Bulletin d info Index SSV 6.16 / R4 UL 0,5/0,5 / 0,20

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin d info 30.98 1440.00 1443.033 33.28 1420.00 1400.00 1399.99 1380.00 1360.00. Index 159.935 SSV 6.16 / R4 UL 0,5/0,5 / 0,20"

Transcription

1 IG BSA Salzmann Ingenieurunternehmung AG Lot Wyer GmbH Pöyry Infra Lüftung ALRO SA DVBU Amt für Nationalstrassenbau Postfach 60, 90 Glis P:\60\Project\Pläne\TRBG-007b.cdr Visp / Eyholz Visp Zürich Martigny Ersetzt Ersetzt durch SIRS-Nr. Plangrösse: 59 x 00 mm Plan Nr. intern : Typ Proj. Gez. Gepr. Datum WL STT WL 5.0. WL STT WL 0.. Objekt Autor Nr. Index SCHWEIZ. NATIONALSTRASSEN Exemplar Nr..XXXX R f. Mappe.XX A9 F Beilage N Abschnitt Teilstrecke km km Strada Kanton SIERRE.700 W O Tunnel Riedberg VS STEG / GAMPEL SCHNIDRIGU.60 S A9 Leuk - Gampel Tunnel Riedberg BSA Baulos L0569 TRBG Markierungsplan Hauptstrasse Tunnel Riedberg Halbanschluss Steg/Gampel Ost + A9.TRBG :500 Bauwerk Nr. Submissionsprojekt Projektverfasser: XXXX Kantonale Behörde Stempel DEPARTEMENT FUER VERKEHR, BAU UND UMWELT DES KANTONS WALLIS 007 P - EMR - 6 -XXX-b Bulletin d info SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, Geometrische Nase Projektleitung.75 SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0,0 9. Juin 05 Pour votre mobilité de demain SSV 6. / R Wartelinie SSV 6. / R Wartelinie 5 A Autobahn / R h= m / b=.5 m SSV 6. / R Wartelinie C SSV 6.0 / R Haltelinie SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, D Éditorial Mobility Intelligence Analytics Chères lectrices, chers lecteurs, La mobilité se trouve devant un changement fondamental. Il est question aujourd hui de Mobility Pricing, de Smart City, de Big Data, de voitures sans conducteur et interconnectées, de drones, de billets électroniques, etc La mobilité souhaitée pour tous est respectueuse de l environnement, de la qualité de vie des riverains comme des usagers, au service de la performance économique et du développement territorial, dans une logique d optimisation de l argent public, tout en utilisant des technologies novatrices. C est exactement pour cela que SWISSTRAFFIC s engage avec ses collaboratrices et collaborateurs. Nous utilisons des technologies novatrices telles que BlueScan, radars multivoies, détecteurs magnétiques, etc. et les complétons avec des données Open Data en temps réel. Nos experts en mobilité exploitent ces données en utilisant des processus de la Mobility-Intelligence-Analytics afin de proposer des solutions optimales aux municipalités, villes, agglomérations et cantons. Le bulletin d'info présent vous donnera un aperçu de nos activités. Alain Bützberger, Directeur Général BlueScan permet de mesurer la mobilité multimodale et donc l évolution de la répartition modale dans une ville ou une agglomération. Les ingénieurs de SWISSTRAFFIC ont développés leurs propres processus intelligent d'analyse de la mobilité, permettant d exploiter un nombre de données conséquent Big Data en temps réel. Pour cela, nos ingénieurs se basent d une part sur des sources d'information publiques Open Data et d'autre part, sur des données collectées spécifiquement. 0 Mobilité Les innovations technologiques sont indispensables pour la conception d une mobilité durable et future. 06 Sécurité La sécurité routière est une responsabilité politique non négligeable. 08 Signalisation La signalisation et le marquage doivent répondre en tout temps aux exigences légales.

2 Pour les communes, villes, agglomérations et cantons Mobilité Smart City Observatoire de la mobilité multimodale Votre interlocuteur : Alain Bützberger, Directeur Général Ingénieur en transports SVI Auditeur certifié pour la sécurité routière VSS (gratuit) Le développement et la mobilité durable demandent des connaissances comportementales approfondies de la mobilité des usagers dans une ville ou une agglomération. Par la mobilité multimodale on entend la locomotion avec «l utilisation alternante de moyens de transport pendant un temps précis». De plus en plus, les cantons, régions, agglomérations, villes et communes définissent leur politique des transports et de mobilité par le biais de la répartition modale afin d'aboutir à un système de transports urbain optimal et durable. Celle-ci répartit les parts modales du trafic individuel motorisé (TIM), des transports publics (TP) et de la mobilité douce (vélos et piétons) sur la mobilité globale. RÉPARTITION MODALE 00% 75% 50% 5% 0% Déterminer l évolution annuelle de la répartition modale 7% % % % % % 9% % % 0% % 7% dans dans aujourd hui ans ans ÉTAT ACTUEL COMMUNE 000 WATTS CITÉ DE L ÉNERGIE comptabilité de la mobilité Visualiser les changements dans les villes et les agglomérations 0 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

3 Mesurer la mobilité multimodale avec BlueScan Le canton du Valais a élaboré avec BlueScan un modèle de trafic TIM (VISUM) atteignant une précision au-delà de 95%. Plus de 50 capteurs BlueScan enregistrent depuis septembre 0 le comportement des automobilistes sur le réseau cantonal. Divers périodes peuvent ainsi être modélisées (TJM annuel / mensuel, TJMO, heures de pointe, jours spéciaux, périodes de vacances, etc.) et obtenir ainsi des indicateurs intéressants, comme le démontre le tableau de bord ci-après. Ces mêmes études et résultats sont non seulement importants pour les cantons, mais peuvent également apporter un appui essentiel aux communes, villes et agglomérations en termes d une politique des transports et de la mobilité durable. Chaque projet BlueScan est basé sur une modélisation du trafic, dont les résultats sont mis à disposition du mandant. Trafic journalier moyen TJM et celui des jours ouvrables TJMO Trafic origines-destinations-transit par région, ville, commune ou quartier Taux de pendulaires avec relations origines-destinations Nombre de nuitées par région touristique Temps de parcours entre destinations ou tronçons sélectionnés Simulation d états de trafic différents, tels que chantiers ou fermetures de routes Pronostics de trafic intégrant le développement territorial Fiabilité des capteurs BlueScan au-delà de 98% Tableau de bord pour le canton du Valais avec ses trois régions et les différentes destinations touristiques. BlueScan fournit en plus un modèle de trafic pour les communes, villes, agglomérations et cantons : Modèle de trafic Sierre avec BlueScan Modèle de trafic Unterägeri avec BlueScan MOBILITÉ 0

4 APPUI AUX PROJETS ET AUX MAÎTRES D OUVRAGE Mis à part des recensements à court terme, BlueScan se prête également à des projets à long terme pour la comparaison entre différents état de projets, afin de mesurer l efficacité des mesures mises en place. AVANT le chantier Comportement de la mobilité du trafic motorisé (TIM), des cyclistes et des piétons (MD) et des usagers des transports publics (TP) Temps de parcours, comptages, courbes de variation journalières, perturbations Lignes de désir de l ensemble du trafic y inclus la MD et les TP Concept pour le monitoring et définition des indicateurs mobilité PENDANT le chantier Examen et comparaison AVANT PENDANT des différents indicateurs mobilité en temps réel Prédiction des déficits de capacités Analyse des pertes de temps et des bouchons Garantir l accessibilité et la fluidité de l ensemble du trafic y inclus la MD et les TP Recommandation d actions immédiates lors de signes de perturbations Contrôle de l efficacité des mesures d urgences Info-chantier sur téléphones portables avec lien du site internet APRÈS le chantier Comparaison AVANT APRÈS des différents indicateurs mobilité Contrôle de l efficacité du projet et des mesures d accompagnements mises en œuvre Recommandations d actions si nécessaire Rapport à l attention du maître d ouvrage respectivement de l autorité politique Autres domaines d'applications de BlueScan : D'autres domaines typiques d'applications de BlueScan dans des quartiers, communes, villes, agglomérations et cantons sont : Comportements de transbordement Flux piétons / cheminements cyclistes Détermination des comportements de transbordement des usagers aux nœuds d échanges TP Comptage et recensement des lignes de désir des cyclistes et piétons y compris la modélisation Analyse des origines-destinations ainsi que le transit y compris la modélisation ou la calibration de modèles de trafic existants 0 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

5 Les données sont le nouveau pétrole de la mobilité Les ingénieurs en transports et mobilité de SWISSTRAFFIC offrent avec BlueScan aux municipalités, villes, agglomérations et cantons un instrument efficace et économique pour acquérir en temps réel des données entièrement anonymisées sur le comportement en matière de mobilité de tous les usagers. Que ce soit à pied, à vélo, en transports publics ou en voiture. Le changement marque notre vie, notre mobilité et notre politique des transports. Nous mesurons ces changements! Nos ingénieurs élaborent des tableaux de bords personnalisés de la mobilité avec accès en ligne. Protection des données La protection des données nous préoccupe particulièrement. C est pourquoi nous appliquons de façon conséquente et rigoureuse les directives en matière de la protection des données. BlueScan respecte toutes les exigences en matière de la protection des données et dispose d'une déclaration officielle du Préposé Fédéral à la Protection des Données (PFPDT). Toutes les données sont entièrement anonymisées. La qualité Suisse prévaut! Mesures des temps de parcours dû à un chantier avec application Web en ligne Références BlueScan «Suite aux informations délivrées, nous sommes arrivés à la conclusion, que la technologie BlueScan est conforme aux exigences de la protection des données.» Préposé Fédéral à la Protection des Données Dates d expositions VD NE FR JU BS BL SO BE LU AG OW NW SH ZH ZG SW UR TG AR AI SG GL GR Rendez-nous visite aux expositions suivantes, ayant pour thème la mobilité : Innovative City Du au 5 juin 05 Nice, France Intertraffic Du 5 au 8 avril 06 TI Halle GE VS Stand.90 Amsterdam, Hollande MOBILITÉ 05

6 sécurité routière Nos experts vous aident à optimiser la sécurité routière Votre interlocuteur : Daniel Baumann, Directeur Général adjoint Ingénieur dipl. en génie civil EPFL Ingénieur en transports SVI Auditeur et inspecteur de sécurité routière VSS (gratuit) Domaine d activité certifiée: conception (signalisation inclue) et sécurité des infrastructures routières Organisme de certification : Swiss Experts Certification SA, accréditation fédéral pour la certification de personnes. SECS no. 08 Informations supplémentaires sous Instruments de sécurité de l infrastructure (ISSI) En tant que co-auteur du guide de mise en œuvre ISSI de l OFROU, SWISSTRAFFIC connaît très bien les six instruments de sécurité de l infrastructure. Notre expert, M. Daniel Baumann, fait en plus partie de la commission qui élabore les normes y relatives. Néanmoins, nous ne nous arrêtons pas à la théorie, mais la pratiquons. En effet, nous menons régulièrement des audits, des inspections et des analyses de points noirs routiers. Audit de la sécurité routière (RSA) Nous vérifions que votre projet routier ou de remise en état corresponde aux normes et ne représente pas de déficits de sécurité. L expérience montre que ce contrôle indépendant conduit à une optimisation importante des projets. Ainsi, des travaux onéreux de correction après la réalisation de l ouvrage peuvent être évités. Inspection de la sécurité routière (RSI) Nous identifions les déficits de sécurité au niveau du réseau routier existant et vous soutenons lors de la définition de mesures d assainissement afin d'optimiser la sécurité routière. L attention est plutôt portée sur l équipement technique que sur les éléments géométriques du tracé. Nous avons beaucoup d expérience au niveau de l analyse de la sécurité de passages pour piétons. Au total, nous en avons déjà analysés près de 7000 pour plusieurs cantons, villes et communes. Analyse de points noirs routiers (BSM) Nous examinons des points noirs routiers sur la base d une analyse de la situation et de l accidentologie. Il est ainsi possible d identifier et de supprimer une éventuelle influence de l infrastructure. Cette procédure peut bien évidemment être appliquée à d autres endroits accidentogènes. 06 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

7 6 Accidentologie Conditions de visibilité locales Audit de sécurité 5 Unfallgeschehen Örtliche Sichtverhältnisse Örtliche Sichtverhältnisse Mögliche Massnahmen Mögliche Massnahmen Mögliche Massnahmen Mesures envisageables oder Trottoirüberfahrt oder Trottoirüberfahrt oder ou Trottoirüberfahrt traversée de trottoir Nos experts sont capables de déterminer depuis des images vidéos les déficits par rapport à la sécurité entre piétons, cyclistes, voitures, camions et transports publics (bus, tram) à travers un logiciel intelligent ; ainsi que de les visualiser et de quantifier le nombre de points de conflits ou de points de conflits dangereux entre les divers usagers. Dates d expositions Rendez-nous visite à la Suisse Public, ayant pour thème la sécurité. Du 6 au 9 juin 05 Berne, Suisse Halle., stand C0 Références sécurité routière RSA Office Fédéral des Routes, filiale de Thoune Canton Bâle-Campagne Canton de Berne / AIC III Canton du Jura Canton du Valais Ville de Kreuzlingen BSM Canton Bâle-Campagne Canton de Vaud Canton du Valais RSI Canton d Argovie Canton Bâle-Campagne Canton de Genève (pistes cyclables) Canton de Fribourg Canton de Vaud Canton du Valais Contrôle de plus de 7'000 passages pour piétons (cantons de Berne, Soleure, Valais ; communes de Köniz, Rüti ZH, Lens, Dübendorf, Montana, Ecublens, Thunstetten, Crissier, Ittigen, Thoune, Bussigny, Prilly) GE VD NE FR JU BS BL SO BE VS SH AG ZH ZG LU SW OW NW UR TI TG AR AI SG GL GR SÉCURITÉ ROUTIÈRE 07

8 SIGNALISATION Signalisation & marquage Du concept, examen, appel d offres, exécution jusqu à l homologation. Pour communes, villes, cantons et confédération. Votre interlocuteur : Silvan Sturzenegger, CSO Chef signalisation MSc en géographie Planificateur en transports (gratuit) Cadastre de la signalisation SWISSTRAFFIC a déjà créé la base idéale dans plusieurs cantons et communes pour le lancement de projets futurs dans le domaine de la signalisation. Notre cadastre contient le recensement complet de la signalisation et du marquage, une documentation photos professionnelle, une analyse simultanée de l état ainsi que le contrôle de la rétro-réflexion. Signalisation et marquage pour : Le trafic routier y compris les autoroutes Les cyclistes Les piétons Le tourisme Les hôtels, restaurants Les bâtiments, aéroports Plans de signalisation SIT / SIG Cadastre de la signalisation, ville d Arbon Application SIG d un cadastre de la signalisation, ville d Yverdon 08 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

9 Nos experts contrôlent chaque signal Inspection de la signalisation La signalisation ainsi que le marquage sont recensés au cours d une «inspection» et évalués par nos ingénieurs selon leurs déficits par rapport à l état et à la sécurité. SWISSTRAFFIC est mandaté par la filiale de l office fédéral des routes (OFROU) d Estavayer-le-Lac pour vérifier la signalisation sur 0 tronçons autoroutiers y compris les tunnels des unités territoriales II et IX dans le cadre de l inspection des équipements d exploitation et de sécurité (EES). Les inspections se prêtent également aux communes et villes pour corriger des déficits par rapport à la sécurité et des incohérences légales. Ceux-ci sont souvent directement liés à la question de la responsabilité en cas d incident. Inspection de la signalisation au portail du tunnel de l autoroute A6, Delémont Évaluer la signalisation et le marquage et déterminer leurs déficits : Recensement de la signalisation / marquage défectueuse : graffitis, décoloration, lisibilité, visibilité Vérification de la conformité des signaux et du marquage aux normes en vigueur Correspondance entre signalisation et marquage Documentation photos professionnelle des déficits constatés Proposition de mesures Décharge de la Police Conformité aux normes État Degrés de retro-réflexion Visibilité Sécurité Endroit Déficit Mesure de photo Vos avantages audited Rue d'exemple Signalisation non conforme aux normes, pas de pictogramme Ajouter des pictogrammes 00% conforme aux lois et aux normes Chemin type 8 État Remplacer la signalisation Place Centrale Signalisation et marquage Adaption de la signalisation Carrefour rue A / rue B Marquage troublant Optimisation du marquage Anticipe tous déficits de sécurité Optimisation de la sécurité routière C est de cette façon que procèdent nos experts lors d une inspection de la signalisation et du marquage. SIGNALISATION 09

10 WSB A Altstadt Bahnhof AAR Sperrfläche im Einfahrtsbereich SSV 6.0 / R 0 m Sperrfläche zwischen zwei Verkehrsströmen SSV 6.0 / R 5 cm m Sperrfläche zwischen zwei Verkehrsströmen SSV 6.0 / R Richtungspfeile (SN a) SSV 6.06 / R 6,5 m 0 m 6,5 m 0 m 6,5 m Richtungspfeile (SN 60 85a) / R 0 m 0 m 8 m 8 m 8 m m 5 cm m 500 Normalprofil Markierung offene Strecke :00 Schnitt km Einfahrt Schnidrigu Normalprofil Markierung offene Strecke :00 Schnitt km Pannenstreifen Richtung Gampel Ausfahrt Schnidrigu Pannenstreifen Normalprofil Markierung offene Strecke :00 Schnitt km Einfahrt Autobahn Richtung Brig Normalprofil Markierung offene Strecke :00 Schnitt km Richtung Gampel Sperrfläche oder variabel Einfahrt Autobahn Richtung Brig Richtung Raron Richtung Raron Ingénieur-expert Signalisation et marquage SWISSTRAFFIC soutient l office de construction des routes nationales (OCRN) du canton du Valais comme ingénieur-expert «signalisation et marquage» pour l achèvement du réseau de l'a9 entre Sierre et Brigue. A cette occasion, nos ingénieurs contrôlent les plans de signalisation et de marquage existants ou les élaborent eux-mêmes. SWISSTRAFFIC soutient également à titre consultatif le canton de Fribourg en tant que spécialiste dans les domaines de la signalisation et du marquage. Concepts de signalisation Zones 0 et zones de rencontre Élaboration des expertises nécessaires pour les zones 0 ou zones de rencontre Planification de la signalisation, du marquage et des mesures de modération Élaboration des plans de mise à l'enquête Soutien lors de l exécution de la signalisation (appel d offres, exécution, réception) O m SSV 6.6 / R UL / / 0,5 SSV 6.6 / R UL / / 0, m m SSV 6.0 / R SL / 0,0 SSV 6.0 / R DL 6/ / 0, RL / 0, SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, Geometrische Nase 6.00 RL / 0,5 Geometrische Nase 8.00 SSV 6.0 / R SL / 0, m m A SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, B SSV 6. / R Wartelinie A SSV 6. / R Wartelinie B m Autobahn / R h= m / b=.5 m SSV 6. / R Wartelinie SSV 6.0 / R SL / 0, m.5 m C Plan de marquage jonction autoroutière A C SSV 6.0 / R Haltelinie SSV 6.6 / R UL 0,5/0,5 / 0, D D Image du haut : Montage-photo de l'entrée de la zone de rencontre, Susten Image du bas : Plan de signalisation zones 0, Chermignon Concepts et systèmes d aide au stationnement Concept et exécution de la signalisation piétonne ville de Brigue Bahnhof Altstadt SWISSTRAFFIC élabore des systèmes d aide au stationnement modernes et conformes aux normes afin de réduire le trafic de recherche de places de parc dans les communes, villes et destinations touristiques. Industriestrasse Hintere Bahnhofstrasse Stadion Oberdorf Suhr, Buchs Industriestrasse Altstadt Stadion Stadion Oberdorf Suhr Buchs Bahnhof Industriestrasse Industriestrasse Bahnhof Altstadt Industriestrasse Oberdorf Suhr Buchs Hintere Bahnhofstrasse Stadion Plan de signalisation et de marquage Aarau Système d aide au stationnement Mörel Hintere Bahnhofstrasse AWD Allgemeiner Wirtschaftsdienst Oberdorf Suhr Buchs Autobahn 0 SWISSTRAFFIC BULLETIN D'INFO Pour votre mobilité de demain

11 Concepts généraux de signalisation Tourisme, signalisation temporaire SWISSTRAFFIC possède une vaste expérience dans l élaboration de concepts de signalisation de toute nature. Nous avons déjà optimisé la signalisation touristique dans plusieurs régions touristiques. Pour de grands événements comme la fête fédérale de tir en 05 en Valais, nous avons élaboré le concept de signalisation temporaire. Nous avons également examiné toute la signalisation de l EuroAirport à Bâle-Mulhouse et optimisé la signalisation directionnelle. Concept signalétique : signalisation touristique Concept signalétique : signalisation temporaire lors de manifestations importantes Dates d expositions Rendez-nous visite à la Suisse Public, ayant pour thème la signalisation et le marquage. Du 6 au 9 juin 05 Berne, Suisse Halle., stand C0 Références signalisation SH BS TG JU BL SO AG ZH AR AI GE VD NE FR VS BE Ingénieur-expert Office de construction des routes nationales, canton du Valais Canton de Fribourg Communes du Haut-Plateau (Crans-Montana) ZG LU SW OW NW UR TI GL SG GR Inspections OFROU, filiale d Estavayer-le-Lac Cadastre de la signalisation Ville de Winterthour Ville de Thoune Ville d Arbon Ville d Yverdon Ville de Brigue Köniz Chamoson Coeuve Haut-Plateau (Crans-Montana) Feldbrunnen Armée Suisse Canton de Thurgovie Canton d Argovie Canton de Nidwald Concepts de signalisation Wiler Loèche (Susten) Täsch Varen Mörel-Filet Bergell Contournement de Bulle Fête fédérale de tir 05, Viège-Rarogne EuroAirport Bâle-Mulhouse SIGNALISATION

12 Expositions Rendez-nous visite à l une des foires nationale ou international. C est très volontiers que nos experts vous présenterons personnellement notre gamme de services. Du 6 au 9 juin 05 Suisse Public Berne, Suisse Du au 5 juin 05 Innovative City Nice, France Du 5 au 8 avril 06 Intertraffic Amsterdam, Hollande Stampfenbachstrasse ZUrich Tél Chemin Vermont Lausanne Tél Rue de l'avenir 950 Sion Tél. 07 Bielastrasse Brigue Tél Grauholzstrasse Ittigen Tél Tél (gratuit) 05 - SWISSTRAFFIC SA

Le vélo dans les villes petites et moyennes

Le vélo dans les villes petites et moyennes Citec Ingénieurs Conseils SA 26e journée Rue de l'avenir Mobilités douces: le grand potentiel des villes petites et moyennes Le vélo dans les villes petites et moyennes Emmanuel Fankhauser Sommaire Introduction

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Preisüberwachung PUE Newsletter Datum 16.11.2010 Sperrfrist 16.11.2010, 09.00 Uhr Nr. 6/10 INHALTSÜBERSICHT/ CONTENU/ CONTENUTO 1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE

Plus en détail

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref La prévoyance professionnelle constitue le 2 e pilier

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles 10.10.2005 Soutenu par: Mobilservice PRATIQUE c/o beco Economie bernoise Protection contre

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

Rapport rendant compte des résultats de la consultation

Rapport rendant compte des résultats de la consultation Commission fédérale des maisons de jeu CFMJ Secrétariat Rapport rendant compte des résultats de la consultation Auditions relatives à la modification de l art. 69 de l ordonnance du 24 septembre 2004 sur

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

Bâtiments, logements et conditions d habitation

Bâtiments, logements et conditions d habitation Neuchâtel, septembre 2004 Recensement fédéral de la population 2000 Bâtiments, logements et conditions d habitation RECENSEMENT FÉDÉRAL DE LA POPULATION 2000 BÂTIMENTS, LOGEMENTS ET CONDITIONS D HABITATION

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE PROJETS D AGGLOMERATION SEMINAIRE DU 29.09.2011 Fédération vaudoise des entrepreneurs LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE M. Olivier Français Directeur

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance.

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance. 82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Le fait est, qu'en Suisse, les bâtiments consomment aujourd'hui 50% de l'énergie fossile. Avec les émissions de

Plus en détail

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton?

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? L OFSP a annoncé une hausse moyenne des primes de 15%, soit entre 3 et 20% d augmentation selon le canton concerné Pourquoi le

Plus en détail

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Assemblée générale OuestRail 27 avril 2012 David Favre, Secrétaire général adjoint chargé de la mobilité Sommaire 1.

Plus en détail

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 09 Construction et logement 909-0900 Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 Données sur CD-ROM Neuchâtel, 2010 La série «Statistique de la Suisse» publiée par l Office

Plus en détail

Documentation pour les médias

Documentation pour les médias DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE SERVICE DE LA SANTE PUBLIQUE Documentation pour les médias LES PRIMES D ASSURANCE-MALADIE 2004 EN VALAIS Les primes d assurance-maladie pour

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance SUPSI Lugano, 12 mai 2014 Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance Vincent Simon Responsable de projets La Suisse est attractive pour les groupes étrangers Quartiers-généraux

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes 6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref En vertu de la loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal), l assurancemaladie

Plus en détail

Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA

Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA Qui est Bedag Informatique SA? Affichant un chiffre d affaires dépassant les 100 millions de francs, Bedag est une entreprise de prestations informatiques

Plus en détail

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino Statistiques des comportements de paiement: le comporte Statistiques des comportements ment de paiement: de paiement le comportement des de entreprises en Suisse 4 ème trimestre et perspectives 2009 Editeur:

Plus en détail

Banques actives au niveau suisse

Banques actives au niveau suisse La version allemande fait foi. ABS Alternative Bank Schweiz Lebergasse 17, 4601 Olten Tél. 062 206 16 16 www.abs.ch Chez ABS chaque crédit est un écocrédit (crédits d entreprise, d investissement et hypothèques).

Plus en détail

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de topographie swisstopo swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Le modèle

Plus en détail

Des chances égales contre la pauvreté. Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons

Des chances égales contre la pauvreté. Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons Des chances égales contre la pauvreté Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons Observations de Caritas concernant la politique de prévention de la pauvreté 2013 Des chances égales contre

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP EDITION 2014 Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage selon la LACI et la LPP REMARQUES Le présent

Plus en détail

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14 Votre Votre partenaire partenaire 2014 2014 ««TOUT-EN-UN»» les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés e-solutions vos avantages & objectifs AVANTAGES

Plus en détail

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours Statistiques relatives aux pratiques de paiement: Statistiques relatives aux pratiques Les de paiement: performances Les performances des des Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 892

Plus en détail

Équilibres, déséquilibres et «santé» économique

Équilibres, déséquilibres et «santé» économique Équilibres, déséquilibres et «santé» économique Fribourgissima 21 juin 2012 Prof. Paul H. Dembinski Université de Fribourg & Observatoire de la Finance(Genève) (dembinski@obsfin.ch) 1. Un monde fait de

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Vos agences régionales Suva Assurance militaire Suva Genève Assurance militaire Rue Ami-Lullin 12, case postale 3949, 1211 Genève 3, tél. 022

Plus en détail

Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d

Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d environnement. Recommandation de l Association des services des

Plus en détail

Introduction. Auteurs

Introduction. Auteurs Ligne directrice pour soutenir la prise de conscience des collaborateurs en matière de mobilité par la gestion des espaces de parcage avant tout, et en focalisant sur les communes en tant qu employeurs

Plus en détail

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage (Valable à partir du 01.01.2013) 1 Personnes assurées (plan de prévoyance AL) La prévoyance professionnelle obligatoire des personnes

Plus en détail

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Christoph Hegg Nicole Bauer, Jacqueline Frick, Eike von Lindern, Marcel Hunziker Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités

7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités CHAPITRE 7 COLORATION DE GRAPHES 51 Chapitre 7: Coloration de graphes 7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités Problème : Une entreprise qui fabrique six sortes de produits chimiques

Plus en détail

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale Aussi pétillante que vos idées Faits et chiffres Les atouts en un clin d œil x internationaux et nationaux Situation géographique centrale Services et personnes de contact Bienvenue dans le canton de Berne!

Plus en détail

Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure

Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure Repérer, éviter et éliminer les risques d'accidents Chers responsables des routes, Chaque année,

Plus en détail

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Groupe de produits Valable à partir du 01.01.2014 Trafic marchandises Trafic par wagons complets Contenu 1. Domaine de validité de l'offre

Plus en détail

Informations actuelles de votre caisse maladie. www.mykolping.ch

Informations actuelles de votre caisse maladie. www.mykolping.ch 01 2015 Informations actuelles de votre caisse maladie www.mykolping.ch Correction des primes de 2015 à 2017 Au printemps dernier, le Parlement a décidé que certains déséquilibres cantonaux relatifs au

Plus en détail

PLAN CANTONAL DES TRANSPORTS

PLAN CANTONAL DES TRANSPORTS PLAN CANTONAL DES TRANSPORTS Etat de Fribourg, mai 2011 Mandant Service des transports et de l'énergie du canton de Fribourg Groupe de travail Tinguely Martin Président GCT, Chef de service, STE Papi Giancarla

Plus en détail

un OuTIl complet POuR l analyse de données d accidents

un OuTIl complet POuR l analyse de données d accidents COMMENT ATTEINDRE L OBJECTIF ZÉRO ACCIDENTS? Un outil complet pour l analyse de données d accidents Avec 1,24 million de victimes par an, les accidents de la route font partie des causes les plus fréquentes

Plus en détail

Guidage des piétons aux abords des chantiers

Guidage des piétons aux abords des chantiers Guidage des piétons aux abords des chantiers Indications pour les autorités compétentes et les entreprises de construction Dominik Bucheli Samuel Flükiger Adrian Halter Thomas Schweizer 1 Sommaire 1. 2.

Plus en détail

Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère?

Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère? Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère? Novembre 2008 Impressum Editeur Credit Suisse Economic Research Uetlibergstrasse 231, CH-8070 Zurich Contacts regionen.economicresearch@credit-suisse.com

Plus en détail

Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition des personnes morales (LIPM) (D 3 15)

Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition des personnes morales (LIPM) (D 3 15) Secrétariat du Grand Conseil PL 11163 Projet présenté par les députés : M me et MM. Roger Golay, Pascal Spuhler, Dominique Rolle Date de dépôt : 15 avril 2013 Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ

ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ CONFÉRENCE SPÉCIALISÉE DES MEMBRES DE GOUVERNEMENTS CONCERNÉS PAR LA LOI SUR LES LOTERIES ET LE MARCHÉ DES LOTERIES (CDCM) ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ Zurich, 8 mai 2013 Thomas

Plus en détail

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13 les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés @ -mailing CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché

Plus en détail

> REnDRE LE BRuIt visible

> REnDRE LE BRuIt visible > REnDRE LE BRuIt visible > sonbase La Base de données SIG pour la Suisse Déterminer et analyser la pollution sonore pour l ensemble de la Suisse 02 > sonbase La base de données SIG pour la Suisse La base

Plus en détail

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas Classe d'âge Nombre de cas 0-9 683 10-19 143 20-29 635 30-39 923 40-49 592 50-59 716 60-69 626 70-79 454 80-89 156 90-99 9 Classe d'âge Nombre

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

SANU: plan de mobilité d entreprise

SANU: plan de mobilité d entreprise SANU: plan de mobilité d entreprise Une journée pour maîtriser sa trajectoire Plan de mobilité pendulaire: état des lieux et enquêtes 14 novembre 2012 Zoé Dardel, cheffe de projets P.1 Etape 1: état des

Plus en détail

LES BONS PLANS MOBILITE. Plan de mobilite de l administration lausannoise

LES BONS PLANS MOBILITE. Plan de mobilite de l administration lausannoise LES BONS PLANS MOBILITE Plan de mobilite de l administration lausannoise Un plan de mobilite d entreprise pour limiter les deplacements en voiture Chères collaboratrices, Chers collaborateurs de la Ville

Plus en détail

Best practice. Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall. pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage.

Best practice. Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall. pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage. Best practice Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage Sommaire 1 Quelques aires exemplaires 2 Procédure pour la création de nouvelles

Plus en détail

Position. Passages piétons en zone 30 2010/11. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne.

Position. Passages piétons en zone 30 2010/11. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne.ch Position www.fussverkehr.ch www.mobilitepietonne.ch www.mobilitapedonale.ch 2010/11 Passages piétons en

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue.

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue. LA ZONE 30 DEFINITION 1 «zone 30» section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30km/h.

Plus en détail

30 km/h dans les quartiers résidentiels

30 km/h dans les quartiers résidentiels bfu bpa upi Mb 0206 km/h dans les quartiers résidentiels Le bpa est favorable aux zones dans les rues de quartier. Pourquoi? Les zones à l heure permettent d augmenter la sécurité et la qualité de l habitat

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Le renouveau des transports publics à Genève

Le renouveau des transports publics à Genève Le renouveau des transports publics à Genève Colloque ATE «Place à la ville, en transports publics» - 4 mai 2012 David Favre, Secrétaire général adjoint chargé de la mobilité Sommaire 1. Contexte de Genève

Plus en détail

Notice sur les Assurances des tireurs

Notice sur les Assurances des tireurs Notice sur les Assurances des tireurs 2 Table des matières A. Assurance accidents professionnels et non professionnels (LAA) 3 B. Assurance militaire 3 C. USS-Assurances 4 D. Assurance privée accidents

Plus en détail

Wüest & Partner et Immobilier public

Wüest & Partner et Immobilier public Wüest & et Immobilier public 2015 Slide 1 Wüest & et l'immobilier public 1 2015 Domaines de conseil Conseil indépendant et support aux décideurs pour le management et le développement de l immobilier public.

Plus en détail

Sécurité Routière. réalisation programme

Sécurité Routière. réalisation programme Sécurité Routière réalisation programme 2014 2015 SÉCURITÉ ROUTIÈRE ÉDITO LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE, UN OUTIL DE RECONQUÊTE DE NOS RUES. La sécurité routière participe à notre volonté de reconquérir les rues.

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l UCV 25 septembre 2014 Articulation de la présentation

Plus en détail

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment?

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment? Direction générale Direction du greffe Division des élections du soutien aux commissions 275, rue Notre-Dame Est, Bureau R-134 Montréal, Québec H2Y 1C6 Téléphone : (514) 872-3770 Télécopieur : (514) 872-5655

Plus en détail

Cas pratique KIT DE MOBILITÉ LIGHT. Etabli le: 23.12.2004 Actualisé le: 02.10.2013

Cas pratique KIT DE MOBILITÉ LIGHT. Etabli le: 23.12.2004 Actualisé le: 02.10.2013 Cas pratique KIT DE MOBILITÉ LIGHT Etabli le: 23.12.2004 Actualisé le: 02.10.2013 Mobilservice Rédaction PRATIQUE Uwe Schlosser Hirschengraben 2 CH-3011 Berne redaktion@mobilservice.ch www.mobilservice.ch

Plus en détail

Brochure technique. Zones 30. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Zones 30. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Zones 30 bpa Bureau de prévention des accidents La limitation de vitesse à 30 km/h améliore la sécurité et la qualité de vie dans les quartiers résidentiels. La conduite est apaisée,

Plus en détail

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Sécurité routière Communication CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Service DRGTS Unité Sécurité routière Intervenant Gaëlle Le Bars-Eslan Date 26 février

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur. Raphael Rollier 05/2015

Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur. Raphael Rollier 05/2015 Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur Raphael Rollier 05/2015 Orateurs Marilyne Andersen Loïc Lepage Olivier de Watteville Raphael Rollier Doyenne de la faculté ENAC,

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi public: t Godshuis Filip Van Alboom Testez votre connaissance du Code de la route Responsable commercial auto-école VAB A. J ai priorité B. Je dois céder le passage Le

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009 MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009 Assainissement du bruit routier sur la Commune d'ecublens/vd Demande d'un crédit d'étude AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

Modèle de données pour la planification des réseaux de cheminements piétons

Modèle de données pour la planification des réseaux de cheminements piétons Office fédéral des routes OFROU GeoplanTeam SA dipl. Ing. ETH/SIA Hutzli+Kluser Mensurations Géoinformatique Technique environnementale Modèle de données pour la planification des réseaux de cheminements

Plus en détail

MISE A JOUR SCHEMA DE COHERENCE LEMANIQUE DES TRANSPORTS. 1. Bilan des réalisations depuis 2010

MISE A JOUR SCHEMA DE COHERENCE LEMANIQUE DES TRANSPORTS. 1. Bilan des réalisations depuis 2010 MISE A JOUR SCHEMA DE COHERENCE LEMANIQUE EMETTEUR DESTINATAIRES COPIES Rémy Lacroix Conseil du Léman - Commission transports et communication 1. Bilan des réalisations depuis 2010 Depuis 2010 de nombreux

Plus en détail

Programme d opérations de promotion et de communication 2015. Doubs tourisme

Programme d opérations de promotion et de communication 2015. Doubs tourisme Programme d opérations de promotion et de communication 2015 Doubs tourisme Préambule Rappel concernant l organisation des opérations de promotion de Doubs Tourisme : Doubs Tourisme envoie une information

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

Les transports intelligents enjeux et action publique. formation ENTE Aix 16 juin 2014 Patrick Gendre, CEREMA DTerMed

Les transports intelligents enjeux et action publique. formation ENTE Aix 16 juin 2014 Patrick Gendre, CEREMA DTerMed Les transports intelligents enjeux et action publique formation ENTE Aix 16 juin 2014 Patrick Gendre, CEREMA DTerMed 05/06/2014 Sommaire on ne traitera que de route et transports de personnes 1. présentation

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES

STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES Résumé des résultats de la procédure d audition (25 janvier 2010 31 juillet

Plus en détail

Protection des données lors de l utilisation de l infrastructure électronique de la Confédération

Protection des données lors de l utilisation de l infrastructure électronique de la Confédération Département fédéral de justice et police (DFJP) Office fédéral de la justice (OFJ) Domaine de direction Droit public Unité Projets et méthode législatifs Mai 2009 / BD / NAH Protection des données lors

Plus en détail

Club Suisse des utilisateurs Display. 19 mai 2014 à Lausanne

Club Suisse des utilisateurs Display. 19 mai 2014 à Lausanne Club Suisse des utilisateurs Display 19 mai 2014 à Lausanne Outil Display : état de la situation, adaptation aux systèmes nationaux de performance énergétique et évolutions techniques de l outil Gaëtan

Plus en détail

1. Créer une société en Suisse occidentale

1. Créer une société en Suisse occidentale Nestle, (canton of Vaud) 1. Créer une société en Suisse occidentale Sommaire 1.1 Éligibilité 1.2 Différentes étapes de la création d une société généralités 1.3 Choix de la forme juridique de la société

Plus en détail

Fact sheet pour les expatriés. Les avantages d habiter dans le canton de Berne. Marché du logement et recherche immobilière. Impôts et coût de la vie

Fact sheet pour les expatriés. Les avantages d habiter dans le canton de Berne. Marché du logement et recherche immobilière. Impôts et coût de la vie Fact sheet pour les expatriés Les avantages d habiter dans le canton de Berne Marché du logement et recherche immobilière Impôts et coût de la vie Infrastructure, loisirs et famille Prestations et personnes

Plus en détail

15.030. du 6 mars 2015. Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs,

15.030. du 6 mars 2015. Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs, 15.030 Message concernant la ratification du protocole n o 15 portant amendement à la convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales (CEDH) du 6 mars 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

Espaces de services, points de restauration. de détail. CFF Immobilier.

Espaces de services, points de restauration. de détail. CFF Immobilier. Espaces de services, points de restauration et commerces de détail. CFF. 2 CFF compte parmi les principaux prestataires de services et de biens immobiliers en Suisse. Elle est également propriétaire de

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

N/réf. 1041 - JAM/cv V/réf. Orbe, le 25 août 2015 A rappeler dans la réponse s.v.p.

N/réf. 1041 - JAM/cv V/réf. Orbe, le 25 août 2015 A rappeler dans la réponse s.v.p. Commune d Orbe CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 10 F +41 24 442 92 19 greffe@orbe.ch www.orbe.ch MUNICIPALITE Au Conseil communal 1350 Orbe N/réf. 1041 - JAM/cv V/réf. Orbe, le 25 août 2015

Plus en détail

Consultation sur la répartition des fonds fédéraux pour les fonds d'agglomération

Consultation sur la répartition des fonds fédéraux pour les fonds d'agglomération !!!!!!!!! Office fédéral du développement territorial ARE CH-3003 Berne Genève, le 26 octobre 2013 Consultation sur la répartition des fonds fédéraux pour les fonds d'agglomération Madame, Monsieur, Le

Plus en détail