d Hermeland Tous mobiles! Magazine municipal de Saint-Erblon numéro 19 p.4 p.8 p.12 p.15 Bretagne Ateliers, Entreprise d'exception

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "d Hermeland Tous mobiles! Magazine municipal de Saint-Erblon numéro 19 www.saint-erblon.fr p.4 p.8 p.12 p.15 Bretagne Ateliers, Entreprise d'exception"

Transcription

1 Magazine municipal la de Saint-Erblon CHRONIQUE d Hermeland Tous mobiles! p.4 numéro 19 MARS p.8 p.12 p.15 Bretagne Ateliers, Entreprise d'exception Dessinez le futur Parc de l'ise Sandrine passe le relais

2 bon à SAVOIR Informations utiles Ouest-France Pour vos informations, Serge PHILIPPE, correspondant; Tél : Mail : ou le site : CPAM Permanences les plus proches, le vendredi des semaines paires : CCAS de Bruz : 9h à 11h30 CDAS de Chartres de Bretagne de 14h à 16h. Permanence Mission locale : Accueil des ans en recherche d emploi les lundis et mardis (sur rdv) à Noyal-Châtillon/Seiche tél : Point Accueil Emploi : Mardi et jeudi (sur rdv) 3, rue de la Mairie à Noyal-Châtillon/Seiche tél : Mail : Pôle emploi : 3949 Épicerie sociale : Les jeudis de 14h30 à 18h Pôle social 3, place du Verger Permanence UFC-Que Choisir : Tous les jeudis - 17h30 à 19h à Bruz - 13, pl. du Vert Buisson Infos : ou Directeur de publication : Hervé Letort Mise en page : Laure Bouraguba, Service communication Mairie Conception : Catherine Turmel Impression : Imprimerie Du Rimon Promouvoir la gestion durable de la forêt État civil Naissances : 28 septembre : Tom NICOLE 14 octobre : Bilal GHARBAOUI 14 octobre : Mikael KOMLAN-GOUNOUBOU 1er novembre : Evan LECHARPENTIER 2 novembre : Jade TOURÉ 13 novembre : Thalia PERROT 27 novembre : Lucas FAUCON 1er décembre : Ruben RATINOM 1er décembre : Loan CARPENTIER 2 décembre : Axel DONDEL 8 décembre : Timéo SAULNIER SANTIER 9 décembre : Stan BEAUDOIN 30 décembre : Clémence GODET 2 janvier : Clémence LE PATÉZOUR 5 janvier : Maël LEBRETON 8 janvier : Hector BOUÏSSOU 24 janvier : Aaron GABIAM 31 janvier : Clara MARQUET Décès : 26 octobre 2014 : Germaine NEVEU veuve FEUTELAIS 31 octobre 2014 : Ludivine DONDAY 10 janvier 2015 : Léon GORTAIS Pour consulter les décisions du Conseil municipal, ou trouver une information, ayez le réflexe internet : www. saint-erblon.fr Permanence des élus (sur rendez-vous) Maire : Hervé LETORT, le mercredi après-midi et le samedi matin 1 er adjoint : André FOLLIC, le samedi matin 2 e adjointe : D. MOUILLARD-REGNIER, le mercredi après-midi et le samedi matin 3 e adjoint : Christophe LÉPINE, le samedi matin 4 e adjointe : Marie-Thérèse TOUTAIN, le mercredi matin 5 e adjoint : Jean-Yves ROUX, sur rendez-vous 6 e adjointe : Haude PEREZ, sur rendez-vous Les autres élus reçoivent aussi sur rendez-vous. Prise de rendez-vous à l accueil de la mairie ou par téléphone au Contact mairie Mairie - BP Place des Droits de l Homme Saint-Erblon Tél : Fax : Courriel : Horaires d ouverture lundi et mardi :9h-12h - 14h30-17h mercredi : 9h-12h jeudi : 15h30-18h30 vendredi : 9h-12h - 14h30-17h samedi : 9h-12h Contact Centre Communal d'action Sociale (C.C.A.S.) Permanence tous les mercredis de 9h à 12h sur rendez-vous en mairie La Chronique n 19 [2] mars 2015

3 Et après? éditorial édito Les événements tragiques de ce début d année nous ont tous percutés de plein fouet. Sidéré, notre pays entier s est arrêté et est resté en suspension dans l émotion, l hommage et le deuil. Une remarque et une question sont revenues très souvent dans les commentaires qui ont suivi ce traumatisme collectif : "Plus rien ne sera comme avant" "Et maintenant que fait-on?" Méfions-nous de la première car il me semble l avoir déjà entendu en septembre 2001, en avril 2002, à l automne 2005 des événements comme d autres qui ont un goût de rendez-vous manqués avec si peu de changements à la clé. Ces moments de prise de conscience sont des chocs propres à faire bouger notre société mais l inertie de celle-ci ne permet raisonnablement pas de redonner l ardeur et la vitalité à nos valeurs républicaines. Ce pessimisme que nous impose la raison ne doit pas cacher l optimisme que représente l action. Alors que faire? Eviter le fatalisme et se mettre collectivement en mouvement. Chaque action, si modeste soit-elle, a une influence sur le cours des choses. Il faut construire des espaces qui donnent sa place à chacun et qui permettent de reconnaître chacun dans sa diversité. C est un travail pour la collectivité en tant qu institution mais aussi la collectivité en tant que groupe humain. L éducation doit rester une priorité. Avec les enseignants, les parents, les éducateurs que nous sommes tous dans les associations ou en tant que citoyen dans la rue, avec les services municipaux, nous devons accompagner nos jeunes en leur donnant des repères stables en dosant autorité et liberté pour qu ils deviennent responsables dans une société aux valeurs affirmées et comprises. L engagement indéfectible de la municipalité et les efforts consentis pour construire des actions vers ce public jeune ne peuvent être remis en question aujourd hui. Le "bien vivre ensemble" doit constituer une seconde priorité. Les rassemblements spontannés après les drames de janvier prouvent bien ce besoin de se retrouver, de se reconnaître, de s épauler. Les initiatives dans les quartiers pour organiser des moments festifs de voisinage. Les temps forts proposés par les associations. Les fêtes communales ou les manifestations de plus grande ampleur qui nous fédèrent, nous font regarder dans le même sens et rencontrer l autre. Le bonjour ordinaire dans la rue. Nous avons là des actions simples à consolider ou à construire ensemble et pour tous afin de faire société. le Maire, Hervé Letort La Chronique d Hermeland mars n 19 SOMMAIRE Bon à savoir 2 Editorial 3 Le dossier 4 Vie économique 8 Cadre de vie 12 Vie citoyenne 15 Papyrus & Pixel 23 Retour en images 25 Le bloc-notes 27 Prochaine parution début juillet. Les articles sont à envoyer à la mairie avant le 1 er juin. La Chronique n 19 [3] mars 2015

4 le DOSSIER Tous mobiles! Vivre à Saint-Erblon, signifie travailler à Rennes, pour d autres à Janzé...aller au collège à Orgères, au lycée à Rennes, jouer de la musique à Bruz, nager à Chartres de Bretagne, randonner à Saint-Erblon... les exemples sont multiples. Habiter Saint-Erblon c est donc bouger, circuler, se déplacer, être mobile dans l espace péri-urbain. Nos communes voisines, sont dans la même situation. Les frontières communales ne correspondent pas aux territoires de déplacements. La voiture individuelle fait figure de reine car elle semble pouvoir répondre à tous nos besoins de déplacements. Or, ce n est pas sans effets négatifs: embouteillages, perte de temps, pollution de l air, coût du carburant, usure des voiries etc... "Les principaux axes de la commune sont très sollicités par la circulation routière. Par exemple, Rue du Verger, sur l axe saint- Erblon-Châtillon, on décompte en 2015, 4526 véhicules par jour. Rue de L Ise, qui concentre les flux Saint-Erblon-Vern sur Seiche et Saint-Erblon - Saint-Armel, c est 1480 véhicules, ce qui est considérable! Ces comptages montrent aussi que ces flux sont en augmentation." Jean-Yves Roux, Adjoint en charge des infrastructures et du patrimoine. "Ces flux, ces rythmes ont une incidence sur notre qualité de vie, notre santé. A Saint-Erblon nous voulons nous déplacer autrement dans le bourg ou depuis les hameaux en privilégiant les déplacements doux le plus possible. Cela permet de découvrir les beaux atouts de nos allées et chemins creux, les nouvelles pistes cyclables et piétionnières. Chacun peut cheminer en toute sécurité, s y rencontrer, y trouver le plaisir de respirer, et d'entretenir sa santé par une activité régulière. Rejoindre à pied les écoles, les commerces, le bus...essayez, vous verrez que c'est possible." Dominique Mouillard-Régnier, Adjointe en charge du développement durable et de la prospective. "Il n y a pas une solution miracle qui pourrait convenir à tous, cependant on peut fonder de vrais espoirs dans nos changements de pratiques grâce aux initiatives citoyennes et aux échanges collaboratifs qui sont souvent précurseurs. Moins posséder tout en continuant à se déplacer, davantage partager pour gagner en solidarité et en confiance mutuelle. L ingéniosité dans les mobilités n a pas de limites!" Haude Perez, Adjointe en charge de la démocratie participative. Notre commune : A signé la Convention des Maires en décembre Elle s est engagée à réduire au-delà de 20% ses émissions de gaz carbonique CO 2, via la mise en oeuvre d actions en faveur de l énergie durable. Cela s est traduit par la mise en place du pédibus et l aménagement des pistes cyclables. L engagement des citoyens s est poursuivi avec le lancement de Covoiturblon et la constitution du Groupe d Initiatives Ecocitoyennes, GIEC. au sein de Rennes Métropole les élus participent aux débats politiques en Commission mobilité transport : (Dominique Mouillard, André Follic, Haude Perez, Brigitte LeMer) et aux travaux d élaboration du Plan de Déplacement Urbain transports en commun, voiture, vélo (Jean-Yves Roux) avec les communes de Bourgbarré, Orgères et Noyal-Châtillon/Seiche Plan Intercommunal de Déplacements poursuit avec l ensemble des saint-erblonnais, le développement de solutions de mobilités innovantes et durables : Plan communal de déplacement : travail participatif Plan d accessibilité de la voirie et des équipements, PAVE, pour les personnes à mobilité réduite. Mis en application dans le réaménagement du centre bourg. La Chronique n 19 [4] mars 2015

5 le DOSSIER Mobilités innovantes, mobilités collaboratives Les associations s'organisent pour mutualiser leurs moyens ou partager les équipements. De même, les communes font ensemble ce qu'elles ne pourraient faire seules : Piscine de la Conterie, Syndicat de restauration scolaire... Les adhérents font les déplacements pour se rendre sur le lieu de leurs activités. Les covoiturages orchestrés par les associations "quand il y a match" ou spontanés ne sont guère nouveaux, mais pleins de bon sens. Se regrouper dans une voiture fait gagner du temps et de l argent à tout le monde. Et c est aussi plus agréable d y aller avec les copains...ou les copines! Faire ensemble permet aussi de dépasser ses limites: avec les autres, on peut faire ce que l on ne ferait pas seul: "Le foot pour les grands c est à Noyal. Mon fils y va à vélo par la piste cyclable avec ses copains. Ils partent ensemble à 4 et reviennent ensemble." Samira Covoitur blon : une intiative collaborative Covoitur blon est une initiative citoyenne qui structure localement le covoiturage pour le rendre plus efficace grâce au tableau d inscription. Covoiturer c est intelligent, gratuit et facile. A partir de Mars 2015, covoiturblon rejoint le site ehop de covoiturage+ et prend des ailes! L Autopartage, une solution qui roule mais qui doit encore faire son chemin à Saint-Erblon... Je m inscris, je réserve, je roule, je règle. L'«autopartageur» ne possède pas le véhicule qu il utilise. Il ne s intéresse qu à son déplacement. "C'est toute une culture à acquérir. Il faut réserver. Aujourd'hui, c est possible à Rennes. Il faut savoir à l'avance son déplacement et où on laisse la voiture. L organisation doit être suffisamment simple, pour être rapide, pas trop de contraintes.je connais des gens à Rennes qui ne font que comme ça." Manuel 80 % des ans préfèreraient vivre sans voiture que sans smartphone : car la voiture est DANS le smart-phone via le covoiturage, l autopartage et la location entre particuliers. Source Maif Bus : Abonnement mensuel : 45 - prime de transport 50 % = soit 0.75 par jour. Combien ça coûte? "La voiture a encore une image de prestige mais pas pour tout le monde." Nadège. En pistes! "J'ai suivi tous les aménagements de pistes cyclables à Saint-Erblon. Il y a plusieurs types : - Les pistes intercommunales relient les communes entre elles : Saint-Erblon-Noyal- Châtillon, Orgerblon-Orgères. C'est du déplacement doux mais rapide et direct. Elles ont un revêtement bitumé très roulant. La piste du Briancel. Elle est séparée de la route et engravillonnée mettant en sécurité le cycliste ou le promeneur. - Les pistes transversales réalisées à l'intérieur de la commune : Pistes des Communs, des Basses Noës, du collège. Elles assurent le maillage et la continuité des déplacements doux. Elles relient les quartiers, la zone d'activité et Intermarché au centre bourg. A chaque fois que la collectivité réfléchit à un nouveau projet, elle intégre les déplacements doux dans l'aménagement et leur connection à l'existant. Quand c'est possible, ils sont en site propre. Sinon, la commune fait le choix du passage en zone 30 (par exemple, aménagement de la Croix Faucheux) toujours pour préserver les cyclistes et les piétons. Enfin, n'oublions pas que tous les chemins et petites allées qui traversent les quartiers de la commune font partie de cette trame" fine des déplacements doux. Yves Cuquemelle Technicien de la commune chargé de l'aménagement urbain Photo : Piste cyclable et piétonne située aux Basses Noës 61 La Chronique n 19 [5] mars 2015

6 le DOSSIER Se déplacer dans la commune rapidement et efficacement La découverte du vélo enthousiasme les enfants. "Avoir un gilet à sa taille, une lumière sur le vélo. Pour Ewenn,5 ans, ça lui apprend la sécurité routière. Il sait qu'il ne doit pas rentrer dans l'école dessus, mais le pousser à la main. C'est bien lui qui a le guidon entre les mains. Il a une responsabilité, c'est «son vélo».en terme de confiance et de fierté ça l'aide. Aller à l'école à vélo pour un enfant, c'est plus rapide qu'à pied, mais un peu moins que transporté ou tout seul pour un adulte. Apprendre à bien mettre le casque. Utiliser le klaxon, prévenir. Il est sous notre contrôle et suffisamment autonome pour qu'on n ait pas besoin d'être à côté à pied. Avec le vélo ou le chariot, il y a un côté un peu «aventure». C'est plus facile d'aller au parc en sortant de l'école. On a plus facilement envie." Nadège 50 à 55 min / jour consacrées à la mobilité (pour aller travailler, faire ses courses, voir des amis, déposer des enfants à des activités). Domicile travail = 1/3 du volume des déplacements. 80 à 85 % des kms parcourus le sont en voiture. (Source Audiar) J ai testé le vélo à assistance électrique du VéloSTAR "J'ai loué un VAE pour tester les déplacements domicile travail, une alternative au bus que j'utilise majoritairement. L'expérience montre que sur un trajet St-Er blon Rennes en utilisant le vélo en mode sportif, on est plus rapide que le bus: 35 minutes de porte à porte (45 minutes en bus) Métro République. J ai remarqué que ça remplace aisément la deuxième voiture. On peut aller aux activités de loisirs avec, à la piscine en 15 minutes par les pistes de la Seiche par exemple." JRné Je vois dans le vélo un intérêt humain. "S'arrêter sur place pour discuter quand on a croisé quelqu'un qu'on connait. Pareil à pied. En voiture, on peut faire tout juste un signe de main. A l'échelle de Saint-Erblon, c'est plus rapide en vélo, et encore plus en trottinette. La trottinette, permet, de la prendre avec soi." Manuel Marcher, c est antistress "Les enfants ont pris l'habitude, ils sont bien, discutent. On est toujours à l'heure à l'école, détendus, calmes. Pour moi, c'est un moment partagé avec les enfants en dehors de la maison. Je ne les vois pas beaucoup. Dans ces moments, je ne me sens pas pressée. Ça me repose, je conduis tout le temps : 4 voies, Cleunay, les bouchons"...samira 5 minutes de trajet. "Pour nous, la plus sûre manière d arriver à l heure à l école, c est d y aller à vélo. Tout le monde met un casque, et c est parti. On est en vigilance 100 % pendant le trajet car on peut être surpris par un automobiliste." Haude Deux enfants, un papa et une Gazelle! "Avec l'arrivée du deuxième enfant, il a fallu trouver une alternative au vélo traditionnel avec porte bébé à l'arrière. Nous avons donc opté pour un biporteur. Je l'utilise pour 98 % de mes trajets, pour emmener les enfants le matin à l'école et chez la nounou, faire les courses à Intermarché (magasin ou drive), pour aller au marché, au jardin d'orgères et tous les commerces du centre. je peux transporter des colis volumineux et mes déchets verts. Dans la commune, tout est relativement accessible, je vais à la porte des magasins au même titre qu'un vélo traditionnel. Les enfants adorent la Gazelle car c'est plus ludique. Nous avons définitivement adopté la Gazelle dans notre espace de vie, je travaille sur la commune j'ai pris l'habitude "pour ne pas dire le plaisir" de me déplacer autrement qu'en voiture ; ce n'est pas qu une question d'économie ou d'écologie c'est plus simple, fluide et vachement plus sympa" Ludovic. La Chronique n 19 [6] mars 2015

7 le DOSSIER les mobilités enfantines Je prends l Er'bus le matin. Créé par des parents volontaires et la municipalité il y a 5 ans, l Er'bus offre la possibilité aux enfants et parents de se rendre à l école ensemble sans la voiture. C est une initiative citoyenne qui repose sur l adhésion, l organisation et la participation conjointe des parents. Quatre lignes convergent vers les écoles depuis les différents quartiers de la commune avec pour chacune un itinéraire efficace et optimal. Pas de détour inutile. "On pourra créer d autres lignes depuis les Basses Noës, vers le collège d Orgères ou vers le nouveau collège par exemple. La trottinette bus ou le vélo bus seraient pertinents." Les enfants et adultes, tous piétons, partagent un moment convivial et tonifiant "Je prends l air frais du matin, j adore ça." Ils expérimentent la circulation en ville, par les trottoirs et les passages raccourcis. Les petits groupes arrivent à l école avec le sourire et bien réveillés. À la porte de l école: "On peut rencontrer d autres parents avant d aller au travail." Pour les parents qui se confient mutuellement leur(s) enfants, voilà l occasion de nouer des relations: "Quand je suis arriée à Saint-Erblon, je ne connaissais personne. Maintenant avec mes voisines on s entraide." Les bénévoles donnent "du temps libre aux parents qui travaillent." "Je me lève facilement le matin et j aime bien faire ce petit bout de chemin avec eux. Les enfants n ont pas tous leurs grand-parents à proximité." Marie, Samira, Andrée, François, Si l on compare avec les autres communes de Rennes Métropole, le pédibus de Saint-erblon est exemplaire : une quarantaine d enfants inscrits, deux à quatre départs par semaine en fonction des lignes et la perspective de le voir grandir avec les nouveaux quartiers et les collèges. Si cette réussite repose sur la conviction et l enthousiasme des parents qui en prennent soin aujourd hui, elle ne demande qu à se renforcer avec l arrivée de familles prêtes à jouer le jeu à leur tour! Devenir piéton ça s apprend! L association de pédibus l Er bus a renouvelé le 15 novembre dernier un atelier parents enfants animé par M. Blouin de l association de prévention routière. Par petits groupes, les enfants et les parents ont résolu des énigmes sur la sécurité routière. "On a appris qu il fallait faire attention, avant de traverser une route, il faut regarder s il n y a pas de voiture de l autre côté pour ne pas se retrouver coincé sur la route." Tifenn "On a le droit de faire du vélo sur le trottoir jusqu à 8 ans après il faut aller sur la route."elise Nous ne savions pas qu il fallait descendre du vélo pour traverser un passage protégé. Et il vaut mieux marcher sur le côté gauche de la route pour bien voir les voitures." Angèle "Quand on est à vélo et qu on pose le pied à terre à un stop par exemple, il vaut mieux poser le pied droit à terre. Si on tombe, on ne tombe pas sur la route. "Martin "Avant de traverser il faut regarder à gauche à droite et encore à gauche et il ne faut pas traverser dans un virage." Maewenn Les parents aussi ont appris. Savez-vous dans quel sens marcher autour d un rond point quand on est piéton? Réponse : Dans le sens des aiguilles d une montre, à l inverse des voitures, pour ne pas avoir les voitures dans le dos. Un film teinté d humour a ensuite été projeté, avec à nouveau des des mises en situation. Merci à Monsieur Blouin et à l association de prévention routière et à tous les petits et grands piétons qui ont participé à cette sensibilisation pour leur propre sécurité. Liens utiles : infostar.fr Ce dossier a été rédigé grâce aux contributions d Angèle, Elise, Maewenn, Nolwenn, Tifenn, Marie, Nadège, Samira, Martin, Manuel, Jrné, Ludovic, Robert, Gilles et François, tous Saint-Erblonnais, des élus Dominique Mouillard-Régnier, Haude Perez, Andrée Verger et Jean-Yves Roux, d Yves Cuquemelle technicien, sans oublier l Er'bus et le GIEC. Illustré par Nolwenn et Haude Perez. Sources: Place Publique HS «ça bouge dans le pérurbain!» Eric le Breton Bruno Le corre 2012 Journal de la Maif «Bouger demain" juin 2014 «Economie collaborative" janvier 2015 MCE infos: dossier La mobilité en ville» septembre 2014 Comptage bidirectionnel 2015 données Conseil Général Chiffres clés du Pays de Rennes AUDIAR 2014 Magazine CityRide villes.cyclables.org ADEME ademe.fr La Chronique n 19 [7] mars 2015

8 vie ECONOMIQUE Bretagne Ateliers : Un fleuron de l'entreprise adaptée à Saint-Erblon Bretagne Ateliers : Une entreprise adaptée industrielle unique en Bretagne, voire en France (cf. L usine nouvelle du 27 mai 2014) issue de l économie sociale et solidaire et reconnue d intérêt général. Entretien avec Stéphanie Dayot, chargée de communication chez Bretagne Ateliers : La Chronique : Pourriez-vous nous décrire en quoi Bretagne Ateliers est une entreprise atypique, sa genèse et sa raison d'être? Stéphanie : Bretagne Ateliers emploie 550 personnes dont 420 sont des travailleurs handicapés, en cela elle est différente des autres entreprises. Son management participatif basé sur l'implication des salariés peut paraître atypique. Il fonctionne depuis plus de 17 ans et permet à l entreprise de progresser chaque jour, et surtout de donner du sens au travail de tous. Créée il y a 40 ans avec comme principale mission d'offrir un emploi en entreprise à des personnes handicapées, Bretagne Ateliers est aujourd'hui l une des plus grandes entreprises adaptées Françaises. LC : Quelles sont vos activités et les secteurs pour lesquels vous travaillez? Stéphanie : Bretagne Ateliers se développe sur un marché concurrentiel, elle est soumise aux mêmes contraintes de rentabilité et d'efficacité économique que toute autre entreprise. Elle se doit donc de répondre aux exigences de ses clients en termes de qualité, d'optimisation des coûts et de réactivité. Sous-traitant dans les domaines industriel et tertiaire, l entreprise maitrise de nombreux savoir-faire en câblage, montage industriel, mécanique, reconstruction d équipements ferroviaires, logistique, numérisation, gestion électronique ou reprographie de documents Son atout majeur réside dans sa capacité à compléter ses prestations d'industrialisation ou de services par des opérations de contrôle et d'expédition. Bretagne Ateliers se positionne sur des marchés comme l automobile, le ferroviaire, l aéronautique, les équipements pour industriels et particuliers, le matériel agricole ou encore le secteur tertiaire. LC : Quelle est l'implantation de vos sites, leurs particularités, le savoir-faire, la typologie et le nombre de collaborateurs? Stéphanie :Nous avons 3 sites industriels, situés en Bretagne. 2 sites sont implantés autour de Rennes. L un à Saint-Erblon est spécialisé sur des activités de montage industriel, de câblage et de métallerie et compte 147 personnes. L autre sur Noyal-Châtillon sur Seiche, en face de l usine PSA Peugeot Citroën la Janais est dédié aux activités automobiles mais aussi au secteur tertiaire et aéronautique en développement. Il fait travailler près de 330 personnes. Le 3 ème site est à Trégueux dans les Côtes d Armor, son effectif est d environ 70 personnes et ses activités sont le montage industriel, la rénovation d équipement ferroviaire, l usinage et le câblage. Ces 3 sites fonctionnent sous agrément d Entreprise Adaptée. 2 ESAT (établissement et services d aide par le travail) complètent le dispositif. LC : Quelle est la force du site de Saint-Erblon (Base 5)? Stéphanie : Le site de Saint-Erblon (Base 5), est un site industriel complet dans le sens où il propose des prestations de métallerie, de câblage, de prototypage, de montage industriel, de conditionnement et d expédition permettant d offrir au client la prise en charge d un produit dans son intégralité. Le service industriel et développement de Bretagne Ateliers étant situé sur ce site, les démarrages d affaires y sont souvent La Chronique n 19 [8] mars 2015

9 vie ECONOMIQUE affectés, simplifiant les adaptations nécessaires aux nouveaux marchés. Ainsi en 2008, le site a commencé à travailler pour Alstom transports, assemblant pour ce client des systèmes de suspension de freinage, des charpentes équipées, des radiateurs, des sous-ensembles pneumatiques et électriques Aujourd hui Alstom transports est l un des plus gros clients de Bretagne Ateliers et l activité continue de se développer. Le secteur ferroviaire représente, en 2014, 25 % du CA de l entreprise adaptée qui, après seulement quelques années de partenariat, figure parmi les meilleurs fournisseurs de ses clients SNCF et Alstom Transports. LC : Quelle est votre stratégie afin d'être moins dépendant du secteur automobile? Stéphanie : Conscient de sa forte dépendance à l égard du seul secteur industriel et particulièrement de l automobile, l entreprise a décidé de s engager sur de nouveaux territoires. En 2008, elle a fait le choix d une diversification de ses activités sur deux axes : Développer les activités de son secteur industriel (hors automobile), sur son cœur de métier ; intégrateur ensemblier. Proposer une activité de service tertiaire aux banques, assurances, collectivités et services de l Etat avec des activités de reprographie et de numérisation de documents. 6 ans plus tard, le secteur industriel hors auto représente 51 % du Chiffre d affaires de l entreprise contre 34 % en Le Ferroviaire, l'aéronautique et les énergies propres sont les domaines d actions de diversification de Bretagne Ateliers. Côté tertiaire, l entreprise n est pas en reste, son offre de dématérialisation, de gestion électronique et de reprographie de documents commence à se faire un nom et l entreprise mise sur le développement de cette activité dans les années à venir. Toutefois, cette diversification en bonne voie doit encore s accélérer car la baisse de charge du secteur automobile et d autres problématiques inhérentes à l entreprise adaptée pèsent sur l entreprise. Développer de nouveaux partenariats pour assurer sa mission d emploi de personnes handicapées, notamment avec des acteurs prônant les valeurs de la Responsabilité Sociale et Environnementale, c est là, toute la raison d être de Bretagne Ateliers. La chronique souhaite vivement que Bretagne Ateliers, fleuron de notre économie solidaire et sociale, perdure et se développe au sein de notre territoire, aussi via votre réseau, si vous connaissez des donneurs d ordre capables de passer des marchés à Bretagnes Ateliers dans le secteur industriel ou celui du tertiaire dans le domaine de la dématérialisation, n hésitez pas! Contact : 10 rue des Prés Mêlés Saint-Erblon - tél : Mail : ou Tous les commerces du centre bourg restent ouverts pendant toute la durée des travaux! Le marché du jeudi soir vous accueille sur le parking près de la rue du Verger. La Chronique n 19 [9] mars 2015

10 vie ECONOMIQUE L Entente Artisanale : vos spécialistes de la construction et de la rénovation Construire ou rénover nécessite la compétence de professionnels dont la coordination n'est pas toujours aisée. L'Entente artisanale vous propose une réponse. La Chronique : Michel Bernard pourriez-vous vous présenter et décrire l'entente Artisanale? MB : J ai 48 ans, j habite Saint-Erblon depuis 17 ans. Je suis agent commercial et coordonateur fédérateur des artisans au sein d un regroupement d artisans «l Entente Artisanale» essentiellement basés dans le sud de la région rennaise. LC : En quoi consiste l Entente Artisanale? MB : L Entente Artisanale est un regroupement d une vingtaine d artisans spécialisés dans les métiers du bâtiment. Toutes les compétences, du financement à la réalisation des travaux, sont regroupées pour faire de chaque projet une belle réalisation! Nous apportons une solution globale pour l extension, la rénovation ou la construction de maison neuve. Nous répondons aussi à tous les projets d amélioration d'habitat : étude thermique, isolation intérieure et extérieure, changement de menuiserie, chauffage (label RGE). Nos équipes peuvent également intervenir pour tous types de dépannages. Vous avez envie de changer votre cuisine, votre salle de bains, votre décoration intérieure? Nous avons les idées et la solution adaptées à votre projet de A à Z! LC : Quelle est votre démarche? MB : Comprendre les attentes du client, proposer rapidement un avant-projet, prendre en charge les démarches administratives, la planification et le suivi jusqu'à la livraison dans le respect des budgets. La chronique souhaite que cette démarche novatrice rencontre beaucoup de succès. Contact : Michel Bernard - Coordinateur fédérateur du groupement Entente Artisanale - 10 rue du Champ Mulon Tél : Mail : - site Web : OCOPA une entreprise Saint-Erblonnaise qui va vous emballer Patrick Schweitzer (responsable OCOPA du site de Saint-Erblon) et David Astic (Directeur général) ont reçu la chronique afin de présenter l entreprise Saint-Erblonnaise OCOPA. La Chronique : Pourriez-vous décrire votre entreprise? PS & DA : Nous sommes distributeurs de tous types de produits d emballage. Nous assurons la vente d'emballages en carton, papier ou plastique, d'adhésifs, de films étirables, de produits de calage, feuillards, et de machines pour réaliser les emballages. Notre équipe apporte un suivi personnalisé aux clients et gère les livraisons, sur la France entière, de cartons, conditionnements, d'adhésifs et tous autres produits d'emballage de la vaste gamme. 50% de nos ventes sont réalisés sur nos articles en stock et le reste concerne des commandes spécifiques. Nous proposons une offre globale et unique à nos clients pour un ensemble de besoins en différents produits. Nous sommes force de propositions et de conseils. LC : Quelle est la genèse de votre société? PS & DA: OCOPA a été créée en Il s agit d une émanation des papeteries de Bretagne, route de Lorient à Rennes. Son rôle consistait à distribuer les sacs de papier issus de la papeterie. Le nom d OCOPA vient de Omnium COmmercial PApiers. L entreprise a ensuite migré sur la commune du Rheu en OCOPA est devenue une filiale d'astic Emballage (basée à Andrézieux près de Saint Etienne) en 2011, ce qui a créé une synergie autour du métier de l emballage. LC : Vous êtes implantés sur Saint-Erblon à la ZAC d Orgerblon depuis octobre 2014, pourquoi le choix de ce site? PS & DA : Nous étions à l étroit au Rheu du fait de l augmentation du volume d achat de matière première. Nous cherchions donc un terrain plus grand et nous avons trouvé que le site de la ZAC d Orgerblon disposait de qualités environnementales et esthétiques fortes, en étant près de Rennes et très accessible. Un choix évident. LC : Combien avez-vous de collaborateurs à Saint-Erblon? PS & DA : Nous sommes 8,5 collaborateurs sur ce site de 1000 m² d entrepôt et 80 m² de bureau. Ces locaux neufs nous ont permis d obtenir une meilleure productivité et d'insuffler une forte motivation à nos collaborateurs. LC : Quelle est votre zone de chalandise? PS & DA : Tout le grand Ouest depuis la Manche jusqu à la Vendée. Aujourd'hui nos clients nous poussent à étendre notre maillage sur l'hexagone et quelques pays frontaliers. La chronique souhaite à l Entreprise OCOPA de poursuivre son développement à Saint- Erblon. La Chronique n 19 [10] mars 2015

11 vie ECONOMIQUE Assistante maternelle : Un métier d'avenir Sur le marché du travail, les métiers de service sont pourvoyeurs d'emplois. Les assistantes maternelles n''échappent pas à cette tension et particulièrement à Saint-Erblon qui connaît un rajeunissement important de sa population. Les naissances ont plus que doublé en deux années et le nombre de familles en recherche de solution d'accueil pour leurs enfants suit la même courbe. La proximité entre le foyer familial et le lieu d'accueil est souvent un facteur déterminant. L assistante maternelle, professionnelle de la petite enfance peut accueillir à son domicile jusqu à quatre enfants (y compris ses propres enfants âgés de moins de 3 ans). Salariée des parents qui l emploient, elle peut aussi être salariée d une crèche familiale gérée par une collectivité ou une association. Pour exercer cette profession, elle doit obtenir un agrément par le Président du conseil général après avis des services de la protection maternelle et infantile (PMI). Cet agrément (examen médical, compétences éducatives, conditions d accueil et de sécurité du logement) lui reconnaît un statut professionnel et constitue la garantie de conditions d accueil satisfaisantes pour l enfant. Il est délivré pour une durée de 5 ans renouvelable. A l issue de l obtention de cet agrément, l assistante maternelle doit suivre une formation d une durée de cent vingt heures, dont soixante avant l accueil du premier enfant, les soixante heures restantes pouvant être effectuées dans les deux ans qui suivent ce premier accueil. Les parents employeurs doivent vérifier, avant de confier leur enfant, que l'assistante maternelle dispose bien d un agrément, d'une assurance responsabilité civile, et d une assurance automobile si l'assistante maternelle est amenée à utiliser son véhicule personnel pour transporter l'enfant. Les assistantes maternelles peuvent aussi se regrouper et accueillir les enfants au sein de maisons d'assistantes maternelles (MAM). Cette nouvelle formule d'accueil permet à quatre assistantes maternelles au plus, d'accueillir chacune un maximum de quatre enfants simultanément dans un local garantissant la sécurité et la santé des enfants. Généralement cette forme d'accueil permet d offrir des amplitudes horaires plus larges. A Saint-Erblon, 19 assistantes maternelles sont agréées pour accueillir des enfants à leur domicile. L association «les petits pas» dont 10 d entres elles sont adhérentes, organise le mardi et le vendredi de 9h30 à 11h30 des temps de rencontre et d échange avec les enfants dont elles ont la garde, dans une salle mise à disposition par la commune. Soucieux de renforcer l accueil et l information des familles, et d accompagner la professionnalisation des assistantes maternelle, un groupe d élus réfléchit actuellement à un projet de création de relais assistantes maternelles (RAM), en lien avec la CAF. Le RAM, lieu d accueil animé par une éducatrice, est destiné à la fois aux assistantes maternelles et aux familles. C est un lieu ressource d écoute et de conseil pour les familles, et pour les professionnelles, un lieu d échange, de valorisation et de promotion. Les assistantes maternelles, mais aussi les parents peuvent aussi se retrouver «aux rendez-vous des tout-petits» organisés pour les enfants de 0 à 3 ans par la médiathèque Papyrus & Pixel. Les prochains rendez-vous auront lieu le mardi 3 mars (une histoire de couleur) et le mardi 26 mai (Bonjour Monsieur soleil), de 9h45 à 10h15 ou de 10h15 à 10h45. N hésitez pas à vous inscrire! Contact : Brigitte Poignonnec - Conseillère municipale déléguée à la petite enfance. Les P'tits Pas : Noémie Beauchée : ou Marie-Annick Blanchard : O Liste des assistantes maternelles disponible en mairie. La Chronique n 19 [11] mars 2015

12 participation CITOYENNE Requalification du centre-bourg : Concevons ensemble l'aménagement du Parc de l'ise Le réaménagement du centre bourg est en phase de réalisation. Les travaux de la place de La Fontaine seront finalisés pour la fin mai comme prévu. La suite du projet consiste à aménager le parc de l Ise dont la conception est esquissée actuellement selon 3 espaces : espace de jeux, pelouse et verger (voir plan ci-dessous). Les travaux sont prévus au cour du dernier trimestre Liaison Place de la Fontaine - Vallée de l'ise Vous êtes les futurs utilisateurs de ce parc et vous avez certainement des envies ou ressentez des besoins. Nous vous invitons à les exprimer pour que ce parc soit le vôtre, pour que vous ayez plaisir à l'emprunter ou à l'investir, pour que ce trait d'union entre la vallée de l'ise et le centre bourg soit un prolongement de l'un et de l'autre tout naturellement... Plusieurs programmes peuvent être envisagés. Pour faciliter votre réflexion, nous les avons regroupés en 5 catégories : 1- Usages pédagogiques. 2- Usages collaboratifs et/ou partagés. 3- Usages ludiques (structure de jeux de 15 * 15 m² environ) 4- Usages sportifs. 5- Usages culturels et manifestations Nous vous proposons de retourner en mairie pour le 15 mars vos propositions d'aménagement du Parc de l'ise en utilisant la feuille jointe à votre magazine ou sur tout autre support. Une rencontre en mairie aura lieu le samedi 28 mars 2015 à 10h afin de faire converger les différentes idées et propositions pour construire ensuite un véritable projet collectif, convivial et partagé. La Chronique n 19 [12] mars 2015

13 cadre de vie, CADRE DE VILLE Une centrale photovoltaïque sur les toits des services techniques La centrale solaire du nouveau centre technique municipal de la commune de Saint-Erblon va produire ses premiers kilowattheures L équipe technique des ateliers communaux vient de quitter le secteur des Leuzières pour s installer dans des locaux neufs dans le nouveau quartier d Orgerblon, rue des Prés Mêlés. Peut-être avez-vous déjà vu ou lu dans la presse locale que la toiture de ce nouveau centre technique municipal accueille 353 panneaux Solarworld (fabriqués en Allemagne) pour une puissance totale de 100 kilowatts crêtes. Cette centrale solaire produira killowatts heures chaque année, soit l équivalent de la consommation annuelle de 41 foyers saint-erblonnais. C est à la société Armorgreen que la commune a choisi de confier l installation et la propriété de la centrale solaire. En février 2013, le premier contact entre Armorgreen et la commune de Saint-Erblon se traduit quelques mois plus tard par la signature d une Convention d Occupation Temporaire entre les deux parties : la ville prend à sa charge la construction du bâtiment en déduisant le lot toiture tandis que l installation de la centrale est prise en charge par la société bretonne. En effet, pour des raisons budgétaires (coût de environ), la municipalité n a pas choisi de financer cette centrale et elle n a pas rencontré non plus à ce moment-là l adhésion d un groupe d éco-citoyens qui aurait pu organiser une souscription ( exemple à PARTHENAY de BRETAGNE sur la salle omnisports avec le groupe Parthenayénergies citoyennes ). Pour le Maire et son équipe, il n était pas envisageable de construire un nouvel équipement public sans avoir recours aux énergies renouvelables. L'engagement pris au niveau européen de réduire de 20 % les émissions de CO 2, de 20 % les dépenses énergétiques et de recourir aux énergies renouvelables, engage la commune à instruire tout nouveau projet en introduisant la prise en compte des enjeux climatiques. Construire un nouvel équipement public est trop rare, désormais pour ne pas être exemplaire sur le plan énergétique, économique et écologique. Après la rénovation du dojo et la pose de quelques m 2 de capteurs photovoltaïques, c est la deuxième réalisation très significative pour la mairie de Saint-Erblon, avec près de 700 m 2 de capteurs. Suivons ensemble ce projet et d autres à venir pour en mesurer l impact sur notre environnement. "Aides à l'adaptation des logements pour les personnes âgées pour bien vivre chez soi" La plupart des personnes âgées souhaitent vivre chez elles de façon autonome le plus longtemps possible. Mais, l'âge venant, les difficultés sont de plus en plus grandes pour faire les gestes du quotidien. Prendre un bain, fermer ses volets, monter ou descendre l'escalier deviennent des situations à risque pour les personnes vieilllissantes. Pourtant en conjuguant l'adaptation de la maison avec un service d'aide à domicile, les personnes âgées peuvent conserver leur autonomie à domicile. La capacité à rester dans son cadre familier dépend en partie de la façon dont sa maison est adaptée aux besoins. La commune de Saint-Erblon propose lors des permanences Habitat, de vous guider pour répondre à ces besoins d'adaptation et dans les aides de l'etat qui peuvent financer les travaux pour la perte d'autonomie. Ainsi, pour la pose d'une douche à l'italienne avec siège et barre de maintien en remplacement d'une baignoire, l installation d'un monte-escalier..., il est possible d'être subventionné jusqu'à 50%. Ces aides sont soumises à conditions de ressources et justificatif de perte d'autonomie. Pour vous conseiller et vous renseigner n'hésitez pas à venir aux permanences Habitat : Prochaine permanence le samedi 28 mars (10h-11h30 sans rdv) et chaque dernier samedi du mois à la mairie. La Chronique n 19 [13] mars 2015

14 cadre de vie, CADRE DE VILLE Randofolies : Le salon déménage Victime de son succès, fréquentation toujours plus importante, le Salon de la Rando quitte la commune pour s'installer au Parc Expo les 6, 7 et 8 mars prochains. Le salon était une "marque de fabrique" de Saint-Erblon pour bon nombre de visiteurs et exposants. Il a permis à la commune d'être indentifiée dans la métropole rennaise et de montrer toutes ses qualités. PARC EXPO - RENNES AÉROPORT 6/7/8 mars 2015 Pour cette édition 2015, Saint-Erblon aura l'occasion de conserver cette vitrine sur un grand stand proposé en hommage à ces 5 années (2010 à 2014) où elle a accueilli ce salon, avec la participation active de ses associations, de ses équipes techniques, de ses élus Saint-Erblon, avec ses atouts, souhaitait montrer que les loisirs durables, simples et accessibles, pouvaient trouver un moyen de s'exprimer aux portes d'une grande ville. Sur son stand, à l'entrée du salon 2015, Saint-Erblon a mobilisé les professionnels, les associations et les acteurs locaux qui contribuent à créer les conditions favorables pour ces loisirs durables. neur Invité d'hon L' AUVERGNE Crédit photographique : Joël DAMASE - Imp. : Fertard - FLT-Graphisme Nombre de saint-erblonnais, dont les élus eux-mêmes regrettent de ne plus pouvoir accueillir ce très beau rendez-vous annuel. L association RANDOFOLIES qui organise cet évènement a fait le choix de la sécurité. Au parc expo, elle disposera de plus de place et de facilités d accueil. Tous les exposants seront regroupés, toutes les conférences, la projection des films, certaines animations comme le mur d escalade se dérouleront dans ce même lieu. Rendez-vous est donné à tous les saint-erblonnais sur le stand de la mairie le vendredi 7, samedi 8 et dimanche 9 mars, des dégustations, des lectures, des jeux seront proposés. L élan généreux et fédérateur des 5 derniers salons où l implication des associations locales a été très forte ne doit pas s'éteindre. Dès la nouvelle place de la Fontaine terminée, tenez-vous prêts pour partager dans un nouvel élan des grands moments tournés vers la musique, la danse, la mode, les livres, la biodiversité, la randonnée, les activités de plein air, les plaisirs de la table... La Chronique n 19 [14] mars 2015

15 vie citoyenne PROJET ÉDUCATIF LOCAL Le Projet Éducatif Local, un outil qui vit L'éducation et l'épanouissement de notre jeunesse sont les vecteurs de la construction de notre société de demain. Fruit de la concertation entre parents, enseignants, personnels, animateurs, associations et élus, le PEL vise à rendre plus cohérentes et plus visibles les différentes actions éducatives communales, à harmoniser et à dynamiser ce secteur. Une ambition pour la réussite de nos enfants et de nos jeunes, qui demande persévérance et détermination. Le comité de pilotage est composé de 9 collèges : institutionnels, acteurs associatifs, élus, personnels de la commune, acteurs scolaires, acteurs petite enfance-jeunesse, familles, personnes ressources et jeunes de ans. La représentation des ans et des acteurs associatifs reste fragile dans ce comité alors qu'elle est indispensable pour construire une vision large du projet. Le comité de pilotage s'est réuni en décembre pour évaluer les actions mises en place et faire le bilan de l'année Quatre axes sont définis dans le PEL : la petite enfance, l'enfance, la jeunesse et la transversalité des politiques. Vingt actions ont été validées par le comité de pilotage en mai dernier et toutes ont été réalisées dans l'année. Au total, 946 personnes ont participé aux activités initiées dans le cadre du PEL, dont 815 enfants et jeunes et 131 adultes. Il reste pour ce début d'année à finaliser le projet musique impliquant des acteurs de la petite enfance, qui aura lieu entre mars et juin 2015 et la formation initiale de secourisme qui aura lieu le samedi 28 mars. Le P.E.L. de 2011 à 2014 Répartition des enfants et des jeunes aux différents axes du PEL : Axe Axe Axe Axe , une année charnière : Année du changement et l'évolution de la politique éducative, avec le changement de coordinatrice : départ de Sandrine Pie et arrivée de Mathilde Heinrich. Le bilan global du Projet Éducatif Local ainsi que celui de la Délégation de Service Public (D.S.P.) qui lie la commune de Saint-Erblon et l'association Léo Lagrange sont en cours et permettront d'infléchir les choix initiaux, d'enrichir le projet en intégrant un projet éducatif de territoire (PEDT) contractualisé avec les services de l'état. Sandrine passe le relais Sandrine Pie a eu régulièrement sa photo dans les colonnes de la Chronique d'hermeland. Normal, elle est incontournable et hyperactive. La vraie question est : Qui ne connaît pas Sandrine à Saint-Erblon? Pas les enfants en tout cas, ni les jeunes, car elle a été longtemps animatrice puis directrice de l'accueil de loisirs et de l'espace jeunes. Depuis la création du projet éducatif local, elle est devenue la coordinatrice des politiques enfance-jeunesse de la commune. Cheville ouvrière de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, sa personnalité, sa qualité d'écoute et son sourire n'ont échappé à personne. Pour mener à bien des projets personnels, Sandrine passe le relais à Mathilde. Document non contractuel Phidéel - Com s / Rennes Faisant partie de notre histoire, nul doute que Sandrine manquera à beaucoup d'entre nous, toutes générations confondues. La Chronique n 19 [15] mars 2015

16 vie citoyenne PROJET ÉDUCATIF LOCAL Ça bouge à l'espace Jeunes! Les jeunes ont participé à beaucoup de manifestations, d'activités ou de constructions de projets depuis l'été et cela va continuer pendant l'année Retour sur les activités des vacances d'automne : pour débuter les vacances, les jeunes ont constitué 3 équipes afin de participer au concours de soupes organisé par le GIEC à Saint-Erblon. Pour concourir, les jeunes ont acheté ou récupéré les ingrédients, décoré leur table et cuisiné une bonne soupe. Bonne humeur et convivialité étaient de la partie. La structure jeunesse travaille toujours en lien avec la Passerelle. L'Espace Jeunes a proposé un stage d'escalade à la Passerelle au début des vacances de la Toussaint pour un public de 8 à 12 ans. 12 jeunes ont pu participer à ce stage gratuit avec 3 matinées de pratique à Bruz. Nous remercions le Comité Départemental d'escalade d'ille-et-vilaine pour l'organisation de ce stage. L'escalade a permis de renforcer les liens entre les jeunes des deux structures. En plus de ces temps forts, des sorties comme la patinoire et le bowling ont été proposées par les jeunes et ont rencontré un franc succès. Enfin, nous avons accompagné 8 adolescents au concert Minazic organisé par la structure jeunes de Pont-Péan. Les deux derniers mois de l'année : les jeunes ont participé à une sortie Space laser ainsi qu'à des sensibilisations et des jeux sur le thème de l'afrique. Une ouverture vers d'autres cultures bienvenue en ces temps compliqués... Les vacances de Noël ont été l occasion de se rendre à la fête foraine, au marché de Noël et de partager un moment convivial autour d'une raclette. Le début d'année 2015 a permis un relais de l'animateur référent jeunesse : Yann a pris la suite de Medhi qui lui même avait pris la suite de Yann... C'est autour de la galette des rois le mercredi 14 janvier que nous nous sommes retrouvés afin de valider le programme des vacances d'hiver : un programme autour des jeux vidéos avec Karting, une «Post-it War» (fresque façon pixels) et une nuitée cinéma qui nous a permis de visionner une co-production de la Médiathèque et de l'espace jeunes, un court-métrage «Les Sentinelles du futur», présenté en direct au Volume à Vern-sur-Seiche lors du Prix Littéraire Ados «Kikalu». L'été, c'est demain. A la suite de la réunion de préparation de l'été 2015 avec jeunes, familles, animateurs et élus, nous sommes en pleine effervescence : tous les jeunes souhaitant partir en séjour cet été sont les bienvenus afin de compléter nos équipes déjà motivées. Informations et inscription à l'espace Jeunes : Horaires d'ouvertures : Pendant les vacances : du lundi au vendredi de 14h à 18h, modification des horaires en fonction des activités proposées. En période scolaire : les mercredis de 13h30 à 18h, les samedis de 14h à 17h30 (sauf si animation le vendredi) et un vendredi soir par mois à organiser ensemble. Pas encore inscrit : venez nous rencontrer et visiter le local (3 rue des Leuzières). Vous pouvez aussi télécharger le dossier d'inscription ainsi que le programme d'animation sur le site de la commune Contact : Yann et Berphie La Chronique n 19 [16] mars 2015

17 Vie citoyenne PRoJET EDUCATIF LOCAL Les projets fourmillent pour l'enfance L'île aux jeux en 2015 Carrefour entre la famille, l'école et la collectivité, l'accueil de loisirs "l'île aux jeux" développe une démarche éducative dans laquelle l'enfant devient acteur. Par exemple : les enfants souhaitaient avoir un espace lecture aménagé pour les petits et pour les grands. L équipe soucieuse de leurs envies et besoins, a répondu à cette attente durant les vacances de février. Joyeuse retraite Irène Après 5 années au service de la collectivité, Irène Buan, se lance dans l'aventure de la retraite. Très active auprès des écoles, sa discrétion cachait son efficacité. Mais ceux qui ont pu la rencontrer et la cotoyer au quotidien n'oublieront pas sa bonne humeur et son dynamisme. Les enseignants, les collègues, la famille et les amis qui l'entouraient lors de la petite cérémonie en mairie peuvent en témoigner. Merci Irène! Notre volonté première est d'aider l'enfant à grandir pour développer son autonomie tout en lui donnant certaines clés de compréhension du monde ; notamment en accordant une place privilégiée au partage, à l'entraide et à la Culture. Durant les mercredis de mars et d avril, les enfants auront la tête dans les étoiles. Explorateurs des galaxies, ils voyageront à travers la voie lactée. Tel le petit prince, ils découvriront les astres lumineux et créeront des planètes en tout genre. Contact : ou L'accueil périscolaire Conscient d'être un mode de garde nécessaire aux familles, l'accueil périscolaire ne s'arrête pas à une simple garderie. Encadré par une équipe motivée, il est un lieu de partage, d'écoute, d'entraide et de jeux. Les petits ateliers menés durant ces temps suivent le rythme des enfants. Des espaces sont aménagés en fonction de l âge et des besoins. Pendant le temps du midi, les ateliers méridiens proposent des jeux d expression et de débats comme «Défis et différences». Mais aussi des ateliers où le corps et la voix permettent de se vider la tête et le trop-plein d'énergie entre les temps d'apprentissage de l'école. Jeux collectifs en salle, chorale et zumba sont ouverts au plus grand nombre. Contact : ou La Chronique n 19 [17] mars 2015

18 vie citoyenne Les futurs élèves de St Paul en pleine effervescence Un bél événement se prépare : l ouverture d un collège, annexe du collège St Joseph de Bruz, à St Erblon. C est un moment unique, pour les futurs élèves de 6 ème et de 5 ème qui y feront leur rentrée en septembre prochain, et ainsi de participer à l écriture des premières pages de la vie du collège. Les élèves habitant le secteur de Saint-Erblon, actuellement scolarisés en 6 ème au collège St Joseph de Bruz, y auront leur place. Ils en ont vite pris conscience et participent, avec l équipe pédagogique et éducative, à différents projets autour de l ouverture du collège. Parmi ceux-ci, une douzaine d élèves, encadrés par des étudiants en architecture et une enseignante, participent à la réalisation d une maquette de St Paul, maquette qui sera exposée les 21 et 22 mars 2015 au salon du modélisme organisé par l école Arche de Noé de Bourgbarré et son APEL. D autres ont pris la casquette de journalistes et tiennent à jour un site du journal du collège St Paul : Des actions pour s'approprier ce futur lieu de vie et d'éducation qui se multiplieront encore... Une nuit chouette à Saint-Erblon le 4 avril Depuis maintenant plus de vingt ans (1995), la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France organisent conjointement la Nuit de la Chouette. Ainsi, petits et grands curieux de nature se rassemblent une fois la nuit tombée, à l affût des chouettes et hiboux mais également d autres espèces. En 2011, la neuvième édition de la «Nuit de la chouette» a ainsi rassemblé plus de personnes qui ont participé à plus de 680 animations au plan national autour de ces rapaces nocturnes. Le 4 avril prochain à Saint-Erblon, à l'espace des Leuzières, venez profiter de l expérience de la LPO Ille-et-Vilaine qui lèvera le voile sur la chouette hulotte, la chevêche d Athéna, le hibou moyen-duc, ou encore l effraie des clochers Vous découvrirez la vie de ces fascinants oiseaux nocturnes et les menaces qui les guettent. La «Nuit de la chouette» c est une plongée au coeur de l obscurité à la découverte de rapaces, aussi attachants que fragiles et bien présents à Saint-Erblon comme le constatent souvent les noctambules. Au programme de cette soirée : - 20h projection d'un diaporama - vers 22h, balade nocturne dans les prairies de l'ise à l 'écoute des rapaces. Renseignements sur : La Chronique n 19 [18] mars 2015

19 vie citoyenne La France du Volley regarde vers Orgerblon La saison reprend à Orgerblon Volleyball, avec des bonnes nouvelles : le club a été retenu pour accueillir les phases finales de Coupe de France des M20 féminines qui se dérouleront en mai En attendant ce gros évènement, la saison volleyballistique continue. Les poussines et les minimes F à 4 découvrent la compétition avec joie et les résultats suivent immédiatement. Les benjamines continuent leur progression et commencent à coller au score des équipes plus expérimentées. Les benjamins sortent logiquement de la Coupe de France au 3 ème tour aux Herbiers, mais cela reste un très bon parcours pour cette équipe nouvellement formée et qui promet de bons résultats pour l avenir. Les minimes M, quant à eux, se sont faits éliminés de la Coupe de Bretagne au 2 ème tour, et vont donc se concentrer sur leur championnat. Les cadettes descendent en championnat Honneur pour la deuxième partie de saison et espèrent garder leur titre de championne Honneur. Elles sont toujours en course en Coupe de Bretagne Du côté sénior, la départementale F passe en Départementale 1 et vise le haut de tableau pour monter en Pré-régionale la saison prochaine. L'équipe se trouve en quart de finale de coupe du conseil, qui l opposera à Haute Vilaine, tandis que la pré-régionale masculine a été éliminée en décembre. Des blessures perturbent les deux équipes séniors masculines, laissant la pré-régionale au milieu du tableau, et obligeant l'équipe 1 à s adapter pour combler les absences. Mais cela ne semble pas léser la Nationale 3 M puisque les partenaires de Simon Ramard empochent 3 points lors de leur dernier match de la mi-saison contre Le Pouliguen, permettant ainsi de hisser l'équipe hors de la zone rouge et passer des fêtes de fin d année relativement rassurée. Pour plus d'informations, suivez-nous sur le site internet du club orgerblonvb.wix.com/lesite et la page Facebook du club. UNC AFN : Commémoration du centenaire Après la messe à l'intention des morts pour la FRANCE la commémoration s'est poursuivie devant le monument aux morts conduit par le Président C.DESILLE en présence de M. le Maire, des personnalités civiles et militaires dont un officier ANGLAIS, et de nombreux enfants des écoles. Une Stèle don de la mairie dédiée aux poilus a été inaugurée à côté du monument. Un vin d'honneur offert par la mairie a été précédé par les chants des enfants et une intervention d'a.poussin sur l'histoire de la guerre 14/18. Cette Journée de commémoration du centenaire s'est prolongée par un repas salle du verger. Vendredi 23 Janvier 45 personnes ont assisté salle des Leuzieres à l'assemblée générale sous la présidence de Constant Desille. L'assemblée a commencé par une minute de silence observée pour les membres décédés en Le Président sortant annonce qu'il maintient sa canditature au Conseil d'administration mais qu'il ne se représentera pas comme candidat à la Présidence. Le Secrétaire et le Trésorier ont ensuite détaillé le bilan des différentes activités 2014 et le résultat financier a été voté à l'unanimité. Le vote a permis l'élection du tiers sortant et la composition du nouveau bureau qui se compose comme suit : Président : Robert Eon Vice Président : Armel Jeuland Secrétaire : Robert Dumast Secrétaire Adjt : Lucien Diard - Trésorier : André Josset Trésorier Adjt : Louis Renault Relations Sociales : Constant Desille. Le bureau remercie le Président d'honneur Camille Richard pour sa présence. La Chronique n 19 [19] mars 2015

20 vie citoyenne Château Letard, Petite histoire & grande Histoire Des pages du temps qui tournent autour de Saint-Erblon Pour ce début 2015, l Association des Amis de Noël du Fail fait paraître un ouvrage centré sur le lieu de naissance du Rabelais breton. Car le beau nom de Château Letard, ce petit fief aux portes de Saint-Erblon sur les bords de la Seiche, lieu où du Fail vit le jour il y a bientôt cinq siècles, est riche d une histoire qui le lie à l Histoire, celle qu on dit de France. A travers trois tableaux relatant des pages qui figurent dans les livres d histoire, nous vous emmènerons à la découverte d épisodes originaux qui mettent en scène des acteurs qui ont partie liée avec cette terre qui nous tient à cœur puisque aujourd hui elle nous échoit. Vous suivrez le destin tragique de Gabriel de Montgomery, qui tua accidentellement au cours d un tournoi le roi Henri II, vous serez entraînés aux heures sombres de la révolution dans les cachots de la Terreur, tenus par la main de la ravissante Aimée de Coigny, qui croisa le chemin d André Chénier juste avant qu il ne fût guillotiné, malheureux poète qui en fit pour l éternité sa muse, et vous débarquerez à Quiberon en 1795 avec le corps expéditionnaire anglais aux côtés d Henry de Busnel, le gendre du comte de Nevet, propriétaire de Château Letard à la période révolutionnaire Du XVIème siècle à la fin du XVIIIème, vous verrez comment Château Letard, discret petit domaine qui surplombe la Seiche, a tissé des liens avec des noms et des événements qui font l histoire du Duché et du pays. A travers les réflexions d une duchesse de vingt ans à l insolente beauté dont Madame Vigée Lebrun dira que «la nature s était plu à la combler de tous les dons, son visage était enchanteur, son regard brûlant, sa taille celle qu on donne à Vénus et son esprit supérieur», vous découvrirez un discours iconoclaste sur la Révolution, et un regard non convenu sur les Français et leur nature profonde qui trouve toujours malheureusement des prolongements à notre époque. Pages d histoire certes mais aussi occasion d ouvrir son esprit, de nourrir sa réflexion, de s enrichir des leçons du passé, telle est la matière de ce petit ouvrage. De format 24 X 19 cm, cette publication de qualité de 76 pages sur papier glacé, avec 13 illustrations en couleur offre à tous ceux qui aiment la Bretagne, et en particulier Saint-Erblon, mais aussi à tous les curieux friands d histoire, l occasion d ancrer un peu plus leur âme celte sur ce petit coin de territoire breton, par trop méconnu. En vente par correspondance au siège de l Association - Association des Amis de Noël du FAIL Manoir de Château Letard - Route de Saint Armel Saint-Erblon 20 euros - Frais de port : 3,5 euros - Chèque à l ordre de l Association ANF L'esprit rabelaisien souffle dans les rues Noël du Fail, qui a discrètement donné son nom a une petite rue du centre bourg reprend ses lettres de noblesse. Le nouveau quartier des Basses Noës lui fait honneur, découvrez les plaques de rues déjà installées et soyez attentifs aux prochaines! La Chronique n 19 [20] mars 2015

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

L'accueil des.... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales.

L'accueil des.... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales. L'accueil des tout-petits...... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales. Infos générales L'accueil des jeunes enfants est un domaine

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14

Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14 Compte-rendu réunion rentrée secteur LA ROCHELLE 18/09/14 Au niveau de notre département, la coordination de l action est assurée par la ligue de l enseignement et l UDAF. Les 2 coordinateurs départementaux

Plus en détail

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC PARTENAIRES IMPLIQUES DANS LE PROJET Les organisateurs à l initiative du projet ont souhaité que celui-ci fédère

Plus en détail

Les déplacements sur le territoire angevin

Les déplacements sur le territoire angevin Les déplacements sur le territoire angevin Conseil des Jeunes Angevins 24 janvier 2011 Bernadette CAILLARD-HUMEAU Première adjointe au Maire Vice-présidente Angers Loire Métropole Transports Déplacements

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants

Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants INTRODUCTION Cette charte s inscrit dans le cadre du Schéma Départemental d Accueil du Jeune Enfant de la Corrèze, qui réunit le Conseil général,

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ

MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ Pour réduire efficacement ses consommations liées aux déplacements C'est parti! Ce quizz vous permettra d évaluer les gestes que vous faites déjà en matière d éco-déplacements

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Prolongation!!! A chacun son rythme!!!!! FEVRIER 2013. Vacances de. Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs

Prolongation!!! A chacun son rythme!!!!! FEVRIER 2013. Vacances de. Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs Prolongation!!! Vacances de FEVRIER 2013 A chacun son rythme!!!!! Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs 1 SOMMAIRE I. L organisateur 1) Intentions 2) Lieu d accueil 3) Jours

Plus en détail

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015 Pole enfance jeunesse Projet éducatif de territoire 2014-2015 2 Sommaire Cadre légal de la réforme des rythmes scolaires page 3 Diagnostic page 4 à 6 Présentation de la communauté de communes Périmètre

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE DE LA DEYMARDE PROJET PEDAGOGIQUE

ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE DE LA DEYMARDE PROJET PEDAGOGIQUE MAIRIE D'ORANGE DIRECTION AFFAIRES SCOLAIRES/ANIMATION SPORT LOISIRS ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE DE LA DEYMARDE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012/2013 SOMMAIRE I) PRESENTATION DE LA STRUCTURE L'organisateur

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

La Maison de l Enfant et de la Famille

La Maison de l Enfant et de la Famille Maison de l Enfant et de la Famille Rue Robert Fabre La Pergola 34080 Montpellier (bus N 6 arrêt Pergola et bus N 15 arrêt Petit Bard) Tél. 04 67 16 39 30 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

LE 1 ER MARCHE DE BIENS ET SERVICES DES ESAT ET DES ENTREPRISES ADAPTEES DU GRAND OUEST

LE 1 ER MARCHE DE BIENS ET SERVICES DES ESAT ET DES ENTREPRISES ADAPTEES DU GRAND OUEST DOSSIER DE PRESSE Jeudi 12 mars 2015 RENNES Halle Martenot Optimisez vos achats pro avec les ESAT et les entreprises adaptées! HANDI MARKET GRAND OUEST Un événement B2B. Une première dans le Grand Ouest!

Plus en détail

FICHE PROJET DE PÔLE

FICHE PROJET DE PÔLE Nom du Pôle / année : Pôle Jeunesse - ALSH 11-14 ans 2014 Référente de Pôle : BADET Brigitte FICHE PROJET DE PÔLE 1. PRESENTATION GENERALE INTENTIONS EDUCATIVES Réunir plus de jeunes dans nos accueils

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans 1 Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans Etablissements d accueil collectif : Les multi accueils : régulier ou irrégulier (+ de 20h), occasionnel régulier ou occasionnels purs (- de 20h),

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

A chaque âge, son activité!

A chaque âge, son activité! A chaque âge, son activité! Petite Enfance Autour de l école Pendant les vacances scolaires et les mercredis édito Quel mode de garde choisir? Quelle activité proposer à vos enfants? Où trouver une structure

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation»

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Mardi 20 mars 2012 à 11h00 Salle des Mariages- Hôtel de Ville Sommaire I. Le Guide «Le crédit à la consommation» et les différents

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

FICHE PRESSE. Contexte

FICHE PRESSE. Contexte FICHE PRESSE Visite d une délégation du Conseil d administration de la caisse d Allocations familiales de la Vienne au Château de Beauvoir vendredi 11 juillet 2014 à 10h30 Sont présents : Monsieur Joël

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire tenue le 24/11/2014

Assemblée Générale ordinaire tenue le 24/11/2014 Association Les Arpents de la Prairie École La prairie 1bis rue des Néfliers 31400 Toulouse Assemblée Générale ordinaire tenue le 24/11/2014 Objectifs de l'ag Ordinaire Définition générique : L'assemblée

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!»

Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!» Supports : Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!» 3 plateaux de jeu, disposés côte à côte, de gauche à droite pour les joueurs, et qui peuvent être joués indépendamment ou bien en 3 étapes successives en

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

www.perpignanmediterranee.com

www.perpignanmediterranee.com Communiqué de presse www.perpignanmediterranee.com «Bougez autrement sur l'agglo» avec la semaine européenne de la mobilité! En l'espace d'une semaine, les habitants de l'agglo sont invités à adopter de

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT Trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois du parcours du combattant. Il existe pourtant un ensemble de dispositifs bon à connaître pour se faciliter la

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 La réforme des rythmes scolaires Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 Le cadre légal La loi d orientation et de programmation pour l Ecole prévoit la refonte des rythmes scolaires Le décret

Plus en détail

Accueil de Loisirs de Métabief. Familles Rurales. Rue du village. 25370 Métabief PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS

Accueil de Loisirs de Métabief. Familles Rurales. Rue du village. 25370 Métabief PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS Accueil de Loisirs de Métabief Familles Rurales Rue du village 25370 Métabief PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS Description du centre : Ce centre est un accueil de loisirs sans hébergement. Il est

Plus en détail

N PORTABLE : 06.40.66.19.17

N PORTABLE : 06.40.66.19.17 Communauté de Communes de la Butte de Thil www.cc-buttedethil.fr Communauté de Communes de la Butte de Thil 17 rue de l Hôtel de Ville 21390 PRECY SOUS THIL 03.80.64.43.07 / 03.80.64.43.25 N PORTABLE :

Plus en détail

Centre d Action Jeunesse

Centre d Action Jeunesse 1 Centre d Action Jeunesse 2 PREAMBULE L intégration des jeunes à leur ville est un souci permanent pour tout responsable de la jeunesse. Il s agit d aider le jeune citoyen à devenir progressivement un

Plus en détail

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT 1 Pourquoi cette enquête? Télétravail & Tiers- Lieux Parmi les solutions

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FAISONS DE L ECOMOBILITE DURANT LA SEMAINE DE LA MOBILITE du 12 au 20 septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE. FAISONS DE L ECOMOBILITE DURANT LA SEMAINE DE LA MOBILITE du 12 au 20 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE FAISONS DE L ECOMOBILITE DURANT LA SEMAINE DE LA MOBILITE du 12 au 20 septembre 2015 Une dynamique écomobilité est lancée en Nouvelle-Calédonie, à l initiative de l ADEME (Agence de l

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Décret 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l organisation du temps scolaire RAPPEL Ce qui ne change pas 36 semaines d école (180 jours d école) 24 heures d enseignement

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Bienvenue à l Espace. «Camille-Claudel» Un lien entre tous! Maison de Quartier Saint-Michel. Un lieu d échanges, d animations et de services

Bienvenue à l Espace. «Camille-Claudel» Un lien entre tous! Maison de Quartier Saint-Michel. Un lieu d échanges, d animations et de services Bienvenue à l Espace «Camille-Claudel» Maison de Quartier Saint-Michel Un lieu d échanges, d animations et de services Un lien entre tous! 2 Maison de quartier «Camille-Claudel» L espace «Camille-Claudel»

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE»

REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE» Centre Communal d Action Sociale Ville de Chassieu REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE» 6 RUE LOUIS PERGAUD 69680 CHASSIEU Tél. : 04.78.90.20.76 Approuvé par délibération 2012-09

Plus en détail

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA Christophe Pinna est l un des karatékas les plus réputés au monde et l un des sportifs français les plus titrés. Son palmarès est impressionnant, avec notamment 6

Plus en détail

Journal de bord de PARTHENAY ENERGIES CITOYENNES SAS. Un investissement citoyen pour la gestion des panneaux photovoltaïque sur la salle omnisports

Journal de bord de PARTHENAY ENERGIES CITOYENNES SAS. Un investissement citoyen pour la gestion des panneaux photovoltaïque sur la salle omnisports 1 Journal de bord de PARTHENAY ENERGIES CITOYENNES SAS Un investissement citoyen pour la gestion des panneaux photovoltaïque sur la salle omnisports Ce magnifique projet a commencé à voir le jour par volonté

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) RESTAURATION SCOLAIRE TAP MATERNEL (Temps d Accueil Périscolaire) ANNEE 2013 2014 La ville de JACOU organise

Plus en détail

La Cyber base de Pont l Évêque

La Cyber base de Pont l Évêque Programme septembre 2015 juin 2016 La Cyber base de Pont l Évêque Quel que soit votre âge, votre formation ou vos envies, la Cyber base de Pont l Évêque met à votre disposition un espace multimédia connecté

Plus en détail

Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans.

Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans. Téléchargez le guide sur www.cc-sudestuaire.fr Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans. Guide pratique Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands

Plus en détail

Atelier du vélo pour tous 1 rue des Fauvettes 32000 AUCH atelier.velo.auch@gmail.com. L Atelier du vélo pour tous :

Atelier du vélo pour tous 1 rue des Fauvettes 32000 AUCH atelier.velo.auch@gmail.com. L Atelier du vélo pour tous : Atelier du vélo pour tous 1 rue des Fauvettes 32000 AUCH atelier.velo.auch@gmail.com L Atelier du vélo pour tous : Bilan 2014 2 Introduction On peut dès maintenant affirmer que l'atelier du vélo pour tous

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion La fiche descriptive d un processus d innovation AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion Le projet L origine et description de votre projet Les mots clés de votre action

Plus en détail

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT LE RELAIS ACCUEIL PETITE ENFANCE VOUS GUIDE Qu est-ce que le Relais accueil petite enfance? Le Relais accueil petite enfance est un guichet unique pour informer, conseiller

Plus en détail

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv'

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Chaque adhésion engage le nouveau membre à participer à la vie associative via son implication dans une commission. Forces vives de l association,

Plus en détail

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Fiche synthétique Le marché des connaissances fonctionne sur l idée que "Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose...". Il

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

Le CLIC IGEAC sera fermé du 24 décembre 2013 à midi au 27 décembre 2013 inclus.

Le CLIC IGEAC sera fermé du 24 décembre 2013 à midi au 27 décembre 2013 inclus. Lettre d information n 2 du CLIC IGEAC Fermeture CLIC IGEAC Le CLIC IGEAC sera fermé du 24 décembre 2013 à midi au 27 décembre 2013 inclus. Forum : vieillir une chance! Mardi 3 décembre de 10h à 18h00,

Plus en détail

ANIMATEUR LUDOTHEQUE

ANIMATEUR LUDOTHEQUE ANIMATEUR LUDOTHEQUE Renseignements relatifs à l agent : Nom : Prénom : Catégorie : B Coefficient : 255 Sous la responsabilité et l autorité de la directrice de l Association Enfance du Biollay et de son

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

formations «Lire et faire lire» Année scolaire 2015/2016 le calendrier prévisionnel des

formations «Lire et faire lire» Année scolaire 2015/2016 le calendrier prévisionnel des La coordination FOL/UDAF du Maine et Loire vous propose le calendrier prévisionnel des formations «Lire et faire lire» Année scolaire 2015/2016 Fédération des Oeuvres Laïques 49 Fédération des Œuvres Laïques

Plus en détail