Une augmentation des prix du foncier et de l immobilier mais un secteur encore attractif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une augmentation des prix du foncier et de l immobilier mais un secteur encore attractif"

Transcription

1 Deuxième rencontre de l observatoire de l habitat Drôme des Collines Jeudi 16 octobre 2008 à Margès Une demi-journée annuelle sur l habitat, consacrée aux personnes âgées. Le 16 octobre s est tenue la seconde rencontre annuelle de l observatoire de l habitat de la Drôme des Collines. Cette rencontre, initiée par le Syndicat Mixte de la Drôme des Collines et l ADIL 26, a réuni sur une demi-journée près de 80 personnes ; Élus de la Drôme des Collines, responsables associatifs, professionnels de l immobilier et agents des collectivités locales. LES GRANDES TENDANCES SUR LA DROME DES COLLINES Un territoire qui reste dynamique Après l introduction de la rencontre par René BRET (Vice Président du Syndicat Mixte Drôme des Collines et Maire de Montrigaud), Charline GERARD de l ADIL de la Drôme a présenté les derniers indicateurs démographiques et ceux relatifs à l habitat. On note sur le territoire un maintien de la croissance démographique ( habitants supplémentaires de 1999 à 2007) et une relance de l emploi salarié sur l année En matière de construction, après le pic de 2005, la plupart des territoires du nord Drôme ont vu leurs activités orientées à la baisse en 2007 sauf le Pays de Romans et la Galaure. Les participants de la rencontre habitat Une augmentation des prix du foncier et de l immobilier mais un secteur encore attractif Le développement résidentiel reste dominé à 70% par la maison individuelle sur l ensemble de la Drôme des Collines, avec, toutefois, une légère baisse des consommations foncières. Celle-ci s explique par l augmentation de la part des lotissements et des opérations groupées. L effort concernant la production de logements sociaux se maintient sur nos territoires si bien qu elle représente 41 % de la programmation départementale. Toutefois, il est précisé que la production de logements réalisés en PLS (Prêt Locatif Social) proposant des loyers plus élevés (et également présents dans les opérations cœurs de village) devrait se réduire fortement. Enfin, malgré l augmentation des prix, le marché foncier et immobilier reste encore attractif dans la Drôme des Collines avec des prix en 2007 inférieurs de 7 à 15 % suivant le type de biens par rapport à l ensemble de la Drôme. Les loyers pratiqués en Drôme des Collines sont également inférieurs à ceux pratiqués en moyenne dans le Département. Quelles perspectives? Les participants s interrogent sur l avenir du marché sur les territoires. D après Jacques Ebel de l ADIL 26, l année 2008 pourrait être marquée par une baisse d environ 30% de la production, pouvant s expliquer par l augmentation continue du foncier et les difficultés d emprunts auprès des banques. Drôme des Collines octobre

2 LES PERSONNES AGEES ET L HABITAT DANS LA DROME DES COLLINES Les personnes âgées, une population en forte évolution Jacques EBEL de l ADIL 26 et Fabrice POISSON du Département de la Drôme ont présenté un état des lieux du vieillissement dans la Drôme des Collines, du logement des personnes âgées et des réponses qui peuvent être apportées sur notre territoire. Entre 2005 et 2015, la population des 60 ans et plus devrait progresser de 25% soit 5 fois plus rapidement que la population totale du territoire. En 2015, plus d une personne sur quatre aura plus de 60 ans contre un peu plus d une sur cinq aujourd'hui. Cette population est inégalement répartie sur le territoire. Elle a également des revenus plus faibles que la moyenne même si l on observe en son sein de nombreuses inégalités. En 2005, 2000 personnes âgées de plus de 60 ans (dont 1600 de plus de 75 ans), étaient dépendantes en Drôme des Collines. Le logement des personnes âgées : des changements notoires à partir de 85 ans Si 90 % des retraités de plus de 75 ans vivent dans un logement, 1 personne sur 5 se retrouve en établissement après 85 ans. Les personnes âgées sont principalement propriétaires, mais des transferts significatifs se font vers le secteur locatif quand l âge augmente. Enfin, en 2006, la Drôme des Collines comptait 19 structures d hébergement pour personnes âgées (14 Établissements d'hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, 4 maisons de retraite et un logement - foyer), ce qui représente une capacité de lits (Drôme : lits). Toutefois, entre 2005 et 2015, de 270 à 330 places supplémentaires seraient nécessaires dans les établissements du territoire. Les réponses adaptées aux particuliers pour le logement des personnes âgées en Drôme des Collines Les compétences et orientations du Département Rhône-Valloire 5351 retraités en Rives de la région de St Vallier 3043 Pays de l'hermitage 5346 Vallée de la Galaure 1792 Pays de l'herbasse 1921 Pays de Romans Canton de Bourg-de-Péage 8177 Évolution annuelle du nombre de retraités entre 2000 et 2005 en % Pierre PIENIEK, Conseiller Général et Délégué aux Personnes âgées et à la Santé, présente les compétences et l organisation du Département de la Drôme. Quatre Élus travaillent sur cette thématique. Marie-Josée FAURE sur le handicap, Alain GENTHON sur les questions relatives aux affaires sociales, la santé et la solidarité, Pierre COMBES sur l insertion, et lui-même sur les personnes âgées. Bernard HAEGEL dirige le service personne âgées/ personnes handicapées comprenant les services : - développement (dirigé par Anne JOLIVET), aidant notamment le déploiement des structures, - promotion de l autonomie (dirigé par Françoise MALLEGOL), gérant l Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) et les aides sociales. Odile RIEUX est l adjointe personnes âgées/ personnes handicapés sur le territoire Drôme des Collines/ Royans Vercors. Deux CLIC (Comités Locaux d'information et de Coordination) sont présents sur le territoire : le CLIC du Nord Drôme et le CLIC du Bassin Romans Royans Vercors. L APA concerne aussi bien les personnes âgées dépendantes à domicile ou en établissement. Pierre PIENIEK rappelle que 20% des personnes en hébergement bénéficient d aides sociales personnes sont abonnées à la télésurveillance. Le Conseil Général s appuie également sur le CODERPA (présentation pages suivantes) et le Centre Départemental de Prévention pour Réussir sa Vieillesse, précisant que le Département compte 240 clubs du 3 ème âge. Drôme des Collines octobre

3 Le Département renforce les actions en faveur du maintien à domicile des seniors et de la prévention de la maltraitance. La coordination gérontologique et les actions de développement social local, la création et la réhabilitation de maisons de retraite, le soutien aux associations, l'amélioration de la qualité de l intervention à domicile et de l accueil en établissement sont également des objectifs affichés par le Département de la Drôme. Les actions du Département - décider et verser l Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) - autoriser et tarifer les établissements et certains services d aide à domicile - admettre à l aide sociale les personnes disposant de ressources insuffisantes pour payer leurs frais de séjour en maison de retraite - aider les personnes en perte d autonomie à adapter leur logement - aider les clubs du 3 âge - mener des actions de prévention de la perte d autonomie - proposer sur l ensemble du département une offre de téléassistance - aider les aidants familiaux - accompagner les personnes qui rencontrent des difficultés médico sociales - prévenir et traiter les situations de maltraitance- agréer, former et accompagner les accueillants familiaux Les Comités Locaux d'information et de Coordination (CLIC) - lieux d accueil et d information de proximité pour les personnes âgées et leurs proches - lieux de coordination des acteurs gérontologiques locaux - lieux de recensement des besoins et d organisation des réponses En conclusion, Pierre PIENIEK rappelle la nécessité d aider les personnes âgées à vieillir dignement, la vieillesse n étant pas une maladie. Pour cela, il est essentiel de favoriser les soins à domicile et d'éviter l isolement des médecins pour qu ils puissent travailler en réseau. Aider et soulager les aidants est également capital. L adaptation des logements une demande en forte augmentation Pour faire face au vieillissement, Véronique ENJOLRAS du CALD expose les dispositifs financiers existants : soutien de l ANAH (Agence nationale de l'habitat), des caisses de retraite (CRAM, MSA, CNRACL), du Conseil Général et d autres aides particulières. Le CALD accompagne les propriétaires dans l adaptation des logements. Il réalise notamment des informations sur les territoires de Rhône Valloire, de l Hermitage, de l Herbasse, du Pays de Romans et du canton de Bourg de Péage et il aide au montage de dossiers en impliquant les différent partenaires (financiers, prestataires). Alors que les financements à mobiliser ont diminué, les demandes ont doublé en 3 ans. L intervenante note la difficulté de finaliser certains plans de financements. La fourchette des travaux se situe entre 3000 et 5000 pour des opérations de type sanitaires, monte-escalier, chauffage, salle de bains. La MSA, comprenant de nombreux retraités agricoles, précise les aides qu elle apporte pour l adaptation de logements (de 1500 à 2000 ) : 440 dossiers ont été réalisés en 2007 sur la Drôme. Véronique ENJOLRAS rappelle que l adaptation des logements et la prise en compte de la dépense doivent être préparées. Aussi, anticiper et travailler sur la prévention permettent de résoudre au mieux les situations. Dans ce sens, il est important de mobiliser la famille et l environnement proche. Elle présente également le site internet ADOLOGIS. Ce site expose sur la Drôme les logements adaptés ou adaptables et accessibles aux personnes à mobilité réduite avec la liste des bailleurs. Un travail partenarial est réalisé avec les CLIC et les CLH (Commissions Locales de l Habitat). Aussi, plus de 100 nouvelles demandes par an sont recensées depuis La demande est plus importante que l offre. Près de 39% des 1047 logements adaptés signalés dans cette base se situent dans des opérations cœurs de village (voir page suivante). Il est nécessaire de pouvoir mobiliser les propriétaires pour développer le parc de logements adaptés. Un travail est également à conduire lors de la réalisation des nouvelles constructions, afin de favoriser leurs adaptations ultérieures. Drôme des Collines octobre

