DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT?

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT?"

Transcription

1 DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? Notions Celles que vous devez déjà connaître : Liste page 12 du manuel : si vous ne les connaissez pas, il faut reprendre vos cours de première ES au plus vite et constituer un répertoire des notions de SES. Celles qu il faut acquérir : Croissance économique PIB IDH Revenu par tête Investissement public Valeur ajoutée INTRODUCTION On distingue sur la planète des pays en et des pays développés, les populations de ces derniers seraient favorisées par rapport aux autres. La Chine, pays en, a connu une croissance économique proche de 10 % en 2005, alors que la France, pays développé, s est contentée d une croissance économique de 1,2% la même année. On peut se demander ce qui distingue les pays développés de ceux en. Pour quelles raisons certains pays connaissent ou ont connu un processus de, c est-à-dire de transformations des structures démographiques, économiques et sociales, qui en général favorisent et accompagnent la croissance économique? Quand on définit ainsi le, cela signifie-t-il qu il va toujours de pair avec la croissance économique qui est l augmentation soutenue, pendant une période longue, de la production d un pays? Pourquoi un pays qui connaît la croissance économique a- t-il la possibilité de se développer? Est-ce toujours le cas, ou bien existe-t-il des situations dans lesquelles la croissance ne permet pas le? Enfin, pourquoi peut-on considérer que le favorise la croissance? Nous tenterons de répondre à ces questions en montrant d abord que la croissance a permis l amélioration des niveaux de vie, puis en étudiant les liens réciproques entre et croissance. I. LA CROISSANCE PERMET D AMELIORER LE NIVEAU DE VIE A. Définir et mesurer la croissance économique Nous rappellerons la définition et la mesure de la croissance économique, ce sera l occasion de réviser des notions de comptabilité nationale, mais aussi d aborder les lectures de données statistiques et leur interprétation. B. Croissance économique et élévation du niveau de vie Nous dresserons le tableau de la croissance économique dans le monde au cours des deux derniers siècles, nous nous demanderons quel aura été l impact de la croissance sur le niveau de vie des habitants, mais aussi pour quelles raisons tous les pays n ont pas connu le même rythme de croissance et pourquoi les inégalités mondiales sont aujourd hui si importantes. 1

2 II. ELLE ENTRETIENT DES LIENS RECIPROQUES AVEC LE DEVELOPPEMENT A. Définir et mesurer le Nous présenterons la notion de accompagnée de l une de ses mesures : l indice de humain (alors que le durable sera défini dans le chapitre 1). Nous nous attacherons à distinguer le de la croissance économique. B. La croissance est nécessaire au mais pas suffisante Nous verrons que sans croissance économique le n est pas possible (la croissance est nécessaire au ) en expliquant par quels mécanismes la croissance permet le. Nous verrons que toutefois, la croissance économique ne suffit pas à assurer le en montrant que d autres éléments sont nécessaires pour que la croissance serve le. C. Le est utile à la croissance économique Enfin, nous verrons par quels mécanismes le, et notamment le humain peut être utile à la croissance économique. CONCLUSION La croissance économique permet le dans la mesure où elle améliore le niveau de vie des individus qui peuvent mieux satisfaire leurs besoins et connaître une vie plus longue en meilleure santé ce qui leur permet de construire des projets. En outre la croissance permet le si une partie des richesses sont prélevées et ensuite redistribuées par l Etat sous forme de prestations qui réduisent les inégalités et permettent à la majeure partie de la population de bénéficier de la croissance et sous forme de production de services qui assurent le, notamment humain (infrastructures, hôpitaux, écoles ). Mais cela indique que la croissance n entraîne pas automatiquement le, il faut que des décisions soient prises. Par ailleurs, ce peut aussi favoriser la croissance. Croissance et peuvent modifier profondément les modes de vie et les valeurs, et les structures sociales. Ces changements sociaux ne sont pas toujours faciles à accepter et à vivre. Reste à savoir comment obtenir une croissance économique suffisante pour assurer le, pour quelles raisons tous les pays n y sont-ils pas parvenus? Reste à savoir aussi si les fruits de la croissance sont toujours bien répartis. Pour travailler Dans le manuel : Pages 12 à 23 : documents, TD, cours et exercice d évaluation. Fiches méthodes n 6, 7, 8. Avec d autres supports : pour des exercices sur la croissance économique dans la rubrique «combien?». pour accéder au rapport sur le humain. Richard FLEISCHER, Soleil Vert (titre original Soylent Green), États-Unis, 1973, 97 minutes. 2

3 Supports de travail Analyse du sujet Quelles sont les consignes? Quel est le cœur du sujet (thème)? Quelles sont les notions qui sont au cœur du sujet? Les contextes historique et géographique sont-ils précisés? Existe-t-il un plan type associé à cette consigne? si oui précisez lequel, si non décrivez la démarche pour aboutir à un plan. Pour les cartes conceptuelles Croissance économique Carte conceptuelle C est Ce n est pas.. Mesure? Croissance économique Exemples Types de croissance = comment qualifier les rythmes de croissance? 3

4 Carte conceptuelle C est Ce n est pas.. Mesure? Exemples Types de Documents complémentaires Document A : Comparaison des PNB dans les pays en et dans les pays développés ( ) a Total (milliards de dollars) Pays en Pays développés Par habitant (dollars) Pays en Pays développés a. en prix et en dollars des Etats-Unis constants de Source : Paul Bairoch, Mythes et paradoxes de l histoire économique, Paris, La découverte, Questions : 1) Mesurez la variation des différents indicateurs entre 1750 et ) Mesurer les écarts entre pays en et pays développés en 1750 et

5 1) La croissance est nécessaire pour le 2) La croissance ne suffit pas au 3) Le peut être utile à la croissance 5

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

+ Une Junior-Entreprise

+ Une Junior-Entreprise Expertise financière Au sein de l Université Paris-Dauphine, Dauphine Junior Conseil s est créé un pôle d expertise en finance qui bénéficie de la reconnaissance du monde professionnel. Une Junior-Entreprise

Plus en détail

TEST 1 Evolution de l indicateur du développement humain (1980-2010)

TEST 1 Evolution de l indicateur du développement humain (1980-2010) Croissance du PIB mondial en volume entre 2002 et 2012 (en %) Q1 Comment les comptables nationaux calculent-ils le PIB? (4 pts) En additionnant la production marchande (valeurs ajoutées évaluées aux prix

Plus en détail

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations 1 Objectif de ce TD: - Mobiliser vos connaissances de l an dernier afin de réutiliser et de maîtriser ces outils statistiques

Plus en détail

LE MANAGEMENT VISUEL

LE MANAGEMENT VISUEL LE MANAGEMENT VISUEL Définition: Le management visuel contribue à la communication et à l image de marque de la société. Son objectif est de définir, à l aide d outils visuels, un environnement de travail

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE PLAIDOYER?

QU EST-CE QUE LE PLAIDOYER? Aimé D. MIANZENZA Qu est-ce que le plaidoyer? QU EST-CE QUE LE PLAIDOYER? I. Introduction Le plaidoyer est devenu un outil d action incontournable des organisations de la société civile (OSC). Il en existe

Plus en détail

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Présentation : Agnès ROCHE : CDS enfance depuis 2010 auparavant responsable éducatif enfance sur le

Plus en détail

Chapitre 5 - Le diplôme : un passeport pour l emploi?

Chapitre 5 - Le diplôme : un passeport pour l emploi? Chapitre 5 - Le diplôme : un passeport pour l emploi? Le chapitre s inscrit dans le thème du programme, «Formation et emploi». Le chapitre vise à montrer l intérêt du diplôme dans la recherche et l obtention

Plus en détail

GUIDE DU TABLEAU DE BORD Mise à jour le 26/06/13

GUIDE DU TABLEAU DE BORD Mise à jour le 26/06/13 GUIDE DU TABLEAU DE BORD Mise à jour le 26/06/13 INTRODUCTION Cette section du système Winfund permet à chaque représentant d obtenir plusieurs statistiques intéressantes pour effectuer une bonne gestion

Plus en détail

«Identifier et définir les risques pour mesurer les impacts sur le résultat et l organisation»

«Identifier et définir les risques pour mesurer les impacts sur le résultat et l organisation» Episode #3 - Le pilotage des Risques, bien sûr! Une évidence pas toujours si claire. Alexis Missoffe Senior Manager @Décision Performance Conseil (DPC) L Episode 2 de notre série sur les risques a introduit

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Rappel Le «Prix Recherche» a pour objectif de créer et de diffuser des «supports d application 1» à destination des acteurs de terrain 2 pour que

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

h y b AUGMENTEZ LA SATISFACTION DE VOS CANDIDATS Votre processus de sélection est-il conçu pour attirer et retenir les meilleurs candidats?

h y b AUGMENTEZ LA SATISFACTION DE VOS CANDIDATS Votre processus de sélection est-il conçu pour attirer et retenir les meilleurs candidats? AUGMENTEZ LA SATISFACTION DE VOS CANDIDATS Votre processus de sélection est-il conçu pour attirer et retenir les meilleurs candidats? 150 540 209700 Clients Utilisateurs Enquêtes complétées h y b Chaque

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Comptabilisation des immobilisations corporelles

Comptabilisation des immobilisations corporelles 1 Comptabilisation des immobilisations corporelles Introduction Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s apprête à faire un changement important dans ses méthodes comptables, ce qui accroîtra sa responsabilité

Plus en détail

Formation STMG 2012. Utilisation des jeux sérieux : Simuland. Piste de travail n 4 & 5

Formation STMG 2012. Utilisation des jeux sérieux : Simuland. Piste de travail n 4 & 5 Formation STMG 2012 Utilisation des jeux sérieux : Simuland Piste de travail n 4 & 5 Prérequis La présentation du jeu et de ces modalités a été réalisée auparavant. Ici, on part du prérequis que les élèves

Plus en détail

Seuil d accès à l aide sociale Résultats de l évaluation partielle. Theres Egger, bureau d'études de politique du travail et de politique sociale BASS

Seuil d accès à l aide sociale Résultats de l évaluation partielle. Theres Egger, bureau d'études de politique du travail et de politique sociale BASS Mise en œuvre des nouvelles normes CSIAS dans le canton de Berne: évaluation partielle concernant le seuil d accès à l aide sociale Conférence de presse du 11 mai 2006 Seuil d accès à l aide sociale Résultats

Plus en détail

Terminologie de la productivité Neuchâtel, septembre 2014

Terminologie de la productivité Neuchâtel, septembre 2014 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Économie nationale Terminologie de la productivité Neuchâtel, septembre 2014 Le présent document définit la terminologie en vigueur

Plus en détail

Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle

Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle Faire l acquisition d une propriété en toute tranquillité Ce document contient des renseignements sur les

Plus en détail

Quelles données pour l évaluation des politiques publiques. Bruno Crépon, CREST

Quelles données pour l évaluation des politiques publiques. Bruno Crépon, CREST Quelles données pour l évaluation des politiques publiques Bruno Crépon, CREST Quelques aspects saillants Il ya un problème fondamental de l évaluation qui est l identification C est la question qui prime

Plus en détail

Personal Financial Services Fonds de placement

Personal Financial Services Fonds de placement Personal Financial Services Fonds de placement Un investissement dans des fonds de placement, c est la promesse de rendements attractifs pour un risque contrôlé. Informez-vous ici sur le fonctionnement

Plus en détail

Le monde scolaire et le monde professionnel ont tout à gagner à se rapprocher, à collaborer

Le monde scolaire et le monde professionnel ont tout à gagner à se rapprocher, à collaborer INTRODUCTION -Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) vous propose de vous accompagner dans la préparation de la visite en entreprise dans le cadre de la «Journée Découverte». La préparation est une étape importante

Plus en détail

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH)

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Volet Soutien de l emploi du POSPH : Comment se préparer à travailler, trouver un emploi et Le volet Soutien de l emploi du POSPH peut vous

Plus en détail

Le partage du patrimoine familial. Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille

Le partage du patrimoine familial. Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille Le partage du patrimoine familial Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille Il existe une méthode excellente et unique qui consiste à utiliser une assurance vie universelle pour améliorer votre

Plus en détail

Questionnaire Profil d investisseur

Questionnaire Profil d investisseur SECTEUR : ASSET MANAGEMENT T +41 (0)21 634 30 88 F +41 (0)21 560 41 11 info@skm-sa.com Questionnaire Profil d investisseur Nom, Prénom du client Nom, Prénom du conseiller Lieu et date Question 1 Quand

Plus en détail

peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation

peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation L essentiel en bref Les profils d exigences peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation professionnelle

Plus en détail

3. Interdépendance et bénéfices de l échange

3. Interdépendance et bénéfices de l échange 3. Interdépendance et bénéfices de l échange L économie étudie la manière dont la société gère ses ressources rares, càd. comment la société produit et distribue des biens et services pour satisfaire les

Plus en détail

EXTRANET CL Guide d utilisation

EXTRANET CL Guide d utilisation EXTRANET CL Guide d utilisation Dans le cadre de son développement, et de notre volonté forte d améliorer le service rendu à nos clients, CL a investit depuis maintenant plus d une année dans l amélioration

Plus en détail

BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE.

BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE. BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE. DANS UN PREMIER TEMPS, J AIMERAIS REMERCIER LE BUSINESS CONTINUITY INSTITUTE ET PLUS PARTICULIÈREMENT MONSIEUR

Plus en détail

Partie I Contexte de la veille réglementaire HSE

Partie I Contexte de la veille réglementaire HSE Partie I Contexte de la veille réglementaire HSE 1 Définitions 1.1 Veille réglementaire La veille réglementaire, qui constitue l étape préalable, est à distinguer de l évaluation de conformité, étape

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

Emilien Suquet, suquet@automaths.com

Emilien Suquet, suquet@automaths.com STATISTIQUES Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Comment réagir face à un document statistique? Les deux graphiques ci-dessous représentent l évolution du taux de chômage en France sur les 1 mois de

Plus en détail

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.)

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) REMETTRE CE DOCUMENT AU SECRÉTARIAT DE L ÉCOLE OU NOUS LE FAIRE PARVENIR PAR COURRIEL

Plus en détail

STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER

STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER CHAPITRE 2 STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre Les premiers pas de la stratégie VO Le fonctionnement de la matrice de stockage

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité Audit d Impression * Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité SERVICES D EVALUATION * Bien sûr, vous pouvez Améliorer L impression une tâche omniprésente

Plus en détail

Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons

Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons 1 Aujourd hui, j aimerais vous donner un aperçu de certains changements intéressants que nous avons décidé d apporter à notre façon

Plus en détail

L ENTRETIEN de BILAN ET D EVOLUTION PROFESSIONNELLE GUIDE

L ENTRETIEN de BILAN ET D EVOLUTION PROFESSIONNELLE GUIDE L ENTRETIEN de BILAN ET D EVOLUTION PROFESSIONNELLE GUIDE Nom du salarié: Prénom, Nom : Direction/Service : Niveau de classification : Emploi : Année d entrée dans l entreprise : Nom du Responsable : Fonction

Plus en détail

Ce livre vous propose de faire connaissance avec les différents

Ce livre vous propose de faire connaissance avec les différents BIEN S INFORMER POUR MIEUX CHOISIR Ce livre vous propose de faire connaissance avec les différents organismes spécialisés dans l aide à l emploi et à l insertion : l Agence nationale pour l emploi (ANPE),

Plus en détail

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/ Offre de service! Les médias sociaux Facebook attire plus de clics que Google. Facebook a attiré plus de 200 millions de nouveaux usagers l an passé. 80% des compagnies utilisent Facebook. Source : http://www.clickz.com/

Plus en détail

2007-2008 Histoire, Terminale VAM. La croissance et le développement depuis 1945

2007-2008 Histoire, Terminale VAM. La croissance et le développement depuis 1945 2007-2008 Histoire, Terminale VAM La croissance et le développement depuis 1945 Salon de l'auto 1960 Mondial de l'auto 2004 Nombre de véhicules Production d'automobiles Citroen de 1950 à 2000 1200000 1100000

Plus en détail

Le 9 mars 2016 Paris, France

Le 9 mars 2016 Paris, France Vue d ensemble de la méthodologie de compilation du bilan actuariel du Régime de pensions du Canada Présentation à l occasion de l atelier Eurostat/OIT/FMI/OCDE sur les pensions par Assia Billig, actuaire,

Plus en détail

PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES PRINCIPES GÉNÉRAUX Vingt-quatrième session Paris, France, 2-6 avril 2007

PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES PRINCIPES GÉNÉRAUX Vingt-quatrième session Paris, France, 2-6 avril 2007 Point 6 b) de l ordre du jour CX/GP 07/24/6 Partie II PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES PRINCIPES GÉNÉRAUX Vingt-quatrième session Paris, France, 2-6 avril 2007

Plus en détail

LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr. Agence Régionale desanté

LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr. Agence Régionale desanté LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr Agence Régionale desanté Le portail ARS en trois points 1 Un site national et 26 sites régionaux Le portail regroupe un site Internet / national

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

FICHE. L évaluation et la reddition de comptes

FICHE. L évaluation et la reddition de comptes FICHE # 8 L évaluation et la reddition de comptes L évaluation et la reddition de comptes Pourquoi aborder les questions de l évaluation de la reddition de comptes? Parce qu à travers nos pratiques d évaluation

Plus en détail

Assurances placements

Assurances placements Fiche de connaissance Assurances placements Les assurances placement sont des contrats que vous souscrivez avec une compagnie d assurances, et non avec une banque. Elles sont toutefois commercialisées

Plus en détail

Université Hassan II Faculté de sciences juridiques économique et social Ain Sebâa le coaching de la force de vente Réalisé par: Soufiane Boukri Youness Mourabit Leila Bahloul Ahmed Jendali Abderrazzak

Plus en détail

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins?

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins? Finalité De quoi s agit-il? Evaluer la formation est nécessaire pour toute entreprise qui souhaite connaître le «retour sur investissement» des actions de formation qu elle a initiées. Il convient de distinguer

Plus en détail

Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre

Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre Avis sur le Projet de politique de l éducation des adultes dans une perspective de formation continue présenté au ministre d État à l Éducation

Plus en détail

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE» MODE D EMPLOI POUR DEPOSER LES CONTRIBUTIONS EN LIGNE SUR LE SITE INTERNET DE LA SFSP Les contributions

Plus en détail

Comptes annuels et normes IFRS

Comptes annuels et normes IFRS Introduction Comptes annuels et normes IFRS Dans cette introduction, nous nous demanderons d abord à quoi servent les comptes annuels et quels sont les différents types de comptes. Puis nous soulignerons

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Introduction :... 3. L accès à Estra et à votre propre espace... 4. Connexion... 4. Votre espace personnel... 5

Introduction :... 3. L accès à Estra et à votre propre espace... 4. Connexion... 4. Votre espace personnel... 5 ESTRA SOMMAIRE Introduction :... 3 L accès à Estra et à votre propre espace... 4 Connexion... 4 Votre espace personnel... 5 Home d Estra et Fonctions generales... 7 Home... 7 Rechercher un document...

Plus en détail

Guide d utilisation de l outil d audit de sécurité. AUDITSec. Version 3.0

Guide d utilisation de l outil d audit de sécurité. AUDITSec. Version 3.0 Guide d utilisation de l outil d audit de sécurité AUDITSec Version 3.0 Mai 2011 Historique du document Version Date Auteur Description 1.0 6 novembre 2010 Éric Clairvoyant http://ca.linkedin.com/pub/ericclairvoyant/7/ba/227

Plus en détail

INTEGRATION DES ECARTS DE STOCK DANS UN MODELE DE COUTS INDUSTRIELS

INTEGRATION DES ECARTS DE STOCK DANS UN MODELE DE COUTS INDUSTRIELS INTEGRATION DES ECARTS DE STOCK DANS UN MODELE DE COUTS INDUSTRIELS 1. EXPOSE DU CAS A TRAITER Une société industrielle utilise Expertizers pour calculer, sur un exercice, les coûts d approvisionnement,

Plus en détail

LA LECTURE DE RAPPORTS FINANCIERS

LA LECTURE DE RAPPORTS FINANCIERS La lecture de rapports financiers LA LECTURE DE RAPPORTS FINANCIERS 1 Bonjour! Bienvenue à l atelier : «La lecture de rapports financiers» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments

Plus en détail

Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs

Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs Si vous attachez de l importance à la performance et au conseil d une organisation à but non lucratif La Fondation de placement

Plus en détail

Guide de prescription

Guide de prescription Guide de prescription version août 2011 POUR LES ENSEIGNANTS 2 Guide de prescription pour les enseignants Table des matières Présentation... 3 Vous connecter à votre compte / Créer votre profil... 3 La

Plus en détail

SEMINAIRE DE SENSIBILISATION

SEMINAIRE DE SENSIBILISATION SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Gestion des risques dans le cadre d un événement étudiant Publié le 15/06/2015 Page 1 5 Introduction Comment appréhender les responsabilités en amont d un évènement? Comment

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

Comment un document devient «archives»? SG B3

Comment un document devient «archives»? SG B3 Comment un document devient «archives»? SG B3 Objectifs Connaître le cadre normatif et les responsabilités de chacun: les obligations d'enregistrement, de classement et de conservation / transfert Acquérir

Plus en détail

D UN BON REFERENCEMENT

D UN BON REFERENCEMENT #QUICK GUIDE LES PRINCIPES DE BASE D UN BON REFERENCEMENT EDITION DECEMBRE 2013 // UNE PUBLICATION 1 LES PRINCIPES DE BASE D UN BON RÉFÉRENCEMENT RÉFÉRENCEMENT Introduction Vous attendez beaucoup de votre

Plus en détail

ANALYSER LA PUBLICITÉ

ANALYSER LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans ANALYSER LA PUBLICITÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ L élève apprend à reconnaître une publicité et à

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE Plan du rapport de stage UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE U.F.R. 01 DROIT ADMINISTRATION ET SECTEURS PUBLICS 12, PLACE DU PANTHÉON 75005 PARIS Master 1 Plan du rapport de stage L'intelligence est «l'aptitude

Plus en détail

Les questions pour lesquelles vous avez toujours eu la réponse

Les questions pour lesquelles vous avez toujours eu la réponse Les questions pour lesquelles vous avez toujours eu la réponse Et que vous ne devriez donc plus poser! (et que nous ne devrions plus entendre ) Toutes ces informations sont disponibles : Dans les documents

Plus en détail

Sommaire. OLF SERVICE CLIENTS 0848 653 653 de 9h00 à 17h30 du lundi au vendredi serviceclients@olf.ch www.olf.ch

Sommaire. OLF SERVICE CLIENTS 0848 653 653 de 9h00 à 17h30 du lundi au vendredi serviceclients@olf.ch www.olf.ch Nouveau site OLF Sommaire 1. Introduction... 3 2. Nouveau design responsive... 3 3. Fonctionnalités spécifiques... 3 3.1 Accès espace login... 3 3.2 Accès fonctionnalités spécifiques... 4 4. Métiers et

Plus en détail

Guide 2. Autoformation. Pour le chef de projet

Guide 2. Autoformation. Pour le chef de projet Guide 2 Principes fondamentaux de la fonction de chef de projet Autoformation Pour le chef de projet Objectifs d apprentissage Après avoir lu la ressource Guide des principes fondamentaux de la fonction

Plus en détail

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Qui nous sommes Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Aperçu général À l aide de données démographiques,

Plus en détail

BDDP, Base de données de documents pédagogiques

BDDP, Base de données de documents pédagogiques BDDP, Base de données de documents pédagogiques CF/ novembre 11 1 Rechercher des documents sur la BDDP La Base de données de documents pédagogiques (BDDP) vous offre la possibilité de rechercher et de

Plus en détail

Infos, Intox et Alternative pour le financement des retraites et de la protection sociale et la compétitivité

Infos, Intox et Alternative pour le financement des retraites et de la protection sociale et la compétitivité Infos, Intox et Alternative pour le financement des retraites et de la protection sociale et la compétitivité Contribution au débat Daniel SANCHIS Paris mai 2010 La part de la richesse nationale produite

Plus en détail

L adresse de référence

L adresse de référence Version n : 1 Dernière actualisation : 18-12-2006 1) À quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une adresse de référence? 3) Quels sont les avantages d une adresse de référence? 4) Qui peut s inscrire en

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Approche de la négociation commerciale et objet du livre

Approche de la négociation commerciale et objet du livre I N T R O D U C T I O N Approche de la négociation commerciale et objet du livre Depuis l achèvement de la première édition de cet ouvrage en décembre 1997, le monde a changé sous plusieurs angles et a

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

Helsana Business Health

Helsana Business Health Helsana Business Health Une prestation complémentaire pour les entreprises Aide les entreprises à gérer la question de la santé Augmente le bien-être et réduit l absentéisme Permet de se préparer avec

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Fiche pédagogique du projet DACEFI-2

Fiche pédagogique du projet DACEFI-2 pédagogique du projet DACEFI-2 Fiche pédagogique N 2D Module 2 Renforcement des entités de gestion --- La création et la gestion d un compte en banque Contexte de la réunion Le projet DACEFI 2 développe

Plus en détail

Comment est fixé. Qui administre. Comment calcule-t-on la rente. Quelle est la différence entre. le taux de cotisation? votre régime de retraite?

Comment est fixé. Qui administre. Comment calcule-t-on la rente. Quelle est la différence entre. le taux de cotisation? votre régime de retraite? En tant qu employé de la fonction publique, du réseau de la santé et des services sociaux ou du réseau de l éducation, vous êtes au nombre des 45 % de travailleurs québécois qui cotisent à un régime de

Plus en détail

Restaurer des données

Restaurer des données Restaurer des données Pré-requis à cette présentation La lecture de ce guide suppose que vous avez installé l agent SFR Backup sur l équipement que vous souhaitez sauvegarder. Il est également nécessaire

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Préparation budgétaire

Préparation budgétaire Préparation budgétaire Allégez le processus et le suivi de votre budget avec l outil de Préparation budgétaire d UniCité. Allégez votre tâche avec l outil Préparation budgétaire. Le budget étant à la base

Plus en détail

A toute personne active dans le domaine des assurances, qu elle soit du service interne ou externe.

A toute personne active dans le domaine des assurances, qu elle soit du service interne ou externe. A qui s adresse cette formation? A toute personne qui, quelle que soit sa désignation, agit en vue de la conclusion de contrats d assurance ou conclut de tels contrats. A toute personne désireuse de parfaire

Plus en détail

Comprendre le Marketing de Réseau pour Réussir. Le blog du MLM

Comprendre le Marketing de Réseau pour Réussir. Le blog du MLM Comprendre le Marketing de Réseau pour Réussir Cette formation est essentiellement basée sur le livre de Richard Bliss Brooke La Carrière de Quatre Ans - Comment réaliser vos rêves de divertissement et

Plus en détail

POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr

POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr Les prix augmentent: une bonne nouvelle? Dans le contexte actuel il semble que l augmentation des prix soit perçue

Plus en détail

Express Import Guide d utilisation pour l expéditeur. MA MK 012 1 Express Import Mode d emploi expéditeur 1. * Bien sûr, on peut

Express Import Guide d utilisation pour l expéditeur. MA MK 012 1 Express Import Mode d emploi expéditeur 1. * Bien sûr, on peut Express Import Guide d utilisation pour l expéditeur MA MK 012 1 Express Import Mode d emploi expéditeur 1 * Bien sûr, on peut Avant-propos Si vous consultez ce guide de l utilisateur, c est certainement

Plus en détail

MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4

MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4 BTS S.T.1 C.2 Le 29/01/10 MANAGEMENT DES ENTREPRISES : Devoir n 4 Le cas «CARRELAGES ET REVETEMENTS D ARTOIS» Durée : 1 heure 15 A partir des documents dont vous disposez, de vos connaissances et de votre

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

LES COMPARAISONS HISTORIQUES DES CRISES BANCAIRES

LES COMPARAISONS HISTORIQUES DES CRISES BANCAIRES LES COMPARAISONS HISTORIQUES DES CRISES BANCAIRES Analyse à partir du livre de Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff, Cette fois c est différent, huit siècles de folie financière, éditions Pearson. Notre objectif

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

Love story en classe. Annick Mauën*

Love story en classe. Annick Mauën* Love story en classe Annick Mauën* Pour clore la théorie sur le roman, j invite les élèves à visionner un film qui leur permet d observer, de noter les éléments de l univers narratif (personnage, temps,

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Présenté conjointement par le Réseau FADOQ et la Fédération des Associations de Retraités du Québec (FARQ) devant la Commission de l économie et du

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

COMPTE RENDU de l Assemblée Générale EXTRAORDINAIRE du 12 juin 2014

COMPTE RENDU de l Assemblée Générale EXTRAORDINAIRE du 12 juin 2014 Les Ateliers de la Simplicité COMPTE RENDU de l Assemblée Générale EXTRAORDINAIRE du 12 juin 2014 A l ordre du jour : A. prise de décision quant à l'embauche ou non d'hélène et Stéphanie au sein des Ateliers

Plus en détail