Le tableau d'affichage du marché unique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le tableau d'affichage du marché unique"

Transcription

1 Le tableau d'affichage du marché unique Performance par outil de gouvernance Guichets uniques (Période de référence: 01/ /2013)

2 À propos La directive sur les services prévoit la mise en place de guichets uniques dans chaque État membre. Un guichet unique permet aux prestataires de services: d'obtenir toutes les informations sur les démarches à effectuer pour pouvoir offrir leurs services dans leur pays ou dans un autre pays de l'ue (par ex. l'immatriculation d'une société, les licences commerciales ou la reconnaissance de qualifications professionnelles); de traiter toutes les formalités via un seul guichet unique; d'entreprendre les démarches à distance par voie électronique. Les guichets uniques doivent permettre aux utilisateurs d'effectuer des démarches administratives tant pour des situations nationales (par ex., une agence de voyages à Rome qui souhaite ouvrir une succursale à Palerme) que pour des situations transfrontières (par ex., un architecte de Varsovie qui veut prendre en charge un projet de construction à Berlin). Ils sont encouragés à proposer leurs services dans plusieurs langues et à offrir des conseils personnalisés aux utilisateurs. Performances [1] Qualité et disponibilité des informations (résultats supérieurs à 75 % en vert, Quelle quantité d'informations pertinentes est publiée en ligne? Ces informations sont-elles complètes, structurées et compréhensibles? [2] Accomplissement en ligne des formalités (résultats supérieurs à 70 % en vert, Combien de procédures sont accessibles en ligne? Est-il possible de les accomplir en ligne? (télécharger des formulaires, compléter les formulaires sur le web, etc.) Est-il possible de payer en ligne les frais éventuels? [3] Accessibilité aux utilisateurs d'autres pays (résultats supérieurs à 70 % en vert, Page 2 sur 5

3 Le site peut-il être utilisé par des entreprises d'autres pays (surtout en ce qui concerne ses aspects techniques)? Le site accepte-t-il les signatures électroniques délivrées à l'étranger (pour les formalités nécessitant ce type de signatures)? Les conditions à remplir sont-elles facilement compréhensibles pour les utilisateurs d'autres pays? Les informations sont-elles disponibles dans d'autres langues que celle(s) du pays concerné? [4] Facilité d'utilisation (résultats supérieurs à 75 % en vert, inférieurs à 40 % en rouge et intermédiaires en jaune) Les procédures sont-elles faciles à suivre? Les utilisateurs parviennent-ils à accomplir les démarches pour lesquelles ils visitent le site? Une aide concrète est-elle proposée? Performances globales Page 3 sur 5

4 Calculée sur la base des informations de la Commission et des tests menés auprès d'utilisateurs en Pondération des indicateurs: Qualité et disponibilité des informations: 30 % Accomplissement en ligne des formalités: 35 % Accessibilité aux utilisateurs d'autres pays: 25 % Facilité d'utilisation: 10 % Résultats Certains pays de l'ue ont encore amélioré leurs guichets uniques afin de mieux servir les entreprises, mais la plupart doivent encore faire de gros progrès. La Commission travaille avec les États membres pour les aider à combler leurs lacunes: charte des guichets uniques: à la suite de la publication de la communication de la Commission sur la mise en œuvre de la directive «services» (2012), la Commission et les États membres ont adopté une charte des guichets uniques, qui établit des critères à respecter les quatre indicateurs présentés ci-dessus pour évaluer et améliorer les services des guichets uniques. Les États membres ont réaffirmé leur engagement à l'égard de cette charte dans les conclusions du Conseil «compétitivité» de examen annuel de la croissance pour 2014: le rapport souligne le rôle important des guichets uniques dans la modernisation de l'administration publique, car ils favorisent le développement de l'administration en ligne, y compris des services destinés aux utilisateurs étrangers. Cette modernisation peut transformer les interactions entre les services publics et le monde de l'entreprise. tests menés auprès d'utilisateurs en 2013: ces tests ont été réalisés par la Commission auprès des guichets uniques membres du réseau EUGO, qui réunit les guichets uniques des pays de l'eee. Des entreprises y ont participé par l'intermédiaire du réseau Entreprise Europe, et Eurochambres et BusinessEurope ont formulé des avis. Les tests ont permis de relever certains domaines à améliorer. Faits et chiffres Sur les 31 pays, seuls 8 ont des guichets uniques obtenant des résultats élevés. Page 4 sur 5

5 Dans 19 pays, les guichets uniques assurent un niveau de service moyen (représenté en jaune), ce qui veut dire que des progrès restent à faire, notamment pour les procédures en ligne. Dans 4 pays, le résultat est très bas (représenté en rouge), ce qui indique que les guichets uniques ne sont pas complètement fonctionnels. Disponibilité des informations: très bon résultat dans la moitié des pays. Des progrès restent toutefois souhaitables, notamment dans la fourniture d'informations importantes pour les entreprises, qui ne sont pas couvertes par la directive sur les services (par ex.: fiscalité, sécurité sociale, détachement de travailleurs et secteurs non couverts par le directive). Accomplissement en ligne des formalités: la plupart des pays ne permettent d'accomplir qu'un petit nombre de formalités en ligne. Même quand ce service est proposé, il n'est pas toujours accessible aux utilisateurs d'autres pays, surtout lorsqu'il existe des exigences strictes en matière d'authentification et de signature électronique, sans support technique. Ce point continue de poser le plus de problèmes, mais plusieurs pays ont indiqué à la Commission qu'ils comptaient apporter des améliorations techniques. Facilité d'utilisation: seuls 2 guichets uniques (Malte et Luxembourg) sont considérés comme faciles à utiliser. Tendances d'utilisation: la plupart des pays ont enregistré une augmentation légère ou importante du nombre de visites sur les sites web des guichets uniques ce qui ne veut pas dire que davantage d'utilisateurs accomplissent des formalités sur ces sites, étant donné les lacunes relevées dans ce domaine. Priorités En 2014, la Commission: aidera les autorités nationales à mettre en œuvre la charte des guichets uniques et à améliorer les services offerts. Elle réalisera une étude pour vérifier si les guichets uniques satisfont aux critères établis dans la charte et déterminer les points à améliorer; mettra l'accent sur l'amélioration des formalités en ligne et leur accessibilité aux entreprises étrangères. Elle continuera d'apporter son assistance pratique (sous la forme d'un logiciel libre) pour l'acceptation de signatures électroniques délivrées dans d'autres pays; continuera d'aider certains pays à relever leur niveau de performance, notamment dans le cadre du semestre européen, qui facilite la coordination des politiques économiques; encouragera l'intensification de la coopération et des échanges de bonnes pratiques dans le cadre du réseau EUGO, qui réunit tous les guichets uniques. Page 5 sur 5

Le tableau d'affichage du marché unique

Le tableau d'affichage du marché unique Le tableau d'affichage du marché unique Performance par outil de gouvernance L'Europe est à vous (Période de référence: 01/2013-12/2013) À propos Le marché unique offre d'innombrables possibilités aux

Plus en détail

La société. Notre mission

La société. Notre mission Générateur de partenariats dans l Union Européenne La société KomFort est une société de services qui vous accompagne pas à pas dans vos projets de coopération avec d autres entrepreneurs de l Union Européenne.

Plus en détail

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Opérations réalisées en France par l intermédiaire d un établissement stable Définition de l Établissement

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. La Directive européenne «Services»

FICHE PRATIQUE. La Directive européenne «Services» FICHE PRATIQUE La Directive européenne «Services» Vous êtes un prestataire de service établi en France et vous souhaitez développer votre activité à l échelle européenne? Ce qui change pour vous depuis

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Comité du commerce des services financiers S/FIN/W/25/Add.1 19 juin 2003 (03-3275) Original: anglais COMMUNICATION DE HONG KONG, CHINE Tendances du marché et questions

Plus en détail

MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL / TRAVAIL TEMPORAIRE

MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL / TRAVAIL TEMPORAIRE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL / TRAVAIL TEMPORAIRE L Allemagne est n 1 mondial au plan de la technologie industrielle, machines et équipement, automobile etc L économie allemande manque de ressources

Plus en détail

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS Les Emirats bénéficient d'une des économies les plus dynamiques au monde. Réputé pour sa beauté naturelle et son "art de vivre", Dubaï a également acquis la réputation

Plus en détail

Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées

Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées 1. Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées Introduction Toutes les entreprises ont la possibilité, moyennant certaines conditions d accès, d'avoir accès à des applications sécurisées

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER 10 décembre 2012 Chère Madame/Cher Monsieur, Chaque pays européen a son propre système national d'enseignement

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE MARS 2010 BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE Juillet 2011 Vous souhaitez faire reconnaître vos compétences professionnelles, accélérer votre évolution professionnelle ou faciliter votre reprise d études?

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Reproduction littérale des articles R.211-3 à R.211-11 du Code du tourisme, conformément à l article R.211-12 du code du tourisme. Article R.211-3 : Sous réserve des exclusions

Plus en détail

1 JO no C 24 du 31. 1. 1991, p. 3. 2 JO no C 240 du 16. 9. 1991, p. 21. 3 JO no C 159 du 17. 6. 1991, p. 32.

1 JO no C 24 du 31. 1. 1991, p. 3. 2 JO no C 240 du 16. 9. 1991, p. 21. 3 JO no C 159 du 17. 6. 1991, p. 32. Directive 91/533/CEE du Conseil, du 14 octobre 1991, relative à l'obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail Journal officiel

Plus en détail

Sur le rapport de Notre Ministre des Transports et après délibération du Gouvernement en Conseil ; Arrêtons. Article l er.

Sur le rapport de Notre Ministre des Transports et après délibération du Gouvernement en Conseil ; Arrêtons. Article l er. Projet de règlement grand-ducal sur la certification en matière de sécurité des entreprises ferroviaires et modifiant a) le règlement grand-ducal modifié du 31 mars 2003 définissant les modalités d'application

Plus en détail

La présentation et la sélection des candidatures et des offres.

La présentation et la sélection des candidatures et des offres. La présentation et la sélection des candidatures et des offres. Les points essentiels à retenir : - Le principe est l ouverture de la consultation à tout candidat, dans la mesure où il présente les garanties

Plus en détail

II.1 - LES AIDES A DOMICILE (Fiche 1)

II.1 - LES AIDES A DOMICILE (Fiche 1) II.1 - LES AIDES A DOMICILE () EVALUATION DES BESOINS Selon le degré de dépendance et les besoins de la personne handicapée, différents services peuvent être mis en place : - Les aides ménagères vont assurer

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 17.10.2007 PE396.522v01-00

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 17.10.2007 PE396.522v01-00 PARLEMENT EUROPÉEN 2004 2009 Commission de la culture et de l'éducation 17.10.2007 PE396.522v01-00 AMENDEMENTS 1-35 Projet de rapport Doris Pack Éducation et formation des adultes: il n'est jamais trop

Plus en détail

Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle. Indemnisation chômage et cotisations sociales. Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg

Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle. Indemnisation chômage et cotisations sociales. Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg DE : Pôle emploi services Unité Juridique et Contentieux Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle Indemnisation chômage et cotisations sociales Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE I.1) Nom, adresses et point(s) de contact : Mairie d'orsay, Ville d'orsay 2 Place du général Leclerc BP 47, F - 91401 Orsay cedex,

Plus en détail

Pôle emploi international Service juridique Expaconseil. La protection sociale du salarié en poste à l étranger

Pôle emploi international Service juridique Expaconseil. La protection sociale du salarié en poste à l étranger La protection sociale du salarié en poste à l étranger La sécurité sociale française distingue deux statuts : le détachement et l expatriation. Pour résumer il est possible de dire que le détacher reste

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

FAQ. Club des investisseurs japonais en France FOIRE AUX QUESTIONS IMPORTANT QUESTION 1

FAQ. Club des investisseurs japonais en France FOIRE AUX QUESTIONS IMPORTANT QUESTION 1 Club des investisseurs japonais en France FAQ FOIRE AUX QUESTIONS Club des investisseurs japonais en France FAQ FOIRE AUX QUESTIONS MISE À JOUR : MARS 2015 IMPORTANT La délivrance des cartes d une validité

Plus en détail

(Informations) INFORMATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE CONSEIL

(Informations) INFORMATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE CONSEIL 1.6.2011 Journal officiel de l Union européenne C 162/1 IV (Informations) INFORMATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE CONSEIL Résolution du Conseil et des représentants

Plus en détail

Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage

Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage Kluwer Guide des comptes annuels pour le Luxembourg FISCALITÉ Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage DELPHINE DEICHTMANN IF GROUP La circulaire n 767 du 7 avril

Plus en détail

MARKT/2094/01 FR Orig. EN COMMERCE ÉLECTRONIQUE ET SERVICES FINANCIERS

MARKT/2094/01 FR Orig. EN COMMERCE ÉLECTRONIQUE ET SERVICES FINANCIERS MARKT/2094/01 FR Orig. EN COMMERCE ÉLECTRONIQUE ET SERVICES FINANCIERS Finalité du document Le présent document dresse un état des lieux du dossier commerce électronique et services financiers, avec une

Plus en détail

Le système eregistrations

Le système eregistrations NATIONS UNIES CNUCED Le système eregistrations Guichets uniques en ligne pour des administrations efficaces eregistrations est un système de gouvernement électronique configurable, conçu pour automatiser

Plus en détail

BOURSES DU GOUVERNEMENT DU JAPON 2016. Questions Fréquemment Posées / Réponses indicatives

BOURSES DU GOUVERNEMENT DU JAPON 2016. Questions Fréquemment Posées / Réponses indicatives BOURSES DU GOUVERNEMENT DU JAPON 2016 Questions Fréquemment Posées / Réponses indicatives 1. Les personnes n ayant pas encore obtenu le diplôme/niveau requis peuvent-elles faire acte de candidature aux

Plus en détail

Préface Remerciements Note. À propos du Guide 1 Lecteurs cibles 2 Utilisation du Guide 2

Préface Remerciements Note. À propos du Guide 1 Lecteurs cibles 2 Utilisation du Guide 2 Préface Remerciements Note iii v xiii CHAPITRE 1 Introduction 1 À propos du Guide 1 Lecteurs cibles 2 Utilisation du Guide 2 CHAPITRE 2 Définitions et aperçu 5 Produits artisanaux et arts visuels 5 Définition

Plus en détail

Le tableau d'affichage du marché unique

Le tableau d'affichage du marché unique Le tableau d'affichage du marché unique Performance par domaine politique Marchés publics (Période de référence: 01/2013-12/2013) À propos Les commandes de travaux, de biens ou de services par les autorités

Plus en détail

Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3

Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3 Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3 1 SEPA pour les consommateurs - en bref Qu'est-ce que SEPA? SEPA = Single Euro Payments Area Le Single Euro Payments Area (SEPA) ou espace

Plus en détail

Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées.

Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées. Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées. Les seuils de publicité européenne sont ceux à partir des quels les marchés

Plus en détail

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet?

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? > Accueil > Le Droit en pratique > Fiches pratiques Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? Le site Internet est un vecteur d informations. Mais il en collecte également,

Plus en détail

NOTE. Domiciliation et statut de l auto entrepreneur. Analyse de la loi de modernisation de l économie du 4 août 2008

NOTE. Domiciliation et statut de l auto entrepreneur. Analyse de la loi de modernisation de l économie du 4 août 2008 NOTE Date : 20 avril 2009 Nature : CONFIDENTIEL Domaine : Domiciliation et statut de l auto entrepreneur Bénéficiaire : Syndicat SYNAPHE Objet : Analyse de la loi de modernisation de l économie du 4 août

Plus en détail

Enquête annuelle de satisfaction

Enquête annuelle de satisfaction Pôle Pilotage de la Performance Enquête annuelle de satisfaction Réalisée dans le cadre du Label Marianne novembre 2013 1/13 Sommaire Présentation... p.1 Modalités p.2 Résultats Profil de l'usager......

Plus en détail

Directive n 2006/123 du parlement européen et du conseil relative aux services dans le marché intérieur

Directive n 2006/123 du parlement européen et du conseil relative aux services dans le marché intérieur Directive n 2006/123 du parlement européen et du conseil relative aux services dans le marché intérieur Le projet de directive sur les services dans le marché intérieur a été initialement proposé par la

Plus en détail

PROJET EDUCATIF Séjours linguistiques et vacances découverte

PROJET EDUCATIF Séjours linguistiques et vacances découverte Séjours linguistiques et vacances découverte INTRODUCTION Créé en 1985, Verdié Voyages a depuis lors développé de nombreuses activités et savoir-faire basés sur le transport, la production et la distribution

Plus en détail

EPOS POUR PARTENAIRES

EPOS POUR PARTENAIRES EPOS POUR PARTENAIRES EPOS POUR PARTENAIRES NOTRE SOLUTION EPOS.UP POUR PARTENAIRES PROPOSE UN SYSTÈME INTÉGRÉ À LA POINTE À UN PRIX ABORDABLE. 02 / 03 SOMMAIRE SOMMAIRE La gestion d une activité Retail

Plus en détail

FAQ's LSE. Berne, le 1 mars 2012. N. Question Réponse 1. Quelle est la différence entre le placement privé et la location de services?

FAQ's LSE. Berne, le 1 mars 2012. N. Question Réponse 1. Quelle est la différence entre le placement privé et la location de services? Berne, le 1 mars 2012 FAQ's LSE N. Question Réponse 1. Quelle est la différence entre le placement privé et la location de services? Placement privé Est réputé placeur au sens de l art. 2 LSE, celui qui

Plus en détail

Arrêté du [ ] portant approbation de la Charte du registre de disponibilité des taxis

Arrêté du [ ] portant approbation de la Charte du registre de disponibilité des taxis RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur Arrêté du [ ] portant approbation de la Charte du registre de disponibilité des taxis NOR : [ ] Le ministre de l intérieur, Vu la directive 98/34/CE du Parlement

Plus en détail

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

Titre de séjour et autorisation de travail pour sportifs ressortissants de pays tiers

Titre de séjour et autorisation de travail pour sportifs ressortissants de pays tiers Titre de séjour et autorisation de travail pour sportifs ressortissants de pays tiers Vademecum des démarches administratives 1) Introduction Sont concernés par la présente: le sportif ou l'entraîneur

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES L Université de Reims Champagne-Ardenne, Soucieuse d accompagner l internationalisation grandissante de l enseignement

Plus en détail

L'organisation d'une tournée à l'étranger

L'organisation d'une tournée à l'étranger L'organisation d'une tournée à l'étranger ACCORDS INTERNATIONAUX La situation des artistes qui se produisent hors de France PRINCIPE Comme pour tous les travailleurs, le principe retenu est celui du rattachement

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour Session annuelle du Conseil d administration Rome, 25 28 mai 2015 RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES Point 6 de l'ordre du jour Pour examen NOTE DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LE RAPPORT

Plus en détail

IMI: rôles et responsabilités

IMI: rôles et responsabilités IMI: rôles et responsabilités 1. INTRODUCTION... 2 2. RÔLES DE L'AUTORITÉ... 2 2.1. COORDONNATEUR IMI NATIONAL... 2 2.2. GESTIONNAIRE D'ACCÈS... 2 2.3. COORDONNATEUR... 3 2.4. AUTORITÉ... 3 3. RÔLES DES

Plus en détail

La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique

La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique IP/97/507 Bruxelles, 10 juin 1997 La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique Un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique a été

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ETUDE POUR LA RC DECENNALE DES ENTREPRISES ÉTRANGERES

QUESTIONNAIRE D ETUDE POUR LA RC DECENNALE DES ENTREPRISES ÉTRANGERES QUESTIONNAIRE D ETUDE POUR LA RC DECENNALE DES ENTREPRISES ÉTRANGERES Constitution du dossier décennal pour un projet spécifique Ce formulaire est un document contractuel et ne peut être exploité que dans

Plus en détail

Règles et étapes du processus de certification des métiers. Logo de Certification

Règles et étapes du processus de certification des métiers. Logo de Certification Règles et étapes du processus de certification des métiers Logo de Certification Résumé: Ce document décrit les règles et les mesures à appliquer pour la certification des nouveaux métiers. Conformément

Plus en détail

Référentiel de l organisation du Prix National de l Administration Electronique

Référentiel de l organisation du Prix National de l Administration Electronique Chef du Gouvernement Ministère de la Fonction Publique Et de la Modernisation de l Administration Référentiel de l organisation du Prix National de l Administration Electronique Neuvième édition "e-mtiaz

Plus en détail

11781*01 DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES DE TROIS ANS Ordonnance 45-2339 du 13 octobre 1945 modifiée I - IDENTIFICATION DU CANDIDAT

11781*01 DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES DE TROIS ANS Ordonnance 45-2339 du 13 octobre 1945 modifiée I - IDENTIFICATION DU CANDIDAT MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION cerfa 11781*01 DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES DE TROIS ANS Ordonnance 45-2339 du 13 octobre 1945 modifiée I - IDENTIFICATION DU CANDIDAT

Plus en détail

Fedict également à votre service

Fedict également à votre service Fedict également à votre service 16 juin 2014 1 Fedict, également à votre service ravi de faire votre connaissance Service public fédéral ICT qui nous sommes Aussi pour les autorités locales notre public

Plus en détail

Questionnaire Multirisques CMI (Garanties Techniques et Financières)

Questionnaire Multirisques CMI (Garanties Techniques et Financières) Questionnaire Multirisques CMI (Garanties Techniques et Financières) 1 - RENSEIGNEMENTS GENERAUX 1.1 Identification : Nom ou raison sociale : Sigle : Adresse : Code postal : Ville : Adresse e-mail : Tél.

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme

Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme En avril 2014, la Préfecture de la Somme a renouvelé son Label Marianne délivré par un organisme indépendant pour une durée de trois

Plus en détail

Chapitre I Champ d application et définitions. Article 1 er

Chapitre I Champ d application et définitions. Article 1 er Projet de loi ayant pour objet A) la transposition en droit national de la directive 2008/110/CE du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 modifiant la directive 2004/49/CE concernant la

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES?

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? En tant qu apprenti je bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres salariés de l entreprise? Vrai. Du fait que vous soyez «salarié», vous devez vous

Plus en détail

LA TVA DANS LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE APPLICATION DANS LES ÉTATS MEMBRES, ÉLÉMENTS D'INFORMATION DESTINÉS AUX ADMINISTRATIONS, AUX OPÉRATEURS

LA TVA DANS LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE APPLICATION DANS LES ÉTATS MEMBRES, ÉLÉMENTS D'INFORMATION DESTINÉS AUX ADMINISTRATIONS, AUX OPÉRATEURS LA TVA DANS LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE APPLICATION DANS LES ÉTATS MEMBRES, ÉLÉMENTS D'INFORMATION DESTINÉS AUX ADMINISTRATIONS, AUX OPÉRATEURS AUX RÉSEAUX D'INFORMATION, ETC. Remarque Le présent document

Plus en détail

ANNEXE. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

ANNEXE. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL ET AU COMITÉ DES RÉGIONS COMMISSION EUROPÉENNE Strasbourg, le 27.10.2015 COM(2015) 610 final ANNEX 1 ANNEXE à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL ET AU COMITÉ DES

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le XXX COM(2012) 238 Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL sur l'identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques

Plus en détail

Belgique-Bruxelles: EEAS-331-DIVB3-SER-FWC KISS Knowledge and Information Systems Support 2014/S 087-151902. Avis de marché.

Belgique-Bruxelles: EEAS-331-DIVB3-SER-FWC KISS Knowledge and Information Systems Support 2014/S 087-151902. Avis de marché. 1/5 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:151902-2014:text:fr:html Belgique-Bruxelles: EEAS-331-DIVB3-SER-FWC KISS Knowledge and Information Systems Support 2014/S 087-151902

Plus en détail

FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE. 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures?

FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE. 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures? FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures? Si votre entreprise relève d'un régime réel d'imposition, normal

Plus en détail

Vu la demande du Fonds Commun de Garantie Automobile reçue le 09/03/2012;

Vu la demande du Fonds Commun de Garantie Automobile reçue le 09/03/2012; 1/10 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 59/2012 du 18 juillet 2012 Objet: demande d'autorisation émanant du Fonds Commun de Garantie Automobile pour accéder au Registre national et

Plus en détail

Free online MSDS management tool

Free online MSDS management tool Free online MSDS management tool http://www.msds-europe.com/kateg-70-1-telechargement_des_fds.html Le projet est financé par l'union européenne et cofinancé par le Fonds européen de développement régional.

Plus en détail

Le mini Guichet Unique

Le mini Guichet Unique Commission Européenne DG TAXUD Patrice PILLET Jeudi 15 mai 2014 1 Grands principes Lieu unique d'enregistrement: Régime non-ue: choix de l'em d'identification Régime UE: identification dans l'em du siège

Plus en détail

Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques

Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques Insert picture 4.77 x 10.83 Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques Robert Boekhorst, Madrid, 15 décembre 2005 0 Introduction Reconnaissance transfrontalière

Plus en détail

Planification et contrôle de la formation

Planification et contrôle de la formation Planification et contrôle de la formation Aperçu Le présent chapitre contient une introduction aux instruments de planification et de contrôle de la formation. Dans ce domaine, les personnes en formation

Plus en détail

LICENCE ECONOMIE ET GESTION

LICENCE ECONOMIE ET GESTION LICENCE ECONOMIE ET GESTION Domaine ministériel : DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention : ÉCONOMIE ET GESTION Présentation Le programme des enseignements vous est présenté par parcours : * Double Licence, Economie

Plus en détail

LA TVA DANS LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE APPLICATION DANS LES ÉTATS MEMBRES, ÉLÉMENTS D'INFORMATION DESTINÉS AUX ADMINISTRATIONS, AUX OPÉRATEURS

LA TVA DANS LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE APPLICATION DANS LES ÉTATS MEMBRES, ÉLÉMENTS D'INFORMATION DESTINÉS AUX ADMINISTRATIONS, AUX OPÉRATEURS LA TVA DANS LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE APPLICATION DANS LES ÉTATS MEMBRES, ÉLÉMENTS D'INFORMATION DESTINÉS AUX ADMINISTRATIONS, AUX OPÉRATEURS AUX RÉSEAUX D'INFORMATION, ETC. Remarque Le présent document

Plus en détail

COLLABORATEURS ETRANGERS

COLLABORATEURS ETRANGERS COLLABORATEURS ETRANGERS QUELLES DEMARCHES ADMINISTRATIVES? Jeudi 28 novembre 2013 Business Pôle 1047 route des dolines Valbonne Sophia-Antipolis 1) Comment bien préparer l'arrivée en France du collaborateur

Plus en détail

MASTER CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL - SPÉCIALITÉ : AUDIT DES ORGANISATIONS ET MAÎTRISE DES RISQUES

MASTER CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL - SPÉCIALITÉ : AUDIT DES ORGANISATIONS ET MAÎTRISE DES RISQUES MASTER CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL - SPÉCIALITÉ : AUDIT DES ORGANISATIONS ET MAÎTRISE DES RISQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion

Plus en détail

Evaluation Gouvernance de la Sécurité de l'information

Evaluation Gouvernance de la Sécurité de l'information CLUSIS Association suisse de sécurité des systèmes d'information Case postale 9 1000 Lausanne 26 Evaluation Gouvernance de la Sécurité de l'information Organisation: Date: Lieu: Interlocuteur(s): Consultant:

Plus en détail

B. AVANT LE DÉBUT DU SALON OU DE L ÉVÉNEMENT, L ORGANISATEUR ENVOIE À KORTRIJK XPO LE PLAN DU SALON DÉFINI.

B. AVANT LE DÉBUT DU SALON OU DE L ÉVÉNEMENT, L ORGANISATEUR ENVOIE À KORTRIJK XPO LE PLAN DU SALON DÉFINI. GESTION DES RISQUES PENDANT LES SALONS OU LES EVENEMENTS A KORTRIJK XPO Lors de la préparation d un salon, Kortrijk Xpo prend un certain nombre de mesures préventives pour éliminer ou maintenir à un faible

Plus en détail

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE SERVICE JURIDIQUE JURISINFO FRANCO-ALLEMAND MAI 2015 Avertissement : Cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique

Plus en détail

OBJET : Utilisation des données contenues dans les annuaires téléphoniques.

OBJET : Utilisation des données contenues dans les annuaires téléphoniques. RECOMMANDATION N 01 / 1999 du 23 juin 1999 N. Réf. : 10 / IP / 1998 / 389 / 27 / ACL OBJET : Utilisation des données contenues dans les annuaires téléphoniques. La Commission de la protection de la vie

Plus en détail

Le télétravail. dans le contexte frontalier de la. Grande Région

Le télétravail. dans le contexte frontalier de la. Grande Région Le télétravail dans le contexte frontalier de la Grande Région Contributeurs Le télétravail dans le contexte frontalier de la Grande Région EURES EURES est un réseau européen créé en 1993 par la Commission

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne

Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 9 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne

Plus en détail

Recrutement par concours d'un adjoint technique de 1 ère classe du Ministère de l'intérieur : Electricien

Recrutement par concours d'un adjoint technique de 1 ère classe du Ministère de l'intérieur : Electricien Recrutement par concours d'un adjoint technique de 1 ère classe du Ministère de l'intérieur : Electricien Le SGAP de Lille organise le recrutement d'un électricien pour le service des affaires immobilières

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION Maître d'ouvrage : 1 HABITAT 08 Office Public de l'habitat des Ardennes Avenue des Martyrs de la Résistance 08001 CHARLEVILLE-MEZIERES CEDEX OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE : MARCHE DE FOURNITURE DE PRODUITS

Plus en détail

La gestion opérationnelle de l information commerciale

La gestion opérationnelle de l information commerciale La gestion opérationnelle de l information commerciale La maîtrise du Process Commercial Du ciblage à la commande avec les solutions PREMIDATA PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56

Plus en détail

Soutien à domicile A.8.4

Soutien à domicile A.8.4 Soutien à domicile A.8.4 Mise à jour : Juillet 2013 LE CHEQUE EMPLOI SERVICE UNIVERSEL Le Chèque emploi service universel (Cesu) permet de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile. Il facilite

Plus en détail

Licence : Licence Fondamentale en Gestion Etape : Semestre : 1. Première Année Licence Fondamentale en Gestion ( Tronc commun )

Licence : Licence Fondamentale en Gestion Etape : Semestre : 1. Première Année Licence Fondamentale en Gestion ( Tronc commun ) Semestre : Première Année Licence Fondamentale en Gestion ( Tronc commun ) ( semaines) Fondamentale.00 Fondamentale Principes de Gestion : Environnement et fonctionnement de l'entreprise.00.00 Obligatoire

Plus en détail

NSi Output Manager Forum aux questions. Version 3.2

NSi Output Manager Forum aux questions. Version 3.2 NSi Output Manager Forum aux questions Version 3.2 I. Informations générales sur le produit 1. Quelles sont les nouveautés d'output Manager 3.2? Plusieurs améliorations ont été apportées côté serveur à

Plus en détail

Le tableau d affichage du marché unique

Le tableau d affichage du marché unique Le tableau d affichage du marché unique Performances par État membre Autriche (Période de référence: 2012-2013) (édition 02/2014 Mise à jour portant sur la transposition et les infractions) Transposition

Plus en détail

Sur Internet aussi, ma MSA est proche de moi

Sur Internet aussi, ma MSA est proche de moi vous guider Sur Internet aussi, ma MSA est proche de moi n Salariés, familles, retraités... www.msa.fr Ce guide a été spécialement conçu pour vous accompagner pas à pas dans l utilisation de votre site

Plus en détail

1. A partir de quand les certifications peuvent-elles être effectuées selon les nouvelles normes?

1. A partir de quand les certifications peuvent-elles être effectuées selon les nouvelles normes? TÜV NORD CERT Foire Aux Questions Révision de l'iso 9001: 2015 et ISO 14001: 2015 TÜV NORD France S.A.S 26, avenue des Fleurs F-59110 LA MADELEINE Tél. : +33 3 20 76 62 75 Fax: +33 3 20 76 62 75 france@tuv-nord.com

Plus en détail

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil c/o Pro Familia Suisse Marktgasse 36 Tél. 031 381 90 30 info@profamilia.ch 3011 Berne

Plus en détail

Témoignage PMI de 20 personnes

Témoignage PMI de 20 personnes Témoignage PMI de 20 personnes Pour tout responsable de PME, choisir un logiciel reste une opération délicate, que ce soit par le nombre de paramètres influençant la prise de décision, ou par l investissement

Plus en détail

Dossier de Validation des Acquis de l Expérience LIVRET 1 TITRE PROFESSIONNEL CHEF DE PROJET WEB

Dossier de Validation des Acquis de l Expérience LIVRET 1 TITRE PROFESSIONNEL CHEF DE PROJET WEB Dossier de Validation des Acquis de l Expérience LIVRET 1 TITRE PROFESSIONNEL CHEF DE PROJET WEB NOM : PRENOM : REFERENT VAE DE L ORGANISME : DATE DE DEPOT DU DOSSIER : Dossier à remplir en 2 exemplaires.

Plus en détail

STABILITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

STABILITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS CONSEIL EUROPEEN, 13-14 MARS 2008 SECRETARIAT DU CONSEIL DE L'UE ~FICHE D'INFORMATION N 5~ STABILITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS Le Conseil européen discutera de la situation économique et de l'avancement des

Plus en détail

CENTRE DE GESTION AGREE ORNAIS

CENTRE DE GESTION AGREE ORNAIS CENTRE DE GESTION AGREE ORNAIS Agrément du 16 février 1982 - Association loi 1901 Siège social : Parc d'activités du Londeau B.P. 230 - CERISE 61007 ALENCON CEDEX REGLEMENT INTERIEUR adopté par le Conseil

Plus en détail

Licence : Licence Fondamentale en Gestion Etape : Semestre : 1. Première Année Licence Fondamentale en Gestion ( Tronc commun )

Licence : Licence Fondamentale en Gestion Etape : Semestre : 1. Première Année Licence Fondamentale en Gestion ( Tronc commun ) Semestre : Première Année Licence Fondamentale en Gestion ( Tronc commun ) ( semaines) Fondamentale.00 Fondamentale Principes de Gestion : Environnement et fonctionnement de l'entreprise.00.00 Obligatoire

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA SESSION DU CONSEIL. Justice et affaires intérieures. Luxembourg, les 15 et 16 juin 2015

RÉSULTATS DE LA SESSION DU CONSEIL. Justice et affaires intérieures. Luxembourg, les 15 et 16 juin 2015 Conseil de l'union européenne 9951/15 (OR. en) PRESSE 40 PR CO 32 RÉSULTATS DE LA SESSION DU CONSEIL 3396 e session du Conseil Justice et affaires intérieures Luxembourg, les 15 et 16 juin 2015 Présidents

Plus en détail

Soutenir la renaissance de l'espace européen: orientations et défis futurs. Session du Conseil Compétitivité. Bruxelles, le 5 décembre 2014

Soutenir la renaissance de l'espace européen: orientations et défis futurs. Session du Conseil Compétitivité. Bruxelles, le 5 décembre 2014 Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 5 décembre 2014 Soutenir la renaissance de l'espace européen: orientations et défis futurs Session du Conseil Compétitivité

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience. Quelles démarches pour les agents publics? collection. Ressources humaines

Validation des acquis de l expérience. Quelles démarches pour les agents publics? collection. Ressources humaines Validation des acquis de l expérience Quelles démarches pour les agents publics? collection Ressources humaines Le présent document vise à donner les grandes lignes d'une démarche de validation des acquis

Plus en détail

DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96

DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96 CONFERENCE DES REPRESENTANTS DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96 Bruxelles, l (OR.dk) LIMITE NOTE DE TRANSMISSION Objet : Protection des consommateurs Les délégations trouveront

Plus en détail

BANQUE DE FRANCE PROTOCOLE D'ACCORD POUR LA CREATION D'UN ESPACE DE CONCILIATION BANCAIRE AUPRES DES PARTICULIERS

BANQUE DE FRANCE PROTOCOLE D'ACCORD POUR LA CREATION D'UN ESPACE DE CONCILIATION BANCAIRE AUPRES DES PARTICULIERS CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 3 ème RÉUNION DE 2011 Séance du 21 avril 2011 CG 11/3 è me /BP-V-09 BANQUE DE FRANCE PROTOCOLE D'ACCORD POUR LA CREATION

Plus en détail