II/ Actualité et intérêt des maladies infectieuses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "II/ Actualité et intérêt des maladies infectieuses"

Transcription

1 GENERALITES Reconnaître, comprendre, pour traiter! I/ Définitions Infection = manifestations cliniques et biologiques consécutives à la pénétration dans l'organisme d'agents pathogènes microscopiques et vivants. Agents pathogènes = bactéries, virus, parasites. Bactéries : donne des maladies bactériennes, infections. Virus : donne des viroses, infections. Parasites : donne des parasitoses, infestations. La détermination d'une maladie infectieuse est : soit directe (ex : le staphylocoque) : multiplication du germe soit indirecte : par des toxines. Toxi infection : tétanos, diphtérie sécrétions de toxines Intoxination ( = intoxication due à la toxine d'une bactérie): botulisme. Les maladies infectieuses peuvent être transmissible/ contagieuse (voie aérienne, digestive, IST,...) ou non ; ex : le tétanos n'est pas transmissible. Mycoses : champignons ; peuvent donner des septicémies (ex : le candida albicans), se retrouvent souvent chez les toxicomanes. II/ Actualité et intérêt des maladies infectieuses Depuis Pasteur : 1/6

2 pratiquement tous les agents pathogènes ont été identifiés l'épidémiologie (= étude des conditions de transmission) est précisée le diagnostic est assuré (surtout par une bonne connaissance des signes cliniques) la prophylaxie est codifiée (protocoles) les traitements ont progressé (ATB = AnTiBiotiques) Les maladies infectieuses se retrouvent principalement en pédiatrie. Pas de disparition brutale des maladies infectieuses : réveil épidermique, pathologies tropicale / exotique (ex : le paludisme). Nouvelles maladies : SIDA, SRAS (= Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), grippe aviaire,... III/ Aspects étiologiques des maladies infectieuses 1. Les agents pathogènes Bactéries (coques, bacilles) : maladies bactériennes. Virus : maladies virales / viroses. Parasites : maladies parasitaires / parasitoses. métazoaires = vers, helminthiases. Protozaires = protozooses (paludisme, toxoplasmose,...) champignons inférieurs = mycoses Rétrovirus : responsable du SIDA. 2. Le pouvoir pathogène des germes dépend : de leur virulence de leur toxicité de leur capacité de sécrétion d'enzymes de diffusion (pouvoir pathogène du germe) de leur pouvoir antigénique (antigènes microbiens, antigènes toxiniques) Anticorps anti microbiens anti toxiniques 3. L'origine des germes 3 notions : 2/6

3 notion d'habitat = l'homme malade l'homme sain, «porteur sain» le malade lui même = auto infection les animaux : zoonoses = maladies transmissible de l'animal à l'homme (ex : la rage), les «animaux hôtes» intermédiaires le milieu naturel (eau, terre,...) notion de réservoir de germes = réservoir de germes humains / animaux / telluriques (terre) cas sporadiques (cas d'une maladie infectieuse isolée) cas endémiques (plusieurs cas de la même maladie infectieuse mais n'ayant pas de liens) cas épidémiques (une épidémie au niveau mondial est une pandémie) produits virulents variés = salive, sécrétions rhino pharyngée expectorations, selles urines, lésions cutanéo muqueuses Les modes de transmissions des maladies infectieuses Transmission directe : inter humaine de l'animal à l'homme (zoonose) Transmission indirecte, par : l'eau les aliments les poussières les objets Les portes d'entrées des germes Voies : rhino pharyngée, digestive, génitale, cutanée,... IV/ Aspects physio- pathologiques de l'infection étude des réactions de l'organisme à l'agression infectieuse 3/6

4 à l'agression infectieuse, nombreuses réactions de l'organisme : clinique, humorale, tissulaire, cellulaire,... ces réactions sont : non spécifique (= commune à toutes les infections) / spécifique (= adapté à l'agresseur) 1) Les réactions non spécifique Cellulaires : réaction inflammatoire, diapédèse, phagocytose Humorales : NFS : leucocytose et polynucléose neutrophile dans les maladies bactériennes ; leucopénie et lymphocytose relative dans les infections virales ; mononucléose, éosinophilie (vers), plasmocytose (rubéole),... Bilan inflammatoire : PCR, non spécifique Réactions neuro endocriniennes 2) Les réactions spécifique Anticorps humoraux : sécrétion d'ac nature des Ac (il existe différents types d'ac = IgG, IgA, IgM,...) = précipitation, agglutinines, antitoxines, bactériolysines, fixant le complément,... dynamique des Ac variété des Ac... V/ Aspects infectieuses cliniques et évolutifs des maladies 1. Evolution des maladies infectieuses Incubation : période entre le contact contaminant et le début de la maladie (absence de symptômes) ; ex : varicelle = 14j, comme la rubéole et la rougeole (incubation + invasion) ; scarlatine = 4j ; oreillon = 21j ; hépatite A = +/ 30j ; hépatite B = 90j et hépatite C = 6 semaines. Invasion : début de la maladie infectieuse ; souvent les symptômes sont : fièvre, douleurs (céphalées, lombalgies, myalgies,...), frissons,... Cette période peut passer inaperçue et à une durée différente ; ex : le 4/6

5 tétanos = invasion et incubation variable. Période d'état : présence de tous les signes de la maladie infectieuse, ex : infection locale, loco régionale (réaction lymphatique), septicémie. Formes cliniques : selon l'intensité selon la localisation ou la manifestation (ex : la mononucléose infectieuse = angine, ganglions, splénomégalie ou petite rate, fièvre et très souvent une atteinte hépatique) infection de sortie 2. Terminaison de l'infection En dehors de l'évolution mortelle, l'organisme peut sortir de l'infection : soit, non modifié = guéri, rechute (la maladie n'est pas terminée, mais reprise clinique et / ou biologique), récidive soit, modifié = allergie soit, immunisé = impossibilité de refaire la même maladie Immunité dans les maladies infectieuses : naturelle (peu fréquente) acquise : active (après avoir fait la maladie infectieuse, après une vaccination) passive acquise par la mère pour le nouveau né Variations de l'immunité selon l'âge,... Allergie et immunité ; ex : BCG (développement d'ac tissulaire). VI/ Diagnostic des maladies infectieuses 1. Le diagnostic clinique +++ Interrogatoire : identité du patient, âge, profession,... ATCD infectieux, vaccinations, séjours outre mer, histoire de la maladie = modalités de la contamination, temps d'incubation,... signes généraux = fièvre, pouls, asthénie, amaigrissement,... signes fonctionnels, sont souvent subjectifs ; ils marquent la 5/6

6 souffrance d'une fonction = vomissements, douleurs, Examen physique complet (sur un patient allongé / signes objectifs( : revêtement cutané, muqueuses appareil hématopoïétique (foie, rate) et abdomen appareils respiratoire, cardio vasculaire, urinaire, génital appareil locomoteur et système nerveux 2. Le diagnostic biologique Examens d'orientation : hémogramme syndrome inflammatoire explorations fonctionnelles... Examens plus spécifiques : recherche du germe dans : le sang (hémoculture), le L.C.R, le pharynx, les selles (coproculture), les urines (ECBU), les crachats, lésions cutanées, muqueuses,... examens sérologique : recherche d'ac tests cutanés d'allergie 6/6

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION Les infections. I : MECANISME DES S Les infections sont les compagnes constantes et parfois fatales de notre vie ;leur importance vient du fait qu elles sont fréquentes, parfois graves ou épidémiques avec

Plus en détail

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui L infection 1 Définitions L infection = tous les processus biologiques qui caractérisent l'interaction entre l'hôte et le microorganisme agresseur (les microorganismes entrent et se multiplient dans les

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

La chaîne de transmission des micro-organismes

La chaîne de transmission des micro-organismes Les agents infectieux Les agents infectieux conventionnels (ATC) La chaîne de des micro-s Les bactéries Les virus les champignons microscopiques Les parasites IADE-Octobre 2011 1 Les agents transmissibles

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 172 - Avril 2017 SOMMAIRE Les maladies infectieuses infantiles 1. Les maladies à éviction des collectivités p 2 2. Les fiches Grand Public p 4 3. Test de lecture p 5 Le mot de

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL

LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL LES RISQUES BIOLOGIQUES EN MILIEU PROFESSIONNEL I/ GENERALITES : Les risques biologiques sont liés à l exposition à des agents biologiques en milieu de travail. Les agents biologiques sont présents dans

Plus en détail

MODULE 6 HYGIENE. Microbiologie et Immunité AP 2014 ER MAJ CJ

MODULE 6 HYGIENE. Microbiologie et Immunité AP 2014 ER MAJ CJ MODULE 6 HYGIENE Microbiologie et Immunité AP 2014 ER MAJ CJ Historique: Hygiène hospitalière 1846: Semmelweis (obstétricien autrichien) : importance du lavage de mains 1860: Pasteur ( biologiste): découverte

Plus en détail

La Sérothérapie. CANTINOL Marika GAMESS Livia GETA Kathryn FREDERIC Célia NIJEANT Jessica VALEY Anais Marie VALLERAY Pauline WILLIAM Wivina

La Sérothérapie. CANTINOL Marika GAMESS Livia GETA Kathryn FREDERIC Célia NIJEANT Jessica VALEY Anais Marie VALLERAY Pauline WILLIAM Wivina La Sérothérapie CANTINOL Marika GAMESS Livia GETA Kathryn FREDERIC Célia NIJEANT Jessica VALEY Anais Marie VALLERAY Pauline WILLIAM Wivina PLAN 1. Définition 2. Différents types de sérum 3. Indications

Plus en détail

I. Vocabulaire. Anticorps : substances sériques spécifiques produites en réponses à la présence d antigènes dans l organisme.

I. Vocabulaire. Anticorps : substances sériques spécifiques produites en réponses à la présence d antigènes dans l organisme. Ifsi Croix Rouge LAVAl 2008-01-10 Module Infectieux 1. Vocabulaire lié à l'immunité I. Vocabulaire Anaphylaxie Augmentation de la sensibilité de l'organisme à une substance étrangère, survenant après un

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les déclarations de médecin et de laboratoire 1

Ordonnance du DFI sur les déclarations de médecin et de laboratoire 1 Ordonnance du DFI sur les déclarations de médecin et de laboratoire 1 du 13 janvier 1999 (Etat le 30 décembre 2003) Le Département fédéral de l intérieur, vu l art. 3, al. 3, de l ordonnance du 13 janvier

Plus en détail

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours VACCINATIONS Amboise, le 10 septembre 2012 Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours Historique Première vaccination humaine avec un virus atténué : contre la rage en juillet 1885

Plus en détail

UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME

UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME UNE ÉRUPTION MORBILLIFORME Société de Franche Comté de Médecine: le 16/12/10 C. Laresche, Dr A.S. Dupond Faucher Jeune fille de 16 ans Pas d ATCD mis à part une allergie au paracétamol HDLM: Hyperthermie

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Introduction Les risques biologiques et sanitaires professionnels peuvent

Plus en détail

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov Virus Virus HIV IFMT-MS-Nov.2005 1 Qu est ce qu un virus? les micro-organismes agents des maladies sont classés en 4 types de / taille décroissante : parasites certains visibles à l œil nu champignons

Plus en détail

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Information du 25.09.2015 Catherine Lazor-Blanchet Giorgio Zanetti Service de Médecine Préventive Hospitalière Pourquoi un plan

Plus en détail

COMMENSALISME ET INFECTION

COMMENSALISME ET INFECTION COMMENSALISME ET INFECTION I -Les réservoirs bactériens L environnement Bactéries saprophytes L homme, les animaux Bactéries commensales 1 - Flore environnementale Réservoir de micro-organisme : Eau Surface

Plus en détail

Incidence des maladies

Incidence des maladies Incidence des maladies Les vaccins ont contribué à la réduction spectaculaire du nombre de personnes malades et de décès provoqués par ces microbes ou virus. L effort vaccinal doit être maintenu afin d

Plus en détail

13 L infection. A- Les causes de l infection. Les agents responsables de l infection sont les agents pathogènes. Exemples d agents pathogènes

13 L infection. A- Les causes de l infection. Les agents responsables de l infection sont les agents pathogènes. Exemples d agents pathogènes 13 L infection Les agents pathogènes (virus, bactéries, champignons) susceptibles de provoquer des maladies se heurtent à de nombreux obstacles : on parle de défenses immunitaires. Le système immunitaire

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Introduction Les risques biologiques et sanitaires professionnels peuvent

Plus en détail

Objectifs. Connaître les moyens et mécanismes de l immunité naturelle.

Objectifs. Connaître les moyens et mécanismes de l immunité naturelle. Objectifs Immunité anti-infectieuse Connaître les moyens et mécanismes de l immunité naturelle. Connaître les structures antigéniques des MO responsables de l activation des cellules immunes. Connaître

Plus en détail

LE ROLE DE L INFIRMIER(E) EN LIEN AVEC LES EXAMENS DE LABORATOIRE LES EXAMENS COMPLEMENTAIRES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE

LE ROLE DE L INFIRMIER(E) EN LIEN AVEC LES EXAMENS DE LABORATOIRE LES EXAMENS COMPLEMENTAIRES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE LE ROLE DE L INFIRMIER(E) EN LIEN AVEC LES EXAMENS DE LABORATOIRE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE Connaître le rôle infirmier dans la réalisation De l hémoculture De la ponction lombaire Savoir les normes des

Plus en détail

LA VACCINATION. UE Processus inflammatoires et infectieux ASSELIE BAJAL CARNIER CAVALIER CHALBOT EGA LOUTOBY NALLAMOUTOU NANCY - SERALINE

LA VACCINATION. UE Processus inflammatoires et infectieux ASSELIE BAJAL CARNIER CAVALIER CHALBOT EGA LOUTOBY NALLAMOUTOU NANCY - SERALINE LA VACCINATION UE 2.5 - Processus inflammatoires et infectieux ASSELIE BAJAL CARNIER CAVALIER CHALBOT EGA LOUTOBY NALLAMOUTOU NANCY - SERALINE PLAN 1. Définition 2. Cadre législatif 3. Différents types

Plus en détail

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Dr. Khaled El Chehadeh Adresse du site : www.docvadis.fr/khaled.elchehadeh Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire

Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire 818.141.11 du 13 janvier 1999 (Etat le 9 juillet 2002) Le Département fédéral de l intérieur, vu l art. 3, al. 3, de l ordonnance du 13 janvier

Plus en détail

Grippe. Cours du IFSI Hélène GUILLOT- CCA maladies infectieuses et tropicales GHPS

Grippe. Cours du IFSI Hélène GUILLOT- CCA maladies infectieuses et tropicales GHPS Grippe Cours du IFSI Hélène GUILLOT- CCA maladies infectieuses et tropicales GHPS Généralités Maladie hautement transmissible Liée à un VIRUS (Myxovirus influenzae) 3 types : A, B, C A: sous-type HxNy

Plus en détail

Colonel Dominique GRANDJEAN Vétérinaire en Chef Service de Santé et de Secours Médical Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris

Colonel Dominique GRANDJEAN Vétérinaire en Chef Service de Santé et de Secours Médical Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris Colonel Dominique GRANDJEAN Vétérinaire en Chef Service de Santé et de Secours Médical Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris N.R.«B».C. B Risque «B»iologique Naturel Risques biologiques : de quoi parlons

Plus en détail

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse Virologie Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse 06/09/2006 Qu est-ce qu un virus? Aspect fonctionnel : entité qui se caractérise par : un seul type d acide nucléique

Plus en détail

Maladies transmissibles Politique vaccinale. Marion ALBOUY-LLATY SF1 Janvier 2009

Maladies transmissibles Politique vaccinale. Marion ALBOUY-LLATY SF1 Janvier 2009 Maladies transmissibles Politique vaccinale Marion ALBOUY-LLATY SF1 Janvier 2009 1 Maladies infectieuses Pas de traitement (Hygiène, salubrité) puis Vaccins, ATB VIH Nouveaux agents infectieux 1970 «Fin

Plus en détail

ABORD DIAGNOSTIQUE ET CONDUITE A TENIR. Professeur Ch. RABAUD Lundi 26 Février 2007

ABORD DIAGNOSTIQUE ET CONDUITE A TENIR. Professeur Ch. RABAUD Lundi 26 Février 2007 ABORD DIAGNOSTIQUE ET CONDUITE A TENIR Professeur Ch. RABAUD Lundi 26 Février 2007 Définition Hyperthermie pathologique due au dérèglement du centre hypothalamique régulateur de la température, sous l

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I. Les maladies 1. Définition Une maladie est un dérèglement de l'état physiologique habituel d'un individu. La nosologie est la branche de la médecine qui étudie les caractères

Plus en détail

IFSI Quimper-Cornouaille Promotion Lundi 20 février 2006 Année Durée : 3 h 1 ère Année

IFSI Quimper-Cornouaille Promotion Lundi 20 février 2006 Année Durée : 3 h 1 ère Année IFSI Quimper-Cornouaille Promotion 2005-2008 Lundi 20 février 2006 Année 2005-2006 Durée : 3 h 1 ère Année EVALUATION CONTINUE DES CONNAISSANCES THEORIQUES ET APTITUDES CORRIGE DE L EVALUATION N 1 Notation

Plus en détail

Les risques biologiques

Les risques biologiques Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Les risques biologiques 65 rue Kepler BP 239 85006 La Roche-sur-Yon cedex Tél : 02 51 44 50 60 Fax : 02 51 37 00 66 www.maisondescommunes85.fr

Plus en détail

L : 76 : : : 13,5 : 88 ; : 22 : 72%, : 22%, : 6%. : : + 40,2 C,

L : 76 : : : 13,5 : 88 ; : 22 : 72%, : 22%, : 6%. : : + 40,2 C, Cas clinique n 1 Une jeune femme de 28 ans, héroïnomane avérée, est hospitalisée pour bilan, en raison d une toux tenace avec expectorations, céphalées rebelles, lésions de la peau, vomissements et diarrhées.

Plus en détail

Maladies infantiles. Dr Berlioz

Maladies infantiles. Dr Berlioz Maladies infantiles Dr Berlioz GENERALITES Les maladies contagieuses les plus fréquentes de l'enfant sont des maladies infectieuses le plus souvent dues à des virus et plus rarement à des bactéries. Ces

Plus en détail

Les outils biologiques pour l aide au diagnostic des états infectieux de l enfant

Les outils biologiques pour l aide au diagnostic des états infectieux de l enfant Les outils biologiques pour l aide au diagnostic des états infectieux de l enfant Dr Carine BROCARD Biologiste médical Laboratoire BIOCEANE LE HAVRE Journée des référents anti-infectieux 23 juin 2016 Rouen

Plus en détail

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN FÉVRIER 2008

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN FÉVRIER 2008 LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN FÉVRIER 2008 SOMMAIRE LA VACCINATION : LE POINT SUR LES CONNAISSANCES ACTUELLES 3-7 LES MALADIES : POURQUOI, COMMENT, QUAND SE

Plus en détail

Contre quelles maladies nos

Contre quelles maladies nos Fiche technique n 7 Contre quelles maladies nos chiens sont-ils vaccinés? La vaccination est une des armes les plus efficaces dans la lutte contre certaines maladies infectieuses. En matière de médecine

Plus en détail

Programme Séance Notion construite

Programme Séance Notion construite 1 2 Programme Séance Notion construite L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de microorganismes (bactéries et virus) issus de son environnement. Comment les microorganismes

Plus en détail

MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE

MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE DR D. HAOUCHINE MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE La capacité de survie d un individu immunocompétent au sein d un environnement microbien polymorphe provient du développement harmonieux et de la parfaite

Plus en détail

1/31/2017. Généralités sur l infection: Plan de la séquence: Etude de cas: Introduction: Statistiques sur les maladies infectieuses :

1/31/2017. Généralités sur l infection: Plan de la séquence: Etude de cas: Introduction: Statistiques sur les maladies infectieuses : Plan de la séquence: Etude de cas Introduction Statistiques sur les maladies infectieuses Les deux catégories d agents infectieux Généralités sur l infection: Les compétences de l AS Définitions CIDC IFAS

Plus en détail

prévention vaccinations La vaccination peut vous sauver la vie.

prévention vaccinations La vaccination peut vous sauver la vie. PS70252 Depliant vaccination 15/06/07 12:11 Page 1 en savoir plus BEH Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire www.invs.sante.fr Institut Pasteur www.pasteur.fr www.plateforme-sante.fr prévention vaccinations

Plus en détail

9. Maladies infectieuses des animaux causées par les microbes

9. Maladies infectieuses des animaux causées par les microbes 9. Maladies infectieuses des animaux causées par les microbes - Une maladie infectieuse est une maladie provoquée par la transmission d'un microorganisme pathogène: virus, bactérie, parasite, ou champignon.

Plus en détail

VACCINATIONS OBLIGATOIRES. (vaccin commun DTP) Activités concernées. Maladie Symptômes Transmission Ce que disent les textes.

VACCINATIONS OBLIGATOIRES. (vaccin commun DTP) Activités concernées. Maladie Symptômes Transmission Ce que disent les textes. VACCINATIONS Fiche pratique Version 0 Créé le 08/04/08 Dernière mise à jour : / Nb de pages : 5 OBLIGATOIRES Maladie Symptômes Transmission Ce que disent les textes DIPHTERIE TETANOS POLIOMYELITE HEPATITE

Plus en détail

Les avancées thérapeutiques 2006 dans le domaine des vaccins

Les avancées thérapeutiques 2006 dans le domaine des vaccins Les avancées thérapeutiques 2006 dans le domaine des vaccins Bertrand Alexandre Président du Comité Vaccins Leem 29 janvier 2007 1 Les vaccins : une contribution majeure à l éradication ou l atténuation

Plus en détail

LES VACCINATIONS et LA SEROTHERAPIE. 1 - Historique et définition

LES VACCINATIONS et LA SEROTHERAPIE. 1 - Historique et définition LES VACCINATIONS et LA SEROTHERAPIE Un grand nombre de maladies infectieuses entraînent une protection plus ou moins longue. D où la recherche de moyens pour obtenir une immunité artificielle sans encourir

Plus en détail

Santé Publique Maladies infectieuses et vaccination

Santé Publique Maladies infectieuses et vaccination Santé Publique Maladies infectieuses et vaccination Définitions Epidémie : Maladies infectieuses transmissibles qui se développent dans une région ou un pays et qui atteint un grand nombre d individu dans

Plus en détail

Les caliciviroses félines

Les caliciviroses félines Fiche technique n 2 2 ème édition Les caliciviroses félines Les calicivirus félins sont l une des causes du syndrome coryza* du chat, mais peuvent aussi être à l origine de symptômes trés variés. Etiologie*

Plus en détail

SOMMAIRE I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4

SOMMAIRE I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4 II - VACCINATIONS À CARACTÈRE OBLIGATOIRE DANS LE CADRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE...6 III - VACCINATIONS OBLIGATOIRES

Plus en détail

PROCESSUS INFLAMMATOIRES ET INFECTIEUX SYNTHESE

PROCESSUS INFLAMMATOIRES ET INFECTIEUX SYNTHESE PROCESSUS INFLAMMATOIRES ET INFECTIEUX SYNTHESE PROCESSUS : vient du latin «pro» et de «cessus» qui se traduit par aller de l avant. REACTION INFLAMMATOIRE : réponse d un tissu vivant à une agression,

Plus en détail

ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1)

ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1) Fièvres éruptives Éruption fébrile ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1) éléments éruptifs association topographie caractère prurigineux ou non caractères évolutifs Éruption fébrile ANALYSE SEMIOLOGIQUE (2) Contexte

Plus en détail

La fièvre boutonneuse méditerranéenne (FBM) Présenté par le Dr BOUHABEL Maamar Maître assistant en Maladies infectieuses / HMRU Constantine

La fièvre boutonneuse méditerranéenne (FBM) Présenté par le Dr BOUHABEL Maamar Maître assistant en Maladies infectieuses / HMRU Constantine La fièvre boutonneuse méditerranéenne (FBM) Présenté par le Dr BOUHABEL Maamar Maître assistant en Maladies infectieuses / HMRU Constantine Définition Entropozoonose due à Rickettsia Conorii, coccobacille

Plus en détail

Hépatites. a. Généralités et modes de transmission Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale

Hépatites. a. Généralités et modes de transmission Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale Hépatites I. Hépatites virales 1. Hépatite A Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale Icubation : 2 à 6 semaines Symptômes : asymptomatique dans 90% des cas.

Plus en détail

Fièvre hémorragique à virus Ebola (FH Ebola) D. Christmann Maladies Infectieuses et Tropicales

Fièvre hémorragique à virus Ebola (FH Ebola) D. Christmann Maladies Infectieuses et Tropicales Fièvre hémorragique à virus Ebola (FH Ebola) D. Christmann Maladies Infectieuses et Tropicales Fièvres hémorragiques Les virus Arenaviridae Bunyaviridae Flaviviridae Filoviridae Virus Ebola Virus Marburg

Plus en détail

TABLE DES MATIERES INTRODUCTIONGENERALE... 1

TABLE DES MATIERES INTRODUCTIONGENERALE... 1 TABLE DES MATIERES INTRODUCTIONGENERALE...... 1 Partie I : RAPPELS SUR LE SYSTEME IMMUNITAIR ET IMMUNODEPRESSION 1. PRESENTATION GENERALE DU SYSTEME IMMUNITAIRE.... 5 1.1. Les organes du système immunitaire......

Plus en détail

LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE

LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE Microorganisme (ancienne orthographe : micro-organisme) : être vivant trop petit pour être visible à l œil nu. C est aussi ce qu on peut appeler «microbe» dans le langage

Plus en détail

COQ O U Q E U L E U L C U HE H

COQ O U Q E U L E U L C U HE H COQUELUCHE Kouiad Belkadi. A Maladies Infectieuses et Tropicales CHU Oran COQUELUCHE-Définition La coqueluche est une maladie respiratoire bactérienne (toxi-infection)très infection)très contagieuse. La

Plus en détail

INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES BASSES. Recommandations et particularités de prise en charge en EHPAD

INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES BASSES. Recommandations et particularités de prise en charge en EHPAD INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES BASSES Recommandations et particularités de prise en charge en EHPAD Les infections respiratoires basses: Bronchite aiguë : - virale - dans un contexte épidémique - diagnostic

Plus en détail

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES 1 1. Rappel Définitions de l infection 2 Infection (1) Maladie d origine infectieuse Signes cliniques douleur au niveau du site d infection rougeur chaleur présence

Plus en détail

Sommaire. MALADIES INFECTIEUSES éruptives et non éruptives. Quelques définitions. Bulle : vésicule de grande taille, phlyctène

Sommaire. MALADIES INFECTIEUSES éruptives et non éruptives. Quelques définitions. Bulle : vésicule de grande taille, phlyctène Sommaire I. Principales lésions rencontrées MALADIES INFECTIEUSES éruptives et non éruptives II. Quelques définitions et mesures de santé publique III. Caractéristiques des principales maladies éruptives

Plus en détail

La vaccination. 5-6 mois. Oui si CSI Oui. Non Non Oui

La vaccination. 5-6 mois. Oui si CSI Oui. Non Non Oui La vaccination La vaccination permet de prévenir les maladies infectieuses chez nos animaux. Le principe repose sur l'activation d'une réponse immunitaire par l'administration d'antigène vivant/mort ou

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

[CAHIER MODULE MALADIES INFECTIEUSES]

[CAHIER MODULE MALADIES INFECTIEUSES] 4 Année FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE COMITE PEDAGOGIQUE MALADIES INFECTIEUSES [CAHIER MODULE MALADIES INFECTIEUSES] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives

Plus en détail

Cours organisation générale de la cellule

Cours organisation générale de la cellule Cours organisation générale de la cellule Médecine dentaire Dr A. DEKAR - MADOUI 2014-2015 III- Les virus / Acaryotes Objectifs 7 Connaitre les caractères généraux des virus & leurs composants moléculaires

Plus en détail

Leptospiroses. Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007

Leptospiroses. Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007 Leptospiroses Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007 Bactériologie Bactériologie Treponema (syphilis) Borellia (M. de Lyme) Spirochètes Leptospira (leptospirose) Bactériologie Taille 0,25 x 6-25 µm Caractéristiques

Plus en détail

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE ADENOVIRUS 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique Juin 2008 EN MILIEU AMBULATOIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ Développé par la Direction de santé publique Index Coqueluche 2 Érythème infectieux ou 5 e maladie 3 Hépatite A 4 Hépatite

Plus en détail

Epidémiologie. Terrain du patient = élément majeur de pronostic et de prise en charge

Epidémiologie. Terrain du patient = élément majeur de pronostic et de prise en charge PNEUMOPATHIES 1 Epidémiologie Les pneumopathies communautaires sont des infections potentiellement grave (5 ème ou 6 ème cause de décès dans les pays industrialisés) 1 ère cause de décès d origine infectieuse

Plus en détail

HYGIENE HOSPITALIERE. Sept 2012

HYGIENE HOSPITALIERE. Sept 2012 HYGIENE HOSPITALIERE Sept 2012 PLAN Historique Définitions et généralités Rappel microbiologie Modes de transmissions Notions de résistance Facteurs de risque et prévention HISTORIQUE Historique Moyen-âge:

Plus en détail

MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE

MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE Direction Veille/Sécurité Sanitaire et Environnementale Département Veille et Alertes MISE AU POINT SUR LA ROUGEOLE La rougeole est surveillée par le réseau Sentinelles (Inserm U707) depuis 1985 et est

Plus en détail

Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR)

Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR) -définition : Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR) Maladie infectieuse, touche les bv. Maladie virale causée par un Herpes virus bovin de type 1 (bo HV 1) -manifestation : atteinte des voies respiratoires

Plus en détail

La lutte contre les maladies infectieuses Un exemple d action de Santé Publique. Bakary TOUMANION Ph.D / Consultant et Formateur EHESP MALI

La lutte contre les maladies infectieuses Un exemple d action de Santé Publique. Bakary TOUMANION Ph.D / Consultant et Formateur EHESP MALI La lutte contre les maladies infectieuses Un exemple d action de Santé Publique 1 Notre démarche scientifique Observer les faits Analyser et Agir pour changer 2 Introduction Au début du xxè siécle, même

Plus en détail

PRÉVENTION SANTÉ. vacciner c est protéger, vacciner c est sauver

PRÉVENTION SANTÉ. vacciner c est protéger, vacciner c est sauver Vous êtes collégien ou lycéen, dans ce CD vous pourrez, à partir d une recherche personnelle ou de groupe, ou sur un projet ou un travail personnel encadré, trouver : des situations vécues, des résultats

Plus en détail

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR)

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée.

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée. Thème 3A : le maintien de l intégrité de l organisme. Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules. Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les déclarations de médecin et de laboratoire

Ordonnance du DFI sur les déclarations de médecin et de laboratoire Ordonnance du DFI sur les déclarations de médecin et de laboratoire Modification du 28 novembre 2008 Le Département fédéral de l intérieur arrête: I Les annexes 1 à 4 de l ordonnance du DFI du 13 janvier

Plus en détail

Mononucleose infectieuse

Mononucleose infectieuse Mononucleose infectieuse Source de contamination Durée de la Population particulièrement Populations présentant un risque de gravité Mesures à prendre dans la Virus Epstein-Barr L'homme malade!la salive

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

La vaccination chez le chien

La vaccination chez le chien La vaccination chez le chien Pourquoi devrais-je faire vacciner mon chiot? La vaccination est un élément important pour favoriser la santé et le bien-être à long terme de votre animal. En effet, les vaccins

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I/ Définition Mécanismes physiologique ; défendre l'organisme contre : certains agents pathogènes les substances étrangères ou anormales (micro organismes = bactérie, parasite, virus,...)

Plus en détail

Généralités. Bactéries à développement intracellulaire obligatoire

Généralités. Bactéries à développement intracellulaire obligatoire Chlamydia Généralités Bactéries à développement intracellulaire obligatoire = > Importance de l hypersensibilité retardée => Nécessité de cultures cellulaires pour les cultiver => Utilisation d antibiotiques

Plus en détail

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 N. Gonorrhoeae Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 Introduction Agent de la blennorragie, de la gonoccie ou encore gonorrhée Cocci à Gram

Plus en détail

Il existe plusieurs formes de bilharzioses les formes urogénitales et intestinales étant les plus fréquentes.

Il existe plusieurs formes de bilharzioses les formes urogénitales et intestinales étant les plus fréquentes. La bilharziose : je m informe sur la maladie Il n est plus rare de voir progresser en France les maladies parasitaires tropicales. Parmi elles, la bilharziose inquiète les autorités de santé après le diagnostic

Plus en détail

PREPARATION DU CONCOURS DE MAJORAT MALADIES TRANSMISSIBLES A DECLARATION OBLIGATOIRE

PREPARATION DU CONCOURS DE MAJORAT MALADIES TRANSMISSIBLES A DECLARATION OBLIGATOIRE PREPARATION DU CONCOURS DE MAJORAT MALADIES TRANSMISSIBLES A DECLARATION OBLIGATOIRE Dr Mohamed Hechmi BESBES Vice Président de la Société des Médecins Généralistes de Tunisie MARS 2016 Page2 LES MALADIES

Plus en détail

LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE. Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO

LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE. Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO ARRÊTÉ N 133 DU 30/12/2013, MODIFIANT ET COMPLÉTANT LA LISTE DES MDO Deux catégories selon le

Plus en détail

Module 7 : 073 RISQUES SANITAIRES TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES

Module 7 : 073 RISQUES SANITAIRES TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES Module 7 : 073 RISQUES SANITAIRES TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES Validé par le Dr Elleboode Épidémiologie - 6-800 TIAC/an en France, dont 70 % proviennent d une alimentation collective - Augmentation de

Plus en détail

Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme LA FIEVRE JAUNE. Recherches et travaux de lycéens

Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme LA FIEVRE JAUNE. Recherches et travaux de lycéens Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme La Méningite Le Sida LA FIEVRE JAUNE Recherches et travaux de lycéens Le Paludisme ou Les ravages de l Anophèle femelle

Plus en détail

MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE FIEVRES ERUPTIVES

MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE FIEVRES ERUPTIVES FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE DE RABAT Professeur Laïla EL HARIM - ROUDIES DEPARTEMENT DE PEDIATRIE SERVICE DE PEDIATRIE I MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE FIEVRES

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

LES VACCINS DU CHIEN

LES VACCINS DU CHIEN LES VACCINS DU CHIEN Quelles sont les maladies qui peuvent le toucher? Comment se transmettent-elles? Comment les reconnaître? Qui est le plus touché? Quels moyens de prévention permettent de le protéger?

Plus en détail

Le risque infectieux

Le risque infectieux Le risque infectieux I- Définitions Risque : probabilité de survenue d un événement indésirable causant un préjudice au patient, au soignant, au visiteur. Contamination : processus entraînant la présence

Plus en détail

Généralités. Nombreuses espèces commensales, certaines seulement sont pathogènes pour l Homme

Généralités. Nombreuses espèces commensales, certaines seulement sont pathogènes pour l Homme Mycoplasma Bactéries ubiquitaires, fragiles Classe des Mollicutes Généralités Dépourvues de paroi => Ne prennent pas la coloration de Gram => Résistance naturelle aux ß-lactamines Grande affinité pour

Plus en détail

«GRIPPE AVIAIRE» REUNION D INFORMATION. Informations à jour au 13 avril 2006

«GRIPPE AVIAIRE» REUNION D INFORMATION. Informations à jour au 13 avril 2006 «GRIPPE AVIAIRE» REUNION D INFORMATION Informations à jour au 13 avril 2006 «de l épizootie» «à la pandémie» le plan gouvernemental de prévention et de lutte les questions diverses «DE L ÉPIZOOTIE... À

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle RRH 2012 Dr DELHOMME Agent responsable : Virus Varicelle Zona (ou Varicelle Zoster Virus) Virus à ADN de la Famille Herpesviridae Réservoir

Plus en détail

Isolement Quelles conséquences pour le personnel soignant?

Isolement Quelles conséquences pour le personnel soignant? Isolement Quelles conséquences pour le personnel soignant? Responsabilités Code de Santé Publique Respect du secret (art. R.4127-4 du CSP) Obligation d information (art. R.4127-35du CSP) Soins consciencieux

Plus en détail

Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux

Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux! PLAN 1 Le risque infectieux A) Les micro-organismes organismes microscopiques très divers : les plus fréquents sont les bactéries et les virus

Plus en détail

Partie : Monde microbien et notre organisme

Partie : Monde microbien et notre organisme Partie : Monde microbien et notre organisme Quelles sont les relations qu entretient l être humain avec le monde microbien? Chapitre : Un contact permanent avec les microbes. Les microorganismes par leur

Plus en détail

Les virus à la limite du vivant

Les virus à la limite du vivant Les virus à la limite du vivant 1 PRÉSENTATION virus (biologie), micro-organisme constitué essentiellement d un acide nucléique entouré d une coque protéique, parasite intracellulaire obligatoire, souvent

Plus en détail

«Parasitologie Mycologie»

«Parasitologie Mycologie» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Parasitologie Mycologie» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Parasitologie Mycologie - Public cible : Troisième année Médecine

Plus en détail

Programme de microbiologie générale et appliquée

Programme de microbiologie générale et appliquée Programme de microbiologie générale et appliquée Connaissances Indicateurs d'évaluation 1. STRUCTURE ET MULTIPLICATION DES MICRO-ORGANISMES 1.1 Diversité du monde microbien : Algues, protozoaires, champignons

Plus en détail

La santé du chien. Les attentions particulières pour bien s'occuper de son chien. Les principales maladies du chien. Sommaire

La santé du chien. Les attentions particulières pour bien s'occuper de son chien. Les principales maladies du chien. Sommaire La santé du chien Les attentions particulières pour bien s'occuper de son chien L'élevage du Clos de Malguenac a préparé pour vous, et surtout pour que vous preniez soin de nos chiens, un guide qui vous

Plus en détail