Le mag scientifique. Novembre La forêt, l or vert des hommes. Quand de jeunes wallons carburent au futur!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le mag scientifique. Novembre 2010. La forêt, l or vert des hommes. Quand de jeunes wallons carburent au futur!"

Transcription

1 R e c h e r c h e e t d é v e l o p p e m e n t t e c h n o l o g i q u e 265 Novembre 2010 Le mag scientifique Mensuel ne paraissant pas en juillet et août Bureau de dépôt Bruxelles X Quand de jeunes wallons carburent au futur! La forêt, l or vert des hommes

2 ATHENA 265 Novembre 2010 > ÉDITO Édito 2 + Plus d infos ww.iph.fgov.be Biture express... Texte: Géraldine TRAN Rédac chef Photo: [Q]/Flickr D epuis quelques jours, les baptêmes estudiantins sèment le chaos dans les centre-villes belges et laissent à leurs pavés, des séquelles qui en disent long sur ce qui a été consommé la veille et sur les gueules de bois qui ont dû en découler. Ce n est pas des baptêmes en eux-mêmes dont j ai envie de vous parler, mais d un phénomène «annexe» qui n a cessé de prendre de l ampleur depuis plusieurs années déjà: le «binge drinking». Les traductions sont multiples: «orgie alcoolique», «hyperalcoolisation», «chaos éthylique», mais un seul principe: boire le plus possible en un minimum de temps. L alcoolisme est bien entendu une addiction qui a existé de tout temps mais qui ne concernait, jusqu alors, pas les jeunes, encore moins les très jeunes. Selon l enquête de Santé 2008 de l Institut de Santé Publique (ISP), un jeune belge sur huit âgé de 15 à 24 ans boit au moins six verres d alcool par soirée, chaque semaine! Dans la réalité et pour l avoir observé, c est souvent beaucoup plus. Même s il faut que jeunesse se passe et s il ne faut pas diaboliser la consommation d alcool, pour enrayer cette nouvelle façon de se droguer, car oui, il s agit d une drogue, les bonnes questions doivent être posées: pourquoi ces jeunes éprouventils l absolue nécessité de s enivrer à ce point? Que veulent-ils oublier? Quel SOS lancent-ils à la société? Est-ce seulement un effet de mode? Le mal-être doit être profond pour que des adolescents, sans problèmes apparents, veuillent à tout prix perdre pied avec la réalité Il s agit d une véritable question de santé publique à laquelle la science et la recherche doivent répondre, à l image de l UCL qui organisera une conférence gratuite sur le sujet le 23 novembre prochain (http://www.uclouvain.be/ipsy). Les fêtes de fin d année approchant, même si de tels prétextes ne sont plus nécessaires pour boire un «coup de trop», j espère avoir attiré votre attention sur une assuétude sournoise, car a priori festive et occasionnelle, mais qui peut entraîner de graves conséquences physiques, physiologiques ou psychologiques pour ceux qui en sont victimes et sur les autres, victimes potentielles de leur état d inconscience ATHENA 265 Novembre 2010 Tirée à exemplaires, Athena est une revue de vulgarisation scientifique du Service Public de Wallonie éditée par le Département du Développement technologique de la Direction générale opérationnelle Économie, Emploi et Recherche (DGO6). Place de la Wallonie 1, Bât. III JAMBES Elle est consultable en ligne sur wallonie.be Abonnement (gratuit) Vous souhaitez vous inscrire ou obtenir gratuitement un ou plusieurs exemplaires, contactez-nous! par courrier Place de la Wallonie 1, Bât.III JAMBES par téléphone au 081/ par courriel à l adresse

3 SOMMAIRE 10 SOMMAIRE Actualités Événement - DGO6 Quand de jeunes wallons carburent au futur 10 Technologie Cherche matériaux rares pour technologies gourmandes 13 L ADN de... Maxime ROLLET Société Le périlleux exercice de la communication scientifique 20 Internet Le Web pour les Nuls et les Professionnels Comment les Trouveurs trouvent 22 Médecine L ocytocine, une hormone altruiste Environnement La forêt, l or vert des hommes 30 Biologie Santé BESEP, le sport contre la sclérose 38 Physique 42 Astronomie 44 Espace 46 Agenda 50 Éditeur responsable Michel CHARLIER, Inspecteur général Ligne directe: 081/ Rédactrice en chef Géraldine TRAN Ligne directe: 081/ Graphiste Nathalie BODART Ligne directe: 081/ Impression Les Éditions européennes Rue Thiefry, 82 à 1030 Bruxelles ISSN Collaborateurs Jean-Michel Debry Paul Devuyst Henri Dupuis Philippe Lambert Jean-Luc Léonard Yaël Nazé Théo Pirard Jean-Claude Quintart Christian Vanden Berghen Patrick Veillard Michel Wautelet Dessinateurs Olivier Saive Vince Comité de rédaction Laurent Antoine Michel Charlier Jean-Marie Cordewener Couverture Première Crédit: By Corsu Quatrième Vue d artiste du lanceur italo-européen Vega. Crédit: Esa

4 4 ATHENA 265 Novembre 2010 > ACTUALITÉS Un pas plus loin! Texte: Jean-Claude QUINTART Photo: ULB Alors que personne ne pense à ses pas en marchant, le Laboratoire d Anatomie, Biomécanique et Organogénèse (LABO) de la Faculté de Médecine de l Université libre de Bruxelles (ULB) s est pourtant demandé si la marche des Néandertaliens était semblable à la nôtre! Si la question n est pas nouvelle, personne ne voyait comment y répondre... A ujourd hui, grâce à une nouvelle plate-forme TIC (Technologie de l Information et de la Communication), développée à Bruxelles, quelques clics de souris apportent déjà et pour la première fois, des éléments objectifs à la question. «L analyse de la locomotion chez les Néandertaliens n est pas aisée. Espèce disparue il y a plus de trente mille ans, il est donc impossible d observer directement la manière dont ils marchaient. On admettait généralement que leur morphologie squelettique leur permettait de marcher de la même façon que nous, mais peu de données quantifiables venaient étayer cette hypothèse», explique Serge Van Sint Jan, directeur du projet et professeur à l ULB. De fait, du début du 20 e siècle à la fin des années 50, on voyait les Néandertaliens comme des créatures velues d apparence simiesque et aux genoux pliés lors de la marche! On comprend donc l intérêt des nouvelles techniques scientifiques mitonnées par le LABO de l ULB qui, en fusionnant des données de natures différentes, permettent aux scientifiques d avancer d un pas. Dans les grandes lignes, la méthode de fusion repose ici sur la combinaison de données morphologiques obtenues au départ de l imagerie médicale avec des données physiologiques récoltées à partir de systèmes d analyses de mouvement. Le LABO a d ailleurs été l un des précurseurs dans le développement et l application de cette technologie pour le traitement de patients souffrant de problèmes liés à la locomotion. Son adaptation lui a permis de collaborer, avec l Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, à la reconstruction virtuelle du squelette complet d une paire de membres inférieurs de Néandertaliens. Une première! Savoir-faire et perspicacité scientifique sont les ingrédients de la recherche wallonne qui permet ici de comprendre comment les Néandertaliens se déplaçaient! «Notre problème majeur dans cette reconstruction était le manque de spécimens complets, car à ce jour, aucun n a été retrouvé Ni même un nombre d os suffisant pour la reconstruction d un membre entier!» Pour pallier cette difficulté, le LABO a créé un modèle 3D de membres inférieurs néandertaliens au départ de restes découverts sur différents sites. Compliquant le travail, cette situation l a obligé à développer une méthode pour que les différents os disponibles puissent être mis à la même échelle de manière validée afin d éviter que les mesures ultérieures ne soient entachées de sérieux biais expérimentaux. Le modèle 3D ainsi développé a ensuite été fusionné avec des données de mouvements effectués par des volontaires vivants dans le but de déterminer si les caractéristiques du squelette obtenu étaient compatibles avec la locomotion moderne ou non. Sur le plan pratique, la reconstruction des membres inférieurs a fait appel à l imagerie médicale (CT-Scan) et à la reconstruction 3D par infographie. Les modèles 3D virtuels ont été traités, reconstruits et analysés par le logiciel IhpFusionBox, conçu au LABO; les outils scientifiques intégrés au logiciel ont eux dressé un modèle des membres inférieurs aussi proche que possible des dimensions du spécimen retrouvé à Spy. Enfin, des données relatives aux muscles ont été ajoutées au modèle dans le but de répondre à la question: «Jusqu à quel point l architecture robuste du squelette néandertalien confère-t-elle un avantage mécanique aux muscles s y attachant par rapport au squelette humain moderne?» Résultats? Le squelette néandertalien affiche une bonne adéquation avec les exigences de la locomotion moderne et à taille égale, le modèle recréé virtuellement montre une robustesse plus élevée que celui de l humain moderne; sans doute pour davantage d efficacité dans l hostilité de l environnement européen de l époque. Bref, un excellent travail publié dans la revue scientifique internationale Palevol sous le titre de Reconstruction virtuelle des membres inférieurs Néandertaliens et estimation des bras de levier des muscles ischio-jambiers. Infos:

5 Jean-Claude QUINTART ACTUALITÉS Actus... d ici et d ailleurs Texte: Jean-Claude QUINTART Photos: CERN (p.5), UCL (p.6), DOW CORNING (p.7), D. ASCHER (p.7), 1suisse.ch/Flickr (p.8), Fle {S}/Flickr (p.9) NOUVELLES TECHNOLOGIES Distribution optimale Toujours mieux, toujours plus fort, urologues et radio-oncologues traitent désormais plus efficacement leurs patients grâce à SmartSeed. «Via cette nouvelle solution, ils contrôlent le montage de la configuration du brin radioactif de manière individuelle en utilisant un espacement variable des grains radioactifs, essentiellement lors d implantations mini-invasives de grains dans la prostate, afin de réaliser la distribution optimale de la dose», explique Edgar Löffler, administrateur délégué d IBt Bebig. Progrès encore avec SmartLoader qui permet à l entreprise wallonne d offrir une configuration SmartSeed personnalisable en brachythérapie permanente. Assemblage plus facile, protection contre la radiation entièrement intégrée, vitesse de manipulation accélérée en salle d opération et disponibilité d un outil de simulation de traitement interactif via ipad ou d autres plates-formes sont les atouts de ce dernier développement du pro de la brachythérapie. Infos: et De Charleroi à Chennai Alstom Transport annonce avoir remporté une commande de 188 voitures pour le métro de Chennai, en Inde. Un ordre pour lequel Alstom Charleroi sera responsable de la conception du convertisseur et de sa production pour les neuf premières rames. La fabrication étant ensuite assurée par le site indien. Infos: et 5 R & D Des wallons au cœur du Big Bang! La communauté scientifique l espérait! Six mois après son entrée en service, le LHC (Large Hadron Collider/grand collisionneur de hadrons) livre ses premières réponses et pose d autres questions! En effet, l analyse des premières collisions proton-proton à très haute énergie, où plus d une centaine de particules chargées sont produites, révèle des indices d une corrélation entre des particules, une sorte d association par paire engendrée au moment de la création des particules au point de collision. Le phénomène est subtil et comporte des similitudes avec des phénomènes observés dans des collisions de noyaux lourds au Laboratoire national de Brookhaven (États-Unis) où a été observé un état qui pourrait avoir été celui de notre Univers quelques instant après le Big Bang! Toutefois, c est la première fois qu on observe un tel phénomène dans des interactions de protons. D où de nouvelles conjectures! Ces observations ont été notées par le programme d expériences CMS (Compact Muon Solenoid/solénoïde compact pour muons) dont les travaux vont de la recherche du boson de Higgs à celle d autres dimensions en passant par la quête de particules pouvant former la matière noire. Un programme essentiel auquel participent plusieurs chercheurs de l Université de Mons (UMons), de l Université catholique de Louvain (UCL) et de l Université libre de Bruxelles (ULB). Infos :

