CAMPAGNE DE COMMUNICATION «3+1/TUENDENI-KUMPALA»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAMPAGNE DE COMMUNICATION «3+1/TUENDENI-KUMPALA»"

Transcription

1 T E TI C V I L JUS EPUBLIQUE EMOCTIQUE U CONGO Ministère de la Santé Publique 1 Programme National de Lutte contre le Paludisme Guide de mise en œuvre de la campagne 3+1/Tuendeni PIX CMPGNE E COMMUNICTION «3+1/TUENENI-KUMPL» Page de garde (Insérer l'image d'une famille heureuse qui a affiché l'autocollant sur la porte de la maison) Insérer les armoiries de la C et logo de PNLP au bas de la page de garde Insérer les logos PMI, C-Change, POSNI à la dernière page EPUBLIQUE EMOCTIQUE U CONGO T E TI C V I L JUS PIX Ministère de la Santé Publique C-CHNGE COMMUNICTION FO CHNGE GUIE E MISE EN OEUVE Janvier 2012 C-CHNGE COMMUNICTION FO CHNGE Savoir pour GI GI pour protéger

2 In July 2011, FHI 360 acquired the programs, expertise and assets of E. FHI 360 is a nonprofit human development organization dedicated to improving lives in lasting ways by advancing integrated, locally driven solutions. Our staff includes experts in health, education, nutrition, environment, economic development, civil society, gender, youth, research and technology creating a unique mix of capabilities to address today s interrelated development challenges. FHI 360 serves more than 60 countries, all 50 U.S. states and all U.S. territories. Visit us at

3 Le présent guide de mise en œuvre est élaboré grâce au soutien financier de l'gence méricaine pour le éveloppement Internationale USI sous les termes de l'accord N. GPO Le contenu de ce guide de mise en oeuvre relève de la responsabilité du projet C-Change, conduit par FHI 360, et ne reflète pas nécessairement les points de vue de l'usi et du Gouvernement des Etats Unis d'mérique.

4 Table des matières bréviations Introduction Contexte et justification Problèmes comportementaux Quelques indicateurs clés Objectifs comportementaux Messages et publics cibles But du guide Zones d intervention urée de la campagne ctions essentielles à prendre pour lutter contre la malaria Etapes de la mise en œuvre de la campagne Plaidoyer auprès des autorités locales Constitution des comités de mobilisation communautaire ôles du comité de mobilisation communautaire telier de formation iffusion des messages Suivi des progrès réalisés et supervision Célébration à la fin de la campagne Partenaires de mise en œuvre nnexes nnexe 1 : Matériels éducatifs/promotionnels et équipements nnexe 2 : iplôme d accomplissement des actions essentielles pour lutter contre la malaria nnexe 3 : Certificat de mérite pour l agent de santé nnexe 4 : utocollant de protection contre la malaria nnexe 5 : Feuille de travail : liste des membres du comité de mobilisation communautaire nnexe 6 : genda de la formation des membres du comité de mobilisation communautaire nnexe 7 : Feuille de travail : conduire une visite à domicile nnexe 8 : genda de l installation du comité de mobilisation communautaire nnexe 9 : Canaux de communication et messages nnexe 10 : Feuille de travail : conduire une réunion de groupe nnexe 11 : calculer le score de la formation sanitaire nnexe 12 : calculer le score de l aire de santé nnexe 13 : calculer le score du village nnexe 14 : couverture des zones de santé par les radios partenaires nnexe 15: carte d accomplissement des actions essentielles

5 bréviations CT : rtemisinin-based combination therapy E : cademy for Educational evelopment S : ire de Santé SQ : rtesunate-modiaquine CC : Communauté Championne C-CHNGE : Communication for Change CCSC : Communication pour le Changement Social et de Comportement COES : Comité de éveloppement de l ire de Santé CPN : Consultation Pré Scolaire EPE : Education Par l Ecoute FHI 360 : Family Health International IC : International escue Committee IT : Infirmier Titulaire MIL : Moustiquaire Imprégnée d Insecticide à Longue durée d action MSH : Management Sciences for Health ONG : Organisation Non Gouvernementale OSC : Overseas Strategic Consulting C : épublique émocratique du Congo PMI : President s Malaria Initiative PNS : Plan National de éveloppement Sanitaire PNLP : Programme National de Lutte Contre le Paludisme POSNI : Projet de Santé Intégré USI : United States gency International for evelopment SP : Sulfadoxine Pyriméthamine TPI : Traitement Préventif Intermittent TV : Télévision ZS : Zone de Santé 4

6 I. introduction La C est résolument engagée vers l accès universel des populations à risque aux interventions et stratégies de traitement et prévention de la malaria. Pour atteindre rapidement une masse critique des populations couvertes en MIL, la C a opté pour l organisation des campagnes de distribution gratuite des MIL. En 2012, les campagnes de distribution gratuite des MIL seront organisées dans les provinces du Sud Kivu et Katanga avec l appui financier de la Banque Mondiale et PMI. La distribution gratuite des MIL est une grande opportunité pour accroître la disponibilité des MIL dans les ménages ainsi que la sensibilisation de la communauté pour l adoption des pratiques favorables au traitement et à la prévention du paludisme. C-CHNGE est un projet financé par l USI et est mis en œuvre en C depuis Mars 2009 par FHI 360 (ex E). C-CHNGE est un projet d appui technique spécialisé dans le domaine de communication pour le Changement Social et de Comportement (CCSC). Il a pour mission principale, de contribuer à l amélioration de la santé des populations congolaises, comme partie intégrante des efforts de développement durable et efficace. C-CHNGE /C poursuit trois objectifs principaux : - ssurer l appui institutionnel des partenaires Gouvernementaux et des organisations locales œuvrant dans le secteur des soins de santé primaires intégrés et dans l éducation de base; - enforcer les capacités des structures gouvernementales, des organisations locales et d autres partenaires du développement œuvrant dans le secteur des soins de santé primaires et dans l éducation de base, dans la planification, la mise en œuvre et la gestion des programmes CCSC, assurant ainsi des connaissances et des compétences locales soutenues ; - évelopper des outils et matériels éducatifs de qualité reposant sur des résultats et des expériences avérés. C-CHNGE utilise une approche combinée de communication interpersonnelle, de mobilisation communautaire et de plaidoyer. La lutte contre le paludisme est un des domaines de la santé que C-CHNGE/C appuie actuellement. Le Projet de Santé Intégré (POSNI) est un projet de 5 ans et mis en œuvre en C par le consortium MSH, OSC et IC. POSNI est financé par l USI pour apporter l appui au PNS de la C en ciblant les populations des 80 zones de santé vivant dans les provinces du Kasaï occidental, Kasaï oriental, Katanga et Sud Kivu. 5

