Bien vieillir, tout un art!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bien vieillir, tout un art!"

Transcription

1 NUMÉRO 47 - HIVER 2012 Tout savoir sur son hôpital Solutions aidants : une aide aux aidants Bien vieillir, tout un art!

2 PLEINE SANTÉ tendance Quand l addiction vient en jouant Au moment où les jeux de hasard et d argent se développent sur internet, une étude pointe les risques d addiction pour les joueurs. Si le phénomène des conduites addictives engendrées par l alcool, les drogues ou encore les médicaments, est bien connu, on mesurait mal jusqu à présent les effets provoqués par les jeux de hasard et d argent. Bien que réalisée avant la loi du 12 mai 2010, qui a ouvert le marché des jeux en ligne, une étude menée par l Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) permet aujourd hui d y voir plus clair. Selon elle, personnes seraient dépendantes aux jeux en France (jeux de tirage, de grattage, casino, poker, etc.). Parmi elles, on relève une forte proportion d hommes (75,5 %), ayant un lien avec une consommation de produits psychoactifs (alcool, tabac, cannabis), mais aussi ayant une nette prévalence aux jeux en ligne, bien qu illégaux au moment de l enquête. Si l impact de l ouverture au marché des jeux en ligne reste donc à clarifier, il n en reste pas moins un sujet d inquiétude. Face au risque de jeu pathologique, la loi du 12 mai 2010 prévoit d ailleurs qu un pourcentage des mises et des paris sur internet soit reversé à la lutte contre la dépendance, notamment dans le cadre de centres de soins et de prévention. Dans le même esprit, le futur plan de lutte contre les drogues et les toxicomanies devrait intégrer un volet relatif aux jeux. DéCOUVERTE Le cancer de la prostate en pleine lumière Comment traiter un cancer de la prostate sans chirurgie? La réponse tient en un mot : par la photothérapie, déjà expérimentée dans le monde sur 160 patients, dont une soixantaine au CHU d Angers. Pratiquée sous anesthésie générale, cette nouvelle technique thérapeutique consiste à injecter dans les veines d un patient un produit photosensibilisant rendant son organisme sensible à la lumière. Préalablement implantées dans la prostate, plusieurs fibres optiques sont ensuite activées par un rayon laser, afin d asphyxier le cancer. À la clé? Un risque réduit de séquelles sexuelles ou urinaires, notamment en raison de l absence d ablation de la prostate. En cours d évaluation dans une dizaine de centres, le produit photosensibilisant pourrait être commercialisé d ici deux ans, permettant ainsi la diffusion de la photothérapie dynamique dans les hôpitaux. TéLEX Selon des chercheurs de l université de Beijing (Chine), il existerait un lien entre l infection par cytomégalovirus (CMV), un virus de la même famille que l herpès, et l hypertension, qui touche un milliard d individus dans le monde. Si cette piste se confirmait, la mise au point d un vaccin pourrait être envisagée. Des chercheurs de Zurich (Suisse) ont identifié une molécule qui entrave la production d insuline dans le pancréas, ce qui entraîne le diabète. le corps n absorbe plus le glucose. Prochaine étape : découvrir comment la neutraliser, pour développer une nouvelle thérapie contre le diabète. Après avoir découvert dans le sang un facteur créé par une tumeur, une équipe de l université de Fribourg (Suisse) estime qu il est possible d établir un diagnostic fiable du cancer du sein à partir d une simple prise de sang.

3 SOINS Le cuivre contre les maladies nosocomiales L utilisation de surfaces en cuivre permet de réduire de 40 % le taux d infections nosocomiales dans les hôpitaux, responsables en France de décès chaque année. Pour cause, elles permettent d éradiquer entre 90 % et 100 % des bactéries, y compris les plus résistantes comme le staphylocoque doré. D où le choix de l hôpital de Rambouillet d équiper ses services de réanimation et de pédiatrie d éléments en cuivre et alliages de cuivre antibactériens (poignées de porte, robinets, barres de lits, plateaux roulants, etc.). Une initiative qui en fait le premier hôpital français à utiliser le cuivre à titre préventif. À qui le tour? Un vaccin contre l hépatite C à l étude Un vaccin contre l hépatite C (VHC) fait l objet de recherches intensives dans le cadre d une étude européenne à laquelle collaborent le CNRS, l université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) et l Inserm. Les premiers résultats sont prometteurs : après avoir expérimenté sur des souris des particules virales artificielles, les chercheurs ont observé pour la première fois la production d anticorps neutralisant le virus VHC. Une lueur d espoir dans la lutte contre l hépatite C qui touche 200 millions de personnes dans le monde. LE CHIFFRE 1 milliard Selon un rapport de l Organisation mondiale de la santé (OMS) et de la banque mondiale, c est le nombre de personnes souffrant d un handicap physique ou mental dans le monde, soit environ 15 % de la population. Parmi les principales causes, les auteurs citent les accidents de la route, les blessures par armes légères, et tout naturellement le vieillissement. Le saviez-vous? Le chocolat est aussi bénéfique que le sport C est le grand enseignement d une étude menée par des chercheurs de la Wayne State University de Détroit (États-Unis), qui ravira tous les amateurs de cacao! Après une expérimentation sur des souris, il ressort que l un des composants du chocolat, l épicatéchine, stimule les mitochondries, qui produisent l énergie dans les cellules du corps humain. Conclusion : manger quelques carrés de chocolat améliorerait notre endurance en retardant l apparition de la fatigue musculaire, au même titre que l exercice physique édito Pas de concession sur la qualité La loi de Finances rectificative de la sécurité sociale pour 2011 a prévu une nouvelle augmentation des taxes sur les contrats santé/prévoyance. La taxe spéciale sur les conventions d assurance, auparavant de 3,5 % ou de 7 % selon la nature des contrats, est ainsi passée depuis le 1 er octobre, respectivement à 7 % et 9 %. Pour les clients assurés, cette augmentation de taxe a comme conséquence immédiate le renchérissement de la cotisation d assurance à compter du 1 er janvier 2012, Allianz prenant à sa charge pendant les 3 mois le différentiel de taxe. Cependant, Allianz continue de proposer à ses clients assurés santé des solutions et services de mieux en mieux adaptés à leurs besoins et à leur budget. Ainsi, pour maîtriser encore mieux vos dépenses de santé, vous bénéficiez d un accès privilégié à nos réseaux de professionnels (opticiens, dentistes, audioprothésistes, diététiciennes, cliniques de chirurgie réfractive...) avec lesquels les meilleurs tarifs ont été négociés, sans concession sur la qualité. Pour Allianz, en effet, l accès à des soins de qualité est essentiel, en ville comme à l hôpital. Ainsi, le Guide d informations hospitalières mis à votre disposition par internet ou par téléphone depuis octobre 2011 vous aide à mieux vous préparer en cas d hospitalisation : vous y trouvez le palmarès des établissements selon la pathologie pour établir le dialogue avec votre médecin et mieux vous orienter, et des informations sur les tarifs des chambres particulières pour mieux anticiper vos dépenses. Pour cette nouvelle année 2012, Allianz sera toujours auprès de vous de A à Z. Christine Nonnenmacher, Directeur Santé Prévoyance Emprunteur et Dépendance I échos Santé I Hiver 2012 I 3 I

