Pour l inclusion : Appuyer les comportements positifs dans les classes du Manitoba

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour l inclusion : Appuyer les comportements positifs dans les classes du Manitoba"

Transcription

1 Pour l iclusio : Appuyer les comportemets positifs das les classes du Maitoba

2 P o u r l i c l u s i o : A P P u y e r l e s c o m P o r t e m e t s P o s i t i f s d A s l e s c l A s s e s d u m A i t o b A 2011 Éducatio maitoba

3 Doées de catalogage avat publicatio Éducatio Maitoba Pour l iclusio : Appuyer les comportemets positifs das les classes du Maitoba [ressource électroique] Compred des référeces bibliographiques. ISBN: Efats difficiles Éducatio. 2. Efats difficiles Éducatio Maitoba. 3. Iclusio scolaire. 4. Éducatio spéciale. I. Maitoba. Éducatio Maitoba Tous droits réservés 2011, le gouveremet du Maitoba, représeté par la miistre de l Éducatio. Éducatio Maitoba Divisio des programmes scolaires Wiipeg (Maitoba) Caada Tous les efforts o été faits pour recoaître les sources origiales et pour respecter la Loi sur le droit d auteur. Si, das certais cas, des erreurs ou des omissios se sot produites, veuillez e aviser le miistère de l Éducatio du Maitoba pour qu elles soiet corrigées das ue éditio future. Nous teos à remercier les auteurs, les artistes et les maisos d éditio de ous avoir permis d adapter ou de reproduire leur matériel origial. Toutes les illustratios ou photographies das ce documet sot protégées par les droits d auteur et o e devrait y avoir accès ou les reproduire e partie ou e totalité qu à des fis éducatives prévues das ce documet. Tout site Web metioé das ce documet peut faire l objet de chagemet sas préavis. Les eseigats devraiet vérifier et évaluer les sites Web et les ressources e lige avat de les recommader aux élèves. Vous pouvez acheter des exemplaires imprimés de cette ressource (uméro d article 93536) du Cetre des mauels scolaires du Maitoba au : <www.mtbb.mb.ca>. Le préset documet est égalemet affiché sur le site Web du miistère de l Éducatio du Maitoba, au : <www.edu.gov.mb.ca/m12/efdiff/documets.html/>. This documet is available i Eglish. Das le préset documet, les mots de gere masculi appliqués aux persoes désiget les femmes et les hommes.

4 t A b l e d e s m A t i è r e s Philosophie de l iclusio 1 Ressort psychologique 2 Préface 3 Compredre les élémets clés 6 Élémet clé 1 : Rapports positifs 7 Élémet clé 2 : Orgaisatio de la classe 17 Élémet clé 3 : Eseigemet différetiel 25 Élémet clé 4 : Attetes e matière de comportemet e classe 31 Élémet clé 5 : Eseigemet des aptitudes sociales 35 Élémet clé 6 : Reforcemet positif 45 Élémet clé 7 : Coséqueces justes et prévisibles 50 Élémet clé 8 : Récolte de doées permettat de compredre le comportemet des élèves 60 Élémet 9 : Plaificatio e vue de la modificatio du comportemet 62 Boîte à outils 71 Référeces bibliographiques 87 t a b l e d e s m a t i è r e s iii

5 iv P o u r l i c l u s i o : A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a

6 r e m e r c i e m e t s Éducatio Maitoba tiet à remercier les persoes citées ci-dessous pour avoir cotribué à l élaboratio du documet Pour l iclusio : Appuyer les comportemets positifs das les classes du Maitoba. Ce documet a été adapté avec la permissio d Alberta Educatio, à partir de Supportig Positive Behaviour i Alberta Schools: A Classroom Approach (Edmoto, Alberta, Alberta Educatio, 2008). Équipe d exame extere Laura Atkiso Aalyste de l eseigemet Carol Brau Directrice géérale adjoite Judy Dadridge Présidete Drew Forrest Orthopédagogue et eseigat d aglais Aa Kresta Coseillère e éducatio iclusive Naomi Kruse Directrice exécutive Doug Aderso Wilma Ritzer Admiistratrice des services aux élèves Robert Rivard Eldee Specer Pierrette Timshel Représetate du persoel Joa Trubyk Chrissy Vizaugh Directrice adjoite The Maitoba Teachers Society Maitoba Associatio of School Superitedets Studet Services Admiistrators of Maitoba River East-Trascoa School Divisio The Childre s Coalitio/CL-MB Maitoba Associatio of Paret Coucils Maitoba Associatio of School Superitedets Studet Services Admiistrators of Maitoba The Maitoba School Boards Associatio The Maitoba Teachers Society Divisio Scolaire Fraco-Maitobaie Maitoba Associatio of School Superitedets Surise School Divisio r e m e r c i e m e t s v

7 Persoel de la Divisio des programmes scolaires d Éducatio Maitoba Cadace Bergeso Coseillère Shari Block Chef de projet Louise Boissoeault Directrice des publicatios (jusqu à avril 2010) Louise Boissoeault Coordoatrice (à partir d avril 2010) Lee-Ila Bothe Coordoatrice (jusqu à avril 2010) Marlee Gregory Coseillère Jea Hallas Coseillère Ly Harriso Opératrice e éditique Barb Melychuk Coseillère Grat Moore Directeur des publicatios (à partir d avril 2010) Cyril Paret Opérateur e éditique Tim Thore-Tjomslad Chef de projet Iitiative scolaire pour les régios rurales et du Nord Directio des programmes et des services de soutie aux élèves Services aux élèves Directio des programmes et des services de soutie aux élèves Sectio de la productio des documets Directio des ressources éducatives Sectio de la productio des documets Directio des ressources éducatives Sectio de la productio des documets Directio des ressources éducatives Iitiative scolaire pour les régios rurales et du Nord Directio des programmes et des services de soutie aux élèves Services aux élèves Directio des programmes et des services de soutie aux élèves Sectio de la productio des documets Directio des ressources éducatives Iitiative scolaire pour les régios rurales et du Nord Directio des programmes et des services de soutie aux élèves Sectio de la productio des documets Directio des ressources éducatives Sectio de la productio des documets Directio des ressources éducatives Services aux élèves Directio des programmes et des services de soutie aux élèves vi P o u r l i c l u s i o : A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a

8 P h i l o s o P h i e d e l i c l u s i o Le miistère de l Éducatio du Maitoba adhère au pricipe de l iclusio de toutes les persoes. L iclusio est ue faço de peser et d agir qui permet à chaque persoe de se setir acceptée, appréciée et e sécurité. Ue collectivité qui favorise l iclusio choisit d évoluer au rythme des besois chageats de ses membres. E recoaissat les besois et e offrat de l appui, la collectivité iclusive permet à ses membres de jouer u rôle sigificatif et d obteir u accès égal aux avatages qui leur revieet e tat que citoyes. Les Maitobais appuiet l iclusio, qu ils voiet comme u moye d améliorer le bie-être de chaque membre de la collectivité. E travaillat esemble, ous pouvos plus facilemet jeter les bases d u aveir meilleur pour tous. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 1

9 r e s s o r t P s y c h o l o g i q u e Pour l iclusio : Appuyer les comportemets positifs das les classes du Maitoba s appuie sur la recherche et les pratiques exemplaires e matière de ressort psychologique. O costate régulièremet que les écoles sot essetielles à l acquisitio du ressort psychologique par les jeues. Cette expressio désige la capacité qu ot les jeues de se développer saiemet et de bie réussir leur appretissage. La recherche actuelle coseille de se cocetrer sur le ressort psychologique et de s éloiger des modèles axés sur les maques et les faiblesses e adoptat des modèles axés sur les poits forts. Tout comme la recherche das d autres secteurs de l éducatio, la recherche qui porte sur le ressort psychologique doe aux éducateurs u pla pour créer des écoles où tous les élèves peuvet prospérer sur le pla social et scolaire. La recherche idique que, lorsque les écoles sot des edroits où les besois humais ordiaires comme le besoi de se setir respecté et souteu et d avoir u setimet d apparteace sot satisfaits, les persoes sot motivées pour appredre et le ressort psychologique est reforcé. 2 P o u r l i c l u s i o

10 P r É f A c e Éducatio Maitoba croit e la écessité d avoir ue gamme de moyes de soutie et de services harmoisés. Le préset documet accompage les autres documets produits par Éducatio Maitoba à l appui de la diversité des appreats das les classes d aujourd hui. Pour l iclusio : Appuyer les comportemets positifs das les classes du Maitoba vise à poursuivre das la même voie e offrat d autres stratégies de gestio des classes, afi de créer et de maiteir u milieu d appretissage prévisible das lequel les élèves et les eseigats etretieet des rapports positifs, les élèves sot prêts à appredre et les eseigats sot capables d eseiger. Vue d esemble Au Maitoba, bie des écoles essaiet de trouver la meilleure faço de travailler avec les élèves qui ot des comportemets difficiles. Grâce à ces efforts, bo ombre d etre elles ot mis e œuvre des méthodes fructueuses pour préveir et modifier ce gere de comportemet. Les méthodes qui doet des résultats ot pour thèmes commus la créatio d u climat positif à l école, ue approche positive à l échelle de l établissemet, la plaificatio e équipe, la participatio de la commuauté et le soutie de professioels. objet Ce documet de soutie décrit des méthodes et des pratiques, tat proactives que réactioelles, qui servet à favoriser les comportemets positifs et peuvet être appliquées das les classes du Maitoba. Ces méthodes et pratiques sot présetées sous forme d élémets clés que les eseigats ot jugés utiles pour augmeter le taux de réussite parmi les élèves et réduire la fréquece des comportemets égatifs, ce qui reforce leur capacité d eseiger efficacemet à tous leurs élèves. La figure 1 illustre les questios de comportemet qui se poset das ue populatio d élèves typiques. La recherche motre que 80 à 85 pour cet des élèves se coformet gééralemet aux attetes de l école e matière de comportemet. Ciq à 15 pour cet de la populatio totale ot ue tedace chroique à e pas respecter ces attetes et risquet de fiir par avoir des problèmes de comportemet graves. U à sept pour cet des élèves ot des problèmes de comportemet si graves qu ils e peuvet pas se coformer aux attetes sas itervetios itesives et persoalisées. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 3

11 figure 1 m o d è l e à t r o i s i V e A u x d e s o u t i e A u x c o m P o r t e m e t s P o s i t i f s Tiret profit d u système uiversel et d ue aide ciblée e classe, otammet sous forme de moyes de soutie itesif et persoalisé. Tiret profit d u système uiversel et d ue aide ciblée e classe, otammet sous forme d établissemet d objectifs, et de suivi. 1 à 7 pour cet 5 à 15 pour cet Tiret profit porfit d u système uiversel uiquemet. 80 à 85 pour cet Les trois iveaux de ce modèle représetet u cotiuum d itervetios de plus e plus iteses correspodat à la réceptivité des élèves. Tous les élèves tirerot profit d u système uiversel d itervetios et, das le cas de 80 à 85 pour cet d etre eux, ce soutie est suffisat pour qu ils cotiuet à se comporter de faço positive. Des itervetios plus ciblées, telles l eseigemet des aptitudes sociales et les stratégies de modificatio du comportemet, serot à l avatage des ciq à 15 pour cet des élèves qui risquet de fiir par avoir des problèmes de comportemet graves. Quat aux u à sept pour cet des élèves qui e sot pas réceptifs aux itervetios uiverselles ou ciblées, ils tirerot profit de méthodes de soutie itesif et persoalisé. Ce documet offre précisémet : des processus et des systèmes pouvat être utilisés par u eseigat das sa classe pour préveir et traiter les comportemets difficiles; des stratégies et des itervetios visat la classe etière, des petits groupes et des idividus; des exemples d outils à utiliser e classe, et otammet des formulaires et du matériel de soutie; des sources de reseigemets supplémetaires, imprimés ou e lige. 4 P o u r l i c l u s i o

12 Ce documet e vise pas à décrire ue approche exhaustive e matière de comportemet positif, qui s appliquerait à tous les élèves, tout le persoel et tous les milieux scolaires. Le documet ci-dessous cotiet des reseigemets sur ce gere d approche à l échelle de l école etière pour le soutie aux comportemets positifs : Aexe A de Cap sur l iclusio Relever les défis : gérer le comportemet (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001). O peut trouver des reseigemets supplémetaires sur les sites Web suivats : symboles utilisés Das tout ce documet, ous avos utilisé u certai ombre de symboles pour attirer l attetio du lecteur sur des détails particuliers. Ce symbole revoie à d autres documets produits par Éducatio Maitoba. Ce symbole sigale u lie meat à u site Web qui offre des reseigemets supplémetaires. Ce symbole est utilisé pour idiquer des exemples de stratégies. Ce symbole sert à souliger u passage du documet qui est expliqué par u exemple précis. Ce symbole revoie aux exemples d outils figurat das la boîte à outils à la fi du documet. Ce symbole revoie à d autres ressources qui peuvet être utiles. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 5

13 c o m P r e d r e l e s É l É m e t s c l É s La recherche a fait ressortir u certai ombre d élémets clés pour la gestio efficace d ue classe à l appui des comportemets positifs. Ces élémets sot reliés etre eux et se chevauchet, et ils peuvet être d ue importace variée, selo les besois, les poits forts et les priorités d ue classe particulière. Les élémets clés ci-dessous sot écessaires pour créer u milieu positif, ecourageat, sûr et stimulat sur le pla itellectuel, das lequel tous les élèves peuvet réussir. Ces élémets sot presque idetiques pour tous les iveaux scolaires, la différece état le vocabulaire utilisé pour commuiquer avec les élèves, aisi que le temps cosacré à l établissemet de marches à suivre pour la classe et le gere de marches à suivre eseigées. Nous avos doé des exemples pour les iveaux primaire, itermédiaire et secodaire, e ce qui cocere les élémets clés, mais il sera importat pour les eseigats de travailler das le cotexte de leurs propres classes et de cosulter leurs collègues e vue d appliquer le coteu du documet à leurs situatios d eseigemet uiques. Les rapports positifs sot ecouragés parmi les élèves de la classe, etre les eseigats et chaque élève, parmi les membres du persoel, etre le persoel et l admiistratio et etre les eseigats et les parets. L orgaisatio de la classe e l occurrece le milieu physique, les structures et les habitudes favorise l appretissage et ecourage les comportemets positifs pedat toute la jourée d école. L eseigemet différetiel est utilisé pour teir compte des besois idividuels des élèves et créer des situatios d appretissage adaptées à leurs capacités, leurs préfereces préféreces e matière d appretissage et leurs besois précis à u momet doé, mais aussi pour développer leurs capacités et les ecourager à essayer de ouvelles faços d appredre. Les attetes e matière de comportemet e classe sot expliquées clairemet, sot e harmoie avec celles de l école et restet les mêmes pedat toute la jourée scolaire. L eseigemet des aptitudes sociales permet de motrer et d eseiger directemet ce que l ot atted précisémet des élèves e classe. Le reforcemet positif est utile pour les élèves et les groupes d élèves qui ot des comportemets positifs. Les coséqueces justes et prévisibles sot importates pour les élèves qui ot des comportemets égatifs ayat des effets uisibles sur eux-mêmes, sur les autres ou sur le milieu. 6 P o u r l i c l u s i o

14 La récolte de doées e vue de compredre le comportemet des élèves permet aux eseigats de faire appel à l observatio et à l aalyse afi de faire ressortir les forces et les besois des élèves, ce qui permet de cerer les élémets à améliorer das la gestio de la classe et aussi de mesurer les progrés accomplis. La plaificatio e vue de la modificatio du comportemet est u processus ciblé d établissemet d objectifs visat à augmeter la fréquece de certais comportemets positifs ou à réduire certais comportemets égatifs. Les euf parties de ce documet explicitet chacu des élémets clés et cotieet des exemples de stratégies visat l applicatio de ces élémets das la classe. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 7

15 1. r A P P o r t s P o s i t i f s Au coeur de l idéal professioel das l eseigemet, il y a sas doute u egagemet evers ue éthique fodée sur l empathie. L empathie exige plus que la simple applicatio d ue coaissace techique de poite das sa pratique. Elle exige que l o fasse tout so possible pour améliorer l appretissage et répodre aux besois développemetaux et sociaux des élèves e tat que persoes. Au coeur de l empathie das les écoles, se trouvet les rapports avec les autres (eseigats, parets et élèves) caractérisés par le dévouemet, l amour de l autre et des lies presque familiaux. (traductio libre) Thomas Sergiovai Les rapports positifs sot à la base de toute approche e matière d appui aux comportemets positifs à l échelle de la classe comme de l école. La recherche sur le ressort psychologique motre que ce est pas l approche programmatique e soi qui a le pouvoir de trasformer et de favoriser le bo développemet, mais ce qui existe à u iveau profod sur le pla des rapports, des croyaces et des attetes, aisi que de la voloté de partager le pouvoir. Il faut que les écoles ecouraget les rapports empathiques o seulemet etre les eseigats et leurs élèves, mais parmi les élèves, parmi les eseigats, etre les eseigats et les parets, et etre les admiistrateurs et le persoel. Ceci créera das la classe ue atmosphère sûre et iclusive qui ecouragera les comportemets positifs et la résolutio de problème compétete. Lorsque les eseigats aliget leurs pratiques de gestio de la classe sur l approche de l école e matière d appui aux comportemets positifs, l aide aux élèves dot le comportemet pose problème et les itervetios das ce domaie, tat das la classe qu à l échelle de l école, sot reforcées. Le soutie d autres membres du persoel et de l admiistratio peut aussi cotribuer au succès de la plaificatio et du suivi e matière de gestio de la classe d u eseigat. Les rapports etre eseigats et élèves, parmi les élèves, et etre eseigats et parets cotribuet de faço importate à l atmosphère de la classe. Les rapports positifs à l échelle de l école sot tout aussi importats. Les élèves et le persoel erichisset le milieu d appretissage e créat ue commuauté scolaire et e favorisat les rapports positifs au sei du persoel et etre les membres du persoel et l admiistratio. 8 P o u r l i c l u s i o

16 figure 2 r A P P o r t s P o s i t i f s Rapports positifs E classe À l école Élève Eseigat Élève Élève Eseigat Paret Attachemet à l école Eseigat Persoel Eseigat Admiistratio e classe rapports eseigat élève Les rapports etre eseigat et élève sot extrêmemet importats et se costruiset petit à petit, si la cofiace est présete. Les deux parties doivet se setir traitées avec digité et respect, et il doit y avoir u équilibre etre le rôle de l eseigat e tat que dirigeat de la classe et so itérêt evers chaque élève. Les élèves fot cofiace aux eseigats qui établisset des attetes claires e matière de comportemet et des objectifs importats e matière d appretissage et de comportemet, et respectet ces eseigats. Les élèves savet que leur eseigat s occupe d eux et est sesible à leurs besois idividuels lorsque : les objectifs d appretissage sot assez souples pour teir compte des différeces parmi les élèves; l eseigat fait u effort pour compredre les itérêts, les forces, les besois, les préféreces e matière d appretissage et la persoalité de chaque élève; l eseigat a des attetes élevées (mais réalistes) pour TOUS les élèves, tat sur le pla scolaire qu e ce qui cocere la resposabilité persoelle; A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 9

17 exemple de stratégies permettat d établir des rapports positifs avec les élèves Faites preuve d u itérêt persoel evers les élèves. Preez le temps, e classe et das les couloirs ou ailleurs das l école, de parler aux élèves de leur vie e dehors de l école. Accueillez les élèves à la porte. Les eseigats peuvet se servir de cette stratégie pour etrer e cotact avec les élèves idividuellemet, e leur demadat commet ils vot, e évaluat leur état psychologique, e teat ue petite coversatio avec eux et, de maière géérale e leur faisat savoir qu ils sot les bieveus. Utilisez les oms des élèves de faço positive. À importe quel âge, les élèves réagisset e gééral de faço positive quad u eseigat leur sourit et s adresse à eux par leur om, surtout das les couloirs ou ailleurs sur le terrai de l école. Cette simple actio leur motre qu ils sot importats et recous e tat qu idividus au sei de la commuauté scolaire. Faites appel à l humour. L humour qui guérit (plutôt que de faire mal) est sesible et plaisat, il désamorce les situatios difficiles et rapproche les ges. Souriez et faites preuve d ethousiasme. «das les classes qui foctioet bie, il existe u parteariat itellectuel etre l eseigat et les élèves.» (Éducatio et formatio professioelle maitoba, 1996, 3.4) Laissez savoir aux élèves quad vous êtes particulièremet cotet d eseiger. L ethousiasme, selo bie des études, est la caractéristique la plus importate d u eseigat efficace (Di Guiulio). O peut motrer so ethousiasme de bie des faços : e ayat ue attitude ouverte et curieuse, u to positif, e se déplaçat das la classe et e exprimat de l itérêt evers le sujet. Si vous partagez votre ethousiasme, les élèves se setet à l aise pour exprimer leur propre ethousiasme e classe. Pour plus de reseigemets sur la créatio d ue classe cohésive, cosultez le chapitre 3 du documet Le succès à la portée de tous les appreats : mauel cocerat l eseigemet différetiel (Éducatio et Formatio professioelle Maitoba, 1996). 10 P o u r l i c l u s i o

18 reforcemet positif sas coditio Stephe Covey décrit le reforcemet positif sas coditio comme état ue série de versemets faits das le compte affectif d ue autre persoe. Bie des élèves, et surtout ceux qui ot des problèmes de comportemet, ot des comptes affectifs presque à sec. Pour les aider à se setir plus egagés, les eseigats doivet les aider à remplir leurs comptes affectifs. Le reforcemet positif sas coditio est sas réserve et idépedat, c est-à-dire que les élèves ot pas besoi de se comporter d ue faço précise pour le mériter. Il peut se préseter sous ue forme aussi simple que de sourire à u élève au début d u cours, de demader à u élève qui aime bie qu o fasse attetio à lui d écrire des mots clés au tableau pedat ue discussio de classe, ou de prévoir du temps pour que les élèves racotet des histoires persoelles. Veillez à ce que le reforcemet positif sas coditio soit adapté à l âge, aux itérêts et aux préféreces persoelles de l élève. Le reforcemet positif sas coditio est ue composate essetielle du rapport eseigat-élève. Il jette les bases écessaires pour que la cofiace et u setimet de sécurité puisset réger, et egedre l attachemet et les lies dot les eseigats et les élèves ot besoi. Il aide les élèves à appredre que le respect et l empathie sot des aspects essetiels de l iteractio humaie. Patricia Sequeria Belvel et Maya Maria Jorda décrivet le reforcemet positif sas coditio (38 41) e disat qu il : crée les coditios écessaires à la motivatio itrisèque; jette les bases de la cofiace; egedre u setimet de sécurité; crée ue atmosphère qui met les ges à l aise; crée des lies positifs avec l eseigat; accroît la probabilité de coopératio; motre aux élèves les comportemets positifs à suivre. Proximité Les eseigats qui se déplacet et eseiget à partir de divers cois de la salle et e se teat près de différets élèves : idiquet aisi qu ils sot egagés de faço active et cosciets du comportemet de tous les élèves de la classe; créet des lies avec les élèves et leur motret qu ils s itéresset et sot dispoibles; doet u accès égal à tous les élèves; ot plus facilemet l occasio de préveir les comportemets égatifs ou de traiter rapidemet les problèmes. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 11

19 ifuecet commuicatio efficace U certai ombre de variables ifuecet ifluecet la faço dot les élèves perçoivet les commuicatios d u eseigat et y répodet (Rhode et autres, 61). Afi de bie commuiquer vos attetes et vos demades aux élèves, demadez-leur polimet de faire les choses plutôt que de leur poser des questios («Commecez à travailler, s il-vous-plaît», par exemple); rapprochez-vous des élèves lorsque vous leur doez des istructios la distace optimale est d u mètre eviro; regardez les élèves das les yeux (teez compte des différeces culturelles et isistez pas si cela met u élève mal à l aise); parlez avec ue voix calme; doez au mois 10 secodes aux élèves pour réagir avat de répéter votre demade ou d ajouter ue ouvelle demade; demadez deux fois seulemet, puis faites le suivi au moye d ue correctio plus vous répéterez ue demade, mois les élèves serot susceptibles de coopérer; demadez ue seule chose à la fois; restez calme et e maifestez pas d émotio; demadez plutôt aux élèves de faire des choses que d arrêter de faire des choses (si vous passez la majorité du temps à demader aux élèves d arrêter de faire quelque chose, vous devriez peut-être mieux expliquer vos attetes e matière de comportemet et utiliser des messages plus forts); offrez u reforcemet verbal aux élèves lorsqu ils fot preuve de coopératio ceci les redra plus susceptibles de coopérer à l aveir. limites verbales Lorsque des élèves e respectet pas les attetes e matière de comportemet e classe ou e suivet pas la procédure établie, décrivez le comportemet voulu e adoptat ue posture et u to eutres et sas utiliser les oms des élèves. Belvel et Jorda sigalet que l établissemet de limites verbales pred quatre formes fodametales : 1. Message sur u to iterrogatif : «Vous avez tous ouvert votre livre de mathé?» Dites ceci e e faisat ue déclaratio et o ue questio. Si vous posez ue questio («Est-ce que vous pouvez tous ouvrir vos livres?», vous pourriez recevoir ue répose qui est pas celle que vous voulez. 2. Isiuatio : «Vous e devriez plus rie avoir sur vos pupitres.» Cet éocé couvre tous les élèves présets. 12 P o u r l i c l u s i o

20 3. «Excusez-moi» : Par exemple, pour obteir de faço respectueuse que les élèves arrêtet d iterrompre, vous pourriez dire «Atteds ue miute, Mélaie; o e t eted pas parce que quelqu u d autre est e trai de parler.» 4. Message à la première persoe du sigulier : Dire «J ai besoi» ou «Je vous demade de» est plus affirmatif que les autres techiques d établissemet de limites verbales (par exemple : «Je vous demade à tous de vous asseoir.»). (174) rapports d élève à élève E stimulat et e ecourageat les lies etre les élèves, o crée u setimet de commuauté, ce qui peut faire ue différece das le comportemet et l appretissage de chaque élève de la classe. Les élèves doivet appredre à : recoaître les forces et les compéteces de chaque élève das la classe; chercher des occasios de reforcer ces compéteces et de s etraider das les domaies plus faibles; respecter les autres et leur motrer qu ils sot appréciés, e particulier e les écoutat et e se servat de moyes acceptables pour exprimer u désaccord. exemples de stratégies visat l établissemet de rapports d élève à élève positifs Faites des groupes qui chaget. Créez des occasios régulières pour les élèves d appredre avec d autres élèves de la classe plutôt que de rester avec leurs meilleurs amis ou avec les élèves avec qui ils sot à l aise. Ceci egedre ue atmosphère d acceptatio et d ouverture d esprit e ce qui cocere la diversité des poits forts, des itérêts et des difficultés des élèves de la classe. Veillez à ce que les élèves aiet des occasios de travailler par euxmêmes, avec des parteaires différets, e petits groupes et e groupes plus importats pedat la jourée d école. Eseigez les compéteces écessaires pour l appretissage coopératif. La plupart des élèves qui ot des difficultés sociales et de comportemet trouvet péible la coopératio e groupe. Ils ot besoi d istructios précises sur les rôles et les resposabilités de chacu, et les résultats attedus pour les tâches accomplies par le groupe. Appreez-leur différets rôles : secrétaire, chroométreur, reporteur. Adaptez les rôles et resposabilités des différets élèves aux besois et aux poits forts de ceux-ci. Eseigez directemet des faços précises d accomplir différetes tâches, comme par exemple faire u remue-méiges pour rassembler des idées, ou iterviewer u parteaire. Doez des aides visuelles ou écrites pour orgaiser chaque tâche. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 13

21 Utilisez des chroomètres et des horloges quad la durée des tâches est précise. Attribuez-leur d abord du travail de groupe costitué de tâches brèves et qu ils aimet, puis, petit à petit, de tâches plus logues et plus complexes. Appreez aux élèves à exprimer leur appréciatio. Discutez et démotrez précisémet commet offrir ue rétroactio positive aux autres élèves et commet accepter gracieusemet les complimets et les commetaires positifs. Pour plus de reseigemets sur les groupes qui chaget et l appretissage coopératif, cosultez : le chapitre 5 du documet Le succès à la portée de tous les appreats : mauel cocerat l eseigemet différetiel (Éducatio et Formatio professioelle Maitoba, 1996).. le chapitre 4 (Différeciatio das la classe à iveaux multiples) du documet Idépedats esemble : au service de la commuauté appreate à iveaux multiples (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 1996). Parteariats foyer-école il est importat de recoaître que, das la vie de bie des élèves, l adulte qui tiet ue place importate est pas écessairemet l u de leurs parets. les familles ot de ombreuses structures et de ombreux styles différets. Les élèves se setet e sécurité lorsqu ils voiet les adultes apparteat aux deux aspects de leur vie l école et le foyer se mettre esemble pour se cocetrer sur leurs itérêts. Quad les eseigats et les parets commuiquet régulièremet et collaboret, ils sot plus susceptibles de se setir e cofiace. E coséquece, si u problème surgit, ils ot davatage tedace à se respecter et à se souteir mutuellemet. Pour plus de reseigemets sur les parteariats foyer-école, cosultez U travail collectif Guide à l itetio des parets d élèves ayat des besois spéciaux (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2004). exemple de stratégies visat à egedrer des parteariats foyer-école positifs Faites participer les parets et les élèves à des recotres d appretissage. Bie des écoles sot e trai de remplacer les etrevues etre parets et eseigats par des recotres où les élèves et les parets sot des participats plus actifs. Partagez les boes ouvelles avec les parets. Commuiquez aux parets ce qui va bie et les choses positives auxquelles s itéresse l élève. U appel téléphoique a u effet particulièremet fort. Bie des parets préfèret les messages électroiques. 14 P o u r l i c l u s i o

22 «les eseigats qui accueillet les parets das leurs classes pour des raisos valables et importates favoriset ce setimet d apparteace.» (browlie et Kig, 39) Recoaissez et souteez les besois des familles multiculturelles du Maitoba. Les travailleurs sociaux qui travaillet das les écoles, les agets de liaiso avec les familles et les iterprètes peuvet aider à créer des rapports positifs. Recoaissez et souteez les parets qui ot des besois spéciaux. Les admiistrateurs des services aux élèves peuvet aider les écoles à veiller à ce que les besois de ces persoes soiet respectés. Utilisez les médias et la techologie pour commuiquer avec les parets. Les écoles peuvet se servir de super baières, du courriel, de blogs, de wikis, de sites Web, du bulleti de l école ou des agedas d élèves. à l école Attachemet à l école La plupart des élèves s attachet à leur école et à leur classe, et se setet egagés evers cet établissemet. Afi de setir qu ils participet activemet à la commuauté scolaire, les élèves doivet cosidérer l école le bâtimet lui-même et la commuauté qu il abrite comme état sûre et accueillate. Ils veulet aussi être fiers de leur école et jouer u rôle pour que cette école soit u edroit positif. Ils veulet être des membres actifs et appréciés de la commuauté scolaire. L u des élémets essetiels permettat de créer u attachemet à l école est l existece d u lie etre l élève et so appretissage. Il faut que les élèves compreet la valeur de ce qu o leur demade d appredre. Il faut qu ils se setet cocerés par leur appretissage et qu ils aiet u certai cotrôle sur le processus. Les eseigats doivet fixer des objectifs d appretissage souples et qui ot u ses, afi d ecourager les élèves à predre e charge leur propre appretissage. Le persoel peut ecourager l attachemet à l école e faisat travailler esemble des élèves de iveaux différets. Par exemple, le persoel peut orgaiser des activités s adressat à des élèves d âges différets, comme la lecture à deux, et prévoir des activités spéciales, des assemblées ou des fêtes multiculturelles pour l école etière. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 15

23 exemple de stratégies pour accroître l attachemet à l école Créez des occasios pour les élèves de predre des resposabilités ou de faire preuve de leadership das la classe. Faites régulièremet ue rotatio parmi les élèves e ce qui cocere les resposabilités, comme celle de ourrir l aimal familier de la classe, celle de jouer le rôle de chef de cuisie das u cours sur l alimetatio et la utritio, ou le rôle de chef d équipe das u cours d éducatio physique. Exposez des exemples de travaux d élèves. Exposez das u edroit bie e vue de la classe les dessis, les exercices de rédactio ou les projets fiis des élèves. Chagez les expositios souvet et veillez à ce que chaque élève ait au mois u travail bie fait qui soit exposé au cours du mois. La figure 3, ci-dessous, motre u exemple de présetoir coteat les travaux d élèves iscrits au cours de services d alimetatio du Kildoa East Collegiate, divisio scolaire River East Trascoa. figure 3 e x e m P l e s d e t r A V A u x d É l è V e s 16 P o u r l i c l u s i o

24 rapports eseigats-persoel Les collègues peuvet offrir des ecouragemets et des coseils. Les commuautés d appretissage professioel doet des occasios à des collègues de réseauter et de travailler esemble pour améliorer l eseigemet et l appretissage. Participez à ue activité d appretissage professioel orgaisée par l école ou la divisio scolaire. Orgaisez avec vos collègues ue activité d appretissage professioel das votre école sur u sujet qui vous itéresse. Deveez membre d ue associatio ou d ue orgaisatio qui offre des possibilités d appretissage professioel localemet. Pour plus de reseigemets sur les commuautés d appretissage professioel, pour savoir e quoi elles cosistet et commet e créer ue, cosultez les sites suivats : docs/sectio_3.pdf (chapitre 7) Favoriser les rapports positifs avec tous les membres du persoel est essetiel pour établir ue atmosphère positive e classe. Les élèves observet la faço dot les adultes agisset les us avec les autres. Lorsque les adultes ot des rapports positifs etre eux, les élèves appreet à respecter les autres. Associez-vous avec u eseigat du même iveau ou d u autre iveau, ou qui eseige le même sujet que vous ou u sujet différet, pour eseiger ue uité de cours (par exemple, e mariat les mathés avec le travail du bois). Associez-vous à u eseigat pour travailler à u projet particulier (par exemple, u eseigat de mécaique automobile peut s associer à u eseigat d écologie pour costruire ue auto écologique). rapports eseigats-admiistrateurs Lorsqu ils doivet faire face à des problèmes de comportemet e classe, les eseigats doivet avoir accès à l expertise et au soutie de tout le persoel de l école, et surtout de l admiistrateur. Le directeur a pour rôle d appuyer l autorité de l eseigat et o de remplacer celuici. La commuicatio ouverte, la coaissace des pratiques exemplaires e matière de gestio de la classe, et le respect des différets styles d eseigemet sot essetiels pour que l admiistrateur puisse bie aider les eseigats à établir et à maiteir des pratiques de gestio de la classe solides. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 17

25 Les admiistrateurs d écoles ot aussi le pouvoir d appuyer les pratiques solides de gestio des classes e : veillat à ce que les horaires soiet prévus de faço à ecourager et à permettre la plaificatio et la résolutio commues de problèmes; faisat le suivi comme le prévoiet les protocoles d evoi des élèves au bureau, afi que les élèves ayat des comportemets difficiles soiet traités d ue maière juste et cohérete, et sas délai; commuiquat, officiellemet ou o, avec les eseigats au sujet des pratiques et des problèmes de gestio des classes; offrat des ecouragemets officiels et o officiels, aisi qu u reforcemet positif aux membres du persoel qui appliquet des techiques de gestio des classes solides et cohéretes; se mettat à la dispositio des eseigats et e état prêts à aider les eseigats à cerer certais problèmes de comportemet das leurs classes et à trouver des solutios, au besoi, e se servat de processus comme la réuio d itervetio e maière de comportemet (30 miutes) (voir l outil o 10); souteat les commuautés d appretissage professioel ou e créat de telles commuautés; mettat des activités ciblées de perfectioemet professioel à la portée de tous les membres du persoel de l école. 18 P o u r l i c l u s i o

26 2. o r g A i s A t i o d e l A c l A s s e... les classes bie orgaisées, où le temps, l espace et le matériel sot utilisés avec efficacité ot pour effet de multiplier pour les élèves les occasios de participer. (traductio libre) Evertso et Radolph structurez l espace de la salle de classe La dispositio physique des meubles, des fouritures et des ressources das la classe est u facteur essetiel pour favoriser les comportemets positifs. Das ue classe bie agecée, l eseigat peut voir tous les élèves et ceux-ci peuvet tous voir l eseigat. Les élèves peuvet aussi voir le matériel préseté et exposé, comme les agedas, les attetes e matière de comportemet, les affiches portat sur les stratégies, aisi que ce qui est iscrit sur le tableau. Tout le mode peut se déplacer sas ecombre et les edroits où il y a le plus de circulatio sot orgaisés de faço à e pas être cogestioés. De même, e orgaisat le matériel de faço à ce qu il soit accessible et bie ragé, o dimiue les occasios de frustratio, o évite les maletedus et o utilise au mieux le temps cosacré à eseiger. Ue classe bie coçue : est orgaisée stratégiquemet pour les déplacemets de l eseigat et des élèves; appuie la procédure établie pour l eseigemet idividuel et e groupe; facilite les efforts de l eseigat pour établir des cotacts avec des élèves particuliers tout e eseigat à la classe etière; tiet compte des besois idividuels des élèves et doe u setimet de sécurité; limite les distractios et ecourage les élèves à passer plus de temps sur leurs tâches; doe aux élèves le setimet d avoir tous le même accès à l eseigat; permet aux élèves d avoir facilemet accès au matériel. Cosultez la Liste de cotrôle du milieu, p de Cap sur l iclusio Relever les défis : gérer le comportemet (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001). A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 19

27 exemples de stratégies d orgaisatio du matériel Orgaisez les pupitres et les casiers avec des étiquettes et des places désigées pour certais objets. Fixez u momet régulier pour que tous les élèves ettoiet et orgaiset leurs pupitres et leurs casiers. Il pourrait être utile à certais élèves d avoir u schéma visuel ou ue photo d u pupitre ou d u casier bie orgaisé. Ecouragez les élèves à se servir de chemises et de classeurs de différetes couleurs ou avec des étiquettes pour séparer les travaux ou les documets des différets cours ou des différetes matières. Ecouragez les élèves à utiliser des chemises à pochettes pour y mettre leurs ouveaux travaux d u côté et les travaux ayat reçu des otes, aisi que les messages relatifs à la classe, de l autre. Appreez aux élèves à se demader, avat chaque trasitio : «Est-ce que j ai bie tout ce qu il me faut?» Soyez prêt à distribuer des exemplaires supplémetaires du matériel égaré. Prévoyez ue procédure permettat aux élèves e retard ou absets, ou à ceux qui doivet s abseter de la classe pedat u momet prologé, d avoir accès aux feuilles qui ot été distribuées, aux messages et au matériel qui e leur ot pas été remis. Prévoyez du mouvemet Lorsque les élèves peuvet se déplacer das la salle de faço aturelle et avec u but, ils se setet mois axieux, plus éveillés et, das certais cas, plus détedus. Les élèves que l o autorise à se déplacer e classe appreet mieux. Les élèves ot des besois différets das ce domaie, mais la plupart d etre eux devieet agités et physiquemet mal à l aise s ils restet assis plus de 20 miutes à la fois. Ue pause régulière pour bouger, même si elle e dure que 60 secodes, peut les aider à se recocetrer. exemples de stratégies visat à doer des occasios de bouger aux élèves Faites appel aux réactios actives pedat les activités d eseigemet. Les élèves peuvet, par exemple, se retourer et parler avec u parteaire, se lever pour idiquer qu ils sot d accord, se déplacer pour chercher du matériel. Prévoyez différets postes où peuvet travailler les élèves, comme ue grade table, u SmartBoard MD, u chevalet ou u grad papier accroché au mur. 20 P o u r l i c l u s i o

28 Trouvez des moyes de permettre aux élèves de bouger lorsqu ils sot à leur pupitre, mais sas les distraire. Par exemple, remplacez les chaises par u gros ballo. Les élèves peuvet rebodir doucemet tout e travaillat. Les petits coussis goflables peuvet aussi permettre aux élèves de bouger sas distraire les autres. Certais élèves aimet être debout pour travailler à leur pupitre. D autres travaillet mieux assis devat u comptoir ou sur u tabouret. Fourissez aux élèves des objets à maipuler pour se calmer. Ils peuvet, par exemple, garder ue balle, ue gomme à effacer ou des billes e bois das leur poche et les maipuler sas bruit lorsqu ils e ot besoi. Faites des pauses pour permettre aux élèves de bouger ou de s étirer au besoi, ou prévoyez des pauses régulières das l horaire de la classe. Orgaisez das la classe u espace où les élèves peuvet se déplacer sas distraire les autres. Doez aux élèves le choix d y aller quad ils ot besoi de predre ue pause pour s étirer. Doez à tous les élèves esemble des occasios de recharger leurs batteries. DVD «65 Eergy Blasts», sur le site : Demadez régulièremet aux élèves qui ot du mal à rester assis logtemps d aller faire des choses pour vous. Par exemple, ils pourraiet distribuer des papiers ou rager le matériel. Les plus âgés seraiet sas doute plus à l aise, vu leur âge, e allat apporter des documets au bureau ou à la bibliothèque. Établissez u système de fiches pour les pauses. Si u élève a souvet besoi d ue pause, vous pourriez établir u système avec des fiches imprimées. Cette stratégie écessite u travail d équipe et de la plaificatio. Par exemple : 1. Les élèves e questio gardet das leur pupitre u ombre précis de fiches où il est idiqué : «J ai besoi de predre ue pause». 2. L élève place ue fiche sur so pupitre pour attirer l attetio de l eseigat. 3. L eseigat idique qu il a vu la fiche et, si le momet est propice, échage cette fiche cotre ue autre, sur laquelle figure ue phrase comme : «Olivier a besoi d ue pause de ciq miutes». 4. L élève apporte cette fiche au bureau ou à la bibliothèque et la doe à ue ou u adulte, comme la secrétaire ou la bibliothécaire. 5. L élève passe alors ciq miutes à faire des activités calmes prévues d avace : par exemple, il peut passer du temps à l ordiateur, faire u casse-tête, ou lire u de ses livres préférés. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 21

29 6. Lorsque les ciq miutes sot écoulées, l adulte qui surveillait remercie l élève de sa visite, fait u commetaire sur so comportemet positif et lui doe ue fiche à rapporter à l eseigat das la classe. La fiche peut idiquer quelque chose comme : «Les ciq miutes passées au bureau e compagie d Olivier ot été agréables». Les élèves pourraiet recevoir u certai ombre de fiches idiquat «J ai besoi de predre ue pause» (etre ue et quatre) au début de la jourée d école et être chargés de plaifier leur utilisatio. Veillez à ce que les élèves sortet pedat les pauses et à ce qu ils participet à des activités physiques quotidiees. Les élèves ot besoi d activité physique pour se débarrasser de leur excès d éergie et se calmer. Si u élève a du mal à supporter la stimulatio du momet où tout le groupe sort de la classe esemble, vous pourriez le reteir pedat ue ou deux miutes, jusqu à ce que les autres soiet sortis. Demadez à certais élèves de faire ue répétitio avat ue pause ou ue autre activité. Si certais élèves trouvet difficile de gérer leur comportemet à la pause ou pedat les activités mois structurées, doez-leur quelques miutes pour faire ue répétitio. Par exemple, juste avat ue pause, l élève peut répodre aux questios ci-dessous avec l eseigat, u adute adulte ou u camarade : 1. Avec qui vas-tu passer ta pause? 2. Quel gere d activité vas-tu faire? 3. Si tu as des difficultés, qu est-ce que tu vas faire? réfléchissez aux places assigées E doat des places stratégiques aux élèves, o peut améliorer les occasios de féliciter les élèves qui se comportet bie, ou de préveir ou de gérer les comportemets difficiles de faço discrète. Pour certais élèves, il est bééfique d être assis près de l eseigat. Il s agit des élèves qui : ot besoi d icitatios supplémetaires de la part de l eseigat afi de e pas se laisser distraire; ot tedace à e pas appredre et à e pas avoir de rapports sociaux; ot des tedaces agressives (ces élèves ot aussi besoi d être séparés des autres das ue certaie mesure). Les élèves qui ot beaucoup besoi de l approbatio des adultes ou qui ot tedace à maipuler les adultes gageraiet sas doute à être placés parmi des élèves plus autoomes, qui peuvet leur servir de modèles. 22 P o u r l i c l u s i o

30 Placez les élèves facilemet distraits loi des passages et des edroits où les stimulatios visuelles sot ombreuses (feêtres, portes, pupitre de l eseigat). Réfléchissez aussi à la dyamique qui existe etre les élèves. Quels élèves faut-il séparer? Quels élèves serait-il bo de placer esemble parce qu ils parlet la même lague materelle ou peuvet s ispirer cofiace mutuellemet? Établissez des routies Les routies sot des listes d étapes prescrites pour certaies actios ou certaies tâches, avec u début et ue fi clairs. Les élèves qui ot appris à suivre des routies prévisibles e classe sot plus idépedats et plus compétets sur le pla social, et ot u setimet de sécurité persoelle plus proocé. E coséquece, ces élèves sot de meilleurs appreats et ot besoi de mois d aide de la part des adultes. Si possible, eseigez les routies à toute la classe plutôt qu à u élève e particulier. Cepedat, certais élèves peuvet avoir besoi d istructios supplémetaires et d aide. Eseigez les routies directemet, e respectat le iveau de compréhesio des élèves et doez à ceux-ci des rappels visuels et des récompeses jusqu à ce qu ils sachet tous ce qu ils doivet faire. Surveillez leur comportemet régulièremet et trouvez des moyes de rajuster ou de créer des routies qui ecouraget et facilitet les comportemets positifs et limitet les comportemets à problème. Les routies devraiet : être utiles à l élève; être bie défiies; être du iveau de l élève; être présetées visuellemet, de même qu eseigées directemet; faire l objet de reforcemet pedat l eseigemet; être utilisées das d autres circostaces si possible; être commuiquées aux autres membres du persoel pour que les attetes soiet cohéretes. Voici des exemples de domaies où les routies de classe sot essetielles : pour gérer le matériel persoel et le matériel de la classe; pour ce qui est des sigaux visat à attirer l attetio et des attetes e matière d écoute; pour iscrire les devoirs à faire, pour les faire et pour les redre à l eseigat; pour utiliser le temps avec efficacité pedat les périodes de travail persoel; pour distribuer et ramasser les travaux assigés; A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 23

31 pour utiliser la bibliothèque et empruter le matériel de la classe; pour les trasitios au sei d ue même classe ou etre les classes; pour etrer das l école et das la classe et e sortir; pour se redre aux toilettes; lorsqu o atted de l aide ou que l o atted so tour; au momet du dîer; lorsqu o veut obteir de l aide ou demader à quitter la salle de classe; lorsqu o a besoi d utiliser l ordiateur; pour appeler chez soi; pour istaller et utiliser l équipemet d éducatio physique, et se chager pour le cours d éducatio physique; lorsqu o travaille e groupe ou à deux. E observat activemet le comportemet des élèves, les eseigats peuvet détermier quad il serait utile d établir ue routie. Par exemple : Après avoir rassemblé des doées d observatio (voir l élémet clé o 8), l eseigat remarque que les élèves de la classe de fraçais lague première preet beaucoup de temps pour se calmer après être reveus du dîer. L eseigat pourrait leur demader d etrer e classe, de predre u livre et de lire silecieusemet pedat ciq à dix miutes. Cette routie aidera les élèves à se cocetrer et à se préparer pour la prochaie activité d appretissage ou la prochaie tâche. Si l eseigat de scieces a observé que les élèves sot souvet agités pedat les quelques derières miutes de la jourée, il peut prévoir des activités fixes et exigeat de la cocetratio pedat ce temps-là : par exemple, l eseigat peut lire à haute voix devat les élèves, ou leur demader de remplir leur joural d appretissage. Si le chagemet de routie e doe pas de résultat, l eseigat peut décider d orgaiser ue réuio d itervetio e matière de comportemet. L outil 10 : Réuio d itervetio e matière de comportemet (30 miutes) fourit u modèle à suivre pour ce gere de réuio. 24 P o u r l i c l u s i o

32 sigal de commecemet de la classe E gééral, les eseigats se servet d u sigal pour attirer l attetio au début de la classe ou d ue activité, ou e vue d ue trasitio. Les sigaux les plus efficaces sot ceux qui e sot pas ambigus comme de lever la mai, par exemple. Ils peuvet être visuels (teir u paeau ou u autre objet) ou auditifs, ou peuvet predre la forme d u sigal qui fait participer toute la classe. Les sigaux les plus utiles e sot pas liés à l eviroemet (par exemple, allumer et éteidre la lumière plusieurs fois de suite), ce qui fait qu o peut les utiliser égalemet e dehors de la classe (sigal verbal ou visuel attirat l attetio des élèves). Ue fois le sigal doé, survolez la classe du regard pour voir quels élèves sot cocetrés. Servez-vous d ue méthode discrète pour attirer l attetio de ceux qui e le sot pas, puis remerciez par u sourire ou u «merci» les élèves qui sot calmes et attetifs. trasitios etre les activités Les routies sot écessaires quad les élèves chaget d activité ou de milieu (e passat d ue activité à ue autre, d u edroit à u autre ou d ue matière à ue autre). Das ue classe de iveau élémetaire ou itermédiaire, il peut y avoir plus de 30 trasitios par jour. exemples de stratégies pour les trasitios etre les activités Itégrez au déroulemet habituel de la classe u résumé du programme de la jourée. Les élèves trouvet utile de coaître l echaîemet prévu des activités et les attetes e matière de temps accordé. Itégrez au déroulemet habituel de la classe certais messages d avertissemet. Par exemple, ciq miutes avat la cloche, dites : «Il vous reste ciq miutes avat la fi de la classe, alors sortez vos agedas et otez les devoirs à faire». Travaillez avec certais élèves pour établir des règles précises pour les trasitios et faites des rappels cohérets et amicaux. Par exemple, lorsque les élèves quittet la classe pour aller au gymase, passez e revue les choses suivates : la faço dot ils vot marcher (sas faire de bruit et pas trop vite) avec qui (seuls ou avec u ou ue parteaire assigé, au milieu de la file ou e bout de file)? où (du côté droit du couloir)? A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 25

33 Les élèves peuvet s etraîer à l avace. Doez ue aide supplémetaire à certais élèves pedat les trasitios etre les activités. Lorsque les élèves vot d u edroit à u autre, doez u objectif à certais élèves afi qu ils puisset se cocetrer sur quelque chose de positif e se redat là où ils doivet aller. Par exemple, demadez à u élève d apporter la plachette à pice de l eseigat au gymase ou des livres à la bibliothèque. Passez e revue les attetes e matière de comportemet e cas de présetatio spéciale ou de visite d u coférecier. Les grads rassemblemets et les spectacles peuvet être des situatios difficiles pour certais. Avat l évéemet, faites u remue-méiges pour détermier commet bie se comporter lorsqu o fait partie du public. exemples de stratégies pour eseiger aux élèves commet attedre de l aide Ecouragez les élèves à passer à des parties plus faciles de la tâche e attedat. Par exemple, ils peuvet souliger, surliger ou paraphraser les explicatios avat de commecer ue tâche. Appreez aux élèves à oter des mots clés ou des questios. Cette stratégie aidera les élèves à se souveir de ce qu ils voulaiet dire pedat qu ils attedet leur tour. Les fiches autoadhésives peuvet servir à marquer u edroit das u livre ou à écrire des mots clés. Doez aux élèves des choses verbales ou physiques à faire pedat qu ils attedet. Par exemple, ils peuvet regarder u livre, colorier ou se servir de perles pour la relaxatio. servez-vous de l éla existat Avat de demader aux élèves de faire quelque chose qu ils sot mois susceptibles de vouloir faire, demadez-leur d abord de faire das u temps doé plusieurs tâches qu ils aimet. Par exemple, avat de leur demader de faire u devoir écrit ou de résoudre ue équatio mathématique difficile, demadez-leur de résoudre ue deviette au tableau, de partager trois idées avec u parteaire ou de faire u motif avec des blocs mathématiques. Créez u éla positif e commeçat la jourée ou ue leço particulière avec des activités motivates, comme la lecture d ue histoire. Si possible, fiissez ue séace d appretissage e faisat ue activité que les élèves aimet faire. 26 P o u r l i c l u s i o

34 réactio vis-à-vis de certais comportemets Lorsque certais élèves perturbet régulièremet la classe par leur comportemet, adoptez des faços de réagir qui cotouret le problème. Plutôt que d essayer de chager le comportemet de l élève, chagez le vôtre. Par exemple, lorsque des élèves itervieet tout haut costammet pedat que le professeur eseige, cela peut être frustrat, tat pour l eseigat que pour les élèves qui veulet participer à la discussio. Bie que les itervetios à haute voix aiet leur place das certaies circostaces (par exemple pedat u remue-méiges), elles peuvet gêer les activités d eseigemet, iterrompre les discussios de groupe, permettre à u petit ombre d élèves de domier la classe et décourager les élèves mois sûrs d eux de participer. Pour limiter ce gere d itervetio, expliquez clairemet quad et commet les élèves doivet répodre. Vous pouvez par exemple leur dire qu ils aurot le temps de réfléchir à leur répose et devrot esuite e discuter avec ue ou u parteaire. Il y a d autres faços créatrices de limiter ces itervetios : o peut lacer ue petite balle à u élève pour que celui-ci répode, ou choisir au hasard das ue boîte de fiches coteat tous les oms des élèves. Ces stratégies ecouraget les élèves à faire attetio aux questios et à réfléchir à leur répose, puisqu ils savet qu o peut leur demader de répodre. Si certais élèves e se setet pas à l aise avec cette méthode, dites-leur d avace quelle questio vous leur poserez et doez-leur u peu de temps pour réfléchir et formuler leur répose. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 27

35 3. E s E i g E m E t d i f f é r E t i E l Rie est plus iégal que de traiter égalemet des élèves ayat des capacités iégales. (traductio libre) Blachard et autres (33) Chaque élève apporte avec lui das les classes du Maitoba des itérêts, des expérieces, ue maturité développemetale, des coaissaces préalables et des capacités divers. Les eseigats sot doc costammet mis au défi de redre les activités d appretissage assez flexibles pour que chaque élève puisse participer. Le fait de teir compte de ces différeces e veut pas dire qu il faut offrir u cours différet à chaque élève, mais les élèves doivet avoir des choix et pouvoir profiter de méthodes d eseigemet et d évaluatio variées. Das certais cas, la difficulté à laquelle se heurte u élève e essayat de faire so travail scolaire peut etraîer des comportemets difficiles, qui etravet leur appretissage. Pour être des appreats egagés et qui réussisset, ombre de ces élèves ot besoi d expérieces d appretissage positives qui tieet compte de leurs propres préféreces e matière d appretissage, aisi que de leurs itérêts et de leurs besois. Das bie des écoles du Maitoba, o se sert de profils de classe pour teter de répodre aux besois d appreats différets. Pour plus de reseigemets sur les profils de classe, cosultez le chapitre 8, «Implemetig Class Reviews», outil 1, du documet Learig i Safe Schools: Creatig Classrooms Where All Studets Belog (Browlie et Kig, 2009). L outil 1 ititulé Rapport d aalyse de la classe est u modèle à remplir. Sur le site Web du Ceter for Applied Special Techology (CAST), la page Teachig Every Studet cotiet u outil uiversel qui permet de créer u profil de classe et compred u tutoriel. «Appedix: Class Learig Profile», das Teachig Every Studet i the Digital Age: Uiversal Desig for Learig (Rose et autres, 2002) : BLM 87: Listeig ad Speakig: First Steps ito Literacy (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2008). 28 P o u r l i c l u s i o

36 «méthode d eseigemet ou d évaluatio permettat de modifier la présetatio des programmes d études e foctio de la diversité qui existe parmi les élèves e matière d appretissage, d itérêts et de poits forts.» (Éducatio, citoyeeté et Jeuesse maitoba, 2006a, 26.) Das Brai-based Learig with Class, Politao et Paqui décrivet ue méthode efficace pour teir compte des différeces parmi les élèves. Ils appellet cette méthode : «expériece partagée, répose persoelle». L eseigemet commece par ue activité faite par le groupe etier, puis les élèves choisisset parmi différetes activités visat à faciliter le chemiemet de leur processus de réflexio et d appretissage. Les élèves peuvet travailler esemble sur le même cocept, mais de la faço qui coviet le mieux à leurs poits forts e matière d appretissage et à leur stade de développemet. Les élèves jeues ot besoi de plus de variété au iveau de l eseigemet et de mois de choix e matière de réposes, tadis que les plus âgés ot besoi de mois de variété au iveau de l eseigemet et de plus de choix e matière de réposes. Pla visat l eseigemet différetiel E vue de plaifier votre eseigemet e teat compte des besois d appretissage variés des élèves du Maitoba, vous devez predre des décisios éclairées sur le coteu, le matériel et les ressources, les stratégies d eseigemet, et les méthodes d évaluatio. Pour plus de reseigemet sur l évaluatio, cosultez Repeser l évaluatio e classe e foctio des buts visés (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2006). documet_complet.pdf milieu d appretissage Quelles mesures predre pour créer u milieu d appretissage favorable? Quelles méthodes de gestio de la classe adopter? regroupemet Quelles sot les activités d appretissage qui sot adaptées au travail idividuel, e paires, e petits groupes ou qu il vaut mieux faire effectuer par toute la classe? Commet détermier quelles paires ou quels groupes former? Quelles sot les trasitios qui permettrot u passage facile d ue activité à l autre? A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 29

37 eseigez e vue de l appretissage Commet plaifier mo eseigemet pour que les élèves appreet vraimet? Commet fourir u survol de la leço? Quels orgaisateurs graphiques utiliser? Quelles stratégies utiliser pour activer, éclaircir et étedre les coaissaces acquises précédemmet? Commet les élèves ferot-ils le lie etre ce qu ils savet et ce qu ils vot appredre? Quels sot les mots et les cocepts clés? Quelles stratégies permettrot de préseter et de reforcer ces mots et ces cocepts? Quelles sot les questios essetielles auxquelles doivet réfléchir les élèves? Commet les élèves vot-ils appliquer ce qu ils ot appris? Quelles sot les activités d extesio qui reforcerot et élargirot l appretissage? Ces activités d appretissage offret-elles différetes faços de démotrer l appretissage? Commet reforcer l eseigemet (mots clés écrits au tableau, istructios imprimées, schémas aotés au tableau)? Commet les élèves vot-ils se servir des documets à distribuer et autres? Cette activité d appretissage se prête-t-elle à des chagemets de rythme fréquets? Y aura-t-il des occasios de discuter, d écrire, de dessier, de regarder? À quelles activités de remplacemet pourrai-je faire appel si les élèves ot besoi de chager de rythme ou de se recocetrer? L outil 2, ititulé Leço ou tâche pivot, cotiet des exemples utiles pour la plaificatio des leços. «Pyramide de plaificatio d ue uité»: p du documet Le succès à la portée de tous les appreats : mauel cocerat l eseigemet différetiel (Éducatio et Formatio professioelle Maitoba, 1996). cosolidez l egagemet des élèves Les élèves sot plus susceptibles de se cocetrer et de faire u effort lorsque le travail qu ils fot à l école est importat et itéressat pour eux persoellemet. Les élèves ot tedace à aimer la clarté, la structure, la prévisibilité et le reforcemet positif. Ils ot aussi besoi d istructios claires et cocises et d ue surveillace cotiue pour les ecourager à termier leurs tâches et leurs activités. 30 P o u r l i c l u s i o

38 Sectio 3 du Projet d évaluatio au iveau des aées itermédiaires : Egagemet de l élève, 7e aée Documet d appui à l itetio des eseigats (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2007). exemples de stratégies pour structurer les activités et les devoirs Divisez les tâches logues e étapes plus courtes et plus faciles à gérer. Les élèves ot des capacités différetes e ce qui cocere l attetio, le traitemet des cocepts et du coteu, et la mémoire. Pour que les istructios et les devoirs e soiet pas trop logs, les eseigats peuvet : couper les pages des devoirs à faire e petites parties et les distribuer ue à la fois; replier u bout de la page ou la couvrir partiellemet pour masquer ue partie du devoir à faire; ecourager les élèves à se servir d ue «feêtre» pour examier u problème ou u reseigemet à la fois. Fourissez l iformatio géérale aux élèves avat de leur doer les détails particuliers. Certais élèves ot besoi d avoir ue vue d esemble d abord; pour eux, tous les détails ot la même importace. Certais élèves ot aussi besoi d istructios précises sur la faço de cerer l idée détermiate et les détails qui appuiet cette idée. Prévoyez des activités d appretissage qui exiget u taux de participatio élevé de la part des élèves. Par exemple : demadez aux élèves de remplir u orgaisateur graphique ou u sommaire partiel avec les reseigemets obteus au fur et à mesure que la leço se déroule; quad vous eseigez à toute la classe, doez à chaque élève u tableau ou des fiches pour qu il répode persoellemet aux questios posées à toute la classe; variez la faço de poser des questios, pour que les élèves puisset répodre esemble, par paires ou idividuellemet; structurez les activités à faire avec u ou ue parteaire de faço à ce que les élèves puisset se faire mutuellemet des lectures à haute voix, discuter et cofirmer qu ils ot bie compris, et s ecourager à se cocetrer sur la tâche etreprise. Voir l outil 3 : Commet faire des tableaux blacs idividuels A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 31

39 Itégrez les itérêts des élèves das les devoirs. Par exemple : - Ecouragez les élèves à choisir persoellemet les sujets sur lesquels porterot leurs activités; l ordre das lequel ils ferot les tâches prévues; le matériel qu ils utiliserot. Itégrez des détails «accrocheurs» das les devoirs. Par exemple : variez la texture, la forme et la couleur du matériel; fourissez aux élèves des stylos, des crayos et des feutres de différetes couleurs; trasformez les tâches e activités ou e jeux (par exemple, vous pouvez jouer à Jeopardy lorsque vous faites des révisios e vue d u exame). Demadez aux élèves de démotrer de différetes faços ce qu ils ot compris e matière de résultats d appretissage. Par exemple, lorsque vous faites l évaluatio des coaissaces factuelles des élèves, permettez-leur de choisir ue présetatio orale, de se servir de la techologie pour préseter l iformatio sous forme auditive ou visuelle, de préparer u bulleti d iformatio ou de faire u jeu de rôles. eseigez e vue de l achèvemet des tâches Certais élèves ot besoi d istructios explicites et de soutie afi de pouvoir travailler de faço plus autoome et termier leurs tâches. exemples de stratégies d eseigemet e vue de l achèvemet des tâches Séparez les tâches d appretissage e morceaux gérables. Fixez des délais courts pour achever chaque partie de la tâche. Si possible, faites participer les élèves à l établissemet des délais, afi qu ils puisset se redre compte du temps approximatif qu il faut prévoir pour certais types de tâches. Doez votre avis sur les devoirs dès que possible. Par exemple, demadez aux élèves de vous idiquer quad ils ot répodu à u certai ombre de questios, de maière à ce que vous puissiez passer leur travail e revue rapidemet et leur laisser savoir s ils sot das la boe voie. 32 P o u r l i c l u s i o

40 Adaptez l eseigemet L adaptatio est ue modificatio apportée au processus ou au matériel d eseigemet, aux devoirs ou aux produits des élèves afi d aider u élève à atteidre les résultats attedus. exemple de stratégies d adaptatio de l eseigemet pour mieux répodre aux besois des élèves Processus d eseigemet Présetez les choses oralemet et visuellemet. Procédez à u pré-eseigemet et activez les coaissaces préalables. Doez aux élèves l occasio de se déplacer. Raccourcissez l eseigemet visat la classe das so esemble et eseigez à des petits groupes, pour pouvoir offrir plus de soutie. Matériel Adaptez le matériel à la capacité de lecture des élèves. Offrez aux élèves des moyes d aide supplémetaires, tels des calculatrices, des dictioaires et des glossaires. Fourissez des sommaires, des otes et des résumés. Produit Variez la logueur des devoirs, le type de devoir, ou les deux. Divisez les devoirs e petits morceaux. Variez le temps accordé pour achever les tâches. Pour plus de reseigemets sur la faço d adapter le matériel à la capacité de lecture des élèves, cosultez le site : <www.readabilityformulas.com/free-readability-formula-assessmet.php>. Lorsque vous décidez des adaptatios à faire pour certais élèves, posez-vous ce gere de questio : Cette adaptatio va-t-elle améliorer la participatio de l élève e classe? Cette adaptatio est-elle celle qui causera le mois d itrusio (le mois d igérece ou de restrictio)? Cette adaptatio doera-t-elle aux élèves divers choix, ou utiliserez-vous la même adaptatio pour toutes les activités ou presque (par exemple, demader à u élève de faire toujours mois de tâches ou de toujours travailler à u iveau de difficulté différet)? De quelle faço cette adaptatio permet-elle à l élève de travailler à u iveau de difficulté suffisat, de maière à ce que le travail soit stimulat? A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 33

41 De quelle faço l élève peut-il utiliser cette adaptatio das d autres classes ou pour d autres activités? De quelle faço cette adaptatio poussera-t-elle l élève à être plus autoome? L.S. Vygotsky, psychologue russe, a créé le cocept de «zoe de développemet proximale», qui désige le iveau de stimulatio itellectuelle optimal pour u élève. La zoe de développemet proximale est défiie comme état la distace etre le iveau de développemet réel, détermié par la résolutio autoome de problème, et le iveau de développemet possible sous la directio d u adulte ou e collaboratio avec des pairs capables. (Vygotsky 86). utilisez ue démarche de résolutio de problème O peut se heurter à des comportemets problématiques si les istructios sot trop difficiles, trop faciles ou si les activités ou le matériel d appretissage egaget pas les élèves. Les eseigats efficaces rajustet leurs méthodes e se servat d ue démarche de résolutio de problème qui compred les étapes suivates : cerer la questio (qu est-ce qui cause le problème pour l élève?); trouver des solutios de rechage; essayer ue ou deux solutios à la fois et vérifier si cela fait ue différece pour l appretissage. E essayat pedat 21 jours au mois les adaptatios pédagogiques simples, afi de vérifier que le ouveau comportemet a été appris, o peut accroître le taux de succès et de participatio chez les élèves. Selo la recherche faite par le D r Maxwell Maltz, auteur de reom das le domaie de la psychologie depuis 50 as, l acquisitio d habitudes pred au mois 21 jours. 34 P o u r l i c l u s i o

42 4. A t t e t e s e m A t i è r e d e c o m P o r t e m e t e c l A s s e La gestio efficace est plutôt ue etreprise pédagogique que discipliaire. Les gestioaires efficaces formet leurs élèves à leurs rôles par l istructio et l exemple. Il est importat que ces eseigats procèdet de faço coséquete pour exprimer leurs exigeces et s assurer que les élèves les respectet, mais la chose la plus importate est d abord de veiller à ce que les élèves sachet quoi faire. (185) (traductio libre) J. Brophy À chaque iveau, l eseigemet des attetes e matière de comportemet e classe commece le premier jour d école. Ces attetes, présetées de faço positive, s appliquet à toutes les activités et e tout temps. Il est suffisat d exprimer etre trois et ciq attetes e matière de comportemet à chaque iveau. Ces attetes devraiet être affichées bie e vue das la classe et passées e revue régulièremet. Les attetes peuvet différer légèremet d ue classe à l autre, mais elles devraiet s aliger sur les attetes géérales de l école. Les attetes claires e matière de comportemet e classe : doet aux élèves u setimet de sécurité; cotribuet à ue atmosphère positive; permettet de passer plus de temps à appredre; réduiset le stress e classe; permettet aux élèves de se surveiller eux-mêmes; permettet aux eseigats de faciliter et de souteir les comportemets positifs; facilitet la commuicatio avec les parets et les autres membres du persoel de l école, y compris les suppléats. Bie que l o parle souvet de faço iterchageable des règles et des attetes, le mot «attetes» a ue cootatio plus positive. Il s agit d u outil visat à aider plutôt qu à imposer et faisat appel à l egagemet plutôt qu à la coformité. E parlat d attetes aux élèves, o sous-eted : «Nous sommes certais que vous pouvez vous comporter comme ceci.» A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 35

43 Réagissez de faço uiforme vis-à-vis des élèves qui répodet régulièremet aux attetes et soyez souple avec les élèves qui y arrivet pas, e gardat e tête leurs besois persoels et le cotexte das lequel le comportemet s est maifesté. La plupart des élèves qui e répodet pas aux attetes tiret profit de commetaires et d occasios de corriger leur comportemet. Vous pouvez dire, par exemple : «Das la classe, o marche. Retoure à to pupitre s il-te-plaît et va aux ordiateurs e marchat calmemet.» Certais élèves qui e répodet pas aux attetes ot pas ecore acquis les compéteces écessaires. Das d autres cas, les différeces ethiques et culturelles pour ce qui est des attetes e matière sociale et de comportemet peuvet meer à des maletedus et avoir ue ifluece sur les expérieces scolaires. Ces attetes doivet être prises das le cotexte où s est déroulé le comportemet. Les élèves e questio peuvet avoir besoi d istructios et de pratique supplémetaires. Par exemple, si l o s atted à ce que les élèves soiet prêts pour la classe, certais d etre eux peuvet avoir besoi d u peu plus d aide. Vous pouvez, par exemple, leur dire de faço précise : «Apportez vos livres de mathématiques, vos cahiers et de quoi écrire.» Il peut aussi être utile d accompager l élève à so casier afi de lui motrer commet se préparer, ou de lui fourir ue liste de cotrôle, ou ecore de lui faire classer le matériel par couleurs. U petit ombre d élèves peuvet remettre e questio les attetes de la classe. Pour ces élèves, vous aurez besoi de démarches persoalisées, qui compreet des stratégies tat proactives que réactioelles. Pour plus de reseigemets, cosultez Cap sur l iclusio Relever les défis : gérer le comportemet (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001). eseigez les attetes Au cours des premières semaies d école, preez le temps de commuiquer les attetes s appliquat à la classe et de vous assurer que les élèves les ot comprises. Il faut aussi les passer e revue et faire u reforcemet périodique pedat l aée (par exemple, après des vacaces scolaires, ou quad u ouvel élève arrive das la classe). exemples de stratégies d eseigemet et de reforcemet des attetes Créez et utilisez u tableau à trois volets, où figuret les attetes, et demadez aux élèves de participer à la défiitio de chaque attete sur le pla du comportemet physique, de l expressio orale et de l atmosphère. Les plus jeues peuvet appredre e dessiat les comportemets appropriés, e les présetat à la classe et e les affichat pour qu ils servet d aide-mémoire. 36 P o u r l i c l u s i o

44 Écouter quad les autres parlet Qu est-ce qu o voit? Qu est-ce qu o eted? Qu est-ce qu o resset? o garde les yeux sur la persoe qui parle o garde la bouche fermée o garde les mais traquilles o eted qu ue seule voix qui parle la persoe qui parle set que ce qu elle dit est importat la persoe qui parle et les persoes qui écoutet se setet respectées Il y a u autre avatage au fait de reforcer les attetes de l école e classe : e effet, lorsque des suppléats ou des coféreciers ivités sot présets, ils peuvet se reporter aux attetes affichées et les reforcer de faço plus cohérete. créez ue procédure à suivre pour les activités Das le documet Rethikig Classroom Maagemet: Strategies for Prevetio, Itervetio ad Problem Solvig, Belvel et Jorda discutet de l importace d établir ue procédure à suivre pour les activités qui se déroulet e classe ( ). Il s agit d éocés écrits détaillés qui décrivet ce qui va se passer à chaque fois qu u certai type d activité se déroulera das la classe. Par exemple, les compéteces sociales dot o se sert pour travailler e groupe sot très différetes de celles auxquelles o fait appel pour écouter u coférecier ivité. E appreat aux élèves la procédure à suivre pour les activités de classe : o les aide à se comporter costammet de faço positive; o leur doe u setimet de sécurité; o se remémore et o rappelle aux élèves ce qu il faut faire; o a u cadre pour fixer des limites; o ecourage l autoomie et o dimiue la dépedace des élèves vis-à-vis de l eseigat; o augmete le temps dispoible pour l appretissage. Belvel et Jorda recommadet aussi que les eseigats se pechet sur certaies questios, comme celles qui figuret ci-dessous, lorsqu ils créet la procédure à suivre : 1. Commet les élèves vot-ils travailler? q tous esemble q e petits groupes q deux par deux q idividuellemet A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 37

45 2. Commet les élèves vot-ils commuiquer? q e levat la mai q par écrit q e parlat avec leur parteaire q u à la fois das leur groupe 3. Commet les élèves vot-ils demader de l aide? q e levat la mai q e utilisat ue fiche spéciale q e demadat à d autres élèves 4. Où les élèves vot-ils travailler? q à leur pupitre q au pupitre de leur parteaire q à ue table q e se déplaçat 5. Combie de temps les élèves aurot-ils? 6. De quel matériel les élèves se servirot-ils? Où se trouve le matériel? Commet sera-t-il distribué et ragé? 7. Que doivet faire les élèves quad ils ot fii? q commecer la prochaie tâche; q lire e silece; q choisir ue activité. q rester traquillemet avec leur parteaire. 38 P o u r l i c l u s i o

46 5. e s e i g e m e t d e s A P t i t u d e s s o c i A l e s «L éducatio est pas ue préparatio e vue de la vie, l éducatio, c est la vie». Joh Dewey Les aptitudes sociales sot essetielles pour le foctioemet efficace de tout idividu, de tout groupe ou de toute commuauté. Tous les élèves du Maitoba, y compris ceux qui arrivet à l école ayat déjà des aptitudes sociales adaptées, peuvet tirer profit de l eseigemet des aptitudes sociales et d u reforcemet régulier de la faço dot ils s e servet. La recherche actuelle idique : qu il existe u lie étroit etre l adaptatio sociale et l acceptatio ou le rejet d ue persoe par ses camarades; que les aptitudes sociales prédiset l adaptatio scolaire et sociale future; que, sas itervetio, le maque d aptitudes sociales augmete avec l âge; que l eseigemet des aptitudes sociales, des compéteces de résolutio de problème et des capacités d adaptatio reforce le ressort psychologique. Das ue classe où ils se setet e sécurité et appréciés, les élèves peuvet avoir des rapports agréables avec leurs camarades, acquérir des aptitudes sociales et les mettre e pratique. Les élèves du Maitoba arrivet à l école avec des habitudes et des expérieces différetes. Beaucoup d etre eux e savet pas vraimet ce que sot les attetes sociales et ils ot besoi d ue aide directe pour cerer et acquérir des aptitudes sociales. Ceci est vrai pour les élèves du secodaire aussi bie que pour ceux des aées itermédiaires et élémetaires. Les élèves qui ot des difficultés de comportemet (ou risquet d e avoir) ot particulièremet besoi qu o leur eseige ces aptitudes sociales et qu o les guide de faço suivie afi de pouvoir s etedre avec leurs camarades et se setir itégrés à la commuauté de l école et de la classe. Les aptitudes sociales fot aussi partie itégrate des résultats d appretissage das toutes les matières. Éducatio Maitoba a rédigé deux guides d iformatio sur l orietatio et le cousellig, qui se reportet aux résultats d appretissage des programmes de scieces humaies, d éducatio physique et éducatio à la saté et d Eglish laguage arts de la materelle à la 12 e aée. Par exemple : Le développemet des aptitudes sociales est examié das le RAG 4 : Gestio persoelle et relatios humaies das Tableau sommaire du programme d ÉP ÉS de 11 e et 121 e aée. Modes de vie actifs et sais. (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2004). A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 39

47 Le RAG 5 : Celebrate ad Build Commuity du documet Kidergarte to Grade 8 Eglish Laguage Arts: Maitoba Curriculum Framework of Outcomes ad Stadards (Éducatio et Formatio professioelle Maitoba, 1998) offre aux élèves des occasios d acquérir des coaissaces, des compéteces et des attitudes qui les aiderot à deveir des citoyes egagés et resposables. Il y a bie d autres faços pour les éducateurs d itégrer le développemet des aptitudes sociales à différets secteurs des programmes d études. Pour plus de reseigemets, cosultez le site suivat : Mauel des services d orietatio et de couselig scolaires du Maitoba ue approche globale et progressive (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2007) Maitoba Sourcebook: Guidace Educatio: Coectios to Compulsory Curriculum Areas (Kidergarte to Grade 12) (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2007) Programme de promotio des aptitudes sociales Certaies écoles du Maitoba fot appel à des outils comme le programme de promotio des aptitudes sociales pour eseiger des aptitudes particulières. Goldstei et McGiis doet les listes ci-dessous d aptitudes précises das les ciq pricipaux groupes de compéteces : Groupe I. Survie e classe 1. Écouter 2. Demader de l aide 3. Dire merci 4. Apporter ce qu il faut e classe 5. Suivre les istructios 6. Achever les devoirs assigés 7. Cotribuer aux discussios 8. Offrir de l aide à u adulte 9. Poser ue questio 10. Igorer les distractios 11. Faire des correctios 12. Décider quoi faire 13. Fixer u objectif Groupe II. Créatio de lies d amitié 14. Se préseter 15. Etamer ue coversatio 16. Termier ue coversatio 17. Se joidre à quelque chose 18. Jouer à u jeu 40 P o u r l i c l u s i o

48 19. Demader u service 20. Offrir d aider ue ou u camarade 21. Faire u complimet 22. Accepter u complimet 23. Suggérer ue activité 24. Partager 25. Préseter des excuses Groupe III. Maîtrise des setimets 26. Compredre ses setimets 27. Exprimer ses setimets 28. Recoaître les setimets d ue autre persoe 29. Motrer que l o compred les setimets d ue autre persoe 30. Exprimer que l o se préoccupe d ue autre persoe 31. Faire face à sa propre colère 32. Faire face à la colère de quelqu u d autre 33. Exprimer de l affectio 34. Faire face à la peur 35. Se récompeser Groupe IV. Solutios de rechage à l aggressio 36. Savoir se cotrôler 37. Demader la permissio 38. Réagir aux taquieries 39. Éviter les problèmes 40. Éviter de participer aux batailles 41. Résoudre des problèmes 42. Accepter les coséqueces 43. Savoir quoi faire face à ue accusatio 44. Savoir égocier Groupe V. Réactio au stress 45. Savoir quoi faire quad o s euie 46. Détermier la cause d u problème 47. Déposer ue plaite 48. Répodre à ue plaite 49. Savoir réagir lorsqu o perd 50. Faire preuve d esprit sportif 51. Savoir réagir quad o est laissé de côté 52. Savoir réagir quad o est embarrassé 53. Savoir réagir face à l échec 54. Accepter quad quelqu u dit «o» 55. Dire «o» 56. Se détedre 57. Faire face à la pressio d u groupe A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 41

49 58. Savoir quoi faire quad o veut quelque chose qui appartiet à quelqu u d autre 59. Predre ue décisio 60. Être hoête Prosocial Skills : tiré de skillstreamig the Adolescet: ew strategies ad Perspectives for teachig Prosocial skills, pages , Arold goldstei et elle mcgiis, champaig, illiois research Press, D autres écoles du Maitoba se servet des «acquis développemetaux». Le Search Istitute a ceré 40 acquis développemetaux pour les adolescets (etre 12 et 18 as), qui permettet u développemet sai et aidet les jeues à deveir des persoes saies, bieveillates et resposables. Les 20 acquis exteres doivet être fouris aux adolescets par leur famille et leur commuauté, et otammet leur école, et e sot pas abordés ici. Les 20 acquis iteres de la liste (Beso 33), figuret ci-dessous. Acquis iteres Les acquis iteres sot les compéteces et les passios que doivet avoir les jeues afi de pouvoir predre des décisios resposables et s egager à suivre leurs pricipes. Egagemet evers l appretissage 21. Motivatio e ce qui cocere la réussite la persoe a la motivatio écessaire pour réussir à l école. 22. Egagemet vis-à-vis de l école la persoe s est egagée de faço active à appredre. 23. Devoirs la persoe idique qu elle passe au mois ue heure par jourée d école à faire des devoirs. 24. Attachemet à l école la persoe aime so école. 25. Lecture pour le plaisir la persoe passe trois heures par semaie ou plus à lire pour le plaisir. Valeurs positives 26. Empathie la persoe estime qu il est très importat d aider les autres. 27. Égalité et justice sociale la persoe estime qu il est très importat de prôer l égalité et de lutter cotre la faim et la pauvreté. 28. Itégrité la persoe agit selo ses covictios et les défed 29. Hoêteté la persoe dit la vérité, même quad ce est pas facile. 30. Resposabilité la persoe accepte et assume des resposabilités persoelles. 31. Reteue la persoe estime qu il est importat de e pas avoir de rapports sexuels et de e pas cosommer d alcool ou de drogues. 42 P o u r l i c l u s i o

50 Compéteces sociales 32. Plaificatio et prise de décisios la persoe sait plaifier et faire des choix. 33. Compétece iterpersoelle la persoe fait preuve d empathie, de sesibilité et d amitié. 34. Compétece culturelle la persoe a certaies coaissaces sur les persoes d origie culturelle, raciale ou ethique différete et est à l aise avec ces persoes. 35. Résistace la persoe sait résister à l ifluece égative de ses pairs et éviter les situatios dagereuses. 36. Résolutio pacifique des coflits la persoe cherche à résoudre les coflits sas violece. Idetité positive 37. Puissace persoelle la persoe estime qu elle a la maîtrise de ce qui lui arrive. 38. Estime persoelle la persoe idique qu elle a ue estime d elle-même solide. 39. Objectif la persoe idique que sa vie a u ses. 40. Perspective positive sur l aveir la persoe est optimiste e pesat à so aveir persoel. ciq étapes pour eseiger les aptitudes sociales 1. cerez les besois de l école ou de la classe et mettez-les e ordre de priorité E vous servat de doées rassemblées de faço officielle ou o (voir l élémet clé o 8, page 66), détermiez la ou les aptitudes sociales précises à eseiger. Il est préférable de les eseiger ue à la fois, das le milieu das lequel elles serot utilisées. 2. démotrez l aptitude e questio Collaborez avec les élèves pour trouver les étapes qui costituet la démostratio d ue aptitude. Cosigez sur u graphique la descriptio de l aptitude, étape par étape, et affichez le graphique das la classe pour que les élèves puisset s y reporter. Discutez de l aptitude e questio avat de faire la démostratio. Veillez à ce que chaque étape soit expliquée et à ce que les étapes soiet présetées das l ordre voulu, à ce qu elles soiet claires et sas ambiguïté. Aidez les élèves à observer le processus cogitif à employer pour cette aptitude. Jouez au mois deux scéarios différets e faisat appel à la même aptitude, e veillat bie à ce que les scéarios aiet toujours des résultats positifs. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 43

51 3. mettez l aptitude e pratique e faisat des jeux de rôles Le jeu de rôle permet aux élèves de mettre e pratique ue aptitude e simulat ue certaie situatio sas costumes et sas script. Établissez le cotexte et laissez les élèves choisir leurs rôles. Doez-leur u peu de temps pour discuter de la situatio, choisir différetes réactios et plaifier u scéario de base. À la fi, demadez aux élèves ce qu ils ot resseti et ce qu ils ot appris. La partie la plus importate du jeu de rôle est la réflexio et la discussio qui suit. Lorsque les élèves participet à u jeu de rôles, ils peuvet : s etraîer à commuiquer et mettre e pratique leurs aptitudes sociales das u milieu sûr et sas risque; teir compte de différetes perspectives et acquérir de l empathie e costatat l effet de leurs décisios sur les autres; résoudre des problèmes sociaux et explorer de ouvelles idées. exemples de stratégies faisat appel aux jeux de rôles pour eseiger les aptitudes sociales Faites toujours représeter le côté positif d ue compétece ou d ue situatio par les élèves das les jeux de rôles. Il peut être utile de discuter de situatios égatives, mais pas de les représeter das u jeu de rôles. Les rôles égatifs peuvet être reforcés par mégarde si les élèves trouvet qu ils sot drôles ou itéressats. Décrivez ue situatio précise aux élèves. Limitez le temps qu ot les élèves pour se préparer et s etraîer (5 à 10 miutes suffiset e gééral). Doez des coseils pratiques aux élèves (voir les ecadrés de la page suivate). Pedat le jeu de rôles, observez commet les élèves preet les situatios représetées et réfléchissez au gere de choses suivates : Les cocepts sot-ils exprimés avec précisio, par des mots et des actes? Certais élèves sot-ils décocertés ou icertais e ce qui cocere la raiso d être du jeu de rôles, ou la situatio, ou leurs propres rôles? Prévoyez du temps pour la réflexio et la discussio dès que possible. Quelles sot les questios qui ot été éclaircies? Quelle idée fausse a été présetée, le cas échéat? Quelles sot les questios soulevées par le jeu de rôle? De quels ouveaux reseigemets a-t-o besoi? 44 P o u r l i c l u s i o

52 Coseils pratiques pour les élèves qui participet à u jeu de rôle Placez-vous face au public et parlez fort et clairemet. Servez-vous du lagage corporel pour commuiquer votre message au lieu de vous reposer sur des accessoires ou des costumes. Cocetrez-vous sur les autres acteurs et sur le message que vous voulez commuiquer. Évaluez votre participatio e vous posat les questios suivates : Commet puis-je motrer que je compreds ce rôle? Est-ce que ous motros tous les aspects importats de la situatio? Est-ce que ous motros toutes les idées défiies pedat la séace de plaificatio? Est-ce que je me sers de ouvelles compéteces ou de ouveaux cocepts correctemet? Coseils pratiques pour les élèves qui observet u jeu de rôle Motrez vos compéteces d écoute e état attetifs et e évitat de parler. Riez quad c est le momet. Ne vous moquez pas des participats au jeu de rôles. Sigalez votre soutie e applaudissat et e vous servat de mots positifs et d ecouragemets quad le jeu de rôle est termié. Réfléchissez à l aptitude sociale qui fait l objet du jeu de rôle. Réfléchissez à la faço dot vous pourriez vous servir de cette aptitude sociale das votre propre vie. 4. eseigez l autosurveillace Pour aider les élèves à gééraliser et à appliquer les aptitudes sociales qu ils appreet à leur vie quotidiee, il est essetiel que l eseigat eseige aux élèves commet s autosurveiller. Quad les élèves mettet régulièremet e pratique leurs aptitudes et vérifiet ce que cela doe, ils devieet peu à peu plus idépedats. L autosurveillace commece lorsque l élève a atteit u iveau acceptable e ce qui cocere ue aptitude sociale, tout e état suivi par l eseigat. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 45

53 1. Détermiez quelle aptitude sociale doit être évaluée et mesurée. 2. Créez u moye pour que les élèves puisset rassembler des doées (ue liste de cotrôle ou u formulaire où ils iscrirot eux-mêmes leurs observatios). Voir l outil 4 : Liste de cotrôle de l élève pour la promotio des aptitudes sociales. Plus la méthode utilisée pour rassembler des doées sera simple, plus l élève sera susceptible de compter et d iscrire avec précisio les doées relatives au comportemet étudié. 3. Orgaisez u certai ombre de leços ou de scéarios qui permettrot aux élèves de s etraîer à surveiller la faço dot ils mettet e pratique cette aptitude sociale. 4. Au début, les élèves et l eseigat peuvet faire la surveillace esemble, et l eseigat peut se retirer petit à petit, e remettat la resposabilité aux élèves. Coseil pratique pour l eseigat : Il pourrait être bo de vérifier au hasard les formulaires ou autres documets utilisés par les élèves pour voir s ils fot bie ce qu il faut. Ue fois que les élèves ot mis e pratique l autosurveillace plusieurs fois e classe et qu ils ot reçu des commetaires positifs et fait certais ajustemets, vous pourriez choisir ue aptitude sociale qu ils maîtriset bie et leur demader de la mettre e pratique das ue situatio précise à la maiso ou ailleurs à l école, puis de remplir ue échelle d autoévaluatio. Liste de cotrôle de l élève pour la promotio des aptitudes sociales (p ) et Chapitre 9 de Skillstreamig the Adolescet (éditio révisée) : «New Strategies ad Perspectives for Teachig Pro Social Skills» (Goldstei et McGiis) Chapitre 4 : «Cooperative Learig Strategies» (p ) de The Tough Kid Book: Practical Classroom Maagemet Strategies (Jeso et autres) Feuille de réflexio (p. 5.25), das le documet Cap sur l iclusio, puiser à même les ressources cachées : Plaificatio cocerat les efats marqués par les effets de l alcool (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001) How Does Your Egie Ru?: The Alert Program for Self-Regulatio (Williams et Shelleberg) 46 P o u r l i c l u s i o

54 5. eseigez des méthodes de résolutio de problèmes Les problèmes qui se poset e classe peuvet être des occasios pour les élèves d assumer la resposabilité de leur propre comportemet. Lorsque les élèves essaiet de résoudre eux-mêmes les problèmes, ils reforcet leur propre cofiace et acquièret des compéteces précieuses dot ils se servirot toute leur vie. exemples de stratégies d eseigemet de méthodes de résolutio de problèmes La roue des solutios La roue des solutios est ue stratégie qui ecourage les élèves à assumer la resposabilité de leur comportemet et à trouver des solutios. O l utilise e gééral au iveau élémetaire, mais elle peut être adaptée à des élèves plus âgés. Demadez à toute la classe de faire ue liste de solutios qui peuvet servir pour résoudre toutes sortes de coflits (par exemple, préseter des excuses, e parler, predre le temps de se calmer, s exprimer à la première persoe («je») ou choisir de faire autre chose). Lorsque la liste est faite, mettez ue étoile à côté des suggestios respectueuses et utiles, et travaillez avec les élèves pour choisir celles sur lesquelles tout le mode est d accord. Les élèves peuvet dessier u symbole ou faire u dessi pour représeter chaque solutio. Iscrivez chaque solutio das le cercle et ajoutez les symboles. Affichez la roue das u edroit visible de la classe. Lorsqu u problème se pose, demadez aux élèves d essayer au mois deux des solutios de la roue avat de demader de l aide à u adulte. Parlez de la roue des solutios au persoel de l école, et otammet aux autres eseigats, au persoel de soutie et aux persoes qui superviset à l heure du dîer, afi qu ils puisset rappeler aux élèves de s e servir si u problème surgit. Parlez-e. Preez votre tour. Tirez à pile ou face. Dites que vous regrettez. Demadez de l aide. Oubliez l icidet. Accordez-vous pour e pas être d accord. Acceptez votre part du blâme. Voyez le côté drôle de la chose. Jouez à «roche, papier, ciseaux». A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 47

55 Situatios réelles Ecouragez la résolutio persoelle de problèmes e posat des questios, e doat l exemple, e fourissat u vocabulaire utile et e reforçat les efforts des élèves. Servez-vous de situatios sociales réelles e classe pour eseiger les aptitudes sociales grâce à ue série de questios. Par exemple : Qu est-ce que ous devos faire d abord? Que faut-il chercher avat de pouvoir commecer? Qu arriverait-il si vous? À qui pourrait-o demader? Où devrios-ous aller pour? Qu est-ce qui serait mieux, ou? Où avos-ous trouvé la semaie passée? Où faut-il chercher? Qui serait la meilleure persoe pour ous aider à? Pourquoi serait mieux que? Fiches ou questios pour la résolutio de problèmes Servez-vous de fiches ou de questios pour aider les élèves à trouver des solutios ouvelles à des situatios sociales précises qui créet des problèmes e classe. Commecez par des situatios faciles à résoudre. Demadez aux élèves de répodre à des questios comme celles-ci : Quelle est la difficulté? Pourquoi est-ce cela pourrait poser u problème? Quels sot certais des choix ou des solutios possibles? Quels sot les avatages et les icovéiets de ces choix? Qu est-ce qui serait le mieux et pourquoi? Commet pourriez-vous? «Guide de résolutio de problème» (p. 5.23) et «Mo pla e images» (p. 5.29) das le documet Cap sur l iclusio, puiser à même les ressources cachées : Plaificatio cocerat les efats marqués par les effets de l alcool (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001) «Maîtrise ta colère à l aide de la techique RID» (p. 5.31) das le documet Cap sur l iclusio, puiser à même les ressources cachées : Plaificatio cocerat les efats marqués par les effets de l alcool (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001) 48 P o u r l i c l u s i o

56 6. r e f o r c e m e t P o s i t i f La faço dot o offre u reforcemet positif est plus importate que la quatité. (traductio libre) B.F. Skier Nous avos tous besoi de reforcemet positif. Que ous e soyos cosciets ou o, c est la raiso qui ous pousse à cotiuer à faire bie des choses. Même lorsque ous sommes adultes, ous recherchos le reforcemet positif pour cotiuer à être motivés. Ue persoe qui cherche à perdre du poids est motivée par l amie qui lui fait u complimet sur so apparece. Combie d etre ous cotiueraiet à travailler si os employeurs arrêtaiet de ous payer? Doer aux élèves du Maitoba quelque chose qui a ue valeur pour eux afi de reforcer u comportemet positif peut être aussi simple que de leur faire u sourire ou aussi compliqué que d établir u système de jetos. E recoaissat le mérite persoel, les eseigats fot savoir aux élèves qu ils s itéresset à eux et à leur comportemet, et veulet les aider à apporter des chagemets positifs à la faço dot ils se comportet et dot ils appreet. Le reforcemet positif favorise aussi l établissemet de rapports positifs car il motre commet se comporter coveablemet avec les autres. choisissez des méthodes efficaces de reforcemet positif Pour être efficaces, les méthodes de reforcemet positif doivet : être adaptées à l âge de l élève; être adaptées au iveau de foctioemet de l élève; avoir l appui de l admiistratio et des parets; être sicères. Même des récompeses extravagates e peuvet pas pousser les élèves à faire preuve d ue aptitude qu ils ot pas acquise ou e compreet pas. Le reforcemet positif est le plus efficace lorsqu il est offert dès que l élève a fait preuve du comportemet souhaité, ou dès que possible. Si le comportemet e questio se produit plus souvet après cela, le reforcemet a eu l effet voulu. Sio, le reforcemet a pas été efficace. Bie des eseigats établisset u système de suivi pour vérifier si les comportemets désirés se produiset plus souvet. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 49

57 Pour plus de reseigemets, voir l élémet clé o 8, Récolte de doées permettat de compredre le comportemet des élèves e classe. Soyez cosciet des coséqueces iattedues. Si, par exemple, u élève se comporte de faço difficile pour attirer l attetio et que la réactio de l eseigat lui apporte cette attetio, le comportemet égatif se multipliera sas doute. L égalité est pas toujours juste. Das le cas de certais élèves, l éducateur doit appliquer les méthodes discipliaires e teat compte de besois d appretissage exceptioels. Il doit, par exemple, vérifier : si l élève a pu avoir accès à l iformatio; si l élève a compris les directives ou les règles; si les mesures discipliaires utilisées pour la majorité des élèves sot adaptées à cet élève. (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2006a, 18) Les méthodes précises de reforcemet qui ot l effet voulu avec u élève ou u groupe d élèves peuvet e pas être efficaces avec u autre. Pour trouver les méthodes adaptées, il faut être très attetif et bie compredre les besois persoels des élèves. Soyez cosciets de leurs itérêts. Les méthodes typiques de reforcemet sot : ue récréatio prologée, plus de temps à l ordiateur, la resposabilité de predre soi de l aimal familier de la classe, ou la permissio d utiliser des fouritures d art spéciales. Demadez aux élèves, aux parets, aux eseigats précédets et à d autres membres du persoel ce qu ils suggèret comme reforcemet pour u élève particulier. Les élèves de tous les âges peuvet remplir ue liste afi d idiquer quelles récompeses ils aimeraiet recevoir. Ou ecore, les eseigats peuvet créer u échatilloage de récompeses parmi lesquelles les élèves peuvet choisir. U «meu varié» peut aussi stimuler la motivatio des élèves. Voir l outil o 5 : Meu de récompeses pour le iveau élémetaire, et l outil o 6 : Meu de récompeses pour le iveau secodaire. Voir égalemet la Sectio 6 : La disciplie stratégies et itervetios du documet Cap sur l iclusio - Relever les défis : gérer le comportemet (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2001) Appliquez toujours le reforcemet après le comportemet désiré, jamais avat. Si le comportemet e se produit pas et le reforcemet a déjà été offert, il peut y avoir u coflit et cela peut etraîer u comportemet oppositioel. 50 P o u r l i c l u s i o

58 Les méthodes efficaces de reforcemet : tieet compte de l âge et du stade où e est redu l élève, aisi que de ses besois persoels (par exemple, certais élèves sot très gêés et e veulet pas que l o attire l attetio sur eux); sot appliquées dès que le comportemet s est produit; sot appliquées fréquemmet; s accompaget d ue descriptio verbale claire du comportemet; sot appliquées avec ethousiasme; sot assez variées pour etreteir l itérêt; sot appliquées costammet au début, puis de faço plus itermittete; peuvet être appliquées d ue faço régulière (par exemple, chaque fois qu u comportemet se produit, ou la troisième fois qu u comportemet se produit) ou au hasard (la première fois que l o observe le comportemet, puis la quatrième fois, puis la deuxième fois, toujours selo u ombre de fois détermié); s estompet peu à peu o commece par combier des récompeses ou des privilèges matériels avec des moyes de reforcemet social de faço cotiue, puis de faço de plus e plus itermittete, pour esuite passer d u reforcemet artificiel à u reforcemet plus aturel. reforcemet social U sourire, u commetaire ou u complimet peut être très efficace pour pousser les élèves à se comporter plus souvet de faço positive ou à cotiuer de se comporter aisi. Bie des élèves ot besoi de beaucoup de reforcemet social et d attetio positive. E se promeat das la classe, l eseigat a l occasio de se servir du reforcemet social pour ecourager les comportemets positifs (et pour préveir les problèmes ou réagir à ceux-ci de faço proactive). La faço la plus simple et la plus proactive de reforcer les comportemets positifs e classe est de se placer à la porte pour accueillir les élèves lorsqu ils arrivet et de passer au mois la moitié du temps à se promeer parmi eux pedat la classe. stimulez l aticipatio Le reforcemet positif lié à u comportemet attedu motive les élèves (et peut même les redre ethousiastes). Lorsque les élèves savet à quelle récompese s attedre quad ils se comportet d ue certaie faço, ils sot susceptibles de se comporter aisi plus rapidemet et plus souvet. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 51

59 Les stratégies visat à stimuler l aticipatio sot utilisées avat que le comportemet se produise et ecouraget les élèves à cotiuer à se comporter de la faço attedue ou à le faire plus souvet. Dites aux élèves à quoi vous vous attedez de leur part. Dites aux élèves ce qui arrivera s ils se comportet de la faço voulue. Lorsqu ils se comportet de la faço voulue, faites immédiatemet u commetaire positif et offrez-leur la récompese prévue. Certaies écoles appliquet cette méthode avec succès das le cadre de leur programme de soutie aux comportemets positifs et d itervetio, e se servat des stratégies coues sous le om de «The Pricipal s 200 Club» et «Mystery Motivator» (Jeso et autres, 2006) Das The Tough Kid: Pricipal s Briefcase, de Jeso et autres, les auteurs proposet d établir u «Club des 200 du directeur», qui foctioe sur le pricipe de surpredre les élèves lorsqu ils se comportet bie. Tous les membres du persoel participet à cet exercice e remettat des billets du Club des 200 aux élèves qui répodet aux attetes ou fot preuve d u comportemet attedu à l école. Les élèves se servet des billets pour mettre leur om au hasard sur ue grille de carrés de 15 x 15. Lorsqu ue ragée, ue coloe ou ue diagoale de la grille cotiet 15 oms, les élèves e questio vot au bureau recevoir le «motivateur mystérieux». Le motivateur mystérieux, comme so om l idique, reste u mystère pour les élèves jusqu à ce que l o déclare le om des gagats. Il s agit d ue grade eveloppe portat u poit d iterrogatio et affichée das u edroit très visible mais iaccessible de l école. Das l eveloppe, il est idiqué ce que les 15 élèves gagerot. La récompese peut être aussi coséquete ou aussi simple que vous le voulez. Le secret du succès du motivateur mystérieux est que les élèves e savet pas de quoi il s agit, ce qui fait qu ils e peuvet pas dire : ««Oh, j e ai déjà u», ou «Persoe a evie de dîer avec le directeur!». L aticipatio mote à cause de l icou. reforcemet pour groupe etier Pour les programmes de reforcemet pour groupe etier, c est tout u groupe d élèves qui doit atteidre u certai but afi de recevoir la récompese. Cette méthode a plusieurs avatages qui la red attirate pour les eseigats. Elle est retable, efficace sur le pla du temps et facile à mettre e œuvre. Selo ce pricipe, tous les élèves doivet atteidre u but pour recevoir la récompese, ou persoe e la reçoit. Cela red les choses mois compliquées à gérer et permet de choisir la récompese parmi des activités plus ombreuses. Avec ce gere de méthode, les élèves sot plus susceptibles de coopérer et de s ecourager mutuellemet puisqu il est das l itérêt de tous d atteidre le but fixé. 52 P o u r l i c l u s i o

60 U eseigat du Maitoba explique aisi les techiques de reforcemet pour groupe etier qui ot été efficaces e classe : (1) 30 jours sas fiches bleues = ue excursio scolaire ou ue fête e classe pedat l après-midi. J avais u tableau das la classe, avec le om de chaque élève et des fiches. Si quelqu u e respectait pas l ue des ciq règles de la classe, je retourais ue fiche sous le om de l élève e questio. Les fiches jaues représetet u avertissemet, les fiches rouges, ue reteue de 15 miutes après l école et les fiches bleues, ue reteue de 30 miutes après l école et u appel aux parets. Je vérifiais chaque jour qu il y avait pas de fiche bleue sur le tableau et ce jusqu à ce que les 30 jours soiet termiés. À ce momet-là, les élèves pouvaiet plaifier ue excursio. Nous sommes arrivés à 30 jours trois fois das l aée. (2) POINTS COMMUNS : Les élèves étaiet placés e groupes, qui chageaiet au début de chaque mois. Chaque groupe de parteaires recevait des poits pour différetes choses. Le groupe qui avait le plus de poits à la fi du mois recevait des prix (jeux, livres, bos-cadeau). Je choisissais des prix très motivats et cette techique a été très utile pedat toute l aée! Cette techique a été surtout efficace pour que les trasitios etre les matières se passet bie, pour pousser les élèves à se cocetrer sur leurs tâches pedat le temps réservé au travail et pour les ecourager à bie rager la classe et orgaiser leur pupitre. Das otre école, bie des eseigats (qui préfèret demader aux élèves de se placer e groupes plutôt qu e ragées) se servet avec GRAND succès de cet outil. J ai utilisé la méthode de la FÊTE DE LA PIZZA pour la vérificatio des devoirs à faire à la maiso et à l école. J ai fixé le ombre de coches (50), orgaisé les élèves e groupes sur u tableau pour la vérificatio des devoirs et calculé pour chaque groupe, à la fi de la période doée, le ombre de coches idiquat que les devoirs avaiet été faits. Le regroupemet des élèves sur le tableau, plutôt qu ue méthode de vérificatio idividuelle, a ecouragé les élèves à aider leurs camarades à remettre leur travail, à le trouver, à se rappeler mutuellemet quad les devoirs devaiet être redus, etc. Tout élève ayat reçu toutes les coches, même s il ou elle apparteait à u autre groupe, était ivité à la Fête. Le «Jeu de la boe coduite» est ue stratégie de gestio de la classe fodée sur des preuves qui prévoit ue récompese pour les jeues qui e se comportet pas de faço agressive ou perturbatrice. Les élèves sot groupés e équipes, avec la même proportio de persoes des deux sexes et d élèves ayat des comportemets divers. Chaque équipe reçoit ue coche quad u membre de l équipe se comporte de faço perturbatrice et u poit pour chaque période sas perturbatio (ou avec peu de perturbatios). Au début, l équipe qui a le plus de poits à la fi de chaque période de jeu et de chaque semaie reçoit ue récompese, sous ue forme tagible ou sous forme d ue activité. Plus tard, les récompeses devieet plus abstraites. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 53

61 7. c o s É q u e c e s J u s t e s e t P r É V i s i b l e s «Pour certais éducateurs, la disciplie correspod au pouvoir de l eseigat sur le comportemet de ses élèves... Pour d autres, la disciplie représete ue occasio d eseiger aux élèves u esemble de valeurs sur la faço de vivre esemble das ue société démocratique. La disciplie est perçue comme le processus qui permet d aider les élèves à iteraliser ces valeurs et à acquérir la maîtrise de leurs pulsios et de leurs setimets.» (traductio libre) Nicholas Log et William Morse Bie que le mot «coséqueces» fasse surgir des images égatives qui ressemblet plus à ue puitio, il existe e fait toutes sortes de coséqueces, allat de celles qui e fot iterveir que l eseigat e classe, à celles qui fot appel à ue équipe scolaire et à l admiistrateur de l école ou même de la divisio. La gravité des coséqueces peut aussi varier elles peuvet être légères ou très importates. La sectio qui porte sur la disciplie appliquée aux élèves das le documet Les programmes d éducatio appropriés au Maitoba : ormes cocerat les services aux élèves (Éducatio, Citoyeeté et Jeuesse Maitoba, 2006a) qui s appuie sur la Charte caadiee des droits et libertés et le Code des droits de la persoe ous rappelle que ce qui est juste est pas toujours égal. E d autres termes, ous devos predre e cosidératio les capacités et les besois idividuels des élèves lorsque ous choisissos les coséqueces à appliquer. Il peut être écessaire d appliquer des coséqueces égatives lorsque les autres faços d aborder u élève ayat u comportemet difficile e doet rie. Cepedat, ces coséqueces e sot pas efficaces si o s e sert trop souvet. Établissez à l avace les coséqueces qui serot appliquées e cas de comportemet iacceptable. la divisio scolaire fourira des arragemets raisoables aux élèves ayat des besois d appretissage exceptioels qui ifluet sur leur comportemet et, quad elle e disciplie u, predra e compte sa capacité de se coformer à la règle et la quatité du soutie écessaire. (Éducatio, citoyeeté et Jeuesse maitoba, 2006a) L élève devra predre du temps à la récréatio, à l heure du dîer ou après l école s il a perdu du temps e classe. L élève e recevra pas u privilège ou e participera pas à ue activité prévue. L élève sera placé das u autre edroit de la classe. L eseigat dira doucemet à l élève qu il veut lui parler après la classe. 54 P o u r l i c l u s i o

62 Tout le persoel doit s etedre sur les situatios où il est écessaire d evoyer u élève au bureau. Certaies écoles établisset ue limite claire. Tous les problèmes qui se situet au-dessus de la limite sot du ressort de l eseigat, tadis que ceux qui se situet au-dessous de la limite sot plus graves et doivet être traités par l admiistratio. Les coséqueces les plus efficaces sot : immédiates (sas être perturbatrices ou itesives); raisoables (sas être embarrassates ou frustrates); bie plaifiées (tout e état souples); pratiques et faciles à mettre e pratique. État doé que le but est de réduire la fréquece d u certai comportemet difficile, les eseigats doivet évaluer l efficacité des coséqueces égatives et les adapter ou les modifier au besoi. cocetrez-vous sur le comportemet Il s agit de réprouver le comportemet et o l élève. Exprimez-vous ou agissez de faço à mettre l accet sur le comportemet à problème. Ceci idique à l élève que l adulte pese qu il est capable de bie se comporter. C est aussi ue faço de limiter les épreuves de force, qui peuvet egedrer ue atmosphère égative das la classe. U admiistrateur du Maitoba a fait remarquer que les eseigats ot souvet du mal à e pas predre persoellemet le comportemet des élèves. E vous laissat «predre» au iveau affectif, vous motrez aux élèves qu ils peuvet vous cotrarier et perturber votre jourée s ils le veulet. Les élèves preet alors le cotrôle et votre capacité de gérer la classe est affaiblie. Il vaut mieux dépersoaliser le comportemet de l élève, le cosidérer comme u élémet d iformatio et vous e teir à votre pla de gestio de la classe. exemples de stratégies modérées rétroactio La rétroactio verbale et o verbale est efficace face aux comportemets problématiques. Par exemple, vous pouvez dire le om de l élève et faire u geste e même temps, comme de mettre le doigt sur vos lèvres, ou bie utiliser u ou deux mots, comme par exemple : «Jeae, la chaise», si l élève se balace sur sa chaise. Les eseigats doivet être cosciets du fait que leur to peut faire empirer ue situatio ou l améliorer. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 55

63 des actes, pas des mots Si possible, réagissez avec des actes plutôt qu avec des mots. Par exemple, si deux élèves chuchotet pedat ue leço, cessez de parler et attedez patiemmet qu ils s arrêtet. Esuite, poursuivez la leço sas les réprimader. Si u élève fait rebodir u ballo das le gymase pedat que vous doez des istructios, dirigez-vous vers cet élève et preez le ballo jusqu à ce que les istructios soiet termiées. Redez-lui le ballo quad l activité commece. E parlat mois et e agissat plus, o peut egedrer des chagemets positifs das la classe sas mettre trop l accet sur le comportemet à problème. E agissat, o idique égalemet que l appretissage et l eseigemet sot importats et doivet être le cetre d attetio. Proximité Faites passer u message traquillemet et efficacemet au sujet des attetes relatives au comportemet e vous déplaçat das la classe lorsque vous eseigez et e vous arrêtat près de certais élèves. Le fait de rester debout près d u élève qui se comporte de faço perturbatrice ou cherche à attirer l attetio a souvet pour coséquece de mettre fi à ce comportemet. Même sas cotact visuel, cette techique sigale que l eseigat sait ce qui se passe das la classe et s atted à ce que les élèves se comportet bie. faites bouger les choses Effectuez rapidemet les trasitios et réduisez ou élimiez les temps morts. Il est e gééral futile et décoseillé d essayer d attraper les élèves qui se comportet mal durat ces momets-là et de vouloir corriger leur comportemet. Commecez la ouvelle activité et idiquez aux élèves commet ils doivet se comporter (Emmer et autres, 174 5). Aide pour surmoter les obstacles Offrez des ecouragemets, du soutie et de l aide pour éviter que les élèves e soiet frustrés par les activités d appretissage. Ce gere d aide peut predre bie des formes différetes : vous pouvez par exemple demader à u camarade d aider u autre élève, ou fourir à l élève e questio des reseigemets supplémetaires ou des suggestios qui l aiderot à termier sa tâche avec succès. cotact visuel Le cotact visuel idique aux élèves que l eseigat est cosciet de ce qu ils fot. Souvet, le cotact visuel accompagé d u sourire pour dire «merci» peut couper court à u comportemet égatif et permettre aux élèves de poursuivre leur appretissage sas autre perturbatio. 56 P o u r l i c l u s i o

64 oms des élèves E prooçat les oms des élèves de faço itetioelle et positive, o leur fait savoir qu ils e sot pas aoymes. Sachez que l o peut proocer u om de toutes sortes de faço, et que différetes itoatios commuiquet différets messages. Vous pouvez aussi essayer d iclure le om de l élève avec l iformatio ou les istructios doées. Cette techique attire l attetio de l élève et lui idique que l eseigat a remarqué so comportemet. gestes De simples gestes ou mouvemets du visage peuvet evoyer u message. Par exemple, o peut iclier la tête pour dire «oui» ou sourire pour dire «merci». Avec des élèves plus jeues, u eseigat peut, par exemple, motrer quatre doigts pour idiquer qu il faut garder les quatre pieds de la chaise par terre. E touchat brièvemet le pupitre ou la chaise d u élève, o lui idique discrètemet qu il doit arrêter de se comporter de faço égative. Il est pas toujours écessaire d avoir u cotact visuel, et e touchat rapidemet et légèremet le pupitre ou la chaise, les autres élèves e se redrot peut-être compte de rie. Les gestes peuvet être combiés de maière efficace avec la proximité, le cotact visuel et l utilisatio du om de l élève. chagemet d activité ou de lieu Parfois, e faisat simplemet passer u élève d u edroit ou d ue activité à u autre edroit ou à ue autre activité, o coupe court à u comportemet égatif. Par exemple, si l élève tapote so crayo sur so pupitre, vous pouvez : créer ue diversio (e disat, par exemple : «C est le momet de predre ue pause et d aller boire de l eau»); ecourager l élève à adopter u comportemet de remplacemet (e lui rappelat, par exemple, qu il doit commecer à écrire); éloiger l élève du cotexte das lequel se déroule le comportemet problématique (e ivitat l élève à travailler avec vous, par exemple, pour détermier s il a du mal à se mettre à la tâche). Pause et attete E faisat ue pause, o peut rameer l attetio des élèves sur la tâche à accomplir. Si, au bout de quatre ou ciq secodes, les élèves e sot pas recocetrés, essayez d autres stratégies. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 57

65 Évitez de faire attetio à l élève E e faisat pas attetio aux élèves qui se comportet de faço à attirer l attetio mais sas perturber l eseigemet ou l appretissage, o coupe court à ce comportemet, e gééral. Cotiuez comme si de rie était et évitez de motrer que le comportemet vous éerve ou vous frustre, car l élève obtiedrait alors l attetio recherchée. Cette méthode est difficile à appliquer parce que, le plus souvet, l élève se comporte ecore plus mal avat d arrêter. Pour faciliter les choses, évitez de regarder l élève das les yeux, éloigez-vous ou laissez-vous absorber par ue autre activité. Servez-vous de cette stratégie pour les comportemets légèremet égatifs mais qui e compromettet pas la sécurité ou le bie-être des autres. Das certais cas, il peut être écessaire d appredre aux autres élèves commet participer à cette stratégie, soit e s éloigat pour e pas servir de public, soit e suivat l exemple de l eseigat et e igorat le comportemet. exemples de stratégies d itesificatio de la réactio Si u comportemet problématique cotiue après que l eseigat a essayé ue ou deux stratégies discrètes, il faut peut-être itesifier la réactio. Voici u exemple d étapes à suivre pour iterveir quad u élève se comporte mal, sas perturbatio majeure das la classe : 1. Faites ue pause. 2. Tourez-vous letemet vers l élève. Approchez-vous, regardez l élève das les yeux et parlez traquillemet. 3. Demadez-lui d arrêter. Servez-vous d affirmatios plutôt que de questios. Présetez la demade de faço positive («Au travail, s il-te-plaît»). Utilisez u to eutre et e lui faites pas la leço. De faço géérale, utilisez mois de 10 mots, mais e vous exprimat clairemet, getimet et fermemet. 4. Demadez ue chose à la fois de faço détaillée. 5. Il est suffisat de demader deux fois. 6. Restez détaché. 7. Doez à l élève le temps de répodre (vous pouvez compter silecieusemet jusqu à dix). 8. Dites «merci» pour remercier l élève de sa coopératio. 58 P o u r l i c l u s i o

66 offrez des choix limités E doat à l élève des choix raisoables et positifs, vous lui remettez la resposabilité d adopter u comportemet positif. Vous pouvez par exemple lui dire : «Tu peux travailler e groupe ou décider de travailler par toi-même». Les bos choix : e sot pas liés au comportemet problématique; e «setet pas» la puitio; e sot pas présetés comme des ultimatums; sot présetés sur u to positif ou eutre; permettet u suivi cohéret. E doat des choix limités : o peut redre des problèmes difficiles plus simples à résoudre pour les élèves; o respecte la capacité des élèves de predre des décisios et o leur doe u setimet de prise e charge; o aide les élèves à appredre quels sot les bos choix. Quad vous présetez des choix : 1. arrêtez, faites ue pause, tourez-vous vers l élève ou approchez-vous de celui-ci; 2. si possible, allez das u edroit privé où les autres élèves e peuvet pas etedre la coversatio; 3. doez u choix à l élève ou demadez-lui de faire u choix : «Décide-toi, s il-te-plaît»; 4. attedez ue répose, verbale ou o; cela peut être ue répose qui permet à l élève de sauver les appareces; 5. Dites «merci». Par exemple : «Tu dois faire ce devoir de mathé, mais tu peux choisir de faire les questios paires ou les questios impaires.» Ou ecore : «Tu e peux pas pousser les ges et leur predre leurs jouets. Tu peux décider de t excuser maiteat, ou bie d aller t asseoir à l écart et te calmer avat de t excuser.» Les choix doivet être raisoables, adaptés et acceptables. Par exemple, les élèves les plus jeues peuvet avoir le choix etre deux possibilités seulemet : «Tu peux aller au cetre des mathé ou au cetre de l écriture. Lequel préfères-tu?» Les élèves plus âgées peuvet choisir parmi plus de possibilités et sot plus capables de faire face aux coséqueces de leurs décisios. Par exemple : «To projet de recherche doit être redu das deux semaies. Quel format vas-tu choisir pour le faire?» Lorsque les choix sot adaptés, ils sot logiques das le cotexte du problème et e causet pas de tort. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 59

67 Ne présetez pas des choix qui ot pas ue valeur égale aux yeux de l élève, comme par exemple : «Tu peux faire to devoir maiteat ou pedat la récréatio.» C est là u exemple de possibilités ayat pas la même valeur et ce choix peut etraîer ue épreuve de force. Certais élèves ot besoi de temps avat de décider ce qu ils veulet faire. Le temps accordé déped de la situatio et du choix à faire. Posez des questios Il est plus facile de chager u comportemet quad l adulte iterviet e posat des questios plutôt qu e faisat la leço. Parfois, e posat des questios, o ecourage les élèves à juger, à peser aux coséqueces et à assumer la resposabilité de leurs actes et de leurs paroles. E fi de compte, e posat des questios, o aide les élèves à réfléchir par eux-mêmes et à trasformer leurs erreurs e occasios d appretissage. Demadez par exemple : «D après toi, quel est le problème?» «Ce que tu fais, est-ce que c est du travail? Explique-moi pourquoi ou pourquoi pas?» «Qu est-ce qui arriverait si?» «Commet vas-tu te rappeler de?» Preez le temps de parler ou de vous mettre d accord Ue coversatio à l amiable e dehors des classes peut doer lieu à ue etete officieuse. Comme bie d autres stratégies, la coversatio à l amiable remet la resposabilité du comportemet à l élève. L adulte et l élève discutet et établisset u pla d actio positif. Ils partaget la resposabilité de la mise e œuvre du pla. La coversatio peut aussi aider l adulte et l élève à recréer des rapports positifs. Pour avoir ue coversatio à l amiable :* saluez l élève et créez ue atmosphère positive (asseyez-vous ailleurs que derrière votre bureau, car il pourrait y avoir u problème de pouvoir); défiissez le problème pour vous assurer qu il est bie compris; collaborez avec l élève pour trouver d autres possibilités; mettez-vous d accord sur ue solutio à essayer et sur le momet où il doit commecer; * Adapté avec la permissio de barrie beett et Peter smilaich, classroom maagemet: A thikig ad carig Approach (toroto, otario, brookatio ic, 1994), P o u r l i c l u s i o

68 passez e revue ce que vous avez décidé esemble (demadez à l élève de redire ce qui a été établi, avec ses propres mots); idiquez à l élève que vous vérifierez plus tard pour voir commet les choses se passet; termiez la coversatio par u commetaire ou u geste positif. créez u espace de réflexio Les équipes sportives iterrompet le jeu pour faire sortir leurs athlètes et leur permettre de repredre leur souffle, de discuter d ue ouvelle stratégie, ou de plaifier et de se ressaisir. Certais élèves qui se comportet mal ot besoi d u «arrêt de jeu», c est-à-dire d ue pause pedat les activités de la classe, avat de pouvoir rejoidre le groupe. Le but de ceci est de leur doer le temps de se maîtriser. Das importe quelle classe, à importe quel momet, les élèves (ou même les eseigats) peuvet avoir besoi d aller das u edroit traquille pour se ressaisir et maîtriser leurs émotios. E établissat u tel espace grâce à ue discussio de classe, o peut éviter aux élèves de se setir isolés ou différets. Cela permet aussi aux eseigats et aux élèves de recoaître quad u de leurs camarades (ou u eseigat) a besoi de soutie supplémetaire. Prévoyez des coséqueces logiques Les coséqueces devraiet avoir u lie logique avec le comportemet à problème. Par exemple, si des élèves se disputet au sujet d u livre ou d ue revue, o elève l objet e questio et i l u i l autre e peut le lire ce jour-là. Si le lie etre le comportemet et la coséquece est pas évidet, la coséquece est probablemet i logique i adaptée. Il faut cepedat oter que les comportemets ot pas écessairemet tous des coséqueces logiques et que les coséqueces e peuvet pas résoudre tous les problèmes. Les liges directrices ci-dessous peuvet vous permettre d aider les élèves à compredre les coséqueces et à se redre compte qu il e s agit pas de «puitios déguisées». Prévoyez les coséqueces à l avace si possible. Choisissez des coséqueces qui serot utiles et o uisibles. Cocetrez-vous sur l aveir et o le passé. Faites participer les élèves à l établissemet de coséqueces logiques et laissez-les décider quelles seraiet les plus utiles. Aidez les élèves à faire le lie etre occasio, resposabilité et coséquece, e posat des questios commeçat par «Qu est-ce que» et «Commet». A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 61

69 désamorcez les épreuves de force Certais élèves qui se lacet das des épreuves de force sot itelligets et ot des compéteces verbales bie développées, mais ils ot tedace à peser à leur propre itérêt et savet maipuler les autres et les mettre facilemet e colère. D autres adoptet ce même comportemet parce que leurs compéteces sot limitées et ils ot du mal à obteir ce qu ils veulet ou à faire face à leurs frustratios. Les épreuves de force peuvet aussi être egedrées par le maque de sommeil, la faim ou la tesio qui existe das la famille de l élève. U élève qui s egage das ue épreuve de force essaie souvet de distraire la persoe «au pouvoir» e soulevat des questios secodaires et sas lie avec la questio à l étude ou e demadat «pourquoi». Il faut réagir à ce gere de tactique sas discuter, mais e se cocetrat plutôt sur la solutio au problème, ou e doat ue directive ou u choix ferme. Recoaissez que vous avez à faire à ue épreuve de force et, si possible, igorez la tetative de l élève. Pour qu il y ait coflit, il faut au mois deux persoes. Le persoel de l école peut éviter les épreuves de force e décidat de e pas y participer. Il faut doc créer des tactiques de désegagemet afi de pouvoir faire face aux coflits avec calme et d ue maière professioelle. exemples de stratégies de désegagemet e cas d épreuve de force Avat de répodre à ue remarque ou de réagir à u comportemet, faites appel à ue techique de réductio du stress. Respirez à fod, puis expirez letemet. No seulemet cette techique vous cetre, mais elle vous doe u momet supplémetaire pour préparer ue répose adaptée. Utilisez ue voix eutre et professioelle. État doé que les ges ot tedace à iterpréter leur propre état émotioel à partir de la faço dot ils se comportet, lorsqu o parle calmemet (quels que soiet les setimets que l o a), o est plus susceptible de croire qu o est calme, même das des situatios stressates. Répodez brièvemet. E répodat brièvemet, o évite de récompeser par iadvertace u élève qui se comporte de faço défiate e lui accordat trop d attetio (par exemple : «Je avais pas pesé à cela»). 62 P o u r l i c l u s i o

70 Certaies épreuves de force surgisset parce que les élèves arrivet pas à cotrôler leur frustratio ou leur colère. Das certaies situatios, il peut être utile de faire appel au bo momet à des techiques positives pour iterrompre la motée de la colère et diriger l élève vers ue activité qui lui permettra de se calmer. Il peut aussi être utile d éloiger le «public». Il faut teir compte des besois idividuels des élèves pour détermier quelles stratégies employer. Celles-ci peuvet être les suivates : demader à l élève de faire ue activité traquille tout seul, de s éloiger de la situatio e questio, de faire ue pause-mouvemets, etc. O peut obteir d autres reseigemets sur les faços de désamorcer les épreuves de force par l itermédiaire de la formatio du programme Workig Effectively With Violet ad Aggressive States (WEVAS) ou Itervetio o violete e situatio de crise (NVCI). evoyez l élève au bureau Il est parfois écessaire de demader à u élève de quitter la classe et d aller au bureau. Pour que cette stratégie soit efficace, tout le persoel de l école doit compredre : les raisos qui justifiet l evoi d u élève au bureau; la faço dot ceci doit être fait (par exemple, l eseigat téléphoe au bureau pour préveir les secrétaires); ce qui doit arriver quad u élève arrive au bureau (par exemple, o demade à l élève de rester assis traquillemet et d attedre que l eseigat arrive das les 15 à 20 miutes qui suivet pour aider à résoudre le problème, ou o demade à l élève de remplir ue feuille sur la résolutio de problème das u edroit traquille et surveillé); les rôles et resposabilités du persoel de l école (y compris les eseigats titulaires de classe, les secrétaires de l école, l admiistrateur); la procédure de suivi (par exemple, l élève doit remplir ue feuille de réflexio sur so comportemet, ou l admiistrateur téléphoe aux parets). Voir l outil o 7 : Réflexio sur le comportemet, qui cosiste e u exemple d outil permettat aux élèves d iscrire leurs réflexios sur leur propre comportemet. servez-vous de cotrats O peut se servir d u cotrat officiel pour idiquer à u élève qu il doit soit se comporter de faço positive, soit subir des coséqueces égatives, comme la perte d u privilège (par exemple, la participatio à u programme das la salle à dîer ou à ue activité parascolaire). A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 63

71 Das l idéal, u cotrat officiel : est facile à compredre pour toutes les parties; idique de faço claire et cocise les comportemets acceptables, les comportemets iacceptables, les siges que l eseigat utilisera pour sigaler u comportemet iacceptable et les coséqueces qui serot appliquées si l élève décide de se comporter mal; tiet compte des besois de l élève; idique les reforcemets positifs et les coséqueces égatives; explique clairemet qui vérifiera si les dispositios du cotrat ot été respectées et qui mettra e applicatio les récompeses et les coséqueces; peut avoir été établi et mis e œuvre avec la participatio des parets. L outil o 8 : Cotrat relatif au comportemet cosiste e u exemple de cotrat officiel à remplir. Voir les exemples de cotrats aux pages de Cap sur l iclusio Relever les défis : gérer le comportemet (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001). Pour d autres idées d itervetio, voir Classroom Maagemet for Secodary Teachers (5 e éd.) (Emmer, Evertso et Worsham). 64 P o u r l i c l u s i o

72 8. r É c o l t e d e d o É e s P e r m e t t A t d e c o m P r e d r e l e c o m P o r t e m e t d e s É l è V e s e c l A s s e «Sas doées, les coclusios e sot que des opiios.» Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba (2001b, 6.8) Afi de souteir les élèves du Maitoba avec efficacité, le persoel des écoles doit compredre pourquoi les élèves se comportet comme ils le fot. Quad les eseigats compreet la foctio du comportemet, ils peuvet créer des plas adaptés pour promouvoir des chagemets positifs. Das bie des cas, les élèves d ue classe se comportet de faço égative pour obteir quelque chose qu ils veulet ou éviter quelque chose qu ils e veulet pas. Chaque comportemet a ue foctio, mais les foctios diffèret selo les élèves. Par exemple, certais élèves d ue classe peuvet iterrompre l eseigat sas cesse pour éviter d avoir à faire ue certaie tâche ou parce qu ils cherchet à attirer l attetio de l eseigat ou celle de leurs camarades. E rassemblat des doées sur la foctio des comportemets problématiques, et la fréquece à laquelle ils se produiset, les eseigats titulaires de classe obtieet les reseigemets dot ils ot besoi pour : décider quels moyes de soutie et quelles stratégies seraiet les plus efficaces das leur classe; mesurer le succès des moyes de soutie et des stratégies qu ils choisisset. Bie des méthodes de collecte de doées utilisées pour les comportemets idividuels peuvet être utilisées pour les comportemets collectifs. La collecte de doées sur les groupes est importate parce qu elle est plus efficace et pred mois de temps que de faire de multiples évaluatios idividuelles. État doé que 80 à 85 pour cet des élèves profiterot de moyes de soutie visat le groupe etier (Croe et Horer), les doées recueillies sur le groupe etier guiderot la prise des décisios les plus efficaces pour tous les élèves. Par exemple, au Maitoba, la méthode ABC (Atecedet-behaviour-cosequece) a souvet été associée à la plaificatio visat certais élèves idividuellemet, mais elle peut aussi servir pour ecourager les comportemets positifs e classe ou à l école. Les eseigats peuvet décider de cosulter les spécialistes ou les coseillers dispoibles pour leur demader des coseils e vue du choix d u outil de collecte de doées adapté ou obteir de l aide pour rassembler des doées. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 65

73 collecte de doées das votre classe 1. Utilisez l iformatio existate (profils de classe, dossiers des élèves et observatios des eseigats). 2. Recueillez d autres doées au besoi. 3. Cerez et cosigez les poits forts de la classe. 4. Cerez et cosigez les comportemets difficiles que vous avez observés das la classe (qu avez-vous observé exactemet visuellemet et sur le pla auditif?). 5. Cerez et cosigez les idicateurs prévisioels ou les atécédets : lieux et momets où le comportemet se produit le plus souvet. 6. Cerez et cosigez les actes et les coséqueces qui suivet le plus souvet le comportemet difficile. L outil o 9 : Tableau ABC est u exemple d outil de collecte de doées. Pour plus de reseigemets, voir les pages , 6.17, 6.19 de Cap sur l iclusio, puiser à même les ressources cachées (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001). Cosultez aussi le matériel d appui de la Sectio 7 : Gestio du comportemet d u élève, das Cap sur l iclusio Relever les défis : gérer le comportemet (Éducatio, Formatio professioelle et Jeuesse Maitoba, 2001) 66 P o u r l i c l u s i o

74 9. P l A i f i c A t i o e V u e d e l A m o d i f i c A t i o d u c o m P o r t e m e t Les ges preet du temps. La disciplie pred du temps. Les efats e sot pas des télécopieurs ou des cartes de crédit. Quad ils se comportet mal, ils ous idiquet qu ils ot besoi d aide pour appredre ue autre faço de faire. Ils ous diset que certais de leurs besois fodametaux e sot pas satisfaits et c est cela qui motive leur comportemet. (traductio libre) Alle N. Medler U processus de plaificatio de la modificatio du comportemet permet de cerer, de surveiller et d améliorer le comportemet des élèves e classe et doe l occasio aux parets et au persoel de l école de commuiquer régulièremet. De plus, il est utile, pour la démarche de résolutio de problème, de collaborer avec u collègue de cofiace pedat le processus de plaificatio. Voici ci-dessous ue descriptio verbale et ue représetatio visuelle d u processus de plaificatio de la modificatio du comportemet, divisé e six étapes : 1. Faites la sythèse et l aalyse des doées recueillies. Ue fois les doées sur votre classe rassemblées, vous devez e faire l aalyse et la sythèse. Décrivez les comportemets précis qui doivet se produire plus souvet ou mois souvet. Mettez e ordre de priorité les comportemets que vous voudriez modifier, e commeçat par ceux qui : perturbet le plus; sot les plus faciles à chager; feraiet la plus grade différece pour ce qui est de l appretissage ou des rapports e classe. Das la mesure du possible, faites participer les élèves au repérage des domaies qui laisset à désirer. 2. Choisissez le comportemet sur lequel vous voulez vous cocetrer. Décrivez ce comportemet e utilisat u vocabulaire positif et compréhesible pour les élèves, de faço à ce que le comportemet soit observable et mesurable tat par les eseigats que par les élèves. Quad o aura atteit le but souhaité, à quoi cela ressemblera-t-il sur le pla visuel et auditif? A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 67

75 Servez-vous de la méthode SMART Spécifique Mesurable Atteigable Réaliste étalé das le Temps Les comportemets à acquérir peuvet être les suivats : passer d ue activité à ue autre das u esprit de coopératio; se servir d ue voix polie e parlat à ses camarades; e pas toucher les autres élèves avec les mais ou les pieds; avoir ses livres et ses fouritures prêts; achever ses devoirs à temps; se mettre au travail dès qu o arrive e classe. 3. Faites u pla pour atteidre le but souhaité. a) Eseigez cette ouvelle attete (voir l élémet clé o 4). À quoi ressemblera le comportemet attedu, sur le pla visuel et sur le pla auditif? b) Prévoyez le gere de reforcemet à utiliser (voir l élémet clé o 6). Commecez par des reforcemets positifs fréquets. c) Cotiuez à rassembler des doées. 4. Appliquez ce pla pedat trois semaies eviro. Cotiuez à rassembler des doées pedat tout ce temps. 5. Faites la sythèse et l aalyse des doées rassemblées. Vos élèves ot-ils atteit leur but comportemetal? 6. But comportemetal atteit a) Fêtez ce succès avec votre classe. b) Arrêtez peu à peu d utiliser le reforcemet (voir l élémet clé o 6). c) Si vous le désirez, choisissez u autre but comportemetal et recommecez le processus. 68 P o u r l i c l u s i o

76 ou Pas ecore atteit a) Examiez les doées et détermiez les chagemets écessaires. Qu est-ce qui a été efficace? Qu est-ce qui e l a pas été? Vous pourriez peut-être iviter u collègue à examier les doées et à établir le pla avec vous. b) Demadez à u collègue de cofiace d observer la classe et de vous faire des commetaires sur le comportemet e questio ou sur u aspect précis de la mise e œuvre du pla. c) Demadez à votre admiistrateur d orgaiser ue réuio d itervetio e matière de comportemet (30 miutes). L outil o 10 : Réuio d itervetio e matière de comportemet (30 miutes) cosiste e u exemple de formulaire à utiliser pour cette réuio. A p p u y e r l e s c o m p o r t e m e t s p o s i t i f s d a s l e s c l a s s e s d u m a i t o b a 69

77 figure 5 P r o c e s s u s d e P l A i f i c A t i o d e s m o d i f i c A t i o s d e c o m P o r t e m e t 1. Faites la sythèse et l aalyse des doées recueillies. a) Décrivez les comportemets précis qui doivet se produire plus souvet ou mois souvet. b) Mettez-les e ordre de priorité : Les plus turbulateurs? Les plus faciles à chager? Ceux qui feraiet la plus grade différece? 2. Choisissez le comportemet sur lequel vous voulez travailler. Servez-vous de la méthode SMART (Spécifique, Mesurable, Atteigable, Réaliste, étalé das le Temps). a) Eseigez cette ouvelle attete. 3. Faites u pla pour atteidre le but souhaité. c) Cotiuez à rassembler des doées. b) Prévoyez le gere de reforcemet à utiliser. 4. Appliquez ce pla pedat trois semaies eviro. 5. Faites la sythèse et l aalyse des doées rassemblées. 6. But comportemet atteit ou 6. Pas ecore atteit a) Célébrez ce succès! b) Arrêtez peu à peu d utiliser le reforcemet. a) Détermiez les chagemets à apporter à votre pla. b) Demadez à u collègue d observer la classe et de vous faire des commetaires. c) Choisissez u autre but comportemetal et recommecer le processus. c) Demadez à votre admiistrateur d orgaiser ue réuio d itervetio e matière de comportemet (30 miutes (voir l outil o 10). 70 P o u r l i c l u s i o

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

mômes en santé la santé en collectivité pour les enfants de 3 à 18 ans édition 2012 avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

mômes en santé la santé en collectivité pour les enfants de 3 à 18 ans édition 2012 avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles mômes e saté la saté e collectivité pour les efats de 3 à 18 as éditio 2012 avec le soutie de la Fédératio Walloie-Bruxelles préface O ffrir u cadre sai et sécurisat, favorable à la saté et à l épaouissemet

Plus en détail

comment faire face? définition du responsable

comment faire face? définition du responsable des bosses et bobos aux premiers secours commet faire face? Bie heureusemet, les activités proposées aux efats e collectivité se déroulet la plupart du temps sas accroc i accidet. Efats comme resposables

Plus en détail

La population jeune en Afrique sera le moteur

La population jeune en Afrique sera le moteur P O P U L A T I O N R E F E R E N C E B U R E A U La populatio jeue e Afrique : risque ou opportuité? Par Lori S. Ashford Figure 1 La populatio jeue e Afrique sera le moteur de la prospérité écoomique

Plus en détail

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche Termiale S Exercices. Rappels et exercices de base 3.. QCM (P. Egel) 3.. QCM, Atilles 005 4. 3. QCM, Liba 009, 3 poits 4. 4. QCM, C. étragers 007. 5. QCM, Frace 007 5 6. 6. QCM, N. Calédoie 007 7. 7. QCM

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an Dares Aalyses javier 2015 N 005 publicatio de la directio de l'aimatio de la recherche, des études et des statistiques Plus d u tiers des CDI sot rompus avat u a Le cotrat de travail à durée idétermiée

Plus en détail

Tests non paramétriques de spécification pour densité conditionnelle : application à des modèles de choix discret

Tests non paramétriques de spécification pour densité conditionnelle : application à des modèles de choix discret Tests o paramétriques de spécificatio pour desité coditioelle : applicatio à des modèles de choix discret Mémoire Koami Dzigbodi AMEGBLE Maîtrise e écoomique Maître ès arts (M.A.) Québec, Caada Koami Dzigbodi

Plus en détail

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2. Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES PLAN DU CHAPITRE 2 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.1 Pla de sodage 2.2.2 Probabilités d iclusio 2.3 SONDAGE

Plus en détail

5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES

5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES Stratégies de gestion du comportement en classe et interventions connexes 5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES Dans cette section, nous examinerons les techniques

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Les polymères. I) Historique

Les polymères. I) Historique Les polymères I) Historique a) La sciece des polymères Le mot polymère viet du grec «polus» plusieurs, et «meros» partie. U polymère est ue macromolécule, orgaique ou iorgaique, costituée de l'echaîemet

Plus en détail

L inclusion en immersion

L inclusion en immersion L inclusion en immersion Guide de différenciation pédagogique pour répondre à divers besoins d apprentissage L inclusion en immersion Guide de différenciation pédagogique pour répondre à divers besoins

Plus en détail

4 Approximation des fonctions

4 Approximation des fonctions 4 Approximatio des foctios Ue foctio f arbitraire défiie sur u itervalle I et à valeur das IR peut être représetée par so graphe, ou de maière équivalete par la doée de l esemble de ses valeurs f(t) pour

Plus en détail

C. Enseignement d une stratégie

C. Enseignement d une stratégie C. Enseignement d une stratégie De nombreuses stratégies sont présentées dans ce document. Toutefois, les enseignants sont invités à intégrer d autres stratégies qu ils considèrent efficaces dans leur

Plus en détail

Petit recueil d'énigmes

Petit recueil d'énigmes Petit recueil d'éigmes Patxi RITTER (*) facile (**) mois facile (***) pas facile (****) il faudra de l aide Solutios e rouge. 1) Cryptarithme (**) Trouvez la valeur de A, B et C satisfaisat l équatio suivate.

Plus en détail

7528%/(23326,7,211(/$9(&

7528%/(23326,7,211(/$9(& 7528%/(23326,7,211(/$9(& 35292&$7,21 TABLE DES MATIÈRES Trouble oppositionnel avec provocation...120 Caractéristiques...121 Causes...122 Facteurs génétiques...123 Milieu et tempérament...123 Traitements

Plus en détail

Pour bien communiquer avec les aînés. Faits, conseils et idées

Pour bien communiquer avec les aînés. Faits, conseils et idées Pour bien communiquer avec les aînés Faits, conseils et idées Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation et aux interventions en matière de santé

Plus en détail

GUIDE D INTERVENTION ET D ACTIVITÉS POUR PRÉVENIR L ABANDON SCOLAIRE : LES PETITS PAS. Pierre Potvin Ph.D. ps.éd

GUIDE D INTERVENTION ET D ACTIVITÉS POUR PRÉVENIR L ABANDON SCOLAIRE : LES PETITS PAS. Pierre Potvin Ph.D. ps.éd GUIDE D INTERVENTION ET D ACTIVITÉS POUR PRÉVENIR L ABANDON SCOLAIRE : LES PETITS PAS Pierre Potvin Ph.D. ps.éd Professeur titulaire, associé Département de psychoéducation Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

À l écoute de chaque élève. grâce à la différenciation pédagogique

À l écoute de chaque élève. grâce à la différenciation pédagogique À l écoute de chaque élève grâce à la différenciation pédagogique À l écoute de chaque élève grâce à la différenciation pédagogique y Comment utiliser ce guide?... 3 y Pourquoi un guide en différenciation

Plus en détail

Qu est-ce qu un curriculum d apprentissage et de garde des jeunes enfants?

Qu est-ce qu un curriculum d apprentissage et de garde des jeunes enfants? Choix familiaux Des résultats précoces : Cadre d élaboration d un curriculum des programmes d apprentissage et de garde des jeunes enfants du Manitoba pour les services de garde préscolaires et les prématernelles

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Se sentir comme chez soi. Favoriser un milieu de soutien respectueux dans les établissements de soins de longue durée

Se sentir comme chez soi. Favoriser un milieu de soutien respectueux dans les établissements de soins de longue durée Se sentir comme chez soi Favoriser un milieu de soutien respectueux dans les établissements de soins de longue durée Se sentir comme chez soi Favoriser un milieu de soutien respectueux dans les établissements

Plus en détail

Enseigner aux élèves ayant des difficultés d'apprentissage et de comportement

Enseigner aux élèves ayant des difficultés d'apprentissage et de comportement RB0096 Enseigner aux élèves ayant des difficultés d'apprentissage et de comportement Guide de l'enseignant Ministry of Education Enseigner aux élèves ayant des difficultés d'apprentissage et de comportement

Plus en détail

et leçons À nos devoirs! Guide devoirs Une collaboration qui convie l école, la famille et la communauté

et leçons À nos devoirs! Guide devoirs Une collaboration qui convie l école, la famille et la communauté Une collaboration qui convie l école, la famille et la communauté Guide d accompagnement aux devoirs et leçons À nos devoirs! Guide d accompagnement aux devoirs et leçons Une collaboration qui convie l

Plus en détail

MESA MON ENFANT, SON AVENIR VOLUME 1 GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR SOUTENIR VOTRE ENFANT DANS SA DÉMARCHE DE CHOIX DE CARRIÈRE

MESA MON ENFANT, SON AVENIR VOLUME 1 GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR SOUTENIR VOTRE ENFANT DANS SA DÉMARCHE DE CHOIX DE CARRIÈRE MESA VOLUME 1 MON ENFANT, SON AVENIR GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR SOUTENIR VOTRE ENFANT DANS SA DÉMARCHE DE CHOIX DE CARRIÈRE À l intention des parents d élèves de 5 e -6 e année et de 1 re -2 e secondaire

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ÉLÈVES ET DU PERSONNEL SCOLAIRE JEUNES EN SANTÉ TECHNIQUES ET ACTIVITÉS POUR SUSCITER LA RÉFLEXION SUR SON COMPORTEMENT

GUIDE À L INTENTION DES ÉLÈVES ET DU PERSONNEL SCOLAIRE JEUNES EN SANTÉ TECHNIQUES ET ACTIVITÉS POUR SUSCITER LA RÉFLEXION SUR SON COMPORTEMENT GUIDE À L INTENTION DES ÉLÈVES ET DU PERSONNEL SCOLAIRE JEUNES EN SANTÉ TECHNIQUES ET ACTIVITÉS POUR SUSCITER LA RÉFLEXION SUR SON COMPORTEMENT Direction de l adaptation scolaire et des services complémentaires

Plus en détail

On ne joue pas avec les droits. Trousse éducative en droits humains pour les enfants

On ne joue pas avec les droits. Trousse éducative en droits humains pour les enfants On ne joue pas avec les droits Trousse éducative en droits humains pour les enfants Equitas Centre international d éducation aux droits humains 666, rue Sherbrooke Ouest Bureau 1100 Montréal (Québec) Canada

Plus en détail

développement de carrière manitoba RÉUSSIR UNE ENTREVUE GUIDE

développement de carrière manitoba RÉUSSIR UNE ENTREVUE GUIDE développement de carrière manitoba RÉUSSIR UNE ENTREVUE GUIDE Table des matières Remerciements... 2 Introduction... 3 Au sujet de ce guide... 3 Quel est l objectif d une entrevue?... 5 Quels types d entrevue

Plus en détail

COMPRENDRE LES SITUATIONS D URGENCE HUMANITAIRE LORSQU UNE CATASTROPHE SE PRODUIT

COMPRENDRE LES SITUATIONS D URGENCE HUMANITAIRE LORSQU UNE CATASTROPHE SE PRODUIT Préscolaire et primaire COMPRENDRE LES SITUATIONS D URGENCE HUMANITAIRE LORSQU UNE CATASTROPHE SE PRODUIT Une ressource pédagogique pour les enseignants et enseignantes du préscolaire et du primaire 1

Plus en détail