CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30"

Transcription

1 CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30 Ouverture de l atelier par M. Bochard PrÇsentation de propositions d amçnagement par Alain Marguerit : (croquis ci-joint) Il est proposä aux habitants de participer aux diffärentes Ätapes de travail de l Älaboration d un projet d amänagement : - 1 Çre Ätape : le travail du sol et du nivellement - 2 Çme Ätape : le travail de l ombre et de la lumiçre (introduction du vägätal, ou d ÄlÄment de couverture des espaces) 3 propositions pour la place centrale et 2 propositions pour le square AverroÇs PrÇsentation de 3 esquisses pour le nivellement de la place centrale : 1) La place inclinçe : un projet de base avec un espace inclinä É plus de 2% sur la quasi-totalitä de la surface et sans diffärence de niveau avec le trottoir. Des escaliers permettent d accäder au parvis de l ilñt 17 (BibliothÇque) 2) La place terrasse : un projet avec deux niveaux, les escaliers d accås au parvis de l ilçt 17 (niveau 2) et des escaliers d accås au premier niveau de la place. DiffÉrence de niveau avec le trottoir de 1m05 3) La place en gradins : le projet däcompose la place en 3 espaces, l accçs É la place (niveau 1) dans la continuitä du trottoir, un 2 Çme niveau constituä par 4 gradins d une largeur variable entre 1,80 minimum É 3 / 4 mçtres, d une hauteur de 35 cm avec des escaliers pour les franchir et une rampe de 4% pour les personnes É mobilitä räduite, et enfin un 3 Çme niveau sans inclinaison É la hauteur du parvis de l ilñt 17 et du lycäe. PrÇsentation de 3 esquisses de vçgçtalisation pour la place centrale :

2 1) une couverture vägätale importante sur l ensemble de l espace, avec un accçs au lycäe dägagä (soleil) 2) 4 rangäes d arbres sur les cñtäs avec un espace dägagä au centre qui donne sur l esplanade du Plateau. 3) plantation d arbres sur l accçs au lycäe et un espace complçtement dägagä au centre. La 1ere proposition de vägätalisation se combine avec la place inclinäe, les propositions 2 et 3 se combinent avec la place terrasse et la place en gradins. PrÇsentation des 2 esquisses de nivellement pour le square AverroÉs : 1) une diffärence de niveau É l enträe du jardin avec un prolongement des cheminements en direction du vallon 2) une diffärence de niveau plus au centre du jardin avec un prolongement des cheminements en direction de la place centrale Animateur : Pouvez-vous nous dire Å tour de rñle quelle proposition d amçnagement de la place centrale prçfçrez-vous? : - Ö la place gradins Ü - Ö les gradins, la hauteur áa donne plus d ampleur É la bibliothçque Ü - Ö les gradins c est plus animä Ü - Ö les gradins sont trçs bien, mais áa pose un problçme par rapport au jeu de skate, d autres places similaires sont envahies par ce jeu. A moins de rajouter des ÄlÄments qui limitent cette pratique, les jeunes du lycäe peuvent s y poser Ü - Ö j Älimine le plan inclinä, les gradins sont trçs agräables mais cela räduit les deux autres espaces. Les gradins doivent àtre utilisables, le marchä peut-il s y installer? - Oui les trois propositions peuvent recevoir le marchä. A. Marguerit - Ö pas de gradins c est difficile pour les personnes qui voient mal. Il n y a pas de centre c est des escaliers et je suis däjé tombäe plusieurs fois, un centre de place c est autre chose, je präfçre la place inclinäe Ü - Ö J ai une präfärence pour les gradins avec une rampe pour les personnes handicapäes Ü - Les gradins font 35 cm ce n est pas pour gravir l espace c est un endroit oå l on peut se poser, la diffçrence de niveau total occupçe par les gradins est au maximum de 1,40m. A. Marguerit

3 - Ö les gradins, sur le plan symbolique on accçde directement É la bibliothçque, et on a plusieurs espaces c est trçs intäressant Ü - Ö c est difficile de trancher, les gradins rythment la place avec 3 espaces diffärents, un espace oâ se poser, un amphithäätre, j aime bien le petit parvis j ai une präfärence pour la terrasse Ü - Pour räpondre Å la problämatique du handicap il faut trancher avec les couleurs des matäriaux, alors que le paysagiste recherche l harmonie, une marche met en valeur un espace par son horizontalitä A. Marguerit - Ö J ai une präfärence pour les gradins c Ätait mon idäe en rapport avec la place de Sienne, 3 espaces diffärents áa permet des diffärences de couleur, du minäral ou du vägätal, on peut jouer sur l ombre et la lumiçre, se retrouver en bas ou en haut des gradins c est un point de rencontre Ü - Ö je präfçre les gradins, quand les ÄlÇves sortent du lycäe áa cräe une rupture dans le flux de circulation, c est bien qu il y ait quelque chose sur le passage. Si il y une terrasse les jeunes vont s installer et faire obstacle aux autres usagers É la sortie des bus. Les lycäens vont s installer sur un espace pas partout, ils vont sortir pour fumer sur la place Ü. Animateur : en conclusion la place en gradins ressort majoritairement, avec une crainte de perdre la centralitç? - Ce sont les usagers qui cräent la centralitä, le projet de gradin est venu en räponse Å la demande de proposer des espaces diffärents. A. Marguerit Animateur : Concernant la vçgçtalisation de l espace quelles sont vos prçfçrences un espace plutñt ouvert ou plutñt couvert? La place ouverte avec gradins fait l unanimitç. - Ö est-ce que ce type de vägätalisation pose problçme É l architecte de la BibliothÇque? Ü - non la demande Çtait d avoir de l ombre sur la faéade. A. Marguerit - Ö les matäriaux de la faáade sont-ils choisis? l enträe du lycäe doit avoir du cachet, quelque chose de monumental Ü - L entrçe du lycçe est en cours de rçflexion avec la SERL, le lycçe et la RÇgion, il y Çgalement des discussions financiñres avec la RÇgion. Nous proposons un petit bötiment Ü l entrçe du lycçe dont on ne connaát pas encore le programme, cela pourrait àtre un amphithçötre pour le lycçe et le quartier. A. Marguerit

4 Animateur : parmi les deux propositions de nivellement du square AverroÉs quelle est celle qui a votre prçfçrence? - Ö plutñt l espace en lien avec le Vallon Ü - Ö J ai plus de difficultä É percevoir cet espace j aurai aimä voir le projet fini Ü - Ce n est pas la dçmarche choisie, dans ce cas ce n est plus de la concertation. A. Marguerit - Ö je präfçre le lien avec la place sur un plan esthätique Ü - Ö sur le plan esthätique je fais le màme choix Ü - Ö j ai une präfärence pour les cheminements en direction du vallon, un espace triangulaire qui laisse plus de place au jardin Ü - Ö ce n est pas un endroit oâ il faut rester, un lieu de passage, ce n est pas une place c est un jardin avec de l eau - Ö j aime le prolongement avec le vallon mais je n arrive pas É trancher, dans la partie triangulaire, je ne verrai pas des grands arbres, une vägätation basse, des fruitiers, des massifs Ü - Ö je n ai pas de präfärence Ü - Ö je präfçre la direction vers le vallon, avec des fleurs sauvages qui puissent àtre ramassäes comme le font les espaces verts sur le quartier Ü - Ö je präfçre le prolongement du vallon Ü Animateur : le positionnement est plus dçlicat pour le square AverroÉs, il n y a pas les mömes enjeux que sur la place centrale. - le jardin sera protçgç avec une barriñre. Un jardin qui se traverse, on y entre et on en sort A. Marguerit - Ö Il faut que les usagers s y sentent chez eux, avec des plantes mäditerranäennes comme en Andalousie Ü - Ö Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas qui est AverroÇs il faudra mettre une plaque explicative Ü Le prochain atelier de concertation se dçroulera dans les locaux de la Mission Lyon la DuchÉre le 31 janvier Å 18h.

5 M. Marguerit präsentera É partir des scänarios choisis pour la place centrale et pour le square AverroÇs le 10 janvier des propositions complämentaires d amänagement pour Ächanger avec les habitants.

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7)

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) Michel Rochard, contribution au colloque international de l'universitä de Rennes 2 sur la professionnalisation des formations

Plus en détail

FICHE D ACCESSIBILITE

FICHE D ACCESSIBILITE FICHE D ACCESSIBILITE AUX ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P.) Lorsqu il y a du public, il y a toujours des personnes en situation de handicap. Ne pas en tenir compte, c est råaliser un bçtiment

Plus en détail

3 ème Atelier de Projet Partagé Plateau Ouest ZAC DUCHERE Tranche 2 Mardi 26 février de 18h30 à 21H00

3 ème Atelier de Projet Partagé Plateau Ouest ZAC DUCHERE Tranche 2 Mardi 26 février de 18h30 à 21H00 3 ème Atelier de Projet Partagé Plateau Ouest ZAC DUCHERE Tranche 2 Mardi 26 février de 18h30 à 21H00 COMPTE RENDU Zone encadrée: périmètre de la concertation allée du parc Rue du parc Rue du versant Contexte

Plus en détail

Maillage Vert PRDD Région de Bruxelles-Capitale Phase 2 : Volet Opérationnel Etude de conception

Maillage Vert PRDD Région de Bruxelles-Capitale Phase 2 : Volet Opérationnel Etude de conception Maillage Vert PRDD Région de Bruxelles-Capitale Phase 2 : Volet Opérationnel Etude de conception PARTIE 2 : Esquisses d intention Continuité Fleuriste Connexion Bockstael Parc de la Senne Jardins du Fleuriste

Plus en détail

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT COMMUNE DE HOERDT 1, rue de la Tour BP 302 67728 HOERDT CEDEX Tel. : 03.88.68.20.10 Fax. : 03.88.51.74.24 Mail. : mairie@hoerdt.fr www.hoerdt.fr REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

