Métiers 35. statut du conjoint. Label Entreprise du Patrimoine Vivant. Le choix devient obligatoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Métiers 35. statut du conjoint. Label Entreprise du Patrimoine Vivant. Le choix devient obligatoire"

Transcription

1 L A R E V U E D E L A R T I S A N statut du conjoint Le choix devient obligatoire Métiers 35 N 70 NOVEMBRE 2006 Christel Manceau : peintre-décoratrice dans une commune rurale Label Entreprise du Patrimoine Vivant Faites connaître votre savoir-faire ISSN

2 La revue N 70 NOVEMBRE 2006 sommaire Actualité Faculté des Métiers - IFA, la rentrée en positif La Faculté des Métiers s affiche à Saint-Malo et Fougères Séminaire de travail pour les membres de la CMA 35 5 Récompenser l engagement au service de l Artisanat Économie Label : Entreprise du patrimoine vivant 6 Attractivité des centre-bourgs Pays des Vallons de Vilaine, de Rennes et de Saint-Malo 10 Dossier Statut du conjoint : le choix devient obligatoire Témoignage de M.-F. LAISNÉ 3 statuts au choix 8 9 Pays d Ille-et-Vilaine Les jeunes entreprises à la sortie du labyrinthe Prix MAAF Goût et Santé Salon de l Habitat à Goven 11 Portrait Christel Manceau, une femme peintre-décoratrice 12 Formation Une lettre sur les métiers pour les jeunes collégiens Un apprenti vice-champion de France en force athlétique Lancement de «Défi reporters» 13 Infos pratiques Le site de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Bretagne Les meilleurs recettes de M. Trihan Théâtre à Redon Permanences spécialisées de l artisan Les entreprises artisanales sont présentes dans chaque commune et chacun s en réjouit, mais il convient de prendre garde. Nos entreprises ont des spécificités liées à leur taille, à leur activité. Leur implantation, leur maintien, leur développement sont largement dépendants des schémas d aménagement de nos communes. Les règles des plans locaux d urbanisme, celles de l urbanisme commercial, voire de l architecture commerciale de nos entrées de ville ou des zones d activités, au contact des axes routiers, aboutissent trop souvent à «modéliser» ces zones en hangars commerciaux. Dotées quasiment toutes des mêmes enseignes, avec une architecture souvent pauvre, elles ne répondent pas à une définition harmonieuse de ces sites d activités. À quand des zones d activités, véritable reflet de l activité économique et sociale de nos quartiers, de nos bourgs? L Artisanat y prend déjà toute sa place, demain, faisons en sorte que dans les entrées de ville et les zones d activités, les entreprises artisanales y soient au premier plan, en vitrine. éditorial L apprentissage a toujours constitué une voie d accès privilégiée des jeunes à la vie professionnelle. Longtemps déconsidéré, parfois même ignoré, l apprentissage connaît dans notre société, un vrai regain de faveur. Les familles, les jeunes découvrent aujourd hui ce que l Artisanat soutient et démontre depuis longtemps : l apprentissage est une voie d excellence qui conjugue, à la fois, la formation technique générale, et aussi la mise en valeur des aptitudes personnelles des futurs salariés ou chefs d entreprise de notre secteur. Ce succès ne se dément pas. Les entreprises d Ille-et-Vilaine ont encore accru le nombre de jeunes accueillis au cours de cette dernière rentrée. Ange BRIÈRE Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT D ILLE-ET-VILAINE 2 cours des Alliés - CS RENNES Cedex Tél Fax ANTENNES DE : COMBOURG - Espace Entreprises 7 rue du Linon COMBOURG - Tél Fax FOUGÈRES - La Guénaudière Bd de Groslay FOUGÈRES - Tél Fax GUICHEN - Espace Entreprises ZA La Lande Rose GUICHEN - Tél Fax MONTFORT - Antenne 3 C - Place Saint-Nicolas - BP MONTFORT-SUR-MEU Cedex - Tél Fax REDON - 8 rue Victor-Hugo REDON - Tél Fax SAINT-MALO - 68 av. de Marville SAINT-MALO - Tél Fax VITRÉ - 6 rue Pierre-et-Marie-Curie VITRÉ - Tél Fax FACULTÉ DES MÉTIERS - IFA : ÉTABLISSEMENT DE FOUGÈRES : La Guénaudière - Bd de Groslay FOUGÈRES - Tél Fax ÉTABLISSEMENT DE KER LANN : Campus de Ker Lann - rue des Frères Montgolfier BP BRUZ Cedex - Tél Fax ÉTABLISSEMENT DE SAINT-MALO : 68 av. de Marville SAINT-MALO - Tél Fax

3 Actualité Actualité FACULTÉ DES MÉTIERS - IFA La rentrée : en positif Même si les contrats d apprentissage peuvent être signés jusqu au 30 novembre, il est possible, dès maintenant, de dégager les principales tendances. Yannick TENDRON, Directeur de la Formation Professionnelle à la CMA 35, souligne les caractéristiques de cette rentrée à la Faculté des Métiers-IFA. Des effectifs en hausse : + 5 % Cette année, sur l ensemble des 3 sites de la Faculté des Métiers IFA, c est-àdire, Fougères, Ker Lann et St-Malo, la Chambre de Métiers et de l Artisanat forme, par alternance, jeunes possédant le nouveau statut d apprentis-étudiants des métiers, soit 100 jeunes de plus que l an passé, ce qui représente une croissance de 5 %. Le site de Fougères : plus de 700 apprentis-étudiants des métiers Par site, indique Y. TENDRON, on enregistre une stabilité des effectifs sur St-Malo, une légère croissance sur Ker Lann, et un fort accroissement (+ 10 %) sur Fougères où nous dépassons les 700 jeunes en formation. Des formations encadrées Le Conseil régional de Bretagne a en charge la formation professionnelle. Il finance les formations par apprentissage : fonctionnement et équipement des CFA (Centres de Formation d Apprentis). Il décide des ouvertures, des ajustements et des fermetures de sections et fixe, par diplôme, des quotas maximum et des quotas minimum en dessous desquels, les formations ne sont pas financées. L évolution par filière En alimentaire, indique Y. TENDRON, il faut souligner le regain d intérêt des jeunes pour la filière viande (boucher, charcutier, traiteur) grâce aux actions de promotion engagées par les Organisations professionnelles et la CMA (salons, forums métiers, mercredis de l alternance ). Sur Ker Lann, les sections sont presqu à pleine capacité et les CAP boucher et charcutier qui avaient été momentanément suspendus l année dernière à Fougères, faute d un nombre suffisant de jeunes, fonctionnent normalement cette année. Dans les métiers du bâtiment, toutes les sections font le plein par rapport aux quotas fixés par la Région. Il faut noter que, dans ce secteur, nous avons une demande d apprentissage à la fois de la part des entreprises et des jeunes. La Chambre de Métiers et de l Artisanat a demandé, à la Région, l autorisation d ouvrir une section supplémentaire pour le BEP bâtiment. Aujourd hui, la CMA 35 forme près de 700 jeunes aux métiers du bâtiment, principalement sur le site de Fougères. En ébénisterie, poursuit Y. TENDRON, le recrutement devient plus difficile, notamment pour le Brevet des Métiers d Art. Aujourd hui, nous sommes le seul CFA des Chambres de Métiers de Bretagne à assurer cette formation. Dans le secteur automobile, nous enre- gistrons une meilleure rentrée qu en 2005, notamment en carrosserie et en Bac Pro maintenance auto. A noter, l ouverture, cette année, d un CAP peinture en carrosserie et une Mention Complémentaire moteur diesel (deux formations qui n avaient pas pu être réalisées en 2005, faute d un nombre suffisant de contrats d apprentissage. Les diplômes des formations en électronique connaissent une rénovation avec la mise en place du Bac Pro SEN (Systèmes Électroniques Numériques) comportant des options : dominantes électroménager ou multimédia. Un diplôme jugé «trop généraliste» par certains professionnels, ajoute Y. TENDRON. Pour la coiffure, la rentrée est satisfaisante. Il faut toutefois souligner qu il reste quelques places disponibles en BP coiffure option styliste visagiste et coloriste permanentiste à l établissement de St-Malo. En photographie, le recrutement est un peu plus difficile en Bac Pro, souligne Y. TEN- DRON, la profession étant en pleine mutation, compte tenu de l évolution technologique et économique du secteur. Sur le site de Ker Lann, où nous assurons la seule formation par alternance pour ce diplôme, dans le Grand Ouest, nous avons renouvelé entièrement l équipement pour l adapter au numérique. En prothèse dentaire, cette année, sur le site de Ker Lann, le BTMS (Brevet Technique des Métiers Supérieur) prothèse dentaire devrait ouvrir avec un effectif d une dizaine de jeunes. Pour terminer ce tour d horizon de la rentrée, la Chambre de Métiers et de l Artisanat a décidé de maintenir, cette année, les Classes Préparatoires à l Apprentissage (CPA) qui accueillent, sous statut scolaire, les jeunes de 15 ans pour une formation par alternance, dans l attente des orientations de la Région Bretagne à l égard de l apprentissage junior. La Faculté des Métiers s affiche à Saint-Malo et à Fougères Sur les façades, à Fougères et à Saint-Malo, sont apparus durant l été, à la fois, le nouveau logo de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et l appellation Faculté des Métiers. Nous affirmons, ainsi, notre volonté d intégrer nos 3 établissements de formation de l IFA (Institut de Formation de l Artisanat) au sein de la Faculté des Métiers, souligne Ange BRIÈRE. La Faculté des Métiers regroupe, rappelons-le, les instituts de formation de la CCI de Rennes (Institut de Formation de l Hôtellerie, Restauration - IFHOR, Institut de Formation Commerciale - IFCOM, Institut de Formation aux Techniques de l Information et de la Communication - IFTIC) implantés à Ker Lann et celui de la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Illeet-Vilaine (Institut de Formation de l Artisanat - IFA) dont les 3 établissements sont Séminaire de travail pour les membres de la CMA Le 2 octobre, les membres élus de la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine étaient invités à une journée de travail pour échanger, avec l aide de Michel ROUDET, Consultant, sur le rôle et la mission de l élu CMA : comment assurer une représentation active de la CMA dans les différentes instances? 18 mois après les élections et la publication du programme de mandature, cette journée a permis aussi de faire le point des actions déjà engagées et des programmes en cours. localisés à Ker Lann mais aussi sur Fougères et Saint-Malo. Cette nouvelle signalétique s accompagne de nouvelles appellations pour chaque établissement : Faculté des Métiers - IFA, Ker Lann Faculté des Métiers - IFA, Fougères Faculté des Métiers - IFA, Saint-Malo. VOUS AVEZ DES PROPOSITIONS, REMARQUES, AVIS, OBSERVATIONS? Écrivez au Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-&-Vilaine Vous pouvez vous adresser à Ange BRIÈRE, Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine par courrier à l adresse ci-dessous, par fax ou par mail Tous les courriers recevront une réponse dans les meilleurs délais. Monsieur le Président Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine 2 cours des Alliés CS RENNES CEDEX Fax Saint-Malo Fougères

4 Économie Actualité LABEL ENTREPRISE DU PATRIMOINE VIVANT Faites reconnaître votre savoir-faire 6 Vous possédez un savoir-faire rare? Le nouveau label Entreprise du Patrimoine Vivant vous permet d être mieux identifié et des avantages d ordre financier vous sont accordés. Les objectifs Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» a été créé par la loi en faveur des PME du 2 août 2005 pour promouvoir le développement des entreprises détenant «un patrimoine économique, composé en particulier d un savoir-faire rare renommé ou ancestral, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité et circonscrit à un territoire». Il vise trois objectifs principaux : Mettre en valeur les entreprises fondatrices de l identité économique et culturelle française, faciliter leur reconnaissance à l échelle nationale et internationale et éviter ainsi la disparition des plus fragiles d entre-elles. Inciter ces entreprises à innover et à élargir leurs marchés. Le marché mondial qui s ouvre notamment grâce à internet est une extraordinaire opportunité. Renforcer leur croissance, permettre le développement des emplois et donc la transmission des savoir-faire et des entreprises. Les entreprises concernées Toutes les entreprises* exerçant une activité de production, de transformation, de réparation ou de restauration peuvent demander le label, quelle que soit leur taille, dès lors qu elles répondent, au moins, à l un des critères suivants : La détention d un patrimoine économique spécifique (équipements, machines, documentations techniques rares, droits de propriété intellectuelle ). La détention d un savoir-faire rare reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité. La notoriété et l ancienneté de l implantation géographique de l entreprise (valeur historique ou architecturale de ses locaux, de ses équipements de production, procédés de fabrication spéciaux ). * À l'exception des entreprises du secteur agricole et alimentaire, qui bénéficient déjà d un signe de qualité propre. Comment est-il décerné? Les entreprises peuvent demander ce label à tout moment de l année. Le label est attribué, pour une durée de 5 ans, par le ministre des PME, du Commerce, de l Artisanat et des Professions libérales, après avis d une commission nationale, constituée de professionnels et de personnalités qualifiées. La commission examine le dossier de candidature de l entreprise accompagné d un rapport de l Institut Supérieur des Métiers (ISM) et les avis de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et du DRCA, Délégué Régional au Commerce et à l Artisanat, dont relève l entreprise candidate. Sur l agenda du Président 4 septembre - Réunion de la commission départementale de conciliation des baux commerciaux. 7 septembre - Réunion du Bureau de la Mission locale du bassin d emploi de Rennes. - Réunion du comité de pilotage du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) du Pays de Fougères. 8 septembre - Assemblée générale de la Mission locale du Pays de St-Malo. 11 septembre - Réunion de rentrée du Bureau de la CMA 35 à Rennes. 13 septembre - Participation à la journée organisée par le Pays de Rennes sur l aménagement et l attractivité des centre-villes et des centre-bourgs. 14 septembre - Réunion du Conseil de la Faculté des Métiers. 15 et 16 septembre - Réunion de rentrée du Bureau de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Bretagne à Ploërmel. 18 septembre - Participation au conseil d administration de la SOCAMA Ouest (Société de Caution Mutuelle) à Rennes. 19 septembre - Participation à la rencontre des Présidents des conseils de développement de Pays et de Communautés d agglomération à Rennes. 20 septembre - Participation au groupe de travail sur le financement des CMA à l APCMA à Paris. 22 septembre - Réunion du Conseil de gestion du FAF (Fonds d Assurance Formation) régional de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Bretagne. 25 septembre - Rencontre avec MM. DANJOU et LHOS- TE, Président et Secrétaire Général de la Fédération Française du Bâtiment. 27 et 28 septembre - Séminaire de rentrée des Présidents et Secrétaires Généraux des CMA de France à l APCMA à Paris. 28 septembre - Participation au Conseil d administration de Radiance. 29 septembre - Participation aux Rencontres pour l Emploi du Pays de Vitré à Étrelles et assemblée générale de la Maison pour l Emploi et l Insertion Professionnelle. 2 octobre - Séminaire de rentrée des membres élus de la CMA octobre - Réunion du Bureau de la CMA 35 à Rennes, - Remise de plâtoirs, gravés à leur nom, aux apprentis plâtriers de la Faculté des Métiers IFA, Fougères en présence des fournisseurs partenaires. 5 et 6 octobre Participation aux Journées Régionales de la Création et de la Reprise d Entreprises au Parc Expo de Rennes Aéroport. Quels avantages pour les entreprises labellisées? Les entreprises labellisées bénéficient d avantages financiers. La Loi de Finances rectificative de 2005 a créé 2 crédits d impôts pour les entreprises du patrimoine vivant : une majoration du crédit d impôt apprentissage porté à euros par apprenti, un crédit d impôt création de 15% des dépenses de création. De plus, des outils de communication seront mis à leur disposition. Sont notamment prévus, par le Ministère, des événements médiatiques pour développer l audience et la notoriété des entreprises, et salons de coiffure, exceptionnelle des un site internet afin de promouvoir les la veille de Noël entreprises labellisées et de leurs produits Exceptionnellement, les salons de sur le marché mondial. coiffure d Ille-et-Vilaine pourront être Enfin, des actions d accompagnement ouverts le dimanche 24 décembre seront également proposées aux entreprises labellisées, en fonction de leurs S appuyant sur l accord conclu jusqu à 17 h. besoins spécifiques (diagnostics économique et technique, soutien à la transmis- entre les partenaires sociaux, la Préfecture d Ille-et-Vilaine, par arrêté préfectoral, en date du 20 juillet 2006, autorise l ouverture des salons de coiffure, sion d entreprise, ). Vous souhaitez déposer une demande. la veille de Noël. Ce travail du La Chambre de Métiers et de l Artisanat dimanche se fait sur la base du volontariat. Il donne lieu au repos compen- d Ille-et-Vilaine peut vous accompagner dans le dépôt de votre dossier de candidature. de travail et doit faire l objet d une sateur et à une prime exceptionnelle Plus d infos sur le site de la Chambre de demande de dérogation au repos Métiers et de l Artisanat : dominical, auprès des services de la ou sur le site dédié au label : Fédération de Préfecture. la Service Développement Économique Tél en bref Ouverture Coiffure d Ille-&-Vilaine Tél ou Mairie de votre commune Récompenser l engagement au service de l Artisanat À l issue de l Assemblée générale du 26 juin dernier, à Fougères, 14 artisans ont reçu la médaille de la Reconnaissance artisanale. Cette cérémonie conviviale s est déroulée à la Faculté des Métiers - IFA, Fougères. Ange BRIÈRE, a remis ce témoignage de reconnaissance à ceux qui, par leurs efforts, leurs actions, ont contribué au maintien du renom et de la pérennité des métiers et ont rendu d éminents services à la cause artisanale. Un bref rappel du parcours de chacun d entre eux, complété par le témoignage de responsables des Organisations Professionnelles a permis de mesurer l engagement de ces femmes et de ces hommes pour le développement des métiers de l artisanat et des formations par apprentissage. Médaille de Bronze Philippe BOUVIER, Pâtissier-chocolatier à Rennes Christian GIRARD, Boulanger en retraite à Vitré Hyacinthe GUINEBAULT, Garagiste automobile en retraite à la Chapelle-Janson Henri HELMBOLD, Vitrailliste d art à Corps-Nuds Mickaël GESBERT, Boucher à La Bouëxière Serge JÉGU, Boucher à Châteaugiron Médaille d Argent Fabien FÉRET, Boulanger à St-Benoit-des-Ondes * Taux nominatif annuel brut au 01/06/2006, susceptible de modifications. Offre soumise à conditions. ** Offre soumise à conditions. *** Crédit à la consommation à taux préférentiels subordonné à l ouverture ou à la détention d une formule ASTREA. Sous réserve d acceptation de votre dossier par Groupama Banque. Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d un particulier avant l obtention d un ou plusieurs prêts d argent. Caisse Régionale d Assurances Mutuelles Agricoles. Entreprise régie par le code des assurances. Groupama agit pour le compte de Groupama Banque en qualité d intermédiaire en opérations de banque. Groupama Banque - S.A. Directoire et Conseil de surveillance au capital de RCS Bobigny - Siège social : 70 rue de Lagny, Montreuil Cédex. Société de courtage d assurance : garantie financière et assurance de responsabilité civile professionnelle conforme aux articles L et L du code des assurances. Photo : Stéphane d Allens - Y&R France Jacqueline SORAIS, Conjointe d artisan maçon à Cesson-Sévigné Bernard LEJAS, Peintre à St-Melaine - Châteaubourg Roland RUELLAN, Boucher à Saint-Malo Gérard CHANTEUX, Maçon à Vitré Médaille d Or Jacques GUIFFAULT, Marbrier à La Guerche-de-Bretagne Madeleine MANCEAU, Conjointe d artisan charpentier, en retraite Henri LUCAS, Plombier en retraite à Vezin-le-Coquet Mon compte Sur mon compte bancaire, mon argent est rémunéré jusqu à 1,6 %, dès le 1 er euro*. Mes Assurances Je bénéficie de réductions sur mon nouveau contrat d assurance Groupama** Habitation, Auto, Santé Mes Crédits Pour tous mes projets, des crédits à taux préférentiels*** me sont proposés.

5 Dossier Dossier STATUT DU CONJOINT Le choix devient obligatoire Le décret d application très attendu de la loi du 2 août 2005 sur le statut du conjoint est enfin paru au cours de l été. C est une avancée significative. Désormais, il oblige le conjoint du chef d entreprise artisanale à choisir un statut : conjoint collaborateur, conjoint associé, conjoint salarié. En l absence de choix, le statut de conjoint collaborateur s appliquera. Ce texte répond aux attentes des Organisations Professionnelles et des Chambres de Métiers et de l Artisanat. Il constitue une reconnaissance du rôle indispensable du conjoint dans l entreprise artisanale. En effet, aujourd hui encore, nombreux sont les conjoints d artisans qui collaborent étroitement à l activité de l entreprise, sans reconnaissance officielle et juridique, avec tous les risques que cela comporte en cas d accidents de la vie (décès, divorce ). Cependant, pour reconnaître pleinement le rôle du conjoint au sein de l entreprise et compte-tenu de l évolution de la société, il sera nécessaire d aller plus loin, souligne l UPA (Union Professionnelle Artisanale). Métiers 35 vous propose le témoignage de Marie-Françoise LAISNÉ, Vice-Présidente de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et conjointe collaboratrice d artisan, un bref rappel des 3 statuts et les modalités pratiques de mise en application de ce décret avec Jean-Pierre HAMON, Responsable du RM/CFE à la CMA 35. Le statut de conjoint collaborateur, être reconnu et se préparer une retraite Marie-Françoise LAISNÉ, Vice-Présidente de la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et- Vilaine est très attachée à son statut de conjointe collaboratrice dans l entreprise d électricité de son mari, installée à Bréal/ Montfort. Explications. Marie-Françoise LAISNÉ a débuté sa vie professionnelle par un apprentissage dans la coiffure. Elle enchaîne les diplômes : CAP, BP et Brevet de Maîtrise. En 1975, après quelques années comme salariée, elle décide de s installer et reprend un salon de coiffure femmes à Mordelles. En 1978, son mari, Noël LAISNÉ, décide, lui aussi, de s installer en reprenant l entreprise rennaise TOUFFET, dans laquelle il est salarié et où il a fait son apprentissage. Avec 3 enfants en bas âge et nos 2 affaires, celle de mon mari et mon salon de coiffure, les journées étaient très chargées, se rappelle M.-F. LAISNÉ. En 1981, elle décide de céder le salon de coiffure et d aider son mari dans la gestion de l entreprise. Cette même année, l entreprise d électricité est transférée à Bréal/Montfort. Conjointe collaboratrice dès l origine En 1982, le statut de conjoint collaborateur vient d être créé officiellement. M.-F. LAISNÉ estime légitime de faire reconnaître son apport dans l entreprise et s inscrit au premier stage pour les conjoints collaborateurs, organisé par la Chambre Régionale de Métiers de Bretagne. Pour me perfectionner, j ai également préparé un CAP comptabilité en 2 ans, ajoute M.- F. LAISNÉ, convaincue de l importance de la formation continue. En 1987, et pendant 9 ans, j ai opté pour le statut de conjoint salarié qui apportait, à l époque, une meilleure protection sociale, notamment avec de jeunes enfants, mais constitue une charge importante, parfois trop lourde, pour l entreprise. Une reconnaissance En 1996, poursuit M.-F. LAISNÉ, pour des raisons liées à l entreprise, j ai changé de statut et pris celui de conjointe collaboratrice tout en continuant à cotiser pour la retraite sur le plafond de sécurité sociale. En effet, M.-F. LAISNÉ ne conçoit pas de travailler sans statut. Avoir le statut de conjoint collaborateur, c est être reconnu, je ne veux pas travailler dans l ombre et aussi, point important que souligne M.-F. LAISNÉ, cela permet de cotiser pour la retraite. En obligeant les conjoints d artisans à choisir un statut, ce décret va dans le bon sens. J ai suivi également une formation de gestion de l entreprise (GEAB), similaire au BCCEA (Brevet de Collaborateur de Chef d Entreprise Artisanale) dispensée par l organisation professionnelle et traitant des questions spécifiques aux entreprises du bâtiment (marchés publics, trésorerie,...). La gestion quotidienne de l entreprise n a pas empêché M.-F. LAISNÉ de s impliquer dans la vie professionnelle ou municipale : Vice-Présidente de la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine, membre de la CAPEB (Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) et du Comité de pilotage Antenne 3C, et adjointe au maire de Bréal/Montfort. Des journées bien remplies : c est une question d habitude et d organisation, conclut M.-F. LAISNÉ. 3 statuts au choix LE CONJOINT COLLABORATEUR Comme son statut l'indique, le conjoint participe réellement à l'activité de l'entreprise. Il peut accomplir les actes courants de gestion (secrétariat, comptabilité,...) mais ne peut disposer des biens de l'entreprise (vente, donation,...) sans l'accord du chef d'entreprise. En revanche, il ne perçoit aucune rémunération et n'exerce aucune autre activité professionnelle supérieure à un mitemps. Le statut de conjoint collaborateur est possible pour les conjoints de gérants majoritaires de SARL et d EURL. Le conjoint collaborateur est électeur et éligible aux élections des Chambres de Métiers et de l Artisanat. Social La couverture sociale (maladie, vieillesse) s est accrue. Ainsi, au titre de l'assurance maladie, l'allocation maternité est alignée sur celle des femmes chefs d'entreprise. Une allocation de repos maternel est versée, sans condition de cessation d'activité. Une indemnité de remplacement est également prévue pour compenser les frais de remplacement de la conjointe collaboratrice dans son travail ou à son domicile. Pour leur part, les hommes, conjoints collaborateurs, bénéficient d'une indemnité de remplacement fixée pour une naissance ou une adoption. Retraite Au titre de l'assurance vieillesse, le conjoint doit adhérer à la caisse d'assurance vieillesse du chef d'entreprise. Cette affiliation lui permet d'acquérir une retraite personnelle des régimes des travailleurs non salariés, basée sur son propre travail. Ces droits à la retraite sont des droits personnels. Dans les mois à venir, des évolutions seraient possibles pour le rachat, dans certaines limites, des périodes antérieures à l adhésion au régime. Les cotisations d'assurance vieillesse du conjoint collaborateur sont déductibles du bénéfice imposable. Sur le plan de la prévoyance complémentaire, le conjoint collaborateur pourra ouvrir un contrat personnel de retraite et de prévoyance de la Loi Madelin. Ce statut ne concerne que les conjoints mariés. Sont exclus, les concubins et les personnes liées par un Pacte Civil de Solidarité (PACS). Le conjoint collaborateur a également la possibilité d'être salarié à mi-temps en dehors de l'entreprise et de ce fait, acquérir, par ses cotisations au régime général, de nouveaux droits. LE CONJOINT SALARIE Le conjoint salarié bénéficie d'un contrat de travail comme tout salarié de l'entreprise. Son activité professionnelle s'exerce dans l'entreprise, à titre habituel et sous l'autorité du chef d'entreprise. Sa position de salarié ne lui permet pas d'intervenir, comme le conjoint collaborateur, dans les actes d'administration de l'entreprise. Le conjoint salarié bénéficie d'un salaire égal, au minimum, au SMIC. Son niveau de rémunération doit correspondre à l'emploi réellement occupé (voir la convention collective). Social Du point de vue de la couverture sociale, le conjoint salarié est affilié au régime général de Sécurité Sociale. Il bénéficie de l'ensemble des prestations du régime général (indemnités journalières en cas de maladie, d'accident du travail, de maternité, etc.). Il peut souscrire, en tant que salarié, à des régimes de protection complémentaire maladie et retraite. Fiscal Sur le plan fiscal, le conjoint salarié est imposé à l'irpp (Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques). L'entreprise peut déduire le salaire du conjoint intégralement si elle est soumise à l'impôt sur les sociétés ou si les conjoints sont mariés sous un régime de séparation de biens. Pour les autres régimes matrimoniaux et dans le cas d'une entreprise individuelle, il existe un plafond si l'entreprise n'adhère pas à un centre de gestion agréé. À noter que les charges sociales sont déductibles intégralement. LE CONJOINT ASSOCIE Dans ce cas, le conjoint détient des parts dans le capital de l'entreprise, constituée sous forme sociétaire. Comme dans toute constitution de capital social, l'attribution des parts correspond à un apport de fonds (numéraires), immatériel (fond de commerce), matériel (outillage, bâtiment, etc.), d'un savoir-faire (apport en industrie). Les statuts de la société doivent préciser le nombre de parts détenues par le conjoint associé, le fait que celui-ci participe effectivement à l'activité de l'entreprise et qu'il souhaite bénéficier du statut de conjoint associé. Son régime social dépend de son statut au sein de la société : - simple associé, il n'a aucun statut particulier, - gérant majoritaire, il cotise à un régime de travailleur non salarié, - gérant minoritaire ou égalitaire et rémunéré, il est affilié au régime des salariés, - associé non gérant, travaillant dans l'entreprise sans être salarié, il cotise aux caisses des travailleurs non salariés. Contacts : Votre expert-comptable, Votre centre de gestion, Votre notaire, Vos caisses de retraite et de prévoyance, La Chambre de Métiers et de l Artisanat Service Développement Économique Tél Le décret : mode d emploi Jean-Pierre HAMON, Responsable du Répertoire des Métiers et du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) à la CMA 35, apporte des précisions sur la mise en place de ce décret. Ce texte, précise J.-P. HAMON, impose au conjoint d un chef d entreprise artisanale de faire un choix de statut : conjoint collaborateur, conjoint salarié ou conjoint associé. Il s applique aux nouvelles entreprises comme aux entreprises existantes et concerne les entreprises individuelles, les SARL et EURL. Pour les entreprises existantes, les conjoints ont jusqu en juillet 2007 pour effectuer les formalités auprès du CFE. Pour être mentionné au Répertoire des Métiers, ajoute J.-P. Hamon, le conjoint d un chef d entreprise artisanale doit contacter le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) de la Chambre de Métiers et de l Artisanat à Rennes, à Fougères ou à St-Malo (voir adresses ci-dessous) pour prendre rendez-vous et connaître les pièces à fournir pour effectuer cette formalité. Pour les entreprises individuelles, la mention «conjoint collaborateur» peut être effectuée puisque cette possibilité existe déjà, souligne J.-P. HAMON. Par contre, en ce qui concerne la mention de conjoint collaborateur pour les conjoints de gérants majoritaires, salariés de SARL et EURL, nous devons attendre une modification, par une instance nationale, de la norme fonctionnelle des CFE et une adaptation des chaînes de traitement informatique. Par ailleurs, les modalités d appel de cotisations retraite ne sont pas encore toutes définies. Métiers 35 vous informera, dans les prochains numéros, des modalités pratiques de mise en œuvre de ce décret. CFE Rennes Tél CFE Fougères Tél CFE St-Malo Tél

6 Économie Pays d Ille-et-Vilaine AMÉNAGEMENT Attractivité des centre-bourgs Le 13 septembre, le Pays de Rennes a organisé une journée sur l aménagement et l attractivité commerciale des centres. Michel COLLET, Vice-Président de la CMA 35 y participait et nous fait part de ses réflexions. Métiers 35 : Quels enseignements tirez-vous de cette journée? M. COLLET : Il faut partir d un constat : les activités commerciales sont situées de plus en plus en périphérie des grandes agglomérations. Les nouveaux quartiers ou lotissements, créés pour accueillir les habitants supplémentaires, sont aussi localisés en périphérie des centre-villes ou des centre-bourgs des communes. Ainsi, de nouveaux modes d achats apparaissent, liés notamment aux déplacements domicile-travail-loisirs. Ces évolutions ont entraîné une perte d attractivité pour les centre-villes des agglomérations et les centre-bourgs des communes. Or, il est primordial qu ils soient le cœur de vie de la cité pour assurer leur fonction sociale et d animation. C est un enjeu d aménagement du territoire. Le Pays de Rennes a engagé une réflexion approfondie sur ce sujet qui a donné lieu à la publication de documents de grande qualité, fournissant des pistes d action destinées aux élus locaux, aux commerçants et artisans comme aux aménageurs. La journée du 13 septembre a été l occasion d échanges très intéressants, complétés par des visites «sur le terrain» d exemples d aménagement auprès de 3 communes : Thorigné-Fouillard, Saint-Erblon et Châteaugiron. Métiers 35 : L artisanat est-il concerné? M. COLLET : Il faut rappeler que les activités appelées communément commerciales incluent des activités artisanales, c est-à-dire, inscrite au Répertoire des Métiers. Je citerai, dans les métiers de Bouche, les boulangers, les bouchers-charcutiers, dans les activités de services : les coiffeurs, les fleuristes, les photographes, etc. De plus, l Artisanat s appuie sur des valeurs, comme la proximité, la qualité de service, l accueil, qui développent le lien social et renforcent l attractivité des centre-bourgs. Ainsi, l artisanat est-il directement concerné par l aménagement mis en place par les collectivités, qu il s agisse de l aménagement urbain des centre-bourgs ou de l implantation des entreprises artisanales en zones d activités. Un exemple : le stationnement est essentiel aux activités artisanales et commerciales dans les centre-bourgs. Les collectivités doivent associer les artisans et les commerçants aux réflexions sur ce sujet. Métiers 35 : Quelle peut être l action de la Chambre de Métiers et de l Artisanat? M. COLLET : De nombreuses communes engagent une réflexion sur leur aménagement. Nous souhaitons y être associés. La Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine, qui représente les entreprises artisanales, doit être force de propositions dans ce domaine. Pour cela, nous allons constituer un groupe de travail composé de membres élus qui s appuiera sur les expériences, les études et enquêtes réalisées, recueillera l avis des artisans pour dégager les points qui nous paraissent essentiels si l on veut renforcer l attractivité de nos centres et permettre à l artisanat de se développer. Cette démarche vise un développement harmonieux de l ensemble du département, axe prioritaire inscrit dans notre programme de mandature. en bref Transmettre votre entreprise? La Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine renouvellera, à la mi-mars 2007, pour la 3e année consécutive, une journée de rencontres en direct entre cédants et repreneurs d entreprise artisanale. Lors de cette journée, les chefs d entreprise souhaitant céder leur affaire, pourront rencontrer un grand nombre de repreneurs potentiels, en tête-à-tête, et dans le respect de l anonymat mutuel. Par ailleurs, des stands d organismes et de partenaires (experts comptables, avocats, banquiers, organismes sociaux, ) ainsi que des ateliers, vous permettront de compléter votre information pour mieux préparer la transmission de votre entreprise. Vous voulez céder votre entreprise? Contactez la Chambre de Métiers et de l Artisanat pour être informé de cette opération (participation gratuite). Service Développement Économique - Tél PAYS DES VALLONS DE VILAINE PAYS DE RENNES PAYS DE SAINT-MALO Vous envisagez des investissements ou des travaux de rénovation, vous pouvez bénéficier d aides (voir Métiers 35 n 69). La date limite de dépôt des dossiers ODESCA est prolongée jusqu en 2007 pour les entreprises ne dépassant pas HT de chiffre d affaires. Pour bénéficier des subventions, les travaux devront être terminés avant décembre Pour connaître les conditions de recevabilité des demandes : Contacts : Chambre de Métiers et de l Artisanat Pays des Vallons de Vilaine : Isabelle ANDRO : Pays de Rennes : Lénaïck ROUSSEL : Pays de Saint-Malo : Nelly Duchesne : PAYS DES VALLONS DE VILAINE Les jeunes entreprises à la sortie du labyrinthe Le 13 septembre dernier, à l initiative de l Espace Entreprises du Pays des Vallons de Vilaine auquel sont associées la CMA 35 et la CCI de Rennes, les toutes jeunes entreprises (de moins de 2 ans) du Pays des Vallons de Vilaine étaient invitées à se retrouver pour une soirée conviviale, au labyrinthe végétal de Crambert à Baulon (35). Malgré une météo très défavorable, une quarantaine de personnes - entreprises, créateurs, partenaires de la création d entreprise et élus - étaient présentes pour partager un moment de détente. Un jeuquestionnaire leur permettait de découvrir les réseaux économiques locaux, de s approprier des expressions et sigles liés aux activités artisanales ou commerciales et, bien entendu, de s informer sur les services et accompagnements que leur proposent les partenaires, organisateurs de cette soirée. C est dans la bonne humeur que les participants ont pu échanger et, pour les plus «méritants», repartir avec des cadeaux, en plus d un nouveau carnet d adresses! Fort de la réussite de cette première rencontre, une suite devrait lui être donnée pour renforcer encore les réseaux des entreprises locales. Isabelle ANDRO - Tél PAYS DE RENNES Prix MAAF Goût et Santé : un pâtissier d Ille-et-Vilaine en finale Chaque année, la MAAF organise le concours national Goût et Santé pour mettre en valeur des artisans de l alimentaire qui conjuguent équilibre alimentaire et qualités gustatives. Il récompense les artisans, auteurs d une création gourmande alliant diététique et gastronomie, dans les catégories «sucré» et «salé». Pour cette 4e édition, un pâtissier de Rennes a été finaliste. William CHAUOU a proposé la Diet pomme, une tartelette individuelle sans sucre ajouté. Il s agit, précise William CHAUOU, d un disque de pâte feuilletée, de pommes cuites vapeur et des tranches de pommes crues. Le tout, cuit au four. J ai recherché une pâtisserie fraîche pour une population sensibilisée à l excès de consommation de sucre, la faible teneur est prouvée par les tests. J ai voulu réaliser une pâtisserie nouvelle, accessible à tous les publics, pour son bon goût de fruit et son faible coût de revient. William CHAUOU, membre du Bureau de la CMA 35, est installé dans le centre-ville de Rennes, depuis Pour William CHAUOU être pâtissier, c est plus qu un métier, c est un art. La pâtisserie artisanale est une discipline majeure de l art culinaire français qui doit concilier art, création, innovation, tradition et plaisir. La Diet pomme rencontre cédants/ repreneurs Vous souhaitez céder votre entreprise et vous cherchez un repreneur, participez à la 3e édition des «rencontres de la transmission d entreprises» organisée par les chambres consulaires des Côtes d Armor (Chambre de Métiers des Côtes d Armor-Dinan) et du Pays de St-Malo (CCI et Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et- Vilaine). Elle aura lieu le 25 novembre 2006 de 13h30 à 18h à la Chambre de Métiers et de l Artisanat des Côtes d Armor-Dinan (La Croix Fresche Blanc Aucaleuc). Cette opération a pour objet de mettre en relation cédants et repreneurs potentiels de façon anonyme. en bref Pays de St-Malo : Nelly DUCHESNE Tél ou pour la saisie de votre annonce de cession. PAYS DES VALLONS DE VILAINE Salon de l Habitat Vous êtes artisan dans la construction, l aménagement ou l équipement de la maison sur le Pays des Vallons de Vilaine. Vous souhaitez développer une clientèle de proximité. Participez au 2e salon de l habitat, de l équipement et de la décoration de la maison. Forts du succès de la première édition qui s est déroulée à Goven en avril 2006, les organisateurs ont décidé de reconduire l opération sur Le prochain salon aura lieu les 25 et 26 mai 2007 à Bain-de-Bretagne. Au-delà de votre participation en tant qu exposant, la CMA 35 a besoin de personnes volontaires et dynamiques pour préparer cette manifestation. Pour assurer la réussite de cette prochaine édition, faites vous connaître sans tarder. Claire SOURGET Espace entreprises à Guichen Tél

7 Portrait Formation DANS UNE COMMUNE RURALE Christel Manceau : une femme, peintre-décoratrice 12 Lourmais, près de Combourg, commune rurale de 250 habitants, s est enrichie, il y a 3 ans, d une nouvelle entreprise artisanale. Celle-ci a été créée par une femme dans un métier traditionnellement masculin : la peinture décoration. Parcours de Christel MANCEAU. Christel MANCEAU a toujours eu «un esprit créatif et déterminé pour l aménagement intérieur». Avec le crayon ou le pinceau, elle pratique le dessin ou la peinture sur toile. Mais, en plus de ce loisir, elle a fait de la peinture décoration, son métier. Formation et expérience professionnelle Diplômée d une école de bâtiment et d une école de décoration de Tours, elle obtient un CAP de Peintre en Bâtiment puis un Brevet de Technicien de Peintre Décorateur. Il y a 6 ans, pour suivre son mari, elle s installe à Lourmais et travaille dans la vente de produits de décoration dans une surface spécialisée de bricolage. Elle ne se limite pas à la vente mais apporte des conseils, très appréciés des clients. Créer son entreprise pour s exprimer Il y a quelques années, Christel MAN- CEAU ressent le besoin de s exprimer, de pouvoir créer ses concepts de décoration intérieure. Après 17 ans d expérience, elle fait le choix de créer sa propre affaire. Elle s informe à l Espace Entreprises de Combourg, auprès de la Chambre de Métiers et de l Artisanat, sur la marche à suivre pour créer son entreprise : les étapes, les aides, les formalités, les formations En mars 2003, le pas est franchi, Christel MANCEAU crée son entreprise de peinture décoration, à Lourmais. Une étude globale La particularité de Christel MANCEAU est de prendre en compte au-delà de l activité peinture, la décoration intérieure. Mon travail se décompose en 4 phases, précise-t-elle. Tout d abord, je commence par une étude globale des volumes et de la colorimétrie, principalement pour la luminosité, puis une réflexion sur le mobilier et la déco existants. Ensuite, je présente à mes clients des croquis, des dessins pour qu ils puissent imaginer le rendu. La palette de propositions est très large : décors muraux, meubles peints, création et décors de lampes, miroirs, fresques, trompe l œil, transformation de meubles en partenariat avec un ébéniste Je leur propose, s ils le souhaitent, de visiter des opérations réalisées, des maisons-témoins en quelque sorte. avant la réalisation Enfin, j exécute le travail et là, je crée souvent la surprise et l étonnement de mes clients quand je leur précise que je réalise moi-même le travail. Une femme dans ce métier! Et pourtant, précise Christel MAN- CEAU, esquissant un sourire, une femme apporte de la confiance à ses clients, de l écoute et du raffinement dans le choix des coloris. Aujourd hui, Christel MANCEAU possède un carnet de commande important. Elle travaille essentiellement dans la rénovation de l ancien. Elle projette d ouvrir, en 2007, sur la commune de Lourmais et avec l aide financière de CAP 35 du Conseil général, un atelier avec une partie show-room. Pour répondre à la demande, elle vient d embaucher, début septembre, un deuxième salarié : une femme. d Honneur pour un Maître Artisan en bref La Légion Dans la promotion de la Légion d Honneur du 14 juillet 2006, publiée au Journal Officiel, figurait Roger JAMET, Maître Artisan, dont l entreprise, Électroplastie Moderne, spécialisée dans la galvanoplastie, le chromage, le nickelage et l argenture, est installée au Rheu. Cette distinction récompense 50 années de recherche de la qualité. Roger JAMET exporte un savoir-faire reconnu sur les marchés mondiaux, une référence, dans un métier rare. Nouvelle initiative de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et du Pays de St-Malo pour renforcer l attractivité des métiers de l artisanat auprès des jeunes : après le salon des métiers du bâtiment en 2004, une lettre semestrielle d information des métiers de l artisanat, intitulée Ligne 1 a été lancée. Le premier numéro, dédié aux métiers du bâtiment a été distribué aux élèves de 3e dans le cadre du Forum des métiers qui s est déroulé, fin janvier, à l Espace Duguay-Trouin à Saint- Malo. Les prochains numéros sont en préparation. Comme le premier, ils valoriseront l apprentissage avec des témoignages de jeunes apprentis, de chefs d entreprises, de parents d élèves du Pays de Saint-Malo. Ils FACULTÉ DES MÉTIERS-IFA ST-MALO Un apprenti, vice-champion de France en force athlétique Florian LEMÉ, 18 ans, en CAP mécanique auto, 2e année, à la Faculté des Métiers - IFA, St-Malo et en apprentissage au Garage LÉVÊQUE à Châteauneuf d Illeet-Vilaine, vient de réussir une belle performance sportive. Lors des Championnats de France, en juin dernier, près de Lyon, il est devenu Vice-champion de France de force athlétique, catégorie junior (moins de 60 kg) avec, en plus, un record de France établi à 127,5 kg de charge soulevée en flexion de jambes. Pour faire partie de l équipe de France, il lui a fallu réussir les championnats départementaux, régionaux, puis suivre un stage d entraînement et de sélection d une semaine à Fontainebleau. Je pratique l haltérophilie depuis 9 ans et j ai commencé la force athlétique depuis 1 an précise Florian LEMÉ (l haltérophilie comporte 2 mouvements : l arraché et l épaulé jeté, la force athlétique inclut 3 mouvements : flexions de jambes, développé-couché et soulevé de terre). PAYS DE SAINT-MALO Une lettre sur les métiers pour les collégiens Pour Florian LEMÉ, les projets ne manquent pas : sur le plan professionnel, après le CAP, il envisage peut-être une Mention Complémentaire en électronique automobile et sur le plan sportif, après le Championnat de France, les Championnats du monde? En attendant, si M. LÉVÊQUE, le chef d entreprise et David FOURÉ, son maître d apprentissage, lui transmettent leur savoir-faire, Florian LEMÉ leur a donné le goût de ce sport. Ils pratiquent à leur tour la musculation. seront diffusés sur l ensemble du Pays de Saint-Malo. Ligne 1 permettra de faire découvrir la diversité des métiers artisanaux, faire reconnaître l apprentissage comme une voie d excellence, offrant un métier, un emploi et des perspectives d évolution professionnelle intéressantes, avec notamment, la création ou la reprise d entreprise. Cette opération s inscrit dans le programme de l ODESCA (Opération de Développement et de Structuration du Commerce et de l Artisanat) mise en place sur le Pays de Saint-Malo. Nelly DUCHESNE Tél PAYS DE ST-MALO Collégiens recherchent entreprises, lancement du concours «Défi reporters» Cette année, la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine et le Pays de Saint-Malo lancent un concours pour permettre, aux jeunes des classes de 3e et de 4e des collèges du Pays de St-Malo, de découvrir les métiers artisanaux en effectuant un stage de 3 jours dans les entreprises. Un jury récompensera les meilleurs reportages d entreprises. La CMA 35 s engage, vis-à-vis des jeunes, à leur proposer des entreprises d accueil. Chefs d entreprise artisanale, devenez les ambassadeurs de vos métiers en accueillant, dans votre entreprise, un collégien afin de lui faire découvrir votre savoir-faire et les fonctions d une entreprise (acheter, produire, vendre, gérer). Nelly DUCHESNE Tél

8 Infos pratiques Les meilleures recettes de Maurice TRIHAN dans un ouvrage abondamment illustré Pour Maurice TRIHAN, artisan charcutier traiteur exerçant rue de Nemours à Rennes depuis 1992, la charcuterie est un art culinaire. Meilleur Ouvrier de France, il développe, dans son laboratoire, des recettes, toutes plus subtiles les unes que les autres. Après 40 ans de pratique professionnelle tournée vers une haute exi- 1er acte : la soirée théâtre Si, vous aussi, vous vous posez les mêmes questions que Pierre, ou si au contraire vous n avez encore jamais réfléchi à votre transmission future, venez le rencontrer et voir avec lui comment se préparer pour transmettre son entreprise dans les meilleures conditions lors d une soirée théâtre interactive. Mardi 5 décembre 2006 à 19h30 Salle des fêtes de Bellevue à Redon 2e acte : les ateliers de la transmission Convaincu qu il faut vraiment préparer sa transmission à l avance, Pierre s inscrit aux «Ateliers de la Transmission». Il pourra ainsi, dès janvier 2007, bénéficier d un entretien individualisé et confidentiel avec, à la fois, un expert-comptable, un juriste et un banquier 14 gence de qualité qu il transmet à une équipe de 26 salariés, Maurice TRIHAN s est mis à l écriture. Dans un ouvrage de 500 pages, illustrées de 280 photos, Art et Technique de la Charcuterie Moderne, Maurice TRIHAN révèle ses tours de main. Il souhaite transmettre son savoir aux jeunes générations (il a formé près de 100 jeunes et 2 Meilleurs Ouvriers de France) et préserver les traditions de son métier. Contrairement à certaines idées reçues, liées aux abus d une industrie agroalimentaire qui a formaté le goût et les comportements des consommateurs, la charcuterie et les préparations culinaires du charcutier traiteur sont source de plaisir et de santé souligne Maurice TRIHAN. Maurice TRIHAN Tél Éditions Délicéo Tél (N vert) A CONSULTER le site de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Bretagne La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Bretagne vient d ouvrir son site internet à l adresse suivante : ARTISANS DU PAYS DE REDON ET DE VILAINE : LA CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L'ARTISANAT VOUS INVITE AU THÉÂTRE Pierre a 55 ans. Il se décide à passer la main et à chercher un repreneur pour son entreprise. Comment le trouver? Comment évaluer l entreprise? Comment la valoriser? Comment négocier? Comment communiquer sur le projet? qui l aideront à faire le point sur son entreprise. Il pourra même réaliser un bilan de carrière avec sa caisse de retraite et découvrir tous les outils d accompagnement proposés par les chambres consulaires. (Opération bénéficiant des concours financiers de l ODESCA et du Pays de Redon et de Vilaine) N oubliez pas que, pour réussir votre transmission, anticiper est votre meilleur atout! Réservez vos places, dès à présent (participation gratuite) Isabelle ANDRO Chambre de Métiers et de l'artisanat 8 rue Victor Hugo REDON Tél Découvrez les missions de la Chambre régionale et ses services : Service économique régional, Service régional emploi formation (SREF), fonds d assurance formation (FAF). Consultez en ligne (rubrique programmes de formation), les formations proposées par le Service régional emploi formation pour les métiers de bouche, du bâtiment, du bois et de l ameublement, de la mécanique et des métaux, de création et de services. Retrouvez les informations utiles sous les rubriques : actualités, agenda, annuaire et documentation. Marine REDON Tél Permanences spécialisées Dans le cadre du partenariat que la Chambre de Métiers et de l Artisanat a mis en place avec les Ordres professionnels, des juristes (avocats, notaires), des experts-comptables et les membres de EGEE assurent des permanences gratuites sur rendez-vous, pour les chefs d entreprise artisanale et leurs conjoints. Vous pouvez obtenir des conseils sur des sujets concernant l entreprise ou la vie privée ainsi que sur la transmission/reprise de votre entreprise. Notaires : Rennes : lundi 18 décembre Avocats : Rennes : lundi 18 décembre Experts-Comptables : Rennes : lundis 4 et 11 décembre Transmission/reprise : Rennes : mercredis 22 novembre, 6, 13 et 20 décembre Service Développement et Conseil aux Entreprises - Tél Métiers 35 La Revue de l Artisan - N 70 Novembre 2006 Administration/Rédaction Chambre de Métiers et de l Artisanat d Ille-et-Vilaine 2 cours des Alliés - CS Rennes Cedex Tél Fax Directeur de la publication : A. BRIÈRE Rédacteur en chef : J.-P. OLLIVIER Ont collaboré à ce numéro : I. ANDRO, P. CLOSIER, N. DUCHESNE, P. GUILLEMIN, J.-P. HAMON, P. OYER, L. ROUSSEL, Y. TENDRON Photos : P. GUILLEMIN, IMAGE DE MARC, Dépôt légal : 1042 Création graphique : STUDIO25/LE GUELLEC Impression : CALLIGRAPHY PRINT Tirage : exemplaires Vous avez toujours voulu de temps pour travailler mieux. POUR ÊTRE 100% À VOTRE AFFAIRE + de liberté + de services + d avantages FRÉQUENCE PRO Pour vous permettre de bénéficier de + de liberté, + de services et + d'avantages, la Banque Populaire de l'ouest a créé une formule parfaitement adaptée aux exigences de votre métier. La convention de relation Fréquence Pro vous propose des services bancaires et d'assurance personnalisables selon vos besoins. Pour en savoir plus, contactez nos conseillers au ,12 TTC/MN Banque Populaire de l Ouest, 1 place de la Trinité - CS Rennes cedex - RCS Rennes Illlustration : J.P. Robin - 06/2006.

9 MAAF ASSURANCES ÊTRE À VOS CÔTÉS, c est aussi évaluer et répondre à l intégralité de vos besoins. MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE Assurez la continuité de votre activité en cas de sinistre (envoi de prestataires 24h/24, 7j/7, remise d un chèque d acompte et indemnisation sous 48-h maximum dès réception de votre accord). PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Maintenez votre niveau de vie à tout moment grâce à nos assurances Complémentaire Santé, Prévoyance et Retraite, tout en bénéficiant d avantages fiscaux. Vous souhaitez rencontrer un conseiller MAAF Professionnels pour obtenir gratuitement et sans engagement de votre part une étude personnalisée. Appelez le ASSURANCE AUTO Choisissez une assurance sur mesure qui inclut l Assistance 0 km avec prêt d un véhicule si nécessaire. VIE PRIVÉE Habitation, épargne, assurance scolaire Protégez également votre vie privée avec MAAF Professionnels. MAAF Assurances S.A. - SOCIÉTÉ ANONYME AU CAPITAL DE Euros entièrement versé - R.C.S. NIORT B ENTREPRISE RÉGIE PAR LE CODE DES ASSURANCES - Adresse : Chauray NIORT Cedex Réf A4GQR - 05/06

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Le conjoint - un statut en mouvement

Le conjoint - un statut en mouvement Le conjoint - un statut en mouvement Constat De nombreuses femmes participent activement à l entreprise ou la société de leur conjoint, contribuant à sa mise en place et à son développement. Environs 85

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS.

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

CRÉER UNE ENTREPRISE

CRÉER UNE ENTREPRISE CRÉER UNE ENTREPRISE QUELLES SONT LES ACTIVITES QUI RELEVENT DE LA CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT? Les professions dans lesquelles sont exercées les activités suivantes font l objet d une inscription

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises?

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? a) L entrepreneur individuel trepreneur individuel Nombre de propriétaires = 1 seul Responsabilité sur ses biens propres = illimitée Activités

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT Présentation Gan Prévoyance Un spécialiste de la protection sociale complémentaire Depuis plus de 65 ans, Gan Prévoyance est dédiée à la protection sociale, individuelle et

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI

CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI D.E.F.A Section Apprentissage : 03.60.127.131 03.60.127.129 apprentissage@cma80.fr Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Somme Cité des Métiers et de l Artisanat

Plus en détail

NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ

NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ P0 Auto-entrepreneur NOTICE DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ N 19#0 PERSONNE PHYSIQUE ACTIVITÉ COMMERCIALE, ARTISANALE, LIBÉRALE Merci de bien vouloir fournir les renseignements demandés qui ont un caractère

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 SOMMAIRE Composez votre dispositif sur mesure 4 Étoile PEI 2 - Étoile PERCOI 2 Principales caractéristiques 5 Conseils d optimisation pour le dirigeant et les

Plus en détail

CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise?

CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise? CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise? Quelles conséquences sur le choix de votre statut social : Salarié ou Travailleurs Non salariés? Intervenants René-jacques MALAFOSSE,

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales Comment financer votre projet? Vos apports personnels sont insuffisants? Prenez contact avec les structures suivantes en fonction de vos besoins Quelles sont les principales aides à la création ou reprise

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation. Département Formalités. Immatriculation

Stage de Préparation à l Installation. Département Formalités. Immatriculation Stage de Préparation à l Installation Département Formalités Immatriculation SOMMAIRE - Les 6 éléments fondamentaux de l immatriculation (qui, où, quand, quoi, social, fiscal) - La demande d ACCRE PREAMBULE

Plus en détail

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Ucanss Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Potocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise?

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Matinale Entrepreneuriale - Mardi 23 septembre 2014 Jean-Pierre Franiatte jpf@cabinetfraniatte.com 03 87 62 85 25 CABINET

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE TNS ASSURER VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE L importance d une couverture

Plus en détail

FORMUM CREATION REPRISE 2011. Bien choisir son statut juridique. Les aspects juridiques Les aspects fiscaux, sociaux et comptables

FORMUM CREATION REPRISE 2011. Bien choisir son statut juridique. Les aspects juridiques Les aspects fiscaux, sociaux et comptables Ordre des Experts Comptables FORMUM CREATION REPRISE 2011 Avocats Barreau de Béziers Philippe Mignen Maître Vidal Maitre Baldy- Geslin Bien choisir son statut juridique Les aspects juridiques Les aspects

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

E. Avantages alloués par le comité d entreprise

E. Avantages alloués par le comité d entreprise E. Avantages alloués par le comité d entreprise 1) Bons d achat et cadeaux Les bons d achat et cadeaux alloués par le comité d entreprise doivent en principe être assujettis aux cotisations de Sécurité

Plus en détail

Audit de Protection Sociale

Audit de Protection Sociale Audit de Protection Sociale Réunion Créateurs Réunion cabinet Réunion CCI Grenoble Présentation du groupe Présentation du groupe SGAM (crée en 2008) 1 er groupe de protection sociale en France Une offre

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE CIRCULAIRE CDG90 07-13 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Créateurs d Entreprises

Créateurs d Entreprises Créateurs d Entreprises Ce document original est la propriété du groupe AG2R LA MONDIALE. Toute reproduction ou cession sans l accord de son auteur est interdite. Non contractuel, ce document n'est ni

Plus en détail

Le financement. Bien évidemment, nos 4 900 conseillers professionnels sont à votre disposition pour approfondir les points abordés dans ce guide.

Le financement. Bien évidemment, nos 4 900 conseillers professionnels sont à votre disposition pour approfondir les points abordés dans ce guide. Le financement A travers ce guide pratique, la Banque Populaire souhaite vous apporter les éléments de réponse essentiels aux questions que vous vous posez sur la manière de financer votre projet et d

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015 Le point sur ( ) SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2015 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015 REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session 2015 I Préambule Chaque année, la Société des Meilleurs Ouvriers de France organise, le concours : «UN DES MEILLEURS APPRENTIS

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. 2 L assurance CHAMBRES DE MÉTIERS APCM

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. 2 L assurance CHAMBRES DE MÉTIERS APCM Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise 2 L assurance CHAMBRES DE MÉTIERS APCM SE Nos engagements 1 p 5-12 Protégez votre entreprise pour qu elle ne s arrête jamais Sommaire Engagement

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Les chiffres clés de la création d entreprise 549 138 entreprises créées en France en 2011 Soit 1 nouvelle entreprise par minute 29 455 en Aquitaine 2

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Vivre l Aventure d entreprendre en toute sérénité. l assurance chômage de l entrepreneur GSC et du mandataire social

Vivre l Aventure d entreprendre en toute sérénité. l assurance chômage de l entrepreneur GSC et du mandataire social l assurance chômage de l entrepreneur GSC et du mandataire social Vivre l Aventure d entreprendre en toute sérénité. Garantie Sociale des Chefs et dirigeants d entreprise Valeurs 2013 Le Régime GSC propose

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT. Optimisation et conséquences sociales

LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT. Optimisation et conséquences sociales LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT Optimisation et conséquences sociales Le statut juridique conditionne le régime social du dirigeant I - Caractéristiques des différents statuts juridiques II - Optimisation

Plus en détail

DES ENGAGEMENTS UNE RELATION DE QUALITÉ POUR CONSTRUIRE ENSEMBLE. le Pacte MAAF. C est ça

DES ENGAGEMENTS UNE RELATION DE QUALITÉ POUR CONSTRUIRE ENSEMBLE. le Pacte MAAF. C est ça DES ENGAGEMENTS POUR CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE RELATION DE QUALITÉ C est ça le Pacte MAAF ACCESSIBILITÉ DES ENGAGEMENTS POUR CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE RELATION DE QUALITÉ La référence qualité prix, c est depuis

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

ITINÉRAIRESPRO CRÉER / DÉVELOPPER / TRANSMETTRE PAGE 2 ANI / PAGE 4 ÉPARGNE SALARIALE / PAGE 6 ACCESSIBILITÉ HANDICAP

ITINÉRAIRESPRO CRÉER / DÉVELOPPER / TRANSMETTRE PAGE 2 ANI / PAGE 4 ÉPARGNE SALARIALE / PAGE 6 ACCESSIBILITÉ HANDICAP NUMÉRO 17 - JANVIER 2015 ITINÉRAIRESPRO CRÉER / DÉVELOPPER / TRANSMETTRE PAGE 2 ANI / PAGE 4 ÉPARGNE SALARIALE / PAGE 6 ACCESSIBILITÉ HANDICAP Groupama Loire Bretagne vous souhaite une belle année 2015

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

Prestataires de services

Prestataires de services Prestataires de services Découvrez les solutions d assurance et d assistance destinées à protéger votre activité professionnelle et à préserver votre vie privée. www.allianz.fr Avec vous de A à Z 2 Allianz,

Plus en détail

PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ

PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ prévoyance PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ L OFFRE AG2R LA MONDIALE POUR LES PROFESSIONNELS AG2R LA MONDIALE offre une gamme étendue de solutions de santé, prévoyance, épargne, retraite. professionnels santé Complémentaire

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS. Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche

DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS. Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Manche Avenue Général Patton 50201

Plus en détail

sur le territoire de Saint-Malo Agglomération

sur le territoire de Saint-Malo Agglomération ...... LA... LA......... 1 Les effectifs scolaires du 1 er et 2 nd degré sur le territoire de Agglomération a Les établissements scolaires, maternelles et primaires Établissements maternelles publics et

Plus en détail

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014 M. BONUS Louis mercredi 15 octobre 2014 1 Sommaire Sommaire... 2 La méthode de raisonnement... 3 Le graphique... 4 Le tableau de synthèse... 4 Les données saisies... 19 Les tableaux intermédiaires de calcul...

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Dossier complet à retourner ou à déposer avant le 08 septembre 2015 à : jeunesentreprises@strasbourg.cci.fr nweiser@cm-alsace.fr OU CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Pôle Création/Cession

Plus en détail

Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop. Le guide

Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop. Le guide Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop Le guide > Sommaire Les Scop, des atouts incontestables >>> 3 Un statut souple >>> 4

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat

Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat a pour mission de : 2 - La recherche de jeunes et le soutien au maître d apprentissage : Fiche

Plus en détail

Dossier de presse. Le prix régional Met'Fem Le réflexe "Artisanat au Féminin" Sommaire. Communiqué de Presse P. 2. Met'fem, les métiers au féminin

Dossier de presse. Le prix régional Met'Fem Le réflexe Artisanat au Féminin Sommaire. Communiqué de Presse P. 2. Met'fem, les métiers au féminin Dossier de presse Le prix régional Met'Fem Le réflexe "Artisanat au Féminin" Sommaire Communiqué de Presse P. 2 Met'fem, les métiers au féminin P. 3 Les Prix Met'Fem P. 4 Les Partenaires P. 5 Les initiatives

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

La formation continue. Ne perdez pas le fil... Programme de formation continue. 2 nd Semestre 2010

La formation continue. Ne perdez pas le fil... Programme de formation continue. 2 nd Semestre 2010 Programme de formation continue La formation continue. Ne perdez pas le fil... 2 nd Semestre 2010 VOTRE CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT, partenaire du développement des entreprises. INSCRIPTIONS ET

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

Arélia Multisupport. Une meilleure retraite demain, des avantages fiscaux dès aujourd hui! Fiscalité Madelin

Arélia Multisupport. Une meilleure retraite demain, des avantages fiscaux dès aujourd hui! Fiscalité Madelin Arélia Multisupport Une meilleure retraite demain, des avantages fiscaux dès aujourd hui! Fiscalité Madelin Pourquoi renforcer dès aujourd hui votre futur niveau de vie? Les TNS (1) particulièrement concernés

Plus en détail

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte 2015 INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Professions Libérales Artisans & Commerçants La mutuelle des professions libérales et indépendantes AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS médecin La protection de votre revenu,

Plus en détail

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Plan de l intervention 1. Contexte du projet 2. Statut du projet Partie

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Ce qu il faut savoir en 20 points

Ce qu il faut savoir en 20 points Ce qu il faut savoir en 20 points 1. Comptabilité allégée : o registre des ventes : les obligations comptables des autoentrepreneurs sont réduites. Ils peuvent simplement tenir un livre chronologique mentionnant

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie Form tion Magazine Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie spécial emploi Région Haute-Normandie Édito P 3 P 4 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 Engagé dans

Plus en détail

L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social

L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social 1 PLAN DE LA PRESENTATION :! Le Régime GSC! Les dirigeants et la perte d emploi! Les solutions proposées! Les conditions requises 2 Le Régime

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS Questions Réponses sur votre PROTECTION SOCIALE Salon des Entrepreneurs - Paris 4 et 5 février 2015 Principaux statuts juridiques Statut Travailleur indépendant Salarié Régime

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail