Prix innovation. en santé et sécurité du travail 2005 Région du Saguenay Lac-Saint-Jean

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prix innovation. en santé et sécurité du travail 2005 Région du Saguenay Lac-Saint-Jean"

Transcription

1 Prix innovation en santé et sécurité du travail 2005 Région du Saguenay Lac-Saint-Jean

2 Collaboration Conception et rédaction : Collaboration spéciale : Production : Relecture : Coordination : Infographie : Suivi d impression : Louis Brault, CSST Direction régionale de la Mauricie et du Centre-du-Québec De la Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean, CSST : Christian Fortin, Denis Grenon, Jean Hébert, Martine Lavoie, Guy Maltais, Clément Munger, Frédéric Potvin, Carolyne Savard, Dominic Simard, Martin St-Gelais, Swann Thibault Direction des communications CSST Lisette Légaré, CSST Direction des communications Marie-Julie Morin, CSST Direction des communications Daniel Lepage Lise G. Tremblay, CSST Direction des communications Préimpression et impression : Imprimerie de la CSST L appellation Prix reconnaissance en santé et sécurité du travail, utilisée depuis 2001, a été changée pour Prix innovation en santé et sécurité du travail. Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 ISBN

3 Mot de la directrice Je suis heureuse de vous accueillir au 21 e Colloque en santé et sécurité du travail de la région du Saguenay Lac- Saint-Jean Chibougamau Chapais et de rendre hommage aux participants et aux lauréats des Prix innovation en santé et sécurité du travail. Il s agit de la deuxième édition de ce concours annuel dans notre région. Ce concours récompense ceux et celles qui ont développé des innovations ayant un impact sur la prévention et la sécurité du travail. Il vise Gabrielle Landry, à éveiller dans les entreprises un sentiment directrice régionale de fierté à l égard des réalisations qui vont dans ce sens et à inciter les divers milieux à échanger leurs «bons coups». Je me réjouis de constater qu il y a de plus en plus de travailleurs et d employeurs qui s intéressent à cette réalité du monde du travail et qui recherchent de nouvelles façons de prévenir les maladies professionnelles et les accidents du travail. Faire de la prévention, c est aussi partager l expertise et les idées. Ce recueil vous présente aujourd hui les 12 réalisations soumises cette année au jury régional des Prix innovation. Je sais qu il y a de nombreuses autres innovations qui germent dans plusieurs entreprises du Saguenay Lac-Saint-Jean, et je compte sur vous pour nous les révéler lors de la prochaine édition. Gabrielle Landry Directrice régionale Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean, CSST 3

4 Prix innovation en santé et sécurité du travail 2005 Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean Membres du jury Michèle Bérubé Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur Affaires municipales (APSAM) Liette Gagnon Cégep de Jonquière Jocelyn Gauthier Travailleurs canadiens de l automobile, Québec Francine Leclerc La Mine Niobec Isabelle Leclerc Agence de santé et de services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean Dorothée Vallée CSST, Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean 4

5 Lauréat PME Dynamitage TCG (1993) inc. Travaux d injection pour la réfection des barrages Ville de Saguenay, arrondissement de Chicoutimi 50 travailleurs Téléphone : Bernard Vachon, ingénieur Camions-usines ergonomiques Unité d injection Dans les chantiers éloignés, les travailleurs affectés aux centrales à coulis qui font l injection de béton dans les fissures des parois sont exposés aux intempéries. Souvent, ils se retrouvent dans des abris temporaires, des conteneurs ou des boîtes de camion, qui ne sont pas ergonomiques et où ils sont incommodés par les poussières de ciment, le bruit (97 db), la chaleur et les émanations du générateur. À la demande des travailleurs, on décide de créer deux unités d injection autonomes adaptées à leurs besoins. Une équipe d employés est chargée de concevoir et de réaliser le projet comportant notamment : une boîte de camion à isolation thermique; une porte insonore et étanche isolant les génératrices; l installation permanente de la centrale à coulis; un ventilateur évacuant la poussière et un support pour les lourds sacs de ciment. Les opérateurs travaillent toujours à l abri. La réduction du niveau de bruit (84 db) leur évite le port de protecteurs auditifs. Les poussières et les émanations nocives sont éliminées. Les manutentions et les efforts physiques sont considérablement diminués puisque l opérateur n a plus à se pencher pour soulever des sacs de ciment de 40 kg. Coût de la réalisation : $ pour l aménagement des deux unités. Nombre de travailleurs visés par la réalisation : 40 5

