LA CONFIANCE EN SOI. Savoir qui l on est, c est avoir ses propres idées, opinions et les partager.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CONFIANCE EN SOI. Savoir qui l on est, c est avoir ses propres idées, opinions et les partager."

Transcription

1 QU EST-CE QUE LA CONFIANCE EN SOI La confiance en soi est un équilibre de beaucoup d éléments : l assertivité, la gestion des croyances, des émotions, du temps et du stress, la connaissance de soi, la maîtrise d une méthode de communication pour améliorer son relationnel, le contrôle de son niveau d énergie C est un précieux atout pour réussir sa vie. Elle permet d exploiter au mieux ses compétences sans être freiné par ses peurs et doutes. Elle amène le respect, l écoute et la crédibilité. La valeur d un individu est liée au fait qu il est vivant! Sa valeur ne dépend pas de ses réalisations, de sa réussite ou de sa fortune. Rien n est à faire pour avoir de la valeur. Être ce que l on est, simplement. Mais, qui est-on? Savoir qui l on est, c est avoir ses propres idées, opinions et les partager. 1 Enfant, nous avons souvent renié une partie de nous-même pour être conforme aux attentes de l extérieur. Nous nous sommes fabriqués un ou plusieurs personnages acceptables pour ne pas perdre l amour de nos proches et gagner leur reconnaissance. Nous avons dès lors trahi notre essence et tenté de répondre à un idéal de perfection. En nous mettant à agir en fonction du regard des autres, le désignant comme juge de notre valeur, nous avons commencé à opérer un savant travail de refoulement de nos zones d ombre, mettant en avant nos zones de lumière, seules acceptables dans cette quête de perfection. L élan de réaliser quelque chose, le désir de tenter une expérience et... une petite voix arrive dans ma tête : «Tu n y arriveras jamais, tu es un incapable. Tu rêves encore, tu vas être ridicule, tu n intéresses personne. Tu ferais mieux de prendre tes responsabilités, de devenir enfin adulte. Tu es un bon à rien, ce n est pas pour toi, oublie ça, sois raisonnable»

2 Cette scission entre ce que nous sommes vraiment et ce que nous pensons devoir être est souvent vécue douloureusement, provoquant un sentiment permanent d insatisfaction, de frustration et de découragement. Elle nous a souvent obligé à refouler nos émotions au point d être incapable d identifier et de reconnaître nos propres besoins. Le voyage vers notre authenticité propose de sortir de la répétition des schémas éducationnels pour apprivoiser sa vérité profonde, apprendre à agir en accord avec elle et fuir le mythe de la perfection. La seule personne avec laquelle nous passons 24 heures sur 24 c est nous-même il est urgent de nous apprécier, de nous estimer, de nous aimer. La confiance en soi, c est la troisième composante de l estime de soi, avec laquelle, du reste, on la confond souvent. La confiance en soi s applique surtout à nos actes. Être confiant, c est penser que l on est capable d agir de manière appropriée dans les situations importantes. La confiance en soi peut par conséquent sembler moins importante que l amour de soi ou l estime de soi dont elle serait une conséquence. C est en partie vrai, mais ce rôle nous semble fondamental dans la mesure où l estime de soi a besoin d un acte pour se maintenir ou se développer : des petits succès au quotidien sont nécessaires à notre équilibre psychologique, tout comme la nourriture et l oxygène le sont à notre équilibre corporel. La confiance en soi vient surtout du mode d éducation qui nous a été prodigué, en famille et à l école (les échecs sont-ils présentés à un enfant comme une conséquence possible mais non catastrophique de ses actes? Est-il récompensé pour avoir essayé autant que pour avoir réussi? Comment lui apprendon à tirer les leçons de ses difficultés, au lieu d en conclure qu il vaudra mieux ne pas agir?). La confiance en soi se transmet par l exemple comme par le discours. Ne pas redouter avec excès l inconnu ou l adversité témoigne d un bon niveau de confiance en soi. Une confiance en soi insuffisante ne représente pas un handicap insurmontable. Cependant, les sujets qui en souffrent sont souvent victimes d inhibition. David Lefrancois > Psychologue Clinicien et coach Fondateur de l Institut des Neurosciences Appliquées. > Créateur de l Intelligence Motivationnelle et intervenant en prospective auprès de grands comptes. > Formateur principal, et auteur de plusieurs livres sur le coaching, notamment le GUIDE PRATIQUE DU LIFE COACHING aux éditions Gualino Eds, ainsi que LA BIBLE DU COACHING. > Coach consultant dans plusieurs émissions de Télé en France : «UN COACH POUR CHANGER MA VIE» sur France 4, «C EST MA VIE» et «SUPPER NANNY» sur M6 «ÇA SE DISCUTE» sur France 2, etc.

3 2 QU EST-CE QUE L ESTIME DE SOI L estime de soi repose sur trois «ingrédients» : la confiance en soi, l image de soi, l amour de soi. Pour l acquisition d une estime de soi harmonieuse, un bon dosage de chacune de ces trois composantes est indispensable. Ces trois composantes de l estime de soi entretiennent souvent des liens d interdépendance : l amour de soi (se respecter quoi qu il advienne, écouter ses besoins et ses aspirations) facilite obligatoirement une vision positive de soi (croire en ses capacités, se projeter dans l avenir) qui, à son tour, influence positivement la confiance en soi (agir sans crainte excessive de l échec et du jugement d autrui). C est en fait une évaluation, donc un jugement de valeur à propos de soi. Pour cela, il est nécessaire d avoir une représentation de soi qui ne peut être évaluée que par rapport à quelque chose qui sert de mesure comme l idéal du moi (ce que la personne voudrait être et être capable de sentir ou de faire). La confiance en soi est le sentiment qu éprouve celui qui sait qu il peut compter sur lui-même pour faire face aux circonstances et aux défis de la vie. Quoi qu il en soit, nous avons toujours la même valeur et importance. Seule une telle croyance peut donner une base sécurisante pour l estime de soi. Et rappelons-nous qu avec les croyances naissent aussi les valeurs. L estime de soi est donc une évaluation positive de soi-même, fondée sur la conscience de sa propre valeur et de son importance inaliénable en tant qu être humain. Une personne qui s estime se traite avec bienveillance et se sent digne d être aimée et heureuse. L estime de soi est aussi fondée sur le sentiment de sécurité que donne la certitude de pouvoir utiliser ses capacités, son libre arbitre et ses facultés d apprentissage pour faire face de manière efficace et responsable aux défis et aux événements de la vie.

4 Plus on s estime, mieux on agit : on prend des décisions et l on s y tient. Et plus on se comporte ainsi régulièrement, plus on s estime... À travers toutes nos activités, le plus souvent, nous cherchons à satisfaire deux grands besoins également indispensables à notre estime de soi : nous sentir aimé et compétent. Dans tous les domaines, nous attendons la satisfaction conjointe de ces besoins. La satisfaction de l un sans l autre ne comblera pas nos attentes : être aimé sans être admiré est infantilisant, mais être estimé sans se sentir apprécié est frustrant. Ces nourritures nécessaires à notre ego sont d autant plus indispensables que l estime de soi n est pas donnée une fois pour toutes, elle a besoin d être régulièrement alimentée. Les personnes «considérées» pensent qu elles ont de la valeur, qu elles sont dignes d être aimées et heureuses. Elles sont d ailleurs souvent compétentes, se donnent le droit à l erreur, savent qu elles peuvent apprendre, sont responsables de ce qui leur arrive, sont inclines à agir, sont confiantes, gaies, créatives et ont le sens de l humour, elles ont des attentes positives, se sentent les égales des autres, ont des rapports agréables et constructifs, sont souvent calmes, coopératives, sociables, bienveillantes, sentent qu elles n ont rien à prouver, ne craignent pas le jugement d autrui, sont sans préoccupation parasitaire, savent écouter, elles se respectent, s affirment. Les personnes qui «manquent d estime de soi», souffrent de difficultés d adaptation. Comme elles ne savent pas si elles peuvent compter sur elles-mêmes, les changements leur font peur, elles se montrent souvent «contrôlantes» et rigides, elles ont plus de difficulté à admettre leurs erreurs, elles se montrent facilement défensives. Dans ce cas, l autre est facilement perçu comme accusateur, voire menaçant ou encore comme une source possible d humiliation et de rejet. Elles ont le désir d avoir raison, ce qui suppose que l autre a tort. Elles risquent fortement d osciller entre ce qu elles croient être la conformité au désir de l autre et une rébellion contre ce désir. Elles ont de la difficulté à communiquer surtout honnêtement et ouvertement et cherchent un miroir favorable. Elles doutent de l amour qu on leur porte, vivent dans une insécurité permanente et font parfois preuve d une jalousie maladive. David Lefrancois > Psychologue Clinicien et coach Fondateur de l Institut des Neurosciences Appliquées. > Créateur de l Intelligence Motivationnelle et intervenant en prospective auprès de grands comptes. > Formateur principal, et auteur de plusieurs livres sur le coaching, notamment le GUIDE PRATIQUE DU LIFE COACHING aux éditions Gualino Eds, ainsi que LA BIBLE DU COACHING. > Coach consultant dans plusieurs émissions de Télé en France : «UN COACH POUR CHANGER MA VIE» sur France 4, «C EST MA VIE» et «SUPPER NANNY» sur M6 «ÇA SE DISCUTE» sur France 2, etc.

5 3 QU EST-CE QUE L AMOUR ET L IMAGE DE SOI L AMOUR DE SOI C est l élément le plus important. S estimer implique de s évaluer ; or s aimer ne souffre d aucune condition, c est-à-dire qu on s aime malgré ses défauts, ses limites, ses échecs, simplement parce que chacun d entre nous est digne d amour et de respect. Cet amour de soi inconditionnel ne dépend pas de nos performances. Il implique que nous puissions résister à l adversité et nous reconstruire après un échec. Il n empêche ni la souffrance ni le doute en cas de difficultés, mais il protège du désespoir. L amour de soi dépend surtout de l amour que notre famille nous a prodigué quand nous étions enfant et des nourritures affectives. Les carences d estime de soi qui prennent leur origine à ce niveau sont sans doute les plus difficiles à rattraper. S aimer soi-même est bien le socle de l estime de soi, son constituant le plus profond et intime. Néanmoins, il n est jamais facile de discerner chez une personne, au-delà de son masque social, le degré exact de l amour qu elle se porte.

6 L IMAGE DE SOI Le regard que l on porte sur soi, cette évaluation, fondée ou non, que l on fait de ses qualités et de ses défauts, est le deuxième pilier de l estime de soi. Il ne s agit pas seulement de connaissance de soi ; l important n est pas la réalité des choses mais la conviction que l on a d être porteur de qualités ou de défauts, de potentialités ou de limitations. La vision de soi positive est une force intérieure qui nous permet d attendre notre heure malgré l adversité. Une vision de soi limitée nous fera perdre du temps avant de trouver notre voie. Ce regard que nous portons sur nous-même, nous le devons à notre environnement familial et notamment aux projets que nos parents ont formés pour nous. Ces projets sont légitimes à la condition que la pression sur l enfant ne soit pas trop forte et tienne compte de ses désirs et capacités. Une vision de soi limitée poussera la personne à la dépendance vis-à-vis d autrui : on peut établir des relations satisfaisantes avec les autres mais on se limite au rôle de suiveur, on ne passe que sur des voies déjà explorées par d autres, on a du mal à concevoir et à mener à bien des projets personnels. David Lefrancois > Psychologue Clinicien et coach Fondateur de l Institut des Neurosciences Appliquées. > Créateur de l Intelligence Motivationnelle et intervenant en prospective auprès de grands comptes. > Formateur principal, et auteur de plusieurs livres sur le coaching, notamment le GUIDE PRATIQUE DU LIFE COACHING aux éditions Gualino Eds, ainsi que LA BIBLE DU COACHING. > Coach consultant dans plusieurs émissions de Télé en France : «UN COACH POUR CHANGER MA VIE» sur France 4, «C EST MA VIE» et «SUPPER NANNY» sur M6 «ÇA SE DISCUTE» sur France 2, etc.

L AFFIRMATION DE SOI. L affirmation de soi Page 1 sur 32

L AFFIRMATION DE SOI. L affirmation de soi Page 1 sur 32 L AFFIRMATION DE SOI L affirmation de soi Page 1 sur 32 Vos attentes Qu attendez-vous de la formation? L affirmation de soi Page 2 sur 32 L ESTIME DE SOI (D après Christophe André) Pour changer, s engager,

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

Coach la Vie - Nathalie Favre DEVELOPPER LA CONFIANCE EN SOI DES ENFANTS

Coach la Vie - Nathalie Favre DEVELOPPER LA CONFIANCE EN SOI DES ENFANTS DEVELOPPER LA CONFIANCE EN SOI DES ENFANTS De quoi parle-t-on? Confiance en soi estime de soi image de soi affirmation de soi Comment se construit la confiance en soi? Les besoins psychologiques sécurité,

Plus en détail

Leadership efficace Carolyn Cohen, CA, CRHA Consultante en formation et en ressources humaines

Leadership efficace Carolyn Cohen, CA, CRHA Consultante en formation et en ressources humaines Leadership efficace Carolyn Cohen, CA, CRHA Consultante en formation et en ressources humaines Programme Gestion et leadership Vision Intelligence émotionnelle Influence et pouvoir Confiance Auto-perfectionnement

Plus en détail

Pour intervenir en toute «connaissance» Des pistes de réflexion Des prises de conscience Des outils et stratégies à explorer

Pour intervenir en toute «connaissance» Des pistes de réflexion Des prises de conscience Des outils et stratégies à explorer Au menu Aucun miracle proposé Pour intervenir en toute «connaissance» Des pistes de réflexion Des prises de conscience Des outils et stratégies à explorer Et se rappeler, qu il n y a rien de facile dans

Plus en détail

(démissionnaire, l anti-dépendant, l indépendant) de valorisation, sa raison d exister et son bien-être existentiel.

(démissionnaire, l anti-dépendant, l indépendant) de valorisation, sa raison d exister et son bien-être existentiel. 2 sortes de dépendance La dépendance fusionnelle (missionnaire, sur-dépendant, dépendant) La dépendance solitaire (démissionnaire, l anti-dépendant, l indépendant) Ces deux formes de dépendances affectives

Plus en détail

L estime de soi, un travail au quotidien P S Y C H O P É D A G O G U E «A P P R E N D R E À A P P R E N D R E»

L estime de soi, un travail au quotidien P S Y C H O P É D A G O G U E «A P P R E N D R E À A P P R E N D R E» L estime de soi, un travail au quotidien MARIE-LAURE BILLAUT P S Y C H O P É D A G O G U E «A P P R E N D R E À A P P R E N D R E» Animation pédagogique départementale janvier 2016 / DSDEN91 / EIP91 Plan

Plus en détail

QUELQUES DÉFINITIONS :

QUELQUES DÉFINITIONS : QUELQUES DÉFINITIONS : TROUBLE DE SANTÉ MENTALE : C est lorsqu une personne agit très différemment de sa façon habituelle et qu'elle présente une augmentation marquée de comportements bizarres qui durent

Plus en détail

L estime de soi. Nadia Gagnier, Ph.D. Psychologue

L estime de soi. Nadia Gagnier, Ph.D. Psychologue L estime de soi Nadia Gagnier, Ph.D. Psychologue L estime de soi Définitions: Jugement global de sa propre valeur. Satisfaction que l on retire de la façon dont on se perçoit. Conscience et connaissance

Plus en détail

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Cours du 12 novembre 2012 Philippe BARAN «N oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu

Plus en détail

Schémas de Compétence (vs Vulnérabilité)

Schémas de Compétence (vs Vulnérabilité) Schémas de Compétence (vs Vulnérabilité) Certitude acquise que le jeune a de bonnes capacités. Bonnes capacités en général, à propos de soi, d autrui et du futur (triade cognitive). Certitude qui nourrit

Plus en détail

Développer son empathie

Développer son empathie Sarah Famery Développer son empathie, 2003, 2007 ISBN : 978-2-212-53833-5 Sommaire Introduction. L empathie au cœur des relations humaines....... 1 Un besoin croissant d empathie...........................

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

Le management de proximité

Le management de proximité 1 Programme de formation Le management de proximité Une entrerpise souhaite aider ses managers à améliorer leur impact sur leurs équipes. En outre de leur connaissance du management par objectif, les managers

Plus en détail

Prise de notes collaborative suite à la conférence de C. Staquet le 29/03/2017

Prise de notes collaborative suite à la conférence de C. Staquet le 29/03/2017 Prise de notes collaborative suite à la conférence de C. Staquet le 29/03/2017 I. Définition des concepts Estime de soi dignité et confiance / mépris et méconnaissance L estime de soi c est - Ce que je

Plus en détail

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes LA PARTICULARITE DE LA RELATION SOIGNANT/SOIGNE UNE SITUATION DE CRISE LES

Plus en détail

MÉTHODE D ORIENTATION INDIVIDUELLE. Guide d intervention Conseiller Conseiller Inconnu. Démo mars 2015 PAO 16 mars 2015

MÉTHODE D ORIENTATION INDIVIDUELLE. Guide d intervention Conseiller Conseiller Inconnu. Démo mars 2015 PAO 16 mars 2015 MÉTHODE D ORIENTATION INDIVIDUELLE Démo mars 2015 PAO 16 mars 2015 Guide d intervention Conseiller Conseiller Inconnu Les Projets Alpha et Oméga TOUS DROITS RÉSERVÉS Guide d intervention Ce guide permet

Plus en détail

NEURO #1 JUILLET 2016 LIVRE BLANC LES MÉCANISMES DE LA MOTIVATION EN JEU DANS L APPRENTISSAGE

NEURO #1 JUILLET 2016 LIVRE BLANC LES MÉCANISMES DE LA MOTIVATION EN JEU DANS L APPRENTISSAGE NEURO #1 JUILLET 2016 LIVRE BLANC LES MÉCANISMES DE LA MOTIVATION EN JEU DANS L APPRENTISSAGE 1 LA MOTIVATION, QU EST-CE QUE C EST? La motivation correspond aux forces internes et/ou externes qui incitent

Plus en détail

L estime de soi, ses enjeux. Dr. Françoise Tendron 28 avril 2010 Nantes 05 mai 2010 St Nazaire

L estime de soi, ses enjeux. Dr. Françoise Tendron 28 avril 2010 Nantes 05 mai 2010 St Nazaire L estime de soi, ses enjeux Dr. Françoise Tendron 28 avril 2010 Nantes 05 mai 2010 St Nazaire Les enjeux tels que définis dans les programmes 2008 (Préambule) [ ] C est en proposant aux élèves un enseignement

Plus en détail

Stage «Generation.next» Objectifs détaillés du Stage

Stage «Generation.next» Objectifs détaillés du Stage Stage «Generation.next» Objectifs détaillés du Stage Durée de la formation : 8 ½ journée de 3h30 (28 heures) Déroulement pédagogique : voir objectifs détaillés ci-dessous Moyens pédagogiques : manuel de

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ACTIVITÉ POUR LES GROUPES DE JEUNES DE 10 À 12 ANS

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ACTIVITÉ POUR LES GROUPES DE JEUNES DE 10 À 12 ANS ? SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ACTIVITÉ POUR LES GROUPES DE JEUNES DE 10 À 12 ANS ÉNONCÉ 1 On peut affirmer qui on est de plusieurs façons, pas seulement en s exprimant verbalement. VRAI OU

Plus en détail

Première Partie : Comprendre Nos Relations

Première Partie : Comprendre Nos Relations VIVRE CONSCIEMMENT De Jorge Waxemberg 2000 Cafh Tous droits réservés Première Partie : Comprendre Nos Relations Chapitre 6 : La Relation avec le Choix Pour nous développer spirituellement il est nécessaire

Plus en détail

Développer l estime de soi et la motivation chez les élèves

Développer l estime de soi et la motivation chez les élèves Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue Développer l estime de soi et la motivation chez les élèves Conférence Par : Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue 2 Germain Duclos, psychoéducateur

Plus en détail

SARAH FAMERY LE POUVOIR DE L EMPATHIE. Comment obtenir le meilleur et éviter le pire? ISBN : Groupe Eyrolles, 2014

SARAH FAMERY LE POUVOIR DE L EMPATHIE. Comment obtenir le meilleur et éviter le pire? ISBN : Groupe Eyrolles, 2014 SARAH FAMERY LE POUVOIR DE L EMPATHIE Comment obtenir le meilleur et éviter le pire?, 2014 ISBN : 978-2-212-55938-5 Introduction L empathie, une «compétence» Il peut sembler paradoxal d évoquer l empathie

Plus en détail

Les émotions en classe, tout un programme!!

Les émotions en classe, tout un programme!! Les émotions en classe, tout un programme!! Depuis 7 ans, la classe de CM1 aborde les émotions, sous tous ses états!! C est le fruit d un travail progressif, de tâtonnements, enrichi par diverses formations,

Plus en détail

PLACE ET RÔLE DE L ENTOURAGE DU PATIENT DANS LES PROJETS DE SOINS

PLACE ET RÔLE DE L ENTOURAGE DU PATIENT DANS LES PROJETS DE SOINS Le vendredi 8 décembre 06 PLACE ET RÔLE DE L ENTOURAGE DU PATIENT DANS LES PROJETS DE SOINS Danièle Le Couster Infirmière Clinicienne, Consultante en Soins Palliatifs et Douleur en Gérontologie, titulaire

Plus en détail

La régulation des émotions dans le contexte professionnel

La régulation des émotions dans le contexte professionnel Les fiches En Lignes de La lettre du CEDIP* Fiche n 76 Juin 2017 La régulation des émotions dans le contexte professionnel Sommaire : La richesse des émotions--------------p. 1 L intelligence émotionnelle-------------p.

Plus en détail

Comment les conditions d apprentissage et de vie scolaire peuvent-elles influencer l estime de soi des enfants?

Comment les conditions d apprentissage et de vie scolaire peuvent-elles influencer l estime de soi des enfants? Comment les conditions d apprentissage et de vie scolaire peuvent-elles influencer l estime de soi des enfants? Présentation de Laurence Filisetti Maître de conférences en Sciences de l Education Université

Plus en détail

La communication parent-enfant Page 1

La communication parent-enfant Page 1 La communication parent-enfant Page 1 La communication parent-enfant L enfant peut communiquer de différentes manières, et la communication verbale n est pas la seule voie offerte. Les structures et les

Plus en détail

Philippe REGIDOR. Coach de dirigeants et d équipes dirigeantes Consultant Formateur

Philippe REGIDOR. Coach de dirigeants et d équipes dirigeantes Consultant Formateur Philippe REGIDOR Coach de dirigeants et d équipes dirigeantes Consultant Formateur Notre Vocation Relever aux côtés des organisations les challenges humains issus des changements culturels, stratégiques,

Plus en détail

LES COMPÉTENCES ESSENTIELLES

LES COMPÉTENCES ESSENTIELLES Communication C 1. Entrer en relation et interagir avec les autres 2. Acquérir, interpréter et présenter de l information 3. Collaborer pour planifier, réaliser et évaluer des constructions et des activités

Plus en détail

Les relations amoureuses Programme complet

Les relations amoureuses Programme complet Les relations amoureuses Programme complet Les bases d une relation harmonieuse du blog «heureux dans sa vie» I. Un coup de pied dans la fourmilière Remise en question des visions du monde, croyances et

Plus en détail

Guide des valeurs : repères éthiques

Guide des valeurs : repères éthiques Guide des valeurs : repères éthiques De l intervention auprès des personnes Le 14 juin 2010 Guide des valeurs : repères éthiques De l intervention auprès des personnes Le 14 juin 2010 Guide des valeurs

Plus en détail

Se libérer de ses blocages

Se libérer de ses blocages Sarah Famery Se libérer de ses blocages Deuxième édition 2006, 2011 ISBN : 978-2-212-54809-9 Table des matières Sommaire...................................................5 Avertissement................................................7

Plus en détail

ANIMER UNE EQUIPE ET OBTENIR DE MEILLEURS RENDEMENTS

ANIMER UNE EQUIPE ET OBTENIR DE MEILLEURS RENDEMENTS ANIMER UNE EQUIPE ET OBTENIR DE MEILLEURS RENDEMENTS 1 PLAN D INTERVENTION 1. Introduction à la gestion des équipes 2. Habileté à communiquer 3. Habiletés à consolider 4. Habileté à motiver et à coacher

Plus en détail

FLE - Vendredi 13 novembre 2015

FLE - Vendredi 13 novembre 2015 FLE - Vendredi 13 novembre 2015 L étudiant exigeant Un client en voie de développement Il est stressé, rêve de la «french touch». Il ne demande pas la qualité ou le prix mais la qualité et le prix et la

Plus en détail

Module 2. Cible 1. Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied. Éléments clés. Miser sur la relation.

Module 2. Cible 1. Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied. Éléments clés. Miser sur la relation. Module 2 Miser sur la relation maître-élève Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied Miser sur la relation maître-élève Établir des règles et des attentes claires

Plus en détail

Pistes d animation suggérées

Pistes d animation suggérées Grande compétence : Communiquer des idées et de l information B1 : Interagir avec les autres Grande compétence : Rechercher et utiliser de l information A1 : Lire des textes continus Tâche 6 Connaître

Plus en détail

MEUTE BADGE DE BOIS I. Module 2: Comprendre, communiquer et travailler avec les jeunes

MEUTE BADGE DE BOIS I. Module 2: Comprendre, communiquer et travailler avec les jeunes MEUTE BADGE DE BOIS I Module 2: Comprendre, communiquer et travailler avec les jeunes Caractéristiques générales des jeunes d âge louveteau Développement physique: Commencent à percevoir les différences

Plus en détail

Document C L estime de soi

Document C L estime de soi Document C L estime de soi 1/ Définition L estime de soi, c est l évaluation qu une personne fait d elle-même. Cela indique le degré selon lequel elle se croit capable, digne de réaliser une activité.

Plus en détail

C est à partir de valeurs et de principes communs que ce document été rédigé. Chaque participante et travailleuse s engage à le respecter.

C est à partir de valeurs et de principes communs que ce document été rédigé. Chaque participante et travailleuse s engage à le respecter. Un code d éthique est, en quelques sortes, une ligne de conduite se référant à des valeurs. L éthique situe nos décisions d action par rapports aux valeurs que nous désirons mettre en pratique. Le Centre-Femmes

Plus en détail

RÉTROACTION DONNER UNE EFFICACE AUX ÉLÈVES COMMENT LU POUR VOUS UNE RÉTROACTION. Source. par Isabelle Senécal COMMENT DONNER

RÉTROACTION DONNER UNE EFFICACE AUX ÉLÈVES COMMENT LU POUR VOUS UNE RÉTROACTION. Source. par Isabelle Senécal COMMENT DONNER COMMENT DONNER UNE RÉTROACTION Source Synthèse et traduction libre de : Australian Society for Evidence Based Teaching, [s.d.]. HOW TO GIVE FEEDBACK TO STUDENTS, http://www.robeson.k12.nc.us/cms/lib6/nc01000307/

Plus en détail

L éducation thérapeutique. accompagnement. Prof. Alain Golay

L éducation thérapeutique. accompagnement. Prof. Alain Golay L éducation thérapeutique aujourd hui : un tissage entre apprentissage et accompagnement Prof. Alain Golay Hôpitaux Universitaires de Genève Hôpitaux Universitaires de Genève Alain.golay@hcuge.ch http://setmc.hug-ge.ch

Plus en détail

Le succès c est dans la tête

Le succès c est dans la tête Le succès c est dans la tête MERCI POUR VOTRE BELLE PARTICIPATION Pour plus d information sur la possibilité d inviter le Dr. Sylvain Guimond en entreprise ou de participer à une session ouverte au public

Plus en détail

Lorsque l'enfant grandit : Besoin d'attachement et d autorité. Ajustement des relations adultes-ado

Lorsque l'enfant grandit : Besoin d'attachement et d autorité. Ajustement des relations adultes-ado Lorsque l'enfant grandit : Besoin d'attachement et d autorité. Ajustement des relations adultes-ado Dr en Psychologie, Ingénieur de recherche INSERM Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition (CNRS UMR

Plus en détail

Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations)

Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations) Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations) Préparer sa candidature Se préparer un entretien Adhérer aux valeurs de l ONU dans

Plus en détail

Avoir confiance en lui

Avoir confiance en lui Avoir confiance en lui Bioviva : à la découverte de Soi et du Monde Chers parents, grands-parents, éducateurs et enseignants, Vous souhaitez aider votre enfant à bien grandir et s accomplir. Nombreux sont

Plus en détail

. L important c est d avoir des rêves, ce n est pas toujours de parvenir à les réaliser.

. L important c est d avoir des rêves, ce n est pas toujours de parvenir à les réaliser. L important c est d avoir des rêves, ce n est pas toujours de parvenir à les réaliser. L important c est d acquérir de la souplesse d esprit, d essayer de prendre du recul et de relativiser. C est important

Plus en détail

Fondements de la relation d aide

Fondements de la relation d aide Fondements de la relation d aide De l humain à la relation d aide Principes fondateurs Attitudes thérapeutiques Questions thérapeutiques Cadres de pratique 1 2 Le counseling Le counseling est né aux États-Unis

Plus en détail

Comment développer son leadership

Comment développer son leadership Comment développer son leadership Ken Blanchard & Mark Miller Editions d Organisation 1 Qu est-ce qu un leader? Vision traditionnelle : Un leader est une personne responsable. Un leader est une personne

Plus en détail

L Auto-Hypnose : «Confiance et Estime de soi»

L Auto-Hypnose : «Confiance et Estime de soi» Atelier Auto Hypnose Le samedi 18 janvier 2017 9. 30-17.30 «Il n y a qu une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c est la peur d échouer.» - Paulo Coelho Qui n a pas rêvé, un jour, de partir à la

Plus en détail

«LES 5 BLESSURES QUI EMPECHENT D ETRE SOI-MEME»

«LES 5 BLESSURES QUI EMPECHENT D ETRE SOI-MEME» «LES 5 BLESSURES QUI EMPECHENT D ETRE SOI-MEME» Lise BOURBEAU BLESSURE MASQUE NOUVEAU COMPORTEMENT Rejet Abandon Humiliation Trahison Injustice Fuyant Dépendant Masochiste Contrôlant Rigidité Vérifier

Plus en détail

Que sont les Compétences Psychosociales?

Que sont les Compétences Psychosociales? Que sont les Compétences Psychosociales? Dans le cadre de la conférence-débat: «Aider son enfant à résister à la pression résister à la pression» le lundi 23 novembre 2015 Organisée par la ville de Valbonne

Plus en détail

1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses

1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses 1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses croyances, ses pensées et de les défendre de façon non-destructive.

Plus en détail

ENTREPRENDRE. Jack BRUNET Potentiel Plus International

ENTREPRENDRE. Jack BRUNET Potentiel Plus International ENTREPRENDRE «Il n y a pas de vent favorable pour qui ne sait pas où ils va, ni ne sait qui il est.» (Sénèque) «Certaines personnes voient les choses telles qu elles sont et se disent «Pourquoi?». Je rêve

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

LA DÉCLARATION DE L ÊTRE HUMAIN CONSCIENT

LA DÉCLARATION DE L ÊTRE HUMAIN CONSCIENT LA DÉCLARATION DE L ÊTRE HUMAIN CONSCIENT Arrêtez de vivre pour être aimé et être reconnu! Par Claude Lasanté 1 CONTENU PARTIE 1 La conclusion (une excellente façon de débuter) PARTIE 2 L appel aux armes

Plus en détail

Enfance (6-8 ans) Caractéristiques physiques et intellectuelles. Développement physique

Enfance (6-8 ans) Caractéristiques physiques et intellectuelles. Développement physique Enfance (6-8 ans) Caractéristiques physiques et intellectuelles Développement physique L enfant est très actif, c est un véritable «moteur en marche». Il est capable de coordonner l action de sa pensée

Plus en détail

Développer un produit innovant avec les méthodes agiles

Développer un produit innovant avec les méthodes agiles Didier Lebouc Développer un produit innovant avec les méthodes agiles, 2012 ISBN : 978-2-212-55264-5 Table des matières Introduction... 1 Partie 1 Comment réussir un développement? 1. Développer un produit

Plus en détail

Emergences de compétences : le point de vue des neurosciences et de la psychologie positive

Emergences de compétences : le point de vue des neurosciences et de la psychologie positive Emergences de compétences : le point de vue des neurosciences et de la psychologie positive Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer

Plus en détail

Un perte d estime de soi Un devoir d estime de soi Une dette d estime de soi. Catherine Tourette-Turgis, MCU

Un perte d estime de soi Un devoir d estime de soi Une dette d estime de soi. Catherine Tourette-Turgis, MCU Un perte d estime de soi Un devoir d estime de soi Une dette d estime de soi Catherine Tourette-Turgis, MCU Depuis les dernières décennies, les études sur le concept de soi et l estime personnelle se sont

Plus en détail

Exercer son leadership dans le dossier de la réussite pour susciter et soutenir l engagement collectif

Exercer son leadership dans le dossier de la réussite pour susciter et soutenir l engagement collectif Exercer son leadership dans le dossier de la réussite pour susciter et soutenir l engagement collectif Par Josée Lafleur, c.o., coordonnatrice du Carrefour 28 septembre 2012 Plan de la présentation 1.

Plus en détail

Energie positive. François de Montfort - Institut Caminno mars ) Miser sur les points forts plutôt que palier les points négatifs

Energie positive. François de Montfort - Institut Caminno mars ) Miser sur les points forts plutôt que palier les points négatifs Energie positive François de Montfort - Institut Caminno mars 2014 Introduction Sommes-nous des territoires à énergie positive pour les autres? Lorsque nous discutons avec des collègues, des amis, ressortent-ils

Plus en détail

ESTIME DE SOI ET COMPÉTENCES PSYCHO-SOCIALES

ESTIME DE SOI ET COMPÉTENCES PSYCHO-SOCIALES ESTIME DE SOI ET COMPÉTENCES PSYCHO-SOCIALES Gwénaëlle Boscher Ingénieure de formation Pole régional des savoirs 115 Bd de l Europe 76100 Rouen 02.32.18.07.60 Première conférence internationale pour la

Plus en détail

N 12. Le besoin fondamental de l homme de s occuper en vue de se réaliser

N 12. Le besoin fondamental de l homme de s occuper en vue de se réaliser Lycée Technique pour Professions de Santé Année scolaire 2009-2010 N 12 Le besoin fondamental de l homme de s occuper en vue de se réaliser Rédaction: HAMEN Brigitte 2007-2008 KLEIN Nicole 2009-2010 COSPI

Plus en détail

Contrat d entente pour régler une crise

Contrat d entente pour régler une crise Contrat d entente pour régler une crise Rester calme, ne pas crier, ni hausser le ton. Chacun doit s exprimer clairement et dire ce qu il ressent/comment il s est senti. Parler chacun son tour et demander

Plus en détail

Les six profils fréquents d élèves à haut potentiel d après l étude de Neihart et Betts

Les six profils fréquents d élèves à haut potentiel d après l étude de Neihart et Betts Les six profils fréquents d élèves à haut potentiel d après l étude de Neihart et Betts Type 1 Performant Type 6 Autonome Type 3 Inhibé attitude - bons résultats - motivation extrinsèque - dépendant comportement

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

Questions d éthique. Document fait par Sarah-Jane Poirier. Inspiré par la collection Philozenfants

Questions d éthique. Document fait par Sarah-Jane Poirier. Inspiré par la collection Philozenfants Questions d éthique Comment sais-tu que tu es heureux? Est-ce que c est facile d être heureux? Est-il important de chercher à tout prix le bonheur? Est-ce que l argent fait le bonheur? As-tu besoin des

Plus en détail

COMMENT APPRENDRE LE RESPECT A UN ENFAN T? Mamy RANDRIASOA de

COMMENT APPRENDRE LE RESPECT A UN ENFAN T? Mamy RANDRIASOA de COMMENT APPRENDRE LE RESPECT A UN ENFAN T? Mamy RANDRIASOA de http://www.educationenfant.com Sommaire Introduction :... 3 A quel âge un enfant comprend-il le sens du respect?... 4 Comment mettre en place

Plus en détail

SIPP- 118 Questionnaire de la personnalité. Par exemple, un crochet dans la première case signifie que tu es entièrement en désaccord avec l énoncé.

SIPP- 118 Questionnaire de la personnalité. Par exemple, un crochet dans la première case signifie que tu es entièrement en désaccord avec l énoncé. 1 SIPP- 118 Questionnaire de la personnalité Ce questionnaire est composé d une série d énoncés qui te concernent. Ces énoncés renvoient aux 3 derniers mois. En rapportant dans quelle mesure tu es ou en

Plus en détail

Travailler avec les enfants plus âgés et les adolescents

Travailler avec les enfants plus âgés et les adolescents Travailler avec les enfants plus âgés et les adolescents Résumé de la présentation donnée par Maggie Johnson pour l association SMIRA, en mars 2008 Par Valérie Marschall pour l association OUVRIR LA VOIX.

Plus en détail

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE Par: Paméla Bérubé Jean, T.S.S et intervenante en promotion/prévention en santé mentale à l ACSM-BF OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Quel est

Plus en détail

Accueil personnes en difficulté

Accueil personnes en difficulté Gestion du stress Accueil personnes en difficulté EFFICACITÉ PROFESSIONNELLE >> Gestion du stress Comprendre les mécanismes du stress et ses déclencheurs. Apprendre à le reconnaitre et à le transformer

Plus en détail

Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR

Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR 3 4 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs jeunes Actuellement

Plus en détail

Education thérapeutique de la personne obèse : quelle est la place de l entretien motivationnel? Prof. Alain Golay

Education thérapeutique de la personne obèse : quelle est la place de l entretien motivationnel? Prof. Alain Golay Education thérapeutique de la personne obèse : quelle est la place de l entretien motivationnel? Prof. Alain Golay Hôpitaux Universitaires de Genève Centre collaborateur de l OMS www.setmc.hug-ge.ch Alain.golay@hcuge.ch

Plus en détail

Faudrait-il bannir les parents des clubs et des tournois de tennis?!

Faudrait-il bannir les parents des clubs et des tournois de tennis?! Faudrait-il bannir les parents des clubs et des tournois de tennis?! 2 ème Forum Swiss Tennis pour les Responsables Juniors 7 février 2016 - Bienne Dr. Olivier Schmid Psychologue du sport et de la performance

Plus en détail

8.3 LE RÔLE DU STRESS DANS L EXPÉRIENCE DES FAMILLES. Le stress et l individu Le stress et la famille. Favoriser les bons rapports avec les familles

8.3 LE RÔLE DU STRESS DANS L EXPÉRIENCE DES FAMILLES. Le stress et l individu Le stress et la famille. Favoriser les bons rapports avec les familles 8.3 Favoriser les bons rapports avec les familles LE RÔLE DU STRESS DANS L EXPÉRIENCE DES FAMILLES Le stress et l individu Le stress et la famille Au cœur du soutien : Guide d action pour les travailleurs

Plus en détail

Conférence «Comment créer des liens solides avec son enfant» ( ) de Cécile FLE

Conférence «Comment créer des liens solides avec son enfant» ( ) de Cécile FLE ütavu? Conférence «Comment créer des liens solides avec son enfant» (07.06.13) de Cécile FLE Thérapeute énergéticienne, maman par adoption de deux garçons, elle est l auteur d un récent livre «créer des

Plus en détail

Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier. L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes

Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier. L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes Un accompagnement spécifique de l'adolescente enceinte (1) Selon l Organisation mondiale de la santé (OMS),

Plus en détail

Quel est le rôle des parents dans la motivation à apprendre?

Quel est le rôle des parents dans la motivation à apprendre? Union des Fédérations des Associations de Parents de l'enseignement Catholique Avenue des Combattants, 24-1340 Ottignies 010.42.00.50 010.42.00.59 Siège social : rue Belliard, 23A - 1040 Bruxelles Compte

Plus en détail

DEMARCHE PUBLIC. Une compétence psychosociale est selon l Organisation Mondiale de la Santé

DEMARCHE PUBLIC. Une compétence psychosociale est selon l Organisation Mondiale de la Santé PUBLIC Ce module d ateliers s adresse spécifiquement à des jeunes adultes qui ne parviennent pas à agir efficacement pour réussir leurs projets d insertion socio-professionnelle. Il peut s agir de jeunes

Plus en détail

Critères d évaluation

Critères d évaluation Exécution de diverses actions de motricité globale Exécution de diverses actions de motricité fine Ajustement de ses actions en fonction de l environnement Reconnaissance d éléments favorisant le bien-être

Plus en détail

Passer des paroles aux actes n est pas (qu ) une question de d argent

Passer des paroles aux actes n est pas (qu ) une question de d argent Réorientation ou reconversion : comment changer de profession ou évoluer quand on est vétérinaire? Les blocages : qu'est ce qui empêche de passer de «je veux» à «je fais»? Gil Wittke G1 Coaching wittke.coaching@gmail.com

Plus en détail

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat Editeur ESF, 1997 [Accueil] [page précédente] Quels apports en matière de théorie des apprentissages? La métacognition, qu

Plus en détail

Vous êtes diplômé de KEDGE Business School? Développez vos connaissances et échangez entre alumni grâce aux Ateliers Alumni à Bordeaux.

Vous êtes diplômé de KEDGE Business School? Développez vos connaissances et échangez entre alumni grâce aux Ateliers Alumni à Bordeaux. ATELIERS ALUMNI Vous êtes diplômé de KEDGE Business School? Développez vos connaissances et échangez entre alumni grâce aux Ateliers Alumni à Bordeaux. Adhérents Non Adhérents 30 60 30 60 30 60 80 160

Plus en détail

MA PALETTE DE COULEURS

MA PALETTE DE COULEURS DURÉE : 60 MINUTES Cet exercice permet à l élève de porter un regard critique sur son estime de soi et à son niveau de confiance selon les différents contextes de la vie. Le partage d informations personnelles

Plus en détail

FORMATION PEPS. Principes, organisation, objectifs

FORMATION PEPS. Principes, organisation, objectifs FORMATION PEPS Principes, organisation, objectifs QUI PEUT Y ASSISTER? Conçue à l attention des acteurs de l éducation, la formation P.E.P.S est ouverte à tous ceux que la question intéresse : parents,

Plus en détail

LE COACHING DE CARRIÈRE ET LES 11 COMPÉTENCES DU COACH

LE COACHING DE CARRIÈRE ET LES 11 COMPÉTENCES DU COACH LE COACHING DE CARRIÈRE ET LES 11 COMPÉTENCES DU COACH TABLE DES MATIERES Coaching de carrière et compétence 1 : respecter les directives éthiques et les normes professionnelles.... 2 Coaching de carrière

Plus en détail

Affirmation de soi Estime de soi et Santé

Affirmation de soi Estime de soi et Santé Cinquièmes Rencontres d Éducation Thérapeutique Lyon 4 décembre 2015 Affirmation de soi Estime de soi et Santé Docteur Charly Cungi Neuro Edu Action Rue Albert Gos 5, 1206 Genève + 41 (0) 22 321 93 73

Plus en détail

S inspirer des sportifs pour rebondir après l échec. Anne Heinkele 1

S inspirer des sportifs pour rebondir après l échec. Anne Heinkele 1 S inspirer des sportifs pour rebondir après l échec? Anne Heinkele 1 INTRODUCTION Mon expérience en tant que sportive - rêves - projets de vie (succès, défaite font partie d un tout) Pas de recettes miracles

Plus en détail

Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante

Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Créteil, 9 avril 2014 En matière d introduction Pourquoi cette thématique

Plus en détail

Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante

Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Créteil, 9 avril 2014 En matière d introduction Pourquoi cette thématique

Plus en détail

Été boostez votre confiance

Été boostez votre confiance Été 2016 - boostez votre confiance 2 UNE SOCIÉTÉ MAIS SURTOUT UN PROJET! Rencontres Ensemble nous pouvons réaliser de grandes choses, voilà un élément fort de notre philosophie. Vivre nos différences comme

Plus en détail

L EVALUATION. On examine le degré d'adéquation des données recueillies à un modèle ou une norme : Externe

L EVALUATION. On examine le degré d'adéquation des données recueillies à un modèle ou une norme : Externe L EVALUATION I. Définition Evaluer, c'est recueillir des informations pour porter un jugement, une appréciation sur un comportement, une attitude, le résultat d'une action, permettant une prise de décision.

Plus en détail

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE CONTACT Dominique PASSEPORT passeportperformances@gmail.com +33(0)6.03.77.83.59 www.passeportperformances.fr PRESENTATION Expérience

Plus en détail

rester confiant PROGRAMME DE COACHING CONFIANCE ILLIMITÉE

rester confiant PROGRAMME DE COACHING CONFIANCE ILLIMITÉE Franck Nicolas 1 63 Phrases positives pour rester confiant PROGRAMME DE COACHING CONFIANCE ILLIMITÉE www.confianceillimitee.com Pour plus d informations sur nos séminaires et sur nos programmes de coaching,

Plus en détail

Préface de Germain Duclos

Préface de Germain Duclos pas peur! n'ai Je Janice Nadeau Germain Duclos de Préface Christiane Duchesne Je n'ai pas peur! Texte : Christiane Duchesne Préface : Germain Duclos Illustrations : Janice Nadeau Préface de Germain Duclos

Plus en détail

Développement physique

Développement physique Petite enfance (4-5 ans) : Caractéristiques physiques et mentales Développement physique Il a une tendance naturelle à libérer de l énergie. Il est très actif et aime les activités qui font fonctionner

Plus en détail