FLASH INFO EDITO. Lors du dernier comité syndical, le SYDEVOM a présenté les principaux indicateurs du rapport «déchets» 2012.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FLASH INFO EDITO. Lors du dernier comité syndical, le SYDEVOM a présenté les principaux indicateurs du rapport «déchets» 2012."

Transcription

1 FLASH INFO LA LETTRE D ACTUALITES DU SYDEVOM EDITO JUIN 2013 N 17 Lors du dernier comité syndical, le SYDEVOM a présenté les principaux indicateurs du rapport «déchets» Plusieurs indicateurs sont très positifs telle l augmentation de la quantité de recyclables triés par les habitants ainsi que la production de déchets ménagers en baisse sensible. Ces bons résultats proviennent de la conjugaison des efforts de chacun : développement des points d apports, renforcement de la communication, présence assidue sur le terrain. Aussi, faut-il poursuivre et accentuer toutes ces actions qui continuent à porter leurs fruits! Vous allez recevoir d ici la fin du mois de juin une nouvelle lettre du tri et de la prévention qui sera distribuée par La Poste dans toutes vos boites aux lettres. Marcel BAGARD et moi-même, avons reçu les responsables de cet établissement afin qu ils prennent toutes les mesures nécessaires pour que cette distribution soit de bonne qualité. Enfin, pour que la réduction des déchets se poursuive, il est primordial que les collectivités, dans leur gestion quotidienne fassent aussi des efforts et montrent à leurs administrés qu elles participent à l ambition collective. Les gobelets réutilisables utilisés lors des manifestations conviviales offertes par les collectivités contribuent à l effort de réduction des déchets et à la diffusion du message de sensibilisation à la réduction. Cependant, d autres actions peuvent être mises en place et le SYDEVOM peut vous accompagner dans la démarche d éco exemplarité au sein de vos services. N hésitez pas à contacter l équipe. L été approchant, il ne me reste plus qu à vous souhaiter de bonnes vacances. René MASSETTE Président du SYDEVOM 1

2 FAVORISER LE REEMPLOI, LA REPARATION ET LA LOCATION Le Plan Local de Prévention du SYDEVOM comporte un volet sur le réemploi, la réparation et la location (action 20). Le principe est de réduire les quantités de déchets en amont pour limiter leur arrivée en site de stockage. Les activités de réemploi, de réparation ou de location offrent une nouvelle vie à un produit dont le propriétaire souhaite se défaire, par le biais de la restauration ou de la vente d'occasion par exemple. Elles permettent ainsi de prolonger la durée de vie de l'objet, de retarder l apparition des déchets en évitant l'achat, et de limiter la consommation de ressources. Afin de développer cette action, Mathilde stagiaire de l IUT, a travaillé sur la réalisation d'un annuaire du réemploi, de la réparation et de la location. Le potentiel en matière de réemploi est important, mais encore peu de personnes le pratiquent régulièrement. Après avoir effectué ce constat, le SYDEVOM a décidé de répertorier les lieux de réemploi, c'est-à-dire les réparateurs et artisans spécialisés, ainsi que les professionnels loueurs de matériel du département des Alpes de Haute Provence. Cela passe par une phase importante de recensement des contacts. Un guide répertoriant toutes les coordonnées de ces différents acteurs sera ensuite réalisé. Avec la distribution des formats papier et la consultation libre sur le site internet, l'objectif est de promouvoir le réemploi, la réparation et la location. ECO EXEMPLARITE : MODE D'EMPLOI STOP FAX Chaque année, une collectivité reçoit en moyenne fax publicitaires. Il existe deux solutions pour limiter la réception de ces fax indésirables : 1- S'équiper d'un logiciel de traitement des données (réception de Fax, archivage du courrier, courrier interne...) du type Rex Rotary. Avec ce logiciel, les fax reçus peuvent être soit imprimés, transférés par mail ou supprimés sans être imprimés. 2- Pour les communes ne souhaitant pas investir, il existe une astuce toute simple. À chaque réception de fax dits "publicitaires" : procédez individuellement à la suppression du numéro de fax sur les listes de diffusion. Mode d'emploi : Premier mois : Campagne de comptage et d'identification des fax publicitaires (tri et stockage) Deuxième mois : Campagne de désabonnement. Les moyens de suppression sont indiqués systématiquement en bas de chaque Fax Troisième mois : Stockage des fax, envoi des demandes de désabonnement une fois par semaine. Résultats chiffrés d'une collectivité (98 agents, habitants) : 650 kg d'économie de papier en interne Réduction de 100 % des fax publicitaires soit environ 70 ramettes 96 % des fax publicitaires évités Résultats qualitatifs obtenus : Arrêt des déplacements des secrétaires pour distribuer les fax. Action simple et rapide à suivre, permettant d'initier une démarche en matière d'économie de papiers de bureau et facilement valorisable. 2

3 VOUS ETES PLUTÔT? COMPOSTEUR BOIS OU PLASTIQUE? Le compostage est une des actions clés du «Défi 7», programme de réduction des déchets du SYDEVOM. Aussi, le SYDEVOM lance une nouvelle opération de compostage domestique sur son territoire avec une petite innovation cette année, des composteurs en bois en plus des modèles plastique. Autre nouveauté, sur les stands d information animés par le SYDEVOM, les personnes pourront directement obtenir un composteur moyennant une participation financière. Que ce soit sur les stands ou par votre intermédiaire, la participation est de 15 pour un composteur plastique et de 19 pour un composteur bois. Votre participation en tant que collectivité reste à 9 par unité commandée et ce quel que soit le modèle. N attendez plus, commandez-vite! Pour plus de renseignements : Courriel : FOYERS TEMOINS COMPOSTAGE Toujours dans le cadre du Défi 7, le SYDEVOM a voulu savoir comment se déroulait le compostage directement chez l usager par la mise en œuvre d une opération «foyer témoin compostage». Depuis l automne 2012, 5 foyers témoins pèsent régulièrement leurs déchets de cuisine et communiquent leurs résultats au SYDEVOM. Pour cette expérience les foyers témoins ont reçu gratuitement le matériel (composteur, bioseau, fourche, peson) et ont bénéficié d un abonnement gratuit d une année à un magazine de jardinage. Ils reçoivent également des conseils personnalisés du SYDEVOM. Cette expérience est enrichissante car elle permet de nouer des échanges sur la pratique du compostage et d avoir des retours sur le poids des déchets qui sont réellement détournés. A titre d exemple, un foyer témoin (couple avec 1 enfant) résidant à La Brillanne détourne jusqu à 4 kg de déchets de cuisine par semaine. Quant aux autres foyers, la moyenne oscille entre 1,5 à 3 kg par semaine selon la saison. 3

4 LA TARIFICATION INCITATIVE La tarification incitative correspond à l application du principe pollueur payeur à l usager bénéficiaire du service public des déchets (principe du «je paie ce que je jette»). Ce principe de tarification vise à : - Favoriser la réduction des ordures ménagères confiées aux collectivités - Augmenter les quantités de déchets dirigées vers le recyclage et le compostage - Maîtriser la hausse des coûts du service public déchets et en améliorer la transparence. Le Grenelle de l Environnement et les deux lois qui en sont issues visent notamment à généraliser cette tarification incitative, par l application par les collectivités d une «redevance d enlèvement des ordures ménagères incitative», RI (ou d une «taxe d enlèvement des ordures ménagères incitative», TEOMI). Cette redevance doit en effet être déterminée en fonction du service rendu, charge à la collectivité de définir les critères (nombre de personnes dans le foyer, volume collecté, présentation du bac, poids ). Depuis le 1er janvier 2009, près de 30 collectivités (pour habitants) ont bénéficié des soutiens de l ADEME à la mise en œuvre de la RI, et, sur la période , ce sont 101 collectivités qui ont lancé des études préalables couvrant ainsi 3,1 millions d habitants (chiffres ADEME). Le mode de financement pour la RI devra inclure une part incitative, dans un délai de cinq ans à compter de Les modalités pour la TEOMI ont été clarifiées depuis la Loi de Finances de 2012 qui fixe un ensemble de règles pour l'institution éventuelle d'une TEOMI à compter de l'année Sources : Page du site de l ADEME consacrée à la RI : 1&cid=96&m=3&catid=17428 Assemblée nationale : Cabinet audit, expertise et conseil aux organismes publics et privés : 4

5 L EVOLUTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS ET DES COÛTS DU SYDEVOM ANNEE 2012 Quantités de déchets année 2012 BAISSE DU TONNAGE D ORDURES MENAGERES RESIDUELLES : T soit % Il s agit de la 4 ème année consécutive de baisse significative du tonnage d ordures ménagères! Cette baisse est due en grande partie à l amélioration du tri et au compostage. Mais la production de déchets ménagers sur le territoire du Sydevom (hors apports en déchèterie et compostage) s élève encore à t. AUGMENTATION DU TONNAGE D EMBALLAGES RECYCLABLES ET PAPIERS TRIES PAR LES HABITANTS T soit % AVEC NOTAMMENT UNE AUGMENTATION DU TONNAGE DU VERRE % La quantité totale triée s établie à t. Merci à tous les habitants du 04 et à tous les vacanciers qui ont contribué à ce bon résultat. Les efforts du SYDEVOM, en termes de communication de même que l investissement des collectivités portent leurs fruits. De fait, la part des déchets triés a augmenté : % % En 2012, la part des emballages et papiers triés varie très fortement d un secteur géographique à l autre (de 9.2% à 27%). 5

6 Quelques coûts / année 2012 Soit environ 36 par habitant permanent pour les Ordures Ménagères Soit un coût net d environ 2 par habitant permanent pour les recyclables La communication tri et réduction : Les actions phares de 2012 Le budget consacré par le SYDEVOM pour ses actions de communication : Opération panneaux de tri sur les ilots de tri (plus de 500 panneaux) Opération gobelets réutilisables (plus de gobelets) Première lettre du tri/réduction distribuée en exemplaires Mise à disposition de chariots de tri 33 stands tenus sur tout le territoire soit personnes rencontrées et 40 classes visitées soit élèves sensibilisés. 6

7 DU CHANGEMENT DU CÔTE DE L EQUIPE COM DU SYDEVOM JEAN-MARIE ALBERT, Ambassadeur du Tri depuis Janvier 2010 a quitté le SYDEVOM le 7 Juin dernier pour retourner dans sa région de cœur : les Hautes-Alpes. Nous lui souhaitons une belle réussite dans ses nouvelles fonctions. Afin de le remplacer, un recrutement a eu lieu en Mai et la personne retenue est EMILIE ANGE. Emilie est formée dans le domaine des déchets mais aussi en communication et notamment au niveau du compostage. Elle pourra ainsi aisément reprendre les missions affectées à Jean-Marie et aider au bon déroulement du Programme de Prévention. De plus, un autre agent MAXIME THOMAS a été embauché pour une période de 3 mois, à compter du 17 Juin afin d aider l équipe communication pendant la période estivale des stands et de soutenir CHRISTEL LEROY, assistante de prévention, dans la rédaction du document unique Date PLANNING PREVISIONNEL NON EXHAUTIF DES STANDS DE LA SAISON ESTIVALE Type animation Nom animation Lieu Collectivité 1er juin Stand Troc de Plants Castellane CCMV 02-juin Stand Inauguration VTT Lac Castillon St André CCMV 07-juil Stand Marché franco-italien Allos CCHVVA 13-juil Stand Cooksound Forcalquier CCPFML 14-juil Stand Foire Herboristerie 21-juil Stand Marché des Potiers (à confirmer) Saint Etienne les Orgues Banon CCPFML CCPB 08-août Stand Foire agricole Digne CCABV 11-aout Stand Foire agricole Ongles CCPFML août Stand Foire de la Lavande Digne CCABV 22-sept Stand Journée bio et bien être Riez DLVA 22-Sept Stand et animation Centenaire de la route de Barles/ semi-marathon des ammonites Digne/Barles CCABV 22-sept Stand Fête du Parc du Verdon Soleilhas CC Teillon 7

8 LE GESTE DU TRIMESTRE : «UTILISER SON MARC DE CAFÉ» FAMILLE : A LA MAISON Les 7 bienfaits du marc de café 1) Un exfoliant Appliquez le marc sur votre visage avec un peu d eau en évitant les yeux, massez, laissez poser 15 minutes et rincez à l eau fraîche. Le marc de café peut être utilisé partout sur votre corps. Il tonifie la peau et peut même réduire l apparence de la cellulite. 2) Un soin capillaire Si vous avez les cheveux foncés, après votre shampooing habituel, frottez le marc de café sur les cheveux mouillés et rincez. Ils seront d une brillance étonnante! Le marc de café permettrait également de prévenir l apparition de pellicules. En revanche cette astuce n est pas à tester pour les blondes! 3) Un dégraissant pour les canalisations Le marc de café peut être aussi utilisé pour dégraisser votre canalisation. Pour cela, jetez dans l évier le marc sous un jet d eau chaude continu. Répétez ce geste régulièrement. 4) Un répulsif Dans votre jardin, le marc de café peut vous aider à tenir des insectes à distance en agissant comme un répulsif, notamment contre les escargots, les fourmis et les limaces. Notez que le marc de café associé aux pelures d'orange n est pas très apprécié des chats. Attention toutefois si vous avez un chien, le café peut lui être néfaste. 5) Un fertilisant Le marc de café est un ingrédient de choix associé au compost. Il améliore l acidité du sol en agissant comme un fertilisant naturel et est fortement apprécié par les rhododendrons, les rosiers et les azalées. 6) Un désodorisant Placer un bol de marc de café dans le réfrigérateur vous permettra d enlever les odeurs superflues. De même, en frottant du marc de café sur vos mains, vous vous débarrassez de l odeur désagréable de certains aliments comme le poisson ou l oignon entre autres. Enfin, si vos canalisations sentent un peu mauvais, le marc de café peut y remédier. L effet désodorisant est de deux semaines à un mois. 7) Un soin naturel pour les meubles Vos meubles ont une ou deux égratignures? Appliquez-y du marc de café humide! Il suffit d ajouter un peu d eau au marc de café pour en faire une sorte de pâte. Déposez cette dernière sur vos meubles foncés. Essuyez le marc de café en excès avec un tissu doux. 8

9 La benne à compaction solaire : une expérimentation du SMIRTOM du Canton de Volonne Sur une zone commerciale à forte production de déchets ménagers, le SMIRTOM teste actuellement une benne à compaction solaire. Les producteurs sont invités à mettre leurs sacs de déchets non plus dans les conteneurs classiques mais dans une benne spéciale qui va compacter les déchets. Cela permet de réduire les fréquences de collecte de ce secteur fortement producteur. Cette benne n a pas besoin de raccordement électrique puisqu elle fonctionne à l énergie solaire. Elle se manipule avec un camion de type ampli roll. Vous pouvez venir observer cette benne jusqu à la fin du mois de juin à côté de l Intermarché de Peipin. Le coût de cette benne est de 40000, en prix public. Pour tout renseignement, vous pouvez contacter le directeur du SMIRTOM : Gilles Chevalier au

La mise en place de la redevance incitative

La mise en place de la redevance incitative SICTOM DE LA ZONE SOUS VOSGIENNE novembre 2010-n 4 La mise en place de la redevance incitative Dans ce numéro : La redevance incitative: qu est-ce que c est? La redevance incitative Astuces pour réduire

Plus en détail

La redevance Incitative.

La redevance Incitative. La redevance Incitative. La Communauté de Communes «Le Tonnerrois en Bourgogne» (CCTB) met en place sur les 52 communes du territoire un nouveau système de facturation pour les Déchets Ménagers : LA REDEVANCE

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le.. RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

Plus en détail

COLLECTE ET TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES ET ASSIMILES ANNEE 2012. Déchets provenant des ménages. Nombre d'habitants collectés : CC3V

COLLECTE ET TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES ET ASSIMILES ANNEE 2012. Déchets provenant des ménages. Nombre d'habitants collectés : CC3V COLLECTE ET TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES ET ASSIMILES ANNEE 2012 1. INDICATEURS TECHNIQUES 1.1. COLLECTE DES DECHETS La collecte des ordures ménagères se fait en régie (employés de la Communauté de

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Lettre info environnement

Lettre info environnement S O M M A I R E : 1-Edito du Président 2-Equipement des Professionnels et Particuliers en containers ordures ménagères 3-Les Permanences en Mairie et au bâtiment technique 4 Les Modalités de distribution

Plus en détail

PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014

PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014 PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014 - 1 - - 2 - SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 ELABORATION DU PLAN... 3 CONTENU DU PLAN... 4 VOLET I : LE GRAND LYON EXEMPLAIRE... 4 Action 1.1 : Réaliser

Plus en détail

Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative

Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative LA REDEVANCE INCITATIVE POURQUOI? POURQUOI LA REDEVANCE INCITATIVE? 1 Pour respecter la règlementation

Plus en détail

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher Guide pratique SMIEEOM Val de Cher Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher - 22, rue de Gâtines - 41110 SEIGY Tél. : 02 54 75 76 66 - Fax : 02 54 75 76 60 - sieeomvaldecher@wanadoo.fr

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

«Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!»

«Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!» Tout savoir sur la prochaine tarification du service d enlèvement des déchets ménagers «Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!» Face à l opacité d un système ne répondant plus à la politique

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

Guide sur le service DÉCHETS MÉNAGERS. Déchets triés Coûts maîtrisés

Guide sur le service DÉCHETS MÉNAGERS. Déchets triés Coûts maîtrisés Guide sur le service DÉCHETS MÉNAGERS Déchets triés Coûts maîtrisés La redevance incitative, qu est-ce que c est? C est un système de facturation qui prend en compte la collecte et le traitement de tous

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en

Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en Réduisons la quantité de nos déchets! Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en COMMENT ET POURQUOI Pour recevoir votre équipement, téléphonez au TRIER SES DÉCHETS? LE TRI

Plus en détail

Guide pratique de la Redevance Incitative

Guide pratique de la Redevance Incitative Guide pratique de la Redevance Incitative Ernest NAVARRE, Président. Michel HÉRIEAU, Vice-Président en charge de la commission Collecte et traitement des Déchets. La loi relative à la mise en œuvre du

Plus en détail

serd.ademe.fr Séminaire de préparation à la SERD 2014 Châlons-en-Champagne 30 septembre 2014

serd.ademe.fr Séminaire de préparation à la SERD 2014 Châlons-en-Champagne 30 septembre 2014 serd.ademe.fr Séminaire de préparation à la SERD 2014 Châlons-en-Champagne 30 septembre 2014 serd.ademe.fr ATELIER Créer ses produits ménagers maison Nathalie Etchecopar, C.C. Epernay Pays de Champagne

Plus en détail

Décembre 2013 - n 10. déchèterie mobile et rattrapage des jours fériés

Décembre 2013 - n 10. déchèterie mobile et rattrapage des jours fériés Dans ce numéro : Du nouveau côté tri 1 Le mot du président 2 La vie secrète 3 des déchets Ou Le jour d après l Écopoint Animations été - 4 Automne 2013 Et en 2014? En 2014, 5 essayez le compostage! Ressourcerie,

Plus en détail

Le service aux habitants

Le service aux habitants Le service aux habitants La collecte sélective des emballages ménagers a été lancée dans notre collectivité en 2003. 100% de la population de la collectivité est desservie par la collecte sélective : Quasi-totalité

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

le guide du tri 2015 Comment mieux gérer mes déchets? Pour tout renseignement 03 89 77 50 32 ou sur www.cc-vallee-munster.fr

le guide du tri 2015 Comment mieux gérer mes déchets? Pour tout renseignement 03 89 77 50 32 ou sur www.cc-vallee-munster.fr PLUS BELLE A VALLÉE AVEC LE TRI le guide du tri 2015 Comment mieux gérer mes déchets? Pour tout renseignement 03 89 77 50 32 ou sur www.cc-vallee-munster.fr Les consignes de tri Dans la poubelle Dans le

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

Direction. 1 responsable de service

Direction. 1 responsable de service PRESENTATION DU SERVICE DECHETS La collecte des déchets ménagers, la gestion des déchèteries ainsi que les transports jusqu aux installations de traitement sont réalisés par le personnel communautaire.

Plus en détail

GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE

GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE www.sirtom-region-brive.net Sommaire Un nouveau service page 3 La réduction des déchets, une obligation pages 4-5 Les équipements pages 6-9 Les modalités de collecte

Plus en détail

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE 30 juin 2014 Cette note présente le bilan des discussions du groupe

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS RETHELOIS

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS RETHELOIS EDITION 2015 Les consignes de tri Les collectes La déchèterie COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS RETHELOIS Hôtel de Ville - Place de la République - 08300 RETHEL 03 52 10 01 13-03 24 39 74 12 collecte@cc-paysrethelois.fr

Plus en détail

NOS DÉCHETS AU QUOTIDIEN

NOS DÉCHETS AU QUOTIDIEN NOS DÉCHETS AU QUOTIDIEN Pôle Espace Public et Environnement Direction Déchets Propreté proprete-dechets@brest-metropole-oceane.fr Gérer un déchet avec efficacité, c est contribuer à mieux vivre ensemble

Plus en détail

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé!

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé! Guide, d utilisation du nouveau service de collecte Gestion des déchets Tous acteurs d, un environnement préservé! Madame, Monsieur, Vous trouverez dans ce guide les réponses aux questions que vous vous

Plus en détail

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Zero Waste France a organisé à la fin du mois dernier un voyage d étude en Alsace et Franche- Comté. Ce fut l occasion de visiter des collectivités

Plus en détail

Dossier de presse - 13 juin 2013

Dossier de presse - 13 juin 2013 Dossier de presse - 13 juin 2013 Rappel du contexte Étude d optimisation financée par Adelphe (diagnostic technico financier du service, diagnostic communication, enquête satisfaction habitants et élus)

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Décret n 2000-404 du 11/05/00 relatif au rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination

Plus en détail

LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS 2015 ANNEXE 1 A LA DECISION DU 9 mars 2015 LISTE DES TARIFS 2015 1) DÉCHÈTERIE ET CENTRE DE TRAITEMENT VILLECHIEN 1.1) COMPOST - imputation 7078 (TVA 10%) Tarif 2014 Proposition tarif 2015 Compost en sac de

Plus en détail

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages.

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages. Le recyclage, ou la deuxième vie des emballages. 19 avenue Joseph Reinach 04 000 DIGNE LES BAINS sydevom-com@wanadoo.fr Tel : 04 92 36 08 52 Fax : 04 92 36 07 03 www.sydevom04.fr Sommaire Je trie, donc

Plus en détail

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature!

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! GUIDE PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! Réduisons nos déchets! Chacun d entre nous jette en moyenne 390 kg de déchets par an dans les poubelles et containers de tri auxquels s ajoutent les 200 kg qui

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

Guide des déchets. Douarnenez communauté. et vous?

Guide des déchets. Douarnenez communauté. et vous? Guide des déchets Douarnenez communauté D o u a r n e n e z / K e r l a z / l e J u c h / P o u l l a n - s u r - m e r / P o u l D e r g at Je trie mes déchets, et vous? Quelques chiffres... Depuis 2000,

Plus en détail

Projet Compostage des biodéchets de l école primaire de L Escale

Projet Compostage des biodéchets de l école primaire de L Escale 16 au 23 mars 2015 Projet Compostage des biodéchets de l école primaire de L Escale SOMMAIRE 1. Présentation du projet... 3 1.1 Historique... 3 1.2 Animation et sensibilisation auprès des enfants... 3

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir pour bien composter... Le Compostage

Tout ce que vous devez savoir pour bien composter... Le Compostage Tout ce que vous devez savoir pour bien composter... Le Compostage LE COMPOSTAGE : QU EST-CE QUE C EST? C est le cycle naturel de dégradation des matières organiques en présence d air. Le compostage permet

Plus en détail

Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative

Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative Vous avez une question liée à la Redevance Incitative? N hésitez pas à contacter le SBA au 04 73 647 444. Mais, avant, vous trouverez peut-être une

Plus en détail

Séminaire SYCTOM 2 juillet 2013. Hélène COLOMBINI Service prévention et gestion des déchets Région Île-de-France

Séminaire SYCTOM 2 juillet 2013. Hélène COLOMBINI Service prévention et gestion des déchets Région Île-de-France Séminaire SYCTOM 2 juillet 2013 Hélène COLOMBINI Service prévention et gestion des déchets Région Île-de-France Ordre du jour Marché d animation du PREDIF 2013-2015 Catalogue régional des formations-actions

Plus en détail

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Le compostage Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Pourquoi composter? Des bénéfices pour la Collectivité Saviez-vous Qu en compostant, vous réduirez de 33% vos déchets domestiques? Qu

Plus en détail

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique LE COMPOSTAGE Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique POURQUOI COMPOSTER? Je réduis ma poubelle 40 à 70 kg de déchets en moins par habitant chaque année. Ma poubelle est 30% plus petite.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

économique et social.

économique et social. RAPPORT ANNUEL 2012 Le tri sélectif des ordures ménagères est une question importante pour notre environnement, mais aussi sur le plan LE MOT DU PRÉSIDENT économique et social. Les ordures ménagères sont

Plus en détail

PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PREMIERS SAPINS

PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PREMIERS SAPINS guide de la REDEVANCE INCITATIVE à la réduction, au tri et à une meilleure gestion des déchets PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

Réduisons nos déchets :

Réduisons nos déchets : Réduisons nos : 1 kg de produit par habitant et par jour! Les quantités de produits en France augmentent de 1% chaque année. 2005 Les des ménages représentent 22 % de la totalité des produits. 1960 160

Plus en détail

LES ÉCOMATISMES. gestes simples. pour réduire nos déchets. Moins de déchets, plus d économies!

LES ÉCOMATISMES. gestes simples. pour réduire nos déchets. Moins de déchets, plus d économies! LES ÉCOMATISMES Moins de déchets, plus d économies! 33 gestes simples pour réduire nos déchets 02 LES ÉCOMATISMES guide pratique Trop de déchets en Gironde La quantité de déchets que nous produisons a

Plus en détail

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés Règlement de collecte des déchets ménagers et assimilés Chapitre 1 - Dispositions générales Objet et champ d application du règlement L objet du présent règlement est de définir les conditions et modalités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pays des Herbiers Septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE. Pays des Herbiers Septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE 1 En présence de :. M. Hervé Robineau, vice président de la Communauté de communes du Pays des Herbiers, en charge de la commission environnement.. M. Luc Cossard, responsable du service

Plus en détail

À recycler ou pas? Guide pratique du tri

À recycler ou pas? Guide pratique du tri À recycler ou pas? Guide pratique du tri Pour trier, quels sont vos équipements? Pour les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les cartonnettes et les briques alimentaires Pour

Plus en détail

6Donner vos anciens. 5Utilisez. 8Réparez vos appareils : 7Préférez les cabas. 9Achetez en vrac : 10 au gaspillage. 1Limitez les emballages :

6Donner vos anciens. 5Utilisez. 8Réparez vos appareils : 7Préférez les cabas. 9Achetez en vrac : 10 au gaspillage. 1Limitez les emballages : 1Limitez les emballages : 26 Kg de déchets en moins*! Direction de la Communication Montpellier Agglomération - 10/2013 NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE. 3 Produisez votre compost : 40 Kg de déchets en

Plus en détail

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe.

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe. Pourquoi trier? Le geste de tri permet de réaliser un coup double : réaliser des économies d énergie considérables et par la même occasion, préserver des ressources naturelles précieuses. Effet de serre,

Plus en détail

10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES

10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES 10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES www.pas-si-bete.fr A5_8PAGES_GESTES.indd 1 07/10/2014 15:11 RÉDUIRE NOS DÉCHETS, POURQUOI? Il y a 40 ans, nos parents produisaient deux fois moins de déchets

Plus en détail

LA LETTRE DU S.I.E.O.M.

LA LETTRE DU S.I.E.O.M. N 18 Déc. 2012 LA LETTRE DU S.I.E.O.M. Mot du président La volonté de proposer un service de ualité et de contenir les coûts de fonctionnement du SIEOM est un souci constant. Le taux d imposition est le

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Mémoire déposé à l Office de consultation publique de Montréal

Mémoire déposé à l Office de consultation publique de Montréal Mémoire déposé à l Office de consultation publique de Montréal Dans le cadre des consultations publiques sur des projets de règlements autorisant la construction et l occupation de quatre centres de traitement

Plus en détail

Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques

Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques Les déchets organiques Le compostage Le mulching Le broyage Le paillage L alimentation animale Présentation du traitement actuel des déchets

Plus en détail

GUIDE DU. bureau vert

GUIDE DU. bureau vert GUIDE DU bureau vert Ivanhoé Cambridge, en accord avec une de ses valeurs fondamentales, la responsabilité sociale d entreprise, a su faire l expérience au cours des dernières années de nouvelles pratiques

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter?

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? SOMMAIRE 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? 2 1. Petit tour d horizon de nos déchets 3 Tonnages Evolution des tonnages ordures ménagères

Plus en détail

Tri sélectif des déchets. Guide pratique

Tri sélectif des déchets. Guide pratique Tri sélectif des déchets Guide pratique guide pratique Tri sélectif des déchets Le tri sélectif, pourquoi? En 80 ans, nous avons multiplié notre production de déchets par 6. Si on accumulait les déchets

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES Approuvé par délibération du 17 décembre 2012 1 Table des matières Redevance incitative d enlèvement des ordures

Plus en détail

Service collecte et gestion des déchets. Le guide de la Redevance Incitative

Service collecte et gestion des déchets. Le guide de la Redevance Incitative Service collecte et gestion des déchets Le guide de la Redevance Incitative Des premiers résultats encourageants! Pourquoi la Redevance Incitative? Le passage à la redevance incitative modifie nos principaux

Plus en détail

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide Tri des déchets Avec Triafer Suivez le Guide Édito Des équipements pour bien trier Madame, Monsieur, La mise en place de la collecte sélective en porte à porte est un moyen de recycler davantage nos déchets.

Plus en détail

Le COMPOSTAGE INDIVIDUEL

Le COMPOSTAGE INDIVIDUEL Le COMPOSTAGE INDIVIDUEL Les enjeux du compostage Définition Quels résidus de cuisine et de jardin? Aspects techniques et pratiques du compostage Les différents types de compostage Quelques précautions

Plus en détail

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 1 L Agglomération et le

Plus en détail

Les points à aborder

Les points à aborder Semaine française de la réduction des déchets (4 ème édition - 21-29 novembre 2009) contacts ADEME Aquitaine anne.labadiolechassagne@ademe.fr antoine.bonsch@ademe.fr 1 Les points à aborder Les informations

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Exercice 2004 2 SOMMAIRE Présentation du service Environnement 1) Organisation

Plus en détail

Publicité dans les boîtes aux lettres. La grande distribution en fait plus que jamais des tonnes. UFC-Que Choisir - Service des études

Publicité dans les boîtes aux lettres. La grande distribution en fait plus que jamais des tonnes. UFC-Que Choisir - Service des études Publicité dans les boîtes aux lettres La grande distribution en fait plus que jamais des tonnes UFC-Que Choisir - Service des études 1 Résumé Dix ans après le lancement du plan national sur la prévention

Plus en détail

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES SOMMAIRE I- AVANT-PROPOS I.1- LES TROIS MODES DE FINANCEMENT DU SERVICE PUBLIC D ÉLIMINATION

Plus en détail

Les enjeux de la deuxième vie des objets

Les enjeux de la deuxième vie des objets Les enjeux de la deuxième vie des objets En 2011, un Côte-d Orien a produit 46 kg de déchets non recyclables, apportés en déchèteries. Ce sont principalement des meubles, du mobilier de jardin, des jouets

Plus en détail

Opération Foyers Témoins. Questionnaire de début d opération

Opération Foyers Témoins. Questionnaire de début d opération Questionnaire de début d opération Vous avez décidé de participer à l opération nationale «Foyer Témoin 2007» organisée par l ADEME et les partenaires de la campagne de communication «Réduisons vite nos

Plus en détail

BILAN DE L OPERATION FOYERS TEMOINS PARIS

BILAN DE L OPERATION FOYERS TEMOINS PARIS Actions citoyennes pour la Cité Consommation responsable et réduction des déchets, un enjeu de société BILAN DE L OPERATION FOYERS TEMOINS PARIS (Partie 2) Sommaire 1 LES FOYERS... 3 2 LES RESULTATS PAR

Plus en détail

La rationalisation des collectes. Lancement de la collecte séparée des déchets organiques et passage aux conteneurs à puce AUBEL

La rationalisation des collectes. Lancement de la collecte séparée des déchets organiques et passage aux conteneurs à puce AUBEL La rationalisation des collectes Lancement de la collecte séparée des déchets organiques et passage aux conteneurs à puce AUBEL Table des matières I. Présentation INTRADEL II. Pourquoi les conteneurs?

Plus en détail

Marchés et emplois. quel impact du Grenelle?

Marchés et emplois. quel impact du Grenelle? N 25-9 juillet 21 Stratégie & études Marchés et emplois des activités liées aux déchets en France: quel impact du Grenelle? L ADEME réalise annuellement depuis plus de 15 ans 1 une étude de conjoncture

Plus en détail

PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014

PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014 PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014 Loi n 95-101 du 02/02/1995 Décret n 2000-404 du 11 mai 2000 CHIFFRES CLES en 2014 Rapport annuel sur

Plus en détail

Une facturation incitative doit «aider» à obtenir des résultats probants.

Une facturation incitative doit «aider» à obtenir des résultats probants. MISE EN PLACE DE LA REDEVANCE INCITATIVE LES QUESTIONS QUI SE POSENT NOUS SOMMES EN PHASE TEST DURANT UN AN! Il ne sert à rien de tricher, de jeter vos déchets chez le voisin, dans la nature, dans les

Plus en détail

Bilan des projets-pilote 2010

Bilan des projets-pilote 2010 atineau, le xx novembre 2010 Implantation de la collecte des matières compostables dans les écoles et centres de petite enfance Bilan des projets-pilote 2010 Réalisé par Azoulay Delphine, chargée de projets

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

L ÉCO-ATTITUDE-------------------------------- P. 4-5 LE COMPOSTAGE------------------------------- P. 6-7

L ÉCO-ATTITUDE-------------------------------- P. 4-5 LE COMPOSTAGE------------------------------- P. 6-7 À DÉCOLLER SOMMAIRE L ÉCO-ATTITUDE-------------------------------- P. 4-5 LE COMPOSTAGE------------------------------- P. 6-7 LES DÉCHETS MÉNAGERS--------------------- P. 8 LES EMBALLAGES RECYCLABLES--------------

Plus en détail

INCITATIVE REDEVANCE. guide de la. à la réduction, au tri et à une meilleure gestion des déchets

INCITATIVE REDEVANCE. guide de la. à la réduction, au tri et à une meilleure gestion des déchets guide de la REDEVANCE INCITATIVE à la réduction, au tri et à une meilleure gestion des déchets COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL DE MORTEAU MORTEAU // VILLERS-LE-LAC // LES FINS // MONTLEBON GRAND COMBE-CHÂTELEU

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

2006.2007 Rapport annuel sur les déchets solides

2006.2007 Rapport annuel sur les déchets solides les déchets solides Contenu Services de déchets solides... 1 Services de collecte... 1 Services de réacheminement... 1 Services d élimination des déchets... 1 Programme Nettoyons le Grand Sudbury et services

Plus en détail

Ensemble, trions nos déchets!

Ensemble, trions nos déchets! CONSEIL GENERAL HAUTES-PYRENEES jeudi 10 juillet 2013 Ensemble, trions nos déchets! «En mettant en place une Commission consultative du Suivi du Plan Départemental des Déchets Ménagers et Assimilés, le

Plus en détail

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 Le 23 octobre 2012, 25 familles étaient présentes à la réunion d information et de lancement des défis. 19 défis leur

Plus en détail

Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative

Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative Blandy Boigneville Bois-Herpin Boutigny-sur-Essonne Bouville Brouy Buno-Bonnevaux Champmotteux Courdimanche-sur-Essonne Courances Dannemois Gironville-sur-Essonne La Forêt Sainte-Croix Le Vaudoué Maisse

Plus en détail

Collecte des déchets : des changements à venir à partir de janvier 2010

Collecte des déchets : des changements à venir à partir de janvier 2010 Collecte des déchets : des changements à venir à partir de janvier 2010 POURQUOI? Parce qu aujourd'hui 50 % des habitants ne sortent leur bac de déchets ménagers non recyclés qu une fois par semaine :

Plus en détail

Et on doit la sortir de plus en plus souvent. Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Elle est de plus en plus lourde. Une seule solution!

Et on doit la sortir de plus en plus souvent. Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Elle est de plus en plus lourde. Une seule solution! Elle est de plus en plus lourde. Et on doit la sortir de plus en plus souvent Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Une seule solution! La MRC Robert-Cliche Plan de gestion des matières

Plus en détail

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

Atteindre les objectifs du Plan Climat-Energies Territorial : mobiliser le grand public pour accompagner le passage à l action

Atteindre les objectifs du Plan Climat-Energies Territorial : mobiliser le grand public pour accompagner le passage à l action AMÉNAGEMENT ET HABITAT SERVICE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Atteindre les objectifs du Plan Climat-Energies Territorial : mobiliser le grand public pour accompagner le passage à l action

Plus en détail