CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30"

Transcription

1 CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30 Ouverture de l atelier par M. Bochard PrÇsentation de propositions d amçnagement par Alain Marguerit : (croquis ci-joint) Il est proposä aux habitants de participer aux diffärentes Ätapes de travail de l Älaboration d un projet d amänagement : - 1 Çre Ätape : le travail du sol et du nivellement - 2 Çme Ätape : le travail de l ombre et de la lumiçre (introduction du vägätal, ou d ÄlÄment de couverture des espaces) 3 propositions pour la place centrale et 2 propositions pour le square AverroÇs PrÇsentation de 3 esquisses pour le nivellement de la place centrale : 1) La place inclinçe : un projet de base avec un espace inclinä É plus de 2% sur la quasi-totalitä de la surface et sans diffärence de niveau avec le trottoir. Des escaliers permettent d accäder au parvis de l ilñt 17 (BibliothÇque) 2) La place terrasse : un projet avec deux niveaux, les escaliers d accås au parvis de l ilçt 17 (niveau 2) et des escaliers d accås au premier niveau de la place. DiffÉrence de niveau avec le trottoir de 1m05 3) La place en gradins : le projet däcompose la place en 3 espaces, l accçs É la place (niveau 1) dans la continuitä du trottoir, un 2 Çme niveau constituä par 4 gradins d une largeur variable entre 1,80 minimum É 3 / 4 mçtres, d une hauteur de 35 cm avec des escaliers pour les franchir et une rampe de 4% pour les personnes É mobilitä räduite, et enfin un 3 Çme niveau sans inclinaison É la hauteur du parvis de l ilñt 17 et du lycäe. PrÇsentation de 3 esquisses de vçgçtalisation pour la place centrale :

2 1) une couverture vägätale importante sur l ensemble de l espace, avec un accçs au lycäe dägagä (soleil) 2) 4 rangäes d arbres sur les cñtäs avec un espace dägagä au centre qui donne sur l esplanade du Plateau. 3) plantation d arbres sur l accçs au lycäe et un espace complçtement dägagä au centre. La 1ere proposition de vägätalisation se combine avec la place inclinäe, les propositions 2 et 3 se combinent avec la place terrasse et la place en gradins. PrÇsentation des 2 esquisses de nivellement pour le square AverroÉs : 1) une diffärence de niveau É l enträe du jardin avec un prolongement des cheminements en direction du vallon 2) une diffärence de niveau plus au centre du jardin avec un prolongement des cheminements en direction de la place centrale Animateur : Pouvez-vous nous dire Å tour de rñle quelle proposition d amçnagement de la place centrale prçfçrez-vous? : - Ö la place gradins Ü - Ö les gradins, la hauteur áa donne plus d ampleur É la bibliothçque Ü - Ö les gradins c est plus animä Ü - Ö les gradins sont trçs bien, mais áa pose un problçme par rapport au jeu de skate, d autres places similaires sont envahies par ce jeu. A moins de rajouter des ÄlÄments qui limitent cette pratique, les jeunes du lycäe peuvent s y poser Ü - Ö j Älimine le plan inclinä, les gradins sont trçs agräables mais cela räduit les deux autres espaces. Les gradins doivent àtre utilisables, le marchä peut-il s y installer? - Oui les trois propositions peuvent recevoir le marchä. A. Marguerit - Ö pas de gradins c est difficile pour les personnes qui voient mal. Il n y a pas de centre c est des escaliers et je suis däjé tombäe plusieurs fois, un centre de place c est autre chose, je präfçre la place inclinäe Ü - Ö J ai une präfärence pour les gradins avec une rampe pour les personnes handicapäes Ü - Les gradins font 35 cm ce n est pas pour gravir l espace c est un endroit oå l on peut se poser, la diffçrence de niveau total occupçe par les gradins est au maximum de 1,40m. A. Marguerit

3 - Ö les gradins, sur le plan symbolique on accçde directement É la bibliothçque, et on a plusieurs espaces c est trçs intäressant Ü - Ö c est difficile de trancher, les gradins rythment la place avec 3 espaces diffärents, un espace oâ se poser, un amphithäätre, j aime bien le petit parvis j ai une präfärence pour la terrasse Ü - Pour räpondre Å la problämatique du handicap il faut trancher avec les couleurs des matäriaux, alors que le paysagiste recherche l harmonie, une marche met en valeur un espace par son horizontalitä A. Marguerit - Ö J ai une präfärence pour les gradins c Ätait mon idäe en rapport avec la place de Sienne, 3 espaces diffärents áa permet des diffärences de couleur, du minäral ou du vägätal, on peut jouer sur l ombre et la lumiçre, se retrouver en bas ou en haut des gradins c est un point de rencontre Ü - Ö je präfçre les gradins, quand les ÄlÇves sortent du lycäe áa cräe une rupture dans le flux de circulation, c est bien qu il y ait quelque chose sur le passage. Si il y une terrasse les jeunes vont s installer et faire obstacle aux autres usagers É la sortie des bus. Les lycäens vont s installer sur un espace pas partout, ils vont sortir pour fumer sur la place Ü. Animateur : en conclusion la place en gradins ressort majoritairement, avec une crainte de perdre la centralitç? - Ce sont les usagers qui cräent la centralitä, le projet de gradin est venu en räponse Å la demande de proposer des espaces diffärents. A. Marguerit Animateur : Concernant la vçgçtalisation de l espace quelles sont vos prçfçrences un espace plutñt ouvert ou plutñt couvert? La place ouverte avec gradins fait l unanimitç. - Ö est-ce que ce type de vägätalisation pose problçme É l architecte de la BibliothÇque? Ü - non la demande Çtait d avoir de l ombre sur la faéade. A. Marguerit - Ö les matäriaux de la faáade sont-ils choisis? l enträe du lycäe doit avoir du cachet, quelque chose de monumental Ü - L entrçe du lycçe est en cours de rçflexion avec la SERL, le lycçe et la RÇgion, il y Çgalement des discussions financiñres avec la RÇgion. Nous proposons un petit bötiment Ü l entrçe du lycçe dont on ne connaát pas encore le programme, cela pourrait àtre un amphithçötre pour le lycçe et le quartier. A. Marguerit

4 Animateur : parmi les deux propositions de nivellement du square AverroÉs quelle est celle qui a votre prçfçrence? - Ö plutñt l espace en lien avec le Vallon Ü - Ö J ai plus de difficultä É percevoir cet espace j aurai aimä voir le projet fini Ü - Ce n est pas la dçmarche choisie, dans ce cas ce n est plus de la concertation. A. Marguerit - Ö je präfçre le lien avec la place sur un plan esthätique Ü - Ö sur le plan esthätique je fais le màme choix Ü - Ö j ai une präfärence pour les cheminements en direction du vallon, un espace triangulaire qui laisse plus de place au jardin Ü - Ö ce n est pas un endroit oâ il faut rester, un lieu de passage, ce n est pas une place c est un jardin avec de l eau - Ö j aime le prolongement avec le vallon mais je n arrive pas É trancher, dans la partie triangulaire, je ne verrai pas des grands arbres, une vägätation basse, des fruitiers, des massifs Ü - Ö je n ai pas de präfärence Ü - Ö je präfçre la direction vers le vallon, avec des fleurs sauvages qui puissent àtre ramassäes comme le font les espaces verts sur le quartier Ü - Ö je präfçre le prolongement du vallon Ü Animateur : le positionnement est plus dçlicat pour le square AverroÉs, il n y a pas les mömes enjeux que sur la place centrale. - le jardin sera protçgç avec une barriñre. Un jardin qui se traverse, on y entre et on en sort A. Marguerit - Ö Il faut que les usagers s y sentent chez eux, avec des plantes mäditerranäennes comme en Andalousie Ü - Ö Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas qui est AverroÇs il faudra mettre une plaque explicative Ü Le prochain atelier de concertation se dçroulera dans les locaux de la Mission Lyon la DuchÉre le 31 janvier Å 18h.

5 M. Marguerit präsentera É partir des scänarios choisis pour la place centrale et pour le square AverroÇs le 10 janvier des propositions complämentaires d amänagement pour Ächanger avec les habitants.

LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION

LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION Ce guide est conçu pour vous aider à planifier vos aménagements en tenant compte de tous les aspects importants de votre projet. En complétant le Planificateur, vous clarifierez

Plus en détail

Participation à l action «Journées scientifiques» du RRS de Sorgues 2013/2014. Défi : Fabriquer un vase pouvant contenir de l eau et des fleurs.

Participation à l action «Journées scientifiques» du RRS de Sorgues 2013/2014. Défi : Fabriquer un vase pouvant contenir de l eau et des fleurs. Classe de TPS, Maternelle Les Ramières Sorgues Mme CHAINE Prisca découverte du monde/culture scientifique et technologique. Participation à l action «Journées scientifiques» du RRS de Sorgues 2013/2014.

Plus en détail

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1)

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Réponse apportée par une classe de PS-MS de l école maternelle du Gué d Alleré, à travers un projet mené au cours

Plus en détail

Direction Technique nationale Repères techniques Normes ISSOM 2007

Direction Technique nationale Repères techniques Normes ISSOM 2007 Direction Technique nationale Repères techniques Normes ISSOM 2007 Les cartes de sprint sont cartographiées selon une norme particulière : l ISSOM (International Specification for Sprint Orienteering Maps).

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE. Mardi 19 mai 1

RÉUNION PUBLIQUE. Mardi 19 mai 1 RÉUNION PUBLIQUE Mardi 19 mai 1 1 Rappel du calendrier Calendrier Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Programmation Musée PRÉ-PROGRAMMATION PROGRAMMATION Projet cœur de village DIAGNOSTIC

Plus en détail

Vous êtes prêts? Et bien, on y va!

Vous êtes prêts? Et bien, on y va! Un projet... oui mais collectif : METHODO OUTILS... et plus encore Trêve de bavardages : ACCOMPAGNEMENT 5. Qui fait quoi? Quand? Comment? Nous voici au départ de la cinquième étape! Votre projet a pris

Plus en détail

TITRE Le zoo logique. AUTEURS Joëlle Jolivet Collection Editeur Seuil

TITRE Le zoo logique. AUTEURS Joëlle Jolivet Collection Editeur Seuil 1 TITRE Le zoo logique AUTEURS Joëlle Jolivet Collection Editeur Seuil 2 Présentation de l album Grand livre cartonné qui présente les animaux de façon «logique» c'est-à-dire sous forme de classements

Plus en détail

Le diagnostic consiste à réaliser un état des lieux de l accessibilité de chacun des bâtiments.

Le diagnostic consiste à réaliser un état des lieux de l accessibilité de chacun des bâtiments. DIAGNOSTIC «ACCESSIBILITE AUX HANDICAPES» afin de se mettre en conformité pour accueillir l ensemble de votre clientèle quelque soit son handicap au 1 er janvier 2015 Le diagnostic consiste à réaliser

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE EVALUATION PARTICIPATIVE DU PROJET DE SERVICE QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES USAGERS Nous vous proposons de participer à l évaluation du projet de service. Votre participation

Plus en détail

REQUALIFICATION DE LA PLACE DU VILLAGE REUNION DE PRESENTATION PUBLIQUE 26/03/2013

REQUALIFICATION DE LA PLACE DU VILLAGE REUNION DE PRESENTATION PUBLIQUE 26/03/2013 REUNION DE PRESENTATION PUBLIQUE 26/03/2013 1 PARTIE 1 : PROGRAMME DE REQUALIFICATION DU VILLAGE 2 Étude de programmation de 2011 : CENTRE-BOURG Ces documents constituent la synthèse de l étude d aménagement

Plus en détail

MAISON AUX BALCONS SUSPENDUS

MAISON AUX BALCONS SUSPENDUS MAISON AUX BALCONS SUSPENDUS T 3 A R C H I T E C T U R E 3 rue Pastoret-13006 Marseille Mail : contact@t3architecture.fr http : www.t3architecture.fr FICHE TECHNIQUE Programme: Maison individuelle neuve

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

Côte à côte projet de la surfeuse du Léman

Côte à côte projet de la surfeuse du Léman Côte à côte projet de la surfeuse du Léman Etudiante dans un gymnase lausannois, je trépigne d impatience de terminer mes études afin de partir à la découverte du monde. Même si j ai déjà bien trotté en

Plus en détail

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10 CHARTE 1 Dans Eis Schoul l idée de l inclusion, de la solidarité entre enfants et adultes provenant de contextes sociaux et ethniques différents et aux talents et compétences distincts est fondamentale.

Plus en détail

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7)

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) Michel Rochard, contribution au colloque international de l'universitä de Rennes 2 sur la professionnalisation des formations

Plus en détail

MONTSALIER. Création d une espace public. Réaménagement de la place centrale. Un enjeu prioritaire

MONTSALIER. Création d une espace public. Réaménagement de la place centrale. Un enjeu prioritaire Equipement Commerce Espace public Parking Jeux boules Jardins Champ prairie Point de vue Enjeux Prioritaire / Ultérieur Aménagement urbain Création de logement Situation des projets Les enjeux d aménagement

Plus en détail

Enquête in situ Analyse de l espace architectural du collège Voltaire

Enquête in situ Analyse de l espace architectural du collège Voltaire Enquête in situ Analyse de l espace architectural du collège Voltaire Questionnaire élaboré par Viviane Lalire, responsable du domaine Architecture à l Action culturelle et Karine Terral, architecte CAUE

Plus en détail

Carnet d esquisse de mon jardin

Carnet d esquisse de mon jardin L Etude paysagère Carnet d esquisse de mon jardin Préparons ensemble le dessin de votre futur jardin................................................ Service paysagiste Griin L étude paysagère de votre

Plus en détail

Réaménagement du square de Nimègue

Réaménagement du square de Nimègue 1 Réaménagement du square de Nimègue Décembre 2013 Dans le cadre du projet d aménagement urbain, le square de Nimègue prend une nouvelle forme. Des arbres ont été coupés et les travaux pour la mise aux

Plus en détail

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 1 Ce 26/01/05 Légende : En 1 : représente l enseignant non TIC N 1 C 1 : représente le

Plus en détail

Les Activités Les Futures Forêts

Les Activités Les Futures Forêts Les Activités Les Futures Forêts MODULE A POURQUOI LES FORÊTS ET LES ARBRES SONT IMPORTANTS Ce module aidera vos jeunes à apprendre pourquoi les arbres et les forêts sont importants pour eux. Il contient

Plus en détail

L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland

L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland La mort n est rien. Je suis seulement passé dans la pièce d à côté. Je suis moi, tu es toi : Ce que nous étions l un pour l autre, Nous le sommes toujours.

Plus en détail

Zone 30 Plateau traversant

Zone 30 Plateau traversant Zone 30 Plateau traversant COTITA rencontre du 8 octobre 2009 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire www.certu.gouv.fr 2 Sommaire Les zones de

Plus en détail

Lycée du Bâtiment et des

Lycée du Bâtiment et des Lycée du Bâtiment et des Travaux Publics «Balata» Jean-Marie COULIBALY Chef de Travaux LP Balata Ce projet est né d une commande formulée par le Chef de Travaux du Lycée Polyvalent Melkior & Garré, Mme

Plus en détail

Suite de l atelier d urbanisme Haut-Brion/Peybouquey/Médoquine

Suite de l atelier d urbanisme Haut-Brion/Peybouquey/Médoquine Pôle du développement urbain durable Service urbanisme Suite de l atelier d urbanisme Haut-Brion/Peybouquey/Médoquine L atelier d urbanisme Haut- Brion/Peybouquey/Médoquine c est : une démarche souhaitée

Plus en détail

Cycle 2 Mettre les enfants en chemin vers Noël

Cycle 2 Mettre les enfants en chemin vers Noël Cycle 2 Mettre les enfants en chemin vers Noël Cette séquence comporte 4 séances qui aboutiront à une célébration, l objectif est donc de mieux connaître l Avent et ensuite de cheminer vers le temps de

Plus en détail

Comprendre un plan «L itinéraire»

Comprendre un plan «L itinéraire» «L itinéraire» 6-13 Niveau 1 Entraînement 3 Objectifs Applications Matériel Consignes Remarques Extension (s) - S entraîner à suivre un itinéraire sur un plan. - Se décentrer. - S entraîner à analyser

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

Les cafés familiaux : conserver un lien social après la naissance de son enfant

Les cafés familiaux : conserver un lien social après la naissance de son enfant Les cafés familiaux : conserver un lien social après la naissance de son enfant Par Annick Faniel Un café familial. Qu est-ce que c est? En quoi consiste-t-il? Pourquoi ce nom? Un coup d oeil sur internet

Plus en détail

FICHE D ACCESSIBILITE

FICHE D ACCESSIBILITE FICHE D ACCESSIBILITE AUX ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P.) Lorsqu il y a du public, il y a toujours des personnes en situation de handicap. Ne pas en tenir compte, c est råaliser un bçtiment

Plus en détail

TEST DE PERSONNALITÉ

TEST DE PERSONNALITÉ NOM PRÉNOM TITRE DE POSTE ACTUEL DATE TEST DE PERSONNALITÉ Saviez-vous que ce test psychométrique est le plus utilisé au monde? «Chaque problème qui se présente dans notre vie est relié à un défi, chaque

Plus en détail

Bien effectuer son contrôle de pulvérisateurs

Bien effectuer son contrôle de pulvérisateurs Bien effectuer son contrôle de pulvérisateurs Bruno SAMIE Chambre d Agriculture de Gironde Source : http://www.crodip.fr Le Contexte réglementaire : Volontaire jusqu au 31 décembre 2008, le contrôle pulvérisateur

Plus en détail

Mon voyage en Asie a modifié mon regard

Mon voyage en Asie a modifié mon regard Mon voyage en Asie a modifié mon regard Marc est un jeune étudiant en médecine de vingt-deux ans. Il nous fait part de sa réflexion à partir d un voyage de trois mois en Asie. Pouvez-vous résumer ce voyage

Plus en détail

Gymnastique à l école Unité d apprentissage gymnastique

Gymnastique à l école Unité d apprentissage gymnastique Direction des sports Gymnastique à l école Unité d apprentissage gymnastique Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de Joué Lès Tours 2011/2012

Plus en détail

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage Remarques de S.E. Kaoru Ishikawa Gala / Assemblée générale annuelle de la Croix-Rouge canadienne Loews Le Concorde Hotel, Québec Le 18 juin 2011 19 h Dîner Gala I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

Plus en détail

monjardin-materrasse.com

monjardin-materrasse.com monjardin-materrasse.com présente L e-paysagisme du XXIème siècle Avant V01.3 Après Vous rêvez d un beau jardin ou d une terrasse agréable Vous ne savez pas quoi planter? Ce site est votre solution Le

Plus en détail

Donc vous avez le mâle et la femelle c est bien mais cela ne suffit pas encore pour bien faire les choses.

Donc vous avez le mâle et la femelle c est bien mais cela ne suffit pas encore pour bien faire les choses. Vous envisagez d acheter un chiot et vous avez envie qu il soit inscrit au LOF, vous contactez des éleveurs pour vous renseigner et bien sûr, à un moment donné, vous demandez le prix du chiot. Et c est

Plus en détail

«EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU»

«EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU» «EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU» Le journal de l Association accorde un article à chacune de ses parutions sur un métier de la Sauvegarde 56. Rencontre de Geneviève RALLE, Vice- Présidente de la

Plus en détail

Les accès pour l installation du bassin

Les accès pour l installation du bassin n 0 Les accès pour l installation du bassin Définir la dimension de l accès pour la réalisation du terrassement et de la dalle béton. Dans cet exemple la dimension est de 240cm. La mini pelle peut rentrer

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE - l enseignant

FICHE PÉDAGOGIQUE - l enseignant FICHE PÉDAGOGIQUE - l enseignant Hana Křepelková, 378580 Thème de l activité: Après la lecture de l histoire Le petit voisin (Claudel, P.: Le monde sans les enfants et autres histoires) Objectifs pédagogiques:

Plus en détail

Peindre une nature morte

Peindre une nature morte Peindre une nature morte Introduction Bonjour mon nom est Nathalie Mantha, je travaille pour le Musée des beaux-arts du Canada, aujourd hui nous allons nous pencher sur les techniques acryliques. Nous

Plus en détail

LE VÉGÉTAL C EST LA VIE...

LE VÉGÉTAL C EST LA VIE... JUIN 2014 LES PRIX FONDATION GEORGES TRUFFAUT 2014 TROIS ASSOCIATIONS EXEMPLAIRES RÉCOMPENSÉES LE VÉGÉTAL C EST LA VIE... Partout en France, des jardins pédagogiques, thérapeutiques ou d insertion voient

Plus en détail

Le 1 er site pour créer votre jardin en ligne

Le 1 er site pour créer votre jardin en ligne présente Le 1 er site pour créer votre jardin en ligne Devenez e-paysagiste et aménagez votre extérieur! Vous rêvez d un beau jardin ou d une terrasse agréable Vous ne savez pas quoi planter? Notre site

Plus en détail

Réunion de quartier du 6 mai 2015 : Quartiers Nord / Guipons - Pasteur Compte-rendu réalisé par Ville Ouverte

Réunion de quartier du 6 mai 2015 : Quartiers Nord / Guipons - Pasteur Compte-rendu réalisé par Ville Ouverte Réunion de quartier du 6 mai 2015 : Quartiers Nord / Guipons - Pasteur Compte-rendu réalisé par Ville Ouverte Personnes présentes : environ 50 personnes. 1. Introduction La réunion débute par une intervention

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 D'après le travail réalisé en 1996 pour son mémoire professionnel par Fabienne MARILL, professeur d'école. 1 Interview du chercheur par les C.E. 2 de

Plus en détail

MAT-P102 Fascicule 3 Situation d apprentissage 7 - Corrigé

MAT-P102 Fascicule 3 Situation d apprentissage 7 - Corrigé MAT-P102 Fascicule 3 Situation d apprentissage 7 - Corrigé Juin 2010 Ce matériel pédagogique est le résultat du travail d une équipe d enseignants de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands

Plus en détail

Adresse Description de la proposition Pourquoi cette priorisation?

Adresse Description de la proposition Pourquoi cette priorisation? Quartier Priorisation du Maire du 2e Type de végétalisation proposée Adresse Description de la proposition Pourquoi cette priorisation? Moyenne des notes obtenues durant la consultation des habitants Vivienne

Plus en détail

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07 Atelier de travail urbain du 8 juillet Atelier en marchant Visite de terrain sur la commune et en particulier le périmètre de la ZAC 20 participants Commentaires d André Lortie (architecte urbaniste),

Plus en détail

Rapport sur la Table ronde du sud du Manitoba sur les questions touchant les personnes handicapées

Rapport sur la Table ronde du sud du Manitoba sur les questions touchant les personnes handicapées Rapport sur la Table ronde du sud du Manitoba sur les questions touchant les personnes handicapées Mars 2007 Le gouvernement du Manitoba estime qu il est important d entendre ce que les Manitobains et

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Le réaménagement des Halles de Paris : quelle concertation?

Le réaménagement des Halles de Paris : quelle concertation? Le réaménagement des Halles de Paris : quelle concertation? Camille Gardesse Le projet de réaménagement des Halles est l'objet d'une couverture médiatique ponctuelle mais il demeure peu étudié. Comment

Plus en détail

Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs).

Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs). Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs). Le déterminant est un mot qui précède un nom commun. Mes travaux seront finis dans un an. (Mes gros travaux seront

Plus en détail

Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite

Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite Le 17 Avril 2012 Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite Hauteur de marche supérieure à 2 cm Largeur de la porte d entrée inférieure à 90cm Porte ouvrant vers l extérieur Cheminement inférieur

Plus en détail

Maillage Vert PRDD Région de Bruxelles-Capitale Phase 2 : Volet Opérationnel Etude de conception

Maillage Vert PRDD Région de Bruxelles-Capitale Phase 2 : Volet Opérationnel Etude de conception Maillage Vert PRDD Région de Bruxelles-Capitale Phase 2 : Volet Opérationnel Etude de conception PARTIE 2 : Esquisses d intention Continuité Fleuriste Connexion Bockstael Parc de la Senne Jardins du Fleuriste

Plus en détail

PERMIS de CONSTRUIRE

PERMIS de CONSTRUIRE PERMIS de CONSTRUIRE PERMIS DE CONSTRUIRE UNE MAISON INDIVIDUELLE (PCMI) Démarche à effectuer Quels sont les travaux soumis à Permis de construire? Vous construisez ou vous agrandissez une maison. Vous

Plus en détail

MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE

MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE C est bientôt les vacances! Notre année à l école s achève Qu avons-nous vécu cette année?? Que retenons nous des belles choses que nous avons vécues avec notre famille, ou

Plus en détail

EVALUATION DE LA SORTIE. Ce carnet appartient à : Année 2007/2008 Classe de. Appréciation générale et note : REPONSES POSSIBLES : OUI /NON/ PARFOIS

EVALUATION DE LA SORTIE. Ce carnet appartient à : Année 2007/2008 Classe de. Appréciation générale et note : REPONSES POSSIBLES : OUI /NON/ PARFOIS EVALUATION DE LA SORTIE REPONSES POSSIBLES : OUI /NON/ PARFOIS MOI LES PROFESSEURS Je me suis intéressé(e) à la sortie Je me suis bien comporté lors de la sortie Mon dossier est complet Les réponses de

Plus en détail

Préparation à la rencontre avec votre architecte paysagiste

Préparation à la rencontre avec votre architecte paysagiste Préparation à la rencontre avec votre architecte paysagiste Nous aimerions, si possible, que vous sélectionniez des images de projets que vous aimez sur notre site Internet ou dans des revues d aménagement.

Plus en détail

SIGNAUX LUMINEUX. Bien indiquer la puissance des piles et la résistance des ampoules

SIGNAUX LUMINEUX. Bien indiquer la puissance des piles et la résistance des ampoules Séance 1 SIGNAUX LUMINEUX Défi : Boule et Bill n ont pas été très polis, ils sont punis et doivent rester chacun chez soi Ils inventent un système de signaux lumineux pour communiquer. Fais le dessin ou

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE Ville de Rouen Direction de la démocratie participative et locale INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE 1. Définition des objectifs de l intercommission Après de nombreux

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

ESPACE PUBLIC PERINNISATION. 1 avril 2016

ESPACE PUBLIC PERINNISATION. 1 avril 2016 ESPACE PUBLIC PERINNISATION 1 avril 2016 1 INTRODUCTION Approche économique globale Coût global = coût d investissement + coût de fonctionnement + coût d exploitation 2 MOYENS POUR ARRIVER A MAÎTRISER

Plus en détail

«Jean-Claude Cunin est directeur des actions revendicatives

«Jean-Claude Cunin est directeur des actions revendicatives Interview JEAN-CLAUDE CUNIN «Jean-Claude Cunin est directeur des actions revendicatives de l association française contre les myopathies, organisatrice depuis 1987 du Téléthon. Sa longue expérience du

Plus en détail

Et voilà, c est fini.

Et voilà, c est fini. Et voilà, c est fini. J espère que tu t es bien amusé en cherchant des feuilles dans le parc et que tu en a appris un peu plus sur les arbres qui vivent ici. Si tu as fait attention, tu auras remarqué

Plus en détail

3COMMENT ORGANISER LA SÉANCE 3INTERGÉNÉRATIONNELLE EN CLASSE

3COMMENT ORGANISER LA SÉANCE 3INTERGÉNÉRATIONNELLE EN CLASSE 3 On peut récréer des liens intergénérationnels réels en construisant des activités où les enfants et les personnes âgées dans un même espace vont apprendre et échanger des expériences. Une heure de visite

Plus en détail

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune CHÂTEAUDUN Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou Projet d une deuxième gare ou d une gare commune 1 Ponts et Chaussées Département d Eure et Loir Arrondissement du Sud Chemin de Fer de Patay à Nogent-le-Rotrou

Plus en détail

Baignade des 4 saisons

Baignade des 4 saisons ABRIS DE PISCINES La piscine au jardin est pour beaucoup un rêve qui devient un jour réalité. Afin de prolonger ce rêve le plus longtemps possible dans l année, préserver la chaleur et la qualité de l

Plus en détail

Votre avis nous intéresse.

Votre avis nous intéresse. HORODATEURS, Votre avis nous intéresse. La municipalité de Lacanau a mis en place un nouveau schéma de stationnement au cours de l été 2015. Reposant principalement sur des emplacements de parkings de

Plus en détail

Entretien avec Richard Silver

Entretien avec Richard Silver Entretien avec Richard Silver par Claude Larivière et Sarah Boucher-Guévremont 1. Richard Silver, vous combinez deux domaines de formation professionnelle, le droit et le travail social. Pour plusieurs

Plus en détail

Le guide «Génération Voisins»

Le guide «Génération Voisins» ET SI ON S AIDAIT ENTRE GÉNÉRATIONS? Le guide «Génération Voisins» Édito Pourquoi agir? Vieillissement, perte d autonomie, isolement et rupture du lien social. Ces mots ne laissent personne indifférent.

Plus en détail

3 ème Atelier de Projet Partagé Plateau Ouest ZAC DUCHERE Tranche 2 Mardi 26 février de 18h30 à 21H00

3 ème Atelier de Projet Partagé Plateau Ouest ZAC DUCHERE Tranche 2 Mardi 26 février de 18h30 à 21H00 3 ème Atelier de Projet Partagé Plateau Ouest ZAC DUCHERE Tranche 2 Mardi 26 février de 18h30 à 21H00 COMPTE RENDU Zone encadrée: périmètre de la concertation allée du parc Rue du parc Rue du versant Contexte

Plus en détail

Jardin et Aquarelles. Sommaire. Page 28 Planche et clous - Mur en briques. Page 1 Introduction. Page 29 Aquarelle «Clou»

Jardin et Aquarelles. Sommaire. Page 28 Planche et clous - Mur en briques. Page 1 Introduction. Page 29 Aquarelle «Clou» Jardin et Aquarelles Sommaire Page 1 Introduction Page 2 Itinéraire d un jardinier aquarelliste Page 3 Aquarelle «Cèpe» CHAPITRE I : Bien débuter Page 5 Le matériel Page 6 Les couleurs Page 7 L eau Page

Plus en détail

NOM : Prénom : 2SPVL

NOM : Prénom : 2SPVL NOM : Prénom : 2SPVL Rapport de Période de Formation en Milieu Professionnel (PFMP) à (indiquer le nom de la structure de PFMP) du (indiquer la date de début et de fin de la PFMP) dans le cadre du BAC

Plus en détail

Accès pour tous Visiteurs en situation de handicap mental

Accès pour tous Visiteurs en situation de handicap mental Accès pour tous Visiteurs en situation de handicap mental Introduction La Fondation Louis Vuitton est accessible à tous. L entrée est gratuite et prioritaire pour toute personne en situation de handicap

Plus en détail

Interaction orale Objectif général (actes de parole) Deux séances (de 45 minutes)

Interaction orale Objectif général (actes de parole) Deux séances (de 45 minutes) 1 Fiche enseignant La ville de demain Liliana Ciobanu Roumanie Bożena Borciuch Pologne 1. Présentation Thème Développement durable Activités langagières Réception écrite Réception orale Production écrite

Plus en détail

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Etude réalisée avec le concours D élèves de CM1 du département De leurs enseignants

Plus en détail

Vu les articles 113, 119 et 145.15 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (RLRQ, chapitre A-19.1);

Vu les articles 113, 119 et 145.15 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (RLRQ, chapitre A-19.1); 1 RÈGLEMENT 01-277-75 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D URBANISME DE L ARRONDISSEMENT DU PLATEAU- MONT-ROYAL (01-277) RELATIF AU VERDISSEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Vu les articles 113, 119 et 145.15

Plus en détail

Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements

Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements Atelier de travail Cours Emile Zola 30 juin 2010 Lille, rue Solférino Un axe majeur du centre, initialement

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation?

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation? MODALITÉS D ÉCHANGES AVEC LES PARTIES PRENANTES : LES RÉUNIONS DE CONCERTATION FICHE N 3 Informer préalablement les parties prenantes sur l objet, les caractéristiques, les enjeux et objectifs, les plusvalues

Plus en détail

DESIGNER D AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

DESIGNER D AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS DESIGNER D AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS Profil de la société VERDA New Zealand Limited Verda New Zealand Limited est créateur d aménagements extérieurs en bois. L entreprise, créée en 2001, est fondée sur le

Plus en détail

DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place Jean- Bart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30

DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place Jean- Bart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30 DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place JeanBart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30 Compterendu INTERVENANTS : Patrice VEGRIETE Président de la Communauté

Plus en détail

Une énigme par jour Cycle 3 Semaine des maths 2012

Une énigme par jour Cycle 3 Semaine des maths 2012 Ces «énigmes» permettent d initier une démarche fondée sur l initiative des élèves pour utiliser les connaissances acquises et montrer leur capacité à les utiliser dans des situations où elles ne sont

Plus en détail

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT COMMUNE DE HOERDT 1, rue de la Tour BP 302 67728 HOERDT CEDEX Tel. : 03.88.68.20.10 Fax. : 03.88.51.74.24 Mail. : mairie@hoerdt.fr www.hoerdt.fr REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

Plus en détail

FIBRE ACTIVE PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN CAUE DE LA NIEVRE

FIBRE ACTIVE PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN CAUE DE LA NIEVRE FIBRE ACTIVE PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN CAUE DE LA NIEVRE ERIC ARSENAULT AVRIL 2005 HABITAT DE LOISIR «Essai sur l habitat léger en Morvan» Cet essai a été réalisé dans le cadre d un Appel à projet

Plus en détail

Le Collège Pierre Brossolette de Brionne

Le Collège Pierre Brossolette de Brionne Le Collège Pierre Brossolette de Brionne Eure - France 1962-1980 - 2006 Patrice MOTTINI, Architecte DPLG Urbaniste - 1 bis cité Griset 75011 Paris Tel 01 43 38 04 04 - Fax 01 43 38 27 38 - Mail contact@mottini.fr

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Concours de plantes. (Ils sortent) Amélia : Bonjour! Laura : Bonjour. C est joli, ici!

Concours de plantes. (Ils sortent) Amélia : Bonjour! Laura : Bonjour. C est joli, ici! Clément : Bonjour Kitti : Bonjour, vous venez pour le concours? Clément : Oui, commençons tout de suite Kitti : D accord. (Ils plantent puis ils arrosent.) Clément : Attendons maintenant que ça pousse.

Plus en détail

DUMAZER & LAFALLISSE ARCHITECTES

DUMAZER & LAFALLISSE ARCHITECTES DUMAZER & LAFALLISSE ARCHITECTES ADRESSE // 205 BIS BOULEVARD RASPAIL 75014 PARIS MAIL // AGENCE@DUMAZER-LAFALLISSE.FR SITE // WWW.DUMAZER-LAFALLISSE.FR ASSOCIE 1 // MARION DUMAZER TEL // 06 83 31 18 04

Plus en détail

SAISON 2010 2011 Projet Vienne-Budapest

SAISON 2010 2011 Projet Vienne-Budapest SAISON 2010 2011 Projet Vienne-Budapest Journal de tournée, Les Dissonances entre Paris et Dijon Réalisé par huit élèves en Première option musique du lycée Carnot de Dijon Projet Vienne-Budapest Suivre

Plus en détail

Gestion durable de nos espaces

Gestion durable de nos espaces Nom de l école : Classe : N groupe : Nom de l enseignant :.. F O U L Livret C1 C2 Gestion durable de nos espaces D S N F A N T S 2 0 1 6 Dessin ONF Thème 1 Regarde les 4 schémas du site suivant. Ils représentent

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr DOSSIER de PRESSE cultiver UN CARRE pour la BIODIVERSITE.fr édito La biodiversité ce n est pas seulement l ours blanc, la baleine bleue et le rhinocéros. Un grand nombre d espèces végétales et animales

Plus en détail

Atelier 1 (le 8 avril, 30 participants) : partage des points forts, points faibles du Château.

Atelier 1 (le 8 avril, 30 participants) : partage des points forts, points faibles du Château. 1 2 Table des matières Rappel du cadre... 4 Les rencontres... 4 L état d esprit général... 5 La situation du Château... 5 La mixité sociale... 5 La sécurité... 5 L habitat... 5 L immeuble de l OPAC du

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

TEST D APTITUDE. Section I : Compréhension orale

TEST D APTITUDE. Section I : Compréhension orale Deux tests modèles sont disponibles sur le lien suivant : http://www.usj.edu.lb/testdaptitude/modele.html TEST D APTITUDE Section I : Compréhension orale Questions 1-10 Vous allez entendre une seule fois

Plus en détail

Entretien avec Guy-André Lagesse

Entretien avec Guy-André Lagesse Entretien avec Guy-André Lagesse Propos recueillis et mis en forme par Sébastien Gazeau d après l entretien du 16 octobre 2014. L aspect général des ZAC a-t-il changé au fil des années? La Zone d anniversaire

Plus en détail

SIMESITEM 011 Le guide

SIMESITEM 011 Le guide Pleine page couleur 2e de couverture 1 400 euros HT 2 000 euros HT SIMESITEM 011 Le guide (page de titre) Pleine page couleur 3e de couverture (dernière page, justificatif) 1 400 euros HT 2 000 euros HT

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Agenda 21 de Massy Compte rendu de rencontre Mardi 16 octobre 2007 ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Thème : Mobilité et Accessibilité Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Anne

Plus en détail