Une approche pratique de la Gestion Obligataire. Bertrand Jaquiéry November 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une approche pratique de la Gestion Obligataire. Bertrand Jaquiéry November 2006"

Transcription

1 Une approche pratique de la Gestion Obligataire Bertrand Jaquiéry November 2006

2 Table des Matières MARCHE 1. Courbe des taux 2. Spread de crédit GESTION DE PORTEFEUILLE 1. Type de gestion. 2. Portfolio management 3. Analyse Comportementale. Obligations I 5

3 MARCHE 1. Courbe des taux Obligations I 6

4 Courbe de taux Influences principales des diverses parties Partie très courte ( Jusqu à 1 an) > Politique monétaire de la Banque Centrale Partie courte ( 1 à 3 ans) > Anticipation par le marché de la future politique de la Banque Centrale (ex.: si le marché pense qu il y aura une baisse de taux, le 2 ans peut se retrouver en dessous du court terme) Partie médiane ( 3 à 7 ans) > High beta du 2 ans jusqu à 5 ans, flux privé Partie longue (7 ans et plus) > Anticipation d inflation et de croissance > Rachat de dette par le gouvernement (US 2000, Clinton) > FLUX : ALM, Investissements des banques centrales (asiatiques) Obligations I 7

5 Courbe de taux Type de pentes Courbe pentue (normale) > Banque centrale neutre ou accommodante, stimulus monétaire Courbe inversée > Resserrement monétaire, le marché anticipe que l inflation sera contenue et que la croissance devrait être freinée par la hausse des taux Courbe plate > Juste avant l inversion, la banque centrale est en train de monter les taux, mais le marché voit déjà l effet négatif de ces hausses sur la croissance et une inflation contrôlée > Le marché a déjà anticipé sur la partie longue une inflation et une croissance modérée, la banque centrale réagit en baissant les taux courts Obligations I 8

6 Courbe de taux Mouvements de la courbe Mouvement parallèle > 2/3 des cas en moyenne, la règle Mouvement de pentification ou d aplatissement > Env % des cas en moyenne, surtout dans les situations de changement de politique monétaire, ALM, Rachat de dette par le gouvernement Butterfly > Env. 5 % des cas, assez rare Obligations I 9

7 Courbe de taux Influence des diverses parties Généralités > Si nous anticipons une diminution de l inflation et de la croissance à long terme, il est normal que la courbe puisse s inverser > une obligation à 20 ans n est autre qu une obligation de 10 ans dans 10 ans > Règle du pouce : inflation anticipée + croissance réelle anticipée = taux long terme > Les parties courtes sont plus volatiles en terme de rendement > Les parties longues sont plus volatiles en terme de total return Obligations I 10

8 Courbe de taux Courbe normale: Banque centrale accommodante, croissance positive, inflation sous contrôle Exemple de la courbe des taux Suisse en 2005 Anticipation de la future politique monétaire Anticipation d inflation et de croissance.. Politique monétaire Obligations I 11

9 Courbe de taux Courbe inversée: exemple de rachat de dette par le gouvernement Américain (administration démocrate) en 2000 Resserrem ent de la politique monétaire.. Rachat de dette par le gouverne ment américain (Budget excédentai re) Obligations I 12

10 Courbe de taux Aplatissement: exemple de la courbe européenne entre mi octobre et mi novembre 2006 Anticipation de futures hausses de taux de l ECB Resserrem ent de la politique monétaire de l ECB.. Chiffre économique en demiteinte, marché surpris par la baisse et qui ont été obligé d acheter Obligations I 13

11 Courbe de taux Royaume-Uni 2006: courbe inversée Resserre ment de la politique monétaire.. Pas de signe à long terme d accélération de croissance, inflation contenue,alm Obligations I 14

12 Courbe de taux Royaume-Uni 2006: total return de la courbe inversée Impact d une hausse de taux est moins importante sur la partie courte.. Partie longue est relativeme nt stable malgré un rendement inférieur Obligations I 15

13 MARCHE 2. Spread de crédit Obligations I 16

14 Spread de Crédit Différentes courbes de taux sur le marché US Obligations I 17

15 Spread de Crédit Spread entre les taux swap et gouvernementaux Littéralement, un swap est l échange d un bien contre un autre En gestion obligataire, le swap le plus courant est l échange d un taux fixe contre un taux flottant Taux Fixe Taux swap Echange Taux flottant 3 mois libor > Historiquement le rating moyen des banques traitant des swaps était AA > C est pourquoi nous utilisons les taux swaps comme un bon indicateur d une obligation synthétique financière de qualité AA très liquide > Les taux swaps servent de base de calcul du spread pour une obligation contenant du crédit Obligations I 18

16 Spread de Crédit Taux swap Taux gouvernementaux CH Taux swaps CH Obligations I 19

17 Spread de Crédit Historique du spread entre les taux swap et les taux gouvernementaux d une échéance de 10 ans Emission massive d emprunt «corporate», Rachat d emprunt par le gouvernement US Russie/LTCM.. Diminution des primes de risque crédit Crise Asiatique Fly to quality Appétit marqué pour le risque Obligations I 20

18 GESTION DE PORTEFEUILLE 1. Types de gestion Obligations I 21

19 Type de gestion Tracking Error T/E Type de gestion Active Détails T/E élevé, objectif de performance élevé Gestion Relative (Indice) Tiltée (semi-active) Indicielle Faible T/E, performance payant les frais T/E proche de zéro, performance égale à l indice Gestion absolue VAR Absolute Return Total Return Performance > cash Gestion décorélée, Performance > zéro Obligations I 22

20 GESTION DE PORTEFEUILLE 2. Portfolio Management (futures, swaps) Obligations I 23

21 Portfolio Management Décomposition d une obligation Ex. Obligation CHF 3.50 % Saurer 2013, BBB, rendement 3.32% =3.32% +0.75% Risque de crédit spécifique +0.26% +2.28% Taux nominaux Swap spread par rapport aux obligations gouv. Inflation Taux réels Obligation gouvernementale Obligation Bancaire AA synthétique Obligation comportant du crédit Obligations I 24

22 Portfolio Management Décomposition d une obligation Moyen de couvrir les différents risques =3.32% +0.75% Risque de crédit spécifique CDS : Credit Default Swaps +0.26% +2.28% ILS : Inflation Linked Sec Swap spread par rapport aux obligations gouv Inflation Taux réels Future Swap de taux Obligations I 25

23 Portfolio Management Couverture simplifiée avec futures sur obligation Je possède EUR d une obligation gouvernementale Allemande et j aimerais la couvrir par des contrats futures Je possède Je dois vendre Spot Future Obligations: EUR % Allemagne (10 ans) Duration mod Prix % Valeur boursière Future: 1 contrat = EUR BUND Obligation synthétique 10 ans Duration EUR (88*EUR *118/100 = = EUR (0.48%) Je dois vendre 88 contrats Obligations I 26

24 Portfolio Management Couverture simplifiée avec futures d un portefeuille obligataire Je possède un portefeuille obligataire de EUR avec une duration modifiée de 5 ans et j aimerais le couvrir avec des futures Bund (10 ans synthétique) Nombre de contrats futures = Valeur du portefeuille Valeur d un future (prix/100 *Eur ) X X Duration modifiée du portefeuille Duration modifiée du future (CTD) = 54 EUR X 5 ans = EUR X 7.75 ans ATTENTION Une couverture plus optimale consisterait à utiliser des futures à 2, 5, 10 et 30 ans au lieu du future 10 ans Obligations I 27

25 Portfolio Management Duration Hypothèse sous jacente Structure de taux plate Mouvement immédiat des rendements Un changement de rendements de petite envergure Mouvement parallèle de la courbe quelque soit l échéance Ce qui n est pas toujours le cas PROBLEME POUR LA GESTION En moyenne 1/3 des mouvements de la courbe des taux ne sont pas parallèles La solution se trouve dans un concept proche de la key rates duration : GESTION PAR SEGMENT (BUCKET) Obligations I 28

26 Portfolio Management Gestion par «bucket» (segment) Duration par segments (bucket) Portefeuille Indice Pondération par segments (bucket) Exposition par bucket (duration x pondération) Quelle est l impact sur la performance global relative d un mouvement de baisse de rdt 20 pb sur le segment ans : 100 * (exposition du portefeuille-exposition du benchmark) * mouvement de la courbe 100 * ( ) * = % Quelle est l impact sur la performance absolue d un mouvement de baisse de rdt de 20 pb sur le segment ans : 100 * exposition du portefeuille * mouvement de la courbe 100 * (1.23) * = % Obligations I 29

27 GESTION DE PORTEFEUILLE 3. Analyse comportementale (Analyse technique) Obligations I 30

28 Analyse comportementale Base de l analyse technique Hypothèse sous jacente : Le marché prend tout en compte Les cours suivent des tendances L histoire tend à se répéter L analyse technique est l étude de l évolution d un marché, principalement sur la base de graphiques, dans le but de prévoir les futures tendances Complémentarité avec l analyse fondamentale : Stratégie Tactique 1) Faut-il acheter Nestlé? 2) Quand faut-il acheter Nestlé? L analyse fondamentale répond à la première question, l analyse technique à la deuxième Obligations I 31

29 Analyse comportementale Taux gouvernementaux 10 ans américains. Même sur le long terme, les prix suivent des tendances Trend long terme Résistance (plafond) Trend moyen terme Support (plancher) Obligations I 32

30 Analyse comportementale Bullish sentiment sur les futures Américains «long terme» Quand il y a consensus, la majorité n a pas forcément raison Future Long terme US % d intervenants anticipant une performance positive Obligations I 33

31 Analyse comportementale Bund : exemple de position Règle de base: toujours mettre un niveau de stop Objectif final Stop Ouverture d une Position»long» à Obligations I 34

32 Analyse comportementale Base de l analyse technique Quelques règles qui paraissent contre-intuitives Statistiquement, un bon trader fait en moyenne 40 % d opérations gagnantes Quelques règles de base : Ne jamais moyenner à la baisse Laisser les profits courir Toujours placer un stop (pour éviter l entêtement) Ne pas essayer d acheter au plus bas et de vendre au plus haut Trend is your friend Ne pas oublier, ce qui fait bouger un marché c est principalement deux choses: Les sous-jacent (Obligations, Actions) La psychologie des intervenants sur ce marché Obligations I 35