7 Campagne «3 plus 1» La campagne est une intervention de communication pour le changement social et de comportement qui implique fortement les communautés dans la mobilisation communautaire pour la promotion de 3 pratiques clés au niveau des ménages et 1 pratique au niveau des centres de santé. Les 3 pratiques à promouvoir au niveau des ménages sont : 1. dormir sous la MIL chaque nuit, 2. aller au centre de santé dès l apparition de la fièvre 3. prendre la totalité de la dose d antipaludique prescrite par l agent de santé. L administration de 2 doses de SP pour le TPI, relevant de l agent de santé, est la pratique qui sera suivie au centre de santé. C est une campagne multimédia qui augmente le niveau des connaissances et améliore les pratiques des membres de la communauté en ce qui concerne la lutte contre la malaria. Campagne «Tuendeni-Kumpala» «Tuendeni-Kumpala» est une stratégie de communication mise en place par POSNI pour l'amélioration de la santé des familles congolaises ciblées par l'adoption des pratiques clés simples efficaces. Tuendeni (en Swahili) et Kumpala (en Tshiluba) sont deux mots qui se traduisent par se tenir la main et aller de l'avant ensemble Le Swahili et le Tshiluba sont deux langues nationales parlées dans les zones d'intervention du POSNI (les 2 Kasai, le Katanga, le Sud Kivu). insi cette stratégie s'appui essentiellement sur un accroissement de la mobilisation et participation communautaire pour l'adoption des comportements favorables à la sante et aussi sur un renforcement du partenariat entre la communauté et la structure de santé, charnière pour l'amélioration durable de la qualité de services, l'accroissement de la demande et l'utilisation des services. Pour ce faire cette stratégie utilise principalement les approches innovatrices de communication suivantes : «Communauté Championne(CC)», «Education par l'écoute (EPE)», «Messageries éducatives (SMS, PBX)» et Cercles d'écoute des messages diffusés par les radios communautaires. La campagne de communication pour la lutte contre la malaria constitue la première activité dans le cadre de cette stratégie globale. Comme qui dirai «llons de l'avant pour vaincre la malaria» Campagne «3+1/Tuendeni» C-CHNGE et POSNI sont deux partenaires de mise en œuvre de l initiative du président américain de lutte contre le paludisme (PMI). Ces partenaires se sont mis ensemble pour organiser cette campagne de communication pour appuyer la lutte contre le paludisme dans les zones de santé ciblées. Cette campagne de communication menée conjointement par les 2 organisations est ainsi dénommée : «Campagne 3+1/Tuendeni» 6

8 II. CONTEXTE ET JUSTIFICTION 2.1. Problèmes comportementaux L analyse faite dans le plan stratégique volet communication du PNLP, a identifié quelques comportements prioritaires à changer par axe d interventionde la lutte contre le paludisme en C. La campagne s attaquera principalement aux causes immédiates et sous jacentes de ces comportements en analysant les causes structurelles qui ne pourront être influencées que par des actions globales de développement de longue durée impliquant toutes les parties prenantes. Comportements à changer La plupart des chefs des ménages ne dorment pas sous la MIL ; La plupart des chefs des ménages ne font pas dormir les membres de leurs familles sous la MIL ; La plupart des chefs de ménages qui possèdent la MIL ne savent pas l installer correctement ; La plupart des membres de la communauté ne demandent pas aux ménages de dormir sous la MIL quand elle est disponible ; Les ONG, Leaders d opinion, etc., ne diffusent pas régulièremen t les messages sur l utilisation de la MIL aux membres de la communauté. xe d intervention Utilisation de la Moustiquaire Imprégnée d Insecticide (MIL) Traitement Préventif Intermittent chez la femme enceinte Obstacles Les membres de la communauté pensent que la MIL ne tue pas les moustiques Les membres de la communauté ont l impression d étouffer lorsqu ils dorment sous la MIL Les membresla de communauté ont un sentiment d un inconfort lié à la chaleur lorsqu ils dorment sous la MIL Incapacité des parents et des membres de famille à bien installer la MIL La plupart des femmes enceintes ne se rendent pas à la CPN à temps ; Certains prestataires des soins ne diffusent pas régulièrement les messages aux femmes enceintes sur l importance de la CPN et du TPI ; La plupart des femmes enceintes qui se rendent à la CPN ne complètent pas les deux doses de SP. 7 Le fait de croire qu on a l expérience des accouchements quand on a déjà accouché Les conseils de l entourage (belle mère, belle sœur)

9 La plupart des chefs des ménages ne maîtrisent pas les soins appropriés pour les membres de leurs familles en cas d apparition des signes du paludisme ; La plupart des chefs des ménages recourent à l auto médication et/ou aux traitements traditionnels ; Les membres de la communauté ne se rendent pas immédiatement aux sites des soins ou aux centres de santé dès l apparition des signes du paludisme ; Certains malades refusent de prendre l SQ à cause des effets indésirables. Traitement du Paludisme 8 découragent la femme enceinte à aller au centre de santé Le mari de la femme enceinte est indifférent et ne lui rappelle pas ses rendez-vous Le fait de ne pas avoir des nouveaux habits n encourage pas les femmes enceintes La femme a peur que la communauté sache qu elle est enceinte de peur qu elle avorte La désinformation des voisins (rumeurs sur les effets secondaires des médicaments) La tendance spontanée à l automédication Le recours au traitement traditionnel

10 2.2. Quelques indicateurs clés Selon l enquête MICS 3 conduite en 2010 en C, les indicateurs de paludisme se présentent de la manière suivante en ce qui concerne les provinces du Sud Kivu et de Katanga: Sud Kivu Katanga 50 36,1 36,3 33 Pourcentage d'enfants âgés de 059 mois ayant dormi sous une moustiquaire imprégnée durant la nuit précédant l enquête Province Pourcentage de ménages ayant au moins une moustiquaire imprégnée de longue durée Indicateurs Pourcentage des femmes enceintes ayant dormi sous une moustiquaire imprégnée durant la nuit précédant l enquête 56,6 35,2 Pourcentage d'enfants de 0-59 mois ayant eu de la fièvre au cours des deux semaines précédant l'enquête et qui ont reçu des antipaludéens 17,6 23,9 Pourcentage de femmes âgées de ans ayant eu une naissance au cours de deux années précédant l'enquête et qui ont bénéficié du traitement préventif intermittent (TPI) contre le paludisme durant la grossesse à n'importe quelle visite pour soins prénatals 14,8 20,2 Une enquête planifiée par C-Change, sera conduite au début de la campagne dans les zones de santé ciblée dans les provinces du Katanga et Sud Kivu pour générer les indicateurs de communication/comportementaux qui aideront à mieux fixer les objectifs de la campagne. la fin de la campagne, C-change conduira de nouveau une enquête pour mesurer la progression de principaux indicateurs qui permettront d apprécier les résultats de la campagne 3+1 Tuendeni. En attendant les résultats de cette enquête, cette campagne multimédia compte augmenter d au moins 10% le niveau de départ des indicateurs indiqués par l enquête MICS3 de

11 III. OBJECTIFS COMPOTEMENTUX 3.1. Utilisation de la Moustiquaire Imprégnée d Insecticide (MIL) a. u moins 60% des parents seront à mesure de bien installer une MIL b. u moins 60% des membres de famille seront à mesure de dormir chaque nuit sous la MIL c. u moins 60% des enfants de moins de 5 ans seront à mesure de dormir chaque nuit sous la MIL d. u moins 60% des femmes enceintes seront à mesure de dormir chaque nuit sous la MIL 3.2. Traitement préventif intermittent chez la femme enceinte a. u moins 50% des femmes enceintes iront au centre de santé dès l apparition des premiers mouvements de bébé b. u moins 20% des femmes enceintes recevront les 2 doses du médicament recommandé pour se protéger et protéger leur bébé contre la malaria durant leur grossesse 3.3. Traitement précoce de la malaria (fièvre) a. u moins 50% des parents/gardiens d enfants de la zone d intervention seront à mesure d emmener le malade au centre de santé le plus proche ou au site des soins communautaire endéans les 24 heures suivant l apparition de la fièvre. b. u moins 50% des personnes mises sous CT / SQ complètent leur traitement conformément au protocole national 10

12 xe d intervention Utilisation de la Moustiquaire Imprégnée d Insecticide (MIL) IV. MESSGES ET PUBLICS CIBLES Message ormez chaque nuit sous la MIL pour vous protéger contre la malaria Public cible Parents et membres de la famille Messages secondaires MIIL : 1. Faites dormir chaque nuit sous la MIL les membres de famille (surtout les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes) 2. Installer la moustiquaire imprégnée d insecticide* llez à la consultation prénatale au centre de santé dès l apparition des premiers mouvements de l enfant pour recevoir les 2 doses de médicament qui vous protègera contre la malaria 1. Emmenez l enfant de moins de 5 ans au centre de santé le plus proche ou au site des soins communautaires dès l apparition de la fièvre pour y recevoir le traitement qui va le guérir contre la malaria. 2. Prendre pendant trois jours la totalité de la dose d SQ donnée par l agent de santé pour guérir la malaria Traitement préventif intermittent chez la femme enceinte Traitement précoce de la malaria (fièvre) 3. Entretenir la MIL : a. éparer la MIL avec du fil et une aiguille pour empêcher les moustiques d entrer à travers les trous b. Laver la MIL avec de l eau et le savon de ménage. c. Ne pas utiliser les détergents ou l eau de javel. d. Faire sécher la MIL à l ombre et ne pas utiliser le fer à repasser * Installer une MIL englobe les étapes ci après : 1. laisser aérer la MIL à l ombre pendant 24heures 2. Chercher les points d'attache et les nouer avec du fil d'allonge 3. ttacher votre moustiquaire imprégnée : a. soit au plafond b. soit en utilisant un T de lit c. soit en fixant des tiges aux quatre coins du lit 4. anger les bords de la moustiquaire sous le matelas, sous la mousse ou sous la natte 11 Femmes enceintes/conjoints des femmes enceintes Parents/gardiens d enfants

13 V. BUT E CE GUIE Ce guide fournit aux personnes engagées dans la mobilisation communautaire les éléments essentiels pour la mise en œuvre des activités de la campagne pour le changement social et de comportement. Le présent guide est destiné aux personnes qui seront impliquées dans la mobilisation des communautés notamment : Les membres du comité de mobilisation Les membres des équipes cadres de zones de santé ciblées Les partenaires de développement qui accompagnent la mise en œuvre de cette campagne de mobilisation communautaire Ce guide est conçu pour aider à la mise en œuvre de la campagne par les membres de la communauté organisés en comité de mobilisation communautaire. Ce comité sera constitué des volontaires choisis par ses pairs et engagés dans la promotion de la santé de leur communauté. Le guide met l'accent sur la mobilisation des familles à prendre des actions favorables à la prévention et au traitement de la malaria. Cette mobilisation se fera à travers une combinaison des messages et des canaux de communication impliquant aussi bien la communication interpersonnelle que les medias de masse. Chaque ménage qui met en pratique les comportements promus dans le cadre du traitement et de la prévention de la malaria recevra un autocollant de protection contre la malaria indiquant qu il a accompli avec succès les actions essentielles de lutte contre le paludisme. Le village qui atteindra le score décidé par le comité de mobilisation communautaire recevra un diplôme d accomplissement des pratiques clés. Chaque aire de santé et chaque village décidera du score à atteindre par les ménages pour recevoir cette distinction. L agent de santé recevra une lettre de mérite qui est une reconnaissance de la communauté pour le travail qu il accomplit à son profit. VI. ZONES INTEVENTION E L CMPGNE MULTIMEI 3 plus 1 Tuendeni-Kumpala Cette campagne se concentr era sur 10 zones de santé dont 5 dans la province du Katanga et 5 dans la province du Sud Kivu. La sélection des zones de santé, des aires de santé et autres structures de participations communautaires tiendra compte des critères relatifs à l ampleur du paludisme (en t erme de morbidité et de mortalité), l accessibilité géographique, la fonctionnalité des structures à assises communautaires et la présence des relais communautaires actifs. 12

14 épartition des zones de santé ciblées par la campagne 3 plus 1 Tuendeni dans les provinces du Katanga et Sud Kivu KTNG istrict Sanitaire Coordination POSNI HUT LOMMI KMIN KOLWEZI KOLWEZI S/TOTL KTNG SU-KIVU BUKVU NO SU BUKVU UVI Population ZS en 2010 Nombre total d's 1- KBONGO 2- KYMB 3- SONG 4- ILL 5- FUNGUUME WLUNGU 7- NYNGEZI 8- KTN 9- UZIZI 10-UVI S/TOTL SU-KIVU TOTL POSNI N - Zone de santé Province L échantillonnage sera constitué de la manière suivante : 5 zones de santé pour chaque pr ovince ciblée (Total : 10 ZS) 2 aires de santé pour chaque zone de santé ciblée (Total : 20 S) 5 représentations des confessions religieuses pour chaque aire de santé /ZS (Catholique, Protestante, Musulmane, Kimbanguiste et églises de éveil) (Total : 100 pers) 8 elais communautaires par aire de santé (Total : 160 ECO) 3 villages pour chaque ECO (Total : 480 villages) 2 écoles primaires ou 1 école secondaire (cycle d orientation) pour chaque aire de santé ciblée (Total : 40 écoles primaires et 20 écoles secondaires niveau cycle d orientation) VII. UEE E L CMPGNE La campagne proprement dite sera exécutée pendant 4 mois (sans compter les activités préparatoires et de clôture.) 13

15 VIII. CTIONS ESSENTIELLES CONTE L MLI Ce sont des comportements identifiés comme des petites actions faisables par les familles congolaises et qui permet de lutter contre la malaria CENTE E SNTE 1ère dose (dès les premiers mouvement de l enfant dans le ventre) ème dose (au moins 1 mois après la 1ère dose)

16 IX. LES ETPES E L MISE EN ŒUVE E L CMPGNE 9.1. Plaidoyer auprès des autorités locales Phase 1 : infos de sensibilisation des leaders sur la campagne Il est important dès le début du processus de préparation de la campagne de communication d'impliquer les autorités locales afin d'obtenir leur soutien à la réalisation de la campagne de mobilisation communautaire. Phase 2 : séance de plaidoyer auprès des leaders locaux pour leurs engagements Les autorités locales (chefs de villages, chefs de secteur, administrateurs du territoire) seront informées sur les objectifs, les acteurs, les activités et les résultats attendus à la fin de la campagne Phase 3 : obtenir l'adhésion des leaders locaux en vue d'appuyer la campagne: Les comités de mobilisation communautaire recevront un appui des autorités locales en termes de soutien moral aux initiatives, de la sécurité des réunions et autres activités de masse. L'administrateur du territoire représentera l'autorité politico administrative à la cérémonie de lancement et de clôture de la campagne de mobilisation communautaire Constitution des comités de mobilisation communautaire et mise en place des relais Phase 1 : infos de sensibilisation des membres de la communauté La mise en place des comités de mobilisation communautaire se reposera sur les organes de participation communautaire existant dans la communauté notamment le comité de développement de l'aire de santé (COES). Les comités de mobilisation communautaire seront organisés dans chaque aire de santé et travailleront sous l'encadrement de l'animateur communautaire au niveau de la zone de santé. L'aire de santé sera subdivisée en 3 ou 4 cellules regroupant quelques villages selon les critères de densité démographique (nombre des ménages) ou géographiques. IE E SNTE Phase 2 : Constitution des comités de mobilisation communautaire Chaque cellule sera prise en charge par 2 relais communautaires choisis par les pairs sous l'encadrement du comité de développement de l'aire de santé (COES). ux relais communautaires, vont se joindre les représentants de groupes communautaires, les leaders communautaires, le représentant des enseignants, l'infirmier titulaire ainsi que l'autorité locale (chef de secteur ou dministrateur du territoire). u total, le comité de l'aire de santé sera composé de 15 personnes. Les différents secteurs d'activités seront représentés dans le comité de mobilisation communautaire. On veillera à la présence aussi bien des femmes que des hommes. 15

17 Chaque comité de mobilisation communautaire désignera un bureau composé d'un président, un vice président, un rapporteur. L'autorité locale sera d'office conseiller au comité et n'aura pas une voix délibérative. Phase 4 : présentation de comites locales auprès de la population L'administrateur du territoire présidera la cérémonie solennelle d'installation des comités de mobilisation communautaire et de démarrage des activités à laquelle seront conviés les ménages. La durée de cette cérémonie n'excédera pas 2 heures. Les représentants de chaque village de l'aire de santé et les relais communautaires seront présents. Un modérateur choisi par l'autorité locale dirigera la réunion. Elles auront pour rôle de : éterminer les scores Présider le choix des relais communautaires Organiser les réunions éducatives de groupe sur les pratiques clés ssurer le monitoring de l'accomplissement des pratiques clés Organiser les cérémonies de remise des certificats, des diplômes et autocollants ssurer la liaison entre l'autorité et la communauté ssurer le suivi du plan de diffusion des messages par les médias (radio et TV) ssurer la supervision rapprochée des relais communautaires Tenir la réunion bi mensuelle de monitoring telier de formation Formation 1ere étape : formation des membres de comités de mobilisation communautaire et des relais communautaires. Un atelier de mise à niveau d'une durée d'un jour, sera organisé à l'intention des membres comités de mobilisation communautaire, des leaders communautaires, des relais communautaires engagés dans la campagne de communication. 16

18 Cet atelier aura comme contenu : Les actions essentielles ou pratiques clés à mettre en œuvre dans le cadre de cette campagne de communication Les détails sur la mise en œuvre de la campagne de communication pour le changement social et de comportement La date du début et de la fin de la campagne Le système d'évaluation de l'adoption du comportement par les membres du ménage Le score à atteindre par les ménages, les centres de santé et les villages pour obtenir un document de mérite (autocollant, certificat de mérite et diplôme). ème 2 étape : formation des enseignants Un autre atelier sera organisé a l'intention des enseignants engagés dans la campagne L'objectif de l'implication des enseignants étant de servir de courroie de transmission des messages entre eux et leurs élèves et ensuite entre les élèves et les parents. Le contenu de cet atelier sera lié aux résultats attendus de ceux-ci. l'issu de ces deux formations, les membres des comités de mobilisation et les relais communautaires doivent élaborer le micro plan d'activités iffusion des messages Une combinaison des canaux de communication sera mise en œuvre pour atteindre la majorité des membres des ménages dans les zone de santé ciblées par cette campagne. La communication interpersonnelle sera conduite par les relais communautaires, les leaders communautaires, les relais communautaires et les enseignants. Les relais communautaires sensibiliseront les ménages lors des visites à domicile à l'aide des cartes conseils. Les radios communautaires et parfois la télévision seront aussi mises à profit pour augmenter les opportunités de toucher les membres de ménages avec des messages relatifs à la lutte contre la malaria. 17

19 . es clubs d'écoute seront mis en place pour relever les problèmes de la communauté en rapport avec la malaria et mesurer l'impact de la campagne de communication en cours Chaque relais communautaire engagé dans cette campagne établira un plan d'action pour atteindre les ménages qu'il visitera. Ce travail se fera lors des visites à domicile. Pendant cette campagne, le relais communautaire exécutera les taches suivantes : énombrer (compter le nombre) les ménages dans les villages Expliquer les objectifs et les avantages de la campagne Expliquer comment obtenir le diplôme et autocollants Préciser auprès des ménages la période où la campagne prendra fin Promouvoir chaque action essentielle lors des visites à domicile, ider les ménages à installer leur MIL Faire rapport au comité de mobilisation Enregistrer les scores obtenus par chaque ménage sur une carte de score cfr annexe emettre les autocollants aux ménages elais communautaire journaliste de radio journaliste de TV Enseignants et élèves Matériels éducatifs Guide des messages (actions essentielles de lutte contre la malaria pour les familles congolaises) cartes conseils Spots radio et série radiophonique «MOPIL» Spots TV (comment installer) Brochure «bleu et blanc» Messagerie cellulaire Peinture ou inscription murale utilisateur Leader communautaire/enseignant Les ONG/groupement communautaire opérant dans le milieu, les leaders communautaires animeront les réunions de groupe. Les élèves seront encouragés à sensibiliser les autorités scolaires et les parents sur la nécessité de mettre en pratique les actions essentielles. Chaque acteur engagé dans cette campagne de communication sera doté d'un matériel éducatif adapté notamment : Les écoles primaires et ou secondaires seront impliquées dans la sensibilisation des familles. Les directeurs d'écoles sensibiliseront les enseignants sur les actions essentielles pour lutter contre la malaria au cours d'une séance de réunions pédagogiques. Les enseignants sensibiliseront les élèves sur les actions essentielles pour lutter contre la malaria soit au cours d'une leçon en classe soit au cours d'un rassemblement à l'école. Les élèves sensibiliseront leurs parents sur les actions essentielles pour lutter contre la malaria et ils les encourageront à gagner les autocollants de protection contre la malaria. 18

20 9.5. Suivi des progrès et la supervision Les relais communautaires passeront chaque ménage toutes les 2 semaines et enregistreront sur un formulaire le score accompli par le ménage. Chaque comité de mobilisation communautaire présentera la liste des ménages ayant réalisé le score déterminé pour obtenir l'autocollant de protection contre la malaria. Le comité de mobilisation communautaire remettra alors au relais communautaire le nombre des autocollants de protection mentionnés dans son rapport. Le relais communautaire à son tour les remettra aux familles ayant atteint le score lors de sa prochaine visite à domicile. Les villages ayant atteint le score décidé par le comité de mobilisation recevra un diplôme d'accomplissement des actions essentielles à la fin de la campagne au cours d'une cérémonie officielle. EPUBLIQUE EMOCTIQUE U CONGO T E TI C V I L JUS PIX Ministère de la Santé Publique C-CHNGE COMMUNICTION FO CHNGE 19

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES Version Janvier 2013 1 Sommaire I. CONTEXTE... 5 II. OBJECTIFS DU PROGRAMME... 5 III. OBJECTIF DU GUIDE... 5 IV. PRINCIPES

Plus en détail

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo TERMES DE REFERENCE Pour une étude finale du projet Intégration des messages sur la santé dans les émissions radiophoniques et télévisées avec C-Change, FHI360 Search for Common Ground (Centre Lokole),

Plus en détail

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement Fiche 1F0 Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola Service d information du Gouvernement Le dispositif interministériel de communication coordonné doit permettre de répondre aux objectifs

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA SANTE QUELLE PLACE POUR LA COMMUNICATION? Reece Hermine ADANWENON / Spécialiste Chargée de Communication PRPSS/PRSS

FINANCEMENT DE LA SANTE QUELLE PLACE POUR LA COMMUNICATION? Reece Hermine ADANWENON / Spécialiste Chargée de Communication PRPSS/PRSS FINANCEMENT DE LA SANTE QUELLE PLACE POUR LA COMMUNICATION? Reece Hermine ADANWENON / Spécialiste Chargée de Communication PRPSS/PRSS 1- MECANISME FBR 2- LES STRATEGIES DE COMMUNICATION ADAPTES AUX CIBLES

Plus en détail

DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA. Par Dr Colette LOSSO. PF Advisor PROSANI

DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA. Par Dr Colette LOSSO. PF Advisor PROSANI DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA Par Dr Colette LOSSO PF Advisor PROSANI 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1. LE PROJET PROSANI ET LES DOMAINES

Plus en détail

RDC : Célébration de la Journée mondiale du Paludisme sur toute l étendue du pays le 25 avril 2015

RDC : Célébration de la Journée mondiale du Paludisme sur toute l étendue du pays le 25 avril 2015 RDC : Célébration de la Journée mondiale du Paludisme sur toute l étendue du pays le 25 avril 2015 La République Démocratique du Congo a célébré, à l instar d autres pays du monde gagnés par la malaria,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2)

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2) TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2) I. Informations générales Intitulé de la mission Mission de Renforcement des capacités en gestion financière et comptable de subvention Composante Thématique(s)

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

Economie des Transports

Economie des Transports «Economie des Transports». Vision Macro et Stratégique La formation se situe au niveau des relations entre Transports, Territoires et Société. Différentes matières sont interactives comme celles en relation

Plus en détail

ENVIRONNEMENT FAVORABLE

ENVIRONNEMENT FAVORABLE Feuille de route pour la mise à l échelle de la PCIMA au Tchad. Atelier pour la revue nationale de la PCIMA. Ndjamena, novembre 2015 ENVIRONNEMENT FAVORABLE LEADERSHIP INSTITUTIONNEL 1 r avec le processus

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE PLAN DE MOBILISATION DES FONDS ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE Bujumbura, JUIN 2014 0. Introduction

Plus en détail

PSI/Rwanda CREATIVE BRIEF

PSI/Rwanda CREATIVE BRIEF Advertising Department (Creative) PSI/Rwanda CREATIVE BRIEF Un bon guide de conception sert à l élaboration des matériels ou des campagnes publicitaires efficaces. Souvent, nous transmettons des messages

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821 Termes de Référence de l évaluation externe du projet: «Dialoguer et Participer l Interaction Institutionnalisée entre Acteurs étatiques et non-étatiques» Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de

Plus en détail

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays.

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays. PLAN DU SÉMINAIRE Guide de bonnes pratiques en matière de développement dans les pays les plus défavorisés de l environnement Euro méditerranéen Education, Egalité entre hommes et femmes et Etat de droit

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Cidoc. Note d information aux médias. Centre d information et de documentation citoyennes. Citizen information and documentation center

Cidoc. Note d information aux médias. Centre d information et de documentation citoyennes. Citizen information and documentation center Centre d information et de documentation citoyennes Connaissances, aptitudes et outils pour agir! Cidoc Citizen information and documentation center Knowledge. Skills. Tools. For action! Discussion sur

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Ministère de la Santé du Maroc. Transferts monétaires conditionnels pour améliorer l état de santé des populations pauvres du Maroc

Ministère de la Santé du Maroc. Transferts monétaires conditionnels pour améliorer l état de santé des populations pauvres du Maroc Ministère de la Santé du Maroc Transferts monétaires conditionnels pour améliorer l état de santé des populations pauvres du Maroc Considérations pour l élaboration et la mise en œuvre Questions à considérer

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010

Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010 1 Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010 Objectif global : Le Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé contribue effectivement à la mise en place

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

ATELIER EQUALITY PAYS OFF (L ÉGALITÉ PORTE SES FRUITS)

ATELIER EQUALITY PAYS OFF (L ÉGALITÉ PORTE SES FRUITS) ATELIER EQUALITY PAYS OFF (L ÉGALITÉ PORTE SES FRUITS) Comment attirer et fidéliser les grands talents féminins Date: 30 mai 2013 Lieu: Fédération des Entreprises de Belgique Rue Ravenstein 4 1000 Bruxelles

Plus en détail

Stratégie programme bi-pluriannuel 2008-2010/2011-2016 Province du Sud-Kivu - Province de Hainaut programme de coopération décentralisée

Stratégie programme bi-pluriannuel 2008-2010/2011-2016 Province du Sud-Kivu - Province de Hainaut programme de coopération décentralisée Stratégie programme bi-pluriannuel 2008-2010/2011-2016 Province du Sud-Kivu - Province de Hainaut programme de coopération décentralisée Programme de renforcement des pouvoirs publics et acteurs de santé

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Le PNRA prévoit 6 actions pour atteindre cet objectif :

Le PNRA prévoit 6 actions pour atteindre cet objectif : Termes de référence Consultant national en coordination du travail gouvernemental I. Information sur la mission Intitulé de la mission: Type de contrat : Lieu de la mission : Durée de la mission : Date

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN127

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN127 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN127 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Appuyer la réalisation d une étude de faisabilité sur la transformation

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Semaine européenne de la démocratie locale

Semaine européenne de la démocratie locale Semaine européenne de la démocratie locale TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LA SEDL 8 Vos contacts 1 Le contexte général et les objectifs de la SEDL 2 Participer à la SEDL Qui et comment? 7 Les formulaires

Plus en détail

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO REPUBLIQUE DU RWANDA Districts de Karongi et Rutsiro Province de l Ouest/Rwanda PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO Présentation synthétique du document de Programme de renforcement de la

Plus en détail

LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr Tél. : +243(0) 9 97 70 41 46

LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr Tél. : +243(0) 9 97 70 41 46 TITRE DU PROJET Campagne de sensibilisation d inscription des enfants à l Etat civil 1. ONG soumettant le projet LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr

Plus en détail

RAPPORT SYNTHESE DU PROJET «INTEGRATION DES MESSAGES SUR LA SANTE DANS LES EMISSIONS RADIOPHONIQUES ET TELEVISEES» AVEC C-CHANGE

RAPPORT SYNTHESE DU PROJET «INTEGRATION DES MESSAGES SUR LA SANTE DANS LES EMISSIONS RADIOPHONIQUES ET TELEVISEES» AVEC C-CHANGE RAPPORT SYNTHESE DU PROJET «INTEGRATION DES MESSAGES SUR LA SANTE DANS LES EMISSIONS RADIOPHONIQUES ET TELEVISEES» AVEC C-CHANGE Agence d Etudes de marché et Sondages d opinion Immeuble Botour 10 ième

Plus en détail

17 et 18 Septembre 2015 Tunis, le Grand hôtel, Menzah VII

17 et 18 Septembre 2015 Tunis, le Grand hôtel, Menzah VII PLAIDOYER, REDEVABILITE ET DYNAMIQUES DE CHANGEMENT JOURNEES DE FORMATION ET DE PARTAGE D EXPERIENCES A L INTENTION DE LA SOCIETE CIVILE PROJET : «APPUI A L ETABLISSEMENT D UN SYSTEME NATIONALD INTEGRITE»

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK)

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Projet de coopération déléguée présenté dans le cadre du PIC entre le Royaume de Belgique et la RD du Congo Durée 3 ans

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Dossier de Presse SAFETY FIRST

Dossier de Presse SAFETY FIRST Dossier de Presse SAFETY FIRST 10 Février 2015 Pour vous médias, votre rôle primordial est de nous accompagner tout au long de cette campagne. Votre pierre à l édifice se traduirait par votre rôle de relais

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

CONTEXTE DE LA FORMATION

CONTEXTE DE LA FORMATION CONTEXTE DE LA FORMATION Afin de répondre à l un des Objectifs primordiaux du Millénaire pour le Développement à savoir offrir une éducation de qualité à la jeunesse, le ministère de l éducation de base,

Plus en détail

PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT)

PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT) PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT) DIVISION / DEPARTEMENT / LOCATION: International / HECA / DRC / Bukavu SALAIRE: Cfr barème FAMILLE

Plus en détail

Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets»

Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets» PROGRAMME DE L UNION EUROPEENNE POUR LA SOCIETE CIVILE ET LA CULTURE TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets» Octobre 2015 1 I. Contexte et justification

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie)

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Termes de Référence Evaluation Intermédiaire Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Composante géré par EPD Introduction Le Programme d'appui à la Société Civile en Tunisie (PASC

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet»

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet» FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveaux

Plus en détail

Plan d action triennal 2012-2015

Plan d action triennal 2012-2015 Plan d action triennal 0-0 Adopté à l assemblée générale annuelle, le 08 juin 0 MISSION Regrouper les corporations de développement communautaire (CDC) du Québec et les soutenir dans leur mission tout

Plus en détail

Le programme de médecine mobile

Le programme de médecine mobile Le programme de médecine mobile UN ENGAGEMENT DU CLUB SANTE AFRIQUE AUPRES DU LEGENDAIRE PROGRAMME DES FLYING DOCTORS OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT N 4-5-6 et 8 1 CFAO : membre actif du

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

Assemblée générale RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Assemblée générale RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/RES/54/68 11 février 2000 Cinquante-quatrième session Point 87 de l ordre du jour RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE [sur le rapport de la

Plus en détail

Le projet «Lutter contre l abandon scolaire des jeunes filles à Kédougou»

Le projet «Lutter contre l abandon scolaire des jeunes filles à Kédougou» Le projet «Lutter contre l abandon scolaire des jeunes filles à Kédougou» Résumé du projet L action vise principalement à lutter contre l abandon scolaire et renforcer l accès à l éducation des jeunes

Plus en détail

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL N 20 le 09 mai 2012 SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL L e Ministre de la Santé SEM Ba

Plus en détail

Exemple de stratégie de communication pour la. Prévention et le contrôle du paludisme pendant la grossesse

Exemple de stratégie de communication pour la. Prévention et le contrôle du paludisme pendant la grossesse Exemple de stratégie de communication pour la Prévention et le contrôle du paludisme pendant la grossesse Développé par le Centre de programmes de communication de L Ecole de Santé publique Bloomberg de

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP)

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP) Strategié de renforcement du potentiel de recherche dans les pays en développement via l octroi de bourses pour la formation à la recherche et pour la réintégration Bourses de Formation à la Recherche

Plus en détail

Par. Dr Jean-Claude LODJO, MCZS KGS. Mme GUEHOU Françoise, RSO ZS KGS. YAROU CHABI Arouna, RFC BZ KGS

Par. Dr Jean-Claude LODJO, MCZS KGS. Mme GUEHOU Françoise, RSO ZS KGS. YAROU CHABI Arouna, RFC BZ KGS R é p u b l i q u e d u B é n i n M I N I S T E R E D E L A S A N T E D i r e c t i o n D é p a r t e m e n t a l e d e l a S a n t é d u B o r g o u e t d e l A l i b o r i Z O N E S A N I T A I R E D

Plus en détail

Marketing Mix: Promotion

Marketing Mix: Promotion Marketing Mix: Promotion 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2

Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2 Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2 Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (PMCED) 9 e réunion du Comité de pilotage Du 29 février au

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL]

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE 1 RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] Le Conseil des Ministres des Transports de la CEMT, réuni à Varsovie,

Plus en détail

Présentation de MCA Sénégal:

Présentation de MCA Sénégal: République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ---------------- Primature ---------------- TDRs CONSULTANT FACILITATEUR ATELIER DE DEVELOPPEMENT DE L ESPRIT D EQUIPE AU SEIN DU PERSONNEL DE MCA SENEGAL

Plus en détail

Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo)

Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo) www.besafe.be Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo) Mons - Projet Bien-être à l école 1 Eeklo Les écoles pour les jeunes les jeunes pour les écoles (projet JoJo) SPF

Plus en détail

FICHE D APPEL OUVERT A CANDIDATURE

FICHE D APPEL OUVERT A CANDIDATURE CHEF DE SERVICE DE LA COOPERATION RELEVANT DE LA DIVISION DE LA COOPERATION ET DE PARTENARIAT (DIRECTION DE LA COMMUNICATION DU PARTENARIAT ET DES SYSTEMES D INFORMATION) - Elaborer, suivre et mise en

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Petit déjeuner de presse : Jeudi 21 avril à 9h00 au Jardin du Luxembourg. Contact presse: Michel Aublanc Tel 06.08.719.795 michel.aublanc@orange.

Petit déjeuner de presse : Jeudi 21 avril à 9h00 au Jardin du Luxembourg. Contact presse: Michel Aublanc Tel 06.08.719.795 michel.aublanc@orange. Petit déjeuner de presse : Jeudi 21 avril à 9h00 au Jardin du Luxembourg Contact presse: Michel Aublanc Tel 06.08.719.795 michel.aublanc@orange.fr Un événement pour interpeller et informer Une installation

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013

Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013 Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013 Date: 15 Février 2013 Pays Intitulé de la mission : République Démocratique du Congo RDC Sélection d un consultant Chef d équipe pour l élaboration

Plus en détail

CREATION DE LA DEMANDE DE PLANIFICATION FAMILIALE: EXEMPLES DE L UNFPA DANS LA SOUS-REGION Hugues KONE, CR en Communication

CREATION DE LA DEMANDE DE PLANIFICATION FAMILIALE: EXEMPLES DE L UNFPA DANS LA SOUS-REGION Hugues KONE, CR en Communication CREATION DE LA DEMANDE DE PLANIFICATION FAMILIALE: EXEMPLES DE L UNFPA DANS LA SOUS-REGION Hugues KONE, CR en Communication Conférence «Population, développement et planification familiale en Afrique de

Plus en détail

Rapport de mission de supervision

Rapport de mission de supervision Rapport de mission de supervision 11-17 Novembre 2012 Département de l Alibori et de l Alibori I Introduction contexte Le MEDISTOCK demeure l un des logiciels efficaces dans la gestion des médicaments

Plus en détail

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Rapport national Rapport final 26 Mars 2010 Copyright 2010 PricewaterhouseCoopers S.à r.l. "PricewaterhouseCoopers" réfère

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC)

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible voie

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

RAPPORT DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COMMUNICATION SOCIALE ET POLITIQUE DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE MALIENNE

RAPPORT DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COMMUNICATION SOCIALE ET POLITIQUE DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE MALIENNE RAPPORT DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COMMUNICATION SOCIALE ET POLITIQUE DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE MALIENNE RAPPORT DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COMMUNICATION

Plus en détail

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON UNION EUROPEENNE EUROPEAN UNION COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE CAMEROON EUROPEAN UNION COOPERATION Programme d Appui à la Société Civile Civil Society

Plus en détail

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement GUIDE DE DEMANDE DE SUBVENTION RESERVE AUX RESEAUX NATIONAUX DES FEMMES VIVANT AVEC LE

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong PROGRAMME GERMANO-CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE / MUTUELLES DE SANTE ET PVVS B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 FAX ( 00237 ) 2221 91 18 Email komi.ahawo@gtz.de

Plus en détail

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 International Environment House Mél : ssc@pops.int 11-13 chemin des Anémones Site Internet : www.pops.int CH

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI138

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI138 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI138 I. Informations générales Intitulé de la mission Appui au RAME pour le renforcement des capacités de gestion de 16 associations de lutte contre le paludisme, sous-sous-récipiendaires

Plus en détail