Romain de Laroche. Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Romain de Laroche. Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière"

Transcription

1 Romain de Laroche Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière

2 Avantages de la TEP-IRM sur la TEP-TDM Cas cliniques Réalisation pratique des examens Limites de la TEP-IRM

3 TDM TEP-TDM IRM T1 Gd TEP FDG

4 Meilleure délimitation tumorale Meilleur contraste tissulaire en IRM (multitude de séquences possibles) Suppression des artéfacts en étoile (métal) Confrontation optimale des informations morphologiques et métaboliques (même référentiel de temps et d espace) Informations métaboliques de morphologiques complémentaires et recalées Bonne visualisation des aires ganglionnaires Dosimétrie plus favorable : pas de TDM Confort pour le patient : 2 examens clef en une seule session d examens

5 Patient de 68 ans ATCD de carcinome épidermoide (CE) du bord libre de langue gauche traité par hémiglossectomie gauche et curage homolatéral en janvier 2015 pt2n0 Masse du plancher buccal à gauche. Biopsie (2 semaines avant l examen) : CE Bilan d extension de la récidive du plancher buccal en TEP/IRM

6 Bilan de la recidive d un CE bord libre Gche de langue : SUV max = 13,1 SUV max = 3,1

7 Bonne corrélation TEP et IRM (Gd) Atteinte du sillon pelvi-lingual gauche Pas d atteinte évidente de la corticale osseuse, doute sur une atteinte du mylo-hyoïdien Doute sur une atteinte ganglionnaire Ib gauche Pas d argument pour une atteinte à distance Chirurgie : exérèse de la lésion, curage non réalisé Anatomopathologie : carcinome épidermoïde, atteinte du muscle de la langue, pas d atteinte osseuse

8 M. S, 56 ans Tuméfaction du palais dur évoluant depuis 8 mois, latéralisée à droite Biopsie réalisée 1 mois avant la TEP-IRM : Carcinome Adénoïde Kystique (CAK) Adressé en TEP-IRM pour bilan d extension initial CAK : Tumeur rare Point de départ : glandes salivaires (parotide, submandibulaire, accessoire) Extension périneurale > Extension ganglionnaire Métastases précoces (poumon, os)

9 Extension loco-régionale : Palais dur : SUV max = 6,3 Cornet inférieur droit Sinus maxillaire droit Palais dur Epaississement de la portion infra-orbitaire du V2 droit

10 Fosse ptérygo-palatine Foramen rond Ganglion de Gasser Réhaussé Gd : atteinte

11 M. A, 70 ans Présente depuis plusieurs mois une lésion ulcéro-bourgeonnante gingivale inférieure droite Biopsie (1,5 mois avant TEP/IRM) : carcinome épidermoïde Doute sur une atteinte osseuse en IRM Adressé en TEP-IRM pour bilan d extension initial

12 IRM Ax T1 TEP FDG IRM Ax T1 Gd Fusion TEP IRM T1 Hypermétabolisme de la tumeur gingivo-mandibulaire droite (SUVmax=13,9) Artefacts dentaires gênant l interprétation IRM Infiltration osseuse probable

13 IRM Ax T1 TEP FDG IRM Ax T1 Gd Fusion TEP IRM T1 Hypermétabolisme modéré de 2 formations ganglionnaires IB droites (4,4) et IIB gauche (1,8) Aspect IRM rassurant (ovalaire, petite taille, réhaussement homogène)

14 Indications en TEP-FDG et en IRM Vérification de l absence de contre-indication à l IRM Même procédure qu en TEP-TDM pour le FDG Injection de 3,7 MBq/kg de FDG minutes de repos

15 1) Acquisition TEP/IRM cervico-faciale : Durée : 20 minutes TEP : 1 pas centré sur la lésion IRM : Dixon (correction d atténuation) Axial T1 Axial IDEAL T2 Après injection de gadolinium +/- Perfusion 3D T1 Gd FatSat 40 min d acquisition + 5 d installation 2) Acquisition TEP/IRM corps entier Durée : 12 minutes TEP : 4 pas et 3 minutes/pas IRM : Dixon (correction d atténuation) LAVA-Flex 3) Acquisition IRM cervico-faciale complémentaire Durée : 8 minutes Axial T1 IDEAL Gd Coronal T2 IDEAL Axial diffusion

16 Prise en compte du temps de vol Correction de la diffusion Correction de troncature Correction de la résolution spatiale Correction d atténuation OSEM 3D : 28 sous-ensembles, 3 itérations

17 Séquence Dixon Atlas La plus utilisée Rapide +++ (20 sec/pas) Segmentation : air/poumon/eau/graisse Pas l os Problèmes des artefacts dentaires sur l IRM Prend en compte l os Acquisition IRM Dixon Limites : variabilités interindividuelles et recalage imparfait Artefacts IRM Perspectives : ZTE Séquence IRM permettant de contourer l os DIXON ATLAS

18 Analyse morphologique en LAVA-Flex après injection de gadolinium Qualité d image permettant une localisation anatomique Pas de différence de détection de métastase mise en évidence TEP MIP TEP Lava-Flex T1G FatSat TEP-IRM

19 Correction d atténuation Analyse IRM corps-entier perfectible Temps d examen Contre-indications à l IRM

20 Confrontation précise des informations morphologiques et métaboliques en cancérologie cervico-faciale Caractérisation en un seul examen des limites tumorales avec étude ganglionnaire et extension à distance Examen récent proposant de nouveaux défis (correction d atténuation, optimisation des workflows )

Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas)

Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas) Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas) NEJHY. W, GHARBI. A, MOUSSALI. N, EL BENNA. N, ABDELOUAFI. A Service de Radiologie 20 Août, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Introduction

Plus en détail

DES Radiologie Imagerie fonctionnelle et hybride 6/12/2016. A. Kas Médecine Nucléaire GH Pitié-Salpêtrière Charles Foix

DES Radiologie Imagerie fonctionnelle et hybride 6/12/2016. A. Kas Médecine Nucléaire GH Pitié-Salpêtrière Charles Foix DES Radiologie Imagerie fonctionnelle et hybride 6/12/2016 A. Kas Médecine Nucléaire GH Pitié-Salpêtrière Charles Foix TEP-IRM 3T TOF Signa GE IRM 3T tunnel 70cm 60 cm Compatibilité de la chaine de détection

Plus en détail

IRM de diffusion corps entier et TEP/TDM en cancérologie digestive: résultats préliminaires d une étude comparative.

IRM de diffusion corps entier et TEP/TDM en cancérologie digestive: résultats préliminaires d une étude comparative. IRM de diffusion corps entier et TEP/TDM en cancérologie digestive: résultats préliminaires d une étude comparative. PF Montoriol 1, D Da Ines 1, C Merlin 2, D Pezet 3, JM Garcier 1. 1 Radiologie et Imagerie

Plus en détail

TUMEURS PAROTIDIENNES INTERET DE l IRM. Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée : M. HAMIDA K. SALHI

TUMEURS PAROTIDIENNES INTERET DE l IRM. Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée : M. HAMIDA K. SALHI TUMEURS PAROTIDIENNES INTERET DE l IRM Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée : M. HAMIDA K. SALHI INTRODUCTION Les tumeurs parotidiennes représentent 3% des tumeurs cervicales et 80% des tumeurs

Plus en détail

Clinical Spotlight. Sarcome Pelvien Radio-Induit

Clinical Spotlight. Sarcome Pelvien Radio-Induit Clinical Spotlight Sarcome Pelvien Radio-Induit Sarcome Pelvien Historique du patient : Femme de 51 ans présentant en septembre 2009 des métrorragies révélant une volumineuse tumeur du col utérin (carcinome

Plus en détail

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Cas Cliniques Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Françoise Montravers, Jean-Noël Talbot. Service de Médecine Nucléaire Hôpital Tenon, Paris. Cas 1 Carcinose diffuse de l endolarynx

Plus en détail

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques E. OUHAYOUN* - J. GIRON** - J. BERJAUD*** *Service de Médecine Nucléaire - P r J.P. Esquerré **Service de radiologie - Pr J.J. Railhac ***Service de Chirurgie

Plus en détail

PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE

PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE vendredi 01/02/2013 EVDG - Paris PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE Pr. Gérald BONARDEL Service de médecine nucléaire HIA Val

Plus en détail

Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix

Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix Dr Alexis HUGENTOBLER Médecin Nucléaire Hôpital Privé de la Louvière Lille NordTEP - Lille TEP de l Union- Roubaix Oncomel le 2 juillet 2014 Indication AMM : - Recherche de maladie résiduelle : Diminution

Plus en détail

TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes

TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes manoeuvres dynamiques en TDM en fonction de la localisation

Plus en détail

CANCER DE LA LANGUE MOBILE: Notre expérience sur 100 cas

CANCER DE LA LANGUE MOBILE: Notre expérience sur 100 cas CANCER DE LA LANGUE MOBILE: Notre expérience sur 100 cas El Bousaadani A., T Oubahmane, L Eljahd, Abada R., Rouadi S., Mahtar M., Roubal M., Kadiri F. Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, Hôpital

Plus en détail

ATLAS D IMAGERIE DANS LE CANCER DU CAVUM

ATLAS D IMAGERIE DANS LE CANCER DU CAVUM ATLAS D IMAGERIE DANS LE CANCER DU CAVUM Z.JAMALEDDINE; S.ELHADDAD, R.LATIB, I.CHAMI. M. BOUJIDA, L.JROUNDI Institut Nationale D oncologie Service de Radiologie RABAT MAROC INTRODUCTION Cavum ou nasopharynx

Plus en détail

«des boules et des glandes»

«des boules et des glandes» «des boules et des glandes» Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach Service de Médecine Nucléaire du Val-de-Grâce, Paris HDM : Patient de 58 ans alcoolo-tabagique Ecoulement

Plus en détail

L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire. Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon

L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire. Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon Principe Administration d un radiopharmaceutique: choix en fonction de l organe à étudier

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE ORL

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE ORL IMAGERIE EN CANCEROLOGIE ORL SFR Rhône-Alpes. ISC Lyon. 2 avril 09. Toutes les présentations sont sur www.sfrra.com IMAGERIE EN CANCEROLOGIE ORL 19h30: Généralités. D.Bossard Hopital Privé Jean Mermoz

Plus en détail

Connaissances V. ORL

Connaissances V. ORL Connaissances V. ORL 87 Adénocarcinome de l ethmoïde Item 154. Tumeurs des os primitives et secondaires. Item Fig. 87.1. IRM coupe coronale séquence T1 avec injection et suppression de graisse. 1 : tumeur

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques

dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques Intérêt de la TEP- 18 FDG GHPS dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques Rencontre APRAMEN du 09/10/2012 G. LETHIELLEUX, C. AMOUYAL, C. LEPOUTRE-LUSSEY, A. KAS, L. LEENHARDT, A. AURENGO

Plus en détail

IMAGERIE DES TUMEURS DE L OROPHARYNX ET DE LA CAVITE ORALE

IMAGERIE DES TUMEURS DE L OROPHARYNX ET DE LA CAVITE ORALE CENTRE OSCAR LAMBRET - LILLE JFR 2005 IMAGERIE DES TUMEURS DE L OROPHARYNX ET DE LA CAVITE ORALE G. HURTEVENT-LABROT H. BRUGE-GRIVET Pour faciliter l utilisation de ce kit, vous pourrez, selon le temps

Plus en détail

Tumeurs malignes du massif facial: à propos de 14 cas

Tumeurs malignes du massif facial: à propos de 14 cas Tumeurs malignes du massif facial: à propos de 14 cas CH.Chammakhi-Jemli, S.Mkaouar,* O.Ben Gamra, W.Zouaoui, A.Mami, H.Mzabi, S.Sehili-Briki, *A.Elkhedim, MH.Daghfous. Service de Radiologie Hôpital Habib

Plus en détail

INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE

INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE TURSAC AVRIL 2006 ANDRAU PIERRE CHU TOULOUSE DONNEES TECHNIQUES DONNEES TECHNIQUES(1) Examen scintigraphique. Imagerie fonctionnelle. Basée sur la fonction

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

IRM de diffusion corps entier

IRM de diffusion corps entier IRM de diffusion corps entier Loïc Boussel Radiologie, Hôpital de la Croix Rousse, Hospices Civils de Lyon SFR-RA 2012 1 Introduction Développement de l'irm de diffusion : Localisée à l'encéphale puis

Plus en détail

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti IMAGERIE DES AMELOBLASTOMES (A propos de 20 cas) S. Saoud, I. Mimouni, A. Gharbi, N. Moussali, N. El Benna, A. Abdelouafi Casablanca - Maroc Journées Françaises de Radiologie. Octobre 2010 Introduction

Plus en détail

TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter

TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter H. Foehrenbach, G. Bonardel, M. Mantzarides Service de médecine nucléaire, Hôpital d Instruction des Armées du Val de Grâce, Paris Introduction

Plus en détail

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre + L imagerie en questions : Cancer de l endomètre Corinne Balleyguier, Elise Zareski Sébastien Gouy, Philippe Morice, Catherine Genestie, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Alexandra Leary, Catherine

Plus en détail

TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE. Médecine Nucléaire Hôpital Tenon

TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE. Médecine Nucléaire Hôpital Tenon TEP A LA FLUOROMETHYLCHOLINE -(18F) ET CANCER DE LA PROSTATE Médecine Nucléaire Hôpital Tenon FDG ET CANCER DE LA PROSTATE Utilisation non recommandée: Faible activité glycolytique de ce cancer Forte excrétion

Plus en détail

Imagerie de l angiogenèse tumorale TEP aux peptides RGD radio-marqués. Applications dans les cancers du poumon. Dr Jessica Ohnona

Imagerie de l angiogenèse tumorale TEP aux peptides RGD radio-marqués. Applications dans les cancers du poumon. Dr Jessica Ohnona Imagerie de l angiogenèse tumorale TEP aux peptides RGD radio-marqués Applications dans les cancers du poumon Dr Jessica Ohnona Physiopathologie Angiogenèse Formation de néo-vaisseaux à partir d un réseau

Plus en détail

Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires.!

Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires.! Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires. 3 situations Primitif connu et nodule suspect de métastase pulmonaire Métastase pulmonaire avérée - recherche d autres lésions Métastase pulmonaire

Plus en détail

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle Pour le Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF) : Relecture

Plus en détail

Limitations. N est pas conçu pour

Limitations. N est pas conçu pour PI RADS V2 Objectifs 2012 PI RADS V1 2015 PI RADS V2 Établir les paramètres minimum acceptables pour mpmri Simplifier et standardiser la terminologie et le compte-rendu radiologique Faciliter l utilisation

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension N. Grenier Imagerie et Cancer L imagerie intervient à tous les stades : - Infra-clinique : dépistage - détection - Clinique : caractérisation

Plus en détail

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES Elise Zareski, Service de Radiologie, Gustave Roussy Corinne Balleyguier, Philippe Morice, Sébastien Gouy, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Catherine Lhommé,

Plus en détail

Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie. Radiothérapie interne vectorisée: traitement

Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie. Radiothérapie interne vectorisée: traitement Imagerie métabolique. Radiothérapie vectorisée. Détection per-opératoire. Radio-immunologie Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie Radiothérapie interne vectorisée: traitement Détection

Plus en détail

Imagerie du cholangiocarcinome (tumeurs de Klatzkin)

Imagerie du cholangiocarcinome (tumeurs de Klatzkin) Imagerie du cholangiocarcinome (tumeurs de Klatzkin) Ictère / cholestase biologique Echographie : dilatation des voies biliaires intra-hépatiques sans dilatation de la VBP : obstacle hilaire +++ parfois

Plus en détail

Imagerie du nerf facial intraparotidien en tenseur de diffusion

Imagerie du nerf facial intraparotidien en tenseur de diffusion Imagerie du nerf facial intraparotidien en tenseur de diffusion A.Attyé 1,2 -I.Troprès 2 -A.Karkas 3 -S.Grand 1 -L.Lamalle 2 -G.Bettega 4 -C.Righini 3 -A.Krainik 1,2 1-Clinique Universitaire de Neuroradiologie

Plus en détail

IMAGERIE DES CANCERS DE LA CAVITE BUCCALE

IMAGERIE DES CANCERS DE LA CAVITE BUCCALE IMAGERIE DES CANCERS DE LA CAVITE BUCCALE Lopez R Chirurgie Maxillo-Faciale et plastique de la face INSERM U825, Pavillon Baudot, CHU Purpan, 31059 Toulouse Cedex Ecole doctorale GEET - LASS L imagerie

Plus en détail

UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL. TEP et cancer pulmonaire

UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL. TEP et cancer pulmonaire UE4-Appareil respiratoire Dr. C REVEL Date: 19/10/2015 Promo: DFGSM2 2015/2016 Ronéistes : TSANG Ronan LEBEAU Greg Plage horaire: 10h30-11h45 Enseignant : Dr. C Revel TEP et cancer pulmonaire I. Diagnostic

Plus en détail

Berrada S, Bekkali L, Moussali N, Elbenna N, Gharbi A Service de Radiologie de l Hôpital 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd, Casablanca

Berrada S, Bekkali L, Moussali N, Elbenna N, Gharbi A Service de Radiologie de l Hôpital 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd, Casablanca Berrada S, Bekkali L, Moussali N, Elbenna N, Gharbi A Service de Radiologie de l Hôpital 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd, Casablanca - La fosse ptérygo-palatine (F.P.P) est un espace étroit graisseux, lieu

Plus en détail

Radiothérapie et cancers des VADS : expérience du service de raidothérapie-onclogie de Blida. S Mesli, O Ladj, M Ayad, K boualge

Radiothérapie et cancers des VADS : expérience du service de raidothérapie-onclogie de Blida. S Mesli, O Ladj, M Ayad, K boualge Radiothérapie et cancers des VADS : expérience du service de raidothérapie-onclogie de Blida S Mesli, O Ladj, M Ayad, K boualge Epidémiologie 2392 Nouveaux cas de cancers traités a notre niveau en 2012:

Plus en détail

cancer du col utérin Service de radiologie l institut national de l oncologie, CHU Ibn Sina, Rabat

cancer du col utérin Service de radiologie l institut national de l oncologie, CHU Ibn Sina, Rabat Apport de l IRM dans le cancer du col utérin H.Hadj Kacem, B. Benayada, J. Azizi Alaoui, R. Latib, I.Chami, M.N.Boujida, L.Jroundi H.Hadj Kacem, B. Benayada, J. Azizi Alaoui, R. Latib, I.Chami, M.N.Boujida,

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Cancers de la cavité buccale Journées d Oncologie Chirurgicale Samedi 13 avril 2013 Docteurs J.Candau, P.Laur, B.Lhopez, L.Prié Mme F.. Marie-Thérèse, patiente de 68 ans SF : Douleur à la déglutition,

Plus en détail

Intérêt de la séquence 3D haute résolution Cube dans la détection du neurinome en IRM.

Intérêt de la séquence 3D haute résolution Cube dans la détection du neurinome en IRM. Intérêt de la séquence 3D haute résolution Cube dans la détection du neurinome en IRM. ETUDE DES ANGLES PONTO-CÉRÉBELLEUX : COMPARAISON ENTRE CUBE ET FIESTA C BROCHART, S BLANPAIN, F DEMUYNCK, P MONET,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR L IRM DU CAVUM

GUIDE PRATIQUE POUR L IRM DU CAVUM GUIDE PRATIQUE POUR L IRM DU CAVUM N AIDI, R BENNACEUR, F ABIDI, F BEN AMARA, R HAMZA, H RAJHI, N MNIF Service d Imagerie Médicale EPS Charles Nicolle. Tunis TUNISIE OBJECTIFS La maîtrise de la radio anatomie

Plus en détail

Zone A: 5 à 9. ZONE: A de 5 à 9

Zone A: 5 à 9. ZONE: A de 5 à 9 ZONE: A de 5 à 9 5 - CAT DEVANT UNE LESION SUSPECTE:Suspicion de mélanome Exérè se complète de la lésion suspecte Mélanome in situ? : Marge d exérèse: 0,5cm (+si mélanome sur Dubreuilh*) Breslow 1mm? Ulcération

Plus en détail

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Philippe Halimi, MD Service de Radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Faculté de Médecine Paris-V; Université René Descartes

Plus en détail

ETUDE RETROSPECTIVE DE FAUX POSITIFS ET NEGATIFS DE LA TEP-TDM DANS LE CANCER DU POUMON. APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE.

ETUDE RETROSPECTIVE DE FAUX POSITIFS ET NEGATIFS DE LA TEP-TDM DANS LE CANCER DU POUMON. APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE. ETUDE RETROSPECTIVE DE FAUX POSITIFS ET NEGATIFS DE LA TEP-TDM DANS LE CANCER DU POUMON. APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE. J Bréhant, M Foinant, AC Souteyrand, A Lhoste et JL Michel Radiologie A CHU Gabriel

Plus en détail

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL 3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL POITIERS 16 novembre 2016 CAS CLINIQUE n 1 Cancer de l hypopharynx localement avancé : un changement de paradigme? Florence ROUSSEAU-COSTE (Poitiers) CAS CLINIQUE

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail

CLINIQUE EL MANAR-TUNIS

CLINIQUE EL MANAR-TUNIS CLINIQUE EL MANAR-TUNIS DIABETE INSIPIDE ET CANCER DU SEIN H. SAADAOUI UNITE D IMAGERIE MEDICALE CLINIQUE EL MANAR-TUNIS S. KAMDOURIDIS SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL SAINT PIERRE-BRUXELLES OBJECTIF Attirer

Plus en détail

Le fibrome nasopharyngien est une tumeur rare,

Le fibrome nasopharyngien est une tumeur rare, Embolisation des fibromes nasopharyngiens agressifs : expérience du service de neuroradiologie de Rabat. S.Belkacem, H.Zian, H.Benchaaboune, N.Chakir, M.R.El Hassani, M.Jiddane. Service de neuroradiologie;

Plus en détail

Place de la TEP au FDG en 2010 dans la prise en charge des Cancers Gynécologiques

Place de la TEP au FDG en 2010 dans la prise en charge des Cancers Gynécologiques Place de la TEP au FDG en 2010 dans la prise en charge des Cancers Gynécologiques Dr Claire Gibold de la Souchère Service de Médecine Nucléaire CH Troyes Principes de la TEP au 18 FDG Augmentation de la

Plus en détail

LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE. Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO

LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE. Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO Le fibrome nasopharyngien (F.N.P) est une tumeur rare du nasopharynx qui touche essentiellement

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 30.04.2009 La démarche et les CR des Web-RCP sont conformes aux critères des Staff-EPP de la Haute Autorité de Santé COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) INTERVENANTS

Plus en détail

TUMEURS SALIVAIRES MALIGNES

TUMEURS SALIVAIRES MALIGNES TUMEURS SALIVAIRES MALIGNES ETUDE DESCRIPTIVE ET ANALYTIQUE SUR 5ANS T BOUTIBA T BENTEBICHE A BOUYAKOUB Y ROUS SERVICE ORL & CCF CHU BLIDA INTRODUCTION Tissu salivaire Tumeurs polymorphes Problème complexe

Plus en détail

Imagerie conventionnelle dans l épilepsie

Imagerie conventionnelle dans l épilepsie Imagerie conventionnelle dans l épilepsie Peut-on faire mieux? Charles Mellerio Conflit d intérêt Je n ai aucun conflît d intérêt Imagerie de l épilepsie 2 indications Bilan de première crise Evolution

Plus en détail

IMAGERIE DES TUMEURS OCULO-ORBITAIRES (À PROPOS DE 40 CAS)

IMAGERIE DES TUMEURS OCULO-ORBITAIRES (À PROPOS DE 40 CAS) IMAGERIE DES TUMEURS OCULO-ORBITAIRES MALIGNES (À PROPOS DE 40 CAS) INTRODUCTION Les processus expansifs malins rencontrés dans l orbite sont de nature très diverse. Parmi les tumeurs intra-orbitaires:

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

144. Cancer de l enfant

144. Cancer de l enfant Sommaire 144. Cancer de l enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques : cancers les plus fréquents Tumeurs abdominales de l enfant distribution Leucémies = 30 % Tumeurs du système

Plus en détail

TEP et tumeurs cérébralesc

TEP et tumeurs cérébralesc TEP et tumeurs cérébralesc N. Gault, A.Chirila, F.Gutman, K.Kerrou, D.Grahek, F.Montravers, V. DeBeco, JN Talbot Service de Médecine Nucléaire - Hôpital Tenon QCM 1) biodistribution: de quel traceur s

Plus en détail

Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne

Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne Benchaoui Mounira (1), Benchiheub Djamel (2) (1)Faculté de médecine B.Bensmail, université 3 de Constantine (2)

Plus en détail

Item n 270 : Pathologies des glandes salivaires

Item n 270 : Pathologies des glandes salivaires Item n 270 : Pathologies des glandes salivaires On distingue : Glande salivaire principale : parotide, glande submandibulaire et sublinguale Glandes salivaires accessoires, situé dans lʼensemble de la

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc INTRODUCTION La trochantérite tuberculeuse est une localisation rare de la

Plus en détail

TEP Tomoscintigraphie par Emission de Positons - Applications en Oncologie

TEP Tomoscintigraphie par Emission de Positons - Applications en Oncologie Nancy, 27 janvier 2009 DU de Pharmacie Oncologique DU de Pharmacie Oncologique 2011/2012 TEP Tomoscintigraphie par Emission de Positons - Applications en Oncologie Pierre OLIVIER Médecine Nucléaire - CHU

Plus en détail

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP-FDG et cancer colorectal F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Glucose 6 phosphatase FDG FDG FDG 6 phosphate hexokinase Glucose

Plus en détail

Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux

Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux DU de chirurgie réparatrice des cancers cutanés de la face (Angers) Le drainage lymphatique de la face Calqué sur le

Plus en détail

Françoise MONTRAVERS

Françoise MONTRAVERS Françoise MONTRAVERS Indications de la tomographie par émission de positons (TEP) en cancérologie digestive Connaître les indications validées. Préciser sa place par rapport aux autres techniques d'imagerie.

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET METASTASES VESICULAIRES DE MELANOMES MALINS : à propos de 4 cas

ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET METASTASES VESICULAIRES DE MELANOMES MALINS : à propos de 4 cas ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET METASTASES VESICULAIRES DE MELANOMES MALINS : à propos de 4 cas Ferré R, Chami L, Chebil M, Cavalcanti A*, Tomasic G**, Robert C***, Lassau N Service d échographie, service

Plus en détail

TEP/TDM au FDG et lymphome de Hodgkin de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP/TDM au FDG et lymphome de Hodgkin de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP/TDM au FDG et lymphome de Hodgkin de l enfant F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Radiopharmaceutique [18-F]-FLUORO-2-DESOXYGLUCOSE, analogue du glucose, traceur d hypermétabolisme

Plus en détail

TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien

TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien Pr CONESSA Claude Dr Clément, Pr Poncet Service ORL du Val-de de-grâce Paris Rencontre APRAMEN 13/06/06 La TEP En fonction de notre expérience

Plus en détail

Cancers de l oropharynx

Cancers de l oropharynx Cancers de l oropharynx LES CANCERS DE L'OROPHARYNX : ASPECTS GENERAUX. Données épidémiologiques : Les carcinomes de l'oropharynx sont dans 95 % des cas carcinomes épidermoïdes. L'homme est touché trois

Plus en détail

Quantification en imagerie hybride: les enjeux de l'irm-tep

Quantification en imagerie hybride: les enjeux de l'irm-tep Quantification en imagerie hybride: les enjeux de l'irm-tep Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS Universités Paris 7 et Paris 11 Orsay, France buvat@imnc.in2p3.fr

Plus en détail

Auréline MIGNOT (IHN)

Auréline MIGNOT (IHN) Auréline MIGNOT (IHN) Bilan d une masse liquidienne découverte en échographie chez un homme de 58 ans Quels sont les principaux items sémiologiques à retenir pour l'identification de cette lésion Formation

Plus en détail

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR.

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Chapitre 9 Cancers du cavum Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Généralités Classification OMS basées sur le degré de différenciation

Plus en détail

Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial

Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial 0.Amriss, N.Moussali, N.Elbenna, A.Gharbi, A.abdelouafi Service de Radiologie 20 Aout CHU IBN ROCHD. Casablanca. Maroc Introduction Le massif facial

Plus en détail

H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif

H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif IMAGERIE DE L OTITE EXTERNE MALIGNE : A PROPOS DE 19 CAS H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif Service de Radiologie CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie

Plus en détail

TUMEURS DES GLANDES SALIVAIRES M. HASNAOUI, N.BEN HAMIDA, B. ALAYA, F. BEN AMOR, A. MOUSSA*, K. MIGHRI, H.A. HAMZA**, N. DRISS.

TUMEURS DES GLANDES SALIVAIRES M. HASNAOUI, N.BEN HAMIDA, B. ALAYA, F. BEN AMOR, A. MOUSSA*, K. MIGHRI, H.A. HAMZA**, N. DRISS. TUMEURS DES GLANDES SALIVAIRES M. HASNAOUI, N.BEN HAMIDA, B. ALAYA, F. BEN AMOR, A. MOUSSA*, K. MIGHRI, H.A. HAMZA**, N. DRISS. Service d ORL, EPS Tahar Sfar Mahdia, Tunisie. INTRODUCTION Ces tumeurs intéressent

Plus en détail

Comment je fais une entéro IRM? Séance 9 avril 2015 Dr N. COLIGNON - PH

Comment je fais une entéro IRM? Séance 9 avril 2015 Dr N. COLIGNON - PH Comment je fais une entéro IRM? Séance 9 avril 2015 Dr N. COLIGNON - PH Pourquoi? Place de l entéroirm Non invasif, non irradiant Très bonne résolution en contraste Amélioration technique moins d artéfacts,

Plus en détail

APPORTS RESPECTIFS DES DIFFERENTS

APPORTS RESPECTIFS DES DIFFERENTS BONE CLUB ET POT POURRI OSTEO-ARTICULAIRE APRAMEN 20 JUIN 2007 APPORTS RESPECTIFS DES DIFFERENTS EXAMENS D IMAGERIE D MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE DANS L EXPLORATION L D UNE D VERTEBRE IVOIRE Khiar A

Plus en détail

Scintigraphie ventilation perfusion normale

Scintigraphie ventilation perfusion normale Scintigraphie Index Scintigraphie ventilation perfusion normale Scintigraphie ventilation perfusion pathologique Scintigraphie osseuse normale Scintigraphie osseuse anormale TEP normal TEP anormal Scintigraphie

Plus en détail

Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires

Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires V.Aflalo-Hazan, K.Kerrou, F.Gutman, F.Montravers, D.Grahek, JN.Talbot Service de Médecine Nucléaire, Hôpital Tenon Cas clinique

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx Bilan initial d un patient présentant un cancer de l hypopharynx - Examen clinique ORL : laryngoscopie indirecte, fibroscopie avec étude de la mobilité pharyngolaryngée ++, palpation

Plus en détail

IMAGERIE DE DIFFUSION ET PATHOLOGIE ORL

IMAGERIE DE DIFFUSION ET PATHOLOGIE ORL IMAGERIE DE DIFFUSION ET PATHOLOGIE ORL Bonnet F¹, Labrousse M², Mérol JC², Chays A², Marcus C¹, Hoeffel C¹ 1 Pôle imagerie, Hôpital Robert Debré, CHU Reims 2 Pôle tête et cou, Hôpital Robert Debré, CHU

Plus en détail

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc APPORT DU SCANNER SPIRALE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCOREGIONAL DU CANCER DU LARYNX A PROPOS DE 93 CAS M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service

Plus en détail

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Dr Damien Le Pennec Problématique du délai Contenu de la première consultation : Anticipation des prises en charge Prise en charge diagnostique

Plus en détail

Le «TEP-scan» au 18 F-FDG a-t-il un rôle dans le bilan initial d un cancer du sein?

Le «TEP-scan» au 18 F-FDG a-t-il un rôle dans le bilan initial d un cancer du sein? Le «TEP-scan» au 18 F-FDG a-t-il un rôle dans le bilan initial d un cancer du sein? Dr David Groheux Hôpital Saint-Louis ; APHP Pr Elif Hindié CHU de Bordeaux Augmentation de la Glycolyse dans les tumeurs

Plus en détail

Bilan initial. Carcinome Bronchique Non à. Petites Cellules (NPC)

Bilan initial. Carcinome Bronchique Non à. Petites Cellules (NPC) Bilan initial Carcinome Bronchique Non à Petites Cellules (NPC) Cours CERF 2015 Objectif Définir la stratégie thérapeutique, fonction - Du statut tumoral : STADE ROLE MAJEUR DE L IMAGERIE - Du statut fonctionnel

Plus en détail

Dîner de gala au café de l Opéra à partir de 21h Arrêt Grand Théâtre, ligne tram B, direction bassins à flot

Dîner de gala au café de l Opéra à partir de 21h Arrêt Grand Théâtre, ligne tram B, direction bassins à flot Dîner de gala au café de l Opéra à partir de 21h Arrêt Grand Théâtre, ligne tram B, direction bassins à flot Précautions, Pièges et Artefacts en TEP-TDM au 18FDG Généralités Pr FERNANDEZ Philippe, Dr de

Plus en détail

Patiente de 46 ans, admise au SAU pour asthénie majeure, œdème des membres inférieurs, dyspnée

Patiente de 46 ans, admise au SAU pour asthénie majeure, œdème des membres inférieurs, dyspnée Patiente de 46 ans, admise au SAU pour asthénie majeure, œdème des membres inférieurs, dyspnée Antécédents notables: - Carcinome épidermoïde avancé du col utérin (stade IIB, N+ pelvien) traité en 2014

Plus en détail

Méthodologies à développer en TEP-IRM

Méthodologies à développer en TEP-IRM Méthodologies à développer en TEP-IRM Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS Universités Paris 7 et Paris 11 Orsay, France buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene

Plus en détail

Thésaurus du cancer de l ovaire

Thésaurus du cancer de l ovaire Thésaurus du cancer de l ovaire - 1 - Cancers de l ovaire Bilan - Anamnèse personnelle et familiale - +/- Echographie vaginale et/ou pelvienne - IRM abdomino-pelvienne de préférence, TDM à défaut - Si

Plus en détail

DOSSIER PROGRESSIF n 2 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016

DOSSIER PROGRESSIF n 2 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 DOSSIER PROGRESSIF n 2 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 Mme CMF consulte son dentiste pour des épisodes de gonflement douloureux sous mandibulaire gauchedepuis quelques semaines. Il l'examine puis réalise

Plus en détail

RECIST, mrecist, etc

RECIST, mrecist, etc RECIST, mrecist, etc Laure Fournier JFR 2013: Cours approfondi : L imagerie contre le cancer «Critères de la réponse tumorale en imagerie» Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Université Paris Descartes

Plus en détail

SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD. Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A

SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD. Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A INTRODUCTION Les métastases représentent la pathologie tumorale rachidienne la plus courante. Leur

Plus en détail

Présentation du référentiel régional en cancérologie des VADS

Présentation du référentiel régional en cancérologie des VADS Présentation du référentiel régional en cancérologie des VADS Dr Ton Van, Dr. Mouawad 10/12/ Dr TON VAN DONNÉES GÉNÉRALES ET MÉTHODOLOGIE Les enjeux Modification de l incidence Répartition des sites tumoraux

Plus en détail

Biograph mmr. Hôpital La Pitié Salpêtrière. www.siemens.fr/medical

Biograph mmr. Hôpital La Pitié Salpêtrière. www.siemens.fr/medical Biograph mmr Hôpital La Pitié Salpêtrière www.siemens.fr/medical Deux en un : le Biograph mmr En 2011, Siemens a introduit le premier système IRM et TEP totalement intégré. Il permet de réaliser des examens

Plus en détail

Introduction à l imagerie biomédicale

Introduction à l imagerie biomédicale Introduction à l imagerie biomédicale Philippe Ciuciu (CEA/SHFJ) ciuciu@shfj.cea.fr http://www.madic.org/people/ciuciu CEA/SHFJ 1 Cours inspiré du module du Master de physique médicale et biologique Université

Plus en détail

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Anatomie cranio-faciale Examen de la face et de la cavité buccale Item 201 Traumatologie maxillo-faciale Item 256

Plus en détail