Essai original de mesure des caractéristiques thermiques du béton

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Essai original de mesure des caractéristiques thermiques du béton"

Transcription

1 Essai original de mesure des caractéristiques thermiques du béton Jean-David GRANDGEORGE, Sandrine BRAYMAND, Christophe FOND, Violaine TINARD IUT Robert Schuman, Université de Strasbourg «Construction durable dans le Rhin Supérieur» 15/11/2012 Pourquoi mesurer les caractéristiques thermiques des bétons de granulats recyclés? Béton de granulats recyclés : Composants diversifiés et peu homogènes (composition, constitution, porosité, ) Pas d information a priori Utilisation dans la construction de bâtiments BBC Possibilités de stockage / restitution d énergie thermique Conductivité thermique λ Chaleur massique C m Masse volumique ρ

2 Comment les mesurer? Fabriquer une éprouvette La soumettre à une sollicitation thermique Décrire le phénomène analytiquement ou numériquement Définir une procédure permettant d obtenir les caractéristiques Conductivité thermique Capacité Masse volumique Perfectionner l essai: Système expérimental Géométrie et fabrication de l éprouvette Exploitation de données expérimentales simples àtravers un modèle numérique validé. ESSAI ORIGINAL L éprouvette Anneau de béton fabriquéàpartir d un moule 16X32cm Tube intérieur cartonnéavec fond métallique étanche Sonde de température entre carton et béton Conductivité thermique Capacité Masse volumique Géométrie testée depuis 2009

3 Sollicitation thermique Sollicitation de l eau contenue dans le tube intérieur Tube intérieur cartonnéavec fond métallique étanche Sollicitation par une résistance thermique plongeante: campagne essai 1 Sollicitation par une masse d eau à70 C qui se refroidit : campagne essai 2 Campagne 1: mesure conductivité Résistance thermique amenant àl établissement d un Régime Permanent Établi Eau chauffée par une résistance 24W Couvercle isolant en partie haute Agitateur magnétique Flux d air forcé par ventilateur Mesure des températures intérieure et extérieure

4 Campagne 1: mesure conductivité Résistance thermique amenant àl établissement d un Régime Permanent Établi l R i R e Conditions expérimentales Hypothèses pour application de la relation donnant λ: Température homogène sur chaque surface du tube Epaisseur de l anneau constante Attente d un RPE: régime permanent établi, avant mesure des températures Effets de bords négligeables matériau homogène Température imposée et contrôlée sur paroi intérieure Convection forcée sur la paroi extérieure du cylindre Conduction dans le matériau (intérieur -> extérieur) Campagne 1: mesure conductivité 1. Homogénéitéde température de surface 2. Contrôle de l épaisseur Epaisseur considérée comme constante pour les trois bétons testés: 2,25 +/-0,40 cm. 3. Vérification expérimentale des conditions de bords 4. Validation numérique des conditions de bords Echantillon λavec éprouvette: extrémitésupérieure seule isolée W/( m.k) λavec éprouvette: deux extrémités isolées W/( m.k) Ecart relatif (%) Béton Classique 1,17 1,19 1,7 Béton Mixte 2,60 2,48 4,6 Béton Recyclé 1,09 0,98 10

5 Campagne 1: résultats Mesures béton 12 mois Capacitéthermique : essai destructif, béton concasséet passéàl étuve plongé dans un calorimètre contenant une masse d eau froide Masse volumique: par pesée des éprouvettes Campagne 2: mesure conductivité Une masse d eau à70 C est versée dans le tube central, on observe le refroidissement dans le milieu ambiant

6 Campagne 2: mesure conductivité Le refroidissement doit être analysé numériquement Température eau Température intérieure béton Température extérieure béton Ecart de Température (K) Temps(s) «Construction durable dans le Rhin Supérieur» 15/11/2012 Campagne 2: identification des paramètres L identification est en cours: comparaison des résultats numériques pour différentes valeurs de conductivitéavec l évolution expérimentale Les valeurs de ρet de Cm ont étéreprises de la campagne 1 Ecart de température (K) k=0,6 k=1,3 k=2 Expérimental Temps (s) Les tendances observées confirment les possibilités de l essai de l anneau, la campagne 3 est projetée: Sur une nouvelle géométrie un échange thermique extérieur reproductible Avec une procédure permettant d obtenir ρ, C et lambda successivement

7 Campagne 3: procédure en cours de validation Tube intérieur métallique avec couvercle étanche rapporté La mesure de la température de l eau sera identique àcelle de la face interne du béton Phase 1 : Anneau entouréd isolant Eau à70 C introduite dans le tube Essai en trois phases Phase 3 : RPE avec résistance électrique Phase 2 : Refroidissement Campagne 3: procédure en cours de validation Phase 1 : Anneau entouréd isolant Eau à70 C introduite dans le tube Température eau Température béton Température d équilibre CHALEUR MASSIQUE DU BÉTON

8 Campagne 3: procédure en cours de validation Phase 2 : Refroidissement Identification des paramètres àpartir du modèle numérique(campagne 2) CONDUCTIVITÉ DU BÉTON Phase 3 : RPE avec résistance électrique Détermination de lambda par calcul analytique (campagne 1) Validation des résultats de la phase 2 Campagne 3: création convection forcée externe Ventilateur Support d essai permettant de créer un échange par convection reproductible vers de l air: Zone de circulation d air stable autour de l anneau béton Réglage de la température de l air Support utilisédans les phases 2 et 3 Support en cours de réalisation. Isolation partie haute, agitateur et résistance électrique Anneau à tester Isolation partie basse et support Batterie froide Entrée d air

9 Conclusion: procédure de mesure Les mesures de conductivitéet de chaleur massique des campagnes 1 et 2 mettent en évidence l intérêt thermique d un béton de granulat recyclé La nouvelle géométrie de l éprouvette «anneau»avec tube intérieur métallique permet l étude de béton dont le plus gros grain est inférieur à 8mm Àterme, la mesure des températures se fera sans inclure de sonde lors de la fabrication des éprouvettes La campagne de mesure 3 permettra de caler les modèles et de déterminer un temps de refroidissement «caractéristique» Conductivité thermique λ Chaleur massique C m Masse volumique ρ

Mise au point d une méthode expérimentale de mesure de la conductivité thermique : application aux bétons de granulats recyclés

Mise au point d une méthode expérimentale de mesure de la conductivité thermique : application aux bétons de granulats recyclés Mise au point d une méthode expérimentale de mesure de la conductivité thermique : application aux bétons de granulats recyclés Sandrine Braymand a, Jean David Grandgeorge b a IUT Robert Schuman, Université

Plus en détail

Les Besoins calorifiques d un local

Les Besoins calorifiques d un local Les Besoins calorifiques d un local Deux cas sont à considérer : Période d hiver Période d été 1. Période HIVER La quantité de chaleur (positive) à apporter au local est égale à la quantité de chaleur

Plus en détail

Caractérisation thermique des sols pour le régime transitoire

Caractérisation thermique des sols pour le régime transitoire Caractérisation thermique des sols pour le régime transitoire Jian LIN, Jean-David GRANDGEORGE, Sandrine BRAYMAND, Christophe FOND IUT Robert Schuman, Université de Strasbourg 15/11/2012 Introduction Construction

Plus en détail

VALORISATION DES GRANULATS RECYCLES DE BETON :

VALORISATION DES GRANULATS RECYCLES DE BETON : Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg : INSA Strasbourg Institut Universitaire Technologique Robert Schuman : IUT Robert Schuman Institut mécanique des fluides et des solides : IMFS Cellule

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Bilan thermique d une chambre froide Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Bilan thermique d une chambre froide Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T1.2 : Analyser les plans d une installation Compétence C1.1 : Collecter, identifier, lister, relever des données Thème : S4 : Approche scientifique

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 02 Comment bien isoler une maison? Bien isoler sa maison avec Fred et Jamy Filière Scientifique - Option Sciences de l

Plus en détail

Convection thermique

Convection thermique Convection thermique I. Introduction Le transfert thermique s effectue spontanément dès qu il existe une différence de température entre deux points d un système ou de deux systèmes différents en absence

Plus en détail

L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques.

L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques. LES TRANSFERTS THERMIQUES Energie interne L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques. Les particules qui constituent le système sont en mouvement perpétuel :

Plus en détail

Contexte scientifique

Contexte scientifique Contexte scientifique Ces paramètres dépendent : Traité d architecture et d urbanisme bioclimatiques -De la constitution de l enveloppe du bâtiment (matériaux porteurs, isolants, parements ) -Des systèmes

Plus en détail

TD de transfert thermique. Série N 1

TD de transfert thermique. Série N 1 TD de transfert thermique Série N 1 Méthodologie Comprendre l'énoncé et voir les données du problèmes comprendre la question et ce qu'on cherche à déterminer? Faire un schéma et identifier les modes et

Plus en détail

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4)

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4) Équilibre thermique des matériaux Conduction thermique Capacité thermique massique d un matériau Quantité de chaleur La résistance thermique d un matériau Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le

Plus en détail

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES.

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES. 1 / 7 NIVEAU 1 Exercice 1 Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité λ = 1,15 W/m C. La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface du

Plus en détail

EXPERIENCES. thermodynamique. Expériences. Capacité thermique Etude du point critique du gaz Conduction thermique...

EXPERIENCES. thermodynamique. Expériences. Capacité thermique Etude du point critique du gaz Conduction thermique... Thermodynamique Expériences Capacité thermique... 104 Etude du point critique du gaz... 106 Conduction thermique... 108 Produits...110-114 103 Capacité thermique Capacité thermique Une quantité d eau,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES. Sous-épreuve commune aux deux options - U4.

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES. Sous-épreuve commune aux deux options - U4. BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES Sous-épreuve commune aux deux options - U4.1 - SESSION 2015 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : -

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 1 Ne

Plus en détail

Transferts d énergie thermique

Transferts d énergie thermique Transferts d énergie thermique Notions et contenus Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Notions de système et d énergie interne. Interprétation microscopique. Capacité thermique. Transferts

Plus en détail

Étude thermique des ailettes :

Étude thermique des ailettes : Kotler Vivien Unfer Aurélien AP - ENSGSI Étude thermique des ailettes : Objectifs : Au cours de ce TP nous avons vérifié expérimentalement un calcul de transfert de chaleur en régime permanent dans des

Plus en détail

ETUDE THEORIQUE ET EXPERIMENTALE DU RAFRAICHISSEMENT PAR LA GEOTHERMIE, APPLICATION A L HABITAT

ETUDE THEORIQUE ET EXPERIMENTALE DU RAFRAICHISSEMENT PAR LA GEOTHERMIE, APPLICATION A L HABITAT Hocine BENFATAH 1 Nouradine MOUMMI 2 Nesrine HATRAF 3 Abdelhafid MOUMMI 4 Sabri YOUCEF ALI 5 1 Département de génie mécanique, Université de Biskra, Algérie 2,3,4 Laboratoire de génie mécanique, Université

Plus en détail

Annexe technique 04 de la certification QB : Éléments spéciaux de maçonnerie

Annexe technique 04 de la certification QB : Éléments spéciaux de maçonnerie CERTIFICATION Annexe technique 04 de la certification QB : Éléments spéciaux de maçonnerie Coffre de volet roulant intégré à la maçonnerie N d identification : QB 07/A04 Date de mise en application : 01/06/2017

Plus en détail

G.P. DNS07 Novembre 2012

G.P. DNS07 Novembre 2012 DNS Sujet Isolation thermique d'un tube vaporisateur...1 I.Transfert thermique dans un milieu homogène...1 II.Transferts thermiques pour un tube...2 A.Conduction ou diffusion...2 B.Conducto-convection...3

Plus en détail

Corrigé Série 1. Rénovation d un mur ancien. Matériaux d (cm) λ (W/(m K)) Béton Lame d air 6 Λ = 6 (W/(m 2 K)) Brique t.c

Corrigé Série 1. Rénovation d un mur ancien. Matériaux d (cm) λ (W/(m K)) Béton Lame d air 6 Λ = 6 (W/(m 2 K)) Brique t.c Architecture 2 ème année / Bachelor Physique du bâtiment III Corrigé Série 1 Rénovation d un mur ancien 1) Mur ancien avec lame d air Donné Matériaux d (cm) λ (/(m K)) Béton 15 0.8 Lame d air 6 Λ = 6 (/(m

Plus en détail

I. Barre métallique isolée thermiquement

I. Barre métallique isolée thermiquement TP N 8 DE THERMO-MECA TRANSFERTS THERMIQUES Les buts du TP sont de : mesurer la conductivité thermique de l aluminium λ mesurer et voir l influence de paramètres sur le coefficient moyen global d échange

Plus en détail

L instrumentation de la Villa YFS

L instrumentation de la Villa YFS Les qualités thermiques de la pierre naturelle - Villa YFS, un retour d expérience L instrumentation de la Villa YFS Franck Brachelet LGCgE Université d Artois Objectifs : Introduction Mesurer l évolution

Plus en détail

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1 Exercice 1 L énergie thermique Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité = 1,15 W/(m.K) La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface

Plus en détail

6.2 Capacité calorifique / thermique 6 DIFFUSION THERMIQUE

6.2 Capacité calorifique / thermique 6 DIFFUSION THERMIQUE 6 DIFFUSION THERMIQUE 6.1 Différence entre température et chaleur Nous sommes quotidiennement confrontés à la notion de température : celle-ci est généralement associée aux sensations de chaud ou de froid.

Plus en détail

COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE

COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE FICHE CALCUL CALCUL DES CHARGES S Version 00-203 Page / 6 RESISTANCE La résistance thermique notée «R» est la capacité d un matériau de résister au passage de la chaleur (flux thermique ), de l extérieur

Plus en détail

T x T = exp ( αx) φ p = h P e λ S T 0 T

T x T = exp ( αx) φ p = h P e λ S T 0 T Donc T(x) est solution de l équation différentielle suivante appelée équation de la barre d T dx = α T x T f avec α = 1. Ailette rectangulaire longue de section constante : Dans le cas de l ailette longue,

Plus en détail

Etude des bétons de granulats recyclés de béton: formulation d éco-matériaux

Etude des bétons de granulats recyclés de béton: formulation d éco-matériaux Etude des bétons de granulats recyclés de béton: formulation d éco-matériaux Deodonne Kunwufine, Sandrine Braymand, Françoise Feugeas, Christophe Fond IUT Robert Schuman, IMFS, Université de Strasbourg,

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES MENTION COMPLEMENTAIRE TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES EPREUVE E1 PREPARATION D UNE INTERVENTION SESSION 2017 DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES «CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE, LOTISSEMENT GAUMET»

Plus en détail

Exercices Thermiques BTS EEC

Exercices Thermiques BTS EEC BTS EEC 1993 On se propose d étudier les problèmes d isolation thermique pour les simples et doubles vitrages. Simple vitrage : glace plane d épaisseur e 1 = 8 mm. Double vitrage : 2 glaces planes d épaisseur

Plus en détail

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas CONFORT THERMIQUE I. Pourquoi isolons-nous? 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas - La température ambiante est agréable - La température ambiante

Plus en détail

SALON RÉHABITAT 11 mars 2017

SALON RÉHABITAT 11 mars 2017 SALON RÉHABITAT 11 mars 2017 Le Cluster Eco-Energies Objectif: Favoriser le développement économique des entreprises Domaine d activité: La filière du bâtiment performant (maîtrise de l énergie, efficacité

Plus en détail

LES EMETTEURS J-M R. D-BTP

LES EMETTEURS J-M R. D-BTP LES EMETTEURS J-M R. D-BTP 2006 1 Rôle Radiateurs fonte Radiateurs acier Radiateurs aluminium Échange thermique Emplacement des radiateurs Accessoires de pose des radiateurs Règles de pose Choix des radiateurs

Plus en détail

C.M.E 41 Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois?

C.M.E 41 Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? C.M.E 41 Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? I) Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? 1) Objet chaud, objet froid : nos sensations sont-elles fiables? A température ambiante,

Plus en détail

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 03 > Bases physiques (I)

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 03 > Bases physiques (I) L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique Cours n 03 > Bases physiques (I) Salle de test à l échelle 1 > CSTB Nantes http://aerodynamique.cstb.fr Nicolas.Tixier@grenoble.archi.fr! Les illustrations

Plus en détail

Propriétés thermophysiques et comportement thermique des composites avec ou sans changement de phase

Propriétés thermophysiques et comportement thermique des composites avec ou sans changement de phase Résumé Propriétés thermophysiques et comportement thermique des composites avec ou sans changement de phase Abdelwaheb TRIGUI* 1, Mustapha KARKRI 2, Chokri BOUDAYA 1 1 Université de Sfax, Département de

Plus en détail

Thermique et matériaux

Thermique et matériaux Thermique et matériaux 1. Variété et performance des matériaux 3. Aperçu de la logique HQE Sources : Oliva Jean-Pierre (2001). L'isolation écologique, Mens : Éd. Terre vivante. 1. Variété et performance

Plus en détail

Mesure de la résistance thermique d un matériau

Mesure de la résistance thermique d un matériau Mesure de la résistance thermique d un matériau OBJECTIFS : Mesurer la résistance thermique d un matériau. Montrer que tous les matériaux ne sont pas des isolants. PRINCIPE DE L EXPERIENCE : Soumettre

Plus en détail

Comportement hygrothermique des murs de béton de chanvre

Comportement hygrothermique des murs de béton de chanvre Comportement hygrothermique des murs de béton de chanvre Etienne GOURLAY*, Laurent ARNAUD Ecole Nationale des Travaux Publics de l Etat Université de Lyon Département Génie Civil et Bâtiment FRE CNRS 3237

Plus en détail

Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique

Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique Classe : Première Enseignement : Sciences physiques THEME du programme : HABITAT / VÊTEMENT et REVÊTEMENT Résumé du contenu de la ressource.

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 1 1.

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques thermi -ques dynamiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques thermi -ques dynamiques Déphasage et amortissement Définitions Thermique dynamique Etude thermique dans laquelle les paramètres de calcul sont variables. Par exemple : les températures extérieure (données météorologiques) et

Plus en détail

Transmission de chaleur

Transmission de chaleur Transmission de chaleur Matthieu Schaller et Xavier Buffat matthieu.schaller@epfl.ch xavier.buffat@epfl.ch 31 octobre 2007 Table des matières 1 Introduction 2 2 Méthode 2 2.1 Matériel..............................

Plus en détail

Traitement des nœuds constructifs. 3 Coefficient de transfert thermique par transmission à travers les nœuds constructifs: H T

Traitement des nœuds constructifs. 3 Coefficient de transfert thermique par transmission à travers les nœuds constructifs: H T Traitement des nœuds constructifs 1 Domaine d application 2 Définitions 3 Coefficient de transfert thermique par transmission à travers les nœuds constructifs: H T junctions 3.1 OPTION A : méthode détaillée

Plus en détail

Chap.2 Diffusion thermique

Chap.2 Diffusion thermique Chap.2 Diffusion thermique 1. Description de la diffusion thermique 1.1. Les trois types de transferts thermiques 1.2. Flux thermique (ou Puissance thermique) Vecteur densité de courant 1.3. Analogies

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES CHAPITRE II : TRANSFERT DE MATIERE EQUATION DE CONTINUITE

TABLE DES MATIERES CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES CHAPITRE II : TRANSFERT DE MATIERE EQUATION DE CONTINUITE TABLE DES MATIERES Nomenclature VIII IX CHAPITRE I : LES TRANSFERTS EN GENIE DES PROCEDES 1 Transferts unidirectionnels 2 1.1. Cas d une phase non homogène 2 1.2. Transfert électrique 2 1.3. Transfert

Plus en détail

Thème : Le bâtiment à énergie positive Classe : Tle S Pays ou ville : Antilles-Guyane sept 2014

Thème : Le bâtiment à énergie positive Classe : Tle S Pays ou ville : Antilles-Guyane sept 2014 Thème : Le bâtiment à énergie positive Classe : Tle S Pays ou ville : Antilles-Guyane sept 2014 DOC 1 : Consommation d énergie et de développement urbain La consommation d énergie par habitant est liée

Plus en détail

Version default Titre : HTNA100 - Soudage multipasses Date : 25/11/2011 Page : 1/5 Responsable : Jean ANGLES Clé : V Révision : 7877

Version default Titre : HTNA100 - Soudage multipasses Date : 25/11/2011 Page : 1/5 Responsable : Jean ANGLES Clé : V Révision : 7877 Titre : HTNA100 - Soudage multipasses Date : 25/11/2011 Page : 1/5 HTNA100 - Soudage multipasses Résumé : Ce cas test correspond au début de l étude décrite dans la note [bib1] et utilise la méthodologie

Plus en détail

Exemple étudié. Comportement thermique d'un thyristor associé à un radiateur CONTEXTE. Caractéristiques principales

Exemple étudié. Comportement thermique d'un thyristor associé à un radiateur CONTEXTE. Caractéristiques principales www.cedrat.com Exemple étudié Comportement thermique d'un thyristor associé à un radiateur Auteur : Pascal Ferran Université Claude Bernard Lyon Date de création 29/06/2009 Réf : FLU2_TP_THM_01 Programme

Plus en détail

Table des matières. Introduction. 1 La convection. 1.1 Convection naturelle et convection forcée

Table des matières. Introduction. 1 La convection. 1.1 Convection naturelle et convection forcée Principes physiques des échanges de chaleur par convection avec et sans changement de phase liquide-vapeur. Applications au refroidissement des convertisseurs de l électronique de puissance. RÉMI SIESKIND

Plus en détail

Réalisation et documentation d expériences simples sur la physique du climat

Réalisation et documentation d expériences simples sur la physique du climat Richard DENIS M1 Physique et Applications 2005 2006 rapport de stage : Réalisation et documentation d expériences simples sur la physique du climat Responsable : Jean Louis Dufresne Laboratoire de Météorologie

Plus en détail

Traduction du document original italien RAPPORT D ESSAI N Commettant : C&P COSTRUZIONI S.r.l. Via d Este 5/7 5/ POVIGLIO (RE) Italia

Traduction du document original italien RAPPORT D ESSAI N Commettant : C&P COSTRUZIONI S.r.l. Via d Este 5/7 5/ POVIGLIO (RE) Italia Traduction du document original italien RAPPORT D ESSAI N.271003 Lieu et date émission : Bellaria-Igea Marina Italia, le 30/06/2010 Commettant : C&P COSTRUZIONI S.r.l. Via d Este 5/7 5/8 42028 POVIGLIO

Plus en détail

Modélisation du refroidissement d une couche d enrobé hydrocarboné à chaud

Modélisation du refroidissement d une couche d enrobé hydrocarboné à chaud Modélisation du refroidissement d une couche d enrobé hydrocarboné à chaud Michel Froumentin CETE Normandie Centre 10, Chemin de la Poudrière 76121 Le Grand Quevilly Cedex Centre d Expérimentation Routière

Plus en détail

DEPERDITIONS THERMIQUES

DEPERDITIONS THERMIQUES TP - L3 Physique - Plate-forme TTE - C.E.S.I.R.E. - Université Joseph Fourier - Grenoble DEPERDITIONS THERMIQUES BUT DU T.P. Il s agit de simuler et de comprendre les mécanismes de déperditions thermiques

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion les règles de base pour isoler d une façon durable et efficace Confédération de la Construction 6 novembre 2008 Pourquoi isoler?

Plus en détail

CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4

CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4 Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 10-099 Le 26 avril 2011 Réf. DER/HTO 2011-100-AD/LS CALCUL DE PONTS THERMIQUES DE LIAISON AVEC FACADE F4 Version 1

Plus en détail

Ecoulement toroïdal d un métal liquide sous champ magnétique

Ecoulement toroïdal d un métal liquide sous champ magnétique Ecoulement toroïdal d un métal liquide sous champ magnétique Thomas De Maet Bienvenue. Je vais vous présenter mon sujet de mémoire qui porte sur la MagnétoHydroDynamique. C est pourquoi avant toute chose

Plus en détail

Les dalles actives. ASTECH Genève. TABS (Thermally Activated Building System) Présenté par JM Billette (Tobler System)

Les dalles actives. ASTECH Genève. TABS (Thermally Activated Building System) Présenté par JM Billette (Tobler System) TABS (Thermally Activated Building System) ASTECH Genève Présenté par JM Billette (Tobler System) 1 Présentation! Introduction.! Conception et dimensionnement.! Mise en oeuvre.! Echanges thermiques - performances.!

Plus en détail

MODÈLE THERMIQUE DE BÂTIMENT COUPLÉ À SOLENE- MICROCLIMAT : PRISE EN COMPTE DES HÉTÉROGÉNÉITÉS

MODÈLE THERMIQUE DE BÂTIMENT COUPLÉ À SOLENE- MICROCLIMAT : PRISE EN COMPTE DES HÉTÉROGÉNÉITÉS MODÈLE THERMIQUE DE BÂTIMENT COUPLÉ À SOLENE- MICROCLIMAT : PRISE EN COMPTE DES HÉTÉROGÉNÉITÉS THERMIQUES AULINE RODLER Institut de Recherche en Science et Technique de la Ville (IRSTV) Ecole Centrale

Plus en détail

Energie, matière et rayonnement. Chapitre 10 : VERS L INTERPRETATION MICROSCOPIQUE

Energie, matière et rayonnement. Chapitre 10 : VERS L INTERPRETATION MICROSCOPIQUE THEME Sous -thème COMPRENDRE Energie, matière et rayonnement Chapitre 10 : VERS L INTERPRETATION MICROSCOPIQUE NOTIONS ET CONTENUS Du macroscopique au microscopique Photon et onde lumineuse. Transfert

Plus en détail

Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Département Génie Civil Ecole des Ponts ParisTech

Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Département Génie Civil Ecole des Ponts ParisTech Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Département Génie Civil Ecole des Ponts ParisTech Thermique, 3 Convection Bruno PEUPORTIER ParisTech Position du problème (exemple : dilatation) 1

Plus en détail

AE: Transfert thermique avec ou sans changement d état

AE: Transfert thermique avec ou sans changement d état AE: Transfert thermique avec ou sans changement d état Partie A: Transfert thermique sans changement d état Problématique : Pourquoi la personne ne se brûle-t-elle pas les mains? Comment évolue la température

Plus en détail

Transferts thermiques

Transferts thermiques Denis Bouyer Faculté des Sciences de l UM IEMM (Institut Européen des Membranes) UMR 5635 (CNRS-ENSCM-UM2) denis.bouyer@umontpellier.fr Transferts thermiques EQUIPE PÉDAGOGIQUE & OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Plus en détail

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire?

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire? Thème 1 : Confort dans l habitat Activité 11 1.4. Le chauffage dans l habitat Comment fonctionne un chauffe-eau solaire? Quels sont tous les transferts thermiques qui permettent de produire de l eau chaude

Plus en détail

MEC3200-TRANSMISSION DE CHALEUR DEVOIR 2 - LE CAPTEUR SOLAIRE VITRÉ

MEC3200-TRANSMISSION DE CHALEUR DEVOIR 2 - LE CAPTEUR SOLAIRE VITRÉ DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE SECTION AÉROTHERMIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL MEC3200-TRANSMISSION DE CHALEUR DEVOIR 2 - LE CAPTEUR SOLAIRE VITRÉ Un capteur solaire destiné au chauffage de l eau

Plus en détail

Module L03 : TRANSFERTS THERMIQUES Corrigés des exercices posés en partiels

Module L03 : TRANSFERTS THERMIQUES Corrigés des exercices posés en partiels Module L03 : TRANSFERTS THERMIQUES Corrigés des exercices posés en partiels 1 Contrôle de température lors de travaux 1.1 Dimensionnement du chauffage 1.2 Température de surface 1.3 Consommation énergétique

Plus en détail

L inertie thermique : est la capacité d un matériau à stocker l énergie, traduite par sa capacité thermique.

L inertie thermique : est la capacité d un matériau à stocker l énergie, traduite par sa capacité thermique. L inertie thermique : est la capacité d un matériau à stocker l énergie, traduite par sa capacité thermique. Plus l inertie est élevée et plus le matériau restitue des quantités importantes de chaleur

Plus en détail

G.P. DNS Octobre 2008

G.P. DNS Octobre 2008 DNS Sujet Thermodynamique de base avec changements d'états... I.Étude de différentes transformations subies par un gaz parfait... 2 A.Transformation AB... 2 B.Transformation BC...3 II.Gaz parfait et mélange

Plus en détail

MaBioNat Les différents systèmes constructifs mixtes bois - béton et leurs performances hygrothermiques

MaBioNat Les différents systèmes constructifs mixtes bois - béton et leurs performances hygrothermiques MaBioNat Les différents systèmes constructifs mixtes bois - béton et leurs performances hygrothermiques Nicolas Laveissiere Jean-Luc Paumier Cerema Centre-Est / Département Laboratoire de ClermontFerrand

Plus en détail

Caractérisation de la durabilité d'un écran antibruit biosourcé

Caractérisation de la durabilité d'un écran antibruit biosourcé Direction territoriale Est Caractérisation de la durabilité d'un écran antibruit biosourcé Protocole de suivi et premiers résultats Philippe Glé, Patrick Demizieux, Cédric Foy 05/06/2014 Vers de nouveaux

Plus en détail

Physique appliquée BTS 2 Electrotechnique

Physique appliquée BTS 2 Electrotechnique Physique appliquée BTS 2 Electrotechnique Electrothermie Electrothermie Page 1 sur 17 1. Les différents modes de transmission de la chaleur... 3 1.1. Notion de Température et de chaleur... 3 1.2. Les trois

Plus en détail

I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS THERMIQUES.

I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS THERMIQUES. Fiches professeur Transferts thermiques : conduction, convection, rayonnement. Flux thermique, résistance thermique. Caractéristiques thermiques des matériaux. I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE Les ingénieurs conseil d HELIASOL ont fait une visite de 3 jours dans une maison passive dont ils ont fait l étude et l optimisation thermique. L objectif était

Plus en détail

Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment.

Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment. Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment. Information sur les mots-clés dans le domaine de l'isolation thermique des batiments La conductivité thermique ou Lambda La conductivité thermique

Plus en détail

DEVELOPPER UNE ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE MEDITERRANEENNE INERTIE THERMIQUE INERTIE THERMIQUE DANS LE BATIMENT. Principe

DEVELOPPER UNE ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE MEDITERRANEENNE INERTIE THERMIQUE INERTIE THERMIQUE DANS LE BATIMENT. Principe DANS LE BATIMENT Principe L'inertie thermique d un bâtiment est sa capacité à stocker et à déstocker de l énergie thermique dans sa structure, quelle que soit la saison. Elle est caractérisée par sa capacité

Plus en détail

MEC3200 TRANSMISSION DE CHALEUR ÉNONCÉ DE LABORATOIRE TRANSFERT DE CHALEUR CONVECTIF

MEC3200 TRANSMISSION DE CHALEUR ÉNONCÉ DE LABORATOIRE TRANSFERT DE CHALEUR CONVECTIF DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE SECTION AÉROTHERMIQUE ÉCOE POYTECHNIQUE DE MONTRÉA MEC3200 TRANSMISSION DE CHAEUR ÉNONCÉ DE ABORATOIRE TRANSFERT DE CHAEUR CONVECTIF OBJECTIF e présent laboratoire vise à

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Métropole session 13 mai groupement C

Brevet de technicien supérieur Métropole session 13 mai groupement C Brevet de technicien supérieur Métropole session 13 mai 2014 - groupement C A. P. M. E. P. Exercice 1 10 points Dans le cadre d une étude de sécurisation des silos à grains, on étudie les contraintes exercées

Plus en détail

Table des matières. Diusion thermique. S.Boukaddid Thermodynamique MP2

Table des matières. Diusion thermique. S.Boukaddid Thermodynamique MP2 Diusion thermique Table des matières 1 oi de Fourier 2 1.1 Flux thermique.................................... 2 1.2 Vecteur densité volumique du courant thermique................ 2 1.3 oi de Fourier.....................................

Plus en détail

Bureau national pour accréditation de Lituanie

Bureau national pour accréditation de Lituanie INSTITUT DE CONSTRUCTION ET D ARCHITECTURE AUPRES L UNIVERSITE TECHNOLOGIQUE DE KAUNAS (KTU) LABORATOIRE DE LA PHYSIQUE THERMIQUE DE LA CONSTRUCTION Bureau national pour accréditation de Lituanie ESSAIS

Plus en détail

Les noeuds constructifs

Les noeuds constructifs Les noeuds constructifs Journée d étude PEB Passif 2015 CCB-C 30 mai 2013 Antoine Tilmans Laboratoire Caractéristiques énergétiques CSTC Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et

Plus en détail

Phénomènes de diffusion

Phénomènes de diffusion S3 PMCP 2016/2017 1 Réaction nucléaire. TD de thermodynamique n 7 Phénomènes de diffusion Un faisceau monocinétique de neutrons, de densité de courant J 0 e x arrive en x = 0 dans un milieu contenant n

Plus en détail

Retour d expérience thermique: de mesures aux calculs

Retour d expérience thermique: de mesures aux calculs Retour d expérience thermique: de mesures aux calculs Hui Min GASSOT CNRS/INP3/IPN ORSAY H. GASSOT 1 Plan d exposé I. Introduction II. Mesures de contraintes thermiques III. Formalisme des calculs analytiques

Plus en détail

Détermination du coefficient de transmission thermique (valeur U) du MIX GPE TECHPRO + Valnat chanvre

Détermination du coefficient de transmission thermique (valeur U) du MIX GPE TECHPRO + Valnat chanvre RAPPORT D ESSAI N VTT-S-01061-16 8/03/2016 Détermination du coefficient de transmission thermique (valeur U) du MIX GPE TECHPRO + Valnat chanvre Demandé par : Valtech industrie RAPPORT D ESSAI N. VTT-S-01061-16

Plus en détail

8 EXIGENCES POUR LE RAPPORT DONNÉES À INTRODUIRE DONNÉES À EXTRAIRE...19

8 EXIGENCES POUR LE RAPPORT DONNÉES À INTRODUIRE DONNÉES À EXTRAIRE...19 Annexe 8 Les règles de calcul pour la détermination des coefficients de transmission thermique linéaires et ponctuels des nœuds constructifs Calculs numériques validés TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

Rapport d'essai No

Rapport d'essai No Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche Überlandstrasse 129 CH-8600 Dübendorf Tél. +41 (0)1 823 55 11 Fax +41 (0)1 821 62 44 WINCO Technologies Z. I. des Châtelets 8, Rue du Boisillon

Plus en détail

Thème n 3 : Cryogénie et physique des basses températures

Thème n 3 : Cryogénie et physique des basses températures Licence 3 Physique et Physique-Chimie Université Joseph Fourier Grenoble I UE phy355 : option Techniques Expérimentales de la Physique Thème n 3 : Cryogénie et physique des basses températures Mardi 15

Plus en détail

TP calorimétrie. Les quantités de chaleur sont exprimées en Joule (J) ou en calorie (cal). On

TP calorimétrie. Les quantités de chaleur sont exprimées en Joule (J) ou en calorie (cal). On TP calorimétrie Objectifs : Mesures de chaleurs et de capacités calorifiques. 1 Théorie 1.1 Généralités La calorimétrie repose sur un principe fondamental : principe de l égalité des échanges thermiques

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION Spé y 3-4 Devoir n THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION On étudie la compression ou la détente d un ga enfermé dans un récipient. Lorsque le bouchon se déplace, le volume V occupé par le ga varie. L atmosphère est

Plus en détail

MESURE DE LA CONDUCTIVITE THERMIQUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION DE DIFFERENTES TAILLES PAR LA METHODE DES BOITES

MESURE DE LA CONDUCTIVITE THERMIQUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION DE DIFFERENTES TAILLES PAR LA METHODE DES BOITES Mustapha BOUMHAOUT 1,2* Lahcen BOUKHATTEM 1,3 Hassan HAMDI 1,2 Brahim BENHAMOU 1,2 Fatima AIT NOUH 1 1 EnR2E, CNEREE, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc 2 LMFE URAC27-CNRST, FS, Université Cadi Ayyad,

Plus en détail

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue,

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue, R R R ISOLATION INTERIEURE & EXTERIEURE La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, Recouvert d aluminium pur, SKYTECH Pro réfléchit vers l intérieur 95% de la chaleur du rayonnement

Plus en détail

La solution aux ponts thermiques dans la maçonnerie

La solution aux ponts thermiques dans la maçonnerie FOAMGLAS PERINSUL S FOAMGLAS PERINSUL HL La solution aux ponts thermiques dans la maçonnerie www. foamglas.be www. foamglas.lu FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps 45 cm 5 cm ou 10 cm 9 11 14 19

Plus en détail

BUREAU D ÉTUDES CANTY

BUREAU D ÉTUDES CANTY La performance du détail 20 Réf. PHPP Réf. RT 2012 Ψ = 0,079 W/m.K (réf. RT 2012) Ψ = -0,044 W/m.K (réf. PHPP) Calcul réalisé selon les normes NF EN ISO 10211 et NF EN ISO 10077-2, les Règles Th-Bât 2012

Plus en détail

Lycée Professionnel Le Chesnois Bains les Bains

Lycée Professionnel Le Chesnois Bains les Bains Quelques exemples choisis de conductivité thermique b - La résistance thermique : R La capacité d'un matériau à résister au froid et au chaud est appelée ou R. Cet indicateur exprime la capacité d'un matériau

Plus en détail

Génie des procédés Stérilisation. Influence de la nature du produit et du format de boîte sur la valeur stérilisatrice Fθ

Génie des procédés Stérilisation. Influence de la nature du produit et du format de boîte sur la valeur stérilisatrice Fθ Génie des procédés Stérilisation Influence de la nature du produit et du format de boîte sur la valeur stérilisatrice Fθ Noémie CHESNEAU, Bénédicte LE ROUX, Nahel LAFIA, Charlotte LEGUESDRON, Elodie PUECH-DEJEAN,

Plus en détail

L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 09 > Inertie(s) et régime dynamique

L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 09 > Inertie(s) et régime dynamique L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique Cours n 09 > Inertie(s) et régime dynamique 1. Apports et perditions thermiques 2. Deux principes d inertie thermique 3. Aperçu de la RT 2000 et de

Plus en détail

Des matériaux biosourcés pour améliorer le confort hygrothermique et la performance énergétique des bâtiments

Des matériaux biosourcés pour améliorer le confort hygrothermique et la performance énergétique des bâtiments Des matériaux biosourcés pour améliorer le confort hygrothermique et la performance énergétique des bâtiments Caractérisation thermophysique du matériau et étude du comportement hygrothermique à l échelle

Plus en détail

Thermodynamique appliquée au corps humain

Thermodynamique appliquée au corps humain Exercice de thermodynamique Thermodynamique appliquée au corps humain Partie A Equation de diffusion thermique On considère un corps homogène (FIGURE 1, où les parties noires représentent un isolant thermique)

Plus en détail

Cours Propriétés thermiques Page 1/10

Cours Propriétés thermiques Page 1/10 Cours Propriétés thermiques Page 1/10 Les propriétés thermiques des plastiques, c'est à dire, les propriétés liées à la température et à la chaleur sont primordiales. Elles expliquent la plupart des techniques

Plus en détail