6 ATHENA 265 Novembre 2010 > ACTUALITÉS En avant toute vers de nouveaux progrès dans le traitement du cancer, des maladies cardiovasculaires, du diabète et de l obésité! 6 L arme fatale! Les atouts se suivent et se dépassent toujours en matière d outils à disposition de la recherche wallonne. Ainsi, l Université catholique de Louvain (UCL) s est dotée d un appareil d imagerie par résonance magnétique (IRM) ultra-puissant, unique en Belgique et qui servira à la recherche et au développement de traitements innovants pour des maladies telles que le cancer, l obésité ou le diabète. Plus précisément, il sera exploité par le Laboratoire IRM de l Université, dont les acteurs ont acquis une expérience unique avec cette technologie, notamment dans l identification des facteurs du micro-environnement tumoral, conditionnant la réponse à un traitement anticancéreux. Pour mener à bonne fortune ce type de recherche, les équipes doivent disposer d un matériel à la pointe de l art particulièrement onéreux. Aussi, le Fond national de la Recherche scientifique (FNRS) a financé deux nouveaux outils IRM: le premier installé à Mons en vue de travaux sur les produits de contraste intelligents; le second (de 11,7 Tesla, soit plus de fois le champ magnétique terrestre) à l UCL pour des recherches en imagerie fonctionnelle et métabolique. Cette puissance place l appareil de l UCL en quatrième position mondiale! «Jusqu ici, les travaux sur des systèmes opérant avec de très hauts champs magnétiques étaient cantonnés en neurologie. Tout en pouvant rencontrer ce type de recherche, notre orientation est clairement pharmacologique et thérapeutique. Aussi, grâce aux capacités uniques du nouveau système, une dizaines de nos chercheurs pourront visualiser en temps réel l évolution de la fonction et du métabolisme des tissus malades en cours de traitement», explique Bernard Gallez, responsable du Laboratoire de résonance magnétique biomédicale. La nouvelle arme de l UCL pointera donc l optimisation de nouveaux traitements du cancer par des recherches dont le but est de rendre les tumeurs moins résistantes à leur traitement; l optimisation de la délivrance d agents anticancéreux au niveau de la cible; et le développement de bio-marqueurs prédictifs de la réponse thérapeutique. Mais, les travaux ne s arrêteront pas là. D autres projets jouiront de la puissance du nouvel outil. Des spécialistes en maladies cardiovasculaires évalueront avec lui la morphologie, la fonction contractile et la perfusion du tissu myocardique de façon non-invasive. Côté greffes, seront étudiées des techniques visant à accroître la vascularisation et le statut métabolique des greffons. Des recherches seront lancées afin d améliorer les stratégies de régénération des nerfs lors de section de la mœlle épinière. Enfin, en diabétologie et obésité, les spécialistes étudieront les modulations métaboliques induites par certains aliments en vue de corriger une série de problèmes du syndrome métabolique. Infos: Le chiffre... au premier semestre 2010! «Jamais la Wallonie n avait connu aussi forte progression de ses exportations, depuis le premier semestre 2000», déclare Philippe Suinen, administrateur général de l Agence wallonne à l Exportation (Awex). Infos :

7 Jean-Claude QUINTART ACTUALITÉS Le coup d crayon Illustration : O. SAIVE Ce singe noir, à la face blanche et aux narines largement ouvertes, vit au nord du Myanmar, ex-birmanie. Il n avait jamais été décrit par les zoologistes. Pourtant, sur place, on sait depuis longtemps qu il existe Son nom? Rhinopithecus Strykeri et il éternue quand il pleut! Dow Corning crée son futur en Wallonie Si le site Seneffe était, depuis quarante ans, un des maillons forts de la R&D du géant américain, d ici quelque mois, il sera le creuset de son avenir! Avec 13 millions de dollars et 7,5 millions de subventions du Gouvernement wallon, Dow Corning fera de Seneffe son Centre d exploitation et de développement de l énergie solaire ou, en version originale, SEED (Solar Energy Exploration ans Development Center). «Par cet investissement, nous renforçons notre support aux fabricants européens dans pratiquement toutes les industries», explique Jean-Marc Gilson, Executive Vice President, General Manager, Speciality Chemicals. Et ajoute: «La mondialisation et l intégration de cultures différentes est une source de richesse pour notre société. Ici à Seneffe travaillent en harmonie plus de trente nationalités, parlant 20 langues différentes!» Le SEED comprendra, en première partie, le Centre de synthèse chimique pour la zone européenne, où les spécialistes en chimie du silicium auront un champ de travail pratiquement illimité, allant du solaire à l électronique, en passant par la santé, la construction et les sciences de la vie. Armés d équipements de pointe, ils se focaliseront sur le durable. Une collaboration rapprochée avec les clients permettra de commercialiser toujours plus vite le fruit des recherches et de réinvestir dans l avenir. La seconde partie de l investissement gravitera autour du Centre européen d application pour l industrie solaire, dont les moyens combineront l expertise de Dow Corning en matériaux solaires au savoir-faire des producteurs de panneaux photovoltaïques de l Union européenne. «Nous pensons que l Europe doit être un centre mondial de recherche et développement en produits et applications durables et cet investissement nous aidera à croître à travers l innovation», conclut Jean-Marc Gilson. Un programme qui sied à merveille à la Wallonie, dont les ambitions sociétales sont confortées grâce à ce ténor des silicones et technologies innovantes à base de silicium. Fondée en 1930 et installée à Midland, dans le Michigan, la société compte salariés, produits et clients! Bien vu, Alexandra! L Université du Doudou avait raison! Un consortium international de huit laboratoires vient en effet de valider le modèle du professeur Alexandra Belayew, du Laboratoire de Biologie Moléculaire de l Université de Mons (UMons), quant à l explication du déclenchement de la dystrophie facio-scapulo-humérale, maladie génétique conne sous l acronyme FSHD. Dans son travail, l équipe montoise émettait l hypothèse que la FSHD débutait par activation d un gène toxique de l ADN dit poubelle sur le chromosome 4. Un bégaiement de l ADN, découvert en 1999 par Alexandra Belayew et dont l idée d un gène fonctionnel dans des éléments répétés était alors considérée comme totalement farfelue! C était mal connaître son obstination qui, après dix années de travail et de subsides du Téléthon, voit aujourd hui sa théorie acceptée par ses pairs et reconnue comme «modèle montois»! Caractérisée par une dégénérescence irréversible plus ou moins rapide de certains muscles, la FSHD fait partie des dystrophies musculaires héréditaires. Touchant une personne sur , elle s inscrit immédiatement après les maladies de Duchenne et de Steinert. La FSHD reflète bien la progression de la maladie qui démarre par les muscles de la face, des épaules puis des membres. La découverte d Alexandra Belayew porte bien des espoirs car il n existe actuellement aucun traitement... Infos: 7 Infos:

8 ATHENA 265 Novembre 2010 > ACTUALITÉS Front commun Le nucléaire pose question et les interrogations sur ses tenants et aboutissants ne datent pas d aujourd hui. Mais, discipline multifacettes, le monde ne peut se passer de ses applications. Le besoin d une feuille de route claire et précise est la raison pour laquelle le Commissariat à l Énergie Atomique (CEA) en France, Nuclear Research & Consultancy Group (NRG) au Pays-Bas et le Centre d Études de l Énergie Nucléaire belge (SCK-CEN) viennent de déposer une proposition commune dans le domaine des réacteurs de recherche. Signé à l occasion de l assemblée générale de la Plate-forme technologique européenne sur l énergie nucléaire durable, ce document met l accent sur l essentiel: maintenir des moyens de recherche performants pour la sûreté des réacteurs nucléaires, la gestion du parc actuel et le développement des réacteurs de demain; la disposition d instal lations de recherche souples pour garantir la compétitivité de l Europe en énergie nucléaire durable; et la pérennité dans la fourniture de radioéléments pour la médecine nucléaire, enjeu de santé publique. Des axes importants sachant qu en Europe, les réacteurs expérimentaux de première génération arrivent en fin de vie. Lorsqu on sait que ce type de réacteur est incontournable au dévelop pement des modèles de la prochaine génération, qui permettront de plus grandes économies du combustible et une réduction des déchets de haute activité, on comprend l intérêt de la démarche des trois grands opérateurs en faveur de l Espace européen des réacteurs de recherche, la meilleure voie pour assurer la compétitivité du vieux continent dans les technologies nucléaires, garantir la sécurité énergétique et l efficacité de la médecine nucléaire. Infos: 8 SANTÉ Tout bon pour le cœur! Nous savons tous qu il a y a le mauvais cholestérol, dit LDL, et le bon cholestérol (HDL), celui dont plus sa concentration est importante, moins il y a de risques de développer de maladies cardiovasculaires. Dès lors, la question est: comment pallier les carences en bon cholestérol? Jusqu à ce jour, le seul moyen d en accroître la concentration est un traitement à base d acide nicotinique. Une «médecine» pas tout à fait miraculeuse, compte tenu de ses effets secondaires marqués par un rougissement de la peau du visage et de la partie supérieure du torse du patient ainsi que de sensations de chaleur et de brûlure c o m p a r a - ble au coup de soleil. Bref, s il n est absolument pas dangereux pour la peau, ce traitement dissuade rapidement la plupart des patients! Julien Hanson, chercheur en chimie pharmaceutique au département de pharmacie de l Université de Liège (ULg) a profité d un séjour post doctoral à l Université de Heidelberg, puis au Max Planck Institute for Heart and Lung Research en Allemagne, pour s attaquer à la compréhension des mécanismes à l origine de ce rougissement. Partant du principe déjà connu que l effet bénéfique de l acide nicotinique est un récepteur présent dans le corps, Julien Hanson et son équipe ont développé des tests sur des souris en vue d appréhender l origine de l effet indésirable. Lors de ces travaux, les chercheurs ont neutralisé le gène de ce récepteur et ont conclu que celui-ci était également à l origine du phénomène de rougissement. «Ce récepteur est présent dans deux types de cellules: les keratinocytes, présents dans la couche superficielle de la peau - l épiderme -, et les cellules de Langerhans, qui jouent un rôle immunologique et sont aussi présentes dans l épiderme», explique Julien Hanson. Ces travaux ont montré que l activation des cellules de Langerhans provoquait le rougissement dans un premier temps puis, dans une phase plus longue, l activation des keratinocytes. «Ces deux étapes étaient accompagnées de la formation de deux types de prostaglandines, dont la formation se révèle être la cause directe de l effet non désiré. Il nous est donc possible de parer au rougissement en accompagnant la prise d acide nicotinique d un inhibiteur de la formation des prostaglandines ou en bloquant les récepteurs de chaque prostaglandine incriminée dans la peau. Dans les deux cas, cela n altère en rien les effets bénéfiques du traitement sur le métabolisme lipidique», conclut Julien Hanson. Aussi, plusieurs firmes pharmaceutiques se sont-elles déjà lancées dans la réalisation de médicaments empêchant ce rougis sement. Les résultats de ces travaux ont fait l objet d une publication dans The Journal of clinical investigation. Infos: et

9 Jean-Claude QUINTART ACTUALITÉS EMPLOI & FORMATION DATE À RETENIR À Mons en 2013 Langues bien pendues Globalisation économique, partenariats, collaborations, Internet, bouquets TV, voyages d affaires ou de plaisir, être multilingue aujourd hui n est plus un luxe, mais presqu une nécessité! Et pourtant, trouver la bonne porte pour pallier Babel relève du miracle. Jusqu à ce jour du moins, car la Vrij Universiteit Brussels (VUB) et l Université libre de Bruxelles (ULB) ont créé la Brussels University Alliance, un label commun pour des formations multilingues. Objectif? Attirer étudiants et professeurs internationaux à travers une offre élargie de programmes principalement en anglais, voire multilingues. Première étape, dès la rentrée , une offre de masters en anglais commune aux facultés de sciences appliquées (ULB) et ingenieurswetenschappen (VUB) dans le cadre du Bruface (Brussels Faculty of Engineering). D autres projets étofferont cette initiative de bon aloi. Infos: et Bonne nouvelle pour la Wallonie qui accueillera, en août 2013, la conférence internationale Atomic Spectra and Oscillator Strenghts for Astrophysical and Laboratory Plasmas. Organisée tous les trois ans alternativement en Amérique du Nord et en Europe, cette conférence réunit un aréopage international formé des meilleurs spécialistes de la physique atomique, travaillant dans des domaines aussi variés que la spectroscopie de laboratoire, l astrophysique, la fusion nucléaire contrôlée, la physique des plasmas, etc. Après l Université de Berkley (Californie) cette année, c est donc l Université de Mons (UMons) qui organisera la prochaine édition, par l intermédiaire de son service d astrophysique et de spectrométrie. Au-delà de l organisation de cet événement international et de l honneur qui lui est fait, l Université montoise ne pourra que bénéficier de retombées scientifiques extraordinaires! 9 Au top! management international en deuxième place mondiale. Infos : Le Financial Times (FT), dont on connaît la rigueur, vient de classer la Louvain School of Management (LSM) à la première place de son hit parade des écoles de gestion belges! Une récompense obtenue par la qualité du programme ingénieur de gestion dispensé à Louvain-la-Neuve. Cette première met la LSM dans le top 20 des meilleures écoles de gestion au niveau mondial et place son Master en Qualité des cours, ouverture à l international, satisfaction des alumni, rémunérations obtenues par les diplômés, qualité /coûts des prog rammes ont retenu l attention du célèbre quotidien. Infos: À partir du 20/01/2011: 9 e édition de la formation continue en gestion de l innovation. Infos & inscriptions: -

10 ATHENA 265 Novembre 2010 > ÉVÉNEMENT Durant 3 jours, des centaines d écoliers ont pu découvrir les enjeux des carburants du futur, le tout sur un lieu exceptionnel et avec en apothéose, une soirée animée par Fred & Jamy! Quand de jeunes Wallons 10 carburent au futur Texte: Jean-Luc LÉONARD Photos: C. CORTIER

11 Jean-Luc LÉONARD ÉVÉNEMENT Des centaines de jeunes ont «carburé au futur», les 6, 7 et 8 octobre derniers, sur la base aérienne de Florennes. C est en effet le 2 e Wing qui accueillait des élèves de classes primaires (10-12 ans) et secondaires (15-18 ans) des provinces de Hainaut, Namur et Brabant wallon, à l invitation de la DG06 du Service public de Wallonie. Objectif de cette manifestation bisannuelle: sensibiliser les jeunes à la recherche scientifique et technologique C omme c est désormais une coutume, l opération s est clôturée au soir du vendredi 8 octobre par une animation menée sur les chapeaux de roue par Fred et Jamy, de l émission télé «C est pas sorcier». À l issue de cette performance, le colonel Luc Gennart, commandant du 2 e Wing Tactique et Michel Van Cromphaut, organisateur de l événement pour la DG06, pouvaient se congratuler chaleureusement. C était une belle réussite, organisée avec une précision militaire, sans le moindre accroc. Le nombreux public, rassemblé sur les gradins montés dans le vaste hangar qui sert d ordinaire à l entretien des chasseurs-bombardiers F-16, a vu défiler, sur le tarmac et sur écran géant, quelques contributions wallonnes aux énergies du futur. Il y avait, pêle-mêle, l avion Solar Impulse qui n aurait jamais pu voler sans les chimistes de Solvay; un kart électrique du campus automobile de Spa, un étrange véhicule solaire d Umicore, une voiture mue par une pile à combustible, un bus du TEC qui roule au bioéthanol, une voiture hybride et bien sûr, un F Lequel, il faut l avouer, n est pas vraiment le moyen de transport le plus vert puisqu il brûle la bagatelle de litres de kérosène à l heure mais n en reste pas moins un exceptionnel bijou technologique (Voir Athena n 264, pp ). Avant cette instructif divertissement, les classes inscrites à «Je carbure au futur» avaient participé à des ateliers d initiation scientifique pour les élèves du primaire et à des rencontres sur le thème des technologies et métiers pour leurs aînés du secondaire. De belles promesses... Parmi les nouvelles technologies présentées aux jeunes, on peut citer celles de Materia Nova, le centre de recherche montois, qui a récemment fusionné avec le laboratoire Natiss de Ghislenghien. Parmi les nombreux domaines d expertise de ce centre, représenté à Florennes par Karl Berlier, directeur des projets, il y a le développement de biopolymères. Les recherches menées dans ce domaine ont amené Materia Nova à participer au développement de la première usine prototype de production de PLA (polylactide, un plastique biodégradable à base de sucre) en Europe par un partenariat de Total Pétrochemicals et du groupe Galactic. Soutenue par la Région wallonne au titre du plan Marshall, cette usine-pilote, baptisée Futerro (http://www.futerro.com), est installée sur le site de l ancienne sucrerie d Escanaffles. Elle représente un investissement de 30 millions d euros et produit depuis le printemps de cette année, des bioplastiques comparables en qualité et en prix aux produits classiques à base de pétrole. Au-delà du secteur de l emballage, l acide polylactique entre aussi dans la composition de pièces automobiles, de tissus, de nanocomposites et de nanoparticules qui devraient doter bientôt certains matériaux de propriétés performantes. Autre participant aux ateliers technologiques de Florennes, la firme liégeoise Green Propulsion, que les lecteurs d Athena connaissent bien, qui a construit en 10 ans une quinzaine de prototypes de véhicules novateur mus par des biocarburants, des piles à combustible ou encore, des moteurs hybrides électriques ou électriques purs. Gilles Philippart de Foy, Project Manager, précise que le business principal de la société est de produire des prototypes de motorisation sur mesure. Il peut s agir aussi bien d un petit go-kart électrique capable d atteindre les 100 km/h en 2,5 secondes que d une benne-poubelle à moteur hybride. Le projet le plus ambitieux de la spin-off de l ULg est l Impéria, qui devrait commencer à sortir de la chaîne d assemblage à la fin de l an prochain. Impéria (http://www. imperia-auto.be) est une ancienne société pionnière de l automobile, ressuscitée en 2008 pour produire une voiture hybride essence/électrique de luxe, capable de respecter la norme sévère de 50 g de CO 2 par km tout en permettant une accélération de 0 à 100 km/h en 4 secondes et le kilomètre départ arrêté en 22,5 secondes. Ce petit bijou de puissance (136 cv) et d écologie (consommation: 1,9 l d essence + 11,5 kwh électriques aux 100 km) coûtera tout de même à l achat quelque euros. Il sera produit par une usine distincte de Green Propulsion, dont la première pierre a été posée en août dernier au parc scientifique du Sart Tilman. 11

PRÉSENTATION D UMICORE

PRÉSENTATION D UMICORE PRÉSENTATION D UMICORE Présentation d Umicore CATALYSIS ENERGY MATERIALS PERFORMANCE MATERIALS RECYCLING 1 Nous sommes un groupe mondial spécialisé dans la technologie des matériaux et le recyclage. Nous

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Electriques, hybrides ou à hydrogène?

Electriques, hybrides ou à hydrogène? Electriques, hybrides ou à hydrogène? Mercredi 20 avril 2011, de 9h30 à 10h45 Dans un contexte français où un fort accent est mis sur le véhicule électrique et ses défis, il est important d'envisager l'ensemble

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006 L énergie nucléaire : une source incontournable du panachage énergétique Christian Ngô ECRIN 1 Toujours plus Nous vivons dans un monde dominé par les combustibles fossiles puisqu ils représentent environ

Plus en détail

La citadine 100% électrique DU GROUPE BOLLORÉ

La citadine 100% électrique DU GROUPE BOLLORÉ La citadine 100% électrique DU GROUPE BOLLORÉ 2 BIENVENUE DANS L UNIVERS La Bluecar est la citadine 100% électrique du Groupe Bolloré développée en collaboration avec le célèbre constructeur italien Pininfarina.

Plus en détail

Les résultats de la promotion des énergies renouvelables en Belgique.

Les résultats de la promotion des énergies renouvelables en Belgique. Le soleil. Personne n a besoin de plus d énergie. Le soleil émet quotidiennement 3 000 fois plus d énergie que l humanité entière n en consomme Et ce pendant encore 5 milliards d années. Le photovoltaïque

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER TOTAL SA au capital de 5 909 418 282,50. RCS Nanterre 542 051 180. Imprimé en France. Juillet 2012. Crédits photos : Fotolia Corbis GettyImages Total Tenesol SunPower L, ENERGIE

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

Colloque de l ABECE sur le pic de pétrole, jeudi 29 novembre 2012, Mons.

Colloque de l ABECE sur le pic de pétrole, jeudi 29 novembre 2012, Mons. Colloque de l ABECE sur le pic de pétrole, jeudi 29 novembre 2012, Mons. Petits extraits Le pic du pétrole : réalité passée, actuelle ou future? Patrick Brocorens, Président de l ASPO. L idée de pic pétrolier

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES

L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 1 Octobre 2010 L ECO CONCEPTION 1 L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES Développement durable et éco-conception

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Nouveaux matériaux_ae 7

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Nouveaux matériaux_ae 7 LES NANOTECHNOLOGIES : Pour une planète plus verte Quels pourraient être les solutions radicalement nouvelles apportées par les nanotechnologies? Les nanotechnologies nous promettent un monde plus vert

Plus en détail

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie Page 1/6 Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Durée : 3 heures Impacts des matériaux et sources d énergie Objectif : Quantifier les impacts sur l environnement pour le choix

Plus en détail

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Développements au CEA-LITEN 4 marchés principaux adressés CEA-LITEN 900 p. 400 brevets (+160 in 2010) Automobile

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes Introduction... 9 L après-pétrole «Les biocarburants sont la seule réponse crédible au pic pétrolier.»...15 «Produire ses propres biocarburants, c est accroître sa sécurité d approvisionnement en énergie.»...23

Plus en détail

L évolution d un Élément

L évolution d un Élément L évolution d un Élément Le fil de l histoire Le plus ancien objet en plomb connu est une fi gurine découverte en Egypte datant de 4000 ans av. J-C. Bien que le métal naturel fût bien connu des anciens,

Plus en détail

Ingénierie durable I Introduction

Ingénierie durable I Introduction Ingénierie durable I Introduction Jacques Gangloff L énergie Moteur de la vie Sources d énergie : La source primaire d énergie est nucléaire Elle provient de la transformation de la matière (E=mc²) Sources

Plus en détail

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique MeRegioMobil : l illustration tangible de l énergie du futur Meriva électrique : stockage mobile pour le réseau intelligent d électricité

Plus en détail

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050 Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Le pétrole Le Pic du pétrole : quand? Au niveau mondial - entre pessimistes (2005) et optimistes (2030)? - on ne le saura

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE

La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE BIENVENUE DANS L UNIVERS La Bluecar est la citadine 100% électrique du Groupe Bolloré, développée en collaboration avec le célèbre constructeur italien Pininfarina.

Plus en détail

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique.

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique. ompléter la définition. Un accumulateur c est : Une pile électrique rechargeable, qui accumule de l énergie... sous forme... pour la restituer sous forme de... On dit que l hydrogène est un énergétique.

Plus en détail

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE CORRIgé fiche élève ce2 - cm1 - cm2 UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE J'APPROFONDIS J OBSERVE Observe la vidéo puis réponds aux questions ECJS SÉANCE 2 - VOYAGER = POLLUER SCIENCES J'OBSERVE a) Que rejettent

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

La vitesse pure. Vraiment très pure.

La vitesse pure. Vraiment très pure. La vitesse pure. Vraiment très pure. GENESE DU PROJET Un rêve: faire revivre Impéria! Yves Toussaint Green Propulsion s.a. est une Spin Off de l Université de Liège. Fondée en 2001, elle est aujourd hui

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit

Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit Serghei Floricel et Eduardo Miranda Si vous réfléchissez encore à un moyen technique pour réaliser un produit qui fonctionne et

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Colruyt (DATS 24) goes for CNG Natural Power

Colruyt (DATS 24) goes for CNG Natural Power Colruyt (DATS 24) goes for CNG Natural Power Le Groupe Colruyt est bien connu pour ses grandes surfaces commerciales du même nom que l on voit en Belgique, en France et au Luxembourg. Mais il ne faut pas

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

allianceautopropane.com

allianceautopropane.com allianceautopropane.com QUI EST ALLIANCE AUTOPROPANE? LE PLUS GRAND RÉSEAU D AUTOPROPANIERS EN AMÉRIQUE Alliance AutoPropane est un réseau de propaniers qui se consacre à la distribution et à la vente

Plus en détail

Les Rencontres Scientifiques Colas

Les Rencontres Scientifiques Colas Les Rencontres Scientifiques Colas «Des nanotechnologies pour soutenir le développement technologique» 29 novembre 2005 avec André De Haan, professeur à la Faculté Polytechnique de Mons, Belgique et Jean-Christophe

Plus en détail

Changeons d énergies

Changeons d énergies Changeons d énergies Etat des lieux Le soleil, notre énergie Transition, mode d emploi Alain Vaillant 1 Changeons d énergies Etat des lieux Le soleil, notre énergie Transition, mode d emploi Alain Vaillant

Plus en détail

Nos arguments en faveur du bioéthanol

Nos arguments en faveur du bioéthanol Nos arguments en faveur du bioéthanol France Betteraves Passion Céréales SNPAA Le 13 novembre 2007 P 1 / 10 Fiche ENERGIE EN BREF Une part raisonnable de 10 % dans le bouquet énergétique Le bilan énergétique

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Carburant fossile, alternatives et illusions

Carburant fossile, alternatives et illusions 1 Carburant fossile, alternatives et illusions Michel Kieffer www.hkw-aero.fr - www.cocyane.fr 16.2.2007 - Indice Q1 le 22.10.2010 2 Aujourd hui, dans le domaine des transports, le discours écologique

Plus en détail

Le photovoltaïque, c est magique!

Le photovoltaïque, c est magique! Hello! Bonjour! Nous sommes un groupe de 15 élèves en classe de 4 ème à l école franco-américaine de San Diego en Californie (Etats-Unis). Il y a quelques mois, nous avons décidé de participer à ce concours

Plus en détail

Exercice d entraînement

Exercice d entraînement Exercice d entraînement En cas de difficulté, ne restez pas bloqué. Gérez votre temps. Plus de 5 min sur une question, c est du temps perdu et un stress qui s installe et qui vous fera perdre des moyens

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

La mobilité écologique du futur.

La mobilité écologique du futur. La mobilité écologique du futur. Le nouveau Lion s City Hybrid. La mobilité qui fait bouger le monde. Le passage du soleil à la lune, les saisons, la marée, la voie des électrons dans chaque atome : notre

Plus en détail

LE PROGRAMME DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES DE FORD PREND FORME

LE PROGRAMME DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES DE FORD PREND FORME INFORMATION PRESSE LE PROGRAMME DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES DE FORD PREND FORME Ford s'apprête à produire cinq véhicules électriques, hybrides et hybride rechargeable qui devraient arriver sur

Plus en détail

Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable

Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable Aujourd hui, il est presque impossible de se passer d un téléphone portable. En 2011, près de 100% de la population française est équipée d un téléphone

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Activité documentaire

Activité documentaire TSTi2D TSTL Thème Transport Mise en mouvement Activité documentaire La voiture électrique sauvera-t-elle la planète? Fiche ressource THÈME du programme : Transport Sous thème : Mise en mouvement Type d

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

Communiqué de presse. L INRIA annonce la naissance d Acroban, le premier robot humanoïde que l on peut prendre par la main

Communiqué de presse. L INRIA annonce la naissance d Acroban, le premier robot humanoïde que l on peut prendre par la main Communiqué de presse L INRIA annonce la naissance d Acroban, le premier robot humanoïde que l on peut prendre par la main Paris, le 2 décembre 2010 L équipe de recherche Flowers de l INRIA Bordeaux - Sud-

Plus en détail

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Faits et chiffres clés 2012 Notre engagement pour une croissance durable Note au lecteur L Association européenne de l aluminium

Plus en détail

l innovation technologique au service de l environnement

l innovation technologique au service de l environnement l innovation technologique au service de l environnement le groupe Bolloré : expert du stockage de l électricité on peut avoir été fondé il y a 190 ans et être résolument moderne. s appuyant sur près de

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Stabilisation de l activité. Perspectives de reprise. Enjeux énergétiques

Stabilisation de l activité. Perspectives de reprise. Enjeux énergétiques 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN

LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN Dossier de presse Juin 2015 LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN Du laboratoire au pneu commercialisé, une chaîne d activités construite pour délivrer les meilleures performances Dossier de presse Contact

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INTRODUCTION DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Note au sous groupe gouvernance du groupe d experts. * L URANIUM DANS LE BILAN ENERGETIQUE FRANÇAIS Bernard LAPONCHE 3 avril 2013 * Dans les échanges

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE LA NOUVELLE VOITURE CABRIOLET 100% ÉLECTRIQUE UN NOUVEAU SENTIMENT DE LIBERTÉ Derrière son design résolument innovant, la Bluesummer s adapte à toutes les

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

Les Rencontres Scientifiques Colas

Les Rencontres Scientifiques Colas Les Rencontres Scientifiques Colas «L avenir du véhicule électrique» 2 juin 2009 avec Yves CHABRE Docteur ès-sciences Consultant pour véhicules électriques et Pierre MIDROUILLET Directeur Général de PVI

Plus en détail

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson)

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) VOITURE A REACTION Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) 1 Introduction BUT DE L ACTIVITE Fabriquer une voiture à réaction originale et sans danger Jouer avec et essayer plein

Plus en détail

Introducing Umicore May 2008

Introducing Umicore May 2008 Introducing Umicore May 2008 L approche Umicore de la technologie des matériaux Connaissances des applications métaux Chimie Science des Matériaux Métallurgie Solutions à base De métaux recyclage 2 2 3

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

Propulsions alternatives

Propulsions alternatives Propulsions alternatives Huit formes de propulsion alternative existent aujourd hui à côté des moteurs à essence et au diesel classiques. Nous les passons en revue ici avec à chaque fois une définition,

Plus en détail

Production d électricité

Production d électricité Global Chance Petit mémento énergétique de l Union Européenne Fiche 16 Production d électricité 1. Évolution de la production d électricité en UE-27 1.1 Évolution par source de production La production

Plus en détail

TPE : La voiture solaire. Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez.

TPE : La voiture solaire. Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez. TPE : La voiture solaire Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez. Sommaire :.1) Le capteur solaire :.2) La voiture solaire :.3) Variation de température et la vitesse : Problématique

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES?

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? 1. CONSOMMATION DE PAPIER Les écoles primaires et secondaires bruxelloises consomment chaque année 250 millions de feuilles A4, soit environ

Plus en détail

ELSOLD Barres et lingots. ELSOLD Barres et lingots (alliages avec plomb) Barres et lingots (avec plomb) 07

ELSOLD Barres et lingots. ELSOLD Barres et lingots (alliages avec plomb) Barres et lingots (avec plomb) 07 ELSOLD Barres et lingots La miniaturisation croissante, des exigences plus strictes en ce qui concerne la fiabilité à long terme des produits électroniques complexes, des composants et des caractéristiques

Plus en détail

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES Juin 2011 Étude réalisée pour le compte de l'ademe par Schwartz and Co et AJI Europe Coordination technique : Patrick

Plus en détail

Zero emission delivery

Zero emission delivery Kangoo Hybride Green Propulsion Zero emission delivery Green Propulsion s.c.r.l. 6, quai Banning 4000 Liège www.greenpropulsion.be :+32 4 366 91 78 :+32 4 366 91 44 1899 : «La Jamais contente», première

Plus en détail

Le bioéthanol. Le bioéthanol

Le bioéthanol. Le bioéthanol Le bioéthanol Le bioéthanol À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! www.bioethanolcarburant.com Dossier de presse FÉVRIER 2015 Le bioéthanol en quelques mots De l énergie végétale

Plus en détail

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable?

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Lean Management : une stratégie de long terme Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Au cours de ces deux dernières années, les grandes entreprises du monde

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 11 / 07 /2014 N 203. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 11 / 07 /2014 N 203. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 11 / 07 / By N 203 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 11 Vendredi

Plus en détail

Des économies dans les transports avec l écologie

Des économies dans les transports avec l écologie Première Partie Des économies dans les transports avec l écologie Le secteur des transports (passagers et marchandises) consomme déjà plus d un tiers de l énergie en France. La propension à consommer de

Plus en détail

L HYDROGENE, ENERGIE D AVENIR OU UTOPIE?

L HYDROGENE, ENERGIE D AVENIR OU UTOPIE? L HYDROGENE, ENERGIE D AVENIR OU UTOPIE? L hydrogène : un combustible fascinant l hydrogène comme combustible a quelque chose de fascinant élément chimique le plus abondant de l univers le plus léger le

Plus en détail

Transfert d énergie : piles et accumulateurs

Transfert d énergie : piles et accumulateurs Chapitre 11 Transfert d énergie : piles et accumulateurs Découvrir Activité documentaire n 1 Quelles énergies pour les véhicules électriques de demain? 1. Un véhicule hybride utilise deux sources d énergie

Plus en détail

"Les médecins seront les infirmières de 2030"

Les médecins seront les infirmières de 2030 RECHERCHE par Laure Martin le 25-09-2014 38 RÉACTION(S) "Les médecins seront les infirmières de 2030" Afficher sur plusieurs pages Chirurgien-urologue et neurobiologiste de formation, le Dr Laurent Alexandre

Plus en détail

Engineering a Connected World. Des voitures connectées et l'avenir de l'automobile

Engineering a Connected World. Des voitures connectées et l'avenir de l'automobile Avant-propos Le monde du transport automobile est prêt pour une révolution. Internet a transformé nos maisons et nos lieux de travail, mais il a eu un impact limité sur l élément qui les relie : nos moyens

Plus en détail

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire Ambassade de France au Japon Service pour la Science et la Technologie 4-11-44, Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo, 106-8514, Japon Tél. : 81-3-5798-6034 Fax : 81-3-5798-6050 http://www.ambafrance-jp.org Domaine

Plus en détail

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Du SmartWay à la route intelligente électrifiée Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Réf. CN 901 BS CB DM Lausanne, le 29 0ctobre 2003 La route intelligente électrifiée

Plus en détail

Les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes mais aussi

Les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes mais aussi 7 STOCKER L ÉNERGIE POUR COMMUNIQUER Les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes mais aussi les micro-implants biomédicaux, les réseaux de capteurs intelligents pour recueillir et transmettre

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

CORRIGE. 1.2. Investigation Les voitures électriques présentent-elles un bien meilleur bilan énergétique que les voitures hybrides?

CORRIGE. 1.2. Investigation Les voitures électriques présentent-elles un bien meilleur bilan énergétique que les voitures hybrides? Partie Agir : Défis du XXIème siècle CHAP 16-ACT DOC Enjeux énergétique dans le domaine des transports CHAP 17-ACT DOC Apport de la chimie au respect de l environnement CORRIGE Objectifs : Extraire et

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques par 78310 Maurepas michel.meallet@orange.fr RÉSUMÉ Pourquoi se poser des questions sur les voitures

Plus en détail

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Vous vous souvenez que tout est constitué d atomes, non? Une pierre, un stylo, un jeu vidéo, une télévision, un chien et vous également; tout est fait d atomes.

Plus en détail

Un générateur bioologique

Un générateur bioologique 1 Ce projet a reçu un financement dans le cadre du 7ème programme-cadre de l'union Européenne pour la recherche et le développement technologique sous l'agrément n [321278]. EUPRB Un générateur bioologique

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER Crédits photos : Fotolia - Corbis - GettyImages - Total - Tenesol Ce document a été imprimé sur du papier recyclé. L imprimeur qui a réalisé ce document est certifié Imprim

Plus en détail

Analyse critique de l étude de l Union Française de l Electricité

Analyse critique de l étude de l Union Française de l Electricité Analyse critique de l étude de l Union Française de l Electricité Benjamin DESSUS 23 janvier 2012 www.global-chance.org ANALYSE CRITIQUE DE L ETUDE DE L UFE. Benjamin DESSUS 23 janvier 2012 * L Union Française

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail