Modifications apportées au cahier des charges «VBF sur plats cuisinés»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modifications apportées au cahier des charges «VBF sur plats cuisinés»"

Transcription

1 Modifications apportées au cahier des charges «VBF sur plats cuisinés» Version du 05/11/2002 Nouvelle version 12/02/2014 Principes généraux L agrément délivré par INTERBEV a pour objectif d autoriser l usine de fabrication Ajout : Ces entreprises doivent être localisées en France. de plats cuisinés ou l'atelier de préparations pour plats cuisinés qui leur sont destinées, demandant à utiliser la marque VBF (propriété d INTERBEV) en apposant sur ses produits finis le logo VBF. Ancien logo : Nouveau logo (remplace l ancien) : Intégration à la démarche «Viandes de France» : démarche d identification visuelle claire des viandes d origine française entreprise par le Ministère Français de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt. Une nouvelle bannière «Viandes de France» a donc été initiée, en février 2014, afin de mettre en place un repérage aisé par le consommateur de toutes les productions animales issues de ce territoire. Ajout : Le document répond aux objectifs de la charte antifraude de l ANIA (Association Nationales des Industries Alimentaires). Champ d application de VBF sur Plats cuisinés Les matières premières sont issues de gros bovins nés, élevés, abattus en France. Précisions et rappel du cahier des charges «VBF» sur lequel s appuie le cahier des charges «VBF sur Plats cuisinés» : Le présent cahier des charges «VBF Plats cuisinés» s appuie sur le cahier des charges «VBF»* et concerne les viandes bovines ou abats transformés (saumurées, pré-cuits, cuits) qui peuvent bénéficier du logo VBF. *RAPPEL : Le cahier des charges «VBF» n concerne les viandes ou abats, réfrigérés ou congelés vendus en l état ou conditionnés : UVCI, UVCM, hachés (nature ou avec ingrédients d origine végétale) ou préparées (saucisses fraîches, brochettes, viandes marinées ).

2 Les produits finis concernés par le «VBF Plats cuisinés» doivent être composés de matières premières à base de viande bovine VBF (viandes ou abats entrant dans le champ d application du cahier des charges «VBF»). Les matières premières VBF sont issues de gros bovins (à compter de 8 mois), nés, élevés et abattus en France, et sont transformées en France. Chaîne d abattage Triperie, boyauderie Nomenclature VBF Hors Champ VBF Carcasse Co Produits : - Gras de parage - Gras de moucheron - Gras de rognon Panse Tripes (feuillet, caillette) Masque Pied Pancréas Trachée Herbière Rate Verge Abats rouges Foie Cœur Rognon Langue Joue de bœuf Maigre (prostate) Ris Oreillettes de cœur Parures du cœur Babines Viandes de tête Découpe Muscle Co-produits : - Affranchis de découpe - Trimming - Aponévroses - Gras - Nerfs de collier - Nerfs d entrecôte Modifications : Les matières premières interdites en VBF sont les suivantes : Chaîne d abattage : Triperie, Boyauderie : Abats rouges : Chaîne de découpe : Gras de parage Gras de moucheron Gras de rognon Pancréas Trachée Herbière Rate Verge Babines Pièces ou morceaux de tête Maigre de prostate Oreillettes de cœur Parures du cœur Triming Aponévroses parage de muscle machine Nerfs de collier Nerfs d entrecôte

3 Fournisseur : atelier de découpe, atelier de viande hachée (soumis au cahier des charges VBF 98-02). Atelier de préparation de matières premières pour plats cuisinés (soumis au cahier des charges VBF Plats cuisinés). Usine de plats cuisinés (soumise au cahier des charges VBF Plats cuisinés). Si combinaison de viandes (viande de bœuf avec viandes d autres espèces) : Indiquer mention «la viande bovine entrant dans la composition du produit est d origine française». Opérateurs Communication VBF sur les plats cuisinés Harmonisation des termes dans tout le document : Fournisseur (1) : atelier de découpe, atelier de fabrication de viande hachée ou préparation à de viandes hachées (soumis au CC VBF 98-02). Fournisseur (2) : Atelier de préparation pour plats cuisinés (soumis au cahier des charges VBF Plats cuisinés). Usine de fabrication de plats cuisinés (soumise au cahier des charges VBF Plats cuisinés). Précisions : Si combinaison de viandes (viande de bœuf avec viandes d autres espèces) : Indiquer mention «la viande bovine/de bœuf entrant dans la composition du produit est d origine française» ou équivalent. Si le produit est fabriqué hors du territoire national, le logo VBF doit obligatoirement être accompagné des mentions : «Fabriqué en (pays d élaboration)». Cette mention doit apparaître de façon lisible et attenante au logo, «La viande bovine entrant dans la composition de ce produit est d origine française». Modifications : Le conditionnement du produit fini (destiné au consommateur) doit comporter les éléments suivants : le logo VBF ; les précisions sur l étiquetage, le cas échéant, selon les modalités décrites dans le tableau 1. (pas de possibilité de fabrication à l étranger) Ajout : Lorsqu il y a présence de matières premières (dont un composant est d origine animale) autres que les viandes (jus de viande, extraits, fonds ), la mention «La viande bovine/de bœuf entrant dans la composition du produit est d origine française» (ou équivalent) doit être précisée sur l étiquetage. Ajout : Lorsqu il y a mélange de viande de bœuf et de gras de bœuf : alors le gras de bœuf doit être VBF. La précision sur l étiquetage n est pas nécessaire. Ajout : pour les produits intermédiaires : les mentions «VBF» ou «Viande bovine française» sont autorisées sans le logo VBF. Maintenance Echange d informations Elaboration des dossiers d engagement et mises à jour Suppression : de la transmission semestrielle des résultats d audit des fournisseurs VBF aux clients engagés en VBF Plats cuisinés. Précisions, clarification des rôles de chacun et des échanges d informations : Opérateur > Interbev : Agrément et extension.

4 Diffusion annuelle et dès mise à jour d un dossier de synthèse. Interbev > Opérateur : Diffusion annuelle et dès mise à jour d un dossier de synthèse. Organisme de contrôle > Interbev : Diffusion des comptes-rendus d audits des sites. Organisme de contrôle : mention de SGS. Opérateurs mentionnés dans le plan de contrôle : Abatteur Atelier de découpe Atelier de préparation pour plats cuisinés Usine de fabrication de plats cuisinés Plan de contrôle Suppression de la mention SGS remplacée par «organisme de contrôle indépendant». Simplification : Seuls les opérateurs directement concernés par le cahier des charges «VBF sur plats cuisinés» sont mentionnés : atelier de préparation pour plats cuisinés et usine de fabrication de plats cuisinés. Pour les abatteurs, ateliers de découpe, ateliers de fabrication de viande hachée ou préparation de viandes hachées : se référer au cahier des charges «VBF ». Fréquences de contrôle : Atelier de préparation pour plats cuisinés et usine de fabrication de plats cuisinés : 1 audit / an si localisé en France 3 audits / an si localisé hors du territoire national. Points à contrôler chez les opérateurs engagés : Formalisation et mise en œuvre d une analyse de risques (HACCP). Liste des écarts pouvant être rencontrés par types d opérateurs : notation de 1 à 3 : 1 = écart mineur, 2 = écart majeur, 3 = écart critique. Code conclusion d un audit (en fonction du nombre et de la note des écarts rencontrés sur site). Code 2 : suite donnée par Interbev : notification par Interbev d un contrôle supplémentaire rapproché à la charge de l opérateur. Plan de notation des écarts Maintien des fréquences de contrôle Atelier de préparation pour plats cuisinés et usine de fabrication de plats cuisinés : 1 audit / an. Suppression : du contrôle de l analyse de risques. Ajout : Remplacement par le contrôle de la copie de l agrément sanitaire. Réévaluation de certains écarts (la plupart des écarts notés 2 passent en «2,3» : une modulation est en effet permise par l auditeur en fonction de l historique (répétition des non-conformités) et ampleur de l écart (nb carcasses ou lots concernés) Précisions pour le code conclusion de niveau 2 : Notification par INTERBEV que des traitements ou actions correctives doivent être mis en place et communiqués dans un délai d 1 mois à réception du courrier : Si réponse satisfaisante : ces points sont vérifiés à l audit suivant. Si pas de réponse ou réponse insatisfaisante: contrôle supplémentaire rapproché à charge de l opérateur ou suspension.

5 Code 3 : au minimum un écart majeur rencontré. Suite donnée par Interbev : Traitement particulier par Interbev. Retrait ou suspension de la démarche et transmission du dossier à l autorité judiciaire compétente. Définitions (opérateurs, matières premières ). Précisions : au minimum un écart critique rencontré. Suite donnée par Interbev : Traitement particulier par INTERBEV : Courrier identique à la procédure code écart 2 avec A/R (délai d 1 mois pour réponse), Et contrôle complémentaire à charge de l opérateur sous 3 mois. Si non-réponse ou réponse insatisfaisante : notification de la radiation de la démarche. Terminologie Suppression : du terme minerai et de sa définition. Affranchis : les affranchis sont des morceaux de viande produits exclusivement lors de la découpe (désossage, parage et piéçage) et débarrassés des tissus non autorisés tels que les aponévroses, glandes, sang et souillures. Fournisseur : dans ce présent cahier des charges, un fournisseur correspond à un site d élaboration des matières premières entrant dans la fabrication des plats cuisinés (produits finis) faisant l objet de la demande d agrément. Matière première : dans le présent cahier des charges, le terme matière première désigne un produit rentrant dans un procédé de fabrication des plats cuisinés. Il s agit donc d un produit fini du point de vue des fournisseurs. Classification des matières premières utilisées par l usine de plats cuisinés ou de l'atelier de préparation des viandes: Muscle désossé : pièces de viande crue obtenue lors des opérations de désossage et de découpe, Viande hachée (broyée) : viande crue obtenue par broyage, précédé ou non de mélange de pièces issues du désossage et de la découpe, Viande «élaborée» : viande crue additionnée d autres ingrédients et toute viande ayant subi une cuisson. Entrent notamment dans cette famille, les viandes traitées en salaison et les viandes cuites, etc Viandes traitées par salaison : Ces viandes ont subi, outre un traitement thermique, un salage (nitrate ou sel nitrité) ou fumage,. Modifications ou précisions de certaines définitions : (Viande d ) Affranchis : Ce sont des morceaux de muscles squelettiques de toutes tailles, qui sont reconnus aptes à la consommation humaine, avec leurs tissus graisseux et conjonctifs résiduels, obtenus après parage. La partie musculaire de chaque morceau doit être majoritaire. Ces produits sont obtenus lors de la découpe (atelier de découpe/atelier de piéçage). Ils sont issus : - Soit de la découpe et du piéçage des muscles lors des étapes de finition (mise en forme, mise au gabarit, mise au poids, correction des fausses coupes) - Soit de l enlèvement des parties musculaires fermes (affranchissement) Les fausses coupes de hampes et onglets ne sont pas autorisées dans les affranchis car elles ne sont pas dépourvues de séreuses. Fournisseur : dans ce présent cahier des charges, un fournisseur correspond à un site d élaboration des matières premières entrant dans la fabrication des plats cuisinés (produits finis) faisant l objet de la demande d agrément. Un fournisseur peut être un atelier de découpe, un atelier de fabrication de viande hachée/ préparation de viande hachée ou un atelier de préparation pour plats cuisinés. Matière première : dans le présent cahier des charges, le terme matière première désigne un produit rentrant dans un procédé de fabrication des plats cuisinés. Il s agit donc d un produit fini pour les fournisseurs. Pour plus d informations, se référer au Code des usages des matières premières de boucherie destinées aux produits élaborés. Viandes traitées par salaison : Viandes traitées par salaison : Ces viandes ont subi, outre un traitement thermique, un salage (nitrate ou sel nitrité) ou fumage, (exemple : saucisse sèche ou fumée).

6 Ajout de définitions : Muscles, morceaux de muscles : muscle squelettique, avec ses tissus graisseux naturellement inclus ou adhérents. Le produit comporte plusieurs niveaux d élaboration, classiquement utilisés : brut -semi-paré-pad (prêt à découper)-pad éclaté, PAT (prêt à travailler) Parages de muscles : Ce sont des morceaux de muscles squelettiques de petite taille, qui sont reconnus aptes à la consommation humaine, avec leurs tissus graisseux et conjonctifs qui sont naturellement inclus ou adhérents. Ces morceaux comprennent une part majoritaire de gras et de tissus conjonctifs (évaluation visuelle). Ils résultent exclusivement d une opération de parage. Les fausses coupes de de hampe et d onglet entrent dans cette catégorie. Parages (de) muscles machines : INTERDITS dans le champ d application du «VBF» - Ce sont des morceaux de muscles squelettiques, qui sont reconnus aptes à la consommation humaine, avec les tissus graisseux et conjonctifs qui sont naturellement inclus ou adhérents. Produits résultant du parage des muscles par machine de type «éplucheuse» ou «skinner». Ces produits sont composés de tissu conjonctif (au sens anatomique du terme) associé à une fine couche de viande. Ils correspondent à ce que les professionnels appellent «Aponévrose rouge». Viandes pour haché (VPH) : Mélange composé de muscles avec leurs tissus attenants, éventuellement coupés en gros morceaux, ou mélange de muscles et d affranchis (les affranchis ne doivent pas représenter plus de 50% du mélange). Les muscles et affranchis doivent être obtenus sur la même journée de production. Les affranchis seuls constituent une unité de matière première qui doivent être étiquetés «affranchis» et non «viande VPH». Viandes pour préparation-produits à base de viande (viande PPV) : Mélange à partir de muscles squelettiques, qui sont reconnus aptes à la consommation humaine, avec leurs tissus qui sont naturellement inclus ou adhérents. Le mélange peut être composé de muscles avec leurs tissus attenants, d affranchis et de parages de muscles. Il peut comporter des viandes non destinées aux viandes hachées pour des raisons techniques (ex : viandes hors délais [abattage mise en œuvre] par rapport aux exigences du CDU relatif à la production des viandes hachées). Les fausses coupes de hampe et d onglet entrent dans cette catégorie. Les parages de muscles seuls constituent une unité de matière première qui doivent être étiquetés «parages muscles» et non «Viande PPV». Les parages de muscles machine ne peuvent pas être intégrés dans le mélange «v viandes PPV», ils doivent être vendus séparément et identifiés par leur propre nom spécifique.

7 Annexes dossier d engagement à remplir Tableau 1 : liste des fournisseurs VBF et de leurs approvisionnements. Regroupement des tableaux 1 et 2. Tableau 2 : Liste des fournisseurs VBF par intermédiaires des traders. Viandes pour cuisson maîtrisée : L orientation de viandes vers le circuit de cuisson maîtrisée s applique aux matières premières et/ou mélanges de matières premières tels que décrits dans le cdu matières premières pour produits élaborés. Il ne s agit en aucun cas de produits finis déclassés pour une non conformité microbiologique avérée sur un critère de sécurité, nécessitant une cuisson assainissante pour éliminer tout risque et circulant sous laissez passer vétérinaire (exemple viandes hachées). Il s agit : - De muscles, d affranchis, de parages de muscles et/ou des parages de muscles machine, seuls ou en mélange, - D abats ou de gras. Orientés vers la cuisson pour les raisons suivantes : - Défauts techniques ou d aspect, - Possible exposition à des contaminations macroscopiques de surface, - Dépassement de certains critères microbiologiques d hygiène des procédés, au sens du guide de bonnes pratiques d hygiène d abattage découpe des bovins (ovins) ou par rapport au règlement (CE) 2073/2005. L analyse de risque réalisée par l exploitant l a conduit, par précaution, à orienter ces matières premières vers un circuit de commercialisation incluant une cuisson maîtrisée, c est à dire réalisée par un professionnel sur un site industriel, avant remise au consommateur (exemple : produits à base de viande cuite à cœur, plats cuisinés...). Le traitement thermique à appliquer est défini sous la responsabilité du professionnel destinataire en fonction de la nature des produits finis fabriqués.

Modifications apportées au cahier des charges «VBF»

Modifications apportées au cahier des charges «VBF» Modifications apportées au cahier des charges «VBF» Ancien logo Version du 10/11/2005 Nouvelle version 12/02/2014 Préambule Nouveau logo (remplace l ancien) Intégration à la démarche «Viandes de France»

Plus en détail

VIANDE BOVINE FRANCAISE Cahier des charges, Procédures et Plan de contrôle. Réf.: CAVBF- Rév.3 12/02/2014. Pour INTERBEV. Nom : Monsieur Yves Berger

VIANDE BOVINE FRANCAISE Cahier des charges, Procédures et Plan de contrôle. Réf.: CAVBF- Rév.3 12/02/2014. Pour INTERBEV. Nom : Monsieur Yves Berger VIANDE BOVINE FRANCAISE Cahier des charges, Procédures et Plan de contrôle Réf.: CAVBF- Rév.3 12/02/2014 Pour INTERBEV Nom : Monsieur Yves Berger Fonction : Délégué Général INTERBEV Date : 12/02/2014 Visa

Plus en détail

UTILISATION DU LOGO VBF SUR DES PLATS CUISINES

UTILISATION DU LOGO VBF SUR DES PLATS CUISINES Page 1/35 UTILISATION DU LOGO VBF SUR DES PLATS CUISINES PROCESSUS DE DELIVRANCE ET DE MAINTENANCE DE L AGREMENT VBF pour des: plats cuisinés (réfrigérés, surgelés, appertisés) à base de viandes bovines,

Plus en détail

PLAN DE CONTRÔLE POUR LES DEMARCHES «Viande Ovine Française» (VOF) ET «Viande d Agneau Français» (VAF)

PLAN DE CONTRÔLE POUR LES DEMARCHES «Viande Ovine Française» (VOF) ET «Viande d Agneau Français» (VAF) PLAN DE CONTRÔLE POUR LES DEMARCHES «Viande Ovine Française» (VOF) ET «Viande d Agneau Français» (VAF) 1. OBJET ET ORGANISATION DES CONTROLES 1.1. FREQUENCE DES INTERVENTIONS Les fréquences de contrôles

Plus en détail

CONTRAT DE TRANSPARENCE VIANDE BOVINE EN RESTAURATION HORS DOMICILE (RHD) Règles d utilisation du logo et Procédures ; Contrôle du dispositif

CONTRAT DE TRANSPARENCE VIANDE BOVINE EN RESTAURATION HORS DOMICILE (RHD) Règles d utilisation du logo et Procédures ; Contrôle du dispositif Page 1/19 CONTRAT DE TRANSPARENCE VIANDE BOVINE EN RESTAURATION HORS DOMICILE (RHD) Règles d utilisation du logo et Procédures ; Contrôle du dispositif Réf.: CAviandeRHD01c- Rév.3 28 mars 2001 Pour INTERBEV

Plus en détail

ENGAGEMENT INITIAL DE L'OPERATEUR POUR LA PREPARATION DE PLATS CUISINES A BASE DE VIANDE OVINE 1

ENGAGEMENT INITIAL DE L'OPERATEUR POUR LA PREPARATION DE PLATS CUISINES A BASE DE VIANDE OVINE 1 Annexe 1 Page 1/9 ENGAGEMENT INITIAL DE L'OPERATEUR POUR LA PREPARATION DE PLATS CUISINES A BASE DE VIANDE OVINE 1 Je soussigné(e) en qualité de De l'entreprise Raison sociale:. Adresse:..... N de téléphone:.

Plus en détail

1.LA VENTE DIRECTE DE VIANDE Réglementation

1.LA VENTE DIRECTE DE VIANDE Réglementation 1.LA VENTE DIRECTE DE VIANDE Réglementation Vous envisagez de vous diversifier en vente directe de viande, cette formation va vous aider à définir votre projet et préciser les démarches nécessaires. Elaborer

Plus en détail

10 11 24 Avenant VBF rev 4.doc Page 1 sur 30

10 11 24 Avenant VBF rev 4.doc Page 1 sur 30 10 11 24 Avenant VBF rev 4.doc Page 1 sur 30 Page 2 sur 30 SOMMAIRE PREAMBULE 3 EXPLICITATION DES MENTIONS COMMUNICANTES AUTORISEES 4 1.1. PRECISION DE L ORIGINE DES BOVINS 4 1.2. PRECISION DE LA DUREE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC Viandes fraîches crues- Charcuteries - Volailles - 2015 ANNEE 2015 (15 avril 2015 au 14 avril 2016) CAHIER DES CHARGES

MARCHE PUBLIC Viandes fraîches crues- Charcuteries - Volailles - 2015 ANNEE 2015 (15 avril 2015 au 14 avril 2016) CAHIER DES CHARGES Académie de CAEN Département du CALVADOS MARCHE PUBLIC Viandes fraîches crues- Charcuteries - Volailles - 2015 ANNEE 2015 (15 avril 2015 au 14 avril 2016) CAHIER DES CHARGES CAHIER DES CRITERES TECHNIQUES

Plus en détail

Établissements de transformation des viandes sans abattoir

Établissements de transformation des viandes sans abattoir Nom de l établissement (et n o, le cas échéant) Adresse de l établissement Municipalité Comté Avez-vous un n o d ident. des installations? Non Oui Si oui, inscrire le n o Téléphone Télécopieur Bureau de

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

Circulaire relative à la date de production et à la date de congélation des denrées alimentaires congelées d origine animale.

Circulaire relative à la date de production et à la date de congélation des denrées alimentaires congelées d origine animale. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la date de production et à la date de congélation des denrées alimentaires congelées d origine animale. Référence PCCB/S2/GDS/881540

Plus en détail

PROTOCOLE DE VALIDATION DES

PROTOCOLE DE VALIDATION DES PROTOCOLE DE VALIDATION DES DUREES DE VIE FILIERE AVICOLE ET CUNICOLE Juillet 2007 1 PROTOCOLE DE VALIDATION DES DURÉES DE VIE Filière avicole et cunicole I. Champ d application Le présent document décrit

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter

GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter ID-SC-190 GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES 10/02/2014 GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter Références règlementaires :

Plus en détail

Cas illustratif réalisé à partir de TROIS CARCASSES de PORCS

Cas illustratif réalisé à partir de TROIS CARCASSES de PORCS REEL VALORISATION DE VIANDE ET DES PRODUITS TRANSFORMES A BASE DE PORCS Découpe pour la vente directe Sud de France Montagne Elevage FICHES TECHNIQUES Transformation de produits Cas illustratif réalisé

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE DE LA VIANDE DE GROS BOVINS CERTIFIEE PAR SGS ICS. Réf.: CTBVP01C - Rév.2 -

PLAN DE CONTROLE DE LA VIANDE DE GROS BOVINS CERTIFIEE PAR SGS ICS. Réf.: CTBVP01C - Rév.2 - PLAN DE CONTROLE DE LA VIANDE DE GROS BOVINS CERTIFIEE PAR SGS ICS ADAPTATION AU CAHIER DES CHARGES : VIANDE DE GROS BOVINS ISSUE DU TROUPEAU ALLAITANT ET COMMERCIALISEE EN GRANDE ET MOYENNE SURFACE -

Plus en détail

Les morceaux à braiser ou à sauter (navarin)

Les morceaux à braiser ou à sauter (navarin) Les morceaux à braiser ou à sauter (navarin) Commande de viande en RHD Fiche technique Produits Muscles utilisés Cotations (agneau) Sauté qualitatif (***) Sauté standard (**) Sauté économique (*) Catégorie

Plus en détail

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique CHRISTIEANS.qxd 19/01/2007 15:24 Page 181 La nouvelle législation communautaire fixant les règles d hygiène, avec l entrée en vigueur d un vaste plan révisé de la législation sur les aliments et l alimentation

Plus en détail

relatif aux conditions de vente au détail des viandes de boucherie et produits de charcuterie

relatif aux conditions de vente au détail des viandes de boucherie et produits de charcuterie relatif aux conditions de vente au détail des viandes de boucherie et produits de charcuterie Historique : Créé par Arrêté n 86-312/CE du 15 décembre 1986 relatif aux conditions de vente au détail des

Plus en détail

Objet : Critères microbiologiques applicables aux auto-contrôles sur les carcasses d'animaux de boucherie. Destinataires d'exécution

Objet : Critères microbiologiques applicables aux auto-contrôles sur les carcasses d'animaux de boucherie. Destinataires d'exécution Ordre de méthode Direction générale de l'alimentation Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Bureau des établissements d'abattage et de découpe 251 rue de Vaugirard 75 732 PARIS CEDEX 15

Plus en détail

» : «Le paquet hygiène LES GUIDES DE BONNES PRATIQUES D HYGIENE. La nouvelle réglementation r

» : «Le paquet hygiène LES GUIDES DE BONNES PRATIQUES D HYGIENE. La nouvelle réglementation r «Le paquet hygiène» : La nouvelle réglementation r sur l hygi l hygiène des denrées es alimentaires» LES GUIDES DE BONNES PRATIQUES D HYGIENE - Journée Nationale des Professionnels de Palmipèdes à

Plus en détail

CUMA de transformation du Séronais

CUMA de transformation du Séronais CUMA de transformation du Séronais Transformation charcutière fermière Présentation générale de l atelier www.villorama.com La CUMA de découpe et transformation du Séronais est située à La Bastide de Sérou,

Plus en détail

> ÉDITION mai 2013. Étude sur la valorisation du 5 e quartier des filières bovine, ovine et porcine en France LES ÉTUDES DE

> ÉDITION mai 2013. Étude sur la valorisation du 5 e quartier des filières bovine, ovine et porcine en France LES ÉTUDES DE > ÉDITION mai 2013 Étude sur la valorisation du 5 e quartier des filières bovine, ovine et porcine en France LES ÉTUDES DE Étude réalisée par BLÉZAT Consulting pour FranceAgriMer Etude sur la valorisation

Plus en détail

Le logo «Fait maison»

Le logo «Fait maison» Le logo «Fait maison» Voici le logo «Fait maison» qui sera utilisé dans les restaurants, chez les traiteurs, sur les marchés, à partir du 15 juillet 2014. Il indique les plats «faits maison», c est-à-dire

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année ID-SC-186 GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS : Vos obligations tout au long de l année GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

Plus en détail

DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES APPLICABLES À LA VENTE DE DENRÉES ALIMENTAIRES DANS LE CADRE DES GRANDES MANIFESTATIONS

DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES APPLICABLES À LA VENTE DE DENRÉES ALIMENTAIRES DANS LE CADRE DES GRANDES MANIFESTATIONS PRÉFET DE L EURE DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES APPLICABLES À LA VENTE DE DENRÉES ALIMENTAIRES DANS LE CADRE DES GRANDES MANIFESTATIONS Direction Départementale de la Protection des Populations de l Eure

Plus en détail

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire L antibiorésistance chez l homme et l animal 12 novembre 2014 3 ème session : les mesures de gestion pour lutter contre l antibiorésistance Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Plus en détail

SARL les salaisons fermières

SARL les salaisons fermières SARL les salaisons fermières Présentation générale de l atelier www.villorama.com La SARL les salaisons fermières est un atelier de découpe et transformation multi-viandes, situé à Saint-Céré dans le Lot.

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014 L essentiel de la filière viande bovine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation CHEPTEL Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n

Plus en détail

A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur

A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur Mise à jour : Septembre 201 2 Références réglementaires et infra réglementaires : Directive 2000/1 3/CE du 20 mars 2000 modifiée relative au rapprochement

Plus en détail

CHARTE DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE SUR L ESPECE DE VIANDE (AFFAIRE DE LA VIANDE DE CHEVAL) Version 2 - novembre 2013

CHARTE DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE SUR L ESPECE DE VIANDE (AFFAIRE DE LA VIANDE DE CHEVAL) Version 2 - novembre 2013 CHARTE DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE SUR L ESPECE DE VIANDE (AFFAIRE DE LA VIANDE DE CHEVAL) Version 2 - novembre 2013 Constats : L envergure européenne de la fraude sur la viande de cheval et sa durée (plusieurs

Plus en détail

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES METIERS DE LA VIANDE CAB/I011/12-1 Cette fiche concerne tous les opérateurs abattoirs, ateliers de découpe et boucheries travaillant des produits

Plus en détail

VIANDE. Table des matières

VIANDE. Table des matières VIANDE Table des matières Bovin Connaissance de la viande (en ce compris le veau) et ses composants... 3 Réception de la matière première... 4 Découper - désosser le quartier avant... 5 Découper - désosser

Plus en détail

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia Traçabilité et Hygiène Alimentaire ACTA Informatique - ACTIA Présentation du paquet hygiène Le paquet hygiène Ensemble de textes communautaires (3 règlements et deux directives) issus du livre blanc de janvier 2000 avec pour objectifs: Approche intégrée de toute

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2013

L essentiel de la filière. viande bovine française 2013 L essentiel de la filière viande bovine française 2013 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n 1249/2008

Plus en détail

Ce document constitue un outil de documentation et n'engage pas la responsabilité des institutions

Ce document constitue un outil de documentation et n'engage pas la responsabilité des institutions 2001L0101 FR 27.11.2002 001.001 1 Ce document constitue un outil de documentation et n'engage pas la responsabilité des institutions BDIRECTIVE 2001/101/CE DE LA COMMISSION du 26 novembre 2001 modifiant

Plus en détail

MARCHE DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA CUISINE CENTRALE. Octobre 2014 Septembre 2015 renouvelable annuellement jusqu en septembre 2017

MARCHE DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA CUISINE CENTRALE. Octobre 2014 Septembre 2015 renouvelable annuellement jusqu en septembre 2017 MARCHE DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA CUISINE CENTRALE Octobre 2014 Septembre 2015 renouvelable annuellement jusqu en septembre 2017 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) CCTP Alimentation

Plus en détail

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE FOURNITURE DE REPAS EN LIAISON FROIDE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Date

Plus en détail

Conseil Général des Hauts de Seine

Conseil Général des Hauts de Seine AGRIATE CONSEIL SECTEUR PUBLIC Conseil Général des Hauts de Seine La traçabilité de la viande bovine 1 Scandale de la viande de cheval : Chronologie AGRIATE CONSEIL SECTEUR PUBLIC 8 février 2013 : Findus

Plus en détail

Température et transport Exigences légales

Température et transport Exigences légales Température et transport Exigences légales Dr Chantal Rettigner Expert Vétérinaire AFSCA 1 Exigences légales actuelles AR 07/02/1997 relatif à l hygiène générale des denrées alimentaires AR 12/12/1955

Plus en détail

Spécification technique Préparations de viandes, produits à base de viande de volaille ou de lapin Foies gras de volaille

Spécification technique Préparations de viandes, produits à base de viande de volaille ou de lapin Foies gras de volaille Spécification technique Préparations de viandes, produits à base de viande de volaille ou de lapin Foies gras de volaille Groupe d étude des marchés de restauration collective et de nutrition GEMRCN Préparations

Plus en détail

NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004. Norme pour le Corned Beef

NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004. Norme pour le Corned Beef NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004 Norme pour le Corned Beef RÉFÉRENCE: DHS 026: 2004 Avant-propos Le marché commun pour l'afrique australe orientale et (COMESA) a été établi en 1994 en tant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET CONSOMMATION Décret n o 2013-1010 du 12 novembre 2013 modifiant le décret n o 2007-628

Plus en détail

EXPORTATION VERS L UE DE PRODUITS CARNÉS DESTINES A L ALIMENTATION HUMAINE

EXPORTATION VERS L UE DE PRODUITS CARNÉS DESTINES A L ALIMENTATION HUMAINE EXPORTATION VERS L UE DE PRODUITS CARNÉS DESTINES A L ALIMENTATION HUMAINE ACCORD BILATERAL SUISSE / UE SUR LES PRODUITS ISSUS DE L AGRICULTURE L'accord du 21 juin 1999 entre la Confédération suisse et

Plus en détail

REGLEMENTATION COMMUNAUTAIRE DE L ETIQUETAGE ALIMENTAIRE ET IMPLICATIONS EN DROIT INTERNE

REGLEMENTATION COMMUNAUTAIRE DE L ETIQUETAGE ALIMENTAIRE ET IMPLICATIONS EN DROIT INTERNE REGLEMENTATION COMMUNAUTAIRE DE L ETIQUETAGE ALIMENTAIRE ET IMPLICATIONS EN DROIT INTERNE PREMIERE PARTIE : UNE REGLEMENTATION GENERALE DE L ETIQUETAGE ALIMENTAIRE DEUXIEME PARTIE : UNE REGLEMENTATION

Plus en détail

Le matériel pour jardiner, transformer et cuisiner "maison"

Le matériel pour jardiner, transformer et cuisiner maison pour jardiner, transformer et cuisiner "maison" La société tompress, spécialiste du matériel de transformation alimentaire, commercialise depuis 90 ans des articles de qualité pour les particuliers et

Plus en détail

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012 Numéro 1 / 14 novembre 2012 Rayons alimentaires de la grande distribution : première approche des coûts et des marges Contributeurs : Julie Blanchot, Philippe Boyer Les travaux de l observatoire de la

Plus en détail

Document complémentaire au référentiel du BEPA spécialité Alimentation et bio-industries

Document complémentaire au référentiel du BEPA spécialité Alimentation et bio-industries Document complémentaire au référentiel du BEPA spécialité Alimentation et bio-industries Document de travail septembre 2010 Sommaire Ce document complémentaire du référentiel de diplôme est destiné aux

Plus en détail

FICHE D ENGAGEMENT A LA CHARTE GIBIER DE CHASSE CHASSEURS DE FRANCE

FICHE D ENGAGEMENT A LA CHARTE GIBIER DE CHASSE CHASSEURS DE FRANCE FICHE D ENGAGEMENT A LA CHARTE GIBIER DE CHASSE CHASSEURS DE FRANCE Cette Charte décrit les engagements des partenaires de la filière, à savoir le respect de la traçabilité, de la transformation en France

Plus en détail

PLAN DE CONTRÔLE VIANDE BOVINE ET ABATS DE RACE BLONDE D AQUITAINE LA/17/91

PLAN DE CONTRÔLE VIANDE BOVINE ET ABATS DE RACE BLONDE D AQUITAINE LA/17/91 CERTIFICATION DE LABEL : PLAN DE CONTRÔLE Référence : LA1791 / P300-1. VIANDE BOVINE ET ABATS DE RACE BLONDE D AQUITAINE LA/17/91 Indice n 1 Page 1/63 PLAN DE CONTRÔLE VIANDE BOVINE ET ABATS DE RACE BLONDE

Plus en détail

TITRE PREMIER ETABLISSEMENTS INSPECTES, PRODUITS INSPECTES, ORGANISATION DE L INSPECTION

TITRE PREMIER ETABLISSEMENTS INSPECTES, PRODUITS INSPECTES, ORGANISATION DE L INSPECTION DECRET N 65.153 DU 19 OCTOBRE 1965 portant règlement de l inspection sanitaire et de salubrité des produits alimentaires d origine animale, destinés à l alimentation humaine (J.O. du 26 janvier 1966) TITRE

Plus en détail

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française,

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française, 1 DELIBERATION n 77-116 du 14 octobre 1977 portant réglementation de l inspection des denrées alimentaires d origine animale (rendue exécutoire par arrêté n 5533 AA du 21 novembre 1977) (JOPF du 15 décembre

Plus en détail

PMS Plan de maitrise sanitaire. HACCP CONSEILLER Agrément sanitaire CE. VETHYQUA Enregistrements Contrôles de température

PMS Plan de maitrise sanitaire. HACCP CONSEILLER Agrément sanitaire CE. VETHYQUA Enregistrements Contrôles de température Plan de maitrise sanitaire Mercredi 17 octobre 2012 Traiteurs Organisateurs de Réception L agrément CE, simple formalité ou génial outil de développement? Jean-Philippe CLAUDE, Dr Vétérinaire Audit Hygiène

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir

Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir Le Vétérinaire dans la Chaîne Alimentaire : un Rôle Indispensable? Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir Nicolas Holleville vétérinaire officiel Les Services Vétérinaires

Plus en détail

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi DIRECCTE Aquitaine PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE Direction régionale de l alimentation, de l agriculture

Plus en détail

Cahier des charges label rouge. LA 46-88 b. Caractéristiques Certifiées Communicantes :

Cahier des charges label rouge. LA 46-88 b. Caractéristiques Certifiées Communicantes : SAUCISSON SEC & SAUCISSE SECHE DE PORC FERMIER Page 1/14 Cahier des charges label rouge LA 46-88 b Caractéristiques Certifiées Communicantes : - Viande de porc fermier élevé en plein air - Boyau naturel

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- DELIBERATION N 77-116 AT DU 14 OCTOBRE 1977 ------------------------------------------------------ portant réglementation de l inspection des

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène»

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» Direction Départementale des Services Vétérinaires de Meurthe-et-Moselle Plan 1. Objectifs de la réforme 2. Quels

Plus en détail

III. LE RISQUE SANITAIRE

III. LE RISQUE SANITAIRE III. LE RISQUE SANITAIRE Le risque sanitaire renvoie à la question de la prolifération de virus et de maladies au sein de cheptels d animaux. L ESB (Encéphalopatie spongiforme bovine), la fièvre aphteuse,

Plus en détail

FORMATION - AUDIT - CONSEIL

FORMATION - AUDIT - CONSEIL FORMATION - AUDIT - CONSEIL Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration Maîtriser le danger allergène : une obligation réglementaire L analyse microbiologique d une

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES «FILIERE Agneau Baronet du Limousin et autres marques» Référence : CC/15/03 CABAR02A-révision 2 du 01/09/10

CAHIER DES CHARGES «FILIERE Agneau Baronet du Limousin et autres marques» Référence : CC/15/03 CABAR02A-révision 2 du 01/09/10 GIE OVINS DU LIMOUSIN 2 Bvd des Arcades 87060 LIMOGES Cedex 2 Tel : 05-55-79-71-11 Fax : 05-55-79-83-07 CAHIER DES CHARGES «FILIERE Agneau Baronet du Limousin et autres marques» Référence : CC/15/03 CABAR02A-révision

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries PB 07 FAQ (G-026) REV 2 2009-1/16 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries En vigueur à

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE TITRE DE MAÎTRE-RESTAURATEUR

CAHIER DES CHARGES POUR LE TITRE DE MAÎTRE-RESTAURATEUR 27/05/2015 STCAS / SDCAR / CAR 4 CAHIER DES CHARGES POUR LE TITRE DE MAÎTRE-RESTAURATEUR V1 (Arrêté du 26 mars 2015, publié au Journal officiel du 28 mars 2015) POINTS DE CONTROLE DE LA GRILLE D AUDIT

Plus en détail

Note d'information. Vente de viande et de produits transformés d'animaux de boucherie par des éleveurs

Note d'information. Vente de viande et de produits transformés d'animaux de boucherie par des éleveurs PREFECTURE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Note d'information Vente de viande et de produits transformés d'animaux de boucherie par des éleveurs Des demandes de producteurs visant à commercialiser des viandes

Plus en détail

La prime protéique. Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille

La prime protéique. Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille La prime protéique Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille Les produits à base de protéines alimentaires possèdent une valeur

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Note et procédure, en Belgique, pour le transport des peaux (de mouton) non traitées, non tannées Filière laine/nge ASBL - Mars 2015.

Note et procédure, en Belgique, pour le transport des peaux (de mouton) non traitées, non tannées Filière laine/nge ASBL - Mars 2015. Note et procédure, en Belgique, pour le transport des peaux (de mouton) non traitées, non tannées Filière laine/nge ASBL - Mars 2015. Cette note et résumé pratiques de la législation visent à interpréter

Plus en détail

ÉTIQUETAGE AU DÉTAIL DES. PRODUITS DE BŒUF FRAIS Directives générales d étiquetage au détail pour le bœuf vendu au Canada

ÉTIQUETAGE AU DÉTAIL DES. PRODUITS DE BŒUF FRAIS Directives générales d étiquetage au détail pour le bœuf vendu au Canada ÉTIQUETAGE AU DÉTAIL DES PRODUITS DE BŒUF FRAIS Directives générales d étiquetage au détail pour le bœuf vendu au Canada BŒUF CANADIEN - QUALITÉ EN TOUTE CONFIANCE Centre d'information sur le INTRODUCTION

Plus en détail

E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité?

E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité? E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité? Application de la démarche HACCP pour l identification d étapes de maîtrise Hubert BRUGERE Steak expert Angers 24 et 25 juin

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS.

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS. Sommaire Définitions Les circuits Les données de prix utilisées Retraitements Limites 1 Prix au stade production Définitions - prix perçu par le producteur agricole, s applique au kg de carcasse ; - acheteur

Plus en détail

Paquet hygiène en restauration

Paquet hygiène en restauration Paquet hygiène en restauration Échange de pratiques pour faciliter l application de la réglementation 30 janvier 2012 DDCSPP 87 1 Olivier TRARIEUX Technicien du Ministère de l Agriculture de l Alimentation,

Plus en détail

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen ASEPT, 5 ème Conférence Internationale, 17-18 mars 2004, Laval OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau

Plus en détail

ASPECTS SANITAIRES DES LABORATOIRES FERMIERS

ASPECTS SANITAIRES DES LABORATOIRES FERMIERS ASPECTS SANITAIRES DES LABORATOIRES FERMIERS I L HYGIENE ET LA SECURITE ALIMENTAIRE L ensemble des textes réglementaires relatif à la maîtrise de l hygiène des aliments vendus aux consommateurs, responsabilise

Plus en détail

LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA

LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA NUTRITION HUMAINE Points de vue de professionnels de la nutrition JSMTV - Point de vue de professionnels de la nutrition Diététiciennes en restauration collective Nutritionnistes

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

Lisez le texte suivant avec attention puis répondez aux questions directement sur la feuille d examen.

Lisez le texte suivant avec attention puis répondez aux questions directement sur la feuille d examen. DANS CE CADRE Académie : : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du candidat

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-68 du 26 mai 2011 relative à la prise de contrôle exclusif des sociétés Poujol Frères et Poujol Froid par la société Arcadie Sud-Ouest L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Comité Coproduits. Situation des marchés (V e quartier) 30 juin 2015. Montreuil

Comité Coproduits. Situation des marchés (V e quartier) 30 juin 2015. Montreuil Comité Coproduits Situation des marchés (V e quartier) juin 21 Montreuil LE MARCHE DES PRODUITS TRIPIERS Production de produits tripiers tonnes Evolution sur mois 21/21 Abats de bovins : + 2,2 % Abats

Plus en détail

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire»

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» «Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» Forum agricole et agroalimentaire, 12 février 2015, Albanel PDAA 2013-2018 - MRC DE MARIA-CHAPDELAINE L ABATTOIR COMME

Plus en détail

Catalogue Audit & Conseil 2015

Catalogue Audit & Conseil 2015 Catalogue Audit & Conseil 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue 3 solutions pour vous accompagner Audit : Mesure

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile

Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile Centre Communal d Action Sociale de CARNOULES Département du Var Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE PRESTATION

Plus en détail

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ Patrick Tirard-Collet Conseiller en transformation alimentaire Direction de la transformation alimentaire et des marchés Plan de la présentation Principes de base

Plus en détail

COMMENT ACHETER LA VIANDE EN RESTAURATION HORS DOMICILE?

COMMENT ACHETER LA VIANDE EN RESTAURATION HORS DOMICILE? COMMENT ACHETER LA VIANDE EN RESTAURATION HORS DOMICILE? Nouvelles fiches techniques pour faciliter l achat des viandes L a restauration collective joue un rôle social et éducatif majeur, notamment en

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CTCS/WP.7/GE.11/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 29 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité du commerce Groupe de travail

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Maîtrise du niveau de contamination des carcasses en fin de chaîne : intérêt de l acide lactique

Maîtrise du niveau de contamination des carcasses en fin de chaîne : intérêt de l acide lactique Maîtrise du niveau de contamination des carcasses en fin de chaîne : intérêt de l acide lactique D epuis 1994, la mise en place de la méthode HACCP, des bonnes pratiques d hygiène et des contrôles microbiologiques

Plus en détail

Un fournisseur unique

Un fournisseur unique Autour de l os Un fournisseur unique L accent sur l automatisation La viande est l un des produits alimentaires les plus exigeants et ayant le plus de valeur, notamment en raison du grand nombre de ressources

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE)

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) 1. NOTE DE PRESENTATION DE L ENTREPRISE 1.1. Organisation générale 1.1.1. Lettre de demande d agrément

Plus en détail

Circulaire concernant l'abattage hygiénique d'ongulés domestiques.

Circulaire concernant l'abattage hygiénique d'ongulés domestiques. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire concernant l'abattage hygiénique d'ongulés domestiques. Référence PCCB/S2/GDS/927854 Date 07/11/2012 Version actuelle 1.0 Date de mise

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

Préparation et conservation de produits alimentaires FICHE TECHNIQUE

Préparation et conservation de produits alimentaires FICHE TECHNIQUE ANSEJ FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Codification NAA : DA15 20 Codification ONS : 15.13 Codification Artisanat : 02-12-022 Codification CNRC : 107 602 Inscription de l activité

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

VIANDES DE FRANCE ET RESTAURATION COLLECTIVE, AGISSONS ENSEMBLE

VIANDES DE FRANCE ET RESTAURATION COLLECTIVE, AGISSONS ENSEMBLE VIANDES DE FRANCE ET RESTAURATION COLLECTIVE, AGISSONS ENSEMBLE - Actes du colloque - Développer une alimentation de proximité en Restauration collective est un objectif clairement affiché au sein du nouveau

Plus en détail