Lire, comprendre et interpréter un bilan et un compte de résultat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lire, comprendre et interpréter un bilan et un compte de résultat"

Transcription

1 Lire, comprendre et interpréter un bilan et un compte de résultat Petits-déjeuners des PME et start-up 29 janvier 2016 KPMG SA

2 Partie I Considérations générales et base de l analyse de bilan

3 Sommaire 1. Introduction 2. Principes comptables et principes d évaluations 3. Postes clés du bilan 4. Postes clés du compte de résultat 5. Questions 2

4 Introduction Quelles questions se poser lors de la lecture des comptes annuels? Explications sur l activité / gestion des risques Principes comptables et d évaluation Postes clés du bilan Postes clés du compte de résultat Thèmes particuliers 3

5 Introduction Pour comprendre des Etats Financiers, il faut tout d abord connaître : Les normes comptables utilisées Le type d Etats Financiers (consolidés / statutaires) Audités Non audités 4

6 Principes comptables et principes d évaluations

7 Principes comptables Principes majeurs selon le Code des Obligations : Principe de continuité d exploitation Principe de prudence Evaluation ; principe de la valeur la plus basse entre coût historique juste valeur 6

8 Principes comptables Principes majeurs selon les RPC : Principe de continuité d exploitation Prééminence de la substance sur la forme Délimitation périodique Délimitation matérielle Principe de prudence Principe brut Evaluation ; principe de l image fidèle Coût d acquisition Juste valeur 7

9 Principes comptables Principes majeurs selon les IFRS : Principe de continuité d exploitation Prééminence de la substance sur la forme Pertinence Comparabilité Evaluation ; principe de l image fidèle Coût d acquisition Juste valeur 8

10 Principes comptables Exemples de différences de valeurs au bilan : Poste du bilan CO RPC IFRS Stock 10,000 30,000 30,000 Immeubles de placement 400, ,000 1,000,000 Il est donc important de prendre connaissance des principes comptables mentionnés en annexe. 9

11 Principes comptables Composition minimale des Etats Financiers selon les principes comptables utilisés : CO RPC IFRS Bilan Bilan Bilan Compte de résultat Compte de résultat Compte de résultat Tableau de flux de trésorerie (en cas de contrôle ordinaire uniquement) Tableau de flux de trésorerie - Variation capitaux propres Tableau de flux de trésorerie Variation capitaux propre Annexes Annexes Annexes 10

12 Postes clés du bilan

13 Bilan Structure minimale de l actif selon CO Nouveau droit Ancien droit 12

14 Bilan Structure minimale du passif selon CO Nouveau droit Ancien droit 13

15 Bilan postes clés A quoi sont dues les variations des actifs et des passifs? Qu entend-on par sociétés associées? Niveau des liquidités suffisant? Les provisions sur stock/débiteurs sont-elles économiques? Dans quel but constitue-t-on des provisions? Les réserves de la société peuvent-elles être distribuées? Existe-t-il des contrats de crédit liés à des ratios financiers? Risque de change? Existe-t-il des engagements conditionnels? 14

16 Postes clés du compte de résultat

17 Compte de résultat Il existe deux méthodes de présentation du résultat : affectation des charges par nature affectation des charges par fonction L affectation des charges par nature est la méthode la plus utilisée en Europe. Différences principales entre les deux méthodes : présentation des charges prestations comprises dans les comptes 16

18 Compte de résultat Affectation des charges par nature Chiffre d affaires +/- Variation des stocks + Autres produits = Total produits d exploitation - Charges de matières - Charges de personnel - Amortissements - Charges diverses = Résultat d exploitation avant impôts +/- Charges et produits financiers = Bénéfice avant impôts Affectation des charges par fonctions Chiffre d affaires - Coût revient des marchandises vendues = Bénéfice brut - Marketing, frais de vente & administration - R&D - Autres frais - Autres charges / produits d exploitation = Bénéfice d exploitation +/- Charges et produits financiers = Bénéfice avant impôts 17

19 Compte de résultat Différences principales entre les deux méthodes : Présentation des charges; Différences Par nature Par fonction Présentation des charges Prestations comprises; Prestations comprises Charges présentées par nature charges de matériel charges de personnel Ensemble des prestations de l exercice, yc les prestations produites mais pas encore vendues (variation de stock) Charges affectées aux centre de coût de production R&D vente administration Permet la détermination d une marge brute, définie comme un bénéfice brut en pourcentage du CA Seules les prestations effectivement vendues durant l année sont indiquées et mises en parallèle avec les coûts de revient qui s y rapportent 18

20 Compte de résultat postes clés Evolutions par rapport à l année précédente (yc les principes comptables) Dans quelles mesures le résultat publié est il fiable Utilité de l EBIT, EBITA et EBITDA Variation des provisions Variation des amortissements Variation du résultat d exploitation Différences de change réalisées / non réalisées Charges ou produits extraordinaires Impact de la prévoyance professionnelle 19

21 Questions

22 2016 KPMG AG/SA, a Swiss corporation, is a subsidiary of KPMG Holding AG/SA, which is a member of the KPMG network of independent firms affiliated with KPMG International Cooperative ( KPMG International ), a Swiss legal entity. All rights reserved. Printed in Switzerland.

Petit-Déjeuner PME et des Startup: La Planification Stratégique. Genève. 27 février, 2015

Petit-Déjeuner PME et des Startup: La Planification Stratégique. Genève. 27 février, 2015 Petit-Déjeuner PME et des Startup: La Planification Stratégique Genève 27 février, 2015 Agenda: les questions adressées aujourd hui Thématique Défis dans la planification stratégique des PME et Startup

Plus en détail

Comptes de résultat 56à plusieurs degrés

Comptes de résultat 56à plusieurs degrés Comptes de résultat 56à plusieurs degrés Volume 3 Profil M Table des matières Objectifs évaluateurs... 2 1. Introduction... 3 2. Rappel de quelques abréviations courantes et définitions... 3 3. Présentation

Plus en détail

INTRODUCTION À L ANALYSE FINANCIÈRE

INTRODUCTION À L ANALYSE FINANCIÈRE INTRODUCTION À L ANALYSE FINANCIÈRE Errata de l édition 2015 Les parties soulignées en magenta indiquent les modifications par rapport à la version imprimée. THÉORIE Page 19 4.3.2 L actif immobilisé (959a

Plus en détail

Présentation des comptes

Présentation des comptes Jean-Pierre Chardonnens Présentation des comptes selon le CO et Swiss GAAP RPC Adoc Editions SA Du même auteur En français Comptabilité générale, 10ème édition, 2016. Comptabilité des sociétés, 7ème édition,

Plus en détail

Manuel comptable. pour l établissement des comptes annuels selon la Swiss GAAP RPC 21 Version Avec le soutien de PricewaterhouseCoopers SA

Manuel comptable. pour l établissement des comptes annuels selon la Swiss GAAP RPC 21 Version Avec le soutien de PricewaterhouseCoopers SA Manuel comptable pour l établissement des comptes annuels selon la Swiss GAAP RPC 21 Version 2017 Avec le soutien de PricewaterhouseCoopers SA Table des matières 1. Généralités... 3 1.1 Introduction...

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Rédaction 3. Avant-propos 5. Renvois à d autres volumes 7

TABLE DES MATIÈRES. Rédaction 3. Avant-propos 5. Renvois à d autres volumes 7 TABLE DES MATIÈRES Rédaction 3 Avant-propos 5 Renvois à d autres volumes 7 I Obligations légales 35 1. Introduction 35 2. Entreprises et critères 35 2.1. Critères 35 2.2. Comptabilité simplifiée 36 2.3.

Plus en détail

à taux de change en millions d euros en euros constants

à taux de change en millions d euros en euros constants rapport annuel 2006 CHIFFRES CLÉS En application du règlement européen 1606/2002 du 19 juillet 2002 sur les normes internationales, les comptes consolidés du groupe Casino au titre de l exercice clos le

Plus en détail

LES FONDEMENTS DE L ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS

LES FONDEMENTS DE L ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS On procède à l analyse des états financiers d une entreprise en évaluant trois de ses caractéristiques : Sa liquidité Sa rentabilité Sa solvabilité LES FONDEMENTS DE L ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS L ANALYSE

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 30 octobre 2015 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015 La Banque

Plus en détail

Lire Et Comprendre Son Bilan

Lire Et Comprendre Son Bilan Entrepreneurial Services Lire Et Comprendre Son Bilan -Faites parler votre bilan www.ey.com/ch Déroulement Nathanaël Cherpillod (E&Y Genève) «Rappel théorique» Miguel Perry (PWC Genève) «L importance du

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2016

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 31 octobre 2016 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2016 La Banque

Plus en détail

Transition aux IFRS 14 décembre 2004

Transition aux IFRS 14 décembre 2004 Transition aux IFRS 14 décembre 2004 Remarques préliminaires Les informations présentées résultent de l application des normes comptables internationales (IFRS) telles que publiées à ce jour et adoptées

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2017

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2017 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 31 octobre 2017 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2017 La Banque

Plus en détail

Une plus-value pour vos clients! Analyse financière. Pour La Brasserie. Etude réalisée sur base des données du client

Une plus-value pour vos clients! Analyse financière. Pour La Brasserie. Etude réalisée sur base des données du client Une plus-value pour vos clients! Analyse financière Pour La Brasserie Etude réalisée sur base des données du client TABLE DES MATIÈRES Table des matières... 2 TABLEAU DE BORD... 3 1. RESULTAT... 3 1.1.

Plus en détail

Le nouveau droit comptable. Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) AUDIT. Impact sur la présentation des comptes

Le nouveau droit comptable. Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) AUDIT. Impact sur la présentation des comptes AUDIT Le nouveau droit comptable Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) Impact sur la présentation des comptes annuels lors de la première application kpmg.ch Table des matières 1. Bases légales et remarques

Plus en détail

LETTRE DU MOIS. MISE EN ŒUVRE DU NOUVEAU DROIT COMPTABLE (suite)

LETTRE DU MOIS. MISE EN ŒUVRE DU NOUVEAU DROIT COMPTABLE (suite) Décembre 2015 LETTRE DU MOIS MISE EN ŒUVRE DU NOUVEAU DROIT COMPTABLE (suite) La fin de l année 2015 approche. Début 2016, il faudra établir les premiers comptes selon les dispositions du nouveau droit

Plus en détail

GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014

GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014 GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014 ACTIF Ecarts d'acquisition 4 183,8 4 183,8 Amortissement écarts d'acquisition -2 374,9-1 960,5 Provision écarts d'acquisition -500,0-500,0 Ecarts d'acquisition

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels

Annexe aux comptes annuels 31 La présentation des comptes est adaptée aux particularités de l entreprise, dans le respect du contenu minimal prévu par la loi (art. 958c, al. 3 CO). Indications complémentaires conformément au droit

Plus en détail

Cèdres Réflexion Lausanne. États financiers au

Cèdres Réflexion Lausanne. États financiers au États financiers au 31.12.2014 Association Cèdres Réflexion 1 États financiers au 31.12.2014 Bilan au 31.12.2014 Actifs Note Actifs circulants Trésorerie 19'854 11'131 Actifs de régularisation (actifs

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SELON SWISS GAAP RPC

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SELON SWISS GAAP RPC Franz Carlen Anton Riniker Nicole Widmer Edition 2016 COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SELON SWISS GAAP RPC THÉORIE, EXERCICES, CORRIGÉS Avant-propos Cet ouvrage donne les recommandations relatives à la présentation

Plus en détail

Forte augmentation de l Ebitda et du résultat net Augmentation du dividende

Forte augmentation de l Ebitda et du résultat net Augmentation du dividende Résultats annuels 2013 Rédigée par les administrateur délégués Dirk De Cuyper et Peter De Cuyper. Wetteren, Belgique 17 mars 2014. Forte augmentation de l Ebitda et du résultat net Augmentation du dividende

Plus en détail

Analyse de la situation financière de l entreprise : Utilisation pratique des ratios

Analyse de la situation financière de l entreprise : Utilisation pratique des ratios Analyse de la situation financière de l entreprise : Utilisation pratique des ratios 23 février 2017 Table des matières 1. Introduction 2. EBIT / EBITDA 3. BFR 4. Cash Flow Page 2 1 1. Introduction Page

Plus en détail

Analyse de la structure financière de. l entreprise 10/12/13

Analyse de la structure financière de. l entreprise 10/12/13 Analyse de la structure financière de l entreprise. 1 Plan du chapitre I) Le bilan II) Le Bilan fonctionnel III) Les ratios 2 I) Le bilan 3 Le bilan Logique de l actif : ensemble des emplois; classement

Plus en détail

Résultats Semestriels 2012

Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Croissance des ventes soutenue par les pays émergents Résultat Opérationnel Courant de 769 M Résultat net des activités poursuivies, part du Groupe, de 199 M Réduction de la

Plus en détail

Les normes IFRS. Annexe 4

Les normes IFRS. Annexe 4 Les normes IFRS Les normes internationales d information financière (IFRS International Financial Reporting Standards) et les normes comptables internationales (IAS International Accounting Standards)

Plus en détail

7. Domaine spécifique

7. Domaine spécifique 7. Domaine spécifique 7.1 Finances et comptabilité 7.1.1 Vue d ensemble de la branche spécifique «Finances et comptabilité» groupe 1, type économie Orientations de la maturité professionnelle Technique,

Plus en détail

SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES

SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES S.A au capital de 23.063.300 dinars. Registre du Commerce : B128771996 Monastir Siège social : Avenue Habib Bourguiba, Ksar Hellal, Tunisie Téléphone : Tunis : 71 79 81

Plus en détail

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action 4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action Exercice clos le 31 décembre (en millions

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2011

Résultats du premier semestre 2011 Résultats du premier semestre 2011 Croissance des ventes portée par la croissance des marchés émergents Résultat opérationnel courant en baisse de 22% principalement du fait de la France Résultat net pénalisé

Plus en détail

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Présentation structurée et explication. des principales nouveautés. kpmg.ch

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Présentation structurée et explication. des principales nouveautés. kpmg.ch AUDIT Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés kpmg.ch 2 Le nouveau droit comptable Audit Table des matières Avant-propos 3 1. Introduction 4 2. Comptabilité

Plus en détail

Compte rendu d'entretien de bilan Exercice 2012

Compte rendu d'entretien de bilan Exercice 2012 Compte rendu d'entretien de bilan Exercice 2012 Entreprise CABINET PESCE-LEBOUCHER 21 Bis, Rue M al de Lattre-de-Tassigny 9, Rue des champs de l'abbaye B.P. 333-50003 SAINT-LO cedex 50160 TORIGNI S/ VIRE

Plus en détail

RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014

RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Groupement RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mesdames et Messieurs les actionnaires de la Société Tunisienne du Sucre «STS-SA» 1- En exécution du mandat de

Plus en détail

LES BLOUSES ROSES Annexe 2015 des comptes consolidés ANNEXE DES COMPTES CONSOLIDES

LES BLOUSES ROSES Annexe 2015 des comptes consolidés ANNEXE DES COMPTES CONSOLIDES ANNEXE DES COMPTES CONSOLIDES SOMMAIRE I. Principes, règles et méthodes comptables 1.1. Principes généraux 1.2. Méthodes d évaluation pratiquées 1.2.1. Immobilisations 1.2.2. Amortissements des immobilisations

Plus en détail

RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE Eckert & Ziegler BEBIG

RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE Eckert & Ziegler BEBIG RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2016 Eckert & Ziegler BEBIG Rapport de gestion pour le premier semestre 2016 Principaux éléments commerciaux Le 9 juin 2016, la société Eckert & Ziegler BEBIG a réalisé une augmentation

Plus en détail

Communiqué de presse. Résultats semestriels réjouissants pour la Banque Cantonale du Jura

Communiqué de presse. Résultats semestriels réjouissants pour la Banque Cantonale du Jura Communiqué de presse Résultats semestriels réjouissants pour la Banque Cantonale du Jura Porrentruy, le 17 juillet 2017 Les résultats de la Banque Cantonale du Jura (BCJ) ont progressé de manière réjouissante

Plus en détail

État consolidé de la situation financière

État consolidé de la situation financière État consolidé de la situation financière Aux 31 mars (montants en millions de dollars canadiens) Notes 2013 2012 Actif Trésorerie et équivalents de trésorerie 293,2 $ 287,3 $ Comptes débiteurs 5 399,5

Plus en détail

Comptes semestriels au 30 juin 2016

Comptes semestriels au 30 juin 2016 2 0 Comptes semestriels au 30 juin 2016 Groupe 1 Pictet 6 TABLE DES MATIÈRES Chiffres clés 3 Bilan consolidé 4 Compte de résultat consolidé 5 Commentaires 6 CHIFFRES CLÉS Spécialiste des services d investissement,

Plus en détail

RESILUX Rapport financier semestriel au 30 juin 2010 SOMMAIRE

RESILUX Rapport financier semestriel au 30 juin 2010 SOMMAIRE RESILUX Rapport financier semestriel au 30 juin 2010 SOMMAIRE 1. Chiffres-clés consolidés 2. Compte de résultats consolidé résumé 3. Bilan consolidé résumé 4. Tableau des flux de trésorerie consolidé résumé

Plus en détail

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS RAPPORT de LA direction SuR LE CONTRôLE INTERNE À L égard de L INFORMATION FINANCIÈRE 84 RAPPORT de L AudITEuR INdéPENdANT 84 états FINANCIERS CONSOLIdéS 87 état consolidé

Plus en détail

Sommaire. inconvénients. 1. Principes juridiques. 3. Questions fiscales 4. Conclusion. Petit-déjeuner des PME & Start-up, WTC 23 mars 2007

Sommaire. inconvénients. 1. Principes juridiques. 3. Questions fiscales 4. Conclusion. Petit-déjeuner des PME & Start-up, WTC 23 mars 2007 Aperçu des avantages et des inconvénients nients du choix de la forme juridique (raison individuelle / SA ou Sàrl) Petit-déjeuner des PME & Start-up, WTC 23 mars 2007 Nicolas Cottier Avocat Sommaire 1.

Plus en détail

S.P.A. Registre des Entreprises Numéro d identification «Rea» Société assujettie à direction et coordination de Siège à Capital social Euro e.v.

S.P.A. Registre des Entreprises Numéro d identification «Rea» Société assujettie à direction et coordination de Siège à Capital social Euro e.v. Registre des Entreprises Numéro d identification «Rea» S.P.A. Société assujettie à direction et coordination de Siège à Capital social Euro e.v. ACTIF 31/12/201_ 31/12/201_ A) Créances envers les associés

Plus en détail

Fonds de Dotation Après demain 12 avenue de Carnot BP 61709 44017 NANTES COMPTES ANNUELS AU 31/12/2014 Sommaire RAPPORT 1 COMPTES ANNUELS 3 Bilan 4 Compte de résultat 6 ANNEXE 8 Tableau de suivi des dotations

Plus en détail

Gestion Sujet. Gestion CONSIGNES SUJET. Le volet roulant marseillais. Durée de l épreuve: 2 heures. Ce cas a été rédigé par l ESC Lille.

Gestion Sujet. Gestion CONSIGNES SUJET. Le volet roulant marseillais. Durée de l épreuve: 2 heures. Ce cas a été rédigé par l ESC Lille. Gestion Ce cas a été rédigé par l ESC Lille. Durée de l épreuve: heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. Calculatrices autorisées. SUJET Le volet roulant marseillais La société du «Volet roulant

Plus en détail

Ecublens, le 20 mars 2013 LE NOUVEAU DROIT COMPTABLE

Ecublens, le 20 mars 2013 LE NOUVEAU DROIT COMPTABLE Ecublens, le 20 mars 2013 LE NOUVEAU DROIT COMPTABLE MOT DE BIENVENUE - ORATEURS Jean-Frédéric Braillard Expert-comptable diplômé Responsable de la Ligne produits Audit pour BDO en Suisse romande Lausanne

Plus en détail

Commission de droit comptable. 17 décembre 2009 Présidée par Jérôme DUMONT

Commission de droit comptable. 17 décembre 2009 Présidée par Jérôme DUMONT Commission de droit comptable 17 décembre 2009 Présidée par Jérôme DUMONT Présentation d un comparatif IFRS PME et PCG Martine MONZO, RF comptable (dossier RF comptable n 36 octobre 2009) Sommaire > Présentation

Plus en détail

Voici une analyse comparative des normes IAS/IFRS et normes comptables marocaines:

Voici une analyse comparative des normes IAS/IFRS et normes comptables marocaines: Voici une analyse comparative des normes et normes comptables marocaines: LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Amortissement de certaines immobilisations incorporelles Réévaluation possible Mode d amortissement

Plus en détail

Résultats semestriels 2016 MCH Group

Résultats semestriels 2016 MCH Group Résultats semestriels 2016 MCH Group MCH Group présente un bon résultat semestriel malgré un contexte difficile Recettes d exploitation CHF 335,5 millions CHF, EBITDA 92,0 millions CHF, EBIT 59,9 millions

Plus en détail

Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC)

Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC) Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC) Le 30 janvier 2015 Yi-Xin Tseng Corporate Tax Senior Manager Agenda 1. Principe de déterminance 2. Obligation

Plus en détail

Poweo Direct Energie Information financière pro forma non auditée au 31 décembre 2012

Poweo Direct Energie Information financière pro forma non auditée au 31 décembre 2012 Poweo Direct Energie Information financière pro forma non auditée au 31 décembre 2012 INFORMATIONS FINANCIERES PRO FORMA NON AUDITEE 1. Description de la transaction Les éléments relatifs à la fusion entre

Plus en détail

Rapport semestriel 2013/1014

Rapport semestriel 2013/1014 Ostermundigen, le 27 mai 2014 Rapport semestriel 2013/1014 Nous souhaitons vous informer ci-après du cours des affaires durant le premier semestre 2014. INTERSPORT Suisse affiche un résultat de groupe

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels

Annexe aux comptes annuels 29 Comparaison avec l exercice précédent Le bilan d ouverture a été établi conformément aux nouvelles prescriptions du point de vue formel, dans sa structure et dans la nomenclature. La présentation des

Plus en détail

Sommaire. Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19

Sommaire. Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19 Sommaire Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19 1 Le rôle de la comptabilité générale 19 2 Les sources du droit comptable 19 A La hiérarchie des sources 19 B Les sources

Plus en détail

I A S - I F R S & Nouveau Système Comptable Financier

I A S - I F R S & Nouveau Système Comptable Financier 1 I A S - I F R S & Nouveau Système Comptable Financier Les Impôts Différés 2 Notions de base Résultat comptable Résultat net de l exercice avant impôt sur les bénéfices Résultat fiscal Résultat net de

Plus en détail

genoway Société anonyme au capital de ,90 Siège social : 181/203, avenue Jean Jaurès Lyon RCS Lyon

genoway Société anonyme au capital de ,90 Siège social : 181/203, avenue Jean Jaurès Lyon RCS Lyon GenOway Comptes semestriels au 30/06/2016 Page 1 of 14 genoway Société anonyme au capital de 897 519,90 Siège social : 181/203, avenue Jean Jaurès - 69007 Lyon 422 123 125 RCS Lyon COMPTES SEMESTRIELS

Plus en détail

2 ème année Chef d entreprise Cours de gestion: Cours 6

2 ème année Chef d entreprise Cours de gestion: Cours 6 2 ème année Chef d entreprise Cours de gestion: Cours 6 Possibilités d analyser le bilan & le compte de résultat: Analyse verticale du bilan Analyse horizontale du bilan Analyse horizontale & verticale

Plus en détail

DONNER ENVIE DE VIVRE FONDS DE DOTATION

DONNER ENVIE DE VIVRE FONDS DE DOTATION DONNER ENVIE DE VIVRE FONDS DE DOTATION 20 Rue Joseph Serlin 69001 LYON COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE CLOS Le 31 décembre 2015 ACTIVITE : Autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire RSM Rhône-Alpes

Plus en détail

BILAN ACTIF. STE INFRASTRUCTURES GAZIERES Situation au : 31 Décembre Euros ACTIF IMMOBILISE

BILAN ACTIF. STE INFRASTRUCTURES GAZIERES Situation au : 31 Décembre Euros ACTIF IMMOBILISE Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE BILAN ACTIF 31/12/2011 30/06/2011 Brut Amort. dépréciat. Net Net Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de recherche et développement Concessions,

Plus en détail

Comptabilité financière 2 Examen final 9 mai 2016

Comptabilité financière 2 Examen final 9 mai 2016 Comptabilité financière 2 Examen final 9 mai 2016 CPTC 11213 2015-2016 Répondez directement sur ce document Nom :... Prénom :... Numéro Banner : B00... Durée : 2 heures Calculatrice Essec autorisée Ordinateur,

Plus en détail

Présentation 5. Les comptes annuels

Présentation 5. Les comptes annuels S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 L organisation de l analyse financière 15 1 Définition et objectifs de l analyse financière 15 2 Les sources d information de l analyse financière 16 A. L information

Plus en détail

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT 61000 ALENÇON COMPTES ANNUELS du 01/01/2008 au 31/12/2008 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan Association 3 Annexe aux comptes annuels 16

Plus en détail

N 02: Principes de présentation régulière des comptes. Recommandation. Présentation des comptes harmonisée

N 02: Principes de présentation régulière des comptes. Recommandation. Présentation des comptes harmonisée N 02: Principes de présentation régulière des comptes Recommandation 1 La présentation des comptes doit offrir la vision la plus conforme possible à la réalité de la situation financière qui correspond

Plus en détail

Rapport de l'auditeur indépendant sur les états financiers résumés

Rapport de l'auditeur indépendant sur les états financiers résumés Collins Barrow, Sudbury - Nipissing LLP/s.r.l. 1850 Bond Unité/Unit A North Bay, Ontario P1B 4V6 Canada 705.494.9336 705.494.8783 www.collinsbarrow.com Rapport de l'auditeur indépendant sur les états financiers

Plus en détail

Petit déjeuner des PME et des start-up

Petit déjeuner des PME et des start-up Petit déjeuner des PME et des start-up Service de la promotion économique de Genève Amaury Bonnaire FER Genève 21 octobre 2016 Agenda Cadre général Définition et utilisateurs des états financiers Eléments

Plus en détail

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT 61000 ALENÇON COMPTES ANNUELS du 01/01/2007 au 31/12/2007 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan Association 3 Annexe aux

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDE

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDE MATIERE : ANALYSE FINANCIERE Session de rattrapage Juillet 2011 Semestre 4/ Section C &D Durée : 1 heure Le directeur financier de la société La voix vous fournit les informations suivantes exprimées en

Plus en détail

L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Bilan fonctionnel Actif Montant % Passif Montant %

L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Bilan fonctionnel Actif Montant % Passif Montant % Sujet n 3 SAENES, académies du groupement Est, 2010 L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Questions I. Analyse du bilan : le bilan fonctionnel Le PCG 1982

Plus en détail

Évaluer le risque financier. Évaluer le risque financier Introduction. Évaluer le risque financier Introduction

Évaluer le risque financier. Évaluer le risque financier Introduction. Évaluer le risque financier Introduction Introduction Les documents comptables Analyse de la rentabilité Analyse de la situation financière Les prévisions Introduction Pourquoi évaluer le risque financier : Les professionnels paient à crédit

Plus en détail

Contrôle ordinaire et nouveau droit comptable 17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Anne-Laure Rey

Contrôle ordinaire et nouveau droit comptable 17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Anne-Laure Rey Contrôle ordinaire et nouveau droit comptable 17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Anne-Laure Rey Modification des seuils pour le contrôle ordinaire 2 Nouveaux seuils pour le contrôle ordinaire Entrée

Plus en détail

Introduction Partie 1. La technique comptable Le bilan et ses variations I Le bilan... 15

Introduction Partie 1. La technique comptable Le bilan et ses variations I Le bilan... 15 Table des matières Introduction... 3 Partie 1. La technique comptable 13 1. Le bilan et ses variations... 15 I Le bilan... 15 A L égalité nécessaire de l actif et du passif...15 1) Définitions du passif

Plus en détail

7 novembre sodexo.com

7 novembre sodexo.com 7 novembre 2008 Résultats annuels 2007-2008 sodexo.com Informations prévisionnelles Cette présentation contient des informations pouvant être réputées informations prévisionnelles, telles que des déclarations

Plus en détail

Ventes 692,9 M $ Revenus gouvernementaux 465,5 M $ +4,8 % Marge nette. Résultat net 33,8 % 234,2 M $ +5,8 % Rapport financier intermédiaire +5,7 %

Ventes 692,9 M $ Revenus gouvernementaux 465,5 M $ +4,8 % Marge nette. Résultat net 33,8 % 234,2 M $ +5,8 % Rapport financier intermédiaire +5,7 % Rapport financier intermédiaire 1 er trimestre 2014-2015 Clos le 21 juin 2014 Ventes 692,9 M $ +5,7 % Revenus gouvernementaux 465,5 M $ +4,8 % Marge nette 33,8 % Résultat net 234,2 M $ +5,8 % 2 Revue financière

Plus en détail

Comptes des groupes et règles internationales de 58présentation des comptes

Comptes des groupes et règles internationales de 58présentation des comptes Comptes des groupes et règles internationales de 58présentation des comptes Volume 3 Profil M Table des matières Objectifs évaluateurs... 2 1. Introduction... 3 2. Principes d évaluation des comptes selon

Plus en détail

PRINCIPE DE L APPORT DE CAPITAL

PRINCIPE DE L APPORT DE CAPITAL PRINCIPE DE L APPORT DE CAPITAL Aspects comptables, juridiques & fiscaux Nicolas COTTIER / Nicolas DUC KPMG SA Rue du Théâtre 1 1005 Lausanne Cédric STUCKER Fiscaplan SA Rue de la Plaine 9-11 1401 Yverdon-les-

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2012 Bilan consolidé ACTIF 30/06/2012 30/06/2011 Ecarts d'acquisition I 4 155 325 4 697 030 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais

Plus en détail

926CA Activités sportives

926CA Activités sportives STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 926CA Activités sportives EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 156 Nombre d'entreprises 3 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES,,, MARGE BRUTE 91,2,,

Plus en détail

ANNEXE COMPTABLE MJC / MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE 43 RUE DU MARECHAL LECLERC LAMBRES LEZ DOUAI EXERCICE AU 31 DECEMBRE 2006

ANNEXE COMPTABLE MJC / MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE 43 RUE DU MARECHAL LECLERC LAMBRES LEZ DOUAI EXERCICE AU 31 DECEMBRE 2006 ANNEXE COMPTABLE MJC / MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE 43 RUE DU MARECHAL LECLERC 59552 LAMBRES LEZ DOUAI EXERCICE AU 31 DECEMBRE 2006 1) Faits caractéristiques de l exercice 2) Principes, règles et

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE DE L'ENTREPRISE

ANALYSE FINANCIÈRE DE L'ENTREPRISE LE BILAN : http://www.votreguide.ma ANALYSE FINANCIÈRE DE L'ENTREPRISE Il décrit la situation patrimoniale de l'entreprise (photo de fin d exercice) en termes de ressources et d emplois : origine des ressources

Plus en détail

SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le 30 JUIN 2002 (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur)

SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le 30 JUIN 2002 (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur) SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur) BILAN EN DATE DU ACTIFS À COURT TERME Liquidités 11 552 $ -- $ Comptes clients 42 970 50 595

Plus en détail

Rapport Financier Semestriel

Rapport Financier Semestriel Rapport Financier Semestriel 30 juin 2008 1. FAITS MARQUANTS DU 1ER SEMESTRE 2008 «FORTE CROISSANCE ET PERSPECTIVES FAVORABLES» CHIFFRES CLÉS En '000 06/2008 06/2007 Chiffre d'affaires 10.470 7.755 Marge

Plus en détail

Etats financiers de l'exercice 2014

Etats financiers de l'exercice 2014 Etats financiers arrêtés au 31/12/2014 L'Association de Coopération en Tunisie Adresse postale BP 145, 1080 Tunis, CEDEX Fondée en 1982. Visa Nº 27 du Ministère de l Intérieur, J.O.R.T. du 16 septembre

Plus en détail

8. NOS MOYENS FINANCIERS

8. NOS MOYENS FINANCIERS 48 8. NOS MOYENS FINANCIERS 8. NOS MOYENS FINANCIERS CONSOLIDER Gérer CLARTÉ LES COMPTES DE PARKING.BRUSSELS Le capital de l Agence = 561.500 euros Le capital de l Agence, SA de droit public, s élève à

Plus en détail

RAPPORT GENERAL A MESSIEURS LES ACTIONNAIRES DE LA SOCIETE ESSOUKNA S.A

RAPPORT GENERAL A MESSIEURS LES ACTIONNAIRES DE LA SOCIETE ESSOUKNA S.A RAPPORT GENERAL A MESSIEURS LES ACTIONNAIRES DE LA SOCIETE ESSOUKNA S.A Messieurs, En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre assemblée générale, nous avons procédé à l audit des états

Plus en détail

«SODITECH INGENIERIE» * * *

«SODITECH INGENIERIE» * * * «SODITECH INGENIERIE» SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 1.905.599 EUROS 5 RUE DES ALUMETTES - 13100 AIX EN PROVENCE RCS AIX EN PROVENCE 403 798 168 * * * EXPOSE SOMMAIRE DE LA SITUATION DE LA SOCIETE AU COURS

Plus en détail

Comptes Sociaux. 31 Décembre Comptes sociaux et annexes de la Fondation d'entreprise Aéroports de Paris au 31 décembre 2015

Comptes Sociaux. 31 Décembre Comptes sociaux et annexes de la Fondation d'entreprise Aéroports de Paris au 31 décembre 2015 Comptes sociaux et annexes de la Fondation d'entreprise Aéroports de Paris au 31 décembre 2015 Comptes Sociaux 31 Décembre 2015 Fondation d'entreprise Aéroports de Paris 1 Actif du bilan En euros Notes

Plus en détail

HeidelbergCement France S.A.S 06 T Rue Henri Barbusse THOUROTTE

HeidelbergCement France S.A.S 06 T Rue Henri Barbusse THOUROTTE HeidelbergCement France S.A.S 06 T Rue Henri Barbusse 60150 THOUROTTE ETATS FINANCIERS Du 16/12/2015 au 31/12/2015 CHD FLANDRES ARTOIS LEZENNES 9 AVENUE LOUIS NEEL 59260 LEZENNES Tél : 03 20 05 00 50 Fax

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au 2015 Au 31 août 2015 Actif à court terme Espèces 27 874 $ 25 864 $ Placements temporaires 1 490 1 487

Plus en détail

réglementation comptable en Tunisie

réglementation comptable en Tunisie ORDRE NATIONAL DES AVOCATS DE TUNISIE réglementation comptable en Tunisie Ridha OUHIBI OCTOBRE 2016 LA REGLEMENTATION COMPTABLE EN TUNISIE LOI COMPTABLE CADRE CONCEPTUEL NORMES COMPTABLES TUNISIENNES LOI

Plus en détail

COMITE REGIONAL d'equitation RHONE ALPES

COMITE REGIONAL d'equitation RHONE ALPES COMITE REGIONAL d'equitation RHONE ALPES PARC DU CHEVAL LE LUIZARD 01150 CHAZEY SUR AIN COMPTES ANNUELS ARRÊTÉ AU 31/08/2015 NINET-FAURE Catherine Page 1 SOMMAIRE Pages Sommaire 2 Attestation 3 Règles

Plus en détail

Partie 2 : Analyse comptable 3- Analyse d exploitation- TED

Partie 2 : Analyse comptable 3- Analyse d exploitation- TED Partie 2 : Analyse comptable 3 Analyse d exploitation TED 1Tableau d Exploitation Différentiel (TED) Reclassement des charges en charges Variables et fixes : Les charges variables (charges opérationnelles)

Plus en détail

014AA Travaux agricoles

014AA Travaux agricoles 014AA Travaux agricoles EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 145 128 153 Nombre d'entreprises 78 66 29 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 100,00 MARGE

Plus en détail

292FB Frigoriste EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

292FB Frigoriste EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 292FB Frigoriste EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 233 156 0 Nombre d'entreprises 27 28 0 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 10 10 MARGE BRUTE 55,97 56,99 VALEUR

Plus en détail

Carrefour enregistre une hausse du résultat opérationnel courant et du résultat net au premier semestre 2013

Carrefour enregistre une hausse du résultat opérationnel courant et du résultat net au premier semestre 2013 Carrefour enregistre une hausse du résultat opérationnel courant et du résultat net au premier semestre 2013 Chiffres clés S1 2013 Ventes hors taxes de 36,5 Md, en hausse de 1,4 % à constants. En prenant

Plus en détail

Les outils de gestion, tableaux de bord, indicateurs et budgets.

Les outils de gestion, tableaux de bord, indicateurs et budgets. Les outils de gestion, tableaux de bord, indicateurs et budgets. Les identifier, les comprendre et les appliquer. Petit déjeuner des PME et des start-up du Service de la promotion économique de Genève

Plus en détail

Pratique de l analyse financière

Pratique de l analyse financière Pratique de l analyse financière Gestion Finance Pratique de l analyse financière Luc Bernet- rollande 2 e édition Maquette intérieure : Catherine Combier et Alain Paccoud Couverture : Didier Thirion/Graphir

Plus en détail

602MA Transport routier interurbain de marchandises

602MA Transport routier interurbain de marchandises 602MA Transport routier interurbain de marchandises EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 238 149 270 Nombre d'entreprises 79 67 35 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES,00,00,00

Plus en détail

Groupe BCV au premier semestre 2017: résultat opérationnel et bénéfice net en hausse

Groupe BCV au premier semestre 2017: résultat opérationnel et bénéfice net en hausse Communiqué de presse Groupe BCV au premier semestre 2017: résultat opérationnel et bénéfice net en hausse Le Groupe BCV présente au premier semestre 2017 de très bons résultats dans un contexte de taux

Plus en détail

Table des matières Table des matières

Table des matières Table des matières Table des matières 1. Systèmes d information financière 13 1. Qu est-ce que la comptabilité? 13 2. Utilisateurs de l information comptable 14 3. Financial versus management accounting 15 3.1. Financial

Plus en détail

La société Demarle BV, filiale de commercialisation des produits grand public a été créée aux Pays-Bas au cours du premier semestre 2003

La société Demarle BV, filiale de commercialisation des produits grand public a été créée aux Pays-Bas au cours du premier semestre 2003 ANNEXE AUX COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES Période du 1 er janvier 2003 au 30 juin 2003 1- Faits majeurs de la période La société Demarle BV, filiale de commercialisation des produits grand public a été

Plus en détail

283CA Chaudronnerie tuyauterie

283CA Chaudronnerie tuyauterie 283CA Chaudronnerie tuyauterie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 196 185 171 Nombre d'entreprises 36 26 30 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 100,00

Plus en détail

ALES GROUPE. Présentation des résultats annuels 2014

ALES GROUPE. Présentation des résultats annuels 2014 ALES GROUPE Présentation des résultats annuels 2014 26 mars 2015 Faits marquants de l exercice 2014 Activité de l exercice 2014 Résultats de l exercice 2014 Situation financière de l exercice 2014 Perspectives

Plus en détail