33 Obligations I 36

34 Obligations I 37

35 Important Information - For Authorized Use Only Please note that the following limitations apply to this document: This document reflects the opinion of the Lombard Odier Darier Hentsch Investment Unit. It constitutes buy-side research, which is intended primarily for internal staff, but may be distributed upon request to certain institutional or sophisticated private investors for authorized purposes only. This information is being furnished to you solely for your information and personal use and does not constitute an offer or a recommendation to purchase or sell any security. The opinions and recommendations herein do not take into account individual clients circumstances, objectives or needs. You must make your own independent decisions regarding any securities or financial instruments mentioned herein. Before entering into a transaction, you should consider the suitability of the investment to your particular circumstances and independently review, with your professional advisors as necessary, the specific risks, i.e. financial, regulatory, tax, linked to it. The information and analysis contained herein have been based on sources believed to be reliable. However, we do not guarantee their timeliness, accuracy or completeness, nor do we accept liability for any loss or damage resulting from your use of this document. Any opinions expressed reflect our current judgment at the date of this document and are subject to change without notice. Past performance is no guarantee of future returns. The value of investments can fall as well as rise as a result of market, interest-rate and exchange-rate movements and consequently, you may get back less than you invested. Derivatives or structured products are complex instruments, typically extremely volatile and involving a high risk of loss, and are suitable only for sophisticated investors who are capable of understanding and assuming the risks involved. Lombard Odier Darier Hentsch & Cie is a bank and broker-dealer licensed and domiciled in Switzerland. The Lombard Odier Darier Hentsch Group is made up of various entities, each of which is regulated to operate and offer services in its respective market. This document has been approved for issue in the United Kingdom by Lombard Odier Darier Hentsch Asset Management Limited, London, which is authorized and regulated by the Financial Services Authority. This report may be distributed in the United States to institutional investors solely by Lombard Odier Darier Hentsch, Inc., New York, a SEC registered investment adviser; it may not be sent to or distributed in the United States to private investors. Moreover, this report is not directed to or intended for distribution to or use by any person or entity in any jurisdiction where such distribution, publication or use would be unlawful. The research analysts identified on the first page of this research report hereby attest that all of the opinions expressed in this report accurately reflect their personal views about any and all of the subject securities or issuers. In addition, the research analysts hereby attest that no part of their compensation was, is, or will be, directly or indirectly, related to the specific recommendations or views expressed by the research analysts in this research report. The description of the rating system used by this research report is available on As of September 30, 2005, neither Lombard Odier Darier Hentsch & Cie nor any of its affiliates had received compensation for investment banking or underwriting services from any of the companies in their research universe over the preceding 36 months, with the exception of UBS, CS Group, ENR Russia Invest (Eastern Natural Resources), Smith & Nephew and Ypsomed. Over the next 3 months, Lombard Odier Darier Hentsch may act in an investment banking capacity for any company recommended in this report. Lombard Odier Darier Hentsch & Cie is not the beneficial owner of 5% or more of the voting rights of any listed company covered by its research universe, nor does it make a market in the stocks in the research universe. In order to ensure their independence, financial analysts are expressly prohibited from owning any securities in the Lombard Odier Darier Hentsch research universe that belong to the industry(ies) they cover. This document may not be reproduced (in whole or in part), transmitted, modified or used for any public or commercial purpose without the prior written permission of Lombard Odier Darier Hentsch & Cie. Copyright by Lombard Odier Darier Hentsch & Cie, 2005 all rights reserved. LODH, Lombard Odier Darier Hentsch and its logo are protected trademarks registered in the name of Lombard Odier Darier Hentsch & Cie. Obligations I 38

Une approche pratique de la Gestion Obligataire. Bertrand Jaquiéry, Senior Investment Manager November 2007

Une approche pratique de la Gestion Obligataire. Bertrand Jaquiéry, Senior Investment Manager November 2007 Une approche pratique de la Gestion Obligataire Bertrand Jaquiéry, Senior Investment Manager November 2007 Business experience Bertrand Jaquiéry Senior Investment Manager Investment experience since 1992

Plus en détail

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation.

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation. Présentation Optimiser la gestion d un portefeuille obligataire Dans un contexte de rendements historiquement bas, RMG propose une stratégie de gestion de portefeuilles obligataires permettant d améliorer

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib.

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib. Crédit Agricole CIB Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Paris, Jeudi 6 Février 2014 www.ca-cib.com Le marché Euro PP Le développement du marché Euro PP Volumes

Plus en détail

Lettre Mensuelle. Février 2015

Lettre Mensuelle. Février 2015 Lettre Mensuelle Février 2015 Aperçu des marchés financiers Performance de Janvier des Principaux Actifs Financiers Source: Bloomberg Commentaire L année 2015 commence sur les chapeaux de roues et les

Plus en détail

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Ce document présente une approche visant à évaluer le risque de taux d intérêt propre à chaque investissement immobilier et propose

Plus en détail

Lettre Mensuelle. Septembre 2015

Lettre Mensuelle. Septembre 2015 Lettre Mensuelle Septembre 2015 Aperçu des marchés financiers Performance d Août des Principaux Actifs Financiers Source: Bloomberg Commentaire La volatilité est de retour en août et, l or et le pétrole

Plus en détail

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Paris 5 avril 2013 Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Serge LESCOAT Associé INDAR ENERGY Conseiller en Investissements Financiers Membre du CNCIF Association agréé

Plus en détail

Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI.

Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI. Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI. François Banville Partenaire exécutif chez Gartner Gartner is a registered trademark of Gartner, Inc. or its affiliates.

Plus en détail

Lettre Mensuelle. Mars 2014

Lettre Mensuelle. Mars 2014 Lettre Mensuelle Mars 2014 CSI 300 Brazil Bovespa UK 10Y USD/JPY Copper Nikkei EUR/CHF US IG Germany 10Y France 10Y EUR IG US 10Y Kospi IBEX 35 Spain 10Y HFRX Global EUR HY Municipal Bonds Brent EUR/USD

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise ) Veuillez suivre

Plus en détail

FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE

FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise )

Plus en détail

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire VEOLIA ENVIRONNEMENT

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire VEOLIA ENVIRONNEMENT CORPORATE EVENT NOTICE: Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire VEOLIA ENVIRONNEMENT PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141120_08701_EUR DATE: 20/11/2014 MARCHE: EURONEXT PARIS Suite à l'avis PAR_20141112_08468_EUR

Plus en détail

Renminbi Cash Management

Renminbi Cash Management Facilitez vos activités avec la Chine Renminbi Cash Management La dynamique du marché chinois La Chine, 2 ème économie mondiale 1 er exportateur mondial 1 er fournisseur en Europe 2 ème acheteur en Europe

Plus en détail

Lettre Mensuelle. Avril 2014

Lettre Mensuelle. Avril 2014 Lettre Mensuelle Avril 2014 Copper Nasdaq FTSE 100 Hang Seng Gold CAC 40 HFRX Global EUR/USD US 10Y STOXX Europe 600 Brent DAX CSI 300 US IG US HY UK 10Y Dow Jones S&P 500 MSCI EM IBEX 35 CRB Commodity

Plus en détail

Challenges du reporting réglementaire et synergies avec les autres chantiers Solvabilité II

Challenges du reporting réglementaire et synergies avec les autres chantiers Solvabilité II Challenges du reporting réglementaire et synergies avec les autres chantiers Solvabilité II 3 AVRIL 2014 Agenda 1. Présentation de Moody s Analytics 2. Vue d ensemble sur les défis imposés par le pilier

Plus en détail

La lettre de gage suisse. 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR

La lettre de gage suisse. 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR La lettre de gage suisse 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR 1 Agenda Désirs d'un investisseur: Sûreté Émetteur actif, un marché liquide, bon prix 2 La lettre de gage suisse n'est pas un covered bond

Plus en détail

Lettre Mensuelle. Janvier 2015

Lettre Mensuelle. Janvier 2015 Lettre Mensuelle Janvier 2015 Aperçu des marchés financiers Performance de Décembre des Principaux Actifs Financiers Source: Bloomberg Commentaire Alors que le mois de décembre est traditionnellement un

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY. ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC

OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY. ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC asgaard.ca p. 1 OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY

Plus en détail

La fourchette de cotation est fonction d une part des actifs composant le benchmark de l ETF, mais aussi d autres facteurs exposés ci-dessous.

La fourchette de cotation est fonction d une part des actifs composant le benchmark de l ETF, mais aussi d autres facteurs exposés ci-dessous. Executive summary Comme pour la plupart des titres traités sur les marchés, la fourchette de cotation d un ETF est égale à la différence entre son prix de vente, càd le prix auquel un investisseur peut

Plus en détail

L intérêt de la gestion quantitative active dans une allocation diversifiée

L intérêt de la gestion quantitative active dans une allocation diversifiée L intérêt de la gestion quantitative active dans une allocation diversifiée Jean François Bay, Directeur Général, Morningstar France 17 novembre 2011 Conférence QuantValley Ce document est réservé aux

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée commerciale

Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée commerciale MY JOURNEY BEGAN AT 19, WHEN I LANDED IN THE COLDEST PLACE I D EVER EXPERIENCED. MAJID AL-NASSAR BUSINESS OWNER AND PROPERTY INVESTOR. EVERY JOURNEY IS UNIQUE. Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée

Plus en détail

La recherched emploi: Etapes et points d attention

La recherched emploi: Etapes et points d attention La recherched emploi: Etapes et points d attention Isabelle Dehut - HR & Internal Communication T H I N K I N G A H E A D B E G I N S N O W 1 Agenda Bilan personnel Lettre de candidature CV Postuler Entretien

Plus en détail

FLASH PROBLÈMES STRUCTURELS

FLASH PROBLÈMES STRUCTURELS PROBLÈMES STRUCTURELS RECHERCHE ÉCONOMIQUE juillet 15 France Italie : ces deux pays peuvent légitimement avoir des préférences sociales différentes, mais il faut en assumer les conséquences dans une économie

Plus en détail

Multilateral CSA Notice 51-343 Venture Issuers with Securities Listed on the Bolsa de Santiago, Venture Market

Multilateral CSA Notice 51-343 Venture Issuers with Securities Listed on the Bolsa de Santiago, Venture Market 1 Multilateral CSA Notice 51-343 Venture Issuers with Securities Listed on the Bolsa de Santiago, Venture Market April 16, 2015 The securities regulatory authorities in British Columbia, Alberta, Saskatchewan,

Plus en détail

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ CORPORATE EVENT NOTICE: Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150603_04282_EUR DATE: 03/06/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS GDF SUEZ (l' Initiateur de l'offre)

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire,

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, Laure Capron BNP Paribas Securities Services Responsable FATCA France 18 septembre 014 Table

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008. SG Option Europe. Taux de Change EUR/JPY

CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008. SG Option Europe. Taux de Change EUR/JPY CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008 Emetteur Société Générale Date d'émission 10 mars 2008 Preneur ferme SG Option Europe Taux de Change EUR/JPY - Prix de référence : le taux

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * ***

* * * * * * * * * * * * * * * * * *** RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 19 août 2010 Demandeur : Association pétrolière et gazière du Québec Référence : (i) Gaz Métro-1,Document

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Pays ayant un déficit extérieur chronique : dans quels cas y a-t-il danger? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Pays ayant un déficit extérieur chronique : dans quels cas y a-t-il danger? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 15 N 53 Pays ayant un déficit extérieur chronique : dans quels cas y a-t-il danger? Plusieurs pays ont un déficit extérieur chronique : Etats-Unis, Royaume-Uni, Brésil,

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

Petit-déjeuner des PME et des start-up Les clauses essentielles du contrat de travail et la clause de non concurrence

Petit-déjeuner des PME et des start-up Les clauses essentielles du contrat de travail et la clause de non concurrence Petit-déjeuner des PME et des start-up Les clauses essentielles du contrat de travail et la clause de non concurrence Emanuelle Brulhart Senior Manager Titulaire du brevet d avocat 25 janvier 2013 Audit.Tax.Consulting.Corporate

Plus en détail

Désordres obligataires, désordres monétaires, quelles options pour les investisseurs?

Désordres obligataires, désordres monétaires, quelles options pour les investisseurs? wealthgram@gscgi.ch 1 Désordres obligataires, désordres monétaires, quelles options pour les investisseurs? Comme en 2011, l été a été animé sur les marchés financiers avec en toile de fond la crise grecque

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

Et si ma voiture se mettait à parler à la vôtre?

Et si ma voiture se mettait à parler à la vôtre? Et si ma voiture se mettait à parler à la vôtre? Automotion Fleet Club 25 Mars 2014 Bruno Magal Agenda Etapes de l évolution 1. Equipement 2. Connectivité 3. Intelligence Impact sur le secteur automobile

Plus en détail

Finance durable et microfinance

Finance durable et microfinance Finance durable et microfinance Résultats du sondage fait auprès d investisseurs professionnels de Suisse Romande Janvier 2014 Copyright Symbiotics 2014 1 Disclaimer This document is meant for information

Plus en détail

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège SWAPS Lionel Artige HEC Université de Liège Swaps 5 types de swaps par ordre d importance sur les marchés financiers : Swaps de taux (interest rate swaps) Swaps de devises (currency swaps) Swaps de crédits

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Private & Confidential

Private & Confidential 1 2 Disclaimer This Presentation (the Presentation) is for information only and does not constitute an offer or commitment and it is not for distribution to retail client and is directed exclusively to

Plus en détail

Application for Registration of a Political Party Demande d inscription d un parti politique

Application for Registration of a Political Party Demande d inscription d un parti politique 906 Application for Registration of a Political Party Demande d inscription d un parti politique Proposed Registered enregistré projeté Proposed Registered Abbreviation/Abréviation enregistrée projetée

Plus en détail

Négociation d actions dans votre compte d actionnariat (Stock Plan Account)

Négociation d actions dans votre compte d actionnariat (Stock Plan Account) FranÇais - French Négociation d actions dans votre compte d actionnariat (Stock Plan Account) Suivez les étapes ci-dessous pour placer une offre afin de vendre les actions de votre société.* Avant de placer

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER

LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER Alain RAYMOND Ancien gérant (1963-1999) de l entreprise patrimoniale ARaymond Grenoble La fixation technique : un métier à inventer Chaque jour, des milliards

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 S-217 S-217 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money)

BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 S-217 S-217 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money) S-217 S-217 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 An Act to amend the Financial Administration

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E NOT FOR RELEASE, PUBLICATION OR DISTRIBUTION DIRECTLY OR INDIRECTLY IN OR INTO THE UNITED STATES, AUSTRALIA, CANADA OR JAPAN C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Implenia SA lance un emprunt obligataire

Plus en détail

Factor Investing. Capturer les primes de risques des styles d investissement. 4/5 novembre 2015

Factor Investing. Capturer les primes de risques des styles d investissement. 4/5 novembre 2015 Factor Investing Capturer les primes de risques des styles d investissement 4/5 novembre 2015 Dr. Benedikt Henne, Co-Chief Investment Officer, Systematic Equities For professional investors and fund distributors

Plus en détail

This is a preview - click here to buy the full publication NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD. Systèmes d'alarme

This is a preview - click here to buy the full publication NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD 60839-2-5 Première édition First edition 1990-07 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section 5 Détecteurs

Plus en détail

www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011

www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011 www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011 Intervenant André Maeder Partner Transaction Services Responsable du département de Transaction

Plus en détail

BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 S-204 S-204 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money)

BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 S-204 S-204 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money) S-204 S-204 First Session, Forty-second Parliament, Première session, quarante-deuxième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 An Act to amend the Financial Administration

Plus en détail

Pourquoi externaliser? Petits déjeuners des PME & Start-up

Pourquoi externaliser? Petits déjeuners des PME & Start-up www.pwc.com Petits déjeuners des PME & Start-up Robert Hinterberger Senior Manager Agenda 1. Suisse 2. et les PME 3. Les principales fonctions externalisées 4. Les avantages de l externalisation 5. Les

Plus en détail

User Guide Manuel de l utilisateur

User Guide Manuel de l utilisateur LAP CHILL MAT TM DISSIPATEUR DE CHALEUR CHILL MAT MC User Guide Manuel de l utilisateur Targus Lap Chill Mat TM Introduction Thank you for your purchase of the Targus Lap Chill Mat. The Lap Chill Mat features

Plus en détail

Moneta Long Short T2 2010

Moneta Long Short T2 2010 Moneta Long Short T2 2010 17 rue de la Paix 75002 PARIS Tél.: 01 58 62 53 30 Fax : 01 58 62 53 39 Email : contact@moneta.fr Site web : www.moneta.fr Société de Gestion Agréée par l AMF 9 Juillet 2010 Moneta

Plus en détail

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND REGULATIONS R-008-2013 AMENDED BY LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST RÈGLEMENT SUR LE FONDS DU PATRIMOINE

Plus en détail

Conférence Kluwer. Actualités comptables et fiscales. Le projet de loi 6376 : un. Anne Sophie Preud homme Associée PricewaterhouseCoopers

Conférence Kluwer. Actualités comptables et fiscales. Le projet de loi 6376 : un. Anne Sophie Preud homme Associée PricewaterhouseCoopers www.pwc.lu Conférence Kluwer Actualités comptables et fiscales Le projet de loi 6376 : un complément à la loi du 10 décembre 2010 Anne Sophie Preud homme Associée PricewaterhouseCoopers Agenda 1. Le processus

Plus en détail

Former Table Booking Policies

Former Table Booking Policies Former Table Booking Policies The policies described in this document apply to table bookings made before mid- March 2015. Please refer to the AUS website for the latest policies that govern table bookings

Plus en détail

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S Il est courant pour les employeurs d octroyer à leurs employés des prêts préférentiels ou des subventions d intérêts. L économie

Plus en détail

Présentation des comptes des PME selon le nouveau droit comptable

Présentation des comptes des PME selon le nouveau droit comptable www.pwc.ch/academy Présentation des comptes des PME selon le nouveau droit comptable 31 mai 2013 Marc Secretan Table des matières 1. Vue d ensemble 2. Dispositions 3. Présentation des comptes a. Bilan

Plus en détail

Monitor LRD. Table des matières

Monitor LRD. Table des matières Folio :1/6 Table des matières 1.Installation du logiciel... 3 2.Utilisation du logiciel... 3 2.1.Description de la fenêtre de commande... 3 2.1.1.Réglage des paramètres de communication... 4 2.1.2.Boutons

Plus en détail

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD Première édition First edition 1987-12 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section trois Prescriptions

Plus en détail

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow.

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow. English to follow. Dans ce numéro L OSBI présente les statistiques du deuxième trimestre L Ombudsman des services bancaires et d investissement (OSBI) présente aujourd hui les statistiques du deuxième

Plus en détail

Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial

Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial Sun Microsystems, Inc. 4150 Network Circle Santa Clara, CA 95054 U.S.A. Part No: 819 4709 Copyright 2005 Sun Microsystems, Inc. 4150

Plus en détail

SOMMAIRE. Un régime dont la pérennité et la soutenabilité sont garanties. L indemnisation par l Assurance chômage

SOMMAIRE. Un régime dont la pérennité et la soutenabilité sont garanties. L indemnisation par l Assurance chômage 1 SOMMAIRE L indemnisation par l Assurance chômage Une assurance relevant des partenaires sociaux Deux opérateurs publics chargés du recouvrement et du paiement des allocations Un régime dont la pérennité

Plus en détail

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations Conférence Bales II - Mauritanie Patrick Le Nôtre Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations AGENDA Le positionnement et l approche de SAS Notre légitimité dans les

Plus en détail

Marché marocain de l assurance Lotfi Elbarhdadi Senior Director Financial Services Ratings 16 Avril 2014

Marché marocain de l assurance Lotfi Elbarhdadi Senior Director Financial Services Ratings 16 Avril 2014 Marché marocain de l assurance Lotfi Elbarhdadi Senior Director Financial Services Ratings 16 Avril 2014 Permission to reprint or distribute any content from this presentation requires the prior written

Plus en détail

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Société en commandite Gaz Métro CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Taux de la contribution au Fonds vert au 1 er janvier 2009 Description Volume Coûts Taux 10³m³ 000 $ /m³ (1) (2)

Plus en détail

Morningstar Investment Conference France

Morningstar Investment Conference France Morningstar Investment Conference France Comment transformer votre risque en allié? TANGUY DE LAUZON MORNINGSTAR INVESTMENT CONSULTING 5 JUIN 2013 2013 Morningstar. All rights reserved. Sommaire 1.

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2014-02-05 Corporations Canada 9th floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365, avenue Laurier ouest Ottawa

Plus en détail

DESIGN YOUR HOME PAR_20150903_06859_MLI DATE: 03/09/2015. Suite à l'avis PAR_20150828_06739_MLI A) RESULTAT

DESIGN YOUR HOME PAR_20150903_06859_MLI DATE: 03/09/2015. Suite à l'avis PAR_20150828_06739_MLI A) RESULTAT CORPORATE EVENT NOTICE: Résultat de l'offre DESIGN YOUR HOME PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150903_06859_MLI DATE: 03/09/2015 MARCHE: MARCHE LIBRE Suite à l'avis PAR_20150828_06739_MLI A) RESULTAT Après centralisation

Plus en détail

SOLOCAL GROUP. Le nombre d'actions ordinaires en circulation sur EURONEXT PARIS est ainsi porté de 1 166 296 943 à 38 876 564.

SOLOCAL GROUP. Le nombre d'actions ordinaires en circulation sur EURONEXT PARIS est ainsi porté de 1 166 296 943 à 38 876 564. CORPORATE EVENT NOTICE: Regroupement d'actions SOLOCAL GROUP PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150921_07323_EUR DATE: 21/09/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Le conseil d administration de SOLOCAL GROUP a décidé de

Plus en détail

ACCOLA Ltd. Fonds Obligataire FCP MIDCAP 2017. Présentation pour les Emetteurs

ACCOLA Ltd. Fonds Obligataire FCP MIDCAP 2017. Présentation pour les Emetteurs ACCOLA Ltd Fonds Obligataire FCP MIDCAP 2017 Présentation pour les Emetteurs Mars 2011 DISCLAIMER The present presentation is solely for the use of its recipient. The contents of this presentation are

Plus en détail

Bons d'option émis par. SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur)

Bons d'option émis par. SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur) CONDITIONS DEFINITIVES POUR LES BONS D'OPTION SUR ACTION EN DATE DU 18 NOVEMBRE 2011 Bons d'option émis par SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur) Les modalités applicables aux Bons d'option figurent

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ

PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ Juillet 2015 Swiss Finance & Property AG Swiss Finance & Property AG est une société spécialisée en matière d investissements immobiliers et de conseil mettant l accent sur la

Plus en détail

Concept & Politique d investissement

Concept & Politique d investissement Concept & Politique d investissement Exposition maximale aux par compartiment Concept & Politique d investissement Comparaison de la des compartiments Exemple @ a Top Point 33% 22% -23% -34% @ Bottom Point

Plus en détail

Captuvo SL22/42. Guide de démarrage rapide. Boîtier Enterprise pour Apple ipod touch 5 et iphone 5. CAPTUVO22-42-FR-QS rév.

Captuvo SL22/42. Guide de démarrage rapide. Boîtier Enterprise pour Apple ipod touch 5 et iphone 5. CAPTUVO22-42-FR-QS rév. Captuvo SL22/42 Boîtier Enterprise pour Apple ipod touch 5 et iphone 5 Guide de démarrage rapide CAPTUVO22-42-FR-QS rév. A 09/13 Mise en route Scannez ce code à barres avec votre smartphone ou consultez

Plus en détail

PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIÉE ANNONCÉ PAR ITALCEMENTI

PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIÉE ANNONCÉ PAR ITALCEMENTI PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIÉE ANNONCÉ PAR ITALCEMENTI Paris, le 6 mars 2014 Ciments Français a été informée du projet d offre publique simplifiée visant ses actions annoncé ce jour par son

Plus en détail

PROCIMMO SWISS COMMERCIAL FUND 56 ci-après : P56 Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers»

PROCIMMO SWISS COMMERCIAL FUND 56 ci-après : P56 Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROCIMMO SWISS COMMERCIAL FUND 56 ci-après : P56 Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROSPECTUS DE LANCEMENT DU FONDS Emission de parts Les parts du fonds PROCIMMO SWISS

Plus en détail

Voici un des développements récents en matière d arnaque tordue : l usurpation de compte Ebay

Voici un des développements récents en matière d arnaque tordue : l usurpation de compte Ebay Voici un des développements récents en matière d arnaque tordue : l usurpation de compte Ebay Pour résumer voici le type de procédure que nos arnaqueurs utilisent pour pirater votre compte : 1 Vous recevez

Plus en détail

Un document d'information est disponible sur les sites Internet de l'émetteur ( www.prime-city.com ) et d'euronext ( www.euronext.com).

Un document d'information est disponible sur les sites Internet de l'émetteur ( www.prime-city.com ) et d'euronext ( www.euronext.com). CORPORATE EVENT NOTICE: Admission par cotation directe PRIMECITY INVESTMENT PLC PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150513_03699_ALT DATE: 13/05/2015 MARCHE: Alternext Paris Pour faire suite à l'avis PAR_20150513_03698_MLI

Plus en détail

CAISSE D'AMORTISSEMENT DE LA DETTE SOCIALE. Établissement public national administratif (French national public entity)

CAISSE D'AMORTISSEMENT DE LA DETTE SOCIALE. Établissement public national administratif (French national public entity) FIRST PROSPECTUS SUPPLEMENT DATED 22 DECEMBER 2014 TO THE BASE PROSPECTUS DATED 10 JUNE 2014 CAISSE D'AMORTISSEMENT DE LA DETTE SOCIALE Établissement public national administratif (French national public

Plus en détail

LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS

LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT A Guideline on the Conduct of District Planning Commission Meetings Directive sur la tenue

Plus en détail

Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration

Solution d hébergement de SWIFTAlliance ENTRY R7 Politique de Sauvegarde et de Restauration Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration Avril 2012 I- Introduction Le présent document présente la politique de sauvegarde et de restauration à adopter

Plus en détail

LES PRÉVISIONS SONT-ELLES UTILES/ NÉCESSAIRES À LA GESTION?

LES PRÉVISIONS SONT-ELLES UTILES/ NÉCESSAIRES À LA GESTION? www.cfamontreal.org LES PRÉVISIONS SONT-ELLES UTILES/ NÉCESSAIRES À LA GESTION? Jacques Lussier, M.Sc., Ph.D., CFA President and Chef des investissements, Chef de, Ph.D., CFA Mai 2015 QUATRE SOURCES DE

Plus en détail

Les produits structurés ci-dessous seront trasférés du groupe de cotation HL au groupe de cotation IB à compter du 13/01/2015 :

Les produits structurés ci-dessous seront trasférés du groupe de cotation HL au groupe de cotation IB à compter du 13/01/2015 : CORPORATE EVENT NOTICE: Ajustement de produits structurés UNICREDIT BANK AG. PLACE: Paris AVIS Nº : PAR_20150112_00247_EUR DATE: 12/01/2015 MARCHÉ: EURONEXT PARIS Modification des caractéristiques de produits

Plus en détail

Le niveau bas des taux d intérêt décourage t-il l épargne des ménages

Le niveau bas des taux d intérêt décourage t-il l épargne des ménages janvier N Le niveau bas des taux d intérêt décourage t-il l épargne des ménages Les pays de l OCDE ont mis en place des politiques monétaires avec des taux d intérêt très bas ; sauf dans les pays en difficulté

Plus en détail

PRECONISATION DE GERBAGE

PRECONISATION DE GERBAGE Superlift litres / diam. mm (8 ) Final packaging for pallet 1200 x 1000 mm. 1000 mm Final packaging for pallet 800 x 1200 mm. 800 mm 1200 mm 1200 mm Floor 35 containers High 5 containers (1 + 4) TOTAL:

Plus en détail

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur l utilisation de la dénomination sociale (entités du même groupe qu une banque ou société

Plus en détail

Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II

Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II Emmanuel Bécache, Esther Schütz 20 ème rendez-vous Réavie 15 octobre 2009 15 octobre 2009 2 Agenda Environnement

Plus en détail

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 L impératif du développement durable va transformer tous les secteurs économiques Capacité écologique

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Le 12 avr. 2012 Les crises.fr - Des images pour comprendre 0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Ce billet fait suite à celui présentant les produits dérivés. Les futures, sur taux d intérêt Les

Plus en détail

BNP Paribas Investment Partners

BNP Paribas Investment Partners FOR PROFESSIONAL INVESTORS BNP Paribas Investment Partners Conférence téléphonique - Gestion obligataire Jeudi 4 juillet 2013 2 Eurozone Fixed Income Performances à fin juin 2013 Eurozone main bond indices

Plus en détail

Présentation analystes. janvier 2013

Présentation analystes. janvier 2013 Présentation analystes janvier 2013 1 Disclaimer This document has been prepared by ANF Immobilier SA ( ANF Immobilier ) solely for the use of presentations made to investorsor analysts. ANF Immobilier

Plus en détail

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 AINoE Abstract Interpretation Network of Excellence Patrick COUSOT (ENS, Coordinator) Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 Thématique Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 1

Plus en détail

Les différents systèmes comptables et leurs incidences de traitement

Les différents systèmes comptables et leurs incidences de traitement www.pwc.lu Les différents systèmes comptables et leurs incidences de traitement Laurent Gateau Introduction Différents systèmes comptables au sein de l entreprise Les différentes définitions du terme «système»

Plus en détail

PAR_20140205_00937_EUR DATE: 05/02/2014

PAR_20140205_00937_EUR DATE: 05/02/2014 CORPORATE EVENT NOTICE: Emission et admission d'obligations à option de remboursement en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes (ORNANE) sans droit préférentiel de souscription et sans délai

Plus en détail