6 Lauréat Grandes entreprises SFK Pâte SENC Fabrication de pâte kraft Saint-Félicien 360 travailleurs Téléphone : Jérôme Laprise, surintendant sécurité Enrouleur-dérouleur pour le remplacement des courroies des convoyeurs L enrouleur est muni de protecteurs empêchant l accès aux pièces mobiles. On remplace les courroies de nombreux convoyeurs dans la cour de l usine. On doit d abord couper la courroie pouvant atteindre 275 m, puis la retirer du convoyeur à l aide de la chargeuse qui, pour y arriver, traverse complètement la cour de l usine. Il y a des risques d accidents puisque plusieurs véhicules y circulent. Par la suite, deux travailleurs découpent la courroie, au sol, en sections de 10 mètres qu ils doivent rouler pour en disposer ultérieurement. Ces manipulations les exposent à des troubles musculo-squelettiques. Dominique Boudreault, un mécanicien d entretien, développe l idée d un dispositif mobile qui faciliterait le remplacement des courroies; l employeur lui en confie la réalisation. Le dispositif est composé de deux axes rotatifs dont un, l enrouleur, permet de retirer la courroie usagée tout en l enroulant et dont l autre, le dérouleur, permet le déroulement de la courroie neuve sur le convoyeur. Les déplacements des travailleurs dans la cour se limitent donc aux seuls alentours de l enrouleur-dérouleur. La chargeuse déplace l équipement et les rouleaux. Le changement des courroies se fait dans des conditions beaucoup plus sécuritaires et nécessite beaucoup moins d efforts physiques. 6 Coût de la réalisation : Près de $ Nombre de travailleurs visés par la réalisation : 20

7 Lauréat Organismes publics Ville d Alma, section arénas 15 travailleurs Téléphone : Véronique Tremblay, conseillère en santé et sécurité et en ressources humaines Support pour l installation du couteau de la surfaceuse Chaque semaine durant la saison de hockey, deux employés doivent remplacer le couteau de L installation de la lame à l aide du support réduit considérablement les risques de coupures, les efforts et les postures contraignantes. la surfaceuse. Les travailleurs se plaignent des postures contraignantes pour le dos, des efforts physiques et des risques de coupures que cette tâche leur impose. La lame du couteau est située sous la surfaceuse, en angle par rapport au sol. Un travailleur, Serge Brassard, suggère l idée de construire un support qui faciliterait cette tâche. Il est donc mandaté pour le fabriquer. Monté sur une structure à roulettes, le support est muni d un cric permettant de l ajuster avec précision à la hauteur voulue. Il est en angle et peut s insérer dans celui que forme la lame avec le sol; il a également des guides qui sont alignés sur les perforations de la lame pour stabiliser la charge. Les travailleurs apprécient grandement cette innovation mise au point par un des leurs. En plus de leur faciliter la tâche, le support diminue de façon importante les risques de blessures. Coût de la réalisation : Environ 100 $, salaire et matériel compris. Nombre de travailleurs visés par la réalisation : 15 7

8 Candidature PME Chatel votre nettoyeur Services commerciaux Ville de Saguenay, arrondissement de Jonquière 9 travailleurs Téléphone : Claude Martel, directeur des opérations Appareil de nettoyage à sec réduisant l exposition au perchloroéthylène La porte du nouvel appareil de nettoyage ne peut s ouvrir tant qu il y a des contaminants dans le panier. Dans les services de nettoyage à sec, l inhalation des vapeurs provenant du perchloroéthylène, un agent nettoyant, représente un risque pour la santé des travailleurs. Ces vapeurs sont toxiques et cancérigènes. Sensibilisé au problème par des sessions d information, l employeur fait des recherches afin de remplacer son appareil de nettoyage par un équipement réduisant l exposition au contaminant. Il demande au CLSC de l assister dans sa démarche en faisant une étude environnementale, et il fait l achat d un nouveau type d appareil qu il installe en mai L étude du CSLC démontre que le nouvel appareil de nettoyage a permis de réduire l exposition au perchloroéthylène largement sous les valeurs permises par les règlements. C est une amélioration des conditions de travail et une meilleure protection de l environnement. Coût de la réalisation : Environ $ Nombre de travailleurs visés par la réalisation : L ensemble du personnel et la clientèle. 8

9 Candidature PME Coopérative agricole Grains d'or Métabetchouan Lac-à-la-Croix 16 travailleurs Téléphone : Gervais Laprise, superviseur Fiches d actions spécifiques pour l élaboration et l application du programme de prévention Les membres du comité de santé et de sécurité : Gervais Laprise, superviseur, Karina Fortin, secrétaire et responsable SST, et Claude Dufour, travailleur de la production. Dans la coopérative, les risques reliés à chacune des tâches ou à chacun des postes de travail ne sont pas systématiquement identifiés et les travailleurs ne les connaissent pas. Conseillé par sa mutuelle de prévention, le comité de santé et de sécurité de l établissement élabore des fiches pour identifier dans un premier temps les problèmes à résoudre, et dans un deuxième temps les actions à prendre pour y remédier. On y indique aussi comment assurer le suivi des actions entreprises. Les fiches sont exposées à la vue des travailleurs. Depuis l implantation de ce moyen de prévention, en juillet 2004, les travailleurs ont pris en charge plusieurs aspects de la sécurité du travail et on constate une meilleure communication entre les départements sur ce sujet. Nombre de travailleurs visés par la réalisation : Tout le personnel. 9

