PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DU RHÔNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DU RHÔNE 2012-2015"

Transcription

1 PREFET DU RHÔNE En association avec PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DU RHÔNE Objectifs et thématiques du PDALPD

2 2

3 Objectifs et thématiques du PDALPD Préambule Page 5 Convention de mise en œuvre du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes défavorisées Page 7 Adhésions à la convention Page 11 Objectif 1 Favoriser l accès au logement des personnes défavorisées Page 13 Objectif 2 Accueillir et soutenir les ménages défavorisés pour une insertion pérenne dans un logement Page 18 Objectif 3 Améliorer et développer le parc à vocation très sociale Page 24 Thématique 1 Développer des réponses aux besoins des ménages défavorisés dans le cadre des politiques locales de l habitat mises en œuvre par les communautés de communes hors Grand Lyon Page 30 Thématique 2 Approfondir la connaissance des besoins en termes de logements et d accompagnement des jeunes et recenser les réponses existantes afin d adapter l offre hébergement/logement à ces différents publics et généraliser les bonnes solutions pratiquées Page 31 3

4 Eléments de diagnostic et outils de mise en œuvre du PDALPD A Présentation du Rhône Les communes et les cantons La population Le logement Le logement locatif social B Les outils de programmation ayant un lien avec le PDALPD Les Programmes Locaux de l Habitat Le Plan Départemental de l Accueil, de l Hébergement et de l Insertion Le Schéma départemental d accueil des gens du voyage C Les principaux dispositifs existants concourant aux objectifs du PDALPD La mission de veille sociale et d'urgence sociale La mission d'insertion Le Service Intégré de l Accueil et de l Orientation Le Fonds de Solidarité pour le Logement Les interventions sur le parc privé Le fichier commun de la demande locative sociale La prévention des expulsions locatives D - Le droit au logement opposable 4

5 Préambule La loi n du 31 mai 1990 visant à la mise en œuvre du droit au logement instaure la réalisation d un Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées au nom de son article 1 er : «Garantir le droit au logement constitue un devoir de solidarité pour l'ensemble de la nation». Monsieur le Préfet et Monsieur le Président du Conseil général du Rhône ont prorogé jusqu au 1 er décembre 2011 le Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône établi pour les années 2006 à Ils ont défini les modalités d élaboration du nouveau plan par l Etat et le Département, en association avec la communauté urbaine de Lyon, le Grand Lyon, après avis du comité de pilotage, réuni le 8 juin Ils ont convenu de recruter un chef de projet pour la rédaction et l animation du PDALPD et de confier le portage de ce poste à l ADIL du Rhône qui a été associée au comité de suivi de l élaboration du plan. Cette formalisation du nouveau plan se situe dans le contexte du Chantier national prioritaire pour l hébergement et l accès au logement et de la stratégie gouvernementale de prise en charge des personnes sans-abri ou mal logées basée sur - la mise en place d un véritable service public de l hébergement et de l accès au logement ; - la priorité accordée à l accès au logement des personnes, sans nécessairement passer par un hébergement, ou principe du «logement d abord». Les évolutions réglementaires intervenues ces dernières années sont également nombreuses et régissent désormais les actions concourant au Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées : - la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales - la loi du 13 juillet 2006 portant engagement national pour le logement - la loi du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable - le décret du 29 novembre 2007 sur les PDALPD - la loi du 25 mars 2009 de Mobilisation pour le Logement et la Lutte contre les Exclusions. La loi instituant le droit au logement opposable rappelle que «Le droit à un logement décent et indépendant,, est garanti par l'etat à toute personne qui, résidant sur le territoire français de façon régulière et dans des conditions de permanence définies par décret en Conseil d'etat, n'est pas en mesure d'y accéder par ses propres moyens ou de s'y maintenir.» Le PDALPD du Rhône s élabore sur un territoire départemental varié et attractif. De nombreux acteurs sont mobilisés dans les domaines de la lutte contre l exclusion, l accueil et l hébergement des personnes sans-abri, la production et la gestion de logements destinés aux ménages à faibles ressources. Le Département, de par ses missions d action sociale, de protection de l enfance, d insertion par le Revenu de Solidarité Active, d'aide aux personnes handicapées et âgées, de protection maternelle et infantile est directement concerné par les interventions auprès des personnes en difficultés. 5

6 En décembre 2009, la politique du Conseil général en faveur des personnes âgées et handicapées a été validée dans le cadre du 3ème schéma départemental. Nommé «Vivre ensemble personnes âgées, personnes handicapées», il définit les orientations et les priorités pour les années 2009 à 2013, notamment en matière d organisation sociale et médico-sociale. L ensemble des collectivités s implique dans la mise en œuvre de politiques territoriales de l habitat, concertées avec les services de l Etat et les bailleurs sociaux afin de répondre aux besoins en logement des populations. De nombreuses intercommunalités ont adopté un Programme Local de l Habitat qui définit localement les besoins et développe des actions opérationnelles qui contribuent au logement des ménages défavorisés. Le Grand Lyon a actualisé en avril 2011 son programme d action du Programme Local de l Habitat adopté en janvier L année 2012 va voir lancer la révision conjointe du Plan Local d Urbanisme et du Programme Local de l Habitat intercommunal (PLUIH) qui devra s articuler et enrichir les axes du PDALPD pour l agglomération lyonnaise. De plus, l Etat et le Département ont évalué le troisième schéma départemental d accueil des gens du voyage qui arrivait à son terme en Prévu par la loi n du 5 juillet 2000 relative à l accueil et à l habitat des gens du voyage, il détermine, en fonction des besoins constatés, le nombre, la localisation et la capacité des aires permanentes d accueil à créer ainsi que les interventions sociales nécessaires aux populations concernées. Le Préfet Jean-François CARENCO et le Président du Conseil Général Michel MERCIER ont signé le 27 octobre 2011 l arrêté qui entérine le schéma départemental d accueil des gens du voyage révisé et applicable sur la période Certaines actions notamment d accompagnement social lié au logement et de production d offre d habitat spécifique favorisant la sédentarisation sont en lien avec le PDALPD. Dans ce contexte, l Etat et le Département en association avec Grand Lyon ont fixé que les enjeux de ce plan est la gouvernance, la coordination des actions sur les thématiques de l accès et du maintien dans le logement, et leur suivi dans le temps. Des groupes de travail pour l élaboration du PDALPD ont été mis en place avec l ensemble des acteurs afin de porter un regard partagé sur les thématiques suivantes : hébergement et accès au logement des publics prioritaires accompagnement des ménages et sécurisation des parcours poursuite du développement d une offre de logement pour les ménages les plus modestes (parc public et parc privé). Les constats et analyses mis en évidence par les participants des groupes de travail ont été présentés aux acteurs associés à l élaboration du Plan lors d un séminaire le mardi 25 octobre Les partenaires ont défini au PDALPD des axes resserrés d action partenariale pour répondre aux enjeux forts analysés. Mais les évolutions des actions pour répondre aux besoins des populations fragilisées doivent s articuler et s allier aux politiques territoriales et les acteurs doivent rechercher une cohérence de leurs interventions avec les objectifs du Plan. Le Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées fixe donc des objectifs limités mais opérationnels dont les modalités de mise en œuvre pourront être suivis et évalués. De nouvelles orientations pourront être définies au cours de la durée du plan selon les évolutions constatées. 6

7 I Convention de mise en œuvre du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône Entre L Etat, représenté par Monsieur le Préfet du Rhône Et le Département du Rhône, représenté par Monsieur le Président du Conseil général En association avec la Communauté urbaine de Lyon, représentée par Monsieur le Président ARTICLE 1 : GOUVERNANCE DU PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DU RHONE La gouvernance du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône est réalisée en co-pilotage entre l Etat et le Département, en association avec le Grand Lyon. Les instances d orientation, de mise en œuvre et de suivi du PDALPD sont : Le Comité de pilotage : Co-Présidé par le Préfet, le Président du Conseil général, le Président de Grand Lyon, il se réunit au moins deux fois par an pour assurer la mise en œuvre du plan, élaborer, orienter et suivre les divers dispositifs contribuant au PDALPD. Il fixe les axes de travail à développer par le comité technique permanent. Il fixe les actions de communication à conduire pour faire connaitre et partager les objectifs du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône. Il examine les besoins en hébergement et en logement des personnes sans abri, mal logées et oriente en conséquence l évolution des offres destinées aux publics relevant du PDALPD. Son avis est requis sur les projets de modification du règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement et il examine son bilan annuel. Il examine les données sur l enregistrement des demandes de logements sociaux, les attributions des logements sociaux notamment dans le cadre des droits de réservation de l Etat. Il est informé de l évolution du parc privé à vocation très sociale. Il suit les travaux de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions Locatives et est tenu informé annuellement du bilan relatif aux procédures d expulsion et leurs effets. Il veille à la cohérence des actions mises en œuvre pour lutter contre l'habitat indigne et la précarité énergétique. Il examine l état des décisions de la commission de médiation du droit au logement opposable et son bilan d activité annuel. 7

8 En sont membres, en plus des services de l Etat, du Département et du Grand Lyon, un représentant des partenaires suivants : o les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale ayant un Programme Local de l Habitat, o l Association des Maires du Rhône o la Caisse des Dépôts et Consignations o les Organismes payeurs des aides au logement : Caisse d Allocations Familiales, Mutualité Sociale Agricole o les organismes représentants des bailleurs : ABC HLM, Union Nationale de la Propriété Immobilière UNPI, Union des Syndicats de l Immobilier UNIS o les associations contribuant aux actions du Plan o Action Logement o l Union Départementale des Centres Communaux d Action Sociale du Rhône o l Agence Départementale d Information sur le Logement du Rhône. Le comité de pilotage peut inviter à ses travaux des personnes qualifiées. le Comité technique permanent : Il se réunit tous les deux mois afin de coordonner les modalités pratiques de mise en œuvre des objectifs et axes thématiques du PDALPD. Tout au long de la durée du plan, il rassemble les informations et les données nécessaires à son action d évaluation, de suivi et d orientation du PDALPD. Il fixe les thématiques et les modalités de leurs développements que le chargé de mission PDALPD doit assurer. Il prépare les travaux du comité responsable, notamment le bilan annuel, et formalise les directions retenues pour poursuivre les enjeux du PDALPD. En sont membres, les partenaires suivants : o La Direction Départementale de la Cohésion Sociale o la Direction Départementale des Territoires o le Département o le Grand Lyon o l ADIL du Rhône o ABC HLM o Un représentant du Collectif Logement Rhône o Le chargé de mission PDALPD. Le comité technique permanent invite à ses travaux les personnes qualifiées selon les thématiques étudiées. ARTICLE 2 : SECRETARIAT ET ANIMATION DU PLAN L Etat, le Département, le Grand Lyon confient à l Agence Départementale d Information sur le Logement du Rhône le portage du poste de chargé(e) de mission PDALPD. Sous leur autorité, il (elle) assure sur la durée du plan les fonctions de secrétariat et d animation des instances du Plan et de coordination des actions concourant au Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône Une convention spécifique en précise les modalités d organisation et les conditions de financement. 8

9 ARTICLE 3 : ENGAGEMENT DES PARTENAIRES ET ORIENTATIONS DU PLAN Le Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône se fixe trois objectifs prioritaires et deux thématiques transversales dont les modalités de mise en œuvre sont définies dans le Plan : - Objectif 1 : Favoriser l accès au logement des personnes défavorisées - Objectif 2 : Accueillir et soutenir les ménages défavorisés pour une insertion pérenne dans un logement - Objectif 3 : Améliorer et développer le parc à vocation très sociale - Thématique 1 Développer des réponses aux besoins des ménages défavorisés dans le cadre des politiques locales de l habitat mises en œuvre par les communautés de communes hors Grand Lyon - Thématique 2 Approfondir la connaissance des besoins en terme de logements et d accompagnement des jeunes et recenser les réponses existantes afin d adapter l offre hébergement/logement à ces différents publics et généraliser les bonnes solutions pratiquées. Les éléments de diagnostic et les outils de mise en œuvre du PDALPD serviront de référence et feront l objet d une analyse régulière présentée au comité de pilotage. Sur la durée du PDALPD, l Etat, le Département et le Grand Lyon pourront, en fonction des évolutions des besoins et des moyens, proposer au comité de pilotage de nouvelles orientations et axes d action à conduire. Les partenaires de la présente convention contribuent selon leurs compétences et leurs moyens aux orientations fixées ci-dessus. Après la publication du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône au recueil des actes administratifs de la préfecture et du Département, les signataires et l ADIL du Rhône mettront ce document en consultation sur leurs sites internet. ARTICLE 4 : DUREE DU PLAN Le Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône, après validation par le comité de pilotage du Plan et par les instances du Comité Régional de l Habitat, du Conseil Général et du Grand Lyon, prend effet à sa signature pour une durée de trois ans. 9

10 Fait à Lyon, le 27 juin 2012 Le Préfet de la région Rhône-Alpes Le Président du Conseil général Le Président du Grand Lyon Département du Rhône Jean-François CARENCO Michel MERCIER Gérard COLLOMB 10

11 Adhésions à la convention La Présidente de l Association des Maires du Rhône La Présidente de l Union Départementale des Centres Communaux d Action Sociale du Rhône Le Président de la Communauté d Agglomération de Villefranche sur Saône Le Président de la Communauté de communes : de l Est Lyonnais de la Haute Vallée de l Azergues du Pays d Amplepuis-Thizy du Pays de l Arbresle du Pays Mormantais du Pays de l Ozon du Pays de Tarare de la Région de Beaujeu de la Vallée du Garon des Vallons du Lyonnais Le directeur de la Caisse des Dépôts et Consignations Le représentant d Action Logement Le Président de la Caisse d Allocations Familiales La Mutualité Sociale Agricole 11

12 Le Président d ABC Hlm Le Président de l Union Nationale de la Propriété Immobilière UNPI Le Président de l Union des Syndicats de l Immobilier UNIS La Présidente de l Agence Départementale d Information sur le Logement du Rhône Le Président du Collectif Logement Rhône Le Président de la FNARS Rhône Alpes Le représentant de l UNAFO 12

13 OBJECTIF 1 Favoriser l accès au logement des personnes défavorisées Enjeux Simplifier les démarches des ménages en recherche de logement dans la constitution de leur demande et dans son suivi Avoir une vision globale des besoins en logement social, notamment pour les situations relevant des catégories du droit au logement opposable, et des réponses apportées Renforcer la fluidité des dispositifs d hébergement Fixer des objectifs quantifiés d attribution de logements aux situations prioritaires du PDALPD dans le parc social et les réaliser Coordonner les interventions visant à favoriser l accès au logement notamment en rapprochant les besoins des ménages en attente et les offres disponibles 13

14 OBJECTIF 1 Favoriser l accès au logement des personnes défavorisées 1-1 Définition commune des catégories de situations prioritaires du PDALPD pour l accès au parc social Contexte Le décret n du 29 novembre 2007 relatif aux plans départementaux d'action pour le logement des personnes défavorisées indique : «Le plan procède à l'analyse des besoins, notamment des catégories de personnes suivantes : - les personnes dépourvues de logement ; - les personnes menacées d'expulsion ; - les personnes hébergées ou logées temporairement ; - les personnes en situation d'habitat indigne ou d'habitat précaire ou occupant des locaux impropres à l'habitation ; - les personnes en situation de surpeuplement manifeste dans leur logement ; - les personnes confrontées à un cumul de difficultés financières et de difficultés d'insertion sociale.» Ces catégories recouvrent des réalités diverses et doivent être précisées pour servir de base aux actions du Plan. La notion de public prioritaire ne doit pas s'établir en fonction des dispositifs qui les gèrent. C'est l'évaluation des situations et des besoins qui doit définir ces critères de priorité. Actuellement, les priorités affichées par les différents acteurs du relogement sont diverses, et les fonctionnements des dispositifs ne sont pas homogènes. Si ces priorités recoupent pour partie les catégories du PDALPD, la lisibilité de ces dispositifs doit être améliorée. La mise en place du fichier commun de la demande de logement social doit permettre d'apporter une plus grande transparence sur la demande prioritaire et les attributions réalisées aux ménages concernés, en s appuyant sur des critères partagés pour identifier et suivre ces situations. L Etat est garant du droit au logement. Dans le cadre de la loi sur le droit au logement opposable, la Direction Départementale de la Cohésion sociale assure le secrétariat de la commission de médiation du droit au logement et le service inter-administratif du logement assure la gestion des droits de réservation du Préfet. Le Département anime au sein des Maisons du Rhône des Instances Techniques Territorialisées Logement (ITTL) qui examinent les demandes au Fonds de Solidarité pour le Logement pour le maintien dans le logement et les mesures d Accompagnement Social Lié au Logement. Le Grand Lyon assure l animation d Instances Locales de l Habitat et des Attributions, qui ont vocation à l analyse partagée de situations de ménages prioritaires. Objectifs Faire valider par l ensemble des partenaires une définition des situations prioritaires du PDALPD pour l'attribution d'un logement social Organiser, dans le cadre du fichier commun de la demande de logement social et en lien avec les instances, le repérage et le suivi des demandes de logement social déposées par les ménages que leurs situations placent dans une des catégories des situations prioritaires du plan et les attributions réalisées Faire connaître ces priorités à l ensemble des acteurs concernés (réservataires, structures d hébergement et d accès au logement, ) Partenaires : Etat, Département, Grand Lyon, Ville de Lyon, ABC HLM, Action Logement, association Fichier Commun du Rhône, Maison de la Veille Sociale, Collectif Logement Rhône Chef de file : Direction Départementale de la Cohésion Sociale Modalités de mise en œuvre : Poursuivre les échanges engagés entre les partenaires, avec le soutien méthodologique de la chargée de mission PDALPD Calendrier Janvier 2012 pour la validation des catégories et durée du PDALPD pour la mise en place des procédures et le suivi Indicateurs et critères d évaluation Etablissement d une liste des catégories des situations prioritaires du PDALPD et communication aux réservataires, aux EPCI, aux bailleurs et aux structures d hébergement et d accès au logement - Schéma des procédures retenues pour le suivi 14

15 OBJECTIF 1 Favoriser l accès au logement des personnes défavorisées 1-2 Référentiel partagé pour l accès au logement des publics relevant des situations prioritaires du PDALPD Contexte La plupart des ménages exprime le souhait d avoir leur logement. Dans la logique d'amener vers et dans le logement le plus grand nombre de personnes, les intervenants sociaux qui les accompagnent doivent pouvoir qualifier au mieux leurs demandes et leurs besoins, tout en veillant à ce qu une fois le logement attribué les ménages puissent s y intégrer et s y maintenir. Aujourd hui, il est constaté une grande variété de circuits et de dispositifs, ce q u i n e permet p a s t o u j o u r s d identifier les besoins ni de s assurer du juste traitement des demandes. De nombreux ménages accueillis en Centre d Hébergement et de Réinsertion Sociale, en logements en Aide au Logement Temporaire, en statut de sous-locataire, en résidences sociales y demeurent sur une longue durée alors que les opérateurs associatifs évaluent qu ils ont les capacités à devenir locataires en autonomie. Ce manque de fluidité est lié pour partie aux difficultés rencontrées pour mobiliser des logements adaptés aux souhaits et besoins des ménages, mais également à la difficulté d évaluer la capacité à occuper un logement autonome sur des bases partagées. L évaluation de la capacité à habiter un logement autonome doit s appuyer sur des éléments objectifs et harmonisés, pour garantir aux ménages une équité de traitement et permettre un accès au logement sécurisé, dès lors qu ils sont en capacité d occuper un logement autonome. Objectifs Etablir un référentiel permettant à un intervenant social, accompagnant un ménage sans logement ou mal logé, de définir s il est en capacité de louer un logement en autonomie et avec quels soutiens, en fonction du parcours, des besoins et des attentes des personnes Partenaires Etat, Département, Grand Lyon, ABC HLM, Maison de la veille sociale, opérateurs associatifs Chef de file Direction Départementale de la Cohésion Sociale Modalités de mise en œuvre Constituer un groupe de travail chargé, avec le soutien méthodologique de la chargée de mission PDALPD, d établir un document de référence sur les éléments permettant d orienter vers un accès au logement, en s appuyant sur les documents préexistants (charte des prêts à sortir, convention Accélair, référentiels élaborés sur d autres territoires) Diffuser ce référentiel à l ensemble des acteurs concernés Calendrier Janvier à juin 2012 pour l établissement du référentiel Mise en œuvre sur la durée du PDALPD Indicateurs et critères d évaluation Etablissement d un document de référence sur les éléments permettant d orienter vers un accès au logement Appropriation du référentiel par les intervenants sociaux, les ménages accompagnés et les collaborateurs des bailleurs sociaux 15

16 OBJECTIF 1 Favoriser l accès au logement des personnes défavorisées 1-3 Simplifier les dispositifs d accès au logement des publics relevant des situations prioritaires du PDALPD, en lien avec la mise en place du fichier commun de la demande de logement social Contexte Il existe de multiples canaux et filières d accès au logement social pour les ménages prioritaires: - L Etat est garant du droit au logement. La Direction Départementale de la Cohésion Sociale assure le secrétariat de la commission de médiation du droit au logement opposable et le service inter-administratif du logement assure la gestion des droits de réservation du Préfet. - Le Grand Lyon assure l animation d Instances Locales de l Habitat et des Attributions qui servent principalement à l analyse partagée de situations de ménages prioritaires pour l accès au parc social. - Les autres réservataires (Département, Action-Logement, communes) désignent des ménages prioritaires sur leur contingent. - Les bailleurs sociaux mobilisent leur parc non réservé ou remis à leur disposition par les réservataires, notamment dans le cadre des engagements pris dans l accord collectif départemental d attribution et dans les conventions d utilité sociale. Avec la mise en place du fichier commun de la demande, il s agit de s interroger sur l utilité des dispositifs, d améliorer leur efficacité et leurs articulations, de s assurer que les modalités de gestion de la demande ne conduisent pas à écarter des ménages et de travailler sur les refus de proposition. Certaines demandeurs, parmi les ménages les plus en difficulté, renoncent à poursuivre leurs démarches, leurs dossiers restent incomplets, inexploitables par les bailleurs sociaux. Les réservataires et les bailleurs constatent qu un nombre important de logements proposés sont refusés par les ménages sans logement ou mal logés et s interrogent sur les moyens de mieux prendre en compte les attentes des ménages et d accompagner ces propositions de logement afin d obtenir un taux de relogement effectif plus élevé. Objectifs Simplifier les procédures de traitement des situations prioritaires pour l accès au logement social Revoir le rôle des instances partenariales et s assurer que les difficultés de logement des publics relevant des situations prioritaires du PDALPD notamment pour l accès au parc des bailleurs sociaux, mais aussi à l accès ou au maintien dans le parc privé, la prévention des expulsions, y soient abordées sans orienter les réponses sur le seul parc public Améliorer le taux de relogement effectif Partenaires : Etat, Département, Grand Lyon, Ville de Lyon, Union Départementale des CCAS, ABC HLM, Maison de la Veille Sociale, association Fichier Commun du Rhône, opérateurs associatifs Chef de file : Direction Départementale de la Cohésion Sociale Modalités de mise en œuvre Dans le prolongement du travail de définition des situations prioritaires du PDALPD, avec le soutien méthodologique de la chargée de mission PDALPD, définir le rôle des différentes instances traitant de l accès au logement des situations prioritaires du PDALPD et identifier les évolutions souhaitables pour faciliter les démarches des demandeurs prioritaires et augmenter les relogements effectifs Calendrier : Mars à septembre 2012 pour la réflexion. Mise en œuvre entre septembre 2012 et fin 2012 puis suivi annuel sur la durée du PDALPD Indicateurs et critères d évaluation Définition des instances pour l étude des situations prioritaires du PDALPD Nombre de situations étudiées chaque année, taux de relogement effectif 16

17 OBJECTIF 1 Favoriser l accès au logement des personnes défavorisées 1-4 Elaboration d un nouvel Accord collectif d attribution départemental et/ou intercommunal Contexte L accord collectif départemental d attribution en vigueur porte sur des objectifs de relogement pris par les bailleurs sociaux, sur leur parc non réservé ou remis à leur disposition par les réservataires, au profit des réfugiés statutaires inscrits dans le dispositif Accélair, ainsi que des ménages sortants de CHRS, d ALT ou en situations bloquées suivis dans le cadre de la Maison de la Veille Sociale. De ce fait, il ne rend pas compte de l ensemble des ménages prioritaires relogés par les réservataires et les bailleurs sociaux. Certains engagements sur des territoires non tendus ne sont pas pertinents au regard des besoins. L accord collectif départemental d attribution arrive à échéance et le Grand Lyon a déclaré son souhait d établir un accord collectif intercommunal d attribution. Cette élaboration doit permettre de répondre à trois préoccupations : - Renforcer la lisibilité de l action en faveur des ménages prioritaires en définissant des objectifs globaux de relogement, qui couvrent l ensemble des réponses apportées, indépendamment des dispositifs et circuits de relogement utilisés - Formaliser les engagements réciproques des signataires pour répondre aux besoins de relogement sur le plan quantitatif et qualitatif, en veillant à la mixité sociale et aux équilibres de peuplement. - Organiser le pilotage de ces engagements et définir les modes opératoires en visant la simplification des circuits. Objectifs Etablir une convention globale visant au relogement des situations prioritaires du PDALPD, a v e c l ensemble des réservataires (Préfet, collectivités territoriales, Action logement) et des bailleurs sociaux Fixer des objectifs quantitatifs adaptés aux besoins tout en veillant aux nécessaires équilibres de peuplement dans le parc social et les modalités de réalisation et d évaluation Partenaires Etat, Département, Grand Lyon, ville de Lyon, Action Logement, ABC HLM, association Fichier Commun du Rhône, Maison de la Veille Sociale, opérateurs associatifs Chef de file : Direction Départementale de la Cohésion Sociale Modalités de mise en œuvre Les réservataires se sont engagés à produire un état des lieux de leur offre mobilisable au bénéfice des situations prioritaires du PDALPD, afin de définir leurs propositions d objectifs annuels d attribution. Relancer les négociations, avec le soutien méthodologique de la chargée de mission du PDALPD, pour aboutir à des engagements concrets et les finaliser dans un document portant accord collectif départemental et accord collectif intercommunal pour le Grand Lyon Etablir les règles et modalités de suivi en lien avec le fichier commun de la demande de logement social, le dispositif Accélair, la Maison de la Veille Sociale, les Instances Locales de l Habitat et des Attributions, Action Logement et autres commissions territorialisées sur le département. Calendrier Janvier à mars 2012 pour la rédaction de l accord collectif d attribution Suivi annuel sur la durée du PDALPD Indicateurs et critères d évaluation Suivi des engagements annuels 17

18 OBJECTIF 2 Accueillir et soutenir les ménages défavorisés pour une insertion pérenne dans un logement Enjeux Faciliter la mobilisation par et pour les ménages défavorisés des diverses interventions sociales et médicosociales pouvant contribuer à leur insertion dans un logement Organiser les dispositifs transitoires d accès au logement dans le parc public et dans le parc privé Réduire le nombre de ménages expulsés de leur logement 18

19 OBJECTIF 2 Accueillir et soutenir les ménages défavorisés pour une insertion pérenne dans un logement 2-1 Identifier l offre et la nature des interventions sociales et médicosociales existantes de soutien aux personnes défavorisées selon leurs situations de ressources et de difficultés sociales et les modalités de leur mise en œuvre Contexte Compte tenu de l hétérogénéité des territoires et des publics (jeunes, isolés avec enfant(s), personne en perte ou en reprise d autonomie ), il convient de mieux faire connaitre les dispositifs existants et de favoriser leur mobilisation en faveur des ménages défavorisés. Les ménages et les professionnels qui les accompagnent doivent être informés des soutiens aux démarches d insertion dans le logement dont ils peuvent bénéficier en fonction de leurs situations : - Répertorier les lieux d accueil des ménages pouvant faire une évaluation de leur situation par rapport au logement, les orienter et les aider dans des démarches comme la constitution du dossier de demande de logement social, - Apporter des outils d évaluation à ces lieux d accueil et d information afin qu ils puissent qualifier le dispositif hébergement/logement le plus adapté aux situations des personnes et guider - Repérer les institutions et dispositifs d aide et d accompagnement social et médico-social que les ménages peuvent solliciter selon leurs situations et leurs attentes (le service social de proximité du Conseil général au sein des Maisons du Rhône, de la CAF, de la MSA, des CCAS, le suivi des ménages percevant le Revenu de Solidarité Active, l Aide Educative Budgétaire, les mesures d accompagnement social personnalisé, l Accompagnement Social Lié au Logement, les mesures de protection des majeurs, les aides aux personnes handicapées ou en perte d autonomie liée au vieillissement ). Objectifs Identifier et faire connaitre les outils et dispositifs qui peuvent permettre aux ménages de surmonter leurs difficultés pour la recherche, l accès ou le maintien dans un logement Partenaires Etat, Département, Grand Lyon, Ville de Lyon, Union Départementale des CCAS, Caisse d Allocations Familiales du Rhône, Mutualité Sociale Agricole, ADIL du Rhône, opérateurs associatifs Chef de file Département Modalités de mise en œuvre Finaliser l état des lieux des outils existants et leurs critères de mise en œuvre Le diffuser au travers d actions d information et d un document auprès des travailleurs sociaux ou services accueillant du public relevant des critères de priorité du PDALPD Calendrier Réalisation du document pour septembre 2012 et programmation des réunions d information entre fin 2012 et 2013 Indicateurs et critères d évaluation Réalisation du document, planning des réunions et nombre de participants Evolution du nombre de ménages ayant recours aux mesures et aides existantes pour les soutenir selon leurs difficultés 19

20 OBJECTIF 2 Accueillir et soutenir les ménages défavorisés pour une insertion pérenne dans un logement 2-2 Accueillir et soutenir les ménages pour un accès au logement pérenne ou permettre un maintien dans les lieux pour prévenir une expulsion locative et sécuriser les étapes transitoires mises en œuvre par les associations Contexte Dans le cadre du chantier national prioritaire pour les personnes sans abri ou mal logées, l Etat développe une stratégie du «logement d abord» comme une nouvelle étape dans la mise en place du service public de l hébergement et de l'accès au logement, engagé avec l ensemble des associations. Le principe du «logement d abord» signifie que l accès à un logement ordinaire de droit commun doit être privilégié autant que possible, sans qu il y ait de passage obligatoire par l hébergement, sauf à ce que la situation de la personne le justifie. Ce principe s applique aussi bien pour les personnes proches de l autonomie qu aux plus vulnérables. Le principe rappelle également que toutes les formes d hébergement doivent se rapprocher des normes du logement et garantir aux usagers la sécurité, la dignité et l intimité. Cette stratégie a pour objectif de développer une offre de solutions adaptées pour sortir les personnes de la rue en leur facilitant l accès à de véritables logements et de créer de nouveaux services d accompagnement dans le logement, adaptés dans leur intensité ainsi que dans leur durée aux besoins des personnes. L Etat mobilise notamment des crédits pour développer l intermédiation locative, c est-à-dire la captation, que ce soit en sous-location ou en mandat de gestion, de logements dans le parc privé au bénéfice de ménages en difficulté de logement et notamment reconnus prioritaires par la commission de médiation du droit au logement opposable. Le financement par l Etat de l intermédiation locative couvre potentiellement l ensemble des coûts des missions à conduire par les associations : les démarches vers les bailleurs pour les décider à donner leurs logements en intermédiation, les entretiens avec les ménages candidats à la sous-location, les démarches administratives et sociales pour l accès au logement (bail, assurance, état des lieux, FSL, meubles ), les frais de gestion notamment en cas de soucis de paiement. Des dispositifs de mobilisation du parc privé préexistent dans le Rhône, notamment dans le cadre des Programmes Locaux de l Habitat. Le Grand Lyon a ainsi retenu un objectif visant à «Mobiliser une offre de logements à loyers maitrisés dans le parc existant de logements privés» (Fiche action n 14 du programme d action du PLH revu en avril 2011) en partenariat avec les opérateurs associatifs. Le Fonds de Solidarité pour le Logement intervient au titre du financement de mesures d Accompagnement Social Lié au Logement auprès de personnes en difficultés de logement. Il participe également au financement aux associations des coûts au titre du supplément de gestion de logements destinés à la sous-location (ex Aide à la Médiation Locative). Cette aide, destinée à contribuer au financement des dépenses de gestion des organismes à but non lucratif qui sous-louent des logements à des ménages défavorisés ou qui en assurent la gestion immobilière, était servie par l État jusqu au 31 décembre Bien que l intégration de ce volet dans le Fonds de Solidarité pour le Logement lors du transfert de compétence ne soit pas obligatoire, le Département l a maintenu. Le montant alloué est resté cependant inchangé depuis 2004 et ne couvre pas l ensemble des frais engagés par les associations. Les échanges pour l élaboration du Plan ont confirmé l intérêt de cette pratique qui permet un accès au logement sécurisé pour des ménages relevant du logement autonome mais ayant néanmoins une ou plusieurs difficultés sociales repérées, rendant nécessaire une phase transitoire avant l accès direct au logement. 20

Le Plan Départemental d'action

Le Plan Départemental d'action Le Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées DE LA RÉGION AQUITAINE DE LA GIRONDE Gironde gironde.fr le PDALPD de la Gironde 2008-2010 Ce plan est co-piloté par l Etat et

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. des Alpes-Maritimes

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. des Alpes-Maritimes FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT des Alpes-Maritimes Règlement Intérieur 15/04/2013 Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) des Alpes-Maritimes s inscrit dans le cadre juridique suivant : VU

Plus en détail

PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015

PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015 PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015 1 Sommaire Éditorial par Monsieur le Préfet du Calvados et Monsieur le Président du Conseil

Plus en détail

L'organisation du plan départemental

L'organisation du plan départemental Lettre électronique N 1-2012 83 a ccessi b l e p ou r t ou s SOMMAIRE Sommaire / Editorial Page 1 Actualité juridique : DALO et délai anormalement long Page 4 Présentation du Plan Départemental d Action

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA!

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA! L ADIL réunit l État, les collectivités locales, les organismes d intérêt général, les professionnels publics et privés et les représentants des usagers. Elle est agréée par le Ministère chargé du Logement

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES 2009-2013 Préfecture de Seine-Maritime Le quatrième Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2009-2013

Plus en détail

Lutte contre l habitat indigne dans la Nièvre

Lutte contre l habitat indigne dans la Nièvre Lutte contre l habitat indigne dans la Nièvre Ce document réalisé par le pôle départemental de lutte contre l'habitat indigne, s adresse aux élus et aux professionnels intervenant dans les domaines de

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Présentation du contingent préfectoral et du DALO

Présentation du contingent préfectoral et du DALO Présentation du contingent préfectoral et du DALO Quelques chiffres en Haute-Savoie 7 600 logements Un peu plus de 400 relogements par an environ 15% des attributions totales de logements sociaux Un taux

Plus en détail

Plan Départemental d Action pour

Plan Départemental d Action pour Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées des Yvelines 2011-2014 2014 Entre, L ETAT, représenté par Monsieur le Préfet du département des Yvelines LE DEPARTEMENT DES YVELINES,

Plus en détail

d Action Pour le Logement des Personnes Défavorisées des Hauts-de-Seine (2014-2018)

d Action Pour le Logement des Personnes Défavorisées des Hauts-de-Seine (2014-2018) 7e Plan Départemental d Action Pour le Logement des Personnes Défavorisées des Hauts-de-Seine (2014-2018) 1/74 2/74 Sommaire I.Introduction...5 1.Les principes du PDALPD...5 2.Les textes de références...5

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DU DEPARTEMENT DE PARIS

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DU DEPARTEMENT DE PARIS REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DU DEPARTEMENT DE PARIS Adopté le 25 septembre 2006 par le Conseil de Paris siégeant en formation de Conseil Général Publié le 17 octobre 2006

Plus en détail

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry 2005-2010 Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry mai 2006 > Sommaire Préambule 3 Les grands principes du relogement 4 1. Informer, concerter,

Plus en détail

2- Charte de prévention des expulsions page 82. 4- Règlement de la commission locale de concertation page 96

2- Charte de prévention des expulsions page 82. 4- Règlement de la commission locale de concertation page 96 VI Annexes 1- Eléments cartographiques page 77 2- Charte de prévention des expulsions page 82 3- Accords collectifs départementaux page 89 4- Règlement de la commission locale de concertation page 96 5-

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

FAQ N 70 : LE BAIL GLISSANT

FAQ N 70 : LE BAIL GLISSANT Direction de l Intégration* Emploi/Logement Service : Logement/Reloref N/REF : DIEL/LOG/FM/EA/09/1009 Rédacteur : Florence GAUDEAU Date : 20/12/09 * Avec le soutien du ministère de l'immigration, de l'intégration,

Plus en détail

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT Le Fonds Départemental de Garantie et de Caution des Loyers pour l accès au logement est mis

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Résidence Leclerc - 3 Boulevard Lacombe - 81000 ALBI 05.63.48.73.80 - Fax : 05.63.48.73.81 - e-mail : adil81@wanadoo.fr - site : adiltarn.

Résidence Leclerc - 3 Boulevard Lacombe - 81000 ALBI 05.63.48.73.80 - Fax : 05.63.48.73.81 - e-mail : adil81@wanadoo.fr - site : adiltarn. Résidence Leclerc - 3 Boulevard Lacombe - 81000 ALBI 05.63.48.73.80 - Fax : 05.63.48.73.81 - e-mail : adil81@wanadoo.fr - site : adiltarn.org Au service des Tarnais depuis 18 ans, l ADIL connaît bien les

Plus en détail

C est quoi un logement insalubre?

C est quoi un logement insalubre? LOGEMENT INSALUBRE C est quoi un logement insalubre? C est un logement qui présente un danger pour la santé des occupants, compte tenu de la dégradation du bâti ou de la présence de substances dangereuses

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES PLAN DÉPARTEMENTAL ACCUEIL HÉBERGEMENT INSERTION PDALPD PDAHI 2011-2015

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES PLAN DÉPARTEMENTAL ACCUEIL HÉBERGEMENT INSERTION PDALPD PDAHI 2011-2015 PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES PLAN DÉPARTEMENTAL ACCUEIL HÉBERGEMENT INSERTION PDALPD PDAHI 2011-2015 Contacts : Conseil Général de la Martinique : B.P. 679 Avenue

Plus en détail

2013-2018 PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT

2013-2018 PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT 2013-2018 PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT des personnes défavorisées du Maine-et-Loire 2013-2018 Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées 2013-2018 Sommaire

Plus en détail

ARTICLE 2 : L'arrêté préfectoral n 88-452 en date du 1er octobre 1988 est abrogé.

