Bulletin d info Index SSV 6.16 / R4 UL 0,5/0,5 / 0,20

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin d info 30.98 1440.00 1443.033 33.28 1420.00 1400.00 1399.99 1380.00 1360.00. Index 159.935 SSV 6.16 / R4 UL 0,5/0,5 / 0,20"

Transcription

1 IG BSA Salzmann Ingenieurunternehmung AG Lot Wyer GmbH Pöyry Infra Lüftung ALRO SA DVBU Amt für Nationalstrassenbau Postfach 60, 90 Glis P:\60\Project\Pläne\TRBG-007b.cdr Visp / Eyholz Visp Zürich Martigny Ersetzt Ersetzt durch SIRS-Nr. Plangrösse: 59 x 00 mm Plan Nr. intern : Typ Proj. Gez. Gepr. Datum WL STT WL 5.0. WL STT WL 0.. Objekt Autor Nr. Index SCHWEIZ. NATIONALSTRASSEN Exemplar Nr..XXXX R f. Mappe.XX A9 F Beilage N Abschnitt Teilstrecke km km Strada Kanton SIERRE.700 W O Tunnel Riedberg VS STEG / GAMPEL SCHNIDRIGU.60 S A9 Leuk - Gampel Tunnel Riedberg BSA Baulos L0569 TRBG Markierungsplan Hauptstrasse Tunnel Riedberg Halbanschluss Steg/Gampel Ost + A9.TRBG :500 Bauwerk Nr. Submissionsprojekt Projektverfasser: XXXX Kantonale Behörde Stempel DEPARTEMENT FUER VERKEHR, BAU UND UMWELT DES KANTONS WALLIS 007 P - EMR - 6 -XXX-b Bulletin d info SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, Geometrische Nase Projektleitung.75 SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0,0 9. Juin 05 Pour votre mobilité de demain SSV 6. / R Wartelinie SSV 6. / R Wartelinie 5 A Autobahn / R h= m / b=.5 m SSV 6. / R Wartelinie C SSV 6.0 / R Haltelinie SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, D Éditorial Mobility Intelligence Analytics Chères lectrices, chers lecteurs, La mobilité se trouve devant un changement fondamental. Il est question aujourd hui de Mobility Pricing, de Smart City, de Big Data, de voitures sans conducteur et interconnectées, de drones, de billets électroniques, etc La mobilité souhaitée pour tous est respectueuse de l environnement, de la qualité de vie des riverains comme des usagers, au service de la performance économique et du développement territorial, dans une logique d optimisation de l argent public, tout en utilisant des technologies novatrices. C est exactement pour cela que SWISSTRAFFIC s engage avec ses collaboratrices et collaborateurs. Nous utilisons des technologies novatrices telles que BlueScan, radars multivoies, détecteurs magnétiques, etc. et les complétons avec des données Open Data en temps réel. Nos experts en mobilité exploitent ces données en utilisant des processus de la Mobility-Intelligence-Analytics afin de proposer des solutions optimales aux municipalités, villes, agglomérations et cantons. Le bulletin d'info présent vous donnera un aperçu de nos activités. Alain Bützberger, Directeur Général BlueScan permet de mesurer la mobilité multimodale et donc l évolution de la répartition modale dans une ville ou une agglomération. Les ingénieurs de SWISSTRAFFIC ont développés leurs propres processus intelligent d'analyse de la mobilité, permettant d exploiter un nombre de données conséquent Big Data en temps réel. Pour cela, nos ingénieurs se basent d une part sur des sources d'information publiques Open Data et d'autre part, sur des données collectées spécifiquement. 0 Mobilité Les innovations technologiques sont indispensables pour la conception d une mobilité durable et future. 06 Sécurité La sécurité routière est une responsabilité politique non négligeable. 08 Signalisation La signalisation et le marquage doivent répondre en tout temps aux exigences légales.

2 Pour les communes, villes, agglomérations et cantons Mobilité Smart City Observatoire de la mobilité multimodale Votre interlocuteur : Alain Bützberger, Directeur Général Ingénieur en transports SVI Auditeur certifié pour la sécurité routière VSS (gratuit) Le développement et la mobilité durable demandent des connaissances comportementales approfondies de la mobilité des usagers dans une ville ou une agglomération. Par la mobilité multimodale on entend la locomotion avec «l utilisation alternante de moyens de transport pendant un temps précis». De plus en plus, les cantons, régions, agglomérations, villes et communes définissent leur politique des transports et de mobilité par le biais de la répartition modale afin d'aboutir à un système de transports urbain optimal et durable. Celle-ci répartit les parts modales du trafic individuel motorisé (TIM), des transports publics (TP) et de la mobilité douce (vélos et piétons) sur la mobilité globale. RÉPARTITION MODALE 00% 75% 50% 5% 0% Déterminer l évolution annuelle de la répartition modale 7% % % % % % 9% % % 0% % 7% dans dans aujourd hui ans ans ÉTAT ACTUEL COMMUNE 000 WATTS CITÉ DE L ÉNERGIE comptabilité de la mobilité Visualiser les changements dans les villes et les agglomérations 0 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

3 Mesurer la mobilité multimodale avec BlueScan Le canton du Valais a élaboré avec BlueScan un modèle de trafic TIM (VISUM) atteignant une précision au-delà de 95%. Plus de 50 capteurs BlueScan enregistrent depuis septembre 0 le comportement des automobilistes sur le réseau cantonal. Divers périodes peuvent ainsi être modélisées (TJM annuel / mensuel, TJMO, heures de pointe, jours spéciaux, périodes de vacances, etc.) et obtenir ainsi des indicateurs intéressants, comme le démontre le tableau de bord ci-après. Ces mêmes études et résultats sont non seulement importants pour les cantons, mais peuvent également apporter un appui essentiel aux communes, villes et agglomérations en termes d une politique des transports et de la mobilité durable. Chaque projet BlueScan est basé sur une modélisation du trafic, dont les résultats sont mis à disposition du mandant. Trafic journalier moyen TJM et celui des jours ouvrables TJMO Trafic origines-destinations-transit par région, ville, commune ou quartier Taux de pendulaires avec relations origines-destinations Nombre de nuitées par région touristique Temps de parcours entre destinations ou tronçons sélectionnés Simulation d états de trafic différents, tels que chantiers ou fermetures de routes Pronostics de trafic intégrant le développement territorial Fiabilité des capteurs BlueScan au-delà de 98% Tableau de bord pour le canton du Valais avec ses trois régions et les différentes destinations touristiques. BlueScan fournit en plus un modèle de trafic pour les communes, villes, agglomérations et cantons : Modèle de trafic Sierre avec BlueScan Modèle de trafic Unterägeri avec BlueScan MOBILITÉ 0

4 APPUI AUX PROJETS ET AUX MAÎTRES D OUVRAGE Mis à part des recensements à court terme, BlueScan se prête également à des projets à long terme pour la comparaison entre différents état de projets, afin de mesurer l efficacité des mesures mises en place. AVANT le chantier Comportement de la mobilité du trafic motorisé (TIM), des cyclistes et des piétons (MD) et des usagers des transports publics (TP) Temps de parcours, comptages, courbes de variation journalières, perturbations Lignes de désir de l ensemble du trafic y inclus la MD et les TP Concept pour le monitoring et définition des indicateurs mobilité PENDANT le chantier Examen et comparaison AVANT PENDANT des différents indicateurs mobilité en temps réel Prédiction des déficits de capacités Analyse des pertes de temps et des bouchons Garantir l accessibilité et la fluidité de l ensemble du trafic y inclus la MD et les TP Recommandation d actions immédiates lors de signes de perturbations Contrôle de l efficacité des mesures d urgences Info-chantier sur téléphones portables avec lien du site internet APRÈS le chantier Comparaison AVANT APRÈS des différents indicateurs mobilité Contrôle de l efficacité du projet et des mesures d accompagnements mises en œuvre Recommandations d actions si nécessaire Rapport à l attention du maître d ouvrage respectivement de l autorité politique Autres domaines d'applications de BlueScan : D'autres domaines typiques d'applications de BlueScan dans des quartiers, communes, villes, agglomérations et cantons sont : Comportements de transbordement Flux piétons / cheminements cyclistes Détermination des comportements de transbordement des usagers aux nœuds d échanges TP Comptage et recensement des lignes de désir des cyclistes et piétons y compris la modélisation Analyse des origines-destinations ainsi que le transit y compris la modélisation ou la calibration de modèles de trafic existants 0 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

5 Les données sont le nouveau pétrole de la mobilité Les ingénieurs en transports et mobilité de SWISSTRAFFIC offrent avec BlueScan aux municipalités, villes, agglomérations et cantons un instrument efficace et économique pour acquérir en temps réel des données entièrement anonymisées sur le comportement en matière de mobilité de tous les usagers. Que ce soit à pied, à vélo, en transports publics ou en voiture. Le changement marque notre vie, notre mobilité et notre politique des transports. Nous mesurons ces changements! Nos ingénieurs élaborent des tableaux de bords personnalisés de la mobilité avec accès en ligne. Protection des données La protection des données nous préoccupe particulièrement. C est pourquoi nous appliquons de façon conséquente et rigoureuse les directives en matière de la protection des données. BlueScan respecte toutes les exigences en matière de la protection des données et dispose d'une déclaration officielle du Préposé Fédéral à la Protection des Données (PFPDT). Toutes les données sont entièrement anonymisées. La qualité Suisse prévaut! Mesures des temps de parcours dû à un chantier avec application Web en ligne Références BlueScan «Suite aux informations délivrées, nous sommes arrivés à la conclusion, que la technologie BlueScan est conforme aux exigences de la protection des données.» Préposé Fédéral à la Protection des Données Dates d expositions VD NE FR JU BS BL SO BE LU AG OW NW SH ZH ZG SW UR TG AR AI SG GL GR Rendez-nous visite aux expositions suivantes, ayant pour thème la mobilité : Innovative City Du au 5 juin 05 Nice, France Intertraffic Du 5 au 8 avril 06 TI Halle GE VS Stand.90 Amsterdam, Hollande MOBILITÉ 05

6 sécurité routière Nos experts vous aident à optimiser la sécurité routière Votre interlocuteur : Daniel Baumann, Directeur Général adjoint Ingénieur dipl. en génie civil EPFL Ingénieur en transports SVI Auditeur et inspecteur de sécurité routière VSS (gratuit) Domaine d activité certifiée: conception (signalisation inclue) et sécurité des infrastructures routières Organisme de certification : Swiss Experts Certification SA, accréditation fédéral pour la certification de personnes. SECS no. 08 Informations supplémentaires sous Instruments de sécurité de l infrastructure (ISSI) En tant que co-auteur du guide de mise en œuvre ISSI de l OFROU, SWISSTRAFFIC connaît très bien les six instruments de sécurité de l infrastructure. Notre expert, M. Daniel Baumann, fait en plus partie de la commission qui élabore les normes y relatives. Néanmoins, nous ne nous arrêtons pas à la théorie, mais la pratiquons. En effet, nous menons régulièrement des audits, des inspections et des analyses de points noirs routiers. Audit de la sécurité routière (RSA) Nous vérifions que votre projet routier ou de remise en état corresponde aux normes et ne représente pas de déficits de sécurité. L expérience montre que ce contrôle indépendant conduit à une optimisation importante des projets. Ainsi, des travaux onéreux de correction après la réalisation de l ouvrage peuvent être évités. Inspection de la sécurité routière (RSI) Nous identifions les déficits de sécurité au niveau du réseau routier existant et vous soutenons lors de la définition de mesures d assainissement afin d'optimiser la sécurité routière. L attention est plutôt portée sur l équipement technique que sur les éléments géométriques du tracé. Nous avons beaucoup d expérience au niveau de l analyse de la sécurité de passages pour piétons. Au total, nous en avons déjà analysés près de 7000 pour plusieurs cantons, villes et communes. Analyse de points noirs routiers (BSM) Nous examinons des points noirs routiers sur la base d une analyse de la situation et de l accidentologie. Il est ainsi possible d identifier et de supprimer une éventuelle influence de l infrastructure. Cette procédure peut bien évidemment être appliquée à d autres endroits accidentogènes. 06 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

7 6 Accidentologie Conditions de visibilité locales Audit de sécurité 5 Unfallgeschehen Örtliche Sichtverhältnisse Örtliche Sichtverhältnisse Mögliche Massnahmen Mögliche Massnahmen Mögliche Massnahmen Mesures envisageables oder Trottoirüberfahrt oder Trottoirüberfahrt oder ou Trottoirüberfahrt traversée de trottoir Nos experts sont capables de déterminer depuis des images vidéos les déficits par rapport à la sécurité entre piétons, cyclistes, voitures, camions et transports publics (bus, tram) à travers un logiciel intelligent ; ainsi que de les visualiser et de quantifier le nombre de points de conflits ou de points de conflits dangereux entre les divers usagers. Dates d expositions Rendez-nous visite à la Suisse Public, ayant pour thème la sécurité. Du 6 au 9 juin 05 Berne, Suisse Halle., stand C0 Références sécurité routière RSA Office Fédéral des Routes, filiale de Thoune Canton Bâle-Campagne Canton de Berne / AIC III Canton du Jura Canton du Valais Ville de Kreuzlingen BSM Canton Bâle-Campagne Canton de Vaud Canton du Valais RSI Canton d Argovie Canton Bâle-Campagne Canton de Genève (pistes cyclables) Canton de Fribourg Canton de Vaud Canton du Valais Contrôle de plus de 7'000 passages pour piétons (cantons de Berne, Soleure, Valais ; communes de Köniz, Rüti ZH, Lens, Dübendorf, Montana, Ecublens, Thunstetten, Crissier, Ittigen, Thoune, Bussigny, Prilly) GE VD NE FR JU BS BL SO BE VS SH AG ZH ZG LU SW OW NW UR TI TG AR AI SG GL GR SÉCURITÉ ROUTIÈRE 07

8 SIGNALISATION Signalisation & marquage Du concept, examen, appel d offres, exécution jusqu à l homologation. Pour communes, villes, cantons et confédération. Votre interlocuteur : Silvan Sturzenegger, CSO Chef signalisation MSc en géographie Planificateur en transports (gratuit) Cadastre de la signalisation SWISSTRAFFIC a déjà créé la base idéale dans plusieurs cantons et communes pour le lancement de projets futurs dans le domaine de la signalisation. Notre cadastre contient le recensement complet de la signalisation et du marquage, une documentation photos professionnelle, une analyse simultanée de l état ainsi que le contrôle de la rétro-réflexion. Signalisation et marquage pour : Le trafic routier y compris les autoroutes Les cyclistes Les piétons Le tourisme Les hôtels, restaurants Les bâtiments, aéroports Plans de signalisation SIT / SIG Cadastre de la signalisation, ville d Arbon Application SIG d un cadastre de la signalisation, ville d Yverdon 08 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

9 Nos experts contrôlent chaque signal Inspection de la signalisation La signalisation ainsi que le marquage sont recensés au cours d une «inspection» et évalués par nos ingénieurs selon leurs déficits par rapport à l état et à la sécurité. SWISSTRAFFIC est mandaté par la filiale de l office fédéral des routes (OFROU) d Estavayer-le-Lac pour vérifier la signalisation sur 0 tronçons autoroutiers y compris les tunnels des unités territoriales II et IX dans le cadre de l inspection des équipements d exploitation et de sécurité (EES). Les inspections se prêtent également aux communes et villes pour corriger des déficits par rapport à la sécurité et des incohérences légales. Ceux-ci sont souvent directement liés à la question de la responsabilité en cas d incident. Inspection de la signalisation au portail du tunnel de l autoroute A6, Delémont Évaluer la signalisation et le marquage et déterminer leurs déficits : Recensement de la signalisation / marquage défectueuse : graffitis, décoloration, lisibilité, visibilité Vérification de la conformité des signaux et du marquage aux normes en vigueur Correspondance entre signalisation et marquage Documentation photos professionnelle des déficits constatés Proposition de mesures Décharge de la Police Conformité aux normes État Degrés de retro-réflexion Visibilité Sécurité Endroit Déficit Mesure de photo Vos avantages audited Rue d'exemple Signalisation non conforme aux normes, pas de pictogramme Ajouter des pictogrammes 00% conforme aux lois et aux normes Chemin type 8 État Remplacer la signalisation Place Centrale Signalisation et marquage Adaption de la signalisation Carrefour rue A / rue B Marquage troublant Optimisation du marquage Anticipe tous déficits de sécurité Optimisation de la sécurité routière C est de cette façon que procèdent nos experts lors d une inspection de la signalisation et du marquage. SIGNALISATION 09

10 WSB A Altstadt Bahnhof AAR Sperrfläche im Einfahrtsbereich SSV 6.0 / R 0 m Sperrfläche zwischen zwei Verkehrsströmen SSV 6.0 / R 5 cm m Sperrfläche zwischen zwei Verkehrsströmen SSV 6.0 / R Richtungspfeile (SN a) SSV 6.06 / R 6,5 m 0 m 6,5 m 0 m 6,5 m Richtungspfeile (SN 60 85a) / R 0 m 0 m 8 m 8 m 8 m m 5 cm m 500 Normalprofil Markierung offene Strecke :00 Schnitt km Einfahrt Schnidrigu Normalprofil Markierung offene Strecke :00 Schnitt km Pannenstreifen Richtung Gampel Ausfahrt Schnidrigu Pannenstreifen Normalprofil Markierung offene Strecke :00 Schnitt km Einfahrt Autobahn Richtung Brig Normalprofil Markierung offene Strecke :00 Schnitt km Richtung Gampel Sperrfläche oder variabel Einfahrt Autobahn Richtung Brig Richtung Raron Richtung Raron Ingénieur-expert Signalisation et marquage SWISSTRAFFIC soutient l office de construction des routes nationales (OCRN) du canton du Valais comme ingénieur-expert «signalisation et marquage» pour l achèvement du réseau de l'a9 entre Sierre et Brigue. A cette occasion, nos ingénieurs contrôlent les plans de signalisation et de marquage existants ou les élaborent eux-mêmes. SWISSTRAFFIC soutient également à titre consultatif le canton de Fribourg en tant que spécialiste dans les domaines de la signalisation et du marquage. Concepts de signalisation Zones 0 et zones de rencontre Élaboration des expertises nécessaires pour les zones 0 ou zones de rencontre Planification de la signalisation, du marquage et des mesures de modération Élaboration des plans de mise à l'enquête Soutien lors de l exécution de la signalisation (appel d offres, exécution, réception) O m SSV 6.6 / R UL / / 0,5 SSV 6.6 / R UL / / 0, m m SSV 6.0 / R SL / 0,0 SSV 6.0 / R DL 6/ / 0, RL / 0, SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, Geometrische Nase 6.00 RL / 0,5 Geometrische Nase 8.00 SSV 6.0 / R SL / 0, m m A SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, B SSV 6. / R Wartelinie A SSV 6. / R Wartelinie B m Autobahn / R h= m / b=.5 m SSV 6. / R Wartelinie SSV 6.0 / R SL / 0, m.5 m C Plan de marquage jonction autoroutière A C SSV 6.0 / R Haltelinie SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, D D Image du haut : Montage-photo de l'entrée de la zone de rencontre, Susten Image du bas : Plan de signalisation zones 0, Chermignon Concepts et systèmes d aide au stationnement Concept et exécution de la signalisation piétonne ville de Brigue Bahnhof Altstadt SWISSTRAFFIC élabore des systèmes d aide au stationnement modernes et conformes aux normes afin de réduire le trafic de recherche de places de parc dans les communes, villes et destinations touristiques. Industriestrasse Hintere Bahnhofstrasse Stadion Oberdorf Suhr, Buchs Industriestrasse Altstadt Stadion Stadion Oberdorf Suhr Buchs Bahnhof Industriestrasse Industriestrasse Bahnhof Altstadt Industriestrasse Oberdorf Suhr Buchs Hintere Bahnhofstrasse Stadion Plan de signalisation et de marquage Aarau Système d aide au stationnement Mörel Hintere Bahnhofstrasse AWD Allgemeiner Wirtschaftsdienst Oberdorf Suhr Buchs Autobahn 0 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

11 Concepts généraux de signalisation Tourisme, signalisation temporaire SWISSTRAFFIC possède une vaste expérience dans l élaboration de concepts de signalisation de toute nature. Nous avons déjà optimisé la signalisation touristique dans plusieurs régions touristiques. Pour de grands événements comme la fête fédérale de tir en 05 en Valais, nous avons élaboré le concept de signalisation temporaire. Nous avons également examiné toute la signalisation de l EuroAirport à Bâle-Mulhouse et optimisé la signalisation directionnelle. Concept signalétique : signalisation touristique Concept signalétique : signalisation temporaire lors de manifestations importantes Dates d expositions Rendez-nous visite à la Suisse Public, ayant pour thème la signalisation et le marquage. Du 6 au 9 juin 05 Berne, Suisse Halle., stand C0 Références signalisation SH BS TG JU BL SO AG ZH AR AI GE VD NE FR VS BE Ingénieur-expert Office de construction des routes nationales, canton du Valais Canton de Fribourg Communes du Haut-Plateau (Crans-Montana) ZG LU SW OW NW UR TI GL SG GR Inspections OFROU, filiale d Estavayer-le-Lac Cadastre de la signalisation Ville de Winterthour Ville de Thoune Ville d Arbon Ville d Yverdon Ville de Brigue Köniz Chamoson Coeuve Haut-Plateau (Crans-Montana) Feldbrunnen Armée Suisse Canton de Thurgovie Canton d Argovie Canton de Nidwald Concepts de signalisation Wiler Loèche (Susten) Täsch Varen Mörel-Filet Bergell Contournement de Bulle Fête fédérale de tir 05, Viège-Rarogne EuroAirport Bâle-Mulhouse SIGNALISATION

12 Expositions Rendez-nous visite à l une des foires nationale ou international. C est très volontiers que nos experts vous présenterons personnellement notre gamme de services. Du 6 au 9 juin 05 Suisse Public Berne, Suisse Du au 5 juin 05 Innovative City Nice, France Du 5 au 8 avril 06 Intertraffic Amsterdam, Hollande Stampfenbachstrasse ZUrich Tél Chemin Vermont Lausanne Tél Rue de l'avenir 950 Sion Tél. 07 Bielastrasse Brigue Tél Grauholzstrasse Ittigen Tél Tél (gratuit) 05 - SWISSTRAFFIC SA

Concept de stationnement Développement de l'armée

Concept de stationnement Développement de l'armée Concept de stationnement Développement de l'armée 26 novembre 2013 Conférence de presse Le chef du DDPS, Ueli Maurer Le concept de stationnement Introduction 2 Finances Exploitation Investissement Cantons

Plus en détail

Sécurité routière, Gestion des points noirs (procédure BSM)

Sécurité routière, Gestion des points noirs (procédure BSM) Annonce pour le cours de formation continue VSS Sécurité routière, Gestion des points noirs (procédure BSM) 26 août 3 septembre 4 septembre 2015 EPFL, Lausanne COURS DE FORMATION CONTINUE VSS Sécurité

Plus en détail

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Preisüberwachung PUE Newsletter Datum 16.11.2010 Sperrfrist 16.11.2010, 09.00 Uhr Nr. 6/10 INHALTSÜBERSICHT/ CONTENU/ CONTENUTO 1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE

Plus en détail

Le vélo dans les villes petites et moyennes

Le vélo dans les villes petites et moyennes Citec Ingénieurs Conseils SA 26e journée Rue de l'avenir Mobilités douces: le grand potentiel des villes petites et moyennes Le vélo dans les villes petites et moyennes Emmanuel Fankhauser Sommaire Introduction

Plus en détail

Modèle global des transports du canton de Berne (MGT BE)

Modèle global des transports du canton de Berne (MGT BE) Direction des travaux publics, des transports et de l énergie du canton de Berne www.be.ch/mgt Modèle global des transports du canton de Berne (MGT BE) Fiche d information Le canton de Berne dispose depuis

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons ZEWOinfo Conseils aux donatrices et aux donateurs Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité ZEWO peuvent être déduits de l impôt fédéral

Plus en détail

DataCard 2015. Impôts Suisse Personnes physiques. Société Fiduciaire Suisse SA

DataCard 2015. Impôts Suisse Personnes physiques. Société Fiduciaire Suisse SA DataCard 2015 Impôts Suisse Personnes physiques Société Fiduciaire Suisse SA Comparaison fiscale intercantonale 2015 Chef-lieu du canton Impôt sur les successions Impôt sur les donations Revenu brut du

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Impressum Editeur INFODROG Centrale nationale de coordination des addictions Rédaction Franziska

Plus en détail

Cercle Indicateurs, Audit urbain

Cercle Indicateurs, Audit urbain 21 Développement durable et disparités régionales et internationales 1381-1300 Cercle Indicateurs, Audit urbain Mesurer le développement durable et les conditions de vie dans les villes Neuchâtel, 2013

Plus en détail

Obligation d être assuré 2 Le régime obligatoire de la prévoyance professionnelle

Obligation d être assuré 2 Le régime obligatoire de la prévoyance professionnelle 6.06 Etat au 1 er janvier 2013 Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 1 Les employeurs occupant des salariés soumis à l assurance obligatoire doivent s affilier

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail

Obligation d être assuré 2 Le régime obligatoire de la prévoyance professionnelle

Obligation d être assuré 2 Le régime obligatoire de la prévoyance professionnelle 6.06 Etat au 1 er janvier 2013 Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 1 Les employeurs occupant des salariés soumis à l assurance obligatoire doivent s affilier

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité ZEWO peuv ent être déduits de l impôt fédé ral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité Zewo peuv ent être déduits de l impôt fédé ral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Plus en détail

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles 10.10.2005 Soutenu par: Mobilservice PRATIQUE c/o beco Economie bernoise Protection contre

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité ZEWO peuv ent être déduits de l impôt fédé ral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Plus en détail

Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des autorités dans les cantons: aperçu

Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des autorités dans les cantons: aperçu Nouveau droit de protection des mineurs et des adultes. Questions concrètes de mise en oeuvre Journées d étude des 11/12 septembre 2012 à Fribourg Exposé 3 Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des

Plus en détail

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, c est faire preuve de bon sens. Exemple En cas d assainissement global d une maison individuelle suisse classique, le potentiel d économie

Plus en détail

Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage

Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage (OFAC) 837.141 du 31 janvier 1996 (Etat le 12 mars 2002) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 109 de la loi du 25 juin 1982 sur l assurance-chômage

Plus en détail

Chantiers sans interruption de trafic: La sécurité des chantiers

Chantiers sans interruption de trafic: La sécurité des chantiers Annonce pour le cours de formation continue VSS Chantiers sans interruption de trafic: 12 avril 18 avril 21 avril 26 avril 3 mai 2016 HEIG-VD, Bâtiment St-Roch, Yverdon-les-Bains COURS DE FORMATION CONTINUE

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref La prévoyance professionnelle constitue le 2 e pilier

Plus en détail

Obligation d être assuré 2 Le régime obligatoire de la prévoyance professionnelle

Obligation d être assuré 2 Le régime obligatoire de la prévoyance professionnelle 6.06 Etat au 1 er janvier 2011 Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 1 Les employeurs occupant des salariés soumis à l assurance obligatoire doivent s affilier

Plus en détail

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé Comparaison intercantonale des coûts et du recours Alberto Holly Professeur honoraire Institut d économie et management de la santé (IEMS) Université de Lausanne 11 ème Journée de travail de la Politique

Plus en détail

Sondage des salaires 2009-2010 Résultats

Sondage des salaires 2009-2010 Résultats Responsable Domaine Employé Rue Bibracte 8b Tél. P. 026 675 11 79 arbeitnehmer@pro-geo.ch Isabelle Rey 1580 Avenches www.pro-geo.ch Table des matières 1 Commentaire sur le sondage des salaires 2009-2010...4

Plus en détail

PARRAINAGES. Aide directe pour les personnes handicapées dans votre région

PARRAINAGES. Aide directe pour les personnes handicapées dans votre région PARRAINAGES Aide directe pour les personnes handicapées dans votre région Alléger les besoins, faire plaisir, soulager les familles Chère marraine, cher parrain, Je vous remercie de tout cœur de votre

Plus en détail

La Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé (CDS) décide:

La Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé (CDS) décide: Convention sur les contributions des cantons aux hôpitaux relative au financement de la formation médicale postgrade et sur la compensation intercantonale des charges (Convention sur le financement de

Plus en détail

Aperçu réduction des primes dans les cantons

Aperçu réduction des primes dans les cantons Aperçu réduction des primes dans les cantons KT Service d information Paiement par AG Gemeindezweigstelle der SVA Aarau Ihrer Wohnsitzgemeinde AI ou SVA Aarau Kyburgerstr. 15 5001 Aarau Téléphone 062 836

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

Outils et procédures d'audits de la sécurité routière. Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009

Outils et procédures d'audits de la sécurité routière. Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009 Outils et procédures d'audits de la sécurité routière Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009 1 Rapport Via sicura 2 Rapport Via sicura Objectif: Diminuer de moitié le nombre de blessés et de

Plus en détail

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014 UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ ZENTRUM FÜR TESTENTWICKLUNG UND DIAGNOSTIK AM DEPARTEMENT FÜR PSYCHOLOGIE CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DE TESTS ET LE DIAGNOSTIC AU DEPARTEMENT

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Rapport rendant compte des résultats de la consultation

Rapport rendant compte des résultats de la consultation Commission fédérale des maisons de jeu CFMJ Secrétariat Rapport rendant compte des résultats de la consultation Auditions relatives à la modification de l art. 69 de l ordonnance du 24 septembre 2004 sur

Plus en détail

BS Amt für Sozialbeiträge Basel-Stadt Abteilung Prämienverbilligung Grenzacherstrasse 62 Postfach 4005 Basel

BS Amt für Sozialbeiträge Basel-Stadt Abteilung Prämienverbilligung Grenzacherstrasse 62 Postfach 4005 Basel Aperçu réduction des primes dans les cantons KT Service d information Paiement par AG Gemeindezweigstelle der SVA Aarau Ihrer Wohnsitzgemeinde ou SVA Aarau Kyburgerstr. 15 5001 Aarau Téléphone 062 836

Plus en détail

Test de fitness pour le recrutement (TFR)

Test de fitness pour le recrutement (TFR) Eidgenössisches Departement für Verteidigung, Bevölkerungsschutz und Sport VBS Bundesamt für Sport BASPO Eidgenössische Hochschule für Sport Magglingen EHSM Dr es. sc.thomas Wyss, lt col EMG Stephan Zehr,

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

Transfert des voyageurs et marchandises de la route au rail: illusion ou réalité?

Transfert des voyageurs et marchandises de la route au rail: illusion ou réalité? Transfert des voyageurs et marchandises de la route au rail: illusion ou réalité? Forum de l Economie du Gros-de-Vaud mercredi 07.11.2012 Comptoir régional d Echallens Patrick Eperon Secrétaire patronal

Plus en détail

Lors du calcul du renchérissement pour les travaux de construction, il convient de distinguer deux cas:

Lors du calcul du renchérissement pour les travaux de construction, il convient de distinguer deux cas: Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Amélioratios foncières CH-3003 Bern, BLW, sti Aux services cantonaux chargés des

Plus en détail

Le projet MISTRA Les bénéfices pour les communes

Le projet MISTRA Les bénéfices pour les communes Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes OFROU Journée d information 21 avril 2010 à Morges Le projet MISTRA Les bénéfices

Plus en détail

Rapport sur les résultats de l'audition du 24 février 2010

Rapport sur les résultats de l'audition du 24 février 2010 Département fédéral de l'économie DFE Secrétariat d'etat à l'économie SECO - Modification de l'ordonnance du 31 août 1983 sur l'assurance-chômage obligatoire et l'indemnité en cas d'insolvabilité (art.

Plus en détail

Les primes d assurance-maladie 2014

Les primes d assurance-maladie 2014 Les primes d assurance-maladie 2014 Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Conférence de presse du 26 septembre 2013 Prime moyenne «Adulte»

Plus en détail

Paysage suisse des hautes écoles

Paysage suisse des hautes écoles Paysage suisse des hautes écoles Le paysage suisse des hautes écoles est constitué de deux genres d institutions de valeur égale, ayant des fonctions différentes: les hautes écoles universitaires et les

Plus en détail

La vague de faillites continue à déferler en cette nouvelle année: plus de 6000 entreprises se battent pour survivre

La vague de faillites continue à déferler en cette nouvelle année: plus de 6000 entreprises se battent pour survivre Chiffres par 31 janvier 2010 19. 2. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnbswitzerland.ch/presse La vague de faillites continue à déferler

Plus en détail

HABITAT SANS OU AVEC PEU DE VOITURES

HABITAT SANS OU AVEC PEU DE VOITURES HABITAT SANS OU AVEC PEU DE VOITURES 16 AVRIL 2015 CLAUDIA HEBERLEIN 16.4.2014 QUARTIERS SANS OU AVEC PEU DE VOITURES CRÉATION DE QUARTIERS / IMMEUBLES SANS OU AVEC PEU DE VOITURES DE PLUS EN PLUS INTÉRESSANTE:

Plus en détail

6.08 Allocations familiales Allocations familiales

6.08 Allocations familiales Allocations familiales 6.08 Allocations familiales Allocations familiales Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Les allocations familiales visent à compenser une partie des frais que doivent assumer les parents pour l entretien

Plus en détail

Bâtiments, logements et conditions d habitation

Bâtiments, logements et conditions d habitation Neuchâtel, septembre 2004 Recensement fédéral de la population 2000 Bâtiments, logements et conditions d habitation RECENSEMENT FÉDÉRAL DE LA POPULATION 2000 BÂTIMENTS, LOGEMENTS ET CONDITIONS D HABITATION

Plus en détail

Axes forts de transport public urbain Point de situation Jeudi 13 février 2014

Axes forts de transport public urbain Point de situation Jeudi 13 février 2014 Axes forts de transport public urbain Point de situation Jeudi 13 février 2014 1 Axes forts, rappel du projet Les besoins en mobilité sont importants dans tout le canton Contexte La combinaison des modes

Plus en détail

2.06 RÉSEAU DES ROUTES CANTONALES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Service des infrastructures

2.06 RÉSEAU DES ROUTES CANTONALES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Service des infrastructures RÉSEAU DES ROUTES CANTONALES INSTANCE RESPONSABLE Service des infrastructures INSTANCE DE COORDINATION Service des infrastructures AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de l aménagement du territoire Office

Plus en détail

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 09 Construction et logement 909-0900 Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 Données sur CD-ROM Neuchâtel, 2010 La série «Statistique de la Suisse» publiée par l Office

Plus en détail

Adecco Swiss Job Market Index

Adecco Swiss Job Market Index Adecco Swiss Job Market Index Quarterly Report Q4/213 Q4/213 L économie suisse tourne à plein régime tant et si bien que l offre d emploi ne subit même pas le ralentissement hivernal habituel. C est ce

Plus en détail

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE PROJETS D AGGLOMERATION SEMINAIRE DU 29.09.2011 Fédération vaudoise des entrepreneurs LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE M. Olivier Français Directeur

Plus en détail

Fonds pour le réseau des routes nationales et le trafic d agglomération (Fonds d infrastructure) Rapport de consultation

Fonds pour le réseau des routes nationales et le trafic d agglomération (Fonds d infrastructure) Rapport de consultation Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation U V E K Département fédéral de l Environnement, des Transports, de l Energie et de la Communication E T E C Dipartimento federale

Plus en détail

Faillites de sociétés et créations en avril 2011

Faillites de sociétés et créations en avril 2011 Étude Faillites et créations d entreprises 24. 5. 2011 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/lapresse Faillites de sociétés et créations

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

Qualité de vie dans les villes suisses. La Charte pour une mobilité durable

Qualité de vie dans les villes suisses. La Charte pour une mobilité durable Qualité de vie dans les villes suisses. La Charte pour une mobilité durable François Aellen Directeur Génie Urbain et Espace Public Centre de Recherche Energétiques et Municipales, 6 octobre 2010 L espace

Plus en détail

Une protection solaire avec une plus-value Les modules certifiés RUFALEX-MINERGIE

Une protection solaire avec une plus-value Les modules certifiés RUFALEX-MINERGIE Innovation + Qualität www.volets-roulants.ch Une protection solaire avec une plus-value Les modules certifiés RUFALEX-MINERGIE Innovation & Qualité De la rentabilité en termes d environnement et de budget

Plus en détail

Promotion des mobilités douces et soutien aux mesures en faveur du vélo

Promotion des mobilités douces et soutien aux mesures en faveur du vélo Promotion des mobilités douces et soutien aux mesures en faveur du vélo Conférence de presse du 16 mai 2013 Pourquoi encourager les mobilités douces Flexibilité Rapidité sur de courtes distances Bien-être

Plus en détail

BIO SUISSE 2008/09 ILLUSTRATIONS A NOMBRE DES ENTREPRISES AGRICOLES SELON LE NOMBRE ET LA SURFACE EN 2008

BIO SUISSE 2008/09 ILLUSTRATIONS A NOMBRE DES ENTREPRISES AGRICOLES SELON LE NOMBRE ET LA SURFACE EN 2008 1 Bio Suisse FACTS & TRENDS 2009 BIO SUISSE 2008/09 ILLUSTRATIONS A NOMBRE DES ENTREPRISES AGRICOLES SELON LE NOMBRE ET LA SURFACE EN 2008 2 Bio Suisse FACTS & TRENDS 2009 11,9% de toutes les entreprises

Plus en détail

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Assemblée générale OuestRail 27 avril 2012 David Favre, Secrétaire général adjoint chargé de la mobilité Sommaire 1.

Plus en détail

Recensement des entreprises (RE)

Recensement des entreprises (RE) Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Recensement des entreprises (RE) Relevé 3 fois par décénie Codebook, description des micro-données 2 décembre 2010 Impressum

Plus en détail

Demande d admission en tant que membre associé

Demande d admission en tant que membre associé Demande d admission en tant que membre associé Nom de l entreprise (selon inscription au registre du commerce RC) ou département sécurité d une société La demande d admission en tant que membre associé

Plus en détail

Sondage "Etude 2010 sur les salaires"!

Sondage Etude 2010 sur les salaires! Sondage "Etude 2010 sur les salaires"! Indications de participant Quelle est votre nationalité? Dans quel canton travaillez-vous ou avez-vous travaillé en dernier? Quelle est votre situation professionnelle

Plus en détail

D. von der Mühll, collaboratrice scientifique Chôros-EPFL, comité Rue de l Avenir. Photos van de Wetering

D. von der Mühll, collaboratrice scientifique Chôros-EPFL, comité Rue de l Avenir. Photos van de Wetering les gares à pied besoins multiples d usagers multiples «Vers, sur, sous et à travers la gare Accès et traversées pour les modes doux» / Journée d étude Soleure 15 mai 2012 Photos van de Wetering D. von

Plus en détail

Officier Étude: Ernst Basler & Partner

Officier Étude: Ernst Basler & Partner Disponibilité assurée dans la durée et archivage de géodonnées Etude conceptuelle visant à une mise en œuvre coordonnée au sein de la Confédération, des cantons et des communes Colloque Swisstopo, Wabern,

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

Jean-François Delaloye CHUV, Lausanne

Jean-François Delaloye CHUV, Lausanne Jean-François Delaloye CHUV, Lausanne Mammographie 2 incidences détectent de plus petits cancers, surtout si les seins sont denses diminuent le risque de cancer d intervalle dans les 12 mois (0.46 [95%

Plus en détail

Zones à vitesse modérée Réalisations innovantes en Suisse : modèle 50/30, Köniz et Sion

Zones à vitesse modérée Réalisations innovantes en Suisse : modèle 50/30, Köniz et Sion Zones à vitesse modérée Réalisations innovantes en Suisse : modèle 50/30, Köniz et Sion Alain ROUILLER vice-président de Rue de l Avenir Suisse chargé de mission au Bureau-Conseil ATE ancien député de

Plus en détail

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance.

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance. 82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Le fait est, qu'en Suisse, les bâtiments consomment aujourd'hui 50% de l'énergie fossile. Avec les émissions de

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

Logement et pauvreté. Une analyse sur l engagement des cantons. Observations de Caritas sur la politique 2014 de lutte contre la pauvreté

Logement et pauvreté. Une analyse sur l engagement des cantons. Observations de Caritas sur la politique 2014 de lutte contre la pauvreté Logement et pauvreté Une analyse sur l engagement des cantons Observations de Caritas sur la politique 2014 de lutte contre la pauvreté Logement et pauvreté : une analyse sur l engagement des cantons En

Plus en détail

La circulation en Suisse Information aux enseignants

La circulation en Suisse Information aux enseignants Information aux enseignants 1/8 Ordre de travail Les élèves se consacrent à la découverte des différents axes de circulation à travers la Suisse, réfléchissent aux itinéraires possibles pour traverser

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 94 relatif à l octroi d un crédit d investissement pour soutenir la mise en place du programme de réorganisation et de financement des transports publics régionaux

Plus en détail

Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons!

Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! #RdvEco Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! 26 novembre 2015 SwissTech Convention Center #RdvEco Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons!

Plus en détail

Enquête sur les congés parentaux - Résultats pour les cantons

Enquête sur les congés parentaux - Résultats pour les cantons Conférence de presse «Congés parentaux: condition pour une meilleure conciliation entre famille et travail» du 5 mai 2011 Analyse des tableaux Enquête sur les congés parentaux - Résultats pour les cantons

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

TARIFS CANTONAUX DE NOTAIRES. Comparaison des émoluments pour l instrumentation de différents actes

TARIFS CANTONAUX DE NOTAIRES. Comparaison des émoluments pour l instrumentation de différents actes Département fédéral de l'économie DFE Surveillance des prix SPR TARIFS CANTONAUX DE NOTAIRES Comparaison des émoluments pour l instrumentation de différents actes Juillet 2007 La présente brochure est

Plus en détail

Documentation pour les médias

Documentation pour les médias DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE SERVICE DE LA SANTE PUBLIQUE Documentation pour les médias LES PRIMES D ASSURANCE-MALADIE 2004 EN VALAIS Les primes d assurance-maladie pour

Plus en détail

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S)

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) Directives du 30 septembre 2010 concernant la reconnaissance des autorisations délivrées par

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP EDITION 2015 Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage selon la LACI et la LPP REMARQUES Le présent

Plus en détail

2ème information concernant la communication électronique du registre de l'état civil informatisé (Infostar) au registre des services des habitants

2ème information concernant la communication électronique du registre de l'état civil informatisé (Infostar) au registre des services des habitants Département fédéral de justice et police DFJP P.P. CH-3003 Berne, OFJ Aux Contrôles des habitants des communes de Suisse Referenz/Aktenzeichen: COO.2180.109.7.138826 / 2014/00003 Ihr Zeichen: Unser Zeichen:

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance SUPSI Lugano, 12 mai 2014 Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance Vincent Simon Responsable de projets La Suisse est attractive pour les groupes étrangers Quartiers-généraux

Plus en détail

Statistique de l aide sociale

Statistique de l aide sociale Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Santé et affaires sociales 13 Protection Sociale avril 2011 Statistique de l aide sociale La population comme grandeur

Plus en détail

Ensemble pour une assurance maladie durable. Conférence de presse Zurich, le 10 mai 2010

Ensemble pour une assurance maladie durable. Conférence de presse Zurich, le 10 mai 2010 Ensemble pour une assurance maladie durable Conférence de presse Zurich, le 10 mai 2010 Ordre du jour Défis du marché de l'assurance maladie en Suisse Ensemble pour une assurance maladie durable Complémentarité

Plus en détail

Fondements économiques des chemins de randonnée pédestre en Suisse

Fondements économiques des chemins de randonnée pédestre en Suisse Office fédéral des routes OFROU Heini Sommer, Matthias Amacher, Marcel Buffat Ecoplan, recherches et conseils économiques et politiques, octobre 2011 Fondements économiques des chemins de randonnée pédestre

Plus en détail

Présentations publiques

Présentations publiques Présentations publiques Mardi 25 septembre 2012 1 Déroulement Introduction 1. L ADEO 2. Les objectifs communaux 3. L urbanisme 4. La mobilité 5. Les projets Questions 2 Déroulement Intervenants Monsieur

Plus en détail

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007)

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Canton AG AI AR Part de l assurance obligatoire des soins (LAMal) - forfaits mipp 1 pour l'hôpital cantonal AG - forfaits

Plus en détail

Explications du conseiller d État Peter Hegglin, président de la CDF, audition CER-E, 25 août 2014, Palais fédéral, Berne

Explications du conseiller d État Peter Hegglin, président de la CDF, audition CER-E, 25 août 2014, Palais fédéral, Berne Seul le texte prononcé fait foi 12.476 Initiative parlementaire Leo Müller, «Imposition des gains immobiliers» et 12.3172 Motion Leo Müller, «Imposition des immeubles agricoles et sylvicoles» Explications

Plus en détail

De l importance économique de la mobilité et des transports publics «Bahnjournalistenseminar 2014»

De l importance économique de la mobilité et des transports publics «Bahnjournalistenseminar 2014» De l importance économique de la mobilité et des transports publics «Bahnjournalistenseminar 2014» Mercredi 8 octobre 2014 Les Pléïades Patrick Eperon Secrétaire patronal I. Contexte Suisse et transports

Plus en détail

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Christoph Hegg Nicole Bauer, Jacqueline Frick, Eike von Lindern, Marcel Hunziker Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige

Plus en détail

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton?

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? L OFSP a annoncé une hausse moyenne des primes de 15%, soit entre 3 et 20% d augmentation selon le canton concerné Pourquoi le

Plus en détail

VELOSTATION DE MONTBRILLANT UNE SOLUTION PROVISOIRE POUR FACILITER L INTERMODALITE

VELOSTATION DE MONTBRILLANT UNE SOLUTION PROVISOIRE POUR FACILITER L INTERMODALITE UNE SOLUTION PROVISOIRE POUR FACILITER L INTERMODALITE VELOSTATION DE MONTBRILLANT COORDINATION VELOSTATIONSSUISSE, RENCONTRE D INFORMATION 8 NOVEMBRE 2012 Contexte : tous les fans de Tintin connaissent

Plus en détail

Une légère embellie pour la morale de paiement les entreprises règlent leurs factures avec un retard de 18.1 jours en moyenne

Une légère embellie pour la morale de paiement les entreprises règlent leurs factures avec un retard de 18.1 jours en moyenne Statistiques relatives au comportement de paiement: voici comment paient les entreprises en Suisse Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse

Plus en détail

Adecco Swiss Job Market Index

Adecco Swiss Job Market Index Adecco Swiss Job Market Index Quarterly Report Q2/215 Q2/215 Depuis mars dernier, le nombre d offres d emploi publiées n a certes guère évolué, mais, si l on compare les chiffres avec ceux de l année précédente,

Plus en détail

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes 6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref En vertu de la loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal), l assurancemaladie

Plus en détail

Education et science 1287-1400. Neuchâtel, 2014

Education et science 1287-1400. Neuchâtel, 2014 15 Education et science 1287-1400 Finances du système éducatif Edition 2014 Neuchâtel, 2014 La série «Statistique de la Suisse» publiée par l Office fédéral de la statistique (OFS) couvre les domaines

Plus en détail