La pollution atmosphérique urbaine : évaluation de l'impact sur le climat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La pollution atmosphérique urbaine : évaluation de l'impact sur le climat"

Transcription

1 UNIVERSITE LIBANAISE FACULTE DE SANTE PUBILIQUE Prof. ELMOLL Ahmad, Département de chimie analytique et sciences de l environnement Université de Strasbourg - CNRS LMSPC, Équipe de Physico-Chimie de l'atmosphère, UMR 7515, Strasbourg, France La pollution atmosphérique urbaine : évaluation de l'impact sur le climat Environnement et gestion durable des écosystèmes naturels au Moyen-Orient, Avril 2011, Beyrouth, Liban

2 Contexte : Pourquoi étudier les particules atmosphériques en milieu urbain??? Dans les grandes métropoles, les aérosols organiques constituent une partie importante de la matière particulaire urbaine et jouent un rôle potentiellement important d'une part sur la qualité de l'air et d autre part sur le bilan radiatif terrestre

3 Plan de l exposé l expos : - Etudier la composition et l évolution de l aérosol en milieu urbain - Evaluer l impact des particules atmosphériques sur le climat afin d estimer leur rôle sur le réchauffement climatique. Etudier la pollution particulaire dans les zones urbaines - Conclusion et Perspectives

4 Introduction Dans le monde entier, plus de 50% de l'humanité vit dans des zones urbaines dont l atmosphère est insalubre, et sont exposées à une "soupe" de polluants qui se dégagent de diverses sources. La circulation automobile, les centrales de production de l'énergie et les zones d'habitation résidentielle et industrielle sont considérés comme les principaux responsables des émissions de gaz et de particules d aérosol d origine anthropique. Durant les procédés de combustion et d'autres procédés de production, des polluants de l'air sont émis. Certaines de ces émissions sont souvent conjointes de GES et de polluants de l air; de sorte que les actions vis-àvis du climat et de la qualité de l air semblent s aggraver rapidement, au même rythme que la croissance urbaine.

5 Particules d'origine anthropique Les particules émises par les routes, les travaux... = émission de grosses particules ( >10 µm) Les particules fines émises lors de la combustion des énergies fossiles (les fumées noires : centrales thermiques, véhicules, chauffage etc..) = émission de fines particules ( 2,5 µm) Les particules dans les ville = particules ultrafines ( < 0,1 µm)

6 Quelle est la composition des particules émises en milieu urbain? Cette pollution particulaire correspond à de petits grains de poussières suspendus dans l air. Ce sont des gouttelettes invisibles, liquides ou solides, qui sont soit produites directement dans l atmosphère par des processus de production comme la suie par exemple, on parle alors d émissions primaires, soit produites indirectement par la condensation de COV comme les hydrocarbures, et on parle alors d émissions secondaires. Cette seconde voie d émission (aérosols organiques) constitue une partie importante de la matière particulaire urbaine (jusqu à 80 à 90% dans certains lieux) et jouent donc un rôle prépondérant dans les problématiques liées à la pollution de l air, la santé mais aussi les changements climatiques. La composition chimique de la matière particulaire est fortement fonction de leur source. Les particules fines sont essentiellement composées d'aérosols organiques secondaires, AOS

7 Composition des particules HCl H2 O - Minéraux -H20, sulfates,nitrates, black carbon,... - Organiques Primaires - Alcanes, HAP, Secondaires - Acides carboxyliques, aldéhydes, H2SO4 HNO3 NH3 Cl- H2O H, NO3 SO42HSO4H2SO4 + - NH4+ «black carbon» Cristaux Métaux,... Organiques OHNa+ Ca2+, Fe3+ Mg2+ Organiques

8 1ère Partie Transport et d'accumulation des polluants à plusieurs échelles

9 Mais comment ces particules se dispersent dans l atmosphère? C'est vrai que la pollution particulaire est en partie responsable de la mauvaise qualité de l'air dans les grandes agglomérations, et par conséquent, elle a des effets néfastes sur la santé humaine, mais elle influence aussi le climat de manière globale. La dispersion des polluants d'air dépend principalement des c. Météorologique et des procédés physiques dans l'air; ceux du vent et du temps etc D autre part, la distance sur laquelle les polluants de l'air sont transportés dépend : de la dimension des particules des composés et à quelle hauteur les polluants furent émis dans l'air.

10 La pollution atmosphérique : du local au global La dispersion est en relation avec la taille. En effet, les particules fines peuvent monter de 2 à 4 km d altitudes et ainsi d atteindre la troposphère où elles sont dispersées et transportées sur des longues distances. Cette distance parcourue dans le milieu atmosphérique dépendra beaucoup des propriétés physico-chimiques et la réactivité chimique de la particule fine.

11 Variabilité spatio-temporelle de la pollution particulaire les activités humaines causent des pollutions atmosphériques parfois très importantes au niveau local ou urbain (c est le local change) voire à l échelle de régions entières et même globale. Km Pollution globale Stratosphere Pollution régionale Troposphere Pollution locale CLU Transport et dispersion des polluants

12 Voies de transport et d'accumulation des polluants à plusieurs échelles Pollution globale Pollution régionale 3 2 Pollution locale 1

13 Caractérisation physico-chimiques des aérosols Dans un contexte de pollution atmosphérique liée à l activité humaine, l étude expérimentale des aérosols occupe une place toute particulière surtout pour leur impact climatique (modification du bilan radiatif terrestre). Les travaux menés au Laboratoire sur l étude expérimentale des aérosols portent notamment sur la caractérisation très fine de leur composition chimique, puisque c est à partir de cette composition chimique que l on traduit l impact des aérosols sur le forçage radiatif terrestre.

14 Les aérosols et leurs effets sur le réchauffement du climat Même si les GES jouent un rôle majeur dans le réchauffement climatique de la terre, un autre acteur participe à ce phénomène : les aérosols atmosphériques, PM). 45% du réchauffement observé ces trente dernières années en Arctique serait attribuable à l action des aérosols. Durant les procédés de combustion et d'autres procédés de production, des polluants de l'air sont émis. Certaines de ces émissions sont souvent conjointes de GES et de polluants de l air; de sorte que les actions vis-à-vis du climat et de la qualité de l air semblent s aggraver rapidement, au même rythme que la croissance urbaine.

15 Perturbation du bilan radiatif de la terre Changements climatiques Conséquences Effet de serre Polluants de l air : NOx, COV, O3, PM GES Emissions d origine anthropiques Qualité de l air Zones urbaines

16 Formation et évolution de l aérosol organique secondaire La formation des aérosols dans l'atmosphère se fait : soit par transformation de gaz en particules (nucléation homogène ou hétérogène) soit par fragmentation des liquides ou solides. Ces aérosols anthropiques urbains sont principalement constitués de particules submicroniques, formées près des sources d émission, ayant une durée de vie suffisamment importante pour évoluer et grossir suivant ce schéma. Pratiquement, il est généralement admis que les très fines particules primaires émises (OC, BC) concentrées sur les villes grossissent au cours de leur transport dans le panache de polluants par coagulation de particules entre elles ou par condensation de gaz et d espèces secondaires sous l effet de la photochimie. Les aérosols de combustion (carbone) et les ions (sulfate, nitrate,...) représentent typiquement près de 90% de la masse des aérosols submicroniques qui sont les plus importants au niveau climatique.

17 Formation et évolution de l aérosol organique secondaire La gamme de taille des aérosols atmosphériques varie de quelques nanomètres à quelques centaines de micromètres. De même, en terme de concentrations massiques (masse d aérosol par unité de volume d air) l aérosol atmosphérique peut couvrir une large gamme, comme le montre la figure ci-dessous. ème Les particules ne restent pas indéfiniment dans l'atmosphère: dans la partie basse de l'atmosphère (la troposphère), elles restent plusieurs jours dans l'air. Ainsi, avant de disparaître, elles ont le temps de se transformer, par différents mécanismes. Ces transformations sont la coagulation, la condensation et les modifications dans les nuages.

18 Processus de combustion )Particules organiques (OC Aérosols organiques secondaires (AOS). carbone-suie (Black ).Carbon, BC Gaz, (SO2, NOx, CO, CO2, COV), précurseurs de particules inorganiques Les différents processus de combustion génèrent de grandes quantités d'aérosols carbonés (carbone-suie et carbone organique) dans l'atmosphère.

19 Formation d aérosols organiques secondaires (AOS) Emissions de particules Aérosols organiques capturés par un filtre

20 Formation d aérosols organiques secondaires (AOS) L image obtenue par analyse MEAB (Microscope Electronique Analytique à Balayage) d échantillon montre la diversité de formes et de tailles des aérosols Les particules émises par un véhicule (donc par combustion) sont des particules fines de l ordre d une petite centaine de nanomètres. Issues de sources très diverses les particules atmosphériques ont des formes et des tailles très différentes.

21 La concentration des particules dans l'atmosphère La concentration des particules dans l'air dépend fortement de l'endroit où on se trouve : La concentration des particules dans l'atmosphère milieu de l'océan 4,8 µg/m3 zone rurale 15 µg/m3 zone urbaine > à 100 µg/m3 Concentrations d'aérosols dans des milieux urbains, ruraux et marins Pour les PM2,5 = 20 µg/m3 MA Par contre les PM0,1 sont Non reglémentés

22 La concentration des particules dans l'atmosphère Les conentration extremes varient entre 900 à particules au CC dans les grandes agglomerations, selon la nature du site de prélèvment La courbe donne le Nb de particues/cc en fct de rayon (µm) Concentrations d'aérosols dans des milieux urbains, ruraux et marins

23 La concentration des particules dans l'atmosphère Les analyses ont montré que la réaction chimique est d'autant plus importante que les particules sont fines, riches en carbone organique, notamment soluble, et présentes en grande proportion dans l aérosol urbain.

24 2 partie ème Les aérosols atmosphériques et leurs influences sur le climat à travers leur rôle sur le bilan radiatif de la Terre

25 Les effets des aérosols sur le climat Dans cette partie on va étudier les propriétés des aérosols carbonés en milieu urbain. Mais tous les aérosols n ont pas le même effet sur le climat terrestre! L'impact de ces aérosols sur la chimie atmosphérique et le bilan radiatif dépend de leurs propriétés (taille, composition chimique et hydrosolubilité ) susceptibles de changer en fonction des sources et d'évoluer durant le transport des particules.

26 Description avec un schéma détaillé la composition des aérosols atmosphériques Carbone organique semi-volatil HAP Carbone organique ème

27 L étude de l impact radiatif de l aérosol carboné 1 2 L étude de l impact radiatif de l aérosol carboné est complexe et multiple à cause de l inhomogénéïté de la distribution géographique des aérosols et de leurs propriétés. L aérosol carboné se décompose en effet en 2 fractions en proportions variables et aux propriétés radiatives opposées : le carbone organique (OC), par effet radiatif direct, produit principalement un refroidissement de l atmosphère alors que le carbone-suie ou "black-carbon" (BC) produit un réchauffement. Les aérosols plus gros, comme ceux formés à partir du carbone-suie issu de la combustion des hydrocarbures ou des feux de forêts, ont un fort pouvoir d absorption et ont donc pour effet de capturer l énergie au profit d une augmentation de l effet de serre.

28 Les 2 composantes de l aérosol carboné Carbones suies ou carbones noirs BC Carbones organiques, OC µm 10< µm 1> Absorber le rayonnement solaire Retrodiffuser le rayonnement Effet radiatif direct En réchauffant l atmosphère Effet radiatif indirect En refroidissant l atmosphère En modifiant les propriétés optiques des nuages

29 Effets des particules sur le bilan radiatif de l atmosphère Effets directs : Absorption et diffusion des rayonnements solaires Effets indirects : Formation de nuages (formation de gouttelettes) Modification de la micro-physique des nuages (taille de gouttelettes, pouvoir réfléchissant, durée de vie de nuages etc..) Les particules d'aérosols ont un effet important sur le système climatique, à cause de leur interaction directe (absorption et dispersion) avec le rayonnement solaire et terrestre, et de leur incidence sur la formation des nuages.

30 A l échelle globale Le changement climatique a de nombreux impacts sur la pollution atmosphérique D un autre côté le changement climatique a de nombreux impacts sur la pollution atmosphérique en modifiant divers paramètres météorologiques qui se répercutent sur la qualité de l air (vagues de chaleur à l origine de fortes pollution par l ozone, impacts de la circulation atmosphérique sur la dispersion des polluants, augmentation des émissions biogéniques de COV sous l effet de la température, risques d incendies de forêts générateurs de particules, effets des changements du régime des précipitations sur les dépôts des polluants, etc...). A L'augmentation de la vapeur d'eau, la modification des échanges stratosphère - troposphère pourraient en effet modifier la concentration de fonds des polluants.

31 Zone rurale Impacts Zone urbaine Changements climatiques échanges troposphère - stratosphère (CO2, CH4 ) GES Activités humaines Conséquences ES Impacts Emissions polluantes Particules atmosphériques : PM10 Polluants de l air {PM 2,5 {qualité de l air Gaz : SO2, NOx, COV, O3 GES, Particules : Impact climatique

32 3 ème partie L'urbanisation et réchauffement climatique Corrélation entre qualité de l air en ville et réchauffement climatique l urbanisation et son rôle Le «mesoclimat» Conclusion

33 L'urbanisation et le climat urbain La zones urbaine est un endroit où les activités humaines sont plus intenses. une modification de la nature de la surface de la planète, l'urbanisation fait de la ville un milieu qui absorbe plus de rayonnements solaires. En effet, les villes majoritairement bétonnées et goudronnées, présentent des surfaces assez limités ce qui empêche la bonne dispersion de polluants etc.. D atre part, les surfaces noires (asphalte, goudron, grand nombre de bâtiments etc...), renvoient ensuite le rayonnement solaire absorbé sous forme de rayonnement infrarouge ce qui réchauffe l'air urbain. le réchauffement de l'air urbain posent plusieurs problèmes : ils renforcent la pollution de l'air en aggravant le smog le faible taux de végétation. (joue un rôle de régulateur thermique) Ces îlots de chaleur sont des microclimats artificiels.

34 L effet de la croissance urbaine sur le climat La corrélation est nette : à mesure que la zone urbaine s étende, les précipitations hivernales se réduisent et le smog d été sera important.

35 3.A-2 GES et aérosols / Climat Pour réduire le réchauffement climatique, l effort devrait porter non seulement sur la réduction des émissions de GES, mais également sur les aérosols carbonés). Par ailleurs, les aérosols ont également une courte durée de vie contrairement à la plupart des GES. Leur effet peut donc facilement être éliminé, alors que la plupart des GES s accumulent dans l atmosphère. Le changement climatique et la pollution atmosphérique sont tous deux principalement causés par des émissions polluantes liées à l'activité humaine. Ces 2 phénomènes sont étroitement liés et exercent une influence l'un sur l'autre

36 3.A-2 Élargir les zones d échantillonnages Analyser des nouveaux polluants.

37 r u o p Merci votre n o i t n atte

Composition de l'atmosphère

Composition de l'atmosphère Composition de l'atmosphère Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 4ème) I. Introduction Les constituants majeurs de l atmosphère sont l azote (~ 78 %) et l oxygène (~ 21 % par rapport à l air

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Objectif du cours Formation de base en pollution atmosphérique (processus physiques et chimiques, représentation

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE SOMMAIRE 1 Qu est-ce que l effet de serre? 2 Qu est-ce que les gaz à effet de serre? Quels sont-ils? Quels sont leurs effets? 3 Quel

Plus en détail

Surveillance de la qualité de l air, place Arson et quartier du port de Nice

Surveillance de la qualité de l air, place Arson et quartier du port de Nice Surveillance de la qualité de l air, place Arson et quartier du port de Nice Station de mesure Arson à Nice : La station de mesure sur la place Arson est une station qualifiée «d urbaine», c est-à-dire

Plus en détail

Aérosol atmosphérique. N. Marchand Laboratoire Chimie Provence Instrumentation et Réactivité Atmosphérique

Aérosol atmosphérique. N. Marchand Laboratoire Chimie Provence Instrumentation et Réactivité Atmosphérique Aérosol atmosphérique N. Marchand Laboratoire Chimie Provence Instrumentation et Réactivité Atmosphérique Aérosol : qu est-ce que c est? matière particulaire, solide ou liquide, en suspension dans l atmosphère

Plus en détail

Qualité de l air et changements climatiques

Qualité de l air et changements climatiques Qualité de l air et changements climatiques Synergies et antagonismes entre les stratégies de gestion des deux problématiques Auteur : Agnès Hulin, Responsable du service études et modélisation, Atmo Nouvelle

Plus en détail

PARTICULES PM10 Bilan des épisodes de pollution 2017 et premier trimestre 2018

PARTICULES PM10 Bilan des épisodes de pollution 2017 et premier trimestre 2018 PARTICULES PM10 Bilan des épisodes de pollution 2017 et premier trimestre 2018 Procédures préfectorales Les déclenchements des procédures préfectorales ont eu lieu sur la base de prévisions réalisées pour

Plus en détail

L EFFET DE SERRE II. DEFINITION ET PRINCIPE GENERALE

L EFFET DE SERRE II. DEFINITION ET PRINCIPE GENERALE L EFFET DE SERRE I. INTRODUCTION L effet de serre est un phénomène naturel, il a un impact important sur les conditions de vie sur Terre. Le réchauffement global actuellement observé est seulement une

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Qu est ce que la pollution atmosphérique? Changement climatique Diminution de la couche d ozone Impacts

Plus en détail

QUALITÉ de l AIR. Suivi de la qualité de l air à Mende BILAN TRIMESTRIEL. Septembre, octobre et novembre Votre observatoire régional de la

QUALITÉ de l AIR. Suivi de la qualité de l air à Mende BILAN TRIMESTRIEL. Septembre, octobre et novembre Votre observatoire régional de la Votre observatoire régional de la QUALITÉ de l AIR BILAN TRIMESTRIEL Septembre, octobre et novembre 18 Suivi de la qualité de l air à Mende contact@atmo-occitanie.org www.atmo-occitanie.org Suivi de la

Plus en détail

C0V COV. Les composés organiques volatils POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE

C0V COV. Les composés organiques volatils POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE C0V Les composés organiques volatils POLLUANT ATMOSPHÉRIQUE SURVEILLÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE : ORIGINES, IMPACTS ET SURVEILLANCE Mesurer - Surveiller - Informer Origines Les Composés Organiques Volatils

Plus en détail

Mesure et caractéristiques des PM 10 et 2,5

Mesure et caractéristiques des PM 10 et 2,5 Action Spécifique CNRS N 180 : Surveillance et Gestion Préventive des épisodes de pollution atmosphérique Réunion d avancement - 18 Décembre 2003 - Paris ENSAM Mesure et caractéristiques des PM 10 et 2,5

Plus en détail

Changement climatique: Impacts sur la qualité de l air

Changement climatique: Impacts sur la qualité de l air Changement climatique: Impacts sur la qualité de l air Lacressonnière Gwendoline ARIA-Technologies and Watson, L., Engardt, M., Gauss, M., Andersson, C., Beekmann, M., Colette, A., Foret, G., Josse, B.,

Plus en détail

Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de Nanterre (92)

Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de Nanterre (92) Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de Nanterre (92) AIRPARIF - Surveillance de la Qualité de l'air en Île-de-France 7 rue Crillon 75004 PARIS Téléphone 01.44.59.47.64 Site www.airparif.asso.fr

Plus en détail

Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de L Haÿ-les-Roses (94)

Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de L Haÿ-les-Roses (94) Diagnostic de la qualité de l air sur la commune de L Haÿ-les-Roses (94) -2017- AIRPARIF - Surveillance de la Qualité de l'air en Île-de-France 7 rue Crillon 75004 PARIS - Téléphone 01.44.59.47.64 - Site

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Qu est ce que la pollution atmosphérique? Changement climatique Diminution de la couche d ozone Impacts

Plus en détail

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr

Plus en détail

Parten air. PPA aire urbaine de Montpellier Comité de suivi du PPA. 1 er juillet 2015

Parten air. PPA aire urbaine de Montpellier Comité de suivi du PPA. 1 er juillet 2015 Parten air PPA aire urbaine de Montpellier Comité de suivi du PPA 1 er juillet 2015 Surveillance qualité de l air dispositifs de mesure (permanent et temporaire), 3 «outils» complémentaires : modélisation

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Etude de la contribution des sources maritimes sur la teneur en PM 10 en Région Nord-Pas de Calais. Projet ECUME

Etude de la contribution des sources maritimes sur la teneur en PM 10 en Région Nord-Pas de Calais. Projet ECUME Etude de la contribution des sources maritimes sur la teneur en PM 10 en Région Nord-Pas de Calais Projet ECUME Commission «Air, Odeurs et Bruit», SPPPI Côte d Opale Flandre Dunkerque, 1 er juin 2015 La

Plus en détail

Sujet 4 - Formation des nuages et des précipitations

Sujet 4 - Formation des nuages et des précipitations Sujet 4 - Formation des nuages et des précipitations 1 - Généralités Les processus impliqués dans la formation et l organisation des nuages et de la précipitation varient des processus dynamiques associés

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Qu est ce que la pollution atmosphérique? Changement climatique Diminution de la couche d ozone Impacts

Plus en détail

Bilan énergétique effet de serre couche d ozone

Bilan énergétique effet de serre couche d ozone Bilan énergétique effet de serre couche d ozone Energie incidente au sommet de l atmosphère Selon la théorie du corps noir, tout objet dont la température est supérieure au 0 absolu (0K) rayonne. Le flux

Plus en détail

Amélioration des connaissances sur la composition des particules

Amélioration des connaissances sur la composition des particules 08/03/2016 Amélioration des connaissances sur la composition des particules JOURNÉE D'ÉCHANGES «AGRICULTURE ET QUALITE DE L AIR» www.air-rhonealpes.fr La pollution aux particules : une problématique en

Plus en détail

Le cycle de l azote. N atomique : 7 M atomique : Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère

Le cycle de l azote. N atomique : 7 M atomique : Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère Le cycle de l azote N atomique : 7 M atomique : 14.007 Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère Elément indispensable à la vie (acides aminés, protéines..)

Plus en détail

Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain

Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre

Plus en détail

Quelques Applications

Quelques Applications Quelques Applications 67 Plateforme Prev air http://www.prevair.org/fr/index.php S appuie sur deux CTM : MOCAGE : Méteo-France CHIMERE : CNRS-IPSL et INERIS + Recueil en temps réel par l ADEME des obs.

Plus en détail

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère Chap1 : structure thermique de l'atmosphère I - Température de surface des planètes du système solaire II - Profil vertical moyen de l'atmosphère terrestre III - Equilibre radiatif de la Terre généralités

Plus en détail

AMA Session «Les données des observatoires et la modélisation»

AMA Session «Les données des observatoires et la modélisation» AMA 2016 Session «Les données des observatoires et la modélisation» Modélisation et caractérisation des aérosols marins pendant la campagne ChArMEx-ADRIMED Marine Claeys1, Marc Mallet2, Greg Roberts1,3,

Plus en détail

Synthèse et tendance de la qualité de l air sur Toulon

Synthèse et tendance de la qualité de l air sur Toulon Synthèse et tendance de la qualité de l air sur Toulon Cartes expositions à fines échelles sur Toulon. La pollution de l air est tracée notamment grâce à 3 polluants indicateurs des enjeux de la région

Plus en détail

Les mécanismes de l'effet de serre

Les mécanismes de l'effet de serre Les mécanismes de l'effet de serre Jean-Louis Dufresne Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) dufresne@lmd.jussieu.fr www.lmd.jussieu.fr/~jldufres Température

Plus en détail

1 INTÉRÊT ET ÉLÉMENTS D INTERPRÉTATION DE L INDICATEUR

1 INTÉRÊT ET ÉLÉMENTS D INTERPRÉTATION DE L INDICATEUR Fiche méthodologique INDICATEUR : CONCENTRATION EN PARTICULES FINES (PM10) : NOMBRE DE JOURS DE DÉPASSEMENTS DU SEUIL EUROPEEN THÈME : AIR 1 INTÉRÊT ET ÉLÉMENTS D INTERPRÉTATION DE L INDICATEUR Question

Plus en détail

Comprendre la pollution particulaire et gazeuse

Comprendre la pollution particulaire et gazeuse Comprendre la pollution particulaire et gazeuse Valérie Gros, Jean Sciare 1, José Nicolas 2, Cerise Kalogridis 3, Nora Zannoni, Jean-Eudes Petit 4, Bernard Bonsang et François Dulac Laboratoire des Sciences

Plus en détail

Bilan 2015 des émissions atmosphériques Ile-de-France

Bilan 2015 des émissions atmosphériques Ile-de-France Fiche émissions polluants atmosphériques n 1 : les oxydes d'azote (NOx) Répartition sectorielle des émissions de d oxydes d'azote en 2015 Les émissions de NOx en Ile-de-France en 2015 représentent 78.8

Plus en détail

Note technique. Eléments de compréhension à partir des mesures automatiques (période du 18 au 23 janvier 2017), le 24 Janvier 2017

Note technique. Eléments de compréhension à partir des mesures automatiques (période du 18 au 23 janvier 2017), le 24 Janvier 2017 Note technique Travaux financés par le ministère chargé de l environnement EPISODES DE POLLUTION PARTICULAIRE DE MI- JANVIER 2017 Eléments de compréhension à partir des mesures automatiques (période du

Plus en détail

Propriétés optiques des aérosols

Propriétés optiques des aérosols Propriétés optiques des aérosols Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Interaction du rayonnement avec les aérosols et propriétés optiques associées Les rayonnements susceptibles d interagir

Plus en détail

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5. Rayonnement terrestre et atmosphérique 1 La température d équilibre 2 L effet de serre 3 L effet de serre additionnel 4 Conclusion 5 Exercices 6 addi3onnel Le rayonnement infrarouge - le rayonnement terrestre

Plus en détail

SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Introduction sur les gaz à effets de serre» de la semaine 2

Plus en détail

DE MESURES TEMPORAIRES

DE MESURES TEMPORAIRES CAMPAGNE DE MESURES TEMPORAIRES Du 18 septembre au 12 octobre 2001 MONT VENTOUX Date de publication : novembre 2003 Référence dossier : DR/YCM/RA/03.11/02 Surveillance de la qualité de l air de l Est des

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Deuxième partie : La Terre anthropisée II-4 Le changement climatique Hubert Bril, Université de Limoges 1 Le changement climatique aujourd hui à toutes les sauces est invoqué

Plus en détail

L'effet de serre et les conséquences de ses variations

L'effet de serre et les conséquences de ses variations L'effet de serre et les conséquences de ses variations Jean Louis Dufresne Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS/ENS/X/UPMC Plan 1.Découverte et physique de l'effet de

Plus en détail

DOCUMENTS RESSOURCES POUR LE METIER DE L INGENIEUR

DOCUMENTS RESSOURCES POUR LE METIER DE L INGENIEUR DOCUMENTS RESSOURCES POUR LE METIER DE L INGENIEUR Document ressource1 : La cyb Air lettre du Centre Bulletin n 70 JUILLET & AOÛT 2011 ( Source : Lig Air ) Document ressource 2 : Évaluation de l indice

Plus en détail

Modélisation des particules en Île-de-France : Emissions de composés organiques semi volatiles et état de mélange

Modélisation des particules en Île-de-France : Emissions de composés organiques semi volatiles et état de mélange Modélisation des particules en Île-de-France : Emissions de composés organiques semi volatiles et état de mélange K. Sartelet, S. Zhu, Y. Kim, C. Seigneur, O. Favez, V. Gros 29 juin 2017 Introduction Polluants

Plus en détail

Bilan 2015 de la qualité de l air en Alsace

Bilan 2015 de la qualité de l air en Alsace Bilan 2015 de la qualité de l air en Alsace 2015, des fluctuations cycliques qui restent à surveiller Les évolutions des niveaux de polluants sont dues à la fois aux variations des conditions météorologiques

Plus en détail

Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air

Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air Campagne de mesure Rédigé par : Céline Bouvet Validé par : Agnès Hulin, Rémi Feuillade Version du 03/10/2017 Atmo Nouvelle-Aquitaine

Plus en détail

Étude de la qualité de l air

Étude de la qualité de l air ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR Étude de la qualité de l air - par tubes passifs- Commune du marigot août - octobre 2013 Parution : Janvier 2014 Rédacteur : K. Ramassamy Ref

Plus en détail

Journée «Météo, pollution de l air et climat» 30 mars Pollution de l air

Journée «Météo, pollution de l air et climat» 30 mars Pollution de l air Journée «Météo, pollution de l air et climat» 30 mars 2009 Pollution de l air et écosystèmes terrestres Pierre CELLIER UMR INRA-AgroParisTech Environnement et Grandes Cultures 78850 Thiverval-Grignon Écosystèmes

Plus en détail

EXAMEN. Epreuve de : Pollutions et nuisances SECTIONS : LFSNA3-LFSV3(SVE)

EXAMEN. Epreuve de : Pollutions et nuisances SECTIONS : LFSNA3-LFSV3(SVE) A.U. : 2015-2016 SECTIONS : LFSNA3-LFSV3(SVE) Date de l épreuve : 13/06/2015 Calculatrice : autorisée non autorisée Question 1 : (8 points) 1/ Quels sont les principaux effets des pluies acides sur : (a)

Plus en détail

Bilan qualité de l air à Annecy

Bilan qualité de l air à Annecy 2 juin 2014 Bilan qualité de l air à Annecy RÉUNION PUBLIQUE Didier CHAPUIS Directeur territorial www.air-rhonealpes.fr Une mission de surveillance d information et d expertise Une structure de concertation

Plus en détail

PPA de la zone urbaine de Nîmes Comité de suivi du PPA 27 février 2017

PPA de la zone urbaine de Nîmes Comité de suivi du PPA 27 février 2017 Parten air PPA de la zone urbaine de Nîmes Comité de suivi du PPA 27 février 2017 Surveillance qualité de l air 3 «outils» complémentaires : dispositifs de mesure (permanent et temporaire) inventaire régional

Plus en détail

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de

Plus en détail

1-La Terre est une planète du système solaire.

1-La Terre est une planète du système solaire. Référentiel de notions La planète Terre et son environnement La Terre est l'un des corps du système solaire. L'énergie solaire reçue par la Terre conditionne les températures qui règnent à sa surface et

Plus en détail

Laboratoire de Météorologie Dynamique

Laboratoire de Météorologie Dynamique Laboratoire de Météorologie Dynamique Un laboratoire de recherche du CNRS/Ecole Polytechnique/Ecole Normale Supérieure/Université P.M. Curie/ Ecole des Ponts et Chaussées Spécialisé en physique du climat

Plus en détail

Les particules en suspension

Les particules en suspension PM Les particules en suspension Polluant atmosphérique surveillé en nouvelle-calédonie : origines, impacts et surveillance Mesurer - Surveiller - Informer Origines Les particules ou poussières en suspension

Plus en détail

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère).

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère). Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE L ATMOSPHÈRE L air est un mélange homogène. Ce mélange est constitué de 78% de diazote (N 2 ), 21% de dioxygène (O 2 ) et les autres gaz 1% (Argon, Dioxyde

Plus en détail

Pollution atmosphérique

Pollution atmosphérique Pollution atmosphérique Quelques éléments de transfert radiatif Bruno Sportisse, sportiss@cerea.enpc.fr CEREA, Joint Laboratory Ecole des Ponts/EDF R&D INRIA/ENPC CLIME project 2007 B. Sportisse Pollution

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l administration communale 2012

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l administration communale 2012 Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l administration communale 2012 Mars 2013 Contexte L article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement dite

Plus en détail

Toulon : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016

Toulon : synthèse et tendance de la qualité de l air 2016 Toulon : synthèse et tendance de la qualité de l air 216 Enjeux de qualité de l Air sur Toulon : cartes synthétiques à fine échelle La pollution de l air est tracée notamment grâce à 3 polluants indicateurs

Plus en détail

Océan : Pompe biologique

Océan : Pompe biologique Océan : Pompe biologique Juin-Juillet-Aout L ensemble de la biosphè biosphère terrestre Décembre-Janvier-Février Septembre-Octobre-Novembre Mars-April-Mai Production primaire océanique (4 saisons) (Phytoplancton,

Plus en détail

Note sur l épisode de pollution par les particules PM10 du 25 février au 1 er mars 2019

Note sur l épisode de pollution par les particules PM10 du 25 février au 1 er mars 2019 Note sur l épisode de pollution par les particules PM10 du 25 février au 1 er mars 2019 Un épisode de pollution se caractérise comme une période où les concentrations de polluants dans l air ne respectent

Plus en détail

MESURES DES CONCENTRATIONS EN OZONE, DIOXYDE D'AZOTE, PARTICULES FINES ET TRES FINES A POURCY EN 2015 Amélioration des outils de modélisation

MESURES DES CONCENTRATIONS EN OZONE, DIOXYDE D'AZOTE, PARTICULES FINES ET TRES FINES A POURCY EN 2015 Amélioration des outils de modélisation 2015 MESURES DES CONCENTRATIONS EN OZONE, DIOXYDE D'AZOTE, PARTICULES FINES ET TRES FINES A POURCY EN 2015 Amélioration des outils de modélisation SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L AIR EN CHAMPAGNE-ARDENNE

Plus en détail

Qualité de l Air en Montpelliérain. Comité de suivi du PPA Février 2012

Qualité de l Air en Montpelliérain. Comité de suivi du PPA Février 2012 Qualité de l Air en Montpelliérain Comité de suivi du PPA Février 2012 Surveillance qualité de l air dispositifs de mesure (permanent et temporaire), 3 «outils» complémentaires : modélisation / prévision

Plus en détail

OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR Juillet

OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR Juillet OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR 2014 Juillet Résumé l ozone a une origine naturelle ou humaine l ozone est stratosphérique ou troposphérique l ozone troposphérique se forme plutôt loin des sources de

Plus en détail

Synthèse du Bilan Carbone du Conseil Général de l Yonne. Contexte de l étude

Synthèse du Bilan Carbone du Conseil Général de l Yonne. Contexte de l étude Synthèse du Bilan Carbone du Conseil Général de l Yonne Contexte de l étude L effet de serre est un phénomène naturel qui permet de retenir une partie du rayonnement solaire et de maintenir une température

Plus en détail

ZAC Les Bordes. Identification et révision du document. - Version 3-08/12/2017 Page 1 / 15

ZAC Les Bordes. Identification et révision du document. - Version 3-08/12/2017 Page 1 / 15 ZAC Les Bordes Identification et révision du document - Version 3-08/12/2017 Page 1 / 15 ZAC Les Bordes Identification et révision du document Projet Aménagement de la ZAC des Bordes à Crisenoy et Fouju

Plus en détail

Note technique OBSERVATION ET ANALYSE EN TEMPS QUASI-REEL SYNTHESE DES EPISODES DE POLLUTION PARTICULAIRE DE MARS 2015

Note technique OBSERVATION ET ANALYSE EN TEMPS QUASI-REEL SYNTHESE DES EPISODES DE POLLUTION PARTICULAIRE DE MARS 2015 Note technique OBSERVATION ET ANALYSE EN TEMPS QUASI-REEL DES EPISODES DE POLLUTION PARTICULAIRE DE MARS 2015 O. Favez, T. Amodeo, Eva Leoz-Garziandia (LCSQA/INERIS) SYNTHESE D importants épisodes de pollution