Plus en détail

LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION

LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION Ce guide est conçu pour vous aider à planifier vos aménagements en tenant compte de tous les aspects importants de votre projet. En complétant le Planificateur, vous clarifierez

Plus en détail

Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS. C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s

Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS. C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MarchÄ de services : MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s ProcÄdure adaptäe en application de l article

Plus en détail

LYON LA DUCHERE INAUGURATION DE LA RESIDENCE REGARD 9 / GENERATION 9 COTE COEUR

LYON LA DUCHERE INAUGURATION DE LA RESIDENCE REGARD 9 / GENERATION 9 COTE COEUR LYON LA DUCHERE INAUGURATION DE LA RESIDENCE REGARD 9 / GENERATION 9 COTE COEUR Dossier de presse Avril 2010 SOMMAIRE GÄnÄration 9 CÅtÄ Cœur / Regard 9 La mixitä au cœur de l Élot p. 3 Le logement Ä La

Plus en détail

Zone 30 Plateau traversant

Zone 30 Plateau traversant Zone 30 Plateau traversant COTITA rencontre du 8 octobre 2009 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire www.certu.gouv.fr 2 Sommaire Les zones de

Plus en détail

Cycle de qualification CR-DSU : GSUP et rénovation urbaine : projet LYON La DUCHERE 1 er décembre 2009. Mission Lyon La Duchère

Cycle de qualification CR-DSU : GSUP et rénovation urbaine : projet LYON La DUCHERE 1 er décembre 2009. Mission Lyon La Duchère Cycle de qualification CR-DSU : GSUP et rénovation urbaine : projet LYON La DUCHERE 1 er décembre 2009 Mission Lyon La Duchère LE QUARTIER DE LA DUCHERE A LYON 9 ème EN 1999 5 300 LOGEMENTS EN URBANISME

Plus en détail

La lettre d information de Bellevue

La lettre d information de Bellevue La lettre d information de Bellevue PROJET DE RÉNOVATION URBAINE saint-herblain n 10 juillet 2014 Atelier Pellegrino Image de synthèse Nous approchons de l achèvement du projet de rénovation urbaine du

Plus en détail

La concertation sur l aménagement de la place du Refuge - Marseille 2012. tous au refuge! la compagnie des reves urbains

La concertation sur l aménagement de la place du Refuge - Marseille 2012. tous au refuge! la compagnie des reves urbains La concertation sur l aménagement de la place du Refuge - Marseille 2012 tous au refuge! la compagnie des reves urbains sommaire Sommaire la place du Refuge p 3-11 la concertation p 12-31 sur l aménagement

Plus en détail

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07 Atelier de travail urbain du 8 juillet Atelier en marchant Visite de terrain sur la commune et en particulier le périmètre de la ZAC 20 participants Commentaires d André Lortie (architecte urbaniste),

Plus en détail

Aixe-sur-Vienne : Mise en accessibilité de l Hôtel de ville pour tous (Aménagement de l esplanade)

Aixe-sur-Vienne : Mise en accessibilité de l Hôtel de ville pour tous (Aménagement de l esplanade) Appel à projet : Recueil des belles pratiques et bon usages en matière d accessibilité de la Cité Aixe-sur-Vienne : Mise en accessibilité de l Hôtel de ville pour tous (Aménagement de l esplanade) Appel

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

Visite de chantier de la crèche Luma Baiona

Visite de chantier de la crèche Luma Baiona Bayonne, vendredi 11 juillet 2014 Communiqué de presse Visite de chantier de la crèche Luma Baiona Aménagement de nouveaux locaux La Ville de Bayonne a entrepris la construction de la nouvelle crèche Luma

Plus en détail

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité.

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. bfu bpa upi Mb 9401 Garde-corps Base: norme sia 358 Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. Habitations, magasins, bâtiments administratifs, écoles

Plus en détail

177,71 m2 de murs 41,46 m2 de boiserie les 93,96 m2 de sol Le 21 septembre protection du sol le grattage qualité de la finition rincer

177,71 m2 de murs 41,46 m2 de boiserie les 93,96 m2 de sol Le 21 septembre protection du sol le grattage qualité de la finition rincer Les ÄlÅves de la terminale Bac Pro AmÄnagement et Finition du BÇtiment du LycÄe des MÄtiers du BÇtiment Benjamin Franklin de La Rochette ränovent le couloir du 15Åme Ätage de l Inspection acadämique BÄatrice,

Plus en détail

enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 à canteleu www.la-crea.

enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 à canteleu www.la-crea. enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 Relative AUX AMéNAGEMENTs et aux infrastructures DE LA LIGNE TEOR T3 à canteleu www.la-crea.fr

Plus en détail

18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année)

18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année) Depuis 8 ans, plus de 25 000 participants Ä nos manifestations 18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année) MERCREDI 3 JUILLET 2013 de 08H45 Ä 17H45 12 Avenue Franklin Roosevelt 75008 Paris

Plus en détail

Le Collège Pierre Brossolette de Brionne

Le Collège Pierre Brossolette de Brionne Le Collège Pierre Brossolette de Brionne Eure - France 1962-1980 - 2006 Patrice MOTTINI, Architecte DPLG Urbaniste - 1 bis cité Griset 75011 Paris Tel 01 43 38 04 04 - Fax 01 43 38 27 38 - Mail contact@mottini.fr

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009. Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions

CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009. Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions A T E L I E R 4 D A D A T R A N S I T E C CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009 Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions Préambule L espace

Plus en détail

Lettre infos Chantier

Lettre infos Chantier Lettre infos Chantier Septembre 2012 Après les travaux d amélioration de 301 logements réalisés par Atlantique Habitations au Moulin du Bois, c est maintenant l espace public qui bénéficie de travaux de

Plus en détail

Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition

Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition PROPOSITION COMMERCIALE - LICENCE D EXPLOITATION (rayer toutes les mentions inutiles avant signature

Plus en détail

La zone correspond à la partie centrale du Carré.

La zone correspond à la partie centrale du Carré. La zone correspond à la partie centrale du Carré. Il s agit d une zone en cours d urbanisation, destinée à recevoir des équipements publics ou privés, des activités tertiaires ou de bureaux ainsi que des

Plus en détail

Projet ALPHA. Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue

Projet ALPHA. Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue Numéro de participant : Projet ALPHA Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue Nous souhaiterions en savoir un peu plus sur ce que vous pensez

Plus en détail

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Sommaire Politique de réaménagement des gares Qu est-ce qu un pôle d échanges et pourquoi un pôle d échanges à Voiron? État d avancement

Plus en détail

Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné. Service Environnement Espaces verts

Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné. Service Environnement Espaces verts Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné Service Environnement Espaces verts Objectifs visés par le plan de gestion et d embellissement de la Ville de Cesson-Sévigné Enjeux économiques

Plus en détail

Aimez la. à Sathonay-Camp

Aimez la. à Sathonay-Camp Aimez la à Sathonay-Camp ÉDITO Sathonay est une ville où il fait bon vivre. Son esprit village caractéristique offre une qualité de vie remarquable aux portes de la 2 e agglomération de France. Le quartier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM Site de e-commerce spécialisé dans les fluides industriels (froid, air comprimé, régulation,...) destiné principalement aux industriels, et spécialistes. Site proposant

Plus en détail

Les métiers de la distribution. Rapport final

Les métiers de la distribution. Rapport final Branche professionnelle des Industries Electriques et Gazières Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications Les métiers de la distribution Rapport final Décembre 2008 Page 1 sur 200 Sommaire

Plus en détail

FICHE DE LOT M5B-2. SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006

FICHE DE LOT M5B-2. SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006 FICHE DE LOT M5B-2 SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006 SEMAPA PARIS RIVE GAUCHE 69-71, rue du Chevaleret 75 013 Paris tél. +33 (0)1 44 06 20 00 fax +33 (0)1 45 70 82 18 www.parisrivegauche.com

Plus en détail

RÄglement. de fonctionnement. ALJT - SiÄge Social : 18/26 rue Goubet - PARIS

RÄglement. de fonctionnement. ALJT - SiÄge Social : 18/26 rue Goubet - PARIS RÄglement de fonctionnement L Association pour le logement des jeunes travailleurs (ALJT) est une association qui œuvre dans le domaine de l Çconomie sociale et qui s est spçcialisçe dans l administration

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis

Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis 05 décembre 2014 Lancement de l appel à projet «gestion durable des eaux de pluie dans

Plus en détail

Refonte de la politique Vacances de la CAF de l Ardèche

Refonte de la politique Vacances de la CAF de l Ardèche Refonte de la politique Vacances de la CAF de l Ardèche Forum aux questions 30/11/2015 Sommaire: 1- Questions sur les effets du barème départemental pour les QF de 0 à 720 2- Questions portant sur le prix

Plus en détail

Page 1 / 7. Mireille Lemahieu, PrÄsidente d AF ouvre le CongrÇs devant 1800 participants (dont beaucoup de professionnels)

Page 1 / 7. Mireille Lemahieu, PrÄsidente d AF ouvre le CongrÇs devant 1800 participants (dont beaucoup de professionnels) Mireille Lemahieu, PrÄsidente d AF ouvre le CongrÇs devant 1800 participants (dont beaucoup de professionnels) Mme Komites Adjointe au Maire de Paris, chargäe des personnes handicapäes, präsidente de la

Plus en détail

Suite de l atelier d urbanisme Haut-Brion/Peybouquey/Médoquine

Suite de l atelier d urbanisme Haut-Brion/Peybouquey/Médoquine Pôle du développement urbain durable Service urbanisme Suite de l atelier d urbanisme Haut-Brion/Peybouquey/Médoquine L atelier d urbanisme Haut- Brion/Peybouquey/Médoquine c est : une démarche souhaitée

Plus en détail

Procap Accessibilité et intégration. Adresses web. www.goswim.ch Accès sans obstacles aux piscines

Procap Accessibilité et intégration. Adresses web. www.goswim.ch Accès sans obstacles aux piscines Adresses web Le Guide des piscines pour personnes avec handicap www.goswim.ch Bureau fédéral de l égalité pour les personnes handicapées BFEH www.edi.admin.ch/ebgb Procap Accessibilité et intégration www.procap.ch

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Réunion publique de présentation du projet Parc Blandan. Synthèse des échanges

Réunion publique de présentation du projet Parc Blandan. Synthèse des échanges Réunion publique de présentation du projet Parc Blandan Mercredi 3 octobre 2012 Manufacture des Tabacs (Université Lyon III) 18h30 à 21h00 Synthèse des échanges L objet de la réunion L objectif de cette

Plus en détail

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24 AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24 Objectifs et points du räfärentiel : S15 Architecture des räseaux o DÄcrire la structure et le fonctionnement d'une configuration räseau. o Identifier

Plus en détail

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC...

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC... Sommaire 1. Introduction... Page 3 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5 4. SpÄcificitÄ du WCC... Page 6 5. DÄmonstration... Page 7 6. Tarification...

Plus en détail

Les Jardins Mobiles vecteurs de lien social à Tremblay-en-France

Les Jardins Mobiles vecteurs de lien social à Tremblay-en-France Les Jardins Mobiles vecteurs de lien social à Tremblay-en-France Le contexte : Le réaménagement de l esplanade des Droits de l Homme à Tremblay-en-France Les lieux Tremblay-en-France est une ville de 35

Plus en détail

Secteur de FRANCHEVILLE 27 juin 2011 Atelier de Synthèse

Secteur de FRANCHEVILLE 27 juin 2011 Atelier de Synthèse Secteur de FRANCHEVILLE 27 juin 2011 Atelier de Synthèse 27/06/2011 Atelier de synthèse 1 LE PERIMETRE 27/06/2011 Atelier de synthèse 2 LA DEMARCHE AEU : LES ATELIERS 1 Mixité des usages Formes urbaines

Plus en détail

LES BUREAUX RECEVANT DU PUBLIC

LES BUREAUX RECEVANT DU PUBLIC 6 6.1 SIGNALÉTIQUE PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ Dans la plupart des ERP, les usagers peuvent être reçus dans des bureaux généralement classés en partie Code du Travail. Il est ainsi difficile

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS NumÄro de contrat : CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS Ce contrat entre la sociätä cliente AMIENS AMENAGEMENT 80 rue de la VallÄe BÅtiment

Plus en détail

Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). Les grandes dates du contrôle judiciaire socio-éducatif :

Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). Les grandes dates du contrôle judiciaire socio-éducatif : Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). AprÄs quelques annåes de pratique professionnelle dans le champ du CJSE, j ai pu percevoir le manque d informations

Plus en détail

Le programme EPS au collège

Le programme EPS au collège Le programme EPS au collège Structure générale IA-IPR EPS. Fév/Mars 2009 L EPS,, un rçle É jouer tout au long de la scolaritä Vise la räussite de tous les ÄlÖves Contribue É l instruction, la formation

Plus en détail

Organisation du temps libre et pratiques collectives

Organisation du temps libre et pratiques collectives Bulletin nä32-37 Mai 2010 OBSERVATOIRE des Vacances et des Loisirs des Enfants et des jeunes Organisation du temps libre et pratiques collectives (2) Du colläge au lycåe Le präcädent bulletin de l OVLEJ

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

«ANGERS, VERS UN TERRITOIRE DURABLE»

«ANGERS, VERS UN TERRITOIRE DURABLE» EXPO les villes en mouvement 2 ème édition «ANGERS, VERS UN TERRITOIRE DURABLE» Débat du 30 octobre 2008 CAUE du Maine et Loire En présence de :, Adjoint au Maire, à l Urbanisme et au logement, Ville d

Plus en détail

CONFORT POUR TOUS. de la rue au logement DIAGNOSTIC, MÉTHODE GÉNÉRALE

CONFORT POUR TOUS. de la rue au logement DIAGNOSTIC, MÉTHODE GÉNÉRALE CONFORT POUR TOUS L accès à votre logement doit prendre en compte les besoins particuliers d un de ses occupants et ceux de ses visiteurs. Que vous habitiez un pavillon ou un immeuble, facilitez l accès

Plus en détail

agora Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement Mairie de Dourges 25 Juin 2010

agora Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement Mairie de Dourges 25 Juin 2010 agora E T U D E S urbanisme environnement planification mobilité espace public Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement 26 rue Montagne aux Anges B 1081 Bruxelles

Plus en détail

A l échelle de la ville

A l échelle de la ville Si Bruxelles Brusselait... L î lot communautaire. Réaménagement des rives du canal de la Porte de Ninove à la Place Sainctelette - Ensemble de logements autour d un îlot communautaire porte de Ninove Migeal

Plus en détail

R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS. TRANCHE 1 phase 1

R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS. TRANCHE 1 phase 1 R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS TRANCHE 1 phase 1 Aménageur Amiens AmÅnagement 80 rue La VallÅe 80011 AMIENS CEDEX 1 ReprÅsentÅ par Marie-Paule BOURGEADE TÅl : 03.22.22.37.52

Plus en détail

Communauté de communes du Pays d Ancenis. Ancenis le 14 mai 2014 Riaillé le 3 juin 2014

Communauté de communes du Pays d Ancenis. Ancenis le 14 mai 2014 Riaillé le 3 juin 2014 Communauté de communes du Pays d Ancenis Ancenis le 14 mai 2014 Riaillé le 3 juin 2014 SOMMAIRE SOMMAIRE 1 Définition d un ERP et ses obligations 2 Règles générales applicables aux ERP 3 Les possibilités

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC VILLE DE LYON Direction SÄcuritÄ et PrÄvention 1 Rue de la RÄpublique 69001 TÄl. 04 72 07 38 22 Fax 04 72 07 38 60 Service des ERP NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

Plus en détail

Les Activités Les Futures Forêts

Les Activités Les Futures Forêts Les Activités Les Futures Forêts MODULE A POURQUOI LES FORÊTS ET LES ARBRES SONT IMPORTANTS Ce module aidera vos jeunes à apprendre pourquoi les arbres et les forêts sont importants pour eux. Il contient

Plus en détail

www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45

www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45 www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45 Espace Haussmann Saint Lazare 92 rue Saint-Lazare 75009 Paris 11 Çmes UniversitÉs

Plus en détail

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Garde-corps bpa Bureau de prévention des accidents Eviter les chutes dans les bâtiments Les garde-corps remplissent une fonction importante dans les bâtiments: ils protègent des chutes

Plus en détail

Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88

Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88 Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88 COMPTE-RENDU DE L ATELIER DU 11 SEPTEMBRE 2014 PROJET URBAIN LAMANT-COUTANT

Plus en détail

LE PROJET CLUB. Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club

LE PROJET CLUB. Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club LE PROJET CLUB DE Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club PROJET CLUB MODE D EMPLOI De nombreux clubs sont däjå enträs dans la dämarche de projet. Le präsent outil, n est pas un format

Plus en détail

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE Ville de Rouen Direction de la démocratie participative et locale INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE 1. Définition des objectifs de l intercommission Après de nombreux

Plus en détail

Interview spéciale! Le Mag n 31 - Décembre 2005 52

Interview spéciale! Le Mag n 31 - Décembre 2005 52 Interview spéciale! Le Mag n 31 - Décembre 2005 52 En route pour le monde fascinant de Vélo v. Afin de mieux connaître ce système innovant de location de vélo, qui est venu révolutionner les déplacements

Plus en détail

CHÂTEAU MERCŒUR Informations Travaux

CHÂTEAU MERCŒUR Informations Travaux CHÂTEAU MERCŒUR Informations Travaux Printemps 2013 SOMMAIRE L ACTU L ACTU...p. 3 L INFO TRAVAUX Aménagement de l allée Patton et Wood à partir d avril jusqu à fin mai 2013...p. 4 En bref...p. 5 REVUE

Plus en détail

Stage Accompagnement personnalisä

Stage Accompagnement personnalisä Stage Accompagnement personnalisä animä par Madame Evelyne Ballanfat IA-IPR de l AcadÄmie de CrÄteil Grand lycäe franco-libanais, Beyrouth Les 12, 13, 14 däcembre 2011 39 collçgues präsents repräsentant

Plus en détail

PAYSAGE ET AMÉNAGEMENT DDTM 27 analyse d aménagements 13 décembre 2013. Edith MINVIELLE, paysagiste conseil

PAYSAGE ET AMÉNAGEMENT DDTM 27 analyse d aménagements 13 décembre 2013. Edith MINVIELLE, paysagiste conseil PAYSAGE ET AMÉNAGEMENT 13 décembre 2013 LA COMPOSITION DU PROJET 2 LA L ORGANISATION DU BÂTI 3 LES LIMITES 4 LES ESPACES PUBLICS 5 LES VOIES 6 LES CHEMINEMENTS PIÉTONS 7 LES LES PLANTATIONS 8 LES CLÔTURES

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

Entretien avec Philippe RAGUIN sur le devenir du Jardin des Halles et du Jardin Lalanne (03/09/05)

Entretien avec Philippe RAGUIN sur le devenir du Jardin des Halles et du Jardin Lalanne (03/09/05) 1 Entretien avec Philippe RAGUIN sur le devenir du Jardin des Halles et du Jardin Lalanne (03/09/05) Philippe Raguin est le paysagiste de l équipe de David Mangin. Nous avons souhaité le rencontrer pour

Plus en détail

1 Définition d un ERP et ses obligations. 2 Règles générales applicables aux ERP. 3 Les possibilités de dérogation

1 Définition d un ERP et ses obligations. 2 Règles générales applicables aux ERP. 3 Les possibilités de dérogation SOMMAIRE SOMMAIRE 1 Définition d un ERP et ses obligations 2 Règles générales applicables aux ERP 3 Les possibilités de dérogation Accessibilité aux handicapés : quel handicap? Accessibilité aux handicapés

Plus en détail

Commune de Clairfontaine

Commune de Clairfontaine Commune de Clairfontaine Pré diagnostic de l accessibilité L a loi de 2005 sur «l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées» oblige les communes à

Plus en détail

Programme de formation à distance pour DESSINATEUR PAYSAGISTE

Programme de formation à distance pour DESSINATEUR PAYSAGISTE Programme de formation à distance pour DESSINATEUR PAYSAGISTE DESSIN Matériel - Language graphique - Techniques de base Perspective - Point de fuite accidentel - Volume - Schémas de conception - Esquisse

Plus en détail

Avant-propos. Rappel des 4 axes de la Charte du Pays Avallonnais

Avant-propos. Rappel des 4 axes de la Charte du Pays Avallonnais Avant-propos Le projet territorial du Pays Avallonnais, traduit par ce nouveau contrat 2007-2013, se veut une expression locale du däveloppement durable. Il poursuit en cela les 5 finalitäs 1 ÄnoncÄes

Plus en détail

L accessibilité de la station Belle Plagne en fauteuil roulant

L accessibilité de la station Belle Plagne en fauteuil roulant Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles Spécialisées de Lille-Hellemmes 25, Pavé du Moulin B.P.1 59260 Hellemmes L accessibilité de la station Belle Plagne en fauteuil roulant Martin THIEFFRY

Plus en détail

1 - Ne pas interdire le stationnement sur la chaussée. C'est la meilleure solution.

1 - Ne pas interdire le stationnement sur la chaussée. C'est la meilleure solution. Protection des trottoirs contre le stationnement Jacques ROBIN Deux solutions qui peuvent être complémentaires : 1 - Ne pas interdire le stationnement sur la chaussée. C'est la meilleure solution. 2 -

Plus en détail

ACCESSIBILITE DANS LES ERP

ACCESSIBILITE DANS LES ERP ACCESSIBILITE DANS LES ERP SOMMAIRE 1 La législation SOMMAIRE 2 Règles générales applicables aux ERP existants 3 Les possibilités de dérogation 4 Conclusion Accessibilité aux handicapés : un grand principe

Plus en détail

Reliefs et climats du monde

Reliefs et climats du monde Reliefs et climats du monde Matière : Géographie Domaine : Regard sur le Monde Séance 1 Quels sont les reliefs mondiaux? CM2! Objectif(s) de la séance :! Connaître les caractéristiques des reliefs du monde

Plus en détail

Carnet d esquisse de mon jardin

Carnet d esquisse de mon jardin L Etude paysagère Carnet d esquisse de mon jardin Préparons ensemble le dessin de votre futur jardin................................................ Service paysagiste Griin L étude paysagère de votre

Plus en détail

Bilan de l action 2013-2014

Bilan de l action 2013-2014 Bailleurs sociaux - entretien des espaces ouverts au public Opération de soutien technique des bailleurs sociaux de la région Auvergne sur l amélioration et la réduction de leur utilisation de produits

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1)

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Réponse apportée par une classe de PS-MS de l école maternelle du Gué d Alleré, à travers un projet mené au cours

Plus en détail

Intitulé : Travaux de construction d un centre de ressources à Lubumbashi, Katanga, RDC Référence : RDC1216911-06 CLARIFICATIONS

Intitulé : Travaux de construction d un centre de ressources à Lubumbashi, Katanga, RDC Référence : RDC1216911-06 CLARIFICATIONS Intitulé : Travaux de construction d un centre de ressources à Lubumbashi, Katanga, RDC Référence : RDC1216911-06 CLARIFICATIONS 1. Clarifications sur les questions de procédures N Question Réponse P1

Plus en détail

Atelier de concertation. 3 avril 2012. Version v0

Atelier de concertation. 3 avril 2012. Version v0 1 Atelier de concertation 3 avril 2012 Comité de pilotage du 29 février 2012 Version v0 2 Tendances générales en matière de déplacements 3 Agglomération : tendances générales TRAFIC : UNE EVOLUTION DES

Plus en détail

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème PERMIS DE M. X. Plan de situation. Plan de masse 3. Coupe 4. Notice descriptive. Façades et plan de toiture. Insertion graphique 7. Photo dans le paysage proche 8. Photo dans le paysage lointain Mise à

Plus en détail

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 2 Topologie des räseaux - Page 1 / 17

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 2 Topologie des räseaux - Page 1 / 17 AMSI Chapitre 2 Topologie des räseaux - Page 1 / 17 Objectifs et points du räfärentiel : S15 Architecture des räseaux o DÄcrire la structure et le fonctionnement d'une configuration räseau. o Identifier

Plus en détail

DESSIN TECHNIQUE CLASSIFICATION DES DESSINS PRESENTATION DU DESSIN TECHNIQUE INTRODUCTION

DESSIN TECHNIQUE CLASSIFICATION DES DESSINS PRESENTATION DU DESSIN TECHNIQUE INTRODUCTION INTRODUCTION Le dessin est un moyen d expression qui permet de transposer une idåe, un sentiment, un concept par un graphique plus ou moins pråcis. CLASSIFICATION DES DESSINS Le croquis; GÅnÅralement exåcutå

Plus en détail

AVANT-PROPOS QUELQUES EXPLICATIONS

AVANT-PROPOS QUELQUES EXPLICATIONS AVANT-PROPOS QUELQUES EXPLICATIONS Ce document présente les différents éléments graphiques de la nouvelle charte du Projet Lyon La Duchère et de celle de la Mission Lyon La Duchère. L une des principales

Plus en détail

dossier de presse Jeudi 14 novembre 2013 mise en service des ascenseurs d accès aux quais MathieuVivez AREP/N.Donnot COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

dossier de presse Jeudi 14 novembre 2013 mise en service des ascenseurs d accès aux quais MathieuVivez AREP/N.Donnot COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION mise en service des ascenseurs d accès aux quais et VISITE DE L AVANCÉE DES TRAVAUX Jeudi 14 novembre 2013 MathieuVivez AREP/N.Donnot dossier de presse P.3 COMMUNIQUÉ P.4 réseau

Plus en détail

1, 2, 3... soleil! Des itinéraires plus sûrs pour les élèves. Information aux enseignants

1, 2, 3... soleil! Des itinéraires plus sûrs pour les élèves. Information aux enseignants Information aux enseignants Des itinéraires plus sûrs pour les élèves 1, 2, 3... soleil! Les enfants se déplacent souvent à pied ou à vélo et ainsi deviennent en quelque sorte des experts de la circulation.

Plus en détail

Réunion du Bureau du Conseil de Quartier Centre

Réunion du Bureau du Conseil de Quartier Centre Réunion du Bureau du Conseil de Quartier Centre Lundi 14 mars 2011 19h30 salle du Conseil Mairie du 4 Présents : François VIDALIN, Antoine IAFRATE, Dominique VITAL DURAND, Thierry TOULLEC, Jean Jacques

Plus en détail

Rapport sur l'accessibilité. Sommaire

Rapport sur l'accessibilité. Sommaire Rapport sur l'accessibilité Sommaire Informations Page 02 Aéroport de depart Page 02 Aéroport d arrivée Page 02 Transport aéroport / hotel Page 03 Entrée Page 03 Espaces communs et autres Page 04 Restaurants

Plus en détail

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Diagnostic sur les lieux - 8 mars 2012 Balade urbaine - 29 mars 2012 Enjeux de requalification - 5 avril 2012 Adoption des fondamentaux

Plus en détail

LIEUX D INTEGRATION MAISON COMMUNALE DE LA HULPE

LIEUX D INTEGRATION MAISON COMMUNALE DE LA HULPE LIEUX D INTEGRATION Maison communale de La Hulpe - entrée 1 marche de 6 cm MAISON COMMUNALE DE LA HULPE La commune de La Hulpe vient d aménager la place communale et de construire une nouvelle maison communale.

Plus en détail

JARDIN GEOMETRIQUE. Maître d œuvre : Jaspers Eyers & Partners / Studio Arne Quinze (SAQ) / Archi 2000

JARDIN GEOMETRIQUE. Maître d œuvre : Jaspers Eyers & Partners / Studio Arne Quinze (SAQ) / Archi 2000 BO/OP/EV/01 JARDIN GEOMETRIQUE 18 06 2010 5.000.000,00 MAITRE D OUVRAGE : Propriétaire foncier : Autorité délivrante : Ville de Bruxelles Source de financement : Investissements privés Maître d œuvre :

Plus en détail

ANNEXE II. Définitions et mesures. Annexe II définitions mesures

ANNEXE II. Définitions et mesures. Annexe II définitions mesures ANNEXE II Définitions et mesures Annexe II définitions mesures 1. Bâtiments principaux, annexes et petites constructions 1.1 Les bâtiments sont des constructions ou des parties de constructions immobilières

Plus en détail

AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER

AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER Juin 2015 1/2 Aménagements Paysagers AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER Enseignements professionnels et enseignements généraux liés à la spécialité Sciences et techniques professionnelles Gestion de l

Plus en détail

Cultiver les légumes. Installer les carrés. L entretien. Osez le potager en carrés! Sommaire

Cultiver les légumes. Installer les carrés. L entretien. Osez le potager en carrés! Sommaire Osez le potager en carrés! Vive le potager en carrés!...4 Pour toute la famille....6 Installer les carrés Choisir un modèle....10 Le matériel nécessaire....12 Le bon emplacement...14 Remplir les carrés...16

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Marchés Ordonnance Prestations intellectuelles ACCORD-CADRE DIAGNOSTIC AMIANTE ET PLOMB AVANT TRAVAUX ET/OU AVANT DEMOLITION Cahier des clauses techniques particulières Sommaire 1 ARTICLE 1 -GENERALITES...3

Plus en détail

Constructions sans obstacles Interprétations relatives à la norme SIA 500:2009

Constructions sans obstacles Interprétations relatives à la norme SIA 500:2009 Constructions sans obstacles s relatives à la norme SIA 500:2009 schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes società svizzera degli ingegneri e degli

Plus en détail