4 VOTRE SANTÉ Bien vieillir, tout un art! Comment ajouter de la vie aux années tout autant que des années à la vie, pour reprendre le mot célèbre d André Malraux? Échos Santé vous livre quelques conseils, parfois inattendus et méconnus. L espérance de vie s accroît dans le monde entier. Les plus de 60 ans représentent aujourd hui respectivement 18 % et 22 % de la population en Amérique du Nord et en Europe, et ces pourcentages devraient monter à 27 % et 37 % d ici à 2050, d après l ONU. Selon l INSEE, à cette date, la France comptera plus de Les ADPS financent l étude du rat-taupe nu Les Associations de Prévoyance Santé (ADPS) vont financer, en partenariat avec l IEEP (Institute for European Expertise in Psychology), un prix de la recherche sur la prévention du vieillissement et la constitution d une base de données internationale regroupant les connaissances recueillies sur les animaux et végétaux à l espérance de vie exceptionnelle. Ces recherches porteront prioritairement sur le rat-taupe nu, un rongeur africain qui peut vivre jusqu à 30 ans, et dont l organisme résiste à toute maladie cardiaque, neurodégénérative ou cancéreuse. centenaires, contre aujourd hui. Mais que faut-il faire pour bien vieillir? Quatre piliers soutiennent une vieillesse heureuse : une alimentation saine, un sommeil réparateur, de l exercice physique, mais aussi le maintien d une vie intellectuelle, sociale et affective riche. Les survitaminés vieillissent plus vite! Une bonne alimentation comprend beaucoup de fruits, de légumes et de céréales peu transformés, mais aussi une quantité suffisante de protéines, puisées dans les poissons, œufs et viandes maigres. En effet, avec l âge, elles sont métabolisées avec moins d efficacité par l organisme. En revanche, nul besoin de prendre des cocktails de vitamines. Une alimentation équilibrée en fournit suffisamment et l absorption de doses massives de vitamines et d antioxydants peut accélérer le vieillissement!

5 Comment é-li-mi-ner? À l attention des gourmands et amateurs de bonne chère, quelques équivalences à connaître entre calories absorbées et calories dépensées. Il faut environ : 10 minutes de footing pour éliminer un verre de vin, 30 minutes de jardinage pour éliminer un petit cognac, 4 kilomètres de vélo pour éliminer 4 carrés de chocolat, 1 heure de ménage pour éliminer une tranche de pain beurré, 1h20 de repassage pour éliminer 4 biscottes! Préparer son sommeil Il est important de se détendre dans l heure qui précède le coucher, et d exclure les activités physiques ou intellectuelles intenses, tout comme les repas trop copieux et les excitants : café, thé, alcool. Il ne faut se mettre au lit que lorsque l on se sent vraiment fatigué, et imaginer un rituel d endormissement : écouter de la musique, boire une tisane, lire Enfin, il faut respecter toujours la même heure de réveil le matin. Prendre son corps à cœur Les bienfaits d une activité physique et sportive après 50 ans sont nombreux. L exercice réduit les risques de maladies cardio-vasculaires, ralentit le vieillissement des muscles et des os, favorise la souplesse des articulations et prévient même le cancer. Plus on bouge et moins on accumule de graisses dans les cellules adipeuses, qui sont de véritables usines à hormones potentiellement cancérigènes. Courir, nager, pédaler, marcher, jardiner, s adonner aux tâches ménagères, par exemple, constituent d excellentes activités physiques! Maintenir des relations sociales Enfin, il est déterminant de maintenir des relations sociales, de rester ouvert, curieux, engagé dans la société! Et les possibilités d activités ne manquent pas pour les seniors : intégrer des associations culturelles, artistiques, sportives, caritatives ou politiques, voyager, s occuper des petits-enfants sont autant de sources de rencontres, de partage, de convivialité, et du prolongement du sentiment d utilité qui tend à s estomper, si l on n y prend garde, une fois la retraite venue. Un homme seul est toujours en mauvaise compagnie, disait Paul Valéry. 3 Questions à Docteur Olivier de Ladoucette* Rester socialement actifs Les progrès de la médecine nous permettent-ils de vivre plus longtemps et en meilleure santé? Dans tous les domaines cancérologie, traitement des maladies cardio-vasculaires et de l hypertension artérielle, lutte contre les infections, etc., les avancées thérapeutiques de ces dernières décennies ont été considérables. La fameuse fracture du col du fémur, par exemple, hantise des personnes âgées, se soigne de mieux en mieux. Mais les meilleurs alliés d un vieillissement en bonne santé restent l hygiène de vie et la prévention. Y compris pour lutter contre les maladies neuro-dégénératives? C est même essentiel dans ce type de pathologies, où les traitements médicamenteux sont d une efficacité très faible. Stimuler les fonctions cognitives de notre cerveau qui interviennent dans l attention, la concentration, la mémoire, le langage, mais aussi dans l exécution de tâches, la prise de décision, la perception sensorielle ou encore la motricité gestuelle permet de compenser les lésions cérébrales infra-cliniques, donc indétectables, qui se produisent durant de très nombreuses années (15 à 20 ans) avant que n apparaissent les premiers symptômes de la maladie d Alzheimer. Nous sommes en train de découvrir que notre plasticité cérébrale, c est-à-dire la capacité que possède notre cerveau à réorganiser ses réseaux de neurones en fonction des stimuli extérieurs et des expériences vécues, est prodigieuse! Moralité, pour rester jeune, restons actifs? Absolument. Physiquement, intellectuellement, et donc socialement! C est un message à faire passer à l ensemble de notre société justement atteinte de jeunisme aigu, et qui considère encore trop souvent qu après 50 ans on est vieux et inutile. C est une hérésie. * Psychiatre et gérontologue, auteur du Nouveau guide du bien vieillir (Odile Jacob, 672 pages, 26,90 e) I échos Santé I Hiver 2012 I 5 I

6 PROTECTION Allianz SANTÉ Le Guide d informations hospitalières Tout savoir sur son hôpital Pour vous permettre de choisir le meilleur établissement de santé en cas d hospitalisation programmée, Allianz lance le Guide d informations hospitalières, un nouveau service en ligne développé par Santéclair. À la clé, des informations sur la qualité des soins dans les différents établissements de santé ainsi que des conseils tarifaires. Inquiétude, stress, questionnements La perspective d une hospitalisation n est pas des plus réjouissantes. Elle l est encore moins lorsque l on manque d informations pour connaître l établissement de santé le mieux adapté à sa pathologie. Or, ces derniers ne manquent pas. Selon la Direction générale de l offre de soins (DGOS) du ministère de la Santé, on comptait en France pas moins de établissements de santé, fin Parmi eux, 942 établissements publics, 664 établissements privés d intérêt collectif et cliniques privées. Une information complète Identifier l établissement à privilégier afin de bénéficier de la meilleure prise en charge tel est l objectif du nouveau Guide d informations hospitalières proposé par Allianz à ses assurés, accessible à partir de leur Espace Client sur ou par téléphone. Ce service en ligne offre aussi la possibilité à l internaute d évaluer combien lui coûtera l hospitalisation. Un palmarès inédit Certifié conforme aux critères de qualité mis au point par la Haute autorité de santé sous la houlette de la fondation suisse HON (Health on the Net), le guide en ligne d Allianz donne accès à un palmarès inédit des établissements de votre région offrant la meilleure qualité de soins en chirurgie, en obstétrique et en cancérologie. Établi à partir des données officielles du ministère de la Santé, ce classement s appuie sur différents critères, dont notamment :

7 Annoncée depuis plusieurs années, la réforme sur le financement de la dépendance a été une nouvelle fois reportée par le Gouvernement, normalement à la rentrée La raison invoquée est la crise financière mondiale actuelle, qui empêche de mettre en œuvre un financement massif pour les années à venir, a déclaré Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale. Après s être exprimé avant l été dans le cadre de la consultation nationale sur la dépendance, Allianz poursuit pour sa part ses efforts en direction des personnes âgées en perte d autonomie, notamment à travers le contrat Presentalis 2 et son nouveau service Solutions aidants (lire page 8). le volume de réalisations de l acte (nombre de fois où il a été effectué dans l année), l attractivité (pourcentage de malades soignés dans l établissement mais domiciliés dans un autre département), la part de marché de l établissement (nombre de patients ayant décidé de se faire soigner dans un établissement implanté dans leur département), le taux de complications observé, etc. À quel coût l hospitalisation? Le Guide d informations hospitalières permet également de comparer, pour actes de chirurgie, d anesthésie et d obstétrique, le tarif proposé dans l établissement avec celui fixé par la Sécurité sociale. L internaute peut ainsi évaluer les dépassements d honoraires dont il devra éventuellement s acquitter et les comparer avec ceux pratiqués dans les autres établissements de sa région. Ce service comporte enfin de précieuses informations relatives aux tarifs des prestations de confort, le prix des chambres particulières, par exemple, ou encore la présence d une douche, de toilettes particulières ou de la climatisation. Autant d informations essentielles pour identifier l établissement le plus adapté à son futur traitement, dans sa zone de résidence. Et finalement aborder l hospitalisation le plus sereinement possible. Depuis fin 2011, les assurés Allianz ne reçoivent plus leur décompte santé qu une seule fois par trimestre. Cette initiative s inscrit dans la démarche de réduction de l empreinte carbone d Allianz, et s ajoute à l utilisation de papier recyclé pour ses courriers et enveloppes mise en place à l automne Ainsi, le prochain relevé interviendra début avril et couvrira les mois de janvier, février et mars. Le Guide d informations hospitalières facile! Tout assuré bénéficiant d un contrat Santé individuelle peut bénéficier du service. Pour cela, deux possibilités s offrent à vous : Dans votre Espace Client Santé sur cliquez sur le lien Guide d informations hospitalières dans Mes services. Par téléphone, appelez le (du lundi au vendredi de 9h00 à 19h30 et le samedi de 9h00 à 17h00). I échos Santé I Hiver 2012 I 7 I

8 PROTECTION Allianz SANTÉ Dépendance L aide aux aidants Vous allez devoir venir en aide à un proche dépendant ou en perte d autonomie, et vous vous sentez démuni face à l ampleur de la tâche? Pour vous accompagner, Allianz a enrichi ses contrats dépendance de nouveaux services particulièrement innovants. Présentation. 4,3 millions d aidants Préparation des repas, soutien moral, aide financière Les aidants ne ménagent pas leurs efforts pour améliorer le quotidien de leurs proches dépendants ou en perte d autonomie. Selon une étude de la direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques (Drees), ils seraient 4,3 millions en France, dont 54 % de femmes, à venir en aide à une personne âgée de plus de 60 ans vivant à son domicile. Chaque jour, près de 1h40 de leur temps (davantage lorsque le degré de dépendance du proche est important) est ainsi consacrée à faire acte de solidarité, malgré les difficultés. En effet, nombre d aidants se trouvent obligés d aménager leur vie professionnelle, mais aussi de repenser leur vie sociale, à commencer par les vacances, sans parler de la solitude et de l absence de reconnaissance auxquels ils sont souvent confrontés. De nouveaux services adaptés D où la volonté d Allianz de leur faciliter la vie, à travers une gamme de nouveaux services, baptisée Solutions aidants. Premier d entre eux, le bilan de vie, afin d évaluer la situation, d envisager un accompagnement dans les démarches administratives et sociales, un devis pour réaliser des aménagements, ou encore l installation d une téléassistance. Un plan d aide peut également aider à organiser le quotidien selon les besoins (aide ménagère, livraison des courses, etc.). Enfin, une formation pratique et un soutien psychologique pourront être proposés, tout comme une solution temporaire d hébergement pour le proche dépendant, pour permettre à l aidant de se ressourcer. Plus d informations sur Une aide en ligne Qu est-ce que la dépendance? Comment bénéficier de l allocation personnalisée d autonomie (APA)? Que prévoit le Plan Alzheimer? Voilà quelques-unes des questions auxquelles répond en détail le site jaideunprochedependant.fr, proposé par Allianz. Au menu, des textes pédagogiques, des vidéos et de nombreux liens pour s y retrouver face à la dépendance et prendre les bonnes décisions. Pour bénéficier des Solutions aidants (1) Depuis le 1 er octobre 2011, il vous suffit d être bénéficiaire d un contrat dépendance (Libre Autonomie, Libre Autonomie 2, Présentalis 2) et de devenir l aidant d un proche (conjoint ou ascendant direct au 1 er degré) dont la dépendance est récente. (1) Garanties soumises à conditions telles que définies dans la Convention d assistance ou dans les Dispositions Générales de votre contrat.

9 ACTIONS SOCIALES ADPS Regroupant les assurés Santé individuelle d Allianz, les ADPS (Associations de Prévoyance Santé) soutiennent leurs adhérents en difficulté et développent des actions de mécénat social. Quand votre ADPS vous aide Après étude de votre dossier, votre ADPS peut vous aider à faire face à des dépenses de santé. Témoignages. Madeleine, adhérents ADPS Lorraine Je souffre d arthrose au niveau de la colonne vertébrale. En début d année, la douleur a empiré, au point qu il a fallu me faire hospitaliser pendant deux semaines, suivies d une immobilisation de trois semaines. Après cela, j ai suivi des séances de rééducation, mais je souffre encore de crises : je ne peux alors ni monter ni descendre correctement mes escaliers, qui comptent une douzaine de marches. D où la nécessité de faire installer un monte-escaliers électrique, pour lequel j ai fait faire un devis. Comme le reste à charge était important, je me suis renseignée auprès de mon conseiller Allianz, qui m a expliqué que je pouvais solliciter le soutien de mon ADPS, ce que j ai fait. J ai ainsi obtenu une aide de euros, grâce à laquelle j ai pu acheter le monte-escaliers, qui me soulage énormément aujourd hui. Un monteescaliers pour soulager mon arthrose Une aide pour changer ma prothèse auditive Michelle, adhérente ADPS Picardie Il y a quatre ans, j ai eu un infarctus. Après avoir été soignée, des séquelles sont apparues : je n entendais quasiment plus rien, pas même mon téléphone. Pour cause, mon ouïe avait énormément baissé à l oreille gauche, et je l avais totalement perdue à l oreille droite! Je n ai donc pas eu d autre choix que de me faire appareiller, mais, récemment, j ai cassé ma prothèse, et il a fallu que je la fasse changer. Étant à la fois veuve et retraitée, j ai peu de moyens, or mon reste à charge s est avéré particulièrement élevé. Sur les conseils d un proche, j ai pris contact avec mon conseiller Allianz qui m a suggéré de faire une demande d aide à mon ADPS. J ai constitué un dossier et j ai obtenu la somme de 500 euros, qui m a beaucoup aidée. Grâce à mon nouvel appareil, je peux regarder la télévision sans monter le volume et déranger mes voisins. Comment faire une demande d aide sociale à votre ADPS? Si vous êtes souscripteur d un contrat santé ou prévoyance Allianz et que vous êtes adhérent de l ADPS depuis plus d un an, vous pouvez adresser une demande accompagnée de pièces justificatives au : Secrétariat Général des ADPS Case Courrier 0804 Tour Neptune 20, place de Seine Paris La Défense cedex Pour plus de renseignements : I échos Santé I Hiver 2012 I 9 I

10 ACTIONS SOCIALES ADPS L année de toutes les solidarités En 2011, les Associations de Prévoyance Santé (ADPS) ont intensifié leur aide auprès des adhérents en difficulté et leurs actions de mécénat social et sanitaire, tout en poursuivant leur mission de prévention santé. Retour sur une année riche en solidarités. Sur tous les fronts de la solidarité! Voilà comment résumer l action des ADPS auxquels titulaires d un contrat d assurance Santé Allianz ont choisi d adhérer. Une solidarité qui s est exprimée aussi bien auprès de personnes individuelles que d associations et établissements à caractère sanitaire et social. Une aide aux adhérents en difficulté Ainsi, pas moins de 600 aides sociales ont été attribuées en 2011, pour un montant global de euros. Elles ont permis à de nombreux assurés en difficulté financière de réduire leur reste à charge sur des dépenses de santé incontournables, telles que l achat d un fauteuil électrique pour un enfant handicapé, la pose d une prothèse auditive, le réaménagement d une salle de bains à la suite d un accident, etc. Mais ce n est pas tout : elles ont aussi aidé certains à payer leur complémentaire santé pour qu ils continuent à bénéficier d une meilleure prise en charge. À ces aides sont venus s ajouter plus de coffrets naissance offerts à des familles d adhérents pour marquer un heureux événement. Le soutien aux associations L an passé, les ADPS ont également soutenu 150 associations, pour un montant d environ euros. Leurs actions dans le domaine sanitaire et social s étaient révélées remarquables, que ce soit dans l accueil d enfants malades, le handisport, la lutte contre les maladies orphelines, etc. Par ailleurs, comme les années précédentes, l attribution des quatre Prix ADPS de l action sociale, d un montant de euros chacun, a constitué le point d orgue de cet engagement auprès d associations au grand cœur (voir encadré). Toujours en matière de prévention, les ADPS ont adressé à leurs adhérents le magazine Échos Santé, largement plébiscité dans le cadre d une enquête de lectorat. Enfin, les Assemblées Générales des ADPS ont été l occasion de nombreuses conférences sur le thème de la prévention santé et de rencontres entre les adhérents, les administrateurs des ADPS et les représentants d Allianz. Prix ADPS de l action sociale : quatre gagnants exemplaires Le Prix de l action sociale 2011 a été décerné à quatre associations exemplaires. Présentation. Les Percherons du Cantal (Auvergne), qui permet à des personnes en fauteuil, atteintes de sclérose en plaque, d assister à la fête annuelle du cheval percheron et d échanger avec les éleveurs et leurs animaux. Handy Rare et Poly (Basse-Normandie), qui vient en aide à des familles d enfants polyhandicapés, en leur apportant, par exemple, des solutions d aménagement de l habitat, et en prévoyant l ouverture d un foyer d accueil. La Compagnie des 100 voix (Centre), qui publie un livre bilingue pour enfants, à la fois en langage des signes pour les malentendants et en texte courant. Le Défi de Fortunée (Nord Pas-de-Calais), qui vient en aide à des enfants hospitalisés atteints de cancer. Échos Santé largement plébiscité Une enquête de lectorat a été réalisée en juin 2011 sur Échos Santé, afin de connaître votre sentiment sur ce magazine qui vous est envoyé trois fois par an. Parmi les résultats les plus significatifs, il ressort que 85 % des lecteurs trouvent ses articles intéressants, tandis que 84 % estiment y apprendre des choses sur la santé et la prévoyance et que 94 % apprécient sa mise en pages. Parmi les pistes d amélioration, citons le souhait d une meilleure articulation entre les articles et les photos, et l attente de sujets toujours plus spécifiques. L équipe d Échos Santé remercie tous ceux qui ont bien voulu répondre à cette enquête, et s appuie d ores et déjà sur ses enseignements pour vous satisfaire davantage encore.

11 Les gagnants du Prix ADPS de l action sociale 2011 en images Les Percherons du Cantal, une association d éleveurs de chevaux d attelage, accueillent des personnes en fauteuil roulant lors de la Fête du percheron, qui a lieu tous les ans. De gauche à droite, les lauréats du Prix de l action sociale 2011 : Jean-Paul Cornet (Les Percherons du Cantal), Florence Cospain (Handy Rare et Poly), Pascaline Denis (La Compagnie des 100 voix) et Joëlle Lellouche (Le Défi de Fortunée) C est en mémoire de sa fille, Fortunée, décédée d un cancer, que Joëlle Lellouche a fondé Le Défi de Fortunée. Monsieur L Ému, le premier livre pour enfants créé par La Compagnie des 100 voix. Une maman membre de Handy Rare et Poly et sa fille polyhandicapée. I échos Santé I Hiver 2012 I 11 I

12 Lutter contre l hiver avec les aliments En hiver, notre corps est mis à rude épreuve. Pour le protéger, rien ne vaut une bonne alimentation. Échos Santé passe en revue certains aliments aux apports essentiels. Des fruits et légumes riches en vitamine C En hiver, la vitamine star est incontestablement la vitamine C, qui stimule nos défenses et nous aide à lutter contre les infections. On la trouve dans des fruits, tels que les agrumes, le kiwi, le cassis, l orange et la goyave. Mais elle est aussi présente dans de nombreux légumes, comme les salades, les poivrons, le brocoli ou l oseille. Des légumes avec du fer Sentiment de fatigue, baisse de la concentration, faiblesse musculaire, anémie? La cause réside certainement dans une carence en fer dont notre organisme a besoin pour le transport de l oxygène. Afin de faire un plein de fer, on peut manger des épinards, des poireaux, des lentilles ou encore des asperges. Les produits laitiers sources de calcium Le calcium est essentiel pour avoir des os solides, mais aussi pour la coagulation sanguine ou la contraction musculaire. C est essentiellement dans les produits laitiers qu on en trouvera : lait, yaourts, fromages. Des féculents à chaque repas Après avoir longtemps eu mauvaise réputation, les féculents ont aujourd hui retrouvé leur place dans notre alimentation. C est tant mieux, car ils représentent une source inégalée d énergie pour notre corps, sans compter leur apport en fibres. Il faut donc en manger à chaque repas, sous différentes formes : aliments céréaliers (riz, semoule, blé, pâtes, pain, etc.), légumes secs et légumineuses (pois chiches, haricots blancs et rouges, fèves, etc.) et pommes de terre. Viandes, volailles et poissons pour les protéines Enfin, il ne faut surtout pas négliger les protéines qui permettent à notre organisme de fabriquer, par exemple, des hormones ou des anticorps. On en trouve dans les viandes, les poissons, les produits de la pêche ou encore dans les œufs. Les bonnes habitudes à portée de bouche Découvrez les bonnes habitudes alimentaires sur le site Nutrition, Plaisir et Santé, proposé par Allianz et les ADPS. En ligne, un menu de choix : vidéos de recettes, tableaux comparatifs, conseils personnalisés, etc. Vous pouvez également faire appel au réseau des diététiciennes partenaires Santéclair, qui vous donneront des conseils adaptés à des tarifs très attractifs, ou encore profiter d un coaching diététique par téléphone. Pour accéder à ces trois services, rendez-vous dans votre Espace Client Santé sur Échos Santé est une publication des Associations de Prévoyance Santé (ADPS, associations régies par la loi du 1 er juillet 1901) en partenariat avec Allianz IARD, société anonyme, entreprise régie par le Code des assurances. Siège social : 87 rue de Richelieu - Paris Capital social : euros. RCS Paris Directeur délégué de la publication : Dominique Monéra. Rédactrice en chef : Sandrine Simon. Allianz France, unité marketing. Tour Neptune, CC 502, 20, place de Seine, La Défense cedex. Conception, réalisation : Editoria. Photo de couverture : Polka Dot Images. Photos pages intérieures : Thinkstock, Fotolia, Gettyimage, DR. Imprimeur : CSP. Magazine imprimé sur du papier sans chlore. Dépôt légal : 4 e trimestre TEM16098

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

Alimentation. drépanocytose. L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation

Alimentation. drépanocytose. L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation Alimentation et drépanocytose L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation Drepanocytose et calcium 2 Comme les copains ou copines de ton âge, il est important non seulement

Plus en détail

tie vitalité g tei é t i l a t i v www.mnt.fr

tie vitalité g tei é t i l a t i v www.mnt.fr garantie vitalité garantie vitalité www.mnt.fr La vitamine Vitamine de la vue A Une alimentation équilibrée et variée, riche en fruits et en légumes, est la meilleure alliée de votre santé.c est elle qui

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner!

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Tous concernés! De quoi s agit-il? Notre assiette est la première des médecines. En effet, manger sainement et équilibré contribue à prévenir les principales

Plus en détail

COMMENT MAIGRIR EFFICACEMENT

COMMENT MAIGRIR EFFICACEMENT RESUME 1. D abord, vous devez DEFINIR ce que VOUS recherchez OBJECTIF 2. Ensuite, vous contrôlez si ce but CONTROLE est sain pour vous DE L OBJECTIF 3. Puis, vous prévoyez un plan et une échéance pour

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

Prévenir... les effets du viellissement

Prévenir... les effets du viellissement Prévenir... les effets du viellissement 3 Les quatre clés du bien vieillir 1 Bien s alimenter Les besoins évoluent avec l âge En prenant de l âge, on a tendance à manger avec moins d appétit. Il est vrai

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Dr F. GANE TROPLENT 04/2013 Faculté de Médecine HyacintheBASTARAUD Activités physiques : Recommandations d activité physique pour la population Pratique d une activité physique

Plus en détail

ALIMENTATION PLAN ET METHODE

ALIMENTATION PLAN ET METHODE ALIMENTATION PLAN ET METHODE 3 Rôles ; Sociologique communication, échange. Psychologique goût, plaisir. Nutritionnel apport d éléments indispensables (vitam., minéraux, énerg.) Comment? MANGER DE TOUT

Plus en détail

Barème de garanties Complémentaire Santé

Barème de garanties Complémentaire Santé Avec Allianz Santé Service, mettez votre budget santé entre de bonnes mains Barème de garanties Complémentaire Santé Plus de 7 000 professionnels de la santé partenaires Opticiens, chirurgiens-dentistes,

Plus en détail

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION Document réalisé par des médecins et infirmières du travail de l AIST 84, médecin préventionniste et diététicienne, du centre d examen de santé CPAM 84, éducateur pour la santé du Codes 84. Avec le soutien

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

Fanny OLLIER Diététicienne

Fanny OLLIER Diététicienne Fanny OLLIER Diététi icienne INTERVENTIONS DIETETIQUES 1. INTERVENTIONS THEORIQUES Auprès des résidents : Thèmes : Equilibre alimentaire Groupes d aliments Conseils pratiques lors d un repas Pathologies

Plus en détail

PRENEZ SOIN DE VOS DÉPENSES DE SANTÉ

PRENEZ SOIN DE VOS DÉPENSES DE SANTÉ SERVICES PROPOSÉS PAR PRENEZ SOIN DE VOS DÉPENSES DE SANTÉ Un service associé à votre La garantie du juste prix pour vos frais de santé les plus onéreux. Santéclair, c est toute une gamme de services offerts

Plus en détail

5 5 en découvrant des recettes qui permettent de réaliser une cuisine minceur tout en se régalant.

5 5 en découvrant des recettes qui permettent de réaliser une cuisine minceur tout en se régalant. Introduction P erdre du poids... facile à dire, mais pas facile à faire. Et la tâche est encore plus ardue si on veut tout à la fois, c est-à-dire maigrir sans fatigue, sans carences, tout en gardant le

Plus en détail

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11.

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11. Nutrition et Sport L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Qui est considéré comme sportif? Valérie Ducommun Diététicienne dipl. ES Diplôme universitaire Nutrition du Sportif A.F. Creff

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif FICHES SUR LE RÔLE DES GROUPES D'ALIMENTS LORS D'UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE. www.grenoble.fr

L alimentation du jeune sportif FICHES SUR LE RÔLE DES GROUPES D'ALIMENTS LORS D'UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE. www.grenoble.fr L alimentation du jeune sportif FICHES SUR LE RÔLE DES GROUPES D'ALIMENTS LORS D'UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE www.grenoble.fr LE JEUNE SPORTIF SON ALIMENTATION L'alimentation d'un sportif doit être équilibrée,

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE SOMMAIRE 1. Qu est ce qu un(e) diététicien(ne)? 2. Présentation des familles d aliments 3. Les différents nutriments 4. Les diverses associations alimentaires a/ L équilibre

Plus en détail

Le petit déjeuner expliqué aux ados

Le petit déjeuner expliqué aux ados Le petit déjeuner expliqué aux ados Testez vos connaissances De quelle quantité de calcium votre corps a-t-il besoin chaque jour? Autant que dans 1 verre de lait Autant que dans 8 verres de lait Autant

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DIABÈTE?

QU EST-CE QUE LE DIABÈTE? QU EST-CE QUE LE DIABÈTE? Guide pour mieux comprendre votre diabète de type 2 foie pancréas COMMENT FONCTIONNE LE CORPS Dans ce dépliant, quand nous disons sucre dans le sang (glucose), nous parlons du

Plus en détail

Avec la MGEFI. l activité physique rime avec santé. Dossier SANTÉ

Avec la MGEFI. l activité physique rime avec santé. Dossier SANTÉ SANTÉ Dossier 9 Avec la MGEFI l activité physique rime avec santé Pour l année 2014, la MGEFI a fait le choix de sensibiliser ses adhérents aux bienfaits de l activité physique sur la santé. Parmi les

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

La pratique sportive décroît parallèlement à l'augmentation de l'âge

La pratique sportive décroît parallèlement à l'augmentation de l'âge La pratique sportive décroît parallèlement à l'augmentation de l'âge 70% 60% 61% Evolution de la pratique hebdomadaire en fonction de l'âge (Eurobaromètre - Sport et Activités Physiques - données 2009

Plus en détail

Le mode de vie sain CONSEILS SUR L ALIMENTATION ET L EXERCICE. (Langue Française) Il corretto stile di vita (LINGUA FRANCESE)

Le mode de vie sain CONSEILS SUR L ALIMENTATION ET L EXERCICE. (Langue Française) Il corretto stile di vita (LINGUA FRANCESE) Le mode de vie sain CONSEILS SUR L ALIMENTATION ET L EXERCICE (Langue Française) Il corretto stile di vita (LINGUA FRANCESE) Lilly Que faire pour contrôler le Diabète? Le diabète est une maladie chronique

Plus en détail

LA RATION ET L EQUILIBRE ALIMENTAIRE QUOTIDIEN

LA RATION ET L EQUILIBRE ALIMENTAIRE QUOTIDIEN LA RATION ET L EQUILIBRE ALIMENTAIRE QUOTIDIEN Par le Dr Mourad BRAHIMI, médecin du travail au CMB Je vais vous parler aujourd hui de ce que nous devons manger tous les jours et en quelle quantité pour

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste

PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste PROGRAMME NUTRITION 2014-2015 - DDO WATERPOLO Mireille Guibord, Diététiste RÉSUMÉ PRÉSENTATION 2: VITAMINES ET MINÉRAUX & APPLICATIONS DES CONCEPTS NUTRITIONNELS Le premier objectif de cette présentation

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! EXCLUSIVITÉ APICIL APICILPARTICULIERS MA PROTECTION SOCIALE Pour MON couple, une BONNE couverture sociale, c est Me garantir

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

La perte de poids avec «Ideal Protein»

La perte de poids avec «Ideal Protein» http://www.idealprotein.com La perte de poids avec «Ideal Protein» «Si je vous donne un régime équilibré, vous mangerez mieux, vous ne gagnerez pas de poids, mais vous ne perdrez pas de poids non plus!»

Plus en détail

Centre hospitalier de. Bligny. Service soins de suite réadaptation cardiaque

Centre hospitalier de. Bligny. Service soins de suite réadaptation cardiaque Centre hospitalier de Bligny Service soins de suite réadaptation cardiaque Secrétariat : Tél. 01 69 26 30 57 - Fax 01 69 26 30 06 Admissions : Tél. 01 69 26 31 59 - Fax 01 69 26 31 29 Courriel : s.maguero@cm-bligny.com

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8 SOMMAIRE Préface Page 3 La maladie en quelques mots Page 4 à 5 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7 2 - Le diagnostic. Page 8 3 - Les aides Page 9 à 11 3.1 - Le soutien à domicile (ménage, courses,

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Jet Santé. immédiate et sans délai d attente

Jet Santé. immédiate et sans délai d attente Jet Santé immédiate et sans délai d attente Priorit té sant té Priorité santé Mutualiste... Pour accéder aux services proposés par Priorité Santé Mutualiste, il suffit de composer le 39 35 et de communiquer

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

Sportifs, comment couvrir vos proteines? comment couvrir en protéines?

Sportifs, comment couvrir vos proteines? comment couvrir en protéines? COLLECTION BIEN-ÊTRE DU SPORTIF Sportifs, comment couvrir vos besoins vos besoins en proteines? comment couvrir en protéines? Les protéines, seuls éléments bâtisseurs de vos muscles entrent dans la composition

Plus en détail

Dépendance, imaginez la vie comme avant!

Dépendance, imaginez la vie comme avant! Dépendance, imaginez la vie comme avant! Votre guide pratique Présentalis 2 Vous avez pris une sage décision. Vous avez fait le bon choix en souscrivant un contrat Présentalis 2. En cas de dépendance,

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

VOUS PROTÉGEZ LA VIE DES AUTRES. ET VOUS, QUI VOUS PROTÈGE?

VOUS PROTÉGEZ LA VIE DES AUTRES. ET VOUS, QUI VOUS PROTÈGE? VOUS PROTÉGEZ LA VIE DES AUTRES. ET VOUS, QUI VOUS PROTÈGE? DES RENfORTS SANTÉ couplés AVEc DES SERVIcES ADAPTÉS à LA VIE DES militaires. NOUVEAU 09 70 80 90 00 appel non surtaxé www.groupe-uneo.fr Renfort

Plus en détail

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Je me dépense pour soigner ma tension Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle La pratique régulière

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ!

LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ! LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ! VIEILLIR EN SANTÉ Pour vivre en santé, il est important de bien manger, de bouger et de socialiser. Vous avez des questions? Consultez les diététistes/nutritionnistes,

Plus en détail

Maladie d'alzheimer : comment prévenir?

Maladie d'alzheimer : comment prévenir? Maladie d'alzheimer : comment prévenir? Yuri Arcurs Tous concernés! De quoi s agit-il? Dans la maladie d Alzheimer, les nouveaux souvenirs n ont pas le temps d être enregistrés : ils sont effacés au fur

Plus en détail

IDCC 1090 Automobile Standard CCN Santé

IDCC 1090 Automobile Standard CCN Santé IDCC 1090 Automobile Standard CCN Santé La couverture santé de vos salariés. allianz.fr/pro Assurance des salariés La protection sociale, au service des salariés du secteur des services de l automobile

Plus en détail

Décembre 2009 n 4. Rubrique Santé La caféine. Agenda. Puisqu un café s accompagne si bien d un morceau de chocolat...

Décembre 2009 n 4. Rubrique Santé La caféine. Agenda. Puisqu un café s accompagne si bien d un morceau de chocolat... Le café est une des boissons alliées des étudiants en période de révisions et. Il donne la sensation de combattre la fatigue mentale et physique à court terme. Les effets stimulants du café sont liés à

Plus en détail

L OBESITE Sommet de l iceberg!

L OBESITE Sommet de l iceberg! L OBESITE Sommet de l iceberg! Docteur Patrick Van Alphen Médecine et Psychologie de l Obésité Clinique du Poids Idéal CHU Saint-Pierre Depuis quelques dizaines d années : Augmentation de la graisse dans

Plus en détail

Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé

Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé Ajustez votre formule à vos besoins Parce que vous êtes frontalier (1), vous avez des besoins très spécifiques en matière de protection

Plus en détail

MON carnet accès santé

MON carnet accès santé MON carnet accès santé Direction + Diane Milliard Rédaction + Sylvie Dubois Supervision + Suzanne Pinard Révision linguistique + Chantal Gosselin Conception graphique + Agence Médiapresse inc. Ce projet

Plus en détail

UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

UNE MONTAGNE D AVANTAGES... CAISSE MUTUELLE DE PREVOYANCE DU PERSONNEL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES La mutuelle Santé et Prévoyance des agents territoriaux de Haute-Savoie 2012 Vos prestations 2012 UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

Plus en détail

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie»

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie» Dossier de presse «Choisissez l offre qui va avec votre vie» SOMMAIRE Renouveler l offre, un enjeu stratégique pour le groupe p.03, mutuelle professionnelle p.03 Un environnement économique, réglementaire

Plus en détail

La diététique du jeune joueur de tennis :

La diététique du jeune joueur de tennis : La diététique du jeune joueur de tennis : Bien manger, bien boire! L optimisation des performances des jeunes joueurs de tennis (12/18 ans) peut- elle être liée à une alimentation appropriée? Qu est ce

Plus en détail

4 e et 5 e années NOTES DE L ENSEIGNANT

4 e et 5 e années NOTES DE L ENSEIGNANT MISSION NUTRITION NOTES DE L ENSEIGNANT SOURCES ÉNERGÉTIQUES POUR LE CORPS Le corps a besoin de l énergie que fournissent les aliments pour que le cerveau pense, que les muscles fonctionnent, que le coeur

Plus en détail

Aliments Nutritifs pour les Adultes en bonne santé

Aliments Nutritifs pour les Adultes en bonne santé (French) Aliments Nutritifs pour les Adultes en bonne santé Bien manger veut dire manger une nourriture variée chaque jour comprenant une nourriture équilibrée, des fruits, des légumes, du lait et autres

Plus en détail

MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Vivez bien protégés avec la MMJ

MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Vivez bien protégés avec la MMJ MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE Vivez bien protégés avec la MMJ 1 CHOISIR VOTRE PROTECTION EN TOUTE LIBERTÉ POURQUOI ADHÉRER? La MMJ s engage à faire vivre des

Plus en détail

Je trie les aliments du monde entier

Je trie les aliments du monde entier 5 6 7 Mon corps a des besoins Je trie les aliments du monde entier JE DÉCOUVRE LES ALIMENTS. 1. On peut trier les aliments dans quatre groupes (ou familles) différents. 2. Donne un nom à chacune des familles.

Plus en détail

CARCEPT ÉVOLUTION SANTÉ PRÉSERVEZ VOTRE CAPITAL SANTÉ MUTUELLE CARCEPT PREV COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

CARCEPT ÉVOLUTION SANTÉ PRÉSERVEZ VOTRE CAPITAL SANTÉ MUTUELLE CARCEPT PREV COMPLÉMENTAIRE SANTÉ CARCEPT ÉVOLUTION SANTÉ PRÉSERVEZ VOTRE CAPITAL SANTÉ MUTUELLE CARCEPT PREV COMPLÉMENTAIRE SANTÉ * Département 79 2 À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO Au fil du temps, les

Plus en détail

Publicité Une nouvelle vision de la complémentaire santé

Publicité Une nouvelle vision de la complémentaire santé Publicité Une nouvelle vision de la complémentaire santé Swiss santé, Ma formule Édito Swiss santé, Ma formule Créez votre complémentaire santé personnalisée Rester en bonne santé est ce qu il y a de plus

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous.

Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous. Dépendance Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous. Entour Age Le guide de vos services d assistance Grâce aux progrès de la médecine, nous vivons de plus en plus longtemps et globalement

Plus en détail

Barème de garanties Complémentaire Santé. Allianz Composio Classic Senior

Barème de garanties Complémentaire Santé. Allianz Composio Classic Senior Barème de garanties Complémentaire Santé Allianz Composio Classic Senior Composez votre solution en marquant d une croix vos choix de garanties pour chacun des postes Hospitalisation / Soins courants Optique

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour.

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Et il y a tant de choix que ce n est pas compliqué! 3 produits laitiers par jour! (jusqu à 4 pour les enfants, les ados

Plus en détail

Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile

Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile Dr D. Mengue Semaine bleue 2013 «CODERPA 89» États des lieux plan Quelques chiffres intéressants Les engagements publics pour prévenir la chute chez

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

Swiss santé Génération vitalité

Swiss santé Génération vitalité Assurance santé Swiss santé Génération vitalité Pour votre santé, ayez le réflexe prévention! Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Spécialistes, hospitalisation, soins dentaires, lunettes

Plus en détail

Anémie, carence en vitamines B12 et B9

Anémie, carence en vitamines B12 et B9 Anémie, carence en vitamines B12 et B9 Introduction Le sang contient trois types de cellules différents. Les globules blancs défendent le corps contre les infections, les globules rouges transportent l'oxygène

Plus en détail

Gérer la fatigue liée au cancer

Gérer la fatigue liée au cancer Gérer la fatigue liée au cancer pour les personnes atteintes du cancer Dans cette brochure: Comment peut on gérer la fatigue? Qu est ce que la fatigue liée au cancer? Qu est ce qui cause la fatigue liée

Plus en détail

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 le diabète je peux l éviter! ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 Qu est-ce que le diabète? C est une maladie grave et silencieuse qui,

Plus en détail

Swiss santé Génération vitalité

Swiss santé Génération vitalité Assurance santé Swiss santé Génération vitalité Pour votre santé, ayez le réflexe prévention! Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Swiss santé, la garantie d un service de qualité. Les formules

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé 1 Complémentaire Santé MCDef MELODY SANTE Préservez votre capital santé 2 MCDEF MELODY SANTE À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil du temps, les besoins

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie.

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. Pourquoi souscrire un contrat de dépendance? Souscrire un contrat de dépendance est

Plus en détail

Hospitalisation Honoraires chirurgicaux et d anesthésie

Hospitalisation Honoraires chirurgicaux et d anesthésie Reflexio Plénitude Reflexio Plénitude VOS BESOINS CHANGENT, VOTRE GARANTIE ÉVOLUE France Mutuelle a conçu pour vous Reflexio Plénitude, la mutuelle santé qui se préoccupe de vos attentes, de votre budget

Plus en détail

Unéo, partenaire de votre vie.

Unéo, partenaire de votre vie. vie de couple, enfant, reconversion, retraite Édition 2014 Unéo, partenaire de votre vie. NCIER N SOUTIEN FINA BÉNÉFICIEZ D U ONNALISÉ GNEMENT PERS PA M O C C A N U &D S PROCHES POUR VOUS & VO 0 969 390

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Assurés en réseau avec MMA POUR VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE

PROFESSIONNELS. Assurés en réseau avec MMA POUR VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE PROFESSIONNELS Assurés en réseau avec POUR VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE Professionnels Santé et revenus, assure votre tranquillité En tant que professionnel, vous vous consacrez pleinement à votre entreprise

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets!

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! L équilibre en action! Ne pas se sentir à plat mais déborder d'énergie, c'est possible! En mangeant sainement, en bougeant suffisamment...

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail