ETUDE DE CAS. Master Pro STEP Génie de l Environnement & Industrie. Le plan de déplacements territorial interentreprises (GEI)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE DE CAS. Master Pro STEP Génie de l Environnement & Industrie. Le plan de déplacements territorial interentreprises (GEI)"

Transcription

1 (GEI) Master Pro STEP Génie de l Environnement & Industrie IUP Génie de l Environnement Université Paris- Diderot ( ) M2 Pro STEP : UE 39U4GE53 ETUDE DE CAS Le plan de déplacements territorial interentreprises Une illustration Rapport soutenu le mercredi 10 décembre 2008 par Ghyslaine SANCHEZ DEGRAVE Tuteur de Stage M. Sylvain FOURMOND Professeur Université Paris 7 Denis Diderot Maître de stage Mme Béatrice MAUCONDUIT Chef de projet en charge des relations externes Bureau des Temps ville de Paris

2 Sommaire Convention de stage Remerciements Résumé I II III Introduction /Contexte de la mission page 1 I Les plans de déplacements Entreprise et Administration page 3 1) Présentation des PDE/PDA Définition, Enjeux Acteurs et financeurs Actions réalisables Méthodologie à mettre en œuvre 2) Freins et facteurs de réussite du PDE II Le plan de déplacements territorial interentreprises page 13 1) Des exemples de plan de déplacements interentreprises 2) Diagnostic territorial du périmètre Paris Rive Gauche III Préconisations pour un plan de déplacements territorial interentreprises Paris Rive Gauche page 19 1) Un plan de déplacements territorial interentreprises en concertation avec les décideurs publics 2) Un intérêt à la mutualisation du plan de déplacements territorial 3) Perspectives pour le projet éco-citoyen Conclusion page 21 Bibliographie page 22 Annexes page 23 1) Le projet éco-citoyen 2) Fiche d entretien 3) Synthèse des entretiens 4) L offre de transport sur le secteur Paris Rive Gauche 5) Les entreprises et les administrations rencontrées

3 Remerciements Mes remerciements vont bien évidemment au maître de stage Mme Béatrice MAUCONDUIT pour sa disponibilité et son aide et à Mme Véronique JEANNIN, directrice du Bureau des Temps de la ville de Paris pour son accueil. Tout en travaillant de manière très autonome, j ai pu pendant cette période profiter de conseils avisés pour exercer une mission qui s est avérée être très enrichissante. Mes remerciements vont également à l Association Française de l Excellence Territoriale (AFET) et plus particulièrement à son responsable Mr Pierre DOMMERGUES, lequel a eu la bonne idée de proposer cette mission dans le cadre du projet éco-citoyen Paris Rive Gauche, qu il coordonne. Enfin, je tiens à remercier l ensemble des personnes qui ont reçu ma visite, échangé par téléphone ou par messagerie Internet et d avoir pris le temps de répondre à mes questions. Par l accueil aimable et chaleureux de tous, ils nous ont permis de faire avancer ce projet de façon efficace, de réfléchir et d agir en toute sérénité.

4 Résumé Pour développer une politique de développement durable forte, la problématique du transport est importante. Au vu de la demande formulée et afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre imputables à la partie «transport», le bureau des Temps de la ville de Paris et l Association Française de l Excellence Territoriale (AFET) m ont confié la mission d étudier la faisabilité d un plan de déplacement territorial sur le secteur de Paris Rive Gauche. Il s agit pour moi de réaliser l état des lieux des plans de déplacements entreprise, de recenser les expériences sur le secteur de Paris 13 ème et de proposer des solutions pour la mise en œuvre d un plan de déplacement territorial Mots Clés : développement durable, transport, plan de déplacement de l'entreprise ou de l administration, territorial Summary In order to develop a strong sustainable development policy, the transport is important. Considering the results and so as to decrease greenhouse effect gases caused by the transport branch, Temps Bureau of Paris city and AFET, entrusted ma with the mission of studying the feasibility of travel plans on the site Paris left edge. The method me used is to make a diagnostic of the company travel plans, to know the experiences on the site Paris 13 and to suggest solutions for the create of travel plan of the district. Keywords : Sustainable development, transport, company or administration travel plans

5 Master Sciences de la Terre, de l Environnement et des Planètes (STEP) Université Paris Diderot Institut de Physique du Globe de Paris

6 Introduction L adoption de la charte de l environnement en 2005 a conféré au développement durable une valeur constitutionnelle. Il s impose à tous et commande aux pouvoirs publics l exemplarité. La notion de développement durable est au centre des préoccupations actuelles. Le secteur des transports est un grand consommateur d énergie et une source très importante d émissions de gaz à effet de serre. Il représente presque 30 % des émissions françaises, en constante augmentation depuis De plus, outre le bruit et les autres nuisances environnementales générées par le trafic automobile, les transports représentent aujourd hui, dans le coeur de l agglomération parisienne, la source majeure d émissions de polluants atmosphériques. Ils émettent 69 % des oxydes d azote, 38 % des composés organiques volatiles (COV), et 37 % des particules en suspension (PM10). La contribution des véhicules utilitaires légers (camionnettes) est importante pour les NOx et les particules. En Ile de France, en 2008, plus de 37 millions de déplacements peuvent être observés chaque jour, dont deux tiers se font en voiture. En France, quelques 20 millions d heures seraient perdues chaque année dans les encombrements, soit heures par jour, avec de graves conséquences sur l activité des entreprises comme sur le cadre de la qualité de vie des personnes et de la planète. D'après l'agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME), ce sont les déplacements domicile /travail et professionnels qui constituent les motifs les plus consommateurs de kilomètres pour les déplacements locaux. La loi d Orientation sur les Transports Intérieurs (LOTI) de 1982 étendue par la loi sur l Air et l Utilisation Rationnelle de l Énergie (LAURE) de décembre 1996 qui instaure les Plans de Déplacements Urbains, les Plans Régionaux sur la Qualité de l Air et les Plans de Protection de l Atmosphère, puis la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains de décembre 2000, ont introduit les objectifs de maîtrise des déplacements et de la circulation automobile. Pour atteindre ces objectifs, les Plans de Déplacements Urbains permettent d établir des plans de mobilité par les entreprises et les collectivités publiques. C est dans ce contexte que les plans de déplacements entreprise (PDE) et les plans de déplacements administration (PDA) se mettent en place. La Société d Economie Mixte d Aménagement de la Ville de Paris (SEMAPA) coordonne la restructuration urbaine de Paris Rive Gauche. Il s agit d un périmètre urbain qui s étend de la gare d Austerlitz au boulevard Masséna et de la Seine à la rue du Chevaleret, structuré en trois quartiers qui s articulent chacun autour d un centre névralgique : - La gare Austerlitz pour le quartier Austerlitz - La Bibliothèque nationale de France pour le quartier Tolbiac - L université Paris 7-Denis Diderot pour le quartier Masséna. La SEMAPA traitant essentiellement l aspect immobilier, il a été fait appel à l expertise de l Association Française de l Excellence Territoriale (AFET) pour améliorer la qualité du quartier en termes de développement durable et de lien social. L AFET a incité un processus démocratique par la création d un projet éco-citoyen qui s inscrit dans une démarche de réflexion et d expérimentation, dans un quartier qui est riche en ressources (entreprises, Université, services publics, associations, populations mixte ) mais qui est aussi 1

7 confronté à des points noirs, comme l insuffisance de la prise en compte des questions environnementales. Des ateliers thématiques ont été mis en place, dont l un concerne la conception d un système de mutualisation des plans de déplacements entreprise avec l objectif de mise en œuvre dans le quartier du premier plan de déplacements territorial interentreprises. L AFET a associé le Bureau des Temps de la Ville de Paris qui apporte son savoir-faire dans l articulation des temps. Le Bureau des Temps a été créé en 2002 par la municipalité de Paris afin de mieux prendre en compte les rythmes des usagers et des salariés dans l organisation des services collectifs parisiens. Il réalise des diagnostics pour mieux connaître les rythmes de vie : le temps familial, le temps de travail, le temps de transport, le temps libre. Il facilite le dialogue par de nombreuses concertations locales avec de multiples acteurs. Il concrétise, avec les mairies d arrondissement, les projets issus des concertations sur l articulation des temps dans les services aux familles, le champ du loisir sportif et culturel, le transport. C est dans ce contexte que j ai participé à l atelier éco-citoyen du 16 octobre 2008, qui m a permis de découvrir l ensemble des thématiques liées au projet de citoyenneté et de durabilité par le biais de dix ateliers et des différents acteurs présents. Ma mission consiste à étudier la problématique des plans de déplacements entreprise au travers de nombreuses recherches documentaires et d un questionnement auprès d entreprises et d administrations, dont une partie située sur le périmètre de Paris Rive Gauche, de recenser des expériences pratiques significatives de plan de déplacements interentreprises, d en analyser les faiblesses et les forces et de faire des préconisations visant à la mise en œuvre d un plan de déplacements territorial interentreprises. 2

8 I. Les plans de déplacements Entreprise et Administration 1) Présentation des PDE/PDA Afin de comprendre l utilité d un plan de déplacements territorial interentreprises, il est nécessaire au préalable de rappeler ce que sont les PDE et les PDA (A), de montrer les enjeux (B), de répertorier les partenaires et les appuis techniques et financiers possibles (C), de lister les actions réalisables (D) et d indiquer la façon dont ils se mettent en place (E). A) Définition Un PDE ou plan de mobilité - consiste en un ensemble de mesures visant principalement à rationaliser les déplacements quotidiens des usagers du site d emploi ou d activités, qui vont dans le sens d une réduction de l usage individuel de la voiture au profit de modes de déplacements et usages plus respectueux de l environnement : transports collectifs, vélo, marche, covoiturage, etc. Le plan de déplacements s intéresse aux déplacements des salariés et autres usagers du site : visiteurs, sous traitants, livreurs, etc. Il englobe : Les déplacements domicile travail des salariés Les déplacements professionnels des salariés (vers d autres sites ou d autres entreprises) Les déplacements des visiteurs, livreurs B) Enjeux Le PDE apporte de nombreux intérêts et des bénéfices pour l entreprise, pour la collectivité, pour les salariés : Il répond à des préoccupations environnementales en luttant contre le dérèglement climatique et les pollutions Cela sous-entend la réduction des émissions de gaz et de particules polluants et à effet de serre et la maîtrise de l énergie, par la réduction de la consommation de pétrole, par l utilisation d énergies alternatives au pétrole, par la diminution du stationnement sauvage et de la circulation liée à la recherche d une place de stationnement, par l économie d espace dédié au stationnement et sa reconversion à d autres fins (jardins, espace de travail, parcs à vélos, en fonction de l espace concerné). Il répond à des obligations légales Selon la législation locale en vigueur, les entreprises qui génèrent beaucoup de trafic peuvent être tenues de réaliser le plan de déplacement entreprises. C est une obligation en Ile de France pour les grands pôles, selon le Plan de Protection de l Atmosphère. Les collectivités locales ont, parmi leurs compétences, l organisation des transports : elles sont donc parties prenantes pour inciter les entreprises implantées sur leur territoire à limiter l usage individuel de la voiture. Il réduit les coûts liés aux déplacements professionnels La mise en place de solutions autres que l utilisation individuelle de la voiture pour les déplacements professionnels peut permettre de réaliser des économies sur les déplacements des salariés. Ces solutions permettent de réduire les frais liés au remboursement d indemnités kilométriques mais aussi de réduire la flotte de véhicules professionnels qui, outre les coûts qu ils occasionnent, occupent des places de stationnement. 3

9 Dans le cas d une prise en charge financière du coût des transports en commun, le salarié réalise d importantes économies sur son budget transport. Il réduit les coûts liés à la sécurité des déplacements domicile / travail Les accidents de circulation sont la première cause d accidents mortels parmi les accidents du travail et de trajet (57%). Lorsqu'ils sont liés à un déplacement, la durée moyenne d arrêt de travail est de deux mois. Chaque entreprise a un taux spécifique de cotisation pour les accidents du travail en fonction de son activité, cotisation à laquelle s ajoute une majoration (majoration M1, égale à 0,36 % du salaire brut mensuel) qui s applique aux accidents de trajet. L adoption par les salariés de modes de transport autres que la voiture limite les risques d accidents de trajet. Outre la réduction des gênes occasionnées par les arrêts de travail, la mise en place de mesures s inscrivant dans une politique de prévention des risques peut permettre à l employeur d obtenir de sa Caisse Régionale d Assurance Maladie une réduction sur sa majoration M1 et engendrer une réduction des coûts liés à l absentéisme. Il favorise l amélioration de la santé D autres modes de transports que la voiture individuelle apportent de meilleures conditions physiques et de concentration des employés : la pratique régulière du vélo ou de la marche à pied réduit les risques de maladie chez les employés (maladies cardiovasculaires et infections d origine microbiennes). Cela entraîne une diminution du stress et de la fatigue des employés, une réduction du nombre des arrêts maladies, une réduction du nombre d accidents sur les trajets professionnels. Il améliore l efficacité du travail Cela aide au recrutement de nouveaux employés, dont ceux qui ne disposent pas de voiture. Il permet une amélioration de la ponctualité et des capacités professionnelles des employés et l amélioration de l accessibilité, de la fiabilité et de la réduction des temps des trajets. Cela favorise une meilleure qualité des conditions de travail du personnel et du service rendu. Il améliore l accueil du public Un PDE favorise l amélioration de l accès aux services (desserte, horaires ) et la diminution des conflits d usage sur l espace public. Il permet à terme de réduire l espace réservé au stationnement des salariés : cette place peut être récupérée pour mieux accueillir les autres usagers du site : visiteurs, livreurs, sous traitants... Une motivation à laquelle peuvent être sensibles tous les établissements qui accueillent du public. L image de l entreprise est meilleure auprès des employés, des usagers, des clients. Il améliore le climat social Cela peut également être une réponse qui favorise la concertation entre employeurs et salariés sur le sujet des déplacements. Il permet de développer le dialogue social grâce à l organisation de la concertation autour d un projet novateur et dynamique et développe une culture d équipe. Il procure des changements de représentations et de comportements liés au déplacement et améliore les interactions entre l entreprise ou l administration et son environnement (relations avec les riverains, par exemple). Il favorise une démarche de management environnemental La démarche du PDE est particulièrement intéressante pour les entreprises engagées dans une démarche de management environnemental. Dans le cas d une procédure de certification ISO les objectifs retenus sont fixés par les entreprises, en fonction des impacts environnementaux significatifs identifiés suite à une étude de diagnostic. S il elle n est pas une obligation, la prise en compte des déplacements domicile-travail et professionnels est une possibilité. 4

10 Possibilité qui peut se révéler un atout non négligeable pour les entreprises ayant mis en place un PDE. Selon l activité de l entreprise, les déplacements quotidiens des salariés peuvent représenter jusqu à 50 % de la consommation énergétique d un site. C) Acteurs et financeurs L organisation des transports collectifs en Ile-de-France repose sur le Syndicat des Transports d Ilede-France (STIF), anciennement Syndicat des transports parisiens (STP), qui peut ainsi être qualifié d autorité organisatrice des transports (AOT) en Ile-de-France. Depuis l entrée en vigueur au 1er juillet 2005 des dispositions de loi Libertés et Responsabilités Locales, le STIF peut décider de déléguer tout ou partie de ses attributions, à l exception de la politique tarifaire, à des collectivités territoriales ou à leurs groupements. Les collectivités ou groupements de collectivités délégataires sont qualifiés par le décret du 10 juin 2005, d autorités organisatrices de proximité (AOP) : une commune, un département, une région, ainsi qu un établissement public de coopération intercommunal (EPIC), mais également un syndicat mixte ouvert. L entreprise par son budget transport participe au versement transport qui est obligatoire pour les entreprises de plus de 9 salariés, verse des indemnités pour les trajets domicile - travail ou professionnels réalisés en véhicules personnels, rembourse une partie des abonnements de transports en commun. Elle agit sur le poste stationnement : acquisition, amortissement, location, entretien, gardiennage, sécurité, contrôle d'accès, taxes et impôts relatifs aux parkings. A titre indicatif, une place de stationnement, toutes dépenses confondues, représente à la construction un coût de en surface et de à en souterrain. La valeur locative de ces mêmes places est fonction du coût foncier des terrains, selon leur localisation. Les compétences des partenaires sont diverses : Les collectivités sont gestionnaires de voirie : - Commune ou EPCI : voies /espaces communaux ou intercommunaux - Département : voies /espaces départementaux, certaines routes nationales - Etat directions interrégionales des routes : une partie des routes nationales La Région apporte des soutiens à la réalisation d aménagements pour les modes doux. Domaines d action : amélioration de la qualité et de la sécurité des cheminements piétons, création d itinéraires piétons jalonnés, amélioration ou création d équipements et d aménagements cyclistes sur voirie, amélioration de l offre de stationnement pour les vélos La Commune, la police municipale, la police nationale ont des compétences de verbalisation Domaine d action : renforcement des règles de stationnement voiture et des moyens de suivi du respect de ces règles Le STIF et éventuellement l autorité organisatrice de proximité (AOP) interviennent, sauf pour la politique tarifaire Domaine d action : modification ou création de lignes de transport collectif Toute administration est compétente si l exploitation est en compte propre (navette gratuite réservée aux employés et à la clientèle), le STIF et éventuellement une AOP (sauf pour la politique tarifaire), l ADEME Ile de France Domaine d action : création d une navette de rabattement ou de desserte inter-sites ou de transport à la demande L ADEME Ile de France et l ARENE sont des partenaires institutionnels Domaines d action : opérations exemplaires et aides à la décision : covoiturage, auto-partage, renouvellement de la flotte, guide méthodologique, expérience des plans de déplacements, partenaire privilégié des entreprises et des administrations pour les projets environnementaux (bilan 5

11 carbone, économie d énergie, management environnemental ), aide financière, conseil et accompagnement EM Services, entreprises et mobilité services ( ex EMIS) est un prestataire Domaine d action : ce service de la RATP et de la CCI de Paris réalise des prestations de conseil en mobilité auprès des entreprises de l Ile de France L Espace éco-transport Bougez Futé est un service de la ville de Paris Domaines d action : favorise les transports respectueux de l environnement (association de covoiturage, location de vélos classique ou avec assistance électrique), actions de sensibilisation, de conseil et de formation, diagnostics de transport personnalisé, animations et organisation d évènements, insertion sociale et professionnelle Le Bureau des Temps de la Ville de Paris Domaine d action : lieu de dialogue et de médiation dont l objet est d élaborer de manière concertée des projets d amélioration des services collectifs publics et privés en prenant en compte le temps des usagers et des salariés. La société d Economie Mixte d Aménagement de Paris (SEMAPA) Domaine d action : interconnexions entre les différents responsables environnement du quartier, identification des besoins à l échelle du quartier. Les appuis techniques utiles La collaboration des différents services internes de l entreprise ou de l administration (juridique, financier, ressources humaines) est nécessaire pour appréhender les modalités de mise en œuvre, mais aussi pour faciliter la programmation et la mise en place des actions internes et externes. À côté des partenaires et des services internes, l entreprise ou l administration pourra recourir à un bureau d études ou à d autres types de prestataire extérieur : exploitant de transport, appel d offres relatif à une étude de faisabilité ou une assistance à maîtrise d ouvrage portant sur une action spécifique, pour un accompagnement méthodologique et technique dans la mise en oeuvre même de l action. La création de poste de conseil en mobilité, envisagée par la loi de Solidarité et au Renouvellement Urbains (SRU) concerne la gestion des flux de déplacements importants. Les appuis financiers possibles Certaines actions réalisées dans le cadre d une démarche plan de déplacements entreprises peuvent bénéficier d aides financières, principalement apportées par trois organismes publics : - l ADEME : des aides financières sont prévues pour les opérations exemplaires. Leurs mises en place est conditionnée par l importance de l enjeu environnemental du plan de déplacement entreprise - le conseil régional Ile-de-France : la Région Ile-de-France aide les collectivités locales à promouvoir les déplacements non motorisés, en finançant notamment la création de pistes cyclables, de réseaux verts et d itinéraires cyclables d intérêt régional et les études préalables correspondantes. La mise en place d un stationnement deux-roues non-motorisés peut également être subventionnée. Ce financement est subordonné à un projet de desserte de l équipement considéré par un itinéraire cyclable - les conseils généraux : ils apportent des aides, variables selon les départements, à la réalisation d aménagements cyclables. ex : aides financières pour l implantation de parcs à vélos par la région, pour les collectivités, par le fonds de réforme Etat pour les services déconcentrés Etat ne pouvant obtenir des aides par l ADEME ou par la région 6

12 Dans le cadre du Programme National d'amélioration de l'efficacité Energétique, des aides financières sont accordées par l'etat, pour favoriser l élaboration des plans de déplacements d entreprise. L'ADEME prévoit un accompagnement financier concernant : Les études d'aides à la décision : taux d aides maximum de 50% sur une assiette soumise à conditions et limitée à Les opérations exemplaires : taux d aides maximum de 30% sur une assiette plafonnée à pour le financement de diagnostics et la mise en œuvre des actions. Le montant des aides par l ADEME peut changer selon les nouvelles mesures sortantes du Grenelle de l Environnement. De plus, la Caisse Régionale d Assurance Maladie de l Ile de France (CRAMIF) accorde des aides financières aux entreprises pour la mise en place de projet de prévention de risque routier professionnel, comme par exemple, la création d abri vélos ou le cofinancement d aménagements routiers. D) Des actions réalisables Action : Encourager l utilisation des transports publics Développer un partenariat avec les opérateurs de transport pour adapter l offre existante aux besoins de l'entreprise en termes de dessertes et de fréquences, et bénéficier de tarifs préférentiels Informer les salariés sur tous les moyens d accès (mise à disposition de plans, de tarifs, d horaires, de correspondances, des temps de trajets ), créer un "carrefour" transports, lieu convivial où toutes les informations concernant les transports sont disponibles Organiser la vente des titres de transport au sein de l entreprise Participer financièrement aux abonnements Créer une navette d entreprise pour quelques destinations très fréquentées Avantages Cette action peut éventuellement exonérer l'entreprise d'une partie ou de la totalité du versement transport, selon l'importance du service envisagé. Elle peut contribuer à réduire les besoins de stationnement sur le site de l'entreprise selon l'attrait de cette solution pour les salariés automobilistes. Action : Inciter au covoiturage Le covoiturage est un mode de déplacement où plusieurs personnes utilisent une seule voiture pour faire le même trajet ou presque. Les avantages sont économiques (partage des frais), environnementaux (réduction du trafic et de la pollution), sociaux et solidaires (rencontres, entraides). En France, plusieurs sites de covoiturage existent, gratuits pour la plupart. En faveur de la mobilité durable, le réseau associatif Fondaterra, par exemple, a mis en place un système de covoiturage gratuit disponible pour plus de étudiants d Ile de France et accessible par Internet ou par téléphone mobile. Ce service s inscrit dans un projet global, la Plate-forme francilienne de la mobilité durable inter-campus, qui concernera à terme toutes les universités de la région. Au programme : parcs à vélo, autopartage et stage d éco-conduite. Mettre en avant les avantages du covoiturage (économique, convivial, écologique ) Etablir un fichier d offres et de demandes et développer un service de mise en relation (site intranet), pour les trajets domicile-travail et les déplacements professionnels Réserver des places de stationnement aux covoitureurs Assurer un service de dépannage en cas d'indisponibilité exceptionnelle d'un conducteur Avantages Cette action renforce la culture d'entreprise, en entretenant des liens extra-professionnels privilégiés entre les salariés. Elle participe également à réduire les besoins de stationnement sur le site de l'entreprise et peut contribuer à limiter le nombre de véhicules de service ou de société. 7

13 Action : Aménager les horaires de travail, organiser le télé-travail et les télé-réunions Répartir les heures d arrivée et de départ en fonction des besoins de l'entreprise et des souhaits des salariés. Permettre la réalisation de certaines tâches, qui ne nécessitent pas une présence sur le site de l'entreprise, au domicile de certains salariés. Acquérir un système d'audio ou de vidéo-conférence (notamment quand l'établissement comprend plusieurs sites). Avantages Ces actions peuvent contribuer à étaler les besoins de déplacements professionnels et participent à réduire le nombre des véhicules de service. La mise en place du télé-travail, permet de réduire les coûts de déplacements, de locaux et de stationnements de certains personnels, assimilables alors à des prestataires extérieurs salariés. Action : Organiser et limiter le stationnement Offrir une allocation transport à l'ensemble du personnel qui ne stationne pas sur le site de l'entreprise. Réserver des places aux covoitureurs. Avantages Optimiser la gestion du parc de stationnement, encourager l'utilisation de modes de déplacements autres que la voiture. Action : Inciter les employés à résider à proximité de l entreprise ou dans une zone bien desservie par les transports Aider à l acquisition ou la location de logements. Avantages Réduire les temps de trajet et améliorer la qualité des déplacements domicile-travail du personnel. La rentabilité de cette action se traduira par une efficacité accrue des salariés dans leurs activités. Action : Utiliser le taxi, l auto-partage L autopartage correspond à l utilisation successive d une même voiture pour différents usagers inscrits auprès d un opérateur qui gère une flotte de véhicules disponibles 24h sur 24 en «libreservice». Une voiture d autopartage remplace entre 5 et 8 véhicules privés. Un label «Autopartage, label Paris», attribué par la Ville de Paris, existe depuis février Il garantit le respect par les trois opérateurs qui l ont reçu d un certain nombre de critères, dont un taux d émission de CO2 inférieur à 140 g/km pour les véhicules. Développer une relation privilégiée avec une compagnie de taxis et /ou une société d auto-partage pour des déplacements exceptionnels (professionnels, trajets d urgence pour les co-voiturés ) Participer aux frais de transport. Avantages Cette solution contribue à limiter le nombre de véhicules de service et de société et les places de stationnement correspondantes. Actions : Pour les déplacements de proximité, promouvoir le vélo Mettre en avant les avantages du vélo (santé, facilité de "parking", rapidité en ville, économie ). Faciliter et sécuriser le stationnement des vélos. Aménager un local vestiaire et douche pour les cyclistes. Aider à l'acquisition de vélos et /ou de l'équipement nécessaire (casques, vêtements réfléchissants, ) et /ou au petit entretien. Actions : Encourager la marche à pied et le roller Mettre en avant les avantages de la marche à pieds et du roller (santé, économie ). Permettre un accès direct de l'entreprise aux services extérieurs (entrée, sortie piétonne). Négocier avec les entreprises mitoyennes l'autorisation de traverser leurs sites pour réduire les trajets piétonniers. Avantages 8

14 L'avantage de ces solutions réside dans leur faible coût de mise en œuvre et l'image de qualité qu'elles donnent. E) Méthodologie à mettre en œuvre La démarche gagnante pour réussir son plan de déplacement entreprise (PDE) ou d administration (PDA) passe par 6 étapes, avec des actions de communication régulières, une concertation constante avec le personnel et les partenaires, un pilotage aussi bien dans la décision, que dans la mise en œuvre de la démarche et des actions. a) Cadrage de la démarche avec plusieurs choix préalables pris pour cadrer, lancer et programmer la démarche : - choix de cibles : PDE ou PDA? - choix de sites : un site ou multi-sites? - choix des modalités de mise en œuvre : interne ou externe? - constitution du comité de pilotage - intégration à la démarche des partenaires potentiels, financiers et techniques - définition du calendrier détaillé du plan, et notamment la programmation du diagnostic b) Diagnostics et analyses : Diagnostic accessibilité - bilan multimodal de l offre de transport et de l accessibilité - état des lieux des aménagements et infrastructures - constatation de la sécurité, de la qualité et du jalonnement Diagnostic mobilité - choix de l échantillon (dans le cas du personnel) - choix du mode d enquête - rédaction du questionnaire et /ou de la grille d entretien - réalisation et traitement de l enquête Diagnostic coûts économiques - analyse des coûts liés au transport et aux déplacements du personnel Diagnostics impacts environnementaux - analyse des impacts environnementaux c) Formulation et hiérarchisation des objectifs : - formuler des objectifs partagés - hiérarchiser les objectifs - proposer des priorités Or, définir des objectifs clairs et précis permet de : - fédérer les acteurs concernés autour d objectifs communs et partagés - faciliter une cohérence d ensemble dans les propositions d actions - se fixer des exigences et des priorités - vérifier que les actions ont atteint leur but (repères pour l évaluation) d) Plan d action à établir : - proposer des pistes d actions - définir un plan d action - déterminer les modalités précises de mise en oeuvre des actions - valider les plans e) Mise en oeuvre Le plan d actions, établi et validé lors de l étape précédente, est mis en œuvre et repose sur : - une présentation aux personnes concernées des actions retenues et des suites de la démarche pour en préciser les modalités opérationnelles (temps, pilote, partenaires ). - une mobilisation des acteurs concernés (au sein des services notamment) et des partenaires potentiels - un calendrier pluriannuel de mise en place des différentes actions 9

15 - une programmation budgétaire f) Suivi, évaluation - les responsabilités et la répartition des rôles (qui évalue?) - les indicateurs (quoi évaluer?) - la périodicité du suivi et de l évaluation (quand évaluer?) - l outil ou les outils à mettre en place (comment évaluer?) 2) Freins et facteurs de réussite du PDE Le recul permet aujourd hui de cerner les difficultés de mise en œuvre du PDE (1) et les facteurs qui favorisent sa réussite (2). Selon une analyse des plans de déplacements entreprise effectuée en 2005, il ressort que sur 250 projets de plans de déplacement (500 existent en 2008), 40 % sont en cours de réalisation et 17 % sont au stade du projet, 18 % restent au stade de l idée, 7 % sont abandonnés, 18 % n élaborent que des actions ponctuelles. A) De nombreuses difficultés recensées L offre existante - le STIF apporte en Ile de France déjà une offre très riche en transport en commun - la démarche de prospection auprès d une autorité organisatrice de transport ou de l ADEME ne se concrétise pas pour l entreprise - l accord EM Services/ADEME favorise les études d implantation et d accessibilité au détriment de démarches plus globales. Une démarche qui n est pas mature : - les réflexions sont trop succinctes au moment du stade projet et posent la question de l opportunité ou non d initier une démarche PDE, avec parfois l utilité d établir un pré-diagnostic pour confirmer ou infirmer son intérêt - un projet avec des risques qui ne sont pas appréciés, une absence de visibilité sur la capacité à faire vivre la démarche dans le temps, sur la faisabilité dans la durée, sur la question des partenaires et du financement Un manque de motivation - une perspective globale de la mobilité non perçue dans les projets - une motivation souvent limitée aux problèmes de gestion de parking et à la réduction des coûts - une direction non convaincue qui doit favoriser l engagement du chef de projet - des difficultés à mobiliser les salariés, les collectivités, les différents organismes impliqués dans une démarche collective Des objectifs qui sont flous - des impacts pour l entreprise et la collectivité d ordre stratégique, économique, sociaux plutôt qu environnementaux, et pour le salariés ceux de la recherche de gain de temps - des objectifs centrés sur les salariés et non sur les visiteurs et les clients - une absence d objectifs chiffrés en terme de rapport modal et /ou d impact environnemental Un délai de réalisation très long La durée moyenne d une démarche entre le début du diagnostic et le début de la mise en œuvre des actions est de 12 mois et 23 % des PDE restent au stade du projet, 47 % passent au stade de la réalisation, 30 % arrivent au stade opérationnel. Des problèmes de coûts - une impossibilité de réunir le budget nécessaire à la mise en place d actions - un diagnostic qui peut être très coûteux ( ) 10

16 Des problèmes d organisation - un manque de temps et de moyens internes pour lancer le projet - un manque d implication et des difficultés de pilotage, surtout si la coordination n est assurée que par une seule personne - l absence de formation ou d assistance à maîtrise d ouvrage pour le management du projet ou l ingénierie Un déficit méthodologique - les études sont trop techniques mais peu sont sur l organisation à mettre en place pour lancer et suivre les actions, peu de recommandations sur les blocages éventuels, les freins liés à l acceptation et les mesures d accompagnement nécessaires - une absence de pilotage de la part du comité d entreprise pour la mobilisation des salariés Une réalisation qui est mal maîtrisée - le lien entre les objectifs de l entreprise et les actions préconisées n est pas toujours évident - les actions ne sont pas hiérarchisées en fonction de leur capacité à répondre aux enjeux et ne sont pas programmées dans le temps en fonction de leur importance - des actions sans consultation de l AOT pour recueillir son avis et une absence de partenaires associés - le PDE n est centré que sur un nombre limité d actions de 2 à 3 maximum - un manque de solutions techniques : pas de marge de manœuvre pour étendre l offre de transport en commun, pas de solution satisfaisante identifiée Un suivi déficient - un manque de suivi et d évaluation dans le temps - une absence d indicateurs et de suivi de performance - l impact environnemental est rarement évalué - le suivi est optionnel, les modalités ne sont pas fixées en amont et il est peu significatif en terme d état d avancement des démarches et les résultats obtenus - les procédures de suivi relèvent d un système de management et d une organisation à fixer Une communication trop limitée - peu de diffusion des PDE malgré un nombre en augmentation - peu de visibilité des financements - la communication et la concertation sont nécessaires pour accompagner les changements de comportements B) Les facteurs qui contribuent à la réussite des PDE L importance de la communication, de la concertation et de la participation des publics La démarche de plan de déplacements entreprise, doit être accompagnée, du début à la fin, d une concertation pertinente avec les cibles concernées : employés, partenaires financiers et techniques, visiteurs, clients. L information Elle s organise depuis la direction, de façon descendante, vers les employés par communication interne ou vers les visiteurs par communication externe. Cet échange d information tend à créer, de façon naturelle, une base mutuelle de confiance et de motivation. La consultation Elle permet de recueillir l avis d une ou plusieurs cibles (employés, visiteurs, livreurs ) sur un sujet ou une question. La participation La participation a pour vocation d associer pleinement et activement une cible à la construction d un projet. Les avis, les idées, les informations sont débattues et intégrées au projet, pour arriver au projet le plus consensuel possible, bâti sur un constat commun, des objectifs partagés et un plan 11

17 d actions co-construit. Elle peut se traduire par l implication des représentants du personnel au comité de pilotage ou encore par des groupes de travail qui se réunissent régulièrement et à toutes les étapes du projet. Une bonne organisation est nécessaire Elle va fixer le fonctionnement du comité de pilotage et de suivi et des groupes de travail, le rôle du coordinateur, les outils à incorporer. Le comité de pilotage et de suivi Il définit les modalités de l élaboration du PDE/PDA, valide la méthodologie du diagnostic, établit un programme prévisionnel et un plan de concertation et de communication, définit des objectifs en fonction des résultats de diagnostic, valide le plan d actions et la programmation financière correspondante, suit la mise en œuvre, assure un rôle décisionnel dans le cas d une démarche de co décision. Les groupes de travail Les réunions de ces comités et groupes de travail permettent de planifier et de préparer les temps d échanges, d information, de consultation, de concertation et de décision, lors des phases de diagnostics, de proposition du plan d actions, de programmation, de mise en oeuvre et de suivi des actions. Le coordinateur PDE/PDA Il a pour mission la mise en place et l'évaluation de l'ensemble des activités de promotion d'une mobilité durable. Il sert d'interface, d'une part, entre la direction de la société et ses employés, et d'autre part, entre la société, les pouvoirs publics locaux, les transports publics et toute autre organisation concernée. Sa présence traduit un engagement fort de l entreprise ou de l administration en faveur de la mobilité durable. Des outils à prendre en compte Des outils sont à envisager dans des modules de formation, des kit d information, des bases de données pour la gestion des connaissances et des expériences relatives à la mobilité, l apport de partenaires expérimentés. Des outils techniques, pour la mise en place de logiciel partagé, sont à prendre en considération Une cohérence entre la politique locale de déplacements et les projets correspondants et par une prise en compte réciproque Ainsi, les objectifs, actions ou préconisations relevant du plan de déplacements entreprise peuvent être intégrés dans les différents documents de planification en cours d élaboration : plan local de déplacements, plan local d urbanisme, Agenda 21. La programmation des aménagements cyclables ou piétons de la collectivité, les réflexions en cours avec les autorités compétentes sur des changements d offre en transports collectifs, la réalisation d autres actions éco-mobiles, afin de créer des synergies entre le PDE/PDA et la mise en œuvre de la politique locale de déplacements. 12

18 II. Le plan de déplacements territorial interentreprises Le plan de déplacement interentreprises favorise la mutualisation des moyens et la réalisation d économie d échelle dans le partage des coûts d étude, de mise en œuvre et de suivi et lors de la mise en place d outils communs. Il renforce la cohérence dans la réponse aux besoins du territoire en matière d offre de transports. Il facilite le dialogue auprès de la collectivité qui finance le transport public (AOT), plus sensible sur une démarche collective et à une analyse commune partagée et structurée des besoins. Des exemples de plans de déplacements territorial interentreprises permettent de prendre en compte l intérêt du regroupement (1). La zone située sur Paris Rive Gauche est composée d entreprises, d administrations, de commerces, de services publics. Afin de mieux cerner le ressenti des structures sur le plan de déplacements entreprise et sur le plan de déplacements territorial interentreprises, il est apparut indispensable d en rencontrer quelques-unes. Les entreprises et les administrations sélectionnées participent déjà à un atelier thématique du projet éco-citoyen (2). 1) Des exemples de plans de déplacements territorial interentreprises LE QUARTIER MONTROUGE / PARIS 14 EME Un partenariat entre la commune de Montrouge, l ADEME, le Conseil Régional et 10 entreprises. La démarche a été initiée fin 2007 et le groupe de travail est créé depuis mars Ce plan de déplacements interentreprises est porté par la ville de Montrouge et fait suite à la réalisation d un plan climat. LA POSTE et IT MICROELECTRONICS sont des acteurs qui dynamise le groupe de travail. Celui-ci apporte une stimulation collective. Trois réunions ont été organisées entre la ville de MONTROUGE, l ADEME, le CONSEIL REGIONAL et 10 entreprises : ICADE, IT MICROELECTRONICS, TDF, ACCOR FRANCE, LA BANQUE DE FRANCE, SANOFI AVANTIS, BAYARD PRESSE, PFIZER qui représentent salariés. Intérêts d une mutualisation : - la mise en connaissance du sujet et le partage des informations - des témoignages d entreprises qui ont réalisé une action - une offre de services présentée par des prestataires EM Services RATP, ADEME, GREEN COVE, sites covoiturage, locations de vélos - la mise en commun d outils et l analyse des avantages et des inconvénients - l échange de bonnes pratiques pour l accessibilité des handicapés Actions collectives en cours : - un système de conciergerie confié à une entreprise d insertion financée par la ville et situé à l accueil de IT MICROELECTRONICS - la confection d un kit de mobilisation et de sensibilisation - une action commune de covoiturage et un appel d offres pour février 2009 pour le site Internet avec un financement de par la ville - une exposition des évènements réalisés par le groupe dans les locaux de la mairie - la mise en place de groupes de travail mixtes de salariés - des conférences organisées par le web 13

19 Freins : - les élus de la ville et les dirigeants des entreprises sont à convaincre - il manque un intérêt de la hiérarchie Intérêts de LA POSTE, à ce plan de déplacements interentreprises (elle pilote déjà son propre PDE Montrouge/Paris 14 ème ) : - une absence de retour direct sur l investissement : le temps donné par l entreprise n étant pas le même que le temps d une administration et cela n engendre pas de développement de son activité - un rôle formateur collectif - un ancrage territorial - un rôle moteur renforcé pour une meilleure offre de transport auprès des institutions publiques LE PORT AUTONOME DE PARIS de GENEVILLIERS Une plate-forme de 400 hectares, avec environ 300 entreprises et emplois directs et 5 modes de transport pour son activité (fluvial, fluvio-maritime, fer, route, oléoduc). Une démarche pilotée et financée par LE PORT AUTONOME DE PARIS, les entreprises assurent la concertation auprès de leur personnel. Réalisations : - un transport RATP/SNCF pour l accès au site et la création de deux lignes supplémentaires de bus - une convention entre le Port Autonome, le STIF et la RATP dans la mise en œuvre de navettes minibus et d un monospace sur le site selon les heures de pointe ou creuses. - un financement par le STIF et le MEDEF pour le service à la carte Impact : - des enquêtes de clientèle ont montré une modification des habitudes avec des véhicules laissés au domicile - le rapprochement des clients avec des conducteurs de bus impliqués - une réussite qui repose sur un partenariat fort, constructif et entretenu. Projets 2009 : - une réflexion actuelle sur l utilisation de vélos personnels et l achat de vélos par les entrepris pour la circulation interne au port, avec la création de places de stationnement surveillées jour et nuit - l action covoiturage est à re-dynamiser par quelques entreprises et l association des entreprises - les places de stationnement pour les véhicules restent à développer : déjà quelques-unes sont créées devant les restaurants, mais en insuffisance. LES ADMINISTRATIONS DE CERGY-PONTOISE Une démarche inter administrative de Plan de Déplacements des Employés depuis Elle mobilise cinq partenaires : trois collectivités territoriales que sont le conseil général du Val d Oise, la communauté d agglomération de CERGY-PONTOISE et la ville de CERGY, deux services de l Etat : la Préfecture et la DDEA du Val-d Oise, avec plus de agents et plus de visiteurs/jour dans les déplacements domicile-travail et les déplacements professionnels. Les administrations concernées étaient déjà réunies au sein d un groupe éco-responsabilité, où la question des déplacements est recensée comme un enjeu prioritaire de son plan d actions. Chaque structure est inscrite dans une démarche de développement durable. 14

20 Motivations et enjeux communs à tous les porteurs de projet : Les enjeux et finalités du PDE ont été collectivement définis par les partenaires : tendre à l exemplarité des administrations et des collectivités en matière d approche durable des déplacements des employés par des actions concrètes, sensibiliser les agents et les visiteurs aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques de la mobilité, offrir aux agents qui souhaitent utiliser les modes doux les conditions appropriées de circulation, d accès, de stationnement, faciliter le partage de la voiture pour les déplacements domicile-travail, et professionnels, identifier ce qui pourrait favoriser l utilisation des transports collectifs existants, améliorer l information des agents et des visiteurs sur les différents moyens d accès aux sites des partenaires, aux sites des principaux services de l Etat et des collectivités du secteur, faire vivre et évoluer le PDE dans le temps et développer un savoir-faire qui peut-être valorisé et mis au service d autres établissements souhaitant mettre en œuvre un PDE. Démarche et méthodologie du PDE Intérêt de la mutualisation Le travail multipartenarial engagé a pour objectif de mettre en évidence les problématiques communes, les outils, les moyens et les solutions mutualisables entre les partenaires, dans le respect des spécificités et des compétences de chacun. Chaque partenaire élabore ainsi son PDE selon une méthode et un planning commun à l ensemble des partenaires. Une organisation multipartenariale reposant sur un comité de suivi administratif et un groupe de travail technique a pour double objectif d assurer, à chaque étape de l élaboration des PDE, la coordination des exercices conduits par chaque partenaire, la synthèse des éléments à mutualiser. Méthodologie La coordination /mutualisation des partenaires est prévue et proposée comme suit : - une mission confiée à un stagiaire en master pour la phase de pré-diagnostic, la mise en œuvre de diagnostics de la mobilité ensuite, l analyse des conclusions et la programmation financière de chaque partenaire, le choix d une mission d assistance à maîtrise d ouvrage à un bureau d étude privé désigné par les partenaires pour la réalisation des programmes d actions propres à chaque institution et du plan d actions collectives avec un accompagnement méthodologique par l ADEME - des groupes de travail mis en place pour des réunions d échange d expériences avec d autres porteurs de projets de PDE, des réunions techniques pour la définition d objectifs communs, l organisation des structures et la proposition d axes méthodologiques communs - des pré-diagnostics réalisés par administration, un comité de suivi de l ensemble, des diagnostics de la mobilité analysés, l élaboration commune de plans d actions. La conduite technique, est assurée par tous les partenaires, qui montent chacun une équipe projet propre et est animée par la DDEA. Chaque structure partenaire constitue également une équipe projet PDE en interne et met en place les moyens internes d information et de concertation avec les employés et leurs représentants. Actions en cours : - une bourse de covoiturage - un travail sur le développement de la flotte de véhicules propres - l expérimentation et la mise à disposition des vélos de service - une centrale de covoiturage interne - une amélioration du stationnement des agents. LE QUARTIER PLEYEL DE SAINT DENIS Une démarche de territoire visant à reconquérir la qualité de vie et l espace public, qui dans la région a beaucoup souffert et se trouve dans une situation de friche industrielle. Le quartier Pleyel est situé au sud-ouest du territoire de PLAINE-COMMUNE, communauté d agglomération et pôle économique. Douze entreprises sont partenaires avec salariés : EDF et ses salariés, LA BANQUE POPULAIRE et ses 300 salariés, SIEMENS et ses

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 5 AIR CLIMAT ÉNERGIE PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS DE QUOI S AGIT-IL? Un plan de mobilité ou plan de déplacements est un outil de management de la mobilité.

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

Juillet 2009 Prospective et Stratégie d agglomération

Juillet 2009 Prospective et Stratégie d agglomération Guide méthodologique pour élaborer un Plan de Déplacements Inter-Entreprises Juillet 2009 Prospective et Stratégie d agglomération Le Plan de Déplacement Inter-Entreprise : Une démarche collective en faveur

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Déplaçons-nous autrement!

Déplaçons-nous autrement! Déplaçons-nous autrement! Pffff!!! Encore une heure pour rentrer du boulot! Nos habitudes Un quoi? Nous, on a mis en place un «PDE»! Plan de Déplacements Entreprise! On s est organisé pour covoiturer,

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Etude des déplacements générés par les principales zones d activités de l aire du SCOT de l Artois Plan de déplacements sur la zone du SIZIAF

Etude des déplacements générés par les principales zones d activités de l aire du SCOT de l Artois Plan de déplacements sur la zone du SIZIAF Etude des déplacements générés par les principales zones d activités de l aire du SCOT de l Artois Plan de déplacements sur la zone du SIZIAF Réunion de présentation de la démarche 19/12/2005 p1 Objectifs

Plus en détail

Guide pratique sur la mobilité durable. MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1

Guide pratique sur la mobilité durable. MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1 MACIF, accompagnateur de l éco-mobilité Guide pratique sur la mobilité durable MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1 OMMAIRE Qu, est-ce que L éco-mobilité? 1 Se déplacer autrement, On est tous gagnants!

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

LES BONS PLANS MOBILITE. Plan de mobilite de l administration lausannoise

LES BONS PLANS MOBILITE. Plan de mobilite de l administration lausannoise LES BONS PLANS MOBILITE Plan de mobilite de l administration lausannoise Un plan de mobilite d entreprise pour limiter les deplacements en voiture Chères collaboratrices, Chers collaborateurs de la Ville

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012 État des lieux et perspectives Patrick LE CŒUR Pôle Mobilité Electrique Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS?

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? Organisateur CENTRE D ÉTUDES SUR LES RÉSEAUX, LES TRANSPORTS, L URBANISME ET LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES (CERTU) Coordinateur Thierry GOUIN, Chargé

Plus en détail

PDE PLAN DE DEPLACEMENTS D ENTREPRISE Une première convention signée le 18 janvier 2007 entre le SITURV, la SEMURVAL et le CHV (incitation à l usage des transports en commun pour le personnel) Une deuxième

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise 1 APPEL A PROJET POUR LA MISE A DISPOSITION DE VEHICULES 2014 CONTEXTE ET ENJEUX L importance des questions liées à l absence de mobilité

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

n 1 sept. 2011 entreprises mobilités

n 1 sept. 2011 entreprises mobilités n 1 sept. 2011 Ma trajetd L ville, I Nmon FO E V O T R E M O B I L I T É - O C T O B R E 2 0tisseo.fr 10 édito en bref Tisséo partenaire de l autopartage Pour une mobilité performante et durable Le développement

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée Par Benoît Minet et Florence De Brant Responsable et Conseillère auprès de la Cellule Mobilité de l Union Wallonne des Entreprises 1 L Union

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

Comment ferons-nous demain?

Comment ferons-nous demain? (La place) de la voiture dans notre ville Plus de voitures moins de places Comment ferons-nous demain? (Exprimez) vos idées! Rendez-vous à la CUS, dans votre mairie de quartier et sur www.strasbourg.fr

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Plan de déplacements interentreprises et risques routiers > Enquête préalable Entreprise pour une meilleure mobilité

Plan de déplacements interentreprises et risques routiers > Enquête préalable Entreprise pour une meilleure mobilité 1 Enquête Entreprise Plan de déplacements interentreprises et risques routiers > Enquête préalable Entreprise pour une meilleure mobilité L objectif de ce plan de déplacements? Apporter aux salariés et

Plus en détail

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE MUTUELLE MACIF Macif Nord-Pas de Calais B.P. 169 59029 Lille Cedex Site : www.macif.fr Directeur régional : Jean-Jacques Roy Contact : Jean Quéméré La Macif, histoire et valeurs Depuis 1960, la Macif est

Plus en détail

COMMOCLES : Contribution du Management de la Mobilité dans le Choix de Localisation des Entreprises et des Salariés

COMMOCLES : Contribution du Management de la Mobilité dans le Choix de Localisation des Entreprises et des Salariés Programme de recherche et d innovation dans les transports terrestres G06 «Politiques de transport» COMMOCLES : Contribution du Management de la Mobilité dans le Choix de Localisation des Entreprises et

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 -

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Livre blanc Prévenir le risque trajet domicile-travail

Livre blanc Prévenir le risque trajet domicile-travail Comité de pilotage pour la prévention du risque routier professionnel Livre blanc Prévenir le risque trajet domicile-travail Février 2012 propositions L e risque routier sur le trajet domicile-travail

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

Comment développer le covoiturage sur le territoire métropolitain lillois?

Comment développer le covoiturage sur le territoire métropolitain lillois? Comment développer le covoiturage sur le territoire métropolitain lillois? Synthèse de l étude exploratoire sur une politique partenariale de covoiturage sur le territoire métropolitain, réalisée par Inddigo.

Plus en détail

MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE EN MILIEU RURAL. Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin

MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE EN MILIEU RURAL. Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE MOBILITE DURABLE EN MILIEU RURAL Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin OBJECTIF PLAN CLIMAT Réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre Se déplacer

Plus en détail

1 er Comité de Pilotage. Etude départementale sur le déploiement de bornes de charge pour véhicules électriques. 16 septembre 2014

1 er Comité de Pilotage. Etude départementale sur le déploiement de bornes de charge pour véhicules électriques. 16 septembre 2014 1 er Comité de Pilotage Etude départementale sur le déploiement de bornes de charge pour véhicules électriques 16 septembre 2014 Introduction Présentation du Comité de Pilotage Présidé par le SYANE (JP

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants. Maîtriser la gestion du parc automobile

Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants. Maîtriser la gestion du parc automobile Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants Maîtriser la gestion du parc automobile Version actualisée le 17 octobre 2013 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance

Plus en détail

Transilien SNCF présente «Solutions Entreprises»

Transilien SNCF présente «Solutions Entreprises» Dossier de Presse Transilien SNCF présente «Solutions Entreprises» Diagnostics, conseils et services pour faciliter la vie des salariés en Ile-de-France et accompagner les entreprises dans leurs stratégies

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain www.wattmobile.fr Dossier de presse Wattmobile 1 1. Vision et Missions

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

La Place du Vélo dans les PDE. Atelier n 1 Prénom et Nom Sarah MARQUET/Sébastien BOURCIER Organisme ADEME - Département Transport Mobilité

La Place du Vélo dans les PDE. Atelier n 1 Prénom et Nom Sarah MARQUET/Sébastien BOURCIER Organisme ADEME - Département Transport Mobilité La Place du Vélo dans les PDE Atelier n 1 Prénom et Nom Sarah MARQUET/Sébastien BOURCIER Organisme ADEME - Département Transport Mobilité Trame Cadrage environnemental Le PDE en quelques mots Évaluation

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

I. Diagnostic du PDE. I.1. Présentation de la collectivité...4

I. Diagnostic du PDE. I.1. Présentation de la collectivité...4 Sommaire Introduction (Présentation de la démarche)...2 I. Diagnostic du PDE I.1. Présentation de la collectivité...4 La communauté d agglomération de Vannes : Vannes Agglo... 4 Développement de Vannes

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Journée technique du 28 mai 2013 Agence de Mobilité en territoires périurbains et ruraux. 2) Objectifs et missions. 3) Plan d'actions 2012 à 2014

Journée technique du 28 mai 2013 Agence de Mobilité en territoires périurbains et ruraux. 2) Objectifs et missions. 3) Plan d'actions 2012 à 2014 Journée technique du 28 mai 2013 Agence de Mobilité en territoires périurbains et ruraux 1) Agence de Mobilité : création et territoire 2) Objectifs et missions 3) Plan d'actions 2012 à 2014 Etude Mobilité

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 Direction Générale Développement / Direction du Développement urbain Question n 182 Direction de l'urbanisme REF : DU2013027 Signataire : SM/NL Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 RAPPORTEUR : Jean-Yves

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

Le label «véloactifs. Le label vélo-actif. Objectifs : Objectiver le développement de la politique vélo de l entité.

Le label «véloactifs. Le label vélo-actif. Objectifs : Objectiver le développement de la politique vélo de l entité. Le label «véloactifs» Le label vélo-actif Objectifs : Objectiver le développement de la politique vélo de l entité. Susciter l envie de progresser. Récompenser les efforts. Créer l émulation entre les

Plus en détail

Evaluation de la mise en œuvre expérimentale de l indemnité kilométrique pour les vélos

Evaluation de la mise en œuvre expérimentale de l indemnité kilométrique pour les vélos Evaluation de la mise en œuvre expérimentale de l indemnité kilométrique pour les vélos Janvier 2015 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par INDDIGO N de contrat : 10003790 Coordination technique

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Communication au Conseil de Paris des 9 et 10 février 2015 Lutte contre la pollution atmosphérique liée au trafic routier

Communication au Conseil de Paris des 9 et 10 février 2015 Lutte contre la pollution atmosphérique liée au trafic routier 2015 SG 19 Communication au Conseil de Paris des 9 et 10 février 2015 Lutte contre la pollution atmosphérique liée au trafic routier La lutte contre la pollution de l'air est un enjeu de santé publique

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Plan d actions 26 janvier 2009

Plan d actions 26 janvier 2009 Plan d actions 26 janvier 2009 Mise en place d un dispositif collectif de déplacement des salariés Des organismes de services à la personne sur les lieux de travail Stéphanie Bardon > 26. 01. 2009 1 Sommaire

Plus en détail

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE)

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) Service HSE&E Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) 1. Présentation de l Entreprise Superficie totale = 95 000 m 2 Stockage et ateliers = 16 000 m 2 Effectifs = 580 salariés plus 160 salariés intérimaires

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Les clés de votre mobilité durable ENTREPRISES ET DÉPLACEMENTS DE PERSONNES, MESURES ET PARTENAIRES

Les clés de votre mobilité durable ENTREPRISES ET DÉPLACEMENTS DE PERSONNES, MESURES ET PARTENAIRES ENTREPRISES ET DÉPLACEMENTS DE PERSONNES, MESURES ET PARTENAIRES La mobilité : un enjeu qui vous concerne Nul ne l ignore aujourd hui, les déplacements de personnes ont fortement augmenté ces dernières

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision Ecomobilité partagée La 1 ère plateforme d'autopartage et covoiturage intégrée pour l entreprise. Origine MOPeasy a été créée en janvier 2010 par Bruno FLINOIS,, un entrepreneur expérimenté (création,

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

SANU: plan de mobilité d entreprise

SANU: plan de mobilité d entreprise SANU: plan de mobilité d entreprise Une journée pour maîtriser sa trajectoire Plan de mobilité pendulaire: état des lieux et enquêtes 14 novembre 2012 Zoé Dardel, cheffe de projets P.1 Etape 1: état des

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Développement du télétravail, Quel rôle pour les acteurs publics? Sylvie Mathon, CETE Nord Picardie

Développement du télétravail, Quel rôle pour les acteurs publics? Sylvie Mathon, CETE Nord Picardie 3ième journée d'étude nationale Nouveaux Services à la Mobilité Tours, 04 octobre 2012. Développement du télétravail, Quel rôle pour les acteurs publics? Sylvie Mathon, CETE Nord Picardie Un travail prospectif

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE A - DES CHANGEMENTS POSITIFS POUR LE PLATEAU NORD B - FIABILITE ET FREQUENCE C - UN DOUBLE SITE PROPRE SUR LA ROUTE DE C2 D - LES AMENAGEMENTS A

Plus en détail

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Cécile Clément-Werny Montréal - 20 mai 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail