ATELIER DU RÉSEAU CONVERGENCE IDENTIFICATION DES BESOINS DES PARTENAIRES GOUVERNEMENTAUX 24 février 2014 Université Laval Québec COMPTE RENDU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATELIER DU RÉSEAU CONVERGENCE IDENTIFICATION DES BESOINS DES PARTENAIRES GOUVERNEMENTAUX 24 février 2014 Université Laval Québec COMPTE RENDU"

Transcription

1 ATELIER DU RÉSEAU CONVERGENCE IDENTIFICATION DES BESOINS DES PARTENAIRES GOUVERNEMENTAUX 24 février 2014 Québec COMPTE RENDU Le 24 février 2014 se tenait le premier atelier du Réseau Convergence, les objectifs étaient les suivants : démystifier le rôle du Réseau, les avantages à en faire partie, déterminer ce que le Réseau peut faire pour ses membres, pourquoi et comment; présenter la recherche en partenariat (philosophie, mécanismes, clés du succès, etc.); faire état de l utilisation de la géomatique au sein des différents ministères et identifier les besoins en matière de recherche; déterminer les besoins communs et prioriser certaines thématiques de recherche. L atelier a rassemblé près de 45 participants représentant 8 ministères québécois, 6 industries et 14 chercheurs provenant de 3 universités du Québec. Étaient aussi présents à cet atelier, la Directrice du Centre de géomatique du Québec et un représentant du Cégep de Limoilou (voir Annexe 1 Liste des participants). 1. PRÉSENTATION DU RÉSEAU M. Mir Abolfazl Mostafavi, Directeur du Réseau Convergence, a profité de ce rassemblement pour démystifier le rôle du Réseau. Il a notamment abordé la raison de son émergence, ses objectifs et les impacts attendus. content/documents/ateliers/fev2014/presentationreseau.pdf 2. PRÉSENTATION DE LA PERTINENCE ET DES MÉCANISMES DE LA RECHERCHE EN PARTENARIAT UNIV/INDUSTRIE/GOUV. M. Robert Beauregard, Doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l Université Laval, a par la suite présenté les fondements de la recherche effectuée en partenariat. Le qui, quoi, comment, de même que les questions de propriété intellectuelle ont été examinés. content/documents/ateliers/fev2014/beauregard.pdf 3. LA RECHERCHE EN PARTENARIAT, LE POINT DE VUE D UN CHERCHEUR M. Yvan Bédard, professeur au Département des sciences géomatiques de l, a fait un bref retour sur ses nombreuses années de recherche en partenariat et nous a livré les clés du succès. content/documents/ateliers/fev2014/bedard.pdf 1055, avenue du Séminaire 1 Tel. :

2 4. SÉANCE DE COURTES PRÉSENTATIONS DES PARTENAIRES GOUVERNEMENTAUX (MEMBRES DE L ACRIGÉO) : UTILISATION ACTUELLE DE LA GÉOMATIQUE ET BESOINS EN R&D Animée par Evelyne Beaubien (Bureau de coordination de la coopération, MRNQ) Ministère du Développement durable, de l Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) Présenté par Alain Demers Ce Ministère a de nombreuses responsabilités dont celles de la gestion et de la conservation de la faune, des parcs et de l eau tout en s assurant du respect des normes environnementales et dans un contexte de développement durable. C est toutefois le portail de l eau qui retient l attention. L objectif est de relier toutes les données périphériques au réseau hydrique et d en favoriser leur diffusion. Ces données concernent notamment les nappes phréatiques, les débits, la géomorphologie du paysage, la topographie, le transport des polluants par lessivage des sols, etc. Ce portail pose de grands défis, notamment en regard à l intégration et à la structuration des données reliées au réseau hydrographique ainsi qu à l aspect collaboratif de la plateforme et à la gestion des connaissances. content/documents/ateliers/fev2014/mddefp.pdf Ministère des Transports du Québec Présenté par Pierre Lessard Le ministère des Transports est grandement sollicité pour diffuser en temps réel les données sur les infrastructures, celles de la circulation, des entraves ou des incidents majeurs survenant sur le réseau routier. Le MTQ doit systématiquement ausculter le réseau routier pour y déceler toute anomalie ou dégradation tout en suivant l évolution du tissu urbain. Le MTQ identifie 4 créneaux de recherche possibles : Meilleure exploitation du LiDAR : applications en gestion des réseaux de transports / gestion des structures / détection des anomalies sur les structures / détection de la signalisation. Actuellement, les relevés LiDAR se font en mode aérien ou mobile (embarqué sur des véhicules). Établir un modèle et des normes pour travailler en mode de «cartographie participative» : notamment pour les besoins de mises à jour des infrastructures et de détection des problématiques sur les réseaux de transports. Améliorer la détection et la modélisation en temps réel de la circulation des véhicules : le MTQ a déjà une certaine expérience avec les capteurs (surtout à petite échelle). La question est de savoir maintenant comment déployer un réseau de capteurs à grande échelle afin de bonifier plusieurs services (ex. parcours). Dresser une analyse économique du marché de la géomatique au Québec : le MTQ a déjà un portrait partiel (profil financier annuel piloté par l AcriGéo) mais d autres questions restent sans réponse (marché de l emploi, l offre et la demande, le profil industriel, les ressources humaines, etc.) 1055, avenue du Séminaire 2 Tel. :

3 Ministère des Ressources naturelles Division des inventaires forestiers (DIF) Présenté par Marc Olivier Lemonde La Direction des inventaires forestiers est responsable de la cartographie écoforestière du Québec méridional. Cette cartographie s effectue sur un cycle de 4 ans et comprend les étapes suivantes : prise de vue, photo interprétation, sondage et compilation. Plusieurs projets sont en cours à la DIF, dont : Un projet en partenariat sur l acquisition par LiDAR aérien ( km2 ont déjà été relevés) : le but étant de réaliser une étude sur les coûts/bénéfices d un relevé sur l ensemble du territoire. Un projet en LiDAR terrestre afin de déterminer le potentiel d intégration de cette technologie au sein des processus en place. Le projet Forels (pixel d information forestière) : création d une carte provinciale de forels (30m x 30m). Cartographie automatisée : notamment pour déterminer le type d essence, la densité, la hauteur et la structure forestière. Un besoin en R&D identifié par la DIF est d accélérer et d automatiser la photo interprétation. Comment tirer pleinement profit de l imagerie ou d autres sources de données afin de faciliter la photointerprétation? content/documents/ateliers/fev2014/mrn.pdf Ministère des Ressources naturelles Direction générale de l information géographique (DGIG) Présenté par Maxime Bélanger Ce secteur du Ministère est responsable de produire et de tenir à jour l information géographique de base. Une partie de cette IG doit être diffusée par le web dans le cadre de la politique sur les données ouvertes du gouvernement du Québec. La DGIG a déjà été très actif en R&D et a participé à plusieurs projets en partenariat avec le milieu académique, mais le fut un peu moins ces dernières années. En tant que membre du Réseau Convergence, elle espère tirer profit des expertises scientifiques et relancer les collaborations. Parmi les défis auxquels doit faire face la DGIG, notons : faciliter et optimiser la diffusion de l information géographique : services applicatifs pour mettre en valeur les données brutes, différentes méthodes de diffusion pour différents clients (interne, partenaires, industries, citoyens, ); renouveler les façons de produire de l information géographique, notamment sous forme collaborative; tout le processus entourant la technologie LiDAR : utilisation / stockage / exploitation. 1055, avenue du Séminaire 3 Tel. :

4 Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire (MAMROT) Présenté par Sylvain Goulet Depuis 1998, le MAMROT propose une offre de service en géomatique, destinée aux unités administratives du Ministère, ainsi qu aux milieux municipal et régional et qui vise à : développer et soutenir le Portail gouvernemental des affaires municipales et régionales (PGAMR); soutenir les processus ministériels liés à la gestion du territoire; produire, intégrer et diffuser de l information géographique pouvant contribuer à la connaissance du territoire; promouvoir l utilisation de la géomatique. L utilisation du géospatial s articule principalement autour de l aménagement du territoire et de l évaluation foncière. Le projet Territoires a été présenté : Territoires est une application, intégrée au PGAMR, dédiée aux organismes municipaux, régionaux et gouvernementaux œuvrant en aménagement du territoire qui permet de consulter tous les documents et les plans relatifs à l aménagement et au développement du territoire, de même que plusieurs documents connexes. L application Territoires intègre maintenant dans une seule application deux composantes essentielles et complémentaires : une bibliothèque virtuelle ainsi qu un navigateur géographique. La mise en ligne de l'application Territoires s'inscrit dans le cadre de l'évolution de SIGAT et permettra au MAMROT d'atteindre deux objectifs : publier rapidement les documents d'aménagement transmis au ministre; faciliter l'accès, la recherche, le téléchargement et l'utilisation d'informations textuelles et géographiques liées à l'aménagement du territoire. Certains besoins de R&D ont également été identifiés : En lien avec l aménagement du territoire : Mettre en place un thesaurus spécifique à l aménagement en y ajoutant un concept d association pour un lieu (exemple: municipalités; MRC; régions). Concevoir un outil de détermination du degré de perméabilité de la trame urbaine. Développer un outil permettant le calcul d indices à partir de diverses sources de données (Statistique Canada, rôle d évaluation, Adresses Québec, etc.). En lien avec l évaluation foncière : Optimiser l interrogation des données. Faciliter la consultation des versions historiques. Améliorer l exploitation des données lors de traitements spatiaux. content/documents/ateliers/fev2014/mamrot.pdf 1055, avenue du Séminaire 4 Tel. :

5 Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Présenté par Andrée Héroux (en remplacement de Tity Dinkota) La présence plus soutenue de la géomatique au sein de ce Ministère est relativement récente (fin des années 1990). Elle est surtout utilisée pour la création de cartes thématiques, la production de mini atlas géographiques, l analyse de la répartition des clientèles à l aide sociale, etc. Un plan d action est actuellement en cours d élaboration afin de rendre l IG plus dynamique, accessible et ouverte. Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Présenté par Denis Petitclerc Parmi les besoins identifiés par l équipe de la géomatique au sein de ce Ministère, notons: optimiser la production des données géospatiales et faciliter le déploiement de l information; offrir des services aux systèmes opérationnels du Ministère; optimiser les services aux citoyens; enrichir la capacité d analyse; doter le ministère d une infrastructure géomatique et d un soutien à l intelligence d affaires (systèmes décisionnels); améliorer les applications web. Ministère de la sécurité publique (MSP) Présenté par Nicolas Gignac L équipe de la géomatique au sein du MSP est principalement responsable de : d assurer un leadership dans l accessibilité à l information géographique gouvernementale (mission de coordination en SC); mettre en place une plateforme de données géographiques multi source et distribuée; d innover («ne pas reproduire ce qui existe»); faire des choix technologiques éclairés et modernes; d appliquer des standards ouverts / l interopérabilité; d évaluer le potentiel de l approche logicielle libre. Besoins en R&D exprimés lors de l atelier: Test & développement du concept d effet SICS Qc dans le réseau géo/ti : favoriser l interopérabilité et la réutilisation des principes d échange ; améliorer, sans coût excessif, la mise à jour de données en tirant profit de l intelligence de la communauté par la cartographie participative (édition en ligne) avec partenaires intéressés (ex. incendies, adresses) et citoyens (rétroaction future) ; coordonner un écosystème plus structuré et interconnecté avec les masses de données/services géo disponibles ; continuer à s impliquer dans des projets d innovation ouverte et viser à atteindre certains aspects du gouvernement intelligent (innovation, agilité, infrastructure robuste). 1055, avenue du Séminaire 5 Tel. :

6 content/documents/ateliers/fev2014/msp.pdf La financière agricole Présenté par Jean François Martineau La Financière agricole du Québec assure annuellement plus de 1,4 million d'hectares de cultures. Pour déterminer le montant de la cotisation et, s'il y a lieu, celui de l'indemnisation, elle doit connaître les superficies assurées avec le plus de précision possible. Les contours numériques des parcelles et leur superficie proviennent de la Base de données territoriale agricole, alors que les cultures sont déclarées chaque année par les producteurs agricoles assurés (source : Base de données territoriale agricole 1 Toutes les informations recueillies au fil des ans par le mesurage assisté par ordinateur ont permis de constituer la Base de données territoriale agricole (BDTAG). Cette base de données contient de l'information sur environ parcelles agricoles (contours, superficies, propriété, etc.), et est mise à jour continuellement. Cette information est utilisée pour : produire et alimenter les plans de ferme, sous forme papier et électronique; constituer la Base de données des cultures généralisées; réaliser différentes analyses géographiques. Les outils de la FADQ font présentement l objet d une refonte, notamment afin d assurer une plus grande disponibilité sur le Web, le tout dans un mode collaboratif. Refonte menée en collaboration avec le MSP. Besoins et intérêts en R&D : projet de recherche : Suivi de l état de la culture en fonction des conditions météorologiques, à l aide de la télédétection. Intérêts : Logiciels libres / Web / mobilité Institut de la statistique du Québec Présenté par Hugo Leblanc L Institut de la statistique du Québec est «l organisme gouvernemental responsable de produire, d analyser et de diffuser des informations statistiques officielles, objectives et de qualité pour le Québec. Celles ci enrichissent les connaissances, éclairent les débats et appuient la prise de décision des différents acteurs de la société québécoise.» (source : L Institut est responsable de la codification du territoire et est un partenaire privilégié de Statistiques Canada. Elle coordonne également la Banque de données des statistiques officielles sur le Québec (BDSO). Depuis maintenant 10 ans, la BDSO est le fruit d'une collaboration entre l'institut de la statistique du Québec et 28 ministères et organismes producteurs et diffuseurs de statistiques officielles au Québec. Les initiatives de R&D actuelles concernent : Le compte des éco systèmes : Calcul du stock de terre / découpage , avenue du Séminaire 6 Tel. :

7 L évolution spatio temporelle des flux d utilisations du sol (publication à paraître). Dans une perspective à long terme, l ISQ souhaite que la BDSO devienne un complément de l AcriGéo. ACRIgéo Bureau de coordination de la coopération Présenté par Nathalie Michaud Une réflexion a été entamée au Bureau de coordination de la coopération et certaines pistes de recherche ou questionnements en lien avec la coopération en information géospatiale ont été soumis au groupe (voir Annexe 2). 5. RETOUR SUR LES BESOINS EXPRIMÉS ET PRIORISATION Porte parole : Pierre Lessard, MTQ Un comité informel (composé de Pierre Lessard, Pierre Grenier, Yvan Bédard, Stéphane Roche, Mir Mostafavi) s est réuni durant l heure du lunch afin de faire ressortir les besoins/intérêts communs exprimés par les ministères et organismes. Ainsi, 4 grands thèmes rassembleurs ont été priorisés. 1. LiDAR (acquisition / gestion / utilisation) 2. Cartographie participative a. Responsabilité par rapport à l utilisation et à la diffusion des données géospatiales b. Études sur les principes de diffusion 3. Big Data 4. Intelligence d affaires géospatiale GéoBI a. Structuration des données b. Représentation, analyse c. Développement d indicateurs Il a été convenu de séparer les participants en 3 groupes afin d approfondir les thèmes 2, 3 et 4. La technologie LiDAR sera considérée sous l angle de la quantité massive de données qu elle génère et sera donc discutée dans le groupe du BigData. 6. ATELIER DE TRAVAIL EN GROUPES SUR LES BESOINS PRIORISÉS Les 3 groupes ont eu environ 1 heure afin d approfondir chacun des thèmes. Cartographie participative (rapporteur : Stéphane Roche) Les discussions de ce groupe ont mené à l identification de 4 volets sous jacents à ce thème: Interopérabilité entre les ministères : Déjà amorcée, mais le cercle devrait être élargi vers d'autres producteurs potentiels. Comment mettre les processus de production en dialogue? Qualité : Lorsque l'on ouvre la production pour la mise à jour ou pour l'ajout, comment contrôler la qualité? Comment qualifier les entrées? Cette question constitue encore un frein à l ouverture vers d autres modes de production et de mises à jour basés sur l externalisation ouverte (crowdsourcing). De nouvelles métriques sont par exemple à mettre en place (ex. statut du collaborateur qui ajoute de la donnée). Responsabilité : Lorsque l'on ouvre la production/mise à jour à des non professionnels, comment cette responsabilité s établit elle? Comment et par qui est elle assumée? Motivation et pérennité : Des réflexions sur la motivation des contributeurs potentiels doivent aussi être poursuivies. Comment peut on maintenir l'intérêt des contributeurs (non 1055, avenue du Séminaire 7 Tel. :

8 professionnels) au cours du temps? Comment garantir la pérennité et la stabilité du processus de production et de mise à jour externalisé ou réparti? Une question transversale fut également identifiée: l Économie de l ouverture de la production des données géospatiales. Qu est ce que cela rapporte? Comment et en quoi cela améliore t il les processus? La question de l approche à privilégier Sciences humaines et sociales (CRSH) ou Sciences naturelles et génie (CRSNG) fut également évoquée de manière à amorcer la réflexion sur les modes et sources de financement à envisager. Ce groupe a montré de l intérêt pour un premier atelier ciblé sur ce thème. Un petit groupe de réflexion plus restreint est tout d abord envisagé, de manière en particulier à identifier les problèmes prioritaires, ainsi que la stratégie à engager pour développer une demande de financement d équipes en partenariat. Big Data (rapporteur : Pierre Grenier) Ce groupe a premièrement eu une discussion sur la définition du terme Big Data. Il semble qu un consensus est à faire. 3 projets potentiels ont été identifiés : Développement d un système automatisé pour la gestion de la provenance des appels d urgence 911 (cellulaire et SMS). Lorsque survient un incident sur la route, il est encore difficile de géolocaliser à partir du cellulaire de la personne en détresse. Création d un système collaboratif/participatif/interopérable pour la création et la gestion des événements d urgence reliés à la sécurité civile (plus de 40 organisations peuvent contribuer). Définition d un modèle de partage de revenus provenant de la valorisation des données ouvertes gouv/mun./privé. (volet gouvernance) Selon les membres de ce groupe, 3 éléments importants ont été identifiés afin de favoriser la réussite des projets identifiés : définir précisément les besoins; inventorier l existant; préciser les sites d innovation (groupes de travail). Intelligence d affaires (rapporteur : Marie Josée Proulx) Constat: grande variabilité entre les organisations quant au niveau d exploitation du géobi au sein de leurs processus. 2 avenues de recherche ont été identifiées : améliorer la communication visuelle pour représenter efficacement et significativement les phénomènes/situations sous forme cartographique, et plus particulièrement les éléments exprimant une évolution spatio temporelle; augmenter la flexibilité au niveau de la définition et de l exploitation des indicateurs. Par exemple, encadrer le processus de création d indicateurs personnalisés (nouvelles données thématiques, nouveaux secteurs d analyse, etc.). S assurer de la validité et de la qualité de ces nouveaux indicateurs. 1055, avenue du Séminaire 8 Tel. :

9 ANNEXE 1 : LISTE DES PARTICIPANTS Nom Josée Dallaire Christian Tremblay Mir Mostafavi Jérôme Théau Kalifa Goïta Daniel Chamberland Tremblay Christian Gagné Sylvie Daniel Stéphane Roche Rock Santerre Marc Gervais Jacynthe Pouliot Yvan Bédard Hugo Leblanc Jean François Martineau Nicolas Gignac Donald Fortin Denis Petitclerc Andrée Héroux organisation Centre de Géomatique du Québec Cégep Limoilou Réseau Convergence Université de Sherbrooke Université de Sherbrooke Université de Sherbrooke Institut de de la statistique du Québec La Financière agricole du Québec Ministère de la Sécurité publique Ministère de la Sécurité publique Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport Ministère de l'emploi et de la Solidarité sociale Sylvain Goulet Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'occupation du territoire Anne Marie Plante Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'occupation du territoire Nathalie Michaud Ministère des Ressources Naturelles Maxime Bélanger Evelyne Beaubien Marc Olivier Lemonde Pierre Lessard Olivier Bégin Alain Demers Chantal Arguin Marie Josée Proulx Intelli 3 Pierre Grenier Rémi Jean Pierre Gravel Daniel Vanier Ministère des Ressources Naturelles Ministère des Ressources Naturelles Ministère des Ressources Naturelles Ministère des Transports du Québec Ministère des Transports du Québec Ministère du Développement durable, de l'environnement, de la Faune et des Parcs Groupe Trifide Québec International Aérophoto Groupe Info Consult Fujitsu 1055, avenue du Séminaire 9 Tel. :

10 ANNEXE 2 : DOCUMENT DE L ACRIGÉO REMIS AUX PARTICIPANTS Atelier du Réseau Convergence du 24 février 2014 Pistes de recherche concernant la coopération en information géospatiale et en géomatique Entre nous entre partenaires En général Au delà des structures, y a t il des règles de gouvernance à suivre pour réussir à concrétiser des initiatives gouvernementales, tout en restant agiles? Comment créer une synergie, comment intéresser, mobiliser et assurer l adhésion de partenaires et arriver à des résultats? Plus concrètement Pour fonctionner en groupe, l interopérabilité devient cruciale. Toutefois, s entendre sur des normes, les adopter et les mettre en pratique est un défi. Y a t il des recherches qui portent sur «l acceptabilité des normes»? L infonuagique est il un outil de coopération? Est ce une solution dans une démarche de coopération? Avec d autres paliers de gouvernement Quelles sont les meilleures pratiques pour arrimer les initiatives «géo» des différents paliers de gouvernement (municipal, provincial, fédéral)? Comment mettre en valeur le patrimoine de connaissances géospatiales des différents paliers de gouvernement de manière à favoriser l innovation? Avec la société en changement 1055, avenue du Séminaire 10 Tel. :

11 Quel effet aura l arrivée sur le marché du travail de la génération Z ( ) sur la gouvernance de l État? o Quelles seront les attentes de cette génération envers le gouvernement? o Quelles pourraient être leurs contributions pour l amélioration des services gouvernementaux? Comment tirer profit de l instantanéité, des médias sociaux, de la communauté d individus «géolocalisés en tout temps» pour améliorer la coopération en IG, favoriser le partage d expertise, etc.? Quel impact auront les «géocitoyens» sur les façons de faire du gouvernement? Comment participer à l éducation du «géocitoyen»? À quoi ressemble un site Web «géo» idéal? o Quels services? o Quelles interactions? o Quelles seront les tendances à surveiller? 1055, avenue du Séminaire 11 Tel. :

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Activités de modélisation 3D Exploitation de certains produits ESRI

Activités de modélisation 3D Exploitation de certains produits ESRI Activités de modélisation 3D Exploitation de certains produits ESRI Dr. Jacynthe Pouliot a.-g. Professeure et directrice par intérim du Département des SCG, Université Laval jacynthe.pouliot@scg.ulaval.ca

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité .FOR Inventaire et suivi forestier de qualité FOR : l atout pour la gestion de votre patrimoine forestier 2 1. Présentation de.for Créé en 2010,.FOR est une association d'entreprises belges soutenues par

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES

LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES CO-351 LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES BAYERS E. IGN, BRUXELLES, BELGIUM ÉVOLUTION DES TECHNIQUES DE PRODUCTION DE DONNÉES TOPOGRAPHIQUES

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015. Pour une meilleure qualité de vie des générations actuelles et futures

Plan d action de développement durable 2012-2015. Pour une meilleure qualité de vie des générations actuelles et futures Plan d action de développement durable 2012-2015 Pour une meilleure qualité de vie des générations actuelles et futures PRODUCTION : École nationale de police du Québec 350, rue Marguerite-D'Youville Nicolet

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer Trousse d information Novembre 2004 Des outils pour s informer Des outils pour s informer Ce cahier présente des outils qui permettent de pousser plus loin la recherche d'information. Une grande partie

Plus en détail

Webinaire - Solution Rubix

Webinaire - Solution Rubix Webinaire - Solution Rubix Evaluation de la performance des réseaux routiers municipaux Une approche novatrice à faible coût Webinaire - Agenda Introduction de Trifide et Rival Solutions Introduction à

Plus en détail

Géolocalisation grand public

Géolocalisation grand public Géolocalisation grand public De nouveaux outils aux services des territoires Université Laval 2009 Boris Mericskay, doctorant, département de géographie Les 20 prochaines minutes Faire le point sur la

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA MATANIE

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA MATANIE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA MATANIE Procès-verbal de la séance extraordinaire du comité administratif de la Municipalité régionale de comté de La Matanie tenue le 17

Plus en détail

Ensemble vers de saines habitudes de vie!

Ensemble vers de saines habitudes de vie! Ensemble vers de saines habitudes de vie! Du plan d action gouvernemental «Investir«pour l avenir» et du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie aux balises de déploiement du soutien de Québec

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Catherine Berthod, ingénieure et urbaniste Ministère des Transports du Québec Carole Leclerc, M. ATDR Ministère des

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Licence professionnelle Géomatique et Environnement

Licence professionnelle Géomatique et Environnement L admission se fait sur dossier, les étudiants indiquant le ou les parcours choisis avec un ordre préférentiel. Les dossiers sont à retirer à l Institut de Géographie ou à l ENSG aux dates indiquées sur

Plus en détail

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 Mission Chanvre pour le Cluster Beaujolais Numéro de la communication : IES-2010-28

Plus en détail

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Positif 1. Quel regard portez-vous sur l Acte pour le Marché Unique? «L acte pour le marché unique est une démarche

Plus en détail

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE)

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : STIC POUR L'ECOLOGIE

Plus en détail

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES OFFRE DE 3 PROJETS DE RECHERCHE DE NIVEAU MAÎTRISE AVEC BOURSE D ETUDES (MSc DURÉE 2 ANS) QUÉBEC,

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces Banque de terres Simon Ouellet Agent de développement rural Un outil pour le développement territorial CLD des Collines-de-l Outaouais Emmanuel Roy Agent de développement écologique Cadre légal des CLD

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

«Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie»

«Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie» «Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie» Dr. Alexandru BADEA Directeur Applications Spatiales Agence Spatiale Roumaine Tél : +40(0)744506880 alexandru.badea@rosa.ro

Plus en détail

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE)

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Réflexion sur les enjeux municipaux et pistes d action en lien avec le dossier de la petite enfance André

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS UE 1 : Tronc commun Carthagéo-Géoprisme Un certain nombre d enseignements de la formation professionnelle Carthagéo est mutualisée avec

Plus en détail

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Forum sur le développement social de Roussillon Assurer l équilibre 4 juin 2009 Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Assurer l équilibre Le CLD de Roussillon compte parmi ses instances la commission

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT Application de la corrélation entre l utilisation du territoire et la concentration de phosphore total développée par Gangbazo (MDDEP, 2005) 1 Évaluation

Plus en détail

Pour un citoyen mieux informé en transports

Pour un citoyen mieux informé en transports Pour un citoyen mieux informé en transports Congrès géospatial international 2012 Serge Kéna-Cohen: Vice Président, Géomatique et isociété, Fujitsu Françoys Labonté: CRIM 16 mai 2012 Petite histoire du

Plus en détail

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 CONFÉRENCIER: MARTIN M. SAMSON, CGEIT, CISM, CRISC 6 FÉVRIER 2013 http://www.isaca quebec.ca VOLET GOUVERNANCE Ordre du jour Introduction/Objectifs;

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

Absences motivées : madame Francine Doucet, messieurs André Couture et Jacques Pineault.

Absences motivées : madame Francine Doucet, messieurs André Couture et Jacques Pineault. PROCÈS-VERBAL de la première (09-01) assemblée régulière de l année 2009 du Conseil d administration du Collège de Rimouski tenue le mardi 27 janvier 2009, à 17 h, au local G-130 du Cégep de Rimouski.

Plus en détail

Rapport de l étude sur le projet e-gouvernement. Azalaï Hôtel de la Plage Xwlacodji

Rapport de l étude sur le projet e-gouvernement. Azalaï Hôtel de la Plage Xwlacodji Rapport de l étude sur le projet e-gouvernement Azalaï Hôtel de la Plage Xwlacodji L an deux mil quatorze et les 29-30 juillet s est tenu à cotonou, Azalaï Hôtel de la Plage Xwlacodji, salle Gbehanzin,

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

Des expertises de pointe, un savoir-faire distinctif. Québec à l avant-garde de l industrie

Des expertises de pointe, un savoir-faire distinctif. Québec à l avant-garde de l industrie Des expertises de pointe, un savoir-faire distinctif GÉOSPATIAL Québec à l avant-garde de l industrie Faire de l innovation un puissant moteur de croissance Aptgeek Technologies Aecom Tecsult Aéro-Photo

Plus en détail

Procès-verbal. Absent : Le conseiller Daniel Paquette. Le conseiller Yvan Verville est arrivé à 19 h 05 au point numéro 4.

Procès-verbal. Absent : Le conseiller Daniel Paquette. Le conseiller Yvan Verville est arrivé à 19 h 05 au point numéro 4. Procès-verbal Séance du conseil de la Ville de Macamic tenue le 11 avril 2011, à 19 heures à laquelle étaient présents le maire, Daniel Rancourt, la conseillère et les conseillers suivants : Denise Dubois,

Plus en détail

L intelligence géospatiale au service des personnes à mobilité réduite

L intelligence géospatiale au service des personnes à mobilité réduite L intelligence géospatiale au service des personnes à mobilité réduite Mir Abolfazl Mostafavi CRG, CIRRIS Université Laval Atelier Réseau CONVERGENCE, 8 octobre 2014 Contexte Enjeux majeurs: Plus de 3

Plus en détail

6 ème Orientation INFORMATION ET SENSIBILISATION THEMATIQUE 4: CREER UN SITE INTERNET. Fiche action n 6.4.0 Créer un Site Internet Grenelle Web 2.

6 ème Orientation INFORMATION ET SENSIBILISATION THEMATIQUE 4: CREER UN SITE INTERNET. Fiche action n 6.4.0 Créer un Site Internet Grenelle Web 2. Fiche action n 6.4.0 Créer un Site Internet Grenelle Web 2.0 Mettre en place un lieu de convergence digitale pour toutes les parties prenantes du développement durable sur le territoire de Cités en Champagne.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 24 janvier 2014 Français Original: anglais ECE/CES/2014/7 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Soixante-deuxième

Plus en détail

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance?

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Denis Cormier, ing.f., M.Sc. et Udaya Vepakomma, PhD Colloque 2015, Ass. forestière Vallée du St-Maurice 5 mai 2015, Golf Le Mémorial, Shawinigan Agenda

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Contexte et mandat. Politique nationale de la ruralité 2007-2014 :

Contexte et mandat. Politique nationale de la ruralité 2007-2014 : Contexte et mandat Politique nationale de la ruralité 2007-2014 : mise en place du groupe de travail sur les communautés dévitalisées Mandat : Recenser l information existante et pertinente pour les communautés

Plus en détail

Bibliothèque Gabrielle-Roy 21 septembre 2013

Bibliothèque Gabrielle-Roy 21 septembre 2013 Centre d'expertise en logiciel libre (CELL) Bibliothèque Gabrielle-Roy 21 septembre 2013 Présenté par M. Patrice Di Marcantonio Directeur du CELL Annonce Le 18 mars 2013, le ministre responsable de l Administration

Plus en détail

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ La ville de L Assomption est plus dynamique et plus belle que jamais, reconnue ici et ailleurs pour sa qualité de vie et son environnement exceptionnel. Dans

Plus en détail

Les usages et les potentialités d'application des SIG sont diverses et variés. Citons quelques exemples (liste non-exhaustive):

Les usages et les potentialités d'application des SIG sont diverses et variés. Citons quelques exemples (liste non-exhaustive): Un SIG, outil de production cartographique et de gestion de données Les Systèmes d'information Géographique sont des systèmes d'information qui vont vous permettre d'acquérir, de traiter, d'organiser et

Plus en détail

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration L organisation interne et la gestion des ressources humaines Un outil d aide à la structuration Sommaire 1 L organisation interne de l association 2 1.1. Clarifier les rôles et missions de chacun 2 1.2.

Plus en détail

Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE

Atelier INVENTAIRES - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Euromed Heritage IV Un programme financé par l Union Européenne EUROMED HERITAGE Cadre institutionnel et légal Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Coordination : Frank

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007 Comité du service public de la diffusion du droit par l internet Rapport d activité 2007 FEVRIER 2008 1 Rapport annuel d activité du comité du service public de la diffusion du droit par l internet 2007

Plus en détail

From research to application: scenario for the French Forestry Office

From research to application: scenario for the French Forestry Office FORESEE Workshop - Forestry applications of remote sensing technologies 8-10 October 2014 - INRA Champenoux - France From research to application: scenario for the French Forestry Office Anne JOLLY, Alexandre

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

L'EXERCICE DU LEADERSHIP

L'EXERCICE DU LEADERSHIP L'EXERCICE DU LEADERSHIP Enjeu 9 Édition Chargée de projet : Line Blackburn Rédaction : Line Blackburn et Stéphanie Bonaventure Édition : Guylaine Boucher Mise en page : Patricia Gaury Révision linguistique

Plus en détail

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Présenté par : Ahmed Lakhssassi, Membres du GRMS : Marek Zaremba, Wojtek Bock et Larbi Talbi Département Informatique

Plus en détail

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Janvier 2010 Présentés au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire (MAMROT) Par François Bellavance

Plus en détail

BILAN IIBA Région de Québec. Saison 2010-2011. Assemblée générale annuelle. Québec, le 8 juin 2011

BILAN IIBA Région de Québec. Saison 2010-2011. Assemblée générale annuelle. Québec, le 8 juin 2011 BILAN IIBA Région de Québec Saison 2010-2011 (septembre 2010 à mai 2011) Assemblée générale annuelle Québec, le 8 juin 2011 Bilan 2010-2011 IIBA Région de Québec- 8 juin 2011 1 Mot du président Pour une

Plus en détail

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques L ouverture des données publiques, liberté publique et levier d innovation L ouverture des données publiques

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE RAPPORT DE RÉUNION Réunion des Organes et Institutions Spécialisées de la CEMAC consacrée à l élaboration des fiches-projets, cadres logiques et stratégies de promotion du Programme Économique Régional

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

www.premier-ministre.gouv.fr

www.premier-ministre.gouv.fr Portail du Gouvernement Site du Premier ministre Les Chantiers EN PERSPECTIVE Projets pour la France Tableau de bord du Gouvernement LES THÈMES Garantir la sécurité routière Les derniers titres Les dossiers

Plus en détail

PROJET PADS 30421 STRATÉGIE INDUSTRIELLE RAPPORT FINAL SOUMIS AU MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INNOVATION ET DES EXPORTATIONS

PROJET PADS 30421 STRATÉGIE INDUSTRIELLE RAPPORT FINAL SOUMIS AU MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INNOVATION ET DES EXPORTATIONS PROJET PADS 30421 STRATÉGIE INDUSTRIELLE RAPPORT FINAL SOUMIS AU MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INNOVATION ET DES EXPORTATIONS FÉVRIER 2015 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 1 1. VOLET I : MISE EN

Plus en détail

Cité dans : Profil socio-économique MRC Asbestos, par Développement des ressources humaines Canada, mise à jour décembre 1998, site Internet.

Cité dans : Profil socio-économique MRC Asbestos, par Développement des ressources humaines Canada, mise à jour décembre 1998, site Internet. Bibliographie 1 Les municipalités et les familles, par le Service de la formation municipale du ministère des Affaires municipales, p.13, et, Penser et agir famille, Guide à l'intention des intervenants

Plus en détail

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010 L économie solidaire «Une autre façon de concevoir l économie» Un secteur et son contexte 16 novembre 2010 1 Plan de la présentation 1. Economie solidaire au Luxembourg : Historique 2. Un document de référence

Plus en détail

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SYNTHÈSE HISTORIQUE DU VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 Par Jacques Guilmain (Membre de l'association des employés retraités de la ville de Montréal et membre du conseil d'administration

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS ET SÉMINAIRES

ENSEIGNEMENTS ET SÉMINAIRES CHAIRE ESSEC-AVENTIS ÉTHIQUE & BIOTECHNOLOGIES Dans un marché comme celui du médicament où les clients sont d abord des patients, les biotechnologies sont appelées à répondre à un double défi, à la fois

Plus en détail

Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés. GéoEduc3D

Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés. GéoEduc3D Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés Le projet de recherche GéoEduc3D Sylvain GENEVOIS Chargé d études et de recherche (INRP, équipe EducTice) Docteur

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY.

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. Par Stéphanie Allard, Aménagiste et biologiste associée, ÉCOgestion-solutions

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE LICENCE GÉOGRAPHIE Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE Présentation Etablissement Objectifs Offrir aux étudiants des

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Intégrez la puissance du «Où» dans votre entreprise Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Quand la question est «Quoi», la réponse est «Où» Dans le contexte actuel d explosion

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Christine TURCK 1 * et **, Christiane WEBER**, Dominique THOME*

Plus en détail

TABLE RONDE DE LA COMMUNAUTÉ

TABLE RONDE DE LA COMMUNAUTÉ TABLE RONDE DE LA COMMUNAUTÉ CANADIENNE DE GÉOMATIQUE Renforcer le secteur de la géomatique au Canada à travers la communauté DIMENSION DU LEADERSHIP ET DE LA GOUVERNANCE DOCUMENT DE DISCUSSION DE LA COMMUNAUTÉ

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

VERSION ENRICHIE DU STANDARD SUR LE CLAVIER QUÉBÉCOIS (SGQRI 001)

VERSION ENRICHIE DU STANDARD SUR LE CLAVIER QUÉBÉCOIS (SGQRI 001) VERSION ENRICHIE DU STANDARD SUR LE CLAVIER QUÉBÉCOIS (SGQRI 001) Table des matières SECTION I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 1 S.-s. 1 Objet du standard... 1 S.-s. 2 Champ d application... 1 S.-s. 3 Définitions...

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DE REUNION Groupe de travail «Europe International» du 20/01/2014

COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DE REUNION Groupe de travail «Europe International» du 20/01/2014 COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DE REUNION Groupe de travail «Europe International» du 20/01/2014 REF : Mission Appui CNIG 14.1071 DATE : 20/01/2014 14h30 16h30 Objet : Réunion du Groupe de travail «Europe et

Plus en détail

La sécurité civile, une responsabilité partagée

La sécurité civile, une responsabilité partagée La sécurité civile, une responsabilité partagée Mme Christine Savard, directrice régionale Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie de la Montérégie et de l Estrie 26 septembre

Plus en détail

Le CRSNG: Un partenaire financier incontournable en matière de R&D et d innovation. Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec

Le CRSNG: Un partenaire financier incontournable en matière de R&D et d innovation. Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec Le CRSNG: Un partenaire financier incontournable en matière de R&D et d innovation Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec ORGANISME SUBVENTIONNAIRE FÉDÉRAL EN SCIENCES NATURELLES

Plus en détail

Groupe de travail Infrastructures de recherche

Groupe de travail Infrastructures de recherche Groupe de travail Infrastructures de recherche Note sur les particularités des infrastructures pour une recherche dans le numérique Version internet - 30/04/2015 Les plates- formes numériques, outils et

Plus en détail

Synthèse du questionnaire en ligne

Synthèse du questionnaire en ligne èmes Rencontres Régionales pour la Biodiversité VENDREDI SEPTEMBRE 0 Université de Caen Basse-Normandie Amphithéâtre Oresme Vers un observatoire régional de la biodiversité en Basse-Normandie Synthèse

Plus en détail

La solution pour gagner en efficacité

La solution pour gagner en efficacité La solution pour gagner en efficacité Une entreprise diversifiée acceo.com ACCEO Solutions, c est plus de 25 ans d expérience en TI et un éventail élargi de produits et services dans une dizaine de secteurs

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Communiqué de presse Paris, le 20 juin 2012 Investissements d Avenir LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Lancé à

Plus en détail