L ammoniémie, son intérêt et ses pièges

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ammoniémie, son intérêt et ses pièges"

Transcription

1 L ammoniémie, son intérêt et ses pièges

2 Introduction L ammonium circulant est relativement bas chez les sujets normaux, malgré sa production continue à partir du métabolisme endogène des acides aminés Un excès d ammonium peut s avérer toxique pour le système nerveux central : il est alors éliminé sous forme d urée dans le foie

3 Introduction L hyperammoniémie est toxique L ammoniémie est un examen d urgence dont le dosage doit être : pratique rapide fiable

4 Quand doser l ammoniémie? 1 Accident aigu neuro-hépato-digestif 2 Association ou succession de symptômes hépatodigestifs et neuropsychiatriques de présentation subaiguë ou chronique 3 Tableau monosymptomatique qui ne fait pas sa preuve vomissements, anorexie, cassure de courbe anorexie et atteinte hépatique retard psychomoteur, épilepsie accès d agitation, agressivité syndrome confusionnel isolé coma

5 Conditions de prélèvement Le prélèvement doit être artériel (en général couplé avec les gaz du sang) Une fois le prélèvement effectué, le tube doit être mis dans la glace pour éviter la dégradation de l ammoniaque (stable 15 minutes à +4 C) et être rapidement adressé au laboratoire, où l analyse doit être effectuée sans retard Ce type d examen est avant tout réalisé lors d une hospitalisation

6 Techniques de dosage de l ammoniémie (1) Technique de Berthelot L ammoniaque dégagé des sels ammoniacaux par un réactif alcalin, diffuse et est capté par l acide sulfurique. Le dosage colorimétrique est réalisé avec la réaction phénol-hypochlorite de Berthelot. 5 à 6 ml de sang Durée de la réaction : 1 à 2 heures

7 Techniques de dosage de l ammoniémie (2) «Blood Ammonia Test» Hyland Le «Blood Ammonia Test» Hyland utilise une fonction de l ion ammonium sur résine échangeuse d ions et un dosage colorimètrique par la réaction phénol-hypochlorite de Berthelot. 1 à 2 ml de sang Durée de la réaction : 1 heure

8 Techniques de dosage de l ammoniémie (3) Technique de dosage de l ammonium enzymatique UV La glutamate déshydrogénase (GLDH) catalyse l amination réductrice de l α-cétoglutarate en présence de NH 4+ et de NADPH,H +, pour former le glutamate et le NADP + : NH 4+ + α-cétoglutarate + NADPH,H + GLDH L-glutamate + NADP + + H 2 O

9 Techniques de dosage de l ammoniémie (3) La diminution de la concentration de NADPH,H +, directement proportionnelle à la concentration d ammoniaque, est évaluée à 340 nm 50 µl de sang Durée de la réaction : 10 minutes

10 Techniques de dosage de l ammoniémie (4) Technique de biologie délocalisée sur bandelette La réaction enzymatique est réalisée directement sur une bandelette. Après 2 minutes d attente, la réaction est lue directement en insérant la bandelette dans le lecteur 50 µl de sang Durée de la réaction : 2 minutes

11 Concentrations physiologiques L ammoniémie dans le sang artériel est comprise entre 10 et 45 µmol/l soit 0,10 à 0,80 mg/l Dans le sang veineux, les valeurs sont légèrement inférieures Des concentrations très élevées peuvent être observées dans certaines pathologies (> 1500 µmol/l) Limite de linéarité des méthodes : environ 500 µmol/l

12 Intérêt du dosage de l ammoniémie Dosage rapide accessible dans tous les laboratoires d urgence Fiable et reproductible si les contraintes préanalytiques sont bien respectées

13 Pièges du dosage de l ammoniémie (1) Les pièges du dosage de l ammoniémie sont les FAUX POSITIFS Les faux positifs sont rarement des «erreurs de laboratoire» Les faux positifs sont en général liés à des problèmes préanalytiques

14 Pièges du dosage de l ammoniémie (2) Problèmes préanalytiques : La concentration en ammoniémie augmente spontanément dans le sang et le plasma après le prélèvement Cette augmentation est produite par la libération d ammonium à partir des érythrocytes et par la désamination des acides aminés plasmatiques

15 Pièges du dosage de l ammoniémie (3) L ammoniémie est aussi affectée par la technique de prélèvement (hémolyse) et la température de l échantillon Le prélèvement sur capillaire doit être évité car il y a plus de risque d hémolyse et l ammoniémie sera alors très élevée L ammoniémie est stable 15 minutes à +4 C

16 Pièges du dosage de l ammoniémie (4) Recommandations de l «Urea Cycle Disorders Conference Group» : Prélèvement dans un tube «ammonia-free» Transport dans la glace immédiatement au laboratoire Séparation du plasma dans les 15 minutes suivant le prélèvement Si le dosage n est pas fait immédiatement, le plasma peut être congelé à -80 C

17 Conséquences d une fausse hyperammoniémie Maranda B, Cousineau J, Allard P, Lambert M. False positives in plasma ammonia measurement and their clinical impact in a pediatric population. Clin Biochem, 2007, 40, Etude : 479 patients avec une mesure de l ammoniémie 330 dosages normaux 149 dosages supérieurs aux valeurs de référence 63 dosages ultérieurs normaux 86 dosages ultérieurs anormaux 45 patients vrais positifs 41 patients faux positifs

18 Age : Faux positifs : < 1 mois : 17% > 1 mois : 83% Vrais positifs : < 1 mois : 20% > 1 mois : 80% Patients hospitalisés : Faux positifs : oui : 83% non : 17% Vrais positifs : oui : 87% non : 13% Concentrations de l ammoniémie (médiane) : Faux positifs : 84 µmol/l ( µmol/l) Vrais positifs : 90 µmol/l ( µmol/l)

19 Conséquences cliniques de la fausse augmentation de l ammoniémie Acides aminés plasmatiques 32% Acide orotique urinaire 5% Acides organiques urinaires 27% Gaz du sang 22% Transaminases 7% Carnitine plasmatique 5% Consultation de génétique 17% Restriction protéique 5% Hospitalisation prolongée 12%

20 CONCLUSION La prescription du dosage de l ammoniémie doit être effectuée dans de nombreuses situations cliniques pour éviter des erreurs de diagnostic C est un dosage peu cher : B50 soit 13,5 Euros Si les conditions préanalytiques sont respectées, le dosage est fiable et très reproductible Le dosage est à effectuer de préférence lors de la crise métabolique

Présentations tardives et atypiques des déficits du cycle de l urée. C. Douillard M.C. Nassogne

Présentations tardives et atypiques des déficits du cycle de l urée. C. Douillard M.C. Nassogne Présentations tardives et atypiques des déficits du cycle de l urée. C. Douillard M.C. Nassogne Programme! Rappel! Données épidémiologiques! revue de la littérature! expérience des participants! Cas cliniques!

Plus en détail

BIOCHIMIE RÉNALER 2011 ; L. Guenet. I. Les Fonctions du rein II. Les Protéinuries III. l Urée IV. La Créatinine V. La Cystatine VI.

BIOCHIMIE RÉNALER 2011 ; L. Guenet. I. Les Fonctions du rein II. Les Protéinuries III. l Urée IV. La Créatinine V. La Cystatine VI. BIOCHIMIE RÉNALER Année 2010-2011 2011 ; L. Guenet I. Les Fonctions du rein II. Les Protéinuries III. l Urée IV. La Créatinine V. La Cystatine VI. L Ammoniac I. Rôles du rein LES FONCTIONS DU REIN Organe

Plus en détail

«Biochimie clinique»

«Biochimie clinique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Biochimie clinique» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Biochimie Clinique - Public cible : Etudiants de 2 ème année de Médecine

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 13 juin 2001 AMMONAPS 500 mg, comprimé (Boîte de 250) AMMONAPS 940 mg / g, granulés

Plus en détail

Biochimie. Métabolisme des acides aminés. Chikouche Ammar

Biochimie. Métabolisme des acides aminés. Chikouche Ammar Biochimie Métabolisme des acides aminés Chikouche Ammar INTRODUCTION Le métabolisme des AA comprend 02 processus complémentaires: Le catabolisme (dégradation): qui a lieu en 02 temps: Enlèvement du groupement

Plus en détail

Performances du glucomètre Accu-Chek Aviva en termes d exactitude et de précision. Introduction I. EXACTITUDE. Méthode

Performances du glucomètre Accu-Chek Aviva en termes d exactitude et de précision. Introduction I. EXACTITUDE. Méthode Performances du glucomètre Accu-Chek Aviva en termes d exactitude et de précision Introduction L exactitude du système a été évaluée selon la norme ISO 15197:2003. Du sang capillaire a été prélevé sur

Plus en détail

CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES. Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003

CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES. Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003 CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Comment demander un examen biologique: les indications.

Plus en détail

PLAN. I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de la dénutrition

PLAN. I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de la dénutrition NUTRITION ET PLAIES LA COMPLÉMENTATION ET LA SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Dr Eric Béguier Centre de Biologie Narbonne / Sérignan 1 PLAN I. Pathologie intercurrente / Dénutrition / Plaie II. Les marqueurs de

Plus en détail

Maladies héréditaires du métabolisme. en bref! Dr Coste Karen CHU Clermont-ferrand. DES néonatalogie Juin 2011

Maladies héréditaires du métabolisme. en bref! Dr Coste Karen CHU Clermont-ferrand. DES néonatalogie Juin 2011 Maladies héréditaires du métabolisme en bref! DES néonatalogie Juin 2011 Dr Coste Karen CHU Clermont-ferrand Savoir les évoquer Symptômes très variés non spécifiques ( mauvaise succion, hypotonie, sepsis

Plus en détail

1. Objet et domaine d application. 2. Responsabilités. 3. Déroulement de l activité

1. Objet et domaine d application. 2. Responsabilités. 3. Déroulement de l activité 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit la réalisation de l épreuve de jeune permettant d étudier les mécanismes de régulation de la glycémie au cours du jeûne. 2. Responsabilités Ce

Plus en détail

une amélioration des pratiques pouvait améliorer la qualité des échantillons.

une amélioration des pratiques pouvait améliorer la qualité des échantillons. Qualité de plasma optimale L analyse de biologie médicale: un outil de diagnostic incontournable «Le test biologique est un moyen fiable et peu coûteux, utilisé dans plus de 70%des diagnostics posés par

Plus en détail

Méthode. ammoniacal dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 8

Méthode. ammoniacal dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 8 colorimétrie Page : 1 de 8 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre

Plus en détail

Mesure de l activité enzymatique DR AKSAS

Mesure de l activité enzymatique DR AKSAS Mesure de l activité enzymatique DR AKSAS 1 Mesure de l activité enzymatique Il est difficile de mesurer la quantité d enzyme en unités de masse ou de concentration molaire (quantité trop faible et problème

Plus en détail

Tube digestif et homéostasie

Tube digestif et homéostasie Tube digestif et homéostasie UNE DES ENTREES DE L ORGANISME Le tube digestif est, avec les poumons, une des portes d entrée dans l organisme car il permet l absorption de molécules d origine extérieure.

Plus en détail

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s).

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s). Rappels d oxydo-réduction Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s). Un réducteur est une espèce chimique capable de céder un ou plusieurs électron(s). Un couple

Plus en détail

Le TP se déroule en 4 étapes. Documents fournis

Le TP se déroule en 4 étapes. Documents fournis Olympiades de la chimie Détermination de la teneur en ions nitrate dans de l eau. page 1/9 La législation interdit de consommer une eau lorsque la teneur en ion nitrate y est supérieure à 50 mg.l -1. Les

Plus en détail

Hypoglycémie (en dehors du diabète)

Hypoglycémie (en dehors du diabète) Hypoglycémie (en dehors du diabète) Réponse physiologique à une baisse de la glycémie Inhibition de la sécrétion d insuline (- de 0,80 g/l) : baisse de l utilisation périphérique du glucose levée du frein

Plus en détail

Cours de Physiologie rénale

Cours de Physiologie rénale Cours de Physiologie rénale Chapitre 2 Compartiments liquidiens Équilibre acide base Le rein Équilibre acide base Rappel ph = log [H + ] ph = pk + log [sel]/[acide] Deux formes d ions H + : libre : acidité

Plus en détail

CYCLE DE KREBS-HENSELEIT

CYCLE DE KREBS-HENSELEIT CYCLE DE L URÉE CYCLE DE KREBS-HENSELEIT URÉOGENÈSE Objectifs ü Connaitre les différentes étapes et enzymes impliquées dans la synthèse de l urée. ü Connaitre les anomalies associées à l uréogénèse ü Connaitre

Plus en détail

MiniCollect Microtubes Plasma Héparine

MiniCollect Microtubes Plasma Héparine Informations générales Application : Les microtubes MiniCollect VACUETTE Plasma sont utilisés pour la détermination de la chimie clinique dans le plasma. Ils sont adaptés aux prélèvements capillaires et

Plus en détail

Devant toute détérioration inexpliquée de l état neurologique et/ou général du nouveau-né. Penser au diagnostic. Que faire?

Devant toute détérioration inexpliquée de l état neurologique et/ou général du nouveau-né. Penser au diagnostic. Que faire? Devant toute détérioration inexpliquée de l état neurologique et/ou général du nouveau-né Penser au diagnostic Que faire? * Rechercher les * Pratiquer * Instaurer éléments anamtraitement un bilan biologique

Plus en détail

Système Reflotron. Diagnostic de présence précieux pour chaque patient

Système Reflotron. Diagnostic de présence précieux pour chaque patient Système Reflotron Diagnostic de présence précieux pour chaque patient L analyseur éprouvé pour les analyses de chimie clinique Détermination fiable de 17 paramètres dans votre cabinet médical Le système

Plus en détail

Fixation des médicaments sur les constituants du sang

Fixation des médicaments sur les constituants du sang Introduction La distribution correspond au processus de répartition du médicament dans l ensemble des tissus et organes. dans le plasma, le médicament se trouve sous deux formes : - Forme liée aux protéines

Plus en détail

Dépistage prénatal des aneuploïdies fœtales par analyse de l ADN plasmatique maternel. Notice d information à l attention des parents

Dépistage prénatal des aneuploïdies fœtales par analyse de l ADN plasmatique maternel. Notice d information à l attention des parents Dépistage prénatal des aneuploïdies fœtales par analyse de l ADN plasmatique maternel Notice d information à l attention des parents Madame, Monsieur, Le diagnostic prénatal de la trisomie 21 est organisé

Plus en détail

SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D

SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D PHYSIOLOGIE DE LA VITAMINE D ET INTERÊTS CLINIQUES Leila LAMANUZZI, PhD Métabolisme de la Vitamine D http://www.jci.org Volume 116 Number 8 August 2006 2/60 Métabolisme de

Plus en détail

Performances du système Accu-Chek Compact et Accu-Chek Compact Plus en termes d exactitude et de précision. Introduction. Méthode

Performances du système Accu-Chek Compact et Accu-Chek Compact Plus en termes d exactitude et de précision. Introduction. Méthode Performances du système Accu-Chek Compact et Accu-Chek Compact Plus en termes d exactitude et de précision I. EXACTITUDE L exactitude du système a été évaluée selon la norme ISO 15197. Introduction Cette

Plus en détail

RESAOLAB. Convention de Financement N AFD CZZ C. et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE

RESAOLAB. Convention de Financement N AFD CZZ C. et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE Objectifs Enumérer les différents facteurs biologiques du risque athérogène Décrirele

Plus en détail

Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci.

Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci. Généralités Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci. Nous énumérons ci-dessous ces facteurs, et fournissons

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Biologie & Qualité Paris 27 novembre 2012. Chromatographie des Acides aminés

Biologie & Qualité Paris 27 novembre 2012. Chromatographie des Acides aminés Biologie & Qualité Paris 27 novembre 2012 Chromatographie des Acides aminés Pré-analytique Renseignements cliniques, diététiques et thérapeutiques: indispensables à l interprétation Le dosage d acides

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

Comment interpréter un bilan hépatique?

Comment interpréter un bilan hépatique? hotmaiue3 appareil digestif Pr. Valla Le jeudi 08 novembre 2012 de 8h30 à 9h30 Ronéotypeuse : Nora Brouard Ronéolectrice : Jeanne Constance Baschet Cours 31 : Comment interpréter un bilan hépatique? Page

Plus en détail

Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques

Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques Réanimation médicale Service de Réanimation médicale Hôpital de Hautepierre Max GUILLOT 2013 Plan Quelques rappels de physiologie Quelques trucs sur

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

Dosage de la carboxymethylcellulose (gomme de cellulose, CMC) dans les vins blancs

Dosage de la carboxymethylcellulose (gomme de cellulose, CMC) dans les vins blancs Méthode OIV- -MA-AS315-22 Type de méthode : IV Dosage de la carboxymethylcellulose (gomme de cellulose, CMC) dans les vins blancs (OIV-Oeno 404-2010) 1. Introduction La carboxyméthylcellulose (CMC, gomme

Plus en détail

Contrôle de la stabilité d un sirop anti-inflammatoire

Contrôle de la stabilité d un sirop anti-inflammatoire Contrôle de la stabilité d un sirop anti-inflammatoire 1 / 6 L'instabilité des solutions aqueuses médicamenteuses représente un problème pour leur stockage et leur administration. Des temps de conservation

Plus en détail

VACUETTE Tubes Plasma

VACUETTE Tubes Plasma Informations générales Application : Les tubes VACUETTE Plasma sont utilisés pour la détermination des paramètres de chimie clinique dans le plasma. Matériaux : Les tubes VACUETTE Plasma sont fabriqués

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR UN PRELEVEMENT DE QUALITE ET JEÛNE IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE

RECOMMANDATIONS POUR UN PRELEVEMENT DE QUALITE ET JEÛNE IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE Fiche d'instruction Révision : 0 Page 1 sur 6 IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE Une analyse de médicale réalisée sur un prélèvement biologique (in-vitro) doit être le «reflet» de ce qui se passe chez

Plus en détail

Insuffisance rénale Insuffisance hépatique

Insuffisance rénale Insuffisance hépatique Chapitre 10 : MEDICAMENTS ET PATHOLOGIES Insuffisance rénale Insuffisance hépatique Objectifs : Savoir décrire les modifications de la pharmacocinétique des médicaments chez l insuffisant rénal Savoir

Plus en détail

Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire

Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire Introduction L existence de la cellule est définie par sa capacité à maintenir à l intérieur de sa membrane un milieu différent de ce qui se

Plus en détail

AMMONIOGENESE ET UREOGENESE

AMMONIOGENESE ET UREOGENESE AMMONIOGENESE ET UREOGENESE I. AMMONIOGENESE 1. Définition 2. La voie de l ammoniogénèse a. Transport cellulaire de la glutamine b. Le cycle des mononucléotides puriques c. Désamination de la glutamine

Plus en détail

DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21

DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21 Consentement Indications Grossesse Patiente DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21 L a b o ratoire BIOXA - PO R T E D E PARIS 27, rue du Colonel Fabien 51100 REIMS 03.26.04.07.89-03.26.08.76.50

Plus en détail

RESOLUTION OIV-OENO

RESOLUTION OIV-OENO RESOLUTION OIV-OENO 496-2013 MONOGRAPHIE SUR LES AUTOLYSATS DE LEVURES L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Vu l'article 2 paragraphe 2 iv de l'accord du 3 avril 2001 portant création de l'organisation internationale

Plus en détail

objectifs Interprétation des résultats d analyses biologiques 1. les facteurs de la variabilité analytique interprétation des résultats d analyse

objectifs Interprétation des résultats d analyses biologiques 1. les facteurs de la variabilité analytique interprétation des résultats d analyse objectifs 1 1/ connaître les facteurs susceptibles la qualité d un prélèvement biologique, en comprendre et savoir sélectionner les conditions pré-analytiques convenables pour les examens biologiques de

Plus en détail

L-ARGININE HYDROCHLORID 21% Braun Solution injectable 21% Résumé des Caractéristiques du Produit

L-ARGININE HYDROCHLORID 21% Braun Solution injectable 21% Résumé des Caractéristiques du Produit L-ARGININE HYDROCHLORID 21% Braun Solution injectable 21% Résumé des Caractéristiques du Produit Information Information Information professionnelle Solution 1 M-L-Argininhydrochlorid de Braun 1. DENOMINATION

Plus en détail

QUICK READ CRP Etude de faisabilité sur l utilisation d un appareil de mesure rapide de la protéine C réactive en pratique courante de médecine

QUICK READ CRP Etude de faisabilité sur l utilisation d un appareil de mesure rapide de la protéine C réactive en pratique courante de médecine QUICK READ CRP Etude de faisabilité sur l utilisation d un appareil de mesure rapide de la protéine C réactive en pratique courante de médecine générale Nicolas GROFFAL 19 avril 2012 INTRODUCTION(1) CRP

Plus en détail

Dosage des acides aminés par spectrophotométrie différentielle

Dosage des acides aminés par spectrophotométrie différentielle Dosage des acides aminés par spectrophotométrie différentielle H N Ac-Tyr-NH 2 (120 µm) H NH 2 N-acétyl-tyrosinamide ph 7 Ac-Trp-NH 2 (20 µm) NH NH 2 H N N-acétyl-tryptophanamide 73 Ac-Trp-NH 2 ph 7 rdre

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Spécialité. Données. La casse ferrique. Principe. A. Première partie : le dosage colorimétrique. - Sujet - Page 1 sur 5

Spécialité. Données. La casse ferrique. Principe. A. Première partie : le dosage colorimétrique. - Sujet - Page 1 sur 5 Page 1 sur 5 TS Chimie Spécialité Dosage de l élément fer dans un vin blanc Exercice résolu - Sujet - Données Masse molaire de l alun de fer (III) et d ammonium : 964 g.mol -1 Masse molaire du thiocyanate

Plus en détail

Acidoses métaboliques. Item 217 (Troubles hydro-électrolytiques et acido-basiques)

Acidoses métaboliques. Item 217 (Troubles hydro-électrolytiques et acido-basiques) Acidoses métaboliques Item 217 (Troubles hydro-électrolytiques et acido-basiques) Equilibre acido-basique ph = 7,4 ± 0,02 Acidémie (acidose décompensée) : ph < 7,38 Alcalémie (alcalose décompensée) : ph

Plus en détail

MODULE 5 ÉTUDE DE CAS SUR LES REINS

MODULE 5 ÉTUDE DE CAS SUR LES REINS Noms : Foyer MODULE 5 ÉTUDE DE CAS SUR LES REINS Contexte Vous avez déjà exploré les caractéristiques du système circulatoire et identifié le sang comme véhicule des éléments nécessaires à tout l organisme.

Plus en détail

L'EXAMEN DE LABORATOIRE DANS LES TROUBLES DU MÉTABOLISME CELLULAIRE TP 4-5

L'EXAMEN DE LABORATOIRE DANS LES TROUBLES DU MÉTABOLISME CELLULAIRE TP 4-5 L'EXAMEN DE LABORATOIRE DANS LES TROUBLES DU MÉTABOLISME CELLULAIRE TP 4-5 2016-2017 LES MÉCANISMES DES TROUBLES DU MÉTABOLISME DES GLUCIDES L EXAMEN DE LABORATOIRE DOSAGE DU GLUCOSE SANGUINE Le prélèvement

Plus en détail

Intérêt du dosage de la copeptine comme facteur d élimination de l infarctus du myocarde. Le point de vue du biologiste

Intérêt du dosage de la copeptine comme facteur d élimination de l infarctus du myocarde. Le point de vue du biologiste Intérêt du dosage de la copeptine comme facteur d élimination de l infarctus du myocarde Le point de vue du biologiste Anne Marie Dupuy CHU Montpellier COPACAMU, 21 mars 2013 Vasopressine/copeptine et

Plus en détail

Hypersensibilité au paracétamol ou au chlorhydrate de proparacétamol ou à l un des excipients. Insuffisance hépatocellulaire sévère.

Hypersensibilité au paracétamol ou au chlorhydrate de proparacétamol ou à l un des excipients. Insuffisance hépatocellulaire sévère. PARACETA - M TABLE DES MATIÈRES 1. COMPOSITION ET FORME 1 2. INDICATIONS THERAPEUTIQUE 1 3. CONTRE-INDICATIONS 1 4. PRÉCAUTIONS D EMPLOI 1 5. EFFETS INDÉSIRABLES 2 6. MISE EN GARDE 2 7. PROPRIÉTÉS PHARMACOLOGIQUES

Plus en détail

Constituants urinaires pathologiques

Constituants urinaires pathologiques Constituants urinaires pathologiques Constituants pathologiques Constituants urinaires normalement absents ou présents en quantités très faibles Intérêt diagnostique: maladies rénales, maladies qui affectent

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA L IRA est un syndrome lié à l impossibilité pour le système ventilatoire de maintenir des échanges gazeux à un niveau compatible avec la survie autonome de l organisme,

Plus en détail

Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale

Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale Elisabeth Rouveix Réunion AES corevih idf ouest et nord décembre 2013 Introduction TROD : Test Rapide d Orientation

Plus en détail

Prise en compte de critères pré-analytiques pour la gestion des gaz du sang

Prise en compte de critères pré-analytiques pour la gestion des gaz du sang Prise en compte de critères pré-analytiques pour la gestion des gaz du sang But Faire en sorte que ce qui entre dans l'analyseur soit le reflet le plus exact possible de ce qui a été prélevé chez le patient.

Plus en détail

Que signifie une hyperferritinémie?

Que signifie une hyperferritinémie? Que signifie une hyperferritinémie? Denis VITAL DURAND Centre de Compétence Régional pour les hyperferritinémies et surcharges en fer Médecine Interne - Centre Hospitalier Lyon Sud Les Jeudis de l Europe

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Exercice 1 Pendant toutes l expérience, la température reste à 25 C. A t=0, on réalise une solution aqueuse de concentration en acide oxalique [H C O ] = 0,2 mol.

Plus en détail

Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES. I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire.

Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES. I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire. Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire. II/- Anatomie et physiologie des voies hautes (Rein) 1/- Anatomie :

Plus en détail

COM BC 02/2007. Procédure POCT Glucose Objet de la procédure

COM BC 02/2007. Procédure POCT Glucose Objet de la procédure Procédure POCT Glucose Objet de la procédure COM BC 02/2007 Cette procédure a pour but de décrire l organisation et la maintenance des POCT, des glucomètres en particulier. Le laboratoire doit jouer un

Plus en détail

QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX. P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1

QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX. P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1 QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1 MARQUEURS TUMORAUX SERIQUES DEFINITION Molécules chimiquement définies ou non Synthétisées par le tissu tumoral

Plus en détail

Pharmacocinétique. Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine

Pharmacocinétique. Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine Pharmacocinétique = étudie le devenir des médicaments dans l organisme I. Absorption Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine On peut choisir différentes voies

Plus en détail

Pharmacocinétique. Clary Emmanuelle

Pharmacocinétique. Clary Emmanuelle Pharmacocinétique Clary Emmanuelle 1 Plan 1. Définition 2. Devenir du médicament dans l organisme 3. Influences physiologiques et physiopathologiques sur la pharmacocinétique des médicaments 4. Applications

Plus en détail

Pharmacocinétique. Jean-Marie Poirier

Pharmacocinétique. Jean-Marie Poirier Pharmacocinétique Jean-Marie Poirier Service de Pharmacologie - Université Pierre et Marie Curie Unité Fonctionnelle de Suivi Thérapeutique Pharmacologique - Hôpital Saint-Antoine le 17/02/16 Pharmacocinétique

Plus en détail

PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES

PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES Pierre Mozer MCU-PH Service d Urologie Processus obstrutif de l'appareil rénal et lithiase urinaires Anatomie Physiologie Comprendre les causes

Plus en détail

GENERALITES SUR LES PRELEVEMENTS SANGUINS PAR PONCTION VEINEUSE PLAN

GENERALITES SUR LES PRELEVEMENTS SANGUINS PAR PONCTION VEINEUSE PLAN D.Colomar/A.Giordano/ IFSI du CHU de NICE GENERALITES SUR LES PRELEVEMENTS SANGUINS PAR PONCTION VEINEUSE PLAN INTRODUCTION DEFINITION LEGISLATION INDICATIONS CONTRE INDICATIONS MATERIEL Systèmes de prélèvements

Plus en détail

EQUILIBRE ACIDE- BASE. V.Moulaire Juin 2007

EQUILIBRE ACIDE- BASE. V.Moulaire Juin 2007 EQUILIBRE ACIDE- BASE V.Moulaire Juin 2007 Objectif Maintien de la concentration en ions H+ dans les secteurs extra et intra cellulaires Gazométrie artérielle Valeurs normales: ph = 7,38-7,42 PCO2 = 38

Plus en détail

Toxicologie clinique. Intoxication par le monoxyde de carbone : Rappels de quelques éléments clefs Syndrome post-intervallaire infra-clinique

Toxicologie clinique. Intoxication par le monoxyde de carbone : Rappels de quelques éléments clefs Syndrome post-intervallaire infra-clinique Toxicologie clinique Intoxication par le monoxyde de carbone : Rappels de quelques éléments clefs Syndrome post-intervallaire infra-clinique E. Puskarczyk, J. Manel. CAPTV de Nancy COLMU, Pont-à-Mousson,

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Importance de la phase Pré-analytique des Examens de Laboratoire au Service des Urgences

SEMINAIRES IRIS. Importance de la phase Pré-analytique des Examens de Laboratoire au Service des Urgences Ton Nu Caroline Importance de la phase Pré-analytique des Examens de Laboratoire au Service des Urgences CHU Saint-Pierre Université Libre de Bruxelles 11 octobre 2011 L examen de laboratoire Anamnèse

Plus en détail

Cours de Biochimie Métabolique II

Cours de Biochimie Métabolique II Université de Monastir INSTITUT SUPERIEUR DE BIOTECHNOLOGIE DE MONASTIR Année Universitaire 2015-2016 Cours de Biochimie Métabolique II 3 ème Année LF Raoui Mounir MAAROUFI PLAN DU COURS I Rappels métabolismes

Plus en détail

Prise en charge en réanimation des MHM et modalités de dialyse. SFEIM 17 juin 2015 Lille L. Dupic Réanimation et soins continu médico- chirurgicaux

Prise en charge en réanimation des MHM et modalités de dialyse. SFEIM 17 juin 2015 Lille L. Dupic Réanimation et soins continu médico- chirurgicaux Prise en charge en réanimation des MHM et modalités de dialyse SFEIM 17 juin 2015 Lille L. Dupic Réanimation et soins continu médico- chirurgicaux NH3/NH4+ Orphanet 2012 Plan Défaillance métabolique Défaillance

Plus en détail

Evaluation du Capillarys 2 Flex Piercing (SEBIA) en tant que nouvel automate pour le dosage de l HbA 1c

Evaluation du Capillarys 2 Flex Piercing (SEBIA) en tant que nouvel automate pour le dosage de l HbA 1c 40 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux, Angers, 26 30 septembre 2011 Atelier «HbA 1c par électrophorèse capillaire : la technique de séparation adaptée aux enjeux du futur» Evaluation du

Plus en détail

SV-221 TP-Biochimie Structurale

SV-221 TP-Biochimie Structurale SV-221 TP-Biochimie Structurale Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Radhouane Chakroun 1 Sommaire SV221 - TP N 1 - Glucides... 3 Dosage

Plus en détail

ANATOMIE DU SYSTÈME URINAIRE

ANATOMIE DU SYSTÈME URINAIRE ANATOMIE DU SYSTÈME URINAIRE Buts Identifier les structures anatomiques et l organisation du système urinaire Dissection d un rein Identifier les structures anatomiques et l organisation du rein Matériel

Plus en détail

ECHANGES GAZEUX ET TRANSPORT DES GAZ. Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY

ECHANGES GAZEUX ET TRANSPORT DES GAZ. Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY ECHANGES GAZEUX ET TRANSPORT DES GAZ Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY 1 DEFINITIONS 4 étapes : Ventilation pulmonaire : mouvements d air entre l atmosphère et l alvéole (Convection)

Plus en détail

SUIVI THERAPEUTIQUE PHARMACOLOGIQUE

SUIVI THERAPEUTIQUE PHARMACOLOGIQUE SUIVI THERAPEUTIQUE PHARMACOLOGIQUE DEFINITION : «Une spécialité clinique pluridisciplinaire visant à améliorer la prise en charge du patient en ajustant individuellement la dose de médicament pour lesquels

Plus en détail

Enzymologie. PACES EU1 Biochimie

Enzymologie. PACES EU1 Biochimie Enzymologie 1 Intérêt de l enzymologie Activité enzymatique d un liquide biologique: Symptôme biochimique (lyse cellulaire) Surveillance d une maladie Explication pathogénique de la maladie Détection de

Plus en détail

Cas clinique. Physiologie rénale. Antonia Pérez-Martin. UFR de Médecine Montpellier-Nîmes. Organisation générale. Rôles du rein PCEM 2

Cas clinique. Physiologie rénale. Antonia Pérez-Martin. UFR de Médecine Montpellier-Nîmes. Organisation générale. Rôles du rein PCEM 2 Université Montpellier I FACULTÉ de MÉDECINE Montpellier - Nîmes Cas clinique Physiologie rénale Un patient consulte pour une fatigue progressivement croissante. Il s inquiète également d une perte de

Plus en détail

Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers

Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers Siemens Academy Day Bruxelles 21 avril 2016 Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers Florent RIBARDIERE 25/04/2016 1 La biologie délocalisée : pourquoi?

Plus en détail

ATELIER B LES URGENCES METABOLIQUES DE L ADULTE

ATELIER B LES URGENCES METABOLIQUES DE L ADULTE ATELIER B LES URGENCES METABOLIQUES DE L ADULTE Dr Claire DOUILLARD Maladies héréditaires du métabolisme Endocrinologue Dr Christelle CORNE Biochimiste Chaque participant disposait d un boîtier type savonnette

Plus en détail

Intérêt de l association copeptine/troponine ultra sensible dans le diagnostic des SCA ST- aux urgences. Caroline Bourgeois

Intérêt de l association copeptine/troponine ultra sensible dans le diagnostic des SCA ST- aux urgences. Caroline Bourgeois Intérêt de l association copeptine/troponine ultra sensible dans le diagnostic des SCA ST- aux urgences Caroline Bourgeois Introduction Douleur thoracique 5 à 10 % des consultations aux urgences 15% sont

Plus en détail

UN TROUBLE DE LA LIPOYLATION

UN TROUBLE DE LA LIPOYLATION UN TROUBLE DE LA LIPOYLATION R. M O N T O R I O L, S. R O C H E, E. L E B I G O T, J - C. N E T T E R, C. V I A N E Y - S A B A N, T. L E V A D E, A. B O U T R O N, P. B R O U E, F. S A B O U R D Y 1 HISTOIRE

Plus en détail

Dr F. Sapin Spécialité en médecine d urgence Année académique seminaires iris

Dr F. Sapin Spécialité en médecine d urgence Année académique seminaires iris Dr F. Sapin Spécialité en médecine d urgence Année académique 2013 2014 Introduction Le développement d un sepsis suite à une chirurgie abdominale, même programmée, est grevé d une mortalité importante

Plus en détail

Table des matières ENDOCRINOLOGIE CHAPITRE 1 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRAL 19. Module 3. Maturation et vulnérabilité Question n 36

Table des matières ENDOCRINOLOGIE CHAPITRE 1 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRAL 19. Module 3. Maturation et vulnérabilité Question n 36 Table des matières ENDOCRINOLOGIE CHAPITRE 1 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRAL 19 Module 3. Maturation et vulnérabilité Question n 36 I. COMPRENDRE LA PHYSIOPATHOLOGIE EN 6 POINTS 19 II. DIAGNOSTIC

Plus en détail

Métabolisme des acides aminés

Métabolisme des acides aminés Métabolisme des acides aminés Importance des acides aminés Sources d acides aminés Protéines alimentaires Dégradation des protéines Hydrolyse des protéines musculaires (jeûne) Synthèse endogène: acides

Plus en détail

Recommandations pour la prescription, la réalisation et l interprétation des examens de biologie médicale dans le cadre des intoxications graves

Recommandations pour la prescription, la réalisation et l interprétation des examens de biologie médicale dans le cadre des intoxications graves Recommandations pour la prescription, la réalisation et l interprétation des examens de biologie médicale dans le cadre des intoxications graves Vincent Danel Pôle Urgences SAMU-SMUR & UFR de Pharmacie

Plus en détail

médicale et certification

médicale et certification Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé Mars 2011 SOMMAIRE Contexte L examen de biologie médicale... 3 La procédure de certification des établissements de santé... 3

Plus en détail

COMBINAISON DE 2 CATHINONES ET DE L ALCOOL UN SUICIDE RATÉ DU FAIT D EFFETS SECONDAIRES IMPRÉVUS F.AKNOUCHE 1*, E.GUIBERT 1, A.TESSIER 1, P.

COMBINAISON DE 2 CATHINONES ET DE L ALCOOL UN SUICIDE RATÉ DU FAIT D EFFETS SECONDAIRES IMPRÉVUS F.AKNOUCHE 1*, E.GUIBERT 1, A.TESSIER 1, P. COMBINAISON DE 2 CATHINONES ET DE L ALCOOL UN SUICIDE RATÉ DU FAIT D EFFETS SECONDAIRES IMPRÉVUS F.AKNOUCHE 1*, E.GUIBERT 1, A.TESSIER 1, P.KINTZ 2 1 laboratoire BARLA, Antibes 2 X-Pertise, Mittelhausbergen

Plus en détail

Dosage des acides aminés plasmatiques Etapes préanalytiques Etude multicentrique

Dosage des acides aminés plasmatiques Etapes préanalytiques Etude multicentrique Dosage des acides aminés plasmatiques Etapes préanalytiques Etude multicentrique Angers : Gilles Simard Caen : Marie-Hélène Read Clermont-Ferrand : Régine Quinard Lille : Gilbert Briand Lyon : Cécile Acquaviva,

Plus en détail

MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ANEMIE FERRIPRIVE DE LA FEMME ENCEINTE. Pr. Gérard DINE Département EMV Centrale Paris Laboratoire Hématologie CH Troyes

MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ANEMIE FERRIPRIVE DE LA FEMME ENCEINTE. Pr. Gérard DINE Département EMV Centrale Paris Laboratoire Hématologie CH Troyes MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ANEMIE FERRIPRIVE DE LA FEMME ENCEINTE Pr. Gérard DINE Département EMV Centrale Paris Laboratoire Hématologie CH Troyes Métabolisme du fer choix des marqueurs Que doit-on mesurer

Plus en détail

SYMPTOMATOLOGIE DES URINES

SYMPTOMATOLOGIE DES URINES SYMPTOMATOLOGIE DES URINES OBJECTIFS SPECIFIQUES : A la fin du cours les étudiants de l année commun (infirmier ou sage femme) devront être capable de : 1- Décrire la physiologie de système urinaire 2-

Plus en détail

ELIMINATION DES MEDICAMENTS

ELIMINATION DES MEDICAMENTS Faculté de Médecine Département de Médecine Module de pharmacologie générale Dr. Guergouri F.Z ELIMINATION DES MEDICAMENTS I- Introduction : Les médicaments et leurs métabolites s'éliminent essentiellement

Plus en détail

30/10/2012 ARLIN PACA /

30/10/2012 ARLIN PACA / ARLIN PACA / 2012 1 1 Diagnostic biologique et clinique difficile à faire. A l origine d un tiers de toutes les affections respiratoires des voies aériennes supérieures ARLIN PACA / 2012 2 2 Par culture

Plus en détail

Traitements par les très hautes pressions

Traitements par les très hautes pressions Traitements par les très hautes pressions 1 Les très hautes pressions sont utilisées pour améliorer la conservation des produits sensibles aux traitements thermiques. Ces traitements lorsqu ils sont appliqués

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Dépistage néonatal : hypothyroïdie (TSH) hyperplasie des surrénales (17 OH-progestérone) phénylcétonurie (phénylalanine) Dépistage

Plus en détail

De la création d un groupe de travail aux recommandations HAS : l implication de la SFBC

De la création d un groupe de travail aux recommandations HAS : l implication de la SFBC Ann Biol Clin 2011 ; 69 (5) : 508-12 De la création d un groupe de travail aux recommandations HAS : l implication de la SFBC Roselyne Garnotel Secrétaire générale de la SFBC Deux biologistes ayant chacune

Plus en détail

Bilan de l enquête de pratique réalisée en février 2014

Bilan de l enquête de pratique réalisée en février 2014 Bilan de l enquête de pratique réalisée en février 2014 Travail préliminaire à la révision des recommandations pré-analytiques en hémostase du GEHT Bénédicte Delahousse, Claire Flaujac et Marie-Françoise

Plus en détail

CINETIQUE ET CATALYSE

CINETIQUE ET CATALYSE Physique, Chapitre 3 CINETIQUE ET CATALYSE Terminale S I REACTION RAPIDE OU LENTE? 1) Durée d une réaction chimique La durée d une réaction chimique est la durée nécessaire pour que le système chimique

Plus en détail