nombre de bacs DIB-DAC inutiles ou cassés à reprendre x 140 litres (2 roues) x 750 litres (4 roues) x 240 litres (2 roues) x 340 litres (2 roues) Nombre d anciens bacs «non-conformes» à reprendre : Inscription/maintien de la collecte de cartons (cf. ARTICLE 3) OUI NON L Etablissement a un passage supplémentaire par semaine OUI NON Si oui, souhaitez-vous maintenir cette collecte pour cette période? OUI NON Si non, souhaitez-vous être inscrit à cette collecte? OUI NON Si oui, Toute l année ou Pour une période précise : du../../.. au../../.. (jour / mois / année) II-LES BACS CARTONS Seuls les Etablissements soumis à la redevance spéciale sont concernés. (cf. ARTICLE 3) Le délai de livraison est de 2 à 3 semaines, dès réception du présent contrat dument rempli. Nombre de bacs CARTON 750 litres à livrer? (maximum 2 bacs soit 2m 3 ) 1 bac carton 2 bacs carton Je certifie que les informations données ci-dessus sont exactes Fait à Le Signature et cachet du représentant de l Etablissement 7/8

8 TARIFICATION La Communauté de Communes du Pays de Gex a fixé, par délibération du 30 septembre 2010, les nouveaux tarifs de la redevance spéciale. Ces tarifs sont appliqués à partir du 1 er janvier Ils ont été fixés comme suit : Coût fixe annuel de gestion : 105 / an (inchangé) Coût de location des bacs : 0,0193 / litre pour un an (inchangé) Coût de collecte et de traitement des DIB-DAC : 0,0316 / litre, soit une diminution de 1.8% par rapport à 2010 Coût par passage supplémentaire : 20,37 par passage, soit une augmentation de 6.1% depuis Exemple de tarification Détail des coûts de location des bacs : 0,0193 / litre pour un an Contenance du bac 140 litres DIB-DAC 240 litres DIB-DAC 340 litres DIB-DAC 750 litres DIB-DAC (4 roues) 750 litres CARTONS (4 roues) Coût de location d un bac 2,702 / an 4,632 / an 6,562 / an 14,475 / an 14,475 / an Détail des coûts de collecte et de traitement des DIB-DAC : 0,316 / litre Contenance du bac 140 litres DIB-DAC 240 litres DIB-DAC 340 litres DIB-DAC 750 litres DIB-DAC (4 roues) 750 litres CARTONS (4 roues) Coût de collecte et de traitement d un bac 4,424 / levée de bac 7,584 / levée de bac 10,744 / levée de bac 23,700 / levée de bac gratuit Simulation : Votre établissement est équipé d un bac DIB-DAC de 240 litres et d un bac DIB-DAC de 340 litres. Votre établissement a 2 collectes par semaine, et est ouvert 52 semaines par an : 104 collectes annuelles. Les 2 bacs sont levés à chaque collecte. Coût fixe annuel de gestion : Coût de location de ses bacs : 105 /an /an pour le bac de 240 litres /an pour le bac de 340 litres Coût de collecte et de traitement : x 104 = /an pour le bac de 240 litres x 104 = /an pour le bac de 340 litres Estimation de la redevance spéciale : = /an Le montant de la redevance spéciale varie en fonction du nombre de bacs réellement collectés dans l année. 8/8

GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE

GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE www.sirtom-region-brive.net Sommaire Un nouveau service page 3 La réduction des déchets, une obligation pages 4-5 Les équipements pages 6-9 Les modalités de collecte

Plus en détail

REGLEMENT DE REDEVANCE SPECIALE. VU les Articles L 2224 14 et suivants, L 2333 78, L 5215-20 8 du Code Général des Collectivités Territoriales,

REGLEMENT DE REDEVANCE SPECIALE. VU les Articles L 2224 14 et suivants, L 2333 78, L 5215-20 8 du Code Général des Collectivités Territoriales, REGLEMENT DE REDEVANCE SPECIALE VU les Articles L 2224 14 et suivants, L 2333 78, L 5215-20 8 du Code Général des Collectivités Territoriales, VU le Code de l Environnement et plus particulièrement les

Plus en détail

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 1 L Agglomération et le

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DES DECHETS NON MENAGERS

CONTRAT DE GESTION DES DECHETS NON MENAGERS CONTRAT DE GESTION DES DECHETS NON MENAGERS CONTRAT N : Entre le Syndicat mixte Intercommunal de ramassage et de Traitement des Ordures Ménagères (SIRTOM) de la Région Flers-Condé, dont le siège est situé,

Plus en détail

SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER. Règlement d attribution et d utilisation des contenants pour la collecte en porte-à-porte

SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER. Règlement d attribution et d utilisation des contenants pour la collecte en porte-à-porte SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER siège social : Mairie de Verdun-sur-Garonne services : Quai de Transfert Place de la Mairie 350, chemin de la Fraysse 82 600 Verdun-sur-Garonne 82 170

Plus en détail

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé!

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé! Guide, d utilisation du nouveau service de collecte Gestion des déchets Tous acteurs d, un environnement préservé! Madame, Monsieur, Vous trouverez dans ce guide les réponses aux questions que vous vous

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés Règlement de collecte des déchets ménagers et assimilés Chapitre 1 - Dispositions générales Objet et champ d application du règlement L objet du présent règlement est de définir les conditions et modalités

Plus en détail

La redevance Incitative.

La redevance Incitative. La redevance Incitative. La Communauté de Communes «Le Tonnerrois en Bourgogne» (CCTB) met en place sur les 52 communes du territoire un nouveau système de facturation pour les Déchets Ménagers : LA REDEVANCE

Plus en détail

APPROUVE PAR LA DELIBERATION DU 03/12/2012. Modification par délibération du 08/10/2014. Modification par délibération du 21/07/2015

APPROUVE PAR LA DELIBERATION DU 03/12/2012. Modification par délibération du 08/10/2014. Modification par délibération du 21/07/2015 REGLEMENT DE REDEVANCE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES ET ASSIMILEES (R.E.O.M.) INCITATIVE SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES ENTRE SAÔNE ET GROSNE APPROUVE PAR LA DELIBERATION DU 03/12/2012

Plus en détail

REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES ANNEE 2015

REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES ANNEE 2015 REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES ANNEE 2015 ARTICLE 1 DISPOSITIONS GENERALES 1.1 - Objet du règlement Le présent règlement, approuvé par délibération du Conseil communautaire

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE Marché public de prestation de services à bons de commande CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure d appel d offres conformément aux articles 33 et 77 du code des marchés

Plus en détail

ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES

ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Commune de ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Le maire de la commune de.. Vu les directives européennes Vu la loi n 75-633 du 15 juillet 1975 Vu le code général des collectivités

Plus en détail

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES Approuvé par délibération du 17 décembre 2012 1 Table des matières Redevance incitative d enlèvement des ordures

Plus en détail

ARRETE le règlement ci-joint : Arrêté 2014.00133. Le Président de la Communauté de Communes du Pays de Gex (CCPG),

ARRETE le règlement ci-joint : Arrêté 2014.00133. Le Président de la Communauté de Communes du Pays de Gex (CCPG), ARRETE COMMUNAUTAIRE PORTANT SUR LE REGLEMENT INTERCOMMUNAL DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE GEX Le Président de la Communauté de Communes du Pays de Gex (CCPG),

Plus en détail

R è g l e m e n t d e l a c o l l e c t e d e s d é c h e t s m é n a g e r s

R è g l e m e n t d e l a c o l l e c t e d e s d é c h e t s m é n a g e r s R è g l e m e n t d e l a c o l l e c t e d e s d é c h e t s m é n a g e r s Communauté de Communes du Pays Léonard, 29 rue des Carmes, B.P. 116, 29250 Saint Pol de Léon : 02.98.69.10.44 Télécopie : 02.98.69.01.91

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative

Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative Blandy Boigneville Bois-Herpin Boutigny-sur-Essonne Bouville Brouy Buno-Bonnevaux Champmotteux Courdimanche-sur-Essonne Courances Dannemois Gironville-sur-Essonne La Forêt Sainte-Croix Le Vaudoué Maisse

Plus en détail

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement)

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement) Mise en place de la redevance incitative : Information aux syndicats/propriétaires/bailleurs de logements collectifs La Communauté de Communes du Kochersberg et de l Ackerland a adopté depuis le 1 er juillet

Plus en détail

REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES ANNEE 2015

REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES ANNEE 2015 REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES ANNEE 2015 ARTICLE 1 DISPOSITIONS GENERALES 1.1 - Objet du règlement Le présent règlement, approuvé par délibération du Conseil communautaire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES INTERCOMMUNALES

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES INTERCOMMUNALES REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES INTERCOMMUNALES Le Président de la Communauté de Communes du Pays de Pont-Château Saint-Gildas-des-Bois, VU le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment

Plus en détail

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher Guide pratique SMIEEOM Val de Cher Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher - 22, rue de Gâtines - 41110 SEIGY Tél. : 02 54 75 76 66 - Fax : 02 54 75 76 60 - sieeomvaldecher@wanadoo.fr

Plus en détail

POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL

POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL Il a été convenu ce qui suit entre : La société de gestion de la technopole de Sfax, société anonyme au capital de 01 million de dinars immatriculée

Plus en détail

Guide pratique de la Collectivité Locale

Guide pratique de la Collectivité Locale Guide pratique de la Collectivité Locale Objet Ce Guide édité par Récylum* présente : - la procédure de contractualisation (via l Organisme Coordonnateur); - les modalités de mise à disposition et d enlèvement

Plus en détail

CONTRAT D ELIMINATION DES DECHETS DANGEREUX

CONTRAT D ELIMINATION DES DECHETS DANGEREUX CONTRAT D ELIMINATION DES DECHETS DANGEREUX ENTRE Entre les soussignés : D une part : l Intercommunale AIVE, dont le siège social est situé Drève de l Arc-en-Ciel,98 à 6700 Arlon, représentée par Messieurs

Plus en détail

Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative

Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative LA REDEVANCE INCITATIVE POURQUOI? POURQUOI LA REDEVANCE INCITATIVE? 1 Pour respecter la règlementation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Objet de la consultation : STOCKAGE, TRANSPORT ET TRAITEMENT DES DECHETS ISSUS DES DECHETTERIES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TRIEVES Marché de services

Plus en détail

CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI)

CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI) 3, rue Malakoff Immeuble le forum 38031 Grenoble cedex 01 : 04 76 59 59 59 Fax : 04 76 59 57 26 CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI) Convention pour

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative

Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative Vous avez une question liée à la Redevance Incitative? N hésitez pas à contacter le SBA au 04 73 647 444. Mais, avant, vous trouverez peut-être une

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE DE RENSEIGNEMENTS TECHNIQUES

CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE DE RENSEIGNEMENTS TECHNIQUES CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE DE RENSEIGNEMENTS TECHNIQUES ENTRE LES SOUSSIGNÉS : QUALIGAZ, Association loi 1901, dont le siège social est en France, Le Forum - 131/135, avenue Jean Jaurès - 93300 Aubervilliers

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (B2 ET TOXIQUES) ISSUS D ACTIVITES DE SOINS DE SANTE VETERINAIRES (COLLECTE PAR PASSAGE A DOMICILE)

CONTRAT DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (B2 ET TOXIQUES) ISSUS D ACTIVITES DE SOINS DE SANTE VETERINAIRES (COLLECTE PAR PASSAGE A DOMICILE) ANNEXE A CONTRAT DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (B2 ET TOXIQUES) ISSUS D ACTIVITES DE SOINS DE SANTE VETERINAIRES (COLLECTE PAR PASSAGE A DOMICILE) ENTRE Nom de l établissement :... Nom du responsable

Plus en détail

DECHETERIE INTERCOMMUNALE DU VAL D'EYGUES

DECHETERIE INTERCOMMUNALE DU VAL D'EYGUES DECHETERIE INTERCOMMUNALE DU VAL D'EYGUES CHARTE D UTILISATION DE LA DÉCHÈTERIE INTERCOMMUNALE POUR LES PROFESSIONNELS COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL D EYGUES ZA Les Laurons - n 170 rue Ferdinand Fert 26110

Plus en détail

Arrêté du Président n 12-ST/01 portant règlement de la collecte des déchets des ménages et des déchets assimilés aux déchets des ménages.

Arrêté du Président n 12-ST/01 portant règlement de la collecte des déchets des ménages et des déchets assimilés aux déchets des ménages. République Française Région Picardie Département de l Oise COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PLATEAU PICARD Arrêté du Président n 12-ST/01 portant règlement de la collecte des déchets des ménages et des déchets

Plus en détail

Communauté de communes. de la Baie du Kernic

Communauté de communes. de la Baie du Kernic Communauté de Communes de la Baie du Kernic Communauté de communes de la baie du Kernic REGLEMENT DE SERVICE DES DECHETS MENAGERS COLLECTE DES DECHETS MENAGERS Vu les délibérations du Conseil de la Communauté

Plus en détail

Guide 2015. Ordures ménagères

Guide 2015. Ordures ménagères Guide 2015 Ordures ménagères CDC de Podensac 12 rue du M al Leclerc-de-Hauteclocque Tel 05 56 76 38 00 environnement@cc-podensac.fr www.cc-podensac.fr EDITO Bernard Mateille Président de la CDC Maire de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B Les déchetteries intercommunales de la CCVD s inscrivent dans le rôle des collectivités

Plus en détail

REGLEMENT DE LA COLLECTE DES ORDURES MÉNAGERES

REGLEMENT DE LA COLLECTE DES ORDURES MÉNAGERES La Charité, le 07 octobre 2010 REGLEMENT DE LA COLLECTE DES ORDURES MÉNAGERES Approuvé par délibération du Conseil Communautaire en date du 23 mai 2003. Modifié par délibération du Conseil Communautaire

Plus en détail

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES SOMMAIRE I- AVANT-PROPOS I.1- LES TROIS MODES DE FINANCEMENT DU SERVICE PUBLIC D ÉLIMINATION

Plus en détail

Guide pratique de la Redevance Incitative

Guide pratique de la Redevance Incitative Guide pratique de la Redevance Incitative Ernest NAVARRE, Président. Michel HÉRIEAU, Vice-Président en charge de la commission Collecte et traitement des Déchets. La loi relative à la mise en œuvre du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation.

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation. GUIDE PRATIQUE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pays des Herbiers Septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE. Pays des Herbiers Septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE 1 En présence de :. M. Hervé Robineau, vice président de la Communauté de communes du Pays des Herbiers, en charge de la commission environnement.. M. Luc Cossard, responsable du service

Plus en détail

Direction. 1 responsable de service

Direction. 1 responsable de service PRESENTATION DU SERVICE DECHETS La collecte des déchets ménagers, la gestion des déchèteries ainsi que les transports jusqu aux installations de traitement sont réalisés par le personnel communautaire.

Plus en détail

Marché Public à Procédure Adaptée

Marché Public à Procédure Adaptée Page 1 Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Paris la Villette Marché Public à Procédure Adaptée Conditions particulières et générales Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Paris la Villette

Plus en détail

CONTACT de LA PORTE D ALSACE

CONTACT de LA PORTE D ALSACE CALENDRIER DE TRI ZONE C Les consignes de tri et les dates de collecte de vos produits résiduels DANNEMARIE GOMMERSDORF CONTACT de LA PORTE D ALSACE Communauté de communes de la région de Dannemarie ;

Plus en détail

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent!

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Les Lampes GUIDE PRATIQUE et les DEEE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous?

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Guide pratique Détenteurs Professionnels Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Plusieurs solutions existent : Les faire enlever gratuitement par

Plus en détail

Édition du 1 er janvier 2014 DIRECTIVES GÉNÉRALES ET TARIFS DE GESTION DES DÉCHETS À L ATTENTION DES MÉNAGES

Édition du 1 er janvier 2014 DIRECTIVES GÉNÉRALES ET TARIFS DE GESTION DES DÉCHETS À L ATTENTION DES MÉNAGES Édition du 1 er janvier 2014 DIRECTIVES GÉNÉRALES ET TARIFS DE GESTION DES DÉCHETS À L ATTENTION DES MÉNAGES L OBJET ET LE CHAMP D APPLICATION Les présentes directives municipales, relatives à la gestion

Plus en détail

Déchets professionnels

Déchets professionnels 2015 info service+ Des questions? Des informations complémentaires? Des problèmes d équipements? Un changement de situation? Le professionnel est invité à contacter directement le Syndicat du Val de Loir

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

«Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!»

«Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!» Tout savoir sur la prochaine tarification du service d enlèvement des déchets ménagers «Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!» Face à l opacité d un système ne répondant plus à la politique

Plus en détail

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels Déchèteries du SYELOM Mode d emploi pour les professionnels Sommaire Page Edito du Président 3 Qu est ce que le SYELOM? 4 Quels sont les professionnels 6 acceptés? Vous êtes professionnels? 7 Vous devez

Plus en détail

Règlement de la commune de Vandœuvres relatif à la gestion des déchets LC 42 911. Version 2 du 6 mars 2006

Règlement de la commune de Vandœuvres relatif à la gestion des déchets LC 42 911. Version 2 du 6 mars 2006 Version 2 du 6 mars 2006 Règlement de la commune de Vandœuvres relatif à la gestion des déchets LC 42 911 du 6 mars 2006 (Entrée en vigueur : le 6 mars 2006) Vu la loi fédérale sur la protection de l environnement,

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ : ACQUISITION D UN LOGICIEL POUR LA GESTION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ : ACQUISITION D UN LOGICIEL POUR LA GESTION DE LA REDEVANCE INCITATIVE MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ : ACQUISITION D UN LOGICIEL POUR LA GESTION DE LA REDEVANCE INCITATIVE ANNEE 2011 Date et heure limites de réception des

Plus en détail

LE CONTRAT DE CIVILITE

LE CONTRAT DE CIVILITE Logo LMCU PROJET LE CONTRAT DE CIVILITE Un contrat : pourquoi faire? Parce que la gestion des déchets est une responsabilité partagée : Particuliers, entreprises, commerçants, administrations ou collectivités,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES SICTOM PEZENAS-AGDE - Service Finances et Marchés Publics 27 avenue de Pézenas BP 112 34120 NEZIGNAN L EVÊQUE Tél: 04 67 98 58 05 PRESTATION DE TRANSFERT

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE MARCHE DE TRANSFERT ET TRAITEMENT DES DECHETS DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Lots n 1, 2, 3, 4, 5, 8 Avril 2010 PROCEDURE

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES INRA Centre de Recherche ANGERS - NANTES SERVICES DECONCENTRES D APPUI A LA RECHERCHE () Service des Marchés 42, Rue Georges Morel BP 60057 49071 BEAUCOUZE

Plus en détail

CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Entre : - La COMMUNAUTÉ DES COMMUNES GIENNOISES, propriétaire des ouvrages d'assainissement, représentée par son Président

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DE PODENSAC 12 rue du Maréchal Leclerc de Hauteclocque

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DE PODENSAC 12 rue du Maréchal Leclerc de Hauteclocque COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DE PODENSAC 12 rue du Maréchal Leclerc de Hauteclocque 33720 PODENSAC EXPLOITATION DE LA DECHETERIE DE VIRELADE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES C.C.A.P MARCHE

Plus en détail

Service collecte et gestion des déchets. Le guide de la Redevance Incitative

Service collecte et gestion des déchets. Le guide de la Redevance Incitative Service collecte et gestion des déchets Le guide de la Redevance Incitative Des premiers résultats encourageants! Pourquoi la Redevance Incitative? Le passage à la redevance incitative modifie nos principaux

Plus en détail

Objet: Point 3.1 de l ordre du jour: Modifications à apporter au chapitre VIII Déchets du règlement-taxes général;

Objet: Point 3.1 de l ordre du jour: Modifications à apporter au chapitre VIII Déchets du règlement-taxes général; Extrait du registre aux délibérations du conseil communal Séance publique du conseil communal du 27 mars 2015 Date de la convocation des conseillers: 20 mars 2015 Date de l annonce publique de la séance:

Plus en détail

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM fonctionnement des déchèteries ARTICLE 1 : DÉFINITION D UNE DECHETERIE. La déchèterie est un espace clos et gardienné où les particuliers

Plus en détail

PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PREMIERS SAPINS

PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PREMIERS SAPINS guide de la REDEVANCE INCITATIVE à la réduction, au tri et à une meilleure gestion des déchets PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Plus en détail

REGLEMENT DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES DE L AGGLOMERATION ANNEMASSIENNE

REGLEMENT DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES DE L AGGLOMERATION ANNEMASSIENNE REGLEMENT DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES DE L AGGLOMERATION ANNEMASSIENNE SOMMAIRE CHAPITRE I DEFINITION DES DIFFERENTS TYPES DE DECHETS ARTICLE 1 ORDURES MENAGERES PROPREMENT DITES

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES Entre les soussignés : La société LYON COMMERCE INTERNATIONAL, SAS au capital de 180 000, dont le numéro d agrément préfectoral, lequel a été signé

Plus en détail

économique et social.

économique et social. RAPPORT ANNUEL 2012 Le tri sélectif des ordures ménagères est une question importante pour notre environnement, mais aussi sur le plan LE MOT DU PRÉSIDENT économique et social. Les ordures ménagères sont

Plus en détail

Edito. La redevance incitative. Sommaire. La Redevance Incitative se profile à l horizon. dans le Pilat Rhodanien. N 2 - Octobre 2012

Edito. La redevance incitative. Sommaire. La Redevance Incitative se profile à l horizon. dans le Pilat Rhodanien. N 2 - Octobre 2012 La redevance incitative dans le Pilat Rhodanien N 2 - Octobre 2012 Edito La Redevance Incitative se profile à l horizon C omme nous vous l avions annoncé dans le précédent numéro spécial de la redevance

Plus en détail

Colonie de Genolier CONDITIONS GENERALES DE LOCATION (Valables dès le 1 er janvier 2016)

Colonie de Genolier CONDITIONS GENERALES DE LOCATION (Valables dès le 1 er janvier 2016) Colonie de Genolier CONDITIONS GENERALES DE LOCATION (Valables dès le 1 er janvier 2016) Les conditions générales concernent : 1 OBJET DE LOCATION La colonie est composée de 3 unités indépendantes et d

Plus en détail

Guide des déchets ménagers

Guide des déchets ménagers Guide des déchets ménagers Guide des déchets ménagers Chaque habitant du Grand Lyon se débarrasse d'un peu plus d'1,2 kg de déchets par jour. Au total cela représente plus de 500 000 tonnes de déchets

Plus en détail

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS Délibération n 3 MISSIONS SPECIALES DU PRESIDENT ET DES VICE PRESIDENTS Vu le code général des collectivités territoriales et en particulier ses articles L2123-17 à L2123-24-1, Monsieur, Président, Messieurs

Plus en détail

Règlement intercommunal de collecte des déchets ménagers et assimilés sur le territoire de la communauté de communes du Rhône aux gorges de l Ardèche.

Règlement intercommunal de collecte des déchets ménagers et assimilés sur le territoire de la communauté de communes du Rhône aux gorges de l Ardèche. Règlement intercommunal de collecte des déchets ménagers et assimilés sur le territoire de la communauté de communes du Rhône aux gorges de l Ardèche. Règlement de collecte des déchets sur la CCDRAGA Page

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le.. RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE

CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE CONTRAT DE DOMICILIATION COMMERCIALE Entre la Société BOX OFFICE, SARL, au capital de 10 000 dont le siège social est situé 11/13 Avenue Barthélémy Thimonnier - 69300 CALUIRE immatriculée au Répertoire

Plus en détail

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide Tri des déchets Avec Triafer Suivez le Guide Édito Des équipements pour bien trier Madame, Monsieur, La mise en place de la collecte sélective en porte à porte est un moyen de recycler davantage nos déchets.

Plus en détail

REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES REGLEMENT DE LA REDEVANCE INCITATIVE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES Article 1 er Dispositions générales Par arrêté préfectoral du 7 octobre 2013, les compétences de la Communauté de communes de la

Plus en détail

LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS 2015 ANNEXE 1 A LA DECISION DU 9 mars 2015 LISTE DES TARIFS 2015 1) DÉCHÈTERIE ET CENTRE DE TRAITEMENT VILLECHIEN 1.1) COMPOST - imputation 7078 (TVA 10%) Tarif 2014 Proposition tarif 2015 Compost en sac de

Plus en détail

Facture redevance incitative : mode d emploi

Facture redevance incitative : mode d emploi Facture redevance incitative : mode d emploi Les usagers ont reçu un courrier comprenant trois documents : Leur facture réelle pour le 1 er semestre correspondant à la période du 1 er janvier au 30 juin

Plus en détail

C.I.C.A - 11 MARS 2009 Comité d Initiative et de Consultation des Associations

C.I.C.A - 11 MARS 2009 Comité d Initiative et de Consultation des Associations C.I.C.A - 11 MARS 2009 Comité d Initiative et de Consultation des Associations TRI, COLLECTE ET TRAITEMENT DES DECHETS DES PARTICULIERS DANS LE 1 ER ARRONDISSEMENT INTRODUCTION 1/ QUI COLLECTE? La collecte

Plus en détail

A R R Ê T É D U P R É S I D E N T

A R R Ê T É D U P R É S I D E N T ACTE RENDU EXÉCUTOIRE compte tenu de : la publication le : 02/04/2010 la transmission à la Sous-préfecture le : 03/04/2010 Acte original consultable au Service des Assemblées, Hôtel de Communauté 24, rue

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

À destination des particuliers. déchèteries

À destination des particuliers. déchèteries À destination des particuliers Nouvelles modalités d accès aux déchèteries du SMITOM-LOMBRIC À partir du 1 er octobre 2015 pourquoi 1 ces Nouvelles modalités d accès? constat Il a été observé ces dernières

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Décret n 2000-404 du 11/05/00 relatif au rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination

Plus en détail

SOMMAIRE. Préambule p 3

SOMMAIRE. Préambule p 3 1 SOMMAIRE Préambule p 3 A/ Les collectes en Porte à Porte. A/ Chapitre 1. La collecte des déchets recyclables secs. p 6 (articles 1 à 6) II Les engagements de La Communauté d Agglomération de Montpellier.

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FACTURATION

RÈGLEMENT DE FACTURATION RÈGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE DES ORDURES MÉNAGÈRES www.cc-guebwiller.fr Approuvé par délibération du Conseil de Communauté en date du 27 juin 2013 (modifié) Siège administratif :

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES

MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE PUBLIC DE SERVICES Procédure Adaptée (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Objet de la consultation : Mise à disposition de matériel, transport

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER Date de lancement de la consultation : Le Vendredi 16

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE Entre la Société BOX OFFICE, SARL, au capital de 10 000 dont le siège social est situé 11/13 Avenue Barthélémy Thimonnier - 69300 CALUIRE immatriculée au Répertoire du

Plus en détail

PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014

PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014 PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014 Loi n 95-101 du 02/02/1995 Décret n 2000-404 du 11 mai 2000 CHIFFRES CLES en 2014 Rapport annuel sur

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE COLLECTE DES ORDURES MENAGERES ET DE FACTURATION DE LA REDEVANCE. Version de février 2014. 1

REGLEMENT DU SERVICE DE COLLECTE DES ORDURES MENAGERES ET DE FACTURATION DE LA REDEVANCE. Version de février 2014. 1 REGLEMENT DU SERVICE DE COLLECTE DES ORDURES MENAGERES ET DE FACTURATION DE LA REDEVANCE Version de février 2014. 1 SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DU REGLEMENT TITRE I : REGLES DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE

Plus en détail

Déchets ménagers du territoire du Pays Bellegardien

Déchets ménagers du territoire du Pays Bellegardien DEPARTEMENT DE L AIN MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS BELLEGARDIEN 5, rue des Papetiers 01200 BELLEGARDE SUR VALSERINE : 04.50.48.19.78 - : 04.50.48.09.22 - Courriel

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES 1 - OBJET DU CONTRAT

CONDITIONS GENERALES 1 - OBJET DU CONTRAT CONDITIONS GENERALES 1 - OBJET DU CONTRAT De conventions expresses entre les parties, le présent contrat est une location précaire d espaces de stockage désigné génériquement comme étant un container.

Plus en détail

Réglementation... 4. Titre I - Définition des ordures ménagères... 5

Réglementation... 4. Titre I - Définition des ordures ménagères... 5 Réglementation... 4 Titre I - Définition des ordures ménagères... 5 art.1 - Déchets concernés par le service de ramassage des ordures ménagères... 5 art.2 - Déchets non concernés par le service de ramassage

Plus en détail