Bimestriel N Octobre Guide pratique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bimestriel N 228 - Octobre 2012. Guide pratique"

Transcription

1 Bimestriel N Octobre 2012 ACCOMPAGNER UNE PERSONNE DÉSORIENTÉE Guide pratique Morbihan 21 septembre 2012 Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

2 GARANTIE ACCIDENTS DE LA VIE Si vous êtes Grands-Parents, vos petits enfants sont couverts pendant qu ils vous sont confiés! (1) Caisse Régionale d Assurances Mutuelles Agricoles de Groupama Bretagne Pays de la Loire. Entreprise régie par le code des Assurances. Document non contractuel - crédit photos : Fotolia - 01/12 (1) Valable sur les contrats commercialisés depuis juin Valable sur les contrats commercialisés depuis juin 2007.

3 édito La maladie d Alzheimer est une maladie organique qui abîme progressivement les cellules du cerveau. Elle est due à la dégénérescence de neurones qui interviennent dans la mémoire, les fonctions cognitives et l orientation spatiale. Elle constitue un défi majeur pour la société, tant les conséquences sont importantes pour les malades et leurs familles, sur le plan moral, physique et financier. Aujourd hui, la société entend beaucoup parler de la maladie d Alzheimer par les médias, mais ne comprend pas toujours ces troubles du comportement qui viennent perturber inexorablement la vie sociale et familiale du malade. Beaucoup de personnes atteintes vivent à domicile et nécessitent un accompagnement spécifique. Il faut constamment stimuler la personne et faire en sorte qu elle conserve ses capacités restantes le plus longtemps possible. Le sentiment de culpabilité des aidants familiaux est toujours important, car la nécessité de faire appel à une aide extérieure est d autant plus difficile que l aidant ne comprend plus son parent. Des qualités humaines sont indispensables, mais des compétences professionnelles sont également fondamentales. Une relation de confiance entre la famille et le professionnel est primordiale pour la prise en charge à domicile. Le répit des aidants est légitime, en organisant un accompagnement digne, ainsi que la mise en relation avec d autres familles par le biais d associations. La recherche avance, et les modes de prise en charge s organisent : aide à domicile, accueil de jour, hébergements, colocation, etc. Touchant près d'un million de Français, la maladie d'alzheimer fait peur. La qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques doit être un souci permanent. Les informations présentées dans ce numéro spécial des Echos Morbihannais s adressent aux malades et à leurs aidants, mais également aux professionnels, organismes et pouvoirs publics. Le Président, Jean LUTROT Sommaire NUMÉRO SPÉCIAL MALADIE D ALZHEIMER Édito...3 Maladie d Alzheimer, les premières démarches...4 Le soutien apporté aux familles...7 Rédaction - Administration Les Échos morbihannais - P.A. de Saint-Thébaud Rue François Tanguy-Prigent - BP Saint-Avé Cedex - Tél Toutes correspondances : Les Échos morbihannais P.A. de Saint-Thébaud - Rue François Tanguy-Prigent BP Saint-Avé Cedex Les domiciles partagés...18 L accueil en structure médico-sociale...19 Les possibilités de financement...21 La protection juridique et financière...22 Directeur de la publication : Jean Lutrot Maquette & impression : Golf Imprim - Vannes Dépôt légal : 3 e trimestre ISSN en cours Photos : Clarpa56 - Florent Allanic - Michel Jamoneau UNA AFAD56 - Barr Héol - France Alzheimer Morbihan-EILAD Réalisation : Clarpa56 - Comité de Liaison des Associations de Retraités et Personnes Agées du Morbihan avec le soutien financier du Conseil Général du Morbihan.

4 les premières démarches numéro spécial maladie d Alzheimer Le médecin référent Maladie d Alzheimer, les premières démarches Les premiers interlocuteurs Comment repérer qu une personne de son entourage est affectée par la maladie? «Des petits actes inhabituels de la vie quotidienne, des problèmes de dénutrition, peuvent être des signes inquiétants Il ne faut pas hésiter à prendre conseil!» explique Françoise Mahé, vice-présidente de l AFAD 56. «Des médecins proposent d établir un premier bilan, à partir de questionnaires. Ils pourront ensuite diriger la personne vers une consultation mémoire, ou un neurologue.» C est la première personne que vous devez contacter. La plupart des généralistes disposent de «pré-tests» afin de détecter des symptômes avant-coureurs de la maladie. Ainsi, votre médecin pourra, selon son analyse, vous orienter vers des spécialistes, en consultation mémoire. Les professionnels intervenant à domicile Si un service de soin infirmier ou d aide à domicile intervient déjà chez votre proche, ces professionnels constituent des interlocuteurs privilégiés. Vous pouvez leur faire part de vos inquiétudes et de vos questionnements. Ils vous apporteront leur expertise et vous orienteront vers des services spécialisés comme les consultations mémoire. témoignage L épouse de Marcel Dréan est atteinte de la maladie d Alzheimer depuis de nombreuses années. «Lorsqu un membre de la famille présente des symptômes, explique-t-il, on a tendance à minimiser. Ce n est pas facile de nommer la maladie Souvent, ce sont les personnes extérieures qui repèrent les signes. Ensuite, face aux nombreux organismes existant, on a du mal à s y retrouver» Cet aidant familial a opté pour la solution de l accueil de jour, le plus longtemps possible. Quand le maintien de son épouse à domicile est devenu trop difficile, il l a fait rentrer en établissement spécialisé. Cet homme, dont la vie a été bousculée par l avènement de cette maladie, avoue qu il se pose encore de nombreuses questions sur les meilleures solutions à trouver pour sa femme. Comment se comporter avec une personne désorientée? L Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux domiciles (UNA) du Morbihan va éditer une brochure pour conseiller les familles et les intervenants de son réseau de services d aide et de soins à domicile. En voici 2 extraits. Il/elle oublie régulièrement ce qui vient de se passer et une partie de ce que vous lui dites. «Venez vous laver les mains avant de passer à table» ne peut pas être suivi des deux actions enchaînées. Que faire? Lui donner une information à la fois, sinon, la personne oublie et ne peut pas tenir compte des informations transmises. Lui montrer l exemple de ce qu elle doit faire en faisant soi-même les gestes. Plus vous placez la personne en situation de réussite, plus elle est calme, à l écoute et confiante sur sa capacité de réalisation. Pourquoi? La maladie touche la mémoire de travail et la mémoire immédiate. Il/elle inverse le jour et la nuit «Je suis épuisé de ces nuits de veille où la personne déménage le mobilier. Je n arrive pas à la calmer et à l amener à se reposer. Puis, le jour, que faire quand elle se repose enfin de la nuit agitée?» Que faire? Restez calme : la personne est sensible à notre état d esprit et peut être d autant plus anxieuse par mimétisme avec notre propre tension. Plutôt que de vous opposer, proposez une diversion en vous impliquant «Je suis fatigué, et si nous prenions une tisane dans un fauteuil, avant de déplacer ce meuble?» La diversion va permettre d éviter de déménager le meuble, la personne oubliera son projet. Certaines personnes très dynamiques ont besoin de se dépenser, d autres souffrent d anxiété la nuit et apprécient d être actifs, pour diminuer la tension intérieure. Une écoute de qualité peut détendre ces deux types de personnes. Le lendemain, en général il est judicieux de proposer une sortie en promenade qui permet une fatigue physique et une exposition à la lumière du jour qui cale le rythme jour-nuit. Pourquoi? La maladie modifie la perception temporelle. Les angoisses nocturnes trouvent un début de soulagement dans l action. Contact : MORBIHAN ou les adhérents de l UNA : AMPER, ASSAP Clarpa, AIPSH et CCAS de Lorient, Centre de soin Mutualité de Ploemeur, SEF d Auray. 4

5 numéro spécial maladie d Alzheimer les premières démarches La consultation mémoire Dès les premières suspicions de maladie, médecins référents ou infirmiers libéraux pourront vous orienter vers ce service. Associé à un hôpital, il vous proposera le diagnostic neurologique le plus précis. Vous pouvez également aller consulter ce service sans prescription préalable ; un lien sera fait avec le médecin référent, suite à la consultation. Comment ça se passe? Le patient et son proche s entretiennent par deux fois avec le médecin (gériatre ou neurologue) et le neuropsychologue. Ces derniers confrontent leurs résultats et les restituent aux patients. Des examens complémentaires (scanners, IRM ) peuvent être nécessaires. D autre part, des propositions de suivi à domicile sont discutées avec les familles. «Plus tôt le diagnostic sera fait, plus la prise en charge sera efficace et simple.» Nicole Charpentier, directrice de Barr Héol, à Bréhan. «Si vous avez des questions, n hésitez pas à les noter dans un calepin pour ne pas les oublier. Avant la consultation, faites un bilan de votre situation, et des informations dont vous avez besoin.» Régine Méhat, formatrice EILAD Où s adresser pour des consultations mémoire? Centre Hospitalier Centre Bretagne - Site de l Hôpital Place Ernest Jan - BP Pontivy Centre Hospitalier Centre Bretagne - Site de Bréhan Barr Heol - La Touche Aguesse Bréhan Centre hospitalier Bretagne Sud Site d Hennebont Rue Dr Laënnec Hennebont HENNEBONT PONTIVY BREHAN MALESTROIT Clinique des Augustines 4 fbg St-Michel Malestroit Centre hospitalier Bretagne Atlantique Site d Auray 2 rue du Pratel Auray Cedex AURAY VANNES Centre hospitalier Bretagne Atlantique Pavillon Decker 20 bd Maurice Guillaudot Vannes Cedex NIVILLAC Centre hospitalier de Basse Vilaine 2 rue de la Piscine Nivillac

6 les premières démarches numéro spécial maladie d Alzheimer Pour s informer : des services publics gratuits Les Centres Locaux d Information et de Coordination en gérontologie (CLIC) et les Relais gérontologiques Ils sont destinés à répondre à toutes les questions concernant les besoins des personnes âgées. Ils travaillent en lien avec les structures et les services médico-sociaux locaux : aide à domicile, établissements d hébergement. Certains de ces centres proposent, gratuitement, des expertises comme l évaluation des améliorations à apporter à l habitat pour le maintien à domicile, ou encore l aide à la constitution de dossiers de demande de financement. Ils peuvent également proposer des actions de prévention et d information sur de nombreux thèmes (alimentation, sommeil, aide aux aidants, mémoire ). Ces centres d information sont appelés à être remplacés par des dispositifs de type «MAIA», d ici fin La Maison Départementale de l Autonomie (MDA) C est le contact prioritaire pour toutes les personnes de moins de 60 ans ayant des problèmes de santé (dont Alzheimer : cas aujourd hui en France). C est ici qu il faut s adresser pour s informer et demander des compensations financières et aides techniques (amélioration de l habitat par exemple). MDA : Rue Ella Maillard - Parc d Activités de Laroiseau VANNES (sur rendezvous) - Tél : La Maison pour l Autonomie et l Intégration de malades Alzheimer (MAIA) Ce dispositif offre un accompagnement rapproché et individualisé pour les situations complexes de prise en charge d Alzheimer ou troubles apparentés. Présente uniquement sur Pontivy ; bientôt sur l ensemble du département. Tél : Les réseaux de santé gérontologique Regroupant les professionnels du secteur sanitaire de votre zone géographique, ils pourront vous conseiller sur les démarches à suivre. PONTIVY PLOËRMEL MALESTROIT LORIENT RIANTEC AURAY VANNES REDON Les Centres Locaux d Information & de Coordination (CLIC) CLIC Pays d Auray : CLIC Pays de Lorient : CLIC Pays de Ploërmel : CLIC Pays de Pontivy (PondiClic) : CLIC Pays de Redon : CLIC Pays de Vannes : Les Réseaux gérontologiques LA ROCHE-BERNARD - Réseau RESPEV : MALESTROIT - Réseau de santé du Val d Oust à Brocéliande : RIANTEC - Association Réseau Santé : LA ROCHE BERNARD La Maison pour l Autonomie et l Intégration de malades Alzheimer (MAIA) PONTIVY : La Maison Départementale de l Autonomie (MDA) VANNES :

7 numéro spécial maladie d Alzheimer le soutien apporté aux familles Le soutien apporté aux familles Le Morbihan offre un large panel d associations et de formules de répit pour les aidants familiaux. Voici une présentation de ces différentes formules ainsi que des organismes qui les portent. L aide aux aidants familiaux La formation et l information Elles se développent beaucoup ces dernières années, et répondent au besoin enfin reconnu de soutien des aidants. Créer des liens, partager des expériences et valider les pratiques quotidiennes avec des personnes vivant la même situation : ces propositions sont essentielles pour le bienêtre des aidants. Ces temps d échanges s articulent autour d éléments théoriques et donnent une large place au partage d expérience et de cas concrets. On y évoque de nombreux sujets : la connaissance des pathologies, la prise en charge quotidienne, les aides sociales et juridiques et la position d aidant (son bien-être, la nécessité d éviter l épuisement). Les bistrots mémoire Ce sont des rencontres qui se déroulent dans un café, où se retrouvent malades et proches. Elles permettent de passer un moment convivial et chaleureux, grâce à des animations et un partage d expériences entre aidants et professionnels. Des intervenants du secteur médical et paramédical prennent souvent part à ces rencontres. R. Méhat, formatrice (à gauche), et M. Suet, responsable de EILAD. Régine Méhat, formatrice, intervient auprès d aidants familiaux et de professionnels. Elle donne ici quelques conseils : «Si les aidants ne vivent pas bien leur situation, le maintien à domicile de leur parent ne pourra pas se faire. Il est donc important de soutenir ces aidants!» Contacts Association Familiale Alzheimer et désorientés (AFAD 56, Vannes) : Barr Héol (Pontivy, Guémené-sur-Scorff) : Ces espaces d échange aident les proches à se décharger du poids de la vie quotidienne. Ils sont animés par un psychologue professionnel. Le partage d expérience est riche : ces groupes rassemblent des personnes côtoyant des malades aux différents stades de la maladie. Les aidants peuvent ainsi se faire une idée concrète de son évolution, et l envisager de manière plus sereine. Contacts Les groupes de parole et de soutien Barr Héol (plateforme de répit) : Eilad (Conseil et formation) : France Alzheimer Morbihan : Mutualité Française Bretagne (Programme Fil Mauve) : Respev (Réseau de santé) : «Face à un malade Alzheimer, les aidants familiaux ont des richesses insoupçonnées. Les formations sont là pour les découvrir et les partager.» F.-A. Dunay-Dousset, France Alzheimer) Contacts AFAD 56 : Barr Héol : France Alzheimer Morbihan : De nombreuses autres structures du département proposent des groupes de parole. Informez-vous auprès des CLIC. 7

8 le soutien apporté aux familles numéro spécial maladie d Alzheimer L Association Familiale Alzheimer et autres personnes âgées désorientées du Morbihan Initiation Assistance Dépannage Sans frais de déplacement (Vannes et sa région) Prestations garanties 60 jours Notre site Internet t Françoise Mahé est viceprésidente de l AFAD 56 Pouvez-vous nous présenter l association? L Association Familiale Alzheimer AFAD 56 a été fondée en Son objectif est de rassembler et d accompagner les familles et les personnes touchées par la maladie d Alzheimer. Que proposez-vous dans le département? Nous sommes présents sur trois villes du Morbihan : Lorient, Vannes et Auray. Les propositions sont différentes selon les lieux. Nous organisons des permanences pour accueillir les familles, ainsi que des groupes de paroles et des Bistrots mémoire. D autre part, nous proposons des accueils sociaux pour les malades, assurés par des bénévoles et des auxiliaires de vie. Site Internet : Assistance et conseils informatique Prestations à domicile ou sur site pour particuliers,, associations, et professionnels. p sionnels,. Votre interlocuteur Olivier Richard Centre d affaires faires Vannetais 10 rue Doct J. Audic VANNES NES Les services proposés par l AFAD 56 Lorient Accueil social : 4, rue Jules Vallès Tél : Du lundi au vendredi de 14h à 18h Auray Accueil social : 14, rue du Père Eternel Tél : Le jeudi de 14h à 18h Vannes Bistrot mémoire Brasserie «LE CLIPPER» (Galerie marchande Super U des 3 Rois Route de Pontivy - St-Avé) Tous les lundis, de 15h à 17h Groupes de parole Maison de la Famille, 47 rue F. Le Dressay 1 fois par mois, le samedi matin 9h-11h Ecoute pour les familles - Tél :

9 numéro spécial maladie d Alzheimer le soutien apporté aux familles L établissement Barr Héol (Bréhan) Nicole Charpentier est directrice de l établissement Barr Héol de Bréhan. Pouvez-vous nous présenter votre structure? Barr Héol est l unique établissement morbihannais consacré entièrement à la maladie d Alzheimer. C est un lieu d accueil, de soutien, de diagnostic et de recherche. Pouvez-vous nous parler plus précisément de votre mission de soutien aux proches des malades? L établissement offre un panel de plus en plus diversifié en matière d aide aux aidants. Nous leur proposons régulièrement des conférences et des journées d information. Nous avons également mis en place différentes solutions de répit. Avez-vous des résidents permanents? Barr Héol accueille des personnes âgées dépendantes, atteintes d Alzheimer ou maladies apparentées (42 places en hébergement permanent et 2 places en hébergement temporaire). Nous disposons également d un Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA - Voir p20). Il propose des activités adaptées au maintien de l autonomie des résidents. Comment se passe le diagnostic? L établissement dispose d une consultation mémoire avec un médecin gériatre et une neuropsychologue. Ils effectuent un diagnostic de la maladie et assurent le suivi des patients et de leurs accompagnants. BARR HEOL. La Touche Aguesse BREHAN Tél. : /www.barr-heol.fr Les services proposés par l établissement Barr Héol Les conférences et les soirées Pour les aidants - Organisées régulièrement Consulter le site internet, ou appeler le secrétariat - Lieu : Barr Héol Les journées d information Permettent d informer les aidants sur la maladie, sur les comportements à avoir, et de répondre à leurs questions. Organisées plusieurs fois par an - Lieu : Barr Héol - Consulter le site internet, ou appeler le secrétariat - Gratuit. Les Bistrots Mémoire Pour les malades et leurs familles. Proposent, autour d une consommation, de discuter et de partager les expériences sur la maladie. Un jeudi par mois, à partir de 15h Lieu en alternance : Café Les Trois Marchands à Guéméné-sur-Scorff et le Bistrot Le Chez Nous à Pontivy - Gratuit. L accueil de jour Pour les personnes malades vivant à domicile. Il permet un temps de répit aux aidants, tout en proposant des activités adaptées aux personnes malades. Du lundi au vendredi : 10h-17h - 10 places disponibles (consulter le secrétariat). Transport assuré matin et soir. Tarif : de 6,00 à 14,96 par jour, en fonction des revenus. Supplément tarif dépendance (6 à 13 ). La garde d après-midi, de soirée ou de nuit En partenariat avec l'admr et d'autres services médicosociaux, l'établissement propose des professionnels pouvant garder la personne lors que les aidants sont absents. Dates, horaires et lieux : consulter le secrétariat - Tarifs : selon le service, le professionnel et la durée. Les séjours vacances Destinés aux malades et à leurs accompagnants, ils sont mis en place en partenariat avec l association France Alzheimer. Dates, horaires et lieux : consulter le site internet et le secrétariat, ou France Alzheimer. Tarifs : selon les séjours et les revenus. De nombreux autres services sont en cours de préparation : animation à domicile, ateliers de stimulation cognitive, entretiens psychologiques 9

10 le soutien apporté aux familles numéro spécial maladie d Alzheimer France Alzheimer Morbihan France-Armelle Dunay-Dousset est présidente de France Alzheimer Morbihan. Pouvez-vous nous présenter votre association? L association départementale France Alzheimer Morbihan est le principal acteur de soutien des familles, depuis maintenant plus de 18 ans. Sa mission tient toute entière dans sa devise : «Ecoute, soutien, conseils et aides». Nous sommes affiliés à l Union France Alzheimer Paris, créée il y a 27 ans par des familles de malades. Quelles sont vos activités? L association propose un large panel d actions et de documentations nationales sur la maladie, son évolution, ses prises en charge et le développement des services spécialisés. Mais c est aussi et surtout un soutien moral pour toutes les personnes en détresse. Les services proposés par France Alzheimer Morbihan Permanence téléphonique et physique Conférences Information des familles sur la maladie, leurs droits sociaux et administratifs - Nombreuses brochures, documents et ouvrages sur les différents stades de la maladie et les mesures administratives et financières Sensibilisation des pouvoirs publics en matière d aide diverses et établissements d accueil Formations spécifiques Alzheimer (6 jours) pour bénévoles et professionnels de la santé Séjours de vacances pour le malade et l aidant. Le suivi des familles France Alzheimer Morbihan assure un suivi permanent et régulier des familles. Tous les aidants familiaux volontaires sont invités à suivre des formations gratuites. Des journées familles et des groupes de parole sont également proposés, avec la présence d une psychologue. Les permanences mensuelles d accueil des familles VANNES : RDV personnalisé - 11 rue St-Guénaël LANESTER : sur RDV - 3 e mercredi du mois, 10h-12h30/14h-17h30 AURAY : 2 e mardi du mois - 6, av. du Général de Gaulle LORIENT : sur RDV - 1 er lundi du mois - 11h-12h30/13h30-17h Contact : France Alzheimer Vannes : Accompagner un malade d Alzheimer est un combat de tous les jours

11 Mercr edi 17 oc tobre - 13h30 - Forum de Nivil lac Alexandraa Zona, psycholo gue Accueil de jour Muzillac SMISA services et associations ions seront Sket chs Une collation sera servie d-bretagne.frr En collaboration avec

12 A VOIR A LIRE DVD Maladie d Alzheimer Comprendre pour aider au quotidien - Les réponses de l Humanitude (Agevillage, MACIF Mutualité, Mutualité Française, Instituts Gineste- Marescotti). Dans un langage concret, illustré de courtes séquences filmées en situation réelle, les réalisateurs proposent des solutions qui donneront du sens au quotidien des aidants. Bon de commande à demander à : Eternis SA : LECTURES Ces troubles qui nous troublent Les troubles du comportement dans la maladie d Alzheimer et les autres syndromes démentiels. Jérôme Pélissier (Editions Erès - Prendre soin des personnes âgées - L âge et la vie). Un livre qui remet en question l idée des troubles du comportement chez les personnes dites «désorientées». Concevoir des jeux de stimulation cognitive Personnes désorientées et Alzheimer Nicole Lairez-Sosiewicz (Chronique sociale - Savoir comprendre) Des idées concrètes de jeux pour maintenir les capacités et le plaisir de jouer. Accompagner le grand âge Psycho-gérontologie pratique Christian Heslon (Dunod) Un guide pratique concret qui peut intéresser aussi bien les professionnels que les aidants. Accroître le soin relationnel avec des personnes désignées démentes séniles, type Alzheimer Le travail de vieillir ; investir la prévention. Bernadette Cuisinier (Chronique sociale - Comprendre les personnes) Une réflexion sur la façon de bien vieillir.

13 «Mutations Bretagne» intervient auprès de personnes atteintes de handicaps lourds, et de malades d Alzheimer, sur Lorient, Vannes et Brest. Le matériel médical proposé, en location ou à la vente, vise à faciliter leur maintien à domicile. A Lorient, c est une équipe de 20 personnes qui se tient à votre disposition. Elle est composée de spécialistes du secteur para-médical, parfaits connaisseurs du handicap, d un service d orthopédie, et de commerciaux. Le Service Après Vente fait intervenir des techniciens au domicile. Où nous trouver? MUTATIONS Bretagne Lorient : 41, rue Chaigneau LORIENT MUTATIONS Bretagne Vannes : 1, rue Alain Gerbault VANNES MUTATIONS Bretagne Brest : ZAC de Kergaradec - 7, avenue du Baron Lacrosse GOUESNOU Le nouvel espace de vente de 300 m 2, situé 41 rue Chaigneau à Lorient, est spécialisé dans : La vente et la location de matériel destiné à améliorer la qualité de vie des personnes à mobilité réduite et des personnes handicapées Le service après vente : SAV Le service orthopédie petit et grand appareillage Matériel médical Location - Vente - SAV Spécialiste de l univers médical du patient Aides techniques pour le quotidien des patients atteints de la maladie d Alzheimer Nous vous accueillons du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h30, le vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h. 41, rue Chaigneau LORIENT Tél. : Sur présentation de ce coupon, -10% sur l ensemble des produits proposés en magasin. Valable jusqu au Les Echos morbihannais - Septembre 2012 Nous recherchons toujours la meilleure solution, pour les personnes et leur habitat. Nous étudions les projets de façon globale, et nous réalisons nous-mêmes l ensemble des travaux. Les chantiers durent moins longtemps, et nos clients n ont affaire qu à un interlocuteur. Ma maison accessible Confort et sécurité au service de l'autonomie «Ma maison accessible» a été créée en janvier Implantée à Saint-Avé, cette petite entreprise, spécialisée dans tous les travaux d accessibilité de la maison, concrétise la complicité de deux amis d enfance, Pierre Josset et Laurent Marsac. Qu est-ce qui vous a donné l idée de «Ma maison accessible»? Notre histoire personnelle nous a sensibilisés tous les deux à la question de l accessibilité du logement. Quelques travaux permettent souvent à quelqu un de rester dans sa maison! On peut aussi apporter des améliorations au domicile, avant qu apparaissent les difficultés de la personne. L important est de rendre un lieu fonctionnel et de s y sentir bien! Qu est-ce qui fait votre différence? Notre entreprise est spécialisée exclusivement dans l accessibilité. Donnez-nous des exemples de réalisations? Nous intervenons sur l accessibilité, en extérieur ou en intérieur, de manière globale. Nous réalisons par exemple des rampes d accès ou des mains courantes, des plateformes élévatrices ou des fauteuils monte-escaliers ; nous aménageons des salles de bain, des cuisines Les exemples sont nombreux. On peut aller voir notre site pour découvrir notre travail! Contact :

14

15 numéro spécial maladie d Alzheimer le soutien apporté aux familles Les équipes spécialisées Alzheimer - ESA Ces services sont destinés aux patients atteints d une maladie d Alzheimer ou apparentée, diagnostiquée à un stade peu évolué, et vivant à domicile. Ils nécessitent la collaboration des aidants principaux de la personne. Dès que la maladie est repérée, il est important de mettre en place des mesures pour éviter l évolution rapide de celle-ci. L ESA propose des solutions pour : Maintenir l autonomie et la santé Stimuler les capacités motrices et cognitives Compenser les troubles de la vie quotidienne Développer ou maintenir des activités liées à la vie quotidienne Améliorer l ergonomie du cadre quotidien Ces services accompagnent les aidants principaux pour améliorer leurs relations avec la personne malade. Ils les aident à rester vigilants aux risques de conflits et de surmenage. Comment? Sur prescription médicale, l accompagnement se répartit sur 3 mois (12 à 15 séances d 1h environ). La prise en charge est financée à 100% par la caisse d assurance maladie. Les professionnels qui interviennent sont ergothérapeutes, psychomotriciens, assistants de soins en gérontologie et infirmiers. Il existe autant d appellations différentes que de services : Equipe mobile mémoire (EMM), SSIAD mobile spécialisé Alzheimer (SMSA) Equipes spécialisées Alzheimer SMSA (ssiad mobile spécialisé Alzheimer) Vannes Agglo et presqu'île de Rhuys ARRADON : ELVEN : SURZUR : VANNES : Equipes spécialisées Alzheimer ADMR GOURIN : HENNEBONT : PONT-SCORFF : SMISA (ssiad mobile intercantonal spécialisé Alzheimer) LA ROCHE-BERNARD : MUZILLAC : QUESTEMBERT : EMM (Equipe Mobile Mémoire) AURAY : Communes desservies C est une formation complémentaire destinée aux aides-soignants et aux aides médico-psychologiques. Les personnes sont formées spécifiquement à la prise en charge des personnes âgées atteintes de déficiences psychiques ou physiques, ainsi qu à l accompagnement des aidants. On retrouve ces professionnels dans tous les services médico-sociaux spécifiques : Equipes Spécialisées Alzheimer, Pôles d Activités et de Soins Adaptés, Unités d Hébergement Renforcées. Arradon, Ploeren, Baden, Larmor-Baden Elven, Monterblanc, Saint-Nolff, Sulniac, Treffléan, Trédion Arzon, Saint-Armel, Saint-Gildas-de-Rhuys, Sarzeau, Le Hézo, Noyalo, Le Tour-du-Parc, Surzur, Theix, La Trinité-Surzur Vannes, Saint-Avé, Séné Gourin, Roudouallec, Langonnet, Le Saint, Plouray, Berné, Lanvénégen, Priziac, Meslan Hennebont, Brandérion, Inzinzac-Lochrist, Quistinic, Languidic Pont-Scorff, Guidel, Gestel, Caudan, Quéven, Cléguer, Plouay, Lanvaudan, Calan, Bubry, Inguiniel La Roche-Bernard, Nivillac, Marzan, Saint-Dolay, Théhillac, Camoël, Pénestin, Férel Muzillac, Ambon, Arzal, Billiers, Damgan, Le Guerno, Noyal-Muzillac Questembert, Berric, Le Cours, Larré, Lauzach, Péaule, La Vraie-Croix Colpo, Grand-Champ, Brandivy, Locqueltas, Plaudren, Locmaria-Grandchamp, Meucon, Plescop, Plumergat, Sainte-Anne-d'Auray, Auray, Pluneret, Plougoumelen, Ploeren, Le Bono, Crach, Brech, Ploemel, Locoal-Mendon, Belz, Etel, Erdeven Une formation spécifique : assistant de soins en gérontologie - ASG Organismes de formation IFSI Vannes : IFSI Lorient : CLPS Vannes : GRIMES Saint-Avé : EILAD Auray :

16 soutien apporte fa- le soutien apporté aux familles numéro spécial maladie d Alzheimer Des solutions de répit Pour maintenir à domicile le plus longtemps possible la personne souffrant de la maladie d Alzheimer, il est nécessaire de prendre soin de soi, de se protéger et de prendre du recul. Les hébergements temporaires Pour permettre à l aidant principal de prendre quelques jours de répit, certains établissements proposent ces accueils. La personne est prise en charge comme tous les résidents, pour la durée convenue. Cet hébergement peut aussi permettre d observer la capacité de vie en collectivité de la personne, en vue d une entrée éventuelle en établissement. Les accueils de jour Ils sont en général proposés par les établissements, dans un local spécifique. Ils permettent d accueillir les personnes dépendantes en journée, ou seulement l après-midi. Ces accueils ont plusieurs objectifs. Ils proposent des activités manuelles et intellectuelles adaptées, qui aident la personne Alzheimer à préserver son autonomie et ses acquis. Ils permettent à l aidant de s absenter durant la journée en laissant son proche entre de «bonnes mains». Ainsi, malade et aidant peuvent conserver des liens sociaux. Où s adresser? Commune Etablissement Hébergement temporaire Accueil de jour Accueil de nuit ALLAIRE Les Ajoncs d'or ARZON Résidence Er Votenn Vras BREHAN Barr Héol CREDIN Maison de retraite DAMGAN Résidence de Ker Péheff ETEL Maison de retraite Men Glaz GUER EHPAD de Guer HENNEBONT Maison de retraite La Colline LANESTER Résidence Louis Aragon LANESTER Résidence Kérélys LE FAOUET Résidence Les Asphodèles LE FAOUET Maison de retraite de l'hôpital local LOCMINE Résidence Clémenceau LORIENT Résidence Kerguestenen LORIENT Résidence Kerélys MALESTROIT EHPAD de l'hôpital MENEAC Résidence La Métairie MUZILLAC L'Océane NIVILLAC Maison de retraite du CH Basse Vilaine NOYAL-PONTIVY Résidence Ty Noal PLOEMEUR Résidence Ter et Mer PLOEMEUR USLD de Kerbernes Le Quimpéro PLOEREN Résidence Les Charmilles PLOERMEL Résidence Kerélys PLUMELEC Résidence La Peupleraie PLUMELIN Maison de retraite Sainte Famille PLUNERET Résidence Kerélys PORT-LOUIS Maison de retraite de Port-Louis QUESTEMBERT Résidence du Parc QUIBERON Résidence Roz Avel ROCHEFORT-EN-TERRE Maison d'accueil du Grand Jardin SERENT Résidence Beaumanoir SAINT-AVE Résidence du Parc SAINT-JACUT-LES-PINS Maison d'accueil Angélique Le Sourd SAINTE-ANNE-D'AURAY Maison de retraite Sainte Marie THEIX Résidence Roz Avel VANNES Résidence Beaupré La Lande VANNES Résidences Maréva Habilitation aide sociale - Liste fournie par le Conseil Général du Morbihan 16

17 numéro spécial maladie d Alzheimer soutien apporte fa- le soutien apporté aux familles Les interventions à domicile Tous les services d aide à domicile essaient de répondre au plus près des besoins des usagers. Un numéro spécial Aide à domicile des Echos Morbihannais (N Mai/Juin 2010) décrit leurs modes d intervention, et donne toutes leurs coordonnées. Envoi gratuit : tél Les interventions de jour Un professionnel vient à domicile accompagner la personne dans les actes de la vie courante. L aidant habituel peut ainsi se reposer ou s absenter durant la journée. Les gardes de nuit Un professionnel intervient chez la personne, qui peut avoir besoin d aide pour se déplacer pendant la nuit. L intervenant veille en particulier aux risques de chute et aux besoins de déambulation. Sa présence est donc rassurante pour la personne, comme pour ses proches. Ce type d intervention peut être mis en place, ponctuellement, ou 7 jours sur 7. Le répit à domicile Ce service permet aux aidants de prendre quelques jours de vacances en gardant leur proche à domicile, dans son cadre de vie habituel. Inspiré du modèle du baluchonnage québécois, il consiste à faire intervenir un professionnel unique au domicile, 24h/24, durant une courte période (2-4 jours). Service proposé par l ASSAP Clarpa : «Le vrai problème, c est qu on ne peut pas laisser les malades seuls!» M. Dréan Les congés de soutien familial et congés de solidarité familiale Il est possible de demander ces congés sans solde, si l état du parent le nécessite. La loi du a créé le congé de soutien familial. Quatre objectifs ont motivé la démarche des parlementaires : Favoriser l accompagnement des personnes en fin de vie à domicile. Faciliter ce travail d accompagnement par des proches. Résoudre les difficultés liées à l existence de situations jugées jusqu alors inégales entre personnes ayant les moyens de s arrêter pour accompagner un proche et les autres. Prévoir un dispositif cohérent, composé d un congé de solidarité familial pour les salariés et complété d une allocation permettant de rémunérer - même partiellement - ce congé. Les travailleurs indépendants et chômeurs indemnisés peuvent aussi bénéficier de l allocation s ils interrompent ou réduisent leur activité professionnelle pour accompagner un proche dans ses derniers moments. Principe L'allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie permet de rémunérer toute personne chargée de s'occuper d'un proche en fin de vie. Le bénéfice de cette allocation est soumis à conditions, et son versement est d'une durée limitée. Bénéficiaires Le versement de l'allocation est ouvert à tout salarié bénéficiant d'un congé de solidarité familiale ou l'ayant transformé en période d'activité à temps partiel. Pour bénéficier de l'allocation, la personne en fin de vie doit être accompagnée à domicile (et non à l'hôpital). Il peut s'agir, par exemple : du domicile de la personne accompagnée, du domicile de la personne accompagnante ou d'une tierce personne, ou d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Plusieurs proches peuvent se partager l'allocation s'ils accompagnent la même personne. Demande Le salarié souhaitant percevoir l'allocation remplit le formulaire Cerfa n 14555*01 de demande d'allocation d'accompagnement à domicile d'une personne en fin de vie. Le formulaire est adressé à la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). Il doit également adresser une attestation de l'employeur précisant que le salarié bénéficie d'un congé de solidarité familiale, ou qu'il l'a transformé en période d'activité à temps partiel. Le silence gardé par l'organisme d'assurance maladie pendant plus de 7 jours à compter de la date à laquelle il reçoit la demande vaut accord. En cas de partage de l'allocation entre plusieurs bénéficiaires pour une même personne accompagnée, chacun établit une demande et l'adresse à l'organisme d'assurance maladie dont il relève. Chaque demande comporte les informations permettant l'identification des autres bénéficiaires, ainsi que la répartition du nombre d'allocations demandées par chaque accompagnant. Montant Le montant de l'allocation est fixé à 53,17 par jour et à 26,58 si le salarié a transformé son congé de solidarité familiale en activité à temps partiel. Conditions de versement Début L'allocation est versée au salarié à partir de la date de réception de la demande par la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM), dès lors que les conditions sont réunies à cette date. Durée L'allocation est versée de manière journalière, dans la limite maximale de 21 jours (ou 42 jours en cas de réduction de travail à temps partiel), ouvrables ou non. Le versement de l'allocation est maintenu lorsque la personne accompagnée à domicile doit être hospitalisée. Informations : auprès de l employeur et sur 17

18 lesdossier domiciles partagés numéro spécial maladie d Alzheimer Les domiciles partagés Ils se présentent comme une alternative entre le maintien à domicile et l hébergement en institution. Ils ont été construits sur demande de la commune, qui offre aux habitants du secteur une colocation de personnes âgées. Le Conseil Général du Morbihan les a intégrés dans le Schéma gérontologique Le principe Un domicile partagé est une maison de plain-pied, adaptée, accueillant 8 colocataires atteints de la maladie d Alzheimer ou apparentées. Des auxiliaires de vie interviennent 24h/24 pour accompagner les personnes dans leurs activités quotidiennes. Chaque personne conserve son médecin traitant et peut faire appel, si nécessaire, à un service de soins infirmiers ou à un cabinet libéral. Domicile partagé de Rieux Domicile partagé de Radenac. L habitat est composé de chambres individuelles et d un espace de vie collective. Le domicile partagé offre un cadre de vie serein et chaleureux, ainsi qu un accompagnement rapproché des personnes Autant d éléments qui contribuent à re-créer une ambiance familiale. Où s adresser? Dans les mairies disposant de domiciles partagés. Au Clarpa56 : domiciles partagés, une spécificité morbihannaise Domicile partagé de Rieux En savoir plus : 18

19 numéro spécial maladie d Alzheimer l accueil en structure médico-sociale L accueil en structure médico-sociale Les Établissements d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Autrefois appelés «maisons de retraite», ils sont adaptés à l accueil de personnes dépendantes (dont les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer, ou de maladies apparentées). Ils disposent d un encadrement spécifique et de services infirmiers. Pour avoir leur liste, adressez-vous aux CLIC. Voir aussi le N 227 des Echos morbihannais (septembre 2012). A Missiriac : une petite unité de vie La résidence Les Ormes, au centre bourg, accueille 12 personnes désorientées, qui bénéficient d un accompagnement personnalisé. Contact : Les résidences Kerélys Gérées par le réseau associatif Argo, elles sont spécialisées dans l accueil de personnes âgées désorientées. Chaque résidence accueille 28 personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et/ou d une maladie apparentée, au sein de deux unités de vie. Elles proposent un accompagnement personnalisé, par un personnel formé et compétent, au sein d une architecture adaptée. Contact : www. argo-asso.com VILLE ADRESSE CP TELEPHONE LORIENT rue Nelson Mandéla PLOERMEL 33 rue Caporal René Dejean LANESTER 10 avenue du Général de Gaulle PLUNERET 1 rue Marie Curie GUIDEL 41 rue de L'Océan LANDEVANT 20 rue de La Gare Une résidence Kerélys verra le jour à Vannes en Elle comprendra deux unités de vie de 14 logements et une unité de 12 logements consacrée à l hébergement temporaire. Associées à des hôpitaux, elles accueillent les personnes jour et nuit. Elles sont destinées aux personnes souffrant de troubles sévères du comportement (agressivité, tentatives de fugue récurrentes ). Leur rôle Ces unités ont une vocation temporaire. Des professionnels, formés spécifiquement, stabilisent le comportement de la personne afin de permettre son retour à domicile ou en établissement. Les Unités d Hébergement Renforcées (UHR) Les Unités Cognitivo-comportementales (UCC) Saint-Avé Etablissement Public de Santé Mentale (EPSM) - Unité d Hébergement Renforcé (UHR) de l Unité de Soins Longue Durée (USLD) Rue de l Hôpital Hennebont Centre Hospitalier de Bretagne Sud (CHBS) Unité Cognitivo-Comportementale (UCC) Avenue Georges Pompidou

20 l accueil en structure médico-sociale numéro spécial maladie d Alzheimer Les établissements avec Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) Dans certains établissements, un dispositif spécifique, le «Pôle d Activité et de Soins Adaptés», a été mis en place. ll est consacré aux personnes atteintes d Alzheimer et apparentés présentant des troubles modérés du comportement (sans symptômes d agressivité par exemple). Il est doté d un espace particulier où les personnes peuvent se déplacer en toute sécurité. Des professionnels formés spécifiquement animent des activités thérapeutiques et sociales adaptées (jeux, art, écriture ). Elles permettent aux personnes de conserver au maximum leurs compétences sociales et intellectuelles, contribuant à combattre la solitude et les états dépressifs. N hésitez pas à demander aux établissements que vous contactez s ils proposent un tel dispositif. Les Échos Morbihannais - N Septembre/Octobre 2012 Les EHPAD disposant d un PASA Arradon - Résidence Kerneth 6 rue Plessis Bréhan - Barr Héol La Touche Aguesse Caudan - Résidence Anne de Bretagne 1 rue J. Moulin Crédin - Résidence Ty Mem Bro 20 rue de la Jouanne Grand-Champ - Résidence de Lanvaux 12 rue des Hortensias Guilliers - Résidence Les Blés d or 7 rue des Chenots La Trinité-sur-Mer - Résidence Tal Ar Mor Route d Auray Lorient - Résidence Kerélys Rue Nelson Mandéla Meucon - Résidence Parc er Vor 2 rue des Chênes Nivillac EHPAD rattaché au Centre hospitalier 2 rue de la Piscine Noyal-Pontivy - Résidence Ty Noal Rue du Coguen Plœmeur - Résidence de Kerloudan Parc de Kerloudan Plumelin - Sainte-Famille Kermaria Port-Louis EHPAD rattaché au Centre hospitalier 8 rue de Gâvres - 12 rue des Hortensias Saint-Avé - Résidence du Parc 2 rue René Cassin Sainte-Anne-d Auray - Résidence Ker Anna 7 rue Ker Anna Vannes - EHPAD rattaché au Centre hospitalier Bretagne Atlantique - Les Maisons du Lac 20 bd Guillaudot

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Bien vieillir en Morbihan

Bien vieillir en Morbihan Bien vieillir en Morbihan Sommaire LES ACTEURS 4 Les espaces autonomie seniors, des professionnels près de chez vous LES SERVICES ET LES AIDES 8 Vivre chez soi le plus longtemps possible 12 Quand vivre

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

Les résidences du Centre Hospitalier

Les résidences du Centre Hospitalier Les résidences du Centre Hospitalier QUIMPER Résidence Ty Glazig Résidence Ty Creac h Résidence Ker Radeneg CONCARNEAU Résidence Avel Ar Mor Résidence Les Embruns Résidence Les Brisants POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

Type des prestations par rapport aux personnes âgées

Type des prestations par rapport aux personnes âgées Coordonnées des services D aide à domicile ADMR Maison des services 30 rue Thiers 02.97.47.59.64 maisondesservices.vannes@admr56.com www.admr.org Pour le territoire de Questembert ADMR Pays de Saint-Jacut

Plus en détail

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR DES PROFESSIONNELS DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE proches de chez vous Roanne 31-33 rue Alexandre Raffin 42300 Roanne Autonomie 53 rue de la République 42600 Montbrison 23 rue d'arcole 42000 Montbrison

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

Résidence Saint Jean

Résidence Saint Jean Résidence Saint Jean 41 Avenue Félix Baert 59380 BERGUES Tél : 03.28.68.62.99 Fax : 03.28.68.53.19 Email : stjean.residence@wanadoo.fr Site web : www.residence-saint-jean.fr Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

Année Scolaire 2013/2014 - Circulaire n 10 SOMMAIRE

Année Scolaire 2013/2014 - Circulaire n 10 SOMMAIRE Arradon, le 27 Juin 2014 N 1034 / UDOGEC Pour Information à : A l'attention de : Mr le Directeur Diocésain Mmes et Mrs les Présidents d'ogec Mmes et Mrs Les Membres du C.A S/C de leur Chef d'etablissement

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL CONTRAT DE SEJOUR CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE DE PRISE EN CHARGE Accueil de Jour «Maison Bleue» Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l'etablissement

Plus en détail

protection future Le champ d application du mandat de protection future...4 Les formes du mandat de protection future...5

protection future Le champ d application du mandat de protection future...4 Les formes du mandat de protection future...5 protection future protection future Le champ d application du mandat de protection future...4 Les formes du mandat de protection future...5 La mise en œuvre du mandat de protection future...6 Le contrôle

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS ANJEU-TC juin 2008-1 - PETIT GUIDE PRATIQUE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Dès 18 ans, le jeune est légalement capable de tous les actes de la vie civile et ses parents ne peuvent plus agir pour son

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables

Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables 1/ Objet et domaine d application date de mise à jour : 31 juillet 2012 - harmoniser les pratiques et améliorer la coordination entre

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider

Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider Guide d aide à l orientation des malades et des familles Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider La maladie d Alzheimer et les maladies apparentées

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

I. Qu est ce qu un SSIAD?

I. Qu est ce qu un SSIAD? 1 Plan Introduction I. Qu est ce qu un SSIAD? II. L accompagnement du SSIAD III. Présentation du SSIAD de Meyssac et de Beynat IV. Les personnes prises en soin dans le SSIAD V. Présentation d une situation

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide succession d un proche guide des premières démarches POUR EN SAVOIR DAVANTAGE, RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE CONSEILLER CAISSE D EPARGNE OU SUR : parce que la perte d un proche est un MOMent difficile,

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX MAI 2011 SOMMAIRE ADMINISTRATIF - DOMICILIATION - C.N.I Carte Nationale d Identité - EXTRAIT D ACTE DE NAISSANCE - DEMANDE D ASILE

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

La Protection des majeurs

La Protection des majeurs La Protection des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs sont définies dans le cadre de la loi du 5/03/2007 portant réforme de la protection

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne

Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne guide pratique Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DES AÎNÉS eslégalesà

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon ACCÈS AUX SOINS La santé mentale dans le 5 e a Lyon décembre 2010 ACCÈS AUX SOINS Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e arrondissement : qu est-ce que c est? Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e

Plus en détail

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Mai 2012 Préambule Le contenu et les qualités de l information Les modalités de la délivrance de l information L information du mineur, du

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

La remise des récompenses 2011 avec les Ecoles de Cyclisme du CD56

La remise des récompenses 2011 avec les Ecoles de Cyclisme du CD56 1 La remise des récompenses 2011 avec les Ecoles de Cyclisme du CD56 2 SOMMAIRE PAGE 1 PAGE 2 PAGE 3 à 6 PAGE 7 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 10 PAGE 11 PAGE 12 PAGE 13 PAGE 14 PAGE 15 PAGE 16 PAGE 17 PAGE 18 Page

Plus en détail

guide pratique Les aides légales PDF Create! 5 Trial à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne www.nuance.com

guide pratique Les aides légales PDF Create! 5 Trial à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne www.nuance.com guide pratique Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne es légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne Les aides légales à la gestion du patrimoine

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE. Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent ou d un proche.

NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE. Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent ou d un proche. TUTELLES MAJEURS Adresse internet : www.ti-toulouse.justice.fr Standard T.I. : 05.34.31.79.79 NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide VOS aides au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide Cabourg, Autrans, Grasse, Pornichet, La Rochelle, La carte des destinations de vacances laisse

Plus en détail

PRÉSENTATION. Guide des services pour les Seniors

PRÉSENTATION. Guide des services pour les Seniors PRÉSENTATION Mairie des Herbiers - Service des Affaires Sociales Tél. : 02 51 91 29 78 - www.cc-paysdesherbiers.fr Guide des services pour les Seniors Le CLIC du Haut-Bocage,, Le CLIC du Haut-Bocage, antenne

Plus en détail

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL Directeur: Chef de Service Éducatif Assistante de Direction Accueil - Secrétariat

Plus en détail

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR CCAS d HEROUVILLE SAINT CLAIR EHPAD 504 quartier de Val 14200 HEROUVILLE ST CLAIR Tél : 02.31.46.23.40 Fax : 02.31.95.58.30 CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR 1 Le présent document définit les règles

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

Retour d expérience ESA

Retour d expérience ESA Retour d expérience ESA -Service créé en 2009 dans le cadre du 1 er Plan Alzheimer 2008-2012 -Cette Equipe est tout d abord lancée à titre expérimental, dans le cadre de la mesure 6 de ce Plan, - Une réflexion

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) :

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) : C14 Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) Depuis la mise en œuvre au 01/01/2006 de la loi du 11 février 2005 instaurant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) remplaçant l Allocation

Plus en détail

L assainissement non collectif à Saint-Avé. M a i r i e d e S a i n t - A v é S e r v i c e E a u e t A s s a i n i s s e m e n t

L assainissement non collectif à Saint-Avé. M a i r i e d e S a i n t - A v é S e r v i c e E a u e t A s s a i n i s s e m e n t L assainissement non collectif à Saint-Avé M a i r i e d e S a i n t - A v é S e r v i c e E a u e t A s s a i n i s s e m e n t LIVRET D AIDE À LA CONSTRUCTION - RÉHABILITATION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

2O14 LIVRET D ACCUEIL DES RESIDENTS. EHPAD Les Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMALIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76.

2O14 LIVRET D ACCUEIL DES RESIDENTS. EHPAD Les Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMALIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76. 2O14 IVRET D ACCUEI DES RESIDENTS EHPAD es Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMAIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76.01 lessavarounes@wanadoo.fr Bienvenue e plus grand bien qu on puisse faire

Plus en détail

Alzheimer. Mémento. S informer, comprendre Des repères pour mieux vous orienter.

Alzheimer. Mémento. S informer, comprendre Des repères pour mieux vous orienter. Alzheimer Mémento S informer, comprendre Des repères pour mieux vous orienter. 35853_ 3/09/0 :55 age Préambule La maladie d Alzheimer et les maladies apparentées constituent un défi majeur pour notre société

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 GUIDE PRATIQUE / FAIRE FACE À LA PERTE D AUTONOMIE

GUIDE PRATIQUE. Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 GUIDE PRATIQUE / FAIRE FACE À LA PERTE D AUTONOMIE GUIDE PRATIQUE Faire face à la perte d autonomie Épargner selon ses objectifs DÉCEMBRE 2014 03 AVANT-PROPOS 1 La perte d autonomie touche de plus en plus de personnes, en raison principalement du vieillissement

Plus en détail

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL)

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) Pour faciliter vos démarches et bénéficier d une aide du FSL Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Vous avez des droits en matière de logement a Vos droits

Plus en détail

CENTRE HOSPITIER DE BRETAGNE SUD UNITES DE SOINS DE LONGUE DUREE-EHPAD ROZ AVEL KERBERNES - PLOEMEUR CONTRAT DE SEJOUR

CENTRE HOSPITIER DE BRETAGNE SUD UNITES DE SOINS DE LONGUE DUREE-EHPAD ROZ AVEL KERBERNES - PLOEMEUR CONTRAT DE SEJOUR CENTRE HOSPITIER DE BRETAGNE SUD UNITES DE SOINS DE LONGUE DUREE-EHPAD LE QUIMPERO HENNEBONT ROZ AVEL KERBERNES - PLOEMEUR CONTRAT DE SEJOUR Délibéré et adopté par le Conseil d'administration en sa séance

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce VOTRE ASSISTANCE SANTÉ À DOMICILE MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce Avec Malakoff Médéric Prévoyance et Malakoff Médéric Mutuelle, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification

Plus en détail

Votre santé, notre quotidien 2014/2015. www.essentissime.com

Votre santé, notre quotidien 2014/2015. www.essentissime.com Votre santé, notre quotidien 2014/2015 www.essentissime.com ESSENTISSIME TM (Limité à 15 jours) 100 % FR (Limité à 15 jours en psychiatrie) Plafond année 1 (*) 100 Plafond année 2 150 Plafond année 3 et

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Une solution pour les personnes âgées atteintes de la maladie d'alzheimer : le domicile partagé

Une solution pour les personnes âgées atteintes de la maladie d'alzheimer : le domicile partagé Une solution pour les personnes âgées atteintes de la maladie d'alzheimer : le domicile partagé De nombreuses communes du Morbihan ont mis en œuvre la construction d un logement appelé : "le domicile partagé".

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection GUIDE DE L AIDANT & FUTUR RÉSIDENT

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection GUIDE DE L AIDANT & FUTUR RÉSIDENT Maison de Retraite Sélection GUIDE DE L AIDANT & FUTUR RÉSIDENT +10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts EDITO Prendre la décision de quitter son chez-soi pour partir vivre en

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Votre assistance santé à domicile MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Avec Malakoff Médéric Prévoyance et MUT2M, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification 753734

Plus en détail

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Livret d accueil Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK La Maréchalerie Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Editorial Madame, Monsieur, C est avec grand plaisir et non sans fierté,

Plus en détail

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires ANNUAIRE SANTE Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes (4 antennes

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR Maison de retraite Foyer de vie 6-8 avenue Théodore d Arthez 64 120 SAINT PALAIS Tél. : 05.59.65.73.04 Fax : 05.59.65.61.82 E.mail : contact@stelisa.com Nom : Prénom :.. Date :.. CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

le guide de l adoption

le guide de l adoption développe les solidarités www.gard.fr le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail