TABLE DES MATIÈRES. 1.3 Généralité Le personnel des animaleries doit aviser l assistant-chef si cette procédure ne peut être respectée.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIÈRES. 1.3 Généralité Le personnel des animaleries doit aviser l assistant-chef si cette procédure ne peut être respectée."

Transcription

1 /01 TABLE DES MATIÈRES 1.0 Introduction 1.1 But 1.2 Portée 1.3 Généralité 1.4 Matériel 2.0 Méthodes/Processus 2.1 Général 2.2 Systèmes de détection 2.3 Principes généraux du contrôle de la vermine 2.4 Remplacement des systèmes de détection 2.5 Vérification des pièges 2.6 Rapport 2.7 Tolérance et traitement 2.8 Insecticides autorisés 1.0 INTRODUCTION 1.1 But Décrire une procédure pour documenter la détection, le contrôle et l extermination de la vermine dans les animaleries du Centre de recherche du CHUQ. 1.2 Portée Cette procédure est une directive du chef du service des animaleries du Centre de recherche du CHUQ au personnel technique œuvrant dans les animaleries. 1.3 Généralité Le personnel des animaleries doit aviser l assistant-chef si cette procédure ne peut être respectée. 1

2 / Matériel Matériel : Trappes auto collantes non-toxiques Pièges à phéromone pour Tribolium Lampes U.V Documents : NA Formulaires reliés à cette procédure : FORM-CHUQ002, inspection mensuelle Formulaires reliés à d autres procédures : NA 2.0 MÉTHODES/PROCESSUS 2.1 Général Responsabilité A) Le superviseur technique des animaleries et/ou le préposé aux soins des animaux doivent s assurer de l installation et de la vérification des systèmes de détection de la vermine. B) Le chef du service des animaleries est responsable d approuver toute intervention destinée à éliminer la vermine à l intérieur des animaleries. 2

3 / Systèmes de détection Piège adhésif (code: SG): Ces pièges sont recouverts d une couche de colle non toxique sur laquelle les rongeurs et les insectes restent fixés Piège pour tribolium (code: TT): Ces pièges collants contiennent des phéromones naturelles utilisées pour contrer les insectes attirés par la nourriture. Placer ces pièges dans la salle d entreposage de nourriture Lampe U.V. (code: UV): La lampe à rayonnement ultraviolet munie d un piège adhésif sert à attirer et capturer les insectes volants. 2.3 Principes généraux du contrôle de la vermine Disposer les déchets dans une poubelle fermée Conserver la nourriture dans des contenants fermés Sceller les portes des pièces à risque (Ex.: Portes d entrée extérieures) Identifier chaque système de détection. L étiquette doit contenir au moins la date d installation du système de détection, un numéro d identification (de 1 à x) et les initiales datées de l employé qui a installé le système Indiquer l emplacement des systèmes de détection et leur numéro sur un plan de l animalerie Placer des pièges adhésifs à des endroits stratégiques de l animalerie. Éviter de placer ces pièges (non toxiques pour les rongeurs et les insectes) dans les salles d hébergement d animaux Déplacer les systèmes de détection temporairement lors du nettoyage de la pièce puis replacer au même endroit par la suite. 3

4 / Remplacement des systèmes de détection Remplacer les pièges à phéromone pour Tribolium tous les 2 mois et annuellement pour les autres types de pièges Remplacer les pièges si: a) 50% de la surface du piège ou plus est inefficace à cause de la poussière ou toute autre obstruction. b) Piège endommagé par l eau ou l humidité. c) 25% de la surface du piège est couverte d insectes. d) Un rongeur retrouvé sur le piège. e) Piège manquant ou perdu. f) Date d expiration atteinte (voir 2.4.1) Documenter par un code lors du remplacement du système de détection D = Détérioré. E = Expiré. I = Inefficace en raison de son état. P = Perdu. T = Trop grande quantité d insectes Remplacer la lampe U.V. lorsque défectueuse et remplacer le piège adhésif au besoin, tel que décrit à la section et de la présente procédure. 2.5 Vérification des pièges Vérification mensuelle Vérifier mensuellement tous les systèmes de détection de l animalerie Vérification bi annuelle Vérifier deux fois par année, à l automne et au printemps, l extérieur du bâtiment (si applicable) où sont situées les animaleries afin de détecter des signes de présence de rongeurs. 2.6 Rapport 4

5 /01 Documenter l information recueillie sur le formulaire intitulé «Contrôle de la vermine Inspection mensuelle» après chaque vérification mensuelle des systèmes de détection. Spécifier le type et le nombre de vermine recueillie, le type d intervention effectuée (si applicable), le remplacement du système de détection et toute autre information nécessaire (Ex.: Problème potentiel de salubrité pouvant découler d une infestation de vermine). Pour les inspections bi-annuelles, documenter l information recueillie sur un rapport. 2.7 Tolérance et traitement Problème considéré léger Lorsque le problème est considéré léger (présence de 1 à 10 insectes/araignées dans le piège), considérer suffisante l intervention par le piège pour éliminer le problème et vérifier son efficacité lors de la prochaine inspection (au mois prochain) Problème considéré modéré Lorsque le problème est considéré modéré (entre 10 et 20 insectes/araignées), effectuer un traitement local, vérifier le résultat 20 jours plus tard et répéter le traitement si requis Problème considéré sévère Lorsque le problème est considéré sévère (plus de 20 insectes/araignées), appliquer automatiquement un second traitement lors de la vérification au 20 ème jour et placer l aire de traitement sous la supervision du superviseur technique des animaleries. Appliquer le traitement dans tous les locaux sauf les aires où il y a nourriture et animaux et où les activités du personnel pourraient être compromises. Traiter les aires attenantes aux pièges où la présence de vermine est détectée avec un insecticide approuvé au préalable (voir section 2.7) par le directeur des animaleries. Effectuer un traitement inférieur à 10% de la superficie de la pièce à la fois Intervention majeure 5

6 /01 Si plusieurs pièges sont infestés, requérant une intervention majeure, le problème est reporté au chef du service des animaleries qui pourra autoriser un traitement par un spécialiste. L intervention est cédulée et suivie par le superviseur technique des animaleries Effectuer les interventions destinées à éliminer des insectes après consultation avec un exterminateur professionnel, le chef du service des animaleries et le chercheur, si applicable Faire toute application d insecticide après l approbation écrite du chef du service des animaleries et du chercheur, si applicable Faire toute application d insecticide en présence du superviseur technique des animaleries ou du chef du service des animaleries Pièges localisés hors animaleries Considérer comme des pièges préventifs tous les pièges en dehors de l enceinte des animaleries et ne nécessite pas d intervention lorsqu il y a présence de vermines. 2.8 Insecticides autorisés Obtenir au préalable l approbation du chef du service des animaleries avant d utiliser un nouvel insecticide. Se conformer aux spécifications du manufacturier pour la procédure à suivre. La liste des produits approuvés par le chef du service des animaleries est disponible avec la documentation MSDS Produits autorisés Diazinon 0.5% et/ou Dursban 0.25% (Chlorpyrifos) et/ou Demon 40 WP et/ou Pyrethrines 0.2%-Piperonyl Butoxide 1%. 6

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE DE RECHERCHE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE DE RECHERCHE Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université des Sciences et de la Technologie HOUARI BOUMEDIENE Faculté de Chimie Bibliothèque de recherche 021 24 73 11 poste 981 الجمھوریة

Plus en détail

Service d électricité en basse tension Norme E.21-10

Service d électricité en basse tension Norme E.21-10 Service d électricité en basse tension Norme E.21-10 Objet : Mise à jour de la 10 e édition Juin 2014 Vous trouverez ci-joint certaines pages réimprimées de la 10 e édition de la Norme E.21-10, Service

Plus en détail

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 Traçabilité des modifications Date Version Objet 13/04/2007 A Création du document. 18/05/2007 B Prise en compte des propositions d améliorations

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

PROCEDURE MAINTENANCE - METROLOGIE

PROCEDURE MAINTENANCE - METROLOGIE Page 1 sur 7 1. LISTE DE DIFFUSION Fichier informatique d aide en ligne 2. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION DE LA La présente procédure a pour objet de déterminer l ensemble des activités et des moyens destinés

Plus en détail

Convention de partenariat local

Convention de partenariat local Convention de partenariat local CRAM Alsace-Moselle / Centre de Gestion 67 DANS LE DOMAINE DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DES AGENTS DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS. Convention

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures 1 Pourquoi le thème «entreprises extérieures»? Dans le comparatif RGIE/code du travail, il apparaît que les

Plus en détail

Normes d audit internes (Exercices + corrigés)

Normes d audit internes (Exercices + corrigés) A Exercices Normes d audit internes (Exercices + corrigés) 1 Le comité d audit est le plus susceptible de participer à l approbation A Des promotions et augmentations de salaire des auditeurs B Des observations

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure compilation données et indicateurs SSE

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure compilation données et indicateurs SSE Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 31 juillet 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 5 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION TITRE

RECUEIL DE GESTION TITRE RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE CADRE DE RÉFÉRENCE RECUEIL DE GESTION TITRE POLITIQUE DE FRAIS DE SÉJOUR ET DE DÉPLACEMENT APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 29-CC-011010 RESSOURCES FINANCIÈRES

Plus en détail

SÉCURITÉ DES MACHINES & PROCÉDURE DE CADENASSAGE

SÉCURITÉ DES MACHINES & PROCÉDURE DE CADENASSAGE SÉCUITÉ DES MACHINES & POCÉDUE DE CADENASSAGE 1.0 Objectif éduire les dangers produits par les sources d énergie par des moyens de contrôles à la source lors des travaux sur ou à proximité des équipements

Plus en détail

Rapport du Comité d audit

Rapport du Comité d audit Cote du document: EB 2008/94/R.34 Point de l ordre du jour: 16 b) i) Date: 19 août 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport du Comité d audit Conseil d administration Quatre-vingt-quatorzième

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES

RECUEIL DE GESTION CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES RECUEIL DE GESTION RÈGLEMENT TITRE POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE FRAIS DE SÉJOUR ET DE DÉPLACEMENT CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES

Plus en détail

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES fiche technique GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES MAINTENIR LA SANTÉ DES ÉLEVAGES La maladie dans un élevage est une menace constante aux conséquences économiques pouvant être désastreuses.

Plus en détail

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers 1 Colloque annuel du comité énergie et gestion technique, 22 mars 2013 Votre partenaire

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES GARDIENNAGE/SECURITE - RESIDENCES

TERMES DE REFERENCES GARDIENNAGE/SECURITE - RESIDENCES I. NATURE DES PRESTATIONS Cette offre concerne : Le gardiennage et la sécurité des résidences du staff international des agences du système des Nations Unies basés à Praia et autres sites désignés par

Plus en détail

GESTION DES DOCUMENTS

GESTION DES DOCUMENTS 133 POLITIQUE GESTION DES DOCUMENTS OBJECTIFS Gérer les documents de la Commission scolaire en conformité avec la législation applicable et les besoins des usagers, dans un contexte de maximisation de

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie Voici le Programme de salubrité des aliments à la ferme pour le bœuf- Bœuf Qualité Plus-

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

Certification Santé Sécurité Environnement pour les fournisseurs. Obligations en termes de santé et sécurité

Certification Santé Sécurité Environnement pour les fournisseurs. Obligations en termes de santé et sécurité Certification Santé Sécurité Environnement pour les fournisseurs Cisco Systems, Inc. (Cisco) a l'intention de prendre des mesures raisonnables et praticables pour assurer la sécurité sur le lieu de travail

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES)

PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES) Annexe I - MODÈLE DE DOCUMENTATION EXIGÉE PAR LE MANUEL D INSPECTION DES ÉTABLISSEMENTS DE PRODUITS DE L ÉRABLE (MIÉPÉ) PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES) NOM DE L ÉTABLISSEMENT D ÉRABLIÈRE : NUMÉRO

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU COMITE D AUDIT ET DES RISQUES AU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE 2012

RAPPORT ANNUEL DU COMITE D AUDIT ET DES RISQUES AU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE 2012 RAPPORT ANNUEL DU COMITE D AUDIT ET DES RISQUES AU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE 2012 Avril 2013 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION.2 AUDIT INTERNE 2 AUDIT EXTERNE.4 GESTION DES RISQUES..5 OPINION GLOBALE

Plus en détail

Exigences s appliquant aux. installations de stockage de déjections qui ne sont pas en activité

Exigences s appliquant aux. installations de stockage de déjections qui ne sont pas en activité Exigences s appliquant aux installations de stockage de déjections qui ne sont pas en activité À l intention des exploitants qui comptent dépeupler des exploitations d élevage exigeant de l entretien ou

Plus en détail

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 SÉCURITÉ DES INFORMATIONS DANS LE CADRE DE L EXÉCUTION DE CONTRATS CONCLUS AVEC DES TIERCES PARTIES En application de la directive de la Présidence

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 6 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015

Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015 Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire;

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire; Décision du Ministre du Transport N 107 du 05 Septembre 2007 Relative aux conditions d approbation des centres de formation des compagnies de transport aérien. Le Ministre du Transport, Sur proposition

Plus en détail

Mode d utilisation outils 5S

Mode d utilisation outils 5S Sommaire I. Indications générales... 2 II. Plannification... 2 A. Plannification projet... 2 1. Planning de déploiement... 2 B. Préparation chantier... 3 1. Checklist préparation de chantier... 3 III.

Plus en détail

RÈGLEMENT 2014-017. que les probabilités que les demandes pour de tels systèmes soient de plus en plus fréquentes dans un futur rapproché;

RÈGLEMENT 2014-017. que les probabilités que les demandes pour de tels systèmes soient de plus en plus fréquentes dans un futur rapproché; PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE PAPINEAU MUNICIPALITÉ DE PAPINEAUVILLE RÈGLEMENT 2014-017 RELATIF À L INSTALLATION ET À L ENTRETIEN DES INSTALLATIONS SEPTIQUES MUNIES D UN SYSTÈME DE TRAITEMENT TERTIAIRE AVEC

Plus en détail

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Titre : COMMISSION SCOLAIRE MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Source : Services financiers Comité consultatif de vérification Adoptée

Plus en détail

Approuvées le 23 mars 2002 Révisées le 29 septembre 2012 Révisées le 16 septembre 2015 Prochaine révision en 2016-2017 Page 1 de 5

Approuvées le 23 mars 2002 Révisées le 29 septembre 2012 Révisées le 16 septembre 2015 Prochaine révision en 2016-2017 Page 1 de 5 Approuvées le 23 mars 2002 Révisées le 29 septembre 2012 Révisées le 16 septembre 2015 Prochaine révision en 2016-2017 Page 1 de 5 PRÉAMBULE Les membres du personnel sont tenus de respecter en tout temps

Plus en détail

PROCEDURE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ET/OU DE CONTROLE DES EQUIPEMENTS BIOMEDICAUX DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8

PROCEDURE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ET/OU DE CONTROLE DES EQUIPEMENTS BIOMEDICAUX DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8 DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8 Direction des Equipements Date d'application ELABORATION DES DOCUMENTS Rédaction Validation Approbation Prénom/Nom Hanane CHTIHA Benyounes BELHANINI Mme CARPENTIER

Plus en détail

CONSIDÉRANT qu un avis de motion a été donné lors de la séance régulière du 7 septembre 2010;

CONSIDÉRANT qu un avis de motion a été donné lors de la séance régulière du 7 septembre 2010; C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC PAROISSE DE SAINT ISIDORE RÈGLEMENT No. 343-2010 Règlement relatif à l entretien des installations septiques (système de traitement tertiaire de désinfection par rayonnement

Plus en détail

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures NOVEMBRE 2014 Examen des rapports d enquête microbiologique Sommaire Introduction... 2 Les rapports d enquête microbiologique... 2 Contenu commun

Plus en détail

Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe

Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe ÉTAPE 14I Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe Cette étape remplit une exigence de l article 4.2 de la norme. Exigences de la norme (article 4.2).1 Réalisez votre audit interne

Plus en détail

Pologne POLOGNE. I - Notion

Pologne POLOGNE. I - Notion POLOGNE Dans la Deuxième Partie du Code du travail polonais 1, «Relation du travail», un Chapitre supplémentaire IIb (Art. 67 5, Art. 67 17 ) a été ajouté et est intitulé : Emploi des travailleurs sous

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE 1 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE La codification administrative comprend le texte du règlement d origine,

Plus en détail

La Corporation Cadillac Fairview Limitée

La Corporation Cadillac Fairview Limitée La Corporation Cadillac Fairview Limitée Plan d accessibilité pluriannuel 2012-2016 Conformément au Règl. de l Ont. 191/11 Y compris les normes d accessibilité pour l information et les communications

Plus en détail

RÈGLEMENT 614. qu en matière de nuisances et de causes d insalubrité, le droit acquis n existe pas;

RÈGLEMENT 614. qu en matière de nuisances et de causes d insalubrité, le droit acquis n existe pas; PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-COLOMBAN L'AN DEUX MILLE DIX RÈGLEMENT 614 RELATIF À L ENTRETIEN DES INSTALLATIONS SEPTIQUES (SYSTÈME DE TRAITEMENT TERTIAIRE DE DÉSINFECTION PAR RAYONNEMENT ULTRAVIOLET)

Plus en détail

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives 1 Domaine et application 1.1 Objectif QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives Fournir une méthode efficace et uniforme d aborder les problèmes, les plaintes, les suggestions et les anomalies concernant

Plus en détail

BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction "conformité"

BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction conformité BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction "conformité" Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de crédit

Plus en détail

TYPE DE CONSTRUCTION PISCINE HORS-TERRE PISCINE CREUSÉE OU SEMI-CREUSÉE SPA

TYPE DE CONSTRUCTION PISCINE HORS-TERRE PISCINE CREUSÉE OU SEMI-CREUSÉE SPA FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION / RÉNOVATION D UNE PISCINE OU D UN SPA IMMEUBLE VISÉ PAR LA DEMANDE ADRESSE : LOT : MATRICULE : PROPRIÉTAIRE REQUÉRANT* (SI AUTRE QUE PROPRIÉTAIRE) NOM :

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Énoncé de la politique de placements Document 215027

Énoncé de la politique de placements Document 215027 Contexte et objet Énoncé de la politique de placements Document 215027 Le cumul des actifs investis par l Institut canadien des actuaires s est accru au fil des ans. La plupart de ces actifs se sont accumulés

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR SERVICE D ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE Mis à jour le 21/09/2011. Référence du document : CS-SAVS-01.

CONTRAT DE SEJOUR SERVICE D ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE Mis à jour le 21/09/2011. Référence du document : CS-SAVS-01. LES HEBERGEMENTS DE CORNOUAILLE Ergué Gabéric BP 665 29552 Quimper Cedex 9 CONTRAT DE SEJOUR SERVICE D ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE Mis à jour le 21/09/2011. Référence du document : CS-SAVS-01. Le présent

Plus en détail

Suivi post-approbation à l Université de Montréal

Suivi post-approbation à l Université de Montréal Suivi post-approbation à l Université de Montréal Atelier national du CCPA 1 er novembre 2007 Présenté par Marie-Andrée Laniel, DMV, MBA Membre d office du Comité de déontologie de l expérimentation sur

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PARC DE STATIONNEMENTS

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PARC DE STATIONNEMENTS POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PARC DE STATIONNEMENTS Adoptée à la 267 e réunion du conseil d administration tenue le 27 avril 2009 TABLE DES MATIÈRES Préambule 3 1 Objectifs 3 2. Définitions 3 3.

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL SERVICE MEDICAL INTERENTREPRISES DE CHATEAUBRIANT ET SA REGION Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 8, rue des Tanneurs - 44110 CHATEAUBRIANT Règlement Intérieur

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX GROUPEMENT D ACHAT MAIRIE DE CESTAS CCAS DE CESTAS COMMUNAUTE DE COMMUNES JALLE EAU BOURDE MAIRIE DE CANEJAN Tél. : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS 2 MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de gouvernance, (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil») de Corporation

Plus en détail

MMQE. Manuel Management Qualité Environnement

MMQE. Manuel Management Qualité Environnement MMQE Manuel Management Qualité Environnement Objet et domaine d application Ce document décrit Les dispositions générales d organisation prises par Qualit Archi Idf pour assurer et gérer la qualité des

Plus en détail

Aide juridique Ontario. Visionnement du relevé des dates limites de facturation approchantes sur Aide juridique en ligne

Aide juridique Ontario. Visionnement du relevé des dates limites de facturation approchantes sur Aide juridique en ligne Aide juridique Ontario Visionnement du relevé des dates limites de facturation approchantes sur Aide juridique en ligne Outil de travail d Aide juridique Ontario Visionnement du relevé des dates limites

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 5-152 RÈGLEMENT RELATIF À LA VIDANGE DES FOSSES SEPTIQUES ET DE RÉTENTION

RÈGLEMENT NUMÉRO 5-152 RÈGLEMENT RELATIF À LA VIDANGE DES FOSSES SEPTIQUES ET DE RÉTENTION PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT Ce document est une codification administrative et n a aucune valeur officielle À jour au 21 juillet 2015 RÈGLEMENT NUMÉRO 5-152 RÈGLEMENT RELATIF À LA VIDANGE

Plus en détail

Documentation Site Web Programme de Réanimation Fondation des maladies du cœur du Québec

Documentation Site Web Programme de Réanimation Fondation des maladies du cœur du Québec Documentation Site Web Programme de Réanimation 1. La page d accueil:... 2 2. La demande d ouverture de dossier:... 4 2.1 La fenêtre de type de compte... 4 2.2 La fenêtre des coordonnées de l instructeur...

Plus en détail

(CHSCT)? Rôle du CHSCT

(CHSCT)? Rôle du CHSCT Le Comité d'hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT)? Des points de repères pour y voir plus clair Attention, les échéance de renouvellement des membres du CHSCT, contrairement aux autres

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

VERIFICATION DES SAUVEGARDES JOURNALIERES ( DATA PROTECTOR EXPRESS )

VERIFICATION DES SAUVEGARDES JOURNALIERES ( DATA PROTECTOR EXPRESS ) AGENCE FRANCAISE INFORMATIQUE MANUEL UTILISATEUR VERIFICATION DES SAUVEGARDES JOURNALIERES ( DATA PROTECTOR EXPRESS ) Référence Famille Titre Page de signatures Rédacteur Approbation Version du Produit

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Objet Déménagement du centre de recherches archéologiques de Soissons Titulaire Désignation et adresse de la personne habilitée à donner les renseignements prévus

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

Atelier 84 - L approche d audit par les risques

Atelier 84 - L approche d audit par les risques Atelier 84 - L approche d audit par les risques 1 Plan Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Principales différences par rapport au référentiel de juillet 2003? 2 Présentation NEP 315, 320, 330,

Plus en détail

D un régime administratif autonome à l encadrement par la règlementation Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE)

D un régime administratif autonome à l encadrement par la règlementation Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE) N 26 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 février 2015 ISSN 1769-4000 L essentiel STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES : NOUVEAU CADRE JURIDIQUE Les Installations de Stockage

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

Guide de l usager sur le système de déclaration des BPC en ligne : créer un nouveau compte

Guide de l usager sur le système de déclaration des BPC en ligne : créer un nouveau compte Guide de l usager sur le système de déclaration des BPC en ligne : créer un nouveau compte Préparé par Environnement Canada Décembre 2010 Table des matières Table des matières...2 Glossaire...3 Contexte...

Plus en détail

Guide d installation de mise à jour logicielle d un terminal Lifesize

Guide d installation de mise à jour logicielle d un terminal Lifesize Guide d installation de mise à jour logicielle d un terminal Lifesize Janvier 2012 Introduction Dans le cadre des contrats de service de vos équipements de visioconférence, vous avez accès aux mises à

Plus en détail

QMS-AUD-01 Audits internes. 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes.

QMS-AUD-01 Audits internes. 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes. QMS-AUD-01 Audits internes 1 Domaine et application 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes. 1.2 Domaine d application Tous les aspects du SGQ

Plus en détail

Fiche technique activité TRA ACT 125 Version n 2 11/06/2015

Fiche technique activité TRA ACT 125 Version n 2 11/06/2015 Description brève Fabricant engrais sous produits animaux Description Code Lieu Fabricant PL43 Activité Fabrication AC39 Produit Engrais, amendements de sol, substrats de culture et PR128 produits connexes

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 DEMANDE DE CERTIFICAT POUR LA CONSTRUCTION D UN CHEMIN PUBLIC OU PRIVÉ Généralités La présente demande doit être

Plus en détail

Organisation administrative des services de santé au travail

Organisation administrative des services de santé au travail Plan Organisation administrative des services de santé au JDV Nancy juillet 2006 Complément de cours Contexte réglementaire évolutif Les différents types de services de santé au conditionnés par leurs

Plus en détail

Article 1. Pour l application de cet article, se référer à l article Lp. 111 2 et Lp. 111 3 du code du travail de Nouvelle Calédonie.

Article 1. Pour l application de cet article, se référer à l article Lp. 111 2 et Lp. 111 3 du code du travail de Nouvelle Calédonie. Source : www.juridoc.gouv.nc relative aux mesures particulières applicables aux travaux de peinture ou de vernissage par pulvérisation Historique : Créé(e) par : Délibération de la commission permanente

Plus en détail

Charte de déontologie. Janvier 2004

Charte de déontologie. Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 1 Indépendance de jugement < Compétence < Adaptation des moyens Transparence < Qualité scientifique et technique < Devoir d information

Plus en détail

LUDOTHEQUE MUNICIPALE

LUDOTHEQUE MUNICIPALE MAIRIE D AIMARGUES LUDOTHEQUE MUNICIPALE 6, Avenue Jean Moulin Centre Culturel 30470 AIMARGUES REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par le Conseil Municipal en date du 29 janvier 2015 Délibération n 2015-013 ARTICLE

Plus en détail

Le décret hébergeur :

Le décret hébergeur : Le décret hébergeur : modalités d application et questions d actualité Jeanne BOSSI, Secrétaire Générale de l ASIP Santé - Bref rappel du cadre juridique et de la procédure - Questions d actualité - Audits

Plus en détail

Gestion de la paie. Procédurier décrivant les étapes à suivre pour la fin d année et la production des relevés gouvernementaux

Gestion de la paie. Procédurier décrivant les étapes à suivre pour la fin d année et la production des relevés gouvernementaux Gestion de la paie Procédurier décrivant les étapes à suivre pour la fin d année et la production des relevés gouvernementaux TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIÈRES... 2 INTRODUCTION... 3 PRINCIPALES ÉTAPES

Plus en détail

Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés.

Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés. INSPECTION PRÉVENTIVE DES LIEUX DE TRAVAIL 1. OBJECTIF Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés. 2. ASPECT ET IMPACT Examiner

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI)

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL SP AFI/08-WP/45 17/10/08 RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Durban (Afrique du Sud), 24

Plus en détail

Décrire les normes et le cheminement des activités relatives à la carte d achats de l Université de Montréal.

Décrire les normes et le cheminement des activités relatives à la carte d achats de l Université de Montréal. Formule(s) à utiliser Demande d adhésion Déclaration des responsabilités et obligations de l employé POUR RENSEIGNEMENTS, COMMUNIQUER AVEC Le responsable de la section des mouvements de trésorerie et contrôle

Plus en détail

Processus de clôture des états financiers Rapport d audit Rapport n o 3/14 26 août 2014

Processus de clôture des états financiers Rapport d audit Rapport n o 3/14 26 août 2014 Diffusion : Processus de clôture des états financiers Rapport d audit Rapport n o 3/14 26 août 2014 Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services HP Données techniques Les Services-conseils et d intégration d applications réseau HP (les «Services») sont en mesure de répondre à

Plus en détail

But du papier : Paramétrer WSUS pour récupérer les mises à jour et administrer le serveur WSUS

But du papier : Paramétrer WSUS pour récupérer les mises à jour et administrer le serveur WSUS Administrer WSUS Rédacteur : Eric Drezet Administrateur réseau CNRS-CRHEA 07/2005 Groupe Admin06 - Resinfo But du papier : Paramétrer WSUS pour récupérer les mises à jour et administrer le serveur WSUS

Plus en détail

CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie

CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie Karen Lamothe, T.P.I. Présidente www.gomesuresdurgence.com 514.799.3110 Congrès AQHSST 2011 Trois-Rivières 14 mai 2011 13h30 à 14h15 Plan de la conférence

Plus en détail

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Direction émettrice: Qualité, Mission universitaire et Ressources Informationnelles Q-18 Page 1 de 5 Champ d application

Plus en détail

Client : Câbles St-Fils Date : 2 décembre 2006 Site : 703, rue du Nord. Rapport produit par : Patrick Fortin Rapport vérifié par : Steve Sheedy

Client : Câbles St-Fils Date : 2 décembre 2006 Site : 703, rue du Nord. Rapport produit par : Patrick Fortin Rapport vérifié par : Steve Sheedy Client : Câbles St-Fils Date : 2 décembre 2006 Site : 703, rue du Nord Inspection effectuée Par : Patrick Fortin Pour informations : 450.521.7404 Courrier électronique : patrick.fortin@infratek.ca Rapport

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux

Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux Collège Jean-de-Brébeuf Niveau collégial Règlements et politiques Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux Dans la présente politique, l utilisation du masculin est épicène. Table

Plus en détail

Liste de vérifications destinée aux producteurs

Liste de vérifications destinée aux producteurs PLAN DE SURVEILLANCE ET DE CONTRÔLE DES SALMONELLES CHEZ LE PORC Liste de vérifications destinée aux producteurs FICHE TECHNIQUE no 14 Le questionnaire qui suit est conçu pour aider le producteur de porcs

Plus en détail

TITRE III DU TRANSFERT DES SUCCURSALES ET DES AGENCES CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2006-05 DU 20 JUIN 2006

TITRE III DU TRANSFERT DES SUCCURSALES ET DES AGENCES CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2006-05 DU 20 JUIN 2006 CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2006-05 DU 20 JUIN 2006 OBJET : Conditions d ouverture, de fermeture et de transfert de succursales, d agences et de bureaux périodiques par les établissements

Plus en détail

CONSTAT DE DOMMAGES. Guide de préparation et formulaires. Direction du rétablissement Décembre 2011

CONSTAT DE DOMMAGES. Guide de préparation et formulaires. Direction du rétablissement Décembre 2011 Programme général d aide financière lors de sinistres réels ou imminents Décret n 1271-2011 CONSTAT DE DOMMAGES Guide de préparation et formulaires Direction du rétablissement Décembre 2011 1150, Grande

Plus en détail

Dossier maintenance. Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE. Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01

Dossier maintenance. Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE. Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01 Dossier maintenance Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01 CONTRAT D'ABONNEMENT MAINTENANCE Contrat n : Du : Société prestataire

Plus en détail

Rapport N /2014. de Visite d Aéronef. 1. INFORMATIONS GENERALES (à remplir par le demandeur)

Rapport N /2014. de Visite d Aéronef. 1. INFORMATIONS GENERALES (à remplir par le demandeur) Rapport N /2014 de Visite d Aéronef Instructions Générales Pour les opérateurs : Si l aéronef n est pas concerné noter S.O. Pour les Inspecteurs Si une case contrôle comporte une croix cela signifie qu

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL ARTICLE 1 FONCTIONNEMENT

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL ARTICLE 1 FONCTIONNEMENT REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL L accueil collectif de mineurs intercommunal est une action dépendante de la Communauté de Communes Epte-Vexin-Seine. Habilité par le ministère

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

Vu le code des douanes, tel que promulgué par la loi n 2008-34 du 2 juin 2008 et notamment son article 180,

Vu le code des douanes, tel que promulgué par la loi n 2008-34 du 2 juin 2008 et notamment son article 180, Arrêté du ministre des finances du 2 mars 2009, fixant les procédures d octroi du régime et les modalités d aménagements et d exploitation de l entrepôt privé. Le ministre des finances, Vu le code des

Plus en détail