CONSEIL MUNICIPAL DU 02 DÉCEMBRE 2010 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL MUNICIPAL DU 02 DÉCEMBRE 2010 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS"

Transcription

1 CONSEIL MUNICIPAL DU 02 DÉCEMBRE 2010 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS L'an deux mil dix, le deux décembre à 20 heures 30, les Membres du Conseil Municipal de la Commune de Le Vieil-Baugé, se sont réunis dans la salle de la Mairie en séance ordinaire, sur la convocation et sous la présidence de Monsieur Olivier CARTON, Maire Présents : Monsieur CARTON Olivier Monsieur RABOUAN Franck Madame AMY Danièle Madame ANDRAULT Sylvie Madame DEVANNE Guylaine Monsieur GILBERT Philippe Monsieur LAMBERT Fabien Monsieur LEMOINE Jean-Yves Monsieur MARCHAND Gérard Madame MARGAS Maryline Madame MEUNIER Francine Madame MOUQUET Betty Monsieur PIERART Jean Monsieur TAUNAY Jacky Madame TESSIER Béatrice Absents et Excusés : Madame TESSIER Béatrice Absente, excusée. Madame ANDRAULT Sylvie est désignée secrétaire de séance. Le compte-rendu de la réunion précédente a été adopté à l unanimité. CCCB CONVENTION VOIRIE Monsieur le Maire informe l assemblée que la Communauté de Communes conformément à ses statuts, et sur le fondement des articles L et L du Code Général des Collectivités territoriales, peut conclure une convention de prestations de services pour ses Communes membres, 1) Ayant pour objet l exécution de prestations de services telles que : Travaux de voirie à la charge des communes Espaces verts des communes 1

2 Interventions diverses dans les communes, etc. 2) Dont les conditions et modalités d application sont les suivantes : Les interventions des agents de la Communauté de Communes s effectueront conformément aux demandes de la Commune Les prestations donneront lieu à une facturation Les tarifs sont fixés par délibération de la Communauté de Communes (utilisation du matériel communautaire, mise à disposition des agents, ) les fournitures et matériaux utilisés pour les prestations demandées seront intégralement remboursés au prix coûtant TTC. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, autorise Monsieur le Maire ou son représentant à signer la convention de prestations de services à intervenir avec la Communauté de Communes, telle qu elle figure en annexe de la présente délibération et d en approuver les termes. AMENAGEMENT PARKING CROIX DE MISSION Monsieur le Maire fait un large exposé relatif à la circulation sur le parking de la Croix de Mission. Il a constaté que de plus en plus de véhicules traversent le parking pour rejoindre la route de Fontaine Guérin. Il fait également remarquer que le revêtement n est pas adapté pour supporter une circulation routière. Après discussion, le Conseil Municipal décide de faire poser une barrière, toutefois ce dispositif devra être démontable pour pouvoir libérer l accès le cas échéant. CONVENTION DDT DES ACTES ET AUTORISATIONS D URBANISME Monsieur le Maire donne lecture de la proposition de convention de mise à disposition des services de l Etat pour l instruction des autorisations et actes relatifs à l occupation du sol (document annexé à la présente délibération). Après débat, et à l unanimité, les Membres du Conseil approuvent les termes de la convention, chargent et autorisent Monsieur le Maire à signer ce document. Convention de Mise à disposition des services de l'état pour l instruction des autorisations et actes relatifs à l occupation du sol Vu l ordonnance n du 8 décembre 2005 relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme, ratifiée par l article 6 de la loi n du 13 juillet 2006 portant engagement national pour le logement. Vu le décret n du 5 janvier Préambule En application de l article L du code de l urbanisme, le maire de la commune peut disposer gratuitement des services déconcentrés de l'état pour l étude technique des demandes de permis, de certificats d urbanisme ou des déclarations préalables qui lui paraissent justifier l assistance technique de ces services. Conformément à l article R du code de l urbanisme, cette commune a décidé, par délibération de son conseil municipal de confier l instruction de tout ou partie des autorisations et actes relatifs à l occupation du sol à la direction des territoires La présente convention s inscrit dans l objectif d amélioration du service rendu aux administrés au travers de la simplification des procédures et d une meilleure sécurité juridique. Elle vise à définir des modalités de travail en commun entre le maire, autorité compétente, et la direction des territoires, service instructeur, qui, tout à la fois - respectent les responsabilités de chacun d entre eux ; 2

3 - assurent la protection des intérêts communaux ; - garantissent le respect des droits des administrés. Les obligations que le maire et la direction des territoires s imposent mutuellement ci-après en découlent. ENTRE : L État, représenté par le préfet de Maine et Loire ; et la commune désignée en entête, représentée par son maire ; IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 Objet de la convention La présente convention a pour objet de définir les modalités de la mise à disposition de la direction des territoires dans le domaine des autorisations et actes relatifs à l occupation du sol délivrés au nom de la commune, conformément à l article R du code de l urbanisme. Article 2 Champ d application La présente convention s applique à toutes les demandes et déclarations déposées durant sa période de validité, hormis celles visées au point b ci-dessous. Elle porte sur l ensemble de la procédure d instruction des autorisations et actes dont il s agit, à compter du dépôt de la demande auprès de la commune jusqu à la notification par le maire de sa décision, ainsi que le suivi des travaux (enregistrement des déclarations d ouverture de chantier, des déclarations d attestation d achèvement et de conformité des travaux et contrôle de cette conformité par récolement). a) Autorisations et actes dont la direction des territoires assure l instruction : La direction des territoires instruit les autorisations et actes relatifs à l occupation du sol délivrés sur le territoire de la commune, relevant de la compétence communale, à l exception de ceux transmis au-delà des 15 jours suivant le dépôt, afin de garantir la bonne marche de la procédure ; tout retard de transmission dans ces conditions ne permettant pas de proposer les actes à la signature dans le respect des délais réglementaires. Ainsi, les actes instruits par la direction des territoires sont les suivants : - permis de construire ; - permis de démolir énumérés à l article R du code de l urbanisme 1 - permis d aménager ; - certificats d urbanisme article L b du code de l urbanisme (pré opérationnels) - déclarations préalables à l exception des clôtures 2, des ravalements de façades, de la pose de panneaux photovoltaïques, des modifications d ouvertures et de la pose de fenêtre de toit n engendrant pas de création de Surface Hors Œuvre Nette b) Autorisations et actes instruits par la commune : Les actes relatifs à l occupation du sol non cités ci-dessus sont instruits par les services de la commune qui peuvent bénéficier, en tant que de besoin, d une assistance juridique et technique ponctuelle apportée gratuitement par la direction des territoires, conformément à l article L du code de l urbanisme. Il s agit des actes suivants - permis de démolir mentionnés à l article R du code de l urbanisme 3 -certificats d urbanisme article L a du code de l urbanisme (de simple information) -déclarations préalables suivantes : les clôtures, les ravalements de façades, la pose de panneaux photovoltaïques, les modifications d ouvertures et la pose de fenêtre de toit n engendrant pas de création de Surface Hors Œuvre Nette. Dans l hypothèse ou le maire n est pas en mesure de transmettre à la direction des territoires les demandes devant être instruits par celle-ci, au plus tard dans les 15 jours suivant le dépôt, la mairie conserve ces dossiers et les instruit. 1 Construction en secteur Sauvegardé, construction inscrite au titre des monuments historiques, immeuble situé dans le champ de visibilité d un monument historique ou dans une ZPPAUP, construction située dans un site inscrit ou classé, construction identifiée L ème du code del urbanisme2 Doit être précédé d une déclaration préalable l édification d une clôture située dans une commune ou partie de commune où le conseil municipal ou l organe délibérant de l établissement public de coopération intercommunale compétent en matière de plan local d urbanisme a décidé de soumettre les clôtures à déclaration (R d) Démolitions situées dans une commune ou partie de commune où le conseil municipal a décidé d instituer le permis de démolir c) Contrôle de la conformité des travaux (récolement) : Le récolement est assuré selon les modalités suivantes : par les moyens propres : - de la direction des territoires pour les récolements obligatoires fixés par l article R462-7 du code de l urbanisme à l exception des déclarations préalables -de la commune dans tous les autres cas; Les attestations de non-contestations de la conformité certifiant que la conformité des travaux avec le permis ou la déclaration n a pas été contestée (article R462-10), lorsque aucune décision n est intervenue dans le délai prévu à l article R , seront établies par la commune qui les adressera au pétitionnaire dans un délai de 15 jours suivant la requête de ce dernier, selon un modèle mis à disposition de la commune par la direction des territoires. Article 3 Tâches assurées par la mairie Pour tous les actes et autorisations relatifs à l occupation des sols relevant de sa compétence et entrant dans le cadre de la présente convention de mise à disposition, le maire assure les tâches suivantes : a) Phase du dépôt de la demande : - affectation d un numéro d enregistrement et délivrance d un récépissé au pétitionnaire; affichage en mairie d un avis du dépôt de la demande de permis ou de la déclaration, avant la fin du délai des 15 jours suivant le dépôt ; si nécessaire, transmission immédiate et en tout état de cause avant la fin de la semaine qui suit le dépôt, d un exemplaire de la demande à l Architecte des Bâtiments de France; transmission au préfet, dans la semaine qui suit le 3

4 dépôt, d un exemplaire de la demande au titre du contrôle de légalité, transmission, dans la semaine qui suit le dépôt, d un exemplaire supplémentaire à la Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement, si le projet est situé dans un site classé ou une réserve naturelle. Le maire informe la direction des territoires de la date des transmissions précitées. Hormis l Architecte des Bâtiments de France les services consultés répondent directement à la direction des territoires. b) Phase de l instruction : - transmission immédiate, et en tout état de cause dans un délai de 8 jours suivant le dépôt, du ou des dossiers nécessaire à la direction des territoires pour instruction ; - dans les 15 jours suivant le dépôt, transmission à la direction des territoires de toutes instructions nécessaires (fiche avis maire), conformément aux dispositions de l article L du code de l urbanisme, ainsi que des informations utiles (desserte en réseaux du projet, présence éventuelle de bâtiments générateurs de nuisances à proximité, présence de tiers en cas d implantation de bâtiment agricole, etc..) ; - notification au pétitionnaire, par les services de la mairie, de la liste des pièces manquantes, de la majoration ou de la prolongation du délai d instruction, avant la fin du 1 e r mois, par lettre recommandée avec demande d avis de réception postale. 4 Immeubles inscrits ou en secteur sauvegardé ou en site inscrit ou classé, immeubles de grande hauteur, établissements recevant du public, secteurs couvert par un plan de prévention des risques 5 A compter de la date de réception en mairie de la déclaration d achèvement, l autorité compétente dispose d un délai de 3 mois pour contester la conformité des travaux au permis ou à la déclaration. Le délai de 3 mois est porté à 5 mois lorsqu un récolement des travaux est obligatoire en application de l article R Selon les dispositions de l article A du code de l urbanisme c) Notification de la décision et suite : - notification au pétitionnaire, par les services de la mairie, de la décision conformément à la proposition de la direction des territoires, par lettre recommandée, avec demande d avis de réception, avant la fin du délai d instruction; simultanément, le maire informe la direction des territoires de cette transmission ; - transmission de la décision aux services préfectoraux, au titre du contrôle de légalité ; parallèlement, le maire en informe le pétitionnaire ; - réalisation du récolement à l exception des travaux relevant de l article R462-7 du code de l urbanisme - réalisation du récolement obligatoire des déclarations préalables relevant de l article R462-7 du code de l urbanisme - délivrance des attestations de non conformité. Par ailleurs, le maire transmet à la direction des territoires toutes les décisions prises par la commune concernant l urbanisme et ayant une incidence sur le droit des sols : - institution de taxes ou participations ainsi que les modifications de taux - remise à la direction des territoires des documents d urbanisme actualisés (Plan Locaux d Urbanisme, carte communale, secteurs soumis à permis de démolir ou à déclaration préalable pour les clôtures, ) et tout projet d aménagement faisant l objet d un règlement (ZAC, PAE, lotissement,.), nécessaires à l exercice de sa mission. Les documents seront remis par la commune à la direction des territoires en deux exemplaires papier et un fichier numérique (lorsque le document est numérisé) au plus tard 1 mois avant leur date d opposabilité. Cependant, les évolutions mineures du document ne seront fournies sous forme numérique que si le document d ensemble existe luimême sous forme numérique. Lors de leur élaboration, révision ou modification et mise à jour, ces documents seront numérisés par la commune en référence au cahier des charges fournis par la direction des territoires et correspondant aux règles utilisées au niveau régional. La direction des territoires conseillera la commune pour la mise en œuvre du cahier des charges régional technique et le contrôle des bases de données réalisées par le prestataire. Le Maire autorise la direction des territoires à les utiliser dans le cadre de ses systèmes d information géographique pour que puissent être assurés le conseil aux particuliers en ligne et l information du public. Article 4 Tâches assurées par la direction des territoires La direction des territoires assure l instruction réglementaire de la demande, depuis sa transmission par le maire jusqu à la préparation et l envoi au maire du projet de décision. Dans ce cadre, elle assure les tâches suivantes : a) Phase de l instruction : - détermination du délai d instruction au vu des consultations restant à lancer ; - vérification du caractère complet du dossier ; - si le dossier déposé justifie d un délai d instruction supérieur au délai de droit commun ou se révèle incomplet, proposition au maire, soit d une notification de pièces manquantes, soit d une majoration ou d une prolongation de délai, soit des deux ; - transmission de cette proposition au maire par courrier électronique, accompagnée le cas échéant d une note explicative ; pour les permis, cet envoi se fait au plus tard 8 jours avant la fin du premier mois d instruction ; - examen technique du dossier, notamment au regard des règles d urbanisme applicables au terrain considéré ; - consultation des personnes publiques, services ou commissions intéressés (autres que celles déjà consultées par le maire lors de la phase du dépôt de la demande). La direction des territoires agit sous l autorité du maire et en concertation avec lui sur les suites à donner aux avis recueillis. Ainsi, elle l informe de tout élément de nature à entraîner un refus d autorisation ou une opposition à la déclaration. b) Phase de la décision : - rédaction d un projet de décision tenant compte du projet déposé, de l ensemble des règles d urbanisme applicables et des avis recueillis ; dans le cas d un avis défavorable de l Architecte des Bâtiments de France transmis dans les délais impartis, proposition : 4

5 - soit d une décision de refus ; - soit d une décision de prolongation de trois mois du délai d instruction, si le maire décide d un recours auprès du préfet de région contre cet avis ; - transmission de cette proposition au maire, accompagnée le cas échéant d une note explicative ; pour les permis, cet envoi se fait si possible dans le mois qui précède la fin du délai d instruction, sinon impérativement dans les deux semaines qui précèdent la fin dudit délai. En cas de notification hors délai de la décision, il est rappelé que les conséquences juridiques et financières qui en découlent sont : - une fragilité juridique des autorisations tacites délivrées en cas de recours des tiers ou du préfet dans le cadre du contrôle de légalité - un risque de recours indemnitaire à l encontre de la commune) Contrôle de la conformité des travaux( récolement) Réalisation du récolement uniquement pour les cas obligatoires fixés à l article R du code de l urbanisme à l exception des déclarations préalables - Transmission à la commune du procès verbal de récolement et du projet de mise en demeure en cas de nonconformité d) Assistance technique La direction des territoires s'engage à mettre à disposition de chaque mairie, sur internet, des fiches récapitulant toutes les tâches incombant désormais aux mairies et tous les outils indispensables pour l'instruction des dossiers. De plus, elle s engage à informer régulièrement les secrétaires de mairie des évolutions réglementaires et fournir les conseils nécessaires à l exercice de ces missions. Article 5 Modalités des échanges entre la direction des territoires et la commune Dans le souci de favoriser une réponse rapide au pétitionnaire, les transmissions et échanges par voie électronique seront privilégiés entre la commune, la direction des territoires et les personnes publiques, services ou commissions consultées dans le cadre de l instruction. La direction des territoires transmettra à la commune toutes les propositions uniquement sous format numérique à l adresse électronique spécifiée par la commune. Celle-ci mettra en place une organisation permettant une consultation de sa boite électronique selon une fréquence qui assure la tenue des délais. Les informations qui ne peuvent être obtenues par le biais des documents réglementaires devront faire l objet d une transmission spécifique à la direction des territoires dans le cadre de l instruction. Il s agit des informations suivantes : -date d envoi de la lettre de demande de pièces complémentaires -date de réception par le demandeur de la demande de pièces complémentaires -date de notification de la lettre modifiant les délais -date de réception par le demandeur de la lettre modifiant les délais (notification) -date de réception en Mairie des pièces complémentaires (par tampon des pièces) -date de signature de la décision -date de notification de la décision -date de transmission au contrôle de légalité Il est convenu entre la commune et la direction des territoires que le conseil en amont relatif aux projets non déposés est assuré en premier lieu par la commune ; cette dernière n invitant les demandeurs à prendre l attache du service mis à disposition que dans l hypothèse où la demande nécessite une réponse technique. A cet égard, la direction des territoires s engage à ne pas répondre aux sollicitations directes des demandeurs sans que la commune n en ait été informée au préalable. Article 6 Classement archivage statistiques - taxes Un exemplaire de chacun des dossiers se rapportant aux autorisations et actes relatifs à l application du droit du sol, instruits dans le cadre de la présente convention, est classé et archivé à la direction des territoires. Les documents sont restitués à la commune après le délai fixé par la circulaire n du 19 juin 1998 relative aux opérations d archivage au sein des directions départementales de l'équipement. En cas de résiliation de la présente convention, les dossiers précités sont restitués à la commune. La direction des territoires assure la fourniture des renseignements d ordre statistique demandés à la commune en application de l article R du code de l urbanisme, pour les actes dont l instruction lui a été confiée. Article 7 Recours gracieux A la demande du maire, la direction des territoires peut lui apporter le cas échéant, et seulement en cas de recours gracieux, les informations et explications nécessaires sur les motifs l ayant amenée à établir sa proposition de décision. Toutefois, la direction des territoires n est pas tenue à ce concours lorsque la décision contestée est différente de la proposition faite par elle en tant que service instructeur, et d une manière générale en cas d incompatibilité avec une mission assurée par ailleurs par la direction des territoires. Les dispositions du présent article ne sont valables que pendant la période de validité de la présente convention. Article 8 Contentieux administratifs A la demande du maire, la direction des territoires apporte, dans la limite de ses moyens et de ses compétences, son concours pour l instruction des recours contentieux portant sur les autorisations ou actes visés à l article 2-a) et intentés par des personnes privées ou publiques autres que l État. Toutefois, le directeur départemental des territoires ne peut apporter ce concours lorsque la décision contestée est différente de la proposition faite par son service en tant que service instructeur et, d une manière générale, en cas d incompatibilité avec une mission déjà assurée par la direction des territoires. 5

6 Lorsque notamment, en raison de la brièveté des délais imposés par la procédure de référé administratif instituée par la loi n du 30 juin 2000, la direction des territoires n est pas en situation d assurer efficacement la défense de la commune, elle assiste celle-ci dans la recherche d un défenseur et fournit à ce dernier les éléments du dossier dont elle dispose. Les dispositions du présent article ne sont valables que pendant la période de validité de la présente convention. Article 9 Déontologie des services instructeurs Conformément aux principes rappelés dans la circulaire préfectorale du 18 avril 1995, les agents de la direction des territoires ne peuvent proposer à la signature du maire que des décisions qui leur paraissent conformes à une application exacte des textes opposables, tant en terme de règles applicables qu en terme de respect des procédures. Article 10 Dispositions financières En application de l article L du code de l urbanisme, cette mise à disposition de la direction des territoires ne donne pas lieu à rémunération. La commune et la direction des territoires assument les charges de fonctionnement liées à leurs obligations réciproques. En particulier, les frais d affranchissement des courriers envoyés par le maire aux pétitionnaires (notification de la majoration ou de la prolongation des délais d instruction, de la liste des pièces manquantes et des décisions) sont à la charge de la commune (cf. art. 3 ci-dessus). A l inverse, toutes les dépenses affranchissement réalisées dans le cadre de l instruction pour des courriers envoyés par la direction des territoires (consultations des personnes publiques, services ou commissions intéressées) sont à la charge de cette dernière. Article 11 - Résiliation La présente convention peut être dénoncée à tout moment par chacune des parties, par lettre recommandée avec accusé de réception, à l issue d un préavis de six mois. Article 12 Durée de la convention La présente convention part de sa date de signature par les deux parties. Elle est établie pour une période allant jusqu'au 31 décembre DOTATIONS FOURNITURES SCOLAIRES Le Conseil Municipal, sur proposition de Monsieur le Maire, décide de maintenir pour l année 2011 les participations à l école publique à savoir : Fournitures scolaires : 81,97 par élève (effectif pris en compte au 01/01/2011) Transports : (somme forfaitaire) Consommables informatiques : (somme forfaitaire) Mobiliers scolaires : (somme forfaitaire) GRDF REDEVANCE D OCCUPATION DOMAINE PUBLIC AU TITRE DE 2010 Le Conseil Municipal, sur proposition de Monsieur le Maire, fixe à 173,59 le montant de la redevance au titre de l année 2010 d occupation du domaine public pour les ouvrages de distribution de gaz naturel (linéaire de mètres). VIREMENT DE CREDITS Pour des raisons budgétaires, il y a lieu de procéder aux virements de crédits suivants : COMPTES MONTANTS COMPTES MONTANTS TOTAL TOTAL Le Conseil Municipal approuve ces écritures. 6

7 TARIFS COMMUNAUX 2011 DROIT DE PLACE Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, fixe à l unanimité, un droit de place à pour l année TARIFS PHOTOCOPIES Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, fixe comme suit, les tarifs des photocopies pour l année 2011 : Format A4 noir et blanc : 0,24 Format A3 noir et blanc : 0,44 LOCATION BARRIERES Sur proposition de Monsieur le Maire, le Conseil Municipal décide de fixer le tarif de location de barrière, à compter du 1 er janvier 2011 à 1.60 la barrière (Caution : 50 la barrière). GARDERIE Sur proposition de Monsieur le Maire, le Conseil Municipal décide ainsi les tarifs de la garderie, à compter du 1 er janvier 2011 : Tarif «Famille Imposable» : 1,30 l heure Tarif «Famille non imposable» : 1,10 l heure Lors de l inscription à la rentrée scolaire , les familles doivent fournir l avis d imposition 2010 (revenus de 2009). TARIFS SAISON PÊCHE Après exposé de Monsieur le Maire, et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal détermine comme suit les tarifs 2011 des cartes de pêche : Carte Saisonnière, à partir de 12 ans : Carte Journalière, à partir de 12 ans : 4.00 Carte Saisonnière, moins de 12 ans : Carte Journalière, moins de 12 ans : 2.00 Contrairement aux années précédentes, cette année l ouverture aura lieu le 1 er juin et non le 1 er mai. Ces tarifs sont applicables du 1 er juin au 30 octobre Il est précisé qu un exemplaire du règlement sera remis à chaque titulaire de la carte. 7

8 TARIFS MAISON COMMUNE DE LOISIRS Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, fixe comme suit, les tarifs de la salle commune des loisirs pour l année 2011 : REPAS (LOCATION AVEC CUISINE) LOCATION 1 Jour (Salle entière) Tarif Commune LOCATION 1 Jour (Salle entière) Tarif Hors Commune LOCATION 2 Jours (Salle entière) Tarif Commune LOCATION 2 Jours (Salle entière) Tarif Hors Commune REUNION 1 JOUR & VIN D'HONNEUR REUNION 1Jour (Première salle) Tarif Commune REUNION 1Jour (Première salle) Tarif Hors Commune REUNION 1Jour (Deuxième salle) Tarif Commune REUNION 1Jour (Deuxième salle) Tarif Hors Commune REUNION 1Jour (Salle entière) Tarif Commune REUNION 1Jour (Salle entière) Tarif Hors Commune REUNION 1/2 JOUR REUNION 1/2 Jour (Première salle) Tarif Commune REUNION 1/2 Jour (Première salle) Tarif Hors Commune REUNION 1/2 Jour (Deuxième salle) Tarif Commune REUNION 1/2 Jour (Deuxième salle) Tarif Hors Commune REUNION 1/2 Jour (Salle entière) Tarif Commune REUNION 1/2 Jour (Salle entière) Tarif Hors Commune Location vaisselle pour repas : 0,36 centimes/couvert Location vaisselle pour vin d'honneur : 0,21 centimes Casse : 0.80 centimes Caution de location (en cas de désistement) : 150 Caution Micro-VHF : 150 TARIFS CONCESSION CIMETIERE Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, fixe comme suit, les tarifs des concessions pour l année 2011 : Concession 30 ans : 106,00 Concession 50 ans : 212,00 Cavurne 30 ans : Columbarium 30 ans : 875,00 8

9 DISTILLATION Le Conseil Municipal après en avoir délibéré, fixe à l unanimité, le prix de distillation pour 2011 à 1,87 par barrique distillée. Monsieur NALET Jean-Claude devra présenter son registre afin d établir le titre de recettes pour l année LICENCE IV Le Conseil Municipal après en avoir délibéré, revalorise à l unanimité, le prix de la licence IV pour 2011 à QUESTIONS DIVERSES 1. Construction auvent au Pub Monsieur le Maire informe l assemblée du courrier qu il a reçu de la nouvelle gérante du PUB, Madame Cornilleau, relatif à une demande de construction d un préau couvert. Le bâtiment étant communal, cet aménagement pourrait être pris en charge par la commune, toutefois, Madame Cornilleau se dit prête à payer une augmentation de loyer correspondant au coût de cette construction. Le Conseil Municipal donne un avis favorable et charge Monsieur le Maire de faire établir des plans et chiffrer cet auvent. D autre part, pour répondre à la seconde demande de Madame Cornilleau, l assemblée accepte également l installation provisoire d un store à condition qu il ne soit pas fixé sur les murs du local commercial. 2. Dates à retenir : Téléthon : 04/12 Remerciements M. DE L HAMAIDE et M. DUPERRAY : 11/12 Portes Ouvertes Cantine : 18/ ans Mme ALCAN : 29/12 (fête surprise) Banquet des Anciens : 09/04/2011 Inauguration Plaques 16/04/2011 Clôture de la séance : 10h15 9

CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS

CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS L'an deux mil neuf, le trois décembre à 20 heures 30, les Membres du Conseil Municipal de la Commune de Le Vieil-Baugé, se sont réunis dans

Plus en détail

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS.

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. L'an deux mille douze, le 7 janvier à 10h30. Le Conseil Municipal de BRENNILIS, dûment

Plus en détail

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination?

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? La transformation d un garage attenant à une habitation ne constitue pas un changement de destination en vertu

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1.

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1. 1 / 04/2014 Département Ville Urbanisme et Habitat NF/JM 07.09.242 FORMALITES A ACCOMPLIR PAR LES COMMUNES EN QUALITE DE GUICHET UNIQUE DURANT LE PREMIER MOIS A COMPTER DE LA RECEPTION D UN DOSSIER DE

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 09 FÉVRIER LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS

CONSEIL MUNICIPAL DU 09 FÉVRIER LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS CONSEIL MUNICIPAL DU 09 FÉVRIER LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS L'an deux mil douze, le neuf février à 20 heures 30, les Membres du Conseil Municipal de la Commune de Le Vieil-Baugé, se sont réunis dans la salle

Plus en détail

Présentation La réforme des autorisations d urbanisme

Présentation La réforme des autorisations d urbanisme Présentation La réforme des autorisations d urbanisme 26 janvier 2007 1 UNE REFORME : - issue de l ordonnance du 8 décembre 2005 - applicable aux demandes d autorisation déposées après le 1er octobre 2007

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL PREAMBULE Depuis le 1er juillet 2004, le marché du gaz naturel est ouvert à la concurrence. Cette ouverture, d abord

Plus en détail

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU SERVICE D INSTRUCTION MUTUALISE POUR L APPLICATION DU DROIT DES SOLS ET A LA COOPERATION EN MATIERE D URBANISME

CONVENTION RELATIVE AU SERVICE D INSTRUCTION MUTUALISE POUR L APPLICATION DU DROIT DES SOLS ET A LA COOPERATION EN MATIERE D URBANISME CONVENTION RELATIVE AU SERVICE D INSTRUCTION MUTUALISE POUR L APPLICATION DU DROIT DES SOLS ET A LA COOPERATION EN MATIERE D URBANISME PREAMBULE L instruction de l application du droit des sols (ADS) doit

Plus en détail

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture.

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture. Propositions pour la création d un PC simplifié Le permis de construire simplifié (PCS) Cette autorisation d urbanisme ne concernera que le marché des particuliers (locaux à usage d habitation exclusivement)

Plus en détail

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE PRÉFET DES ARDENNES Direction départementale des territoires Service Sécurité et bâtiment durable Accessibilité ddt-accessibilite@ardennes.gouv.fr NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS

Plus en détail

Une réforme attendue

Une réforme attendue 1 Introduction Une réforme attendue 2 000 000 d actes d urbanisme par an Une législation très touffue et complexe Source d insécurité pour les porteurs de projet et les communes Critique unanime des usagers

Plus en détail

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 19 septembre 2012 OBJET : Convention de partenariat avec la DDFIP Rapporteur : Mme MERCIER Délibération

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE.

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. Entre : - Monsieur Claude LELOUP, Président du Centre de Gestion du CHER

Plus en détail

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie Suite à la Loi n 2008-776 du 4 août 2008 de Modernisation de l Economie (plus particulièrement ses articles 102 et 105) qui a modifié

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS

CONVENTION DE PRESTATIONS ACCOMPAGNEMENT A LA REORGANISATION DU SERVICE GESTION RECOUVREMENT CONTENTIEUX ET DU SERVICE COMPTABILITE CONVENTION DE PRESTATIONS Page n 1/5 CONTRACTANTS Entre d'une part, CILGERE - Association régie

Plus en détail

La réforme du permis de construire

La réforme du permis de construire La réforme du permis de construire Les textes de la réforme Les textes de la réforme L ordonnance du 8 décembre 2005 relative aux permis de construire et aux autorisations d urbanisme Le décret du 5 janvier

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ Le Président du Conseil régional des Pays de la Loire le code général des collectivités territoriales et notamment les articles L 4211-1 et

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 25 FEVRIER 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 25 FEVRIER 2015 Présents: Mmes Andrée DEPULLE, Pascale DIDAOUI, Marie-France GAUNARD-ANDERSON,, Béatrice PETERLINI, Martine SAS-BARONDEAU, MM Jean-Marie COLLIN, Jean-François COUROUVE, Roland DUMONT, Alain GERARD, François

Plus en détail

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Département de la CORSE DU SUD COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Cahier des clauses administratives particulières Réfection du parvis du parking de la place de la fontaine Marché de Travaux Marché n 7-2014 Procédure

Plus en détail

Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit»

Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit» REPUBLIQUE FRANCAISE Date de notification de l acte : Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit» Entre : La Région Haute-Normandie, Hôtel de Région, 5 rue Schuman, CS 21129, 76174 Rouen

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE ROCHETAILLEE SUR SAONE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUIN 2000

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE ROCHETAILLEE SUR SAONE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUIN 2000 DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE ROCHETAILLEE SUR SAONE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUIN 2000 Membres du conseil en exercice : 15 présents : 08 votants :10 L an deux mil, le 28 JUIN, à 20 heures

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. et, si vous ne recevez pas de courrier de

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

Réussir. construire. sa demande de permis de. Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4

Réussir. construire. sa demande de permis de. Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4 Réussir sa demande de permis de construire Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4 Sommaire Avant-propos... 1 1 Historique du permis de construire... 2 1.1 Esthétisme

Plus en détail

Présentation en quatre parties :

Présentation en quatre parties : Présentation en quatre parties : 1. Les objectifs de la réforme - DDE 2. Les CU et les divisions du sol - Géomètres 3. Les délais et les procédures - DDE 4. Les contrôles de conformité - Notaires Une réforme

Plus en détail

Mesdames B BALMET M BERNARD GUELLE A CHEVALLET - S DUPISSON Messieurs D. ROUX R CARREL H BONZI - D CUSTOT - P LUDWIG A SCARNATO

Mesdames B BALMET M BERNARD GUELLE A CHEVALLET - S DUPISSON Messieurs D. ROUX R CARREL H BONZI - D CUSTOT - P LUDWIG A SCARNATO DELIBERATION N 2007/084 : DM N 5 DU BUDGET PRINCIPAL Monsieur Didier CUSTOT, Rapporteur, PROPOSE les virements de crédit suivants : En dépenses d investissement : Article 205 concessions et droits similaires

Plus en détail

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012 Appel à projets régional Télémédecine Edition 2012 RÈGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 14 septembre 2012 EXPOSÉ DES MOTIFS Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de projets Etat Région

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL République Française Département de l'isère Commune de Saint-Jean-Le-Vieux COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL L'an deux mil treize, le 15 mai, le Conseil Municipal de la commune de Saint-Jean-le-Vieux dûment

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS. Cahier des Clauses Administratives Particulières

MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS. Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS Cahier des Clauses Administratives Particulières Procédure passée en application de l article 10 du décret n 2005-1742 du 30

Plus en détail

Demande de. Permis de démolir. Dpt Commune Année N o de dossier

Demande de. Permis de démolir. Dpt Commune Année N o de dossier Demande de Permis de démolir N 13405*01 1/2 * Informations nécessaires à l instruction du permis Informations nécessaires en application de l article R. 431-34 du code de l urbanisme Vous pouvez utiliser

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION Société Publique Locale SPL-Xdemat (SPL) 1/9 ENTRE La Collectivité dont le numéro SIRET est, Indiquez ci-dessus le

Plus en détail

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS)

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) Dernière révision du document : juillet 2012 QUAND ET COMMENT DÉPOSER LE DOSSIER AUPRÈS DE L'ADMINISTRATION? Le projet d assainissement est à envoyer

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 20 février 2014 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados Sommaire 1. Performance énergétique et permis de construire : extension de l

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES Réutilisation des informations publiques produites et reçues par les Archives départementales de Tarn-et- Garonne PRÉAMBULE RÈGLEMENT approuvé par

Plus en détail

COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013

COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013 COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013 Présents : M. PIZY, Mme LEROUX, M. JOURDAIN, Mmes LE FUR, HOORELBEKE, BOULOUARD, Mrs de PESQUIDOUX - COLLET, GUERIN. Excusés : Pouvoir : Absent : Mrs DURIEUX de PESQUIDOUX

Plus en détail

CONVENTION POUR L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU EN IMMEUBLE COLLECTIF OU DANS UN ENSEMBLE IMMOBILIER DE LOGEMENTS

CONVENTION POUR L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU EN IMMEUBLE COLLECTIF OU DANS UN ENSEMBLE IMMOBILIER DE LOGEMENTS CONVENTION POUR L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU EN IMMEUBLE COLLECTIF OU DANS UN ENSEMBLE IMMOBILIER DE LOGEMENTS ENTRE Le Syndicat Intercommunal d Eau potable de l Ouest Toulousain,

Plus en détail

ENTRE. Madame, Monsieur, Demeurant à... Coordonnées du projet (adresse, commune, références cadastrales) :

ENTRE. Madame, Monsieur, Demeurant à... Coordonnées du projet (adresse, commune, références cadastrales) : Convention de mandat pour la réhabilitation d une installation d assainissement non collectif confiée à PONTIVY COMMUNAUTÉ et engagement du propriétaire (A renvoyer compétée et signée en 2 exemplaires

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR

CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR «L établissement est soumis aux dispositions du décret 2004-1247 du 26 Novembre 2004 relatif au contrat de séjour ou document individuel de prise en charge prévu par l

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUILLET 2012

SEANCE DU 10 JUILLET 2012 SEANCE DU 10 JUILLET 2012 Convocation du 02 juillet 2012 L an deux mil douze le 10 juillet à 19h30, le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence de M. Philippe

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Etablissement Public Départemental " Les 2 Monts " Foyer Occupationnel «Le Logis du Roch» - 17210 MONTLIEU-LA-GARDE

CONTRAT DE SEJOUR. Etablissement Public Départemental  Les 2 Monts  Foyer Occupationnel «Le Logis du Roch» - 17210 MONTLIEU-LA-GARDE CONTRAT DE SEJOUR Etablissement Public Départemental " Les 2 Monts " Foyer Occupationnel «Le Logis du Roch» - 17210 MONTLIEU-LA-GARDE Γ 05 46 04 59 10 05 46 04 47 59 email : epd2monts.montlieu@sil.fr Préambule

Plus en détail

Considérant la régularité des opérations,

Considérant la régularité des opérations, SEANCE DU 14 FEVRIER 2011 L an DEUX MIL ONZE, le QUATORZE FEVRIER à 20 h, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni en séance publique à la Mairie sous la présidence de M. René REGNAULT, Maire,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DES ETANGS représentée

Plus en détail

Les Agendas d Accessibilité Programmée (Ad Ap) Réunion avec les maires 09/02/15 Troyes

Les Agendas d Accessibilité Programmée (Ad Ap) Réunion avec les maires 09/02/15 Troyes Les Agendas d Accessibilité Programmée (Ad Ap) Réunion avec les maires 09/02/15 Troyes Le cadre réglementaire La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d'accès à tout par tous». Les établissements

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Landes - juillet 2013 MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES

LES CONDITIONS GENERALES LES CONDITIONS GENERALES Plan de Rénovation équipement d accueil de jeunes enfants Décembre 2013 1/8 2/8 L objet de la convention La présente convention définit et encadre les modalités d intervention

Plus en détail

Fonds de financement de la transition énergétique

Fonds de financement de la transition énergétique Fonds de financement de la transition énergétique Convention particulière de mise en œuvre de l appui financier au projet «Territoire à énergie positive pour la croissance verte» Entre La ministre de l

Plus en détail

Mairie d'aureil. Formant la majorité des membres en exercice. ETAIENT ABSENTS EXUSES SANS POUVOIR :

Mairie d'aureil. Formant la majorité des membres en exercice. ETAIENT ABSENTS EXUSES SANS POUVOIR : Mairie d'aureil 7 octobre 2014 AN 2014 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du mardi 7 octobre à 19h30 Le Conseil Municipal de la Commune d'aureil, dûment convoqué par le Maire, s'est assemblé au lieu ordinaire

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DEPARTEMENT de la MOSELLE Commune de SCY-CHAZELLES 03 87 60 07 14-03 87 60 18 33 mairie@mairie-scy-chazelles.fr Marché public de fournitures courantes et services Fourniture de Gaz Naturel pour les bâtiments

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MAPA 2008-3. Vérification des installations électriques du lycée Jean Rostand, du Lycée la Forêt et du gymnase.

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MAPA 2008-3. Vérification des installations électriques du lycée Jean Rostand, du Lycée la Forêt et du gymnase. REGLEMENT DE LA CONSULTATION MAPA 2008-3 Vérification des installations électriques du lycée Jean Rostand, du Lycée la Forêt et du gymnase. 1. - Nom et adresse officiels de l'acheteur public Madame le

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. EHPAD Résidence La Cascade CAJARC

CONTRAT DE SEJOUR. EHPAD Résidence La Cascade CAJARC CONTRAT DE SEJOUR EHPAD Résidence La Cascade CAJARC Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résidant avec toutes les conséquences juridiques qui en résultent.

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

OBJET : RESTAURATION DE L EGLISE SAINTE RADEGONDE - ADHÉSION à LA FONDATION DU PATRIMOINE

OBJET : RESTAURATION DE L EGLISE SAINTE RADEGONDE - ADHÉSION à LA FONDATION DU PATRIMOINE - 1 - COMPTE-RENDU DE SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du vendredi 9 novembre 2007 L'an deux mil sept, le vendredi 9 novembre 2007 à 18h30, le Conseil Municipal de la commune de GIVERNY, convoqué le 29 octobre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel 2 ème Section Département du Pas-de-Calais Budget primitif 2012 non voté N 2012-0097 Article L. 1612-2

Plus en détail

Conseil Municipal du 30 Juin 2015. Monsieur le Maire rappelle que la commune a adhéré à Ingénierie 70.

Conseil Municipal du 30 Juin 2015. Monsieur le Maire rappelle que la commune a adhéré à Ingénierie 70. Conseil Municipal du 30 Juin 2015 DCM N 2015/64 * Marché de travaux : renouvellement du réseau AEP rue de Verdun Monsieur le Maire rappelle que la commune a adhéré à Ingénierie 70. Monsieur le Maire rappelle

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE LA GIRONDE

DÉPARTEMENT DE LA GIRONDE DÉPARTEMENT DE LA GIRONDE Route départementale n 209 Commune de Bordeaux Aménagement de l Avenue de Labarde CONVENTION avec la Communauté Urbaine de Bordeaux Entre les soussignés : Le Département de la

Plus en détail

ARTICLE 4 OUVRAGES, TRAVAUX ET PRESTATIONS SUBVENTIONNES

ARTICLE 4 OUVRAGES, TRAVAUX ET PRESTATIONS SUBVENTIONNES DISPOSITIF D AIDES A LA RENOVATION EN ZPPAUP REGLEMENT RELATIF AUX MODALITES D ATTRIBUTION DES SUBVENTIONS ARTICLE 1 OBJET La Ville de Fougères est dotée d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural,

Plus en détail

CONVENTION. Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi

CONVENTION. Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi CONVENTION ENTRE: Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi ; ci-après dénommé : «L avocat» ; ET: Madame/Monsieur.., ci-après dénommé : «Le client» ; ARTICLE 1 : DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 05 juin 2014 Le cinq juin deux mille quatorze à 18 heures 30 le conseil municipal légalement convoqué s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, sur la convocation

Plus en détail

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF»

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» ENTRE. Agissant en qualité de cédants des biens et des droits immobiliers ci-après énoncés ET MAÎTRE AVOCAT au Barreau de Domicilié au

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015. GUERIN Maryline 2 ème adjoint

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015. GUERIN Maryline 2 ème adjoint COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015 Sous réserve d approbation par les membres du conseil municipal lors de la prochaine réunion Présents : PARIS Jean-Claude 1 er adjoint

Plus en détail

Réunion d échanges relative à l organisation des missions d instruction des autorisations d urbanisme

Réunion d échanges relative à l organisation des missions d instruction des autorisations d urbanisme Direction Départementale des Territoires du Cher Réunion d échanges relative à l organisation des missions d instruction des autorisations d urbanisme Sommaire Organisation de l application du droit des

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE VILLETANEUSE juin 2008 SOMMAIRE CHAPITRE I OBJET ET TYPE D AIDES...3 ARTICLE 1. OBJET...3 ARTICLE

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES 2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES L'immeuble classé ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers présents : 17 Date de convocation : 6 février 2015 Extrait du procès-verbal

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 REGLEMENT FINANCIER Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 SOMMAIRE 1. REGLEMENT FINANCIER 3 1.1. Elaboration du budget 3 1.2. Responsabilités et compétences

Plus en détail

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE RELATIVE A LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT UNIVERSITAIRE DEUXIEME TRANCHE DU PÔLE TECHNOLOGIQUE UNIVERSITAIRE DE MANTES-EN-YVELINES ENTRE : L ETAT (Ministère de l Enseignement

Plus en détail

OPTIONS CHOISIES : ENTRE :

OPTIONS CHOISIES : ENTRE : LICENCE DE REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE AVEC DIFFUSION D'IMAGES AU PUBLIC OU A DES TIERS OPTIONS CHOISIES : NON COMMERCIALE COMMERCIALE AVEC

Plus en détail

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C.

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C. 06-2014 Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes Règlement de consultation R.C. La procédure de consultation utilisée est le MAPA, en application de l article

Plus en détail

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris Le caractère exécutoire des décisions prises par le maire sur les demandes d autorisation d urbanisme, la transmission au préfet de ces décisions et le contrôle de légalité. Francis Polizzi, Sous-directeur

Plus en détail

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE ENTRE : Le Département de la Vendée, représenté par le Président du Conseil général,

Plus en détail

CONVENTION. Ayant pour objet :

CONVENTION. Ayant pour objet : CADRE RESERVE A L UGAP Date d arrivée du document à l UGAP : N d inscription au répertoire des conventions : Code client UGAP : CONVENTION Ayant pour objet : la mise à disposition d un (de) marché(s) de

Plus en détail

L ASSISTANCE INFORMATIQUE DÉLOCALISÉE DE L ACADÉMIE DE TOULOUSE CONVENTION A DESTINATION DES ÉCOLES DU LOT

L ASSISTANCE INFORMATIQUE DÉLOCALISÉE DE L ACADÉMIE DE TOULOUSE CONVENTION A DESTINATION DES ÉCOLES DU LOT L ASSISTANCE INFORMATIQUE DÉLOCALISÉE DE L ACADÉMIE DE TOULOUSE CONVENTION A DESTINATION DES ÉCOLES DU LOT Elle s insère dans la politique académique de développement des Technologies d Information et

Plus en détail

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH.

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. LOI «ALUR» COPROPRIETE Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. L immatriculation des copropriétés Chaque copropriété devra être immatriculée

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

3. Votre dossier concerne

3. Votre dossier concerne Cer f apourpl usi eur sét abl i ssement set / ou pr océdur esl ongues 3. Votre dossier concerne Un seul ERP et votre demande concerne deux périodes de 3 ans soit 6 ans maximum (sous conditions) 1 trois

Plus en détail

COMPTE RENDU de la RÉUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 13 janvier 2015

COMPTE RENDU de la RÉUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 13 janvier 2015 COMPTE RENDU de la RÉUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 13 janvier 2015 L an deux mil quinze, le mardi treize janvier à 20h30, le Conseil Municipal, dûment convoqué, s est réuni salle de la Mairie, en session

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL 1/ Généralités 1. Les membres du comité de programmation (Le GAL indique dans ce point la liste des membres titulaires et suppléants du Comité de programmation).

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Mission d EOQA dans le cadre de la réalisation du programme d une zone de retournement en terminus de la deuxième ligne de tramway de l agglomération de Valenciennes Marché

Plus en détail

Caractérisation technique du service

Caractérisation technique du service rapport sur le prix et la qualité du service public de l assainissement non collectif 2012 3 Caractérisation technique du service Présentation du territoire desservi Le service est géré au niveau communal

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Le contrat de séjour est conclu entre :

CONTRAT DE SEJOUR. Le contrat de séjour est conclu entre : CONTRAT DE SEJOUR Le contrat de séjour est conclu entre : D'une part, LE LIEU DE VIE LA PORTE OUVERTE MAS DE PEYRE 46250 GINDOU Représenté par ses permanents, Monsieur et Madame BORIE Et d'autre part,

Plus en détail