Édition «Les expatriés investissant en France : projets et attentes spécifiques»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Édition 2013. «Les expatriés investissant en France : projets et attentes spécifiques»"

Transcription

1 Édition 2013 «Les expatriés investissant en France : projets et attentes spécifiques» 1

2 Introduction La 5ème édition de l Observatoire Investing & Living Abroad 2013 s articule autour de 3 études : 1/ Les données marché sur les acquéreurs non-résidents étrangers : transactions et crédits en 2012 et évolution depuis / Le baromètre Clients IB 2012 : attrait de la France et sondage de satisfaction 3/ Les projets et attentes spécifiques des expatriés investissant en France 2

3 Méthodologie & Sources Données marché issues d une étude quantitative basée sur les déclarations des transactions par les notaires auprès des organismes MIN-NOT PERVAL (1) (pour la province) et Paris Notaires Services (2) (pour l Ile-de-France). La différence entre les données marché de cette année et celles présentées les années précédentes s explique par notre demande de statistiques portant uniquement sur le marché des étrangers non résidents ayant fait l acquisition d un bien en France. Baromètre clients IB 2012 : enquête quantitative réalisée par téléphone en avril 2013 auprès de clients financés en 2012 par BNPP IB (3) Données expatriés issues : - D une étude reposant sur des entretiens exploratoires réalisés par téléphone en avril 2013 sur un panel de partenaires (4) (agents immobiliers et courtiers basés en France, Royaume-Uni et ) adressant ce type de clientèle. - D une étude clients externes réalisée via un questionnaire en ligne en avril/mai 2013 adressée à une clientèle d expatriés ayant acquis (ou ayant le projet d acquérir) un bien en France (5) (1) Taux de couverture de la base Perval estimés à : 55,7 % en 2010, 51,2 % en 2011 et 46,8 % en Les données ont donc été retraitées sur une base 100. (2) Le nombre de mutations indiqué n'est pas le nombre de références présentes dans leur base mais leur estimation du nombre réel de mutations intervenues. Paris Notaires Services applique un coefficient de pondération afin de coller au mieux à la réalité du marché. (3) Échantillon de 85 clients 3 (4) 15 partenaires (5) Échantillon de 103 personnes

4 Sommaire 1 Le marché des non résidents en France en Le baromètre clients IB 2012 : Profil et Satisfaction 3 Les Projets et attentes spécifiques des expatriés investissant en France 4

5 1 Le marché des non-résidents en France en Le baromètre clients IB 2012 : Profil et Satisfaction 3 Les Projets et attentes spécifiques des expatriés investissant en France 5

6 Le marché des acquéreurs non-résidents de nationalité étrangère en France en 2012, quelles évolutions? vs vs 2011 Nombre de transactions % % Montant moyen des transactions 320 k 365 k +14 % 384 k +5 % Montant moyen des financements 332 k 433 k +30 % 432 k 0 % Taux de recours au crédit* 23% 25% +10 % 20% -19 % Evolution des transactions * Données des notaires limitées : il ne s agit que d une estimation Nombre Mt moyen En 2012, baisse importante du nombre de transactions des acquéreurs non-résidents de nationalité étrangère en France métropolitaine (-29 % en moyenne). Baisse limitée de 4 % sur IDF, contre -32 % sur la Province. Le montant moyen des transactions continue d augmenter : + 5 % sur la France (+ 7 % sur IDF, avec un montant moyen en 2012 de 587 k et + 3 % sur la Province, avec un montant moyen de 359 k ). Baisse de 19 % du taux de recours au crédit en

7 Evolutions en termes de nationalités étrangères (acquéreurs non-résidents) 25% 24,6% Répartition du nombre de transactions - France % 19,4% 19,1% 15% 10% 15,2% 15,2% 16,4% 15,1% 15,4% 12,8% 8,8% 11,6% 10,6% Reste Afrique 2% 2% 3% Reste Asie 2% 2% 2% Reste Europe 2% 2% 2% 5% 4,5% 4,7% 5,5% 2,4% 3,6% 4,6% 5,2% 4,7% 4,1% 1,7% 1,9% 2,7% 2,2% 2,3% 2,3% 1,4% 2,3% 2,2% 1,5% 1,3% 1,8% 4,1% 3,1% 1,8% 1,2% 2,0% 1,8% 1,5% 1,8% 1,7% 1,0% 1,1% 1,5% 1,0% 1,1% 1,0% 1,1% 0,9% 0,9% 0,7% 0,7% 0,7% 0,4% 0,6% 0,6% 1,0% 0,6% 0,5% 0% RU Italie Suisse Allemagne Russie Pays Bas Monaco Suède Portugal USA Baisse importante de la part des Britanniques qui restent toutefois les premiers acquéreurs non-résidents avec près d un cinquième des transactions Ils sont suivis en 2ème position par les Belges, dont la part augmente légèrement en 2012 Espagne Luxembourg Norvege Algérie Danemark Océanie Canada Maroc Irlande 7

8 Top 3 des nationalités acquéreurs non-résidents étrangers par région en 2012 Top 3 des nationalités par Région (nombre de transactions) R.U. R.U. Allemagne R.U. R.U. R.U. Italie Algérie USA Pays-Bas & R.U. Pays-Bas Pays-Bas Suisse Allemagne Luxembourg Suisse Portugal Pays-Bas Allemagne Suisse Italie En 2010, les Espagnols occupaient la première position R.U. Pays-Bas R.U. Espagne R.U. Pays-Bas R.U. Pays-Bas Pays-Bas R.U. R.U. Allemagne Suisse R.U. Italie R.U. Top 1 en 2010, les Néerlandais 8 Top 1 en 2010, les Britanniques

9 Non-résidents étrangers ayant acheté un bien en France en Les 10 premiers et leur évolution sur 2 ans (en nombre de transactions) Nb de transactions 2500 Evolution du nombre de transactions en 2012 versus (- 49 %) (- 28 %) (- 44 %) (- 20 %) (- 18 %) 573 (+ 27 %) 479 (- 48 %) 420 (+ 5 %) (- 32 %) (+ 7 %) Royaume- Uni Italie Suisse Allemagne Russie Pays Bas Monaco Suède Portugal 9

10 Montants moyens des transactions par nationalités* non-résidents étrangers total France Russie Luxembourg Suede Norvege USA Suisse Allemagne Royaume Uni Pays Bas Algerie Italie Espagne Portugal 10 * Classement effectué pour les nationalités les plus représentatives (minimum de transactions = 100)

11 Taux de recours au crédit des non-résidents étrangers nationalités les plus représentatives 50% 49% 40% 30% 20% 10% 36% 31% 28% 31% 27% 23% 14% 20% 19% 27% 35% 17% 17% 14% 14% 28% 16% 14% 14% 14% 13% 14% 12% 11% 8% 6% 4% 29% 0% Suisse USA Luxembourg RU Italie Norvège Allemagne Pays-Bas Irlande 11

12 REGIONS - Transactions (nb) des non-résidents étrangers en 2012 et évolution Evolution sur le top 10 des régions : Régions 2012 vs vs vs PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR -31% -1% -32% RHONE-ALPES -40% 0% -40% PARIS IDF -4% 3% -1% LANGUEDOC-ROUSSILLON -26% -23% -43% AQUITAINE -47% -15% -55% MIDI-PYRENEES -31% -11% -39% POITOU-CHARENTES 4% -28% -25% LIMOUSIN -38% -27% -54% LORRAINE -20% 3% -18% BRETAGNE -44% -27% -59%

13 Montant moyen des transactions par région non-résidents étrangers PARIS IDF PACA RHONE-ALPES NORD-PAS-DE-CALAIS AQUITAINE ALSACE LANGUEDOC-ROUSSILLON FRANCHE-COMTE HAUTE-NORMANDIE LORRAINE BRETAGNE MIDI-PYRENEES POITOU-CHARENTES CENTRE PICARDIE BOURGOGNE PAYS DE LA LOIRE AUVERGNE LIMOUSIN BASSE-NORMANDIE CHAMPAGNE-ARDENNE 13

14 1 Le marché des non-résidents en France en Le baromètre clients IB 2012 : Profil et Satisfaction 3 Les Projets et attentes spécifiques des expatriés investissant en France 14

15 Des acquéreurs toujours plus expérimentés et un intérêt marqué pour la France 8% 5% A déjà fait un autre achat immobilier 13% 9% 6% 9% 12% 14% 33% en France dans un autre pays étranger Les intentions d achat continuent à augmenter. Ainsi, 53 % déclarent envisager une nouvelle acquisition prochainement. 67 % des projets fermes se portent sur la France. 8% La proportion d acquéreurs déjà propriétaires (hors de leur pays d origine) avant leur acquisition en France continue d augmenter. Plus particulièrement, la part de ces acquéreurs ayant déjà par le passé acheté en France, a plus que doublé (33 % vs 14 % en 2012). A l'intention d'acheter au cours des prochaines années (quel que soit le pays) 74% 65% 62% 58% 47% 13% 19% 27% 22% 34% 13% 16% 11% 20% 19% Oui, certainement Oui, peut-être Non 15

16 Des acquéreurs toujours intéressés par la France Avant de se décider, a envisagé un autre pays que la France 69% 72% 54% 61% 55% En 2013, la clientèle étrangère s est montrée un peu plus hésitante qu en 2012 sur le choix du pays où elle souhaitait effectuer son achat immobilier. 12% 16% 19% 12% 16% 14% 18% 30% 25% 27% Oui, sérieusement Oui, un peu Non Comme les années précédentes, l Espagne reste le principal pays pour lequel les acquéreurs non résidents hésitent. Qualité perçue de l'investissement à ans En 2013, la perception du bien-fondé de l investissement immobilier est en ligne avec les résultats observés en % 30% 45% 51% 71% 26% 60% 55% 37% 38% Très bon Plutôt bon Sans réponse Plutôt mauvais Très mauvais 16

17 Une incertitude grandissante sur l évolution des prix 23% 20% Perception de l'évolution des prix 6% 21% 13% 10% 37% 45% 57% 73% 50% 45% Il vaut mieux attendre, car les prix risquent de baisser Ne sait pas C'est le bon moment pour un achat immobilier en France, car plus tard les prix augmenteront L incertitude croissante de ces dernières années vis-à-vis de l évolution future des prix de l immobilier se renforce à nouveau en

18 La satisfaction reste toujours au rendez-vous Satisfaction à l'égard du professionnel de l'immobilier 22% 26% Satisfaction à l'égard de l'obtention et de la mise en place du crédit 22% 25% 69% 71% 70% 67% Très satisfait Plutôt insatisfait Plutôt satisfait Très insatisfait Très satisfait Plutôt satisfait Plutôt insatisfait Très insatisfait La satisfaction à l égard du professionnel de l immobilier et celle relative à l obtention et à la mise en place du crédit sont stables, comparé à la mesure de

19 Les aspects relationnels déterminants pour le choix du crédit Contribution au choix du crédit et du professionnel par lequel il a été obtenu La disponibilité et la compétence des interlocuteurs 80% 13% 7% La bonne adaptation du prêt à vos besoins 71% 26% 3% Les langues parlées par vos interlocuteurs 69% 16% 15% La rapidité des réponses à vos demandes 65% 29% 6% Les conseils et les informations fournis 65% 28% 7% La rapidité de l'accord 52% 32% 16% La rapidité d'envoi de l'offre de crédit 52% 31% 17% Le taux 51% 43% 6% La connaissance du marché et des procédures administratives 50% 34% 16% La simplicité des formalités 42% 32% 26% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Beaucoup Un peu Pas tellement + pas du tout 19 La disponibilité et la compétence des interlocuteurs ainsi que la bonne adaptation du prêt aux besoins sont les éléments ayant le plus contribué au choix du financement.

20 1 Le marché des non résidents en France en Le baromètre clients IB 2012 : Profil et Satisfaction 3 Les Projets et attentes spécifiques des expatriés investissant en France 20

21 Méthodologie BNP Paribas IB s est penché sur les raisons qui poussent une clientèle expatriée à acquérir une propriété en France. On entend par expatrié toute personne âgée de plus de 18 ans, vivant actuellement dans un autre pays que son pays d origine et exerçant une activité professionnelle. Pour répondre à ces questions, l agence de recherche sur les marchés internationaux Ruigrok / NetPanel a mené une étude quantitative en ligne auprès de 103 expatriés propriétaires d un bien en France ou intéressés par un achat dans notre pays. Les participants ont été sélectionnés parmi le «European Expat Panel» et les sites Expatica. Les pays d origine de ces expatriés interrogés sont les suivants : Royaume Uni 65 %, France 13 %, Pays Bas 12 %, 8 %, Italie 3 % 53 % d entre eux possèdent déjà un bien en France, 47 % ont l intention d acquérir ce bien en France En parallèle, comme les années précédentes, nous avons interrogé nos partenaires les plus spécialisés sur cette clientèle 21 Données collectées par Expatica du 16 avril au 8 mai 2013

22 Principal motif d acquisition : Future résidence pour la retraite Bien immobilier pour la future retraite Résidence secondaire pour les vacances/loisirs Investissement locatif (objectif de revenus) Investissement dans la pierre (objectif patrimonial) Résidence principale dans le cadre d'une mutation en France Résidence (secondaire) en vue du retour en France Résidence secondaire pour se rapprocher de la famille Dans quel but avez-vous l intention d acquérir un bien en France? 6% 6% 10% 17% 19% 40% 67% Autre 0% 22 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% La raison principale d une acquisition en France est de s assurer une résidence pour la retraite (67 %) ou de profiter d une résidence secondaire pour les vacances (40 %).

23 L Italie, principale alternative à la France Quel autre pays avez-vous envisagé pour votre investissement? Italie Etats-Unis Espagne Pays-Bas Allemagne Suisse Portugal Irlande Roumanie Norvège Malaisie Gibraltar Egypte République Dominicaine Croatie Aruba 2% 2% 2% 2% 2% 2% 2% 2% 2% 5% 5% 5% 7% 7% 10% 10% x 31% 23 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 47 % des sondés ont étudié la possibilité d acheter ailleurs qu en France. L Italie est la principale concurrente de la France pour un investissement à l étranger (dans 31 % des cas). Les Etats-Unis et l Espagne ont été envisagés par 10 % de la population sélectionnée.

24 La fiscalité française : facteur neutre Les aspects fiscaux sur l immobilier sont-ils un facteur favorable ou défavorable? 17% 13% 16 % 13 % 71 % Favorable Neutre Défavorable 70% Pour une majorité (71 %) la fiscalité immobilière française est un facteur neutre. Les expatriés britanniques sont plus nombreux à considérer notre fiscalité comme un facteur défavorable (22 %) que les expatriés d autres origines (6 %). 24

25 La qualité de vie et le climat ont une réelle influence sur le choix d un achat en France Qualité de l'offre immobilière Accessibilité (moyens de transport) Qualité des infrastructures Pays en Zone Euro Sécurisation de l'acte d'achat Tendance marché immobilier Situation économique du pays Les termes identifiés ci-dessous ont-ils été (sont-ils) pour vous synonymes de moteurs, de freins, ou neutres à l achat en France? Qualité de vie Climat Gastronomie Offre culturelle Santé Langue Sécurité Pouvoir d'achat Intégration Fiscalité 19% 17% 29% 36% 47% 47% 46% 46% 45% 44% 50% x 65% 57% 57% 70% 79% 86% 56% 62% 56% 50% 44% 39% 41% 43% 42% 48% 49% 33% 28% 39% 29% 20% 24% 12% 20% 10% 10% 15% 14% 13% 15% 15% 7% 9% 7% 8% 2% 1% 1% 4% 25 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Positif Neutre Négatif Qualité de vie (86 %) et climat (79 %) sont des facteurs favorables. Les impôts (17 %), la situation économique (19 %) n ont que peu d influence sur la décision d acquérir en France.

26 Provence-Alpes-Côte d Azur : région la plus plébiscitée Dans quelle région de France avez-vous investi (comptez-vous investir)? Provence-Alpes-Côte d'azur Languedoc-Roussillon Rhône-Alpes Pays de la Loire Bourgogne Poitou-Charentes Ile-de-France Midi-Pyrénées Auvergne Haute-Normandie Picardie Limousin Aquitaine Centre Bretagne Basse-Normandie Alsace 2% 2% 2% 1% 1% 1% 1% x 7% 6% 6% 5% 5% 4% 9% 9% 12% 29% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 26 Les expatriés originaires d autres pays que le Royaume-Uni préfèrent la région Provence-Alpes-Côte d Azur pour l achat d une propriété dans 41 % des cas contre 21 % pour les expatriés britanniques.

27 Besoins spécifiques en terme d assurance habitation et de recherche de biens Dans le cadre de votre acquisition en France, aviez-vous des besoins/attentes spécifiques sur les produits suivants? Multirisques Habitation 53% Recherche du bien 50% Crédit immobilier x 44% Expertises obligatoires (détection amiante, électricité, ) 37% Entretien jardin 23% Assurance Prêt Immobilier 20% Conciergerie 8% Télésurveillance 7% Autres 6% 27 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% Les expatriés britanniques sont plus demandeurs en terme d assurance habitation (63 %) que les expatriés d autres origines (36 %). Les expatriés britanniques ont exprimé un besoin plus faible (1 %) en terme de télésurveillance que les expatriés d autres origines (17 %). La demande pour un prêt immobilier est plus forte chez les plus jeunes : 67 % pour les ans

28 Connaissance du marché immobilier et des procédures administratives : un point important Connaissance du marché immobilier et des procédures administratives Dans le cadre de votre acquisition en France, avez-vous (eu) des attentes spécifiques en terme de services apportés par votre partenaire financier? Qualité des conseils et informations fournis 46% 51% Disponibilité et compétence des interlocuteurs Rapidité de réponse à vos demandes Service à distance x 39% 41% 43% Communication dans votre langue d'origine 38% Prix du service proposé 35% Rapidité de décision 28% Organisme français Proximité de l'agence bancaire de votre bien immobilier 18% 17% Offre packagée Autres (précisez). 5% 7% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 28 Les acquéreurs potentiels sont plus à la recherche de connaissances du marché et des procédures administratives (73 %) que les sondés déjà propriétaires (33 %). Les expatriés britanniques sont plus sensibles à la rapidité de réponse (48 %) que les expatriés d autres origines (28 %).

29 Besoins spécifiques pour l ouverture d un compte courant et la mise en place d une couverture médicale Pour quel(s) service(s) avez-vous des besoins spécifiques? Compte courant 58% Couverture santé x 52% Crédit à la consommation (voiture, électroménager ) 38% Epargne 34% Autres 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 29 Les propriétaires sont plus demandeurs pour l ouverture d un compte courant (71 %) que les acquéreurs potentiels (44 %). Le besoin pour l ouverture d un compte courant se fait moins ressentir chez les plus jeunes : 39 % chez les ans

30 Des exigences communes à tous les profils La clientèle expatriée se caractérise par : Un niveau d exigence supérieur en matière de services et de relationnel : Un interlocuteur anglophone, dédié et disponible en dehors des heures ouvrées Une réactivité dans le traitement des demandes et de la transparence dans le suivi : Testimonial APAS «avec le téléphone en premier lieu pour favoriser l échange, nouer la relation, que certains remplacent de plus en plus par skype (compromis intéressant face à l impossibilité d un rendez-vous physique), et le mail comme moyen de transmission des informations, pièces constitutives du dossier, accusé de réception» Une plus grande souplesse demandée dans les solutions proposées avec : La prise en compte du projet de manière globale par des solutions packagées (crédit immo et assurances) Des solutions de crédit avec remboursements anticipés flexibles 30

31 Des exigences communes à tous les profils Testimonial APAS La clientèle expatriée se caractérise également par : La volonté de comprendre les aspects réglementaires de l opération Importance du rôle pédagogique porté par l interlocuteur du client notamment du courtier, du conseiller en patrimoine Connaissance approfondie du processus d achat et de son contexte fiscal et réglementaire Un interlocuteur facilitateur Un partenaire de confiance Un client plus exigeant en terme d accompagnement La vision consensuelle d une réglementation qui s est alourdie et qui se traduit par : La constitution de dossiers jugée plus contraignante, imposant des délais plus élevés Le durcissement des politiques d acceptation des dossiers de financement 31

32 Mode de communication préféré : l Quel mode de communication favorisez-vous? 10% 7% 7 % 10 x % 10% 9 % 74 % Echange direct par Téléphone Courrier Autres (précisez).. 73% 32 Une large majorité (74 %) privilégie l comme mode de communication avec leur partenaire financier. Ce mode de communication est encore plus plébiscité par les acquéreurs potentiels (88 %) que par les sondés déjà propriétaires (62 %).

33 Mode de recherche préféré : Internet Quels moyens avez-vous utilisés (utilisez-vous) pour la recherche d un bien immobilier? Internet 53% Amis/relations ayant acheté en France ou vivant en France 43% Professionnels (agents immobiliers, promoteurs ) en France Presse spécialisée en France x 20% 41% Professionnels (agents immobiliers, promoteurs ) dans votre pays 16% Panneaux sur les biens en vente 10% Salon de l'immobilier en France Salon de l'immobilier dans votre pays Presse spécialisée dans votre pays 8% 8% 7% Autres 4% 33 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 53 % des recherches immobilières passent par Internet. 43 % font appel à leurs amis ou relations ayant déjà acquis un bien en France pour trouver leur propriété et 41 % se tournent vers les professionnels. Les professionnels sont plus sollicités par les propriétaires (53 %) que par les acquéreurs potentiels (27 %). De même, ils sont plus souvent sollicités par les expatriés britanniques (48 %) que par les expatriés d autres origines (28 %).

34 Pour la recherche d un financement immobilier les sondés font appel aux amis ayant vécu cette expérience Quels moyens avez-vous utilisés (utilisez-vous) pour la recherche d un crédit? Amis/relations ayant acheté en France ou vivant en France 24% Votre partenaire financier ou bancaire dans votre pays de 20% résidence x Directement avec une banque locale proche du lieu d'acquisition 17% Professionnels (courtiers) en France Internet 17% 17% Professionnels dans votre pays (courtiers) 12% Via votre agent immobilier ou promoteur Salon de l'immobilier dans votre pays Salon de l'immobilier en France 5% 4% 6% Non concernés par un crédit immobilier 34% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% % font appel à leurs amis/relations qui ont fait l expérience d une acquisition en France ou vivant en France.

35 La clé de la captation de cette clientèle : des prescripteurs influents / un carnet d adresses fourni Peu de démarche pro active de développement Captation Testimonial APAS Certes, un site internet indispensable, à valeur de vitrine de l entreprise / l activité courtage Mais plus fondamentalement, s être constitué un réseau de prescripteurs influents : Agents immobiliers, notaires, banques Clients fidèles devenant prescripteurs «je marche par recommandation essentiellement, les notaires, agents immobiliers, quelques banques aussi, le bouche à oreille est fondamental» «ça se joue avec le carnet d adresses, je ne fais de développement en direct» «d anciens clients deviennent prescripteurs, ils se donnent le tuyau entre expatriés, si ça a bien marché avec moi sur un projet, je peux parier que la personne me recommandera auprès d un collègue à lui ensuite c est un petit monde, on se connaît tous, un client content peut être une source importante de nouveau business avec les banques on se renvoie la balle aussi, ils m appellent lorsqu ils ne peuvent pas financer eux-mêmes 35

36 9 % des sondés ont cité spontanément BNP Paribas comme la banque répondant le mieux à leurs attentes Quel est aujourd hui (quel a été) l organisme financier répondant le mieux à vos attentes dans votre (projet d ) acquisition en France? HSBC 15% Lloyds x 12% BNP Paribas 9% ING 9% Crédit Agricole 6% ABN Amro 4% Autres 8% Aucun 8% Ne peut répondre / ne sait pas 50% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 36

37 41 % connaissent BNP Paribas International Buyers Avez-vous déjà entendu parler de BNP Paribas International Buyers? x 59 % 41 % 41% Oui Non 59% 37

38 Résumé de l étude sur les expatriés Une majorité d acquéreurs potentiels destinent le bien en France à leur future résidence principale pour la retraite ou à une résidence secondaire pour les vacances/loisirs. L Italie est le pays avec lequel la France est le plus en concurrence pour l acquisition d un bien. Qualité de vie, climat et gastronomie influencent favorablement la décision d acheter en France. La région Provence-Alpes-Côte d Azur est la plus plébiscitée, avec 42 % des acquéreurs potentiels recherchant dans cette région. Des besoins spécifiques ont été identifiés en matière d assurance habitation et d ouverture de compte courant. Une bonne connaissance du marché immobilier et des procédures administratives est indispensable de la part des partenaires financiers, et plus particulièrement pour les personnes ayant l intention d acheter un bien immobilier en France (73 %). L est le mode de communication privilégié. Les amis/relations avec l expérience d une acquisition en France sont sollicités lors de la recherche d une propriété ainsi que pour la recherche d un crédit immobilier. 41 % des sondés connaissent l existence de BNP Paribas International Buyers. 38

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire?

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire? Page 1 sur 5 Communiqué de presse Le 28 août 2014 6ème ÉDITION DE L OBSERVATOIRE BNP PARIBAS INTERNATIONAL BUYERS «Investing & Living abroad» 2014 La fiscalité française source d attractivité pour les

Plus en détail

La fiscalité appliquée aux Non-Résidents propriétaires d une résidence secondaire

La fiscalité appliquée aux Non-Résidents propriétaires d une résidence secondaire Édition 2014 La fiscalité appliquée aux Non-Résidents propriétaires d une résidence secondaire Analyse comparée entre la France et 8 autres pays 1 Sommaire La 6ème édition de l Observatoire Investing &

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité

Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité UPA-APCMA : 225 réponses au questionnaire (au 7 septembre 2015) Questions préliminaires

Plus en détail

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Enquête quantitative (1ère partie) - Juin 2005 - SOMMAIRE!"#$%&'(! )! *+, -!! $./ 0 1#2'3# 4! & 5 1.1 Destinations de vacances

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

Les Français et le coût de la banque

Les Français et le coût de la banque Les Français et le coût de la banque Septembre 2013 Contact Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@boomerang-rp.com Sommaire Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie Recueil

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

«Les Français et les professionnels de l immobilier : perception, usages et attentes»

«Les Français et les professionnels de l immobilier : perception, usages et attentes» «Les Français et les professionnels de l immobilier : perception, usages et attentes» Sondage Ifop pour OPTIMHOME CONFERENCE DE PRESSE 19 MAI 2015 Le réseau immobilier OptimHome Un acteur français incontournable

Plus en détail

Enquête sur l orientation des étudiants

Enquête sur l orientation des étudiants Enquête sur l orientation des étudiants Les principaux enseignements de l enquête Avril 2015 pour Contact : Laurent Bernelas, Directeur du département Corporate et Management lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Le marché de la location meublée à Paris Janvier 2011 BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Questionnaire 1 PROFIL DES LOGEMENTS BJ6523 APLM Etude de marché sur la location

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Avec 14 millions d individus, les 18-34 ans représentent 28% de la population

Plus en détail

Dossier de Candidature «FRANCHISE»

Dossier de Candidature «FRANCHISE» Dossier de Candidature «FRANCHISE» PHOTO I. ETAT CIVIL Nom Prénom(s) Date de naissance Lieu Adresse Code postal Ville N Tel N Portable N Fax Adresse email Situation familiale : Célibataire Marié(e) Veuf(ve)

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Septembre 2013 Synthèse A la veille du Salon Patrimonia (26 et 27 septembre

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

Étude Image et notoriété de la Picardie. l Observatoire régional du Tourisme de Picardie Étude réalisée par Novamétrie fin 2007

Étude Image et notoriété de la Picardie. l Observatoire régional du Tourisme de Picardie Étude réalisée par Novamétrie fin 2007 Étude Image et notoriété de la Picardie l Observatoire régional du Tourisme de Picardie Étude réalisée par Novamétrie fin 2007 Étude réalisée par téléphone du 6 au 23 Novembre 2007, méthode des quotas

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques pour la mise en œuvre de formations préparant à la fonction de prestataire de services et distributeur de matériels (Conformément à l arrêté du 23 décembre 2011) Branche du Négoce et Prestations de Services

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

La vente des logements en France : caractéristiques et intervenants. Département Finance

La vente des logements en France : caractéristiques et intervenants. Département Finance La vente des logements en France : caractéristiques et intervenants Département Finance FICHE TECHNIQUE Enquête postale réalisée pour L ADRESSE par TNS Sofres: Echantillon tiré du panel Métascope de TNS

Plus en détail

Profil du touriste en gîte g et chambre d hôtes d France. Novembre 2010

Profil du touriste en gîte g et chambre d hôtes d France. Novembre 2010 Profil du touriste en gîte g et chambre d hôtes d 2010 France Novembre 2010 Sommaire 1. Introduction Page 3 2. Fiche technique Page 4 3. Touristes en gîtes g et en chambres d hôtesd Page 6 4. Non-usagers

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier 16 ème Observatoire du Crédit Immobilier LES BANQUES ONT-ELLES ARRÊTÉ DE PRÊTER? «BANQUES CHERCHENT EMPRUNTEURS». C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 5 n o v e m b r e 2 0 1 2 INTRODUCTION : UN MARCHE

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Avril 2014. Des économies sur le budget de Gaz en vue pour les Professionnels

DOSSIER DE PRESSE. Avril 2014. Des économies sur le budget de Gaz en vue pour les Professionnels DOSSIER DE PRESSE Avril 2014 Des économies sur le budget de Gaz en vue pour les Professionnels Article paru dans Le Figaro le 07/04/2014 La Société française du gaz et de l électricité (SFGE) se lance

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST

LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST IMMO9 REGROUPE 4 ENTITES «L immobilier ne peut pas être perdu ou volé, et il ne peut pas être emporté. Acheté avec bon sens, payé en totalité

Plus en détail

Accueil Satisfaction Impact

Accueil Satisfaction Impact Soucieux de vous offrir un service de qualité et afin de mieux répondre à vos attentes, nous vous invitons à remplir ce questionnaire de satisfaction. A cette occasion, tentez de gagner de nombreux lots.

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction épargnants 2013 Renforcer la qualité des relations entretenues avec

Plus en détail

La clientèle d affaires

La clientèle d affaires La clientèle d affaires venue en avion, en train et par la route Résultats 2014 Méthodologie d enquête aéroports, Soit trains et 15,2 32,6% millions de touristes d affaires à Paris Île-de-France. de l

Plus en détail

En collaboration avec. Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014

En collaboration avec. Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014 En collaboration avec Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014 Lux-Residence.com Une marque éditée par Concept Multimédia, groupe Spir Communication Un portail d annonces immobilières leader

Plus en détail

L effort de recherche par région

L effort de recherche par région Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Encourager des formes de compétitivité pour une croissance durable L effort de recherche par région La recherche-développement

Plus en détail

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP)

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) TOUT SAVOIR SUR LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE LE CFP? Les agents de la Fonction

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

«La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier

«La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier «La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Avril 01 Fiche technique du sondage Sondage exclusif CSA / GUY HOQUET L IMMOBILIER réalisé par internet

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels.

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels. Solutions Une expertise au service de vos besoins logiciels. SIX Financial Information Solutions offre une combinaison parfaite des données, des process et du logiciel pour développer des produits sur

Plus en détail

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Le Var La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Double dimension Un marché «hors place» Une intention de séjour, de découverte Une attente d information, un «panier» à concevoir,

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

L assurance-emprunteur

L assurance-emprunteur 26 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES L assurance-emprunteur présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Vendredi 24 janvier 214-1 L Observatoire

Plus en détail

News From Aon. Les 3 principaux enseignements : Pour diffusion immédiate

News From Aon. Les 3 principaux enseignements : Pour diffusion immédiate News From Aon Contact Presse : Agence Ketchum Pleon Pierre Ananou / Laurène Wale / Elsa Portal Tél : 01 56 02 35 04 / 01 53 32 56 30 / 01 53 32 64 66 Mail : pierre.ananou@pleon.com / laurene.wale@ketchum.fr

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 PARIS, LE 13 OCTOBRE OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 Enseignement majeur de l édition 2015 de l Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale : les Français patrimoniaux montrent

Plus en détail

Press-book. Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014

Press-book. Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014 Press-book Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014 Immobilier neuf : 60% des Français pensent que c est le bon moment pour acheter Helene Dupuy Le

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33 beurre / crème / fromages / cheptel / collecte / consommation vaches / brebis / chèvres / échanges produits laitiers / France/Europe/Monde Les cahiers de FranceAgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE.

Plus en détail

Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire

Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire 1201672 Novembre 2012 Sommaire Introduction Les résultats de l étude I. Bilan et perspectives de développement d Autolib 1. Satisfaction

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

Marché de l immobilier : un potentiel intact Perspectives : les femmes ont les clés en main

Marché de l immobilier : un potentiel intact Perspectives : les femmes ont les clés en main Communiqué de presse Paris, le 2 juillet 2009 1 er Observatoire Cetelem de l immobilier Marché de l immobilier : un potentiel intact Perspectives : les femmes ont les clés en main Pour 79% des Français,

Plus en détail

Les aspirations des acheteurs et les attentes des Français vis-à-vis des agents immobiliers

Les aspirations des acheteurs et les attentes des Français vis-à-vis des agents immobiliers Les aspirations des acheteurs et les attentes des Français vis-à-vis des agents immobiliers Etude annuelle IFOP Conférence de presse du 15 mars 2012 Pavillon Kléber PRÉSENTATION DU RÉSEAU PRÉSENTATION

Plus en détail

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques - Auprès d un échantillon national représentatif de 950 individus âgés de 15 ans et plus

Plus en détail

Les Français ais et à la consommation

Les Français ais et à la consommation Les Français ais et le crédit à la consommation Introduction Crédit Agricole Consumer Finance, acteur majeur du crédit à la consommation en Europe, publie un sondage réalisé par Opinionway sur les Français

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires thermiques 1 Juillet 2013 Sommaire Préambule

Plus en détail

A l écoute de nos clients

A l écoute de nos clients A l écoute de nos clients Créé en 1988, VIP Conseils est l un des principaux courtiers français spécialisés dans les produits financiers auprès des particuliers, des professions libérales et des chefs

Plus en détail

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité NOM : Prénom : Exercice 1 : Elections régionales 1999 Le tableau ci-dessous donne les pourcentages des voix obtenues par le

Plus en détail

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études 7 janvier 2010 6-8, rue Eugène Oudiné, 75013 Paris tél.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 45 40 35 30 25 20 15 10 5 milliers de logements par trimestre 96 97 98

Plus en détail

BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE

BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE POIDS DU SECTEUR 16 millions de locations 200 000 voitures achetées (10% du marché) 2,5 Milliards CA 12 000 salariés 4 200 agences de location LA

Plus en détail

Schroders Global Investment Trends Report

Schroders Global Investment Trends Report Schroders Global Investment Trends Report 2014 Enquête mondiale sur les tendances et les intentions d épargne des investisseurs individuels Paris, le 4 mars 2014 Mars 2014 Introduction Méthodologie» Schroders

Plus en détail

Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017

Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017 Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017 VERBATIM Présentation à l IGNES 27 Juin 2013 Une proposition d étude du cabinet CODA Strategies Octobre 2012 CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole. Comité de pilotage du 11 octobre 2013

Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole. Comité de pilotage du 11 octobre 2013 Enquête auprès des chefs d'exploitation agricole Comité de pilotage du 11 octobre 2013 2 Objectifs et méthodologie Objectifs de l étude A la demande du SGMAP et de Roland Berger Strategy Consultants, en

Plus en détail

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 Dossier semestriel CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 BILAN DE L ANNÉE 2012 : Évolution mensuelle des taux en 2012 : baisse de 0,8 % du taux d intérêt sur 20 ans Évolution des taux depuis

Plus en détail

L UFF & l INVESTISSEMENT LOCATIF Février 2012

L UFF & l INVESTISSEMENT LOCATIF Février 2012 L UFF & l INVESTISSEMENT LOCATIF Février 2012 Contacts : UFF DIRECTION COMMUNICATION HÉLÈNE SADA-SULIM Tél : 01 40 69 64 77 email : helene_sada-sulim@unionfinancieredefrance.fr Relations Presse Golin Harris

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Conférence de presse 3 avril 2014 Hôtel - Bristol

Conférence de presse 3 avril 2014 Hôtel - Bristol Conférence de presse 3 avril 2014 Hôtel - Bristol Lux-residence.com Une marque éditée par CMM, groupe Spir Communication Un portail d annonces immobilières haut de gamme (entre 30 et 35 000 biens en ligne)

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Les Français et la pierre : le retour de la confiance?

Les Français et la pierre : le retour de la confiance? Les Français la pierre : le rour de la confiance? Enquête de Institut CSA pour le Groupe PICHET Mars 2015 Le rapport de forces politique national à six mois des élections Sommaire Fiche technique du sondage

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive Baromètre 2013 Club de l Epargne Salariale / Harris interactive Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention suivante : "Baromètre 2013 du Club de l'epargne Salariale

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite 1er juillet 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FICHE TECHNIQUE Étude réalisée pour CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

FD/MG N 1-5559 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Magalie Gérard. Pour

FD/MG N 1-5559 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Magalie Gérard. Pour FD/MG N 1-5559 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Magalie Gérard Pour La perception des idées reçues à l égard des personnes en situation de handicap par les Français Résultats détaillés Le 16 mai 2006 Sommaire

Plus en détail

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR»

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» étude ENTREPRENEURS BNP PARIBAS 2016 EN BREF LES MILLENNIPRENEURS UNE GÉNÉRATION PRESSÉE I Âgés de moins de 35 ans, ces nouveaux entrepreneurs créent plus d entreprises,

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

Mardi 15 octobre 2013 00h00

Mardi 15 octobre 2013 00h00 Communiqué de presse Sondage CSA - Europ Assistance 7 ème baromètre Santé & Société Les opinions des Américains sur leurs systèmes de santé se dégradent tandis que celles des Européens restent très hétérogènes

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail