a n. On découvre de suite que quelque soit sa définition, la valeur devra être très dépendante des quelques premiers termes, car l on devra respecter

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "a n. On découvre de suite que quelque soit sa définition, la valeur devra être très dépendante des quelques premiers termes, car l on devra respecter"

Transcription

1 Chapitre 2 Séries umériques 2. Défiitio et covergece de séries umériques 2.. Défiitios de base Soit (a ) ue suite de ombres réels ou complexes. Das le premier chapitre ous ous sommes itéressés à l opératio predre la limite. Elle est pas toujours défiie (pour les suites ayat pas de limite), mais faisais iterveir l esemble de la suite. Das ce chapitre ous ous itéressos à ue autre opératio très aturelle à teter. Additioer tous les élémets de la suite. C est-à-dire, ous ous itéressos au ses à doer à la somme ifiie a. O découvre de suite que quelque soit sa défiitio, la valeur devra être très dépedate des quelques premiers termes, car l o devra respecter 0 <, = (a 0 +a a )+ = a = a. Défiitio 2.. Soit (a ) ue suite umérique (complexe). Alors la somme formelle a est dite ue série umérique. La suite (a ) est la suite de ses termes. Ce est rie d autre que la suite elle même, plus l iformatio que l o se propose d étudier la somme, et ce à partir de so 0 -ième terme. L o écrira a succictemet, si ce derier poit est remis à plus tard, et l o cosidère des sommes à partir de 0 = 0. O dira que la série est réelle, si ses termes sot des ombres réels. Exemple 2.. est ue série, ce sera ue série divergete, la somme de tous ses termes e peut être u ombre. ( 3 ) est ue série, et l o aura + ( 3 ) = Défiitio 2..2 Soit a ue série. Alors sa suite associée (A ) est défiie par A = a k pour > 0. O l appellera aussi sa suite des sommes partielles associée. Si l o s itéresse à a ; alors sa suite des sommes partielles à partir de = 0 associée (A ) =0 est défiie par A = k= 0 a k pour > 0. Le symbole A est choisit pour attirer l attetio sur le fait que la suite de sommes partielles est calculée à partir d u idice autre que 0. Nous avos A = A 0 +A, si 0. La doée de la suite associée détermie complètemet la série, car a = A A. Défiitio 2..3 Soiet a ue série et (A ) sa suite des sommes partielles associée. Alors o dit que a coverge si (A ) coverge, et das ce cas o défiit la somme de la série a par a = lim + A. Si la suite (A ) e coverge pas, o dira que la série diverge. Si la série a diverge, mais lim + A existe (et alors obligatoiremet o a que c est ue série réelle et lim + A {,+ }) o défiit + a = lim + A. E effet, le seul cas où l o a défiit ue limite pour ue suite qui est pas covergete, est la cas réel, avec limite ifiie. 3

2 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 4 Aisi : a est ue suite avec ue iformatio. Pour chaque N, A N = N a est u ombre. Et (lorsqu il existe) + a est aussi u ombre. O peut écrire, a = lim N + N a. O dira que deux séries a et b sot de même ature si elles sot simultaémet toutes deux covergetes, ou toutes deux divergetes. Leurs ature est alors défiie comme état soit covergetes soit divergetes. Lorsque leur ature est divergete, mais leur somme est défiie, c est-à-dire ±, il est utile de préciser, le cas échéat : les séries sot de même ature, divergetes vers +. Souvet, lorsqu ue série est divergete, mais o sait que sa suite de sommes partielles associées a plusieurs valeurs d adhérece, o dis que c est ue série oscillate. Ce sot des faços de parler bie commodes. Exemples = 0, = +, 2 = 2. La série la plus importate sera pour ous, r pour r K, dite série géométrique, ue sectio ultérieure les décrit. Lemme 2.. Quelque soit la faço de défiir les premiers termes : a 0,a,...,a 0, les séries a et a sot de même ature. Et o a avec la covetio ± +α = ±, pour tout α R. Ce qui est clair par la formule A N = A 0 +A N. a = A 0 + a Remarque 2.. De faço similaire, o peut défiir des séries f, où les f sot des élémets d u espace vectoriel mui d ue orme. Lorsqu il s agit d u espace vectoriel de dimesio fiie le traitemet se fait composate à composate et il e présetera pas de difficultés, ue fois que l o aura bie compris les relatios etre les séries de ombres complexes, et les séries des parties réelles et imagiaires associées. Das ce texte, o metioera à l occasio des résultats o évidets sur les séries de matrices, si importates das les applicatios et aux équatios différetielles et à l aalyse umérique. Ce sot des affirmatios hors programme. Das ce chapitre ous étudios les séries umériques. Plus tard ous regarderos des séries de foctios, et ce sera les seuls cas d espaces de dimesio ifii que l o abordera cette aée. Propositio 2.. (Liéarité) Si séries a et b coverget, alors pour tous λ,µ C la série (λa +µb ) coverge et ( 0 ) (λa +µb ) = λ a +µ b. À ouveau, clair car la suite des sommes partielles associée à (λa +µb ) est autre que (λa N +µb N ) N, et l o a la liéarité de la limite des suites. Corollaire 2.. Si a coverge mais b diverge, alors (a +b ) diverge. Attetio. La série (a + b ) peut être covergete, même si a et b diverget. Par exemple, 2 et ( 2 2 ) diverget, mais leur somme, coverge, sa somme est 2. Propositio 2..2 (Comparaiso des sommes) Si deux séries réelles a et b coverget, et si pour tout 0, a b, alors a b. Propositio 2..3 (Covergece d ue série complexe) Ue série complexe a coverge si et seulemet si les séries Re(a ) et Im(a ) coverget toutes les deux, et das ce cas a = Re(a )+i Im(a ). E effet, otos A N = N a ; B N = N Re(a ); C N = N Im(a ). Nous avos B N = Re(A ) et C N = Im(A N ). La propositio affirme doc que la suite (A N ) N est covergete si et seulemet si ses paries réelle et imagiaires coverget, auquel cas la limite de (A N ) N à pour partie réelle la limite de (B N ) N et pour partie imagiaire la limite de (C N ) N. Mais cela est bie le cas pour toute suite de ombres complexes!

3 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES Les restes d ue série Défiitio 2..4 Si a est ue série covergete, alors so reste à l idice 0 est la somme de la série (covergete) : + k= a k. Aisi R = + k= a k est pour chaque u ombre (comme justifié das la propositio qui suit) et R ) est la suite des restes de la série a. Bie etedu, o e peut défiir la suite des restes d ue série divergete. Propositio 2..4 (Les restes d ue série covergete) Soit a ue série covergete et soit pour tout 0, R = + k= a k. Alors R est bie défii, et lim R = 0. Preuve. Soit A la somme de + a et (AN)N la suite associée. Notos R() M = M k= a k la suite associée à la série k= a k. Pour N assez grad et fixé, ous avos A N = A +R () N c est-à-dire N N a k = a k + a k. Le terme A e déped pas de N, o peut calculer la limite, lorsque N +, et obteir, que R est bie défiit, puis l égalité umérique : A = A + R, valable pour chaque > 0. Puisque lim + A = A, o a A = A + lim + R, aisi lim + R existe et sa valeur est 0. k= 2..3 Critère de Cauchy Défiitio 2..5 O dit que la série a vérifie le critère de Cauchy si q ε > 0 N N tel que p N q p o a a ε. Autremet dit, la série a satisfait le critère de Cauchy si et seulemet si la suite associée (A ), A = a k, est ue suite de Cauchy. Comme ue suite umérique coverge si et seulemet si elle est de Cauchy, o e déduit la preuve du théorème suivat. Théorème 2.. (Critère de Cauchy) Ue série umérique a est covergete si et seulemet si elle vérifie le critère de Cauchy. Das le cas de divergece, o e peut avoir d autres reseigemets, divergece vers l ifii, ou oscillatio. E faisat p = q = o a Corollaire 2..2 Ue coditio écessaire pour que la série a coverge est que lim a = 0. Défiitio 2..6 Ue série a est dite grossièremet divergete si la coditio lim a = 0 est pas satisfaite. Exemple 2..2 La série harmoique diverge car pour tout, 2 k=+ k Covergece absolue Défiitio 2..7 Ue série a (réelle ou complexe) est dite absolumet covergete si et seulemet si la série a coverge. Théorème 2..2 (Covergece absolue implique covergece) Si a coverge absolumet, alors elle coverge et pour tout 0, a a. Preuve. L iégalité triagulaire q a q a permet de déduire que a vérifie le critère de Cauchy dès que c est le cas pour a. Avec p = 0 et q = N, la cotiuité du module (valeur absolue) permet, par u passage à la limite, N +, d obteir l importate majoratio de l éocé. Ceci peut foctioer comme u critère de covergece, et justifie pleiemet l attetio que l o portera aux séries à termes positifs. Par exemple ( ) 2 coverge, car elle coverge absolumet. Sa somme, à partir de, est iférieure ou égal à. Quelle est sa valeur?

4 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES Séries à termes positifs Ue série umérique est dite à termes positifs, si ses termes sot tous des ombres réels positifs ou uls. Théorème 2..3 (Covergece de séries positives) Ue série à termes réels positifs coverge si et seulemet si la suite associée est majorée, et das ce cas la somme de la série est la bore supérieure de la suite associée. La série est divergete si et seulemet si A N +. La divergece d ue série à termes positifs est toujours vers +. Corollaire 2..3 Soiet a et b deux séries à termes positifs. Alors la série somme (a +b ) coverge si et seulemet si les deux séries a et b coverget. 2.2 Étude de la covergece absolue 2.2. Comparaiso de deux séries Théorème 2.2. (Comparaiso par majoratio) Soiet a et b deux séries à termes réels. Si b coverge et s il existe 0 tel que pour tout 0, 0 a b, alors a coverge. Preuve. Soiet (A ) et (B ) le suites associées à partir de = 0 de a et b respectivemet. Alors, puisque l o somme des termes positifs, ce sot des suites croissates et 0, A B. Corollaire 2.2. (Comparaiso par O) Soiet a et b deux séries. Si b coverge absolumet et si a = O(b ),, alors a coverge absolumet. Preuve. Soiet M et N tels que N, a M b. Comme b coverge, M b coverge aussi, et doc, par le théorème précédet, a coverge. Corollaire (Comparaiso par équivalece) Soiet a et b deux séries à termes positifs. Si a b,, alors a et b sot de même ature. Preuve. De l équivalece asymptotique ous déduisos a = O(b ) et b = O(a ),. Puisque la covergece absolue pour des suites à termes positifs coïcide avec la covergece, c est bie u corollaire immédiat. Propositio 2.2. (Covergece absolue d ue série complexe) Ue série complexe coverge absolumet si et seulemet si sa partie réelle et sa partie imagiaire toutes les deux coverget absolumet. Preuve. Si z C, alors max { Rez, Imz } z Rez + Imz Séries géométriques Défiitio 2.2. Toute série complexe de la forme q, q C, (e utilisat ici la covetio 0 0 = ), est dite série géométrique. Propositio (Somme d ue série géométrique) Si q, alors la série q diverge (grossièremet). Si q <, alors la série coverge et q = q. Preuve. Das le cas q le terme gééral e coverge pas vers 0, la divergece est grossière. Pour q et pour tout N, N q = qn q. Ceci permet, par passage à la limite, de prouver la covergece das le cas q <, et de calculer la somme à partir de 0.

5 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 7 Remarque 2.2. Puisque N q = q 0 N 0 q, o e déduit, pour q <, q = q 0 Das les deux sectios suivates o éoce deux critères de covergece, obteus par la comparaiso à ue série géométrique. Leur usage costat leur doe le om de règles Règle de Cauchy Rappel : limif a = lim if a k = sup if a k, k k limsupa = lim sup k a k = if sup a k. Pour toute suite (a ), limif a et limsup a existet comme élémets de [, ], et limif a limsup a. Efi, si lim a existe, alors limif a = limsup a = lim a. Théorème (Règle de Cauchy) Soit a ue série umérique. O pose Alors. si λ <, la série a coverge absolumet, 2. si λ >, la série a diverge grossièremet. λ = limsup a /. k q. Preuve. () Supposos λ <. Soit µ < tel que λµ <. Soit N tel que N a / µ. Alors N a µ et l o peut majorer la série qui ous itéresse par ue série géométrique covergete. (2) Supposos λ >. Il existe ue suite extraite (doée par k k ) de ( a / ) dot la limite est λ. Soit K tel que k K a k / k. Alors k K a k, la suite ( a ) e peut coverger vers Règle de d Alembert Théorème (Règle de d Alembert) Soit a ue série umérique vérifiat a 0 pour tout 0. Posos a + a + L = limsup, l = limif. a a Alors. si L <, la série a coverge absolumet, 2. si l >, la série a diverge grossièremet. Preuve. () Supposos L <. Soit µ tel que L < µ <. Soit N tel que N a + a µ. Alors e multipliat ces iégalités, o démotre par récurrece sur, N a a N µ N = a N µ. O peut majorer la série qui ous itéresse par ue µ N série géométrique covergete. (2) Supposos λ >. Soit N 0 tel que N a + a >. Alors par récurrece sur, N a a N > Comparaiso d ue série et d ue itégrale Pour ce paragraphe, il faudra se rapporter à l appedice. Pour u rappel de la défiitio de l itégrale de Riema et de ces propriétés. 2 La défiitio de la covergece de l itégrale impropre, ou gééralisée : + a f(x)dx = lim X + X a f(t)dt. L avatage des itégrales, par rapport aux séries, est que lorsque l o peut calculer explicitemet ue primitive, l o aura F = f = + a f(x)dx = lim X + F(X) F(a), chose qu il serait difficile à mettre e oeuvre pour le calcul des sommes des séries.

6 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 8 Théorème (Comparaiso avec ue itégrale) Soit f: [ 0, [ R mootoe. Alors la série f() et l itégrale + 0 f(t)dt sot de même ature. Si f est positive et que l itégrale + 0 f(t)dt coverge, alors pour tout > 0, + f(t)dt k= f(k) + f(t)dt. Preuve. Il suffit d étudier le cas où lim x f(x) = 0. Quitte à multiplier par, sas perte de gééralité, supposos que f est décroissate. Si e u poit elle est strictemet égative, puisqu elle décroit, so itégrale diverge. Et comme ses valeurs aux poits etiers qui suivet sot séparés de zéro, la série diverge grossièremet. Cosidéros le cas f positive. Pour x [, + ], 0, o a f( + ) f(x) f(). Doc pour tous p 0 et q p tel que p,q Z, o a (par comparaiso des aires etre les foctios e escalier, ce qui se vois das ue représetatio graphique) 0 q+ + f() q+ p f(t)dt q f(). Ceci permet de relier le critère de Cauchy pour les itégrales (des foctio décroissates positives) avec le critère de Cauchy pour les séries. La deuxième affirmatio s e déduit car ue foctio mootoe positive dot l itégrale + 0 f(t)dt coverge est obligatoiremet décroissate et l o peut passer aux limites das l iégalité ci-dessus Séries de Riema Défiitio Toute série de la forme α, où α R, est dite série de Riema. α coverge si et seule- Propositio (Covergece d ue série de Riema) La série de Riema met si α >. Preuve. Comparaiso avec l itégrale l aide d ue primitive. dt. La covergece ou divergece de cette itégrale est aisée, puisqu o la calcule à t α Covergece commutative d ue série Rappel : ue permutatio d u esemble X est ue bijectio de X sur lui-même. Défiitio Soit + a ue série umérique (ou plus gééralemet ue série à termes das u espace vectoriel ormé). O dit que + a est commutativemet covergete si et seulemet si pour toute permutatio σ de N, la série + a σ() coverge. Ici ce est pas seulemet le premier terme que l o somme mais c est aussi l ordre de sommatio qui est mis e valeur. Dès le début du chapitre l ordre de sommatio a été maiteu fixe, sas le metioer. Théorème (Covergece commutative de séries absolumet covergetes) Ue série umérique + a est commutativemet covergete si et seulemet si elle est absolumet covergete, et das ce cas a σ() = a pour toute permutatio σ: N N. Ce théorème sera admis. Détaillos la plus utile des implicatios, pour les étudiats les plus motivés. Supposos que a soit absolumet covergete. Motros que l o peut sommer ses termes das u ordre idifféret et toujours obteir la même somme. Pour cela fixos u ouvel ordre de sommatio : σ : N N bijective. Notos + a = M R pour l ordre iitial et posos N σ () = max k σ(k). Par simple déombremet, o costate que N σ est croissate et vérifie, N σ (). Comme a σ(k) N σ() l=0 a l M,. Doc la série + a σ(k) est absolumet covergete. Pour sa covergece il faut calculer.

7 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 9 Si pour k 0, l o a σ(k) > N σ (), l idice σ(k) e figure pas parmi les N σ () premiers ombres aturels. Aisi, il est clair que N σ () < I = {l N / k 0, l = σ(k); σ(k) > N σ ()} = {l N / k 0, l = σ(k)}\{l N / l > N σ ()}, d où, pour tout N > N σ(), N N σ() a σ(k) or cette derière est majorée par l=0 a l = k= N s I,s=0 a s N s I,s=0 a σ(k) 0, + a s N a σ(k), car c est le reste d ue série absolumet covergete. Nσ() Mais lim + l=0 a l existe, car a est covergete, et cette limite est la somme l de otre série, aisi pour ǫ > 0 doé, N assez grad pour que 0 + k= a σ(k) < ǫ/2, pour chaque N > N σ (), o a N N a σ(k) l N σ() N a σ(k) a l + σ() a l l, qui est plus petit que ǫ, dès que N σ () est assez grad. La covergece de la série permutée est démotrée. La réciproque est plus difficile, costruire ue permutatio de N est toujours difficile. Mais l idée est simple; pour ue réductio à l absurde ous supposos que l o a ue série commutativemet covergete qui e soit pas absolumet covergete. Notat l sa somme, ous costruisos ue permutatio de N telle que la somme permutée est pas l. Pour la costructio de la permutatio, il est plus aisé de poursuivre u but, aisi l o démotre u joli résultat qui est u peu plus fort : Si ue série réelle covergete est pas absolumet covergete, pour chaque ombre réel λ il existe ue permutatio σ de sorte que + a σ(k) = λ. Le procédé est le suivat, o additioe des termes positifs jusqu à dépasser λ, esuite o echaie e sommat des termes égatifs, jusqu à passer e dessous de λ, et l o recommece avec des termes positifs pour passer au dessus de λ, et aisi de suite. Si l o s assure de toujours predre les premiers idices qui ot pas été utilisés, o aura bie ue permutatio de N. Évidemmet il y a u secret de costructio qui est de savoir que lorsque ue série réelle est covergete mais o pas absolumet covergete, alors, le terme gééral va vers zéro, mais tat la somme de ses termes positifs comme la somme de ses termes égatifs sot divergetes, o oscillates. C est u joli exercice, abstrait, que de mettre ces argumets e forme. 2.3 Étude de la semi-covergece 2.3. Covergece simple par la règle d Abel Souvet o dira qu ue série est semi-covergete lorsqu elle est covergete mais o absolumet covergete. O dira que l o étudie la covergece simple, lorsque l o étudie la covergece sas s itéresser à la covergece absolue. Ce est absolumet pas ue forme ouvelle de covergece. Pour les séries de foctios o verra que ce mot : simple est réservé à ue défiitio particulière, qui a rie à avoir avec le ses que l o doe ici. Lemme 2.3. (Trasformatio d Abel) Soiet (a ) et (b ) deux suites umériques. Posos B = k= 0 b k pour > 0 et B 0 = 0. Alors pour tous p 0 et q p, o a : q a b = q a (B + B ) = l=0 l=0 k= q (a a + )B + a p B p +a q+ B q+. C est u calcul immédiat, qu il faut faire soi-même. Le lire ici, e servirait à rie. Théorème 2.3. (Règle d Abel) Soiet (a ) et (b ) deux suites umériques qui vérifiet les trois coditios suivates :. la suite ( k= 0 b k ) est borée, 2. la série + a a + coverge, 3. lim a = 0. Alors la série + a b coverge.

8 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 20 Preuve. Utiliser le critère de Cauchy et la trasformatio d Abel. Posos B = k= 0 b k pour > 0 et B 0 = 0. Posos M = sup 0 B, R = k= a k a k+ pour tout 0. Alors, par la trasformatio d Abel, pour tous p 0 et q p o a : q q a b = (a a +)B + a pb p +a q+b q+, q a b R pm + a p M + a q+ M p,q p 0. Remarque Clairemet, la coditio a a + coverge est etraiée par la coditio (a ) est mootoe (au vu de la troisième coditio). Elle est souvet utilisée et bie plus facile à vérifier Séries alterées Défiitio 2.3. O appelle série alterée toute série de la forme ( ) a ou de la forme ( ) + a avec a 0 pour tout 0. Théorème (Test de covergece pour les séries alterées) Soit (a ) ue suite réelle mootoe telle que lim a = 0. Alors la série alterée ( ) a coverge, et pour tout 0, ( ) k a k a. k= Preuve. O va démotrer par le critère de Cauchy directemet, sas utiliser la règle d Abel. Il suffit d observer que pour tout p 0 et pour tout q p, q ( ) a a p (cela se motre par récurrece sur q p). 2.4 Produit de Cauchy de deux séries 2.4. Défiitio géérale du produit de Cauchy Défiitio 2.4. Soiet a et b deux séries umériques (complexes). Alors le produit de Cauchy, ou la série produit, de ces deux séries est la série c où pour tout 0, c = a kb k. C est sas doute u drôle de produit. Il est pas lié aux termes de la série qui figure das le Lemme d Abel (dit, lui, produit de Hadamard). O peut, pour ce produit, utiliser comme deuxième facteur, ue série à valeurs, das u espace vectoriel La somme du produit de Cauchy de deux séries absolumet covergetes Lemme 2.4. (Produit de séries positives covergetes) Soiet a et b deux séries positives covergetes. Alors leur produit de Cauchy c coverge (absolumet) et ( )( ) c = a b. Preuve. Posos pour tout. Posos aussi A = a k, B = b k, C = A = B = a = lim A = supa, N b = lim B = supb. N c k

9 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 2 Alors pour tout, C A B C 2. Doc la suite croissate (C ) est majorée par AB. Soit C = lim C. Alors C AB C. Doc C = AB. Théorème 2.4. (Produit de séries absolumet covergetes) Soiet a et b deux séries absolumet covergetes. Alors leur produit de Cauchy c coverge absolumet et ( )( ) c = a b. Preuve. Soit c le produit de Cauchy de a et b, c est-à-dire c = a kb k pour tout 0. Cette série coverge par le lemme précédet. Pour tout N, c c. E particulier, la série c coverge absolumet. Posos pour tout. Posos aussi A = a k, B = b k, C = c k, A = a k, B = b k, C = A = B = a = lim A, A = b = lim B, B = C = c = lim C. c k a = lim A, b = lim B, Alors, par le lemme, C = A B. Pour tout, E passat à la limite, o trouve que C = AB. A B C A B C. 2.5 Séries doubles, produits ifiis Das cette brève sectio, réservée aux étudiats les plus motivés, ous abordos deux sujets. D abord la somme des séries idexées avec deux etiers, et e gééral, idexées par autre chose que l esemble des etiers aturels. Puis le ses qu il faut doer à u produit ifii de ombre complexes. Nous ous coteteros de décrire les défiitios et les toutes premières défiitios, et ce das les cas absolumet covergets. Remarquos tout d abord qu ue série a est absolumet covergete si et seulemet si, il existe l tel que pour tout ǫ > 0, il existe u esemble fii I ǫ N, tel que pour tout esemble fii J le coteat (I ǫ J), a l < ǫ. J Nous observos que l ordre de sommatio e joue aucu rôle. Il faut isister das le rôle des esembles fiis, car sur eux seulemet o sait idexer des opératios algébriques. Défiitio 2.5. Ue suite umérique double (a,m ),m est la doée d ue applicatio N N K. La série double a,m est la doée de la suite double des ses termes, avec l objet d étudier sa somme. La série double est dite absolumet covergete s il existe ue bijectio N N N,k j(k) telle que la série aj(k) est absolumet covergete. La somme de la série double est la somme de la série a j(k) : a,m =, a j(k).

10 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 22 Cette défiitio semble préseter ue difficulté majeur tat les bijectios de N sur N N sot ombreuses et difficiles à compredre. U premier lemme démotre que cette défiitio de covergece e déped pas du choix de bijectio et doe ue caractérisatio plus simple. Lemme 2.5. La série umérique double a,m est absolumet covergete si et seulemet si il existe K R, N, M, N M a,m K. Quelque soit la bijectio N N N,k T(k), la série a T(k) est absolumet covergete. La somme + a T(k) e dépeds pas du choix de la bijectio. Preuve. Supposos que a,m est absolumet covergete et que, das la défiitio, k j(k) est doée telle que la série aj(k) est absolumet covergete. O peut predre K = + a j(k). E effet, si N,M sot doés, I = [0,N] [0,M] N N état fii, il existe L tel que I j([0,l] N). Aisi N M a,m L a j(k) K. La réciproque est pas plus difficile. Pour chaque L N, il existe N = M tel que tous les j(k) soiet das le carré [0,N] [0,N] pour k = 0,,...,L. Aisi, L N N a j(k) a,m K pour le K doé e hypothèse. La deuxième affirmatio découle de la covergece commutative des séries absolumet covergetes, Théorème E effet, se doer ue bijectio N N N,k T(k) cosiste à modifier ue bijectio doée : N N N,k j(k) à l aide d ue permutatio σ de N. E effet σ = j T, et T = j σ. De plus + a T(k) apparait alors comme la sommatio de la série + a j(k) à l aide de la permutatio de N,σ. Ces diverses sommes d ue série absolumet covergece doet le même résultat. De maière similaire, o admettra que l o peut motrer que les restes d ue série double absolumet covergete sot aussi petits que l o veut, das le ses précis suivat : Pour chaque ǫ > 0 doé, il existe N,M tels que N N, M M N M, a,m a,m < ǫ. Exemple Nous avos, m = l l=0 p=0, 2 l 3 l p. L applicatio (0,0) 0,(0,),(,0) 2,(0,2) 3,(,) 4,(2,0) 5,... e descedat les diagoales, défiit ue bijectio. L iverse ous permet de sommer otre série 2 3 avec la formule du deuxième membre. m Il reste à justifier la covergece absolue, pour doer u ses aux ombres, le Lemme précédet démotrat l égalité. Or M 2 3 = 3( (/3) M+ ) m , aisi N M m Théorème (Fubii des séries doubles) Soit a,m ue série double absolumet covergete. Alors, pour chaque fixé la série a,m est covergete. De même pour chaque m fixé, la série a,m est covergete. De plus o a { + } { + } a,m = a,m = a,m., O peut le voir comme u Théorème d itervertissemet de limites, lim lim N + N M M + a,m = lim M + lim et le jeu pour le prouver, est de passer par le cocept de limite double. N N + M a,m. Preuve. La majoratio meée das l exemple ous ispire, soit doé K, comme das le Lemme, majorat toute somme des modules des termes pris das u rectagle d idices. Soit fixé, idice d ue lige (e pesat aux termes d ue série double comme aux élémets d ue matrice doublemet ifiie) ous avos N, N M M a,m a k,m K, pour M = max(,n).

11 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 23 Ce qui prouve que les termes d ue même lige, sot les termes d ue série absolumet covergete. U raisoemet similaire motre qu il e va de même pour les coloes. Notos l = a,m, c m = a,m, les sommes dot ous veos de justifier l existece, puis otos L = a,m, et C m = + a,m, or l L, cm Cm. Notos V la somme totale, premier membre de l idetité de Fubii à établir. Das la majoratio N M a,m N M a,m N M a,m K ous pouvos passer à la limite e M, N M N M N lim a,m lim a,m = l K, M + M + Ce qui prouve que l est absolumet covergete. De maière similaire, l o a que c m est aussi absolumet covergete. Chacu des membres de l idetité de Fubii est aisi bie défii. Pour prouver les égalités à V, commeços pour predre ǫ > 0, cosidéros N,M tels que V N M a,m < ǫ, 2 dès que N,M dépasset N,M respectivemet. Preos u N N quelcoque. Puisque, chacue des séries l est absolumet covergete, ous avos aussi des estimatios de restes, il existe pour chaque = 0,,...,N u M tel que si S M, l S Aisi, e cosidérat M = max{{m / = 0,,...,N},M }, M M, = 0,,...,N = l M a,m < ǫ 2N. a,m < ǫ 2N, et N N M l a,m < ǫ 2, Aisi, pour chaque ǫ > 0, il existe N,M tels que N N,M M, N V N l V M N N M a,m + l a,m < ǫ. Ceci prouve la première égalité de Fubii, la deuxième est similaire. La théorie des séries doubles semi-covergetes est difficile, o e dira mot. O metioe la otio de covergece absolue pour les séries idicées sur Z, qui a so importace. Défiitio Ue série umérique Z a est la doée d ue applicatio Z K : a dot o se propose de cosidérer la somme. La série est dite avoir ue somme pricipale, si la série umérique + {a +a } est covergete auquel cas sa somme est dite la valeur pricipale de la somme de la série idicée sur Z. Ue série umérique idicée sur Z est dite sommable s il existe l K, tel que pour chaque ǫ > 0 il existe ue partie fiie I ǫ de Z, telle que a l < ǫ. I ǫ auquel cas le ombre l est oté l = + = a. Le terme sommable correspod e gééral à de la covergece commutative. O sigale e exercice, la propositio Propositio 2.5. Ue série umérique idicée par Z est absolumet covergete si et seulemet si, il existe K, tel N que Pour tout N N, = N a K. Das ces cas, la série {a +a } est covergete et sa somme est la somme de la série idicée sur Z. De plus les deux séries 0 a et 0 a sot absolumet covergetes et = a = Il faut predre garde de e pas compter deux fois, le terme a 0. E guise de complémet o peut metioer que si l o se doe ue applicatio Λ K : λ a λ o peut la peser comme ue sorte de suite très très gééralisée, et teter de cocevoir la somme de tous ses termes. O dira d ue telle suite, que c est ue famille de ombres. O est réduit à doer le défiitio suivate : La famille a λ est sommable, s il existe l K tel que pour chaque ǫ > 0 il existe u esemble fii I ǫ Λ tel que a λ l < ǫ. λ I ǫ a + a.

12 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES 24 Bie évidemet le ombre l sera dit la somme de cette expressio, et l o posera λ Λa λ = l. U lemme simple ous reseige beaucoup. Lemme Soit (a λ ) λ Λ ue famille de ombre réels positifs ou uls. Si la famille est sommable, alors seulemet u ombre au plus ifii déombrable de ses membres est o ul. O est rameés aux séries absolumet covergetes! Il est clair que 0 l = sup{ λ A a λ / A est fii et A Λ}. Preuve. Supposos la famille sommable, et écrivos l = λ Λa λ pour sa somme. Notos pour ǫ > 0, J ǫ = {λ Λ / a λ > ǫ}, et J = {λ Λ / a λ > 0}. Si I est u esemble à élémets coteu das J ǫ, Puisque ǫ λ Ia λ l, l/ǫ, et J ǫ e peut avoir plus de l/ǫ élémets, e particulier, c est u esemble fii. Or J = de fiis, il est déombrable comme il fallait démotrer. + m= I m, est réuio déombrable Efi, metioos la otio de produit ifii. Car si bie, doée ue suite umérique, e faire la somme de tous ses termes, est ue opératio aturelle. Cala ous a coduit à tout u chapitre de cosidératios. Faire le produit de tous ses termes, est tout aussi aturel. Et tout u autre chapitre pourrait être écrit à ce sujet. La défiitio suivate est aturelle. Défiitio Soit doée ue suite umérique (a ),a K. O dira que le produit ifii coverge et que P K est le produit ifii de cette suite, si P 0 et pour chaque ǫ > 0 doé, il existe N, tel que N a P < ǫ. Das le cas cotraire, o dira que le produit ifii diverge. E cas de covergece o pose + a = P. La suite (P N ) N,P N = N a est dite suite associé des produits partiels. Ue coditio écessaire de covergece, facile est que a. Par exemple, certes trivial, la suite costate (a ),a = q K ous doe la suite associé des produits partiels est P N = q N, aisi le produit ifii vaut 0 il diverge toujours sauf si q =. Ue première remarque est : e écrivat a = ρ e θ, o costate { N N } a = ρ e i N θ,n 0. Visiblemet, la covergece (à cogruece modulo 2π) de la série des argumets, relève de la théorie des séries. Par cotre, les modules ous redoet u produit de facteurs positifs. Étudios les produits ifiis des suites réelles positives. Puisque das ces produits, le moidre terme ul, aule tous les produits partiels ultérieurs, o e regardera que des suites réelles strictemet positives. Théorème Soit (a ) ue suite de ombres réels strictemet positifs. Écrivos b = log(a ) pour le logarithme épérie. Le produit ifii est coverget si et seulemet si la série b est covergete et + a = e + b Trivialité maifeste à partir de la cotiuité du logarithme, l expoetielle et de ( N ) N log a = log(a ). E fait, puisque log(+x) x, la coditio {a } covergete, est équivalete à la coditio du théorème. Avec ue boe défiitio du logarithme pour les ombres complexes, la même coditio peut-être démotrée. O e dira pas plus.

13 CHAPITRE 2. SÉRIES NUMÉRIQUES Exercices Exercice 2. Soiet a et b deux séries à termes das R + vérifiat : 0 N tel que pour tout 0 o a a + a b+ b. Motrer que :. b coverge = a coverge. 2. a diverge = b diverge. Exercice 2.2 Étudier la ature de la série de Riema α, α R, puis de la série de Bertrad =2 Exercice 2.3 Calculer la somme des séries q, q R +, α (l()) β, α,β R. (+). Exercice 2.4 Étudier la ature (type de covergece ou de divergece) des séries umériques suivates a α,!, a!,!,, (2)!. Exercice 2.5 Motrer que la série de terme gééral u = +l() l(+) coverge. E déduire que la limite (appelée costate d Euler) existe. Exercice 2.6 Étudier la ature des séries suivates :. [l(+/) 2/(2+)], 2. (l!) lim ( l()) (idicatio : motrer que l! l), 3.!c (2)!,c > 0, 4. (si/)α (idicatio : utiliser le fait que lim (si/)2 = e 6 ). Exercice 2.7 Nature des séries de terme gééral u, : u = ( ) 2 +( ), u = +( ), u = ( ) l +. Exercice 2.8 Nature des séries de terme gééral u, : ) u = l (+ ( ), u = si ( ). Exercice 2.9 Motrer que les séries de termes gééraux (équivaletes!) u = ( ) ( ), v =, +( ) e sot pas de même ature. Exercice 2.0 Motrer que le produit ifii coverge et calculer sa limite. cos x 2 Exercice 2. Soit (a ) N ue suite das R +. Motrer que le produit ifii (+a ) coverge si et seulemet si la série a coverge.

Chapitre Rappels sur les suites

Chapitre Rappels sur les suites Chapitre Séries umériques. Rappels sur les suites Défiitio.. (i) Ue suite (a ) N de réels (ou de complexes) est covergete vers ue limite a si pour tout ε > 0, il existe 0 N tel que pour tout 0, o a a a

Plus en détail

Master 1 Métiers de l Enseignement, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2012/2013

Master 1 Métiers de l Enseignement, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2012/2013 Master Métiers de l Eseigemet, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 202/203 ANALYSE 2 Fiche de Mathématiques 4 - Séries umériques Soit E u espace vectoriel sur le corps K = R ou C Pour toute famille fiie

Plus en détail

1 Séries numériques. 1.1 Généralités. Dans toute cette section, si cela n est pas précisé, E désignera l espace R m, m 1, et la norme euclidienne.

1 Séries numériques. 1.1 Généralités. Dans toute cette section, si cela n est pas précisé, E désignera l espace R m, m 1, et la norme euclidienne. 1 Séries umériques Das toute cette sectio, si cela est pas précisé, E désigera l espace R m, m 1, et la orme euclidiee. 1.1 Gééralités Défiitio 1.1. Soit (x ) N ue suite de E et pour chaque N, o défiit

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. u k

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. u k SÉRIES NUMÉRIQUES K désige le corps R ou C. Gééralités. Défiitios Défiitio. Série Soit (u ) 0 ue suite umérique (i.e. à valeurs das K). O appelle série de terme gééral u la suite (S ) 0 où 0, S = u k Cette

Plus en détail

MVA101 - Analyse et calcul matriciel T. Horsin

MVA101 - Analyse et calcul matriciel T. Horsin MVA101 - Aalyse et calcul matriciel 2012 2013 T. Horsi (thierry.horsi@cam.fr) Attetio: Ce documet est ue base de travail qui peut coteir des coquilles. Les zoes e bleus sot, de loi, hors programme, et

Plus en détail

Filière Sciences de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Analyse (S4) Cours d Analyse

Filière Sciences de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Analyse (S4) Cours d Analyse UNIVERSITÉ MOHAMMED V - AGDAL Faculté des Scieces Départemet de Mathématiques Filière Scieces de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Aalyse (S4) Cours d Aalyse Séries umériques Suites et Série

Plus en détail

Séries à termes positifs

Séries à termes positifs Séries à termes positifs Das toute la suite N désigera les etiers aturels positifs 0,,,..., Z tous les etiers aturels...,,, 0,,, 3,... et Q les ombres ratioels. Efi R désigera les réels, et C les complexes.

Plus en détail

SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes

SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes UE7 - MA5 : Aalyse SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes I. Gééralités Défiitio Etat doée ue suite (u ) de ombres réels ou complexes, o appelle série de terme gééral u la suite (S ) défiie par : () S

Plus en détail

Chapitre : Séries numériques.

Chapitre : Séries numériques. ESI. Math. 009/00. Chapitre : Séries umériques. Itroductio géérale: Le but de ce chapitre est de défiir ce qu est ue série umérique et ce que veut dire qu elle coverge, o doera otamet u ses à ue somme

Plus en détail

EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES

EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES 1 Etudier la mootoie des suites a ) 0 défiies par : a) a = b) a = + 1) + ) + ) c) a =! d) a = α + 1) α réel positif) Soit a, la suite de terme gééral a = 3 + 1 3 + Trouver

Plus en détail

1 Propriétés - Suites monotones

1 Propriétés - Suites monotones Uiversité d Aix-Marseille Licece de Mathématiques Semestre 06-07 Aalyse Plache - Suites umériques Propriétés - Suites mootoes Exercice Soiet les suites défiies, pour tout, par u = et v = Vérifier qu elles

Plus en détail

Analyse 5 SUITES REELLES

Analyse 5 SUITES REELLES Aalyse chap 5 /6. GENERALITES SR LES SITES. Défiitios Défiitio : e suite est ue foctio, défiie sur ue partie D de. O ote () =, o lit «idice». O dit que est le terme gééral de la suite, ou terme de rag.

Plus en détail

S n = u u n. S = u k. k=0

S n = u u n. S = u k. k=0 Chapitre 3 Séries umériques 3. Défiitios et exemples 3.. Défiitios Défiitio 3.. Soit (u ) ue suite réelle. O lui associe (S ) ue ouvelle suite défiie par S = u 0 + + u. O appelle série de terme gééral

Plus en détail

L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM

L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES. UHA MULHOUSE L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM Chapitre 2 Séries etières Cotets. Gééralités sur les séries etières 2.. Défiitio

Plus en détail

1 Séries numériques COURS L2, SUITES, SÉRIES, INTÉGRALES IMPROPRES =?

1 Séries numériques COURS L2, SUITES, SÉRIES, INTÉGRALES IMPROPRES =? COURS L2, 200-20. SUITES, SÉRIES, INTÉGRALES IMPROPRES Séries umériques. série géométrique et série téléscopique + 2 + 4 + 8 + 6 +? Figure. quelle est la logueur? Soit q > 0 (das l exemple ci-dessus q

Plus en détail

Université Denis Diderot (Paris VII) MP 3. Quelques exercices corrigés Suites et séries numériques

Université Denis Diderot (Paris VII) MP 3. Quelques exercices corrigés Suites et séries numériques Uiversité Deis Diderot (Paris VII) 006-007 MP 3 Quelques exercices corrigés Suites et séries umériques Das les pages qui suivet ous proposos la correctios de quelques exercices de la feuille sur les suites

Plus en détail

TD 2 : Suites numériques réelles

TD 2 : Suites numériques réelles Uiversité Paris-Est Mare-la-Vallée Licece L Maths/Ifo d semestre 0/0 Aalyse TD : Suites umériques réelles Exercice Cours) Motrer que si ue suite réelle u ) N coverge, alors toute sous-suite de u ) coverge

Plus en détail

Feuille d Exercices : Suites, suite!

Feuille d Exercices : Suites, suite! ECS 1 Dupuy de Lôme Semaie du 6 décembre 004 Feuille d Exercices : Suites, suite! Exercice 1 : Pour tout etier, o défiit u = 1. Motrez que u est mootoe.. Motrez que v est géométrique. k= 3. E déduire l

Plus en détail

CHAPITRE II. - Séries à termes réels positifs ou nuls. III-Séries - à termes quelconques. Définition.

CHAPITRE II. - Séries à termes réels positifs ou nuls. III-Séries - à termes quelconques. Définition. CHAPITRE II Séries umériques I II - Défiitios et propriétés géérales - Séries à termes réels positifs ou uls III-Séries - à termes quelcoques I-Défiitios et propriétés géérales Défiitio. Soit (u N ue suite

Plus en détail

Convergence de suites réelles

Convergence de suites réelles DOMAINE : No olympique AUTEUR : Nicolas SÉGARRA NIVEAU : Itermédiaire STAGE : Motpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices Covergece de suites réelles I) Rappels et otios de base. Défiitio 1. Ue suite

Plus en détail

TD n o 1 : suites numériques

TD n o 1 : suites numériques MAT232 : séries et itégrales gééralisées Uiversité Joseph Fourier 23-24 Greoble TD o : suites umériques Rappel importat : il existe u cours de L e lige, ititulé M@ths e Lge, à l adresse : http://ljk.imag.fr/membres/berard.ycart/mel/

Plus en détail

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Techique Bamako I Gééralité sur les suites: - Pricipe du raisoemet par récurrece : Soit la propriété P() dépedat de l idice Si les propositios ()

Plus en détail

Questions de cours. tend vers 0, alors que la série harmonique 1. v n = ln n La série u n est convergente, et la série [ ( )]

Questions de cours. tend vers 0, alors que la série harmonique 1. v n = ln n La série u n est convergente, et la série [ ( )] PC - DS N 6 - U corrigé Questios de cours QC..a L assertio a. est fausse. Par exemple, la suite + ted vers 0, alors que la série harmoique + est divergete. QC..b L assertio b. est vraie. Supposos que la

Plus en détail

SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE 1

SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE 1 SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE. Exercice. Ue suite de réels positifs qui coverge vers 0 est décroissate à partir d u certai rag. C est faux. Pour costruire u cotre-exemple, o pourrait cosidérer

Plus en détail

Sylvain ETIENNE 2003/2004 PLC1, groupe 1 Exposé 64

Sylvain ETIENNE 2003/2004 PLC1, groupe 1 Exposé 64 Sylvai ETIENNE 3/4 IMAGE D UN INTERVALLE PAR UNE FONCTION CONTINUE, IMAGE D UN SEGMENT. CONTINUITE DE LA FONCTION RECIPROQUE D UNE FONCTION CONTINUE STRICTEMENT MONOTONE SUR UN INTERVALLE. Niveau : Complémetaire.

Plus en détail

Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite

Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite Eseigemet spécifique Chapitre 1. Les suites umériques Pricipe de récurrece Limite d ue suite I. Rappels sur les suites umériques 1. géérale Ue suite umérique est ue foctio défiie de N vers R, elle peut

Plus en détail

Suites numériques 1 / 12 A Chevalley

Suites numériques 1 / 12 A Chevalley MT8 A 03 Suites umériques Aleth Chevalley. Rappels.. Défiitio O appelle suite umérique réelle, toute applicatio f : ϒ qui à tout etier aturel, fait correspodre le ombre réel f() et o désige la suite par

Plus en détail

230. Séries numériques. Comportement des restes ou sommes partielles. Exemples.

230. Séries numériques. Comportement des restes ou sommes partielles. Exemples. 23. Séries umériques. Comportemet des restes ou sommes partielles. Exemples. Pierre Lissy December 8, 29 Das tout ce qui suit, K désige R ou C Covergece d'ue série. Déitio et modes de covergece[3] Déitio.

Plus en détail

Cours de Mathématiques Séries numériques ou vectorielles Sommaire

Cours de Mathématiques Séries numériques ou vectorielles Sommaire Sommaire Sommaire I Gééralités sur les séries......................... 2 I. Espace vectoriel des séries, Sous-espace des Séries covergetes.... 2 I.2 Critère de Cauchy. Espace des séries ormalemet covergetes....

Plus en détail

1. Convergence des Séries Numériques

1. Convergence des Séries Numériques Séries umériques 8 - Sommaire. Covergece des Séries Numériques.. Nature d ue série umérique.......2. Séries géométriques............ 2.3. Coditio élémetaire de covergece. 2.4. Suite et série des différeces.......

Plus en détail

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Techique Bamako I Gééralité sur les suites: - Pricipe du raisoemet par récurrece : Soit la propositio P() dépedat de l etier () la propositio est

Plus en détail

SUITES et SERIES DE FONCTIONS

SUITES et SERIES DE FONCTIONS UE7 - MA5 : Aalyse SUITES et SERIES DE FONCTIONS I Suites de foctios à valeurs das È ou  Etat doé u esemble E, ue suite de foctios umériques défiies sur E est la doée, pour tout etier, d'ue applicatio

Plus en détail

Feuille 2 : Séries numériques.

Feuille 2 : Séries numériques. Feuille 2 : Séries umériques. Master Eseigemet Spécialité Maths Coseils O accordera ue importace toute particulière aux démostratios des théorèmes du cours. Certais exercices de cette feuille sot ispirés

Plus en détail

Séries à termes positifs

Séries à termes positifs UFR SFA, Licece 2 e aée, MATH326 Séries à termes positifs Das ce chapitre, u Ø 0, pour tout, et o étudie q u. O a S S = u Ø 0 : (S ) est croissate!. Gééralités. Propositio. Soit (u ) Ø0 ue suite de réels

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable. k n) X k (1 X) n k.

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable. k n) X k (1 X) n k. Exo7 Suites et séries de foctios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable

Plus en détail

Chapitre 4: Croissance, divergence et convergence des suites

Chapitre 4: Croissance, divergence et convergence des suites CHAPITRE 4 CROISSANCE ET CONVERGENCE 43 Chapitre 4: Croissace, divergece et covergece des suites 4.1 Quelques défiitios Défiitios : Ue suite est croissate si chaque terme est supérieur ou égal à so précédet

Plus en détail

CONVERGENCE ET APPROXIMATION

CONVERGENCE ET APPROXIMATION 11-2- 2010 J.F.C. Cov. p. 1 CONVERGENCE ET APPROXIMATION I CONVERGENCE EN PROBABILITÉ 1. Défiitio 2. Ue coditio suffisate de covergece e probabilité 3. La loi faible des grads ombres 4. Ue coséquece de

Plus en détail

Chapitre 5 : Suites classiques

Chapitre 5 : Suites classiques Chapitre 5 : Suites classiques Objectifs : Révisios sur les suites arithmétiques et géométriques. Révisio du théorème de croissace comparée. Savoir exprimer e foctio de les termes d ue suite récurrete

Plus en détail

Sup Galilée - Maths pour l Ingénieur Corrigé du Partiel du 19 Novembre 2008

Sup Galilée - Maths pour l Ingénieur Corrigé du Partiel du 19 Novembre 2008 Sup Galilée - Maths pour l Igéieur Corrigé du Partiel du 9 Novembre 008 Étude d ue suite récurrete Soit u 0 ]0, [ O cosidère la suite (u ) défiie par u + u 3 u ) Justifier que la suite u est borée O motre

Plus en détail

Séries Numériques. Chapitre Suites Numériques Définitions

Séries Numériques. Chapitre Suites Numériques Définitions Chapitre Séries Numériques Suites Numériques Défiitios Ue suite umérique est ue applicatio de N (ou d ue partie de N) à valeurs das R ou das C O la ote u(), ou u, et o désige la suite (c est-à-dire l applicatio)

Plus en détail

SÉRIES DE FONCTIONS SUITES ET PC*2. 13 octobre octobre octobre 2004

SÉRIES DE FONCTIONS SUITES ET PC*2. 13 octobre octobre octobre 2004 3 octobre 2004 Exemple 2. O se doe a I et q C(I, K). L équatio différetielle liéaire : y (x) q(x) y(x) = 0 avec les coditios y(a) = α, y (a) = β SUITES ET SÉRIES DE FONCTIONS PC*2 3 octobre 2004 Admet

Plus en détail

Séries entières. Plan de cours

Séries entières. Plan de cours 5 Séries etières «U mathématicie qui est pas aussi quelque peu poète e sera jamais u mathématicie complet.» Extrait d ue lettre de Karl Weierstrass à Sophie Kowalevski (883) Pla de cours I Rayo de covergece

Plus en détail

Séries numériques. 1 q n+1 1 q. si q 1 ; n + 1 si q = 1. q k = k=0. , posons U n = k. α. k=1

Séries numériques. 1 q n+1 1 q. si q 1 ; n + 1 si q = 1. q k = k=0. , posons U n = k. α. k=1 Séries umériques Défiitios et premières propriétés. Défiitios Défiitio (Série umérique) Soit () N ue suite complexe. Pour tout N o pose : U = ( ème somme partielle). La suite (U ) N est alors appelée la

Plus en détail

Limites de suites et de fonctions

Limites de suites et de fonctions TermS Limites de suites et de foctios I ] Suites ) Défiitio : Ue suite réelle est ue foctio de! das!, défiie à partir d'u certai rag 0. Notatio : u = lire "u idice " = terme d'idice, ou de rag = terme

Plus en détail

Exercice 6 [ ] [Correction] (a) Étudier u n où u n = 1 (b) Étudier v n où v n = 1

Exercice 6 [ ] [Correction] (a) Étudier u n où u n = 1 (b) Étudier v n où v n = 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 8 décembre 6 Eocés Séries umériques Nature de séries umériques Exercice [ ] [Correctio] Détermier la ature des séries dot les termes gééraux sot les suivats : a

Plus en détail

Cours de mathématiques P.S.I.*

Cours de mathématiques P.S.I.* Cours de mathématiques PSI* D'après les cours de M Guillaumie Heriet Queti Séries umériques Das tout le chapitre, K désige le corps R ou C, et o désige par u ue suite de K Gééralités Vocabulaire Défiitio

Plus en détail

L2 - Math4 Exercices corrigés sur les suites numériques

L2 - Math4 Exercices corrigés sur les suites numériques L2 - Math4 Exercices corrigés sur les suites umériques Eocés Exercice Les assertios suivates sot-elles vraies ou fausses? Doer ue démostratio de chaque assertio vraie, et doer u cotre-exemple de chaque

Plus en détail

Suites et séries réelles

Suites et séries réelles Suites et séries réelles Ue suite umérique est ue famille de ombres réels ou complexes idicées par les etiers aturels. O ote ue suite u idifféremmet (u ) N, ou (u ) 0, ou simplemet (u ). L esemble des

Plus en détail

Cours de Mathématiques : Polynômes et Suites

Cours de Mathématiques : Polynômes et Suites Uiversité de Cergy-Potoise Départemet de Mathématiques L MIPI - S2 205/206 Cours de Mathématiques : Polyômes et Suites - Polycopié d Exercices Chapitre : Nombres complexes Exercice a) Détermier la partie

Plus en détail

Exercices. Exercice 1 (Suites adjacentes) On considère les suites (u n ) n N et (v n ) n N définies par: 1 k u n = n 3, v n = u n + 1 n 1 2n 2

Exercices. Exercice 1 (Suites adjacentes) On considère les suites (u n ) n N et (v n ) n N définies par: 1 k u n = n 3, v n = u n + 1 n 1 2n 2 Exercices Exercice (Suites adjacetes) O cosidère les suites (u ) N et (v ) N défiies par: u 3, k3 k 2 + v u + 2 2 Motrer que (u ) N et (v ) N sot adjacetes. Exercice 2 Soiet les deux suites (u ) et (v

Plus en détail

SUITES NUMERIQUES. Archimède a défini dans les années 220 avant J.-C. deux suites permettant d'obtenir de très bonnes valeurs approchées de π.

SUITES NUMERIQUES. Archimède a défini dans les années 220 avant J.-C. deux suites permettant d'obtenir de très bonnes valeurs approchées de π. Quelques repères historiques SUITES NUMERIQUES Archimède a défii das les aées 220 avat J.-C. deux suites permettat d'obteir de très boes valeurs approchées de π. Héro d'alexadrie au premier siècle après

Plus en détail

1 Séries trigonométriques

1 Séries trigonométriques Master Métiers de l Eseigemet, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, / ANALYSE Fiche de Mathématiques 9 - Séries de Fourier Séries trigoométriques Défiitio O appelle série trigoométrique toute série dot le

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. Objectifs du chapitre. 1.1 Entiers naturels et raisonnement par récurrence

Dénombrement. Chapitre 1. Objectifs du chapitre. 1.1 Entiers naturels et raisonnement par récurrence Chapitre 1 Déombremet Objectifs du chapitre 1. A travers l axiomatisatio de Peao de N, rappeller les pricipes de récurrece forte et faible. 2. Défiir la otio de cardial et les opératios sur les cardiaux.

Plus en détail

Auteur : Simplice TANKOUA Activités de mise en place de la leçon.

Auteur : Simplice TANKOUA Activités de mise en place de la leçon. Auteur : Simplice TANKOUA (stakoua@yahoofr) Cours SUITES NUMÉRIQUES Leço : GÉNÉRALITÉS SUR LES SUITES Activités de mise e place de la leço Activité : (formule explicite) Exercice O cosidère la liste ordoée

Plus en détail

Exercices corrigés sur les séries de fonctions

Exercices corrigés sur les séries de fonctions Eercices corrigés sur les séries de foctios Eocés Eercice Motrer que la série ( ) est uiformémet covergete mais o ormalemet covergete sur [, ] Eercice 2 Étudier la covergece sur R + de la série de foctios

Plus en détail

4 ème aée Maths Limites Cotiuité et dérivabilité Octobre 9 A LAATAOUI Eercice : La figure ci cotre est la représetatio graphique d ue foctio f défiie et cotiue sur IR O ote que (ζf) admet au voisiage de

Plus en détail

Chapitre 2 : Raisonnement par récurrence, manipulation de sommes.

Chapitre 2 : Raisonnement par récurrence, manipulation de sommes. ECS1B Carot Chapitre 013/014 Chapitre : Raisoemet par récurrece, maipulatio de sommes Objectifs : Écrire propremet u raisoemet par récurrece (simple, double Maipuler les symboles Σ et sas erreur ceci viedra

Plus en détail

LIMITES DE SUITES. n ) u n = 2 n pour n IN 5 ) u n = 2n + 1 n - 5 pour n ³ 6 6 ) u n = (-1)n pour n IN

LIMITES DE SUITES. n ) u n = 2 n pour n IN 5 ) u n = 2n + 1 n - 5 pour n ³ 6 6 ) u n = (-1)n pour n IN LIMITES DE SUITES I Limites fiies ou ifiies Exercice 1 Pour chacue des suites, e calculat différets termes, cojecturer la valeur limite de u quad deviet ifiimet grad (c'est-à-dire quad ted vers + ). 1

Plus en détail

Support de Cours d Analyse 3. avec Exercices Corrigés

Support de Cours d Analyse 3. avec Exercices Corrigés République Algériee Démocratique et Populaire Miistère de l Eseigemet Supérieur et de la Recherche Scietifique Uiversité de Béjaia Faculté des Scieces Exactes Départemet de Recherche Opératioelle Support

Plus en détail

1 + t = t. a 6 n ln 1 + a. Suite a : On utilise une relation de Chasles (même terme mais sur des ensembles d indices distincts) ! 1 # 1. 1 k.

1 + t = t. a 6 n ln 1 + a. Suite a : On utilise une relation de Chasles (même terme mais sur des ensembles d indices distincts) ! 1 # 1. 1 k. PHEC Correctio feuille d exercices 00-006 correctio de l exercice t. 8t R + ; + t 6 l( + t) 6 t : Pour cela, o itroduit les foctios f : t 7 l( + t) t et g : t 7 t l( + t) + t dé ies sur [0; +[ et o étudie

Plus en détail

Feuille d exercices 4

Feuille d exercices 4 UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE Aée 2009/200 MIME 22 LM5-Suites et Itégrales Groupe 22 Feuille d exercices Suites Covergece de suites Exercice Ecrire l éocé qui traduit : (u ) N est pas croissate Cet

Plus en détail

Partie I : Résultats généraux sur les matrices stochastiques - Illustrations

Partie I : Résultats généraux sur les matrices stochastiques - Illustrations 8-8- JFC p EM LYON S JF COSSUTTA Lycée Marceli BERTHELOT SAINT-MAUR jea-fracoiscossutta@waadoofr PROBLÈME Partie I : Résultats gééraux sur les matrices stochastiques - Illustratios Remarque Das la suite

Plus en détail

Séries numériques et familles sommables

Séries numériques et familles sommables Séries umériques et familles sommables ovembre 206 Table des matières Séries das u espace ormé 3. Gééralités..................................... 3.2 Séries absolumet covergetes..........................

Plus en détail

Corrigé : EM Lyon 2005

Corrigé : EM Lyon 2005 Corrigé : EM Lyo 5 Optio écoomique Eercice :. Par défiitio de E, la famille (I,J,K) est ue famille géératrice de E. Cette famille est-elle libre? O cherche tous les réels a, b et c tels que : ai +bj +ck

Plus en détail

Exo7. Les rationnels, les réels. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur

Exo7. Les rationnels, les réels. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur Exo7 Les ratioels, les réels Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable

Plus en détail

Corrigé feuille d exercices 4

Corrigé feuille d exercices 4 UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE Aée 008/009 MIME LM5-Suites et Itégrales Groupes Corrigé feuille d exercices Suites Covergece de suites Exercice Ue suite u N est pas croissate, si o N, u + u est vérifiée

Plus en détail

Correction de la question de cours 1

Correction de la question de cours 1 Math I Aalyse Exame du 9 décembre 2007 Durée 2 heures Aucu documet est autorisé. Les calculatrices, téléphoes portables et autres appareils électroiques sot iterdits. Il est iutile de recopier les éocés.

Plus en détail

France métropolitaine Juin 2010 Série S Exercice 1. Restitution organisée de connaissances

France métropolitaine Juin 2010 Série S Exercice 1. Restitution organisée de connaissances Frace métropolitaie Jui 200 Série S Exercice Restitutio orgaisée de coaissaces Démotrer, à l aide de la défiitio et des deux propriétés cidessous que si ( u ) et ( v ) sot deux suites adjacetes, alors

Plus en détail

Exercices - Les nombres réels : corrigé. Valeur absolue - Partie entière

Exercices - Les nombres réels : corrigé. Valeur absolue - Partie entière Exercices - Les ombres réels : corrigé Exercice 1 - Ordre et R - L1/Math Sup - 1. Supposos que a 0 et posos ε = a /2 > 0. Alors o a a < ε = a /2, soit e simplifiat par a qui est positif, 1 < 1/2. Ceci

Plus en détail

Suites numériques. I/ Définition, propriétés globales Résumé du cours de MPSI

Suites numériques. I/ Définition, propriétés globales Résumé du cours de MPSI Ξ 2 Suites umériques 2016-2017 Résumé du cours de MPSI I/ Défiitio, propriétés globales 1/ Défiitio Ue suite de complexes u est ue applicatio de N das C Notatios : L'image d'u etier par u se ote u( ou

Plus en détail

Développement en série de Fourier

Développement en série de Fourier [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le septembre 6 Eocés Développemet e série de Fourier Exercice [ 95 ] [Correctio] Soit f ue foctio cotiue périodique. O suppose que la série de Fourier de f coverge

Plus en détail

Etude asymptotique de suites de solutions d une équation

Etude asymptotique de suites de solutions d une équation [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 5 mai 206 Eocés Etude asymptotique de suites de solutios d ue équatio Exercice [ 02289 ] [Correctio] Soit u etier aturel et E l équatio x + l x = d icoue x R +.

Plus en détail

SUITES NUMERIQUES. q n. pour q. n + Une suite numérique est une fonction associant à tout nombre entier naturel n, un nombre réel u(n) : u :

SUITES NUMERIQUES. q n. pour q. n + Une suite numérique est une fonction associant à tout nombre entier naturel n, un nombre réel u(n) : u : SUITES NUMERIQUES Coteus : Capacités attedues : Commetaires : Suites Limite d ue suite défiie par so terme gééral Notatio lim u Suites géométriques : - somme de termes cosécutifs d ue suite géométrique

Plus en détail

Fiche N 8 : Matrices.

Fiche N 8 : Matrices. Lycée Paul Gaugui CPGE-EC1 Aée 014/015 Fiche N 8 : atrices Gééralités sur les matrices atrices : Défiitios O appelle matrice à liges et p coloes tout tableau rectagulaire de ombres réels à liges et p coloes

Plus en détail

Suites de variables aléatoires.

Suites de variables aléatoires. Uiversité Pierre et Marie Curie 200-20 Probabilités et statistiques - LM345 Feuille 8 Suites de variables aléatoires.. Soit Ω, F, P u espace de probabilités. Détermier pour chacue des covergeces suivates

Plus en détail

Suites et séries de fonctions. Bachir Bekka, Cours L3 Rennes 2015/2016

Suites et séries de fonctions. Bachir Bekka, Cours L3 Rennes 2015/2016 Suites et séries de foctios Bachir Bekka, Cours L3 Rees 215/216 13 décembre 215 ii Notes Cours SSF-215/216-B.Bekka Table des matières 1 Itroductio 1 2 Suites et séries de foctios 3 2.1 Covergece simple........................

Plus en détail

12 Cours - Suites.nb 1/11. Suites

12 Cours - Suites.nb 1/11. Suites 12 Cours - Suites.b 1/11 Suites I) Gééralités 1) Défiitio 2) Notatio 3) Commet peut être défiie ue suite 4) Suites et ordre 5) Propriété vraie à partir d u certai rag 6) Exercice 7) Suites arithmétiques,

Plus en détail

Corrigé du problème: autour de la fonction zeta alternée de Riemann

Corrigé du problème: autour de la fonction zeta alternée de Riemann Corrigé du problème: autour de la foctio zeta alterée de Riema I Gééralités Pour x >, la suite décroît vers, doc la série coverge par le critère spécial des séries alterées Pour x, e ted pas vers, ce qui

Plus en détail

TD1 - Suites numériques

TD1 - Suites numériques IUFM du Limousi 2008-09 PLC1 Mathématiques S. Viatier Exercices TD1 - Suites umériques Exercice 1 Soit α > 0, étudier la covergece des suites déies par u = ( ) 1 + si α, v = 3 + cos α ( ) 1 + α. 3 + Idicatio

Plus en détail

Comportement asymptotique des suites

Comportement asymptotique des suites Comportemet asymptotique des suites Table des matières 1 Itroductio 2 2 Limite d ue suite 2 2.1 Limite fiie d ue suite........................................... 2 2.2 Limite ifiie d ue suite..........................................

Plus en détail

Analyse mathématique II

Analyse mathématique II UNIVERSITÉ IBN ZOHR Faculté des Scieces Juridiques Écoomiques et Sociales Corrigés des QCM Aalyse mathématique II FILIÈRE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET GESTION PREMIERE ANNÉE Sessio ormale 03/04 40 questios

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Valeurs absolues. Partie etière. Iégalités Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très

Plus en détail

Suites et limites. Chapitre Exercices. 1. Calcul des limites I. (r) Calculer. sin 1 2 n. (l) Calculer lim n( n 4 + 4n + 5 n 2 ).

Suites et limites. Chapitre Exercices. 1. Calcul des limites I. (r) Calculer. sin 1 2 n. (l) Calculer lim n( n 4 + 4n + 5 n 2 ). Chapitre Suites et ites Exercices Calcul des ites I (a) Calculer (b) Calculer (c) Calculer (d) Calculer (e) Calculer (f) Calculer (g) Calculer (h) Calculer (i) Calculer (j) Calculer (k) Calculer + + 4

Plus en détail

Module et argument. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

Module et argument. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 014 Eocés 1 Module et argumet Exercice 1 [ 0030 ] [correctio] Détermier module et argumet de z = + + i Exercice 8 [ 0646 ] [correctio] Si x, y, z) R 3

Plus en détail

Révisions d analyse (corrigé des indispensables).

Révisions d analyse (corrigé des indispensables). Révisios d aalyse (corrigé des idispesables). Limites des foctios de variable réelle à valeurs das ou.. a. La foctio f est le produit d e foctio borée sur ( a si ) et d e foctio qui ted vers 0 e 0 ( a

Plus en détail

TS Exercices sur les limites de suites (1)

TS Exercices sur les limites de suites (1) TS Exercices sur les limites de suites () Soit u ue suite géométrique de premier terme u 0 et de raiso q. Das chacu des cas suivats, doer la limite de la suite u. ) u0 ; q ) u 0 ; q ) 0 4 ) u0 6 ; q )

Plus en détail

Les calculatrices sont autorisées. **** **** Le sujet comporte 6 pages. 1 n. (resp. f x ln 1 e ) la somme de cette série.

Les calculatrices sont autorisées. **** **** Le sujet comporte 6 pages. 1 n. (resp. f x ln 1 e ) la somme de cette série. Les calculatrices sot autorisées **** NB : Le cadidat attachera la plus grade importace à la clarté, à la précisio et à la cocisio de la rédactio Si u cadidat est ameé à repérer ce qui peut lui sembler

Plus en détail

Les suites récurrentes à convergence lente

Les suites récurrentes à convergence lente Les suites récurretes à covergece lete Daiel PERRIN 0. Itroductio. Je me propose d écrire ue sorte de bila sur la covergece des suites u + = f(u ), avec f de classe C au mois, vers u poit fixe α, das le

Plus en détail

1 Présentation du jeu.

1 Présentation du jeu. Présetatio du jeu.. Les règles du jeu. Le touroi est u jeu comportat ue suite de maches (appelées duels ) opposat deux joueurs, jamais plus. Les joueurs vot etrer e jeu successivemet, tat qu aucu d etre

Plus en détail

MATHEMATIQUES 2. Fonctions de matrices

MATHEMATIQUES 2. Fonctions de matrices SESSION 2004 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MTHEMTIQUES 2 Durée : 4 heures Les calculatrices sot iterdites * * * NB : Le cadidat attachera la plus grade importace à la clarté, à la précisio et à la cocisio

Plus en détail

M1 MEEF PRÉPARATION À L ÉCRIT DU CAPES DE MATHÉMATIQUES ANALYSE

M1 MEEF PRÉPARATION À L ÉCRIT DU CAPES DE MATHÉMATIQUES ANALYSE M1 MEEF PRÉPARATION À L ÉCRIT DU CAPES DE MATHÉMATIQUES ANALYSE Matthieu Fradelizi Uiversité Paris-Est Mare-la-Vallée 2015-16 2 Table des matières 1 Les esembles N, Q et R 5 1.1 Propriété fodametale de

Plus en détail

Suites numériques. Copyright meilleurenmaths.com. Tous droits réservés

Suites numériques. Copyright meilleurenmaths.com. Tous droits réservés Suites umériques. 1. Mode de géératio des suites... p2 4. Le raisoemet par récurrece... p4 2. Relatio de récurrece... p3 5. Ses de variatio des suites... p6 3. Suites arithmétiques, suites géométriques...

Plus en détail

Terminale S Chapitre 2 : Fonctions, continuité et TVI Page 1 sur 5 ( ) = ( )

Terminale S Chapitre 2 : Fonctions, continuité et TVI Page 1 sur 5 ( ) = ( ) Termiale S Chapitre : Foctios, cotiuité et TVI Page sur 5 Ce que dit le programme : Défiitio Soiet f ue foctio défiie sur u itervalle I de R et a = O dit que f est cotiue e a si lim f x f a O dit que f

Plus en détail

Corrigés des exercices.

Corrigés des exercices. DE MIE, Aalyse 1 Octobre 015 Corrigés des exercices. Exercice 1. Exercice. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exercice 6. Exercice 7. 1. Si b est u élémet de B, tout élémet de A est iférieur ou égal à

Plus en détail

Séries numériques. n 3. 6) a n ) 1 + ( 1)n n. 1! + 2! n!. (n + 2)! 12) 15) n + ( 1) (ln n)n n ln n. 18) 1. ( 1) n + n α, ( ) a et.

Séries numériques. n 3. 6) a n ) 1 + ( 1)n n. 1! + 2! n!. (n + 2)! 12) 15) n + ( 1) (ln n)n n ln n. 18) 1. ( 1) n + n α, ( ) a et. Séries umériques Exercice. Étude de covergece Étudier la covergece des séries de terme gééral : + e. ch α sh α. 3 l 3 + 3 l +. 4 +. 5 arccos 3 + 3. 6 a + + a. 7 +. 8 l. 9 +. 0 3.4.6.... l + siπ/3. 4 6

Plus en détail

Chap2 Les suites : Raisonnement par récurrence limites de suites

Chap2 Les suites : Raisonnement par récurrence limites de suites I Rappels de première Chap2 Les suites : Raisoemet par récurrece limites de suites II Suites majorées, miorées, borées Défiitios : O dit qu ue suite ( u ) est majorée lorsqu il existe u réel M tel que

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 006 EPREUVE SPECIIQUE ILIERE MP MATHEMATIQUES Durée : 4 heures Les calculatrices sot autorisées * * * NB : Le cadidat attachera la plus grade importace à la clarté, à la précisio et à la cocisio

Plus en détail

Exercices. Limites de suites. Limite d une suite Dans les exercices suivants, déterminer la limite de la suite (u n ) en précisant le théorème

Exercices. Limites de suites. Limite d une suite Dans les exercices suivants, déterminer la limite de la suite (u n ) en précisant le théorème Exercices Limites de suites Exercice Limite d ue suite Das les exercices suivats, détermier la limite de la suite (u ) e précisat le théorème utilisé. ) u = + + + + ) u = cos(), N 3) u = + cos 4 3 4) u

Plus en détail

Le rang d une matrice correspond à la dimension de son image, ce qui est égal à la dimension maximale d une sous-matrice extraite inversible.

Le rang d une matrice correspond à la dimension de son image, ce qui est égal à la dimension maximale d une sous-matrice extraite inversible. Uiversité de Geève Sectio de Mathématiques Algèbre I Corrigé 2 Série 7, ex 3 Toutes les affirmatios sot vraies sauf la derière E effet, pour que deux espaces soiet e somme directe, il faut que leur itersectio

Plus en détail

Ch.1 ( ) ( ) + 9 ( ) ( ) = n ( n + 1 )( n + 2) ( )? ( ) ( ) ( )( n + 2) SUITES PARTIE 1 récurrence et suites bornées

Ch.1 ( ) ( ) + 9 ( ) ( ) = n ( n + 1 )( n + 2) ( )? ( ) ( ) ( )( n + 2) SUITES PARTIE 1 récurrence et suites bornées Termiale S Ch1 SUITES PARTIE 1 récurrece et suites borées Das tout le chapitre, les etiers cosidérés sot aturels, c'est-à-dire positifs ouls I Raisoemet par récurrece 1 / Itroductio Exercice 1 : soit u

Plus en détail