ARTICLE 2 : L'arrêté préfectoral n 88-452 en date du 1er octobre 1988 est abrogé. Arrêté n 2002-179-1 DIRECTION DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DE L EQUIPEMENT Sous-direction de l habitat et du logement Bureau de l action sociale dans le logement PORTANT APPROBATION DU REGLEMENT DEPARTEMENTAL

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT Annexe à la convention de partenariat et d objectifs FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT REGLEMENT INTERIEUR Le Fonds de Solidarité Logement a été institué par la loi n -449 du 31 mai 19 visant à la mise

Plus en détail

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique 18/02/2015 Dossier de presse L hébergement d urgence en Loire-Atlantique M. Henri-Michel COMET, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de Loire-Atlantique a rencontré le mercredi 18 février 2015

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous > GUIDE DU BAILLEUR Votre locataire, la Caf et vous 1 Préambule Propriétaires, bailleurs, vous louez un ou plusieurs logements à des personnes allocataires d une Caf. Savez-vous que les Caf aident près

Plus en détail

guide Logement je cherche un nouveau logement Tout savoir sur les recherches à effectuer pour trouver un toit à Paris et en Ile de France

guide Logement je cherche un nouveau logement Tout savoir sur les recherches à effectuer pour trouver un toit à Paris et en Ile de France guide Logement je cherche un nouveau logement Tout savoir sur les recherches à effectuer pour trouver un toit à Paris et en Ile de France février 2011 2 le logement et vous... Trouver un logement est partout

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Itinéraires politique de l'habitat et logement

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Itinéraires politique de l'habitat et logement CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Itinéraires politique de l'habitat et logement ITINÉRAIRES RESPONSABLE DE L'HABITAT ET DU LOGEMENT OFFRE DE FORMATION DU CNFPT CODE ITINÉRAIRE IXLOT

Plus en détail

Contribution de Médecins du Monde

Contribution de Médecins du Monde Contribution de Médecins du Monde Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et les exclusions des 10 et 11/12/12 Thématique Hébergement / logement Cette contribution fait suite à la participation

Plus en détail

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT PLAN DEPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT Les mesures d'accompagnement Social Lié au Logement (A.S.L.L.)

Plus en détail

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement N 15036*01 (article L. 441-2-3, II, du code de la construction et de l habitation)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR»)

Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR») A V R I L 2 0 1 4 / Rédacteur PÔLE TD2S Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR») Volet logement Cette note se limite à une lecture du volet logement du projet de loi, avec l essentiel

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DE LA VENDEE

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DE LA VENDEE Annexe à la délibération n 4-14 de la commission permanente du 13 mars 2015 CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DE LA VENDEE REGLEMENT INTERIEUR Page 1 sur 36 SOMMAIRE L ATTRIBUTION

Plus en détail

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 L accueil des gens du voyage Ministère de l'équipement, des Transports et du Logement direction générale de l

Plus en détail

Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2013-2018

Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2013-2018 Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2013-2018 cliquez ici pour entrer LE DÉPARTEMENT S'ENGAGE POUR L'ACCÈS ET LE MAINTIEN DURABLE DE TOUS DANS UN LOGEMENT Arrêté Arrêté

Plus en détail

Commission de coordination des actions de prévention des expulsions dans le Rhône (CCAPEX)

Commission de coordination des actions de prévention des expulsions dans le Rhône (CCAPEX) En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions dans le

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013 Dossier de presse Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013 19 Mars 2013 Contacts presse : Myra Frapier-Saab 06 70 10 82 24 1 Les enjeux Le nombre croissant de personnes

Plus en détail

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents Juin 2013 1/5 2/5 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Dossier de presse Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion 1 Chapitre premier : Mobilisation des acteurs 1. Qu y a t-il de nouveau?

Plus en détail

Année 2014. Objectifs, réalisations, perspectives. Avril 2015

Année 2014. Objectifs, réalisations, perspectives. Avril 2015 PIIG Habiitat Pays Montmoriillllonnaiis Année 2014 Objectifs, réalisations, perspectives Avril 2015 Préambule page 2 Les chiffres clefs 2014 page 3 La localisation géographique des bénéficiaires page 4

Plus en détail

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance DEPARTEMENT DE LA MOSELLE DIRECTION DE LA SOLIDARITE DIRECTION DE L ENFANCE, DE LA FAMILLE ET DE L INSERTION Sous-Direction de l Action Sociale Territoriale et de l Insertion Service des Aides Financières

Plus en détail

La Protection des majeurs

La Protection des majeurs La Protection des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs sont définies dans le cadre de la loi du 5/03/2007 portant réforme de la protection

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009

DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009 DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009 CHAPITRE I : mobilisation des acteurs Les conventions d utilité

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Lutte contre l habitat indigne Qui fait quoi dans le Rhône?

Lutte contre l habitat indigne Qui fait quoi dans le Rhône? Pôle départemental de lutte contre l habitat indigne ANNUAIRE Lutte contre l habitat indigne Qui fait quoi dans le Rhône? mai 2013 PRÉFET DU RHÔNE Avant propos Le pôle départemental de lutte contre l

Plus en détail

Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement

Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DU VAR SERVICE HEBERGEMENT ACCOMPAGNEMENT LOGEMENT Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement Affaire suivie par : Yann FAVERIE ANNEXE 1 : CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Octobre 2012. HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion

Octobre 2012. HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion Octobre 2012 HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion 1 Notre projet Jean Jacques ARGENSON Président du Conseil de surveillance Dans le contexte de la crise

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu.

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu. DIRECTIVE PERSONNES MORALES PRODUCTION DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Construction ou acquisition-amélioration de logements locatifs sociaux, logements en structures collectives et logements meublés pour

Plus en détail

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes Vous êtes jeunes Vous cherchez un logement à louer auprès d un particulier ou d un organisme social et vous devez faire face aux premières dépenses pour entrer dans les lieux? > Des aides peuvent vous

Plus en détail

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté Ce document est une co-production DGAS - DGALN / septembre 2008 Editorial - par

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB. Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien. Mai2014

POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB. Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien. Mai2014 POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien Mai2014 Carte de la CCSB au 1 er janvier 2014 Nouvelle intercommunalité issue des fusions des communautés : CCBVS

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville

Réforme de la politique de la ville 0 4 M A R S 2 0 1 4 / Rédacteur PÔLE TD2S Réforme de la politique de la ville Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine La loi de «Programmation pour la ville et la cohésion urbaine», promulguée

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Eléments de calendrier 1. Conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre 2012 Rapport de M. François

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Un an après, les avancées d une loi appliquée avec pragmatisme

Un an après, les avancées d une loi appliquée avec pragmatisme Un an après, les avancées d une loi appliquée avec pragmatisme Lundi 23 mars 2015 Contact presse Ministère du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité 72, rue de Varenne, 75007 Paris -

Plus en détail

LE PASS-GRL du 1 % Logement

LE PASS-GRL du 1 % Logement LE PASS-GRL du 1 % Logement UN NOUVEL OUTIL POUR FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT A l initiative des partenaires sociaux du 1 % Logement, le PASS-GRL est opérationnel depuis le 1er janvier 2007 Nouvel outil

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Réglement intérieur. Fonds de Solidarité pour le Logement de la Côte-d Or 2010-2015. Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille

Réglement intérieur. Fonds de Solidarité pour le Logement de la Côte-d Or 2010-2015. Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille Fonds de Solidarité pour le Logement de la Côte-d Or Réglement intérieur 2010-2015 Textes de Référence : Loi BESSON n 90-449 du 31 mai 1990 visant à la mise

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

développe les solidarités

développe les solidarités développe les solidarités www.gard.fr Propriétaires bailleurs, comment louer sereinement votre logement? SOMMAIRE les Aides à l amélioration de l habitat... 5 les Aides au Logement... 7 l Assurance Loyers

Plus en détail

OBJET : Modalités d'attribution du fonds d Aide au Relogement d Urgence (FARU).

OBJET : Modalités d'attribution du fonds d Aide au Relogement d Urgence (FARU). DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES COMPETENCES ET DES INSTITUTIONS LOCALES BUREAU DES OPERATIONS D AMENAGEMENT, DE L URBANISME ET DE L HABITAT AFFAIRE SUIVIE PAR : Pascal MATHIEU

Plus en détail

REFERENTIEL DE L ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS LE LOGEMENT ET DE LA GESTION LOCATIVE ADAPTEE

REFERENTIEL DE L ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS LE LOGEMENT ET DE LA GESTION LOCATIVE ADAPTEE REFERENTIEL DE L ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS LE LOGEMENT ET DE LA GESTION LOCATIVE ADAPTEE JANVIER 2011 Page 1 REFERENTIEL DE L ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS LE LOGEMENT ET DE LA GESTION LOCATIVE ADAPTEE

Plus en détail

COMMENT LOUER UN LOGEMENT DANS DE BONNES CONDITIONS? Plaquette à l'attention des professionnels de l'immobilier

COMMENT LOUER UN LOGEMENT DANS DE BONNES CONDITIONS? Plaquette à l'attention des professionnels de l'immobilier COMMENT LOUER UN LOGEMENT DANS DE BONNES CONDITIONS? Plaquette à l'attention des professionnels de l'immobilier QUE FAUT-IL FAIRE AVANT LA MISE EN LOCATION LE CONTRAT DE LOCATION Le contrat de location

Plus en détail

Agence Immobilière à Vocation Sociale

Agence Immobilière à Vocation Sociale Agence Immobilière à Vocation Sociale 2 Une AIVS est une structure à but social (association, UES, SCIC, ) qui possède les compétences d agent immobilier (profession réglementée par la loi Hoguet) pour

Plus en détail

VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER. Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations?

VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER. Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations? direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations? Adresses

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP Quelques données de cadrage La copropriété en France, c est : 560 000 copropriétés pour 6 680 000 logements (copro moyenne = 12 logements) 300 000

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA HAUTE-GARONNE RÈGLEMENT INTÉRIEUR

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA HAUTE-GARONNE RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL GÉNÉRAL DE LA HAUTE-GARONNE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT CONSEIL GÉNÉRAL DE LA HAUTE-GARONNE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT 3 PRÉAMBULE La loi n 2004-809

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ACCUEIL, D HEBERGEMENT ET D INSERTION

LE DISPOSITIF D ACCUEIL, D HEBERGEMENT ET D INSERTION LE DISPOSITIF D ACCUEIL, D HEBERGEMENT ET D INSERTION L accueil, l hébergement et l insertion des personnes vivant à la rue ou en rupture d hébergement relève de la compétence principale de l État et se

Plus en détail

Les accueils de jour du Nord

Les accueils de jour du Nord PRÉFET DU NORD Les accueils de jour du Nord Avril 2014 Direction départementale de la cohésion sociale Mission urgence sociale hébergement insertion Le dispositif d Accueil, d Hébergement et d Insertion»

Plus en détail

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Monsieur le Président explique que dans le cadre de l animation du Contrat Local Initiatives Climat, le Syndicat mixte,

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

Journée nationale d échange du PNLHI Communauté d agglomération Les Portes de l Essonne

Journée nationale d échange du PNLHI Communauté d agglomération Les Portes de l Essonne Journée nationale d échange du PNLHI Communauté d agglomération Les Portes de l Essonne Le 20 septembre 2012 Direction du Logement et de l Habitat Sous-direction de l Habitat - Service Technique de l Habitat

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DE LA VENDEE

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DE LA VENDEE CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DE LA VENDEE REGLEMENT INTERIEUR 2014 Page 1 sur 37 SOMMAIRE L ATTRIBUTION DES AIDES DU FSL Modalités et conditions I. L instruction des

Plus en détail

Guide sur l enquête sociale

Guide sur l enquête sociale direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction les outils Prévention des expulsions locatives Guide sur l enquête sociale Mars 2005 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE

PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE PRÉFET DE L ORNE PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE Département de l Orne 27 septembre 2013 SOMMAIRE Méthodologie retenue Eléments de repères

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour le maintien dans le logement Vous êtes LOCATAIRE et en difficulté financière, Le Fonds de Solidarité pour le

Plus en détail

Démolition et relogement : le droit applicable

Démolition et relogement : le droit applicable Novembre 2005 Démolition et relogement : le droit applicable Direction juridique et fiscale Hervé des Lyons 4, rue Lord Byron - 75008 Paris Tél.: 01 40 75 68 68 - Fax: 01 40 75 68 10 djef@union-habitat.org

Plus en détail

OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT BRIVE-VEZERE

OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT BRIVE-VEZERE OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT BRIVE-VEZERE AGGLO DE BRIVE & COMMUNAUTE DE COMMUNES DE VEZERE CAUSSE 212-215 CONVENTION D OPERATION N Projet de convention arrêté au mars 212 Convention

Plus en détail

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Comité d animation des sites préfigurateurs des contrats de ville - 18 juin 2013 - Paris La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Éléments de cadrage Le comité interministériel des

Plus en détail