10 Candidature PME MST Éclaircies Précommerciales Entreprise forestière Alma 15 travailleurs Téléphone : Laval Maltais, directeur Sifflets d urgence pour les débroussailleurs Les débroussailleurs sont dispersés sur de vastes sites de travail. De plus, les bruits ambiants ne permettent pas toujours de faire entendre leur voix pour signaler leur présence ou pour demander de l aide en cas d urgence. En 2002, l employeur a l idée de fournir à deux travailleurs allergiques aux piqûres d insectes deux sifflets d urgence et deux épipènes. Depuis 2004, il distribue à tous les travailleurs des sifflets et il leur explique la façon de les utiliser judicieusement. Les travailleurs disposent maintenant d un moyen de communication supplémentaire pour obtenir de l aide rapidement. Coût de la réalisation : Environ 7 $ l unité. Nombre de travailleurs visés par la réalisation : 15 10

11 Candidature PME Onyx Industries inc. Nettoyage industriel Ville de Saguenay, arrondissement de Jonquière 60 travailleurs Téléphone : Patrick Henrichon, technicien en environnement Modifications du casque de sécurité Le nettoyage sous pression d eau des réservoirs ou des chaudières de récupération des usines est une opération qui provoque des bruines corrosives. Le casque à visière porté par les travailleurs qui exécutent cette tâche ne les protège pas efficacement contre les brûlures au cou et au visage que ces bruines peuvent causer. Afin de corriger la situation, le contremaître Benoît Roy propose au comité de santé et de sécurité d ajouter une bavette au casque ainsi qu un voile couvrant la nuque. On les confectionne avec un matériau protecteur. Les travailleurs du garage testent le casque tel qu il a été modifié et les résultats sont concluants. En mars 2005, les opérateurs commencent à porter le «nouveau» casque. Les travailleurs sont satisfaits du moyen qui a été trouvé pour solutionner le problème des bruines corrosives. Ils portent volontiers le nouvel équipement de protection qu ils trouvent efficace et confortable. Coût de la réalisation : Environ 40 $ l unité. Un travailleur porte le «nouveau» casque à visière. Nombre de travailleurs visés par la réalisation : Tous les opérateurs. 11

12 Candidature Grandes entreprises Abitibi-Consolidated, Camp Brodeuse Forêt et scieries Saint-Félicien 120 travailleurs Téléphone : Rémi Bouchard, surintendant général Dispositif pour déneiger les remorques des camions de bois L hiver, le nettoyage à la pelle des remorques cause des lésions professionnelles : chutes et glissades; blessures musculo-squelettiques; fatigue. Il fallait y voir d autant plus que la moyenne d âge des camionneurs est élevée et que la conduite impose de longues périodes d inactivité physique. Pour déneiger une remorque, le camionneur doit travailler intensivement pendant 15 à 20 minutes puisqu il déplace de à kg de neige, et ce, parfois jusqu à trois fois par jour. À la suite d un accident du travail, trois camionneurs proposent un dispositif éliminant cette tâche manuelle. Il s agit d une structure fixe à laquelle est accrochée une poutre horizontale qui balaie la remorque lorsque celle-ci passe en-dessous. On demande à une entreprise de la fabriquer. Le dispositif est mis en place le 31 janvier On constate une diminution des plaintes reliées au balayage des remorques et aucun événement ou blessure n a été rapporté. On compte installer ce dispositif dans quatre autres scieries de l entreprise, dans la région. Coût de la réalisation : $ Le dispositif de déneigement élimine les risques d accidents du travail dus au pelletage. 12 Nombre de travailleurs visés par la réalisation : 62

13 Candidature Organismes publics Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) du Saguenay Lac-St-Jean Roberval 700 travailleurs Téléphone : Martine Bouchard, chef en réadaptation Information et sensibilisation à la santé et à la sécurité du travail Les trois comités de santé et de sécurité de l établissement sont fusionnés pour ne former qu un seul comité. Ainsi, en réorganisant le volet prévention au CRDI, le rôle des représentants à la prévention devient plus important; on doit donc revaloriser leur travail. Par ailleurs, on éprouve des problèmes quant à l uniformisation et à la diffusion des informations sur les questions de prévention dans le réseau du CRDI (72 points de service). On crée, en mai 2004, un bulletin d information, Info-sst; en septembre 2004, on publie les premières fiches de prévention. Ces deux véhicules d information deviennent alors les outils de communication dont se servent les représentants à la prévention, lors des réunions bimestrielles des services. Le personnel manifestait le besoin d avoir de l information sur la santé et la sécurité du travail. Désormais, Info-sst y pourvoit et les fiches de prévention intéressent les travailleurs. Coût de la réalisation : Environ 100 $ par parution. L Inukshuk, un repère visuel pour le voyageur chez les Inuit, est le logo qui apparaît sur tous les documents du comité de santé et de sécurité. Nombre de travailleurs visés par la réalisation : Tout le personnel. 13

14 Candidature Organismes publics Centre de santé et de services sociaux Domaine-du-Roy Roberval travailleurs Téléphone : Pierrette Jolicœur, conseillère à la direction des soins infirmiers Modification du support à linge souillé Les travailleurs de la buanderie et le personnel soignant se plaignent de maux de dos causés par la manipulation des poches surchargées de linge souillé, surtout lors des bains, quand le linge est mouillé et encore plus difficile à manipuler. De plus, les poches de linge ont tendance à sortir de leur support et on doit souvent forcer pour les remettre en place. Le support à linge tel qu il était avant les modifications et tel qu il est maintenant. Ginette Pelletier, infirmière auxiliaire, propose l idée d insérer un panier qui limiterait le volume de linge contenu par le support. La couturière de l établissement ainsi que des clientèles participant à un projet de réinsertion sociale collaborent à la confection des paniers. Avec l accord du comité de santé et de sécurité, le chef d équipe et technicien Robert Bergeron propose d autres améliorations, dont la suivante : assembler deux supports pour leur assurer plus de stabilité. Les paniers contiennent autant de linge qu avant. 14 Les travailleurs se sont dits satisfaits des modifications qui ont été apportées au support à linge et trouvent qu il diminue les risques de lésions musculo-squelettiques. Il sera implanté dans l ensemble des établissements du Centre. Coût de la réalisation : Moins de 10 $ pour l adaptation d un support. Nombre de travailleurs visés par la réalisation : 126

15 Candidature Organismes publics Centre de la petite enfance La Souris Verte Ville de Saguenay, arrondissement de Jonquière 30 travailleurs Téléphone : Julie Laforte, conseillère pédagogique Intégration de l'escalier de la table à langer à un module de jeu L escalier de la table à langer est conçu pour prévenir les lésions musculo-squelettiques; il évite aux éducatrices d avoir à soulever les enfants au moment de les langer. Cependant, une éducatrice a failli se blesser en tentant de protéger d une chute un enfant nouvellement arrivé qu elle aidait à monter sur la table. On constate alors qu il est risqué d utiliser l escalier avec des enfants qui ne sont pas habitués à cet accessoire. La conseillère pédagogique suggère d intégrer l escalier à un module de jeu sécurisé. Une période d apprentissage permet aux poupons de développer la motricité nécessaire à l utilisation sécuritaire de l escalier, et ce, lors d activités normales. L exécution de la tâche est plus sécuritaire, tant pour les éducatrices que pour les enfants. Coût de la réalisation : Aucun Nombre de travailleurs visés par la réalisation : 6 Tout en jouant, les enfants s habituent à grimper dans l escalier. 15

16 Candidature Organismes publics Ville de Saguenay, arrondissement de Jonquière, atelier mécanique 115 travailleurs Téléphone : Hugues Audet, directeur adjoint à l équipement motorisé Crochets de sécurité retenant la lame d une niveleuse Sur certaines niveleuses, l attache pour retenir la lame latérale en position levée consiste en une Les crochets de sécurité empêchent la chute accidentelle de la lame latérale de la niveleuse. chaîne de sécurité mise en place manuellement par le conducteur. Si la chaîne n est pas en place et que le système hydraulique de la niveleuse fait défaut, la lame peut tomber et causer un accident. C est d ailleurs ce qui s est produit à deux reprises : une fois en sortant une niveleuse du garage, une autre fois en circulant sur la route. Par bonheur, personne n a été blessé. Les employés du garage proposent de souder sur la structure de chaque niveleuse deux crochets métalliques s emboîtant l un dans l autre. Ce dispositif de retenue permet de sécuriser la lame latérale en position levée sans avoir à descendre du véhicule ou à faire une opération manuelle. Désormais, on exige que le fabricant installe ces deux crochets dès l achat d une niveleuse neuve. Le nouveau dispositif simplifie la tâche des travailleurs tout en assurant une meilleure sécurité aux conducteurs ainsi qu au personnel qui fait la maintenance des équipements. 16 Coût de la réalisation : 400 $ Nombre de travailleurs visés par la réalisation : 200

17 PRIX INNOVATION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL Vous avez concrétisé une idée en une innovation améliorant la santé et la sécurité dans votre milieu de travail? Faites-la connaître en vous inscrivant au Prix innovation en santé et sécurité du travail, édition 2006! Tous les détails au

18 Merci aux commanditaires du 21 e Colloque en santé et sécurité du travail de la région du Saguenay Lac-St-Jean Chibougamau Chapais

19

20 Pour plus d information sur le Prix innovation : /prixinnovation Vous y trouverez : de l information sur le concours le formulaire d inscription les vidéos des lauréats des années précédentes le répertoire des réalisations retenues DC (05-08)

LAURÉATS ET FINALISTES BAS-SAINT-LAURENT. grandsprixsst.com

LAURÉATS ET FINALISTES BAS-SAINT-LAURENT. grandsprixsst.com LAURÉATS ET FINALISTES 2015 BAS-SAINT-LAURENT grandsprixsst.com Ce document est réalisé par la Direction régionale du Bas-Saint-Laurent, en collaboration avec la Direction des communications et des relations

Plus en détail

Région de L outaouais. LAURÉATS ET FINALISTEs. www.grandsprixsst.com

Région de L outaouais. LAURÉATS ET FINALISTEs. www.grandsprixsst.com 2014 Région de L outaouais LAURÉATS ET FINALISTEs www.grandsprixsst.com Ce document est réalisé par la Direction régionale de l Outaouais, en collaboration avec la Direction des communications et des relations

Plus en détail

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 PROGRAMME DE EN SANTÉ SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 Document préparé par : Comité de la santé et de la sécurité du travail Objectif : Éliminer à la source même les dangers pour la santé, la sécurité et

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DÉFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION La législation québécoise en matière de santé et de sécurité du travail est constituée

Plus en détail

Obligations des. employeurs sur. l organisation de la santé. et de la sécurité au. travail en milieu forestier

Obligations des. employeurs sur. l organisation de la santé. et de la sécurité au. travail en milieu forestier Obligations des employeurs sur l organisation de la santé et de la sécurité au travail en milieu forestier Par Valérie Lévesque, B.A.A, D.É.S.S Entrepreneure - Force D Plan de présentation Loi sur la santé

Plus en détail

Banalisation des risques = danger!

Banalisation des risques = danger! Banalisation des risques = danger! Claude Millette Conseiller en prévention Forum Santé et sécurité du travail Centre des congrès de Québec 24 avril 2013 Prévention des blessures - Association sectorielle

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

Le déneigement des véhicules lourds. transport

Le déneigement des véhicules lourds. transport Le déneigement des véhicules lourds transport TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

Collecte d ordures ménagères. Le choix d un camion avec bras assisté

Collecte d ordures ménagères. Le choix d un camion avec bras assisté Collecte d ordures ménagères Le choix d un camion avec bras assisté Mai 009 Cette fiche s adresse aux concepteurs-fabricants, aux acheteurs potentiels ainsi qu aux opérateurs de camions. Une étude 1 sur

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire La meilleure façon de ne pas tomber, c est de ne pas monter! sinon, voici deux façons de vous protéger. Statistiques Les statistiques

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Prévention des TMS par les acteurs de l entreprise : une intervention dans une usine de bonbons Julie Fontanals M.Sc., Ergonome, CSSS de la Haute-Yamaska Anick Truchon Coordonnatrice SST, Entreprise Allan

Plus en détail

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION FICHE TECHNIQUE #38 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION L efficacité en prévention passe inévitablement par l implication et la concertation

Plus en détail

Prix innovation. en santé et sécurité du travail 2005 Région de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

Prix innovation. en santé et sécurité du travail 2005 Région de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine Prix innovation en santé et sécurité du travail 2005 Région de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine Collaboration Conception et rédaction : Maxime Boucher Direction régionale de la Gaspésie et des Îles-de-la

Plus en détail

Absences : Madame Nathalie Blais, madame Nathalie Côté, monsieur Éric Renaud et madame Manon Tremblay, commissaires

Absences : Madame Nathalie Blais, madame Nathalie Côté, monsieur Éric Renaud et madame Manon Tremblay, commissaires PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN 16 e Séance (ordinaire) Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire du Lac- Saint-Jean tenue le 19

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 28 SCÉNARIOS D ACCIDENTS CHEZ LES POMPIERS RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉVENTION

FICHE TECHNIQUE # 28 SCÉNARIOS D ACCIDENTS CHEZ LES POMPIERS RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉVENTION FICHE TECHNIQUE # 28 SCÉNARIOS D ACCIDENTS CHEZ LES POMPIERS Cette fiche technique présente sept scénarios d accidents pour lesquels des recommandations relatives à la prévention sont formulées. Le choix

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES

AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES Service des ressources humaines Secteur santé et sécurité du travail Janvier 2007 Depuis plus de 15 ans, le Secteur

Plus en détail

Prix reconnaissance. Région de l Outaouais. en santé et sécurité du travail. www.csst.qc.ca

Prix reconnaissance. Région de l Outaouais. en santé et sécurité du travail. www.csst.qc.ca Prix reconnaissance en santé et sécurité du travail 2004 Région de l Outaouais www.csst.qc.ca Mot de la directrice C est avec fierté que la direction régionale de l Outaouais souligne, pour une troisième

Plus en détail

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS

2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh jgbjgbbs bbsghhhf ;y dpi LA GESTION DES TRAVAUX h jgbjgbjg hjkoop;y hlkjg gbjgbbsgh fhhj koop;y hlk bjgbjgb hlkj jgbbsghh koop;y op;y hfhhjko op;y hlkj gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop

Plus en détail

Région de valleyfield. LAURÉATS ET FINALISTEs. www.grandsprixsst.com

Région de valleyfield. LAURÉATS ET FINALISTEs. www.grandsprixsst.com 2015 Région de valleyfield LAURÉATS ET FINALISTEs www.grandsprixsst.com Ce document est réalisé par la Direction régionale de Valleyfield, en collaboration avec la Direction des communications et des relations

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public Ordre du jour La prévention à la ferme AGRI-VISION Journée Relève et établissement 22 janvier 2013 Luc Lefebvre, ing. inspecteur CSST La CSST en bref : un assureur public Les obligations légales en matière

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Le mécanicien Thomas S. (22 ans)* est chargé de remplacer une pièce sur une locomotive.

Plus en détail

Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête!

Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête! Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête! Historique État de la situation en 2008 Style de gestion : réactive La chance

Plus en détail

Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle

Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle Aubert Tremblay, CRHA Février 2012 Objets de la présentation Résultats : Comparaison des taux de cotisation 1999-2012 (Unité

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Perceuses à colonne

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Perceuses à colonne Identification de l équipement : Date: Perceuses à colonne A 4 2 1 3 Éléments d une perceuse 1 Bâti 2 Table 3 Outil 4 Mandrin 5 Levier 6 Système de fixation Dispositifs de sécurité A Bouton d arrêt d urgence

Plus en détail

Contrainte thermique Les effets sur le corps

Contrainte thermique Les effets sur le corps Un partenariat Contrainte thermique Les effets sur le corps La contrainte thermique, par la chaleur ou par le froid, enclenche des mécanismes physiologiques de régulation permettant au corps de maintenir

Plus en détail

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011 24 e colloque santé et sécurité au travail Abitibi-Témiscamingue 24 octobre 2012 La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Guylaine Bourque, ing. Rapport

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue MÉMENTO PRÉVENTION ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue Lors d un contrôle, si le taux d alcool par litre de sang est

Plus en détail

SÉANCE D AJOURNEMENT DU 2 JUILLET 2013 CONSEIL DES COMMISSAIRES

SÉANCE D AJOURNEMENT DU 2 JUILLET 2013 CONSEIL DES COMMISSAIRES N/Réf.: 141-02 SÉANCE D AJOURNEMENT DU 2 JUILLET 2013 CONSEIL DES COMMISSAIRES Province de Québec, Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, Comté Roberval Lac-Saint-Jean, PROCÈS-VERBAL de la séance d ajournement

Plus en détail

CALM 10 octobre 2013. Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval

CALM 10 octobre 2013. Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval Amélie Trudel APSAM CALM 10 octobre 2013 Geneviève Martin Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval Contenu de la présentation Présentation de l APSAM et des partenariats avec les associations

Plus en détail

Services santé et sécurité à la carte

Services santé et sécurité à la carte Services santé et sécurité à la carte Les Services Santé et sécurité du travail offrent des services à la carte aux membres de l AQCPE non membres de la Mutuelle de prévention des CPE. Sans bénéficier

Plus en détail

Ergonomie et. service de pneus >>>

Ergonomie et. service de pneus >>> Ergonomie et AMÉLIORER L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL service de pneus >>> DEPUIS PLUSIEURS MOIS, UN CONSEILLER D AUTO PRÉVENTION, UN ERGONOME DE LA CSST ET DES TRAVAILLEURS ET EMPLOYEURS DE CONCESSIONNAIRES

Plus en détail

Un partenariat innovant à destination des jeunes en formation dans la filière Bois en Région Nord-Pas de Calais

Un partenariat innovant à destination des jeunes en formation dans la filière Bois en Région Nord-Pas de Calais Dr Céline ABRAHAM Médecin du Travail Pôle Santé Travail Emmanuelle DUPUIS (toxicologue), Christophe LEVIEL (ergonome), Aline MAILLARD (chargée de projets), Virginie VERSCHELLE (Assistante Santé Travail)

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

La Fondation Élan en quelques questions

La Fondation Élan en quelques questions La Fondation Élan en quelques questions La Fondation Élan existe depuis quand? La Fondation Élan est née de la fusion de la Fondation Cardinal-Villeneuve et de la Fondation de l IRDPQ en septembre 2007.

Plus en détail

Région de valleyfield. LAURÉATS ET FINALISTEs. www.grandsprixsst.com

Région de valleyfield. LAURÉATS ET FINALISTEs. www.grandsprixsst.com 2014 Région de valleyfield LAURÉATS ET FINALISTEs www.grandsprixsst.com Ce document est réalisé par la Direction régionale de Valleyfield, en collaboration avec la Direction des communications et des relations

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

Commission scolaire de l Estuaire - 67 - CC-2015-05-19

Commission scolaire de l Estuaire - 67 - CC-2015-05-19 Commission scolaire de l Estuaire - 67 - CC-2015-05-19 CONSEIL DES COMMISSAIRES PROVINCE DE QUÉBEC LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires

Plus en détail

Notre dos est sollicité tous les jours. Que

Notre dos est sollicité tous les jours. Que 3 LA PRÉVENTION DES MAUX DE DOS : UNE DÉMARCHE STRUCTURÉE ET ORGANISÉE LA PRÉVENTION DES MAUX DE DOS : une démarche structurée et organisée N Notre dos est sollicité tous les jours. Que ce soit au travail

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Objectifs Permettre aux participants d apprendre : Comment obtenir des réponses le plus rapidement possible. Qui prend les décisions. Quelles

Plus en détail

Normes minimales de travail dans les centres de services à la clientèle

Normes minimales de travail dans les centres de services à la clientèle Normes minimales de travail dans les centres de services à la clientèle CONTEXTE Plus de 6 000 fonctionnaires fédéraux travaillent dans des centres de services à la clientèle, et la plupart sont membres

Plus en détail

Sont aussi présents M. Daniel Chabot, directeur général et greffier adjoint, et M me Isabelle Lemieux, trésorière.

Sont aussi présents M. Daniel Chabot, directeur général et greffier adjoint, et M me Isabelle Lemieux, trésorière. PROCÈS-VERBAL SÉANCE ORDINAIRE DU 19 MAI 2015 Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de La Pocatière, tenue au lieu habituel des réunions du conseil, le mardi 19 mai 2015,

Plus en détail

Mesures de santé sécurité au travail (MSST)

Mesures de santé sécurité au travail (MSST) Mesures de santé sécurité au travail (MSST) H Bienvenue Direction de sécurité Hospices-CHUV Organisation P. Rubin Directeur général adj. D. Willimann S. Toffel Secrétariat P. Kündig Directeur de la sécurité

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE-ROLLET

COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE-ROLLET COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE-ROLLET Procès-verbal de la réunion du conseil d établissement tenue mercredi le 25 février 2015 à 16 h au local D-103 PRÉSENTS

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage Identification de l équipement : Date: Meuleuses fixes et meuleuses portatives Poste de meulage Éléments du poste de meulage 1 Arbre 2 Flasques Meule 2 4 Tampons 5 Écrou 6 Porte-outil 1 7 Rodoir Équipements

Plus en détail

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes Connaissez-vous les dangers liés au chargement et au déchargement des bennes, conteneurs roulants

Plus en détail

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition Guide santé sécurité sur l orientation des nouveaux travailleurs Première édition Orientation des nouveaux travailleurs Objectif Portée Ce guide présente aux nouveaux travailleurs un survol des sujets

Plus en détail

Spécimen de jeu-questionnaire de sensibilisation

Spécimen de jeu-questionnaire de sensibilisation Nom : Date : Spécimen de jeu-questionnaire de sensibilisation Vous pouvez utiliser ce jeu-questionnaire pour évaluer les idées fausses que vous avez peut-être sur les personnes handicapées. Répondez aux

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE 19 mai 2015 À une séance régulière du conseil municipal tenue au lieu habituel des délibérations le mardi 19 mai 2015, à 20

Plus en détail

L entreprise se spécialise dans la vente, la location et l installation de systèmes d échafaudages tubulaires à rosettes, escaliers d accès, chute à

L entreprise se spécialise dans la vente, la location et l installation de systèmes d échafaudages tubulaires à rosettes, escaliers d accès, chute à L entreprise se spécialise dans la vente, la location et l installation de systèmes d échafaudages tubulaires à rosettes, escaliers d accès, chute à débris, filet de sécurité, étaiement (coffrage), abris

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

L entretien hivernal des routes : concilier protection de l environnement et sécurité routière

L entretien hivernal des routes : concilier protection de l environnement et sécurité routière L entretien hivernal des routes : concilier protection de l environnement et sécurité routière Audrée Perreault, ing. Naomie Gagnon, ing. jr. Frédéric Champagne, ing. Ministère des Transports du Québec

Plus en détail

édition Prévenir les troubles musculo-squelettiques chez les préposées aux chambres

édition Prévenir les troubles musculo-squelettiques chez les préposées aux chambres e édition Prévenir les troubles musculo-squelettiques chez les préposées aux chambres c1 Recherche et rédaction Lucie Geoffrion, inspectrice, CSST Lynn Lalonde, infirmière en santé au travail, CSSS Jeanne-Mance

Plus en détail

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux.

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux. TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON TABLE DES MATIÈRES PAGE TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON... 1 1 GÉNÉRALITÉS... 1 1.1 CONDITIONS GÉNÉRALES ET TRAVAUX CONNEXES... 1 1.2 DESCRIPTION DES

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

Plan d action. Travaux de creusement, d excavation et de tranchée. Travaux de creusement, en milieu municipal. Mars 2015

Plan d action. Travaux de creusement, d excavation et de tranchée. Travaux de creusement, en milieu municipal. Mars 2015 Plan d action Travaux de creusement, d excavation et de tranchée Travaux de creusement, d excavation et de en milieu municipal tranchée Mars 2015 Réalisation : Diane Côté Sylvie Poulin Révision 2015 :

Plus en détail

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07 (P)-RM-2006-07 Santé et sécurité au travail Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006 Amendement : Politique de santé et sécurité au travail 1. But de la politique La

Plus en détail

Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante

Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante Pourquoi prioriser la santé et la sécurité? Des facteurs humains Maintenir et garantir la sécurité et la santé des travailleurs Améliorer les relations

Plus en détail

Dispositif composé d une ceinture ou d un harnais qui empêche de

Dispositif composé d une ceinture ou d un harnais qui empêche de Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 7 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Mme Fabiola BERIZIKY Chargée d Etudes et de Développement AGEFIPH PACA CORSE Journée «Maintien dans l Emploi»

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention L entretien préventif des équipements Qui de mieux placé qu un spécialiste de l entretien automobile pour faire valoir les avantages d un entretien préventif? Celui-ci persuade

Plus en détail

Vers une prévention durable

Vers une prévention durable Vers une prévention durable Commission de la santé et de la sécurité du travail Mise à jour 2013 Plan d action de développement durable 2008-2015 Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles GL5 GLS5 Lève-personnes mobiles Lève-personnes mobile GL5 Les lève-personnes mobiles GL5 sont les alternatives au sol des appareils de levage fixés au plafond de la gamme de produits Guldmann. Depuis plus

Plus en détail

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST RÉPERTOIRE Sessions de formation SST L ASFETM est une association sectorielle paritaire (ASP) constituée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail et vouée à la prévention des accidents

Plus en détail

Audrey Thibeault, secrétaire-trésorière et directrice générale. Sous la présidence de Monsieur Michel Ringuette, maire.

Audrey Thibeault, secrétaire-trésorière et directrice générale. Sous la présidence de Monsieur Michel Ringuette, maire. Province de Québec M.R.C. du Fjord-du-Saguenay Municipalité Saint-Charles-de-Bourget PROCÈS-VERBAL Séance ordinaire du conseil de la municipalité de Saint-Charles-de-Bourget du 8 septembre 2015 à 19 h

Plus en détail

8235 Installatrice, installateur de pneus

8235 Installatrice, installateur de pneus Page 1 of 5 Secteur : 10 - Entretien d'équipement motorisé 8235 Installatrice, installateur de pneus M235 Champ d'application Autre(s) appellation (s) d'emploi La personne travaille dans un atelier spécialisé

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES atelier Février 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot)

SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot) CATALOGUE SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot) S RC-54 RC-64 RC-72 Ce support d'aluminium extrudé T-9 6063 possède une finition d'émail cuit à haute température. Le caoutchouc EPDM servant à la fabrication

Plus en détail

Travaux d égouts en voie d être terminés

Travaux d égouts en voie d être terminés Issoudun, Ensemble avec Fierté Bureau Municipal 314 rue Principale Tél. : 418-728-2006 Volume 8, Numéro 8 Juillet 2015 Travaux d égouts en voie d être terminés Chers citoyens, Notre réseau d égouts est

Plus en détail

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur :

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : La traversée de la rue à Montréal : Comment accroître le confort et la sécurité des piétons 10

Plus en détail

Monsieur le maire fait la lecture de l ordre du jour.

Monsieur le maire fait la lecture de l ordre du jour. Séance ordinaire du conseil de la municipalité de Saint-André tenue à l Hôtel de ville, le lundi 3 novembre 2014 à 19 h30. Sont présents à cette séance, Mesdames les conseillères Annie Desbiens et Marie-Andrée

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN. 80 e Séance (ordinaire)

PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN. 80 e Séance (ordinaire) PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN 80 e Séance (ordinaire) Procès-verbal de la séance ordinaire du comité exécutif du conseil des s de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean tenue

Plus en détail

www.csst.qc.ca /prixinnovation

www.csst.qc.ca /prixinnovation Pour plus d information sur le Prix innovation : www.csst.qc.ca /prixinnovation Vous y trouverez : de l information sur le concours le formulaire d inscription les vidéos des lauréats des années précédentes

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE»

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» COMMUNICATION RELATIVE AU CADRE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LA PREVENTION

Plus en détail

Le trio, un outil de gestion indispensable!

Le trio, un outil de gestion indispensable! Le trio, un outil de gestion indispensable! Relevé à la moyenne et à la grande entreprise Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca Le trio comporte : Le Relevé des prestations

Plus en détail

Boulanger. Du risque... à la prévention

Boulanger. Du risque... à la prévention Boulanger Du risque...... à la prévention Poussières de farine Une réalité professionnelle pour 130 000 boulangers! La farine est la première cause d allergie respiratoire professionnelle en France Vous

Plus en détail

Guide de l entrepreneur

Guide de l entrepreneur Guide de l entrepreneur Par le Service des terrains et bâtiments Mise à jour le 6 avril 2010 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Liste de distribution... 3 3 Généralité... 4 3.1 Informations

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2015-2017

PROGRAMME D ACTION 2015-2017 PROGRAMME D ACTION 2015-2017 PROGRAMME D ACTION 2015-2017 SOMMAIRE MISSION L APSSAP a été fondée en 1983 à la suite d une entente entre les représentants de l employeur et les représentants des travailleurs.

Plus en détail

OFFRE PROMOTIONNELLE D EXTENSION DE LA GARANTIE CONSTRUCTEUR

OFFRE PROMOTIONNELLE D EXTENSION DE LA GARANTIE CONSTRUCTEUR OFFRE PROMOTIONNELLE D EXTENSION DE LA GARANTIE CONSTRUCTEUR Politique d Extension de la Garantie Constructeur INDIAN MOTORCYCLE Moteur, transmission, électronique GARANTIE LIMITÉE INDIAN MOTORCYCLE Company,

Plus en détail

Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne

Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne agir ensemble Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne www.msaportesdebretagne.fr 2 Programme des actions SST OFFRE DE FORMATION D ans le cadre de sa

Plus en détail

Plans et devis. Opérations forestières 2010-2011 Appel de soumissions publiques. Secteur Teeples Municipalité de La Pêche

Plans et devis. Opérations forestières 2010-2011 Appel de soumissions publiques. Secteur Teeples Municipalité de La Pêche Plans et devis Opérations forestières 2010-2011 Appel de soumissions publiques Secteur Teeples Municipalité de La Pêche MRC des Collines-de-l Outaouais Octobre 2010 IDENTIFICATION DU PROJET Titre du projet

Plus en détail

Région du Saguenay Lac-Saint-Jean

Région du Saguenay Lac-Saint-Jean LAURÉATS ET FINALISTES 2015 Région du Saguenay Lac-Saint-Jean grandsprixsst.com Ce document est réalisé par la Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean, en collaboration avec la Direction des communications

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois Prévention des risques professionnels les métiers de la filière bois à la Réunion Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti 2 ème transformation du bois Metrag Ce livret m est offert par la

Plus en détail