Plus en détail

Cycle de la pollution atmosphérique

Cycle de la pollution atmosphérique Introduction à la pollution atmosphérique : II - 1 Cycle de la pollution atmosphérique 2. DISPERSION ET TRANSPORT stratosphère 3. ÉLIMINATION réaction pluie 1. ÉMISSION dépôt Introduction à la pollution

Plus en détail

POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE: CAMPAGNE DE TERRAIN MEGAPOLI EN RÉGION PARISIENNE

POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE: CAMPAGNE DE TERRAIN MEGAPOLI EN RÉGION PARISIENNE POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE: CAMPAGNE DE TERRAIN MEGAPOLI EN RÉGION PARISIENNE Vincent Michoud, Aurélie Colomb et Jean-François Doussin Plan de la présentation Introduction sur la chimie de l atmosphère

Plus en détail

Estimation des changements climatiques dus aux activités humaines.

Estimation des changements climatiques dus aux activités humaines. Estimation des changements climatiques dus aux activités humaines. Jean Louis Dufresne CNRS / IPSL / LMD dufresne@lmd.jussieu.fr http://www.lmd.jussieu.fr/~jldufres Les changements climatiques: une prévision

Plus en détail

Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique

Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Le mélange des polluants dans l atmosphère La concentration d un constituant

Plus en détail

Introduction aux cycles biogéochimiques : un point de vue atmosphérique

Introduction aux cycles biogéochimiques : un point de vue atmosphérique : un point de vue atmosphérique Laboratoire des Sciences du Climat et de l! environnement Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines 1 Le système climatique Source : IPCC, 2007 2 Eléments chimiques

Plus en détail

I L ozone. Mesurer - Surveiller - Informer

I L ozone. Mesurer - Surveiller - Informer 03 I L ozone Polluant atmosphérique surveillé en nouvelle-calédonie : origines, impacts et surveillance Mesurer - Surveiller - Informer Origines Il n existe pas de bon ou de mauvais ozone. Il y a l ozone

Plus en détail

Résultats de la surveillance de la qualité de l air 2011

Résultats de la surveillance de la qualité de l air 2011 Résultats de la surveillance de la qualité de l air 2011 FAITS SAILLANTS Tendances continues en matière d amélioration de la qualité de l air Atteinte à l échelle provinciale des standards pancanadiens

Plus en détail

Cassis. Campagne de mesures temporaire. Du 4 au 27 août 1999

Cassis. Campagne de mesures temporaire. Du 4 au 27 août 1999 Campagne de mesures temporaire Du 4 au 27 août 1999 Date de publication : juillet 2000 Référence dossier : PGR/YCM/RA/08.99/06 AIRMARAIX pour la surveillance de l air sur l Est des Bouches-du-Rhône, du

Plus en détail

L air que nous respirons

L air que nous respirons L air que nous respirons L atmosphère terrestre vue depuis la station spatiale internationale (ISS) Jean Cassanet TIA, 11 décembre 2013 Atmosphère : «couche gazeuse constituant l enveloppe externe des

Plus en détail

PARTICULES FINES ET NANOPARTICULES : SOURCES, COMPOSITION CHIMIQUE ET PROCESSUS EN AIR INTÉRIEUR V. RIFFAULT

PARTICULES FINES ET NANOPARTICULES : SOURCES, COMPOSITION CHIMIQUE ET PROCESSUS EN AIR INTÉRIEUR V. RIFFAULT PARTICULES FINES ET NANOPARTICULES : SOURCES, COMPOSITION CHIMIQUE ET PROCESSUS EN AIR INTÉRIEUR V. RIFFAULT IMT Lille Douai, Univ. Lille Département Sciences de l'atmosphère et Génie de l'environnement

Plus en détail

Réalisation et interprétation de mesures de polluants dans la haute troposphère par spectrométrie infrarouge à lasers embarquée en avion

Réalisation et interprétation de mesures de polluants dans la haute troposphère par spectrométrie infrarouge à lasers embarquée en avion Réalisation et interprétation de mesures de polluants dans la haute troposphère par spectrométrie infrarouge à lasers embarquée en avion Doctorante : BROCCHI Vanessa Directeur de thèse : CATOIRE Valéry

Plus en détail

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 www.ra2013.air-rhonealpes.fr Préambule Grandes tendances Situation vis-à-vis de la réglementation Exposition des territoires et des populations Episodes de pollution

Plus en détail

La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI

La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI Plan: I. Généralités II. Définition III. Polluants atmosphérique IV. Cycle de la pollution V. Effet de la pollution 1. Effets sur l environnement

Plus en détail

Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique

Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique Géographie 5 ème Fiches savoir Page 18 Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique Sans atmosphère : pas d effet de serre ex. sur la lune ou sur Mercure Avec atmosphère : effet de serre ex.

Plus en détail

METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines. Rouen, CNFPT 25 septembre E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision

METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines. Rouen, CNFPT 25 septembre E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines Rouen, CNFPT 25 septembre 2018 E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision PLAN DE LA PRESENTATION - Les moyens de mesure et la Prévision Numérique - L

Plus en détail

évaluation de la qualité de l air

évaluation de la qualité de l air ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR évaluation de la qualité de l air - mesures du dioxyde d azote par tubes passifs - Morne-rouge de mars à mai 2015 Parution : juillet 2015 Rédacteur

Plus en détail

Que se passe-t-il? Pourquoi la terre se réchauffe? Un phénomène naturel

Que se passe-t-il? Pourquoi la terre se réchauffe? Un phénomène naturel Que se passe-t-il? Pourquoi la terre se réchauffe? La terre se réchauffe parce que la part des gaz à effet de serre dans l'atmosphère augmente. L'atmosphère terrestre est composée en quasi-totalité d'azote

Plus en détail

Projet éducatif Calisph Air : De la pollution au changement climatique

Projet éducatif Calisph Air : De la pollution au changement climatique Projet éducatif Calisph Air : De la pollution au changement climatique Danielle de Staerke / Nicolas Lherm CNES 7 avril 2015 Projet éducatif Calisph Air : De la pollution au changement climatique Sommaire

Plus en détail

Les matières particulaires atmosphériques, 4. MATIÈRES PARTICULAIRES

Les matières particulaires atmosphériques, 4. MATIÈRES PARTICULAIRES Nombre d appareils 25 2 15 1 5 y y y y y y y y y PM 1 Particules en suspension Dioxyde de soufre Ozone Oxydes d azote Monoxyde de carbone PM 1 Particules en suspension Dioxyde de soufre Ozone Oxydes d

Plus en détail

Les phénomènes météorologiques et le climat.

Les phénomènes météorologiques et le climat. I Définitions Les phénomènes météorologiques et le climat. DÉFINITION : la météorologie est l'étude des phénomènes atmosphériques tels que les nuages, les précipitations ou la température. Ces études sont

Plus en détail

Comprendre les phénomènes de pollutions aux particules

Comprendre les phénomènes de pollutions aux particules Comprendre les phénomènes de pollutions aux particules en Alsace Impacts de l agriculture Agriculture Elevage Fermentation entérique Emissions atmosphériques Impacts Méthane (CH 4 ) Changements climatiques

Plus en détail

Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche

Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche Ouateco dépollue l environnement en produisant ses ouates de cellulose Ouateco et Nature. Notre FDES, réalisée par le

Plus en détail

POVA POllution dans les Vallées Alpines

POVA POllution dans les Vallées Alpines POVA POllution dans les Vallées Alpines Coordinateur : Jean-Luc Jaffrezo - LGGE Le programme POVA («Pollution des Vallées Alpines») a été initié à la suite de l'incendie du tunnel du Mont Blanc en Mars

Plus en détail

PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL - GRAND LAC AGGLOMERATION DIAGNOSTIC - AIR

PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL - GRAND LAC AGGLOMERATION DIAGNOSTIC - AIR PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL - GRAND LAC AGGLOMERATION DIAGNOSTIC - AIR B&L évolution Alexandra WATIER Charles Adrien LOUIS contact@bl-evolution.com 01 86 95 48 90 Janvier 2018 Table des matières

Plus en détail

Transport des aérosols de pollution à longue distance de l'europe vers l'arctique

Transport des aérosols de pollution à longue distance de l'europe vers l'arctique Transport des aérosols de pollution à longue distance de l'europe vers l'arctique POLARCAT- France printemps (IPY 2008) Campagnes de mesures aéroportées en Arctique POLARCAT- France : Mesures aéroportées

Plus en détail

Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige

Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige Neige et glace polaires Sources Aerosol : particule liquide ou solide en suspension dans l air air. Taille : 0,01 to 10 µm. Exemples

Plus en détail

GDR incendie, 30 Juin et 1 Juillet Etude de la combustion des gaz de dégradation et des polluants atmosphériques dans le cadre des feux de forêt

GDR incendie, 30 Juin et 1 Juillet Etude de la combustion des gaz de dégradation et des polluants atmosphériques dans le cadre des feux de forêt GDR incendie, 30 Juin et 1 Juillet 2011 Etude de la combustion des gaz de dégradation et des polluants atmosphériques dans le cadre des feux de forêt Yolanda Pérez, Paul-Antoine Santoni, Valérie Leroy-Cancellieri,

Plus en détail

Mesures de la qualité de l air à Monaco. Année 2016

Mesures de la qualité de l air à Monaco. Année 2016 Mesures de la qualité de l air à Monaco Année 2016 Réseau de mesure Le réseau de mesure de la qualité de l air de Monaco est constitué par 6 stations de mesures des polluants : Quatre stations représentatives

Plus en détail

Corbeil : 12 Novembre 2013

Corbeil : 12 Novembre 2013 Corbeil : 12 Novembre 2013 Communauté d Agglomération Seine-Essonne Lancement du Plan Climat Jean Jouzel Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ)/IPSL Réchauffement Climatique

Plus en détail

Astro-club ORION 2015/10/12. L atmosphère terrestre et celles des autres planètes

Astro-club ORION 2015/10/12. L atmosphère terrestre et celles des autres planètes Astro-club ORION 2015/10/12 L atmosphère terrestre et celles des autres planètes Atmosphères planétaires dans le système solaire La peau d un melon est plus épaisse par rapport au melon que notre atmosphère

Plus en détail

Îlot de chaleur urbain et qualité de l air, Dijon, hiver

Îlot de chaleur urbain et qualité de l air, Dijon, hiver Îlot de chaleur urbain et qualité de l air, Dijon, hiver 2014-2015 ZITO S. 1, RICHARD Y. 1, POHL B. 1, PERGAUD J. 1, DODET M.-F. 2, CODET-HACHE O. 2, DUMAITRE F. 3, JEANNERET M. 3, TISSOT A.-C. 4, THÉVENIN

Plus en détail

chapitre 4 : Composition de l'air

chapitre 4 : Composition de l'air chapitre 4 : Composition de l'air I L'air dans l'atmosphère Classe de 4ème/ Cours Mme Facon 1 Classe de 4ème/ Cours Mme Facon 2 Classe de 4ème/ Cours Mme Facon 3 Classe de 4ème/ Cours Mme Facon 4 Classe

Plus en détail

Outil numerique pour l étude des Sciences de l Environnement Terrestre POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE: CAUSES ET CONSÉQUENCES

Outil numerique pour l étude des Sciences de l Environnement Terrestre POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE: CAUSES ET CONSÉQUENCES Outil numerique pour l étude des Sciences de l Environnement Terrestre POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE: CAUSES ET CONSÉQUENCES OMER7-A est destiné au grand public, aux scientifiques et enseignants pour Comprendre,

Plus en détail