Généralités. Updates. Révisions. Révisions. Etat: 1 er janvier Centre d information AVS/AI. Centre d information AVS/AI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Généralités. Updates. Révisions. Révisions. Etat: 1 er janvier 2014. Centre d information AVS/AI. Centre d information AVS/AI"

Transcription

1 Centre d information AVS/AI Centre d information AVS/AI Updates Etat: 1 er janvier AVS 181a RAVS AI 178a LAI 66c AI 182 RAI 72 bis AI 183 OIC AI 184 RAI AVS 241 LAVS 50a AI 185 LAI AVS 242 O fonds AVS 243 LAVS 50a AVS 244 RAVS 6, 7, 21, 28, 34d, 84, 143, 165 AVS 245 OAF 13b AI 186 LAI 14 bis AI 187 RAI 3 quater AI 188 RAI 1 bis, 39f AI 189 OMAI 1, 2, ch. 4, 5, 11, 14, AVS 246 RAVS disp.fin. 2000/2001, disp.fin AVS 247 RAVS 140, 174 AI 190 LAI 78 AI 191 OMAI , 15.03, 15.04, Généralités Convention de sécurité sociale avec le Japon La convention de sécurité sociale avec le Japon est entrée en vigueur le 1 er mars 2012 (bulletin AVS n 300). Relation avec le droit européen Le 1 er avril 2012, aussi en relation avec la Suisse, ont été remplacés le règlement (CEE) n 1408/71 du Conseil du 14 juin 1971 relatif à l application des régimes de sécurité sociale aux travailleurs salariés et à leur famille qui se déplacent à l intérieur de la Communauté et le règlement (CEE) n 574/72 du Conseil du 21 mars 1972 relatif à l application du Règlement (CEE) 1408/71 par le règlement (CE) n 883/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 portant sur la coordination des systèmes de sécurité sociale, modifié par le règlement (CE) n 988/2009 du Parlement européen et du Conseil du 16 septembre 2009, et le règlement (CE) n 987/2009 du Parlement européen et du Conseil du 16 septembre 2009 fixant les modalités d application du règlement (CE) n 883/2004 (bulletin AVS n 301 et lettre circulaire AI n 309).

2 Centre d information AVS/AI AVS, édition 2012 Acte législatif modifié du en vigueur depuis le 181a RAVS LAVS [LMSI] O fonds LAVS [CC] RAVS O 13 (v. page 12) OAF RAVS [O] RAVS RO LAVS Art. 50a al. 1 let. d bis et let. e Ziff Dans la mesure où aucun intérêt privé prépondérant ne s y oppose, les organes chargés d appliquer la présente loi ou d en contrôler ou surveiller l application peuvent communiquer des données, en dérogation à l art. 33 LPGA: d bis. au Service de renseignement de la Confédération (SRC) et aux organes de sûreté cantonaux à l intention du SRC, lorsque les conditions visées à l art. 13a de la loi fédérale du 21 mars 1997 instituant des mesures visant au maintien de la sûreté intérieure (LMSI) sont remplies; 241 e. dans des cas d espèce et sur demande écrite et motivée: 6. aux autorités de protection de l enfant et de l adulte visées à l art. 448, al. 4, CC; au SRC ou aux organes de sûreté cantonaux à l intention du SRC lorsque les conditions visées à l art. 13a de la LMSI sont remplies. 241 RAVS Art. 6, al. 2, let. a 2 Ne sont pas comprises dans le revenu provenant d une activité lucrative: a. la solde militaire, les indemnités de fonction dans la protection civile, les sommes d argent de poche aux personnes astreintes au service civil, la solde allouée pour le service du feu selon l art. 24, let. f bis, de la loi fédérale du 14 décembre 1990 sur l impôt fédéral direct (LIFD), de même que les indemnités analogues dans les cours pour moniteurs de jeunes tireurs; 244 Art. 7, let. c et c bis Le salaire déterminant pour le calcul des cotisations comprend notamment: c. les gratifications, les primes de fidélité et au rendement; 244 c bis. les avantages appréciables en argent provenant de participations de collaborateur; la valeur et le moment de la perception des cotisations sur ces avantages sont déterminés d après les dispositions relatives à l impôt fédéral direct; 244 Art. 18 al. 2 B ,0 % (Bulletin AVS n 299), ,0 % (Bulletin AVS n 324). Art Barème dégressif des cotisations des personnes exerçant une activité indépendante 1 Si le revenu provenant d une activité indépendante est d au moins 9400 francs par an, mais inférieur à francs, les cotisations sont calculées comme suit:

3 Revenu annuel provenant d une activité lucrative d au moins fr. mais inférieur à fr , , , , , , , , , , , , , , , , ,4 Taux de la cotisation en pour-cent du revenu 2 Si le revenu à prendre en compte en vertu de l art. 6 quater est inférieur à 9400 francs, l assuré doit acquitter une cotisation de 4,2 %. Art. 28, al. 1 1 Les cotisations des personnes sans activité lucrative, pour lesquelles la cotisation minimale de 392 francs par année (art. 10, al. 2, LAVS) n est pas prévue, sont déterminées sur la base de leur fortune et du revenu qu elles tirent des rentes. Les rentes versées en application des art. 36 et 39 LAI ne font pas partie du revenu sous forme de rente. Les cotisations se calculent comme suit: Fortune ou revenu annuel acquis sous forme de rente, multiplié par 20 Cotisation annuelle fr. fr. fr. Moins de et plus Supplément pour chaque tranche supplémentaire de francs de fortune ou de revenu acquis sous forme de rente, multiplié par 20 Art. 34d, al. 4 4 L al. 1 n est pas applicable aux soldes allouées pour les tâches essentielles du service du feu qui dépassent le montant exempté de cotisations selon l art. 6, al. 2, let. a. 244 Art. 51 al. 2 2 Pour le calcul du revenu annuel moyen, on prend également en considération les années de cotisations ajoutées conformément à l art. 52d, ainsi que les périodes de cotisations et les revenus correspondants pris en compte en vertu de l art. 52b. 181a Art Création en commun d une caisse Une caisse de compensation peut être créée en commun conformément à l art. 53 LAVS par plusieurs associations professionnelles suisses ou interprofessionnelles. Art. 140 al. 2 Les inscriptions faites dans les comptes individuels sont portées sur une liste et annoncées mensuellement à la CdC au cours de l année qui suit la période de décompte, la première fois d ici au 31 mars et la dernière fois d ici au 31 octobre. 247 Art. 143, al. 1 et 3 1 Les caisses de compensation déterminent la forme du décompte prévu à l art. 36. Elles remettent aux employeurs les moyens nécessaires et les aident, le cas échéant, à remplir la déclaration. L art. 210 est réservé Les employeurs sont tenus de communiquer aux caisses de compensation les avantages appréciables en argent provenant de participations de collaborateur de la même manière et au même moment qu ils l effectuent auprès des autorités fiscales, au moyen d une copie des attestations qu ils doivent présenter en application des dispositions de l ordonnance du 27 juin 2012 sur les participations de collaborateur. 244 Dispositions finales de la modification du 21 septembre Pour les obligations des employeurs en matière d attestations de participation selon l art. 143, al. 3, l art. 18 (disposition transitoire) de l ordonnance du 27 juin 2012 sur les participations de collaborateur est applicable par analogie. Art. 165, al. 1, phrase introductive, let. c, et 2, phrase introductive, let. a et b 1 Pour la reconnaissance des bureaux de révision et de contrôle les conditions suivantes doivent être remplies: 244 c. les personnes qui ont à diriger les révisions doivent être agréées en qualité d expert-réviseur selon la loi du 16 décembre 2005 sur la surveillance de la révision (LSR). Celles-ci peuvent exercer un mandat durant sept exercices annuels au plus et ne peuvent reprendre le même mandat qu après une interruption de trois exercices Les bureaux de révision externes doivent, en outre, s il ne s agit pas de services de contrôle cantonaux, remplir les conditions suivantes: 244 a. ils doivent être agréés en qualité d expert-réviseur selon la LSR; 244

4 b. ils doivent, pour la révision de caisses de compensation ou d agences au sens de l art. 161, al. 1, prouver qu ils ont été chargés de la révision d au moins trois caisses ou agences et, pour les contrôles d employeurs, qu ils sont mandatés pour dix contrôles au moins par année; l office fédéral peut autoriser des exceptions, pour autant que le bureau de révision prouve la qualité de son travail d une autre manière. 244 Art. 174 al. 1 let. g et 1 bis 1 La CdC doit, en sus des tâches mentionnées à l art. 71 LAVS et aux art. 133 bis, 134 ter à 134 octies, 149, 154 et 171 du présent règlement: g. effectuer la comparaison des données conformément à l art. 93 LAVS bis La CdC compare les données de l assurance-chômage fournies par le SECO d ici au 31 mars de l année qui suit la période de décompte avec celles fournies par les caisses de compensation. Elle communique mensuellement le résultat de la comparaison au SECO au cours de l année qui suit la période de décompte, la première fois d ici au 15 avril et la dernière fois d ici au 15 novembre. 247 Disposition dérogatoire pour les années de cotisation 2000 et Dispositions finales de la modification du 1 er mars OAF Art. 13b 245 Taux de cotisation AVS/AI 1 Les cotisations des assurés exerçant une activité lucrative sont égales à 9,8 % du revenu déterminant. Les assurés doivent payer au moins la cotisation minimale de 914 francs par an. 2 Les assurés n exerçant aucune activité lucrative paient une cotisation comprise entre 914 francs et francs par an, déterminée sur la base de leur fortune et du revenu acquis sous forme de rente. La cotisation se calcule comme suit: Fortune ou revenu annuel acquis sous forme de rente multiplié par 20 fr. Cotisation annuelle (AVS + AI) Moins de et plus fr. Supplément pour chaque tranche supplémentaire de francs de fortune, ou de revenu annuel sous forme de rente multiplié par 20 fr. O fonds Art. 1, titre, al. 1, 1 bis et 3 Nomination et composition Le Conseil fédéral nomme, sur proposition de la Commission fédérale de l assurance-vieillesse, survivants et invalidité, le Conseil d administration commun pour les fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain (Conseil d administration). Un mandat dure quatre ans; la nomination peut être renouvelée bis Le Conseil fédéral peut résilier le mandat des membres du Conseil d administration pour de justes motifs Un représentant de l Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et un représentant de l Administration fédérale des finances (AFF) prennent part avec voix consultative aux séances du Conseil d administration. 242 Art. 2, al. 2, let. j 2 Le Conseil d administration: j. renseigne, conjointement avec l OFAS, l opinion publique sur la situation financière des fonds de compensation. 242 Art. 3, al. 2 2 Le Conseil d administration délibère valablement lorsque la majorité de ses membres est présente. Les décisions sont prises à la majorité absolue. Le président vote; en cas d égalité des voix, il les départage. 242 Art. 4, al. 2 2 Un représentant de l OFAS et un représentant de l AFF prennent part avec voix consultative aux séances du Comité du Conseil d administration. 242 Titre précédant l art. 11 Chapitre 2 Administration et comptabilité Art Transfert d avoirs dans une société d investissement à capital variable 1 Le Conseil d administration peut créer une ou plusieurs sociétés d investissement à capital variable (SICAV) au sens l art. 8, al. 1, de la loi du 23 juin 2006 sur les placements collectifs (LPCC) sous la forme d un autre fonds en investissements traditionnels au sens de l art. 70 LPCC et transférer tout ou partie de la fortune des fonds de compensation dans cette ou ces SICAV. 2 Seuls les fonds de compensation peuvent être entrepreneurs ou investisseurs actionnaires des SICAV.

5 3 Le Conseil d administration des fonds de compensation s assure que les statuts des SICAV comportent notamment les points suivants: a. les représentants du Conseil d administration des fonds de compensation sont majoritaires au Conseil d administration de la SICAV; deux de ces représentants doivent être proposés à l assemblée générale de la SICAV pour l élection à la présidence et à la vice-présidence du Conseil d administration; b. les conditions d embauche du personnel s inspirent du droit du personnel de la Confédération; c. l art. 6a, al. 1 à 4, de la loi du 24 mars 2000 sur le personnel de la Confédération (LPers) s applique par analogie aux membres des organes directeurs et aux autres membres du personnel qui perçoivent une rémunération comparable. 4 La SICAV assure son personnel contre les risques de vieillesse, de décès et d invalidité auprès de l institution de prévoyance PUBLICA. 5 La SICAV fait office d employeur pour les rentiers: a. qui relèvent d elle et dont les rentes de vieillesse, d invalidité ou de survivants de la prévoyance professionnelle ont commencé à être versées par la Caisse fédérale de pensions PUBLICA avant la fondation de la SICAV; b. dont la rente d invalidité a commencé à être versée après la fondation de la SI- CAV, alors que l incapacité de travail dont la cause est à l origine de l invalidité est survenue avant la transformation des rapports de travail. 6 Les art. 14, al. 1, let. d, et 22a LPers s appliquent par analogie. Art. 14, al. 1 1 Le rapport annuel du Conseil d administration des fonds de compensations est arrêté à la fin de l année civile. 242 Art. 18, titre et al. 1 Indemnités et conditions du contrat Le Conseil fédéral fixe les indemnités des membres du Conseil d administration et de ceux du Comité du Conseil d administration, ainsi que les autres conditions contractuelles, et l indemnisation des membres du Conseil d administration de la SICAV. L art. 6a, al. 1 à 4, LPers s applique par analogie aux honoraires (prestations accessoires incluses) des membres du Conseil d administration des fonds de compensation et de ceux du Conseil d administration de la SICAV, ainsi qu aux autres conditions contractuelles convenues avec ces personnes. 242

6 Centre d information AVS/AI AI, édition 2012 Acte législatif modifié du en vigueur depuis le 178a LAI RAI OIC RAI LAI [LMSI] LAI RAI RAI OMAI O 13 (v. page 12) LAI OMAI RO LAI Art. 14 bis186 Prise en charge des traitements stationnaires hospitaliers Les frais des traitements entrepris de manière stationnaire au sens de l art. 14, al. 1 et 2, dans un hôpital admis en vertu de l art. 39 de la loi fédérale du 18 mars 1994 sur l assurance-maladie3 sont pris en charge à hauteur de 80 % par l assurance et de 20 % par le canton de résidence de l assuré. Le canton de résidence verse sa part directement à l hôpital. Art. 66a al. 1 let. c 1 Dans la mesure où aucun intérêt privé prépondérant ne s y oppose, les organes chargés d appliquer la présente loi ou d en contrôler ou surveiller l application peuvent communiquer des données, en dérogation à l art. 33 LPGA: c. au SRC ou aux organes de sûreté cantonaux à l intention du SRC lorsque les conditions visées à l art. 13a de la loi fédérale du 21 mars 1997 instituant des mesures visant au maintien de la sûreté intérieure sont remplies. 185 Art. 66c 178 Capacité à conduire un véhicule motorisé 178a Art Contribution de la Confédération 1 Le montant initial de la contribution de la Confédération correspond à 37,7 % de la moyenne arithmétique des dépenses de l assurance en 2010 et Le montant initial est adapté annuellement au taux de variation des recettes de la taxe sur la valeur ajoutée; le taux de variation est lui-même corrigé par un facteur d escompte. Les recettes de la taxe sur la valeur ajoutée sont corrigées en fonction des modifications des taux ou de la base de calcul. 3 Le facteur d escompte correspond à l évolution du quotient résultant de la division de l indice visé à l art. 33 ter, al. 2, LAVS, à calculer chaque année, par l indice des salaires calculé par l Office fédéral de la statistique à partir de La contribution de la Confédération correspond au montant calculé conformément aux al. 2 et 3; la contribution à l allocation pour impotent et aux rentes extraordinaires visée à l art. 77, al. 2, en est déduite. 5 La contribution de la Confédération équivaut au plus à la moitié des dépenses de l assurance et au moins à 37,7 % des dépenses annuelles de l assurance; la contribution à l allocation pour impotent visée à l art. 77, al. 2, en est déduite. 6 L art. 104 LAVS est applicable par analogie.

7 RAI Art. 1 bis, al. 1 1 Dans les limites du barème dégressif mentionné aux art. 16 et 21 RAVS, les coti- sont calculées comme il sations suit: Revenu annuel provenant d une activité lucrative d au moins fr. mais inférieur à fr. Taux de la cotisation en pour-cent du revenu , , , , , , , , , , , , , , , , , Art. 3 quater187 Prise en charge des traitements stationnaires hospitaliers Les frais des traitements visés à l art. 14 bis LAI sont pris en charge conformément au tarif applicable à l hôpital dans lequel le traitement est entrepris. Art. 36 al. 3 (abrogé) Art. 39f, al. 1 à 3 1 La contribution d assistance se monte à 32 fr. 80 par heure Si l assistant doit disposer de qualifications particulières pour fournir les prestations requises dans les domaines prévus à l art. 39c, let. e à g, le montant de la contribution d assistance s élève à 49 fr. 15 par heure L office AI détermine le montant de la contribution d assistance allouée pour les prestations de nuit en fonction de l intensité de l aide à apporter à l assuré. Le montant de la contribution s élève à 87 fr. 40 par nuit au maximum. 188 Art. 72 bis182 Expertises médicales polydisciplinaires 1 Les expertises comprenant trois ou plus de trois disciplines médicales doivent se dérouler auprès d un centre d expertises médicales lié à l office fédéral par une convention. 2 L attribution du mandat d expertise doit se faire selon le principe du hasard. OIC ch Troubles du comportement des enfants doués d une intelligence normale, au sens d une atteinte pathologique de l affectivité ou de la capacité d établir des contacts, en concomitance avec des troubles de l impulsion, de la perception, de la cognition, de la concentration et de la mémorisation, lorsqu ils ont été diagnostiqués et traités comme tels avant l accomplissement de la neuvième année; l oligophrénie congénitale est classée exclusivement sous ch OMAI Titre Ordonnance du DFI concernant la remise de moyens auxiliaires par l assurance-invalidité 191 Préambule Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 14 et 14 bis du règlement du 17 janvier 1961 sur l assurance-invalidité (RAI), arrête: 191 Art. 1, al. 1 1 La présente ordonnance définit le droit des assurés à l octroi de moyens auxiliaires ou de prestations de remplacement qui leur est reconnu par les art. 21 à 21 ter de la loi fédérale du 19 juin 1959 sur l assurance-invalidité (LAI), ainsi qu au remboursement des moyens auxiliaires au sens de l art. 21 quater, al. 1, let. a à c, LAI. 189

8 Art. 2, al. 4 4 L assuré n a droit qu à des moyens auxiliaires d un modèle simple, adéquat et économique. Il supporte les frais supplémentaires d un autre modèle. Lorsque la liste en annexe ne mentionne aucun des instruments prévus à l art. 21 quater LAI pour la remise d un moyen auxiliaire, les frais effectifs sont remboursés. 189 Disposition transitoire de la modification du 22 novembre 2007 (abrogée) 189 Dispositions transitoires de la modification du 28 novembre Les demandes de machines à écrire, de téléphonoscripteurs, de téléphones mobiles munis d un logiciel spécial ou de fax présentées avant l entrée en vigueur de la modification du 28 novembre 2012 sont traitées selon l ancien droit. 2 Si les appareils accordés doivent être réparés ou remplacés, l assurance en assume les frais conformément à l art. 7, al. 2, même après l entrée en vigueur de la modification du 28 novembre Liste des moyens auxiliaires 4.02 Retouches orthopédiques et éléments orthopédiques incorporés aux chaussures de confection ou aux chaussures orthopédiques spéciales Prothèses oculaires: remboursement selon l accord conclu entre l Office fédéral des assurances sociales et les fournisseurs de prothèses oculaires. L art. 24, al. 3, RAI est réservé Appareils auditifs implantés ou fixés par ancrage osseux L Office fédéral des assurances sociales définit la participation de l assurance aux composantes externes des appareils auditifs implantés ou fixés par ancrage osseux et aux implants d oreille moyenne. Pour les adultes, le forfait de prestations pour l adaptation et le suivi des appareils auditifs fixés par ancrage osseux et des implants d oreille moyenne est de 1000 francs pour un appareillage monaural et de 1500 francs pour un appareillage binaural. Pour les enfants de moins de 18 ans, il est de 1300 francs pour un appareillage monaural et de 1950 francs pour un appareillage binaural. Le forfait est versé sur présentation du montant global facturé et des justificatifs correspondants. Le forfait pour l achat de piles pour implants cochléaires est, par année civile, de 400 francs pour un appareillage monaural et de 800 francs pour un appareillage binaural. Le forfait pour l achat de piles pour appareils auditifs fixés par ancrage osseux et implants d oreille moyenne est, par année civile, de 60 francs pour un appareillage monaural et de 120 francs pour un appareillage binaural Cannes blanches et systèmes de navigation pour piétons Monte-escaliers et rampes pour les assurés qui ne peuvent pas quitter leur logement sans un tel aménagement. Si un monte-rampes d escalier est installé au lieu d un monteescaliers, la contribution maximale s élève à 8000 francs. Dans ce cas, les frais de réparation ne sont pas remboursés. La remise a lieu sous forme de prêt Tourneurs de pages, lorsque la personne paralysée qui ne peut pas lire de livres ou de magazines de manière indépendante a besoin d un tel appareil. La remise a lieu sous forme de prêt Vidéophones SIP, lorsqu un assuré, totalement sourd ou gravement handicapé de l ouïe et qui communique au moyen de la langue des signes, ne peut établir les contacts nécessaires avec son entourage d une autre manière ou lorsqu un tel effort ne peut raisonnablement être exigé de lui, et lorsqu il dispose des facultés intellectuelles et motrices nécessaires à l utilisation d un vidéophone. La remise a lieu sous forme de prêt. La contribution maximale s élève à 1700 francs, TVA comprise Contributions aux vêtements sur mesure, lorsque l assuré ne peut porter des vêtements fabriqués en série en raison de troubles de la croissance ou de déformations du squelette. 191

9 Centre d information AVS/AI APG, édition 2013 Acte législatif modifié du en vigueur depuis le RO V primes

10 Centre d information AVS/AI PC, édition 2013 Aucune révision.

11 Centre d information AVS/AI AF, édition 2013 Aucune révision.

12 Ordonnance 13 sur les adaptations à l évolution des salaires et des prix dans le régime de l AVS, de l AI et des APG du 21 septembre 2012 (RS ) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 9 bis, 10, al. 1, et 33 ter de la loi fédérale du 20 décembre 1946 sur l assurance-vieillesse et survivants (LAVS), vu l art. 3, al. 1, de la loi fédérale du 19 juin 1959 sur l assurance-invalidité (LAI), vu les art. 16a, al. 2, 16f, al. 1, et 27, al. 2, de la loi du 25 septembre 1952 sur les allocations pour perte de gain (LAPG), arrête: Section 1 Assurance-vieillesse et survivants Art. 1 Barème dégressif des cotisations Les limites du barème dégressif des cotisations des personnes exerçant une activité lucrative indépendante sont fixées comme suit: francs a. la limite supérieure selon l art. 8, al. 1, LAVS est de b. la limite inférieure selon l art. 8, al. 1, LAVS est de 9400 Art. 2 Cotisation minimale des assurés exerçant une activité lucrative indépendante et des assurés n exerçant aucune activité lucrative 1 La limite du revenu provenant d une activité lucrative indépendante au sens de l art. 8, al. 2, LAVS, est fixée à 9300 francs. 2 La cotisation minimale des personnes exerçant une activité lucrative indépendante, prévue à l art. 8, al. 2, LAVS, et celle des assurés n exerçant aucune activité lucrative, prévue à l art. 10, al. 1, LAVS, sont fixées à 392 francs par an. Dans l assurance facultative, la cotisation minimale prévue à l art. 2, al. 4 et 5, LAVS est fixée à 784 francs par an. Art. 3 Rentes ordinaires 1 Le montant minimum de la rente complète de vieillesse selon l art. 34, al. 5, LAVS, est fixé à 1170 francs. 2 Les rentes complètes et partielles en cours sont adaptées de sorte que le revenu annuel moyen déterminant qui leur servait de base est augmenté de ( ) /1160 = 0,9 %. Les tables de rentes valables à partir du 1 er janvier 2013 sont applicables. 3 Les nouvelles rentes complètes et partielles ne doivent pas être inférieures aux anciennes. Art. 4 Niveau de l indice Les rentes adaptées en vertu de l art. 3, al. 2, correspondent à 212,7 points de l indice des rentes. Aux termes de l art. 33 ter, al. 2, LAVS, l indice des rentes équivaut à la moyenne arithmétique des deux valeurs suivantes: a. 192,5 points pour l évolution des prix, correspondant à un niveau de 99,8 points (décembre 2010 = 100) de l indice suisse des prix à la consommation; b. 232,9 points pour l évolution des salaires, correspondant à un niveau de 2338 points (juin 1939 = 100) de l indice des salaires nominaux. Art. 5 Autres prestations Outre les rentes ordinaires, toutes les autres prestations de l AVS et de l AI dont le montant dépend de la rente ordinaire en vertu de la loi ou du règlement sont augmentées en conséquence. Section 2 Assurance-invalidité Art. 6 La cotisation minimale des personnes n exerçant aucune activité lucrative assurées obligatoirement, prévue à l art. 3, al. 1 bis, LAI, est inchangée et s élève à 65 francs par an; celles des personnes sans activité lucrative assurées facultativement est inchangée et s élève à 130 francs. Section 3 Régime des allocations pour perte de gain Art. 7 Montant maximum de l allocation totale 1 Le montant maximum de l allocation totale prévu à l art. 16a LAPG est inchangé et s élève à 245 francs par jour. 2 Le montant maximum de l allocation prévue à l art. 16f, al. 1, LAPG est inchangé et s élève à 196 francs par jour.

13 Art. 8 Niveau de l indice Le montant maximum de l allocation totale est inchangé et correspond à un indice de 2218 points de l indice des salaires établi par l Office fédéral des statistiques (juin 1939 = 100). Art. 9 Cotisation minimale La cotisation minimale des assurés n exerçant aucune activité lucrative, prévue à l art. 27, al. 2, LAPG, est inchangée et s élève à 23 francs par an. Section 4 Dispositions finales Art. 10 Abrogation du droit en vigueur L ordonnance 11 du 24 septembre 2010 A sur les adaptations à l évolution des salaires et des prix dans le régime de l AVS, de l AI et des APG est abrogée. A RO Art. 11 Entrée en vigueur et durée de validité 1 La présente ordonnance entre en vigueur le 1 er janvier L art. 9 a effet jusqu au 31 décembre 2015.

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité (Loi sur l assurance-chômage, LACI) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

05.025 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins

05.025 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins e-parl 8.09.007 4: Conseil des Etats Session d'automne 007 05.05 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins Droit en vigueur Projet du Conseil fédéral Décision du Conseil des Etats Décision du

Plus en détail

Ordonnance du DFI concernant la remise de moyens auxiliaires par l assurance-invalidité 1

Ordonnance du DFI concernant la remise de moyens auxiliaires par l assurance-invalidité 1 Ordonnance du DFI concernant la remise de moyens auxiliaires par l assurance-invalidité 1 (OMAI 2 ) du 29 novembre 1976 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art.

Plus en détail

Les personnes assurées et les cotisations. Revenu annuel provenant d une activité lucrative en pour-cent du revenu

Les personnes assurées et les cotisations. Revenu annuel provenant d une activité lucrative en pour-cent du revenu Règlement sur l assurance-invalidité (RAI) 1 831.201 du 17 janvier 1961 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 81 de la loi fédérale du 6 octobre 2000 sur la partie générale du

Plus en détail

Ordonnance concernant la remise de moyens auxiliaires par l assurance-invalidité

Ordonnance concernant la remise de moyens auxiliaires par l assurance-invalidité Ordonnance concernant la remise de moyens auxiliaires par l assurance-invalidité (OMAI 1 ) 831.232.51 du 29 novembre 1976 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de l intérieur, vu les art.

Plus en détail

Liste des moyens auxiliaires

Liste des moyens auxiliaires Annexe 25 Liste des moyens auxiliaires 1 Prothèses Remboursement selon convention tarifaire avec l Association suisse des techniciens en orthopédie (ASTO). 1.01 Prothèses fonctionnelles définitives pour

Plus en détail

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE sozialversicherungen der Schweiz ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) Prestations Assurance-vieillesse et

Plus en détail

L AI en chiffres. Contributions/Prestations en espèces/prix-limites. Sommaire. Publié par INTEGRATION HANDICAP. 1. Moyens auxiliaires Page

L AI en chiffres. Contributions/Prestations en espèces/prix-limites. Sommaire. Publié par INTEGRATION HANDICAP. 1. Moyens auxiliaires Page L AI en chiffres 2015 Contributions/Prestations en espèces/prix-limites Sommaire 1. Moyens auxiliaires Page a) Dispositions générales 2 b) Véhicules à moteur/contributions d amortissement 2 c) Tarifs pour

Plus en détail

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG 2.03 Cotisations Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI)

Plus en détail

Garantir le minimum vital

Garantir le minimum vital 1 er pilier, AVS/AI Garantir le minimum vital Par le biais de l AVS/AI, la prévoyance étatique couvre les besoins vitaux de toute la population. 1. Situation initiale La prévoyance vieillesse, survivants

Plus en détail

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF)

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Ordonnance du 6 septembre 2010 Entrée en vigueur : 01.01.2011 relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Le Conseil d Etat du canton

Plus en détail

REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE

REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES PERSONNES AGEES ADRESSE AUX GOUVERNEMENTS PAR L'EXPERTE INDEPENDANTE SUR LA QUESTION DES DROITS DE L'HOMME ET L'EXTREME PAUVRETE (i)

Plus en détail

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Prestations Assurés/Ayants droit Base de calcul pour le montant des prestations pour guérison, soins, réadaptation AVS/AI Sont obligatoirement assurées

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2012 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Ordonnance relative au remboursement des frais de maladie et des frais résultant de l invalidité en matière de prestations complémentaires

Ordonnance relative au remboursement des frais de maladie et des frais résultant de l invalidité en matière de prestations complémentaires Ordonnance relative au remboursement des frais de maladie et des frais résultant de l invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPC) 831.301.1 du 29 décembre 1997 (Etat le 3 décembre 2002)

Plus en détail

Panorama des assurances sociales en Suisse

Panorama des assurances sociales en Suisse Panorama des assurances sociales en Suisse Assurances Prestations Personnes assurées Bases de calcul des prestations Incapacité de trav Assurance-vieillesse et survivants Assurance-invalidité (AVS/AI)

Plus en détail

Modifications au 1 er janvier 2015

Modifications au 1 er janvier 2015 1.2015 Généralités Modifications au 1 er janvier 2015 Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Le présent mémento vous renseigne sur les modifications entrant en vigueur le 1 er janvier 2015 dans le domaine

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Impôt anticipé

Plus en détail

Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité

Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) 831.40 du 25 juin 1982 (Etat le 1 er janvier 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 34

Plus en détail

Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD)

Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD) Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD) Valable dès le 1 er janvier 2011 318.107.10 f DGD 11.10 2 Avant-propos La présente version est une nouvelle édition

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce)

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Code civil suisse (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Modification du 19 juin 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et en cas de maternité (DAPG)

Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et en cas de maternité (DAPG) Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et en cas de maternité (DAPG) Valables dès le 1 er juillet 2005 Etat : 1 er janvier 2011 318.701.f

Plus en détail

des assurances sociales (LPGA) 6 s appliquent à l AI (art. 1a à 26 bis et 28 à 70), à moins que la présente loi ne déroge expressément à la LPGA.

des assurances sociales (LPGA) 6 s appliquent à l AI (art. 1a à 26 bis et 28 à 70), à moins que la présente loi ne déroge expressément à la LPGA. Loi fédérale sur l assurance-invalidité (LAI) 1 831.20 du 19 juin 1959 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 112, al. 1, et 112b, al. 1, de la Constitution

Plus en détail

Les assurances sociales

Les assurances sociales Les assurances sociales Etat 1 er janvier 2014 Libera SA experts en prévoyance professionnelle www.libera.ch Impressum Editeur Libera SA Libera SA Aeschengraben 10 Stockerstrasse 44 Case postale Case postale

Plus en détail

4.03 Etat au 1 er janvier 2013

4.03 Etat au 1 er janvier 2013 4.03 Etat au 1 er janvier 2013 Moyens auxiliaires de l AI Professionnellement ou au quotidien 1 Les personnes affiliées à l AI ont droit aux moyens auxiliaires professionnellement nécessaires, ou bien

Plus en détail

SUISSE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de francs suisses (CHF).

SUISSE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de francs suisses (CHF). SUISSE Nomenclature AA AC AF AI AM APG AVS EPF PC PP Assurance-accidents Assurance-chômage Allocations familiales Assurance-invalidité Assurance-maladie Allocations pour perte de gains Assurance-vieillesse

Plus en détail

Les assurances sociales

Les assurances sociales Les assurances sociales Situation au 1 er janvier 2015 Libera SA experts en prévoyance professionnelle www.libera.ch Impressum Editeur Libera SA Libera SA Aeschengraben 10 Stockerstrasse 44 Case postale

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

LES ASSURANCES SOCIALES

LES ASSURANCES SOCIALES LES ASSURANCES SOCIALES Généralités L'exercice d'une activité professionnelle implique l'obligation de s'acquitter de certaines assurances sociales. Cependant, la situation varie fortement selon qu'une

Plus en détail

Cotisations à l assurance-chômage

Cotisations à l assurance-chômage 2.08 Cotisations Cotisations à l assurance-chômage Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-chômage (AC) est une assurance sociale obligatoire en Suisse au même titre que l assurance-vieillesse

Plus en détail

ASSURANCE-INVALIDITE Notions de bases

ASSURANCE-INVALIDITE Notions de bases L Assurance-Invalidité (LAI) ASSURANCE-INVALIDITE Notions de bases 1. Quelques principes importants de l AI 2. La 5 ème révision de l AI (01.01.2008) service social 1 service social 2 L Assurance-Invalidité

Plus en détail

DROITS ET MES OBLIGATIONS?

DROITS ET MES OBLIGATIONS? JE PARS À LA RETRAITE QUELS SONT MES DROITS ET MES OBLIGATIONS? PRÉSENTATION DE L AVS 1er pilier du système de sécurité sociale suisse sse Obligatoire Couvre les besoins vitaux Principe de la solidarité

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR 1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR Sommaire Décision de prestations 1 Formulaire de déclaration définitive 1 Possibilité de faire examiner la décision de prestations

Plus en détail

Cotisations à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations à l AVS, à l AI et aux APG 2.01 Cotisations Cotisations à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Les personnes qui exercent une activité lucrative en Suisse paient des cotisations à l AVS, à l AI et aux APG

Plus en détail

Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA

Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA Assurance Base légale de l assurance La loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) du 20 mars 1981 ainsi que les ordonnances qui s y

Plus en détail

Mémento LAA Guide pratique de l assurance-accidents

Mémento LAA Guide pratique de l assurance-accidents Mémento LAA Guide pratique de l assurance-accidents Vue d ensemble Bases légales de l assurance 1. Bases légales Personnes assurées 2. Personnes assurées obligatoirement 3. Personnes assurées à titre facultatif

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

Genre et forme de prestations Impôt cantonal Impôt fédéral direct

Genre et forme de prestations Impôt cantonal Impôt fédéral direct Kantonale Steuerverwaltung KSTV Rue Joseph-Piller 13, Case postale, 1701 Fribourg www.fr.ch/scc Imposition des rentes et des prestations en capital (état au 1 er janvier 2013) Aperçu de la pratique en

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité (Loi sur l assurance-chômage, LACI) 837.0 du 25 juin 1982 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Mémento. de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents. GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon. Table des matières

Mémento. de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents. GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon. Table des matières Mémento de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents (LAA) GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon Table des matières Base légale de l assurance Page Personnes assurées 1.

Plus en détail

Généraliste en assurances sociales

Généraliste en assurances sociales Généraliste en assurances sociales P R O G R A M M E DE FORMATION FORMER INFORMER COORDONNER En collaboration avec Table des matières Chapitre Page I. Renseignements généraux... 3 II. Programme... 4 1.

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes?

Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes? Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes? Liliane Maury Pasquier La Chaux-de-Fonds, 22 novembre 2011 INTRODUCTION : Tout le monde a droit à une vie digne (art. 7 et 12

Plus en détail

6.01 Prestations des APG et de l allocation de maternité Allocations pour perte de gain

6.01 Prestations des APG et de l allocation de maternité Allocations pour perte de gain 6.01 Prestations des APG et de l allocation de maternité s pour perte de gain Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Toute personne qui sert dans l armée suisse, la protection civile, la Croix- Rouge, le

Plus en détail

LES ASSURANCES SOCIALES

LES ASSURANCES SOCIALES LES ASSURANCES SOCIALES Généralités L'exercice d'une activité professionnelle implique l'obligation de s'acquitter de certaines assurances sociales. Cependant, la situation varie fortement selon qu'une

Plus en détail

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail.

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Début d un nouvel emploi

Plus en détail

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève «Task Force LAMat» AMat Etat au 1 er janvier 2010 Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève Rapport avec le droit fédéral En date du 1 er juillet 2005, la législation fédérale sur les allocations

Plus en détail

Statuts Association Pro Senectute Genève

Statuts Association Pro Senectute Genève . Statuts Association Pro Senectute Genève Préambule Le présent document, les termes employés pour désigner des personnes sont pris au sens générique ; ils ont à la fois valeur d un féminin et d un masculin.

Plus en détail

Salaires AVS et Suva. Valable dès le 1.1.2011. Publié en collaboration avec l Office fédéral des assurances sociales

Salaires AVS et Suva. Valable dès le 1.1.2011. Publié en collaboration avec l Office fédéral des assurances sociales Salaires AVS et Suva Valable dès le 1.1.2011 Publié en collaboration avec l Office fédéral des assurances sociales Les présentes directives facilitent la déclaration des salaires à l AVS et à la Suva ainsi

Plus en détail

Circulaire sur la contribution d assistance

Circulaire sur la contribution d assistance Circulaire sur la contribution d assistance Valable dès le 1 er janvier 2012 318.507.26 12.11 2 Table des matières Abréviations... 6 1 Début et fin du droit... 8 1.1 Exercice du droit... 8 1.2 Début du

Plus en détail

Informations utiles en vue d un séjour en Suisse

Informations utiles en vue d un séjour en Suisse Informations utiles en vue d un séjour en Suisse CH-4501 Soleure Dornacherstrasse 28A Case Postale 246 Téléphone 032 346 18 18 Téléfax 032 346 18 02 info@ch-go.ch www.ch-go.ch Table des matières Introduction...

Plus en détail

Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain

Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain Approuvés par le Conseil fédéral le 10 juin 2015 Bilan de l AVS

Plus en détail

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise.

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Guide de la prévoyance professionnelle (2 e pilier): Assurance accidents obligatoire selon la LAA Complément à l assurance accidents

Plus en détail

Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste

Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste valable dès le er août 0 Caisse de pensions Poste Viktoriastrasse 7 Case postale 58 000 Berne 5 téléphone 058 8 56 66 courriel pkpost@pkpost.ch www.pkpost.ch

Plus en détail

3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS

3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS 3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Lorsque vous atteignez l âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente

Plus en détail

Activités, directives et contexte du recours

Activités, directives et contexte du recours Activités, directives et contexte du recours 1. Qu est-ce que le recours? La notion et le système du recours proviennent du droit civil et tirent leur origine de la réglementation sur la solidarité du

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

Loi sur le personnel de la Confédération

Loi sur le personnel de la Confédération Loi sur le personnel de la Confédération (LPers) 172.220.1 du 24 mars 2000 (Etat le 1 er juillet 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 173, al. 2, de la Constitution 1, vu le

Plus en détail

Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et en cas de maternité (DAPG)

Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et en cas de maternité (DAPG) Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et Valables dès le 1 er juillet 2005 Etat : 1 er février 2015 318.701.f DAPG 01/15 2 de 94 Avant-propos

Plus en détail

LES NOUVEAUTÉS EN DROIT DES ASSURANCES SOCIALES

LES NOUVEAUTÉS EN DROIT DES ASSURANCES SOCIALES LES NOUVEAUTÉS EN DROIT DES ASSURANCES SOCIALES Anne-Sylvie Dupont Avocate, chargée d enseignement SOMMAIRE 1. LAMal: modification de la participation aux frais de l assurée en cas de complication de grossesse

Plus en détail

Demande de calcul d une rente future

Demande de calcul d une rente future Demande de calcul d une rente future Demande Le calcul souhaité concerne une future rente de vieillesse (répondre à toutes les questions figurant sous le chiffre 7) rente d invalidité rente de survivant

Plus en détail

Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur

Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur 1. Dispositions générales Art.1 Organisation de la CPR Responsable de la professionnelle 1 Sous le nom de «Caisse de pension Ramoneur» (CPR) une fondation

Plus en détail

2.06 Etat au 1 er janvier 2011

2.06 Etat au 1 er janvier 2011 2.06 Etat au 1 er janvier 2011 Travail domestique Qu est-ce qui est considéré comme travail domestique? 1 On entend par travail domestique, par exemple, l activité des personnes suivantes : nettoyeuse/nettoyeur;

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance-maladie

Ordonnance sur l assurance-maladie Ordonnance sur l assurance-maladie (OAMal) Modification du 22 juin 2011 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie 1 est modifiée comme suit: Art. 105b Procédure

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

Affiliation comme personne sans activité lucrative

Affiliation comme personne sans activité lucrative Pour nous, la qualité est importante Obligation de cotiser à l'avs Affiliation comme personne sans activité lucrative Etes-vous inscrit(e) comme personne sans activité lucrative auprès d une autre caisse

Plus en détail

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche 2014 Assurances sociales en Suisse Statistique de poche La statistique de poche «Assurances sociales en Suisse» offre une vue d ensemble des différentes assurances sociales et de leur compte global. Les

Plus en détail

Applicabilité de la LPGA

Applicabilité de la LPGA Loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) 832.20 du 20 mars 1981 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 34 bis de la constitution 1 ; 2 vu le message

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir La sécurité financière de votre vie future Prévoir Que nous réserve l avenir? C est une question que chacun de nous se pose de temps en temps sans pouvoir y répondre avec beaucoup d assurance. Quoi qu

Plus en détail

Consulting Service sàrl. Future. Conseil et formation en assurances sociales. Assurances Sociales. 22 mai 2015

Consulting Service sàrl. Future. Conseil et formation en assurances sociales. Assurances Sociales. 22 mai 2015 Le contenu q Modifications depuis 2012 q Les projets de révision q Un cas pratique pour le congé maternité q Sites Internet utiles Version 2015 / François Wagner 2 Assurances sociales Assurances sociales

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2015 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers 4.11 Etat au 1 er janvier 2008 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle.

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance contient de nombreuses informations intéressantes concernant la couverture

Plus en détail

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche 2015 Assurances sociales en Suisse Statistique de poche La statistique de poche «Assurances sociales en Suisse» offre une vue d ensemble des différentes assurances sociales et de leur compte global. Les

Plus en détail

Les assurances sociales et le travail à temps partiel

Les assurances sociales et le travail à temps partiel Les assurances sociales et le travail à temps partiel Informations utiles à toutes les personnes qui travaillent à temps partiel et assument la garde d enfants ou l assistance de parents. Informations

Plus en détail

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base Vivre et travailler en Suisse + Le système de sécurité sociale en Suisse + Le système social* Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela

Plus en détail

5.01 Prestations complémentaires Prestations complémentaires à l AVS et à l AI

5.01 Prestations complémentaires Prestations complémentaires à l AVS et à l AI 5.01 Prestations complémentaires Prestations complémentaires à l AVS et à l AI Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Les prestations complémentaires à l AVS et à l AI sont accordées lorsque les rentes et

Plus en détail

CIRCULAIRE N 23 DETTES ET LA FAILLITE)

CIRCULAIRE N 23 DETTES ET LA FAILLITE) RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA TRIBUNAL CANTONAL COUR DES POURSUITES ET FAILLITES EN SA QUALITÉ D'AUTORITÉ CANTONALE DE SURVEILLANCE CIRCULAIRE N 23 LIGNES DIRECTRICES POUR LE CALCUL DU MINIMUM VITAL DU

Plus en détail

APERÇU DES MODIFICATIONS DANS LE DOMAINE DES ASSURANCES SOCIALES

APERÇU DES MODIFICATIONS DANS LE DOMAINE DES ASSURANCES SOCIALES APERÇU DES MODIFICATIONS DANS LE DOMAINE DES ASSURANCES SOCIALES Etat avril 2012 Sources : sites Internet OFAS et OFSP ; législation fédérale et cantonale ; mementi AVS/AI Etabli par le Service des assurances

Plus en détail

Circulaire sur l obligation de garder le secret et sur la communication des données dans le domaine de l AVS/AI/APG/PC/AFA

Circulaire sur l obligation de garder le secret et sur la communication des données dans le domaine de l AVS/AI/APG/PC/AFA Office fédéral des assurances sociales Circulaire sur l obligation de garder le secret et sur la communication des données dans le domaine de l AVS/AI/APG/PC/AFA Valable dès le 1 er juillet 2006 318.10

Plus en détail

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Les assurances. Économie, connaiss.de base Réponse 2

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Les assurances. Économie, connaiss.de base Réponse 2 Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Quel est le principe sur lequel se basent nombre d assurances? Expliquez ce principe. Le principe de solidarité. Un certain nombre

Plus en détail

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration).

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration). Glossaire Âge LPP L année civile moins l année de naissance donne l âge LPP. Autorité de surveillance L autorité de surveillance est prévue par la LPP. Il doit s agir d une instance cantonale centrale

Plus en détail

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP Copie pour la fondation de libre passage Freizügigkeitsstiftung der Migros Bank Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP L ouverture du compte sera effectuée après entrée de la prestation

Plus en détail

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE + LE SYSTÈME DE SÉCURITÉ SOCIALE EN SUISSE + LE SYSTÈME SOCIAL Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela tient

Plus en détail

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

Plus en détail

Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle

Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle 01.400 Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle Rapport de la Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil

Plus en détail

Affiliation comme personne sans activité lucrative

Affiliation comme personne sans activité lucrative Ver#m Ifangstrasse 8?Postfach?8952 Schlieren Tel. 044 738 20 70? 044 738 20 77 ak043@verom.ch?www.verom.ch Ausgleichskasse Caisse de compensation Cassa di compensatione ABC Obligation de cotiser à l'avs

Plus en détail

Règlement relatif au remboursement des frais de maladie et des frais résultant de l invalidité en matière de prestations complémentaires (RMPC)

Règlement relatif au remboursement des frais de maladie et des frais résultant de l invalidité en matière de prestations complémentaires (RMPC) - - 8.05 Règlement relatif au remboursement des frais de maladie et des frais résultant de l invalidité en matière de prestations complémentaires (RMPC) du 7 février 008 Le Conseil d Etat du canton du

Plus en détail

EDITION 2010. PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2010. PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2010 PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Sommaire Page I Généralités Art. 1 Contenu 3 Art. 2 Base

Plus en détail

PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS

PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS Vous êtes prescripteur de Generali Assurances Vie. Le PLAN-EXPERTS vous propose un choix de garanties pour améliorer

Plus en détail

BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84

BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84 Prévoyance vieillesse et survivants Effingerstrasse 20, 3003 Berne tél. 031 324 06 11 fax 031 324 06 83 http://www.ofas.admin.ch BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84 12 juillet 2005 Table des

Plus en détail