Note CUVIER 1 : L Idex Université Sorbonne Paris Cité. A- Les orientations stratégiques :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note CUVIER 1 : L Idex Université Sorbonne Paris Cité. A- Les orientations stratégiques :"

Transcription

1 1 Note CUVIER 1 : L Idex Université Sorbonne Paris Cité A Les orientations stratégiques : Le projet Idex (Initiative d excellence) de notre regroupement a comme objectif de faire de l Université Sorbonne Paris Cité (USPC) une grande université unifiée omnidisciplinaire de niveau mondial. L internationalisation de l enseignement supérieur et de la recherche est une réalité, une chance et une contrainte. Si elle nous conduit à remettre en cause certaines de nos habitudes, nous n avons pas pour but de copier tel ou tel «modèle» pour transposer au sein de USPC les réussites d universités d autres pays. Les universités sont fortement liées à la réalité sociale, économique, culturelle et politique du pays, mais aussi de la métropole ou de la grande région où s exercent leurs activités. C est ce qui nous a conduits à revendiquer depuis quatre ans une identité mondiale et spécifique, tenant compte des héritages de l histoire universitaire française : nous voulons à la fois soutenir des recherches de niveau mondial, débouchant sur des découvertes exceptionnelles, et former le plus grand nombre d étudiants, à commencer par ceux du cycle licence, en étant attachés à leur réussite. Il est certes possible de faire des choix différents, comme en témoignent les orientations prises par d autres regroupements en France. Cette double ambition, être une université de recherche et une université ouverte au plus grand nombre, a inspiré le projet Idex sélectionné par le jury en 2012 et a guidé les actions menées depuis lors. Elle constitue notre fil conducteur pour les années à venir, notamment d ici la fin 2015, lorsque la période probatoire de ce Programme Investissements d Avenir (PIA) arrivera à échéance. Nous disposons désormais d un cadre institutionnel pour construire ensemble cette «grande université unifiée». Il s agit de la «communauté d universités et établissements» (Comue), issue de la loi de juillet 2013, adaptée à notre volonté de développer des coopérations stratégiques et opérationnelles entre établissements, sans passer par une fusion. Le chantier des statuts, qui a occupé une bonne partie de l année , tire à sa fin : les instances élues de USPC seront en place en février Dans ce cadre, nous avons fait le choix d un mode de fonctionnement décentralisé, c estàdire fondé sur la subsidiarité : chaque action collective est organisée et gérée au sein de l un des établissements membres, pour le compte de tous. C est ce qui nous a permis d avoir une organisation administrative très légère. 1 George Cuvier (23 août 1769, 13 mai 1832) a fait quatre ans d études de sciences, droit, économie et gestion forestière à Stuttgart. Sa carrière académique s est exercée au Muséum, au Collège de France et à l Ecole centrale du Panthéon. Il fut chancelier de l Université et conseiller d Etat. Il a projeté la création d une école supérieure d administration, sans succès. 1

2 Par ailleurs, le contrat quinquennal , signé en juillet 2014, définit un projet partagé ambitieux, et cohérent avec les objectifs de l Idex, qu il convient désormais de mettre en œuvre. Cette note, qui s appuie sur ces deux acquis, se concentre tout particulièrement sur l Idex USPC et sur ce que nous devons réaliser dans ce cadre d ici la fin Le programme, centré sur l excellence et l innovation, a été mis en place par le biais d une convention signée en décembre 2012, qui dote notre université de moyens financiers importants et de capacités d action tenant aux engagements des établissements qui en sont signataires : nous devons mobiliser les uns et les autres avec efficacité. Aussi, après presque deux ans de travail en commun, et au regard de notre expérience, estil utile d en rappeler la logique d ensemble, et d en préciser les inflexions nécessaires. Dans le droit fil de la vision rappelée plus haut, les orientations majeures de l Idex sont les suivantes : - l internationalisation des formations et de la recherche ; - l innovation pédagogique ; - l interdisciplinarité et les enjeux de société. Ce sont sur ces orientations que se fondent le rapprochement et la coordination des établissements que nous regroupons. 1 L internationalisation Nous menons de front plusieurs actions qui se renforcent mutuellement. Depuis 2013, nous avons déployé, grâce à l Idex, des outils importants: - l installation du collège des écoles doctorales ; - la mise en place d un doctorat délivré par chacun des établissements 2, sous sceau USPC ; - le financement de contrats doctoraux «internationaux» (20 par an) ; - le dépôt de deux programmes COFUND 3 ; - le développement d un programme de mobilité de niveau master (MIEM, 100 bourses par an à compter de la rentrée 2015) ; - la création de «chaires USPC» environnées (4 d ici à fin 2014), avec un financement conséquent. Les chantiers à conduire d ici la fin 2015 sont les suivants : - augmenter fortement le nombre de chaires pour attirer de jeunes chercheurs très prometteurs («chaires juniors»), ayant par exemple pour objectif d obtenir un financement de l ERC ; - centrer le programme MIEM, à partir de la rentrée 2015, sur l internationalisation des cursus de Master ; - construire une politique d accueil reposant sur une convention de partenariat avec les Crous d ÎledeFrance et la Cité internationale, pour disposer, en soutien à notre 2 A l exception de Sciences Po, qui a gardé une accréditation directe pour Cette situation fera l objet d un nouvel examen pour la période du contrat quinquennal. 3 Ces deux programmes, déposés en réponse aux appels européens, nous permettront, s ils sont sélectionnés, de financer de nouveaux contrats pour des doctorants ou des postdoctorants tout en garantissant des mécanismes très attractifs pour le choix de jeunes chercheurs. Celui sur les doctorants a été déposé par USPC. Celui pour les postdoctorants est déposé par la Fondation Maison des Sciences de l Homme, en partenariat avec USPC. 2

3 politique d attractivité internationale, de réservations de chambres dans des résidences étudiantes ; - développer une politique de «vie étudiante» favorisant l accueil de tous les étudiants étrangers. Sont ici particulièrement concernés les services offerts à ces étudiants, avant même qu ils ne viennent en France, au moment de leur arrivée ainsi que pendant leur séjour. Leur intégration active dans la vie sociale et culturelle de l ensemble des étudiants, constitue un objectif majeur ; mettre en œuvre une politique de signature commune 4 des productions de recherche, conforme à notre volonté d être reconnus comme un centre majeur de la production scientifique mondiale. Nous devons en fixer les modalités pratiques, en accord avec les organismes de recherche et l APHP, et en organiser le suivi ; développer un soutien massif à l enseignement des langues pour nonspécialistes, fondé sur des pédagogies innovantes : ce programme, en cours de définition, sera lancé à la rentrée 2015 ; recentrer nos actions de partenariat, aujourd hui diverses (ouverture d une représentation à Sao Paulo et à Buenos Aires, accord avec la National University of Singapore), sur trois objectifs principaux, à savoir : faire émerger des recherches internationales de premier plan, développer les formations conjointes et les doubles diplômes, devenir partenaires de grandes universités mondiales. Afin d y parvenir d ici fin 2015 nous fixerons, pour chacune de ces antennes, un programme d action s appuyant sur des indicateurs, et nous construirons des formes de présence sur d autres sites (Afrique, Chine, Amérique du Nord). L international est l un des terrains privilégiés de l action conjointe avec les organismes de recherche (CNRS, INED, INRIA, Inserm, IRD) qui vont devenir membres de USPC. Les discussions en cours, qui concernent principalement aujourd hui le CNRS et l IRD, seront ouvertes aux autres organismes et déboucheront sur des modalités partagées d action, tant dans les villes où nous sommes déjà présents que sur les nouveaux sites possibles. 2 L innovation pédagogique Début 2014, nous avons mené, grâce à l Idex, plusieurs opérations : la création d un service chargé d aider les enseignants à aborder dans de bonnes conditions l innovation pédagogique (SAPIENS : Service d Accompagnement aux Pédagogies Innovantes et à l Enseignement Numérique de Sorbonne Paris Cité) ; la définition d une nouvelle cartographie de l offre de formation en Master et en Licence, qu il conviendra d ajuster à la marge en 2016 ; l expérimentation de nouvelles voies de formation dans le domaine des études médicales, offertes à tous les étudiants de toutes les licences de USPC. 4 Un sondage portant sur 7322 articles publiés en 2012 par des personnes relevant des universités Paris Descartes, Paris Diderot, Paris 13 et de l IPGP, donne 315 articles mentionnant «Sorbonne Paris Cité». C est un début, certes faible, montrant que c est possible et qu il y a une marge de progression... 3

4 Les chantiers principaux d ici la fin 2015 sont les suivants : tester, dès la rentrée 2015, l année de «fondation» de licence, ambition forte de l Idex, dans quelques établissements, sous des formes nécessairement variées ; développer des doubles et triples cursus, concernant souvent plusieurs de nos établissements : les propositions seront instruites au printemps 2015 ; installer l Idefi IIFR (Institut Innovant de Formation par la Recherche), qui a une visibilité nationale et internationale, comme une composante de USPC ; avancer dans la coordination entre établissements par : o l harmonisation des calendriers universitaires afin de faciliter la convergence des cursus ; o la mise en place pour les étudiants qui le souhaitent d un programme de mobilité interne de type «Erasmus», d une durée d un semestre ; o le renforcement des coaccréditations de diplômes de Licence et de Master par la mise en place de conseils de perfectionnement et/ou de jurys communs ; o le suivi et la généralisation de la réforme de la PACES (première année commune aux études de santé). Cette mission importante du collegium de médecine devra être menée en liaison avec les autres facultés et universités concernées au sein de USPC. Une bonne part de ces activités innovantes pourrait être rassemblée dans une «Maison USPC des pédagogies innovantes», agrégeant SAPIENS et l IIFR, tout en fonctionnant comme un hôtel à projets destiné notamment à favoriser l éclosion et le développement de nouveaux types de formation. Pour répondre au développement rapide de pédagogies innovantes qui ébranlent les modalités traditionnelles de l activité des enseignants et enseignantschercheurs, nous définirons des principes généraux permettant la prise en compte des ces activités pédagogiques nouvelles, qui ont vocation à être déclinés avec souplesse dans chaque établissement. 3 L interdisciplinarité et les enjeux de société L Université Sorbonne Paris Cité couvre la quasitotalité des disciplines, et nos établissements ont une visibilité mondiale dans leurs domaines d activités. S il revient naturellement à chacun d entre eux de mener leur propre politique de formation et de recherche, à laquelle USPC n entend pas se substituer, nous sommes en capacité d apporter une valeur ajoutée forte dans trois domaines : les recherches et les formations interdisciplinaires, les enjeux sociétaux, le soutien à des projets structurants trop ambitieux pour être mis en œuvre par un établissement isolément. Lancé à l été 2013, l appel à projets de recherche interdisciplinaires a donné de bons résultats avec la sélection en octobre 2014 de 9 programmes. USPC finance également par le biais de l Idex des contrats doctoraux pour des thèses interdisciplinaires (9 à la rentrée 2014). Enfin, nous avons décidé, dans le cadre de notre contrat , de nous saisir de quatre questions de société majeures, à savoir : Progrès, environnement et sociétés humaines ; Les enjeux publics de la santé ; La diversité des cultures et des sociétés du monde ; Les sciences des données. 4

5 Il est clair que chacune d entre elles nécessite des approches interdisciplinaires très larges, réunissant des équipes venant de nos quatre principaux secteurs (sciences sociales et politiques publiques, sciences exactes et technologies, biologie et santé, arts, lettres et langues). Pour conforter ces premiers résultats, les principaux chantiers d ici la fin 2015 sont les suivants : créer en 2016 de nouvelles structures interdisciplinaires, sous la forme par exemple d instituts ou de fédérations installés sur la longue durée (10 ans), en tenant compte des projets de recherche interdisciplinaires sélectionnés en 2014, et des convergences qu ils présentent 5 avec les quatre thèmes sociétaux. La liste des projets qui se verront offrir cette possibilité sera arrêtée au printemps 2015 ; installer à la tête de chacun des quatre thèmes de société une équipe réunissant des responsables de Labex, d Equipex et de projets de recherche interdisciplinaires. Cellesci choisiront les formes d intervention dans le débat public qu elles comptent privilégier : construction d un think tank, organisation de colloques et de débats citoyens, publication d ouvrages, etc. On pourra s appuyer ici sur le travail mené au sein de l Idefi Forccast (Formation par la Cartographie de Controverses à l analyse des sciences et techniques) ; conforter le dialogue entre les Labex par l organisation en 2015 d un premier séminaire interlabex sur l expertise scientifique et pédagogique ; engager une réflexion, à partir du thème sur les «enjeux publics de la santé», concernant la façon dont les recherches et formations impliquées dans ce domaine sont appelées à se structurer au sein de USPC, voire audelà en ÎledeFrance. La mise en place d un Institut de Santé Publique, s appuyant sur les nombreuses unités de recherche ou équipes pédagogiques concernées par ce sujet que ce soit en anthropologie, économie, droit, gestion, sciences politiques, sociologie, épidémiologie, statistique, langues et civilisations, etc. consolidera cet objectif. B Structuration, modalités d action et pilotage de l Idex Nous avons pris conscience que la notion de périmètre d excellence, qui avait prévalu dans les premières versions du projet Idex, ne peut résulter d une vision toute faite. Pour autant, nous resterons attentifs, via un suivi a posteriori plutôt qu une définition a priori, à l excellence reconnue ou escomptée des unités de recherche que nous soutenons à travers nos divers programmes. Les résultats de nos premiers appels à projets montrent que nous avons tenu compte de cette exigence de qualité. Si les Labex que nous fédérons sont associés autant que possible à nos activités et projets internationaux ou interdisciplinaires, ils doivent aussi l être aux actions de prospection à mener afin d identifier les projets véritablement innovants, sur lesquels notre avenir se construira. 1 Les pôles disciplinaires et les collegia La formule des appels à projets, quelle que puisse être son utilité lorsqu il s agit de soutenir l excellence et l audace en recherche, ou dans d autres domaines de notre action, ne saurait constituer le seul mode de structuration de USPC. De nouveaux types d action, visant à soutenir des projets d une ampleur dépassant les capacités de nos établissements, doivent émerger. Cette fonction de structuration et de prospection sera 5 Sept des neuf projets sélectionnés sont en rapport étroit avec les thèmes sociétaux retenus. 5

6 confiée aux quatre grands pôles disciplinaires (sciences sociales et politiques publiques ; sciences exactes et technologies ; biologie et santé ; humanités : arts, lettres et langues) qui seront installés avant la mi2015, sur la base d un cahier des charges. Une équipe sera chargée de leur animation, ils disposeront d un budget annuel dès l année , et ils deviendront l un des lieux privilégiés de l interaction avec les organismes de recherche membres de USPC. Deux collegia seront mis en place dès cette année : le collegium USPC de médecine et le collegium USPC des IUT. Leurs missions seront là encore définies par un cahier des charges, leur animation sera confiée aux directeurs des structures ainsi regroupées, et un budget commun leur sera alloué, dont la moitié sera constituée de crédits Idex apportés par USPC et l autre par les composantes ellesmêmes. La fusion des facultés d odontologie que les équipes de Paris Descartes et Paris Diderot ont souhaité mettre en œuvre avant même que la construction d un nouveau bâtiment ne soit achevée, et le rapprochement institutionnel fort des écoles d ingénieurs de Paris 13 et de Paris Diderot, seront lancés d ici à juin 2015, démontrant ainsi la capacité deuspc à faire émerger de nouvelles composantes en interne. Si le choix a été fait de conduire les actions collectives de USPC par l un ou l autre des établissements au bénéfice de tous les autres (principe de subsidiarité), afin de ne pas créer de couche administrative supplémentaire, les engagements de l établissement gestionnaire pour le compte de USPC doivent désormais être formalisés par écrit. C est en effet l une des conditions de la stabilité du processus. 2 Un pilotage dédié à l Idex au sein de USPC L organisation politique et opérationnelle de USPC repose aujourd hui très largement sur le Bureau (rassemblant les présidents et directeurs des huit établissements), et s appuiera dans quelques mois sur le Conseil des membres (créé sur le modèle du conseil des directeurs de composantes de chaque université), ainsi que sur les instances électives décisionnelles (Conseil d administration CA) ou consultatives (Conseil académique CAC). S y ajoutent des groupes rassemblant des responsables des établissements, souvent des VicePrésidents ou assimilés, autour des principaux domaines d activité : formation, recherche, système d information, vie de campus, international et documentation. Toutefois, la gestion de l Idex, qui constitue l une des prérogatives de USPC, a démontré que le président de la COMUE a besoin d une capacité de délégation politique, pour augmenter l efficacité de nos initiatives collectives, et assurer la transversalité des actions qui impliquent plusieurs secteurs actuellement couverts par des groupes de VP distincts. Ce constat appelle une organisation ad hoc plus souple, permettant de mener à bien l ensemble des chantiers prioritaires énoncés cidessus. A cette fin, un directeur délégué en charge du suivi de l Idex sera nommé. Il siègera comme invité permanent au Bureau, dont la première réunion de chaque mois sera consacrée à l avancement du dossier Idex. Les représentants des organismes de recherche seront également invités à cette réunion, tandis que le Conseil des membres, qui sera réuni au moins 3 fois par an, sera systématiquement informé et consulté sur l avancement du programme Idex. De même, chacun des six domaines (formation, recherche, système d information, vie de campus, international, documentation) sera confié à un directeur délégué, placé auprès du 6

7 Président de la Comue et nommé sur sa proposition, après accord du Bureau et du Conseil des membres 6. Ces directeurs délégués auront pour missions : l animation des groupes de travail (VP ou assimilés, responsables au sein des établissements, groupes ad hoc) compétents sur ces secteurs d activités ; la préparation du travail et des débats du bureau, préalablement à l instruction des instances décisionnelles (Conseil des Membres, CA) ou consultatives (CAC) ; la mise en œuvre des actions de USPC relevant de leur secteur, spécifiquement des actions Idex. Dans chacun de ces domaines, un chargé de mission USPC assistera le directeur délégué. Une réunion régulière des directeurs délégués permettra d assurer le suivi des orientations données en bureau et des décisions votées en CA, tout particulièrement sur les sujets transversaux. Enfin, la mise en œuvre et le suivi de l Idex s appuieront sur un Comité opérationnel le Comité Idex réunissant une fois par mois un représentant de chaque établissement et des organismes de recherche, ainsi que le secrétaire général de USPC. Ce comité, présidé par le Président de USPC, ou, à défaut, par le directeur délégué en charge de l Idex, sera un lieu d échanges et de propositions, permettant l instruction du bureau puis des instances décisionnelles de USPC, dont le CA. Les directeurs délégués seront invités au comité Idex sur les sujets les concernant. 3 Les autres modes de coordination entre établissements S il est légitime que les subventions et moyens qui nous sont octroyés, dont ceux de l Idex, apportent des ressources additionnelles aux établissements pour mener des actions collectivement, il n en est pas moins nécessaire de mieux identifier, et valoriser, l apport des établissements à ces actions, qui doit être proportionnel aux ressources Idex, conformément à l engagement pris en Lors de l évaluation prévue courant 2016, à la fin de la période probatoire, le jury sera particulièrement attentif à son respect. Pour autant, la mission de coordination entre établissements ne se limite pas aux cinq grands secteurs d activité. Elle concerne aussi des fonctions support ou des aspects spécifiques (systèmes d information, suivi des parcours étudiants, sport, culture, etc.) ainsi que les processus administratifs (sur la base de réunions régulières avec le Secrétaire Général de USPC et les DGS (Directeurs Généraux des Services) des huit établissements). Dans cette perspective, nous devons établir un dispositif pour que l investissement au sein de USPC des enseignants, enseignantschercheurs et chercheurs, ainsi que des autres personnels des établissements, soit reconnu, qu il s agisse de celles et ceux qui assument des responsabilités ou qui s impliquent dans des actions collectives (en formation, en recherche, à l international, etc.). Les règles que nous définirons permettront de quantifier une partie de l apport des établissements aux activités de notre communauté, afin de les amplifier. II convient également de déterminer dès à présent de nouveaux domaines de convergence et de partage d activités. Parmi ceuxci, on peut citer : la médecine (plan de cancérologie, dispositif de Développement Professionnel Continu, etc.) ; certains types de formation tout au long de la vie ; 6 Ils remplacent, avec un positionnement un peu différent, les actuels coordinateurs. 7

8 les langues pour non spécialistes ; les réponses aux appels à projets du programme Horizon 2020 ; la valorisation de la recherche ; les systèmes d information ; la documentation et l information scientifique et technique ; les presses universitaires. Enfin, les relations de USPC avec le monde économique sont encore trop limitées. De ce point de vue, les excellents contacts que la SATT idfinnov a développés avec ce secteur constituent un tremplin : un travail de coordination, permettant d identifier les axes stratégiques pertinents en la matière, sera engagé avant la fin de La communication Afin d installer l Idex au cœur de nos préoccupations et de nos discours, un important travail de mise en valeur des premiers résultats obtenus grâce à aux financements du PIA (Labex, Idefi, Equipex, Cohortes, IHU, programmes interdisciplinaires, mise en place des antennes internationales, etc.) sera conduit dans les prochains mois. La refonte du site de USPC sera effective à la rentrée 2015 : celuici permettra d améliorer et de relayer la communication concernant les activités et les résultats de l Idex développée dans chacun des établissements, par le biais des lettres d information ou des sites institutionnels. Il est non moins essentiel de prendre appui sur les personnels scientifiques ou administratifs qui se sont saisis de ces nouveaux dispositifs et de ces nouvelles possibilités, de les mobiliser afin d aller plus loin et plus vite. De même que les présidents et les directeurs des huit établissements ou les responsables d actions collectives, les personnels impliqués dans nos projets communs (en formation, en recherche, à l international, dans la vie de campus ou le numérique) seront des relais essentiels pour faire connaître et développer notre ambition commune. Texte adopté à l unanimité par le Bureau de l Université Sorbonne Paris Cité (novembre 2014) 8

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

Contrat quinquennal 2014-2018 ***

Contrat quinquennal 2014-2018 *** Document n 6 Contrat quinquennal 2014-2018 *** Les huit établissements d enseignement supérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (USPC) se sont regroupés en 2010 en pôle de recherche et d enseignement

Plus en détail

Université Sorbonne Paris Cité

Université Sorbonne Paris Cité CONTRAT DE SITE Université Sorbonne Paris Cité CONTRAT PLURIANNUEL 2014-2018 Ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche 10/363 Sommaire général Volet Commun..

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité 1 / 22 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe des établissements d enseignement supérieur et de recherche et des

Plus en détail

CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017

CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017 CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017 UNIVERSITE DE HAUTE ALSACE UNIVERSITE DE STRASBOURG -1- Convention d association conclue entre l Université de Haute-Alsace et l Université de Strasbourg Contenu Préambule...

Plus en détail

Axes stratégiques - Université Paris Descartes

Axes stratégiques - Université Paris Descartes Stratégie Axes stratégiques - Université Paris Descartes Introduction : le PRES et l Idex Sorbonne Paris Cité Le contrat quadriennal actuellement en cours a débuté en 2010 par un événement extrêmement

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

TOULOUSE INITIATIVE D EXCELLENCE

TOULOUSE INITIATIVE D EXCELLENCE TOULOUSE INITIATIVE D EXCELLENCE Toulouse-IDEX 2 : Résumé opéra onnel 08/12/2011 Université de Toulouse Pôle de Recherche et d'enseignement Supérieur - www.univ-toulouse.fr 15, rue des Lois - 31000 Toulouse

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie, psychanalyse de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES. www.usaintlouis.be

UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES. www.usaintlouis.be UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES www.usaintlouis.be Une université au cœur de Bruxelles p.1 Des faits et des chiffres p.2 Recherche p.3 Conférences p.3 Enseignement et langues p.4 Bibliothèque p.6 Publications

Plus en détail

VADE MECUM. Appel à propositions ERASMUS MUNDUS

VADE MECUM. Appel à propositions ERASMUS MUNDUS Bureau des Relations Internationales Aurélie SEGUIN VADE MECUM Appel à propositions ERASMUS MUNDUS Le programme Erasmus Mundus a été créé en 2004 pour une durée de 5 ans. Il est entré dans sa deuxième

Plus en détail

Charte de qualité. pour l accueil des boursiers du gouvernement français

Charte de qualité. pour l accueil des boursiers du gouvernement français Charte de qualité pour l accueil des boursiers du gouvernement français Bien accueillir les étudiants étrangers correspond pour la France à une quadruple nécessité : culturelle, universitaire, économique

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Contrat de site Sorbonne Paris Cité 2014-2018. Volet spécifique Université Paris Diderot

Contrat de site Sorbonne Paris Cité 2014-2018. Volet spécifique Université Paris Diderot Contrat de site Sorbonne Paris Cité 2014-2018 Volet spécifique Université Paris Diderot L'université Paris Diderot de par l'excellence de sa recherche et sa pluridisciplinarité, la force de ses liens avec

Plus en détail

Master Management, innovation, technologie

Master Management, innovation, technologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management, innovation, technologie Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission

IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission Les candidats à l appel à projets (AAP) IDEX 2 doivent, avec le plus grand soin, prendre en compte les enseignements qui peuvent être

Plus en détail

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 Critères des commissions interdisciplinaires du du Comité national mandat 2012-2016 Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 2 CID 50 Gestion de la recherche La CID

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2014 2018 UPMC Projet d établissement 2014-2018 Page 1 Plan du document 1. Stratégie de long terme : construire une université de recherche de niveau mondial répondant aux défis

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Infectiologie : microbiologie, virologie, immunologie de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues, cultures et communication de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Section des formations et des diplômes. Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III

Section des formations et des diplômes. Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III Section des formations et des diplômes Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III Contexte général L Ecole doctorale n 251 «Sciences de l

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

Les cotutelles internationales de thèse

Les cotutelles internationales de thèse Les cotutelles internationales de thèse Période de travail et de création, le Doctorat offre une réelle expérience professionnelle au jeune chercheur. Le doctorant est formé pour la recherche et par la

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

MASTER INTERNATIONAL "BANQUE ET MARCHÉS FINANCIERS"

MASTER INTERNATIONAL BANQUE ET MARCHÉS FINANCIERS MASTER INTERNATIONAL "BANQUE ET MARCHÉS FINANCIERS" De la théorie......et de la pratique > Université Hassan II Casablanca - Maroc > Université de Cantabria Santander - Espagne Master International en

Plus en détail

Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre 2015 Maison de la Chimie PARIS

Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre 2015 Maison de la Chimie PARIS Séminaire scientifique annuel Université Sorbonne Paris Cité 2015 Programmes de recherche interdisciplinaires Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010.

Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010. Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010. Les premiers PRES ont été créés en 2007, leur principale ambition était de développer

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

Marketing - Managem ent Gestion - Comptabilité Banque - Assurance Santé Social Internatio nal Immobilier Tourisme Design.

Marketing - Managem ent Gestion - Comptabilité Banque - Assurance Santé Social Internatio nal Immobilier Tourisme Design. Nos métiers Formations initiale et en alternance Formation Professionnelle Continue Conceptio n pé dagogique E-Learning Nos Domaines de compétences Marketing - Managem ent Gestion - Comptabilité Banque

Plus en détail

L université Paris Dauphine

L université Paris Dauphine L université Paris Dauphine A l issue du contrôle de l université Paris Dauphine, effectué en 2007, la Cour a adressé un référé au ministre de l enseignement supérieur et de la recherche appelant son attention

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Sciences Po Paris. Collège universitaire

Sciences Po Paris. Collège universitaire Sciences Po Paris Collège universitaire 1. Qu est-ce que Sciences Po? 1. Les formations: le Bachelor et les Masters 1. Les procédures de candidature 1. Les droits de scolarité et les bourses d études discussion

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

Enseignement supérieur et Recherche Budget 2010

Enseignement supérieur et Recherche Budget 2010 Enseignement supérieur et Recherche Budget 2010 Cadrage général Enseignement supérieur et Recherche ~ Budget 2010 # 2 Budget 2010 : des moyens au service d une stratégie de moyen terme > Une stratégie

Plus en détail

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique Approuvés par le Conseil du Département de Master Informatique le 17 juin 2014 Approuvés par le Conseil

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie logiciel, système d'information de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017

CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017 P a g e 1 CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017 Repérage et diagnostic 2013 1) Réseau national Elaboration du cahier charges 2) Carnet de santé : Analyse Données 3) Outils ADOS ADI : - Avis juridique -

Plus en détail

Communauté d Universités et Établissements. Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence. Université Côte d Azur (UCA) - page 1

Communauté d Universités et Établissements. Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence. Université Côte d Azur (UCA) - page 1 Communauté d Universités et Établissements Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence Université Côte d Azur (UCA) - page 1 En 2015 le paysage français de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

Evaluation de l AERES sur l unité :

Evaluation de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Evaluation de l AERES sur l unité : Centre d Etudes et de Recherche en Droit des Affaires et Gestion CEDAG sous tutelle des établissements et organismes Université Paris

Plus en détail

Un nouvel État territorial

Un nouvel État territorial La réforme de l administration territoriale de l État 1 / 7 Un nouvel État territorial L organisation territoriale de l État en France est caractérisée par : une architecture historique calée sur les départements

Plus en détail

Appel à projets des Investissements d Avenir "Initiatives D'Excellence en Formations Innovantes" (IDEFI) ÉDIFICE

Appel à projets des Investissements d Avenir Initiatives D'Excellence en Formations Innovantes (IDEFI) ÉDIFICE Appel à projets des Investissements d Avenir "Initiatives D'Excellence en Formations Innovantes" (IDEFI) ÉDIFICE Préambule Le projet Édifice propose de construire le démonstrateur d un dispositif de formation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre du droit de l entreprise, EA 3397 de l'université Strasbourg 3 avril 2008 Section des Unités de recherche Rapport

Plus en détail

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca 1. Dispositions communes : Article 1: Identification

Plus en détail

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015 Appel à candidature Admission au programme doctoral SACRe 2015 pour l École nationale supérieure des Arts Décoratifs Le programme doctoral Sciences, Arts, Création, Recherche (SACRe) est ouvert à tous

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université Montpellier 1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Revaloriser les métiers au service des missions de l Université

Revaloriser les métiers au service des missions de l Université Revaloriser les métiers au service des missions de l Université PREAMBULE Le capital humain est notre richesse première. La force de l Université tient à la qualité de ses universitaires et à celle de

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit fiscal de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 de l'université Lille 3 Juin 2009 Section des Unités

Plus en détail

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX»

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Pour les porteurs de projets de l Université Joseph Fourier de Grenoble 24 Septembre 2010 Sommaire Quelques rappels sur LABEX Démarche

Plus en détail

l académie d Aix-Marseille Aix-Marseille Université l université d Avignon et des pays de Vaucluse

l académie d Aix-Marseille Aix-Marseille Université l université d Avignon et des pays de Vaucluse Convention de partenariat entre l académie d Aix-Marseille Aix-Marseille Université l université d Avignon et des pays de Vaucluse et l'association Accompagner la réalisation des projets d'études de jeunes

Plus en détail

Réunion du Conseil Scientifique de l EHESP 18 novembre 2013 Compte-rendu synthétique et relevé de décisions

Réunion du Conseil Scientifique de l EHESP 18 novembre 2013 Compte-rendu synthétique et relevé de décisions Réunion du Conseil Scientifique de l EHESP 18 novembre 2013 Compte-rendu synthétique et relevé de décisions Référence Révision Date d application Version CS _novembre_2013 Validation Date 18/11/2013 Rédigé

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d'affaires en contrôle des bâtiments de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

CAMPAGNE 2013 - ENSEIGNANTS INVITES. VADE MECUM à destination des enseignants invitants de Paris Diderot

CAMPAGNE 2013 - ENSEIGNANTS INVITES. VADE MECUM à destination des enseignants invitants de Paris Diderot Bureau des Relations Internationales CAMPAGNE 2013 - ENSEIGNANTS INVITES VADE MECUM à destination des enseignants invitants de Paris Diderot Préambule L Université Paris Diderot consacre chaque année près

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education formation communication de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie mathématique de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des organisations sociales, territoriales et culturelles de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA

POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA DU «Sociétés, cultures et pratiques professionnelles» Niveau Master Professionnel 2 ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 1 1

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail