Climats. entretenir votre mémoire p.4. Apprenez à. Octobre 2010 n 65. Le magazine de votre retraite. Quand l hôpital donne «+ de Vie» p.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Climats. entretenir votre mémoire p.4. Apprenez à. Octobre 2010 n 65. Le magazine de votre retraite. Quand l hôpital donne «+ de Vie» p."

Transcription

1 Climats CAISSE Le magazine de votre retraite NATIONALE DE RETRAITES DES AGENTS DES COLLECTIVITES LOCALES Quand l hôpital donne «+ de Vie» p.10 Milan et les lacs italiens en autocar p.12 Apprenez à entretenir votre mémoire p.4 Octobre 2010 n 65

2 En bref «PLUS DE UN MILLION DE PRESTATIONS VERSÉES Au 31 mai 2010, la CNRACL a dépassé pour la première fois de son histoire le million de paiements. Elle a servi prestations. En effet, la CNRACL verse des pensions de retraites et d invalidité, mais aussi des pensions d orphelin et de réversion.» Près de retraités ont bénéficié du Fonds d action sociale en 2009 pour un montant total de 97,7 millions d euros demandes d aides ont fait l objet d un paiement en POUR CONTACTER VOTRE CAISSE DE RETRAITE Par courrier (évitez les envois recommandés, ils sont coûteux et rarement utiles) : 1 Caisse des Dépôts - CNRACL - rue du Vergne Bordeaux cedex Par courriel : 2 Choisissez votre profi l : «Vous êtes retraité», rubrique : «Contactez-nous». Un formulaire de contact est à votre disposition. Il vous permettra de poser vos questions. 3Par téléphone : au moment de votre appel, munissez-vous de votre numéro de pension et de votre numéro de Sécurité sociale. En fonction de votre question, l un ou l autre de ces numéros vous sera demandé. PROFITEZ DES HEURES CREUSES De 9 h à 12 h De 12 h à 16 h Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Périodes très chargées Périodes assez chargées Périodes peu chargées LES BONS NUMÉROS POUR NOUS JOINDRE Quoi? Votre pension CNRACL Informations sur : son montant, ses dates de virement, les modalités de changement d adresse et de compte, la majoration pour enfants Émission d attestations fiscales et de paiement Toute autre information sur votre pension Le Fonds d action sociale les aides les chèques vacances les prêts sociaux Cesu (toutes prestations, hors aide ménagère) le catalogue Vacancez-vous! la carte loisirs Vikiva Numéro? Quand? Serveur vocal disponible 7 j/7 et 24 h/24 Du lundi au vend. de 9 h à 16 h Du lundi au vendredi de 9 h à 16 h Dates de virement des retraites CNRACL Votre pension est versée dans les derniers jours de chaque mois. Si votre compte n est pas crédité le premier jour du mois suivant, merci de vous renseigner auprès de votre teneur de compte (banque, Banque postale, Caisse d Épargne) avant de contacter la CNRACL. Les dates de paiement sont disponibles 7 j/7 et 24 h/24 sur le serveur vocal, , et sur le site, profi l «Vous êtes retraité», «Informations pratiques». Attention : la réglementation applicable par la CNRACL ne permet pas de verser des acomptes ou de virer votre pension avant les dates indiquées ci-contre. Vous devez prévoir un délai supplémentaire pour que le montant de votre retraite soit effectivement porté sur votre compte. Virements bancaires Octobre /10 27/10 Novembre /11 26/11 Décembre /12 22/12 Janvier /01 27/01 Février /02 24/02 Mars /03 29/03 Avril /04 27/04 Mai /05 27/05 Banque postale Caisse nationale d épargne Lettre-chèque postale Mandat carte international Votre magazine Climats est gratuit et adressé automatiquement trois fois par an à tous les pensionnés de la CNRACL. Il peut être téléchargé sur le site 2 Climats n 65 octobre 2010

3 sommaire Pascal Saura - CDC La CNRACL vient de franchir le cap du million de prestations versées et de signer sa convention d objectifs et de gestion , qui réaffirme son engagement dans la qualité de service et la maîtrise de ses coûts de gestion. Vous trouverez dans les pages centrales l illustration des temps forts de la vie du régime et, en particulier, la célébration de sa doyenne, madame Bronzini, qui a soufflé ses 110 bougies le 10 juillet dernier, à la maison de retraite de Robion, dans le Vaucluse. Dans la rubrique consacrée au Fonds d action sociale, vous sont présentées les conditions d octroi de l aide à l amélioration et à l adaptation de Claude Domeizel, président du Conseil d administration de la CNRACL, sénateur des Alpes-de-Haute-Provence Le temps des célébrations l habitat. Par ailleurs, dans le Cahier Infos, vous découvrirez un article consacré aux risques inhérents à la fraude dans la mesure où, de par sa mission, la CNRACL se doit d être vigilante en tant que gardienne de deniers publics. Enfin, côté détente, pour vous permettre de préparer vos prochaines vacances, votre magazine vous présente la programmation 2011 des séjours et voyages à retrouver également dans Vacancez-vous! 2011 disponible très bientôt sur le site Bonne lecture de votre nouveau numéro de Climats! En cahier central, retrouvez votre Cahier Infos Actualités de la CNRACL p.i Les engagements pris dans le cadre de la COG p.ii La doyenne de la CNRACL a fêté ses 110 ans Votre caisse et vous p.iii La lutte contre la fraude Un enjeu national p.iv Les aides habitat du Fonds d action sociale Pour préserver son logement p.v La téléassistance p.vi Prêts sociaux aux retraités de la CNRACL Les partenaires de la CNRACL p.vii La carte Vikiva société P.4 Apprenez à entretenir votre mémoire vie quotidienne P.7 Litiges entre voisins : restons calmes! P.8 Changer de banque en limitant les frais rencontre P.9 Charles, le métronome initiatives P.10 Quand l hôpital donne «+ de vie» évasion P.12 Milan et les lacs italiens en autocar P.14 Marrakech, la perle du sud marocain P.15 Plus que jamais «Vacancezvous!» Le papier utilisé pour la fabrication de ce magazine répond aux critères PEFC qui contribuent à la gestion durable des forêts. Climats n 65 octobre Caisse des Dépôts Retraites, rue du Vergne, Bordeaux cedex, tél. : Directeur de la publication : Gérard Perfettini. Rédacteur en chef : Martine Etcheverria. Conception, réalisation : Reed Publishing. Impression : Imaye Graphic. Photo de couverture : Getty Images. ISSN Dépôt légal : 4 e trim Climats n 65 octobre

4 société Apprenez à entretenir votre Crédit : Digital Vision Ltd mémoire La mémoire est un formidable moteur qui, l âge venant, connaît parfois des ratés. Pas de panique, c est naturel. Mais, comme pour tout moteur, il faut savoir l entretenir et ne pas la laisser s encrasser «Où ai-je mis mes clés?», «Voilà que j ai oublié mon numéro de carte bleue!». Qui n a jamais été confronté à ces petits soucis que l on appelle communément «trous de mémoire»? Bien peu de monde, sans doute, car ces trous de mémoire sont des phénomènes naturels, rappellent les spécialistes. Ils traduisent un manque de concentration, une distraction, de la fatigue ou un stress. Pas de quoi s alarmer, donc Quelques absences occasionnelles ne sont pas forcément le symptôme de la maladie d Alzheimer! D ailleurs, la meilleure preuve qu un oubli de ce genre relève d un stress ou d un moment de distraction est que plus on cherche à retrouver ce qu on a oublié, moins l on trouve la faute au stress, justement, qui bloque nos facultés. Il suffit de laisser passer cinq ou dix minutes, parfois moins, pour que l information qui nous échappait revienne tout naturellement! Des craintes souvent infondées Mais, au fond, qu est-ce donc que la mémoire? C est l aptitude à enregistrer des informations, puis à les exprimer selon deux modes, soit pour se rappeler (mémoire orientée vers le passé), soit pour faire des projets (mémoire orientée vers l avenir). C est pourquoi ce bien précieux, qui nous aide à nous construire, est si souvent source de soucis. On attribue généralement ces déficiences aux années qui passent, mais pourtant le vieillissement n est pas systématiquement synonyme de perte de mémoire. Ainsi, après 50 ans, nous serions plus de 50 % à nous plaindre de troubles cognitifs. C est oublier que, bien souvent, selon le corps médical, ces troubles sont une fois sur trois liés à des difficultés visuelles ou auditives! Faire vérifier sa vue et son audition est donc indispensable. Deux choses sont sûres : d abord, 4 Climats n 65 octobre 2010

5 Ci-contre : le truc d Hélène, 76 ans, pour entretenir sa mémoire? Les sudokus! En vignette : à la découverte de Versailles et exercices neuronaux avec le Learning club. Crédits : D.R / Learning club Une gymnastique cérébrale bien menée est un formidable outil de stimulation. comme toute mécanique (voir encadré), la mémoire «s use». Car si à la naissance notre cerveau compte plusieurs dizaines de milliards de neurones, ceux-ci meurent au rythme de dizaines de milliers par jour sans être remplacés! Et c est justement ce phénomène qui, pour le contrer, induit la nécessité d entretenir sa mémoire. Une gymnastique cérébrale bien menée est alors un formidable outil de stimulation et, au-delà, un excellent moyen de prévenir les maladies dégénératives. L entretien par le jeu Les «recettes» sont nombreuses et, comme pour Hélène, 76 ans, beaucoup prennent la forme de jeux. Son truc? Les sudokus. «Je fais des grilles complexes, explique-t-elle. Des revues donnent des conseils pour régler au plus vite les problèmes posés, mais je ne les trouve pas formidables. Alors, j ai trouvé mes propres astuces, une logique à moi. Ça m oblige à raisonner, à faire travailler mon cerveau Et comme il existe des connexions entre le cerveau et la mémoire, celle-ci est également sollicitée, ne seraitce que ma mémoire visuelle.» À 64 ans, Raymond, quant à lui, a un faible pour les mots croisés et s adonne aussi parfois au Scrabble. «Je peux passer des heures entières devant une grille», avouet-il. Il a également adopté une astuce liée à sa vie quotidienne : lorsqu il doit faire ses courses, il rédige une liste au préalable mais ne la consulte pas, ou seulement en cas de doute, notamment lorsqu il a l impression d avoir oublié quelque chose. «Mais je réfléchis plusieurs minutes avant de la regarder, en allant d un rayon à l autre. Et c est parfois ma mémoire visuelle qui me vient en aide. Je me revois écrire le nom du produit que j allais oublier, et je rectifie le tir!» Un procédé malin, non? L important, pour garder une mémoire active ou, pour le moins, ralentir le processus de perte de la mémoire est donc de stimuler En savoir + Beaucoup d outils d entraînement cérébral existent sur jeu vidéo, logiciel ou DVD, parmi eux : «Brain tonic», «Mindfit», «Happyneuron» Plus d informations sur et En librairie, de nombreux ouvrages aident à stimuler le cerveau tout en s amusant : 121 jeux de mémoire, de Nicolas Conti, éd. First, 2009, 3,90. Réveillez votre mémoire, de Chantal Séréville, éd. Livre de poche, 2009, 5,50. régulièrement son cerveau, à l image de ce que font Hélène et Raymond, en ayant recours à des exercices et à des jeux. Mais il existe aussi des programmes d entraînements cérébraux que l on trouve en DVD, sur Internet, ou qui s utilisent sur un ordinateur et même pour les seniors les plus branchés sur des consoles de jeux. Des clubs et des exercices quotidiens D autres méthodes existent, dont certaines novatrices. Comme la récente création du Learning club, à Versailles (Yvelines) (voir le témoignage de Jérôme Dutrieux). Anne-Marie, 79 ans, en est une «élève» assidue. «J y suis allée car je commence à oublier des choses et ça me fait un peu peur, confie-t-elle. J ai donc décidé de mettre toutes les chances de mon côté. Au Learning club, on fait travailler le cerveau, la mémoire, l imagination Par exemple, avec l exercice de la liste de mots à mémoriser : au début, sur trente mots, j en retenais douze. Puis, peu à peu, je suis passée à seize, puis dix-sept» Par ailleurs, Anne-Marie est «accro» aux puzzles avec lesquels elle fait aussi des exercices de mémoire : «Je choisis des reproductions de tableaux de à pièces, je mémorise le paysage une fois pour toutes, et je me lance!» Raymond Climats n 65 octobre

6 société JÉRÔME DUTRIEUX, diplômé en sciences de la communication, il a travaillé pour de grands groupes industriels. En mars 2010, il a créé le Learning club (1) : «J ai fondé le Learning club à Versailles avec l aide du docteur Jérôme Blin, de la clinique de la mémoire à Paris (2), et le soutien de la Ville de Versailles. C est la première salle de sports pour les neurones! Le club propose plus de deux cents exercices qui stimulent l attention, la concentration, la mémorisation, etc., parmi lesquels la célèbre liste de mots à retenir. L idée est non seulement d essayer de les mémoriser, mais aussi de savoir comment l on s y prend. Cela stimule les participants, parmi lesquels il y a autant d actifs que de retraités. La grande originalité du programme, ce sont les «neuro-visites» : elles consistent à visiter un lieu inconnu ou sa ville et à restituer ce que l on a vu, appris Je souhaitais développer un programme original autour de la culture, de l actualité Nous avons ainsi visité Versailles en nous intéressant à la jeunesse de Louis XIV. À l issue de la promenade, chacun restitue sur un cahier les informations qui lui sont demandées et écrit un texte personnel. L idée est de donner aux gens le plaisir d apprendre des choses et ensuite de les raconter. Au début, certains viennent angoissés à cause de leur problème de mémoire, de concentration Puis, au bout de la deuxième séance ou visite, ils parlent davantage de Louis XIV que d eux-mêmes! Lorsqu on a plaisir à apprendre, à évoquer, on oublie ses problèmes. Et puis, travailler en groupe, ça aide. C est comme aller à la piscine : c est plus facile à plusieurs que tout seul!» «Le plaisir d apprendre et de restituer.» 1) Tél. : Site Web : (depuis le mois de juillet, le club propose ses exercices sur son site). 2) 16, rue de Téhéran, Paris. Site Web : possède encore d autres trucs pour «stimuler ses neurones» au quotidien : ainsi, il marche beaucoup, de surcroît en changeant ses itinéraires pour ne pas se laisser aller à la routine. Un excellent exercice car, pour entretenir son cerveau et sa mémoire et stimuler ses performances intellectuelles, il est également indispensable d avoir une bonne hygiène de vie. En privilégiant l activité physique, donc, mais aussi en combattant l hypertension, le cholestérol et le diabète, qui fatiguent prématurément le cerveau. Il faut donc faire attention au tabac, à l alcool, aux repas trop riches et opter pour une nourriture variée et équilibrée, des séances de relaxation, de courtes siestes et de petites balades pour prendre de bons bols d air frais Autant de précautions et de conseils à ne pas oublier! Patrick Coudreau Crédit : Learning club La mémoire, quelle histoire! La mémoire sollicite de nombreuses régions de notre cerveau, notamment les lobes frontal, pariétal, occipital et temporal qui composent chaque hémisphère, surmontant à l arrière le cervelet et, au milieu, les noyaux gris centraux. Ces différentes parties jouent des rôles divers dans la mémoire, selon les trois phases distinctes qui organisent celle-ci : l entrée des informations, leur stockage et leur sortie au moment opportun. Il existe trois types de mémoire : La mémoire à court terme ou immédiate. Elle sert à mémoriser une information pendant quelques secondes et jusqu à une minute (pour retenir un numéro de téléphone, par exemple). La mémoire à moyen terme. Elle permet de se rappeler une information, en la stockant pendant plusieurs heures (pour se rappeler un rendez-vous, par exemple). La mémoire à long terme. Elle comprend les mémoires biographique (notre histoire, notre langue), épisodique (des événements tels que les anniversaires, Noël ), sémantique (le calcul, la grammaire, les chansons ) et procédurale ou inconsciente (les gestes techniques, professionnels, conduire une voiture, faire du vélo ). C est la mémoire procédurale qui fait appel aux cinq sens (visuel, auditif, tactile, gustatif et olfactif) et qui est stockée dans les neurones. Le stockage des souvenirs s effectue par augmentation des points de connexion des neurones entre eux. 6 Climats n 65 octobre 2010

7 vie quotidienne Crédit : Image100 Ltd Un voisin trop bruyant? Tentez pas à pas de vous mettre d accord sur des règles de bonne entente. Les nuisances de voisinage sont une réalité quotidienne pour la majorité d entre nous. Beaucoup restent supportables et se règlent à l amiable mais, parfois, l action s impose Quelle est la meilleure Litiges entre voisins : stratégie pour intervenir? restons calmes! Un chien aux aboiements incessants, une tondeuse bruyante, une haie trop haute qui cache le soleil Lorsque vous subissez une nuisance, la première chose à faire est, bien sûr, d en parler directement avec le voisin concerné. D ailleurs, celui-ci n a pas forcément conscience de la gêne qu il occasionne. Expliquez-lui votre désagrément avec courtoisie. Au besoin, invitez-le chez vous pour qu il le constate par lui-même. Évitez de sous-entendre directement la moindre menace pour ne pas compromettre le dialogue. Si rien ne change, confirmez vos reproches par simple lettre, en rappelant vos démarches précédentes et les résolutions prises alors. Sans résultat ni réponse après deux semaines, envoyez un nouveau courrier, en recommandé avec accusé de réception, en revenant sur votre précédente lettre ainsi que sur la réglementation. Précisez le délai audelà duquel vous envisagez d engager une procédure administrative ou judiciaire si rien n est fait pour remédier au trouble. Si la lettre recommandée vous revient non lue, conservez-la, sans l ouvrir, comme preuve de la mauvaise volonté de la personne. Toujours aucun progrès? Tentez une médiation en faisant intervenir un tiers : syndic de copropriété, association spécialisée, agent local de médiation sociale Celui-ci convoque les parties en terrain neutre pour trouver une solution partagée. Cette démarche est gratuite. Vous pouvez aussi saisir le maire. Garant de la tranquillité publique sur sa commune, il a le pouvoir de diligenter des agents assermentés (policiers, inspecteurs de la salubrité publique, huissiers ) pour constater le trouble. Dernier recours : la justice. La démarche classique consiste à s adresser au tribunal de proximité, d instance ou de grande instance en s appuyant sur un texte précis, ou mieux, sur un arrêté municipal. À défaut, vous pouvez invoquer la notion de trouble anormal de voisinage. Les tribunaux apprécient alors au cas par cas si la nuisance invoquée dépasse les inconvénients «normaux» qu implique tout voisinage. C est la notion de jurisprudence qui ouvre droit à réparation. Mais n oubliez pas! Savoir faire la bonne concession au bon moment pour résoudre un conflit évitera des mois, voire des années de procédures. Christophe Polaszek En savoir + Plus d infos sur les bruits de voisinage sur le site du Centre d information et de documentation sur le bruit : Climats n 65 octobre

8 vie quotidienne Crédit : Fotolia Hébergement des personnes âgées Comment s y retrouver? En France, il existe plusieurs formes de structures d hébergement pour personnes âgées, mais toutes ne proposent pas le même service. Repères. Les Ehpa(d) C est sous ce nom que les maisons de retraite sont aujourd hui désignées. L Établissement d hébergement pour personnes âgées accueille ses pensionnaires en les prenant totalement en charge (hébergement, entretien, restauration ). Ceux-ci doivent être peu ou pas dépendants. Un établissement qui héberge des personnes dépendantes, prend, quant à lui, le nom d Ehpad. Il doit répondre à des normes de confort et de sécurité plus strictes. Ces établissements sont souvent appelés «maison de retraite médicalisée». Les foyers logements ou résidences services Ce sont des logements individuels (de type studio ou F2) assortis d équipements et de services collectifs (restaurant, blanchisserie, portage des repas, transport ). Ils accueillent une clientèle autonome et sont désignés soit sous le nom de «logementsfoyers» qui relèvent le plus souvent du secteur social (HLM), soit sous celui de «résidences services» qui relèvent d organismes privés. À noter : de plus en plus de structures proposent une prise en charge médicalisée afin de permettre le maintien à domicile. Changer de banque en limitant les frais Vous souhaitez changer de banque? Afi n que tout se passe pour le mieux, voici les étapes nécessaires pour éviter frais supplémentaires et soucis divers. Depuis quelques années, les banques se sont engagées à simplifier les démarches de leurs clients, notamment en ne facturant plus la clôture du compte courant. Cependant coordonner l ouverture du nouveau compte et la fermeture de l ancien nécessite de procéder par étapes. Il s agit d abord d ouvrir le compte dans votre nouvelle banque et de commander les moyens de paiement, chéquier et carte bancaire, avec lesquels vous gérerez librement votre compte. Demandez plusieurs relevés d identité bancaire (RIB) à votre nouvelle agence. Ils vous serviront à domicilier les versements (pension de retraite, complémentaire santé ) et les prélèvements (EDF, Trésor public, abonnement Internet ) sur votre nouveau compte. Formalités simplifiées Votre nouvelle banque peut également effectuer les formalités administratives à votre place! Il suffit de lui indiquer les organismes à prévenir. Pour ne pas en oublier, prenez vos anciens relevés de compte sur douze mois et pointez les prélèvements et virements automatiques afin d établir une liste complète. Vous pouvez aussi demander à votre ancienne banque de vous fournir cette liste : sachez toutefois que ce service est généralement payant, parfois jusqu à 30. Attention : pour éviter tout incident de paiement, conservez une provision suffisante sur votre ancien compte jusqu à sa clôture. En effet, certains chèques ou factures de cartes bancaires sont susceptibles d être toujours en circulation. Sur ce point, notez que votre banquier est tenu de vous avertir «par tout moyen approprié» avant de refuser le paiement d un chèque pour défaut de provision suffisante. Clôture des comptes Lorsque votre ancien compte courant n enregistre plus de mouvements et que toutes les dépenses engagées sont passées, il est temps de le clôturer. Il vous suffit d envoyer une lettre recommandée avec avis de réception à l agence bancaire concernée. Celle-ci s engage à fermer votre compte sous dix jours ouvrés, sans que vous ayez besoin de vous justifier. Cependant, les transferts de produits d épargne (plan d épargne populaire, compte et plan d épargne-logement ) obéissent à des règles particulières souvent génératrices de frais. Sachez qu une négociation avec votre nouvelle banque est toujours possible pour la prise en charge des coûts de transfert, notamment celui du plan épargne en actions (PEA), parfois très élevé. Christophe Polaszek En savoir plus La Fédération bancaire française (FBF) propose gratuitement sur son site le Guide de la mobilité, qui fait le point sur chaque situation. Tél. : Site Web : Association française des usagers des banques (Afub). Tél. : Site Web : Association d aide contre les abus bancaires (Aacab). Tél. : (prix d un appel local à partir d un poste fixe). Site Web : 8 Climats n 65 octobre 2010

9 Octobre 2010 n 65 Cahier Infos L actualité de votre retraite Actualités de la CNRACL : les engagements pris dans le cadre de la COG La doyenne de la CNRACL a 110 ans Votre caisse et vous : la lutte contre la fraude Les aides habitat du Fonds d action sociale Téléassistance, rester chez soi en toute sécurité Prêts sociaux aux retraités de la CNRACL Les partenaires CNRACL : la carte Vikiva. Crédit: Jean-Marc Pettina Signature de la COG, en présence de Claude Domeizel, président du Conseil d administration de la CNRACL, et d Augustin de Romanet, directeur général de la Caisse des Dépôts, en présence des représentants des tutelles (ministres chargés du Budget et de la Sécurité Sociale). Climats vous ouvre les pages de la Convention d objectifs et de gestion (COG) , signée le 22 juin 2010 entre la CNRACL, la Caisse des Dépôts et l État La CNRACL à votre service Les engagements pris dans le cadre de la COG La CNRACL et ses partenaires Créée par l ordonnance du 17 mai 1945, la CNRACL assure la couverture vieillesse et invalidité des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers. Son financement est assuré, selon le principe de la répartition, par les cotisations versées par les employeurs et leurs agents titulaires. La gestion de la CNRACL, qui est un établissement public administratif, a été confiée à la Caisse des Dépôts depuis Le Conseil d administration, organe délibérant du régime, est élu paritairement par les employeurs et les affiliés actifs et retraités. La COG de la CNRACL est conclue entre le directeur général de la Caisse des Dépôts, le président du Conseil d administration de la CNRACL, le ministre du Budget et le ministre en charge de la Sécurité sociale. Le suivi des engagements La convention d objectifs et de gestion lie les trois partenaires en définissant les objectifs pluriannuels de gestion, les actions concrètes mises en œuvre, et les moyens dont dispose le Climats n 65 octobre 2010 I

10 Actualités de la CNRACL service gestionnaire pour les atteindre. Elle fixe notamment les objectifs de qualité de service et de performance de gestion avec des indicateurs quantitatifs et qualitatifs qui permettent d en assurer le suivi. Au titre de la COG , la CNRACL se donne pour ambition de poursuivre et d amplifier la modernisation de la gestion du régime et de garantir une meilleure qualité de service à destination des assurés. Les objectifs à l égard des ressortissants du régime La COG définit quatre grands objectifs : garantir la qualité du service rendu aux affiliés, actifs et retraités, et aux employeurs, mettre en œuvre et promouvoir les politiques d action sociale et de prévention des risques professionnels au bénéfice des affiliés, assurer la performance et l efficience de la gestion, organiser la gouvernance du régime. Lors de la «liquidation» des pensions de vieillesse de droit direct, c est-à-dire au moment de la reconnaissance et du calcul des droits, le régime s engage à ce qu il n y ait pas de rupture de ressources entre le dernier traitement d activité et le versement de la première pension de retraite. Le service gestionnaire s engage également à maîtriser le délai de réponse aux courriers des actifs et des retraités, à garantir l accessibilité du centre d appels et à poursuivre la mise en place d une organisation pour le traitement des courriers électroniques. Afin de prendre en compte les attentes exprimées par ses ressortissants, la CNRACL recueillera leurs besoins par le biais d enquêtes qualité réalisées auprès des publics concernés. Cette démarche s inscrit dans une logique d amélioration continue du service. Des objectifs prioritaires sur le Fonds d action sociale Sur la période , la CNRACL poursuivra sa politique d action sociale à destination des retraités du régime, pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et aider les retraités disposant des ressources les plus faibles. Le service gestionnaire s engage à optimiser le délai de traitement des demandes adressées au Fonds d action sociale de la CNRACL, en poursuivant notamment le développement de procédures dématérialisées, tout en garantissant un taux de conformité élevé dans l attribution des aides. Crédit : D.R La doyenne de la CNRACL a fêté ses 110 ans Crédit : Jacques Cavelier Née le 7 juillet 1900 à Marseille, Jeanne Paule Bronzini a fêté ses 110 ans le samedi 10 juillet. Bénéfi ciant d une pension de réversion de la CNRACL depuis le 1 er février 1965, elle est la doyenne de la caisse de retraite. Le président du Conseil d administration de la CNRACL, Claude Domeizel lui a rendu hommage lors de la cérémonie organisée à Robion, dans le Vaucluse, à la maison de retraite où elle réside. Une doyenne espiègle Aux curieux qui la questionnent sur le secret de sa longévité, l aïeule a de la répartie : «Ne croyez pas que je vais vous le livrer! Je peux seulement vous dire que j ai vécu comme une bonne mère de famille, sans fumer, sans boire, sans faire de sport.» Vivre en «bonne mère», c était tout indiqué pour une native de Marseille! De ses cinq enfants, dont quatre sont encore vivants, sont nés douze petits-enfants, vingthuit arrière-petits-enfants et quinze arrière-arrière-petits-enfants Un record de longévité salué par la CNRACL Au nom de la CNRACL, Claude Domeizel a remis à la doyenne la médaille du souvenir aux armoiries de la ville de Bordeaux, siège de la CNRACL, et lui a fait part de son admiration : «Les nombreuses personnalités et votre magnifi que famille présentes en ce jour témoignent de l exemplarité de votre belle existence.» Il a également offert à Jeanne Paule un cadeau personnel : de l huile d olive des Alpesde-Haute-Provence dont il est sénateur. Une vie bien remplie Aujourd hui, Jeanne Paule vit en semiautonomie. Elle suit l actualité, qui ne la choque pas vraiment, elle qui a connu deux guerres mondiales : «La première m a marquée à vie. C est la naissance d une de mes fi lles qui a sauvé mon mari. Le jour où il a reçu le télégramme, il devait partir au front» La vieille dame n aime pas évoquer ses malheurs et préfère dire qu elle a eu et a encore une belle existence Et c est avec une jolie pointe d humour marseillais qu elle conclut : «Ma vie, une belle histoire? Il faudrait que je vous la raconte. Mais alors ce serait trop long!» Jacques Cavelier II Climats n 65 octobre 2010

11 Votre caisse et vous La lutte contre la fraude, un enjeu national Défi nition de la fraude : toute irrégularité, acte ou abstention ayant pour effet de causer un préjudice aux fi nances publiques, commis de manière intentionnelle (selon la circulaire 09-5/G3 du 6 mai 2009 du ministère de la Justice, du ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique). ATTESTATION FISCALE 2010 ET REVALORISATION 2011 Les pouvoirs publics français ont donné au cours des dernières années une nouvelle impulsion à la lutte contre la fraude aux prestations sociales. Dans ce contexte, tous les organismes en charge du versement de prestations ont intensifié leurs efforts. En matière de prévention, votre caisse de retraite procède à la certification de l identification de ses usagers. En matière de détection, des mesures de contrôle sont mises en place autour des demandes de pension, d accessoire de pension ou d aide, ainsi que sur leurs paiements. Ainsi, tous les justificatifs demandés et toutes les déclarations peuvent faire l objet d un contrôle, soit auprès de l émetteur, soit auprès de systèmes communs tels que l espace des organismes partenaires de la protection sociale, EOPPS, ou le registre national commun des prestations sociales, RNCPS (voir Climats n 64). Si une tentative de fraude est suspectée, le dossier concerné est transmis au service qui gère les contentieux. C est ce service qui gérera d une part le recouvrement de la somme versée à tort, d autre part la démarche pénale si la fraude est avérée. C est, entre autres, à travers ces actions que nous pouvons garantir le meilleur service rendu à la gestion de votre caisse de retraite. La lutte contre la fraude n est qu une dimension parmi d autres de la garantie de la qualité du versement des prestations. Vous recevez habituellement l attestation fi scale indiquant le montant imposable de l année écoulée avec le bulletin de paiement qui vous est envoyé lors de la première revalorisation générale des pensions de l année. Depuis 2009, cette revalorisation ayant lieu au 1 er avril et non plus au 1 er janvier, vous recevez votre attestation fi scale avec le bulletin de paiement d avril, dans les premiers jours du mois de mai. Cela vous permet de vérifier le montant reporté sur votre déclaration de revenus avant son envoi le 31 mai ou avant les dates précisées par l administration fi scale, pour les déclarations par Internet. Climats n 65 octobre 2010 III

12 Votre caisse et vous Mon montant imposable comprend des revenus différés Comment les déclarer? Ils sont à déclarer l année de leur paiement, mais concernent des années antérieures. Si vous le souhaitez, vous pouvez demander leur imposition selon le système du quotient. Pour cela, vous devez contacter le service des impôts dont vous dépendez. Crédit : Fotolia Dois-je vous envoyer mon avis d imposition sur mes revenus 2009? Sauf demande explicite de notre part, vous n avez pas à nous envoyer ce document. En effet, la Direction générale des impôts et votre caisse de retraite ont mis en place un système d échange permettant de mettre à jour automatiquement, tous les ans, les précomptes de cotisations sociales effectués sur votre pension. Préserver son logement avec les aides habitat du Fonds d action sociale Conserver le cadre de vie que l on s est choisi, continuer à vivre dans son environnement et en toute sécurité, c est le vœu le plus cher pour beaucoup d entre vous. Ce choix demande de procéder à certaines améliorations du logement pour le conserver dans un état de confort suffisant, le sécuriser et l adapter pour y circuler et évoluer facilement. Grâce à ses aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat, le Fonds d action sociale (FAS) de la CNRACL peut vous aider à faire réaliser les travaux nécessaires. IV Climats n 65 octobre 2010

13 Votre caisse et vous L aide à l amélioration concerne les travaux de conservation du gros œuvre, de mise aux normes de l électricité, de réparation de toiture, de ravalement, de changement de la chaudière Elle peut aussi être sollicitée pour les travaux d entretien des pièces habitées de votre logement : rénovation des fenêtres et volets, renouvellement des peintures, du papier peint, changement du revêtement de sol L aide à l adaptation permet de financer des aménagements spécifiques liés au handicap : remplacement de la baignoire par une douche, installation de barres d appui souvent indispensables pour éviter les accidents domestiques, installation d un monte-escalier, d une rampe d accès Le recours à un ergothérapeute peut s avérer très utile. Il vous proposera la solution la mieux adaptée à votre handicap, compte tenu de la configuration de votre logement et de vos habitudes de vie. Pour bénéficier des aides à l habitat du FAS, vous devez remplir deux conditions : la pension qui vous est servie par la CNRACL doit être votre pension principale ; les ressources imposables mensuelles de votre foyer, au jour de votre demande, ne doivent pas dépasser pour une personne seule ou pour un couple. Par ailleurs, les travaux ne doivent pas être commencés avant que le FAS vous ait notifié sa décision d attribution. Votre dossier doit être constitué obligatoirement par l organisme habitat de votre département, conventionné avec la CNRACL. Pour obtenir des informations complémentaires, vous pouvez : téléphoner au , de 9 heures à 16 heures ; écrire à la Caisse des Dépôts, CNRACL Fonds d action sociale rue du Vergne Bordeaux cedex ; consulter le site Internet du FAS : («Profil retraités» > «Le Fonds d action sociale» > «Coordonnées des organismes habitat»). Dans tous les cas, n oubliez pas de préciser votre numéro de pension. JE CHANGE D ADRESSE DÉFINITIVEMENT DOIS-JE VOUS PRÉVENIR? Afi n que le courrier que nous vous adressons ne nous soit pas retourné, il est impératif que, lors d un changement défi nitif de domicile, vous nous informiez de votre nouvelle adresse. Prévenez-nous le plus tôt possible, sans oublier d indiquer votre numéro de pension : par Internet, sur le site sur le site (en bas de la page d accueil), par courrier, par téléphone, au , ou par fax, au Attention! Un transfert de courrier auprès de votre bureau de poste ne vous dispense pas de transmettre votre nouvelle adresse à tous les organismes avec lesquels vous êtes en relation (assurance, banque, caisses de retraites ). TÉLÉASSISTANCE À DOMICILE RESTER CHEZ SOI EN TOUTE SÉCURITÉ Vous aimeriez rester à la maison malgré l âge, le handicap, la maladie, la crainte d une chute ou d un malaise Mais sur qui compter en cas de problème? Grâce à la téléassistance, vous n êtes plus seul et pouvez rester chez vous en toute sérénité. Vous êtes en relation 24 h/24, 7 j/7 avec un service professionnel d assistance à la personne. En cas de nécessité, par une simple pression sur un boîtier, vous contactez ce service, et un interlocuteur spécialisé vous apporte une présence, un soutien moral ou bien un secours. C est une solution sécurisante pour vous et pour vos proches. Depuis de nombreuses années, la CNRACL accompagne cette démarche : en aidant fi nancièrement ses retraités, à hauteur maximum de 20 par mois (les revenus mensuels du foyer ne doivent pas dépasser pour une personne seule et pour un couple) ; en proposant deux partenaires sélectionnés pour la qualité de leurs prestations : - Filassist Contact Services, tél. : (0,12 /min, hors mobile), - GTS Mondial Assistance, tél. : Pour obtenir des renseignements complémentaires, veuillez contacter directement ces partenaires, sans aucun engagement de votre part. Crédit : Stock Climats n 65 octobre 2010 V

14 Votre caisse et vous FONDS D ACTION SOCIALE DATE LIMITE POUR LES DEMANDES D AIDES 2010 Prêts sociaux aux retraités de la CNRACL Votre caisse de retraite vous accompagne dans votre vie quotidienne pour, par exemple, réaliser des travaux d amélioration dans votre habitation principale ou pour faire face à une dépense importante imprévue. Les imprimés de demande accompagnés de leurs justificatifs doivent impérativement parvenir au FAS avant le 31 décembre Les demandes d aide 2010 reçues après cette date ne seront pas étudiées. Si vous souhaitez obtenir un imprimé de demande d aide 2010, vous pouvez contacter le FAS avant le 30 novembre 2010 au Seuls les imprimés 2010 peuvent vous être envoyés. Caractéristiques des prêts : des taux d intérêts particulièrement attractifs (compris entre 0 et 4 % selon les ressources du foyer), des frais d assurances invalidité/décès pris en charge par le Fonds d action sociale (FAS) de votre caisse de retraite, aucun frais de dossier. Conditions à remplir : la pension CNRACL doit être votre pension principale en durée de prise en compte, vos ressources ne doivent pas dépasser pour une personne seule et pour un couple, votre résidence principale doit se situer en France métropolitaine ou dans un département d outre-mer, vous devez avoir moins de 80 ans et avoir renseigné une déclaration d état de santé. Vous souhaitez obtenir des renseignements ou bénéficier d un dossier d instruction? Par téléphone : , par courriel : fr, par courrier : CNRACL - Services aux pensionnés - rue du vergne Bordeaux cedex, site Internet : («Profil retraités» > «Services aux pensionnés»). VI Climats n 65 octobre 2010

15 Déjà plus de adhérents à la carte Vikiva! Les partenaires de la CNRACL Pour seulement 15 par an, cette carte, exclusivité de la CNRACL, vous offre : des avantages dans de nombreux domaines (abonnements magazines, thalassothérapie, appareil auditif, hôtellerie, location et achat de voitures, vacances, ski, gastronomie ) ; des réductions dans les magasins, grâce aux bons d achat moins chers ; des sorties à tarif préférentiel, avec la billetterie spectacles et parcs ; du lien social, avec les petites annonces gratuites et les correspondants d échange de savoir et d expériences. Vous souhaitez plus de renseignements : envoyez un courriel à ou écrivez à CNRACL-Vikiva - rue du Vergne Bordeaux cedex Dans les deux cas, merci d indiquer votre numéro de pension. Crédit: Fotolia Un cadeau de bienvenue : 2 ateliers de jardinage avec les Jardiniers de France. ASSUREZ VOS OBSÈQUES AVEC PUBLIC OBSÈQUES La garantie réservée aux retraités de la CNRACL Mutuelle spécialisée dans la prévoyance obsèques depuis plus de 36 ans, MUTAC vous assure : Mutuelle certifiée le paiement direct des frais d obsèques auprès de tous les opérateurs funéraires français une assistance complète et une aide 24h/24 et 7j/7 pour vos proches une garantie immédiate en cas de décès par accident Pour tout renseignement Appelez le ou le PRIX APPEL LOCAL RÉDUCTION DE 3 MOIS DE COTISATION pour votre conjoint* soit -25% la 1 ère année MUTUELLE *pour toute adhésion simultanée d un couple DEMANDE DE DOCUMENTATION A retourner sans affranchir à : MUTAC libre réponse Montpellier cedex 3 VOUS M. Mme Mlle Nom : Prénom : Né(e) le : I I I/I I I/I I I Adresse : Ville : Code postal : I I I I I I Tél. : I I I I I I I I I I I VOTRE CONJOINT(E) M. Mme Mlle Nom : Prénom : Né(e) le : I I I/I I I/I I I Oui, je souhaite recevoir (sans engagement de ma part) une étude chiffrée pour une garantie de : SID-04 Climats n 65 octobre 2010 VII

16 Les partenaires de la CNRACL Assurance Dépendance Prévoyez votre autonomie financière pour demain Avec le vieillissement de la population, la dépendance est devenue un enjeu de société. Quelles que soient les solutions proposées, les frais liés à la dépendance resteront pour une large part à la charge des familles. Pour vous aider à faire face à ces frais, la CNRACL propose à ses affiliés de moins de 75 ans* une offre complète Assurance Dépendance à des tarifs attractifs, incluant une rente à vie exonérée d impôts et des prestations d assistance. -20 % en cas d adhésion multiple * Selon les conditions contractuelles définies dans la notice d information relative au contrat collectif Assurance Dépendance à adhésion facultative souscrit auprès de CNP IAM, filiale de CNP Assurances. Patrice - 56 ans «Pour avoir vu mon père dépendant à la suite d un accident vasculaire cérébral, je sais bien que les aides à domicile sont coûteuses. J adhère à Assurance Dépendance pour soulager financièrement mes enfants si cela devait m arriver.» Mireille - 53 ans «Ma mère et moi avons adhéré pour ne pas avoir à vendre notre maison de famille s il fallait un jour financer une maison de retraite médicalisée. Dès l adhésion, Maman a bénéficié du Bilan Prévention Autonomie.» Pour en savoir plus, contactez nos conseillers dépendance par téléphone : Par courriel : Site internet : Par courrier : CNP Assurances - Service Épargne Retraite Dépendance BP Sarcelles Cedex Créée en partenariat avec CNP Assurances, filiale du groupe Caisse des Dépôts, l Assurance Dépendance CNRACL propose différentes prestations calculées au plus juste coût. VIII Climats n 65 octobre 2010

17 rencontre Même s il a ralenti le rythme, Charles Launay participe toujours à cinq compétitions en moyenne par an. Crédits: D. R. Charles, le métronome Il court, il court, Charles Launay. À 63 ans, ce coureur infatigable n en fi nit pas de gagner l éternelle jeunesse, au rythme de ses foulées rapides. Voilà quarante-huit ans qu il court sans se lasser. De sa foulée rapide, il a battu les campagnes, couru sur les chemins de forêt qui sentent l humus et le pin et sur les sentiers côtiers odorants chargés d écume et d iode. Charles Launay est infatigable! Pour cet amoureux de la nature, ancien paysagiste de la ville de Saint-Malo, la course à pied prolonge l harmonie qu il entretient avec elle depuis toujours. «Je cours, j ai besoin d air, et j admets que je ne pourrais pas faire de golf, confie-t-il dans un sourire. Si plus de gens faisaient du sport, tout irait beaucoup mieux!» La course à pied? Un bonheur! Il a commencé la course à pied à 14 ans, alors qu il était en pension où il pratiquait aussi le football et le handball. «Au milieu de notre parcours de course à pied, coulait une rivière, mais nous ne le disions pas aux nouveaux. Notre plaisir était de les voir revenir sans leurs chaussures qu ils avaient laissées dans la boue», s amuse-t-il encore aujourd hui. La course à pied aime la régularité, et Charles en a fait sa philosophie de vie. Il fait douze kilomètres trois fois par semaine, sans compter les championnats. «Avant, je faisais dix ou quinze compétitions par an mais, depuis quelques années, je n en fais plus que cinq», admetil. Sa femme Jacqueline, atteinte elle aussi du virus de la course, s entraîne assidûment mais prévient : «Je ne cours pas avec lui, il est trop rapide pour moi!» Charles affectionne particulièrement la pratique en équipe. À l Unasat, sa fédération, les relations sont reines et la motivation se partage. Charles admet d ailleurs qu il n aurait jamais fait de compétitions seul. Lors de celles-ci, il côtoie aussi bien de jeunes coureurs que des vétérans de 75 ou 80 ans, qui font encore de très bons temps en compétition. «Certains sont venus à la course à pied assez tard, mais le principal est de se faire suivre par un médecin et d y aller progressivement. Le reste, ça n est que du bonheur», conclut ce coureur invétéré. Véronique Pierron En savoir + L Unasat met les agents territoriaux dans les starting-blocks L Union nationale des associations sportives et des agents territoriaux (Unasat) offre aux retraités et actifs territoriaux les moyens de se maintenir en forme. S adressant à toutes les structures territoriales et établissements publics communaux, elle fédère une trentaine d associations sportives et organise des compétitions nationales et internationales. Renseignements : Unasat, BP 30074, Niort cedex Président : Jean-Pierre Salmon, Vice-président chargé de la communication : Jean-Pol Jilet, Vous aussi, faites-nous partager votre passion. N hésitez pas à nous écrire : CNRACL Climats, Service communication, rue du Vergne, Bordeaux cedex Climats n 65 octobre

18 initiatives Quand l hôpital «de Vie» donne Salon de coiffure, salle de cinéma, bistrot Ces lieux n auraient rien de bien original s ils n avaient pas été créés dans l enceinte d hôpitaux. Ils doivent tous leur existence à l opération «+ de Vie» de la Fondation hôpitaux de Paris - hôpitaux de France. C omptoir en zinc, banquettes de moleskine, tables en bois et terrasse ouverte sur le jardin : «Le Petit Bretonneau» est un vrai bistrot installé au rez-de-chaussée de l hôpital gériatrique Bretonneau, dans le XVIII e arrondissement de Paris. Établissement à l ancienne qui fleure bon les vieux cafés de Montmartre, il permet à tous les résidents de recevoir amis et famille dans une ambiance bien plus chaleureuse que celle d une chambre d hôpital. Sa réalisation a été possible grâce à la subvention de 1891 obtenue via l opération «+ de Vie» dans laquelle s investit Bernadette Chirac, présidente de la Fondation hôpitaux de Paris - hôpitaux de France. Parallèlement à la campagne «Pièces Jaunes», l opération «+ de Vie» a été lancée en 1997 à destination des personnes âgées. Son objectif est d améliorer leurs conditions de séjour à l hôpital. Danuta Pieter, directrice de la communication et du développement de la Fondation des hôpitaux de Paris explique : «Nous soutenons des projets pour le rapprochement des familles grâce à l aménagement de salons et de lieux agréables, qui facilitent la rencontre. Nous œuvrons à l amélioration de l accueil et du confort, qui peut aussi bien concerner la rénovation des chambres que l acquisition d un minibus.» Ainsi, les projets d aménagement d atelier de cuisine sont parmi les plus demandés, les personnes âgées aimant à retrouver les sensations et les odeurs de leur enfance. Une subvention de en 2002 a rendu possible un tel aménagement à l hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Valde-Marne). Aujourd hui, les résidents, encadrés par une aide-soignante et une animatrice, réalisent chaque semaine de savoureuses recettes au sein de l atelier pâtisserie. Un atelier qui, devenu lieu d échange, a aussi un objectif thérapeutique puisqu il fait appel à la mémoire 10 Climats n 65 octobre 2010

19 Soutenue par Bernadette Chirac et avec pour marraine Mireille Darc, «+ de Vie» aide les hôpitaux à améliorer les conditions de séjour des personnes âgées. L hôpital de Buis-les-Baronnies (Drôme) fait son cinéma Crédits : Fondation Hôpitaux de Paris Entretien avec Éric Vinches, responsable de la vie sociale, de la communication et de la culture de l hôpital. Il est l un des initiateurs du projet de salle de cinéma dans l établissement. «Nos résidents souhaitaient retourner au cinéma, mais les salles classiques n étaient pas adaptées aux horaires d un hôpital. À l initiative de notre directrice Hélène Sicard, nous avons monté ce projet de salle de cinéma dans l établissement. L opération «+ de Vie» nous a alloué 5 503, ce qui nous a permis d acheter du matériel de vidéoprojection professionnel. Deux fois par mois, le cinéma de la ville met son projectionniste à notre disposition. À l avenir, nous voulons ouvrir notre salle aux enfants pour favoriser les relations intergénérationnelles, mais aussi à d autres associations, pour qu un lien social se noue entre les résidents et l extérieur.» «Grâce à cette aide financière, nous proposons deux séances par mois dans notre propre salle.» des personnes âgées : les bruits, les odeurs et les saveurs font travailler leur mémoire, tout en maintenant les acquis et les gestes de la vie quotidienne. Un jardin thérapeutique Les projets, constitués par les équipes médicales et paramédicales, remontent systématiquement à la Fondation hôpitaux de France via les établissements hospitaliers. Ils sont ensuite examinés par le comité d orientation de la fondation, mais l octroi de la subvention se fait toujours à hauteur de 50 % du projet, le reste devant être pris en charge par l hôpital ou d autres partenaires. «Depuis 1997, nous avons financé plus de projets dans plus de établissements et, sur l année 2009, 335 ont eu notre aval sur 450 présentés, explique Danuta Pieter. Nous finançons aussi de nombreux projets liés à la lutte contre la douleur, comme l installation de matelas antiescarres ou de pompes à morphine.» Ces projets s inscrivent dans une ambition thérapeutique, à l exemple de la réalisation de jardins destinés aux patients atteints de la maladie d Alzheimer. Ainsi, en 2008, le groupement hospitalier Simone-Veil d Eaubonne- Montmorency (Val-d Oise) a pu se doter d un jardin thérapeutique grâce à une subvention de accordée par la fondation. Autrefois entouré d une simple pelouse, le service de gériatrie de l hôpital est devenu un véritable jardin sensoriel, avec allées de plantations multicolores, potager et plantes aromatiques qui viennent éveiller les sens des résidents, plus particulièrement de ceux atteints de maladies neurodégénératives. Mais Danuta Pieter précise : «Nous ne finançons que le matériel. Le personnel est mis à disposition par l hôpital ou par d autres associations comme celle des Blouses roses, qui font des animations à la fois pour les enfants et les personnes âgées.» C est ainsi que, depuis que l hôpital possède un salon de coiffure, des aides-soignantes du centre hospitalier d Amiens se transforment certains jours de la semaine en coiffeuses ou en esthéticiennes. Ces salons sont de vrais lieux de socialisation où les résidents, notamment les femmes, reprennent le goût de s occuper d euxmêmes pour ne pas perdre le lien avec le monde extérieur. Véronique Pierron Pour aller plus loin En 2010, l opération «+ de Vie» souhaite remettre le bénéficiaire au cœur de la campagne. De nouveau parrainée cette année par Mireille Darc, une campagne de communication télévisuelle et radio est prévue. Elle repose notamment sur une émission de variété visant à récolter des dons, mais aussi sur un match de football caritatif dont les billets seront vendus au profit de la fondation. Climats n 65 octobre

20 évasion Le lac de Côme dont la majesté lui a valu le surnom de «prince des lacs». Milan et les lacs italiens en autocar Source d inspiration pour de nombreux poètes, les lacs italiens et leurs rivages d une luminosité souveraine avaient envoûté Stendhal. Un voyage de rêve à découvrir en autocar. Le Duomo, la plus grande cathédrale gothique au monde, La Cène, chef-d œuvre de Léonard de Vinci, le théâtre de la Scala les trésors inestimables de Milan laissent tous les visiteurs émerveillés. La capitale de la Lombardie reste aussi le point de départ d un magnifique voyage à la découverte des lacs italiens. Pour rejoindre le lac Majeur, la route la plus spectaculaire, en lacet, passe par la montagne, découvrant un à un les sommets escarpés alentour. Parvenu sur l autre versant, c est en contrebas que l enchantement opère. Modelé jadis par les immenses glaciers du Tessin et du Toce, le lac dévoile une gigantesque nappe diaphane et tranquille, ponctuée d îles lilliputiennes. Présente depuis le XII e siècle, l illustre famille des Borromée a si bien forgé l histoire de la région que son nom reste définitivement lié à ses îles, isola dei Pescatori, isola Madre, isola Bella : trois noms pour un rêve aux senteurs de jasmin et d oranger, habités par le souvenir des souverains de l Europe tout entière, qui vinrent au cours des siècles en respirer les fragrances. Isola Bella, la plus belle, abrite le palais Borromeo, construit au XVII e siècle par les seigneurs lombards. Sur dix terrasses en escaliers, des essences rarissimes sont offertes aux visiteurs qui, en se promenant dans les jardins baroques du palais, croisent de magnifiques paons blancs. Une sollicitation permanente des sens Le long du lac, de Stressa à Cannobio, le rivage laisse découvrir les parcs séculaires des villas fardées d ocre, les villages haut perchés, serrés autour de leur clocher roman, et l harmonie sereine de cette étendue d eau préalpine où, comme par magie, s épanouit une surprenante nature méditerranéenne. Formant de ses longs bras sinueux un Y renversé, le lac de Côme est souvent qualifié de «prince des lacs». Côme est un chef-d œuvre complet, ceint de 12 Climats n 65 octobre 2010

Les solutions Henner SÉLECTION OBSÈQUES. Les solutions Henner PUISQUE CE N'EST PAS QUAND JE VEUX, ÇA SERA COMME JE VEUX!

Les solutions Henner SÉLECTION OBSÈQUES. Les solutions Henner PUISQUE CE N'EST PAS QUAND JE VEUX, ÇA SERA COMME JE VEUX! Les solutions Henner SÉLECTION OBSÈQUES Les solutions Henner SENIORS PUISQUE CE N'EST PAS QUAND JE VEUX, ÇA SERA COMME JE VEUX! La star, c est moi! INDÉPENDANCE ET LIBERTÉ, N ÊTRE UNE CHARGE POUR PERSONNE

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail

diam' mag ENCORE + D'ÉCONOMIES du 26 janvier au 25 février 2015 www.diamnet.net Réf. 100 66 614N

diam' mag ENCORE + D'ÉCONOMIES du 26 janvier au 25 février 2015 www.diamnet.net Réf. 100 66 614N diam' mag www.diamnet.net ENCORE + D'ÉCONOMIES du 26 janvier au 25 février 2015 Réf. 100 66 614N Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Plus en détail

Votre. séjour. au quotidien. Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour.

Votre. séjour. au quotidien. Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour. Votre séjour Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour. 1 2 3 4 VOTRE 5 VOTRE 6 DÈS VOTRE ARRIVÉE ON S OCCUPE DE VOUS, ON S OCCUPE DE TOUT VOTRE ESPACE PERSONNEL QUELQUES POINTS

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Guide du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Merci pour votre démarche et bienvenue Comme 9 000 agents territoriaux, vous êtes désormais Correspondant Mutualiste à la Mutuelle Nationale Territoriale. Afin

Plus en détail

ACCÉDER. aux services. Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage

ACCÉDER. aux services. Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage ACCÉDER aux services Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage 1 Souhaitant faciliter la relation avec tous ses clients, le Groupe La Poste

Plus en détail

Résidence Saint Jean

Résidence Saint Jean Résidence Saint Jean 41 Avenue Félix Baert 59380 BERGUES Tél : 03.28.68.62.99 Fax : 03.28.68.53.19 Email : stjean.residence@wanadoo.fr Site web : www.residence-saint-jean.fr Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Action sociale Vivre chez soi Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux. Centre Hospitalier de Dreux Livret d accueil Le Prieuré EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.fr Bienvenue Ce livret d accueil

Plus en détail

Demande d agrément d assistant(e) maternel(le)

Demande d agrément d assistant(e) maternel(le) N 13394*01 Demande d agrément d assistant(e) maternel(le) Notice Vous allez faire une demande d agrément ou de renouvellement d agrément pour exercer la profession d assistant(e) maternel(le) ; ce métier

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

Les guides pratiques de la MNT

Les guides pratiques de la MNT Votre mutuelle proche de vous en toutes circonstances Les guides pratiques de la MNT Il y a toujours un conseiller MNT à votre écoute, où que vous soyez en France. N hésitez pas à le solliciter Il est

Plus en détail

DEMANDE D AIDE SOCIALE LÉGALE

DEMANDE D AIDE SOCIALE LÉGALE CADRE RESERVÉ AU CONSEIL GÉNÉRAL : N dossier familial : N de foyer : N aide : Gestionnaire : ORGANISME AYANT CONSTITUÉ LA DEMANDE ET PERSONNE RÉFÉRENTE :.............. DEMANDE D AIDE SOCIALE LÉGALE POUR

Plus en détail

Inscription au Service Pam 75 Dossier Transport et accompagnement des Parisiens à mobilité réduite

Inscription au Service Pam 75 Dossier Transport et accompagnement des Parisiens à mobilité réduite Inscription au Service Pam 75 Dossier Transport et accompagnement des Parisiens à mobilité réduite COMPOSITION DU DOSSIER LISTE DES PIECES JUSTIFICATIVES A JOINDRE Veuillez joindre les justificatifs suivants

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

PIECES A JOINDRE À VOTRE DEMANDE DE LOGEMENT (en photocopies) Une pièce d identité pour toutes les personnes mentionnées sur la demande (la carte d identité recto/verso, le livret de famille, le passeport

Plus en détail

Il vous aidera à mieux connaître vos droits et vous rappellera vos obligations pour éviter toute interruption dans le versement de votre pension.

Il vous aidera à mieux connaître vos droits et vous rappellera vos obligations pour éviter toute interruption dans le versement de votre pension. Ce guide édité par la Caisse de Prévoyance Sociale de Saint-Pierre et Miquelon a été conçu pour répondre aux questions que vous vous posez le plus souvent en tant que bénéficiaires de la pension d invalidité.

Plus en détail

LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP

LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP 2006 1 Notions de base du commercial Principe de base Exercices Méthodologie Chronologie de l entretien 2 Notions de base du commercial Une personne fonctionne sur

Plus en détail

La pension minière de réversion

La pension minière de réversion La pension minière de réversion DdRS Dossier de demande Une notice explicative pour vous aider dans vos démarches ainsi que la liste des pièces justificatives à joindre à votre demande La demande de pension

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Action sociale Vivre chez soi Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION AU SERVICE Pam75

DOSSIER D INSCRIPTION AU SERVICE Pam75 DOSSIER D INSCRIPTION AU SERVICE Pam75 Transport et accompagnement des Parisiens en situation de handicap Avez-vous déjà bénéficié du Service Pam75? : NON OUI Si OUI, indiquez votre N Pam PASS :. COORDONNEES

Plus en détail

Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE PRÊT «AMELIORATION DU CADRE DE VIE» Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

Bulletin d adhésion Atoll Prévoyance Professions libérales (TNS)

Bulletin d adhésion Atoll Prévoyance Professions libérales (TNS) Bulletin d adhésion Atoll Prévoyance Professions libérales (TNS) Generali Vie, société appartenant au Groupe Generali immatriculé sur le registre italien des groupes d assurances Société Anonyme au capital

Plus en détail

Animation - Vacances - Loisirs

Animation - Vacances - Loisirs Animation - Vacances - Loisirs Organisation de séjours de vacances et journées à thèmes AVL 10 rue landrecies 89600 Saint-Florentin @ contact@avl-animation.com www.avl-animation.com 03.86.56.13.41 La Qualité

Plus en détail

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010)

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Frais excessifs, tarification difficilement compréhensible, les litiges entre les banques et leurs clients sont nombreux. Des

Plus en détail

Edition 2015. Bien vivre sa retraite Des conseils, des ateliers et des aides

Edition 2015. Bien vivre sa retraite Des conseils, des ateliers et des aides Edition 2015 Des conseils, des ateliers et des aides La vie à la retraite Le passage à la retraite modifie les habitudes, les repères et le rythme de vie. L arrêt du travail laisse place à un nouveau temps

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX MAI 2011 SOMMAIRE ADMINISTRATIF - DOMICILIATION - C.N.I Carte Nationale d Identité - EXTRAIT D ACTE DE NAISSANCE - DEMANDE D ASILE

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL POUR NOUS JOINDRE LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Adresse :

LIVRET D ACCUEIL POUR NOUS JOINDRE LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Adresse : POUR NOUS JOINDRE Adresse : Logement-Foyer «Les Jonchères» Promenade du Pré Pelote 49610 Mozé sur Louet Téléphone : 02 41 45 72 45 LIVRET D ACCUEIL LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Fax : 02 41

Plus en détail

CCAS DE SCHERWILLER Résidence de l Alumnat

CCAS DE SCHERWILLER Résidence de l Alumnat CCAS DE SCHERWILLER Livret d accueil Vous envisagez de venir habiter la à Scherwiller, ce livret a pour objectifs de vous présenter l établissement et de vous permettre de mieux le connaitre, afin de faciliter

Plus en détail

RÈGLEMENT de FACTURATION

RÈGLEMENT de FACTURATION RÈGLEMENT de FACTURATION des services publics communaux de Bailly-Romainvilliers www.bailly-romainvilliers.fr Version adoptée par délibération 26 JUIN 2015 Page 1 sur 14 1 PRESENTATION... 3 2. L OUVERTURE

Plus en détail

Règlement Général des inscriptions aux Activités et services municipaux

Règlement Général des inscriptions aux Activités et services municipaux Ville de Roissy en Brie 9, rue Pasteur 77680 ROISSY EN BRIE Règlement Général des inscriptions aux Activités et services municipaux PREAMBULE : Le présent Règlement Général des inscriptions aux activités

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets Mon épargne mon patrimoine Une épargne, des projets Une épargne, des projets, toutes les solutions sont au Crédit Mutuel Que vous souhaitiez vous constituer une épargne disponible, un capital pour préparer

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

Organiser. son Budget. Les supports proposés...2 Échéancier...3-6 Budget... Mode d emploi...7 Conseils pratiques...8

Organiser. son Budget. Les supports proposés...2 Échéancier...3-6 Budget... Mode d emploi...7 Conseils pratiques...8 LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Dépenser : se comporter en consommateur avisé Organiser Ajuster : réagir rapidement aux événements son Budget Sommaire Les supports proposés...2 Échéancier....3-6

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. La réversion votre guide

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. La réversion votre guide Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux La réversion votre guide 2013 SOMMAIRE Les démarches à accomplir en cas de décès du professionnel libéral p.

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés?

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? Préfinancé par votre organisme de prestations sociales (caisse d allocations familiales,

Plus en détail

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental du Morbihan Cité administrative - 13 avenue Saint-Symphorien - 56020 VANNES CEDEX Tél. 02.97.47.88.88 Fax 02.97.47.84.02

Plus en détail

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Pour nous contacter : Vous désirez des informations complémentaires, Vous souhaitez nous rencontrer, appelez-nous

Plus en détail

obsèques La garantie La sérénité assurée... Le Guide des obsèques Pour toute demande d étude personnalisée, la Mutuelle Epargne Retraite vous offre

obsèques La garantie La sérénité assurée... Le Guide des obsèques Pour toute demande d étude personnalisée, la Mutuelle Epargne Retraite vous offre Pour toute demande d étude personnalisée, la Mutuelle Epargne Retraite vous offre Le Guide des obsèques afin de vous épauler au mieux dans les démarches administratives, l organisation et la prévoyance

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-390 du 3 avril 2015 autorisant les traitements de données à caractère

Plus en détail

Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté. L Argos. Livret d accueil à l attention des associations. NE/DDAC/017/Livret Argos/V1

Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté. L Argos. Livret d accueil à l attention des associations. NE/DDAC/017/Livret Argos/V1 Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté L Argos Livret d accueil à l attention des associations NE/DDAC/017/Livret Argos/V1 Modalités de mise à disposition des associations Structure

Plus en détail

Accueil périscolaire et de loisirs. Règlement intérieur

Accueil périscolaire et de loisirs. Règlement intérieur Accueil périscolaire et de loisirs Règlement intérieur Validé par le Conseil municipal du 24 septembre 2012 Mairie de La Plaine sur Mer Place de Fort Gentil 44770 LA PLAINE SUR MER 02 40 21 50 14 Fax :

Plus en détail

Localisation. Les prestations

Localisation. Les prestations Localisation EHPAD L OREE DU PARC 131 rue de Nazareth 49100 Angers Tél. : 02 41 72 46 46 email : accueil.oreeduparc@mfam49-53.fr Pour en savoir plus Située à proximité du Parc de la Garenne et du Centre

Plus en détail

Dépendance, imaginez la vie comme avant!

Dépendance, imaginez la vie comme avant! Dépendance, imaginez la vie comme avant! Votre guide pratique Présentalis 2 Vous avez pris une sage décision. Vous avez fait le bon choix en souscrivant un contrat Présentalis 2. En cas de dépendance,

Plus en détail

Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi 1 Vous-même Madame Monsieur Votre nom de famille (nom de naissance) :... Votre nom d usage (facultatif et s il y a lieu) :... Vos prénoms (soulignez votre prénom courant) :... Votre date de naissance :

Plus en détail

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection Maison de Retraite Sélection QUE CHOISIR? Maison de Retraite / Résidence Services / Maintien à domicile +10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts EDITO Partir en Maison de Retraite

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2013-2014 La et moi Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

Newsletter n 1 - Rentrée 2015

Newsletter n 1 - Rentrée 2015 Newsletter n 1 - Rentrée 2015 Bonjour à tous et très heureux de vous présenter la première Newsletter de l Association FAF- APADVOR. Beaucoup de changements depuis la dernière Assemblée Général du mois

Plus en détail

Entreprise de services à la personne LIVRET D ACCUEIL. Siège social : 25, rue Haute 80500 Rollot ENTREPRISE AGREE PAR L ETAT

Entreprise de services à la personne LIVRET D ACCUEIL. Siège social : 25, rue Haute 80500 Rollot ENTREPRISE AGREE PAR L ETAT Entreprise de services à la personne LIVRET D ACCUEIL Siège social : 25, rue Haute 80500 Rollot ENTREPRISE AGREE PAR L ETAT Copyright FRANCE FAMILLE SERVICES 2008 RCS SIRET 507 603 025 00010 Code NAF 9609Z

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Régime de rentes du Québec Pour en savoir plus sur les prestations d invalidité du Régime de rentes du Québec. Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit d interprétation,

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien

Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien s au 1 er juillet 2015 Tous les services et prestations dont vous pouvez profiter selon vos besoins et envies! Vacances Ayez le réflexe www.cnas.fr

Plus en détail

au Chèque emploi service universel bancaire

au Chèque emploi service universel bancaire Réseau Urssaf DEMANDE D ADHÉSION au Chèque emploi service universel bancaire Qu est-ce que le Chèque emploi service universel (Cesu)? C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès

Plus en détail

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006 Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2012 1 Le dispositif Cesu déclaratif Le Cesu déclaratif est un dispositif du réseau des Urssaf qui facilite les formalités liées

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement FONDATION ROGUET Etablissement Public de Santé 58 rue Georges BOISSEAU 92110 CLICHY Règlement de Fonctionnement Accueil de Jour Secrétariat médical Accueil de Jour Téléphone : 01-41-40-46-42 Fax : 01-41-40-47-47

Plus en détail

DOSSIER DE RENTREE 2015-2016 PRIMAIRE

DOSSIER DE RENTREE 2015-2016 PRIMAIRE DOSSIER DE RENTREE 2015-2016 PRIMAIRE Madame, Monsieur, Voici déjà quelques indications concernant la rentrée des classes. Celle-ci aura lieu : Le mardi 1er septembre 2015 Les enfants entrant en classe

Plus en détail

Passeport. Pour que rester chez soi...soit toujours un plaisir. Introduction. Fonctionnement. Auxiliaires de vie. Coordonnées

Passeport. Pour que rester chez soi...soit toujours un plaisir. Introduction. Fonctionnement. Auxiliaires de vie. Coordonnées Passeport MODE D EMPLOI DU PARTICULIER EMPLOYEUR CHEZ VITALLIANCE (MANDATAIRE) Pour que rester chez soi......soit toujours un plaisir Introduction Fonctionnement Auxiliaires de vie Coordonnées 2 3 6 8

Plus en détail

ANIMATIONS année scolaire 2015-2016

ANIMATIONS année scolaire 2015-2016 ANIMATIONS année scolaire 2015-2016 LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI AQUAGYM Aquadous Aquaform Aquatonic Aquagym grande profondeur Aquagym adaptée handicap visuel ou handicap moteur Form AQUABIKE ACTIVITES

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux Sèvres-Vienne Règlement d'action Sanitaire et Sociale Projet Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Principes Généraux Préambule

Plus en détail

Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Action sociale Vivre chez soi Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter

Plus en détail

monabanq. invente le 1 er Compte courant tout compris et en illimité pour 6 /mois (1)

monabanq. invente le 1 er Compte courant tout compris et en illimité pour 6 /mois (1) - 1 - Envie d essayer une banque différente et innovante? monabanq. invente le 1 er Compte courant tout compris et en illimité pour 6 /mois (1) Découvrez notre offre dans son intégralité : 0810 002 001

Plus en détail

Ma banque où je veux, quand je veux

Ma banque où je veux, quand je veux Mon mémo Votre conseiller se tient à votre disposition pour vous apporter les précisions et réponses aux questions que vous vous posez et reste votre interlocuteur privilégié. En complément, vous avez

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION. Documents importants à transmettre

DOSSIER D INSCRIPTION. Documents importants à transmettre DOSSIER D INSCRIPTION Documents importants à transmettre Pour valider l inscription de votre (vos) enfant(s), remettre les documents suivants au plus tard le vendredi 19 juin, dernier délais. Les règlements

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts.

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. La chambre a négocié pour vous des tarifs préférentiels avec le cabinet Jadis pour vous proposer 4 niveaux de garantie. -

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D)

Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D) Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D) Centre Communal d Action Sociale de Pontivy 6, Rue de Rivoli 56300 PONTIVY Tél : 02.97.25.50.22 Courriel : ccas@ville-pontivy.fr Page 1 Dans ce livret

Plus en détail

Préparez-vous à changer d avis sur la banque.

Préparez-vous à changer d avis sur la banque. - 1 - Préparez-vous à changer d avis sur la banque. Votre carte Visa offerte pendant 1 an ou votre carte Visa Premier offerte pendant 6 mois pour toute 1ère ouverture d un compte monabanq. avant le 30/09/2010.

Plus en détail

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN Cardif Retraite Professionnels Plus CONTRAT LOI MADELIN Donnez plus de vie à votre future retraite BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Commune d Ornex République Française Département de l Ain DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Service scolaire / périscolaire / extrascolaire Valable pour l année scolaire 2015/2016 1 Informations destinées à

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet

LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet RENTREE 2015-2016 ENSEMBLE ST FELIX-LA SALLE 27 rue du Ballet BP 60105-44001 NANTES CEDEX 1 Tél. 02 44 76 35 00 - contact@stfelixlasalle.fr SOMMAIRE

Plus en détail

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE LES PREMIÈRES DÉMARCHES Devenir tuteur familial Une gestion prudente et avisée Vous venez d être nommé tuteur d un majeur à protéger La tutelle est un régime de

Plus en détail

Fiche d'inscription Restauration Scolaire - Accueil Périscolaire

Fiche d'inscription Restauration Scolaire - Accueil Périscolaire Fiche d'inscription Restauration Scolaire - Accueil Périscolaire 1 - RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS : ENFANT : Code famille :... NOM :... Prénom :... Sexe : Masculin Féminin Date de naissance :.../.../...

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1ère demande Renouvellement 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION Nom de votre association :... Sigle:...

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

Demande Action sociale de retraite personnelle

Demande Action sociale de retraite personnelle Demande Action sociale de retraite personnelle Salarié Demande du d aide régime pour général, Bien salarié vieillir chez et non soi salarié agricole (MSA), artisan et commerçant (RSI) 1 Vous-même Madame

Plus en détail

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Le présent règlement définit les relations entre les enfants, les accompagnateurs et le personnel du restaurant scolaire. Il a pour finalité de

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

CONDITIONS DE VENTE ET D UTILISATION DES REDEVANCES NORDIQUES A L'ESPACE NORDIQUE DE LA VALLEE DES ENTREMONTS

CONDITIONS DE VENTE ET D UTILISATION DES REDEVANCES NORDIQUES A L'ESPACE NORDIQUE DE LA VALLEE DES ENTREMONTS CONDITIONS DE VENTE ET D UTILISATION DES REDEVANCES NORDIQUES A L'ESPACE NORDIQUE DE LA VALLEE DES ENTREMONTS 1. CONDITIONS GENERALES DE VENTE Définition des présentes conditions générales : Les présentes

Plus en détail

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE - 01/14 - Photos : Florent DONCOURT CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE Hôtel du Département BP 11096-57036 METZ CEDEX 1 Direction de la Solidarité Direction de la Politique de

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

SOMMAIRE VOTRE SITUATION FISCALITE DES RENTES 8 FORMALITES ADMINISTRATIVES 11 INFORMATIONS LEGALES 13 CONTACTS PREDICA 17

SOMMAIRE VOTRE SITUATION FISCALITE DES RENTES 8 FORMALITES ADMINISTRATIVES 11 INFORMATIONS LEGALES 13 CONTACTS PREDICA 17 Rente PSA GUIDE DU RETRAITE «RENTE PSA» VALANT NOTICE D INFORMATION En application de la demande d adhésion à la convention n 7E000212 Rente PSA» conclu entre votre entreprise et PREDICA, compagnie d assurances

Plus en détail