4 L adaptation dans le parc social des réalisations importantes Les offices HLM ont également réalisé des travaux d adaptation. Drôme Aménagement Habitat (DAH) et Habitat Pays de Romans (HPR) ont conduit en 2006 des enquêtes auprès de leurs résidents âgés pour évaluer les éventuels travaux à effectuer dans le cadre du maintien à domicile. Ces enquêtes ont amené la définition d une programmation de travaux par ces deux organismes HLM. Ces travaux ont débuté en Francisco VIVO (Habitat Pays de Romans) témoigne que 200 logements ont déjà été adaptés. Ces travaux, d adaptation et de sécurisation sont notamment financés grâce à un dégrèvement de la Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties(TFPB). La prise en compte en amont dès l aménagement du village Le maire de Champagne (en Ardèche, sur le territoire de la Communauté de Communes de Rhône Valloire), Philipe DELAPLACETTE, présente le projet d aménagement du centre village. Dans le cadre de la définition du Plan Local d Urbanisme, les élus ont souhaité s interroger sur l avenir de la commune et ses besoins futurs en termes de services pour ses habitants. La restructuration du centre bourg (définition de la vocation des espaces, nouvelles places, nouveaux cheminements) représente une opportunité pour la commune pour réfléchir en amont sur l accueil des nouveaux services et équipements. Des commerces et une nouvelle crèche accompagneront la réalisation d une opération intégrée de 15 logements pour personnes âgées (rez-de-chaussée et étage) au cœur de village. Le projet d aménagement de Champagne Les opérations cœurs de village et cœurs de quartier Martine TEIL (Département de la Drôme, service habitat) rappelle que le développement des opérations cœurs de village et cœurs de quartier font partie, avec l adaptation des logements des particuliers et la remise à niveau du parc locatif social, des orientations prises par le Département pour l amélioration de l habitat des personnes âgées, suite aux assises du logement. 650 logements, comprenant des aménagements spécifiques (ascenseurs, pièces adaptées, barres d appui) ont été réalisés à ce jour en Drôme, dont près de 45 % dans la Drôme des Collines. Toutefois, la couverture en logements adaptés reste insuffisante. Projet cœur de village à Clérieux (HPR) Francisco VIVO rappelle que 1415 personnes de plus de 60 ans sont logées dans les logements de HPR, soit 26% des locataires du parc. L office propose 65 logements en cœurs de villages et quartiers. Ces logements, aux équipements spécifiques, sont tous utilisés à ce jour. Les divers projets présentés (rue Grimaud, avenue du Maquis et rue Guillaume à Romans et dans le village de Clérieux, etc ) témoignent du souhait d associer à ces réalisations la présence de services (portage repas du CCAS, cabinet médical, associations, commerces, etc ) et le développement d actions collectives (repas pris en commun). Opération «cœur de quartier» à Romans/Isère (HPR) à proximité de la pharmacie et le futur cabinet médical. Drôme des Collines octobre

5 L office propose également des logements adaptés dans ses programmes neufs. A noter l opération Rue Docq avec 3 logements adaptés aux personnes à mobilité réduite, en rez-dechaussée qui accueillera l association, "Lieu d'etre", proposant un accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d'alzeimher. Par ailleurs, HPR augmentera la capacité du Foyer personnes âgées «Emile Peysson». Une opération nouvelle sur le territoire : la MARPA d Anneyron Les MARPA (Maison d' Accueil Rurale pour Personnes Âgées) proposent des logements à usage privatif et des espaces de vie collectifs. Ceci permet à une vingtaine de résidents, en moyenne, de vivre comme chez eux et de pouvoir recourir si nécessaire aux services d accompagnement. Alain VILLARD (Drôme Aménagement Habitat) présente le projet de la MARPA d Anneyron, qui est une première en Drôme. Ce projet fait suite à une interpellation des collectivités. Au delà de permettre de loger localement des personnes du Territoire, cette opération favorisa le maintien sur place de services, notamment de médecins. L opération comportera 22 logements. La mise en place d une MARPA suppose plusieurs étapes. Il s agit d abord de repérer sur le territoire les besoins et les partenaires. Une fois construite, la MARPA est en effet louée à une structure ad hoc (association) qui en fera la gestion. Il est également nécessaire de pouvoir proposer des services en lien avec cette structure. Cette opération sera réalisée avec le soutien du Département et de la MSA. La commune a mis le terrain à disposition du bailleur. Les participants notent l intérêt de la MARPA en termes de maintien des retraités dans le village. Il est primordial de conserver du lien social et de la vie au sein de ces structures, en permettant, par exemple, que la salle d activité de la MARPA puisse également accueillir des associations diverses du village. Il s agit également de l intégrer aux autres équipements de la commune comme l école par exemple pour le développement de projets intergénérationnels. L opération Rue Docq (HPR) Il est par ailleurs précisé que la MARPA n est pas exclusivement réservé aux retraités de la MSA. Projet de la MARPA d Anneyron ( DAH) Enfin, il se pose la question du vieillissement au sein de la MARPA. Les MARPA n ont pas forcement la vocation et la taille critique à se transformer en EPAHD (Établissement d'hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). Aussi, il est souligné l importance du maintien de services de soins sur les territoires. Drôme des Collines octobre

6 L avis du CODERPA sur ces nouvelles opérations Roger CARAMELLE, Président du CODERPA, souligne que les Comités Départementaux des Retraités et Personnes Âgées ont été créés suite au décret n du 4 août Celui de la Drôme est composé de 50 personnes (retraités et partenaires sociaux). Il est, depuis 2005, mandaté pour 3 ans par le Département de la Drôme. Le CODERPA a des missions d information, il est consulté, donne des avis et publie régulièrement un bulletin (3 lettres par an). Il possède 4 commissions : Hébergement, Soutien à domicile, Vie sociale et Communication. Dans le cadre de ses actions, Le CODERPA a visité de nombreuses résidences et logements adaptés pour l accueil des personnes âgées. Au delà de quelques observations sur la forme sur certaines opérations, Roger CARAMELLE apporte un regard favorable sur les logements «cœurs de village». Ils proposent des loyers abordables, une fois l'aide personnalisée au logement prise en compte, notamment au regard du coût journée de l hébergement en maison de retraite. Ces logements répondent aux besoins des personnes âgées en matière de service, sécurité et de convivialité. Selon lui, il est en effet essentiel que les nouvelles constructions pour les personnes âgées (cœurs de village, MARPA, etc ) soient accompagnées de services (commerces, médecin de garde, etc ). Opération «Cœur de village» à la Motte-de-Galaure, DAH Il est donc préférable que les opérations «cœurs de village» soient réalisées à proximité des centres villages. La présence de personnes handicapées n est pas un inconvénient dans la mesure où elle permet de développer la mixité des habitants. Le lien intergénérationnel doit être favorisé au sein des résidences. Aussi, il convient d une part de développer des espaces collectifs au sein de ces opérations et, d autre part, que la commune d accueil s implique notamment pour proposer des moments d animations pour que les personnes âgées ne vivent pas isolées. *** Pour conclure, les partenaires ont souligné l intérêt de cette rencontre donnant l occasion de rassembler les différents acteurs intervenants auprès des personnes âgées et favorisant le dialogue. Aux yeux de tous, les partenariats entre les élus, les opérateurs de logements, les associations et professionnels sont essentiels pour une meilleure prise en compte des besoins sur les territoires et la réalisation de projets adaptés. Les intervenants : Introduction :René BRET Vice-président du Syndicat Mixte Drôme des Collines - Maire de Montrigaud/ Viceprésident de la Communauté de Communes du Pays de Romans - Charline GERARD et Jacques EBEL ADIL 26 - Véronique ENJOLRAS - CALD - Pierre PIENIEK - Conseiller général, délégué aux Personnes âgées et à la Santé - Philippe DELAPLACETTE - Maire de Champagne Vice-président de la Communauté de Communes Rhône Valloire - Alain VILLARD - Drôme Aménagement Habitat - Francisco VIVO - Habitat Pays de Romans - Roger CARAMELLE - Comité Départemental des Retraités et Personnes Âgées L ensemble des documents distribués et projetés lors de cette rencontre sont disponibles sur le site internet dans la rubrique «Bibliodocs Aménagement et habitat». Chaque collectivité et établissement public de la Drôme des Collines peut sur demande au Syndicat Mixte Drôme des Collines, avoir un accès privilégié à l atlas permanent de l habitat du site internet de l ADIL Drôme des Collines octobre

INTRODUCTION seconde rencontre annuelle de l observatoire local de l habitat de la Drôme des Collines

INTRODUCTION seconde rencontre annuelle de l observatoire local de l habitat de la Drôme des Collines INTRODUCTION Pour la seconde rencontre annuelle de l observatoire local de l habitat de la Drôme des Collines, le thème du logement de personnes âgées a été choisi. Qu en est il du développement de la

Plus en détail

Adapter le parc de logements à l âge et au handicap

Adapter le parc de logements à l âge et au handicap Adapter le parc de logements à l âge et au handicap Jeudi 15 novembre 2007 Landivisiau Participants : CAROFF Marie-Françoise Délégué PLH Adjointe à Plounévez-Lochrist GUERNIC Françoise Armorique Habitat

Plus en détail

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat 1/3 URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Les outils pour agir dans le domaine de l habitat Mai 2015 Jeudi 21 Mai

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan au 30 Septembre 2009 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées Le programme Marpa M A R P A maison d accueil rurale pour personnes âgées Avec les Marpa La Mutualité sociale agricole accompagne depuis vingt ans la création de petites unités de vie qui accueillent des

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE MAISON D ACCUEIL RURALE POUR PERSONNES ÂGÉES RÉSIDENCE «LE COTEAU DU LAY» À RÉAUMUR. Vendredi 21 novembre 2014 à 17h00

CONSTRUCTION D UNE MAISON D ACCUEIL RURALE POUR PERSONNES ÂGÉES RÉSIDENCE «LE COTEAU DU LAY» À RÉAUMUR. Vendredi 21 novembre 2014 à 17h00 POSE DE PREMIERE PIERRE CONSTRUCTION D UNE MAISON D ACCUEIL RURALE POUR PERSONNES ÂGÉES RÉSIDENCE «LE COTEAU DU LAY» À RÉAUMUR Vendredi 21 novembre 2014 à 17h00 Madame Véronique BESSE Député de la Vendée

Plus en détail

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012 Belfort, le 30 janvier 2012 Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer La Ville de Belfort inaugure le Domicile Protégé, un lieu de vie spécifiquement adapté aux personnes atteintes

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

Journée d étude normande

Journée d étude normande Journée d étude normande Contexte global, la gestion du vieillissement Enjeu démographique Pyramide des âges de la population alsacienne en 2007 et 2040 Population âgée du Bas-Rhin (au1 er janvier2012)

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

Les expériences en hébergement seniors non médicalisé

Les expériences en hébergement seniors non médicalisé Phase 2 / Etude de positionnement - Habitat des seniors Les expériences en hébergement seniors non médicalisé HABITAT DEDIE AUX PERSONNES AGEES Un exemple de réponse traditionnelle La MARPA ou un exemple

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES Guide Seniors Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés à QUINT-FONSEGRIVES Le devoir de solidarité envers nos aînés est une nécessité morale. Nous ne pouvons être heureux que si nos seniors le

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan DECEMBRE 2010 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT AU VIEILLISSEMENT

Plus en détail

Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013

Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013 Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013 1 Les réponses apportées par le mouvement Hlm Concilier habitat et service dans un cadre

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Visite du logement témoin du 1 er «Chalets Seniors» Résidence 143 route de Launaguet à Toulouse

DOSSIER DE PRESSE. Visite du logement témoin du 1 er «Chalets Seniors» Résidence 143 route de Launaguet à Toulouse DOSSIER DE PRESSE Visite du logement témoin du 1 er «Chalets Seniors» Résidence 143 route de Launaguet à Toulouse Mardi 22 novembre 2011 SOMMAIRE I LE 1 er «CHALETS SENIORS» 1. Contexte, objectifs et Les

Plus en détail

Logement et vieillissement

Logement et vieillissement Enquête réalisée à l occasion de l Assemblée générale de l ANIL du 21 mai 2014 Logement et vieillissement Aperçu sur l implication des ADIL ANIL / 2, boulevard Saint Martin 75010 Paris Tél. : 01 42 02

Plus en détail

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Vous vivez à domicile mais vous souhaitez être aidé dans votre quotidien. Bien vivre dans son logement : Le maintien à domicile peut être facilité

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

Santé des personnes âgées

Santé des personnes âgées Santé des personnes âgées La population française vieillit et l importance numérique des personnes âgées de plus de 60 ans et de plus de 75 ans progressera dans les années à venir, avec l entrée dans le

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Synthèse 2008-2013. Département de l Indre. Schéma Gérontologique. Bien vieillir dans l Indre

Synthèse 2008-2013. Département de l Indre. Schéma Gérontologique. Bien vieillir dans l Indre Synthèse Département de l Indre Schéma Gérontologique 2008-2013 Bien vieillir dans l Indre 2 chéma Gérontologique Édito Véritable outil de pilotage départemental de politique publique, le schéma gérontologique

Plus en détail

Edition 2015. Bien vivre sa retraite Des conseils, des ateliers et des aides

Edition 2015. Bien vivre sa retraite Des conseils, des ateliers et des aides Edition 2015 Des conseils, des ateliers et des aides La vie à la retraite Le passage à la retraite modifie les habitudes, les repères et le rythme de vie. L arrêt du travail laisse place à un nouveau temps

Plus en détail

DÉVELOPPER LES RÉSIDENCES SÉNIORS

DÉVELOPPER LES RÉSIDENCES SÉNIORS APPEL À PROJETS 2013 CG67 - CUS DÉVELOPPER LES RÉSIDENCES SÉNIORS APPEL A PROJETS 2013 RESIDENCES SENIOR Cahier des charges CUS/CG 67 Résumé introductif... 2 1 Contexte et enjeux... 3 1.1 Le vieillissement

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P.

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P. 1 Sommaire État des lieux P. 4 Carte des EHPAD P. 6 Priorités stratégiques P. 7 En Bref P. 10 Perte d'autonomie, que faire? P. 11 3 État des lieux 1. État des lieux démographique, social et sanitaire

Plus en détail

Depuis le... N allocataire :...

Depuis le... N allocataire :... DEMANDE DE LOGEMENT Date dépôt :.../.../... Saisie par :... Nouvelle demande Demande de mutation N demande :... ÉTAT CIVIL DEMANDEUR CO - DEMANDEUR Nom :...... Prénom :...... Nom de jeune fi lle :......

Plus en détail

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013 Dossier de presse Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013 19 Mars 2013 Contacts presse : Myra Frapier-Saab 06 70 10 82 24 1 Les enjeux Le nombre croissant de personnes

Plus en détail

Union Régionale des Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes de Rhône Alpes. Rapport d Activités 2011

Union Régionale des Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes de Rhône Alpes. Rapport d Activités 2011 Union Régionale des Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes de Rhône Alpes Rapport d Activités 2011 URCLLAJ Rhône Alpes Synergie Jeunes 245 rue Duguesclin 69003 Lyon 04 72 98 24 75 Mail : rhonealpes@uncllaj.org

Plus en détail

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Réponse de la Liste Grenoble Une ville pour tous, conduite par Eric Piolle 1/ RENOVER L HABITAT Les logements les

Plus en détail

Le Plan Départemental d'action

Le Plan Départemental d'action Le Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées DE LA RÉGION AQUITAINE DE LA GIRONDE Gironde gironde.fr le PDALPD de la Gironde 2008-2010 Ce plan est co-piloté par l Etat et

Plus en détail

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Communiqué de Presse Dunkerque, lundi 4 avril 2005 La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Michel Delebarre, Ancien Ministre d Etat, Député-Maire

Plus en détail

ACTEURS DE LA GERONTOLOGIE

ACTEURS DE LA GERONTOLOGIE Bulletin d'information du CLIC de Caen et couronne Février 2015 1 / 5 CLIC INFO Février 2015 ACTEURS DE LA GERONTOLOGIE PAERPA Géroscopie pour les décideurs en gérontologie n 51 décembre 2014, p.37 ASH

Plus en détail

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Chiffres clés MAJ du 20 juin 2014 Page 1/6 Chiffres clés Assurance maladie Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Montant de l'aide pour les + de 60 ans : 550 / an Nombre

Plus en détail

FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS :

FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS : Ministère de l Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement le 20 décembre 2006 FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS : Jean-Louis BORLOO, Ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement

Plus en détail

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE - Document réalisé par la Direction Départementale de l Équipement de Vaucluse - Décembre 2008 - www.vaucluse.equipement-agriculture.gouv.fr DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE SOMMAIRE 2 Le

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE MAIRIE DE BAILLEUL SIR BERTHOULT PROJET DE CREATION D'UNE MARPA (Maison d'accueil Rurale Pour Personnes Agées) QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE Les informations concernant ce questionnaire resteront confidentielles

Plus en détail

Qu est-ce que le CCAS?

Qu est-ce que le CCAS? Qu est-ce que le CCAS? Le centre Communal d Action Sociale est un établissement public chargé d exercer les compétences détenues par la commune en matière d action sociale. C est un établissement ayant

Plus en détail

Bien vivre et rester dans son logement

Bien vivre et rester dans son logement Bien vivre et rester dans son logement Des lieux ressources : LES DEVOIRS - l ADIL Conseil/info Droits et Devoirs du locataire et du propriétaire Obligations du locataire Vous devez payer le loyer et les

Plus en détail

Information et orientation

Information et orientation Information et orientation Des services sociaux peuvent vous informer et vous accompagner Proxim Social Service d accueil, d information et d orientation physique et téléphonique. 0805.01.2530 appel gratuit

Plus en détail

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion u La Maîtrise d ouvrage d insertion LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT Une réponse u pour les ménages qui n entrent pas dans les standards habituels du logement social. La Maîtrise

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas

La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas Lo caso de Lyon PREAMBULE Contexte et objectif : 1 er constat : de plus en plus de français souhaitent

Plus en détail

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux Sèvres-Vienne Règlement d'action Sanitaire et Sociale Projet Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Principes Généraux Préambule

Plus en détail

LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS

LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS Logement foyer LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS LIVRET D ACCUEIL Logement foyer 304, Route de la Mer 76890 VAL DE SAANE Tél : 02 35 32 32 44 Cet établissement est géré par le CCAS - Centre Communal d Action

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat 3/3 URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Les outils pour agir dans le domaine de l habitat Mai 2015 Jeudi 21 Mai

Plus en détail

LE PETIT GUIDE. des. personnes. agees

LE PETIT GUIDE. des. personnes. agees LE PETIT GUIDE des personnes agees Édito Avec l allongement de l espérance de vie, qui augmente de près d un trimestre chaque année en France, grâce aux progrès sociaux et médicaux, un francilien sur cinq

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012 Avec le soutien de Sébastien CHABAL L invitation surprenante d Habitat et Humanisme au profit de la rénovation d une résidence pour mères isolées

Plus en détail

Des formules innovantes de logement pour bien vivre sa retraite

Des formules innovantes de logement pour bien vivre sa retraite Des formules innovantes de logement pour bien vivre sa retraite Crédit photo : Arefo POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Sommaire P. 4 Un logement adapté à vos besoins / 2 P. 7 Les différentes

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE L HABITAT DEGRADE, INDIGNE ET DANGEREUX DANS LA DROME

LA LUTTE CONTRE L HABITAT DEGRADE, INDIGNE ET DANGEREUX DANS LA DROME Pôle Départemental de Lutte contre l Habitat Indigne de la Drôme LA LUTTE CONTRE L HABITAT DEGRADE, INDIGNE ET DANGEREUX DANS LA DROME La lutte contre l'habitat indigne est un enjeu national auquel tous

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Plan de la présentation Etat des lieux de la population bas-rhinoise et alsacienne des plus de 60 ans Les interventions du Conseil Général

Plus en détail

Remise des Prix le 17 novembre 2009 Salon des Maires Porte de Versailles

Remise des Prix le 17 novembre 2009 Salon des Maires Porte de Versailles RESULTATS DU CONCOURS 2009 "VIVRE ENSEMBLE AUJOURD'HUI ET DEMAIN» AGEVILLAGE- ICADE CAISSE DES DEPOTS Remise des Prix le 17 novembre 2009 Salon des Maires Porte de Versailles www.inventerdemain.fr Contacts

Plus en détail

F i c h e d e x p é r i e n c e BELFORT La mission autonomie du CCAS C e n t r e d e r e S S o u r C e S 15, rue Catulienne 93200 Saint-denis LE PROGRAMME HABITAT SENIOR profession.banlieue@wanadoo.fr

Plus en détail

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8 SOMMAIRE Préface Page 3 La maladie en quelques mots Page 4 à 5 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7 2 - Le diagnostic. Page 8 3 - Les aides Page 9 à 11 3.1 - Le soutien à domicile (ménage, courses,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Page1 Plébiscité par les familles bellerivoises, l accueil de jour de l EHPAD Pierre-Massebœuf ouvrira ses portes courant mars 2013 aux personnes âgées dépendantes vivant à leur domicile ou celui de leur

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir L évaluation de l autonomie Lors du dépôt du dossier d admission en établissement, une évaluation actualisée du degré de dépendance est demandée aux futurs résidents. Ce degré de dépendance est évalué

Plus en détail

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité.

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité. Centre communal d action sociale Des services pour vous accompagner dans votre vie... Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements,

Plus en détail

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides :

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides : FORMATION DROM 2014 CIL-PASS ASSISTANCE présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires Des difficultés de logement? Amallia est à vos côtés. aides : prêts action logement aides complémentaires

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail

LOGEMENT. L adaptation du. aux personnes handicapées. Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils

LOGEMENT. L adaptation du. aux personnes handicapées. Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction L adaptation du LOGEMENT aux personnes handicapées Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils Les aménagements

Plus en détail

THEME : FAVORISER LE RELOGEMENT

THEME : FAVORISER LE RELOGEMENT En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 1 Identifier un logement non adapté : Qui? Quand? Comment? Commission de coordination

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE INFORMATIONS SUR DANS LA VALLEE DE VILLE

LES SERVICES A LA PERSONNE INFORMATIONS SUR DANS LA VALLEE DE VILLE INFORMATIONS SUR LES SERVICES A LA PERSONNE DANS LA VALLEE DE VILLE 1 URGENCES EN CAS DE PROBLEMES DE SANTE : 15 ou 112 (numéro international) CENTRE ANTI-POISON : 03.88.37.37.37 POMPIERS : 18 POLICE :

Plus en détail

De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit!

De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit! DOSSIER DE PRESSE De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit! Le GIE EST Habitat compétent sur toute la chaîne du logement Les membres du GIE EST Habitat : Villeurbanne

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

Pôle Développement Social Territorial

Pôle Développement Social Territorial Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Rhône-Alpes Tél. : 04 78 60 40 40 Fax : 04 78 60 40 61 Lyon, le Pôle Développement Social Territorial CAHIER DES CHARGES Réalisation

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Comment financer sa maison de retraite?

Comment financer sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 2 Comment financer sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES L accueil des personnes âgées Les tarifs en maison de retraite L APA en établissement L Aide

Plus en détail

SOLIDARITÉ SÉNIORS. et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

SOLIDARITÉ SÉNIORS. et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP SOLIDARITÉ SÉNIORS et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ÉDITO En 2030, 1 Martiniquais sur 4 sera âgé de plus de 60

Plus en détail

«silver économie» économie orientée vers les seniors. St Savin - commission économie

«silver économie» économie orientée vers les seniors. St Savin - commission économie «silver économie» économie orientée vers les seniors 2 Répondre aux enjeux sociaux par une approche économique 3 4 Population relative au niveau national et départemental 5 Projection sur le Sud Vienne

Plus en détail

BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE

BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE PERSONNE AGEE AUTONOME? Les structures d accueil Foyers logements Pages 2 à 6 Résidences Services Pages 7 à 8 Résidence seniors Page 8 1 L HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES

Plus en détail

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT AIDE A L'AMELIORATION DE L'HABITAT DES PROPRIETAIRES OCCUPANTS Demandeur : Mme, Melle, M. :... Adresse :...... Commune :... Canton :... Téléphone de la personne à contacter

Plus en détail

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS DES HABITANTS : LEUR(S) SOLUTION(S) LOGEMENT sommaire

Plus en détail

La démarche «Habitat favorable au vieillissement»

La démarche «Habitat favorable au vieillissement» Ville de Rennes La démarche «Habitat favorable au vieillissement» Communication à la 2ème Conférence Internationale des Villes-Amies des Aînés» 10 septembre 2013 Véra Briand, Adjointe au maire, déléguée

Plus en détail

ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés

ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés Quand la mémoire vacille Souvenirs enterrés, mémoire défaillante, oubli des gestes d autonomie les plus élémentaires, la maladie

Plus en détail

Mise en place d une commission régionale du vieillissement

Mise en place d une commission régionale du vieillissement Le sociographe, 9, 2002 / 91 Pierre Chabas, Françoise Vidal-Borrossi Mise en place d une commission régionale du vieillissement L exemple du Languedoc-Roussillon A l initiative du Directeur régional des

Plus en détail

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires.

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. APPEL A PROJET REGIONAL Carsat Auvergne / ANCV Aide au développement des programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. Le départ en vacances constitue un enjeu essentiel du «Bien vieillir».

Plus en détail

de vous Mag Des informations pour votre logement L OPH de l Ariège vous équipe en détecteurs de fumée

de vous Mag Des informations pour votre logement L OPH de l Ariège vous équipe en détecteurs de fumée Des informations pour votre logement Quel habitat demain? p. 2 Rénovation urbaine du quartier de la gare à Pamiers p. 4 Restructuration du quartier de Ginabat à Montoulieu p. 6 Du 21 novembre au 4 décembre,

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Une question? Une réponse. Tout connaître sur le maintien à domicile de nos aînés

Une question? Une réponse. Tout connaître sur le maintien à domicile de nos aînés Une question? Une réponse Tout connaître sur le maintien à domicile de nos aînés Pays des Nestes et de la Barousse Ce livret recense les services et professionnels les plus proches de chez vous. Il n est

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail