ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres"

Transcription

1 ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres Contact Vincent Stauffer Tel: Mob: Mail: 17 av lac Léman, Savoie technolac, BP269, le Bourget du Lac Cedex

2 Principe EnerSerre permet de simuler les consommations annuelles, mensuelles et horaires pour 14 zones climatiques et 3 réseaux de chaleur Enveloppe Structure Ecrans Climat Température Humidité Ensoleillement Couvert végétal Type de culture Indice foliaire /LAI Consignes Jour / Nuit ENERSERRE Production de chaleur Type d énergie Puissance Consommation Equipements Emission de chaleur Régulation Open buffer Cogénération Analyse économique Frais financiers Comparatif Scenarii d investissement Analyse de cycle de vie ACV simplifiée Emissions CO 2

3 Site et climat: exemple maraichage Projet: extension de 1,5 ha de serres verre de maraichage Site: Données météorologiques long terme: - Température d air extérieur - Ensoleillement direct/diffus - Vitesse du vent - Nébulosité Itinéraires techniques - Culture de tomates du 15/11 au 1/11 - Températures de consigne jour/nuit: 19 C / 16 C - Couvert végétal (LAI, indice foliaire)

4 Structure des serres: Enveloppe des serres: - Parois verticales extérieures: verre simple vitrage - Couverture: verre simple vitrage - Ecrans thermiques: horizontaux (N 2-3-4) / verticaux (N 4) Production et stockage de chaleur: - Chaudière gaz (3,5 MW) - Chaudière gaz (6 MW) - Condenseur sur fumées (,8MW) - Moteur de cogénération ( 3,7MW) - Ballon de stockage type open-buffer (1 5m 3 ) Emission de chaleur: - Rails au sol - Végétation (Type Forcas) Caractéristiques techniques Serre N 1 Serre N 2 Serre N 3 Serre N 4 Largeur travée (m) 4 4,5 4,5 5 Nombre de travées (m) Largeur chapelle (m) 6,4 6,4 8 8 Nombre de chapelles ,5 Longueur section (m) Largeur section (m) 147,2 14, Surface (m²)

5 Chauffage moyen en kw Chauffage moyen en kw RÉSULTATS Calcul des puissances maximales: Puissance thermique Serre kw W/m² N N Puissances de chauffage d'un jour moyen de Janvier N Total Calcul des puissances appelées sur une journée type: 2 Puissances de chauffage d'un jour moyen de Janvier Heures de la journée Heures de la journée 21 Serre 1 Serre 2-3 Serre 4 Serre 4 TOTAL Serre 1 Serre 2-3 Serre 4

6 Puissance appelée (kw) 2 15 RÉSULTATS 1 5 Calcul des puissances appelées sur une année type: Monotone de chauffe des serres Monotones de chauffes / serre TOTAL Serre 1 TOTAL Serre 2-3 TOTAL Serre Nombre d heures de chauffe Consommations en chauffage: 7, Comparaison des consommations en chauffage (MWh) , Comparaison des ratios kwh/m , 5, 4, 3, , 25, 2, 15, , 1, 1, 5,, Serre 1 Serre 2-3 Serre 4, TOTAL Serre 1 Serre 2-3 Serre 4

7 Puissance (kw) Puissance appelée (kw) Puissance appelée (kw) MONOTONES DE CHAUFFE 1 Projet: 1MW gaz + 3MW cogénération gaz + open-buffer 15m 3 Monotones de chauffe / réseaux CUMULE APPOINT Réseau 1 PRINCIPAL Réseau Exemple 1: 6,6MW gaz + 2,5MW biomasse + open-buffer 6m 3 CUMULE APPOINT Réseau 1 PRINCIPAL Réseau 1 Monotones de chauffe / réseaux Exemple 2: 22 kw cogénération biogaz + appoint 2MW + open-buffer 7m Monotone 251 de 31 chauffe 351 avec 41 open buffer CUMULE APPOINT Réseau 1 PRINCIPAL Réseau

8 Consommation en kwh Evolution des consommations RÉSULTATS Consommations mensuelles par serre (Total) Serre 1 Serre 2-3 Serre 4 Serre 4 TOTAL Dépenses en chauffage: Surface Coût TOTAL Serre 1 Serre 2-3 Serre 4 m² Part (%) Coût chauffage TTC ( ) Avec abonnement Part (%) Ratio ( /m²) 8,9 11,5 7,5 6,8 Ratio avec abonnement ( /m²) 9,2 11,7 7,8 7,2

9 EXEMPLE HORTICULTURE 4 1b 1a serres, 2 562m² Construction étalée de 1975 à 1988 Chaudière gaz 6 kw (fioul 2 kw en secours) Ordinateur climatique: Microregul 5 Serre Surface (m²) Consignes Enveloppe / émission 1a Vente C Verre / aérotherme / plancher 1b 24 12,5 C Verre / tube HT C Verre / écran d ombrage / tube HT Hors gel puis 11,5 C (tablette 18 C) Double paroi plastique / aérotherme / tablette BT 4 74 Hors gel puis 8-9 C Double paroi plastique / aérotherme ,5 C (Tablette 2 C) Verre/ double écran / Tube BT/HT 9

10 LES CONSOMMATIONS ÉNERGÉTIQUES Répartition des surfaces / serre (%) Répartition des consommations / serre (%) 33% 4% 8% 8% Serre 1A Serre 1B 11% 8% Serre 1A Serre 1B 18% Serre 2 Serre 3 39% 5% Serre 2 Serre 3 29% Serre 4 Serre 5 1% 27% Serre 4 Serre 5 Comparaison des ratios kwh/m2 Comparaison des consommations en chauffage (MWh) TOTAL Serre 1A Serre 1B Serre 2 Serre 3 Serre 4 Serre 5 Serre 1A Serre 1B Serre 2 Serre 3 Serre 4 Serre 5 Calculs avec le logiciel EnerSerre, calés sur la consommation moyenne du site Enjeux: Serre 5 puis, 1a puis 3 /1b 1

11 RÉSULTATS: Exemple de scenarii économiques 6 Scénarios Référence Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Scénario Investissement Economies TRA HT kw % HR année 1 Investissement avec TRA < 6 ans % Investissement avec TRA <1 ans % TRA <1 + PAC 1 KW % TRA <1 + Biomasse 2 kw %

12 DESCRIPTION DES ENTRÉES La serre, le climat et le couvert végétal - 14 serres et 3 réseaux de chaleur, - Fichier météo horaires ( température, humidité, vitesse vent, rayonnement sur chaque paroi (direct, diffus), nébulosité) ou type EPW - Climat intérieur horaire (température, humidité, déficit hydrique, PAR), - Couvert végétal (LAI, courbe croissance, photosynthèse), - Enveloppe (taille, orientation, bibliothèque avec les caractéristiques des matériaux), - Type d écran et pilotage, - Equipement de production (tablette, type de sol ), Les équipements énergétiques: - Type de serres: classique ou fermée, - Sources d énergie (gaz, fioul, biomasse, électricité ), - Equipements de production de la chaleur (chaudière, pompe à chaleur., cogénération..), - Equipment d émission de la chaleur (rails, tube de croissance, aérothermes, plancher chauffants ), - Déshumidification (mécanique, double flux, thermodynamique ) - Open buffer avec différentes régulations possibles. Economiques - Coût et inflation des différentes sources d énergie, - Coût de maintenance, - Coût bancaire (taux d intérêt, durée du prêt). Analyse de cycle de vie - Intrants, - Structure de la serre.

Date: 22-23/01/2014 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES SERRES. Vincent STAUFFER.

Date: 22-23/01/2014 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES SERRES. Vincent STAUFFER. Date: 22-23/01/2014 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES SERRES Vincent STAUFFER contact@agrithermic.com Sommaire 1. Généralités - Bases 2. Les matériaux de couverture 3. Les écrans thermiques 4. Renouvèlement

Plus en détail

Projet Serre Capteur d Energie

Projet Serre Capteur d Energie Projet Serre Capteur d Energie Coopérative des Serres de Haute Crau EARL Loïk de Feraudy 1265 ha de serres chauffées 80 % des surfaces = 20 % des surfaces = Contexte du projet 594 ha Le poste énergie représente

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement Conception et dimensionnement de systèmes de PAC Points d'attention et outils, sur base d

Plus en détail

EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33)

EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33) EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33) Localisation : Marcheprime (33) Capacité d accueil : 60 lits Surface totale de l établissement : 3 627 m² Besoins énergie chauffage : 429 MWh / an (RT 2005)

Plus en détail

Les caractéristiques des pompes à chaleur et du solaire thermique. DOLE 21 Novembre 2008

Les caractéristiques des pompes à chaleur et du solaire thermique. DOLE 21 Novembre 2008 Les caractéristiques des pompes à chaleur et du solaire thermique DOLE 21 Novembre 2008 La pompe à chaleur La Pompe à chaleur Géothermique La PAC géothermique s appuie sur une EnR. Son coefficient de performance:

Plus en détail

Fiche explicative et principaux critères d éligibilité des dossiers d économies d énergie Secteur Agricole

Fiche explicative et principaux critères d éligibilité des dossiers d économies d énergie Secteur Agricole Installation réalisée par un professionnel ; L Offre d Accompagnement et d Informations AGRICULTURE doit être signée par le bénéficiaire et l Acteur Ecofioul avant ou au plus tard le jour de l engagement

Plus en détail

RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014

RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014 RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014 Réhabilitation de la CAC Choix de la Géothermie Présentation du projet et du bâtiment réhabilitation en site occupé du bâtiment de 2 000

Plus en détail

Réseau de chaleur Bellevue. Synthèse du rapport annuel 2012

Réseau de chaleur Bellevue. Synthèse du rapport annuel 2012 Réseau de chaleur Bellevue Synthèse du rapport annuel 2012 Sommaire Contexte contractuel Présentation du réseau Faits marquants en 2012 Consommation des abonnés Rendement du réseau CO 2 : gestion des quotas

Plus en détail

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Principaux résultats AUEG - 2 juin 2015 LES BATIMENTS CONCERNEES Tous les bâtiments propriétés du Département Collèges Périmètre : 97 collèges

Plus en détail

OBJECTIF ECOENERGIE 8 avenue Thiers BP Ussel cedex

OBJECTIF ECOENERGIE 8 avenue Thiers BP Ussel cedex Pour m aider à financer mes travaux d économies d énergie OBJECTIF ECOENERGIE 8 avenue Thiers BP 19 19201 Ussel cedex 05 55 46 25 79 Structure collective reconnue par le Ministère de l'ecologie, du Développement

Plus en détail

Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales

Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales PCET Communauté Urbaine Creusot - Montceau Montceau Les Mines 12 avril 2012 Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Récapitulatif des principaux producteurs de chaleur Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs

Plus en détail

L offre solaire thermique condensation

L offre solaire thermique condensation L offre solaire thermique condensation Une alliance naturelle pour une performance accrue DOMAINE D APPLICATION Toute application de chauffage ou production d eau chaude sanitaire avec une consommation

Plus en détail

PAC Hybride Multi-Energies

PAC Hybride Multi-Energies ENERTERMO POUR SERRES CHAUFFEES - FRANCE Octobre 2015 115 kw 2,5 MW M2 M5-1V M7-2V M13-4V M18-6V M26-10V 115 kw 245 kw 440 kw 835 kw 1 325 kw 2 150 kw Yann Richard M : +33 6 74 57 67 15 Email : yrichard@soprano.fr

Plus en détail

Chaleur valorisable - Analyse du potentiel

Chaleur valorisable - Analyse du potentiel Chaleur valorisable - Analyse du potentiel Le 14 avril 2016 Xavier Cornet www.3j-consult.com 1. 3j-Consult 2. Introduction 3. Potentiel récupérable 4. Analyse des besoins 5. Faisabilité technique 6. Gains

Plus en détail

Le Choix de l énergie et des différents générateurs

Le Choix de l énergie et des différents générateurs Le Choix de l énergie et des différents générateurs Nom : Prenon Folio : 1 / 8 Contexte : Un particulier a pris contact avec votre entreprise afin de réaliser son installation de chauffage pour alimenter

Plus en détail

Abbaye St Joseph de Clairval (FLAVIGNY SUR OZERAIN) 27/09/11 1

Abbaye St Joseph de Clairval (FLAVIGNY SUR OZERAIN) 27/09/11 1 Abbaye St Joseph de Clairval (FLAVIGNY SUR OZERAIN) 27/09/11 1 . 2 > Historique Sommaire > Données climatiques pour l étude de faisabilité > Bilan sur les consommations et les besoins > Etude test de réponse

Plus en détail

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs Le projet part sur la base d une étude lancée par le SIAV sur son territoire qui abouti en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des

Plus en détail

Retour d expérience : témoignages de 3 porteurs de projets

Retour d expérience : témoignages de 3 porteurs de projets Retour d expérience : témoignages de 3 porteurs de projets Christian Le Fustec, vice-président Lannion Trégor Communauté Bruno Bonhomme, directeur grands projets, Engie Cofely Pascal Lalegerie, responsable

Plus en détail

Rapport résumé. Ce rapport a été créé par: Pierre Amet. Puissance des chauffages d'appoint: Longueur de toute la tuyauterie: 2120,6 kwh/année

Rapport résumé. Ce rapport a été créé par: Pierre Amet. Puissance des chauffages d'appoint: Longueur de toute la tuyauterie: 2120,6 kwh/année Rapport résumé Ce rapport a été créé par: Pierre Amet Chemin des Serres, 04170 Saint André les Alpes, FR Variante (Eau chaude sanitaire ) Projet Projet Genève (CH) Position: Au lac/à la mer Pays: Suisse

Plus en détail

DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE

DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE DEPARTEMENT DE LA HAUTE GARONNE MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE RAMONVILLE SAINT-AGNE Hôtel de ville 31520 RAMONVILLE SAINT-AGNE DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE 4. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Compress 3000 AWS Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible

Compress 3000 AWS Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible Compress 000 AWS Aérothermie Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible LIAISON FRIGORIFIQUE C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur

Plus en détail

Système de production de chaleur

Système de production de chaleur Système de production de chaleur Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Une installation de chauffage est composée par différents éléments : La génération (la chaudière), la distribution (les réseaux),

Plus en détail

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement... P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Plus en détail

OBJECTIF ECOENERGIE 8 avenue Thiers BP Ussel cedex

OBJECTIF ECOENERGIE 8 avenue Thiers BP Ussel cedex Pour m aider à financer mes travaux d économies d énergie OBJECTIF ECOENERGIE 8 avenue Thiers BP 19 19201 Ussel cedex 05 55 46 25 79 Structure collective reconnue par le Ministère de l'ecologie, du Développement

Plus en détail

Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL

Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL René Dansereau, T. P. Le 5 octobre 2011 1 + Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil + Développement durable 2 2 Description

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

YUTAKI S La solution pour un confort toute l année

YUTAKI S La solution pour un confort toute l année Pompes à chaleur air/eau HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER La solution pour un confort toute l année POMPES À CHALEUR AIR/EAU 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu à 70% d économie d énergie

Plus en détail

VITOCAL 060-A. Ballon thermodynamique. Viessman France 07 /2015. Lancement VP Ballon thermodynamique Vitocal 060-A. Page 1

VITOCAL 060-A. Ballon thermodynamique. Viessman France 07 /2015. Lancement VP Ballon thermodynamique Vitocal 060-A. Page 1 Page 1 Ballon thermodynamique Page 2 Ballon thermodynamique Dans le contexte actuel de la construction neuve et notamment de l application de la RT 2012 sur les maisons individuelles, les besoins de chauffage

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Etiquetage énergétique des systèmes solaires. Séquence 4 : Générer son étiquetage personnalisé

Etiquetage énergétique des systèmes solaires. Séquence 4 : Générer son étiquetage personnalisé Etiquetage énergétique des systèmes solaires Séquence 4 : Générer son étiquetage personnalisé 1 Présentation de la 4 ème séquence Temps 1 : Les différents facteurs techniques pris en compte Les facteurs

Plus en détail

CAD La Chaux-de-Fonds. Séminaire CAD, Martigny. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009

CAD La Chaux-de-Fonds. Séminaire CAD, Martigny. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009 CAD La Chaux-de-Fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009 Séminaire CAD, Martigny Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisés Résultats énergétiques

Plus en détail

Les avantages du tout en 1

Les avantages du tout en 1 67 41 117 247 1812 906 ZUR@N 3 ECS Les avantages du tout en 1 chauffage + eau chaude sanitaire ZUR@N 3 ECS regroupe en un seul module, toutes les fonctionnalités de production d eau chaude pour les besoins

Plus en détail

Quel équipement choisir?

Quel équipement choisir? COLLECTIVITÉS LOCALES, CAMPINGS, HÔTELS Quel équipement choisir? LA MOQUETTE SOLAIRE, POUR LES PISCINES DE PLEIN AIR La faible différence de température entre l eau du bassin (max 27 C) et l air extérieur

Plus en détail

Economie d Energie. Les ateliers de transformation

Economie d Energie. Les ateliers de transformation Economie d Energie Les ateliers de transformation Economie d Energie Mesure des consommations électrique de l atelier, Comparaison de ces consommations à des références, Analyse des pratiques Propositions

Plus en détail

MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation

MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation DOCUMENTATION TECHNIQUE Édition Septembre 2016 MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation L énergie est notre avenir, économisons-la! sommaire

Plus en détail

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE Evaluation thermique réalisée avec PROJET Mr M 31000 TOULOUSE Date de l'étude : ENTREPRISE 25.02.2013 CLIENT sarl l'avis du menuisier Mr MULLER Richard TESSIER 8 impasse du petit bois 31140 ST LOUP CAMMAS

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) 3864 73.4% 673 78.2% Consommation

Plus en détail

Les réseaux de chaleur rennais

Les réseaux de chaleur rennais Les réseaux de chaleur rennais nord ET SUD Sommaire Un réseau de chaleur, qu est-ce que c est? /3 Un réseau de chaleur, qu est-ce que c est? Un réseau de chaleur ou réseau de chauffage urbain, est un équipement

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Evaluation des performances énergétiques en tomates sous serres chauffées

Evaluation des performances énergétiques en tomates sous serres chauffées Evaluation des performances énergétiques en tomates sous serres chauffées PRESENTATION DE CAS-TYPES «SERRES ET ENERGIE» POUR LA PRODUCTION DE TOMATES SOUS SERRES CHAUFFEES EN PROVENCE CAS-TYPES «SERRES

Plus en détail

Plan de l exposé. Principe de la pompe à chaleur. Principe de la pompe à chaleur S.C. Φ C S.C. P COP= Φ C /P

Plan de l exposé. Principe de la pompe à chaleur. Principe de la pompe à chaleur S.C. Φ C S.C. P COP= Φ C /P lan de l exposé Le chauffage domestique par pompe à chaleur rof. Marc Frère rincipe énergétique de la pompe à chaleur Intérêt de l utilisation des pompes à chaleur rincipe détaillé du fonctionnement d

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos France Air, n 1 en pac à absorption gaz neuf & rénovation Tertiaire Logement Groupe scolaire de

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées matiques ADEME - PUCA «Prtiment b Equipements Energétiques du BâtimentB une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Optimisation Objectifs

Plus en détail

L air, source naturelle d eau chaude. Chauffe-eau thermodynamique. Split Compress 3000 DWS

L air, source naturelle d eau chaude. Chauffe-eau thermodynamique.  Split Compress 3000 DWS L air, source naturelle d eau chaude Chauffe-eau thermodynamique Split Compress 3000 DWS www.bosch-climate.fr 2 Chauffe-eau thermodynamique Split Compress 3000 DWS. L air, source naturelle d eau chaude.

Plus en détail

Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille

Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille PROGRAMME 9h30 10h30 : Présentation des technologies, des

Plus en détail

4 / Les travaux pour améliorer son logement

4 / Les travaux pour améliorer son logement 4 / Les travaux pour améliorer son logement Damville - 6 Novembre 2010 les travaux pour diminuer les besoins énergétiques des logements Les Déperditions Isoler sa maison Limiter les pertes Supprimer l

Plus en détail

PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE -

PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE - PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE - Confort et régulation thermique Résidence Maréchal Juin Plan de la présentation 1. Projet Ecotec 21 2. Objectifs de l étude expérimental (site Maréchal Juin) 3.

Plus en détail

La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax

La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax Jean-Luc GIBERT Régie Municipale des Eaux et de l Assainissement

Plus en détail

HYSAE HYBRID CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS MICRO-ACCUMULÉE

HYSAE HYBRID CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS MICRO-ACCUMULÉE HYSAE HYBRID CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS MICRO-ACCUMULÉE Chaudières Murales Gaz Condensation Hybride 3 kw PAC et 12 kw chaudière (28 kw en sanitaire) Débit

Plus en détail

Le marché de la PAC en Allemagne. Les pompesà chaleur: Comment réussir en Région wallonne. Wépion, le 12 juin

Le marché de la PAC en Allemagne. Les pompesà chaleur: Comment réussir en Région wallonne. Wépion, le 12 juin Stéphane Lhonneux, Daikin Belux Le marché de la PAC en Allemagne Example : Allemagne 2005-2006 Marché PAC : x 2.41 PAC air/eau : x 2.92 apport du marché 25% 31% Page 2 www.ef4.be 1 Evolution du marché

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES 1 L opération étudiée Situation géographique 34 St Gely Hérault Zone H3 Altitude : 120 m 2 Acteurs

Plus en détail

Objectif(s) de la présentation

Objectif(s) de la présentation La géothermie Workshop REGEOCITIES 26/09/2013 Document de présentation réalisé dans le cadre de la formation des Responsables Energie de la Région bruxelloise, pour le compte de Bruxelles Environnement

Plus en détail

ANNEXES DU PROJET DE FIN D ETUDES

ANNEXES DU PROJET DE FIN D ETUDES Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE ANNEXES DU PROJET DE FIN D ETUDES RENOVATION ENERGETIQUE D UN LABORATOIRE DU CNRS : Mission d aide à Maîtrise d ouvrage

Plus en détail

3 UNE CHALEUR ASSURÉE POUR TOUS VOS BESOINS AÉROTHERMIE. Fabricant français

3 UNE CHALEUR ASSURÉE POUR TOUS VOS BESOINS AÉROTHERMIE. Fabricant français Fabricant français ZUR@N 3 AÉROTHERMIE POMPE À CHALEUR Split - Inverter Idéale pour la rénovation e-connectée Eau chaude sanitaire UNE CHALEUR ASSURÉE POUR TOUS VOS BESOINS www.ajtech.fr ZUR@N 3 - ZUR@N

Plus en détail

Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret. Présentation novembre 2016

Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret. Présentation novembre 2016 Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret Présentation novembre 2016 Préambule Dans le cadre du plan pluriannuel d investissement pour la réhabilitation de son patrimoine immobilier,

Plus en détail

La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques. 26 avril

La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques. 26 avril La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques - 26 avril 2013 - 1 Présentation Le groupe ICF Habitat, filiale de la SNCF, est un acteur majeur de l habitat social en France avec

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Logatherm WPL 31 I C 35 C A ++ A + A B C D E F G. db kw kw /2013

Logatherm WPL 31 I C 35 C A ++ A + A B C D E F G. db kw kw /2013 Ι 55 C 35 C A B C D E F G 68 28 30 27 28 29 31 db kw kw 55 db 2015 811/2013 Ι A B C D E F G 2015 811/2013 Fiche de produit relative à la consommation énergétique Les données ci-dessous satisfont aux exigences

Plus en détail

LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE

LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb12.a LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb12.1. L étude de faisabilité énergétique nb12.2. Les éléments du choix nb12.3. Textes officiels (code de la Construction) nb12.4. Textes

Plus en détail

Les performances des systèmes et leur appropriation

Les performances des systèmes et leur appropriation Les performances des systèmes et leur appropriation Constance Lancelle, Cerema Gaëtan Brisepierre, Bureau d études sociologiques GBS Les performances des systèmes et leur appropriation 1. Chauffage 2.

Plus en détail

YUTAKI S80 La solution performante toute l année

YUTAKI S80 La solution performante toute l année Pompes à chaleur air/eau HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER La solution performante toute l année POMPES À CHALEUR AIR/EAU 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu à 70% d économie d énergie (1)

Plus en détail

L eau chaude sanitaire, l URE, le solaire thermique et les énergies renouvelables

L eau chaude sanitaire, l URE, le solaire thermique et les énergies renouvelables L eau chaude sanitaire, l URE, le solaire thermique et les énergies renouvelables 1. La récupération sur l ECS (mesure URE) 2 DECOUVRIR : LA RECUPERATION DE CHALEUR La récupération de chaleur sur les eaux

Plus en détail

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Basse température réversible NOUVEAU

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Basse température réversible NOUVEAU AW Aérothermie LIAISON HYDRAULIQUE Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Basse température réversible 6 C départ max Unités extérieures NOUVEAU Unités intérieures ans * garantie compresseur Structure

Plus en détail

Eau chaude solaire pour les professionnels du tourisme : une opportunité toujours d actualité!

Eau chaude solaire pour les professionnels du tourisme : une opportunité toujours d actualité! Eau chaude solaire pour les professionnels du tourisme : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 31 octobre 2013 à 9h Camping Rivière de Cabessut à Cahors PROGRAMME 9h 9h30 : accueil autour du café

Plus en détail

Plateforme Technologique ENERBAT cogénération - froid solaire par adsorption pompe à chaleur géothermique Construction Bois

Plateforme Technologique ENERBAT cogénération - froid solaire par adsorption pompe à chaleur géothermique Construction Bois Plateforme Technologique ENERBAT cogénération - froid solaire par adsorption pompe à chaleur géothermique Construction Bois LERMAB Faculté des Sciences et Technologies 54506 Vandœuvre-lès-Nancy Contact

Plus en détail

GESTION INTELLIGENTE DES RESEAUX DE CHALEUR. 7 décembre 2016

GESTION INTELLIGENTE DES RESEAUX DE CHALEUR. 7 décembre 2016 GESTION INTELLIGENTE DES RESEAUX DE CHALEUR 7 décembre 2016 Elise LE GOFF elise.legoff@cciag.fr PLAN Présentation générale La conduite du réseau La planification énergétique Les projets et partenariats

Plus en détail

Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti ~ Des communes adhérentes au SYDESL ~

Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti ~ Des communes adhérentes au SYDESL ~ COMMUNE : TRAMAYES PAGE : 1 SUR 16 Commune de TRAMAYES FOUR A PAIN COMMUNE : TRAMAYES PAGE : 2 SUR 16 SOMMAIRE 1. GENERALITES...3 2. DESCRIPTIF...4 Présentation de l établissement...4 Caractéristiques

Plus en détail

Méthodologie de suivi et analyse

Méthodologie de suivi et analyse Direction territoriale Ouest Méthodologie de suivi et analyse Appels à projet Prébat Bretagne 2008 et 2009 Myriam Humbert 2 Sommaire Objectif du suivi Présentation de la méthodologie de suivi Présentation

Plus en détail

Rapport Sélection Altherma

Rapport Sélection Altherma Rapport Sélection Altherma Réalisé le 4/11/28 avec Altherma V1.4. - Central 5.4 Nom du projet Référence Nom du client test test test Seules les données publiées dans notre littérature technique est validée.

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN SHOW-ROOM A xxx Décembre 2010 MO : M. xxx Architecte : M xxx

CONSTRUCTION D UN SHOW-ROOM A xxx Décembre 2010 MO : M. xxx Architecte : M xxx Document initial : xxx 1 Sommaire 1. Introduction... 4 2. Besoin en chaleur du bâtiment... 4 3. Consommation de chauffage... 4 4. Estimation des consommations électriques... 5 5. Cogénération gaz... 6

Plus en détail

Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama

Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama Via Positive 7 ZA de Pré Munny 01630 PERON Tel : 04 50 56 33 11 E-mail : contact@viapositive.com Cabinet d ingénieur en énergie. Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama Etude thermique RT

Plus en détail

LE SOLAIRE THERMIQUE

LE SOLAIRE THERMIQUE LE SOLAIRE THERMIQUE Benoit LABASCOULE Chambre d'agriculture de l'aveyron Pierre BARRIAC Agriculteur de l'aveyron La production d'eau chaude Selon la zone climatique, un chauffe-eau solaire individuel

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 12 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St

Plus en détail

Descriptif technique

Descriptif technique Descriptif technique Ecolis AW/S Pompe à chaleur aérothermique split basse température réversible Marque : ELM LEBLANC Modèle : Ecolis AW/S 9,5kW chauffage seul (ODU Split 6 + S-KHE 2-6) Généralités Pompe

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage seul

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage seul Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage seul Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD 26/08/2013 Version 5.0.26 du 30/07/2013 La procédure suivante décrit la saisie

Plus en détail

Le développement des chaufferies bois sur réseau de chaleur. Conditions de développement des chaufferies bois sur réseau de chaleur GIRUS

Le développement des chaufferies bois sur réseau de chaleur. Conditions de développement des chaufferies bois sur réseau de chaleur GIRUS Conditions de développement des chaufferies bois sur réseau de GIRUS 1 Le Bois, une des énergies de substitution Avantages : Énergie à haute quantité d énergie renouvelable (peu de transformation pour

Plus en détail

CARNET DE BORD. Système de chauffage de type 2. d un immeuble à appartements. Bâtiment :.

CARNET DE BORD. Système de chauffage de type 2. d un immeuble à appartements. Bâtiment :. CARNET DE BORD Système de chauffage de type 2 d un immeuble à appartements Bâtiment :. CONTEXTE Le carnet de bord est la base documentaire de "référence" des systèmes de chauffage. La tenue d un carnet

Plus en détail

Les avantages. ...comment ça marche? Économie. Écologie. Performance. Confort

Les avantages. ...comment ça marche? Économie. Écologie. Performance. Confort Les avantages Économie Fini les factures d électricité trop lourdes! Le chauffe-eau pompe à chaleur Aéromax permet de réaliser jusqu à 70 % d économie sur la facture d eau chaude sanitaire. Écologie Avec

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man AUDIT ENERGETIQUE Nom : DE MAN Prénom : QUENTIN Ville : Namur Référence : B5-6 OIKOTECH - Tél.: (+5) 6 66 ou (+5) 6 44 4 - Quentin De Man - 6, rue Xavier Brasseur - L-44 Esch-sur-Alzette Imprimé le 5//

Plus en détail

Pompe à chaleur Air/Eau

Pompe à chaleur Air/Eau 1 1 Pompe à chaleur Air/Eau avec module hydraulique easydan SPLIT EHSY-VE5 NOUVEAU V E R S I O N I T S P L Le chauffage facile! Discret et Compact, il a tout compris! La pompe à chaleur Air/Eau est constituée

Plus en détail

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ Des bâtiments exemplaires avec la brique 17 rue Letellier 75O15 Paris Email : fftb@fftb.org @_FFTB_ www.briques.org Quelle est la pertinence de la maçonnerie en briques terre

Plus en détail

Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique

Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique 1) Cadre de l opération Le porteur de projet présente les caractéristiques générales de son projet : - Lieu d implantation

Plus en détail

avec module hydraulique easydan SPlit

avec module hydraulique easydan SPlit 1 1 Pompe à chaleur Air/Eau avec module hydraulique easydan SPlit NOUVEAU V E R S I O N I T S P L L énergie est notre avenir, économisons-la! 2 * la culture du meilleur - 1 selon la loi de finance en vigueur

Plus en détail

160 Litre/Jour 50 C. Logalux SL 300-2

160 Litre/Jour 50 C. Logalux SL 300-2 2 x Logasol SKS 4.0 Surface totale brute:4,81 m² Azimut: 0 Incl.: 45 160 Litre/Jour 50 C Chaudière fioul- 28 28 kw Logalux SL 300-2 Résultats de la simulation annuelle Puissance installée: 3,36 kw Surface

Plus en détail

Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes

Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes Rofaïda Lahrech CSTB avec la contribution de : Jean Robert Millet et Laurent

Plus en détail

Le reste du temps c est la RT élément par élément

Le reste du temps c est la RT élément par élément Le reste du temps c est la RT élément par élément RT Elément par Elément Les bâtiments existants résidentiels et non-résidentiels sont concernés par ces dispositions, à l'exception de ceux soumis aux mesures

Plus en détail

Nom Société WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays LOT 11 CHAUFFAGE - VENTILATION

Nom Société WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays LOT 11 CHAUFFAGE - VENTILATION Nom Société 678-1002 Adresse 1 WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays Code Désignation Unité Quantité P.U. P.T. CHAUFFAGE - VENTILATION 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Consistance

Plus en détail

ÉTUDE D OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE MAISON POUR TOUS - VILLEFRANQUE

ÉTUDE D OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE MAISON POUR TOUS - VILLEFRANQUE ÉTUDE D OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE MAISON POUR TOUS - VILLEFRANQUE Mars 2010 Page 1/15 1 - DONNÉES GÉNÉRALES DU PROJET Intervenant Nom des intervenants : Adresse : Dates d'intervention

Plus en détail

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation *** ** Pompe à chaleur Air / eau hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE & eau chaude sanitaire * module hydraulique pour pompe à chaleur **

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 1 1.

Plus en détail

Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française

Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française Les solutions thermodynamiques dans l individuel et le collectif, Cédric BEAUMONT Directeur technique 2 Le poids de l eau (les enjeux de l ECS)

Plus en détail

Évaluation de la serre semi fermée Ultra Clima (Kubo) en culture de tomate hors sol

Évaluation de la serre semi fermée Ultra Clima (Kubo) en culture de tomate hors sol Évaluation de la serre semi fermée Ultra Clima (Kubo) en culture de tomate hors sol Serge LE QUILLEC lequillec@ctifl.fr 1 2 serres en comparaison : Serre témoin Serre professionnelle classique Serre Ultra

Plus en détail

Garantie de performance énergétique Les difficultés de caractérisation de la performance d'un bâtiment existant

Garantie de performance énergétique Les difficultés de caractérisation de la performance d'un bâtiment existant Les difficultés de caractérisation de la performance d'un bâtiment existant Myriam.Humbert@developpement-durable.gouv.fr Le recueil des caractéristiques initiales Bâti et systèmes Recueil Occupation Site

Plus en détail

Le système parabole-stirling Eurodish appliqué à la cogénération électricité / eau chaude sanitaire. N. Schnebelen, F. Nepveu, A.

Le système parabole-stirling Eurodish appliqué à la cogénération électricité / eau chaude sanitaire. N. Schnebelen, F. Nepveu, A. Le système parabole-stirling Eurodish appliqué à la cogénération électricité / eau chaude sanitaire www.promes.cnrs.fr alain.ferriere@promes.cnrs.fr N. Schnebelen, F. Nepveu, A. Ferriere Avec le soutien

Plus en détail

va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan

va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan L autoconsommation va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan L innovation au service de la performance

Plus en détail

Développement durable. Gestion durable de l hôpital

Développement durable. Gestion durable de l hôpital Développement durable Gestion durable de l hôpital Gestion - Durable Action de gérer - Administrer pour son propre compte ou le compte d un autre - Gouverner Pour l hôpital : - Assurer la pérénité de son

Plus en détail